octobre 2011 L offre de bureaux et les besoins à l horizon 2030

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "octobre 2011 L offre de bureaux et les besoins à l horizon 2030"

Transcription

1 octobre 2011 L offre de bureaux dans la métropole lilloise et les besoins à l horizon 2030

2

3 octobre 2011 L offre de bureaux dans la métropole lilloise et les besoins à l horizon 2030 Agence de développement et d urbanisme de Lille métropole Espace International 299, Boulevard de Leeds EURALILLE T. : (33) F. : (33)

4

5 Préambule Avec 4,3 millions de m² de bureaux 1, la Métropole lilloise appartient avec Lyon et Marseille au trio de tête des agglomérations françaises (hors Paris) accueillant les plus importants parcs de bureaux. Ce positionnement est un des multiples indicateurs du dynamisme de l économie locale, qui compte actifs dans établissements (dont 15 sièges sociaux de multinationales), pour l arrondissement de Lille. Au nombre des atouts de la Métropole lilloise figurent sa situation au cœur d un bassin de population et d emploi important, sa proximité à trois grandes capitales européennes (Londres, Paris, Bruxelles) et son excellente accessibilité. Le TGV arrive en effet en plein quartier d affaires, à proximité immédiate du centre-ville de Lille. La Métropole a également connu, au cours des dernières décennies, un remarquable changement d image ; de grands évènements culturels comme «Lille 2004, Capitale européenne de la Culture» puis «Lille 3000», ont notamment illustré sa nouvelle attractivité. Le développement du tertiaire, venu compenser le recul des activités industrielles traditionnelles, a été l une des grandes caractéristiques de la mutation métropolitaine récente. Les surfaces de bureaux ont cru rapidement et de très nombreux projets ont été lancés ou imaginés. Une première étude, conduite par l Agence de Développement et d Urbanisme de Lille Métropole, en 2008, «Le marché de bureaux neufs dans la Métropole» avait souligné l importance du potentiel constructible, si tous les projets plus ou moins avancés se réalisaient, et l intérêt de mieux connaître ces projets pour en maîtriser le développement futur. L Agence a donc poursuivi son travail d observation pour établir le nouvel état des lieux présenté ci-dessous. Ce travail s inscrit en outre pleinement dans l élaboration du futur Schéma de Cohérence Territoriale, à l horizon 2030, dont la maîtrise de la consommation foncière est un des principaux défis. Pour mener à bien cette étude, l Agence s est appuyée sur les travaux et publications de l Observatoire des Bureaux de la Métropole (OBM), créé par la Chambre de Commerce et d Industrie Grand Lille, qui suit depuis 1975 le marché des bureaux et recense les différentes opérations de bureaux dans l arrondissement de Lille. Les données de l Observatoire ont été complétées par une série d entretiens menés entre avril et juin 2011 avec différents membres de l OBM, commercialisateurs et promoteurs, ainsi qu avec les services de Lille Métropole Communauté urbaine, des villes concernées et les aménageurs des pôles d excellence. L Agence remercie l OBM et tous ces acteurs pour l apport de leur expertise dans ces travaux. Les résultats obtenus permettent aujourd hui d appréhender l offre disponible et à venir de bureaux neufs et de repérer les sites susceptibles d accueillir de nouveaux programmes. Avant d exposer ces résultats, l étude propose également un bref rappel de l évolution récente du marché des bureaux dans la Métropole. 1- Source : Rapport annuel Lille Métropole Immobilier, Marché de bureaux 2010, Grands Aménagements 2011 L offre de bureaux dans la métropole lilloise 3

6

7 L évolution du marché des bureaux dans la Métropole de 1996 à 2010 Un marché de bureaux dynamique L Observatoire des Bureaux de Lille Métropole (OBM) dresse chaque année un bilan détaillé de la commercialisation de bureaux. Le total des surfaces commercialisées dans l année est un indicateur majeur de l état du marché. Ce chiffre comprend : les produits neufs en comptes propres, bureaux construits par l entreprise pour répondre à ses besoins ; cette donnée n est disponible qu à partir de 2002 ; les produits neufs faisant l objet d une transaction pour la vente ou la location à un utilisateur ; les bureaux de seconde main, c est-à-dire ayant été déjà commercialisés antérieurement et à nouveau commercialisés dans l année. Selon les chiffres de l OBM, le marché de bureaux de la Métropole lilloise est dynamique. De 2002 à 2010, le volume de commercialisation a toujours dépassé m² utiles par an, dont m² utiles (soit m² SHON) 2 de locaux neufs, comptes propres inclus. Pendant la période , avec la crise financière, le marché de bureaux s est contracté. Mais dès 2010, la commercialisation de bureaux de seconde main et de bureaux neufs a repris de façon conséquente. La création de bureaux en comptes propres a également, selon les premières estimations, redémarré début Le marché lillois présente la particularité d être plus robuste, c està-dire moins sensible que d autres places françaises aux variations économiques, il réagit moins fortement aux périodes économiques fastes mais traverse mieux les crises. Autre point à noter, le marché de bureaux lillois, comme tous les marchés hors Paris, est essentiellement endogène au territoire. La part des nouveaux bureaux investis par des entreprises locales est estimée à 85%. Evolution du marché de bureaux entre 1996 et 2010 (en m² utiles) Source : OBM, chiffres arrondis Sans comptes propres Avec comptes propres Bureaux de seconde main commercialisés Bureaux neufs commercialisés Comptes Propres 2- La surface utile d une opération correspond à environ 90% de la surface hors œuvre nette (SHON). Pour cette étude, on retiendra ainsi que la production de locaux neufs annuelle entre 2002 et 2010, de m² utiles, représente l équivalent de m² SHON. L offre de bureaux dans la métropole lilloise 5

8 Des secteurs géographiques attractifs pour l implantation de bureaux neufs Le parc tertiaire s est constitué originellement dans les centresvilles, notamment le centre-ville de Lille, ainsi que le long du Grand Boulevard, axe structurant de l agglomération. A partir des années 1970, la création de parcs tertiaires, situés principalement dans la ville nouvelle de Villeneuve d Ascq, est venue conforter et mieux répartir cette offre de bureaux neufs. A partir des années 90, l opération Euralille a modifié la situation en créant autour des gares Lille Flandres et Lille Europe le principal pôle tertiaire métropolitain. Ce pôle Euralille, ainsi que les autres pôles d excellence métropolitains, ont pris progressivement une part croissante dans le monde de l immobilier tertiaire. L analyse de la répartition spatiale des bureaux montre que ces dix dernières années, l offre de bureaux neufs (hors comptes propres) s est localisée essentiellement dans 3 secteurs : le quartier d affaires Euralille : 27% des bureaux neufs commercialisés, soit environ m² utiles par an ; le secteur de Villeneuve d Ascq : 24% des bureaux neufs commercialisés, soit environ m² utiles par an. Ces bureaux se sont essentiellement développés ces dernières années dans le pôle d excellence de la Haute Borne ; les abords du Grand Boulevard : 19% des bureaux neufs commercialisés, soit environ m² par an ; Avec respectivement près de 14% et 11% des bureaux neufs commercialisés, le secteur de la rocade Nord-Ouest et le centre-ville de Lille ont également été des territoires d implantation significatifs. Le secteur de Roubaix-Tourcoing a joué un rôle plus limité (1 400 m² utiles par an) mais devrait prendre une place plus significative avec le développement du pôle d excellence de l Union et les autres opérations à l étude dans ces deux villes. Les bureaux en comptes propres, dont la localisation est suivie plus précisément depuis 2008, se sont implantés principalement à Villeneuve d Ascq (20% des réalisations en comptes propres entre 2008 et 2010) et à Roubaix-Tourcoing (19%). Mais cette répartition par secteur est peu significative car quatre opérations seulement (Jules à Roubaix, m² utiles ; Cofidis à Villeneuve d Ascq, m² ; Adéo à Ronchin, m² et Atos Wordline à Noyelles-lez-Seclin, m²) regroupent la moitié des bureaux en compte propres de ces trois dernières années. Répartition géographique des surfaces commercialisées Moyenne annuelle , hors comptes propres (en m² utiles) Source : OBM, chiffres arrondis Euralille Villeneuve d Ascq Grands Boulevards Rocade Nord-Ouest Lille Roubaix -Tourcoing Autres secteurs 6 L offre de bureaux dans la métropole lilloise

9 Cinq pôles d excellence au rôle majeur Les pôles d excellence sont des opérations visant plus particulièrement des filières économiques prioritaires dans la politique métropolitaine. Ils doivent aussi, par leur importance et leur qualité d aménagement illustrer l ambition métropolitaine dans la concurrence nationale et européenne des territoires : Euralille est le principal lieu d accueil du tertiaire supérieur situé autour du nœud des transports locaux, régionaux et internationaux ; le Parc Eurasanté, à Lille et Loos, à proximité du plus grand campus hospitalo-universitaire d Europe, est principalement dédié aux entreprises de la biologie et de la santé ; le Parc d activités de la Haute Borne, à Villeneuve d Ascq, est destiné aux entreprises innovantes, en liaison notamment avec la Cité scientifique voisine ; Euratechnologies à Lille-Lomme est centré sur les TIC ; le site de l Union à Roubaix, Tourcoing et Wattrelos est le lieu d accueil préférentiel de plusieurs des filières porteuses : l image, le textile innovant et la distribution. Les données détaillées par pôle d excellence, des chiffres de la commercialisation et des comptes propres sont suivies et analysées depuis Ces données indiquent que les pôles d excellence représentent 44,5% de l ensemble des surfaces de bureaux neufs commercialisés et créés en comptes propres au sein de la Métropole, soit une moyenne annuelle d environ m² utiles entre , soit environ m² SHON 3. L implantation de ces nouvelles surfaces a varié dans le temps. Ces trois dernières années, elle a surtout concerné les pôles d excellence de la Haute Borne et d Euralille. Mais de nombreuses études pré-opérationnelles ont porté sur les pôles d Euratechnologies et de l Union et annoncent un développement conséquent de ces sites pour ces prochaines années. Surfaces neuves commercialisées dans les pôles d excellence Comptes propres inclus (en m² utiles) Source : OBM, chiffres arrondis Moyenne par an entre 2008 et 2010 Haute Borne Euralille Euratechnologies Eurasanté Union Total Surfaces neuves commercialisées dans les pôles d excellence, Total , Comptes propres inclus Source : OBM, chiffres arrondis % 40% 12% 5% 1 % % 51% 3% 8% % 21% 47% 6% % 39% 2% 3% Haute Borne Euralille Euratechnologies Eurasanté Union 3- Le nombre exact de m² commercialisés et créés en comptes propres dans les pôles d excellence n est connu précisément que depuis le recensement lancé en Si l on applique le même pourcentage de commercialisation et création de comptes propres dans les pôles d excellence entre , soit 44,5%, à la période , les m² SHON créés dans les pôles d excellence seraient estimés en moyenne à m² SHON par an. L offre de bureaux dans la métropole lilloise 7

10 Halluin Tourcoing Wattrelos Armentières V L'UNION TG HAUTE BORNE Lille Villeneuve d'ascq EURATECHNOLOGIES Loos EURASANTÉ Aubers EURALILLE Lomme Roubaix Comines TGV Seclin La Bassée Templeuve Mouchin Pont-àMarcq Annoeullin N Lens Km OFFRE DÉJÀ LIVRÉE DISPONIBLE OU PROGRAMMÉE EN BUREAUX NEUFS DANS LES PÔLES D EXCELLENCE Bâtiments à construire ou en construction Droits à construire en cours de commercialisation (en m² de SHON) Limites administratives Frontière Limite de l'arrondissement Limite communale Droits à construire à commercialiser Août L offre de bureaux dans la métropole lilloise Source : Adulm Bureaux livrés et disponibles Ostricourt

11 L Offre disponible et les projets de bureaux neufs Des pôles d excellence en plein développement Des entretiens auprès des responsables d opérations des pôles d excellence ont permis d évaluer, pour chacun des pôles, la part des droits à construire déjà commercialisée, la part en cours de commercialisation et la part restant à commercialiser. Dans cette première analyse, c est donc la part des surfaces acquise par les investisseurs et promoteurs qui a été mise en évidence. Parmi les droits à construire déjà commercialisés ont ensuite été distingués, les surfaces livrées (commercialisées ou encore disponibles), les surfaces en cours de construction (pré-commercialisées ou disponibles) et les surfaces en attente pour des projets en comptes propres. Dans cette seconde analyse, c est donc la part des surfaces acquise par les occupants qui a été identifiée. Les programmes actuels des pôles d excellence totalisent plus d un million de m² de bureaux, dont m² SHON (41%) correspondent à des droits à construire ayant des surfaces déjà commercialisées ou pré-commercialisées au 1 er trimestre L offre non encore commercialisée représente m² SHON et se répartit ainsi : m² SHON (4%) disponibles immédiatement ; m² SHON (10,5%) disponibles à court terme car les droits à construire ont déjà été commercialisés ; m² SHON (27%) disponibles à court et moyen terme car les droits à construire sont en cours de commercialisation ; m² SHON (58,5%) disponibles à plus long terme car les droits à construire ne sont pas encore commercialisés. Si l on reconduisait le rythme observé ces dernières années dans les pôles d excellence (44,5% de l offre totale, soit m² SHON par an), l offre recensée encore disponible correspondrait à 15 années de commercialisation de bureaux neufs et de création de bureaux en compte propre. Ce total ne comprend pas les surfaces envisagées à terme dans certains pôles d excellence pour lesquels des phases nouvelles de densification (Euralille) ou d extension (Eurasanté, La Haute Borne, Euratechnologies) font l objet de réflexions. Etat de la commercialisation dans les pôles d excellence (en m² SHON) Source : ADU, juin 2011 Eurasanté Euratechnologies Haute Borne Union Euralille Droit à Construire commercialisés Droit à Construire en cours de commercialisation Droit à Construire restant à commercialiser état d avancement de la commercialisation des pôles d excellence (en m² SHON) Source : ADU, juin 2011 Droit à Construire commercialisés (en m² SHON) Surface livrée et commercialisée Surface livrée et disponible Surface de bâtiment à construire ou en construction précommercialisée Surface à construire ou en construction disponible Surface à construire ou en construction pour des projets en compte propre en attente Droit à Construire en cours de commercialisation (en m² SHON) Droit à Construire restant à commercialiser (en m² SHON) TOTAL de l'ensemble des Droits à Construire de bureaux (en m² SHON) Euralille Union Haute Borne * Euratechnologies Eurasanté * Total * Pour les Parcs d Eurasanté et de la Haute Borne, qui comptent des surfaces de laboratoires importantes, il a été estimé que la part des bureaux dans les droits à construire restant à commercialiser serait équivalente à la part de bureaux dans les surfaces déjà commercialisées et en cours de commercialisation. L offre de bureaux dans la métropole lilloise 9

12 Halluin Zone tertiaire du Parc du Mélantois Siège social d'oxylane Terres et Eaux La Bassée Templeuve Mouchin Pont-àMarcq Annoeullin TGV Zone de l'epinette Seclin Synergie Park Porte des Postes Atos Wordline Reflets de Lille IRD Opération Boulanger Opération Eiffage Heron Parc Newton Parc John Hadley Cité des Métiers Parc des Pyramides Densification du club Parc des Prés Les reflets du Lac Lille Loos Fives Cail Babcock Parc de la Blanchisserie Site Danon Face Novotel Green Way Palais Morisson Lomme SI Energie Tournebride Cœur de Ville Parc Rivéo Site Rhodia Le Recueil Parc de la Cimaise Pirano Campus Véolia Roubaix Parc Europe Parc de la Cessoie Parc des 7 lieues Le Château Blanc Buisness park Wattrelos Armentières Aubers Ilot Gare Indoor Park Parc de la Marque Parc Tertiaire du Haut Touquet Les grands moulins de Paris Ecopark V Alhena TG Altaïr Triangle Hydraulique Tourcoing Comines N Lens Km OFFRE LIVRÉE DISPONIBLE OU PROGRAMMÉE EN BUREAUX NEUFS HORS DES PÔLES D EXCELLENCE Limites administratives Livrée et encore disponible Arrivant sur le marché à court ou moyen terme et encore disponible (Bureaux en cours de construction ou PC déposé ou obtenu) En projet ou en attente (en m² de SHON) Frontière Limite de l'arrondissement Limite communale Août L offre de bureaux dans la métropole lilloise Source : Adulm 0 Ostricourt

13 De nombreux projets hors pôles d excellence Un recensement des différents projets hors pôles d excellence dans l arrondissement a également été mené entre avril et juin Ce recensement n est sans doute pas exhaustif mais il permet d identifier et de localiser une grande part des opérations programmées pour les prochaines années. Il a été établi grâce à des rencontres avec les commercialisateurs et promoteurs ainsi qu avec les services des mairies et de la Communauté Urbaine. Les données recueillies permettent de différencier les opérations déjà livrées offrant encore des disponibilités et les opérations programmées : en cours de construction, dont le permis a été obtenu, dont le permis a été déposé, en projet ou en attente. Les opérations livrées de bureaux neufs hors des pôles d excellence représentent environ m² SHON de disponibilités. Les opérations programmées représentent m² SHON (dont m² déjà précommercialisées). L offre totale disponible, déjà livrée ou programmée pour ces prochaines années, est donc de m² SHON. La réalisation exhaustive de ces opérations représenterait environ 8 ans de commercialisation au rythme observé au cours des dernières années hors pôles d excellence (55,5% de la surface commercialisée de bureaux neufs, soit m² de SHON environ par an). Les surfaces programmées identifiées sont en grande majorité situées dans les secteurs de la «Rocade Nord-Ouest», des «Grands Boulevards», de «Villeneuve d Ascq» et de «Seclin». Elles se répartissent ainsi : 7%, soit m² sont disponibles immédiatement. Il s agit par exemple de l opération en centre-ville du Palais Morisson ou du Parc de la Cimaise à Villeneuve d Ascq. 2%, soit m² sont en cours de construction et ne sont pas encore pré-commercialisés. Ces opérations devraient être livrées ces prochains mois. On peut citer en exemple le Parc des 7 lieues à Roubaix ou l opération Alhena Gare à Tourcoing. 27%, soit m² SHON, correspondent à des opérations dont le permis de construire est accordé ou demandé, ce qui permet la livraison du bâtiment en 18 mois après la décision de construire. Le projet le plus important de cette catégorie est situé sur les anciens terrains de la Voix du Nord achetés par IRD, dans la zone de la Pilaterie à Marcqen-Baroeul : le permis est accordé pour m² SHON. 15%, soit m² sont en attente de décision, en général car ils n ont pas trouvé de promoteur. L exemple le plus significatif est le Parc tertiaire du Mélantois. 49%, soit m², sont à l état de projet. Les opérations les plus importantes se localisent à Saint-André (Site Rhodia), à Lille (Reflets de Lille), à Villeneuve d Ascq (Le Recueil). 11 années de commercialisation dans les projets identifiés Les projets identifiés dans les pôles d excellence ( m² SHON) et hors des pôles d excellence ( m² SHON), représentent ainsi au total plus d un million de m² de SHON, soit au rythme de commercialisation observé de 2002 à 2010, 11 années de commercialisation de bureaux neufs et création de comptes propres. Offre livrée disponible ou programmée en bureaux neufs hors des pôles d excellence (en m² SHON) Source : ADU, juin Secteur Lille Secteur Roubaix Secteur Rocade Nord Ouest Secteur Grands Boulevards Secteur Tourcoing Secteur Villeneuve d Ascq Secteur Seclin Livrée et disponible SHON disponible arrivant sur le marché à court terme SHON en projet L offre de bureaux dans la métropole lilloise 11

14 Tourcoing Villeneuve d'ascq Ancienne Station Shell Lille Quebecor Loos Aubers Plaine de la Motte Pic au Vent Courbillon Zone de l'epinoy Reconvertion du site Eiffage Saint Sauveur Marais Délivrance Terrain Nortene Port de Lille Clinique du Parc Siège Transpole Garage Renault Lomme Tournebride Roubaix Site Neu Gare de la Madeleine Porte des Anglais Eurolys 3 Site de la Lainière/ Peignage-Amédée Site de Daxon Movitex Pavé Stratégique Armentières Wattrelos Friche Desurmont V TG Le Labo Comines Halluin Valorparc Cavale Rouge TGV ZA Seclin La Bassée Templeuve Mouchin Pont-àMarcq Annoeullin N Lens Km SITES SUSCEPTIBLES D'ACCUEILLIR DES OPÉRATIONS TERTIAIRES Ces sites ont été évoqués lors de rencontres avec les professionnels de l'immobilier. La plupart d'entr'eux ont fait l'objet d'études comprenant des programmes tertiaires d'importance variable. Mais certains sites n'ont pas fait l'objet d'études précises et leur vocation tertiaire n'est pas confirmée, parfois pas souhaitée, par Lille Métropole Communauté urbaine. Limites administratives Frontière Limite de l'arrondissement Limite communale Août L offre de bureaux dans la métropole lilloise Source : Adulm 0 Ostricourt

15 D autres projets à l étude Au-delà des opérations évoquées page 10, d autres projets de construction de locaux tertiaires font l objet de réflexions plus ou moins avancées. Ces réflexions concernent la densification ou l extension de certains pôles d excellence métropolitains : Une extension de 65 ha du pôle Eurasanté, en partie destinée à des bureaux, est à l étude ; Un projet de densification d Euralille est en cours d approfondissement. Ce projet «Euralille 3000» prévoit la création d environ m² SHON supplémentaires de bureaux. De nouvelles surfaces pourraient également être implantées sur les terrains de la gare Saint-Sauveur, dont les études de programmation sont à lancer ; 80 nouveaux hectares d espaces urbains à requalifier pourraient constituer une seconde phase du pôle d excellence Euratechnologies. En outre, une trentaine d autres sites figurés sur la carte ci-contre pourraient accueillir de nouvelles implantations tertiaires. Ces sites ont été évoqués lors de rencontres avec les professionnels de l immobilier. La plupart d entr eux ont fait l objet d études comprenant des programmes tertiaires d importance variable. Mais certains sites n ont pas fait l objet d études précises et leur vocation tertiaire n est pas confirmée, parfois pas souhaitée, par Lille Métropole Communauté urbaine. La surface de bureaux qui y sera programmée ne peut donc pas être déterminée aujourd hui. Elle pourrait être conséquente, compte tenu des emprises concernées, notamment sur certains sites parmi lesquels figure Tournebride à Capinghem. L offre de bureaux dans la métropole lilloise 13

16 Quels besoins à l horizon 2030? Les projets identifiés doivent être rapprochés des besoins de locaux tertiaires à l horizon 2030, c est-à-dire à l échéance du SCOT en cours d élaboration. Estimation rapide par prolongation des tendances Cet exercice peut être effectué de façon très approximative en s appuyant sur la prolongation des tendances récentes observées entre Les besoins se situeraient ainsi autour de m² SHON commercialisés annuellement. L estimation basse pourrait correspondre à m² SHON par an, niveau des années de crise ; l estimation haute à m² niveau de l année 2007, la meilleure année de la décennie. Les besoins pour représenteraient ainsi 1,6 à 2.2 millions de m² SHON de bureaux. Les projets identifiés et quantifiés (1,1 millions de m² au total) couvriraient 10 à 13 années de commercialisation. Les besoins complémentaires à l horizon 2030 se monteraient entre 0,5 et 1,1 millions de m² SHON, à accueillir dans les «autres projets à l étude» mentionnés précédemment, mais aussi pour partie, dans d autres opérations diffuses dans le tissu urbain de la métropole. Hypothèses d évolution du marché de bureaux Hypothèses par rapport à la période Fléchissement Stabilité Croissance Période de Référence Années Moyenne Estimation annuelle des besoins en bureaux (m² SHON) Estimation annuelle 20 ans (horizon 2030) 1.6 millions 1.8 millions 2.2 millions Nombre d années de commercialisation dans les projets quantifiés 13 ans 11 ans 10 ans Impact des évolutions sociétales et urbanistiques Différentes tendances sont susceptibles de venir influencer à la hausse ou à la baisse la demande future de bureaux. Facteurs d évolution à la hausse L attractivité de la métropole, sa capacité à attirer les entreprises est un facteur de renforcement futur des besoins. L image de la métropole lilloise a profondément changé ces dernières décennies. Elle a développé sa renommée nationale et européenne, grâce à ses atouts comme lieu de vie et comme site d implantation pour les entreprises. Les actions publiques sur le logement, la culture et l innovation ont été des éléments essentiels pour l accueil de nouvelles entreprises soucieuses du cadre de vie de leurs salariés. La métropole lilloise a su en outre mettre en avant sa très bonne accessibilité et le prix attractif de son foncier. La métropole a d ailleurs prouvé qu elle pouvait être une très bonne opportunité pour des entreprises prêtes à quitter la région parisienne, comme Bayer Schering Pharma. Ce renforcement d attractivité, s il s amplifie, aura un impact positif sur l emploi et donc sur les besoins en immobilier de bureaux. Les mesures issues du Grenelle de l Environnement, qui obligent à construire des bâtiments basse consommation, vont créer ces prochaines années une offre en immobilier de bureaux de qualité sur le territoire. Ainsi, à partir du 28 octobre 2011, les bâtiments neufs du secteur tertiaire devront respecter la réglementation thermique 2012, qui a pour objectif de limiter la consommation d énergie primaire des bâtiments neufs à un maximum de 60 kwhep/(m²/an) dans le Nord. A l horizon 2020, le Schéma Régional Climat Air Energie, en cours de mise au point, envisage que tous les bâtiments neufs soient à énergie positive, c est-à-dire qu ils produisent plus d énergie à partir de sources renouvelables qu ils en consomment. La volonté d acquérir de nouveaux locaux plus respectueux de l environnement pourra donc susciter une demande accrue de bureaux neufs. Mais elle risque simultanément de contribuer au développement d une offre de seconde main de moins en moins adaptée qui nécessitera des transformations importantes, voire des reconversions vers d autres fonctions. Facteurs de limitation Ces dernières décennies, la répartition des emplois dans les différents secteurs d activités économiques s est profondément modifiée. En l espace de 40 ans, la part des emplois dans le secteur tertiaire a doublé alors que le secteur industriel a perdu 60% de ses effectifs. Si une part de ces nouveaux emplois tertiaires a résulté de l externalisation de nombreux services internes aux industries (comptabilité, gestion ), la part de l emploi purement tertiaire a fortement augmenté. Dans l arrondissement de Lille, ce sont aujourd hui huit actifs sur dix qui travaillent dans le secteur tertiaire. Il est possible qu à l avenir cette part tertiaire se renforce encore mais il est probable que cette évolution soit plus limitée que par le passé. Dans ce contexte, l évolution de la structure de l emploi devrait être moins génératrice de demande de bureaux. Les soucis des entreprises et administrations de rationalisation et d économie devraient amener à une diminution de la surface moyenne occupée par emploi. A titre d exemple la politique gouvernementale vise à atteindre d ici 2012, un ratio moyen d occupation des surfaces de 12 m² par fonctionnaire (contre actuellement 15 m² environ dans les administrations centrales et 18 m² en province), ce qui pourrait également limiter les besoins en bureaux. Enfin, d autres évolutions comme l augmentation du télétravail ou du coworking (partage de locaux et de matériel par différents utilisateurs) pourraient limiter la création de nouvelles surfaces de bureaux. La France a aujourd hui l un des taux de télétravailleurs les plus bas d Europe : 9% des salariés, alors qu ils sont plus de 30% en Finlande et en Suède, et 18% en moyenne en Europe. Aux Etats-Unis, ce taux dépasserait également les 30%. Les impacts de ces différentes évolutions sur la demande restent cependant très difficiles à quantifier. Ils pourraient faire l objet de différentes simulations qui n ont pas été effectuées dans le cadre de la présente étude. 14 L offre de bureaux dans la métropole lilloise

17 CONCLUSION Le travail effectué de recensement des capacités d accueil de bureaux montre que les besoins à court et moyen terme paraissent pouvoir être satisfaits sans grandes difficultés dans les opérations engagées, notamment les pôles d excellence et les opérations programmées, si l on se fonde sur les volumes de réalisations envisagés. A plus long terme, à l horizon du SCOT, différents sites de projets apparaissent également susceptibles de répondre à la demande telle qu elle a été sommairement estimée ici, par prolongation des tendances. Mais les aléas sont plus importants tant sur les besoins que sur la programmation tertiaire des sites. Les évaluations de la demande et de l offre prévisible devront donc être suivies dans le temps pour s assurer de leur cohérence. Ce résultat global confirme celui de la première étude de ce type, menée par l Agence en 2008, qui soulignait l importance du potentiel de bureaux réalisable dans l ensemble des opérations engagées et surtout prévues et envisagées, à des termes plus ou moins rapprochés. Pour respecter les objectifs de renouvellement urbain, d économie d espace et de ville intense mis en avant par les élus et repris dans le diagnostic du SCOT, il apparait nécessaire de gérer de façon sélective le développement des futures opérations tertiaires. Lille Métropole Communauté urbaine a retenu, dans ce but, des principes de localisation prioritaire : dans les pôles d excellence et dans les grands centres urbains desservis par les transports en commun lourds pour le tertiaire supérieur ; en cœur de ville pour le tertiaire plus standard ; dans les parcs d activités de la périphérie pour les bureaux liés à des locaux mixtes. Le Schéma de Cohérence Territoriale devra mettre en œuvre ces objectifs et leurs principes d application, à travers notamment : la réaffirmation du rôle des pôles d excellence ; la définition des implantations des futures opérations tertiaires, appuyée en particulier sur leur accessibilité par les transports en commun ; l indication de mesures favorables à la densité, dans le respect des caractéristiques des différents lieux d implantation ; la mise en place d un mode de gestion progressive, dans le temps, de ces capacités de réalisation afin de s adapter à la réalité des évolutions urbaines à venir. Tous ces thèmes seront au cœur de l élaboration du Projet d Aménagement et de Développement Durable du SCOT qui devra s efforcer de concilier renforcement de l attractivité économique du territoire et fabrication d une éco-métropole. L offre de bureaux dans la métropole lilloise 15

18

19 Directeur de publication : Nathan STARKMAN Responsable de l édition : Chantal DELAHOUTRE Rédaction : Jeanne KOSTRZ Cartographie : Eric HERREMAN, Madjid SENDID Photo : Danièle LEBLOND Mise en page : Jean-François BREITENBACH Reprographie : AD Concept Remerciements aux personnes et aux structures rencontrées dans le cadre de ce travail : Les services Aménagement et Habitat et Développement Economique de Lille Métropole Communauté Urbaine ; l Observatoire des Bureaux de la Chambre de Commerce et d Industrie du Grand Lille ; les Sociétés d Economie Mixte Euralille, Haute Borne, Ville Renouvelée et SORELI, ainsi que le GIE Eurasanté ; les Directions du développement économique ou de l Urbanisme des villes de Lille, Tourcoing, Roubaix, Villeneuve d Ascq, Marcq-en-Baroeul, Mons-en-Baroeul, Wasquehal, La Madeleine, Armentières ; les sociétés de conseils en immobilier d entreprises Arthur Loyd, CB Richard Ellis, BNP Paribas Real Estate et Tostain Laffineur ; les promoteurs Nacarat, Bouygues Immobilier, Kieken Immobilier Construction, Projectim, Eiffage, Synergie Park, Polygone, pour leur contribution indispensable à la réalisation de cette étude.

20 Espace International 299, Boulevard de LEEDS EURALILLE T. : (33) F. : (33)

LES BUREAUX EN COMPTE PROPRE DANS LA METROPOLE LILLOISE

LES BUREAUX EN COMPTE PROPRE DANS LA METROPOLE LILLOISE LES BUREAUX EN COMPTE PROPRE DANS LA METROPOLE LILLOISE BILAN DE L ANNEE 2014 L Observatoire des Bureaux de Lille Métropole L Observatoire des Bureaux existe depuis 1975. Il fut créé à l initiative de

Plus en détail

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Agence d Urbanisme et d Aménagement du Territoire Toulouse Aire Urbaine OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Décembre 2003

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

LILLE MÉTROPOLE. 4 ème trimestre. 2013 Chiffres-clés. Bureaux 1ER RÉSEAU PARTENAIRE

LILLE MÉTROPOLE. 4 ème trimestre. 2013 Chiffres-clés. Bureaux 1ER RÉSEAU PARTENAIRE MÉTROPOLE ème trimestre 03 Chiffres-clés Bureaux ER RÉSEAU PARTENAIRE LE MARCHÉ DE LA TRANSACTION Arthur Loyd er réseau national en immobilier d entreprise Analyse des transactions conclues au Transactions

Plus en détail

L'immobilier d'entreprise

L'immobilier d'entreprise DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE OMIQUE EN PARTENARIAT A R A T AVEC LA CCI C DE BÉTHUNE OCTOBRE 2008 NUMÉRO 2 L'immobilier d'entreprise La CCI et l AULAB ont réalisé une étude chiffrée du marché de l immobilier

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

L emploi salarié associatif dans l arrondissement de Lille en 2007

L emploi salarié associatif dans l arrondissement de Lille en 2007 L emploi salarié associatif dans l arrondissement de Lille en 2007 SOMMAIRE Introduction... 5 Méthodologie... 6 Le paysage associatif dans l arrondissement de Lille... 7 Le secteur «Santé et action sociale»...

Plus en détail

Lille Métropole : Gestion du trafic et des infrastructures au sein des agglomérations

Lille Métropole : Gestion du trafic et des infrastructures au sein des agglomérations Gestion du trafic et des infrastructures au sein des agglomérations Lille Métropole : vers un aménagement plus durable de la ville et des réseaux de transport AIPCR Auditorium Ascom, Belpstrasse 37, BERN

Plus en détail

MARQUETTE-LEZ-LILLE / SAINT ANDRÉ-LEZ-LILLE PROJET DE REQUALIFICATION DU GRAND RHODIA

MARQUETTE-LEZ-LILLE / SAINT ANDRÉ-LEZ-LILLE PROJET DE REQUALIFICATION DU GRAND RHODIA PÔLE AMÉNAGEMENT ET HABITAT DOSSIER DE PRESENTATION MARQUETTE-LEZ-LILLE / SAINT ANDRÉ-LEZ-LILLE PROJET DE REQUALIFICATION DU GRAND RHODIA Développement Urbain & Grands Projets Espace Naturel & Urbain Un

Plus en détail

GUIDE COMMERCE MARS 2013

GUIDE COMMERCE MARS 2013 MARS 2013 GUIDE COMMERCE GUIDE COMMERCE SOMMAIRE... 1 PREAMBULE : STATUT DU DOCUMENT... 3 OBJECTIF 1 : RAPPROCHER LES LIEUX DE CONSOMMATION DES LIEUX D HABITAT... 5 OBJECTIF 2 : REEQUILIBRER LA REPARTITION

Plus en détail

Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 2012. Accelerating success.

Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 2012. Accelerating success. Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 212 Accelerating success. 212 TABLEAU DE BORD STRASBOURG SOMMAIRE CHIFFRES-CLÉS Chiffres-clés et Tendances p. 2 Parc de Bureaux 3 millions de m² Demande

Plus en détail

Faire du stationnement un levier de la politique des déplacements : le cas de la Métropole Européenne de Lille

Faire du stationnement un levier de la politique des déplacements : le cas de la Métropole Européenne de Lille POLE DÉPLACEMENTS ET ACCESSIBILITÉ Faire du stationnement un levier de la politique des déplacements : le cas de la Métropole Européenne de Lille Atelier Cohérence urbanisme et transports AdCF-IFSTTAR,

Plus en détail

Tour Mercure ROUBAIX - TOURCOING MÉTROPOLE LILLOISE (59)

Tour Mercure ROUBAIX - TOURCOING MÉTROPOLE LILLOISE (59) Tour Mercure ROUBAIX - TOURCOING MÉTROPOLE LILLOISE (59) Donnez de la hauteur à votre activité dans un immeuble indépendant à usage de bureaux, situé au cœur de la métropole lilloise, à la croisée des

Plus en détail

Michel François DELANNOY Maire de Tourcoing Premier Vice-Président de Lille Métropole, délégué à la Gouvernance et au Développement

Michel François DELANNOY Maire de Tourcoing Premier Vice-Président de Lille Métropole, délégué à la Gouvernance et au Développement Faire le pari de l aménagement économique du 21 ème siècle, au nom du développement durable, de la compétitivité du territoire et dans l intérêt des entreprises et des salariés métropolitains. Lille Métropole

Plus en détail

Les entrepôts de stockage

Les entrepôts de stockage Direction Régionale de l Equipement Déplacements Transports Les entrepôts de stockage en Midi-Pyrénées depuis 25 ans septembre 2007 Introduction : De plus en plus d acteurs économiques ou politiques mesurent

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2014 Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées I. Pourquoi la fibre optique? II. Rappel du projet III. Calendrier de déploiement de la fibre

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Communiqué de presse Paris, 15 février 2010 CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Activité commerciale 2009 très soutenue dans toutes les classes d actifs Maintien du chiffre d affaires à hauteur

Plus en détail

3 ème CHIFFRES CLÉS BUREAUX LILLE MÉTROPOLE 1 ER RÉSEAU PARTENAIRE ARTHUR-LOYD-LILLE.COM TRIMESTRE

3 ème CHIFFRES CLÉS BUREAUX LILLE MÉTROPOLE 1 ER RÉSEAU PARTENAIRE ARTHUR-LOYD-LILLE.COM TRIMESTRE CONSEIL LILLE MÉTROPOLE CHIFFRES CLÉS BUREAUX 3 ème TRIMESTRE 015 GRAND ANGLE 6 450 m divisibles à l entrée d Euralille 1 ER RÉSEAU PARTENAIRE ARTHURLOYDLILLE.COM A R THUR LOY D 1ER RÉSEAU NATIONAL L analyse

Plus en détail

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE LA DEFENSE / SEINE ARCHE Le périmètre d intervention de l EPAD créé en 1958, est devenu périmètre d Opération d Intérêt National en 1983. Celui-ci a été scindé en deux le 19 décembre 2000 entre d une part

Plus en détail

Le marché des bureaux dans le pays de Lorient en 2013

Le marché des bureaux dans le pays de Lorient en 2013 n 65 juin 2014 Le marché des bureaux dans le pays de Lorient en 2013 Observatoire n 4 Contact : Gilles Poupard 02 97 12 06 31 Sommaire Rappel de la démarche 5 Principaux résultats 2013 7 1. Le marché des

Plus en détail

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SUR LE POLE ECONOMIQUE OUEST DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012 Avril 2013 TECHLID L Espace EDEL-Ouest - 185, allée des Cyprès 69760 Limonest : 04 72 17 03 33

Plus en détail

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Bureaux Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Cet observatoire dresse un bilan rapide de l année écoulée et permet de mettre en évidence les tendances de l année 2015. L offre neuve est désormais

Plus en détail

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

LILLE MÉTROPOLE BUREAUX

LILLE MÉTROPOLE BUREAUX CONSEIL MÉTROPOLE CHIFFRES CLÉS BUREAUX ème TRIMESTRE 015 ARTEPARC - Lesquin - 1 er bâtiment inauguré en juillet Parc tertiaire 3 ème génération qui proposera à termes bâtiments et 44 000 m de bureaux

Plus en détail

A-QU EST-CE QUE L ORIE? Intervention ADI

A-QU EST-CE QUE L ORIE? Intervention ADI A-QU EST-CE QUE L ORIE? 1 A-QU EST-CE QUE L ORIE? Observatoire Régional de l Immobilier d Entreprise en Ile-de-France créé en 1986 dans un contexte de tertiarisation de l économie ; Pour accompagner les

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan. Conjoncture & environnement financier 2013/2014 AGGLOMÉRATION LYONNAISE 30 janvier 2013 FNAIM Entreprises : 15 cabinets à votre service 1 MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉ Présenté par : Jean-Pascal

Plus en détail

CLERMONT - FERRAND SAINT - JEAN. L entre - deux villes

CLERMONT - FERRAND SAINT - JEAN. L entre - deux villes CLERMONT - FERRAND SAINT - JEAN L entre - deux villes Clermont-Ferrand/Saint-Jean 20 L entre deux villes Site inscrit dans l ÉcoCité Clermont métropole Population : 143 000 hab. (ville) ; 290 000 hab.

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

Le Caducée. Résidence Etudiante et Jeunes Actifs

Le Caducée. Résidence Etudiante et Jeunes Actifs Le Caducée Résidence Etudiante et Jeunes Actifs Présentation de Tours 3 Présentation du programme 6 Terrain et environnement 9 Situation 10 Tours est une cité dont la préservation du patrimoine est une

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

Monsieur le Ministre, Monsieur le Maire, Monsieur le Président du Comité National Tchèque, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Ministre, Monsieur le Maire, Monsieur le Président du Comité National Tchèque, Mesdames, Messieurs, Monsieur le Ministre, Monsieur le Maire, Monsieur le Président du Comité National Tchèque, Mesdames, Messieurs, En tant que Président du Club HLM International, je tiens tout d abord à vous remercier pour

Plus en détail

MARSEILLE Le modèle de ville durable méditerranéenne du futur

MARSEILLE Le modèle de ville durable méditerranéenne du futur MARSEILLE Le modèle de ville durable méditerranéenne du futur 1 UNE OPÉRATION D INTERET NATIONAL A MARSEILLE Une Opération d Intérêt National dans la 2 ème Portée par un établissement public de l Etat

Plus en détail

et de l Artisanat de Saint-André

et de l Artisanat de Saint-André Ville de Saint-André-Lez-Lille U n i on C o mmerc i a l e & A rt i s a n a l e D e S a i n t - An d ré Charte de Développement du Commerce et de l Artisanat de Saint-André CHARTE DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL

Plus en détail

L IMMOBILIER PROFESSIONNEL EN MÉTROPOLE LILLOISE. Immo DesPros PÉRENCHIES

L IMMOBILIER PROFESSIONNEL EN MÉTROPOLE LILLOISE. Immo DesPros PÉRENCHIES L IMMOBILIER PROFESSIONNEL EN MÉTROPOLE LILLOISE La revue Immo DesPros SÉLECTION 1 er semestre 2013 EXCLUSIVITÉ BONDUES RAVENNES-LES-FRANCS LOCATION de 500 à 1.685 m 2 632 Positionné à l entrée du nouveau

Plus en détail

4, Cours Sablon BP 351 63009 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 Tél. 04 73 42 40 00 Fax. 04 73 42 40 01 cee@expansion63.com www.expansion63.

4, Cours Sablon BP 351 63009 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 Tél. 04 73 42 40 00 Fax. 04 73 42 40 01 cee@expansion63.com www.expansion63. 4, Cours Sablon BP 351 63009 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 Tél. 04 73 42 40 00 Fax. 04 73 42 40 01 cee@expansion63.com www.expansion63.com Dossier de presse 5 juillet 2011 Signature de la Charte d utilisation

Plus en détail

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme 2 3 Situé dans la vallée de la Seine, à moins de trois kilomètres au sud de Paris, desservi aujourd hui par les RER C et D, l autoroute A 86 et demain par le réseau du Grand Paris Express, le territoire

Plus en détail

Etude de prospective énergétique de Lille MétropoleM

Etude de prospective énergétique de Lille MétropoleM Etude de prospective énergétique de Lille MétropoleM PIVER 26 mai 2011 ADEME.J... L étude Armentières Lille Ostricourt Tourcoing Roubaix Templeuve Arrondissement de Lille 124 communes 1 200 000 habitants

Plus en détail

Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation

Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation VILLE DE NEUILLY-SUR-MARNE Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation 3.2. Pôles de développement métropolitain : Des centralités à densifier et conforter Approuvé par délibération

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9. Madame, Monsieur,

STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9. Madame, Monsieur, STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9 2015-006/GD/GL/CL Créteil, le 8 janvier 2015 Département Projets de territoire et collectivités Affaire suivie par Catherine LAINE et Raphaël

Plus en détail

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique Point d étape Une feuille de route initiale Un enjeu économique : - créer un centre d affaires européen (tertiaire supérieur) - faire un effet levier

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

Réunion du 30 septembre 2014 Actualités de Nantes Atlantique

Réunion du 30 septembre 2014 Actualités de Nantes Atlantique Réunion du 30 septembre 2014 Actualités de Nantes Atlantique 1 Transfert de Nantes Atlantique et perspectives de développement urbain pour le Sud Loire Eléments présentés dans le cadre de la Commission

Plus en détail

Résidence. Gauthier de Lille. Ronchin Nord-Pas-de-Calais

Résidence. Gauthier de Lille. Ronchin Nord-Pas-de-Calais Résidence Gauthier de Lille Ronchin Nord-Pas-de-Calais Le Nord-Pas-de-Calais Un subtil mélange entre dynamisme et bien-vivre Bercé par les flots de la Côte d Opale, le Nord-Pas-de-Calais s est construit

Plus en détail

Grenelle Environnement

Grenelle Environnement Grenelle Environnement Convention d engagements pour l accélération de la construction de «Bâtiments Basse Consommation» (BBC) Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre d Etat, ministre

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires. REQUALIFIER ET SPECIFIER LES ZONES ET LES SERVICES ASSOCIES

Plus en détail

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92)

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92) à Bois-Colombes (92) Opération certifiée phase 1 à 4 du SMO Marie Catherine BARIGAULT : Directrice des Services Techniques, Ville de Bois Colombes Skander MEZGAR : Responsable Technique, Montage & Aménagement

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE Bases de données Besoin de suivre en permanence l évolution de votre marché? OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE GROUPE DE RECHERCHE SUR L'ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION ET DE L'AMENAGEMENT L information

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

Evolution du coût de l énergie

Evolution du coût de l énergie 1 Sébastien Kraft / Pierre Guilpain Kovalence/ Symbioz s.kraft@kovalence.fr/ p.guilpain@symbioz-energie.fr 2 passées Evolution du coût de l énergie 3 Evolution Evolution Prix complet pour 100 kwh moyenne

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Colloque Ile-de-France Libérer du foncier : un geste solidaire en faveur du logement au Conseil Régional d Ile-de-France

Plus en détail

Notre Société. Informations Administratives

Notre Société. Informations Administratives Notre Société Créée en 2011, Eurafibre est une filiale de la société Avenir Télématique, spécialisée en hébergement et infogérance depuis plus de 26 ans. Eurafibre est spécialisée dans l étude, le déploiement,

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

CHARTE D URBANISME COMMERCIAL ENTRE BREST METROPOLE OCEANE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE BREST

CHARTE D URBANISME COMMERCIAL ENTRE BREST METROPOLE OCEANE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE BREST CHARTE D URBANISME COMMERCIAL ENTRE BREST METROPOLE OCEANE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE BREST LA CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DU FINISTERE REVISION DE JUIN 2006 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION...

Plus en détail

ZAC «QUARTIER DE LA MAIRIE»

ZAC «QUARTIER DE LA MAIRIE» COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX COMMUNE DE BEGLES AQUITANIS ZAC «QUARTIER DE LA MAIRIE» RAPPORT DE PRÉSENTATION 1/6 ZAC QUARTIER DE LA MAIRIE RAPPORT DE PRESENTATION JANVIER 2013 1 PREAMBULE 1.1 Rappel

Plus en détail

La situation géographique

La situation géographique vous présente La situation géographique BRUXELLES Venir à Douai Une situation stratégique au carrefour des grandes voies de communication : Autoroutes Gares TGV Aéroports Ports PARIS DOUAI LILLE Aéroport

Plus en détail

Réseau des Opérateurs et Aménageurs Urbains de la Ville Méditerranéenne Durable Un projet urbain moteur de la Métropole.

Réseau des Opérateurs et Aménageurs Urbains de la Ville Méditerranéenne Durable Un projet urbain moteur de la Métropole. Réseau des Opérateurs et Aménageurs Urbains de la Ville Méditerranéenne Durable Un projet urbain moteur de la Métropole 22 octobre 2014 UNE OPERATION DE DEVELOPPEMENT AU CŒUR DE LA METROPOLE Salon Aix

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Nouvelles tendances de localisation de population et des activités sur le territoire I - Artisanat et territoire 1. Les artisans sont présents sur tout le

Plus en détail

2 Scénario 2 : «Les polarités fonctionnelles organisent le territoire»

2 Scénario 2 : «Les polarités fonctionnelles organisent le territoire» 2 Scénario 2 : «Les polarités fonctionnelles organisent le territoire» Le scénario de polarités fonctionnelles demeure inscrit dans une perspective d évolution démographique soumise à l accueil d activités

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles I- LE PARC DES EXPOSITIONS AUJOURD HUI Bien positionné sur les classements internationaux, Paris est une destination phare du tourisme d affaires au niveau

Plus en détail

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe.

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. L économie de la connaissance et l industrie : au cœur de la stratégie de développement économique de MPM

Plus en détail

Les Ateliers de la Fabrique. Mercredi 20 novembre 2013

Les Ateliers de la Fabrique. Mercredi 20 novembre 2013 Les Ateliers de la Fabrique Mercredi 20 novembre 2013 Les projets urbains comparés LILLE TURIN MARSEILLE LILLE EURALILLE Population Ville 226 000 habitants (Toulouse : 440 000) Agglomération 1 016 000

Plus en détail

Décisions du Bureau du 16 novembre 2015

Décisions du Bureau du 16 novembre 2015 Mardi 17 novembre 2015 Décisions du Bureau du 16 novembre 2015 Les élus du Bureau de la Métropole Rouen Normandie se sont réunis hier soir, lundi 16 novembre. Les délibérations prises par les élus confirment

Plus en détail

Projet de création d hôtel Zone Industrielle de l Omois (Château- Thierry) Mai 2008

Projet de création d hôtel Zone Industrielle de l Omois (Château- Thierry) Mai 2008 Projet de création d hôtel Zone Industrielle de l Omois (Château- Thierry) Mai 2008 Sommaire 1. Contexte géographique et économique 2. Marché hôtelier de l Aisne 3. Analyse du site 4. Hypothèses de développement

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7 plu modification n 7 classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative NOTICE EXPLICATIVE Ouverture à l urbanisation d une partie de la zone 2AUe des Commandières (Classement en zone

Plus en détail

4. Justification du choix de la ZACC

4. Justification du choix de la ZACC 4. 4. JUSTIFICATION DU CHOIX DE LA ZACC... 95 4.1. ANALYSE DES ZONES A AMENAGEMENT COMMUNAL CONCERTE (ZACC)... 95 4.1.1. Les ZACC sur l ensemble de l entité de Namur... 95 4.1.2. Les ZACC reprises en zones

Plus en détail

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISMED

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISMED COMMUNE DE CHARBONNIÈRES RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISMED RÉUNION PUBLIQUE Le 25 Février 2010 P. GAUDIN Paysagiste d.p.l.g. - R. BENOIT Architecte d.p.l.g. - D. GOUIN Architecte d intérieur Membres

Plus en détail

Dynamiques économiques et spatiales

Dynamiques économiques et spatiales [ Marchés de l immobilier de bureaux Nantes - Métropole ] Dynamiques économiques et spatiales Nantes Métropole - communauté urbaine CINA - Club immobilier Nantes Atlantique AURAN - Agence d urbanisme de

Plus en détail

amur La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé promotion 2012-2013 Directeur d étude Partenaire

amur La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé promotion 2012-2013 Directeur d étude Partenaire amur promotion 2012-2013 La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé Partenaire Equipe Projet Laure Bellon-Serre Marie Chevillotte Clément Javouret Pierre Le Moual

Plus en détail

Sauveterre-de-Guyenne. Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire. PLU Phase 1 - diagnostic

Sauveterre-de-Guyenne. Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire. PLU Phase 1 - diagnostic SauveterredeGuyenne Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire PLU Phase 1 diagnostic Agglomération bordelaise Libourne CastillonlaBataille SteFoylaGrande Bergerac SauveterredeGuyenne

Plus en détail

Observatoire du développement durable

Observatoire du développement durable Observatoire du développement durable Volet économique décembre 2009 2 AGENDA 21 VOLET SOCIAL éditorial Le Grand Lyon a voulu se doter d un observatoire du développement durable articulé autour d un volet

Plus en détail

- BEAUCOURT ANALYSE DE LA CONSOMMATION DES ESPACES NATURELS, AGRICOLES ET FORESTIERS

- BEAUCOURT ANALYSE DE LA CONSOMMATION DES ESPACES NATURELS, AGRICOLES ET FORESTIERS - BEAUCOURT ANALYSE DE LA CONSOMMATION DES ESPACES NATURELS, AGRICOLES ET FORESTIERS 1. Évolution de la tache urbaine Cette analyse est basée sur le travail réalisé par la Direction Régionale de l Environnement,

Plus en détail

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd)

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015 Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) 1. Le rôle du Padd dans le Schéma de cohérence territoriale 2.

Plus en détail

DES BUREAUX DES LOGEMENTS DES SERVICES DE L ACTIVITÉ DES TRANSPORTS

DES BUREAUX DES LOGEMENTS DES SERVICES DE L ACTIVITÉ DES TRANSPORTS LE TERRITOIRE QUI DÉCOLLE à 7kms de Paris DES BUREAUX DES LOGEMENTS DES SERVICES DE L ACTIVITÉ DES TRANSPORTS UNE LOCALISATION STRATÉGIQUE PROXIMITÉ AVEC PARIS ET LES CENTRES D AFFAIRES ET DE DÉCISIONS

Plus en détail

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013 Lauréat du DUA février 2011 Z.A.C Cœur de Ville Créer un centre-ville pour tous Horizon > 2013 Périmètre de la ZAC Cœur de Ville 2 Rappel des objectifs de la ZAC CŒUR DE VILLE Renforcer le Cœur de Ville

Plus en détail

Evaluation du gisement Bimby en Ile-de-France

Evaluation du gisement Bimby en Ile-de-France Evaluation du gisement Bimby en Ile-de-France 1,4 millions 73% 21% 6% de maisons Logements en Ile-de-France 2007 individuelles en Ile-de-France 64% 28% 8% Sources: Insee, RP2008 exploitation principale

Plus en détail

des parcs d activités économiques du Val d Orge Atlasdes parcs d activités

des parcs d activités économiques du Val d Orge Atlasdes parcs d activités Atlasdes parcs d activités des parcs d activités économiques du Val d Orge 2011 2012 Sainte-Geneviève-des-Bois l Brétigny-sur-Orge l Saint-Michel-sur-Orge l Morsang-sur-Orge l Fleury-Mérogis Villemoisson-sur-Orge

Plus en détail

Sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie Grand Lille.

Sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie Grand Lille. 2014-15 Séance du 11 juin 2014 AVIS Sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie Grand Lille. Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant le décret n 2006-1267 du 16

Plus en détail

Analyse des sites potentiels pour les futures gares de la LGV PACA. Aire toulonnaise

Analyse des sites potentiels pour les futures gares de la LGV PACA. Aire toulonnaise Groupe de travail «LGV PACA - Analyse fonctionnelle» Réunion du 25 juin 2007 Analyse des sites potentiels pour les futures gares de la LGV PACA Aire toulonnaise 1 L aire toulonnaise : organisation territoriale

Plus en détail

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4 Dossier de presse Sommaire La communauté d agglomération Plaine Commune, terrain d enjeux pour les acquéreurs publics et privés.2 Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3 Les

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Conférence de presse 16 janvier 2013

Conférence de presse 16 janvier 2013 Conférence de presse 16 janvier 2013 Sommaire 1- Les attentes des Français en matière de logement par rapport à leur commune 2- Immoprêt : bilan 2013 et projets 2014 3- Marché : constats 2013 4 - Perspectives

Plus en détail

1 VOLET HABITAT - LOGEMENT. Synthèse du volet Habitat - logement

1 VOLET HABITAT - LOGEMENT. Synthèse du volet Habitat - logement 1 VOLET HABITAT - LOGEMENT Synthèse du volet Habitat - logement 2 VOLET HABITAT - LOGEMENT I / Contexte général... 3 A. Les caractéristiques du parc de logement en France... 3 B. Les caractéristiques du

Plus en détail

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ZAC ATHELIA V à la CIOTAT. Lancement de la commercialisation Vendredi 13 février 2015 à la Ciotat

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ZAC ATHELIA V à la CIOTAT. Lancement de la commercialisation Vendredi 13 février 2015 à la Ciotat Dossier de presse DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ZAC ATHELIA V à la CIOTAT Lancement de la commercialisation Vendredi 13 février 2015 à la Ciotat Contact Presse Marseille Provence Métropole Marie RIONDEL Tél.

Plus en détail

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET Composition du dossier (Arrêté Ministériel du 21 août 2009) Transmis en douze exemplaires ou par voie électronique, plus deux exemplaires supplémentaires par département limitrophe concerné par le projet

Plus en détail

ZAC COTEAUX BEAUCLAIR

ZAC COTEAUX BEAUCLAIR ZAC COTEAUX BEAUCLAIR Bilan de la mise à disposition Décembre 2015 Maître d ouvrage : Ville de ROSNY-SOUS-BOIS - D.G.A. Aménagement Durable Hôtel de ville 20 rue Claude Pernès 93110 ROSNY-SOUS-BOIS Cedex

Plus en détail

Les Jardins de Cybèle. Investir dans une. Résidence médicalisée. l avenir. c est. penser à. EHPAD Pro Santé Margny

Les Jardins de Cybèle. Investir dans une. Résidence médicalisée. l avenir. c est. penser à. EHPAD Pro Santé Margny Les Jardins de Cybèle Investir dans une Résidence médicalisée c est penser à l avenir EHPAD Pro Santé Margny Colisée, 4 ème acteur français du secteur des EHPAD LA FORCE D UN GROUPE Colisée, acteur majeur

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard Sommaire La résidence au cœur d un quartier en plein essor P03 plan d accès à la résidence P04 La résidence et les étudiants

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail