Douleurs induites par les soins

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Douleurs induites par les soins"

Transcription

1 Douleurs induites par les soins Mademoiselle Lydie BRIANDET (infirmière) Madame Laurence GAULTIER (aide-soignante) Docteur Hervé MIGNOT Formation EHPAD CODESPA 36

2 Douleur : définition (IASP) «Expérience sensorielle et émotionnelle désagréable rapportée à un dommage tissulaire réel ou potentiel ou vécu comme tel»

3 Les différents types de douleur Douleur nociceptive : agression immédiate Douleur neuropathique : lésion sur le trajet du nerf Douleur aigue Douleur chronique Accès douloureux : spontanés ou provoqués

4 Les accès douloureux paroxystiques 64 % des patients cancéreux présentent des accès douloureux* «Un ADP est une exacerbation transitoire de la douleur chez des patients ayant par ailleurs un fond douloureux chronique stable, bien contrôlé par opioïdes.» (Portenoy, 1990) (1). * Étude prospective ayant porté sur 63 patients cancéreux dont la douleur de fond était considérée équilibrée par opioïdes au terme de 3 mois d'évaluation. 41 d'entre eux ont présenté au moins 1 ADP dans les 24 h précédant l'interrogatoire.

5 Les accès douloureux paroxystiques Survenue rapide Pic d intensité en 3 minutes en moyenne Intensité sévère Durée courte 64% des épisodes durent moins de 30 minutes

6 Qu est-ce qui fait mal? Soins d hygiène : hygiène corporelle et bucco-dentaire Habillage/déshabillage Manutention/manipulation Garder l autonomie du patient permet de diminuer la sensation douloureuse

7 Qu est-ce qui fait mal? soins infirmiers : réfection de pansement, injections, ponctions Examens complémentaires (scanner, radios, ) Transports Autres soins (soins dentaires,.)

8 Chez la personne âgée 65 % des personnes âgées de plus de 60 ans sont douloureuses 85% au-delà de 80 ans Les soins chez ces personnes sont d autant plus douloureux

9 Evaluation de la douleur Mimique Mots, cris, gémissements, silence Position antalgique Respiration Pouls Mobilisation, palpation Comportement

10 Evaluation de la douleur : outils Auto-évaluation : EVA, EN, EVS o EVA : échelle visuelle analogique o o EN : échelle numérique : de 0 à10 EVS : échelle verbale simple :0 : pas de douleur, 1 : douleur faible, 2 : douleur modérée, 3 : douleur intense, 4 : douleur extrêmement intense Hétéro-évaluation : DOLOPLUS, ALGOPLUS

11 Pourquoi cela fait mal? Douleur liée proprement au geste (durée, répétition du geste ) Appréhension (liée à l histoire de vie, à l anxiété, à la peur ) Contexte cognitif (dépression, Alzheimer ) Sous utilisation des antalgiques et non respect des délais d action Liée au soignant (degrés de confiance, douceur, tact) et à l institution (charge en soins )

12 Rôle du soignant Différence entre faire un «acte» et faire un «soin» Le soignant doit se questionner : trouver la logique du soin et sortir de la routine Le contact humain reste primordial pour expliquer, rassurer, évaluer et adapter les soins.

13 Rôle du soignant Avant le soin : Connaitre l état physique et psychologique du patient Rechercher le confort du patient Organiser le soin

14 Rôle du soignant Pendant le soin : Travailler en binôme Présentation et explication du soin Anticiper et informer les gestes qui vont faire mal Douceur en maintenant toujours le contact Rapidité ou au contraire, patience Atmosphère conditions du soin favorable

15 Rôle du soignant Après le soin : Installer la personne de façon confortable Ménager un temps de récupération avant un autre soin

16 Traitement non médicamenteux Hypnose, sophrologie Visualisation, imagerie mentale Respiration accompagnée Toucher/Massage Favoriser les positions antalgiques

17 Traitement antalgique Traitement de fond Traitement des accès

18 Traitement de fond Douleur nociceptive : Palier I : aspirine, paracétamol, antiinflammatoire (ibuprofène) Palier II : codéine, tramadol Palier III : morphine

19 Traitement de fond Douleurs neuropathiques : antalgiques :(tramadol, oxycodone) antidépresseurs : (laroxyl*, cymbalta* ) antiépileptiques : (rivotril*, lyrica*..) Attention aux effets secondaires : bouche sèche, prise de poids..

20 Traitement de fond Douleur liée à l anxiété : Benzodiazépines par voie : o o o o o o Orale Intramusculaire Sous-cutanée Intraveineuse Sublinguale Intrarectale Valium*, Lexomil*, Lysanxia*, Xanax*,Hypnovel*

21 Traitement de fond Les co-antalgiques : Anti-inflammatoires Corticoides

22 Traitement de fond Traitement de la dépression : Antidépresseurs Neuroleptiques

23 Les accès douloureux paroxystiques

24 Traitements des accès Les morphiniques : Actiskenan*, Oxynorm*, Oramorph* Fentanyl transmuqueux : Actiq*, Abstral*, Effentora*, Instanyl*, Pecfent*

25 Traitement des accès MEOPA : Kalinox* - Entonox* - Antalys*

26 Traitement des accès Analgésiques locaux : Patch d Emla* Xylocaïne* locale (inj, spray, gel )

27 Respecter les délais d action

28 Conclusion Evaluer la douleur Adapter les soins Privilégier les moyens non médicamenteux Utiliser un/des traitements adaptés Respecter les délais d action Réévaluer

Souffrance et douleur en fin de vie. Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J.

Souffrance et douleur en fin de vie. Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J. Souffrance et douleur en fin de vie Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J. Ducuing Toulouse Notion de souffrance totale Différentes douleurs Les traitements

Plus en détail

SURVEILLANCE ET UTILISATION DES OPIOIDES A DOMICILE

SURVEILLANCE ET UTILISATION DES OPIOIDES A DOMICILE SURVEILLANCE ET UTILISATION DES OPIOIDES A DOMICILE Marie-Dominique MOUILLEVOIS IDEL / IRD - Structure Douleur Chronique Hôpital Eugénie DU Douleur et Soins Palliatifs Master 2 Sciences cliniques en Soins

Plus en détail

Dr Gabriel ABITBOL Equipe Mobile Douleur et Soins palliatifs GH Paris Centre Cochin Broca Hotel Dieu APHP

Dr Gabriel ABITBOL Equipe Mobile Douleur et Soins palliatifs GH Paris Centre Cochin Broca Hotel Dieu APHP Que faire quand la morphine est mal tolérée? Journée de la filière gériatrique nord 92 Février 2016 Dr Gabriel ABITBOL Equipe Mobile Douleur et Soins palliatifs GH Paris Centre Cochin Broca Hotel Dieu

Plus en détail

Douleur et souffrance en situation palliative

Douleur et souffrance en situation palliative Douleur et souffrance en situation palliative LA DOULEUR Dimensions Mécanismes Evaluation APPROCHE CLINIQUE ANALGESIE Service d Accompagnement et de Soins Palliatifs CHU de Bordeaux 1 ère partie : LA DOULEUR

Plus en détail

Evaluation et prise en charge de la douleur en EHPAD

Evaluation et prise en charge de la douleur en EHPAD Evaluation et prise en charge de la douleur en EHPAD Douleur : définition «La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, liée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle, ou

Plus en détail

Douleur du cancer. - Le 08 Octobre Jean-Michel PELLAT GROUPE HOSPITALIER MUTUALISTE DE GRENOBLE

Douleur du cancer. - Le 08 Octobre Jean-Michel PELLAT GROUPE HOSPITALIER MUTUALISTE DE GRENOBLE Douleur du cancer - Le 08 Octobre 2013 - Jean-Michel PELLAT Centre d Evaluation et de Traitement de la Douleur GROUPE HOSPITALIER MUTUALISTE DE GRENOBLE Clinique d Alembert, Clinique des Eaux Claires,

Plus en détail

DOULEUR ET SOINS. Unité d évaluation et de traitement de la douleur. CHD Vendée. Février.10

DOULEUR ET SOINS. Unité d évaluation et de traitement de la douleur. CHD Vendée. Février.10 DOULEUR ET SOINS. Unité d évaluation et de traitement de la douleur. CHD Vendée Infirmier Ressource Douleur: Mr. AGRES Hugues. Février.10 Avoir peur d avoir mal, c est déjà avoir mal! Montaigne. Les méthodes

Plus en détail

Evaluation de la douleur Rotation des opioïdes

Evaluation de la douleur Rotation des opioïdes Evaluation de la douleur Rotation des opioïdes APRHOC 1er Octobre 2007 Dr François CHRISTIANN Centre Hospitalier - Châteauroux francois.christiann@ch-chateauroux.fr Evaluation de la douleur EVALUATION

Plus en détail

COMPRENDRE ET LUTTER CONTRE LA DOULEUR DE CEUX QUI NE PEUVENT L EXPRIMER LES MAUX SANS LES MOTS

COMPRENDRE ET LUTTER CONTRE LA DOULEUR DE CEUX QUI NE PEUVENT L EXPRIMER LES MAUX SANS LES MOTS COMPRENDRE ET LUTTER CONTRE LA DOULEUR DE CEUX QUI NE PEUVENT L EXPRIMER LES MAUX SANS LES MOTS LES PERSONNES QUI NE PEUVENT EXPRIMER LEUR DOULEUR? Personnes IMC, handicapés physiques ou mentales. Pathologies

Plus en détail

EVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ LA PERSONNE NON COMMUNICANTE

EVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ LA PERSONNE NON COMMUNICANTE EVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ LA PERSONNE NON COMMUNICANTE Gabrielle DAUCE, Morgan FRIBAULT Infirmières coordinatrices 2017 INTRODUCTION La douleur de la personne âgée est sous estimée alors que la fréquence

Plus en détail

Délai Action. Durée action. Posologie maxi par 24h. Délai d action. Durée d action. Posologie Par 24 h. Oxynorm. Abstral, Effentora, Instanyl

Délai Action. Durée action. Posologie maxi par 24h. Délai d action. Durée d action. Posologie Par 24 h. Oxynorm. Abstral, Effentora, Instanyl Délai Action Durée action Posologie maxi par 24h DAFALGAN 30 à 60mn 4à6h 3 à 4g PERFALGAN 15 à 30mn 4 à 6h 3 à 4g CONTRAMAL LI 20 à 60mn 4à6h 400 mg CONTRAMAL LP 40 mn 12 h 2 prises CONTRAMAL IV 10 à 20mn

Plus en détail

LE PASSEPORT DOULEUR. La douleur, parlons-en La douleur se prévient La douleur se traite COMITÉ DE LUTTE CONTRE LA DOULEUR (CLUD)

LE PASSEPORT DOULEUR. La douleur, parlons-en La douleur se prévient La douleur se traite COMITÉ DE LUTTE CONTRE LA DOULEUR (CLUD) LE PASSEPORT DOULEUR La douleur, parlons-en La douleur se prévient La douleur se traite COMITÉ DE LUTTE CONTRE LA DOULEUR (CLUD) GU GU 2003 2003 V01 V01 1/8 Décembre 2016 Décembre 2016 GU 2003 V01 2/8

Plus en détail

ONCOMEL Le 15 novembre Dr Neu Jean-Charles USP Polyclinique du Bois

ONCOMEL Le 15 novembre Dr Neu Jean-Charles USP Polyclinique du Bois ONCOMEL Le 15 novembre 2016 Dr Neu Jean-Charles USP Polyclinique du Bois Complexité du domicile Complexité par elle-même de la maladie cancéreuse! Contexte social et familial Disponibilité des soignants

Plus en détail

Les traitements de la douleur. Docteur Anne Rohan, EMASP Docteur Sophie Saizy-Callaert, Pharmacie Docteur Stéphanie Poullain-Termeau, Pharmacie

Les traitements de la douleur. Docteur Anne Rohan, EMASP Docteur Sophie Saizy-Callaert, Pharmacie Docteur Stéphanie Poullain-Termeau, Pharmacie Les traitements de la douleur Docteur Anne Rohan, EMASP Docteur Sophie Saizy-Callaert, Pharmacie Docteur Stéphanie Poullain-Termeau, Pharmacie 18 1 Plan Les traitements non médicamenteux La douleur neurogène

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR PAR LES SOIGNANTS

LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR PAR LES SOIGNANTS LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR PAR LES SOIGNANTS «La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable en lien avec un dommage tissulaire réel ou potentiel ou décrit en termes d un tel

Plus en détail

Les principes du traitement antalgique: L évaluation de la douleur chez l adulte Les effets secondaires du traitement médicamenteux et leur gestion

Les principes du traitement antalgique: L évaluation de la douleur chez l adulte Les effets secondaires du traitement médicamenteux et leur gestion Comment gérer le traitement antalgique Objectifs du cours 1: Connaître les bases Les principes du traitement antalgique: Les médicaments utilisés ainsi que les modalités de leur utilisation dans le cadre

Plus en détail

Accès douloureux paroxystiques

Accès douloureux paroxystiques Accès douloureux paroxystiques Grainat N. et Coll. Faculté de médecine CHU DE Batna Centre anti douleur 9 ème Congrès de la SAETD - 2013 La douleur «expérience sensorielle et émotionnelle désagréable liée

Plus en détail

La douleur due au Cancer. Dr Philippe Poulain Polyclinique de l Ormeau Tarbes ICR Toulouse

La douleur due au Cancer. Dr Philippe Poulain Polyclinique de l Ormeau Tarbes ICR Toulouse La douleur due au Cancer Dr Philippe Poulain Polyclinique de l Ormeau 65000 Tarbes ICR 31000 Toulouse Définition de la Douleur «Expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à un domage tissulaire

Plus en détail

La douleur du sujet âgé Repérer - Evaluer - Traiter- Réévaluer. Dr Gabriel Abitbol & Dr Francine Hirszowski

La douleur du sujet âgé Repérer - Evaluer - Traiter- Réévaluer. Dr Gabriel Abitbol & Dr Francine Hirszowski La douleur du sujet âgé Repérer - Evaluer - Traiter- Réévaluer Dr Gabriel Abitbol & Dr Francine Hirszowski Définition Association Internationale d Etude de la Douleur (IASP 1979) La douleur est une expérience

Plus en détail

Prise en charge des douleurs induites par les soins au domicile.

Prise en charge des douleurs induites par les soins au domicile. Prise en charge des douleurs induites par les soins au domicile. Le Mercredi 11 mars 2009 Docteur HERBAUT Arnaud, médecin, responsable de l Unité de Soins palliatifs du CH Jehan de Luxembourg-59320 Haubourdin

Plus en détail

Prise en charge de la douleur en fin de vie à domicile : mythe ou réalité? Réseau Oncovannes UBS 29 novembre 2011

Prise en charge de la douleur en fin de vie à domicile : mythe ou réalité? Réseau Oncovannes UBS 29 novembre 2011 Prise en charge de la douleur en fin de vie à domicile : mythe ou réalité? Réseau Oncovannes UBS 29 novembre 2011 Dr Roullet Certain Consultation douleur équipe mobile de soins palliatifs Centre Hospitalier

Plus en détail

Prise en charge de la douleur et approche palliative

Prise en charge de la douleur et approche palliative Prise en charge de la douleur et approche palliative Mme C. VACELET, IDE EMSP de Pontarlier Dr D. BRISSAC-CESTOR, médecin EMSP Pontarlier Formation Oncolie 09 mars 2017 1 Plan I) Prise en charge de la

Plus en détail

Repérer et évaluer la douleur du sujet âgé

Repérer et évaluer la douleur du sujet âgé Repérer et évaluer la douleur du sujet âgé ANFIIDE Journée Internationale de l infirmière 29 MAI 2010 1 «Avant de vouloir traiter la douleur chez la personne âgée, encore faut-il la reconnaître!...» PASSADORI

Plus en détail

Les antalgiques : actualités. 6 Journée franc-comtoise de la douleur 24 mai 2012 Besançon

Les antalgiques : actualités. 6 Journée franc-comtoise de la douleur 24 mai 2012 Besançon Les antalgiques : actualités 6 Journée franc-comtoise de la douleur 24 mai 2012 Besançon Les antalgiques : actualités Nouvelles classes médicamenteuses Nouvelles molécules Nouvelles cinétiques Nouvelles

Plus en détail

Douleur et fin de vie. 10 è m e C o n g r è s D e L u t t e C o n t r e L a D o u l e u r 8 & 9 O c t o b r e A l g e r

Douleur et fin de vie. 10 è m e C o n g r è s D e L u t t e C o n t r e L a D o u l e u r 8 & 9 O c t o b r e A l g e r Douleur et fin de vie F. Yahiatene; D. Benmoussa; B. Griène Centre De Traitement De La Douleur CPMC - Alger 10 è m e C o n g r è s D e L u t t e C o n t r e L a D o u l e u r 8 & 9 O c t o b r e 2 0 1

Plus en détail

La douleur du sujet âgé Repérer Evaluer. Dr Gabriel ABITBOL EMASP Groupe Hospitalier Broca - La Rochefoucauld-La Collegiale (AP-HP)

La douleur du sujet âgé Repérer Evaluer. Dr Gabriel ABITBOL EMASP Groupe Hospitalier Broca - La Rochefoucauld-La Collegiale (AP-HP) La douleur du sujet âgé Repérer Evaluer Dr Gabriel ABITBOL EMASP Groupe Hospitalier Broca - La Rochefoucauld-La Collegiale (AP-HP) Prévalence importante: 50% à domicile 49% à 83% en institution Avec l

Plus en détail

Comment lutter contre les idées reçues sur la douleur? 2 : Des douleurs violentes et persistantes sont toujours le signe d une maladie grave.

Comment lutter contre les idées reçues sur la douleur? 2 : Des douleurs violentes et persistantes sont toujours le signe d une maladie grave. PATIENT Quiz Comment lutter contre les idées reçues sur la douleur? QUESTIONS 1 : Il existe un seul type de douleur. 2 : Des douleurs violentes et persistantes sont toujours le signe d une maladie grave.

Plus en détail

Bon usage des antalgiques Education du patient douloureux

Bon usage des antalgiques Education du patient douloureux Bon usage des antalgiques Education du patient douloureux Dr Julien NIZARD Centre de Traitement de la Douleur et EA3826, CHU Nantes Définition de la Douleur International Association for the Study of Pain,

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN HAD

LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN HAD LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN HAD LES REGLES D OR 1. Demander au patient s il a mal et le croire 2. Ecouter sa réponse et respecter ses choix 3. Traiter si possible les causes de la douleur 4. Evaluer

Plus en détail

LA DOULEUR CHEZ L ENFANT AUPRÈS DU PERSONNEL PARAMÉDICAL DE L HÔPITAL MÈRE-ENFANT

LA DOULEUR CHEZ L ENFANT AUPRÈS DU PERSONNEL PARAMÉDICAL DE L HÔPITAL MÈRE-ENFANT ENQUÊTE SUR LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR CHEZ L ENFANT AUPRÈS DU PERSONNEL PARAMÉDICAL DE L HÔPITAL MÈRE-ENFANT CHU MED VI MARRAKECH 17éme congrès de l ACPP en partenariat avec ACTIV et APLF Le 09/01/2016

Plus en détail

La douleur de l enfant Quelle prise en charge en pédiatrie dans les services d urgences d Aquitaine en 2013?

La douleur de l enfant Quelle prise en charge en pédiatrie dans les services d urgences d Aquitaine en 2013? La douleur de l enfant Quelle prise en charge en pédiatrie dans les services d urgences d Aquitaine en 2013? Dr Sylvie BERCIAUD Chef de clinique-assistant urgences pédiatriques Bordeaux Centre d étude

Plus en détail

Les Douleurs Incidentes

Les Douleurs Incidentes Les Douleurs Incidentes CLUD CHU Toulouse CHUT DOULEUR! Christophe CARPENTIER Soirée e CLUD Jeudi 26 Avril 2007 Novotel Purpan Introduction Pas de consensus réel sur les définitions des A.D.T et D.I D.I

Plus en détail

la douleur aiguë en rhumatologie place de la morphine

la douleur aiguë en rhumatologie place de la morphine e la douleur aiguë en rhumatologie place de la morphine Docteur André LESPINE Hôpital E.Herriot LYON Les jeudis de l Europel 11 mars 2006 e Oui? Non? utilisez vous la morphine? mesurez vous la douleur

Plus en détail

La douleur en soins palliatifs chez l enfant. Dr Avez-Couturier Pédiatre Neuropédiatrie et Consultation Douleur Enfant CHRU Lille DU Soins Palliatifs

La douleur en soins palliatifs chez l enfant. Dr Avez-Couturier Pédiatre Neuropédiatrie et Consultation Douleur Enfant CHRU Lille DU Soins Palliatifs La douleur en soins palliatifs chez l enfant. Dr Avez-Couturier Pédiatre Neuropédiatrie et Consultation Douleur Enfant CHRU Lille DU Soins Palliatifs PLAN Qu y a-t-il de différent en SP? Rappels Cas cliniques

Plus en détail

Cas clinique. BOZZOLO Eric Département d Evaluation et Traitement de la Douleur Pôle Neurosciences Cliniques

Cas clinique. BOZZOLO Eric Département d Evaluation et Traitement de la Douleur Pôle Neurosciences Cliniques Cas clinique BOZZOLO Eric Département d Evaluation et Traitement de la Douleur Pôle Neurosciences Cliniques CAS CLINIQUE Monsieur X, 60 ans, 60 kg Néoplasie ORL Traitée par chirurgie il y a 10 mois Métastases

Plus en détail

Cas clinique douleur aigue

Cas clinique douleur aigue Cas clinique douleur aigue Mr D. 60 ans Retraité, marié, 2 enfants. Ses antécédents comportent : - Lymphome avec autogreffe de moelle en mai 2007 21 février 2008, apparition éruptions avec douleurs intenses

Plus en détail

TRAITEMENTS ANTALGIQUES EN PEDIATRIE

TRAITEMENTS ANTALGIQUES EN PEDIATRIE TRAITEMENTS ANTALGIQUES EN PEDIATRIE L EMLA Le saccharose MEOPA XYLOCAINE HYPNOVEL EMLA PROTOCOLE SACCHAROSE Prématuré à partir de 28SA 28jrs y compris intubés non sédatés 0,28 ml de sirop contenant 86.5%

Plus en détail

LES ÉCHELLES DÉMARCHE DE ENSEMBLE CONTRE D ÉVALUATION DE L ASSOCIATION LA DOULEUR JC.Combaz

LES ÉCHELLES DÉMARCHE DE ENSEMBLE CONTRE D ÉVALUATION DE L ASSOCIATION LA DOULEUR JC.Combaz LES ÉCHELLES D ÉVALUATION DE LA DOULEUR 21.10.2013 JC.Combaz DÉMARCHE DE L ASSOCIATION ENSEMBLE CONTRE LA DOULEUR 1 Définition de la douleur Expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, associée

Plus en détail

LA DOULEUR. Resclud de Champagne-Ardenne. Support à usage exclusif des établissements du Resclud

LA DOULEUR. Resclud de Champagne-Ardenne. Support à usage exclusif des établissements du Resclud LA DOULEUR Resclud de Champagne-Ardenne Support à usage exclusif des établissements du Resclud LA DOULEUR, QU EST-CE QUE C EST? C'est une sensation, une émotion désagréable. Elle peut être causée par une

Plus en détail

Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse

Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse S Lozano Hôpital Larrey 08 Octobre 2010 Les métastases osseuses Fréquentes 3 ème localisation (poumon, foie) 30 à 50% des patients 40% dans

Plus en détail

DOULEUR PROVOQUEE SOUFFRANCE PATIENT ET EQUIPE SOIGNANTE. Chrystel PLUVIAUX Octobre 2016 Infirmière EMSP/CHLS

DOULEUR PROVOQUEE SOUFFRANCE PATIENT ET EQUIPE SOIGNANTE. Chrystel PLUVIAUX Octobre 2016 Infirmière EMSP/CHLS DOULEUR PROVOQUEE SOUFFRANCE PATIENT ET EQUIPE SOIGNANTE Chrystel PLUVIAUX Octobre 2016 Infirmière EMSP/CHLS Cadre législatif Qu est-ce qu une douleur provoquée? En pratique Formation Quelques phrases

Plus en détail

Aide mémoire. Traitements médicamenteux de la douleur nociceptive. Equipes ressources du département :

Aide mémoire. Traitements médicamenteux de la douleur nociceptive. Equipes ressources du département : Equipes ressources du département : Consultations d évaluation et de traitement de la douleur : CH Chartres : 02 37 30 38 13 consult-douleur@ch-chartres.fr CH Dreux : 02 37 51 50 63 Douleur aiguë : douleuraigue@ch-dreux.fr

Plus en détail

Outil d aide à la titration d ACTIQ Citrate de fentanyl

Outil d aide à la titration d ACTIQ Citrate de fentanyl Outil d aide à la titration d ACTIQ Citrate de fentanyl ACTIQ est indiqué pour le traitement des Accès Douloureux Paroxystiques (ADP)* chez les patients âgés de 16 ans ou plus, ayant un cancer et recevant

Plus en détail

DOULEURS ET SEP MARION GODOT DR ALBERTA LORENZI-PERNOT LYON 7 OCTOBRE 2017

DOULEURS ET SEP MARION GODOT DR ALBERTA LORENZI-PERNOT LYON 7 OCTOBRE 2017 DOULEURS ET SEP MARION GODOT DR ALBERTA LORENZI-PERNOT LYON 7 OCTOBRE 2017 DOULEURS ET SEP TRÈS VARIÉES CONSÉQUENCES DIRECTES OU INDIRECTES DE LA MALADIE TRÈS FRÉQUENTES PEUVENT APPARAITRE AU COURS D UNE

Plus en détail

TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE CAPACITE DE GERIATRIE

TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE CAPACITE DE GERIATRIE TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE CAPACITE DE GERIATRIE Dr Françoise ESCOUROLLE-PELTIER Unité de Soins Palliatifs Gériatriques - Hôpital BRETONNEAU Hôpitaux Universitaires Paris

Plus en détail

Repérage et évaluation de la douleur chez la personne autiste adulte à la Clinique des Campilles

Repérage et évaluation de la douleur chez la personne autiste adulte à la Clinique des Campilles Repérage et évaluation de la douleur chez la personne autiste adulte à la Clinique des Campilles Journée de sensibilisation à l autisme Le 2 avril 2010 CH THUIR C Palix, G Szembel, H Guérin, JM Cabaup,

Plus en détail

TRACABILITE DE LA DOULEUR EXPERIENCE DU SAMU 83

TRACABILITE DE LA DOULEUR EXPERIENCE DU SAMU 83 TRACABILITE DE LA DOULEUR EXPERIENCE DU SAMU 83 Maleville M, Vergne M, Greva P, Lambert R, Dubois O, Arzalier JJ SAMU 83 Toulon Journées médicales et infirmières du Collège PACA de médecine d Urgence Marseille,

Plus en détail

La douleur du sujet âgé

La douleur du sujet âgé La douleur du sujet âgé Repérer Evaluer Dr Gabriel ABITBOL EMASP Groupe Hospitalier Broca - La Rochefoucauld-La Collegiale (AP-HP) Prévalence importante: 50% à domicile 49% à 83% en institution Avec l

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE LA CÔTE BASQUE BAYONNE

CENTRE HOSPITALIER DE LA CÔTE BASQUE BAYONNE CENTRE HOSPITALIER DE LA CÔTE BASQUE BAYONNE DR YVES AKAPO médecin urgentiste référent en traumatologie Laetitia AUDOUX IDE référente douleur (DU douleur) Marras Jean-Michel Cadre de Santé (DU douleur

Plus en détail

EVALUATION DE LA DOULEUR

EVALUATION DE LA DOULEUR EVALUATION DE LA DOULEUR Détecter une douleur et en évaluer l intensité s inscrivent dans une démarche de soins systématique, qui fait partie de la prise en charge globale du patient. La recherche de douleur

Plus en détail

DOULEUR(S) CMD CAVALE BLANCHE HIA CLERMONT-TONNERRE

DOULEUR(S) CMD CAVALE BLANCHE HIA CLERMONT-TONNERRE DOULEUR(S) CMD CAVALE BLANCHE HIA CLERMONT-TONNERRE 1 système pas trop compliqué UN PEU D ANATOMIE LE TRAITEMENT DE L INFORMATION DOULOUREUSE Comme toute information DEFINITION DE LA DOULEUR Expérience

Plus en détail

Douleur et cancer. Collège Auvergnat de Médecine d Urgence Le 03 Décembre 2013 Samia Belkhir Infirmière Urgences Moulins

Douleur et cancer. Collège Auvergnat de Médecine d Urgence Le 03 Décembre 2013 Samia Belkhir Infirmière Urgences Moulins Douleur et cancer Collège Auvergnat de Médecine d Urgence Le 03 Décembre 2013 Samia Belkhir Infirmière Urgences Moulins Introduction Evaluer et traiter la douleur : une priorité! Les soins génèrent de

Plus en détail

TRAITEMENT DES DOULEURS NEUROPATHIQUES Nicolas Danziger Département de Neurophysiologie Clinique Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris

TRAITEMENT DES DOULEURS NEUROPATHIQUES Nicolas Danziger Département de Neurophysiologie Clinique Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris TRAITEMENT DES DOULEURS NEUROPATHIQUES Nicolas Danziger Département de Neurophysiologie Clinique Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris LES 3 ETAPES PREALABLES 1. S ASSURER QUE LA PLAINTE EST DOULOUREUSE

Plus en détail

Mécanismes de la douleur

Mécanismes de la douleur Mécanismes de la douleur Douleur par excès de nociception Douleur neuropathique Douleur idiopathique Douleur mixte Réseau Voironnais de la Douleur - Dominique Gillet - Claudine Pautonnier Douleur par excès

Plus en détail

DOULEUR ET SANTE MENTALE. Moyens d évaluation de la douleur

DOULEUR ET SANTE MENTALE. Moyens d évaluation de la douleur DOULEUR ET SANTE MENTALE Moyens d évaluation de la douleur en santé mentale 11ème rencontre REMALDO Jeudi 15 Octobre 2015 Docteur Périne BROUSSAUD-BLAMOUTIER CETD Clinique La Sagesse Rennes CH Guillaume

Plus en détail

La douleur en soins palliatifs chez l enfant. Dr Avez-Couturier Pédiatre Neuropédiatrie et Consultation Douleur Enfant CHRU Lille Formation EIRENE

La douleur en soins palliatifs chez l enfant. Dr Avez-Couturier Pédiatre Neuropédiatrie et Consultation Douleur Enfant CHRU Lille Formation EIRENE La douleur en soins palliatifs chez l enfant. Dr Avez-Couturier Pédiatre Neuropédiatrie et Consultation Douleur Enfant CHRU Lille Formation EIRENE PLAN Rappels Différences en SP Morphiniques Douleur neuropathique

Plus en détail

EVALUATION DE LA DOULEUR CETD POLE NEUROSCIENCES. NOMEL Marie-Thérèse IDE CHUM DE FDF

EVALUATION DE LA DOULEUR CETD POLE NEUROSCIENCES. NOMEL Marie-Thérèse IDE CHUM DE FDF EVALUATION DE LA DOULEUR CETD POLE NEUROSCIENCES CHUM DE FDF NOMEL Marie-Thérèse IDE INTRODUCTION Quelque soit les facteurs déclencheurs et le mécanisme initial. La douleur constitue: une expérience subjective

Plus en détail

EVALUATION DE LA DOULEUR ET SA PRISE EN CHARGE EN MESOTHÉRAPIE. Dr Jean-Pierre MARTIN Montélimar

EVALUATION DE LA DOULEUR ET SA PRISE EN CHARGE EN MESOTHÉRAPIE. Dr Jean-Pierre MARTIN Montélimar EVALUATION DE LA DOULEUR ET SA PRISE EN CHARGE EN MESOTHÉRAPIE Dr Jean-Pierre MARTIN Montélimar DEFINITION DE L IASP La douleur est une expérience sensorielle et émentionnelle désagréable, liée à une lésion

Plus en détail

L EVALUATION DE LA DOULEUR. Evaluation de la douleur

L EVALUATION DE LA DOULEUR. Evaluation de la douleur L EVALUATION DE LA DOULEUR 1 Interrogatoire du patient et de son entourage (mode d apparition topographie, intensité, signes d accompagnements, conséquences fonctionnelles, ATCD, ) Avez-vous mal maintenant?

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA DOULEUR DU SUJET AGE

TRAITEMENT DE LA DOULEUR DU SUJET AGE TRAITEMENT DE LA DOULEUR DU SUJET AGE Dr Françoise ESCOUROLLE-PELTIER Unité de Soins Palliatifs - Hôpital BRETONNEAU 21.03.2012 CONSEQUENCES DE LA PRISE EN CHARGE INSUFFISANTE DE LA DOULEUR Pour le malade

Plus en détail

Evaluation et prise en charge médicamenteuse de la douleur post traumatique chez l enfant

Evaluation et prise en charge médicamenteuse de la douleur post traumatique chez l enfant 10 eme congrès de la Sociéte Algérienne d Etude et de Traitement de la Douleur (SAETD) Alger 8-9 octobre 2015 Evaluation et prise en charge médicamenteuse de la douleur post traumatique chez l enfant S.Abassini-

Plus en détail

DOULEUR: du symptôme au syndrome. Dr Franck TADDEI 17/03/2008

DOULEUR: du symptôme au syndrome. Dr Franck TADDEI 17/03/2008 DOULEUR: du symptôme au syndrome Dr Franck TADDEI 17/03/2008 Plan Général A- Concept de douleur 1- Définition 2- Décodage 3- Douleur aiguë vs douleur chronique 4- Syndrome douloureux chronique 5- Mécanismes

Plus en détail

DIAPORAMA FORMATEUR 1

DIAPORAMA FORMATEUR 1 DIAPORAMA FORMATEUR 1 DOULEUR chez la personne âgée La douleur 2 Pourquoi un tel outil? (1) Parce que, selon la loi : «( ) Toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager sa douleur.

Plus en détail

Aide mémoire. Traitements médicamenteux de la douleur nociceptive. Equipes ressources du département :

Aide mémoire. Traitements médicamenteux de la douleur nociceptive. Equipes ressources du département : Equipes ressources du département : Consultations d évaluation et de traitement de la douleur : CH Chartres : 02 37 30 38 13 consult-douleur@ch-chartres.fr CH Dreux : 02 37 51 50 63 Douleur aiguë : douleuraigue@ch-dreux.fr

Plus en détail

ACCES DOULOUREUX PAROXYSTIQUES EN CANCEROLOGIE

ACCES DOULOUREUX PAROXYSTIQUES EN CANCEROLOGIE ACCES DOULOUREUX PAROXYSTIQUES EN CANCEROLOGIE Dr Serge Robard CRLCC Nantes REDO Octobre 2008 Introduction 4 Difficultés de prise en charge des douleurs chez le cancéreux Gestion des effets secondaires

Plus en détail

SPÉCIFICITÉS ET PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR CANCÉREUSE CHEZ L ADULTE

SPÉCIFICITÉS ET PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR CANCÉREUSE CHEZ L ADULTE SPÉCIFICITÉS ET PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR CANCÉREUSE CHEZ L ADULTE Dr Cécile BESSET, MPaule Renoir Equipe Mobile de Soins Palliatifs CHRU Besançon 25/01/2017 DÉFINITION, GÉNÉRALITÉS «Expérience sensorielle

Plus en détail

Les Antalgiques. UE 2.11 Semestre 1 Compétence 4. RAULT Isabelle Janvier 2016 UE 2.11 Semestre 1

Les Antalgiques. UE 2.11 Semestre 1 Compétence 4. RAULT Isabelle Janvier 2016 UE 2.11 Semestre 1 Les Antalgiques UE Compétence 4 Les Antalgiques Définitions Classifications de la douleur Les Antalgiques opioïdes Les Antalgiques opioïdes palier III La réglementation r des stupéfiants Moyen mnémotechnique

Plus en détail

DU d Accompagnement et de Soins Palliatifs Séminaire Evaluation et traitement de la douleur APPROCHE CLINIQUE

DU d Accompagnement et de Soins Palliatifs Séminaire Evaluation et traitement de la douleur APPROCHE CLINIQUE DU d Accompagnement et de Soins Palliatifs Séminaire Evaluation et traitement de la douleur APPROCHE CLINIQUE DÉFINITION DE LA DOULEUR Dimensions Mécanismes Evaluation Service d Accompagnement et de Soins

Plus en détail

Introduction (1) «Fausses croyances»: les patients «psy» ne souffrent pas, sont insensibles à la douleur, présenteraient une analgésie totale

Introduction (1) «Fausses croyances»: les patients «psy» ne souffrent pas, sont insensibles à la douleur, présenteraient une analgésie totale Introduction (1) La douleur chez les patients ayant une maladie psychiatrique a été pendant longtemps négligée voire ignorée «Fausses croyances»: les patients «psy» ne souffrent pas, sont insensibles à

Plus en détail

Gestion de la douleur en pré-hospitalier. Julia Pauls-Barsanti SMUR pédiatrique de Bordeaux

Gestion de la douleur en pré-hospitalier. Julia Pauls-Barsanti SMUR pédiatrique de Bordeaux Gestion de la douleur en pré-hospitalier Julia Pauls-Barsanti SMUR pédiatrique de Bordeaux 14 èmes Journées d Urgences Pédiatriques du Sud-Ouest 23 novembre 2013 Plan situations et particularités des douleurs

Plus en détail

Douleur et métastases. N Cantagrel CETD Toulouse 2010

Douleur et métastases. N Cantagrel CETD Toulouse 2010 Douleur et métastases osseuses N Cantagrel CETD Toulouse 2010 Epidemiologie Tumeur Incidence 1 Incidence 2 Après un cancer primitif, 20% présentent une localisation secondaire osseuse Coleman 1997 (1)

Plus en détail

Pascale TOCHEPORT Infirmière, Sophrologue, Équipe Mobile Douleur et Soins Palliatifs Groupe Hospitalier Pitié Salpétrière - Charles Foix Cours IDE du

Pascale TOCHEPORT Infirmière, Sophrologue, Équipe Mobile Douleur et Soins Palliatifs Groupe Hospitalier Pitié Salpétrière - Charles Foix Cours IDE du Pascale TOCHEPORT Infirmière, Sophrologue, Équipe Mobile Douleur et Soins Palliatifs Groupe Hospitalier Pitié Salpétrière - Charles Foix Cours IDE du 07/11/2011 1 I - LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR C

Plus en détail

âgé Dr Edith Martins-Meune CH Nanterre

âgé Dr Edith Martins-Meune CH Nanterre Douleurs postopératoires chez le sujet âgé Dr Edith Martins-Meune CH Nanterre Douleur chez le PA: Principes généraux Obstacles diagnostiques, Obstacles d'ordre neuropsy, Obstacles thérapeutiques, Obstacles

Plus en détail

Echelles d évaluation. Traitement de la douleur

Echelles d évaluation. Traitement de la douleur Traitement de la douleur Pourquoi évaluer? Identifier des malades algiques Prendre une décision thérapeutique adaptée Améliorer la relation médecin-malade Permettre aux équipes soignantes d utiliser des

Plus en détail

Douleurs Provoquées. Dr Renée Binlin Dadie, Pr. Beugre Kouassi CHU de Cocody Abidjan - Côte d Ivoire

Douleurs Provoquées. Dr Renée Binlin Dadie, Pr. Beugre Kouassi CHU de Cocody Abidjan - Côte d Ivoire Douleurs Provoquées Dr Renée Binlin Dadie, Pr. Beugre Kouassi CHU de Cocody Abidjan - Côte d Ivoire The views expressed in this training are those of the members of the Club, and do not necessarily reflect

Plus en détail

dans la prise en charge globale des patients douloureux DU Prise en Charge de la Douleur Université de l Etat d Haïti février 2017

dans la prise en charge globale des patients douloureux DU Prise en Charge de la Douleur Université de l Etat d Haïti février 2017 du bon usage des antalgiques dans la prise en charge globale des patients douloureux DU Prise en Charge de la Douleur Université de l Etat d Haïti février 2017 Dr Marie-Thérèse de Kergariou anesthésiste-réanimateur

Plus en détail

SPECIFICITES DES ANTALGIQUES EN GERIATRIE

SPECIFICITES DES ANTALGIQUES EN GERIATRIE SPECIFICITES DES ANTALGIQUES EN GERIATRIE Assises Vendéennes de la Douleur La Roche sur Yon 4 février 2012 Docteur Bruno COMYN Aucun conflit d intérêt TERRAIN: spécificités du patient âgé MEDICAMENT(S):

Plus en détail

Physiopathologie des douleurs

Physiopathologie des douleurs Physiopathologie des douleurs DU Soins Palliatifs Catho 12 mars 2015 Dr Jean-Pierre CORBINAU Maison Jean XXIII Lomme Définition de la douleur «La douleur est une expérience sensorielle, émotionnelle, désagréable,

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX Dr REVNIC, Unité de Soins Palliatifs, Hopital Jean Jaurès, Paris 19

PRINCIPES GENERAUX Dr REVNIC, Unité de Soins Palliatifs, Hopital Jean Jaurès, Paris 19 PRINCIPES GENERAUX Chercher la cause de la douleur Soulager une douleur aiguë avant qu elle ne se chronicise Débuter le traitement par la voie d administration la plus simple Différencier les douleurs

Plus en détail

Prise en charge de la douleur post opératoire chez le sujet âgé en chirurgie carcinologique

Prise en charge de la douleur post opératoire chez le sujet âgé en chirurgie carcinologique Prise en charge de la douleur post opératoire chez le sujet âgé en chirurgie carcinologique D.Ourrad, D Benmoussa,B.Griene Anesthésie réanimation CPMC Introduction Onco-gériatrie: discipline née Etats-Unis

Plus en détail

L évaluation de la douleur : ANI, échelles, pupillomètre (adulte et enfant) Moniteurs AIDARA

L évaluation de la douleur : ANI, échelles, pupillomètre (adulte et enfant) Moniteurs AIDARA L évaluation de la douleur : ANI, échelles, pupillomètre (adulte et enfant) Moniteurs AIDARA PREALABLE «La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à une lésion tissulaire

Plus en détail

La Douleur Caractéristiques - Évaluation Centre d évaluation et de traitement de la douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger

La Douleur Caractéristiques - Évaluation Centre d évaluation et de traitement de la douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger La Douleur Caractéristiques - Évaluation Centre d évaluation et de traitement de la douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger ANNABA 2009 Problème de santé publique 1er motif de consultation Impact socio

Plus en détail

DOMAINE D APPLICATION ACTIONS RECOMMANDATIONS EFFETS. Dans le contexte des soins palliatifs, l excès de soins ou des soins inadaptés sont risque

DOMAINE D APPLICATION ACTIONS RECOMMANDATIONS EFFETS. Dans le contexte des soins palliatifs, l excès de soins ou des soins inadaptés sont risque SOINS A DOMICILE PREVENTION DE LA DOULEUR PROVOQUEE PAR LES SOINS Document élaboré par le groupe de travail infirmier «partage des pratiques» Réseau Aspan Date de diffusion Mai 2011 OBJET Dans une démarche

Plus en détail

LES ECHELLES D EVALUATION DE LA DOULEUR. Le 11/05/2005

LES ECHELLES D EVALUATION DE LA DOULEUR. Le 11/05/2005 LES ECHELLES D EVALUATION D DE LA DOULEUR Le 11/05/2005 La douleur La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, liée à une lésion existante ou potentielle, ou décrite en termes

Plus en détail

Cas cliniques. 1 Cas :

Cas cliniques. 1 Cas : Cas cliniques 1 Cas : Patient de 64 ans, métastase osseuse avec masse abdominale, somnolent sous Moscontin 400mg /jour. Très douloureux, ne supporte plus les morphiniques, vomissements L infirmière sollicite

Plus en détail

Journée du CEOR 21 juin 2011 Dr Bellia Dhondt Pierrette HAD EOVI Romans

Journée du CEOR 21 juin 2011 Dr Bellia Dhondt Pierrette HAD EOVI Romans Journée du CEOR 21 juin 2011 Dr Bellia Dhondt Pierrette HAD EOVI Romans 1 EVALUATION et TRAITEMENT de la douleur La DOULEUR définition selon l IASP. (Institut international pour l étude de la Douleur)

Plus en détail

Prise en charge médicamenteuse des douleurs de la mucoviscidose Dr Brigitte Charron Unité douleur Necker Enfants Malades.

Prise en charge médicamenteuse des douleurs de la mucoviscidose Dr Brigitte Charron Unité douleur Necker Enfants Malades. Prise en charge médicamenteuse des douleurs de la mucoviscidose Dr Brigitte Charron Unité douleur Necker Enfants Malades 12 mars 2015 Traitements médicamenteux 40% des enfants et 50% des adultes présentant

Plus en détail

COMITE DE LUTTE CONTRE LA DOULEUR

COMITE DE LUTTE CONTRE LA DOULEUR COMITE DE LUTTE CONTRE LA DOULEUR Évaluer la douleur Véronique BLIN Véronique FOURNIER Christelle ROCHETEAU 1 Méthodes d évaluation Critères de choix d une méthode d évaluation Facile et rapidement comprise

Plus en détail

Prise en charge de la douleur aiguë chez le patient sous morphinique au long cours

Prise en charge de la douleur aiguë chez le patient sous morphinique au long cours Prise en charge de la douleur aiguë chez le patient sous morphinique au long cours Dr Christian MINELLO Centre G.-F. Leclerc - Dijon Unité d Évaluation et de Traitement de la Douleur Introduction Traitement

Plus en détail

Au Coeur de la Douleur

Au Coeur de la Douleur Au Coeur de la Douleur Sommaire 2 Etat des lieux Les Définitions La douleur et le service CARDIO Les moyens antalgiques du service Projet d action Documents de références 3 Article L1110-5 du code de santé

Plus en détail

M.PARRAD DU/Capacité 24 janvier 2013. Douleur : évaluation, prise en charge

M.PARRAD DU/Capacité 24 janvier 2013. Douleur : évaluation, prise en charge M.PARRAD DU/Capacité 24 janvier 2013 Douleur : évaluation, prise en charge Définition douleur «Expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, liée à une lésion tissulaire présente ou potentielle ou

Plus en détail

Les antalgiques. I. Définitions. II. Antalgiques de palier Paracétamol. 2. Aspirine et dérivés salicylés

Les antalgiques. I. Définitions. II. Antalgiques de palier Paracétamol. 2. Aspirine et dérivés salicylés Les antalgiques I. Définitions Antalgique = diminue la perception des sensations douloureuses -> Antalgique périphérique : action symptomatique au niveau de la lésion -> Antalgique central : action sur

Plus en détail

LES MÉDICAMENTS ANTALGIQUES

LES MÉDICAMENTS ANTALGIQUES LES MÉDICAMENTS ANTALGIQUES LES PALIERS DE L OMS L Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a établi une échelle des analgésiques selon l intensité de la douleur évaluée. L International Association for

Plus en détail

DOULEUR CHEZ L ENFANT SÉDATION ET TRAITEMENT ANTALGIQUE. Item 134

DOULEUR CHEZ L ENFANT SÉDATION ET TRAITEMENT ANTALGIQUE. Item 134 DOULEUR CHEZ L ENFANT SÉDATION ET TRAITEMENT ANTALGIQUE Item 134 QRM. L atonie psycho-motrice est un syndrome complexe observé chez l enfant. Donner la ou les proposition(s) exacte(s) A. cette manifestation

Plus en détail

«Evaluation de la douleur en fonction des âges et du handicap»

«Evaluation de la douleur en fonction des âges et du handicap» 2ème Journée e Régionale R Douleur des CLUD de Midi Pyrénées «Evaluation de la douleur en fonction des âges et du handicap» CLUD Rodez et Saint Affrique Aveyron INTRODUCTION Plan 2006-2010: priorité numéro

Plus en détail

PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DE LA DOULEUR DU SUJET AGE

PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DE LA DOULEUR DU SUJET AGE PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DE LA DOULEUR DU SUJET AGE DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE d ONCO-GERIATRIE Dr Françoise ESCOUROLLE-PELTIER Unité de Soins Palliatifs - Hôpital BRETONNEAU 17.12.2010 CONSEQUENCES

Plus en détail

Douleur aiguë et chronique du sujet âgé

Douleur aiguë et chronique du sujet âgé UE 5, item 131 Auteurs : Cathy Thery, Laetitia Amalou, Philippe Chassagne Douleur aiguë et chronique du sujet âgé Bases neurophysiologiques, mécanismes physiopathologiques d une douleur aiguë et d une

Plus en détail

ASPECTS PSYCHOLOGIQUES DE LA DOULEUR

ASPECTS PSYCHOLOGIQUES DE LA DOULEUR ASPECTS PSYCHOLOGIQUES DE LA DOULEUR ENTRE DOULEUR ET SOUFFRANCE NOCICEPTION : douleur sous sa forme anatomique, physiologique et chimique. DOULEUR : «sensation désagréable ressentie dans une partie de

Plus en détail