Etude des représentations de la dépression en oncologie: le point de vue des infirmières

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude des représentations de la dépression en oncologie: le point de vue des infirmières"

Transcription

1 Etude des représentations de la dépression en oncologie: le point de vue des infirmières Atelier «Le savoir-faire des soignants» Dr C. Quenard & Dr W. Rhondali CLINIQUE MON REPOS MARSEILLE

2 Conflits d intérêt Dr Christelle Quenard Dr Wadih Rhondali Aucun conflit d intérêt

3 Rationnel Dépression et cancer : 16,3 % (1 à 77,5%) Interaction avec douleur et fatigue Sous diagnostiquée => sous traitée Diminution de la qualité de vie + exacerbation symptomatologie physique Stigmatisation des patients : patients «psy» Répercussions économiques sur système de soins Recommandations? Mitchell, A.J., et al., Prevalence of depression, anxiety, and adjustment disorder in oncological, haematological, and palliative-care settings: a meta-analysis of 94 interview-based studies. Lancet Oncol, (2): p Fallowfield, L., et al., Psychiatric morbidity and its recognition by doctors in patients with cancer. Br J Cancer, (8): p

4 Rationnel 50% des patients dépressifs n ont pas de suivi psychologique!! Difficultés pour effectuer le diagnostic de dépression : Limite de temps? Manque de formation?

5 Hypothèses Difficultés diagnostiques : symptomatologie dépressive peu bruyante et peu spécifique (ralentissement psychomoteur, fatigue, anorexie ) Difficultés de la prise en charge : nombreux préjugés, absence de recommandations, fréquentes comorbidités (ex : douleur, anxiété )

6 Objectifs Revue des connaissances et représentations des infirmiers sur la dépression chez le patient en oncologie

7 Méthodologie Etude prospective Méthodologie mixte (qualitative et quantitative) Non interventionnelle Soumission au CPP (cadre règlementaire)

8 Méthodes Classer 22 symptômes liés et spécifiques, liés et non spécifiques, et sans rapport comme «très important/important», «moins important/pas important» pour le diagnostic de la dépression chez les patients atteints de cancer

9 Méthodes Entretien 1 classement semi-directif des explorant leur cartes perception de la dépression et de leur rôle dans son dépistage systématique.` Questionnaire Entretien de 5 items semi-directif sur l utilité et la faisabilité du dépistage de la dépression chez les patients atteints de cancer 2 classement des cartes Projection d un enregistrement vidéo d un entretien psychiatrique orienté par la recherche de symptômes dépressifs Questionnaire évaluant l utilité et la faisabilité du dépistage de la dépression en oncologie

10 Participants (n = 18) 12 (67)

11 Résultats (Classement de cartes) Identification symptômes spécifiques par >70% des participants sauf Perte de plaisir et demande d euthanasie (61%) et ralentissement psychomoteur (56 %) Identification symptômes non spécifiques >70% uniquement pour anxiété Ø significative avant -après vidéo et entretien pour symptômes spécifiques Lien entre années expériences participants et identification des symptômes sévères Ex. peu années expériences = Pb sommeil «peu important» et perte de poids «important»

12 Résultats (étude qualitative) Durée moyenne des entretiens : 20 mins (SD, 9) 4 thèmes principaux : les symptômes de la dépression, la dépression en oncologie, prise en charge de la dépression par des spécialistes de la santé mentale, prise en charge de la dépression par les infirmiers.

13 Résultats (étude qualitative) Dépression dans ce contexte doit être considérée comme normale? Troubles de l'adaptation dans le contexte du cancer comme processus adaptatif normal distinct de troubles dépressifs persistants? " Si vous venez de lui dire qu'il a un cancer, il est clair qu'il va réagir à cette annonce. Ensuite, on ne peut pas dire qu à l'heure actuelle il est déprimé. Je veux dire, pour moi c est une réaction, ce qui est normal. "

14 Résultats (étude qualitative) Confusion entre tristesse, ou trouble de l'adaptation, et dépression Diagnostic de cancer difficile ++ la dépression n est jamais loin (?) : «Je ne veux pas dire que c est inévitable, mais en tout cas pour moi, la dépression n est jamais loin» Faible utilisation d'outils spécifiques pour le dépistage de la dépression dans leur pratique quotidienne

15 Résultats (étude qualitative) Communication avec les patients pour orientation vers un psychologue / psychiatre = véritable défi Peur d'être adressé à un psychiatre > à un psychologue. Les infirmières considèrent comme faisant partie de leur rôle propre d'informer les patients sur le contenu d'une rencontre avec un spécialiste de la santé mentale et les résultats escomptés afin de faciliter l'accès aux soins.

16 Résultats (questionnaire ) Entretien 5 items (n=18) Leur rôle dans le diagnostique de la dépression : 100% (oui) Leur «formation» suffisante pour diagnostiquer une dépression = 28% (oui)

17 Conclusion-Discussion Bonnes connaissances générales Capacité de distinguer symptômes spécifiques sévères et non spécifiques La dépression est secondaire face aux symptômes somatiques Confusion entre tristesse et dépression N utilisent ø questionnaire dans leur pratique quotidienne Rôle important dans la détection d une dépression Manque de formation

A-t-on le droit d avoir un cancer et une dépression? Benjamin LAVIGNE Psychiatre Centre Hospitalier Esquirol

A-t-on le droit d avoir un cancer et une dépression? Benjamin LAVIGNE Psychiatre Centre Hospitalier Esquirol A-t-on le droit d avoir un cancer et une dépression? Benjamin LAVIGNE Psychiatre Centre Hospitalier Esquirol Plan de vol Le cancer est-il une raison suffisante pour aller mal? Quelle différence entre la

Plus en détail

Education Thérapeutique du Patient. Expériences en Psychiatrie

Education Thérapeutique du Patient. Expériences en Psychiatrie Education Thérapeutique du Patient Expériences en Psychiatrie Edgar TISSOT EPSM Novillars - Besançon Introduction Tour de table Présentation expérience des participants en ETP PHOTOLANGAGE : Groupes de

Plus en détail

Fatigue et dépression chez le patient atteint d un cancer

Fatigue et dépression chez le patient atteint d un cancer Fatigue et dépression chez le patient atteint d un cancer Anne Brédart Unité de Psycho-Oncologie Institut Curie, Paris Régionales de Cancérologie, Paris, 24 novembre 2004 L expérience de la fatigue en

Plus en détail

Proposition d arbres décisionnels

Proposition d arbres décisionnels Comment mieux prescrire les psychotropes chez le sujet âgé de plus de 80 ans? Proposition d arbres décisionnels troubles du sommeil dépression - anxiété Sylvie LEGRAIN Unité Programmes Pilotes - 29 juillet

Plus en détail

Retour sur le dispositif d enquête et comparaison des cotations par le MINI aux évaluations cliniques

Retour sur le dispositif d enquête et comparaison des cotations par le MINI aux évaluations cliniques Retour sur le dispositif d enquête et comparaison des cotations par le MINI aux évaluations cliniques Christine Chan Chee 1, Marie-Jeanne Guedj 2 1 Institut de Veille Sanitaire, 2 Hôpital Sainte Anne Contexte

Plus en détail

Les mots (maux) du patient de l après cancer (âpre et cancer) Sébastien Salas Service d Oncologie Médicale et de soins palliatifs CHU Timone

Les mots (maux) du patient de l après cancer (âpre et cancer) Sébastien Salas Service d Oncologie Médicale et de soins palliatifs CHU Timone Les mots (maux) du patient de l après cancer (âpre et cancer) Sébastien Salas Service d Oncologie Médicale et de soins palliatifs CHU Timone Une temporalité différente «J ai pris conscience que le temps

Plus en détail

La dépression en péripartum. Diagnostic et traitement

La dépression en péripartum. Diagnostic et traitement La dépression en péripartum Diagnostic et traitement Dr F. Moliere, médecin psychiatre CHRU Montpellier Unité des Troubles de l Humeur Epidémiologie Maladie fréquente (Kessler et al, 2003) 16,2% vie entière;

Plus en détail

Syndrome dépressif. Vincent Maugars, Interne en médecine générale

Syndrome dépressif. Vincent Maugars, Interne en médecine générale Syndrome dépressif de la personne âgée Vincent Maugars, Interne en médecine générale Epidémiologie Population générale (au delà de 65 ans) : - Symptômes dépressifs chez 15 % des individus - Episode dépressif

Plus en détail

Résultats d une enquête qualitative réalisée à Marseille

Résultats d une enquête qualitative réalisée à Marseille Stratégies de prise en charge des troubles anxieux et dépressifs en médecine générale de ville Résultats d une enquête qualitative réalisée à Marseille Hélène Dumesnil, Jean-Marc Manzi Sous la direction

Plus en détail

COMMENT PORTER UN DIAGNOSTIC DE DÉPRESSION?

COMMENT PORTER UN DIAGNOSTIC DE DÉPRESSION? COMMENT PORTER UN DIAGNOSTIC DE DÉPRESSION? Pr Christophe ARBUS CHU de Toulouse Pôle de Psychiatrie Gérontopôle POURQUOI PORTER UN DIAGNOSTIC DE DÉPRESSION? Selon les critères du DSM-IV-TR, dans la population

Plus en détail

LES ECHELLES D EVALUATION EN PSYCHOPATHOLOGIE (DEPRESSION/ANGOISSE)

LES ECHELLES D EVALUATION EN PSYCHOPATHOLOGIE (DEPRESSION/ANGOISSE) Cours 1 méthode des tests (clinique) 4 décembre 2005 LES ECHELLES D EVALUATION EN PSYCHOPATHOLOGIE (DEPRESSION/ANGOISSE) Il existe 2 approches principales par les instruments d évaluation en psychopathologie.

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge A l initiative de la Direction Générale de la Santé Mise en œuvre: Société Française de Gériatrie et Gérontologie

Plus en détail

Apport de l Art-Thérapie dans l offre de soins des patients métastatiques atteints de cancer du poumon

Apport de l Art-Thérapie dans l offre de soins des patients métastatiques atteints de cancer du poumon Apport de l Art-Thérapie dans l offre de soins des patients métastatiques atteints de cancer du poumon Réseau régional de cancérologie Rencontre sur l art thérapie en oncologie 17 avril 2014 Bénédicte

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Démarche et objectifs Une démarche de santé publique à l initiative de la Direction générale de la Santé

Plus en détail

Le parcours du patient confronté au cloisonnement: Aspects psychophilosophiques

Le parcours du patient confronté au cloisonnement: Aspects psychophilosophiques Le parcours du patient confronté au cloisonnement: Aspects psychophilosophiques 6 èmes RENCONTRE DEPARTEMENTALE DE SOINS PALLIATIFS 28 septembre 2012 Dr W. Rhondali Centre de Soins Palliatifs Centre Hospitalier

Plus en détail

PLACE DES DÉTERMINANTS PSYCHOLOGIQUES DANS LES INEGALITES DE SANTE

PLACE DES DÉTERMINANTS PSYCHOLOGIQUES DANS LES INEGALITES DE SANTE PLACE DES DÉTERMINANTS PSYCHOLOGIQUES DANS LES INEGALITES DE SANTE Amiens, 6 ème CNRC, Dr Sarah DAUCHY, psychiatre Présidente de la SFPO Chef du Département de Soins de Support Gustave Roussy, Villejuif

Plus en détail

ASPECTS PSYCHOSOCIAUX ASSOCIÉS AU CANCER DU SEIN. Présenté par Aude Caplette-Gingras, Ph.D. Psychologue

ASPECTS PSYCHOSOCIAUX ASSOCIÉS AU CANCER DU SEIN. Présenté par Aude Caplette-Gingras, Ph.D. Psychologue ASPECTS PSYCHOSOCIAUX ASSOCIÉS AU CANCER DU SEIN Présenté par Aude Caplette-Gingras, Ph.D. Psychologue OBJECTIFS DE LA PRÉSENTATION Il est attendu qu au terme de la présentation vous puissiez: 1. Comprendre

Plus en détail

Prendre en compte la souffrance et Dépister les patientes à risque de fragilité. Florence Barruel

Prendre en compte la souffrance et Dépister les patientes à risque de fragilité. Florence Barruel Prendre en compte la souffrance et Dépister les patientes à risque de fragilité Florence Barruel Objectifs Soutenir les patientes psychiquement dès l annonce et pendant et après les traitements Faciliter

Plus en détail

Dr Guido BONDOLFI. CDS Berne, le2 novembre 2011

Dr Guido BONDOLFI. CDS Berne, le2 novembre 2011 Collaboration entre médecins de premier recours et psychiatres : l exemple de Alliance genevoise contre la dépression Dr Guido BONDOLFI CDS Berne, le2 novembre 2011 Dr. Guido Bondolfi, CC, médecin adjoint

Plus en détail

Examiner le profil de santé des personnes consultant les services courants de santé : maladie physique chronique, trouble mental et comorbidité

Examiner le profil de santé des personnes consultant les services courants de santé : maladie physique chronique, trouble mental et comorbidité Examiner le profil de santé des personnes consultant les services courants de santé : maladie physique chronique, trouble mental et comorbidité Identifier des conséquences à la présence de comorbidités

Plus en détail

EVALUATION ET PRISE EN CHARGE DES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ORAL

EVALUATION ET PRISE EN CHARGE DES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ORAL EVALUATION ET PRISE EN CHARGE DES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ORAL Monique TOUZIN Orthophoniste, CHU Bicêtre Unité de rééducation et centre référent sur les troubles des apprentissages Coordinatrice

Plus en détail

Définition et symptômes de la dépression post-natale

Définition et symptômes de la dépression post-natale Définition et symptômes de la dépression post-natale Dr Michel Maron, Service de Psychiatrie Périnatale, CHRU, Lille Journée Annuelle du Conseil Lillois de Santé Mentale, 9 Décembre 2014 Une vieille idée......

Plus en détail

Pour un autre regard sur la santé mentale. Organisé par le

Pour un autre regard sur la santé mentale. Organisé par le Pour un autre regard sur la santé mentale. Organisé par le Les SISM qu est-ce que c est? Créée en 1990, la Semaine d Information sur la santé mentale est un événement annuel qui s adresse au grand public,

Plus en détail

Principaux résultats Enquête VICAN2. Formations IDE des dispositifs d annonce Savoie, 11 décembre 2015

Principaux résultats Enquête VICAN2. Formations IDE des dispositifs d annonce Savoie, 11 décembre 2015 Principaux résultats Enquête VICAN2 Formations IDE des dispositifs d annonce Savoie, 11 décembre 2015 Contexte de l enquête Augmentation de l incidence du cancer et diminution de la mortalité croissance

Plus en détail

École de la SEP PRO 2013 Mme SANCHEZ Ariane, Psychologue clinicienne RRASEP, HCL

École de la SEP PRO 2013 Mme SANCHEZ Ariane, Psychologue clinicienne RRASEP, HCL École de la SEP PRO 2013 Mme SANCHEZ Ariane, Psychologue clinicienne RRASEP, HCL Troubles psychocomportementaux et SEP Une intrication complexe entre: Des phénomènes neuropsychobiologiques (troubles cognitifs

Plus en détail

L EPISODE DEPRESSIF 1. GENERALITES: 2. SEMIOLOGIE 3. LES FORMES CLINIQUES DE LA DEPRESSION 4. EVOLUTION 5. TRAITEMENT

L EPISODE DEPRESSIF 1. GENERALITES: 2. SEMIOLOGIE 3. LES FORMES CLINIQUES DE LA DEPRESSION 4. EVOLUTION 5. TRAITEMENT L EPISODE DEPRESSIF 1. GENERALITES: A. Dépression endogène/ Dépression psychogène B. Dépression primaire/dépression secondaire: LES CAUSES 2. SEMIOLOGIE A. La ralentissement psychomoteur B. L humeur basse

Plus en détail

Le mésothéliome est un cancer aggravé par des symptômes physiques sévères jusqu à la fin. En raison de ses particularités il peut engendrer de graves

Le mésothéliome est un cancer aggravé par des symptômes physiques sévères jusqu à la fin. En raison de ses particularités il peut engendrer de graves 1 Le mésothéliome est un cancer aggravé par des symptômes physiques sévères jusqu à la fin. En raison de ses particularités il peut engendrer de graves troubles psychologiques d adaptation Il est important

Plus en détail

Bien Etre et Santé Psychique

Bien Etre et Santé Psychique - Mardi 15 mai 2012 - Bien Etre et Santé Psychique Etude régionale descriptive E. Greffié 1, F. Ducrocq 2, L. Plancke 3, A. Amriei 3, D. Bourgois 4, G. Vaiva 1-2 1. Université Lille 2 2. CHRU Lille 3.

Plus en détail

Portrait de santé mentale de la clientèle de

Portrait de santé mentale de la clientèle de Portrait de santé mentale de la clientèle de cliniques médicales au Québec: Résultats du volet clientèle du Projet Dialogue Louise Fournier Élise Chartrand Pasquale Roberge Arnaud Duhoux CSSS LAVAL 2 décembre

Plus en détail

Place des aidants dans la prise en charge des cancers du sujet âgé

Place des aidants dans la prise en charge des cancers du sujet âgé Place des aidants dans la prise en charge des cancers du sujet âgé DU Oncogériatrie 17 avril 2014 Introduction Plan cancer 2009-2013 Mesure 23 : amélioration de la prise en charge des patients âgés atteints

Plus en détail

Général. Identification. Etude longitudinale sur des patients atteints de. Nom détaillé. Troubles bipolaires. Sigle ou acronyme

Général. Identification. Etude longitudinale sur des patients atteints de. Nom détaillé. Troubles bipolaires. Sigle ou acronyme FACE-BD - Etude longitudinale sur des patients atteints de troubles bipolaires Responsable(s) : Henry Chantal Date de modification : 29/09/2015 Version : 1 ID : 73233 Général Identification Nom détaillé

Plus en détail

Comment mesurer le Stress au travail? Bilan de 5 années de pratique au CHU de Clermont-Ferrand.

Comment mesurer le Stress au travail? Bilan de 5 années de pratique au CHU de Clermont-Ferrand. Comment mesurer le Stress au travail? Bilan de 5 années de pratique au CHU de Clermont-Ferrand. Professeur Alain CHAMOUX Chef du Service Santé Travail Environnement, CHU Clermont-Ferrand 18 septembre 2008

Plus en détail

Troubles psychiatriques en oncologie : éviter la perte de chance. Dr Sarah Dauchy, Psychiatre

Troubles psychiatriques en oncologie : éviter la perte de chance. Dr Sarah Dauchy, Psychiatre Troubles psychiatriques en oncologie : éviter la perte de chance Dr Sarah Dauchy, Psychiatre La rencontre de deux mondes Une double pathologie Des équipes de compétences très distinctes Mais aussi des

Plus en détail

LA DEPRESSION DU SUJET DR S.COREAU-GUILLIER

LA DEPRESSION DU SUJET DR S.COREAU-GUILLIER LA DEPRESSION DU SUJET AGE DR S.COREAU-GUILLIER généralités Elle est fréquente et sous-estimée dans ¾ des cas. Prévalence de 10 à 15%, mais bcp plus impte en hospitalisation (40%) Souvent non diagnostiquée

Plus en détail

Interaction de l UCOG-SUD-CRÉTEIL avec la plateforme CALIPSSO

Interaction de l UCOG-SUD-CRÉTEIL avec la plateforme CALIPSSO Interaction de l UCOG-SUD-CRÉTEIL avec la plateforme CALIPSSO 1 Claire QUEVAL cadre de santé Monaco Age Oncologie 19/20 mars 2015 CALIPSSO - 3C Hôpital Henri Mondor 2 Des problèmes fréquents Fréquence

Plus en détail

L Annonce diagnostique en psychiatrie

L Annonce diagnostique en psychiatrie L Annonce diagnostique en psychiatrie 1 Dr DOMINIQUE JANUEL Chef de pole 93 G03 EPS DE VILLE EVRARD À ST DENIS 5 rue du Dr Delafontaine Saint Denis Définition Diagnostic : Identification d une maladie

Plus en détail

Les facteurs de risque des céphalées. A. Belaid EHS CHERAGA

Les facteurs de risque des céphalées. A. Belaid EHS CHERAGA Les facteurs de risque des céphalées A. Belaid EHS CHERAGA Introduction Les céphalées font partie des dix causes les plus fréquentes de consultation dans une pratique de médecine générale. Les céphalées

Plus en détail

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Prévention et dépistage

Plus en détail

Plan. I Définition II Cognition et douleur III Facteurs associés. Douleur et Cognition. Christine Moroni

Plan. I Définition II Cognition et douleur III Facteurs associés. Douleur et Cognition. Christine Moroni Plan Douleur et Cognition Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/ Douleur : expérience émotionnelle et sensorielle désagréable associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle ou décrite

Plus en détail

BMR : l information donnée aux patients est-elle possible et compréhensible?

BMR : l information donnée aux patients est-elle possible et compréhensible? BMR : l information donnée aux patients est-elle possible et compréhensible? C.Masson, J.B. Bacouillard, C.Degermann, L.Hivet, H. Lassaulx, P.Mailliot, F. Bureau-Chalot, C.Vallet, O. Bajolet CHU Reims

Plus en détail

Partie 1. Points importants sur la psychiatrie pour comprendre la suite

Partie 1. Points importants sur la psychiatrie pour comprendre la suite Partie 1 Points importants sur la psychiatrie pour comprendre la suite Chapitre n 1 Troubles psychiatriques Item n 59 Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne

Plus en détail

L ART-THÉRAPIE EN SOINS PALLIATIFS!

L ART-THÉRAPIE EN SOINS PALLIATIFS! A L OCCASION DE LA 9 ÈME JOURNÉE MONDIALE DES SOINS PALLIATIFS! VENDREDI 24 OCTOBRE 2014 ENS LYON! L ART-THÉRAPIE EN SOINS PALLIATIFS! UNE PLACE ORIGINALE DANS L ÉQUIPE DE SOINS! Cédric LEFEVRE! Art-thérapeute

Plus en détail

ESSAI IMPAQ. Dr Touzet et Dr Dhalluin CHRU Lille

ESSAI IMPAQ. Dr Touzet et Dr Dhalluin CHRU Lille ESSAI IMPAQ Impact de la prise en charge palliative précoce sur la qualité de vie et le pronostic de patients atteints de cancer pulmonaire non-à-petite-cellule métastatique Dr Touzet et Dr Dhalluin CHRU

Plus en détail

Restitution des ateliers Modérateur : Dr Jean-Pierre DAULOUEDE

Restitution des ateliers Modérateur : Dr Jean-Pierre DAULOUEDE Samedi 19 novembre 2016 10h30-11h30 Restitution des ateliers Modérateur : Dr Jean-Pierre DAULOUEDE Comorbidités psychiatriques : que nous révèle la partie immergée de l iceberg? Pr Amine BENYAMINA, Pr

Plus en détail

L évaluation du bien-être Philippe Dennelin Pédo-psychiatre

L évaluation du bien-être Philippe Dennelin Pédo-psychiatre Formation Coach Ski Forme Juillet 2016 L évaluation du bien-être Philippe Dennelin Pédo-psychiatre Mots clés Définitions du bien être (bien être physique, mental et social) Questionnaire d aptitude à l

Plus en détail

DÉPRESSION GÉRIATRIQUE DR FRITZNA BLAISE & DR MARIE ANGE JEAN FILS MÉDECINS-PSYCHIATRES 7 AVRIL 2017 HÔTEL EL RANCHO, HAÏTI

DÉPRESSION GÉRIATRIQUE DR FRITZNA BLAISE & DR MARIE ANGE JEAN FILS MÉDECINS-PSYCHIATRES 7 AVRIL 2017 HÔTEL EL RANCHO, HAÏTI DÉPRESSION GÉRIATRIQUE DR FRITZNA BLAISE & DR MARIE ANGE JEAN FILS MÉDECINS-PSYCHIATRES 7 AVRIL 2017 HÔTEL EL RANCHO, HAÏTI INTRODUCTION La vieillesse est une période de crise et de fragilisation Pertes

Plus en détail

Projet de mutualisation de l Activité physique en Oncologie : 1 ère Réunion

Projet de mutualisation de l Activité physique en Oncologie : 1 ère Réunion Projet de mutualisation de l Activité physique en Oncologie : 1 ère Réunion 24-6-2013 Ordre du jour Rationnel du projet Les données de la littérature Objectifs du projet Tour de table Intérêt au projet

Plus en détail

La dépression majeure : comment s outiller pour mieux intervenir ensemble en première ligne!

La dépression majeure : comment s outiller pour mieux intervenir ensemble en première ligne! La dépression majeure : comment s outiller pour mieux intervenir ensemble en première ligne! Denise Aubé, INSPQ Clément Beaucage, DRSP de la Capitale-Nationale Arnaud Duhoux, INSPQ JBASM, 18 mai 2007 Objectif

Plus en détail

Les experts en cessation tabagique doivent-ils devenir des experts dans le traitement de la dépression?

Les experts en cessation tabagique doivent-ils devenir des experts dans le traitement de la dépression? Les experts en cessation tabagique doivent-ils devenir des experts dans le traitement de la dépression? P.BARTSCH* & M. DELVAUX** CHU de l Université de Liège * Service de Pneumologie-CAF ** Psychologue

Plus en détail

Trouble bipolaire module 2 Toulouse Docteur Christine MIRABEL Service du Professeur ROUILLON 100 rue de la Santé PARIS

Trouble bipolaire module 2 Toulouse Docteur Christine MIRABEL Service du Professeur ROUILLON 100 rue de la Santé PARIS Trouble bipolaire module 2 Toulouse 2008 Docteur Christine MIRABEL Service du Professeur ROUILLON 100 rue de la Santé 75014 PARIS Partie 1 Les programmes TCC spécifiques au trouble bipolaire TABLEAU COMPARATIF

Plus en détail

Liens entre Troubles du Comportement Alimentaire et Sevrage Tabagique

Liens entre Troubles du Comportement Alimentaire et Sevrage Tabagique Liens entre Troubles du Comportement Alimentaire et Sevrage Tabagique Dr. Nicolas SIMIONI Psychiatre Addictologue Fondation Phénix, Genève CSFT 206 Lille 03//206 Troubles du Comportement Alimentaire: Concepts/Définitions

Plus en détail

SEXUALITÉ ET SOINS INFIRMIERS

SEXUALITÉ ET SOINS INFIRMIERS SEXUALITÉ ET SOINS INFIRMIERS Concept de «santé sexuelle» défendu par l OMS, la WAS et la chaire de l UNESCO élaborée en 2006 : «un état de bien-être physique, émotionnel, mental et social en relation

Plus en détail

Par: Pierre Verret inf.m.sc.,csio Coresponsable du programme. PROGRAMME de ZOOTHÉRAPIE EN ONCOLOGIE PÉDIATRIQUE

Par: Pierre Verret inf.m.sc.,csio Coresponsable du programme. PROGRAMME de ZOOTHÉRAPIE EN ONCOLOGIE PÉDIATRIQUE La Magie D un Rêve Par: Pierre Verret inf.m.sc.,csio Coresponsable du programme PROGRAMME de ZOOTHÉRAPIE EN ONCOLOGIE PÉDIATRIQUE CENTRE MÈRE ENFANT DU CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE QUÉBEC La Zoothérapie

Plus en détail

LE BURN OUT: SEULEMENT POUR LES AUTRES? Dr Évelyne CAHEN NANCY Thionville, mardi 9 décembre 2008

LE BURN OUT: SEULEMENT POUR LES AUTRES? Dr Évelyne CAHEN NANCY Thionville, mardi 9 décembre 2008 LE BURN OUT: SEULEMENT POUR LES AUTRES? Dr Évelyne CAHEN NANCY Thionville, mardi 9 décembre 2008 Historique En France, 1959, Claude Veil: les états d épuisement au travail, fruit de la rencontre d un

Plus en détail

UE 2.6 S2 : Processus psychopathologiques. Promotion HAMILTON Année 2015/2018 A.F / MB.G / P.K / C. Pa

UE 2.6 S2 : Processus psychopathologiques. Promotion HAMILTON Année 2015/2018 A.F / MB.G / P.K / C. Pa UE 2.6 S2 : Processus psychopathologiques. Compétence 4 : Mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique. Promotion HAMILTON Année 2015/2018 A.F / MB.G / P.K / C. Pa Pré requis : UE

Plus en détail

Symptômes pénibles en soins palliatifs pédiatriques

Symptômes pénibles en soins palliatifs pédiatriques Equipe Ressource Régionale de Soins Palliatifs Pédiatriques Symptômes pénibles en soins palliatifs pédiatriques Dr Cyril LERVAT ERRSPP EIRENE Unité d oncologie pédiatrique COL Symptômes en soins palliatifs

Plus en détail

La dépression et les proches par le Dr Guido Bondolfi

La dépression et les proches par le Dr Guido Bondolfi La dépression et les proches par le Dr Guido Bondolfi 30 avril 2012 Cette conférence a été donnée par le Dr Guido Bondolfi, responsable du Programme spécialisé» Dépression» des HUG, et par plusieurs membres

Plus en détail

Maladie d Alzheimer : «grande cause régionale» 2 octobre 2009 Dr Nathalie DUMOITIER

Maladie d Alzheimer : «grande cause régionale» 2 octobre 2009 Dr Nathalie DUMOITIER Maladie d Alzheimer : «grande cause régionale» 2 octobre 2009 Dr Nathalie DUMOITIER M. d Alzheimer et les affections apparentées en France On estime que plus de 850 000 personnes sont atteintes, Lien étroit

Plus en détail

Dispositif d'annonce - Oncoguyane

Dispositif d'annonce - Oncoguyane Dispositif d'annonce - Oncoguyane Dispositif d'annonce: historique 1998: Etats généraux du cancer 2003: Plan cancer ( mesure n 40) 2004: Cahier des charges ( DHOS et LCC) Juin 2004 Mai 2005: expérimentation

Plus en détail

Quelle prise en charge pour les patients psychotiques atteints de cancer?

Quelle prise en charge pour les patients psychotiques atteints de cancer? Quelle prise en charge pour les patients psychotiques atteints de cancer? 8 ème Congrès de l Association Nationale Pour les Soins Somatiques en Santé Mentale Paris, 11 juin 2010 Dr Sarah Dauchy, Psychiatre

Plus en détail

Dépression autour de la grossesse

Dépression autour de la grossesse Dépression autour de la grossesse Dr Michel Maron Centre Hospitalier Régional Universitaire de Lille Clinique de Psychiatrie, rue André Verhaeghe 59037 Lille D ÉPRESSIO N AUTO UR DE LA G RO SSESSE Dépression

Plus en détail

S ouvrir à la prévalence élevée de dépression majeure en IC Connaître les mécanismes biologiques potentiellement impliqués Faire une évaluation ciblé

S ouvrir à la prévalence élevée de dépression majeure en IC Connaître les mécanismes biologiques potentiellement impliqués Faire une évaluation ciblé S ouvrir à la prévalence élevée de dépression majeure en IC Connaître les mécanismes biologiques potentiellement impliqués Faire une évaluation ciblé et efficiente des symptômes dépressifs rapportés Connaître

Plus en détail

Traumatisme crânien léger définition, questions méthodologiques

Traumatisme crânien léger définition, questions méthodologiques Traumatisme crânien léger définition, questions méthodologiques Philippe Azouvi Service de MPR Hôpital Raymond Poincaré (AP-HP), Garches EA 4047, Université de Versailles-Saint-Quentin Distinguer Le traumatisme

Plus en détail

Efficacité des Antidépresseurs (AD) IRS chez l'adulte en 2008

Efficacité des Antidépresseurs (AD) IRS chez l'adulte en 2008 Efficacité des Antidépresseurs (AD) IRS chez l'adulte en 2008 Groupe de veille documentaire Boussageon R, Mas JL, Nambotin P, Oriol JM, Senez B. Forgeni - 18 septembre 2008 Rappels AFSSAPS oct 2006 : Augmentation

Plus en détail

La sédation palliative : Aspects interdisciplinaires. 16 avril 2016

La sédation palliative : Aspects interdisciplinaires. 16 avril 2016 La sédation palliative : Aspects interdisciplinaires Laurence NOOTEN Infirmière Principale - Equipe Interface Cliniques Universitaires t Luc Oknam MICHOTTE Infirmière chef Unité de soins Continus Cliniques

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES FAMILLES AU DÉCHOCAGE. Dr M. GUILLIER Journées en Traumatologie 13 Décembre 2007

PRISE EN CHARGE DES FAMILLES AU DÉCHOCAGE. Dr M. GUILLIER Journées en Traumatologie 13 Décembre 2007 PRISE EN CHARGE DES FAMILLES AU DÉCHOCAGE Dr M. GUILLIER Journées en Traumatologie 13 Décembre 2007 RÔLE DU MÉDECIN Soins Enseignement Recherche Information et communication INFORMATION AUX PATIENTS L

Plus en détail

DEPRESSION DE LA PERSONNE AGEE COLLOQUE DU 26 MAI 2016 DR DURAND

DEPRESSION DE LA PERSONNE AGEE COLLOQUE DU 26 MAI 2016 DR DURAND DEPRESSION DE LA PERSONNE AGEE COLLOQUE DU 26 MAI 2016 DR DURAND MESSAGE N 1 LA DEPRESSION DU SUJET AGEE EST DIFFICILE A REPERER CAR ELLE PEUT SE PRESENTER SOUS DES FORMES DIVERSES ET ATYPIQUES MESSAGE

Plus en détail

R.Baraka, B.Griene & l équipe de la Consultation Douleur

R.Baraka, B.Griene & l équipe de la Consultation Douleur R.Baraka, B.Griene & l équipe de la Consultation Douleur La douleur est rattachée au corps elle est, comme chaque personne, unique aux contextes social, culturel, psychologique et à la personnalité de

Plus en détail

SECONDE VICTIME. L impact sur le professionnel suite à la prise en charge de victimes d attentats

SECONDE VICTIME. L impact sur le professionnel suite à la prise en charge de victimes d attentats SECONDE VICTIME L impact sur le professionnel suite à la prise en charge de victimes d attentats Ossetroff Lucie Infirmière Anesthésiste CHP Saint Martin PLAN Introduction Répercussions - Etat de stress

Plus en détail

SEXUALITÉ ET CANCER. Eliane MARX Psychologue et sexologue Unité de Psycho-Oncologie Centre Paul STRAUSS, STRASBOURG

SEXUALITÉ ET CANCER. Eliane MARX Psychologue et sexologue Unité de Psycho-Oncologie Centre Paul STRAUSS, STRASBOURG SEXUALITÉ ET CANCER Eliane MARX Psychologue et sexologue Unité de Psycho-Oncologie Centre Paul STRAUSS, STRASBOURG SEXOLOGIE MÉDICALE CMCO 15 JANVIER 2016 CANCER ET SEXUALITÉ La sexualité influence la

Plus en détail

L EPISODE DEPRESSIF Dr Dahoudi Psychiatrie. I)Généralités. A)Dépression endogène/dépression psychogène

L EPISODE DEPRESSIF Dr Dahoudi Psychiatrie. I)Généralités. A)Dépression endogène/dépression psychogène 20.01.09 Dr Dahoudi Psychiatrie L EPISODE DEPRESSIF I)Généralités A)Dépression endogène/dépression psychogène 1)Dépression endogène 2)Dépression «psychogène, réactionnelle, névrotique, exogène» B)Dépression

Plus en détail

Revue bibliographique psychiatrique des risques psychosociaux au travail

Revue bibliographique psychiatrique des risques psychosociaux au travail Revue bibliographique psychiatrique des risques psychosociaux au travail Présentée par Valentina Iemmi Psychologue clinicienne Inserm U669 Bruno Falissard Psychiatre Université Paris-Sud, Inserm U669 Présentation

Plus en détail

Illustrations cliniques. Sylvie Dolbeault, psychiatre Chef du Pôle Psycho-oncologique et social Département de Soins de Support INSTITUT CURIE, Paris

Illustrations cliniques. Sylvie Dolbeault, psychiatre Chef du Pôle Psycho-oncologique et social Département de Soins de Support INSTITUT CURIE, Paris FÉDÉRER Séminaire LA SHS RECHERCHE : Décisions, normes ET L INNOVATION et éthique dans MÉDICALE le cancer EN CANCÉROLOGIE Illustrations cliniques Sylvie Dolbeault, psychiatre Chef du Pôle Psycho-oncologique

Plus en détail

Santé psychique au travail : Une question d équilibre

Santé psychique au travail : Une question d équilibre Santé psychique au travail : Une question d équilibre Les obligations de l employeur L employeur prend les mesures pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs de

Plus en détail

An 2 du dépistage. détresse: Enjeux et

An 2 du dépistage. détresse: Enjeux et An 2 du dépistage systématique de la détresse: Enjeux et perceptions Mmes Nicole Tremblay, Inf M.Sc,, CSIO ( C ), ICSP Anne Sabourin, psychologue, M.Ps Claudine Tremblay, inf. M. Sc. CSIO ( C ) et Madeleine

Plus en détail

Fatigue et Cancer. Cas clinique interactif A B C D

Fatigue et Cancer. Cas clinique interactif A B C D Fatigue et Cancer Cas clinique interactif A B C D www.canceraquitaine.org A B C D Cas clinique Une patiente de 58 ans en cours de traitement (chimiothérapie) se dit fatiguée à l effort et va voir son

Plus en détail

Marie-Julie Cimon, MD, FRCPC Fabien Gagnon, MD, D.Psy., FRCPC Pierre Tremblay, MD, FRCPC

Marie-Julie Cimon, MD, FRCPC Fabien Gagnon, MD, D.Psy., FRCPC Pierre Tremblay, MD, FRCPC Psychiatrie périnatale : Défis et réalités hospitalières à Québec Marie-Julie Cimon, MD, FRCPC Fabien Gagnon, MD, D.Psy., FRCPC Pierre Tremblay, MD, FRCPC Centre Hospitalier Universitaire de Québec. Québec,

Plus en détail

La santé en question pour les personnes ayant des troubles de la vision ou de l audition

La santé en question pour les personnes ayant des troubles de la vision ou de l audition Promotion de la santé et handicap La santé en question pour les personnes ayant des troubles de la vision ou de l audition Audrey Sitbon chargée d études et de recherches INPES Convention CNSA/INPES Question

Plus en détail

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION THÉMATIQUE DÉPRESSION SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION ÉVALUATION INTERNE 2013 Une évaluation interne visant à apprécier l utilisation des contenus des mallettes mises à disposition des professionnels

Plus en détail

Les expressions psychiatriques du SIDA. Dr. Gilles P. DELATOUR, Psychiatre

Les expressions psychiatriques du SIDA. Dr. Gilles P. DELATOUR, Psychiatre Les expressions psychiatriques du SIDA Dr. Gilles P. DELATOUR, Psychiatre objectifs Présenter succintement l épidemiologie du VIH/SIDA; Sensibiliser l auditoire à l augmentation des risques de troubles

Plus en détail

FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE

FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE Tranier Alexandrine Réunion d information infirmières et aides soignants 12 septembre 2016 Sommaire Rationnel de l étude Méthodologie

Plus en détail

Analyser les disparités de prise en charge en psychiatrie : forces et faiblesses du système d information

Analyser les disparités de prise en charge en psychiatrie : forces et faiblesses du système d information www.irdes.fr Analyser les disparités de prise en charge en psychiatrie : forces et faiblesses du système d information Magali Coldefy Mission d information sur la santé mentale et l avenir de la psychiatrie

Plus en détail

Analyse configurationnelle des contextes

Analyse configurationnelle des contextes ANNEXES 1 ANNEXE A : Analyse configurationnelle des contextes Neuf variables se rapportant aux ressources disponibles sur le territoire et aux liens entretenus entre le CSSS et d autres instances de services

Plus en détail

A propos de 2 situations complexes en psychogériatrie

A propos de 2 situations complexes en psychogériatrie A propos de 2 situations complexes en psychogériatrie Florence Lebert CMRR Lille/Bailleul UCC Bailleul Pas de conflits d'intérêt Réflexions autour de 3 thèmes 1. Recherche d un déclin neurocognitif (syndrome

Plus en détail

Plan de cours PSY 3954-D Automne 2014

Plan de cours PSY 3954-D Automne 2014 Plan de cours PSY 3954-D Automne 2014 Titre Professeur Méthodes d entrevue en santé Bassam Khoury : b.el-khoury@umontreal.ca Assistant(e) : à être déterminé(e) Local Pav. Claire-McNicoll Z-300 Horaire

Plus en détail

MADOUI FZ /BENAZOUZ M /LARABA A /BENELMIR S 14 ET 15 MAI 2008 ORAN

MADOUI FZ /BENAZOUZ M /LARABA A /BENELMIR S 14 ET 15 MAI 2008 ORAN La comorbidité Consommation de drogue et troubles Psychiatriques MADOUI FZ /BENAZOUZ M /LARABA A /BENELMIR S 14 ET 15 MAI 2008 ORAN Définition La comorbidité, ou «diagnostic associé», a été définie par

Plus en détail

L EVALUATION DE LA DOULEUR. Evaluation de la douleur

L EVALUATION DE LA DOULEUR. Evaluation de la douleur L EVALUATION DE LA DOULEUR 1 Interrogatoire du patient et de son entourage (mode d apparition topographie, intensité, signes d accompagnements, conséquences fonctionnelles, ATCD, ) Avez-vous mal maintenant?

Plus en détail

Table des matières. Abréviations 9

Table des matières. Abréviations 9 Abréviations 9 QUESTIONS Méthodologie 13 1. La relation médecin-malade dans le cadre du colloque singulier ou au sein d une équipe, le cas échéant pluri-professionnelle. La communication avec le patient

Plus en détail

10 années de TCC à la clinique PEPP- Montréal: Une perspective axée sur les services

10 années de TCC à la clinique PEPP- Montréal: Une perspective axée sur les services 10 années de TCC à la clinique PEPP- Montréal: Une perspective axée sur les services Martin Lepage PhD Institut Universitaire en Santé Mentale Douglas Département de Psychiatrie Université McGill Avril,

Plus en détail

Évaluation, interventions, suivi et enseignement : les rôles infirmiers au service du patient traité en radio-oncologie

Évaluation, interventions, suivi et enseignement : les rôles infirmiers au service du patient traité en radio-oncologie Évaluation, interventions, suivi et enseignement : les rôles infirmiers au service du patient traité en radio-oncologie Maryse Carignan, M. Sc. inf., CSIO(C) Conseillère clinique, DSI CSSSL Renata Benc,

Plus en détail

LE BIEN ÊTRE DES INFIRMIERS AUX SOINS INTENSIFS

LE BIEN ÊTRE DES INFIRMIERS AUX SOINS INTENSIFS LE BIEN ÊTRE DES INFIRMIERS AUX SOINS INTENSIFS Maïté Delpire 20 avril 2012 PLAN Introduction: les infirmiers en souffrance? USI environnement stressant Signes d épuisement professionnel Répercussions

Plus en détail

3. Maladies mentales

3. Maladies mentales 3. Maladies mentales Plan Qu est ce que la santé mentale? Dépression Suicide Trouble Anxieux Le vieillissement «réussi» Santé mentale État de bien-être dans lequel la personne peut se réaliser, surmonter

Plus en détail

HNP Saint-Martin. Unité de soins Revivo A 84 rue Saint Hubert B-5100 Dave, Belgique

HNP Saint-Martin. Unité de soins Revivo A 84 rue Saint Hubert B-5100 Dave, Belgique TDO Genève, 19 octobre 2012 HNP Saint-Martin Recherche-action Troubles de la personnalité avec comportements impulsifs et assuétudes Unité de soins Revivo A 84 rue Saint Hubert B-5100 Dave, Belgique 0032

Plus en détail

Quelques programmes modèles à Genève Professeur François Ferrero

Quelques programmes modèles à Genève Professeur François Ferrero Quelques programmes modèles à Genève Professeur François Ferrero Equipe mobile en psychiatrie adulte Programme pour les troubles psychiques débutants (JADE) Formation des médecins de premier recours Equipe

Plus en détail

La science du mouvement en appui au traitement du trouble anxio-dépressif. - Une étude pilote

La science du mouvement en appui au traitement du trouble anxio-dépressif. - Une étude pilote La science du mouvement en appui au traitement du trouble anxio-dépressif - Une étude pilote Collaboration CLINICIENS PRINCIPAUX & ASSOCIÉS Gabriel Henri, Kinésiologue, Coordonnateur professionnel, Service

Plus en détail

Le dossier de tabacologie. DU addictologie

Le dossier de tabacologie. DU addictologie Le dossier de tabacologie DU addictologie 2008-2009 Le dossier de tabacologie n National n INPES : www.inpes.fr n En lien avec système CDT net de saisie en ligne des données de la consultation è fichier

Plus en détail

BESOIN DE DORMIR ET SE REPOSER SATISFACTION DU BESOIN

BESOIN DE DORMIR ET SE REPOSER SATISFACTION DU BESOIN BESOIN DE DORMIR ET SE REPOSER SATISFACTION DU BESOIN Définition : Dormir et se reposer est une nécessité pour tout être humain de prendre du sommeil et du repos dans de bonnes conditions, en quantité

Plus en détail

Suicides et tentatives de suicide dans les EHPAD du Nord Pas-de-Calais. MANECHEZ MARIE MÉDECIN GÉRIATRE CHRU LILLE

Suicides et tentatives de suicide dans les EHPAD du Nord Pas-de-Calais. MANECHEZ MARIE MÉDECIN GÉRIATRE CHRU LILLE Suicides et tentatives de suicide dans les EHPAD du Nord Pas-de-Calais. MANECHEZ MARIE MÉDECIN GÉRIATRE CHRU LILLE PLAN INTRODUCTION MATERIEL ET METHODE RESULTAT DISCUSSION APPLICATION PRATIQUE DE NOTRE

Plus en détail

Plan de cours PSY Automne 2011

Plan de cours PSY Automne 2011 Plan de cours PSY- 3954 Automne 2011 Titre Méthodes d entrevue en santé Professeur Assistant : Bassam Khoury : b.el-khoury@umontreal.ca à déterminer suite aux applications Local Pavillon 3200 Jean-Brillant

Plus en détail