Inflammation. = réaction des tissus à une lésion

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Inflammation. = réaction des tissus à une lésion"

Transcription

1 Inflammation = réaction des tissus à une lésion Déclenchée suite à : Un traumatisme physique (coup) Une chaleur intense (brûlure) Irritation chimique Une infection

2 L inflammation: Empêche la propagation des agents toxiques dans les tissus environnants Élimine les débris cellulaires et les agents pathogènes Amorce les premières étapes de la réparation cellulaire

3 Quatre signes majeurs de l inflammation aigue : Rougeur Chaleur Tuméfaction Douleur Si lésion au niveau articulation, les mouvements sont gênés = repos forcé qui contribue à guérison Certains considèrent que la perte de fonction est un cinquième signe de l inflammation

4 Principales étapes de la réaction inflammatoire 1. Vasodilatation et accroissement de la perméabilité vasculaire Rôle individuel des médiateurs Les médiateurs augmentent la perméabilisation capillaire Rôle de l œdème Protéines de coagulation Beta defensines 2. Mobilisation phagocytaire

5 1. Vasodilatation et accroissement de la perméabilité vasculaire La réaction inflammatoire débute par une alerte chimique = médiateurs de la réaction inflammatoire Histamine Kinines Prostaglandines et leucotriènes Protéines du complément lymphokines Ces médiateurs proviennent : de cellules des tissus lésés, de macrophagocytes, des lymphocytes, des mastocytes et des protéines plasmatiques

6 1. Vasodilatation et accroissement de la perméabilité vasculaire Ces médiateurs contribuent tous à la dilatation des artérioles près de la lésion L augmentation de débit sanguin s accompagne d hypérémie locale (congestion) : rougeur et chaleur des tissus enflammés Ces médiateurs ont aussi un rôle individuel dans l inflammation

7 Histamine Rôle individuel des médiateurs dans l inflammation Source Granules des granulocytes basophiles et des mastocytes Libérée en réaction à un traumatisme mécanique À la présence de certains microorganismes À la présence de substances chimiques produites par les granulocytes neutrophiles Effets physiologiques Facilite la vasodilatation locale des artérioles Augmente localement la perméabilité des capillaires, favorise un exsudat

8 Rôle individuel des médiateurs dans l inflammation Kinines (bradykinine,..) Source Une protéine plasmatique, le kininogène est clivée par la kalleicréine et d autres protéases plasmatiques, de l urine, de la salive, de lysosomes des granulocytes neutrophiles Cette réaction produit les kinines actives Effets physiologiques Facilite la vasodilatation locale des artérioles Augmente localement la perméabilité des capillaires, favorise un exsudat Déclenche le chimiotactisme des leucocytes et stimule la libération d enzymes lysosomiales par les granulocytes neutrophiles (favorise la formation d autres kinines) La bradykinine provoque l oedeme et la douleur en agissant sur les neurofibres sensitives

9 Rôle individuel des médiateurs dans l inflammation Eicosanoides : prostaglandines et leucotriènes Source Molécules d acide gras produites à partir de l acide arachidonique Se trouvent dans toutes les membranes cellulaires Synthétisées par les enzymes lysosomiales des granulocytes neutrophiles et d autres types cellulaires Effets physiologiques Sensibilisent les vaisseaux sanguins aux effets d autres médiateurs de la réaction inflammatoire Une des étapes intermédiaire de la formation de prostaglandines produit des radicaux libres qui peuvent eux même provoquer l inflammation Provoquent la douleur

10 Rôle individuel des médiateurs dans l inflammation Complément Provoque la lyse des microorganismes, favorise la phagocytose par opsonisation, intensifie la réaction immunitaire et inflammatoire

11 Rôle individuel des médiateurs dans l inflammation Lymphokines Libérées par les lymphocytes T sensibilisés MIF: facteur d inhibition de la migration des macrophages IL-2 : interleukine 2 IL-4: interleukine 4 IL-5: interleukine 5 IFNγ: Interféron gamma TGf β: Facteur de croissance transformant beta LT: lymphotoxine Perforine TNF : facteur nécrosant des tumeurs

12 Les médiateurs augmentent la perméabilité des capillaires L exsudat, un liquide contenant des protéines (facteurs de coagulation, anticorps) s échappe de la circulation sanguine vers l espace interstitiel. L exsudat est la cause d un œdème localisé = tuméfaction L œdème comprime les terminaisons nerveuses = douleur La douleur résulte aussi de toxine bactériennes, d absence de nutriments dans la région touchée par l œdème et des effets sensibilisants des prostaglandines et de la bradykinine (cf AAS et antiinflammatoires qui calment douleur en inhibant la synthèse de PG)

13 Rôle de l œdème Peut sembler nuisible à première vue Mais contribue à : Dilution des substances toxiques présentes Apporte oxygène et nutriments nécessaire à la réparation Permet l entrée de protéines de coagulation dans l espace interstitiel

14 Les protéines de coagulation Elaborent un réseau de fibrine (caillot) semblable à de la gelée Ce qui isole le siège de la lésion et empêche la propagation des bactéries et pathogènes dans les tissus environnants Forme la structure qui permettra la réparation de la lésion

15 Beta défensines Si une barrière épithéliale a été percée, les béta défensines entrent en jeu Antibiotiques à large spectre présents dans les cellules épithéliales des muqueuses qui contribuent à l environnement stérile des voies internes de l organisme (voies urinaires, bronches,..) La sécrétion de beta defensines augmente considérablement si la muqueuse est lésée et le tissu conjonctif sous-jacent enflammé.

16 2. Mobilisation phagocytaire 1 Leucocytose Les granulocytes neutrophiles passent de la MO vers le sang Des substances chimiques en provenance des cellules lésées favorisent la libération par la moelle osseuse de granulocytes neutrophiles En quelques heures on a une leucocytose, qui est un signe caractéristique d inflammation

17 2. Mobilisation phagocytaire 2. Margination Débit sanguin ralentit au siège de l inflammation (perte de liquide), et les granulocytes s accolent à l endothélium vasculaire. Dans les régions enflammées, les cellules endothéliales produisent des molécules d adhérence cellulaire (CAM) spécifiques = sélectines. Donne aux CAM des granulocytes (intégrines), le signal qu il s agit de la région touchée. Ce contact entre CAM provoque l accrochage des granulocytes à la paroi endothéliale = margination

18 2. Mobilisation phagocytaire 3. Diapédèse Les déformations de la membrane plasmique des granulocytes (mouvements amiboïdes) leur permettent de s insinuer entre les cellules endothéliales capillaires, pour passer vers le liquide interstitiel = Diapédèse

19 2. Mobilisation phagocytaire 4. Chimiotactisme Les substances chimiques libérées au siège de l inflammation jouent le rôle d agents chimiotactiques qui attirent les granulocytes vers le foyer inflammatoire En moins d une heure après le début de la réaction inflammatoire, les granulocytes neutrophiles sont accumulés au siège de la lésion et éliminent activement les toxines, les cellules mortes et les bactéries.

20 2. Mobilisation phagocytaire Les monocytes se joignent aux granulocytes dans la région inflammatoire. Leur capacité phagocytaire est assez faible. Mais en 8 à 12h, les monocytes gonflent, déversent un grand nombre de lysosomes et se transforment en macrophagocytes. Ils remplacent les granulocytes Ils prédominent au siège d une inflammation prolongée ou chronique Présence de pus (= mélange de granulocytes morts, de cellules nécrosées et d agents pathogènes morts ou vivants), si le mécanisme d inflammation ne parvient pas à éliminer les débris de la région lésée. Le sac de pus peut se tapisser de fibres de collagènes et former un abcès.

21 Fièvre L organisme peut présenter une réaction locale, telle que l inflammation, mais peut aussi réagir de manière généralisée La fièvre constitue une réaction systémique à des microorganismes La thermorégulation s effectue via l hypothalamus et à un thermostat réglé à 37 C Le thermostat augmente sous l effet de substances chimiques pyrogènes qui sont sécrétées par les leucocytes et les macrophagocytes exposés à des substances étrangères à l organisme (bactéries )

22 Fièvre Forte fièvre = danger pour l organisme, car chaleur excessive désactive les systèmes enzymatiques Fièvre modérée = réaction d adaptation bénéfique. Par ex les bactéries ont besoin de Fe et Zn pour se diviser et en cas de fièvre le foie et la rate séquestrent ces nutriments et diminuent leur disponibilité. La fièvre augmente la vitesse du métabolisme cellulaire, ce qui augmente les réactions de défense et les processus de réparation.

23 Fig 12 3) Rôle de l hypothalamus L hypothalamus correspond au principal centre de la thermorégulation et possède 2 centres : Le centre de la thermolyse Le centre de la thermogenèse; Fonctionne comme un thermostat et reçoit des influx: Des récepteurs périphériques (peau) De récepteurs centraux (température sanguine)

24 FIG 13: Mécanismes de thermorégulation

25 Fig 14 Hyperthermie Refroidissement inefficace Élévation chaleur Inhibition hypothalamus Interruption thermorégulation Augmentation métabolisme Augmentation chaleur Coup de chaleur

26

Sylvain FISSON. Maître de Conférences Université Pierre & Marie Curie (Paris VI)

Sylvain FISSON. Maître de Conférences Université Pierre & Marie Curie (Paris VI) Licence Sciences la Vie (L3-S1) : LV341 IMMUNOLOGIE GENERALE Maître Conférences Université Pierre & Marie Curie (Paris VI) Centre Recherche s Corliers INSERM UMRS 872, équipe 13 15 rue l'ecole Mécine 75006.

Plus en détail

Chapitre 10 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée.

Chapitre 10 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée. Chapitre 10 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée. Lorsqu un agent infectieux (bactérie, virus, champignon microscopique ) pénètre dans l organisme et commence à s y multiplier, on observe

Plus en détail

Le Système Immunitaire (SI) Innée Dr Ahmed HODROGE

Le Système Immunitaire (SI) Innée Dr Ahmed HODROGE Le Système Immunitaire (SI) Innée Dr Ahmed HODROGE ahmed.hodroge@u-picardie.fr Pôle Santé - UFR de Médecine Laboratoire d Immunologie EA4666 - LNPC 18 FEVRIER 2014 Les différentes immunités Cellules (Mφ,

Plus en détail

Partie 3A : IMMUNOLOGIE LA REACTION INFLAMMATOIRE

Partie 3A : IMMUNOLOGIE LA REACTION INFLAMMATOIRE Partie 3A : IMMUNOLOGIE LA REACTION INFLAMMATOIRE Rappels du collège Dans notre environnement, de nombreux microorganismes sont en permanence au contact de l organisme. L entrée dans l organisme Certains

Plus en détail

Thème 3A le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3A le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3A le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. Notre environnement est peuplé de microorganismes dont certains sont des pathogènes pour l Homme. Pourtant

Plus en détail

THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE. Partie A : Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire

THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE. Partie A : Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE Partie A : Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Chap 1. La réaction inflammatoire,un exemple de réponse innée TP : Acteurs

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé. Thème 3A : Maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3 : Corps humain et santé. Thème 3A : Maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3 : Corps humain et santé Thème 3A : Maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. bactéries cellules infectées par un virus cellules cancéreuses champignons

Plus en détail

Les étapes de la réaction inflammatoire

Les étapes de la réaction inflammatoire Réaction inflammatoire 2. Détection par les cellules sentinelles PRR Motif moléculaire Agent (bactérie) Phagocytose des agents Macrophage Leucocyte (cellule dendritique) 3. Libération de messages chimiques

Plus en détail

Chapitre V. Les réponses immunitaires

Chapitre V. Les réponses immunitaires 30 Chapitre V Les réponses immunitaires I. Introduction : Le système immunitaire assure la défense de l organisme contre tout ce qui est étranger et contre le soi modifié. Il met en jeu des mécanismes

Plus en détail

Chapitre J : la réponse innée = réaction inflammatoire aiguë. > Des centaines de bactéries sur cette aiguille

Chapitre J : la réponse innée = réaction inflammatoire aiguë. > Des centaines de bactéries sur cette aiguille Chapitre J : la réponse innée = réaction inflammatoire aiguë Face au monde microbien dans lequel nous vivons, notre organisme a su développer des barrières naturelles permettant de limiter l entrée des

Plus en détail

Thème 3 Corps humain et Santé. A. Le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire

Thème 3 Corps humain et Santé. A. Le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Thème 3 Corps humain et Santé A. Le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Les agents infectieux Doc 3 page 268 Comment le système immunitaire protège-t-il

Plus en détail

Les médiateurs de l inflammation

Les médiateurs de l inflammation Les médiateurs de l inflammation par Katia Mayol, François Cavalié, Nathalie Davoust-Nataf Dernière modification 04/02/2013 18:01 La présence de signaux de danger (DAMP) ou de motifs pathogéniques (PAMP)

Plus en détail

TP4-LES ETAPES DE LA REACTION INFLAMMATOIRE AIGUË

TP4-LES ETAPES DE LA REACTION INFLAMMATOIRE AIGUË TP4-LES ETAPES DE LA REACTION INFLAMMATOIRE AIGUË Mise en situation et recherche à mener Vous vous blessez avec une épine que vous enlevez. Une plaie se forme au niveau de la peau. Cette lésion est à l

Plus en détail

On cherche à comprendre le déroulement de cette réaction et les acteurs mis en jeu lors de sa réalisation

On cherche à comprendre le déroulement de cette réaction et les acteurs mis en jeu lors de sa réalisation TP n 17 La réaction inflammatoire : un exemple de réponse innée Thème 3-A-1 Une inflammation est une réaction de défense immunitaire stéréotypée du corps à une agression (infection, brûlure, allergie...)

Plus en détail

LA REACTION INFLAMMATOIRE. Documents ressources : A- Présentation de quelques cellules du système immunitaire.

LA REACTION INFLAMMATOIRE. Documents ressources : A- Présentation de quelques cellules du système immunitaire. TP 19 LA REACTION INFLAMMATOIRE Quelques jours après s être fait poser un piercing au niveau du nombril, Chloé se plaint d une douleur et d une sensation de chaleur au niveau de la peau percée qui est

Plus en détail

LA RÉACTION INFLAMMATOIRE

LA RÉACTION INFLAMMATOIRE LA RÉACTION INFLAMMATOIRE Système immunitaire Terminales S 1 LES IMMUNITÉS... 2 LES IMMUNITÉS... Innée (présente dès -800 Millions d années) Non spécifique Héritée Présente chez tous les êtres pluricellulaires

Plus en détail

vasodilatation extravasation ti desérum puis de leucocytes neuromediateurs...)

vasodilatation extravasation ti desérum puis de leucocytes neuromediateurs...) Cours N 3 : 8 septembre2011 La réponse Inflammatoire F. Bérard UFR Lyon Sud Année 2011-20122012 L inflammation Processus physiologique de défense de l organisme après une agression tissulaire Vise à :

Plus en détail

Immunité Spécifique Acquise & Immunité Non Spécifique Acquise

Immunité Spécifique Acquise & Immunité Non Spécifique Acquise Immunité Spécifique Acquise & Immunité Non Spécifique Acquise Présentée par : Dr. AMARA. S Introduction : I- Les Facteurs tissulaires 1. La peau 2. Les muqueuses II- Les Facteurs Cellulaires 1. les cellules

Plus en détail

UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux. Anne Paugam

UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux. Anne Paugam UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux Anne Paugam PLAN Introduction Inflammation/infection Relation hôte-agent; les agents pathogènes Mécanisme non-spécifique Mécanisme spécifique; réponse du

Plus en détail

Durée : 4 sem. A= Le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction inflammatoire CONNAISSANCES

Durée : 4 sem. A= Le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction inflammatoire CONNAISSANCES ATTENTION : ENCADRE ROUGE = BILANS A SAVOIR ABSOLUMENT + VOCABULAIRE A MAITRISER EN ORANGE Pb. Scientifique général du CHAP. 11 : Comment la réaction inflammatoire aiguë permet-elle à l organisme de lutter

Plus en détail

Chapitre 1 : La réaction inflammatoire, une manifestation de l immunité innée.

Chapitre 1 : La réaction inflammatoire, une manifestation de l immunité innée. Thème 3A : le maintien de l intégrité de l organisme. Le système immunitaire est constitué d'organes, de cellules et de molécules. Le système immunitaire tolère habituellement les composantes de l'organisme

Plus en détail

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon 09.10.2015 Le Le système immunitaire est est composé de de plusieurs éléments Cellules immunitaires -cell.phagocytaires

Plus en détail

Le sang est un tissu conjonctif spécialisé liquide, composé de cellules (les éléments figurés) réparties dans un liquide (le plasma).

Le sang est un tissu conjonctif spécialisé liquide, composé de cellules (les éléments figurés) réparties dans un liquide (le plasma). Le sang Le sang est un tissu conjonctif spécialisé liquide, composé de cellules (les éléments figurés) réparties dans un liquide (le plasma). L ensemble est véhiculé dans les vaisseaux sanguins Fonctions

Plus en détail

Le système cardio-vasculaire. Corps humain et vieillissement II Esteban Gonzalez _A12

Le système cardio-vasculaire. Corps humain et vieillissement II Esteban Gonzalez _A12 Le système cardio-vasculaire Corps humain et vieillissement II Esteban Gonzalez _A12 Pourquoi étudier ce système? Maladies cardiovasculaires les plus fréquentes dans les pays industrialisés Fardeau économique

Plus en détail

L e s y s t è m e i m m u n i t a i r e. Les organes du système. immunitaire

L e s y s t è m e i m m u n i t a i r e. Les organes du système. immunitaire 1 2 3) Les deux types d'immunité 3.1) L'immunité non spécifique 3.1.1 Les barrières naturelles La peau et les muqueuses constituent une barrière efficace contre les micro-organismes. Elle est renforcée

Plus en détail

Défense de l organisme

Défense de l organisme Module 1 Défense de l organisme Soit par Soit par Système de défense non spécifique Système de défense spécifique Première ligne -Barrières naturelles Deuxième ligne -Défenses cellulaires et chimiques

Plus en détail

LE SANG C.FAVRO. Anatomie/Physiologie IFSI 1 ère année

LE SANG C.FAVRO. Anatomie/Physiologie IFSI 1 ère année LE SANG C.FAVRO Anatomie/Physiologie IFSI 1 ère année Le sang : plan du cours 1- Présentation 1.1- Propriétés physiques 1.2- Eléments figurés, plasma, sérum 1.3- Fonctions du sang 2- Composition 2.1- Composition

Plus en détail

CORRIGÉ DU CONCOURS Berck sur Mer 2014 (École de Masso-Kinésithérapie)

CORRIGÉ DU CONCOURS Berck sur Mer 2014 (École de Masso-Kinésithérapie) CORRIGÉ DU CONCOURS Berck sur Mer 2014 (École de Masso-Kinésithérapie) Biologie : correction réalisée par Mr LAIGNIER Laurent Correction proposée et non officielle Toute reproduction interdite www ma-prepa-concours.com

Plus en détail

INFLAMMATION FACULTE DE PHARMACIE D ALGER COURS DE BIOCHIMIE CLINIQUE PHARMACIE 4 ème ANNÉE INFLAMMATION. Dr MOHAMED EL HADI CHERIFI

INFLAMMATION FACULTE DE PHARMACIE D ALGER COURS DE BIOCHIMIE CLINIQUE PHARMACIE 4 ème ANNÉE INFLAMMATION. Dr MOHAMED EL HADI CHERIFI FACULTE DE PHARMACIE D ALGER COURS DE BIOCHIMIE CLINIQUE PHARMACIE 4 ème ANNÉE INFLAMMATION Dr MOHAMED EL HADI CHERIFI 1 SOMMAIRE INTRODUCTION I. LES DIVERSES PHASES DE LA RÉACTION INFLAMMATOIRE A. PHASE

Plus en détail

Objectifs. Connaître les moyens et mécanismes de l immunité naturelle.

Objectifs. Connaître les moyens et mécanismes de l immunité naturelle. Objectifs Immunité anti-infectieuse Connaître les moyens et mécanismes de l immunité naturelle. Connaître les structures antigéniques des MO responsables de l activation des cellules immunes. Connaître

Plus en détail

La peau est formée de 3 couches : l épiderme, le derme et l hypoderme

La peau est formée de 3 couches : l épiderme, le derme et l hypoderme -1- A) GÉNÉRALITÉS a. Rappel anatomique Anatomo-physiologie de la peau 1 Superficie : 1,2 à 2,2 m² Poids : environ 4 kg ou 7% de la masse corporelle totale Epaisseur : varie entre 1,5 et 4 mm ph : ph entre

Plus en détail

La réponse immunitaire. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon

La réponse immunitaire. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon La réponse immunitaire D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon 15.10.2015 Nomenclature Rôle et implications du système immunitaire Composition du système immunitaire Fonction de chaque constituant

Plus en détail

MAITRE ASSISTANTE EN MICROBIOLOGIE

MAITRE ASSISTANTE EN MICROBIOLOGIE DR D. HAOUCHINE MAITRE ASSISTANTE EN MICROBIOLOGIE La capacité de survie d un individu immunocompétent au sein d un environnement microbien polymorphe provient du développement harmonieux et de la parfaite

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé. Chapitre 12 - La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée

Thème 3 : Corps humain et santé. Chapitre 12 - La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée Thème 3 : Corps humain et santé Partie A - Le maintien de l'intégrité de l'organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire Chapitre 12 - La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée Le

Plus en détail

Le processus de cicatrisation cutanée apparaît lorsque la peau présente une plaie récente (plaie aigüe) ou

Le processus de cicatrisation cutanée apparaît lorsque la peau présente une plaie récente (plaie aigüe) ou D OSSIER C i c atrisation cutanée Pré-requis la coagulation sanguine la structure de la peau INTRODUCTION Le processus de cicatrisation cutanée apparaît lorsque la peau présente une plaie récente (plaie

Plus en détail

Évaluations formatives. Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique?

Évaluations formatives. Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique? Évaluations formatives Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique? Le système de défense non spécifique est constitué d un ensemble d éléments qui protègent

Plus en détail

LA CIRCULATION SANGUINE ET SES COMPOSANTS

LA CIRCULATION SANGUINE ET SES COMPOSANTS LA CIRCULATION SANGUINE ET SES COMPOSANTS I- Les vaisseaux I.1 les artères I.2 les veines II Le milieu intérieur II.1 la lymphe II.2 le sang Le plasma Les éléments figurés III- L hémostase Les facteurs

Plus en détail

Chapitre 1 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée

Chapitre 1 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée Objectif : comprendre l'immunité innée au travers de l'exemple de la réaction inflammatoire - microscopie. Observation : Juliette en taillant ses rosiers s est blessée, une épine a traversé son gant et

Plus en détail

Chez l adulte, c est la moelle osseuse qui produit les cellules sanguines au cours d un processus appelé hématopoïèse.

Chez l adulte, c est la moelle osseuse qui produit les cellules sanguines au cours d un processus appelé hématopoïèse. Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres dans une matrice extracellulaire qu on appelle le plasma. Il circule dans les vaisseaux sanguins (un système clôt unidirectionnel).

Plus en détail

PHYSIOPATHOLOGIE DE L ASTHME

PHYSIOPATHOLOGIE DE L ASTHME PHYSIOPATHOLOGIE DE L ASTHME I/ Definition; «L asthme est un désordre inflammatoire des voies aériennes, cette inflammation est secondaire à un infiltrat inflammatoire polymorphe, comprenant notamment

Plus en détail

L Hypersensibilité de type IV ou Hypersensibilité retardée

L Hypersensibilité de type IV ou Hypersensibilité retardée L Hypersensibilité de type IV ou Hypersensibilité retardée Définition: Exacerbation de la réponse à médiation cellulaire (Th-1) Antigènes responsables: -Bactéries intracellulaires: Brucella, Mycobactéries,

Plus en détail

Cours n 1: Le processus inflammatoire

Cours n 1: Le processus inflammatoire Laboratoire de physiopathologie 2 ème année pharmacie Cours n 1: Le processus inflammatoire Année universitaire 2016-2017 Plan du cours I. Historique II. Définition III. Les étiologies de l inflammation

Plus en détail

PROTECTION DE L'ORGANISME. Notre organisme détecte et essaye de détruire les micro-organismes qui tentent de l'envahir

PROTECTION DE L'ORGANISME. Notre organisme détecte et essaye de détruire les micro-organismes qui tentent de l'envahir Video : infection Quel micro-organisme attaque Holly? Quelles sont les premières défenses du corps qu il affronte? Classer par ordre chronologique les différentes cellules qui agissent contre l invasion

Plus en détail

LE MONDE MICROBIEN ET LA SANTE

LE MONDE MICROBIEN ET LA SANTE LE MONDE MICROBIEN ET LA SANTE Microorganisme (ancienne orthographe : micro-organisme) : être vivant trop petit pour être visible à l œil nu. C est aussi ce qu on peut appeler «microbe» dans le langage

Plus en détail

Les principes du fonctionnement du système immunitaire

Les principes du fonctionnement du système immunitaire Les principes du fonctionnement du système immunitaire Pierre Aucouturier pierre.aucouturier@inserm.fr S102CYCLEVIE12PA Vendredi 18 mars 2016, 9h-11h PLAN du COURS - Généralités sur le système immunitaire

Plus en détail

La membrane synoviale

La membrane synoviale La membrane synoviale - origine mésenchymateuse - recouvre toute les surfaces articulaires sauf le cartilage. - délimite une cavité contenant le liquide synovial qui assure la lubrification de l articulation

Plus en détail

5 février 2015 N amahoro!

5 février 2015 N amahoro! 5 février 2015 N amahoro! Université de Ngozi INSTITUTE UNIVERSITAIRE DES SCIENCES DE LA SANTE ---------- Cours de Pathologie Générale et Physiopathologie Générale 3b-INFLAMMATION AIGUE Part B (seulement

Plus en détail

LE SYSTEME IMMUNITAIRE

LE SYSTEME IMMUNITAIRE LE SYSTEME IMMUNITAIRE I/ Définition Mécanismes physiologique ; défendre l'organisme contre : certains agents pathogènes les substances étrangères ou anormales (micro organismes = bactérie, parasite, virus,...)

Plus en détail

Inflammation synoviale. Martine Cohen-Solal

Inflammation synoviale. Martine Cohen-Solal Inflammation synoviale Martine Cohen-Solal La membrane synoviale - origine mésenchymateuse - recouvre toute les surfaces articulaires sauf le cartilage. - délimite une cavité contenant le liquide synovial

Plus en détail

Chapitre II : Mécanismes de l'immunité

Chapitre II : Mécanismes de l'immunité Chapitre II : Mécanismes de l'immunité Introduction Lors d une infection, l organisme réagit de différentes manières pour éliminer l agent pathogène : Une réaction immunitaire innée non spécifique qui

Plus en détail

Stage de révision 2014

Stage de révision 2014 Lycée E. Delacroix Tale S Stage de révision 2014 Séance 4: Thème 3 - Corps humain et santé Thème 3-A Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Thème 3-A-1

Plus en détail

Items n 181 et n 186

Items n 181 et n 186 Items n 181 et n 186 N 181 Réaction in ammatoire : aspects biologiques et cliniques Conduite à tenir : Expliquer les principaux mécanismes et les manifestations cliniques et biologiques de la réaction

Plus en détail

Le système de défense de l organisme

Le système de défense de l organisme Le système de défense de l organisme Chapitre 12 Marieb (2008) Le corps humain et les risques du travail. 101-ZFA-JQ Esteban Gonzalez Le système excréteur comprend de glandes Quelle est l unité de fonctionnement

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé Le maintien de l intégrité de l organisme et quelques aspects de la réponse immunitaire

Thème 3 : Corps humain et santé Le maintien de l intégrité de l organisme et quelques aspects de la réponse immunitaire Thème 3 : Corps humain et santé Le maintien de l intégrité de l organisme et quelques aspects de la réponse immunitaire Chapitre 1 : La réaction inflammatoire, une réponse immunitaire innée I/ L immunité

Plus en détail

Partie 3 : Risque Infectieux et protection de l'organisme

Partie 3 : Risque Infectieux et protection de l'organisme Partie 3 : Risque Infectieux et protection de l'organisme Chapitre 1 : Se protéger des microbes I Des microbes dans notre environnement L'organisme est constamment confronté à des micro-organismes variés

Plus en détail

Etape 3 : Extraire des informations de documents

Etape 3 : Extraire des informations de documents TP n 17 La réaction inflammatoire : un exemple de réponse innée Thème 3-A-1 Une inflammation est une réaction de défense immunitaire stéréotypée du corps à une agression (infection, brûlure, allergie...)

Plus en détail

Glossaire. Cahier de travail dans son intégralité. Sujet. Les élèves inscrivent en titre les termes qui se rapportent aux brèves explications.

Glossaire. Cahier de travail dans son intégralité. Sujet. Les élèves inscrivent en titre les termes qui se rapportent aux brèves explications. Niveau 2 06 / Le sang Information pour l enseignant 1/7 Sujet Cahier de travail dans son intégralité Devoir Les élèves inscrivent en titre les termes qui se rapportent aux brèves explications. Matériel

Plus en détail

LE TISSU SANGUIN. PACES ANNEE UNIVERSITAIRE ENSEIGNANT : Docteur S. LEPREUX

LE TISSU SANGUIN. PACES ANNEE UNIVERSITAIRE ENSEIGNANT : Docteur S. LEPREUX LE TISSU SANGUIN PACES ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 ENSEIGNANT : Docteur S LEPREUX Histologie-Embryologie Le sang - 1 H - Enseignant : Dr S Lepreux - 2013-2014 Le tissu sanguin Définitions Les cellules

Plus en détail

Cours d Immunologie ème Séance. Pr. Saaïd AMZAZI

Cours d Immunologie ème Séance. Pr. Saaïd AMZAZI Laboratoire de Biochimie - Immunologie Département de Biologie Faculté des Sciences Université Mohammed V-Agdal Pr. Saaïd AMZAZI Filière SVI Semestre 3 (S3) Module de Biologie II - M 10 - Élément de Biologie

Plus en détail

L anatomie de la peau et la physiologie de la cicatrisation. Formation soins de plaies CSSS de la Pointe-de-l'Île

L anatomie de la peau et la physiologie de la cicatrisation. Formation soins de plaies CSSS de la Pointe-de-l'Île L anatomie de la peau et la 1 Épiderme : couche superficielle de la peau 0,2 à 0,6 mm avasculaire se renouvelle de façon continue sur une période de 26 à 42 jours «Le réseau vasculaire du derme nourrit

Plus en détail

Programme Séance Notion construite

Programme Séance Notion construite 1 2 Programme Séance Notion construite L organisme est constamment confronté à la possibilité de pénétration de microorganismes (bactéries et virus) issus de son environnement. Comment les microorganismes

Plus en détail

Inflammation synoviale

Inflammation synoviale Inflammation synoviale La membrane synoviale - origine mésenchymateuse - recouvre toutes les surfaces articulaires sauf le cartilage. - délimite une cavité contenant le liquide synovial qui assure la lubrification

Plus en détail

Mégacaryopoïèse, plaquettes et vaisseaux Relations structure / fonctions. UFR de Médecine de l Université de Bordeaux2 Hématologie - PCEM 2

Mégacaryopoïèse, plaquettes et vaisseaux Relations structure / fonctions. UFR de Médecine de l Université de Bordeaux2 Hématologie - PCEM 2 Mégacaryopoïèse, plaquettes et vaisseaux Relations structure / fonctions UFR de Médecine de l Université de Bordeaux2 Hématologie - PCEM 2 Laboratoire d Histologie-Embryologie Dr S LEPREUX 2011-2012 Plaquettes

Plus en détail

Lymphocytes T H, cytokines, médiateurs tissulaires et inflammation

Lymphocytes T H, cytokines, médiateurs tissulaires et inflammation Lymphocytes T H, cytokines, médiateurs tissulaires et inflammation Les T helpers sont fonctionnels sur base des HLA-II (lymphocytes T CD4+) et ont un rôle auxiliaire : ils ne tuent pas (contrairement aux

Plus en détail

LES GLOBULES BLANCS = LEUCOCYTES

LES GLOBULES BLANCS = LEUCOCYTES LES GLOBULES BLANCS = LEUCOCYTES devenir des macrophages. Ils sont très proches sur le plan morphologique. Les leucocytes se divisent en 2 groupes : o Les mononucléaires => monocytes/macrophages et lymphocytes

Plus en détail

TP5-LE CONTROLE DE L INFLAMMATION

TP5-LE CONTROLE DE L INFLAMMATION Mise en situation et recherche à mener Rougeur, chaleur, gonflement et douleur sont des symptômes liés aux médiateurs chimiques de l inflammation libérés lors de l inflammation. Celle-ci détruit les pathogènes

Plus en détail

Memory sur le glossaire

Memory sur le glossaire Niveau 3 06 / Le sang Information pour l enseignant 1/11 Sujet Cahier de travail dans son intégralité Devoir Les élèves jouent au memory des termes. Matériel Type de travail Travail en groupe Durée 20

Plus en détail

Travail à réaliser : Les élèves doivent noter les termes correspondant aux définitions.

Travail à réaliser : Les élèves doivent noter les termes correspondant aux définitions. Instructions aux professeurs Domaine : Connaissances générales des élèves Travail à réaliser : Les élèves doivent noter les termes correspondant aux définitions. Matériel : - Feuille de travail - Solution

Plus en détail

IMMUNOLOGIE GENERALE

IMMUNOLOGIE GENERALE Licence Sciences de la Vie (L3-S1) : LV341 IMMUNOLOGIE GENERALE Maître de Conférences Université Pierre & Marie Curie (Paris VI) Centre de Recherche des Cordeliers INSERM UMRS 872, équipe 13 15 rue de

Plus en détail

Le système immunitaire

Le système immunitaire Le système immunitaire I. Généralités immunologie : c l étude des reactions immunitaires immunité : c ce qui protége l organisme face aux infections et aux agressions ou tumorales 1) Les cellules les cellules

Plus en détail

TP5 : Les symptômes de la réaction inflammatoire aigue

TP5 : Les symptômes de la réaction inflammatoire aigue Les symptômes de la réaction inflammatoire aigue. I- Niveau et insertion dans le programme Terminale S obligatoire : Thème 3-A-1 La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée Extrait du programme

Plus en détail

CHAPITRE 5 : LE COMBAT DU CORPS CONTRE L'INFECTION

CHAPITRE 5 : LE COMBAT DU CORPS CONTRE L'INFECTION 2 ème Partie : PROTECTION DE L'ORGANISME Voir en 6 ème Voir en 5 ème Rôle des micro-organismes dans l'alimentation. Circulation sanguine dans l'organisme. CHAPITRE 5 : LE COMBAT DU CORPS CONTRE L'INFECTION

Plus en détail

2- ELEMENTS FIGURES DU SANG : HEMATOPOÏESE

2- ELEMENTS FIGURES DU SANG : HEMATOPOÏESE IFSI DIJON 2014-2015 Promotion COLLIERE UE 2.1.S1 : Biologie fondamentale S. SIMONNET 2- ELEMENTS FIGURES DU SANG : HEMATOPOÏESE Généralités 1- Définition C est l ensemble des phénomènes cytologiques biochimiques

Plus en détail

IMMUNITE ET SYSTEME IMMUNITAIRE :

IMMUNITE ET SYSTEME IMMUNITAIRE : IMMUNITE ET SYSTEME IMMUNITAIRE : INTRODUCTION : Quelles sont les différentes sortes de micro-organismes présents dans notre environnement? (Activité 1) Observation microscopique de différents microbes

Plus en détail

LES GLOBULES BLANCS (ou leucocytes)

LES GLOBULES BLANCS (ou leucocytes) LES GLOBULES BLANCS (ou leucocytes) Cellule du sang des mammifères contenant un noyau, appelée également leucocyte et jouant essentiellement un rôle dans la défense de l'organisme contre les agents étrangers.

Plus en détail

Faculté de médecine de Mostaganem. Les cytokines. Dr M.Messatfa Cours immunologie fondamentale:

Faculté de médecine de Mostaganem. Les cytokines. Dr M.Messatfa Cours immunologie fondamentale: Faculté de médecine de Mostaganem Les cytokines Dr M.Messatfa Cours immunologie fondamentale: I) Introduction Médiateurs solubles de la communication inter-cellulaire - réseau de signalisation extracellulaire

Plus en détail

Sommaire général. Je me teste. Mode d emploi 3. Sommaire 7. Evaluation des compétences expérimentales Schémas 124. Lexique 132.

Sommaire général. Je me teste. Mode d emploi 3. Sommaire 7. Evaluation des compétences expérimentales Schémas 124. Lexique 132. Je me teste sur... Sommaire général Mode d emploi 3 Sommaire 7 Evaluation des compétences expérimentales Schémas 124 Lexique 132 Index 141 Guide d installation du logiciel 143 6 SOMMAIRE GÉNÉRAL Sommaire

Plus en détail

Première ligne de défense Deuxième ligne de défense Troisième ligne de défense. Peau intacte Phagocytes Lymphocytes. Protéines antimicrobienne

Première ligne de défense Deuxième ligne de défense Troisième ligne de défense. Peau intacte Phagocytes Lymphocytes. Protéines antimicrobienne 3 LES DÉFENSES DE L ORGANISME 3.1 Introduction Il est étonnant de constater à quel point nous sommes presque toujours bien-portants malgré les microorganismes qui pullulent sur notre peau et malgré les

Plus en détail

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Introduction : Pendant la phase asymptomatique du SIDA des mécanismes de défense immunitaire se mettent en place pour lutter contre le virus : - synthèse

Plus en détail

Système immunitaire : aspect technique

Système immunitaire : aspect technique Système immunitaire : aspect technique Système de défense non-spécifique La peau comme première ligne de défense La peau (première ligne de défense) constitue la première barrière physique devant être

Plus en détail

I - LES NIVEAUX D ORGANISATION DU CORPS HUMAIN

I - LES NIVEAUX D ORGANISATION DU CORPS HUMAIN 1 I - LES NIVEAUX D ORGANISATION DU CORPS HUMAIN L être humain s organise en plusieurs niveaux, il est ainsi constitué de plusieurs systèmes qui, eux-mêmes, se composent de divers organes. Les organes

Plus en détail

Immunologie. Les mécanismes de l immunité

Immunologie. Les mécanismes de l immunité Immunologie Les mécanismes de l immunité Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent étranger (bactéries, champignons,

Plus en détail

Les Mécanismes de l infection. Moyens de défense de l organisme. IFSI du Bassin de THAU - Promotion EAS K. BAUMGARTNER

Les Mécanismes de l infection. Moyens de défense de l organisme. IFSI du Bassin de THAU - Promotion EAS K. BAUMGARTNER Les Mécanismes de l infection. Moyens de défense de l organisme IFSI du Bassin de THAU - Promotion EAS K. BAUMGARTNER Les micro-organismes Il existe quatre catégories de microorganismes : Le virus : organisme

Plus en détail

Chapitre 1 La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée

Chapitre 1 La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée Thème 3-A CORPS ET SANTE - Immunologie Introduction : Rappels 3eme Logiciel immunité 3eme: pour le télécharger à la maison Chapitre 1 La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée - Les organes

Plus en détail

Les principes du fonctionnement du système immunitaire

Les principes du fonctionnement du système immunitaire Les principes du fonctionnement du système immunitaire Pierre Aucouturier pierre.aucouturier@inserm.fr S102CYCLEVIE.16PA Vendredi 22 mars 2013, 15h-17h Les fonctions du système immunitaire Protéger des

Plus en détail

I. innée I. acquise. LT CD4 + auxiliaire. LT CD8 + cytotoxique. Peau Muqueuses. Neutrophile. Natural Killer Lymphocytes. Monocyte

I. innée I. acquise. LT CD4 + auxiliaire. LT CD8 + cytotoxique. Peau Muqueuses. Neutrophile. Natural Killer Lymphocytes. Monocyte Peau Muqueuses Neutrophile Monocyte I. innée I. acquise Complément Natural Killer Lymphocytes Cytokines LB LT CD4 + auxiliaire LT CD8 + cytotoxique Anticorps Cytokines Phagocytose Lyse Opsonisation Chimiotactisme

Plus en détail

Évaluations formatives. 1. Donnez la différence entre le système de défense spécifique et non spécifique?

Évaluations formatives. 1. Donnez la différence entre le système de défense spécifique et non spécifique? Évaluations formatives Module 1 Introduction 1. Donnez la différence entre le système de défense spécifique et non spécifique? Le système de défense spécifique est en fait le système immunitaire. C est

Plus en détail

LE SYSTÈME CIRCULATOIRE: SBI3U LE SANG

LE SYSTÈME CIRCULATOIRE: SBI3U LE SANG LE SYSTÈME CIRCULATOIRE: SBI3U LE SANG Mercredi cette semaine: EI due/prep à la dissection Vendredi cette semaine: Revue pour l évaluation de l apprentissage sys. Circulatoire et respiratoire Lundi la

Plus en détail

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme QCM Niveau : Troisième Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme Pour chaque question, il vous est donné quatre propositions A, B, C et D. Une, deux ou trois propositions peuvent être exactes.

Plus en détail

Chapitre 5 : LA LYMPHE

Chapitre 5 : LA LYMPHE Chapitre 5 : LA LYMPHE Les cellules de l organisme baignent dans le liquide interstitiel. Afin d être recyclé, ce liquide, alors appelé lymphe, est canalisé dans un réseau de vaisseaux sinueux appelés

Plus en détail

Stage de formation 17 & 18 mars Histologie. Conférences. Ateliers. Institut français de l Éducation

Stage de formation 17 & 18 mars Histologie. Conférences. Ateliers. Institut français de l Éducation Stage de formation 17 & 18 mars 2014 Conférences Institut français de l Éducation Ateliers École normale supérieure de Lyon (site Monod) nihil est sine ratione David Busti Nathalie Davoust-Nataf Informations

Plus en détail

Partie C: protection de l organisme. Cours téléchargeable en ligne à l adresse:

Partie C: protection de l organisme. Cours téléchargeable en ligne à l adresse: Partie C: protection de l organisme Cours téléchargeable en ligne à l adresse: http://marina.miori.free.fr Introduction Dans notre environnement, vit une multitude de microbes (ou microorganismes) invisibles

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2017

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2017 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2017 Durée : 3 heures Coefficient : 7 Avant de composer le candidat s assurera

Plus en détail

Plan du cours I. Définition II. Physiologie de l équilibre hydro sodé III. Formation de l œdème IV. Les facteurs de défense Les étiologues

Plan du cours I. Définition II. Physiologie de l équilibre hydro sodé III. Formation de l œdème IV. Les facteurs de défense Les étiologues Plan du cours I. Définition II. Physiologie de l équilibre hydro sodé a- Répartition de l dans l organisme b- Les échanges liquidiens à travers la paroi vasculaire III. Formation de l œdème 1) Par altération

Plus en détail

La réaction inflammatoire

La réaction inflammatoire La réaction inflammatoire support très largement inspiré du document «Réaction inflammatoire» de Lionel PRIN, Eric HACHULLA, Bernadette HENNACHE, Bernard BONNOTTE, Sylvain DUBUCQUOI, Michel ABBAL, Gilbert

Plus en détail

L IMMUNITE ANTI- BACTERIENNE

L IMMUNITE ANTI- BACTERIENNE Pathogénie bactérienne L IMMUNITE ANTI- BACTERIENNE La réponse non spécifique La réponse spécifique anti-bactérienne Immuno-pathologie induite par les bactéries Les mécanismes d échappement Pathogénie

Plus en détail

LE SANG Dr Zanotti Anatomie-Pharmacologie-Physiologie. I)Introduction

LE SANG Dr Zanotti Anatomie-Pharmacologie-Physiologie. I)Introduction 29.10.08 Dr Zanotti Anatomie-Pharmacologie-Physiologie I)Introduction LE SANG Cela constitue un moyen de communication entre les cellules des différentes parties du corps et l'environnement externe. Il

Plus en détail

HISTOLOGIE CUTANEE NORMALE. FELIN Hygiène et plaies 13 mai 2008 M. Masanovic

HISTOLOGIE CUTANEE NORMALE. FELIN Hygiène et plaies 13 mai 2008 M. Masanovic HISTOLOGIE CUTANEE NORMALE FELIN Hygiène et plaies 13 mai 2008 M. Masanovic LA PEAU 3 Epiderme Derme Follicule pileux Vaisseaux Lobule graisseux Hypoderme 5 EPIDERME Épithélium multistratifié kératinisant

Plus en détail

Contrôle n 2 novembre 2012 Terminale S 10

Contrôle n 2 novembre 2012 Terminale S 10 Cochez la ou les proposition(s) exacte(s) pour chaque question 1 à 28. Réponse bonne cochée = 1 point Réponse fausse cochée = 0,5point Pas de réponse = 0 point Seule la dernière page sera rendue. Conseil:

Plus en détail

Cours d Immunologie ère & 2ème Séances. Pr. Youssef BAKRI

Cours d Immunologie ère & 2ème Séances. Pr. Youssef BAKRI Filière SVI Parcours Biologie et Santé Semestre 5 (S5) Module de Biologie Humaine -M 20 - Élément : Hématologie - Immunologie Pr. Youssef BAKRI Cours d Immunologie 1 ère & 2ème Séances 2012-2013 Laboratoire

Plus en détail