Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009"

Transcription

1 Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009

2 Ventilation idéale : Contexte Maintien d une pression trans-pulmonaire suffisante pour l oxygénation Minimiser le collapsus alvéolaire Lutter contre la surdistension P trans-pulm = Pvoies aériennes -Ppleurale Amélioration du pronostic des SDRA : Bénéfice de la ventilation à petits volumes N Engl J Med 2000 Incertitude concernant le réglage de la PEP

3 PEP et SDRA Nécessaire pour prévenir le collapsus des voies aériennes distales en fin d expiration. Facteur d instabilité hémodynamique et donc de mortalité : Par chute du débit cardiaque qui pourrait être prévenue par un état d hypervolémie. Trouver la «best PEP» permettant d augmenter l oxygénation sans conséquences hémodynamiques Suter N Engl J Med 1975

4 Hypothèses L oxygénation peut être améliorée en ajustant la PEP pour maintenir une P trans-pulmonaire positive. Le maintien d une PEP élevée pour obtenir une P transpulmonaire positive permet d augmenter l aération et l oxygénation sans risque de surdistension. Si la P pleurale est élevée, une ventilation avec des réglages conventionnels peut entraîner une inflation pulmonaire insuffisante ce qui aggrave l hypoxémie. A l inverse, quand la P pleurale est basse, maintenir un faible niveau de PEP permet de maintenir une P trans-pulmonaire basse et prévient la surdistension et les effets hémodynamiques de la PEP haute.

5 Objectifs de l étude Objectif principal : Améliorer l oxygénation du patient à H72 Objectifs secondaires : Améliorer la compliance pulmonaire Améliorer le devenir des patients.

6 Matériels et méthodes Essai randomisé monocentrique Patients de réanimation polyvalente à Boston Protocole approuvé par le comité d éthique Accord recueilli auprès du patient ou de ses proches.

7 Matériels et méthodes Critères d inclusion : Selon le consensus américain et européen de 1994 Insuffisance respiratoire aiguë (début brutal ou rapidement progressif) Images alvéolaires bilatérales à la RT de face Pa02/FiO2 < 200 mmhg quels que soient les niveaux de PEP ou de FiO2. PAPO < 18 mmhg. Critères d exclusion : Pathologie ou traumatisme de l œsophage. Fistule broncho-pulmonaire majeure Transplantation d organe solide.

8 Protocole Mise en place du ballon intra-oesophagien : A 60 cm des arcades dentaires pour la position intra-gastrique, vérifiée par la compression abdominale A 40 cm des arcades dentaires pour la position intraoesophagienne, vérifiée par artéfacts sur le scope cardiaque. Patient en proclive de 30. Correction de la pression du ballon de 5 cmh2o du fait des structures médiastinales et du volume d air. Monitorage de l EtCO2 pour le calcul de l espace mort Une manœuvre de recrutement par ventilation avec une pression de plateau de 40 cmh2o pendant 30s pour effacer l histoire pulmonaire

9 Traitements complémentaires Protocole pour réanimation hémodynamique identique Shapiro Crit Care Med 2006 Sédation identique dans les deux groupes Protocole de sevrage respiratoire identique

10 Paramètres ventilatoires Groupe P oesophagienne : Selon la P oesophagienne initiale Vt à 6 ml/kg de poids idéal PEP réglée pour atteindre : P trans-pulmonaire de 0 à 10 cmh2o télé-expiratoire P trans-pulmonaire < 25 cmh2o télé-inspiratoire FiO2 pour PaO2 entre 55 et 120 mmhg ou SpO2 entre 88 et 95% Possibilité de régler le Vt pour obtenir une P transpulmonaire < 25 cmh2o Groupe témoin : Ventilation mécanique selon recommandations de l ARDSnetwork Vt à 6 ml/kg de poids idéal PEP en fonction de la PaO2 et de la FiO2 selon l algorithme de l ARDSnetwork

11 Mesures Objectifs de la ventilation PaO2 entre 55 et 120 mmhg ou SpO2 entre 88% et 98% pha entre 7,30 et 7,45 PaCO2 entre 40 et 60 mmhg Mesures répétées 5 min après le début de la VM À H24, H48, H72 A chaque changement de paramètres Possibilité de poursuivre le protocole après 72h, à la discrétion des réanimateurs après divulgation des résultats.

12 Critères de jugement Critère de jugement principal : PaO2/FiO2 à H72 Possibilité d arrêter le protocole si différence significative à l analyse intermédiaire Critères de jugement secondaires : Compliance respiratoire Ratio espace mort/vt Nombre de jours sans VM à J28 Mortalité à J28 et à 6 mois

13 Population étudiée

14 Résultats Analyse en intention de traiter Arrêt de l étude après 61 inclusions car l analyse intermédiaire montre une différence de PaO2/FiO2 de 88 mmhg entre les deux groupes. 49 patients ont un PaO2/FiO2 < 200 mais pas de différence significative entre les 2 groupes.

15 Paramètres ventilatoires

16 Réglages de la PEP Groupe œsophage : Groupe témoin :

17 Mesures des pressions de plateau Groupe oesophage Groupe témoin

18 Sevrage ventilatoire et mortalité Sevrage ventilatoire Mortalité : 28 % à J 28 APACHE plus élevé et P/F identique

19 Discussion Méthode faisable et reproductible Pas d effet secondaire lié à la méthode Augmentation significative du PaO2/FiO2 avec mortalité plus basse à J28. La mesure répétée de la Poesophage permet la lutte contre la surdistension et le collapsus alvéolaire : Diminution de la PEP chez 39 % des patient témoins Augmentation de la PEP de plus de 5 cmh2o chez 60 % des patients du groupe œsophage.

20 Discussion Dans des études animales : la diminution de la PEP dans le SDRA est délétère même si Vt et Pcrête sont contrôlés. Résultats non retrouvés chez l homme : Etude ALVEOLI : pas de bénéfice de la PEP haute sur la mortalité, mais de nombreux biais Etude LOVS : pas de différence en terme de mortalité, de durée de VM, de barotraumatisme. Etude ExPRESS. Résultats discordants du fait de la Ppleurale ou de la PIA élevée : d où le risque de collapsus alvéolaire.

21 Validité interne Augmentation significative du Pa02/FiO2 avec p = 0,002 Les deux populations sont comparables avec randomisation Etude monocentrique. Biais de sélection : Aucune information sur les patients ayant un PaO2/FiO2 > 200. Grande proportion de SDRA extra-pulmonaires : 39% Biais de suivi : les auteurs ne décrivent pas de barotraumatisme mais certaines patients ont été ventilés avec des Pplateau > 40 cmh20. Critère de jugement principal : Oxygénation et non la mortalité.

22 Validité interne Grande proportion de SDRA extra-pulmonaires : Gusmao NEJM 2009 Compliance pulmonaire plus petite dans SDRA pulmonaires. Compliance de la paroi thoracique plus petite dans les SDRA extra-pulmonaires. PIA plus élevée dans les SDRA extra-pulmonaires d où le bénéfice de la PEP. Pas de donnée sur la localisation des SDRA : Walkey NEJM 2009 Si SDRA diffus, bénéfice des PEP hautes Si SDRA focal, hyperinflation des zones normalement ventilées en cas de PEP haute.

23 Pertinence clinique L amélioration de l oxygénation n a pas été associée à une diminution de la mortalité : effectif trop faible La manœuvre initiale de recrutement est discutable car elle ouvre les zones mal aérées mais diminue voire arrête la perfusion de ces zones. Nielsen Intensive Care Med 2005 Les auteurs ont modifié les objectifs de PaO2 de l ARDSnetwork en les augmentant : valeur des résultats chez le groupe contrôle et donc de la différence

24 Pertinence clinique La mesure de la Poesophage est valide si : La pression trans-murale est nulle Pas de compression de l œsophage par les structures médiastinales. La Poesophage est uniforme dans le thorax La Poesophage est idem à la Ppleurale Chez 1/3 des patients, la position du ballon n a pas été vérifiable : Mesures reproductibles? Interprétation de ces mesures?

25 Cohérence externe Résultats comparables aux autres études : la PEP haute améliore l oxygénation Selon un éditorial de Bernard GR, les résultats sont le fruit d une PEP haute et non d une PEP titrée

Les manœuvres de recrutement alvéolaire au cours du SDRA

Les manœuvres de recrutement alvéolaire au cours du SDRA La controverse Les manœuvres de recrutement alvéolaire au cours du SDRA ou Pourquoi il ne faut pas faire de manœuvres de recrutement dans le SDRA DESC de Réanimation médicale Bordeaux 18 mars 2009 Frédéric

Plus en détail

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI Pierre Michelet Réanimation des Urgences Objectifs Pédagogiques Ventilation «protectrice» Arguments en faveur de lésions induites par la ventilation

Plus en détail

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE Dr Emmanuel Robin Clinique d Anesthésie-Réanimation Cardiothoracique CHU de Lille QUELS SONT LES RECOMMANDATIONS DES SOCIÉTÉS SAVANTES (SFAR,SRLF

Plus en détail

Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA

Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA F. Vargas Service de Réanimation Médicale 59 ème réunion interrégionale de Réanimation Médicale AJRCCM 2000 Fin d inspiration Retard à l expiration Retard à

Plus en détail

Comment ventiler un SDRA en Dr Balick-weber CHU Bordeaux

Comment ventiler un SDRA en Dr Balick-weber CHU Bordeaux Comment ventiler un SDRA en 2009 Dr Balick-weber CHU Bordeaux Définition du SDRA Définition du SDRA 1. Début aigu. 2. Opacités pulmonaires bilatérales à la RP. 3. Absence d'insuffisance cardiaque, d hypervolémie

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique

Principes de la ventilation mécanique Principes de la ventilation mécanique Dr Guillaume Carteaux Réanimation médicale, Groupe de recherche CARMAS Hôpitaux universitaires Henri Mondor guillaume.carteaux@hmn.aphp.fr Objectifs Comprendre les

Plus en détail

13-14 Novembre Le SDRA aujourd hui. Romain HERNU Service de Réanimation médicale Groupement Hospitalier Édouard Herriot CHU de Lyon

13-14 Novembre Le SDRA aujourd hui. Romain HERNU Service de Réanimation médicale Groupement Hospitalier Édouard Herriot CHU de Lyon 13-14 Novembre 2014 Le SDRA aujourd hui Romain HERNU Service de Réanimation médicale Groupement Hospitalier Édouard Herriot CHU de Lyon Plan 1. Diagnostic 2. Définitions 3. Physiopathologie 4. Evolution-Pronostic

Plus en détail

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat Physiologie des échanges gazeux A. Mercat Déterminants de l hypoxémie Le shunt Effet PvO2 Relation shunt-débit Effets de la PEEP PaCO2 espace mort Evaluation de l hypoxémie Déterminants de l hypoxémie

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE

VENTILATION NON INVASIVE VENTILATION NON INVASIVE Principes généraux Jérôme CUNY 29 mai 2015 Collège Régional de Médecine d Urgence Nord-Pas-de-Calais Ventilation Mécanique Prise en charge du Travail inspiratoire du patient AMELIORATION

Plus en détail

Recrutement alvéolaire et choix de la PEP optimale au cours du SDRA

Recrutement alvéolaire et choix de la PEP optimale au cours du SDRA Recrutement alvéolaire et choix de la PEP optimale au cours du SDRA M. Gainnier P. Michelet Réanimation Médicale Réanimation des Urgences (Pôle RUSH) Hôpital Ste Marguerite Marseille Objectif de la VM

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 La ventilation non invasive Technique destinée à augmenter la ventilation alvéolaire sans utiliser de dispositif intratrachéal Ventilation en

Plus en détail

Les bases de la ventilation mécanique

Les bases de la ventilation mécanique Les bases de la ventilation mécanique JM Constantin, M.D. Ph.D. GRED CNRS 6293 INSERM U1103 Département de Médecine Périopératoire Responsable des Réanimations CHU Clermont-Ferrand ventilation mécanique

Plus en détail

Ventilation artificielle

Ventilation artificielle Ventilation artificielle généralités Objectifs et principes Objectifs : Energétique : prise en charge de tout ou partie du travail respiratoire. Conséquences : amélioration de l'hématose malgré une détérioration

Plus en détail

NAVA: Nouveautés et place en Réanimation

NAVA: Nouveautés et place en Réanimation NAVA: Nouveautés et place en Réanimation Frederic Vargas Service de Réanimation Bordeaux CRCT- Inserm U1045 Université de Bordeaux 2 Déclaration de liens La société Maquet soutient notre recherche sur

Plus en détail

VENTILATION ARTIFICIELLE. généralités

VENTILATION ARTIFICIELLE. généralités VENTILATION ARTIFICIELLE généralités OBJECTIFS ET PRINCIPES Objectifs : Energétique : prise en charge de tout ou partie du travail respiratoire. Conséquences : amélioration de l'hématose malgré une détérioration

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique

Principes de la ventilation mécanique Principes de la ventilation mécanique Pr. Vincent Castelain Service de réanimation médicale Hôpital de Hautepierre / Strasbourg Plan Historique Concept et Mécanique Physiopathologie Les différents modes

Plus en détail

ATELIER 4 TRAUMATISME THORACIQUE. P.Banwarth K.Tazarourte

ATELIER 4 TRAUMATISME THORACIQUE. P.Banwarth K.Tazarourte ATELIER 4 TRAUMATISME THORACIQUE Experts L.Ducros P.Michelet Animateurs P.Banwarth K.Tazarourte Rapporteur E.Querellou Q1 - CRITERES DE GRAVITE ET ORIENTATION d UN TRAUMATISME THORACIQUE Eléments de gravité

Plus en détail

COLLAPSUS DE REVENTILATION

COLLAPSUS DE REVENTILATION COLLAPSUS DE REVENTILATION Entre mes poumons, mon coeur balance! Y.Yordanov @YordaYou COLLAPSUS DE REVENTILATION Chute de la pression artérielle dans les suites immédiates de la mise en route d une ventilation

Plus en détail

RESTRICTION HYDRIQUE DANS LE SDRA. BERENGUER Daniel DESC Réanimation 2007

RESTRICTION HYDRIQUE DANS LE SDRA. BERENGUER Daniel DESC Réanimation 2007 RESTRICTION HYDRIQUE DANS LE SDRA BERENGUER Daniel DESC Réanimation 2007 Hyperperméabilité paroi alvéolo-capillaire Fuite plasmatique vers interstitium et alvéoles Œdème pulmonaire lésionnel Altération

Plus en détail

VENTILATION ARTIFICIELLE PRINCIPES ET TECHNIQUES

VENTILATION ARTIFICIELLE PRINCIPES ET TECHNIQUES VENTILATION ARTIFICIELLE PRINCIPES ET TECHNIQUES GROUPE HOSPITALIER PITIE-SALPETRIERE Dr Matthieu DEBARRE Chef de Clinique des Universités Assistant des Hôpitaux Département d Anesthésie-Réanimation -

Plus en détail

Ventilation mécanique

Ventilation mécanique Ventilation mécanique en médecine d urgence Modes ventilatoires Indications / Contre-indications Paramètres de surveillance Christelle PALIN, IDE Dr ANDRE, PH et Dr TAKUN, PH Service d Accueil des Urgences,

Plus en détail

Syndrome de détresse respiratoire aiguë

Syndrome de détresse respiratoire aiguë Syndrome de détresse respiratoire aiguë I Physiopathologie Le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) est un syndrome se manifestant comme une détresse respiratoire aiguë, conséquence d une lésion

Plus en détail

Dr Vincent JAHANDIEZ Carole VACHOD, IDE. Service de Réanimation Médicale Hôpital Edouard Herriot, Lyon

Dr Vincent JAHANDIEZ Carole VACHOD, IDE. Service de Réanimation Médicale Hôpital Edouard Herriot, Lyon Dr Vincent JAHANDIEZ Carole VACHOD, IDE Service de Réanimation Médicale Hôpital Edouard Herriot, Lyon Modifica(ons anatomiques Compliance : capacité du poumon à se laisser distendre î compliance thoracique

Plus en détail

Retentissement cardiaque de la ventilation mécaniquem

Retentissement cardiaque de la ventilation mécaniquem Retentissement cardiaque de la ventilation mécaniquem P Vignon CHU Limoges Circulation pulmonaire = réserve de remplissage du cœur gauche Alimentée par l éjection du ventricule droit Tout évènement qui

Plus en détail

Sevrage ventilatoire. Sandrine Dray Marseille SRLF 2014

Sevrage ventilatoire. Sandrine Dray Marseille SRLF 2014 Sevrage ventilatoire Sandrine Dray Marseille SRLF 2014 Je n ai aucun conflit d intérêt 2001 2007 Définition Procédure de libération du patient du ventilateur et du tube endotrachéal sans reventilation

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS Dr Lennart Magnusson, PD & MER Médecin associé Service d Anesthésiologie CHUV-BH-10.303 CH - 1011 Lausanne Tél : +41-21 - 314.20.06 Tél. secrét. : +41-21 -314.20.07

Plus en détail

Ventilation mécanique en réanimation. Bui HN Réanimation médicale

Ventilation mécanique en réanimation. Bui HN Réanimation médicale Ventilation mécanique en réanimation. Les modes ventilatoires. Bui HN Réanimation médicale Respiration spontanée Paw ( cmh 2 0 ) Ppl ( cmh 2 0 ) 0-10 100 Ptp Débit ( l.min -1 ) 0 INSP EXP 100 Régime de

Plus en détail

Le NO dans l ARDS. Présenté par J.C Mirgaux Infirmier SIAMU aux Soins Intensifs site Brien 20 décembre 2013

Le NO dans l ARDS. Présenté par J.C Mirgaux Infirmier SIAMU aux Soins Intensifs site Brien 20 décembre 2013 Le NO dans l ARDS Présenté par J.C Mirgaux Infirmier SIAMU aux Soins Intensifs site Brien 20 décembre 2013 Plan 1. Introduction 2. ARDS (Acute respiratory distress syndrome) Définition traitement 3. Le

Plus en détail

VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES

VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES P. Beuret Réanimation polyvalente Lyon 02/06 LESIONS RESPONSABLES D IRA Fractures costales Volet costal Pneumo/hémothorax Contusion pulmonaire Douleur Mouvement paradoxal

Plus en détail

SDRA: les critères de Berlin. N de Prost Réanimation Médicale Hôpital Henri Mondor, Créteil

SDRA: les critères de Berlin. N de Prost Réanimation Médicale Hôpital Henri Mondor, Créteil SDRA: les critères de Berlin N de Prost Réanimation Médicale Hôpital Henri Mondor, Créteil SDRA: critères de Berlin Historique Qu est-ce que le SDRA? Définition actuelle Critères de Berlin Objectifs et

Plus en détail

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire Considérations physio-pathologiques et et cliniques O. REYBET-DEGAT Service de Pneumologie et Réanimation Respiratoire Hôpital du Bocage. CHU Dijon Réhabilitation

Plus en détail

Physiologie respiratoire III & IV. 28 janvier 2009

Physiologie respiratoire III & IV. 28 janvier 2009 Physiologie respiratoire III & IV 28 janvier 2009 Objectifs et plan Objectifs Comprendre la compression dynamique des bronches Connaître le rôle de la plèvre dans la mécanique ventilatoire Connaître le

Plus en détail

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet La Capnographie Intérêt en médecine d urgence Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet Introduction Les recommandations des sociétés savantes ( pour la France SFMU,SFAR,SRLF) pour le monitorage du

Plus en détail

Le syndrome obésité hypoventilation

Le syndrome obésité hypoventilation Le syndrome obésité hypoventilation Docteur Sandrine Pontier Marchandise Hôpital Larrey CHU Toulouse Définition Insuffisance respiratoire hypercapnique (PaO 2 < 70 mmhg et PaCO 2 45 mmhg) chez un obèse

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique: de la VNI à la VI

Principes de la ventilation mécanique: de la VNI à la VI Principes de la ventilation mécanique: de la VNI à la VI Guillaume CARTEAUX Service de Réanimation Médicale, Hôpital Henri Mondor, Créteil guillaume.carteaux@hmn.aphp.fr DES de pneumologie 05-04-2013 Ventilateurs

Plus en détail

La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND

La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND Dr M. SEBBANE LA VNI C EST QUOI? Assistance ventilatoire sous forme de pression positive

Plus en détail

I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N

I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N DESC REANIMATION Décembre 2014 Etudiant: JAFFAL Karim Tuteur: Pr D. MATHIEU IMPACT EN PATHOLOGIE RESPIRATOIRE IMPACT EN PATHOLOGIE CARDIAQUE PRECHARGE DEPENDANCE

Plus en détail

TRAITEMENT VENTILATOIRE DU SDRA.

TRAITEMENT VENTILATOIRE DU SDRA. TRAITEMENT VENTILATOIRE DU SDRA. Cours de collège, Sfax 9 mars 2013 M Boussarsar Réanimation médicale, Hôpital Farhat Hached. Faculté de Médecine Sousse, Tunisie Quizz Quels sont les objectifs thérapeutiques

Plus en détail

Pathologie respiratoire pendant la grossesse: Existe t il des critères d extraction fœtale? Le point de vue de l anesthésiste

Pathologie respiratoire pendant la grossesse: Existe t il des critères d extraction fœtale? Le point de vue de l anesthésiste Pathologie respiratoire pendant la grossesse: Existe t il des critères d extraction fœtale? Le point de vue de l anesthésiste Marie Pierre Bonnet Service d Anesthésie Réanimation, Hôpital Cochin, Maternité

Plus en détail

Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD

Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical Ventilation CONFLICTS OF

Plus en détail

VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation

VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation Jean-Pierre LAABAN Hôtel-Dieu, Paris Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 Syndrome obésité-hypoventilation (SOH) Défini par l existence d une

Plus en détail

Attitude décubitus ventral SDRA

Attitude décubitus ventral SDRA Attitude décubitus ventral SDRA Auteur(s) : A. Marcovitch, V. Pinto Feliciano Médecin référent : Dr A-P Meert. Documents associés : attitude sédation Date de validation :.2016 Date de mise en application

Plus en détail

La ventilation protectrice et Le monitoring au cours du syndrome de détresse respiratoire aiguë

La ventilation protectrice et Le monitoring au cours du syndrome de détresse respiratoire aiguë La ventilation protectrice et Le monitoring au cours du syndrome de détresse respiratoire aiguë François Michel Beloncle, Hadrien Rozé, Jean-Christophe Richard, Alain Mercat Auteur correspondant : Pr.

Plus en détail

Gaz du sang : interprétation des analyses

Gaz du sang : interprétation des analyses Gaz du sang : interprétation des analyses Conditions d interprétation Pour évaluer correctement une anomalie des gaz du sang, il faut connaître : 1. Gazométrie artérielle : ph, PaO 2, PaCO 2. HCO 3-, BE

Plus en détail

VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016

VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016 VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016 Plan La mise en place Les modes Les réglages Les problèmes rencontrés

Plus en détail

Tomodensitométrie(TDM) et Syndrome de Détresse Respiratoire Aigu(SDRA)

Tomodensitométrie(TDM) et Syndrome de Détresse Respiratoire Aigu(SDRA) Tomodensitométrie(TDM) et Syndrome de Détresse Respiratoire Aigu(SDRA) Module respiratoire DESC de réanimation médicale mars 2007 T.SAGHI (Bordeaux) introduction -Physiopathologie + morphologie + quantitatif

Plus en détail

Bases de la ventilation mécanique. C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN

Bases de la ventilation mécanique. C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN Bases de la ventilation mécanique C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN Ventilation mécanique: définition Technique prothétique qui permet de suppléer temporairement la défaillance de l appareil ventilatoire

Plus en détail

Ventilation mécanique chez les formes graves d asthme aigu

Ventilation mécanique chez les formes graves d asthme aigu Ventilation mécanique chez les formes graves d asthme aigu Stéphane Delisle, Philosophiæ doctor PhD, FCCM Conseiller cadres aux services multidisciplinaires, HSCM, Professeur associé de la faculté de médecine

Plus en détail

Les modes de ventilation

Les modes de ventilation Les modes de ventilation Introduction La ventilation artificielle (ou mécanique) est destinée à suppléer ou à remplacer chez un patient une ventilation inefficace ou absente. 2 modalités : ventilation

Plus en détail

Notions de base. aux soins intensifs pédiatriques. Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT

Notions de base. aux soins intensifs pédiatriques. Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT Notions de base de ventilation assistée Dr Jean Papadopoulos Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT La Louvière L ENFANT N EST PAS UN ADULTE EN MINIATURE Différences : Anatomiques Physiologiques

Plus en détail

Capnographie EtCO 2 vs volumétrique en ventilation mécanique

Capnographie EtCO 2 vs volumétrique en ventilation mécanique Capnographie EtCO 2 vs volumétrique en ventilation mécanique Paul OUELLET PhD RRT FCCM Professeur associé Université de Sherbrooke Faculté de médecine Consultant clinique Régie régionale de santé vitalité

Plus en détail

MODES VENTILATOIRES DIPLÔME UNIVERSITAIRE SOINS INFIRMIERS EN RÉANIMATION, SALLE DE SURVEILLANCE POST INTERVENTIONNELLE ET URGENCES

MODES VENTILATOIRES DIPLÔME UNIVERSITAIRE SOINS INFIRMIERS EN RÉANIMATION, SALLE DE SURVEILLANCE POST INTERVENTIONNELLE ET URGENCES MODES VENTILATOIRES DIPLÔME UNIVERSITAIRE SOINS INFIRMIERS EN RÉANIMATION, SALLE DE SURVEILLANCE POST INTERVENTIONNELLE ET URGENCES 28 janvier 213 Dr Christophe Denantes Fonctions et réglages d un ventilateur

Plus en détail

La ventilation mécanique et le système nerveux autonome

La ventilation mécanique et le système nerveux autonome La ventilation mécanique et le système nerveux autonome Mohamed Ait Si M hamed, inh JIVA 2013 2 Le système nerveux autonome (SNA) Le SNA contrôle la ventilation. SNA contrôle la régulation d activité cardiovasculaire.

Plus en détail

Particularités respiratoires des sportifs

Particularités respiratoires des sportifs Particularités respiratoires des sportifs Patrick Mucci, Pr Ph D Université de Lille 2 EA 7369 Unité de Recherche Pluridisciplinaire Sport, Santé, Société 1 Débit ventilatoire et sportifs d endurance Réponse

Plus en détail

Mise en place, développement et évolution d un protocole de sevrabilité ventilatoire en service de réanimation polyvalente.

Mise en place, développement et évolution d un protocole de sevrabilité ventilatoire en service de réanimation polyvalente. Mise en place, développement et évolution d un protocole de sevrabilité ventilatoire en service de réanimation polyvalente. Médecin référent : Dr GEORGES Bernard Equipe IDE : VENTURA P., GUIRAL L., HERVIOU

Plus en détail

VNI en urgences pour quels malades?

VNI en urgences pour quels malades? VNI en urgences pour quels malades? Dr Laura Laudrin, Urgences-SMUR, CH Chinon - PLAN Définition Avantages Indications Contre-indications Mise en place Effets indésirables et limites Conclusions 2 Définition

Plus en détail

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Réanimation Médicale Groupe Hospitalier Pellegrin (Bordeaux) Quelle place pour la ventilation non invasive dans le SDRA? Il s agit

Plus en détail

Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU Date d intervention : 21/11/11

Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU Date d intervention : 21/11/11 Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU 2011-2012 Date d intervention : 21/11/11 «Ce document est la propriété de son (ses) auteur(s) respectif(s). Toute reproduction, représentation,

Plus en détail

La ventilation mécanique et ses modes

La ventilation mécanique et ses modes 1 er Journée internationale en ventilation artificielle (JIVA) 12 Novembre 2011 La ventilation mécanique et ses modes Stéphane Delisle RRT, MSc, PhD(c), FCSRT, FCCM Chef des activités respiratoires HSCM

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION. Pr. André DENJEAN 2011

PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION. Pr. André DENJEAN 2011 PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION Pr. André DENJEAN 2011 Physiologie de la Respiration Comprend l étude de : La ventilation (commande, effecteurs, mécanique, contrôle) Des échanges gazeux et des transports

Plus en détail

Particularités. Eléments de physiologie Ventilateurs et circuits Modes de ventilation Monitorage Situations particulières. Serge Dalmas, JLAR 2012

Particularités. Eléments de physiologie Ventilateurs et circuits Modes de ventilation Monitorage Situations particulières. Serge Dalmas, JLAR 2012 La ventilation chez l enfant Particularités Eléments de physiologie Ventilateurs et circuits Modes de ventilation Monitorage Situations particulières Serge Dalmas, JLAR 2012 1 Physiologie respiratoire

Plus en détail

CPAP en pré-hospitalier et aux urgences. 4ème Journée de Réanimation et Urgences Respiratoires

CPAP en pré-hospitalier et aux urgences. 4ème Journée de Réanimation et Urgences Respiratoires CPAP en pré-hospitalier et aux urgences 4ème Journée de Réanimation et Urgences Respiratoires Ventilation Non Invasive (VNI) Définition Ventilation sans intubation trachéale. Par l intermédiaire d un masque

Plus en détail

Interactions Cardio-respiratoires

Interactions Cardio-respiratoires Interactions Cardio-respiratoires Dr. Marc Lilot Frédéric Gougain Hôpital Louis Pradel Hospices Civils de Lyon Plethysmography Waveform Airway Pressure Arterial Pressure Remerciements: Dr Bertrand Delannoy

Plus en détail

Maladies respiratoires aiguës rencontrées en réanimation : IRC décompensée, AAG, SDRA

Maladies respiratoires aiguës rencontrées en réanimation : IRC décompensée, AAG, SDRA Maladies respiratoires aiguës rencontrées en réanimation : IRC décompensée, AAG, SDRA Dr B. LEBAS CCU-AH, Réanimation Médicale Hautepierre Pôle Urgences, Réanimations Médicales, CAP Plan DRA / IRA Admission

Plus en détail

Principes de la ventilation artificielle Monitorage cardio-respiratoire Transport d 1 Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë

Principes de la ventilation artificielle Monitorage cardio-respiratoire Transport d 1 Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë Principes de la ventilation artificielle Monitorage cardio-respiratoire Transport d 1 Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë F Decailliot, SAR H Mondor 1 Principes de la ventilation artificielle Physiologie

Plus en détail

Réhabilitation respiratoire précoce: modalités, résultats

Réhabilitation respiratoire précoce: modalités, résultats Réhabilitation respiratoire précoce: modalités, résultats Pr. Vincent Castelain Service de réanimation médicale / Hôpital de Hautepierre EA 3072 / Université de Strasbourg o Lilly Conflits d intérêts sur

Plus en détail

Ventilation non conventionnelle: De l OHF à la ventilation liquide

Ventilation non conventionnelle: De l OHF à la ventilation liquide Ventilation non conventionnelle: De l OHF à la ventilation liquide Table ronde: Détresses respiratoires aiguës Dr Rambaud CCA réanimation pédiatrique et néonatale Hôpital Armand-Trousseau Cet intervenant

Plus en détail

Mécanique respiratoire et influence de l anesthésie. D re France Loisel Anesthésiologiste-intensiviste Hôpital de l Enfant-Jésus

Mécanique respiratoire et influence de l anesthésie. D re France Loisel Anesthésiologiste-intensiviste Hôpital de l Enfant-Jésus Mécanique respiratoire et influence de l anesthésie D re France Loisel Anesthésiologiste-intensiviste Hôpital de l Enfant-Jésus Plan Mécanique respiratoire Distribution normale de la perfusion et de la

Plus en détail

PATIENT ASYNCHRONE SOUS VENTILATION MECANIQUE. DESC Réa, Mars 2007 H.VINOUR

PATIENT ASYNCHRONE SOUS VENTILATION MECANIQUE. DESC Réa, Mars 2007 H.VINOUR PATIENT ASYNCHRONE SOUS VENTILATION MECANIQUE DESC Réa, Mars 2007 H.VINOUR Définition Désynchronisation entre le cycle respiratoire du patient et le cycle du ventilateur Définition Désynchronisation entre

Plus en détail

ECMO en hôpital général. Jean REIGNIER CREUF 2012 Périgueux

ECMO en hôpital général. Jean REIGNIER CREUF 2012 Périgueux ECMO en hôpital général Jean REIGNIER CREUF 2012 Périgueux 10 décès /15 attribués à une complication hémorragique 180 inclus 90 «traitement «conventionnel» 90 transférés dans un centre pouvant traité

Plus en détail

Les modes de ventilation contrôlée

Les modes de ventilation contrôlée Les modes de ventilation contrôlée Martin Lessard m.d. Service de soins intensifs Hôpital de l Enfant-Jésus 8 mars 2012 PLAN Classification des modes de ventilation Paramètres de la ventilation contrôlée

Plus en détail

SDRA: prise en charge des 48 premières heures.

SDRA: prise en charge des 48 premières heures. SDRA: prise en charge des 48 premières heures laurent.papazian@gmail.com Evolution mortalité Phua et al. AJRCCM 2009 Correction de l hypoxémie Préservation du parenchyme pulmonaire PaO2/FIO2 et mortalité

Plus en détail

INDICATION DE LA BIOPSIE PULMONAIRE CHIRURGICALE AU LIT DU PATIENT EN REANIMATION

INDICATION DE LA BIOPSIE PULMONAIRE CHIRURGICALE AU LIT DU PATIENT EN REANIMATION INDICATION DE LA BIOPSIE PULMONAIRE CHIRURGICALE AU LIT DU PATIENT EN REANIMATION ALOPH VALERIE (Bordeaux ) DESC REANIMATION TOULOUSE INTRODUCTION SYNDROME DE DETRESSE RESPIRATOIRE AIGUE ( SDRA) d éd étiologies

Plus en détail

PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE

PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE PCEM2 PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE Professeur Laurent BAUD LES ECHANGES GAZEUX ALVEOLO-CAPILLAIRES Mise à jour: Janvier 2003 Université Pierre et Marie Curie 1/10 PLAN Table des matières 1 LES ECHANGES GAZEUX

Plus en détail

Ventilateurs de Transport : quel matériel pour quel usage? COPACAMU 2011 Dr Pierre Michelet Réanimation des Urgences - SAMU

Ventilateurs de Transport : quel matériel pour quel usage? COPACAMU 2011 Dr Pierre Michelet Réanimation des Urgences - SAMU Ventilateurs de Transport : quel matériel pour quel usage? COPACAMU 2011 Dr Pierre Michelet Réanimation des Urgences - SAMU 1. Quel Usage? Ventilation et Structure d Urgence I n Besoins spécifiques variables

Plus en détail

Module Ventilation - Partie 2

Module Ventilation - Partie 2 Dr Amathieu R. Module ventilation partie 2 Promotion DU 2010-2011 Date d intervention : 13/12/10 «Ce document est la propriété de son (ses) auteur(s) respectif(s). Toute reproduction, représentation, ti

Plus en détail

Ventilation Mécanique de l asthme aigu grave. Galas T. Toulouse, Mars 2007

Ventilation Mécanique de l asthme aigu grave. Galas T. Toulouse, Mars 2007 Ventilation Mécanique de l asthme aigu grave Galas T. Toulouse, Mars 2007 Plan I. Physiopathologie II. VM: indications III. VM: modalités Réglages respi Traitements complémentaires IV. Complications I.

Plus en détail

Monitorage hémodynamique: Pourquoi et quelle technique? Dr Anis Chaari Service de réanimation polyvalente de Sfax Pr Mounir Bouaziz

Monitorage hémodynamique: Pourquoi et quelle technique? Dr Anis Chaari Service de réanimation polyvalente de Sfax Pr Mounir Bouaziz Monitorage hémodynamique: Pourquoi et quelle technique? Dr Anis Chaari Service de réanimation polyvalente de Sfax Pr Mounir Bouaziz Introduction EDC : Cause fréquente d hospitalisation en réanimation.

Plus en détail

RESPIRATION EN PLONGEE

RESPIRATION EN PLONGEE RESPIRATION EN PLONGEE PLAN Dr B LEMMENS 1. PHYSIOLOGIE NORMOBARIQUE 2. MODIFICATION EN HYPERBARIE 3. CONSEQUENCES SUR LE PLONGEUR PHYSIOLOGIE EN NORMOBARIE L INSPIRATION Phénomène actif par contraction

Plus en détail

Faut-il réanimer les nouveaux-nés sous 100 % d O2 ou sous air?

Faut-il réanimer les nouveaux-nés sous 100 % d O2 ou sous air? Faut-il réanimer les nouveaux-nés sous 100 % d O2 ou sous air? Resuscitation of newborn infants with 100 % oxygen or air : a systematic review and meta-analysis Peter G Dawis and al, lancet 2004 JANAILLAC

Plus en détail

1 Allain.V.02/02/05.

1 Allain.V.02/02/05. 1 La Ventilation Artificielle Et Les Différents Modes Ventilatoires 1 La Ventilation Artificielle Et Les Différents Modes Ventilatoires Présentation et surveillance d un malade intubé ventilé. 1 2 Introduction

Plus en détail

Objectifs. Minimiser le risque baro-volotraumatique. Optimiser le recrutement alvéolaire. Séparer dès que possible le patient du respirateur

Objectifs. Minimiser le risque baro-volotraumatique. Optimiser le recrutement alvéolaire. Séparer dès que possible le patient du respirateur SDRA lié à la grippe A (H1N1)-2009 Recommandations pour l assistance respiratoire A. Mercat, J-C.M. Richard, A. Combes, J. Chastre, J.D. Ricard, D. Dreyfuss, L. Brochard Pour le Réseau de Recherche en

Plus en détail

Monitorage: Les courbes pression-volume. Laurent Robriquet Réanimation Polyvalente CHU de Lille

Monitorage: Les courbes pression-volume. Laurent Robriquet Réanimation Polyvalente CHU de Lille Monitorage: Les courbes pression-volume Laurent Robriquet Réanimation Polyvalente CHU de Lille Système mécanique ventilatoire et différences de pressions mesurables P dynamique = P VA -P ALV P tt = P Pl

Plus en détail

Optimisation des greffons pulmonaires en réanimation.

Optimisation des greffons pulmonaires en réanimation. Optimisation des greffons pulmonaires en réanimation. Pouvons nous mieux faire? JMPG Nice 15 Oct 2015 Jacques Durand-Gasselin Un donneur en EME sur 5 est prélevé du poumon 100,0% 90,0% 80,0% 70,0% 60,0%

Plus en détail

VNI pour éviter la Ventilation Invasive (VI) chez l adulte. D Robert DIU VNI Lyon- Montpellier Mai 2017

VNI pour éviter la Ventilation Invasive (VI) chez l adulte. D Robert DIU VNI Lyon- Montpellier Mai 2017 VNI pour éviter la Ventilation Invasive (VI) chez l adulte D Robert DIU VNI Lyon- Montpellier Mai Le sujet La VNI depuis les années 90 a complété les «armes» du médecin face à l insuffisance respiratoire

Plus en détail

Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives

Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives B. Séguy - D.E.S.C Réanimation Médicale- Juin 2008 Introduction : Historiquement épidémies de

Plus en détail

Classification et indications

Classification et indications VENTILATION MECANIQUE Classification et indications DrJAMOUSSI A. DEFINITION La ventilation mécanique (ou artificielle) est destinée à suppléer de façon totale ou partielle une ventilation absente ou inefficace.

Plus en détail

PEEP et auto-peep. Dr Marilyn Fortin, MD, FRCPC Anesthésiste-intensiviste Hôtel-Dieu de Lévis 18 Novembre 2010

PEEP et auto-peep. Dr Marilyn Fortin, MD, FRCPC Anesthésiste-intensiviste Hôtel-Dieu de Lévis 18 Novembre 2010 PEEP et auto-peep Dr Marilyn Fortin, MD, FRCPC Anesthésiste-intensiviste Hôtel-Dieu de Lévis 18 Novembre 2010 Objectifs Définir PEEP et auto-peep Connaître des stratégies pour minimiser l auto-peep Connaître

Plus en détail

La capnométrie. Indications et intérêts en pré-hospitalier : Confirmation de l intubation endo-trachéale.

La capnométrie. Indications et intérêts en pré-hospitalier : Confirmation de l intubation endo-trachéale. La capnométrie Indications et intérêts en pré-hospitalier : Surveillance d un patient intubé/ventilé. Confirmation de l intubation endo-trachéale. Témoin de l efficacité d une RCP : L efficacité du massage

Plus en détail

Lecture critique d une étude publiée. Laure HUOT Unité de Recherche Clinique Pôle IMER HCL

Lecture critique d une étude publiée. Laure HUOT Unité de Recherche Clinique Pôle IMER HCL Lecture critique d une étude publiée Laure HUOT Unité de Recherche Clinique Pôle IMER HCL Notions de lecture critique Lecture critique = évaluation du résultat Sa validité scientifique (fiabilité) Son

Plus en détail

L Asthme Aiguë Régulation et Prise en Charge en Pré-hospitalier. Dr Pierre Michelet Pôle Réanimation Urgences SAMU - Hyperbarie

L Asthme Aiguë Régulation et Prise en Charge en Pré-hospitalier. Dr Pierre Michelet Pôle Réanimation Urgences SAMU - Hyperbarie L Asthme Aiguë Régulation et Prise en Charge en Pré-hospitalier Dr Pierre Michelet Pôle Réanimation Urgences SAMU - Hyperbarie Place de l Asthme dans le paysage médical français L Asthme c est Environ

Plus en détail

Stratégies ventilatoires au cours du SDRA

Stratégies ventilatoires au cours du SDRA Stratégies ventilatoires au cours du SDRA DESC Réanimation Médicale Lyon 26 Janvier 2010 C. Guérin Réanimation Médicale, Hôpital de la Croix-Rousse Université de Lyon Inserm 630 LYON, France 1 Introduction

Plus en détail

Détresse respiratoire du nouveau né

Détresse respiratoire du nouveau né Détresse respiratoire du nouveau né adaptation respiratoire : la loi de La Place V = r x P x α T Pour un même volume insufflé, si «r» est multiplié par 2 P est divisé par 2 pour insuffler un volume d'air

Plus en détail

Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon. Frédéric ric Vargas Service de Réanimation Bordeaux

Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon. Frédéric ric Vargas Service de Réanimation Bordeaux Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon Frédéric ric Vargas Service de Réanimation R Bordeaux La VNI au cours de l OAPl cardiogénique débute avec.un aspirateur 1936 1936 The «pulmonary plus pressure

Plus en détail

MECANIQUE VENTILATOIRE. Mécanique Ventilatoire Fac Med Batna. Plan du cours

MECANIQUE VENTILATOIRE. Mécanique Ventilatoire Fac Med Batna. Plan du cours Université Hadj Lakhdar Faculté de médecine Département de médecine MECANIQUE VENTILATOIRE Année universitaire 2014-1515 Présentation Dr. S. FERHI 1 Plan du cours I. Introduction II. Composants anatomo-fonctionnels

Plus en détail

Dr S. Welschbillig. La machine d'anesthésie. sie

Dr S. Welschbillig. La machine d'anesthésie. sie Dr S. Welschbillig La machine d'anesthésie sie Plan La machine d'anesthésie Alimentation Anatomie Les circuits d'anesthésie Circuit ouvert Circuit fermé La ventilation Ventilation contrôlée Ventilation

Plus en détail

Informations cliniques apportées par la lecture des courbes du ventilateur

Informations cliniques apportées par la lecture des courbes du ventilateur Informations cliniques apportées par la lecture des courbes du ventilateur PG Guitard PH anesthésie-réanimation CHU Rouen CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Bases physiologiques CHU_ Hôpitaux de Rouen - page

Plus en détail

Outils informatiques et sevrage de la ventilation

Outils informatiques et sevrage de la ventilation Outils informatiques et sevrage de la ventilation Dr Jean-Michel Arnal jean-michel@arnal.org Service de réanimation polyvalente Directeur de la recherche médicale Unité de ventilation à domicile Hamilton

Plus en détail