Caractérisation de la vulnérabilité physique des structures en béton armé à l'aide d'approches numériques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Caractérisation de la vulnérabilité physique des structures en béton armé à l'aide d'approches numériques"

Transcription

1 Caractérisation de la vulnérabilité physique des structures en béton armé à l'aide d'approches numériques Projet ANR MOPERA Session de formation : «Méthodes statistiques pour la gestion à long terme du risque avalanche» D. Bertrand Maître de Conférences à l INSA de Lyon Laboratoire LGCIE (Labo. de Génie Civil et Ingénierie Environnementale) P. Favier et I. Ousset Doctorantes Irstea/INSA N. Eckert Chargé de Recherches Irstea M. Naaim Dir. de Recherches Irstea 1

2 Contexte Plan La «mesure» du risque Caractérisation de l aléa et de la vulnérabilité de l enjeu exposé Le béton armé Description physique et mécanique Les approches de modélisation «Ingénieur GC» : BAEL ou EC2 Equivalence Masse-ressort Méthode des Eléments Finis (FEM) Récapitulatif/Conclusion 2

3 Contexte Analyse de l aléa Analyse de la vulnerabilité de l enjeu Analyse du risque La «mesure» du risque 3

4 Contexte Mécanique des fluides : modèles de propagation (cf. M. Naaim) Analyse de la vulnerabilité de l enjeu Analyse du risque La «mesure» du risque 4

5 Contexte Mécanique des fluides : modèles de propagation (cf. M. Naaim) Mécanique des structures : objet de l intervention Analyse du risque La «mesure» du risque 5

6 Contexte Mécanique des fluides : modèles de propagation (cf. M. Naaim) Mécanique des structures : objet de l intervention Méthodes statistiques : Théorie statistique du risque (cf. N. Eckert, / P. Favier) Fiabilité des structures (cf. P. Favier) La «mesure» du risque 6

7 Contexte Avalanche multi-couches Interface Méca. Flu. / Méca. Struct. Interaction avec un obstacle Champ de pression L aléa : l avalanche de neige 7

8 Hauteur (m) Pression (kpa) Contexte Schaer et Issler (2001) Evolution temporelle de la pression sur un mât de 20m m Thibert et al. (2008) Sovilla et al. (2007) Profil de pression suivant la hauteur Evolution dans le temps Temps (s) Mesures in-situ très utiles pour le choix du profil de pression a appliquer mais restant encore trop peu nombreuses pour être utilisées de manière statistique L aléa : mesures expérimentales in-situ Hypothèse de calcul : champ de pression uniformément réparti (sens de la sécurité) et temps caractéristiques de variation moyens respectés 8

9 Contexte - Technologie de structure (elements structuraux, assemblage, etc.) - Properties mécaniques des matériaux utilisés Maçonnerie Béton armé Structures métalliques Structures bois Exemple de structures de bâtiment Les enjeux et leurs vulnérabilités 9

10 Contexte Structures de protection Structures non conventionnelles Structures de bâtiment Exemple de structures en béton armé 10

11 Le béton armé Un essai de flexion décrivant la phénoménologie Armatures en acier Béton Poutre BA Fissures Aspects physiques et mécaniques 11

12 Réponse du béton f t = Le béton armé Un matériau composite f c = f c 10 f t (comportement dissymétrique) Traction simple Compression simple Réponse de l acier f u f y f y 400 MPa Traction / Compression simple (comportement symétrique) Aspects physiques et mécaniques 12

13 Le béton armé Structure de bâtiment usuelle 13

14 Le béton armé Dalle/Plancher Voile/Refend Poutre Poteau Classes d éléments structuraux 14

15 Force Le béton armé Phase 3 : Ecoulement plastique des aciers Phase 2 : Développement de la fissuration Phase 1 : Etat non fissuré Déplacement Réponse mécanique usuelle d un élément BA 15

16 Force Le béton armé d d1 d d2 d d3 d d4 Déplacement Courbe de capacité de la structure (ou PUSHOVER) Identification de niveaux de dommage (d d1, d d2, d d3, etc.) en fonction du déplacement atteint (d max ) Définition d un indice de dommage (d max / d di ) Définition de la vulnérabilité structurelle dans MOPERA 16

17 Approches de modélisation Voile BA qui «fonctionne» comme une dalle BA en flexion simple (i.e. Moments de flexion et Tranchants # 0) Choix de l objet d étude 17

18 Approches de modélisation Fissures Réponse en flexion (poutre «longue») Réponse en cisaillement (poutre «courte») Chargement réparti + élancement des dalles considérées : Mode de ruine en flexion est privilégié => dépassement des moments fléchissant admissibles Mode de ruine supposé 18

19 Approches de modélisation Données nécessaires à chaque approche de modélisation P y - Géométrie de la dalle - Pression de chargement (uniformément répartie) - Conditions aux limites - Caractéristiques mécaniques du béton et de l acier x h z Définition des grandeurs 19

20 Approches de modélisation Données nécessaires à chaque approche de modélisation P y - Géométrie de la dalle - Pression de chargement (uniformément répartie) - Conditions aux limites - Caractéristiques mécaniques du béton et de l acier x h z Définition des grandeurs 20

21 Approches de modélisation Données nécessaires à chaque approche de modélisation P y - Géométrie de la dalle - Pression de chargement (uniformément répartie) - Conditions aux limites - Caractéristiques mécaniques du béton et de l acier x h z Définition des grandeurs 21

22 Approches de modélisation Données nécessaires à chaque approche de modélisation P y - Géométrie de la dalle - Pression de chargement (uniformément répartie) - Conditions aux limites - Caractéristiques mécaniques du béton et de l acier x h s s z Béton e Acier e Définition des grandeurs 22

23 Approche «Ingénieur GC» Méthode - Calcul des efforts internes (M xx et M yy ) - Localisation des moments de flexion maximaux (abaques : Pigeaud, Pücker, Bares (1969), etc.) - Vérification de la résistance par équilibre de sections Hypothèses - Conditions statiques - Estimation des moments de flexion à partir d une analyse élastique Méthodologie 23

24 Approche «Ingénieur GC» Méthode - Calcul des efforts internes (M xx et M yy ) - Localisation des moments de flexion maximaux (abaques : Pigeaud, Pücker, Bares (1969), etc.) - Vérification de la résistance par équilibre de sections Approche classique de l ingénieur (BAEL / EC2) 24

25 Approche «Ingénieur GC» Méthode - Calcul des efforts internes (M xx et M yy ) - Localisation des moments de flexion maximaux (abaques : Pigeaud, Pücker, Bares (1969), etc.) - Vérification de la résistance par équilibre de sections Exemple de l abaque de Barès (1969) Equilibre de sections 25

26 Approche «Ingénieur GC» Méthode - Calcul des efforts internes (M xx et M yy ) - Localisation des moments de flexion maximaux (abaques : Pigeaud, Pücker, Bares (1969), etc.) - Vérification de la résistance par équilibre de sections M xx y x e xx s xx / Forces Exemple avec une poutre soumise à un moment fléchissant M xx Vérif : Es-ce que M xx est équilibré par la distribution de contraintes s xx? Equilibre de sections 26

27 Approche «Ingénieur GC» Méthode complémentaire: prédiction de la charge de ruine associée à un mécanisme de rupture (analyse «parfaitement» plastique) P Cas d une poutre en acier Théorie des lignes de rupture 27

28 Approche «Ingénieur GC» Méthode complémentaire: prédiction de la charge de ruine associée à un mécanisme de rupture (analyse «parfaitement» plastique) P Développement d un moment plastique (M p ) Cas d une poutre en acier Théorie des lignes de rupture 28

29 Approche «Ingénieur GC» Méthode complémentaire: prédiction de la charge de ruine associée à un mécanisme de rupture (analyse «parfaitement» plastique) P Moment plastique totalement développé Cas d une poutre en acier Théorie des lignes de rupture 29

30 Approche «Ingénieur GC» Méthode complémentaire: prédiction de la charge de ruine associée à un mécanisme de rupture (analyse «parfaitement» plastique) P Exemple d une rotule plastique dans de l acier Moment plastique totalement développé C est un terme abusif car la rotation n est pas libre (M p = cte # 0) Détermination de la charge ultime : W extérieur = W intérieur P du = M p q où - M p est le moment plastique de la section du le déplacement de la charge par rapport à sa position initiale Théorie des lignes de rupture 30

31 Approche «Ingénieur GC» Appuis simples Encastrement Ligne de rupture «positive» Axes de rotation Poteau Axes de rotation Ligne de rupture «négative» Côté libre Théorie des lignes de rupture 31

32 Approche «Ingénieur GC» Méthode complémentaire: prédiction de la charge de ruine associée à un mécanisme de rupture (analyse «parfaitement» plastique) Exemple : optimisation par rapport à a 1 Théorème cinématique : Toute charge de ruine Q i à laquelle correspond un mécanisme de ruine cinématiquement admissible est supérieure ou égale à la charge ultime réelle Q u Théorie des lignes de rupture 32

33 Approche «Masse-Ressort» Avantages - Calcul dynamique - Prise en compte des effets d inertie potentiels - Description dans le temps du chargement (P(t)) Inconvénients - Conditions aux limites réduites - Problèmes 3D plus complexe à traiter h Champ de pression dû à l avalanche Dalle simplement appuyée b y z x p(t) p(t) L 0 y L/2 L x Méthode MR 33

34 Approche «Masse-Ressort» p(t) p(t) L F ext (t) = p(t) L 0 y L/2 L x M eq w o R w o M eq Equilibre mécanique K eq M eq w o = p(t) L R y à résoudre dans le temps Equivalence Masse-Ressort 34

35 Approche «Masse-Ressort» Equivalence en termes d énergie cinétique avec dans le cas élastique Exemple du cas élastique Calcul de la masse équivalente 35

36 Approche «Masse-Ressort» Extrait de Biggs et al. (1964) Deux régimes principaux : Elastique et plastique 36

37 Approche «Masse-Ressort» Deux régimes principaux (Elastique et plastique) Hypothèse : Courbe Force-Déplacement bilinéaire en statique Force / Depl. sortie du domaine élastique Force / Depl. ultime Raideur en phase élastique Raideur en phase plastique Réponse supposée en Force-Déplacement 37

38 Approche «Masse-Ressort» En statique En phase élastique avec En phase élasto-plastique avec Courbe construite à partir d équilibre de la section et des lois de comportement de l acier et du béton Déduction a partir de la loi Moment-Courbure 38

39 Approche «Masse-Ressort» z Béton Acier s xx f y E a Acier E a e xx s xx f c f t E b supposée nulle Béton e xx e c y e exc d h/2 x y 0 e xx (y) dh F i d i e exc Compression y Traction e s y Distribution de déformations longitudinales Construction de la loi Moment-Courbure Calcul des forces : Discrétisation de la section 39

40 Approche «Masse-Ressort» Pour (Phase élastique) Pour (Phase élasto-plastique) Equations différentielles résolues dans le temps à l aide de schémas d intégrations de Newmark. Equations du mouvement 40

41 Approche «Masse-Ressort» T fin Illustration 41

42 Approche «Masse-Ressort» T fin =1s T fin =5s Réponse dynamique Réponse plutôt dynamique T fin =10s T fin =100s Réponse plutôt Quasi-statique Réponse Quasi-statique Illustration 42

43 Approche «Eléments finis» Contact de billes sur un arbre Simulation de la dent déflectrice de Taconnaz Structure de Bâtiment type «Poteaux - Poutres» Crash test auto Exemples FEM (Finite Element Method) 43

44 Approche «Eléments finis» Equation d équilibre local en statique Loi de comportement Conditions aux limites Exemple de l élasticité plane Equations du problème 44

45 Approche «Eléments finis» Forme variationnelle et discrétisation plane 45

46 Approche «Eléments finis» Pour un élément e définis par le domaine w e, on peut écrire pour tout point M : M i ème composante du champ Nœuds de l élément Valeur au nœud a de la composante i du déplacement. Fonction de forme (ou d interpolation) Résolution élémentaire 46

47 Approche «Eléments finis» Fonctions de forme linéaires. Exemple de fonction d interpolation pour un TRI3 47

48 Approche «Eléments finis» Sommation sur l ensemble des éléments puis obtention du système linéaire à résoudre REMARQUE : Dans un problème de dynamique, apparaissent les matrices de masse et d amortissement (si considéré). Ecriture du système à résoudre 48

49 Approche «Eléments finis» Où q / q / q sont les déplacements/vitesses/accélérations des nœuds du maillage à l instant n+1 En plus, en fonction du problème, prise en compte des non linéarités : - Géométriques (grands déplacements/déformations) - Matériau (plasticité / endommagement / etc.) - Contact En Dynamique!!! Et avec les NL matérielles! 49

50 Approche «Eléments finis» Application aux cas des avalanches : Dent de Taconnaz 50

51 Approche «Eléments finis» Modèle réduit (1/6) expérimental d une dent de Taconnaz 51

52 Approche «Eléments finis» Eléments finis utilisés Acier : SEG2 Beton : QUA8 Application aux cas des avalanches : Dent de Taconnaz 52

53 Approche «Eléments finis» Surface de charge Surface de charge Béton Réponse uniaxiale Réponse uniaxiale Acier Lois de comportement Acier et Béton (Exemple loi CEA) 53

54 Approche «Eléments finis» Paramètres de simulation Zones dégradées Comparaison FEM / Expérience Réponse de PUSHOVER 54

55 Approche «Eléments finis» d max : déplacement max. pour une pression donnée d u : déplacement max. ultime Effet du taux de renforcement sur la vulnérabilité de la structure 55

56 Approche «Eléments finis» 3m GP4P3 GP7P3 Poteau 3m LP43 LP73 Poutre GP4P2 GP7P2 Pression P(t) 3m LP42 LP72 GP4P1 GP7P1 2.75m LP41 GP4P0 GP7P0 LP71 Structure de bâtiment type «Poteaux-Poutres» 56

57 Approche «Eléments finis» 26.25cm f12 50cm 35cm Armature d acier f8 25cm 25cm f13 Béton 25cm Section de poutre avec dalle collaborante Section de poteau Structure de bâtiment type «Poteaux-Poutres» 57

58 Approche «Eléments finis» Chargement appliqué par une pression évoluant de manière linéaire et monotone 2 Réponse Quasi-Statique (vitesse de sollicitation très faible) Structure de bâtiment type «Poteaux-Poutres» 58

59 Approche «Eléments finis» Pression P max = 60kPa t fin Temps Vitesse de chargement augmente => développement d effets inertiels Hypothèses de calcul fonction des temps caractéristiques de réponse de la structure et de l évolution dans le temps de la pression due à l avalanche Effet de la vitesse de chargement en dynamique 59

60 Récap. / Conclusion Risque = Aléa x Vulnérabilité Vulnérabilité physique de structures de bâtiment ou de protection en béton armé Plusieurs modèles plus ou moins sophistiqués disponibles Equilibre de sections / Lignes de rupture Modèle Masse-Ressort Modèle éléments finis Courbes de vulnérabilité via des courbes de PUSHOVER Cadre statistique : estimation de la probabilité de défaillance via des courbes de fragilité Notion de fiabilité (cf. P. Favier) Faisabilité des simulations : Adéquation nécessaire entre méthode fiabiliste et modèles déterministes Ce qu il faut retenir 60

61 Merci pour votre attention! Des questions? ANR MOPERA 61

Etude fiabiliste d'une dent déflectrice en béton armé sollicitée par une avalanche de neige dense

Etude fiabiliste d'une dent déflectrice en béton armé sollicitée par une avalanche de neige dense Etude fiabiliste d'une dent déflectrice en béton armé sollicitée par une avalanche de neige dense I. Ousset 1, D. Bertrand 2, M. Brun 2, A. Limam 2, M. Naaïm 1 (Irstea Grenoble 1 - INSA Lyon 2 ) 1 Introduction

Plus en détail

Maîtrise de l eurocode 2

Maîtrise de l eurocode 2 Maîtrise de l eurocode 2 Jean Roux AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273212-0 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12160-5 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... 1 1. Présentation des eurocodes et

Plus en détail

Modélisation du comportement de structures en béton armé sous chargement sismique

Modélisation du comportement de structures en béton armé sous chargement sismique Modélisation du comportement de structures en béton armé sous chargement sismique 16 Mars 2010 Journée des Utilisateurs Aster ABOURI S. (EDF/SEPTEN) FAYOLLE S. (EDF/R&D) 1 Sommaire 1. Contexte et objectif

Plus en détail

Benchmark CEOS.fr Fissuration sous chargement statique monotone

Benchmark CEOS.fr Fissuration sous chargement statique monotone Benchmark CEOS.fr Fissuration sous chargement statique monotone Cas test 1 : Essais sur tirants en béton armé 1. Description de l essai 1.1. Contexte Le premier cas test du benchmark «Fissuration sous

Plus en détail

Laurence DAVAINE Setra / CTOA

Laurence DAVAINE Setra / CTOA Les méthodes d analyse des ponts mixtes selon les Eurocodes Laurence DAVAINE Setra / CTOA 1 / 30 Les méthodes d analyse Analyse globale M, V, N Analyse des sections M Ed M Rd (sollicitation) σ Ed f y /γ

Plus en détail

CONCLUSIONS FINALES 235

CONCLUSIONS FINALES 235 CONCLUSIONS FINALES 235 236 CONCLUSIONS FINALES Cette recherche comportait deux buts principaux : De proposer une modélisation fiable qui puisse être appliquée à une grande variété de structures à voiles

Plus en détail

Informations sur la Formation Doctorale de Génie Mécanique (agréée par arrêté n 333 du 12 juilletb2015)

Informations sur la Formation Doctorale de Génie Mécanique (agréée par arrêté n 333 du 12 juilletb2015) Informations sur la Formation Doctorale de Génie Mécanique (agréée par arrêté n 333 du 12 juilletb2015) Responsable de la formation : Pr. BOUCHELAGHEM Abdelaziz Mahmoud Intitulé de la formation : Génie

Plus en détail

Sourdun Mercredi 9 et Jeudi 10 mai

Sourdun Mercredi 9 et Jeudi 10 mai Sourdun Mercredi 9 et Jeudi 10 mai : - Analyse de vulnérabilité - Confortement par TFC - Projets de recherches Cédric DESPREZ 09 mai 2012 Analyse de vulnérabilité Aléa sismique Structure existante Evaluation

Plus en détail

2. Capacité portante d une fondation superficielle sur sol purement cohésif non pesant

2. Capacité portante d une fondation superficielle sur sol purement cohésif non pesant Influence du comportement plastique de la structure sur l état limite ultime dans les problèmes d interaction sol-structure Sylvain Plumey 1. Introduction Il existe un certain nombre d incertitudes sur

Plus en détail

Comment définir les charges appliquées sur une structure? Activité Modélisation ARCHITECTURE

Comment définir les charges appliquées sur une structure? Activité Modélisation ARCHITECTURE Sciences de l Ingénieur Comment définir les charges appliquées sur une structure? Activité Modélisation Lycée A. BENOIT ARCHITECTURE Notre étude portera sur l étude d une poutre en béton armé soutenant

Plus en détail

NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m

NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m A- DESCRIPTION DE L OUVRAGE Epaisseur de la dalle : Epaisseur du radier : Epaisseur des voiles : Hauteur piédroits : Largeur roulable : Largeur chargeable : Nombre

Plus en détail

Évaluation des marges sismiques d'un bâtiment combustible

Évaluation des marges sismiques d'un bâtiment combustible Évaluation des marges sismiques d'un bâtiment combustible Code_Aster & Salomé-Méca Journée des utilisateurs 26 mars 2015 Y. CROLET (EDF/DIN/SEPTEN) M. RACHIDI (EGIS Industries) E. BOU SAID (EGIS Industries)

Plus en détail

Modélisation du comportement Thermo- Hydro-Mécanique

Modélisation du comportement Thermo- Hydro-Mécanique Modélisation du comportement Thermo- Hydro-Mécanique A.Sellier OBJECTIFS Intégration des phénomènes importants dans les modèles Mise au point d une méthode pour prendre en compte la dépendance de Rt au

Plus en détail

Comment définir les contraintes appliquées sur un élément de structure? Activité Modélisation ARCHITECTURE

Comment définir les contraintes appliquées sur un élément de structure? Activité Modélisation ARCHITECTURE Sciences de l Ingénieur Lycée A. BENOIT Comment définir les contraintes appliquées sur un élément de structure? Activité Modélisation ARCHITECTURE Notre étude portera sur l étude d une poutre en béton

Plus en détail

de construction métallique

de construction métallique sous la direction de Jean-Pierre Muzeau Manuel de construction métallique Extraits des Eurocodes à l usage des étudiants Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465370-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13469-8

Plus en détail

Non existence de la solution physique

Non existence de la solution physique Non convergence Non existence de la solution physique Non unicité de la solution physique Non existence de la solution discrétisée Non convergence de l algorithme 1 Non existence de la solution physique

Plus en détail

Résistance des matériaux Cours et exercices corrigés

Résistance des matériaux Cours et exercices corrigés Résistance des matériaux Cours et exercices corrigés La Résistance des matériaux RDM est une partie de la mécanique des solides. Elle s intéresse à l étude, de manière théorique, de la réponse mécanique

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 11

Table des matières. Introduction... 11 Table des matières Introduction... 11 Chapitre 1. La corrosion de l acier dans le béton armé... 13 1.1. Introduction... 13 1.2. Notions de théorie générale de la corrosion... 15 1.2.1. Électrode réversible...

Plus en détail

Modélisation du comportement Thermo- Hydro-Mécanique

Modélisation du comportement Thermo- Hydro-Mécanique Modélisation du comportement Thermo- Hydro-Mécanique A.Sellier 04/06/2015 CEOS.fr - Journée de restitution (Paris) A.Sellier OBJECTIFS Intégration des phénomènes importants dans les modèles Mise au point

Plus en détail

SSLS126 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur deux cotés: régime de poutre élastique

SSLS126 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur deux cotés: régime de poutre élastique Titre : SSLS126 Flexion d'une dalle en béton armé (modèl[...] Date : 20/01/2011 Page : 1/10 SSLS126 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur deux cotés: régime de poutre élastique

Plus en détail

SSNS112 Essai de compression et traction alternée d'un poteau de béton armé

SSNS112 Essai de compression et traction alternée d'un poteau de béton armé Titre : SSNS112 Essai de compression et traction d'un po[...] Date : 11/09/2015 Page : 1/11 SSNS112 Essai de compression et traction alternée d'un poteau de béton armé Résumé : L'objectif de ce test est

Plus en détail

Chapitre I. Endommagement par contraintes monotones

Chapitre I. Endommagement par contraintes monotones Chapitre I Endommagement par contraintes monotones 1. PROCESSUS D ENDOMMAGEMENT Un matériau est considéré sain s il est dépourvu de fissures à l échelle microscopique, ou, de manière plus réaliste si son

Plus en détail

Nom Prénom Signature. Etude d une bielle

Nom Prénom Signature. Etude d une bielle Durée : 2h. Aucun document autorisé. Calculatrice autorisée. Il sera tenu compte du soin et de la rédaction dans l'évaluation des copies. Seules les explications claires et précises seront prises en compte

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Avant-propos. I Énergie et Dissipations 1

TABLE DES MATIÈRES. Avant-propos. I Énergie et Dissipations 1 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos v I Énergie et Dissipations 1 1 Thermodynamique des milieux continus 3 1.1 Introduction : pourquoi la thermodynamique?................. 3 1.2 État thermodynamique, variables

Plus en détail

Thèse de doctorat soutenue par : Cédric Desprez. 21 juillet Encadrée par : Jacky Mazars et Panagiotis Kotronis

Thèse de doctorat soutenue par : Cédric Desprez. 21 juillet Encadrée par : Jacky Mazars et Panagiotis Kotronis Sols, Solides, Structures - Risques Agence Nationale de la Recherche Analyse et Réduction de la Vulnérabilité Sismique des Structures Existantes en béton armé: Renforcement par Collage de Tissus de Fibre

Plus en détail

SSNS112 Essai de compression et traction alternée d'un poteau de béton armé

SSNS112 Essai de compression et traction alternée d'un poteau de béton armé Titre : SSNS112 Essai de compression et traction d'un po[...] Date : 17/07/2015 Page : 1/9 SSNS112 Essai de compression et traction alternée d'un poteau de béton armé Résumé : L'objectif de ce test est

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION DÉFINITIONS...7

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION DÉFINITIONS...7 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 3. DÉFINITIONS...7 4. RAPPEL DE LA MÉTHODOLOGIE DE L EN 1998-3...9 4.1 Démarche générale...9 4.2 Investigations préalables...11 4.3 Détermination

Plus en détail

Contribution à la modélisation numérique d essais de résistance au feu

Contribution à la modélisation numérique d essais de résistance au feu Contribution à la modélisation numérique d essais de résistance au feu J.C. Craveur *, T. van Eekelen **, P. Jetteur ** * Institut Supérieur des Matériaux et Mécaniques Avancés du Mans ** LMS-SAMTECH GDR

Plus en détail

SSNS106 Endommagement d une plaque en béton armé sous sollicitations variées avec la loi de comportement GLRC_DM

SSNS106 Endommagement d une plaque en béton armé sous sollicitations variées avec la loi de comportement GLRC_DM Titre : SSNS106 - Endommagement d une plaque plane sous so[...] Date : 10/06/2011 Page : 1/53 SSNS106 Endommagement d une plaque en béton armé sous sollicitations variées avec la loi de comportement GLRC_DM

Plus en détail

ROLE PROTECTEUR DES TAILLIS PAR RAPPORT AU RISQUE DE CHUTE DE BLOCS : DEVELOPPEMENT D UN BANC D ESSAI D IMPACT

ROLE PROTECTEUR DES TAILLIS PAR RAPPORT AU RISQUE DE CHUTE DE BLOCS : DEVELOPPEMENT D UN BANC D ESSAI D IMPACT ROLE PROTECTEUR DES TAILLIS PAR RAPPORT AU RISQUE DE CHUTE DE BLOCS : DEVELOPPEMENT D UN BANC D ESSAI D IMPACT F. Bourrier 1, D. Bertrand 2, M. Brun 2, F. Berger 1, A. Limam 2 1 IRSTEA Grenoble UR Ecosystèmes

Plus en détail

SSNL135 Détermination des charges de ruine de la console MEKELEC

SSNL135 Détermination des charges de ruine de la console MEKELEC Titre : SSNL135 - Détermination des charges de ruine de la[...] Date : 31/05/2012 Page : 1/13 SSNL135 Détermination des charges de ruine de la console MEKELEC Résumé Dans ce test, on cherche à valider

Plus en détail

I Mouvements et Efforts 15

I Mouvements et Efforts 15 Table des matières I Mouvements et Efforts 15 1 Le milieu continu 17 1.1 La notion de milieu continu........................ 19 1.2 Le cadre mathématique.......................... 20 1.2.1 Référentiel.............................

Plus en détail

L INTÉGRATION DE LA MCFT DANS LA MÉCANIQUE DE L ENDOMMAGEMENT. UNE APPROCHE VERS LE DBP

L INTÉGRATION DE LA MCFT DANS LA MÉCANIQUE DE L ENDOMMAGEMENT. UNE APPROCHE VERS LE DBP L INTÉGRATION DE LA MCFT DANS LA MÉCANIQUE DE L ENDOMMAGEMENT. UNE APPROCHE VERS LE DBP Par Luis Ignacio CARDONA J., M.Sc.A. Candidat à Philosophiæ Doctor (Ph. D.) Directeur de recherche : Prof. Patrick

Plus en détail

Pratique du BAEL 91. Cours avec exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : QUATRIÈME ÉDITION 2002

Pratique du BAEL 91. Cours avec exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : QUATRIÈME ÉDITION 2002 Pratique du BAEL 91 Cours avec exercices corrigés Jean Perchat Jean Roux QUATRIÈME ÉDITION 2002 ISBN : 2-212-11049-9 SOMMAIRE CHAPITRE 1 : RAPPELS DE RÉSISTANCE DES MATÉRIAUX... 1 I. RAPPELS DE COURS...

Plus en détail

Comportement au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Méthode de calcul simplifiée

Comportement au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Méthode de calcul simplifiée au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton simplifiée Objectif de la méthode de calcul 2 3 Contenu de la présentation en situation d incendie dalles en béton armé à 20 C Modèle de dalle Modes de

Plus en détail

Vers une détermination rapide, fiable et générale de la capacité à la ruine des assemblages Luciano TOSINI (Strains)

Vers une détermination rapide, fiable et générale de la capacité à la ruine des assemblages Luciano TOSINI (Strains) Vers une détermination rapide, fiable et générale de la capacité à la ruine des assemblages Luciano TOSINI (Strains) 3 e assises de la construction métallique 29 et 30 mars 2017 ENS Paris-Saclay Quelle

Plus en détail

6 Table des matières

6 Table des matières Table des matières 1 Eléments de calcul tensoriel 13 1.1 Définitions générales.......................... 13 1.1.1 Tenseurs d ordre 1....................... 13 1.1.2 Produit tensoriel........................

Plus en détail

Qualité des calculs par éléments finis

Qualité des calculs par éléments finis Qualité des calculs par éléments finis 16 mars 2011 Philippe Mestat (Ifsttar) Qu est-ce qu un bon modèle de calcul? Qu est-ce qu un modèle correct? Qualité des données Qualité du logiciel Cohérence des

Plus en détail

TORSION. I.2 : Hypothèse sur le système des forces extérieures appliquées et sur les déformations qui en résultent:

TORSION. I.2 : Hypothèse sur le système des forces extérieures appliquées et sur les déformations qui en résultent: 1 TORSION Définition: La torsion est un mode de charge telle que dans les sections droites de la barre, seul apparaît un moment de torsion. Les autres facteurs de forces (Moment fléchissant, force normale

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE

INTRODUCTION GENERALE INTRODUCTION GENERALE 21 22 INTRODUCTION GENERALE L intensité des forces sismiques agissant sur un bâtiment lors d un tremblement de terre est conditionnée non seulement par les caractéristiques du mouvement

Plus en détail

Code_Aster. SDNS107 Réponse transitoire d'une dalle en béton armé : modèle avec GRILLE_EXCENTRE

Code_Aster. SDNS107 Réponse transitoire d'une dalle en béton armé : modèle avec GRILLE_EXCENTRE Titre : SDNS107 - Réponse transitoire d'une dalle en béton[...] Date : 03/08/2011 Page : 1/10 SDNS107 Réponse transitoire d'une dalle en béton armé : modèle avec GRILLE_EXCENTRE Résumé : Ce test valide

Plus en détail

Mécanique du Solide et des Matériaux

Mécanique du Solide et des Matériaux Mécanique du Solide et des Matériaux Examen du 7 février 006 : 13h30 17h00 Promotion 13 Avertissement La plupart des résultats étant donnés dans les énoncés, la notation tiendra compte de la qualité des

Plus en détail

Essais sur des poutres en béton armé

Essais sur des poutres en béton armé Fiche d'instruction pour les laboratoires 3A, 3B et 3C Essais sur des poutres en béton armé Ce laboratoire fait appel à des notions du cours GCI-210 Résistance des matériaux. Il a été conçu par Dominique

Plus en détail

Code_Aster. SSNL112 - Barre soumise a un chargement thermique cyclique

Code_Aster. SSNL112 - Barre soumise a un chargement thermique cyclique Titre : SSNL112 - Barre soumise a un chargement thermique [...] Date : 1/8/211 Page : 1/13 SSNL112 - Barre soumise a un chargement thermique cclique Résumé : Ce cas test entre dans le cadre de la validation

Plus en détail

Pratique de l eurocode 2

Pratique de l eurocode 2 Pratique de l eurocode 2 Jean Roux AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273211-3 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12044-8 Table des matières Avant-propos... 1 1. Présentation des eurocodes et

Plus en détail

Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste

Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste Fonctionnement d éléments de structures en béton armé dégradés par corrosion et estimation des paramètres mécaniques dégradés a posteriori Présenté par : Benjamin RICHARD Organismes : LCPC Paris Paris

Plus en détail

Fascicule r7.01 : Modélisations pour le Génie Civil et les géomatériaux

Fascicule r7.01 : Modélisations pour le Génie Civil et les géomatériaux Titre : Loi de comportement BETON_REGLE_PR Date : 05/09/2012 Page : 1/18 Loi de comportement BETON_REGLE_PR Résumé : Cette documentation présente la loi BETON_REGLE_PR implanté par la société NECS dans

Plus en détail

TABLE DES NOTATIONS INTRODUCTION GENERALE : Présentation de la problématique de recherche...15

TABLE DES NOTATIONS INTRODUCTION GENERALE : Présentation de la problématique de recherche...15 Table des matières TABLE DES NOTATIONS.....13 INTRODUCTION GENERALE : Présentation de la problématique de recherche.......15 CHAPITRE 1 : Etude bibliographique du comportement différé du béton et de son

Plus en détail

Formation à la Modélisation et à l Identification du Comportement Mécanique des Matériaux

Formation à la Modélisation et à l Identification du Comportement Mécanique des Matériaux Formation à la Modélisation et à l Identification du Comportement Mécanique des Matériaux OBJECTIF Il s agit ici de mécanique appliquée aux matériaux : métaux et alliages, polymères, céramiques et composites.

Plus en détail

Volume I N 3 Revue de l Entrepreneuriat et de l Innovation Etude Numérique du Comportement d une Eprouvette de Traction en PVC Rigide

Volume I N 3 Revue de l Entrepreneuriat et de l Innovation Etude Numérique du Comportement d une Eprouvette de Traction en PVC Rigide Etude Numérique du Comportement d une Eprouvette de Traction en PVC Rigide A. ENNAJI 1, GH. ARID 1, I. LOULIDI, A. SAOUD 1, M. CHERGUI 1 1 Laboratoire de Contrôle et Caractérisation Mécanique des Matériaux

Plus en détail

Approche expérimentale et numérique pour l étude de la vulnérabilité d une structure en béton armé sollicitée par une avalanche de neige

Approche expérimentale et numérique pour l étude de la vulnérabilité d une structure en béton armé sollicitée par une avalanche de neige Approche expérimentale et numérique pour l étude de la vulnérabilité d une structure en béton armé sollicitée par une avalanche de neige Ousset I. 1, Bertrand D. 2, Brun M. 2, Limam A. 2, Naaïm M. 1 1

Plus en détail

INTRODUCTION A L EC3

INTRODUCTION A L EC3 INTRODUCTION A L EC3 L EC1993.1.1 = directives pour la vérification des sections et des éléments dans les bâtiments ; Calculs aux états limites avec la méthode des coefficients partiels sur base de combinaisons

Plus en détail

GUIGNOL AERONAUTIQUE

GUIGNOL AERONAUTIQUE NOM : DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES APPLICATION A LA MODELISATION DES STRUCTURES PAR ELEMENTS FINIS ex-ef-guignol-triangule.doc/version du 01/11/2010/JG GUIGNOL AERONAUTIQUE 1. MISE EN SITUATION On donne

Plus en détail

FERRURE AERONAUTIQUE

FERRURE AERONAUTIQUE 1. PRE REQUIS DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES APPLICATION A LA MODELISATION DES STRUCTURES PAR ELEMENTS FINIS ex-ef-ferrure-rack.doc/version du 01/11/2010/JG FERRURE AERONAUTIQUE - connaissances de base

Plus en détail

1 Evaluation de connaissances

1 Evaluation de connaissances Correction de l examen de Mécanique des Matériaux Solides, 8 avril 014 D. RYCKELYNCK Tout document autorisé. Durée de l examen : une heure. 1 Evaluation de connaissances Cette partie n est pas calculatoire,

Plus en détail

Le parcours des structures... 2 Qu est-ce qu une structure portante?... 4 Le but d une structure... 4

Le parcours des structures... 2 Qu est-ce qu une structure portante?... 4 Le but d une structure... 4 Avant-propos Sommaire V IX Introduction 1 Le parcours des structures... 2 Qu est-ce qu une structure portante?... 4 Le but d une structure... 4 Forces et équilibre, efforts, résistance et rigidité 7 Les

Plus en détail

VERIFICATION DE LA SECURITE STRUCTURALE

VERIFICATION DE LA SECURITE STRUCTURALE VERIFICATION DE LA SECURITE STRUCTURALE Pour l évaluation des ponts routiers existants la vérification devrait être effectuée en plusieurs étapes successives. Fig.67- Graphique qui montre la démarche pour

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. CHAPITRE 1 Les principes de la statique. Les équations d'équilibre d'un corps 1. 1 Généralités 1. 2 Les principes de la statique 1

TABLE DES MATIERES. CHAPITRE 1 Les principes de la statique. Les équations d'équilibre d'un corps 1. 1 Généralités 1. 2 Les principes de la statique 1 RESISTANCES DES MATERIAUX MARCEL KERGUIGNAS GUY CAIGNAERT RESUME Le présent ouvrage, largement remanié à l'occasion de cette 4 e édition, est divisé en quatre parties: 1. Les principes de la statique et

Plus en détail

Table des matières. Page i

Table des matières. Page i Manuel de vérification MNPHI Table des matières Table des matières Introduction 1 Brève description 1 Organisation du manuel 1 Exemple 1 Poutre en béton armé simplement appuyée 2 Description 2 Données

Plus en détail

Evolutions des efforts de coupe en simulant la coupe orthogonale

Evolutions des efforts de coupe en simulant la coupe orthogonale Evolutions des efforts de coupe en simulant la coupe orthogonale HIMED Lynda 1, BENMOHAMMED Brahim 2 1. E-mail :himed_lynda@yahoo.fr 2. Laboratoire de Recherche en Productique (LRP). Université de Batna-

Plus en détail

Règles particulières aux constructions en bois

Règles particulières aux constructions en bois Eurocode 8 EN1998-1 Chapitre 8 Règles particulières aux constructions en bois Le bois Un bon matériau de structure pour construire en zone sismique léger => forces sismiques faibles bonne résistance en

Plus en détail

Chapitre I NON LINÉARITÉ GÉOMÉTRIQUE DES STRUCTURES

Chapitre I NON LINÉARITÉ GÉOMÉTRIQUE DES STRUCTURES Chapitre I NON INÉARITÉ GÉOMÉTRIQUE DES STRUCTURES Figure I.1 : Machine hydraulique de compression de l ENSTA Bretagne. Ce chapitre aborde la modélisation des structures «élancées» pouvant subir de grands

Plus en détail

Construction d un modèle éléments finis

Construction d un modèle éléments finis CHAPITRE4 Construction d un modèle éléments finis Dans ce chapitre, on présente quelques étapes clé de la construction d un modèle éléments finis. Plus précisément, on invite le lecteur à s interroger

Plus en détail

Sommaire. Présentation 11. Chapitre I : Introduction en béton armé. I- Généralités 16

Sommaire. Présentation 11. Chapitre I : Introduction en béton armé. I- Généralités 16 Sommaire Présentation 11 Chapitre I : Introduction en béton armé I- Généralités 13 II- Avantages et inconvénients du béton armé 13 1- Avantages 13 2. Les inconvénients du béton armé 14 Chapitre II : Sécurité

Plus en détail

GROUPE A EXAMENS OBLIGATOIRES (SIX REQUIS)

GROUPE A EXAMENS OBLIGATOIRES (SIX REQUIS) INTRODUCTION Le Bureau canadien des conditions d admission en génie d Ingénieurs Canada publie le programme d examens, qui comprend un nombre toujours accru de disciplines du génie. Le programme d examens

Plus en détail

SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique

SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique Titre : SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèl...] Date : 14/03/2013 Page : 1/14 SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique

Plus en détail

Dalles. Méthode des lignes de rupture. Structures en béton II. Dr O. Burdet. ENAC Section de génie civil IS-BETON Laboratoire de construction en béton

Dalles. Méthode des lignes de rupture. Structures en béton II. Dr O. Burdet. ENAC Section de génie civil IS-BETON Laboratoire de construction en béton Dalles Méthode des lignes de rupture Mécanisme simple pour une poutre cf TGC 2 chap. 16 & 17 rotule plastique θ a) mécanisme pour une poutre simple Fig. 7.74 Mécanisme simple pour une dalle ligne de

Plus en détail

Méthodes numériques avancées en Mécanique non linéaire

Méthodes numériques avancées en Mécanique non linéaire Méthodes numériques avancées en Mécanique non linéaire Pierre Verpeaux CEA Saclay Objet du cours Problèmes non linéaires en milieu industriel Problèmes et techniques dans CASTEM Limité à l analyse statique

Plus en détail

Analyse et modélisation du vieillissement de ressorts utilisés en horlogerie

Analyse et modélisation du vieillissement de ressorts utilisés en horlogerie Analyse et modélisation du vieillissement de ressorts utilisés en horlogerie Benoit REY & Adrien HILDEBRANDT ANSYS Conférence & 12ème Forum CADFEM 8 septembre 2015, Lausanne EPFL TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

SDLL118 - Poutre soumise à une excitation fluide-élastique axiale

SDLL118 - Poutre soumise à une excitation fluide-élastique axiale Titre : SDLL118 - Poutre soumise à une excitation fluide_é[...] Date : 05/04/2013 Page : 1/9 SDLL118 - Poutre soumise à une excitation fluide-élastique axiale Résumé : On considère un tube en PVC placé

Plus en détail

INTERMETAL ETUDE COMPARATIVE. En vue d évaluer l économie réalisée En utilisant l acier RB400 d une part et l acier RB 500 d autre part

INTERMETAL ETUDE COMPARATIVE. En vue d évaluer l économie réalisée En utilisant l acier RB400 d une part et l acier RB 500 d autre part 1 INTERMETAL ETUDE COMPARATIVE En vue d évaluer l économie réalisée En utilisant l acier RB400 d une part et l acier RB 500 d autre part Réalisée par : Mohamed Badreddine DAMAK Ingénieur Conseil Mai 2007

Plus en détail

Mécanique des milieux continus

Mécanique des milieux continus Mécanique des milieux continus Séance 7 : Elasticité Guilhem MOLLON GEO3 2012-2013 Plan de la séance A. Lois de comportement B. Le modèle élastique linéaire isotrope 1. Définition 2. Paramètres usuels

Plus en détail

Cadre de travail Amphi 4 Hypothèse des petites perturbations : Evolution quasi-statique : Evolution isotherme :

Cadre de travail Amphi 4 Hypothèse des petites perturbations : Evolution quasi-statique : Evolution isotherme : 1 Rupture et Plasticité Plan du cours Comportements non linéaires des matériaux solides : Amphi 1 Rupture fragile : Singularités de contrainte et ténacité des matériaux : Amphi 2 Analyse énergétique de

Plus en détail

Comportement t au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Méthode de calcul simplifiée

Comportement t au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Méthode de calcul simplifiée t au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton simplifiée Objectif de la méthode de calcul 2 3 Contenu de la présentation en situation d incendie dalles en béton armé à 20 C Modèle de dalle Modes

Plus en détail

Homogénéisation périodique de plaque en béton armé sous sollicitations sismiques

Homogénéisation périodique de plaque en béton armé sous sollicitations sismiques Homogénéisation périodique de plaque en béton armé sous sollicitations sismiques «Modélisation performante et réaliste en dynamique non linéaire des structures en béton armé» Inauguration Institut SEISM

Plus en détail

I S E A H T RDM. T r a v a u x D i r i g é s. Proposé par : A. Gharairi ISEAHT Version

I S E A H T RDM. T r a v a u x D i r i g é s. Proposé par : A. Gharairi ISEAHT Version I S E A H T RDM T r a v a u D i r i g é s Proposé par : A. Gharairi ISEAHT 2006 Version 2006-02-14 CALCUL DES SOLLICITATIONS Page - 2 Eercice 1 : 1- Déterminer l epression de M() en fonction de m, L et

Plus en détail

FLEXION. Définition: La flexion est un mode de charge tel qu il apparait dans les sections droites de la barre des moments fléchissons.

FLEXION. Définition: La flexion est un mode de charge tel qu il apparait dans les sections droites de la barre des moments fléchissons. 1 FLEXION Définition: La flexion est un mode de charge tel qu il apparait dans les sections droites de la barre des moments fléchissons. a) Considérons une barre sollicitée à un mode de charge extérieure.

Plus en détail

Modélisation des Structures en Bois. Dhionis DHIMA

Modélisation des Structures en Bois. Dhionis DHIMA Modélisation des Structures en Bois Dhionis DHIMA 7000 6000 Modélisation du comportement des Structures au feu Résistance au feu de différents types de structures dimensionnées selon EC2, EC3 et EC5 t

Plus en détail

Développement d un macroélément 3D. pour l analyse du comportement. sismique des fondations superficielles

Développement d un macroélément 3D. pour l analyse du comportement. sismique des fondations superficielles Développement d un macroélément 3D pour l analyse du comportement sismique des fondations superficielles Par: Youssef Abboud (IFSTTAR GERS) Sous la direction de: Jean-François Semblat (IFSTTAR GERS) et

Plus en détail

SDLS114 - Calcul des facteurs d intensité de contrainte d une plaque fissurée par recombinaison modale

SDLS114 - Calcul des facteurs d intensité de contrainte d une plaque fissurée par recombinaison modale Titre : SDLS114 Calcul des facteurs d intensité de contr[...] Date : 23/01/2013 Page : 1/11 SDLS114 - Calcul des facteurs d intensité de contrainte d une plaque fissurée par recombinaison modale Résumé

Plus en détail

SDLL144 Transitoire de vitesse d'une poutre en rotation avec un disque

SDLL144 Transitoire de vitesse d'une poutre en rotation avec un disque Titre : SDLL144 Transitoire de vitesse d'une poutre en r[...] Date : 20/08/2012 Page : 1/7 SDLL144 Transitoire de vitesse d'une poutre en rotation avec un disque Résumé : Ce test permet de valider la réponse

Plus en détail

ADAPTATION DES OUVRAGES EN MAÇONNERIE AUX NOUVELLES CONDITIONS DE SERVICE

ADAPTATION DES OUVRAGES EN MAÇONNERIE AUX NOUVELLES CONDITIONS DE SERVICE ADAPTATION DES OUVRAGES EN MAÇONNERIE AUX NOUVELLES CONDITIONS DE SERVICE Journée Technique Vendredi 21 septembre 2017 à l Amphithéâtre AUGUSTE BRULÉ Evaluation structurale des murs de soutènement en maçonnerie

Plus en détail

LA RESISTANCE DES MATERIAUX GENERALITES

LA RESISTANCE DES MATERIAUX GENERALITES 2 eme Année LMD RDM 1 Université Badji-Mokhtar LA RESISTANCE DES MATERIAUX GENERALITES I. Introduction: La résistance des matériaux, en abrégé RDM, est une discipline particulière de la mécanique des milieux

Plus en détail

Michel Ker. Dimensionnement graphique en plasticité des structures simples

Michel Ker. Dimensionnement graphique en plasticité des structures simples Michel Ker Dimensionnement graphique en plasticité des structures simples 2 2 1 Pourquoi un calcul en plasticité Le dimensionnement d une charpente métallique doit satisfaire à deux états limites : L état

Plus en détail

Modélisation numérique en mécanique: Des matériaux aux structures

Modélisation numérique en mécanique: Des matériaux aux structures Colloques STI Gymnases 2014 Modélisation numérique en mécanique: Des matériaux aux structures Joël Cugnoni Laboratoire de mécanique appliquée et d analyse de fiabilité Processus de conception mécanique:

Plus en détail

Outils de modélisation de la fissuration des chaussées. O. Chupin, J.-M. Piau, A. Chabot IFSTTAR/MAST/LAMES

Outils de modélisation de la fissuration des chaussées. O. Chupin, J.-M. Piau, A. Chabot IFSTTAR/MAST/LAMES Outils de modélisation de la fissuration des chaussées O. Chupin, J.-M. Piau, A. Chabot IFSTTAR/MAST/LAMES Contexte Analyse de la réponse mécanique de chaussées avec discontinuités (joint de construction,

Plus en détail

Plasticité et Rupture

Plasticité et Rupture Plasticité et Rupture Jean-Jacques Marigo 1 Rappels de l Amphi 6 La modélisation des fissures Les singularités en pointe de fissure La ténacité et le critère d Irwin 2 description géométrique des fissures

Plus en détail

SSNL503 - Ruine élasto-plastique d un tuyau coudé mince

SSNL503 - Ruine élasto-plastique d un tuyau coudé mince Titre : SSNL503 - Ruine élasto-plastique d un tuyau coudé [...] Date : 26/02/2015 Page : 1/7 SSNL503 - Ruine élasto-plastique d un tuyau coudé mince Résumé : Ce test consiste à calculer la ruine élasto-plastique

Plus en détail

SSND103 - Validation d'une loi de comportement bilinéaire sur un élément discret (application aux assemblages boulonnés)

SSND103 - Validation d'une loi de comportement bilinéaire sur un élément discret (application aux assemblages boulonnés) Titre : SSND103 - Validation d'une loi de comportement bil[...] Date : 08/08/2011 Page : 1/7 SSND103 - Validation d'une loi de comportement bilinéaire sur un élément discret (application aux assemblages

Plus en détail

ANALYSE SISMIQUE DES STRUCTURES : Méthodes de modélisation probabiliste appliquées aux problèmes de dynamique vibratoire

ANALYSE SISMIQUE DES STRUCTURES : Méthodes de modélisation probabiliste appliquées aux problèmes de dynamique vibratoire ANALYSE SISMIQUE DES STRUCTURES : Méthodes de modélisation probabiliste appliquées aux problèmes de dynamique vibratoire Les constructions industrielles (bâtiments, grands ouvrages, composants, ) doivent

Plus en détail

Plasticité et Rupture

Plasticité et Rupture Plasticité et Rupture Jean-Jacques Marigo 1 Mécanique de la rupture but modéliser l évolution de la fissuration des objets depuis l initiation jusqu à la rupture sous l effet de chargements thermo-mécaniques

Plus en détail

Mécanique des structures et résistance des matériaux

Mécanique des structures et résistance des matériaux CNST-H-300 Mécanique des structures et résistance des matériaux 0 1 Philippe.Bouillard@ulb.ac.be version 16 septembre 2011 Mécanique des structures? Thermodynamique Mécanique des milieux continus Mécanique

Plus en détail

Code_Aster. FORMA10 - Travaux pratiques de la formation «Utilisation avancée» : trajet de chargement

Code_Aster. FORMA10 - Travaux pratiques de la formation «Utilisation avancée» : trajet de chargement Titre : FORMA - Travaux pratiques de la formation «Util[...] Date : 6//22 Page : /9 FORMA - Travaux pratiques de la formation «Utilisation avancée» : trajet de chargement Résumé : Ce test illustre, sur

Plus en détail

2.7 Théorèmes de l énergie et applications.

2.7 Théorèmes de l énergie et applications. 3 CHAPITRE. TREILLIS PLANS DANS LE DOMAINE ÉLASTIQUE.7 Théorèmes de l énergie et applications. Dans tout ce paragraphe, les déformations sont supposées réduites aux déformations élastiques il n y a ni

Plus en détail

Modélisation du comportement de la maquette MAEVA au delà de sa pression de dimensionnement

Modélisation du comportement de la maquette MAEVA au delà de sa pression de dimensionnement Modélisation du comportement de la maquette MAEVA au delà de sa pression de dimensionnement Mise en œuvre d un modèle d endommagement pour la prévision des zones fissurées G. Heinfling*, S. Kevorkian**,

Plus en détail

SSNP111 - Passage des points de Gauss aux nœuds sur des éléments quadratiques

SSNP111 - Passage des points de Gauss aux nœuds sur des éléments quadratiques Titre : SSNP111 - Passage des points de Gauss aux nœuds su[...] Date : 23/10/2012 Page : 1/6 SSNP111 - Passage des points de Gauss aux nœuds sur des éléments quadratiques Résumé : Il s agit d un test de

Plus en détail

T Transmettre T-1 Introduction à la rdm. Cours T-1. Résistance des matériaux : introduction

T Transmettre T-1 Introduction à la rdm. Cours T-1. Résistance des matériaux : introduction Cours Cours T- Résistance des matériaux : introduction TSI TSI2 Période X Schématisation et identification des sollicitations 2 3 4 5 Cycle : limenter Moduler / Transmettre Durée : 4 semaines X Objectifs

Plus en détail

Analyse du comportement non linéaire des structures par la méthode des éléments finis. Christian Rey

Analyse du comportement non linéaire des structures par la méthode des éléments finis. Christian Rey Analyse du comportement non linéaire des structures par la méthode des éléments finis Christian Rey christian.rey@safrangroup.com Mastère Spécialisé Design des Matériaux et des Structures DMS 1 1 Plan

Plus en détail

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Jean-Louis Granju Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465375-1 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13528-2 Table des matières Avant-propos... 1 Remerciements...

Plus en détail

Simulation de la localisation des déformations lors du procedé d hydroformage de tubes

Simulation de la localisation des déformations lors du procedé d hydroformage de tubes Simulation de la localisation des déformations lors du procedé d hydroformage de tubes D. Daly*, P. Duroux**, M. Rachik*, J.M. Roelandt*, J.Wilsius** * Laboratoire ROBERVAL ( UMR 6066 : UTC/CNRS) Université

Plus en détail