LE MOBILE B2B : UN LEVIER BUSINESS INSOUPÇONNÉ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE MOBILE B2B : UN LEVIER BUSINESS INSOUPÇONNÉ"

Transcription

1 PARTENAIRES MOBILITE LE MOBILE B2B : UN LEVIER BUSINESS INSOUPÇONNÉ PROGRAMME Le mobile B2B est un sujet extrêmement large qui recouvre de nombreux thèmes. Nous aborderons les probléma(ques liées aux offres des opérateurs, aux devices, aux applica(ons, à la sécurité, sans oublier de revenir sur le phénomène Bring Your Own Device... > Que représentent actuellement les ac(vités mobiles business-to-business? > Quels sont les leviers de développement et de diversifica(on qui perme6ent d envisager un poten(el très important à court terme? > Quelles sont les clefs du succès pour intégrer le marché du mobile B2B? > Quelles sont les spécificités d une applica(on B2B? En quoi est-il important de s inspirer des applica(ons grand public? Intervenants : CALIPIA, Stéphane Sabbague, Président IBM, Chrisan Cagnol, Mobile Expert REDSHIFT, Rémy David, Directeur de l'innovaon SANOFI, Laurent Flouret, emarkeng Manager - Global Markeng Animatrice : EBG, Fanny Raimbault 1/7

2 LES ACTIVITÉS MOBILES BUSINESS-TO-BUSINESS En lançant la Surface Pro, Microso* a tenté de -rer son épingle du jeu dans ce1e guerre des devices. La cible professionnelle cons-tue-t-elle un facteur de différencia-on marke-ng entre les constructeurs? Je ne le pense pas, la première audience de l ipad étant avant tout grand public. Apple n a guère misé sur le monde professionnel pour promouvoir ses table,es... En revanche, alors que les usages sont clairement grand public, on peut constater que les applica-ons deviennent de plus en plus professionnelles... On esme malgré tout que 30% du chiffre d affaires d Apple provient du monde de l entreprise. Sur la queson du device professionnel, c est bien souvent la pare Administraon qui revient le plus cher à l entreprise ; le coût d acquision du terminal ne représente pas grand chose. Le bénéfice du mobile est pour l u-lisateur et l entreprise... En revanche, c est la DSI qui en supporte presque en-èrement les coûts. Par exemple, l environnement Blackberry convenait parculièrement bien aux DSI. L arrivée de Microso4 et le succès d Apple ont poussé à revoir en profondeur les procédures d administraon, car ces devices ont été à la base pensés pour des usages grand public. Voici le conseil que nous donnons à nos clients : Choisissez le device qui, aujourd hui, vous convient le mieux, mais gardez bien à l esprit qu un changement majeur survient tous les deux ou trois ans. Dans la geson du patrimoine mobile, il convient de prendre en compte ce,e donnée : ne liez pas votre stratégie à un seul device! Notons que Apple et Microso4 ont une vraie longueur d avance sur la queson de la sécurité, et notamment du Mobile Device Management (perme,ant à la DSI de gérer la flo,e). 2/7

3 Des géants implantés en France comme Samsung ou Microso4 peuvent aider financièrement une entreprise au déploiement, en échange de communicaons. AInsi, pour le promouvoir Office 365, Microso4 n a pas hésité à me,re en avant des sociétés françaises comme La Poste. Ce n est en revanche pas le cas chez Apple, qui n a pas les mêmes besoins en terme de conquête commerciale. Entre le smartphone et la table1e, quel device vous semble le plus approprié au B2B? La réponse dépend grandement des cas d ulisaon et du moment (avec la tendance à changer de device au cours de la journée). Un commercial qui souhaite interagir avec son client et lui présenter des documents aura évidemment recours à la table,e. Un technicien qui effectue des mesures ou des vérificaons dans un site industriel accordera sa préférence au smartphone. Cela dépend également du volume de données dans lesquelles on souhaite naviguer. En cela, nous constatons que la tendance B2B est clairement à la table1e. Ce device, doté d une plus grande capacité, paraît plus approprié. Le téléphone intelligent est en revanche plus adapté pour les ouls de saisie simple. LAURENT FLOURET, SANOFI Il s agit pour nos représentants commerciaux de pouvoir montrer aux médecins un contenu promoonnel. Le choix s est donc fort logiquement porté sur les table,es. Toutefois, ces mêmes représentants sont également équipés d iphones pour accéder à leurs s. 3/7

4 LE BRING YOUR OWN DEVICE 54% des entreprises françaises ne s opposent pas à ce que leurs employés accèdent au contenu depuis leur device personnel... En effet, plus de 60% des u-lisateurs se disent plus performants avec leur propre device qu avec le matériel fourni par l entreprise. Ce chiffre doit faire se poser de sérieuses quesons à la DSI! Des études américaines montrent qu un cadre équipé d un smartphone travaille en moyenne une heure de plus par jour. Le bénéfice est considérable pour l entreprise, mais tous les coûts sont assumés par le DSI : administraon de poste, support technique, ouverture de l informaque de l entreprise... Tous ces coûts sont plus facilement chiffrables que les bénéfices, ce qui explique que la Direc-on informa-que reste frileuse sur ce1e ques-on du device personnel. Le marché français est en retrait sur ce point, par rapport aux pays anglo-saxons qui sont plus favorables à l idée de Bring Your Own Device. Chez IBM, nous nous situons entre le Choose et le Bring Your Device. Pour uliser son device, le salarié doit adhérer à des praques de gouvernance contraignantes, comme l installa-on de l ou-l de MDM (afin, par exemple, d interdire la synchronisaon Cloud ou Dropbox.) LES APPLICATIONS PROFESSIONNELLES A qui s adresse-t-on lorsque l on parle d applica-ons mobiles B2B? Aux employés? Aux partenaires clients? Aux prospects? LAURENT FLOURET, SANOFI Nous faisons la promoon de médicaments à des médecins qui vont ensuite les prescrire à des paents. Les usages relèvent donc chez nous d une démarche B2B2C. On parvient ainsi à traquer l acvité des nos forces de vente ou à avoir une meilleure connaissance des médecins. 4/7

5 Aujourd hui, l ensemble de nos supports de ventes sont passés sur ipad. Cela a nous permet de me1re à jour très rapidement les contenus, en cas par exemple de modificaon à apporter sur une noce. L autre avantage du tout numérique, c est le recours au formats vidéos ou aux quizz interac-fs. L idée est de capturer les informaons et de les transme,re au Markeng, afin d adapter régulièrement nos quesonnaires et nos messages. Au-delà de la force de vente, les applicaons jouent un grand rôle pour la forma-on. Par exemple, une simulaon disponible sur une applicaon B2B peut aider un médecin à comprendre toutes les étapes d ulisaon d un nouvel oul chirurgical. Il y a une vraie tendance de fond autour des applicaons BtoB axées méers, que l on peut réellement comparer à des couteaux suisses. Par exemple, nous avons récemment développé pour le Groupe L Oréal l applicaon Beauty Expert. L usage est intéressant à la fois pour les clientes, les conseillers en magasin et les managers. Ces derniers peuvent en effet consulter en temps réel le suivi des ventes et ainsi fixer des objec-fs très précis aux conseillers. Au final, cet oul a été séleconné par Apple dans le Top 10 des Best Pracces en B2B. Sur le device mobile, il faut prêter une grande a1en-on à l ergonomie. L applicaon Beauty Expert n a pas de boutons d acon et s ulise par des gestes assez amples. Cela permet, en magasin, de dynamiser la prestaon du conseiller face à la cliente. L approche Mobile First implique que le développement d applica-ons soit effectué de manière autonome par rapport au SI. Il convient de me,re en place des ateliers afin de recueillir les impressions des ulisateurs et améliorer constamment le produit. Le device mobile -et c est d autant plus vrai pour le smartphone- permet de disposer d interfaces beaucoup plus simples et plus intui-ves que par le passé. De plus, tout un volet d ouls se met progressivement en place pour iden-fier les difficultés rencontrées par l u-lisateur et améliorer de façon très sub-le l expérience proposée. 5/7

6 Il est certain que la manière d imaginer une applicaon mobile est très différente par rapport au PC. Il ne faut pas s a,endre à lancer une applicaon qui va changer le monde ou révoluonner le CRM : le mobile permet d apporter une aide face aux pets problèmes du quodien. Il s agit d une interven-on très ponctuelle et à valeur immédiate qui, au final, facilite considérablement la vie. Une applicaon Web va être mise à jour une fois par an. Sur mobile, c est au moins tous les mois qu il faut proposer une évoluon. Les réflexes sont les mêmes dans la vie professionnelle que dans la vie de consommateur : si l applica-on ne progresse pas, elle ne va plus être u-lisée... L applicaon doit vivre! Il faut sans cesse se montrer à l écoute des retours ulisateurs pour proposer des mises à jour régulières. De plus, des ouls de tracking perme,ent d idenfier les secons de l applicaon qui sont les plus ulisées et donc d avoir des priorités pour améliorer le produit. Sur un Applicaons Store public, l ulisateur a toujours le choix de ne pas faire la mise à jour. Le centre privé permet de pousser les MAJ obligatoires... Cela évite de nombreux problèmes de compabilité entre les différentes versions au sein d une même entreprise. Pour conclure, quel(s) conseil(s) pouvez-vous donner à un acteur qui souhaiterait se lancer dans une stratégie mobile BtoB? La mise en place des ouls d administraon doit s effectuer de manière parfaitement coordonnée. Le projet ne doit pas être dispersé mais orchestré. 6/7

7 La clef du succès, c est d oublier les vieilles habitudes rela-ves aux applica-ons Web. Surtout, si vous n avez pas d experse mobile, il ne faut pas hésiter à vous faire accompagner par un conseiller en stratégie. Enfin, le côté user experience est primordial dans le mobile. Le public ne supporte pas qu on lui impose des choix. Il faut avoir la boucle la plus courte possible afin d être capable d intégrer très rapidement les préférences des u-lisateurs. Un mobinaute a tendance à s approprier le device et se montre très exigeant. N oublions jamais qu un professionnel est aussi un u-lisateur d applica-ons grand public. En cela, il convient de s inspirer de ce type d applicaons, notamment pour ce qui concerne l ergonomie. LAURENT FLOURET, SANOFI Il ne s agit au final que de markeng à l ère du digital... Les besoins méers existent, le mobile permet de les sasfaire. Ce format étant très spécifique, il convient de se faire accompagner tout en s inspirant des applica-ons grand public. 7/7

Transformation Digitale des Ressources Humaines

Transformation Digitale des Ressources Humaines Transformation Digitale des Ressources Humaines Management des Equipes & Projets Coaching Individuel & Groupes Créa>vité Approches collabora>ves Intelligence collec>ve Stratégie et cohérence Management

Plus en détail

Journées Grandes Marques 2014

Journées Grandes Marques 2014 Journées Grandes Marques 2014 IV - CIBLAGE & OMNICANAL LE MARKETING MOBILE AU CŒUR DE LA VALORISATION DE LA RELATION CLIENT Le mobile a chamboulé la nature des interacons que les consommateurs entreennent

Plus en détail

Sécurité civile : Faites travailler la technologie pour vous!

Sécurité civile : Faites travailler la technologie pour vous! Sécurité civile : Faites travailler la technologie pour vous! Présentateur Joël Villeneuve Vice- président, Vente et Marke:ng Josée Boudreault Directrice stratégique L internet n a pas changé que les TIC,

Plus en détail

BRANDING VS PERFORMANCE : UN COMBAT GAGNÉ D AVANCE?

BRANDING VS PERFORMANCE : UN COMBAT GAGNÉ D AVANCE? PARTENAIRE ENJEUX DIGITAUX BRANDING VS PERFORMANCE : UN COMBAT GAGNÉ D AVANCE? PROGRAMME «Vous faites plutôt du Branding ou de la Performance?» Une ques%on à laquelle le marketer aguerri répondra : «Ma

Plus en détail

Se former aux méthodes et outils

Se former aux méthodes et outils Se former aux méthodes et outils du développement commercial Les ouls concrets du développement commercial La forma!on débute par 4 demi-journées où nous abordons les fondamentaux du développement commercial

Plus en détail

LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT

LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT PARTENAIRES ENTREPRISE ET TRANSFORMATION DIGITALE LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT PROGRAMME Face à la mulplicaon des canaux digitaux de communicaon, à l évoluon des comportements des clients et

Plus en détail

Compétences bureau0que. Passez à l illimité.

Compétences bureau0que. Passez à l illimité. Présenta)on Vodeclic : Les enjeux de la forma)on bureau)que en 2014 Compétences bureau0que. Passez à l illimité. ORDRE DU JOUR 1 2 3 4 Présenta)on de Vodeclic Démonstra)on de la plate- forme Retour d expérience

Plus en détail

Compétences Managériales et Outils. Séminaire «Développer les personnes dans leurs fonctions pour une efficacité optimale»

Compétences Managériales et Outils. Séminaire «Développer les personnes dans leurs fonctions pour une efficacité optimale» Compétences Managériales et Outils Séminaire «Développer les personnes dans leurs fonctions pour une efficacité optimale» Pour qui? Pour quoi? Objec&fs Vous programmez régulièrement avec vos collaborateurs

Plus en détail

SÉLECTIONNER LES MEILLEURS CANDIDATS : L APPORT DES OUTILS D ÉVALUATION AU RECRUTEMENT ET À LA MOBILITÉ INTERNE

SÉLECTIONNER LES MEILLEURS CANDIDATS : L APPORT DES OUTILS D ÉVALUATION AU RECRUTEMENT ET À LA MOBILITÉ INTERNE PARTENAIRE RESSOURCES HUMAINES SÉLECTIONNER LES MEILLEURS CANDIDATS : L APPORT DES OUTILS D ÉVALUATION AU RECRUTEMENT ET À LA MOBILITÉ INTERNE PROGRAMME Il est primordial pour une organisation de savoir

Plus en détail

USER EXPERIENCE ET DATA : AUGMENTER LES CONVERSIONS GRÂCE À UN PARCOURS UTILISATEUR OPTIMISÉ

USER EXPERIENCE ET DATA : AUGMENTER LES CONVERSIONS GRÂCE À UN PARCOURS UTILISATEUR OPTIMISÉ PARTENAIRES : E-COMMERCE USER EXPERIENCE ET DATA : AUGMENTER LES CONVERSIONS GRÂCE À UN PARCOURS UTILISATEUR OPTIMISÉ PROGRAMME Comment améliorer le parcours des client en temps réel avec les données collectées

Plus en détail

Consultants, trouvez de nouveaux marchés grâce aux médias sociaux animé par Valérie March au Salon des micro- entreprises 2012

Consultants, trouvez de nouveaux marchés grâce aux médias sociaux animé par Valérie March au Salon des micro- entreprises 2012 Consultants, trouvez de nouveaux marchés grâce aux médias sociaux animé par Valérie March au Salon des micro- entreprises 2012 Conseils pra,ques et ou,ls pour Prospecter plus efficacement Faire connaître

Plus en détail

Journées Grandes Marques 2014

Journées Grandes Marques 2014 Journées Grandes Marques 2014 IV - CIBLAGE & OMNICANAL TOUCHER SON COEUR DE CIBLE PLUS EFFICACEMENT AVEC L EMAILING COMPORTEMENTAL Hier, le cœur de cible d un annonceur était défini par des critères socio-démographiques.

Plus en détail

LA FIDÉLISATION MULTICANALE

LA FIDÉLISATION MULTICANALE PARTENAIRES MARKETING & SOCIAL MARKETING LA FIDÉLISATION MULTICANALE En 2013, 94 % des Français déclarent détenir au moins une carte de fidélité et 75 % affirment en faire usage. Pour autant, 58 % des

Plus en détail

Chapitre 1 «mes chiffres clés à portée de mains»

Chapitre 1 «mes chiffres clés à portée de mains» Chapitre 1 «mes chiffres clés à portée de mains» Le volume des données manipulées par les acteurs du tourisme est de plus en plus important. Au delà des données mé6ers qui se complexifient, les données

Plus en détail

Sites Internet : les. tendances. Jeudi 30 janvier 2014 Bordeaux L AGENCE CONNECTÉE À L ENTREPRISE

Sites Internet : les. tendances. Jeudi 30 janvier 2014 Bordeaux L AGENCE CONNECTÉE À L ENTREPRISE Sites Internet : les tendances pour 2014 Jeudi 30 janvier 2014 Bordeaux L AGENCE CONNECTÉE À L ENTREPRISE Inaa$v, une agence de communica$on avec des spécificités CONSEiL EN COMMUNICATION FoRmatiOns WEBMARKETING

Plus en détail

MAXIMISER LES SYNERGIES ENTRE MÉDIAS DIGITAUX LES NOUVELLES PRATIQUES DE L ACHAT MÉDIA

MAXIMISER LES SYNERGIES ENTRE MÉDIAS DIGITAUX LES NOUVELLES PRATIQUES DE L ACHAT MÉDIA PARTENAIRES MEDIAS DIGITAUX MAXIMISER LES SYNERGIES ENTRE S DIGITAUX LES NOUVELLES PRATIQUES DE L ACHAT PROGRAMME > Comment uliser les médias digitaux (Display, Social, Mobile et Vidéo), créer des phénomènes

Plus en détail

Speed up your business

Speed up your business Speed up your business 1 Sommaire 1. Un concept innovant de communica3on cross media 2. Les Ou3ls UpMyCom a. Plateforme de Blog b. Plateforme de Quiz - Communica3on externe - Communica3on interne c. Jeux

Plus en détail

SITE MOBILE OU APPLICATION? TELLE EST LA QUESTION

SITE MOBILE OU APPLICATION? TELLE EST LA QUESTION PARTENAIRES MOBILITÉ SITE MOBILE OU APPLICATION? TELLE EST LA QUESTION PROGRAMME Selon le cabinet Gartner, seules 0,01 % des applicaons sont rentables... Ce constat nous amène à penser que pour la majorité

Plus en détail

FORMATION GOOGLE ANALYTICS

FORMATION GOOGLE ANALYTICS FORMATION GOOGLE ANALYTICS L OBJECTIF DE LA FORMATION : Paramétrer par rapport à ses objec0fs, lire les performances de son site, gérer et op0miser ses sources de trafic Comprendre les fondamentaux de

Plus en détail

GRATUIT. AbracadaWeb * Le programme d Animation Numérique à destination des professionnels du tourisme 2015-2016

GRATUIT. AbracadaWeb * Le programme d Animation Numérique à destination des professionnels du tourisme 2015-2016 GRATUIT # AbracadaWeb * Le programme d Animation Numérique à destination des professionnels du tourisme 2015-2016 Nadège Féliers Gîtes de France Ille et Vilaine Chargée «Communication et Numérique» GÎTES

Plus en détail

MOBILE FIRST : PARTIR DU MOBILE POUR DÉVELOPPER ENSUITE LES AUTRES DEVICES OU OPTER POUR LE RESPONSIVE DESIGN?

MOBILE FIRST : PARTIR DU MOBILE POUR DÉVELOPPER ENSUITE LES AUTRES DEVICES OU OPTER POUR LE RESPONSIVE DESIGN? PARTENAIRES MARKETING & SOCIAL MARKETING MOBILE FIRST : PARTIR DU MOBILE POUR DÉVELOPPER ENSUITE LES AUTRES DEVICES OU OPTER POUR LE RESPONSIVE DESIGN? PROGRAMME La mobilité et la mulplicité des écrans

Plus en détail

LES RESEAUX SOCIAUX SUR MOBILE : RETOURS D EXPERIENCE

LES RESEAUX SOCIAUX SUR MOBILE : RETOURS D EXPERIENCE PROGRAMME Il y a quelques mois, Facebook annonçait une croissance exceponnelle de ses résultats sur terminaux mobiles, laissant entendre que le réseau social avait enfin compris comment générer des revenus

Plus en détail

Journées Grandes Marques 2014

Journées Grandes Marques 2014 Journées Grandes Marques 2014 I - STRATÉGIE & OBJECTIFS BIG DATA, CRM, MOBILE : OÙ ET COMMENT L HYPERCONTEXTUALISATION GÉNÈRE LA CONVERSION? Lorsqu il s agit d engager le dialogue avec le consommateur,

Plus en détail

MyCloud3D ou la 3D au service de l immobilier. 11/10/2013 MyCloud3D FF2i 1

MyCloud3D ou la 3D au service de l immobilier. 11/10/2013 MyCloud3D FF2i 1 MyCloud3D ou la 3D au service de l immobilier 1 MyCloud3D en un clin d oeil : une jeune pousse innovante Créée en Mars 2013, MyCloud3D est une société spécialisée dans la créa3on de contenus 3D diffusés

Plus en détail

CE QUE LA 4G VA CHANGER

CE QUE LA 4G VA CHANGER PARTENAIRES MOBILITE CE QUE LA 4G VA CHANGER PROGRAMME En 2013, les mobiles passent au haut débit. La 4G est la 4e généraon des standards pour la téléphonie mobile. Elle permet de surfer en mobilité avec

Plus en détail

Rencontres des mé?ers du gros œuvre ANNECY 2014

Rencontres des mé?ers du gros œuvre ANNECY 2014 Rencontres des mé?ers du gros œuvre ANNECY 2014 LES 7 CLES POUR UN SITE INTERNET EFFICACE www.internetbusinessbooster.com Table des ma?ères LE PRINCIPE DE BASE POUR UN SITE QUI PARTICIPE AUX VENTES p.

Plus en détail

BENCHMARKING TRAINING CONSULTING

BENCHMARKING TRAINING CONSULTING BENCHMARKING TRAINING CONSULTING Basé en Bretagne, à Rennes, DataMaster dédie son ac4vité aux mé4ers de la Bureau4que depuis plus de quatre ans. Véritable partenaire des distributeurs en solu4ons d impression,

Plus en détail

ANI SEREZ- VOUS PRETS?

ANI SEREZ- VOUS PRETS? ANI SEREZ- VOUS PRETS?! Un risque commercial et financier Plus de 4 millions d assurés individuels vont basculer dans des contrats collec8fs, avec des mouvements importants entre les différents acteurs

Plus en détail

BTS NRC Négocia(on et rela(on client et passerelles mé1ers en Mutualité

BTS NRC Négocia(on et rela(on client et passerelles mé1ers en Mutualité BTS NRC Négocia(on et rela(on client et passerelles mé1ers en Mutualité BTS Négocia,on et Rela,on Cleint Le BTS NRC forme des vendeurs et des managers commerciaux capables de gérer la rela1on client dans

Plus en détail

TROUVER DES CLIENTS PAR INTERNET

TROUVER DES CLIENTS PAR INTERNET 10 étapes pour TROUVER DES CLIENTS PAR INTERNET Une publica,on L auteur : Adrian Measures Adrian Measures est directeur et fondateur de Neocamino. Neocamino accompagne plus de 100 PME et TPE dans la réalisa,on

Plus en détail

Administra*on du SI Périmètre et Risque

Administra*on du SI Périmètre et Risque Administra*on du SI Périmètre et Risque Lazaro Pejsachowicz Président CLUb de la Sécurité de l Informa9on Français De qui/quoi parle- t- on? En informa3que, le 3tre d'administrateur systèmes désigne la

Plus en détail

LE WEB-TO-STORE : RETOURS D EXPERIENCE

LE WEB-TO-STORE : RETOURS D EXPERIENCE PROGRAMME Comment les distributeurs, succursalistes, franchiseurs et services de proximité ont-ils intégré le Webto-Store? Quelle est la réalité chiffrée du showrooming (le fait de repérer un produit en

Plus en détail

Benoit XVI - 2005 François - 2013 Quelques chiffres 50% des clients utilisent des appareils connectés dans les magasins 66% des commerçants jugent la tablette comme l outil technologique le plus adapté

Plus en détail

L ou7l professionnel de BMD pour l audit. Lausanne, le 14 septembre 2015

L ou7l professionnel de BMD pour l audit. Lausanne, le 14 septembre 2015 L ou7l professionnel de BMD pour l audit Lausanne, le 14 septembre 2015 Agenda 1. Introduc7on par EXPERTsuisse 2. Présenta7on de BMD, société de services informa7ques 3. Développement commercial en Suisse

Plus en détail

Les 10 étapes clés pour trouver des clients par internet

Les 10 étapes clés pour trouver des clients par internet Les 10 étapes clés pour trouver des clients par internet Guide pour les entreprises de Home Staging 1 L auteur : Adrian Measures Adrian Measures est responsable du marke@ng sur internet et fondateur de

Plus en détail

BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité

BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité Le BTS Assurance vous prépare à exercer des responsabilités dans le domaine de la souscrip2on des assurances ou du règlement des sinistres Lieux d exercice

Plus en détail

H2PS engage ses compétences auprès des entreprises et des parculiers par la mise en place de soluons d accompagnements et de services.

H2PS engage ses compétences auprès des entreprises et des parculiers par la mise en place de soluons d accompagnements et de services. Notre Société H2PS engage ses compétences auprès des entreprises et des parculiers par la mise en place de soluons d accompagnements et de services. Nos Engagements: Nous uliserons nos connaissances, expériences

Plus en détail

Simula'on virtuelle appliquée aux industries pharmaceu'ques. nouvelles manières d enseigner les GMP

Simula'on virtuelle appliquée aux industries pharmaceu'ques. nouvelles manières d enseigner les GMP Simula'on virtuelle appliquée aux industries pharmaceu'ques 6 nouvelles manières d enseigner les GMP Le Contexte Former et évaluer les personnels de ZAC est complexe. Les sujets à traiter sont souvent

Plus en détail

Robin Gagnon, votre conseiller RÉCIT à la FGA, vous présente dans ce document son offre de formation pour l'année 2013 2014.

Robin Gagnon, votre conseiller RÉCIT à la FGA, vous présente dans ce document son offre de formation pour l'année 2013 2014. Robin Gagnon, votre conseiller RÉCIT à la FGA, vous présente dans ce document son offre de formation pour l'année 2013 2014. Pour faire une demande de formation, vous pouvez vous adresser à votre conseiller

Plus en détail

INSTANCE ETHIQUE EN EHPAD. Pourquoi et Comment Fonc9onnement Difficultés Thèmes abordés Discussion

INSTANCE ETHIQUE EN EHPAD. Pourquoi et Comment Fonc9onnement Difficultés Thèmes abordés Discussion INSTANCE ETHIQUE EN EHPAD Pourquoi et Comment Fonc9onnement Difficultés Thèmes abordés Discussion 1 Introduc)on: L Instance Ethique des EHPAD de Grisolles et Verdun sur Garonne L idée d organiser la réflexion

Plus en détail

MTI820 Entrepôts de données et intelligence d affaires. Gouvernance des données et ges1on des données de référence

MTI820 Entrepôts de données et intelligence d affaires. Gouvernance des données et ges1on des données de référence MTI820 Entrepôts de données et intelligence d affaires Gouvernance des données et ges1on des données de référence 1 La gouvernance des données Défini1on: «Processus de supervision et de décision qui permet

Plus en détail

GÉNÉRER DES REVENUS (TRÈS SIGNIFICATIFS) SUR MOBILE

GÉNÉRER DES REVENUS (TRÈS SIGNIFICATIFS) SUR MOBILE PARTENAIRES MOBILITE GÉNÉRER DES REVENUS (TRÈS SIGNIFICATIFS) SUR MOBILE PROGRAMME Le mobile génère un trafic mondial considérable. Ce device représente presque 50 % du chiffre d affaires de Facebook.

Plus en détail

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Marketing Services LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Une étude réalisée en collaboration avec ! Objectif L ÉTUDE Ø Faire le point sur l utilisation des terminaux mobiles en entreprise par des populations

Plus en détail

La consumérisa2on du marché de l informa2que et Le BYOD

La consumérisa2on du marché de l informa2que et Le BYOD La consumérisa2on du marché de l informa2que et Le BYOD Séminaire ARISTOTE 7 Février 2013 ALTETIA 183 avenue Georges Clémenceau 92024 Nanterre 0155692121 www.alteca.com dominique.mouchet@ alteca.com Plan

Plus en détail

Arbre à problemes et Arbres à objectifs

Arbre à problemes et Arbres à objectifs Arbre à problemes et Arbres à objectifs CAUSES D ECHEC DES ENTREPRISES NOUVELLES è Problèmes commerciaux q Marché mal ciblé q Clientèle poten3elle surévaluée q Délais de paiement clients sous évalués q

Plus en détail

Sommaire. Pourquoi nous avons choisi un site web?... 7. 7 Production et Informatique... 7. Difficultés :... 7 Solutions :... 8

Sommaire. Pourquoi nous avons choisi un site web?... 7. 7 Production et Informatique... 7. Difficultés :... 7 Solutions :... 8 Sommaire 1 - Découverte du programme :... 5 2 - Brainstorming :... 5 3 Choix du produit :... 5 4 Choix du Nom de l entreprise... 6 5 - Membre du comité... 6 6 Démarche marketing... 7 Pourquoi nous avons

Plus en détail

Les formations. calipia. novembre 2014 à mai 2015

Les formations. calipia. novembre 2014 à mai 2015 calipia Les formations novembre 2014 à mai 2015 nov. déc. janv. fév. mars avril mai Briefing Calipia (p. 3) FC1501 : Smartphones et Tablettes (p. 5) 15 17 10 FC1502 : Licences Microsoft (p. 7) 29 19 21

Plus en détail

DOCUMENTATION KAPTravel Module de gestion des appels de disponibilité

DOCUMENTATION KAPTravel Module de gestion des appels de disponibilité DOCUMENTATION KAPTravel Module de gestion des appels de disponibilité 01/06/15 KAPT Tous Droits Réservés 2 PRÉSENTATION Ce+e présenta3on va vous perme+re de prendre en main la plateforme de ges3on KAPTravel

Plus en détail

Mon Restaurant et L Internet

Mon Restaurant et L Internet Service Attitude Mon Restaurant et L Internet Programme de forma4on, de mise en place et de suivi pour 4rer profit de la communica4on digitale des4né spécifiquement à vous, restaurateurs Septembre 2012

Plus en détail

L essentiel de la communication Web To Store

L essentiel de la communication Web To Store L essentiel de la communication Web To Store Mul-diffusion Cross- Canal Vos Médias Enseigne CRM- Retail Op-misé Cross- Canal Click & Collect avec paiement intégré Si on vous dit que nous avons la solu-on

Plus en détail

En créant des Services Innovants, ivee apporte un soutien essentiel au développement des activités professionnelles et des compétences personnelles

En créant des Services Innovants, ivee apporte un soutien essentiel au développement des activités professionnelles et des compétences personnelles En créant des Services Innovants, ivee apporte un soutien essentiel au développement des activités professionnelles et des compétences personnelles de tous les passionnés! née d un constat Actuellement,

Plus en détail

Présenta)on de la forma)on ECR «KIT Efficacité des promo)ons»

Présenta)on de la forma)on ECR «KIT Efficacité des promo)ons» Présenta)on de la forma)on ECR «KIT Efficacité des promo)ons» 2014 Objec)fs de la forma)on S approprier les fiches du kit promo ECR : défini;ons, les bonnes pra;ques promo;onnelles, KPI Connaitre les types

Plus en détail

Journées Grandes Marques 2014

Journées Grandes Marques 2014 Journées Grandes Marques 2014 I - STRATÉGIE & OBJECTIFS THINK BIG, START SMALL, MOVE FAST : COMMENT OPTIMISER L'AGILITÉ ET LA PERFORMANCE DE VOS CAMPAGNES GRÂCE AU TAG MANAGEMENT? > Quels sont les retours

Plus en détail

La méthode ignorée de 99 % de Photographes, qui va transformer 90 % des visiteurs de votre Site Internet en Clients!

La méthode ignorée de 99 % de Photographes, qui va transformer 90 % des visiteurs de votre Site Internet en Clients! La méthode ignorée de 99 % de Photographes, qui va transformer 90 % des visiteurs de votre Site Internet en Clients! Chris&an Scherrer Transformez 90 % des visiteurs de votre site internet en clients En

Plus en détail

Le secteur de la Mutualité. Présenta*on des organismes Structure et caractéris*ques des emplois Zoom sur les mé*ers

Le secteur de la Mutualité. Présenta*on des organismes Structure et caractéris*ques des emplois Zoom sur les mé*ers Le secteur de la Mutualité Présenta*on des organismes Structure et caractéris*ques des emplois Zoom sur les mé*ers 1 La protec*on sociale Ensemble des moyens mis en œuvre par un pays pour protéger ses

Plus en détail

D.U. TÉLÉMÉDECINE TIC SANTÉ MEETING 11 SEPTEMBRE 2014

D.U. TÉLÉMÉDECINE TIC SANTÉ MEETING 11 SEPTEMBRE 2014 D.U. TÉLÉMÉDECINE TIC SANTÉ MEETING 11 SEPTEMBRE 2014 Nathalie Salles, Professeur CHU de Bordeaux pôle gérontologie, Vice-présidente Association Agir Pour La Télémédecine Mickaël Chaleuil, Président Association

Plus en détail

En quoi devenir Coach de vos commerciaux développe (encore plus) leur performance?

En quoi devenir Coach de vos commerciaux développe (encore plus) leur performance? En quoi devenir Coach de vos commerciaux développe (encore plus) leur performance? Quelles devront être vos nouvelles compétences? Pourquoi votre rôle de coach sera complémentaire de votre rôle de manager?

Plus en détail

quelques chiffres clés

quelques chiffres clés d i v i s i o n d u g r o u p e Pa r t e n a i r e d e v o t r e t ra n s fo r m a t i o n v e r s l e " M o b i l e I T " quelques chiffres clés 15 ans d expérience 140 collaborateurs U N E T R A N S

Plus en détail

Agriconomie s aeaque aux probléma3ques des agriculteurs et des distributeurs NOTRE REPONSE :

Agriconomie s aeaque aux probléma3ques des agriculteurs et des distributeurs NOTRE REPONSE : Agriconomie s aeaque aux probléma3ques des agriculteurs et des distributeurs Agriculteurs Distributeurs MANQUE de temps (priorité à l opéra8onnel) COMPLEXITÉ à trouver des pièces spécifiques CONCURRENCE

Plus en détail

Entrepreneur, devenez dirigeant! Valérie Quinault www.astrea-rh.com valerie.quinault@astrea-rh.com

Entrepreneur, devenez dirigeant! Valérie Quinault www.astrea-rh.com valerie.quinault@astrea-rh.com Entrepreneur, devenez dirigeant! Valérie Quinault www.astrea-rh.com valerie.quinault@astrea-rh.com Le dirigeant de PME: il vous est demandé Mais parfois vous vous sentez un peu seul Le passage de «Mon

Plus en détail

Catalogue de FORMATIONS 2015

Catalogue de FORMATIONS 2015 Catalogue de FORMATIONS 2015 Qui sommes nous? î SmartView est un cabinet de conseil et de forma1on, basé à Montpellier et Paris, qui accompagne ses clients professionnels, grands comptes ou PME innovantes,

Plus en détail

Ateliers du mercredi 9 février 2011

Ateliers du mercredi 9 février 2011 Ateliers du mercredi 9 février 2011 Barcamp Webmaster Webmasters, la technologie progresse de façon exponentielle dans un environnement marketing en perpétuel mutation. Que vous soyez technicien ou rédacteur,

Plus en détail

Agence interactive spécialisée santé. La simulation par le serious game

Agence interactive spécialisée santé. La simulation par le serious game Agence interactive spécialisée santé La simulation par le serious game Agence interactive spécialisée santé Sites Internet Simulation médicale Applications interactives Serious games La complémentarité

Plus en détail

#GoSocial. solutions de marketing communautaire & social crm

#GoSocial. solutions de marketing communautaire & social crm #GoSocial La révolution du Social Média Depuis quelques années, les médias sociaux ont métamorphosé le paysage du web et les modes de communication entre les individus et les marques. Hier encore spectateurs,

Plus en détail

Armel Cusin- Gogat 06 46 53 49 17 acg@terreetciel- conseil.fr

Armel Cusin- Gogat 06 46 53 49 17 acg@terreetciel- conseil.fr Armel Cusin- Gogat 06 46 53 49 17 acg@terreetciel- conseil.fr Terre & Ciel 2012 Terre & Ciel - SARL au capital social de 5000 - RCS Nantes 478 048 838 p. 1 3 impasse des Tourmalines 44300 Nantes Siège

Plus en détail

Quelle évolu)on du e- learning à l Université Marocaine?

Quelle évolu)on du e- learning à l Université Marocaine? La Conférence Maghrébine de l'appren)ssage Numérique et l'innova)on dans l'educa)on 08-10 Décembre 2014 Quelle évolu)on du e- learning à l Université Marocaine? Pr. Rachida AJHOUN r.ajhoun@um5s.net.ma

Plus en détail

BYOD : LES TERMINAUX PERSONNELS AU SERVICE DE L ENTREPRISE

BYOD : LES TERMINAUX PERSONNELS AU SERVICE DE L ENTREPRISE Il est commun, pour un salarié, d utiliser son véhicule personnel pour ses déplacements professionnels. Et s il en était ainsi pour le matériel informatique? De nombreuses entreprises ont adopté ce concept

Plus en détail

LA SECURITE : ORGANISATION ET TECHNOLOGIES

LA SECURITE : ORGANISATION ET TECHNOLOGIES WHITE PAPER LA SECURITE : ORGANISATION ET TECHNOLOGIES Copyright Tous droits réservés IDactis. Ce white paper ne peut être reproduit, en partie ou en totalité, sans la permission écrite préalable d IDactis.

Plus en détail

INFOCENTRE GUIDE UTILISATEUR IN «SAISIE AGREGEE» CE GUIDE EST DESTINÉ AUX COLLECTIVITÉS DE PLUS DE 50 AGENTS QUI EFFECTUENT LA SAISIE DITE «AGRÉGÉE».

INFOCENTRE GUIDE UTILISATEUR IN «SAISIE AGREGEE» CE GUIDE EST DESTINÉ AUX COLLECTIVITÉS DE PLUS DE 50 AGENTS QUI EFFECTUENT LA SAISIE DITE «AGRÉGÉE». GUIDE UTILISATEUR IN INFOCENTRE «SAISIE AGREGEE» RÉALISEZ VOTRE BILAN SOCIAL VIA LA SAISIE DITE «AGRÉGÉE» COLLECTE DES DONNÉES DE 2013 CE GUIDE EST DESTINÉ AUX COLLECTIVITÉS DE PLUS DE 50 AGENTS QUI EFFECTUENT

Plus en détail

Séminaire Poli-ques de l emploi

Séminaire Poli-ques de l emploi Séminaire Poli-ques de l emploi Mise en œuvre du compte personnel de forma-on : une refonte du système de forma-on professionnelle? Les réponses juridiques Jean- Pierre Willems 13 mai 2014 Willems Consultants

Plus en détail

«COMMUNICATION ET PRÉSENTATION DE PROJET»

«COMMUNICATION ET PRÉSENTATION DE PROJET» «COMMUNICATION ET PRÉSENTATION DE PROJET» Chefs de projet ou toute personne ayant à communiquer en publique Comprendre et u,liser la communica,on non verbale Comprendre et u,liser le communica,on verbale

Plus en détail

Sogeti & Havas Digital

Sogeti & Havas Digital Sogeti & Havas Digital Smartphones, Tablettes, Apps : Rendez-vous mobile! 23 Juin 2011 Les Digital Natives comme vecteurs Une utilisation partout et tout le temps, les changements à venir sont encore plus

Plus en détail

Cabinet de Conseil STRATÉGIE MANAGEMENT ORGANISATION JURIDIQUE FORMATION AVEC BW CONSULTANTS CHOISISSEZ DE GARANTIR VOTRE DEVELOPPEMENT

Cabinet de Conseil STRATÉGIE MANAGEMENT ORGANISATION JURIDIQUE FORMATION AVEC BW CONSULTANTS CHOISISSEZ DE GARANTIR VOTRE DEVELOPPEMENT Cabinet de Conseil STRATÉGIE MANAGEMENT ORGANISATION JURIDIQUE FORMATION 1 Pourquoi nous choisir? Le chef d entreprise, surtout s il est propriétaire, déteste l aventure. Notre Objec>f est de vous accompagner

Plus en détail

Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) BASYCA SAS FRANCE - Anzize BADAROU

Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) BASYCA SAS FRANCE - Anzize BADAROU Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) 1 Sommaire Objec&fs généraux Contenu POEB Approche générique Animateurs Partenaires 2 Objectifs généraux Enjeux de la forma1on Réconcilier la forma&on

Plus en détail

UN GUIDE PROPOSÉ PAR PME-WEB EMAIL MARKETING GUIDE ULTIME DES MOTS INTERDITS. Un guide pour Éviter de voir vos email passer en SPAM. www.pme- web.

UN GUIDE PROPOSÉ PAR PME-WEB EMAIL MARKETING GUIDE ULTIME DES MOTS INTERDITS. Un guide pour Éviter de voir vos email passer en SPAM. www.pme- web. UN GUIDE PROPOSÉ PAR PME-WEB EMAIL MARKETING GUIDE ULTIME DES MOTS INTERDITS Un guide pour Éviter de voir vos email passer en SPAM Table des matières 1. Introduction 2. Les termes financiers 3. Les termes

Plus en détail

Le réseau social des professionnels de la presse pro. Publiez vos articles auprès des professionnels de la presse pro

Le réseau social des professionnels de la presse pro. Publiez vos articles auprès des professionnels de la presse pro Le réseau social des professionnels de la presse pro Publiez vos articles auprès des professionnels de la presse pro QUI SOMMES NOUS? Presse-Connect est le réseau social destiné aux acteurs de la presse

Plus en détail

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Marketing Services LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Une étude réalisée en collaboration avec Objectif L ÉTUDE Faire le point sur l utilisation des terminaux mobiles en entreprise par des populations

Plus en détail

Forum des mé+ers Rotary club de Mar+gues Etang de Berre

Forum des mé+ers Rotary club de Mar+gues Etang de Berre Forum des mé+ers Rotary club de Mar+gues Etang de Berre Les mé+ers du social et des Ressources Humaines Directeur des Ressources humaines, psychologues, éducateur spor7f, assistant familial, conseiller

Plus en détail

Lettre de motivation en Suisse et en France

Lettre de motivation en Suisse et en France Rédiger une Lettre de motivation en Suisse et en France 3 ème salon de l emploi transfrontalier 20 et 21 septembre 2012 David Talerman Co-auteur de «Décrocher un emploi en Suisse» Auteur de «Travailler

Plus en détail

BIEN DÉCLINER SA PRÉSENCE DIGITALE MOBILE, TABLETTE, ORDINATEUR, NETBOOK

BIEN DÉCLINER SA PRÉSENCE DIGITALE MOBILE, TABLETTE, ORDINATEUR, NETBOOK BIEN DÉCLINER SA PRÉSENCE DIGITALE MOBILE, TABLETTE, ORDINATEUR, NETBOOK Pourquoi vouloir décliner? POURQUOI VOULOIR DÉCLINER? LES SUPPORTS DE VISUALISATION SE DIVERSIFIENT DES DEVICES VARIÉS DES RÉSOLUTIONS

Plus en détail

e-commerce+ êtes-vous prêt? BUSINESS OMNICANAL : WEB-TO-STORE : Les 5 outils stratégiques

e-commerce+ êtes-vous prêt? BUSINESS OMNICANAL : WEB-TO-STORE : Les 5 outils stratégiques e-commerce+ Magazine d information d Octave n 17 - Mars 2016 BUSINESS OMNICANAL : êtes-vous prêt? WEB-TO-STORE : Les 5 outils stratégiques E-COMMERCE ET POINTS DE VENTE Adoptez le point de vue du client

Plus en détail

Les cinq arguments de Drupal 8 pour séduire les Marketeurs

Les cinq arguments de Drupal 8 pour séduire les Marketeurs Les cinq arguments de Drupal 8 pour séduire les Marketeurs Puissance, facilité d utilisation et technologie adaptée aux besoins des entreprises font de Drupal 8 la plateforme de choix pour les Marketeurs

Plus en détail

Sociologie et management des salles de marchés : gestion du risque et responsabilisation des acteurs

Sociologie et management des salles de marchés : gestion du risque et responsabilisation des acteurs Sociologie et management des salles de marchés : gestion du risque et responsabilisation des acteurs Béatrice GUYNAMANT Ma1nale Recherche de l'eifr 23 novembre 2012 1 Sommaire Probléma+que et ques+ons

Plus en détail

Enjeux de la commande publique durable. le cas des logements sociaux

Enjeux de la commande publique durable. le cas des logements sociaux Enjeux de la commande publique durable le cas des logements sociaux Achat public durable : Défini

Plus en détail

Qu est- ce qu un Mentor?

Qu est- ce qu un Mentor? Qu est- ce qu un Mentor? Défini'on d un Mentor Un mentor est quelqu un qui a de l avance sur le chemin que je veux suivre. Si je veux devenir une superstar du catch, je m adresserai certainement à The

Plus en détail

L observa*on du développement de l enfant dans ses jeux symboliques

L observa*on du développement de l enfant dans ses jeux symboliques L observa*on du développement de l enfant dans ses jeux symboliques Sarah Landry, Ph. D. Professeure- chercheuse Faculté des sciences de l éduca*on Université de Montréal Courriel: sarah.landry@umontreal.ca

Plus en détail

GESTION DE CONTENUS (ECM) Ges1on de l informa1on. Nicolas Bürki, Senior Analyst

GESTION DE CONTENUS (ECM) Ges1on de l informa1on. Nicolas Bürki, Senior Analyst GESTION DE CONTENUS (ECM) Ges1on de l informa1on Nicolas Bürki, Senior Analyst AGENDA Entreprises: les tendances & les projets Les offres ECM / GED : les tendances du marche La réalité / retour d expérience

Plus en détail

Présenta6on Isatech. ERP, Décisionnel, Architecture Systèmes & Réseaux. Isatech Tous droits réservés Page 1

Présenta6on Isatech. ERP, Décisionnel, Architecture Systèmes & Réseaux. Isatech Tous droits réservés Page 1 Présenta6on Isatech ERP, Décisionnel, Architecture Systèmes & Réseaux Isatech Tous droits réservés Page 1 L offre globale Couvrir l intégralité de la chaîne du SI Isatech Tous droits réservés Page 2 Isatech

Plus en détail

Séminaire Aristote - 11 avril 2012 Jedeclare.com d'un Portail Déclara:f à une Plate- forme globale de dématérialisa:on au service d'une profession

Séminaire Aristote - 11 avril 2012 Jedeclare.com d'un Portail Déclara:f à une Plate- forme globale de dématérialisa:on au service d'une profession Séminaire Aristote - 11 avril 2012 Jedeclare.com d'un Portail Déclara:f à une Plate- forme globale de dématérialisa:on au service d'une profession Stéphane Gasch Directeur des études informa:ques du CSOEC

Plus en détail

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM 2 À PROPOS De nos jours, il est essentiel pour les entreprises de définir une stratégie marketing précise et efficace.

Plus en détail

REPORT DAY 3 #HUBMWC TRENDS MOBILE WORLD CONGRESS

REPORT DAY 3 #HUBMWC TRENDS MOBILE WORLD CONGRESS REPORT DAY 3 #HUBMWC TRENDS MOBILE WORLD CONGRESS 2015 HUBinstitute.com LE MOBILE WORLD CONGRESS La mobilité : un objec1f stratégique pour les entreprises Nous entamons la troisième journée du plus gros

Plus en détail

Employé/e de commerce CFC «Services et administra8on»

Employé/e de commerce CFC «Services et administra8on» Employé/e de commerce CFC «Services et administra8on» Monica Sarni et Evelyne Allegro Team pédagogique écoles de commerce Valais romand David Valterio Secrétaire patronal 1 Présentation CIFC! 2 Rôles de

Plus en détail

LE SUPPLIER RELATIONSHIP MANAGEMENT EN PRATIQUE

LE SUPPLIER RELATIONSHIP MANAGEMENT EN PRATIQUE PARTENAIRES ACHATS LE SUPPLIER RELATIONSHIP MANAGEMENT EN PRATIQUE PROGRAMME La geson de la relaon fournisseur Supplier Relaonship Management est au centre de l aenon de toutes les foncons Achats. Les

Plus en détail

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

LES START-UPS AU SERVICE DE LA DIGITALISATION INTERNE DES ENTREPRISES LE CO-DÉVELOPPEMENT START-UPS / GRANDS GROUPES

LES START-UPS AU SERVICE DE LA DIGITALISATION INTERNE DES ENTREPRISES LE CO-DÉVELOPPEMENT START-UPS / GRANDS GROUPES PARTENAIRES : COMMISSION START-UPS LES START-UPS AU SERVICE DE LA DIGITALISATION INTERNE DES ENTREPRISES LE CO-DÉVELOPPEMENT START-UPS / GRANDS GROUPES PROGRAMME La Digitalisaon interne des organisaons

Plus en détail

Entreprendre, c est aussi prévoir.

Entreprendre, c est aussi prévoir. Entreprendre, c est aussi prévoir. Un excellent moyen pour fidéliser mes salariés La santé de vos employés est primordiale Une bonne protec=on sociale complémentaire de vos collaborateurs c est pour vous

Plus en détail

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation Dispositifs d Évaluation Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation > Innovant : une technologie SaaS simple et adaptable dotée d une interface intuitive

Plus en détail

Veille technologique - BYOD

Veille technologique - BYOD Veille technologique - BYOD Présentation : L acronyme BYOD signifie Bring Your Own Device. En fait, ce principe récent est de partager vie privée et professionnelle sur un même appareil mobile (Smartphone,

Plus en détail

La réflexion «tablettes, apps» et les enjeux pour le SI et les DSI

La réflexion «tablettes, apps» et les enjeux pour le SI et les DSI La réflexion «tablettes, apps» et les enjeux pour le SI et les DSI Atelier Sogeti / Havas Digital 23 Juin 2011 Frédéric CHARLES DSI Lyonnaise des Eaux Stratégie & Gouvernance / Collaboratif 24/06/2011

Plus en détail

Cliquer sur Tous les programmes puis sur Accessoires. Déplacer l ascenseur si nécessaire

Cliquer sur Tous les programmes puis sur Accessoires. Déplacer l ascenseur si nécessaire Ne#oyage de disque L'u0litaire Ne#oyage de disque est un ou0l fort u0le qui contribue à conserver des performances op0males pour votre système Windows. Ne#oyage de disque supprime tous les fichiers superflus

Plus en détail