Reconnaissance de l'antigène par un anticorps

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Reconnaissance de l'antigène par un anticorps"

Transcription

1 Reconnaissance de l'antigène par un anticorps Antigène natif Immunoglobuline

2 Reconnaissance de l'antigène par le lymphocyte T Antigène T cell receptor (TCR) Lymphocytes T Molécules de reconnaissance (TCR) Cellule présentatrice de l'antigène (APC) Molécule de présentation (HLA)

3 Reconnaissance de l'antigène par le lymphocyte T Lymphocyte T = reconnaissance TCR Peptide HLA Cellule présentatrice = présentation

4 Polygénisme du système HLA

5 Polygénisme du système HLA

6 Polymorphisme et transmission

7 Polymorphisme et transmission

8 Polymorphisme et transmission A1 B7 A2 B8 DR1 DR4 DR13 DQ 7 DQ 6 A 26 B27 A2 B8 DQ 5 A1 B7 A3 B13 a b père A1 B7 A3 B13 A26 B27 DR12 c d mère DQ 7 A3 B13 A2 B8 A26 B27 DR1 DR 13 DR1 DR12 DR4 DR13 DR4 DR12 DQ 5 DQ 7 DQ 5 DQ 7 DQ 7 DQ 6 DQ 7 DQ 7 a c a d b c b d enfants CROSSING OVER : 1% entre A et B, 1% entre B et DR et 1% entre DR, DQ et DP

9 Polymorphisme et transmission

10 Codominance - Tous les gènes présents sur les deux chromosomes s'expriment - Au niveau protéique, toutes les protéines sont présentes à la surface cellulaire sur la membrane - Pas de gène récessif ou dominant

11 Distribution tissulaire Régulation de l'expression - Les HLA de classe I sont exprimés par toutes les cellules de l'organisme - Expression variable selon les cellules - Les HLA de classe II ne sont exprimés que par les cellules présentatrices de l'antigène et lors des réponses immunitaires par certaines autres cellules comme les cellules endothéliales - Certaines cytokines augmentent leur expression : interféron gamma - les lymphocytes T n'expriment pas de HLA de classe II au repos, mais le font après activation

12 Structure moléculaire

13 Structure moléculaire

14 Expression du polymorphisme génétique au niveau de la protéine

15 Structure moléculaire

16 Structure moléculaire de l'interaction TCR HLA Classe I Reiser, Immunity 2002

17 Fonction 1 : présentation

18 Fonction 1 : présentation

19 Fonction 2 : engagement co-récepteur CD4 et CD8

20 Fonction 3 : engagement du KIR NK + cellule normale HLAclasse I Inhibition de l'activation de la cellule NK + NK - cellule tumorale ou infectée par un virus Activation de la cellule NK et destruction de la cellule cible par absence d'inhibition

21 Fonction 4 : choix du partenaire sexuel

22 Biosynthèse des HLA I et II

23 Superantigènes - Action sélective sur les lymphocytes T CD4 - Font un pont entre HLA classe II et certaines familles de Vbéta du TCR, activant ainsi les lymphocytes indépendamment de l'antigène, d'où leur nom - Entérotoxines de staphylococcus aureus ou streptococcus pyogenes responsables via l'activation des lymphocytes T du choc endotoxémique - nucléocapside du virus de la rage - peut être étendu aux lymphocytes B avec protéine A de certaines souches de staphylocoques

24 Superantigènes Antigène T cell receptor (TCR) Lymphocytes T Cellule présentatrice HLA II de l'antigène (APC) Superantigène

25 HLA et transplantation

26 HLA et grossesse - HLA et grossesse = disparité mère/père - Pérennité de la grossese = HLA-G - Anticorps anti-hla et grossesse versus transplantation

27 HLA et maladies autoimmunes - Liaison entre allèles HLA et certaines maladies autoimmunes - augmentant le risque ou protégeant ex : DQ1 pour narcolepsie (hypocrétine) et protège du diabète (insuline) - Prédispositions génétiques aux maladies - déséquilibre de liaisons (B14 et HFE)

28 HLA et maladies autoimmunes - Rétinopathie "Bird shot" - Maladie de Behçet - Spondylarthrite ankylosante - Uvéite antérieure - Diabète insulino-dépendant - Maladie coeliaque - Narcolepsie A29 B51 B27 B27 DR3+DR4 DQ2/DQ8 DQ1

29 HLA et maladies infectieuses - Compréhension des mécanismes de défenses antiinfectieuses Compréhension des mécanismes d'évasion immunitaire notamment de la part des virus - "archéologie" des défenses immunitaires par la sélection des allèles dans une population donnée à un moment donné

30 HLA et vaccination - Mise au point de vaccins peptidiques = VIH, tumeurs, paludisme, etc... - stimulation du compartiment T CD8+ ou CD4+ en fonction de la présentation par HLA classe I ou II

31 Exploration du système HLA - Typage HLA en sérologie ou en biologie moléculaire, différence entre phénotype et génotype - Mise en évidence de l'expression membranaire des HLA par cytométrie en flux - Mise en évidence de certains allèles dans le diagnostic des maladies autoimmunes

Faculté de Médecine de Mostaganem Cours immunologie fondamentale 22/11/2015. Le Système HLA. Dr M.Messatfa

Faculté de Médecine de Mostaganem Cours immunologie fondamentale 22/11/2015. Le Système HLA. Dr M.Messatfa Faculté de Médecine de Mostaganem Cours immunologie fondamentale 22/11/2015 Le Système HLA Dr M.Messatfa m_immuno@yahoo.fr Introduction Les corps étrangers reconnus par le système immunitaire sont appelés

Plus en détail

Titre de la présentation: Le complexe majeur d histocompatibilité. Nom de l auteur: Hermann Emmanuel Date: novembre 2007

Titre de la présentation: Le complexe majeur d histocompatibilité. Nom de l auteur: Hermann Emmanuel Date: novembre 2007 Titre de la présentation: Le complexe majeur d histocompatibilité Nom de l auteur: Hermann Emmanuel Date: novembre 2007 Le système immunitaire Distinction du non-soi et du soi Rejet du non-soi Tolérance

Plus en détail

IMMUNOGENETIQUE ET INFECTION PAR LE VIH

IMMUNOGENETIQUE ET INFECTION PAR LE VIH IMMUNOGENETIQUE ET INFECTION PAR LE VIH Jean-Luc TAUPIN CNRS UMR 5164 Université de Bordeaux Laboratoire d Immunologie et Immunogénétique CHU de Bordeaux 1 Déclaration de liens d intérêt avec les industries

Plus en détail

CMH I / CMH II. Les complexes majeurs d histocompatibilité

CMH I / CMH II. Les complexes majeurs d histocompatibilité CMH I / CMH II Les complexes majeurs d histocompatibilité Réponse immunitaire immunité innée : non-spécifique Cellules NK Granulocytes Macrophages Cellules dendritiques Inflammation locale Phagocytose

Plus en détail

Déterminants antigéniques sur les immunoglobulines.

Déterminants antigéniques sur les immunoglobulines. Déterminants antigéniques sur les immunoglobulines. Une immunoglobuline est une protéine, elle peut donc être elle-même reconnue comme un antigène par des anticorps. Quand on utilise en immunothérapie,

Plus en détail

Complexe Majeur d Histocompatibilité

Complexe Majeur d Histocompatibilité Complexe Majeur d Histocompatibilité Hélène Moins-Teisserenc Laboratoire d Immunologie et d Histocompatibilité, INSERM 940 Hôpital Saint-Louis helene.moins@univ-paris-diderot.fr Bases Génétiques du Rejet

Plus en détail

Bases moléculaires de la réponse immunitaire cellulaire contre les tumeurs

Bases moléculaires de la réponse immunitaire cellulaire contre les tumeurs Mécanismes d'action Bases moléculaires de la réponse immunitaire cellulaire contre les tumeurs Angela Orcurto Cheffe de clinique, Service d Oncologie médicale, Département d Oncologie, CHUV, Lausanne,

Plus en détail

BIOLOGIE BIOLOGIE SUJET. I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20)

BIOLOGIE BIOLOGIE SUJET. I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20) durée Durée : 2 heures. heures. SUJET I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20) Veuillez reporter sur votre copie d'examen le numéro de la question et répondez de façon précise en

Plus en détail

Dr José Boucraut.

Dr José Boucraut. Notions générales sur les mécanismes de tolérance immunitaire et de contrôle de la réponse immune et d échappement conduisant aux processus pathologiques : autoimmuns, allergiques,. Dr José Boucraut jose.boucraut@univ-amu.fr

Plus en détail

Complexe Majeur d Histocompatibilité

Complexe Majeur d Histocompatibilité Complexe Majeur d Histocompatibilité Hélène Moins-Teisserenc Laboratoire d Immunologie et d Histocompatibilité, INSERM U662 Hôpital Saint-Louis helene.moins@univ-paris-diderot.fr Reconnaissance antigénique

Plus en détail

Complexe majeur d histocompatibilité

Complexe majeur d histocompatibilité Complexe majeur d histocompatibilité Luc Mouthon Pôle de Médecine Interne, Centre de référence pour les vascularites nécrosantes et la sclérodermie systémique, hôpital Cochin, Assistance publique-hôpitaux

Plus en détail

Travaux Dirigés IP04 Immunologie Fondamentale Infection par HIV

Travaux Dirigés IP04 Immunologie Fondamentale Infection par HIV Infection par HIV I. (d après Schrager et al. (1999) P.N.A.S. 96:8167) La protéine virale Nef est exprimée précocement après infection par le VIH. Des études antérieures suggèrent que cette protéine est

Plus en détail

Immunologie. Les mécanismes de l immunité

Immunologie. Les mécanismes de l immunité Immunologie Les mécanismes de l immunité Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent étranger (bactéries, champignons,

Plus en détail

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon 09.10.2015 Le Le système immunitaire est est composé de de plusieurs éléments Cellules immunitaires -cell.phagocytaires

Plus en détail

Chapitre V. Les réponses immunitaires

Chapitre V. Les réponses immunitaires 30 Chapitre V Les réponses immunitaires I. Introduction : Le système immunitaire assure la défense de l organisme contre tout ce qui est étranger et contre le soi modifié. Il met en jeu des mécanismes

Plus en détail

Les processus immunitaires mis en jeu. Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale?

Les processus immunitaires mis en jeu. Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale? Les processus immunitaires mis en jeu Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale? I/ Les anticorps: agents de maintien de l'intégrité du milieu extracellulaire?

Plus en détail

année académique 2012/2013

année académique 2012/2013 Université Saint-Esprit de kaslik Faculté de Médecine et des Sciences Médicales Concours d entrée en 1 ère année de médecine année académique 2012/2013 Biologie A titre indicatif : les références des 1

Plus en détail

Gènes et Molécules du Complexe Majeur d Histocompatibilité de classe 1 (CMH1)

Gènes et Molécules du Complexe Majeur d Histocompatibilité de classe 1 (CMH1) Le 13 Novembre 2007 S Caillat-Zucman RT : Caroline PETISNE Gènes et Molécules du Complexe Majeur d Histocompatibilité de classe 1 (CMH1) Plan : I- Introduction II- Les gènes du Complexe Majeur d Histocompatibilité

Plus en détail

Immuno-hématologie Hématologie UE VII: Immuno-hématologie : groupes sanguins et règles de transfusion. Heure : de 9h00 à 10h00

Immuno-hématologie Hématologie UE VII: Immuno-hématologie : groupes sanguins et règles de transfusion. Heure : de 9h00 à 10h00 Hématologie UE VII: Immuno-hématologie : groupes sanguins et règles de transfusion Semaine : n 7 (du 19/10/15 au 23/10/15) Date : 21/10/2015 Heure : de 9h00 à 10h00 Professeur : Pr. Tagzirt Binôme : n

Plus en détail

TRANSPLANTATION HEPATIQUE

TRANSPLANTATION HEPATIQUE TRANSPLANTATION HEPATIQUE Dr Maryvonnick Carmagnat Laboratoire Régional d Histocompatibilité Hôpital Saint Louis, Paris Le 08/04/2015 Généralités Complexe Majeur d Histocompatibilité Découverte Propriétés

Plus en détail

Partie A : Diversité et unité des êtres humains

Partie A : Diversité et unité des êtres humains Partie A : Diversité et unité des êtres humains Dates Titres & problèmes & activités Travail pour le... Tous semblables et tous différents Comment expliquer les ressemblances et les différences qui existent

Plus en détail

Introduction à l immunologie

Introduction à l immunologie Université Abderrahmane Mira Bejaïa Faculté de médecine Introduction à l immunologie Dr Chouikh Année universitaire 2015/2016 Plan du cours : I. Définition de l immunologie. II. Le système immunitaire.

Plus en détail

Document 3 : La protéine gp120 une molécule clé pour la pénétration du virus dans la cellule hôte

Document 3 : La protéine gp120 une molécule clé pour la pénétration du virus dans la cellule hôte 2. Les espoirs pour un vaccin anti-vih. Pages 416/417. Dans le cas du virus du SIDA, il s'agit de trouver un vaccin contre un virus alors que naturellement ce virus n'est pas vaincu par les défenses immunitaires

Plus en détail

Immunité et SIDA. 1.3 A. Anticorps B. Plasmocytes. auxiliaires D. Lymphocytes T cytotoxiques

Immunité et SIDA. 1.3 A. Anticorps B. Plasmocytes. auxiliaires D. Lymphocytes T cytotoxiques Immunité et SIDA 1. Éliminer l'intrus 1.1 A. Plasmocyte. B. Macrophage. C. Granulocyte neutrophile. D. Erythrocyte. E. Lymphocyte. 1.2 A. Lymphocyte T auxiliaire B. Lymphocyte B C. Lymphocyte T cytotoxique

Plus en détail

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Introduction : Pendant la phase asymptomatique du SIDA des mécanismes de défense immunitaire se mettent en place pour lutter contre le virus : - synthèse

Plus en détail

CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE

CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE I/ La réponse adaptative humorale La contamination de l organisme par un agent infectieux (ou une molécule étrangère) entraîne l apparition d anticorps dans le sérum : on

Plus en détail

TP 5 : les diabétiques.

TP 5 : les diabétiques. VIDEO : Intro / révision : "L'insuline, le glucose et vous" 0 à 1:37 TP 5 : les diabétiques. Vidéo : "C la santé" 0:29 à 1:15 2 millions en France (4 millions maintenant) 180 millions dans monde / en 2011

Plus en détail

IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T

IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T 1- Les agents du maintien de l intégrité des populations cellulaires. 1.1.Reconnaissance des cellules infectées. 1.1.1.Particularité des cellules infectées.

Plus en détail

BIOLOGIE BIOLOGIE SUJET. I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20)

BIOLOGIE BIOLOGIE SUJET. I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20) durée Durée : 2 heures. heures. SUJET I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20) Veuillez reporter sur votre copie d'examen le numéro de la question et répondez de façon précise en

Plus en détail

Organisation et fonctionnement général du système immunitaire

Organisation et fonctionnement général du système immunitaire Organisation et fonctionnement général Vocabulaire à retenir sylvain.dubucquoi@chru lille.fr 1 Des compléments d informations? visitez http://www.assim.refer.org/raisil/raisil/l02.html 2 Plan Système immunitaire

Plus en détail

CHAPITRE 2 : QUELQUES ASPECTS DES RÉPONSES IMMUNITAIRES ACQUISES

CHAPITRE 2 : QUELQUES ASPECTS DES RÉPONSES IMMUNITAIRES ACQUISES Comment agissent les anticorps et les LTC? Comment parviennent-ils à protéger l organisme lors de la phase asymptomatique? CHAPITRE 2 : QUELQUES ASPECTS DES RÉPONSES IMMUNITAIRES ACQUISES Tout élément

Plus en détail

THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE. Partie A : Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire

THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE. Partie A : Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE Partie A : Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Chap 2. L'immunité adaptative, prolongement de l'immunité innée Constat

Plus en détail

COMPATIBILITE TISSULAIRE EN TRANSPLANTATION

COMPATIBILITE TISSULAIRE EN TRANSPLANTATION COMPATIBILITE TISSULAIRE EN TRANSPLANTATION Pr J.L. TAUPIN Laboratoire d Immunologie et Immunogénétique, Hôpital Pellegrin, CHU de Bordeaux CNRS UMR 5164, Université de Bordeaux 2 La compatibilité tissulaire,

Plus en détail

[CAHIER MODULE IMMUNOLOGIE] FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE. COMITE PEDAGOGIQUE IMMUNOLOGIE

[CAHIER MODULE IMMUNOLOGIE] FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE. COMITE PEDAGOGIQUE IMMUNOLOGIE 3éme ANNEE FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE. COMITE PEDAGOGIQUE IMMUNOLOGIE [CAHIER MODULE IMMUNOLOGIE] Dans ce cahier vous trouverez les informations relatives au module

Plus en détail

L3 BIOLOGIE CELLULAIRE

L3 BIOLOGIE CELLULAIRE L3 BIOLOGIE CELLULAIRE S6 2009 - Première Session (BIO17) BIOLOGIE MOLECULAIRE DE LA CELLULE III Ce sujet et celui de F. André doivent être rédigés sur des copies séparées Sujet de C. Vola et N. Bertrand

Plus en détail

U.F.R. de Médecine d AMIENS. DFGSM 2 Examen de 1 ère Session JANVIER UE Tissus Sanguins et Système Immunitaire CAHIER IMMUNOLOGIE

U.F.R. de Médecine d AMIENS. DFGSM 2 Examen de 1 ère Session JANVIER UE Tissus Sanguins et Système Immunitaire CAHIER IMMUNOLOGIE U.F.R. de Médecine d AMIENS DFGSM 2 Examen de 1 ère Session JANVIER 2016 UE Tissus Sanguins et Système Immunitaire CAHIER IMMUNOLOGIE Durée de l épreuve : 1 heure 30 Ce cahier comporte 8 pages recto-verso

Plus en détail

Immun u i n t i é t d es G reff f es Objectifs

Immun u i n t i é t d es G reff f es Objectifs Objectifs Savoir définir ce qu est: une autogreffe, une greffe syngénique, une greffe allogénique, une greffe xénogénique Connaître les caractéristiques de la réaction Allogénique in vitro et in vivo Connaître

Plus en détail

COMPATIBILITE TISSULAIRE EN TRANSPLANTATION

COMPATIBILITE TISSULAIRE EN TRANSPLANTATION COMPATIBILITE TISSULAIRE EN TRANSPLANTATION jonathan.visentin@chu-bordeaux.fr J. VISENTIN Laboratoire d Immunologie et Immunogénétique, Hôpital Pellegrin, CHU de Bordeaux CNRS UMR 5164, Université de Bordeaux

Plus en détail

DEVOIR COMMUN Classes de 3 ème SCIENCES de la VIE et de la TERRE

DEVOIR COMMUN Classes de 3 ème SCIENCES de la VIE et de la TERRE Vendredi 10 avril 2009, De 13h55 à 14h55. Dans ce devoir, la qualité de l expression écrite et l orthographe compteront pour 2 points 1 er sujet : GÉNÉTIQUE : (8 points) L HÉMOPHILIE. L hémophilie est

Plus en détail

LES IMMUNOGLOBULINES

LES IMMUNOGLOBULINES LES IMMUNOGLOBULINES Défenses spécifiques Reconnaissance de l Ag Forme native Dégradé en peptides TCR (lymphocyte T) Immunité IMMUNOGLOBULINES (Ig) Lymph. B Plasmocytes Ig membranaires Défenses non spécifiques

Plus en détail

sites d action des amylases

sites d action des amylases Glycémie et diabète I Les enzymes. Les glucides à grosses molécules des aliments sont transformés en glucose grâce à l'action d'enzymes digestives. Ils pourront ainsi franchir la paroi de l intestin pour

Plus en détail

Les principes du fonctionnement du système immunitaire

Les principes du fonctionnement du système immunitaire Les principes du fonctionnement du système immunitaire Pierre Aucouturier pierre.aucouturier@inserm.fr S102CYCLEVIE.16PA Vendredi 22 mars 2013, 15h-17h Les fonctions du système immunitaire Protéger des

Plus en détail

Chapitre 2 : L'immunité adaptative

Chapitre 2 : L'immunité adaptative Chapitre 2 : L'immunité adaptative Table des matières Introduction 3 I - I- Les anticorps 4 1. La production des anticorps... 4 2. La structure d'un anticorps.... 4 3. Le rôle des anticorps... 5 4. L'origine

Plus en détail

CORRIGE DE LA REVISION SUR LA REGULATION DE LA GLYCEMIE

CORRIGE DE LA REVISION SUR LA REGULATION DE LA GLYCEMIE CORRIGE DE LA REVISION SUR LA REGULATION DE LA GLYCEMIE Explication des mécanismes ponctuels : réponses rapides en référence au cours Stockage et libération glucose : Référence au cours : I Glycémie constante

Plus en détail

Le SIDA : une affection. du système immunitaire

Le SIDA : une affection. du système immunitaire Le SIDA : une affection du système immunitaire Particularités structurales du VIH Le VIH a une enveloppe virale formée de protéines gp 120 et gp 41. D autres protéines forment les capsides : p17 et p24.

Plus en détail

Rôles immunologiques des corécepteurs du VIH-1 dans et hors de l infection

Rôles immunologiques des corécepteurs du VIH-1 dans et hors de l infection Rôles immunologiques des corécepteurs du VIH-1 dans et hors de l infection Pr Pierre Corbeau Institut de Génétique Humaine, CNRS UPR1142 Laboratoire d Immunologie, CHU de Nîmes, CHU de Montpellier Chapitre

Plus en détail

LES LYMPHOCYTES T. Introduction Caractéristiques Ontogenèse Activation Fonction

LES LYMPHOCYTES T. Introduction Caractéristiques Ontogenèse Activation Fonction Introduction Caractéristiques Ontogenèse Activation Fonction INTRODUCTION Lymphocytes B Lymphocytes NK Lymphocytes T - Les lymphocytes constituent une population cellulaire hétérogènes - Les lymphocytes

Plus en détail

Toll-Dependant Control Mechanisms of CD4 T Cell Activation

Toll-Dependant Control Mechanisms of CD4 T Cell Activation Toll-Dependant Control Mechanisms of CD4 T Cell Activation Pasare et al. 2004 Dard Amélie Degos Clara M1Di Toll-Dependant Control Mechanisms of CD4 T Cell Activation Introduction : TLRs, DC, Lymphocytes

Plus en détail

Immunogénétique normale et pathologique

Immunogénétique normale et pathologique Immunogénétique normale et pathologique Marie-Paule LEFRANC Université Montpellier II, CNRS, IMGT Cours du 7 décembre 2004 Master 1ère année - Bases moléculaires des maladies génétiques Responsables: Professeur

Plus en détail

CHAPITRE VII GENETIQUE DES POPULATIONS

CHAPITRE VII GENETIQUE DES POPULATIONS CHAPITRE VII GENETIQUE DES POPULATIONS 1. DEFINITION Étude de la distribution des gènes dans la population. Voir la distribution des caractères à l intérieur d une population. Etude du polymorphisme En

Plus en détail

Les antigènes. Immunologie L Pr M. ABBAL

Les antigènes. Immunologie L Pr M. ABBAL Les antigènes Immunologie L2 2011-12 Pr M. ABBAL 1 Notion d'antigène Pas de définition descriptive C est presque tout! Sauf ce qui est un constituant universel de tous les organismes (ex cholestérol),

Plus en détail

Évaluations formatives. Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique?

Évaluations formatives. Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique? Évaluations formatives Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique? Le système de défense non spécifique est constitué d un ensemble d éléments qui protègent

Plus en détail

Immunoglobulines: Structure et fonction

Immunoglobulines: Structure et fonction Immunoglobulines: Structure et fonction Les immunoglobulines appartiennent à la fraction γ des protéines sériques Une immunoglobulines est formée de deux chaînes lourdes (µ, γ, α, δ ou ε) et de deux chaînes

Plus en détail

DIAGNOSTIC IMMUNOLOGIQUE DE LA MALADIE COELIAQUE

DIAGNOSTIC IMMUNOLOGIQUE DE LA MALADIE COELIAQUE La maladie coeliaque (MC) est une entéropathie auto-immune due à une intolérance au gluten chez des sujets génétiquement prédisposés. C est une maladie multigénique associée en particulier aux molécules

Plus en détail

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise)

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise) Immunologie = partie de la médecine et de la biologie qui étudie l immunité. Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent

Plus en détail

COMPATIBILITE TISSULAIRE EN TRANSPLANTATION

COMPATIBILITE TISSULAIRE EN TRANSPLANTATION COMPATIBILITE TISSULAIRE EN TRANSPLANTATION jonathan.visentin@chu-bordeaux.fr J. VISENTIN Laboratoire d Immunologie et Immunogénétique, Hôpital Pellegrin, CHU de Bordeaux ImmunoConcEpT, UMR CNRS 5164,

Plus en détail

LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH

LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH On sait aujourd hui que le VIH est transmis par voie sexuelle, sanguine et de la mère à l enfant au cours de la grossesse : il se propage donc par

Plus en détail

Immunité et Vieillissement Laurence Guglielmi

Immunité et Vieillissement Laurence Guglielmi Immunité et Vieillissement Laurence Guglielmi Institut de Génétique Humaine CNRS UPR1142, Montpellier «Lentivirus et Transfert de Gènes» Directeur d'équipe : Pr. Pierre Corbeau IMMUNOSENESCENCE Détérioration

Plus en détail

Le Complexe Majeur d'histocompatibilité

Le Complexe Majeur d'histocompatibilité Le Complexe Majeur d'histocompatibilité Dr MILOUDI/HMRUC Dr MILOUDi I. INTRODUCTION On appelle "système HLA" (Human Leucocytes Antigens) le Complexe Majeur d'histocompatibilité () de J'homme. Ce terme

Plus en détail

Ontogenèse et activation des lymphocytes B

Ontogenèse et activation des lymphocytes B Ontogenèse et activation des lymphocytes B Dr. F. Velge-Roussel Master 1 2010-2011 Introduction Développement des lymphocytes B Activation des LB Production des anticorps I. La maturation des lymphocytes

Plus en détail

Faculté de médecine de Mostaganem. Les cytokines. Dr M.Messatfa Cours immunologie fondamentale:

Faculté de médecine de Mostaganem. Les cytokines. Dr M.Messatfa Cours immunologie fondamentale: Faculté de médecine de Mostaganem Les cytokines Dr M.Messatfa Cours immunologie fondamentale: I) Introduction Médiateurs solubles de la communication inter-cellulaire - réseau de signalisation extracellulaire

Plus en détail

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3: Corps humain et santé Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire. Chez les vertébrés, le système immunitaire comprend 2 grands ensembles de défense

Plus en détail

TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire

TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire Constats : On sait que les effecteurs de la réaction immunitaire acquise sont : - les d'anticorps

Plus en détail

PREPARATION DES ECHANTILLONS

PREPARATION DES ECHANTILLONS PREPARATION DES ECHANTILLONS PURIFICATION OF CD4 + T CELLS Unwanted cells are crosslinked to red blood cells Ficoll- Hypaque spin plasma enriched CD4+T cells Ficoll-Hypaque red blood cells and rosetted

Plus en détail

Défense de l organisme

Défense de l organisme Module 1 Défense de l organisme Soit par Soit par Système de défense non spécifique Système de défense spécifique Première ligne -Barrières naturelles Deuxième ligne -Défenses cellulaires et chimiques

Plus en détail

Avant 1900 : «Horror Autotoxicus» Ehrlich - Morgenroth : Auto-Immunisations expérimentales Metchnikoff Hémoglobinurie paroxystique Chez

Avant 1900 : «Horror Autotoxicus» Ehrlich - Morgenroth : Auto-Immunisations expérimentales Metchnikoff Hémoglobinurie paroxystique Chez I- Historique II- III- IV- Définition Théories de l Auto-Immunité Facteurs favorisant l Auto- Immunité V- Pathogénicité des phénomènes Auto-Immun VI- VII- Maladies Auto-Immunes chez l Homme Principes de

Plus en détail

Chapitre 11 : l immunité adaptative.

Chapitre 11 : l immunité adaptative. Chapitre 11 : l immunité adaptative. L immunité innée, même si elle représente un système de défense efficace, parfois ne suffit pas à enrayer l infection. Dans ce cas, l organisme va initier une autre

Plus en détail

MODULE DE GENETIQUE. FACULTE DE MEDECINE UNIVERSITE BADJI MOKHTAR CHARGE DE MODULE: N. Bentahar Afia

MODULE DE GENETIQUE. FACULTE DE MEDECINE UNIVERSITE BADJI MOKHTAR CHARGE DE MODULE: N. Bentahar Afia MODULE DE GENETIQUE FACULTE DE MEDECINE UNIVERSITE BADJI MOKHTAR CHARGE DE MODULE: N. Bentahar Afia 1.PROGRAMME INTRODUCTION A L ETUDE DE LA GENETIQUE Partie I GENETIQUE FORMELLE 1.1. TRANSMISSION D UN

Plus en détail

Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE

Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE Restitution des acquis communiquer Les mécanismes de l immunité innée sont parfois insuffisants pour permettre l élimination

Plus en détail

Evaluation Immunologie, Immunopathologie et Immunointervention PCEM 2

Evaluation Immunologie, Immunopathologie et Immunointervention PCEM 2 Evaluation Immunologie, Immunopathologie et Immunointervention PCEM 2 16 juin 2014 1- Suite à un accident de la voie publique ou dans le cadre de certaines maladies auto-immune, il peut être nécessaire

Plus en détail

THEME 1A GENOTYPE, PHENOTYPE ET ENVIRONNEMENT

THEME 1A GENOTYPE, PHENOTYPE ET ENVIRONNEMENT THEME 1A GENOTYPE, PHENOTYPE ET ENVIRONNEMENT INTRODUCTION De l échelle moléculaire à celle de l individu, comment l expression des gènes se traduit elle? Quels facteurs déterminent la présence ou l absence

Plus en détail

Correction des exercices de génétique : GENOTYPE PHENOTYPE : p

Correction des exercices de génétique : GENOTYPE PHENOTYPE : p Correction des exercices de génétique : GENOTYPE PHENOTYPE : p 189-190-191 Exercice 1 p 189 : définir en une phrase les mots suivants Prédisposition au cancer : possession d allèles qui à l état homozygote

Plus en détail

sommaire Partie 5 Respiration Entraînement au bac 1 Entraînement au bac 2 Chapitre 1 Chapitre 2 Chapitre 5 Chapitre 3 L appareil respiratoire

sommaire Partie 5 Respiration Entraînement au bac 1 Entraînement au bac 2 Chapitre 1 Chapitre 2 Chapitre 5 Chapitre 3 L appareil respiratoire sommaire Pôle 2 : FONCTIONS DE NUTRITION Chapitre 1 Exercice pratique : analyse du fonctionnement de l appareil respiratoire...8 L appareil respiratoire dans son environnement thoracique...9 Histologie

Plus en détail

CLASSE PREPARATOIRE TD n 69... Biologie, Révisions QCM 1. L apoptose : a. est un mécanisme d autodestruction cellulaire b. se caractérise par une fragmentation de l ADN et un bourgeonnement de la membrane

Plus en détail

1. A propos des populations thymiques CD44+, CD25- donner la (les) réponse(s) exacte(s) :

1. A propos des populations thymiques CD44+, CD25- donner la (les) réponse(s) exacte(s) : 1. A propos des populations thymiques CD44+, CD25- donner la (les) réponse(s) exacte(s) : A- Elles sont situées sous la capsule thymique B- Les cellules sont triples négatives (CD4-, CD8- TCR-) C- Elles

Plus en détail

IMMUNOLOGIE. L antigène sera identifié par le site anticorps et / ou le récepteur lymphocytaire. L haptène est une partie de l antigène.

IMMUNOLOGIE. L antigène sera identifié par le site anticorps et / ou le récepteur lymphocytaire. L haptène est une partie de l antigène. IMMUNOLOGIE I- LES PARTENAIRES DE LA REPONSE IMMUNOLOGIQUE Une réponse immune apparait quand l organisme détecte l existence d un signal anormal, la plupart du temps une protéine appelée immunogène. Une

Plus en détail

Immunologie cours 6 Vendredi 15 février 10h30 Mr Toubert. Bouguenna idriss. Immunité acquise.

Immunologie cours 6 Vendredi 15 février 10h30 Mr Toubert. Bouguenna idriss. Immunité acquise. Immunologie cours 6 Vendredi 15 février 10h30 Mr Toubert. Bouguenna idriss Immunité acquise. 1 SOMMAIRE I. Introduction Page 03 II. Généralités sur l immunité acquise Page 03 1) les composants cellulaires

Plus en détail

THEME 1A GENOTYPE, PHENOTYPE ET ENVIRONNEMENT

THEME 1A GENOTYPE, PHENOTYPE ET ENVIRONNEMENT THEME 1A GENOTYPE, PHENOTYPE ET ENVIRONNEMENT INTRODUCTION De l échelle moléculaire à celle de l individu, comment l expression des gènes se traduit elle? Quels facteurs déterminent la présence ou l absence

Plus en détail

Chapitre 2 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE

Chapitre 2 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE Thème 3A : Corps humain et santé Chapitre 2 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE Rappel mise en situation : Le système immunitaire = ensemble de cellules spécialisées dans la détection et l élimination de tout élément

Plus en détail

Apprêtement et présentation de l antigène

Apprêtement et présentation de l antigène pprêtement et présentation de l antigène pprêtement et présentation de l antigène Phagocytose par les PMN Captation des antigènes : cellules phagocytaires, Notions de cellule présentant l antigène (CP).

Plus en détail

La réponse Immunitaire et sa régulation

La réponse Immunitaire et sa régulation La réponse Immunitaire et sa régulation DFGSM2 Rangueil 2012-13 Michel Abbal 1 Schématisation simplifiée de l activation de la réponse humorale et cellulaire Phagocytose - Présentation CPA Ag Sélection

Plus en détail

Captation, Apprêtement et Présentation de l antigène. Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.fr

Captation, Apprêtement et Présentation de l antigène. Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.fr Captation, Apprêtement et Présentation de l antigène Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.fr 1 Cellules Présentatrices d Antigène (CPA) Cellules dendritiques Monocytes / Macrophages Lymphocytes

Plus en détail

Les Mécanismes de l Immunité

Les Mécanismes de l Immunité 1 CHAPITRE B Les Mécanismes de l Immunité 2 L infection de l organisme par un agent infectieux comme le VIH montre la mise en jeu du système immunitaire qui se manifeste d abord par une réaction immunitaire

Plus en détail

APPORT DU GÉNOTYPAGE DES GROUPES SANGUINS EN MÉDECINE TRANSFUSIONNELLE HANANE EL KENZ 27/09/2017. Corata

APPORT DU GÉNOTYPAGE DES GROUPES SANGUINS EN MÉDECINE TRANSFUSIONNELLE HANANE EL KENZ 27/09/2017. Corata APPORT DU GÉNOTYPAGE DES GROUPES SANGUINS EN MÉDECINE TRANSFUSIONNELLE HANANE EL KENZ 27/09/2017 Corata Apport du génotypage des groupes sanguins en médecine transfusionnelle 1 Systèmes de groupes sanguins

Plus en détail

Cours 2. Fin de la microscopie + Manipulation des cellules et Analyse du contenu cellulaire.

Cours 2. Fin de la microscopie + Manipulation des cellules et Analyse du contenu cellulaire. Cours 2 Fin de la microscopie + Manipulation des cellules et Analyse du contenu cellulaire. By Alexis & Michaël Tutorat Niçois 2012-2013 1 Plan Partie 1 : Suite et Fin de la microscopie I. Microscopie

Plus en détail

Le virus. Le virus de l immunodéficience humaine (VIH) a été découvert en Il appartient à la famille des rétrovirus.

Le virus. Le virus de l immunodéficience humaine (VIH) a été découvert en Il appartient à la famille des rétrovirus. Le virus Le virus de l immunodéficience humaine (VIH) a été découvert en 1983. Il appartient à la famille des rétrovirus. On distingue le VIH de type 1 dont la répartition est mondiale et le VIH2 plus

Plus en détail

REFERENTIEL : STABILITE ET VARIATIONS DU GENOME ET EVOLUTION

REFERENTIEL : STABILITE ET VARIATIONS DU GENOME ET EVOLUTION REFERENTIEL : STABILITE ET VARIATIONS DU GENOME ET EVOLUTION MOBILISER RAPIDEMENT LE VOCABULAIRE Dominance Recombinaison Sélection naturelle Mutation Récessivité Codominance Homozygote Hétérozygote Génotype

Plus en détail

ED05 Alloréactivité et transplantation

ED05 Alloréactivité et transplantation Enseignement d Immunologie Septembre 2009 ED05 Alloréactivité et transplantation DES de Biologie Médicale Universités des Sciences de la Santé CAMBODGE LAOS Avec la participation de l Université Pierre

Plus en détail

Chromosome 6: Région HLA

Chromosome 6: Région HLA Transplantation rénale Bilan d Histocompatibilité C Suberbielle Boissel Laboratoire Régional d Histocompatibilité PARIS Chromosome 6: Région HLA DP DQ DR 21oh C4 Bf C2 hsp TNF B C A HLA Classe II 32 gènes

Plus en détail

Lymphocytes T H, cytokines, médiateurs tissulaires et inflammation

Lymphocytes T H, cytokines, médiateurs tissulaires et inflammation Lymphocytes T H, cytokines, médiateurs tissulaires et inflammation Les T helpers sont fonctionnels sur base des HLA-II (lymphocytes T CD4+) et ont un rôle auxiliaire : ils ne tuent pas (contrairement aux

Plus en détail

Le Complexe Majeur d'histocompatibilité

Le Complexe Majeur d'histocompatibilité 16/10/14 FOUCHERE Elise L2 (CR Julie Chabert) TSSIB Pr F.VELLY 12 pages Plan : A. Généralités I. Définitions II. Des ligands pour le TCR III. Les molécules du CMH B. Aspects génétiques I. Quelques rappels

Plus en détail

Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie

Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ L

Plus en détail

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée 1 Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée Introduction : L immunité innée ne permet pas toujours l élimination des éléments étrangers qui peuvent alors infecter l organisme.

Plus en détail

Lymphocyte. Lymphocyte Activé

Lymphocyte. Lymphocyte Activé La réponse immunitaire humorale Substance étrangère La phagocytose Certains fragments, appelés ANTIGENES, sont sont présentés à la la surface membranaire du du macrophage Cellule présentatrice de l AG

Plus en détail

BIOLOGIE Sujet d examen - SE5 Durée : 2 heures

BIOLOGIE Sujet d examen - SE5 Durée : 2 heures Date : 18 Novembre 2015 Prépa Scientifique, paramédical -MAESTRIS BIOLOGIE Sujet d examen - SE5 Durée : 2 heures Partie 1 : Définitions - 4 points Donner la définition des termes suivants. Incidence, prévalence,

Plus en détail

CPA CELLULES PRÉSENTATRICES D ALLERGÈNES

CPA CELLULES PRÉSENTATRICES D ALLERGÈNES Michèle RAFFARD Allergologue - Institut Pasteur - mraffard@free.fr Certificat d Immuno-Allergologie Clinique (CIAC) Association Franco Vietnamienne de Pneumologie (AFVP) Hôpital Universitaire de HCMV 3/5

Plus en détail

QCM 1. QCM génétique QCM 1 QCM 2 QCM 3 QCM 2 17/03/2010

QCM 1. QCM génétique QCM 1 QCM 2 QCM 3 QCM 2 17/03/2010 QCM 1 QCM génétique Thomas Briot Interne, Pharmacie Dans l étude d un arbre généalogique, un seul des critères suivants est spécifique de l hérédité autosomique dominante: 1. Sujets atteints à chaque génération

Plus en détail