Cinématique des solides

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cinématique des solides"

Transcription

1 Cinématique des solides 1- Positions Définir une position n a un sens que si l on précise par rapport à quoi se réfère cette position. Le référent est un repère ou un solide. Pour définir une position par rapport à un solide on définit la position par rapport à un repère fixe de ce solide Position d un point La position d un point M par rapport à un repère R = (, X, Y, Z ) est : le vecteur OM Dans l espace la position d un point est donc définie par au maximum trois variables (paramètres) car dans l espace un vecteur à trois composantes. Les variables choisies différent suivant les liaisons on a trois types de coordonnées pour préciser la position d un point Coordonnées cartésiennes : Le vecteur position OM et donc la position du point M est défini par ses trois coordonnées dans le repère orthonormé (O, x, y, z ) OM = Om 1 + Om 2 + Om 3 OM = x(t). x + y(t). y + z(t). z Coordonnées polaires ou cylindriques : Le vecteur OM et donc la position du point M est défini l orientation du vecteur X le rayon ρ(t) et l altitude z(t). Avec : OM = Om + mm OM = ρ(t). X + z(t). z ( x, X ) = θ(t) Coordonnées Sphériques : Le vecteur position OM et donc la position du point M est défini l orientation du vecteur et le rayon ρ(t). Avec : Et : OM = ρ(t). ( x, X ) = θ(t) 1.2- Position d un solide ( X, ) = ϕ(t) Cas général La position d un solide par rapport à un repère R = (, X, Y, Z ) sera défini par la position de 3 points fixes de ce solide. Ce qui a priori nous fait 9 variables. Cependant ces points étant fixes par rapports à ce solide on peut définir trois relations. Pour la position d un solide nous avons donc 6 variables indépendantes qui définissent sa position. En général on définit la position d un solide par rapport à un repère ou un solide par : La position d un point de ce solide : L orientation de ce solide : Au maximum trois paramètres Au maximum trois paramètres MPSI - Cinematique des Solides.docx page 1/8

2 Les angles d Euler Dans le cas ou l orientation d un solide peut être absolument quelconque on peut utiliser pour paramétrer la positon angulaire du solide les angles d Euler qui sont : l angle de précession ψ : Angle de rotation autour d un axe vertical fixe. L angle de nutation θ : Angle de rotation autour d un axe horizontal défini par l angle de précession. L angle de rotation propre ϕ : Angle de rotation autour d un axe défini par les angles de précession et de nutation. Ce paramétrage peut être pratique lorsque l on a une liaison rotule. Cependant il n est pas une obligation. Lorsque par exemple, un solide 1 est en liaison pivot par rapport à un solide 2 lui-même en liaison pivot par rapport au solide ; Il est préférable d utiliser les deux angles de rotation autour des axes des liaisons pivot comme paramètres de l orientation du solide Définition de la trajectoire 2- Trajectoire d un point La trajectoire d un point M d un solide 1 par rapport à un solide (ou repère R ) est l ensemble des positions prises par ce point dans le solide ou dans le repère R fixe par rapport au solide. On la note : T M 1/ ou : T M 1/R (où : R est un repère fixe par rapport à 1) Cette trajectoire est donc la courbe décrite au cours du temps par les positions du point M dans le repère R ou un repère fixe par rapport au solide Importance du repère d observation Les caractéristiques de cette courbe dépendent donc du repère par rapport auquel on observe le mouvement. Exemple : Trajectoire d un point de la roue d un véhicule La courbe décrite par un point M fixe par rapport à la roue 2 est : n cercle si on observe le mouvement par rapport au cadre 1 du vélo : T M 2/1 ne cycloïde si on observe le mouvement par rapport au sol : T M 2/ MPSI - Cinematique des Solides.docx page 2/8

3 3.1- Déplacement 3- Vitesse et accélération d un point Déplacement d un point M sur une durée de temps t. Si un point M occupe les positions M et M de la trajectoire T M 1/ au début et à la fin de la période de temps t alors le déplacement du point M sur la période t est le vecteur MM. Ce déplacement dépendant des positions du point M sur la trajectoire T M 1/ ; Ce déplacement dépend donc du repère ou solide par rapport auquel s observe le mouvement Vitesse moyenne La vitesse moyenne d un point M sur une durée t est le déplacement de ce point M divisé par la MM durée t. : V moy = Le déplacement MM étant fonction du repère par rapport auquel on observe t le mouvement ; La vitesse dépend du repère ou solide par rapport auquel on observe le mouvement. Si on observe ce mouvement par rapport à un repère R d origine O ou d un solide sur lequel le point O est fixe, alors : MM = MO + OM = OM OM Donc si on pose : Alors : 3.3- Vitesse instantanée OM = OM OM (variation de la position du point M) OM t V moy = La vitesse instantanée d un point M du solide 1 est la vitesse moyenne du point M sur une période de temps t qui tend vers zéro : V M 1/ = lim OM t t La vitesse instantanée V M 1/ est donc la dérivée par rapport au temps de la position du point M appartenant au solide 1 dans le repère R supposé comme fixe : Conséquence : La vitesse instantané : 3.4- Accélération d un point V M 1/ = d OM MPSI - Cinematique des Solides.docx page 3/8 R V M 1/ est tangente à la trajectoire : T M 1/ L accélération étant la variation de vitesse par rapport au temps on montre que l accélération instantanée Γ M 1/ est donc la dérivée par rapport au temps de la vitesse du point M appartenant au solide 1 dans le repère R supposé comme fixe : Γ M 1/ = dv M 1/ 3.5- Dérivation dans le repère fixe Si x=x(t), y=y(t) et z=z(t) sont les coordonnées du vecteur dans le repère R = (O, X ; Y ; Z ) Alors on a : On en déduit : = x. X + y. Y + z. Z d R = x. X + y. Y + z. Z R

4 3.6- Dérivation dans un repère non fixe Si x=x(t), y=y(t) et z=z(t) sont les coordonnées du vecteur dans le repère R 1 = (O, X 1 ; Y 1 ; Z 1 ) Alors on a : = x. X 1 + y. Y 1 + z. Z 1 On a donc : d R = x. X 1 + y. Y 1 + z. Z 1 + x. d X 1 R + y. d Y 1 R + z. d Z 1 R Or d une part on a : x. X 1 + y. Y 1 + z. Z 1 = d R 1 d X 1 Et d autre part on montre que : x. + y. R + z. R = Ω R R1/R On en déduit donc que : d R = d Y 1 d R 1 + d Z 1 Ω R1/R 3- Différents type de mouvements d un solide 3.1- Définition Le mouvement d un solide 1 par rapport à un solide se définit par la variation des paramètres qui décrivent la position du solide 1 par rapport au solide Mouvement de translation n solide 1 est en mouvement de translation par rapport au solide si et seulement si l orientation de ce solide 1 est constante par rapport au solide (Constante par rapport à un repère R fixe par rapport à ) Pour un mouvement de translation, les paramètres définissant l orientation sont donc des constantes au cours du temps Mouvement de rotation Définition n solide 1 est en mouvement de rotation autour d un axe par rapport au solide si et seulement si la position des points de l axe appartenant au solide 1 est constante par rapport au solide (Constante par rapport à un repère R fixe par rapport à ) Vecteur rotation ou Taux de rotation Si un solide 1 est en rotation autour d un axe par rapport au solide alors on peut définir la position du solide par un angle α entre deux plans dont l intersection est l axe et dont l un est fixe par rapport au solide 1 et l autre fixe par rapport au solide. Alors, le vecteur rotation du solide 1 par rapport au solide est le vecteur : = α. u où : Et : u est un vecteur unitaire porté par l axe α est la dérivée par rapport au temps de l angle α 3.4- Mouvement quelconque Tout mouvement est la composition d un mouvement de rotation et d un mouvement de translation. MPSI - Cinematique des Solides.docx page 4/8 1 u α

5 4.1- Définition 4- Trajectoire, vitesse et accélération pour un mouvement de rotation Si les solides 1 et sont en liaison pivot d axe alors le solide 1 est en rotation d axe par rapport au solide. Caractéristiques du mouvement On peut poser : α = ω : la vitesse angulaire du solide 1 par rapport au solide. C est la dérivée par rapport au temps de l angle α entre deux plans passant par et appartenant à et 1. Γ T Mh 1/ Γ Mh 1/ R M T Mh 1/ V Mh 1/ O M Γ C Mh 1/ O M le projeté du point M sur l axe. On a alors : [O M M] le rayon lié au point M. On note R la distance O M M 4.2- Vecteur rotation Le vecteur rotation du solide 1 par rapport au solide est un vecteur : est parallèle à l axe 4.3- Trajectoires tel que : a pour module : Ω 1/ = α = ω Toutes les trajectoires des points appartenant au solide 1 par rapport au solide : T M 1/ sont : Des cercles : De centre O M De rayon R = O M M D axe Vitesses Les vitesses des points M du solide 1 par rapport au solide sont des vecteurs : V M 1/ est orthogonal au rayon O M M et à l axe de rotation V M 1/ a pour module : V M 1/ = α. R = ω. R V M 1/ tels que : 4.5- Accélérations Toutes les accélérations des points appartenant au solide 1 par rapport au solide : Peuvent être définies par la somme de deux composantes qui sont les accélérations : Γ M 1/ Tangentielle Γ T M 1/ telle que : Γ T M 1/ // V M 1/ Soit Γ T M 1/ O M M De module : Γ T M 1/ = α. R = ω. R Centripète Γ C M 1/ telle que : Γ C M 1/ // O M M et de sens vers l axe De module : Γ C M 1/ = α 2. R = ω 2. R MPSI - Cinematique des Solides.docx page 5/8

6 5.1- Définition 5- Vitesse et accélération pour un mouvement de translation n solide 1 est en mouvement de translation par rapport au solide si et seulement si l orientation de ce solide 1 est constante par rapport au solide. Les mouvements de translation peuvent être de plusieurs type suivant les trajectoires. On distingue trois principaux type de translation : Les translations rectilignes, circulaires ou quelconques. Si les solides 1 et sont en liaison glissière d axe alors le solide 1 est en translation rectiligne d axe par rapport à. Si le solide 1 est lié au solide par deux biellettes en liaisons pivot sur 1 et sur telles que les axes des pivots forment un parallélogramme déformable alors le solide 1 est en translation circulaire par rapport à Vecteur rotation Le vecteur rotation du solide 1 par rapport au solide est le vecteur : = 5.3- Trajectoires Pour un mouvement de translation rectiligne d axe toutes les trajectoires sont des droites parallèles à l axe. Pour un mouvement de translation circulaire toutes les trajectoires sont des cercles de même rayon. Pour un mouvement de translation quelconque les trajectoires sont des courbes quelconques Vitesses Quelque soit le mouvement de translation toutes les vitesses sont identiques. C'est-à-dire que : Quelque soit le mouvement de translation entre les solides 1 et et quelque soit les points A et B appartenant au solide 1, on a : V A 1/ = V B 1/ Pour un mouvement de translation rectiligne d axe toutes les vitesses sont parallèles à Accélérations Quelque soit le mouvement de translation toutes les accélérations sont identiques. C'est-à-dire que : Quelque soit le mouvement de translation entre les solides 1 et et quelque soit les points A et B appartenant au solide 1, on a : Γ A 1/ = Γ B 1/ Pour un mouvement de translation rectiligne d axe toutes les accélérations sont parallèles à. MPSI - Cinematique des Solides.docx page 6/8

7 6.1- Définition 6- Vitesse et accélération pour un mouvement quelconque Soit A et B deux point appartenant au solide 1. On sait que : or : Donc : V B 1/ = d OB R et : OB = OA + AB Soit : V B 1/ = V A 1/ + d AB R V A 1/ = d OA R dob = doa R + dab R R D autre part : dab R = dab R + Ω 1/ AB et : dab 1 R = car A et B appartiennent à 1. 1 On a donc quelque soit les points A et B appartenant au solide 1 : V B 1/ = V A 1/ + BA Ω 1/ Le mouvement d un solide 1 par rapport à un solide peut donc être décrit par : Le torseur cinématique : {V(1/)} = A V A 1/ Dont : la résultante est le vecteur rotation : Le moment en A est le vecteur vitesse du point A : V A 1/ Donc : {V(1/)} = B V B 1/ 6.2- Cas du mouvement de rotation Avec : V B 1/ = V A 1/ + BA Ω 1/ Si un solide 1 est en mouvement de rotation d axe par rapport à un solide, alors le torseur cinématique du mouvement de 1 par rapport à est : n glisseur d axe : {V(1/)} =O 6.3- Cas du mouvement de translation MPSI - Cinematique des Solides.docx page 7/8 le point O appartenant à Si un solide 1 est en mouvement de translation par rapport à un solide, alors le torseur cinématique du mouvement de 1 par rapport à est : n torseur couple : {V(1/)} =A V 1/ le point A on a : V A 1/ = V 1/

8 7.1- Loi de composition des vitesses 7- Loi de composition des mouvements Quelque soit les solides, 1 et 2 et le point A on démontre que : V A 2/ = V A 2/1 + V A 1/ et : Ω 2/ = Ω 2/1 + Ω 1/ Si on appelle : Ω 2/ et V A 2/ les vitesses absolues de rotation et du point A et V A 1/ les vitesses d entraînement de rotation et du point A Ω 2/1 et V A 2/1 les vitesses relatives de rotation et du point A Alors la vitesse absolue est la somme des vitesses relative et d entraînement Enoncé général de la loi Quelque soit les solides, 1 et 2 ; Le mouvement du solide 1 par rapport au solide est égal à la somme des mouvements du solide 1 par rapport au solide 2 et du solide 2 par rapport au solide. A Ω 2/ V A 2/ = A Ω 2/1 V A 2/1 + A V A 1/ Cette loi se traduit par l égalité des torseurs cinématiques ci-dessous. Si on appelle : 7.3- Composition des accélérations {V(2/)} = {V(2/1)} + {V(1/)} Le mouvement de 2 par rapport à le mouvement absolu Le mouvement de 1 par rapport à le mouvement d entraînement Le mouvement de 2 par rapport à 1 le mouvement relatif Alors le mouvement absolu est la somme des mouvements relatif et d entraînement. Quelque soit les solides, 1 et 2 et le point A on montre que : Γ A 2/ = Γ A 2/1 + Γ A 1/ + 2. Ω 1/ V A 2/1 Si on appelle : Γ A 2/ l accélération absolue du point A Γ A 1/ l accélération d entraînement du point A Γ A 2/1 l accélération relative du point A Alors l accélération absolue est la somme des accélérations relative et d entraînement et de l accélération de Coriolis. Soit : Avec : Γ Absolue = Γ Relative + Γ Coriolis = 2. Γ Entraînement + Ω Entraînement Γ Coriolis V Relative MPSI - Cinematique des Solides.docx page 8/8

IV CINEMATIQUE DU SOLIDE

IV CINEMATIQUE DU SOLIDE IV CINEMATIQUE DU OLIDE La cinématique du solide concerne l étude du mouvement des solides supposés indéformables. Elle tient une place importante dans les applications quotidiennes de la mécanique. 1.

Plus en détail

CHAMPS DES VECTEURS VITESSE D UN SOLIDE

CHAMPS DES VECTEURS VITESSE D UN SOLIDE PCSI/MPSI CHAMPS DES VECTEURS VITESSE D UN SOLIDE 1 Point lié à un solide En cinématique du solide indéformable, on s intéresse au mouvement des solides et donc des points qui les constituent. On dit qu

Plus en détail

Chapitre 1. La Cinématique

Chapitre 1. La Cinématique Chapitre 1. La Cinématique La cinématique étudie le mouvement des corps sans se soucier des causes qui l ont produit (c est à dire des forces responsables de la mise en mouvement). 1.1. Référentiel d étude

Plus en détail

TD De Mécanique Générale TRAVAUX DIRIGÉS DE MÉCANIQUE GÉNÉRALE

TD De Mécanique Générale TRAVAUX DIRIGÉS DE MÉCANIQUE GÉNÉRALE INSTITUT SUPERIEUR DES ETUDES TECHNOLOGIQUES DE NABEUL DEPARTEMENT DE GENIE MECANIQUE TRAVAUX DIRIGÉS DE MÉCANIQUE GÉNÉRALE Niveau : L/S EXERCICE (Corrigé) : On défini par : R (O x y z) Un repère de référence

Plus en détail

Cinématique des solides

Cinématique des solides MPSI Cours CI-4 : Prévoir les performances cinématiques des chaînes de solides Cinématique des solides Etude cinématique. Géométrie vectorielle.. Fonction vectorielle. On définit l espace vectoriel de

Plus en détail

Modélisation cinématique des mécanismes

Modélisation cinématique des mécanismes Modélisation cinématique des mécanismes 1- Définitions 1.1- Solide On appelle un solide une pièce indéformable. Une pièce est indéformable si et seulement si toutes les distances entre deux points quelconques

Plus en détail

TD 12 Description et paramétrage du mouvement d un point = cinématique du point matériel

TD 12 Description et paramétrage du mouvement d un point = cinématique du point matériel Mécanique I 1TPC Exercice 1 Définitions 1. Qu est-ce qu un référentiel? Pourquoi doit-on le définir avant de parler de mouvement? Qu est-ce qui distingue un repère et un référentiel? 2. Définir une base,

Plus en détail

CHAPITRE III : CINEMATIQUE

CHAPITRE III : CINEMATIQUE CHAPITRE III : CINEMATIQUE A- Généralités : La cinématique étudie le mouvement des corps indépendamment des forces qui les produisent. Elle permet de définir la géométrie et les dimensions des composants,

Plus en détail

Cinématique espace Chapitre 1 Plan du chapitre CHAPITRE 1. CINÉMATIQUE 7

Cinématique espace Chapitre 1 Plan du chapitre CHAPITRE 1. CINÉMATIQUE 7 CHAPITRE 1. CINÉMATIQUE 7 Chapitre 1 Cinématique Plan du chapitre La Cinématique est la partie de la Mécanique qui étudie la description des mouvements, sans se demander quelles en sont les causes (ce

Plus en détail

Cinématique du point

Cinématique du point Notes de Cours PS 91 Cinématique du point La cinématique du point est l étude du mouvement d un point matériel indépendamment des causes de ce mouvement. En pratique l approximation du point matériel peut

Plus en détail

Mécanique du Solide Indéformable

Mécanique du Solide Indéformable Université Chouaib Doukkali Faculté des Sciences Département de Physique - El Jadida Mécanique du Solide Indéformable A. EL AFIF Filière : Sciences de la Matière Physique S 3 Année Universitaire : 2015-2016

Plus en détail

Mécanique MPSI PCSI : synthèse

Mécanique MPSI PCSI : synthèse Objectifs de cette synthèse : Restructurer les connaissances acquises, Remémorer les méthodes classiques, Redéfinir les outils nécessaires au cours de dynamique. Remarque : ceci n est pas un cours! Il

Plus en détail

LIAISONS 2 : ETUDE DES CHAINES DE SOLIDES ETUDE DU CONTACT ENTRE 2 SOLIDES

LIAISONS 2 : ETUDE DES CHAINES DE SOLIDES ETUDE DU CONTACT ENTRE 2 SOLIDES LIAISONS : ETUDE DES CHAINES DE SOLIDES ETUDE DU CONTACT ENTRE SOLIDES ETUDE DES CHAINES DE SOLIDES.. Les différentes chaines de solides. Selon la forme du graphe de structure d'un mécanisme, on parle

Plus en détail

PCSI Définition : la cinématique est l étude et la description des mouvements des corps sans préoccupation des causes qui les produisent.

PCSI Définition : la cinématique est l étude et la description des mouvements des corps sans préoccupation des causes qui les produisent. 1 PCS 2015 2016 Quelques notions de cinématique 1. bjet et cadre de l étude Définition : la cinématique est l étude et la description des mouvements des corps sans préoccupation des causes qui les produisent.

Plus en détail

mouvement de rotation autour d un axe fixe

mouvement de rotation autour d un axe fixe Etude du mouvement de rotation autour d un axe fixe Définition des repères Considérons le solide (S) en rotation autour d un axe par rapport au solide (S), plaçons les repères R et R liés aux solides (S)

Plus en détail

CINÉMATIQUE DU POINT

CINÉMATIQUE DU POINT CINÉATIQUE DU POINT La cinématique est la partie de la mécanique qui étudie les mouvements, indépendamment des causes qui les provoquent. 1. RAPPELS 1.1 Caractère relatif du mouvement a. Observations Considérons

Plus en détail

Documents de Physique-Chimie M. MORIN

Documents de Physique-Chimie M. MORIN 1 Afin de décrire le mouvement d un solide, il faut : Thème : Lois et modèles Partie : Temps, mouvement et évolution. Cours 16 : Cinématique - Mouvement d un point au cours du temps. Comment décrire le

Plus en détail

Le mouvement & vitesse Situation problème Durant un voyage en train, un voyageur assis est-il en mouvement ou immobile?

Le mouvement & vitesse Situation problème Durant un voyage en train, un voyageur assis est-il en mouvement ou immobile? Le mouvement & vitesse Situation problème Durant un voyage en train, un voyageur assis est-il en mouvement ou immobile? Bilan: les deux! Cela dépend du point de vue de l observateur : pour un autre voyageur

Plus en détail

Mécanique fondamentale

Mécanique fondamentale Chapitre 1 Mécanique fondamentale CURS Ce cours a pour objet de donner aux étudiants en PAES les outils indispensables àlaréussite de leurs concours. Nous avons donc privilégié systématiquement l aspect

Plus en détail

Cinématique du solide indéformable

Cinématique du solide indéformable Cours 3 - Cinématique du solide indéformable Page 1/13 Cinématique du solide indéformable 1) OJECTIF.... 3 2) RÉFÉRENTIEL (ESPACE-TEMPS).... 3 21) NOTION DE RÉFÉRENCE SPATIALE.... 3 22) NOTION DE RÉFÉRENCE

Plus en détail

Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat

Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat Énoncé de l exercice 1 On étudie le mouvement d un solide ponctuel S dans le référentiel terrestre supposé galiléen. Ce solide, de masse m, est initialement au repos en A. On le lance sur la piste ACD,

Plus en détail

Ch. V DYNAMIQUE DU SOLIDE

Ch. V DYNAMIQUE DU SOLIDE Ch. V DYNAMQUE DU SOLDE Dynamique : Etude d un mouvement en tenant compte des causes qui le produisent.. Actions mécaniques Action mécanique : toute cause (force, moment) capable de provoquer le mouvement

Plus en détail

Mouvement d'un solide

Mouvement d'un solide Chap7 Mouvement d'un solide I. Mouvement d'un point 1. Relativité du mouvement: On appelle référentiel un objet par rapport auquel le physicien étudie le mouvement. Tout mouvement est relatif au référentiel

Plus en détail

1 Équations cartésiennes, équations polaires d un ensemble de points

1 Équations cartésiennes, équations polaires d un ensemble de points Plans, cercles, droites et sphères Ce chapitre aborde les objets fondamentaux utilisés en géométrie : droites et cercles dans le plan, plans, droites et sphères dans l espace. Les objectifs du chapitre

Plus en détail

Géométrie dans l espace. Complément au chapitre «géométrie élémentaire du plan et de l espace»

Géométrie dans l espace. Complément au chapitre «géométrie élémentaire du plan et de l espace» Chapitre 9 truc Géométrie dans l espace Complément au chapitre «géométrie élémentaire du plan et de l espace» Prérequis On suppose ici connue toute la géométrie de collège et de lycée, en particulier les

Plus en détail

Première S 2 mai 2011

Première S 2 mai 2011 Première S mai 011 Exercices 11 1 Homothétie 1 Mathématiques Soit ABC un triangle, ( Γ ) son cercle circonscrit et O le centre de ( Γ ) Soit H le milieu de [BC] et D le point de ( Γ ) diamétralement opposé

Plus en détail

CINEMATIQUE DU SOLIDE 4 : MOUVEMENT PLAN, CINEMATIQUE GRAPHIQUE

CINEMATIQUE DU SOLIDE 4 : MOUVEMENT PLAN, CINEMATIQUE GRAPHIQUE CINEMATIQUE DU SOLIDE 4 : MOUVEMENT PLAN, CINEMATIQUE GRAPHIQUE I. MOUVEMENT PLAN. 1. Définition. Soit S) un solide de référence auquel est rattaché le repère R O, k k i O j Un solide S1) est en mouvement

Plus en détail

MODELISATION ET COMPORTEMENT CINEMATIQUE DES SYSTEMES EXERCICES

MODELISATION ET COMPORTEMENT CINEMATIQUE DES SYSTEMES EXERCICES I1.1 SI2 MODELISATION ET COMPORTEMENT CINEMATIQUE DES SYSTEMES EXERCICES CINEMATIQUE SPATIALE 1 : Camion benne 2 : Centrifugeuse 3 : Etude du mouvement d un tricycle 4 : Moteur Wankel 5 : Mouvement d un

Plus en détail

Biomécanique. Chapitre 1. Vecteurs et système de vecteurs

Biomécanique. Chapitre 1. Vecteurs et système de vecteurs Biomécanique Chapitre 1 Vecteurs et système de vecteurs 1 Repère 1. Définition Un repère est défini par la donnée d'un point O, son origine et de trois axes (x, y, z). Si ces trois axes sont perpendiculaires,

Plus en détail

Corrections. Fig. 1: La cycloïde ; l intervalle t ( π, π] se trouve au centre (gras, bleu)

Corrections. Fig. 1: La cycloïde ; l intervalle t ( π, π] se trouve au centre (gras, bleu) Corrections 1 Paramétrage Cartésien Correction de l exercice 1.1 (La cycloïde) Soit (Γ) la courbe définie par la représentation x(t) = 3(t sin(t)), y(t) = 3(1 cos(t)). 1. x(t) et y(t) sont bien définies

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Métropole La Réunion 16 septembre 2011

Corrigé du baccalauréat S Métropole La Réunion 16 septembre 2011 Corrigé du baccalauréat S Métropole La Réunion 16 septembre 11 EXERCICE 1 Partie A 1 La loi suivie par la variable aléatoire X prenant pour valeur le nombre de moteurs tombant en panne est une loi binomiale

Plus en détail

Mvt 1/0 1 OBJET DE LA CINÉMATIQUE 2 LES RÉFÉRENCES

Mvt 1/0 1 OBJET DE LA CINÉMATIQUE 2 LES RÉFÉRENCES GÉNÉRALITÉS 1 OBJET DE LA CINÉMATIQUE La cinématique est la partie de la mécanique qui étudie les mouvements sans tenir compte des forces qui les ont provoqués. On étudiera donc : Les vitesses Les trajectoires

Plus en détail

Exercice 1 : Pompe à palettes

Exercice 1 : Pompe à palettes DS de Sciences Industrielles pour l Ingénieur DS2 du 19 novembre 2014 MPSI commun Durée : 2h00 Lycée Thiers Marseille Cinématique plane Recommandations : Vous attacherez la plus grande importance à la

Plus en détail

TP 5-2 : Ouvre barrière Sinusmatic : Loi entrée sortie

TP 5-2 : Ouvre barrière Sinusmatic : Loi entrée sortie TP 5-2 Ouvre barrière Sinusmatic Loi entrée sortie Mise en situation Présentation du mécanisme Le mécanisme étudié est un système d ouverture et fermeture de barrières légères. Ce type de mécanisme peut

Plus en détail

- 1 - PCSI-MPSI. 2ème Période. Modélisation cinématique des mécanismes. Statique du solide. D.Feautrier

- 1 - PCSI-MPSI. 2ème Période. Modélisation cinématique des mécanismes. Statique du solide. D.Feautrier - 1 - PCSI-MPSI 2ème Période Modélisation cinématique des mécanismes Statique du solide D.Feautrier - 2 - Méthode d analyse d un mécanisme Partie 1 Méthode d analyse d un mécanisme 1.1 Modélisation des

Plus en détail

CINEMATIQUE MOUVEMENTS STANDARDS

CINEMATIQUE MOUVEMENTS STANDARDS I ) Mouvements de translation 1 ) Mouvement de Translation Rectiligne Uniforme ( MTRU ) Lorsqu un solide S subit un mouvement de translation (quelconque, rectiligne ou circulaire) par rapport à un repère

Plus en détail

Exercice 2 : Frein de TGV Duplex (Centrale PSI 06).

Exercice 2 : Frein de TGV Duplex (Centrale PSI 06). DS de, PCSI, avril 2014 Durée : 1h Corrigé sur le site : http://perso.numericable.fr/starnaud/ Exercice 1. Liaison équivalente Soit le repère orthonormé direct R( O, x, y, z) et le point A tel que OA l.

Plus en détail

Chap.1 Cinématique du point matériel

Chap.1 Cinématique du point matériel Chap.1 Cinématique du point matériel 1. Point matériel et relativité du mouvement 1.1. Notion de point matériel 1.2. Relativité du mouvement - Notion de référentiel 1.3. Trajectoire dans un référentiel

Plus en détail

Les torseurs. 1 Définition. 2 Notation. 3 Opérations sur les torseurs. Lycée Leconte de Lisle

Les torseurs. 1 Définition. 2 Notation. 3 Opérations sur les torseurs. Lycée Leconte de Lisle Lcée Leconte de Lisle Les torseurs Définition n considère un champ de vecteurs, noté, qui à tout point associe le vecteur. Les propositions suivantes sont alors équivalentes : Le champ de vecteurs est

Plus en détail

Mouvement d un solide en rotation autour d un axe fixe

Mouvement d un solide en rotation autour d un axe fixe Mouvement d un solide en rotation autour d un axe fixe II. Moment cinétique scalaire d un solide en rotation autour d un axe fixe 1. Moment cinétique d un point matériel par rapport à un point On appelle

Plus en détail

Géométrie dans l espace

Géométrie dans l espace Géométrie dans l espace I Modes de repérage dans l espace 1 I.A Coordonnées cartésiennes...................... 1 I.B Coordonnées cylindriques...................... 2 I.C Coordonnées sphériques.......................

Plus en détail

L objet de la cinématique est de décrire le mouvement d un corps, indépendamment des forces qui s exercent sur lui.

L objet de la cinématique est de décrire le mouvement d un corps, indépendamment des forces qui s exercent sur lui. Chapitre II CINÉMATIQUE DU POINT L obj de la cinématique est de décrire le mouvement d un corps, indépendamment des forces qui s exercent sur lui IIA Espace temps en physique Nous nous placerons dans ce

Plus en détail

PLAN DE LECON DYNAMIQUE

PLAN DE LECON DYNAMIQUE PLAN DE LECON DYNAMIQUE Objectifs spécifiques : A la fin de la séance l étudiant doit être capable de : Déterminer le torseur Dynamique d un solide en mouvement par rapport à un repère. Appliquer le principe

Plus en détail

TP 6-4 : OUVRE BARRIERE SINUSMATIC

TP 6-4 : OUVRE BARRIERE SINUSMATIC TP 6-4 OUVRE BARRIERE SINUSMATIC Présentation du mécanisme Mise en situation Le mécanisme étudié est un système d ouverture et fermeture de barrières légères. Ce type de mécanisme peut par exemple se retrouver

Plus en détail

Corrigé du Brevet de technicien supérieur session 2010 Géomètre topographe

Corrigé du Brevet de technicien supérieur session 2010 Géomètre topographe Corrigé du Brevet de technicien supérieur session 00 Géomètre topographe A. P. M. E. P. Exercice 8 points Partie A. Soit t un réel quelconque. On a : xt+=t+ sint+=t+ sint car sin est périodique. Donc xt+

Plus en détail

1. DYNAMIQUE DU POINT MATÉRIEL

1. DYNAMIQUE DU POINT MATÉRIEL . DYNAMIQUE DU PINT MATÉRIEL.. Grandeurs cinétiques fondamentales Pour un point matériel M, de masse m, animéd une vitesse v par rapport à un référentiel R donné, on définit les grandeurs cinétiques suivantes

Plus en détail

Mécanique du solide - Chapitre 1 : Décrire et caractériser le mouvement d un solide

Mécanique du solide - Chapitre 1 : Décrire et caractériser le mouvement d un solide Mécanique du solide - Chapitre 1 : Décrire et caractériser le mouvement d un solide Problématique : Quelles sont les grandeurs cinématiques et cinétiques associées à un solide en mouvement? Comment les

Plus en détail

A. Présentation Générale

A. Présentation Générale 1 Devoir 1- Changeur d outil adapté du concours mines X-ENS 98 Corrigé page 10 A. Présentation Générale FIGURE DS.1: Changeur d outil autour de la broche Un centre d usinage permet la production industrielle

Plus en détail

CENTRE D USINAGE 5 AXES A GRANDE VITESSE.

CENTRE D USINAGE 5 AXES A GRANDE VITESSE. Le candidat est invité à formuler toute hypothèse qui lui semblerait nécessaire pour pouvoir répondre aux questions posées. Sauf indication, vous réponderez sur feuille de copie. Tous les résultats seront

Plus en détail

TEMPS, CADRANS SOLAIRES, GEOMETRIE. Bernard Rouxel, IREM de Brest.

TEMPS, CADRANS SOLAIRES, GEOMETRIE. Bernard Rouxel, IREM de Brest. TEMPS, CADRANS SOLAIRES, GEOMETRIE Bernard Rouxel, IREM de Brest. J. E. Montucla écrit dans son Histoire des Mathématiques de 1758 : «La Gnomonique ne consiste aux yeux du Géomètre intelligent qu en quelques

Plus en détail

Géométrie de l espace

Géométrie de l espace [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 4 septembre 06 Enoncés Géométrie de l espace Notions communes Exercice [ 087 ] [Correction] À quelle(s) condition(s) simple(s) l intersection de trois plans de l

Plus en détail

ÉTUDE STATIQUE DU TIRE BOUCHON

ÉTUDE STATIQUE DU TIRE BOUCHON ÉTUDE STATIQUE D UN TIRE BOUCHON Année Universitaire 2009-2010 OBJECTIF Le fichier TIRE BOUCHON.pdf donne la démarche de résolution du problème. La figure est donné sur ce document. On donne ci-après quelques

Plus en détail

Vers étoile α. Soleil. Référentiel héliocentrique

Vers étoile α. Soleil. Référentiel héliocentrique Chapitre : La mécanique de ewton. Objectifs : Choisir un système, choisir les repères d espace et de temps ; Faire l inentaire des forces extérieures appliquées à ce système ; Définir le ecteur accélération

Plus en détail

Cinématique généralités - Exercices d'application directe du cours :

Cinématique généralités - Exercices d'application directe du cours : Cinématique généralités - Exercices d'application directe du cours : Référentiel, repère Application n 1 : Un manège de chevaux de bois tourne en sens inverse des aiguilles d'une montre. Pierre et François

Plus en détail

FACULTE POLYTECHNIQUE DE MONS EPREUVE D ADMISSION DE JUILLET 2014 GEOMETRIE PLANE SERIE E

FACULTE POLYTECHNIQUE DE MONS EPREUVE D ADMISSION DE JUILLET 2014 GEOMETRIE PLANE SERIE E nom, prénom: FACULTE POLYTECHNIQUE DE MONS EPREUVE D ADMISSION DE JUILLET 2014 GEOMETRIE PLANE SERIE E Dans un système d axes OXY orthonormé, soient la circonférence C 1 centrée à l origine et de rayon

Plus en détail

() Compléments de géométrie 1 / 33

() Compléments de géométrie 1 / 33 Compléments de géométrie () Compléments de géométrie 1 / 33 1 Compléments de géométrie dans le plan complexe 2 Calcul barycentrique 3 Transformations du plan complexe () Compléments de géométrie 2 / 33

Plus en détail

Dossier n 51 : Exemples d étude de situations issues de la géométrie, de la mécanique ou de la physique, conduisant à des courbes paramétrées

Dossier n 51 : Exemples d étude de situations issues de la géométrie, de la mécanique ou de la physique, conduisant à des courbes paramétrées Dossier n 51 : Exemples d étude de situations issues de la géométrie, de la mécanique ou de la physique, conduisant à des courbes paramétrées Rédigé par Cécile COURTOIS, le cecile-courtois@wanadoo.fr I

Plus en détail

Chapitre 6 : Application des lois de Newton et des lois de Kepler (p. 155)

Chapitre 6 : Application des lois de Newton et des lois de Kepler (p. 155) PARTIE 2 - COMPRENDRE : LOIS ET MODÈLES Chapitre 6 : Application des lois de Newton et des lois de Kepler (p. 155) Compétences exigibles : Connaître et exploiter les trois lois de Newton ; les mettre en

Plus en détail

Mécanique du point matériel TD1

Mécanique du point matériel TD1 UNIVERSITE CADI AYYAD CP 1 ère année 2015-2016 ENSA- MARRAKECH Mécanique du point matériel TD1 Questions de cours : On considère une courbe sur laquelle se déplace un point matériel d abscisse curviligne

Plus en détail

10.1 CINÉMATIQUE DE DEUX SOLIDES EN CONTACT Solides en contact ponctuel. Glissement

10.1 CINÉMATIQUE DE DEUX SOLIDES EN CONTACT Solides en contact ponctuel. Glissement CHAPITRE 0 Cinématique de Solides en Contact 0. CINÉMATIQUE DE DEUX SOLIDES EN CONTACT 0.. Solides en contact ponctuel. Glissement Soient deux solides (S ) et (S ) en contact ponctuel, à la date t, au

Plus en détail

Les nombres complexes

Les nombres complexes Les nombres complexes 8 novembre 009 Table des matières Définitions Forme algébrique Représentation graphique Opérations sur les nombres complexes Addition et multiplication Inverse d un nombre complexe

Plus en détail

Arcs paramètrés. (cos(t), sin(t))

Arcs paramètrés. (cos(t), sin(t)) Arcs paramètrés 1. Définitions Definition 1 On appelle arc paramètré de classe C 1 de R n (n 2) toute application ϕ : t ϕ(t) définie sur un intervalle I de R à valeurs dans R n. On interprète cet arc en

Plus en détail

DS5-2015_CORRIGE Partie A : «Réducteur de positionneur d antenne»

DS5-2015_CORRIGE Partie A : «Réducteur de positionneur d antenne» DS5-015_corrige.docx (version: 6/01/16) DS5-015_CORRIGE artie A : «Réducteur de positionneur d antenne» 1. résentation du mécanisme a figure 1 ci-dessous représente la cinématique d un réducteur à engrenages

Plus en détail

PCSI IV MÉCANIQUE CINÉMATIQUE DU SOLIDE INDÉFORMABLE

PCSI IV MÉCANIQUE CINÉMATIQUE DU SOLIDE INDÉFORMABLE PCSI IV MÉCANIQUE CINÉMATIQUE DU SOLIDE INDÉFORMABLE Objet e la cinématique La cinématique est la partie e la mécanique qui permet e écrire les mouvements es solies inépenamment es causes qui les provoquent.

Plus en détail

MΔ(F ) = F d CHAPITRE 7 : «FORCES, COUPLES, MOMENTS, TRAVAUX ET ENERGIES DANS LE TRANSPORT»

MΔ(F ) = F d CHAPITRE 7 : «FORCES, COUPLES, MOMENTS, TRAVAUX ET ENERGIES DANS LE TRANSPORT» CHAPITRE 7 : «FORCES, COUPLES, MOMENTS, TRAVAUX ET ENERGIES DANS LE TRANSPORT» Introduction : Ce chapitre a pour but de relier les concepts de forces et couples de forces (causes des mouvements) appliquées

Plus en détail

Espace. + β v = 0. On dit aussi que les deux vecteurs sont

Espace. + β v = 0. On dit aussi que les deux vecteurs sont I Vecteurs dans l espace. II Notion de plan. III Coordonnées. IV Equations dans l espace. Espace. «Espace, frontière de l'infini vers lequel voyage notre vaisseau spatial. Sa mission: Explorer de nouveaux

Plus en détail

MATHÉMATIQUES II. Soit IP le plan vectoriel IR 2 muni du produit scalaire usuel et orienté par la base

MATHÉMATIQUES II. Soit IP le plan vectoriel IR 2 muni du produit scalaire usuel et orienté par la base MATHÉMATIQUES II Soit IP le plan vectoriel IR 2 muni du produit scalaire usuel et orienté par la base canonique (, ij) On notera o = (,) 00 l origine du plan Tout élément ( xy, ) de IP peut s interpréter

Plus en détail

Chapitre X : Torseurs

Chapitre X : Torseurs Chapitre X : Torseurs de : Après une étude attentive de ce chapitre, vous serez capable définir une application linéaire symétrique ou antisymétrique définir la matrice d une application linéaire et de

Plus en détail

Notions de géométrie

Notions de géométrie IUT Orsay Mesures Physiques Notions de géométrie Cours du 1 er semestre A. Les systèmes de coordonnées dans le plan A-I. Coordonnées cartésiennes Le plan étant muni d un repère orthonormé ( O, i, j) nombres

Plus en détail

BANQUE D EPREUVES DUT-BTS - SESSION EPREUVE DE MECANIQUE CALCULATRICE INTERDITE. DUREE : 2h30

BANQUE D EPREUVES DUT-BTS - SESSION EPREUVE DE MECANIQUE CALCULATRICE INTERDITE. DUREE : 2h30 BANQUE D EPREUVES DUT-BTS - SESSION 1999 - EPREUVE DE MECANIQUE CODE EPREUVE : BE-MECA CALCULATRICE INTERDITE DUREE : h0 QUESTION 1 Les constructeurs de roulements proposent des séries spéciales, avec

Plus en détail

Durée : 1 heure 30 Épreuves communes ENI GEIPI POLYTECH Série S 11 mai 2016

Durée : 1 heure 30 Épreuves communes ENI GEIPI POLYTECH Série S 11 mai 2016 Durée : 1 heure 30 Épreuves communes ENI GEIPI POLYTECH Série S 11 mai 2016 Nous vous conseillons de répartir équitablement les 3 heures d épreuves entre les sujets de mathématiques et de physique-chimie

Plus en détail

Cinématique à deux et trois dimensions de la particule. Mouvements relatifs.

Cinématique à deux et trois dimensions de la particule. Mouvements relatifs. Physique Générale Cinématique à deux et trois dimensions de la particule. Mouements relatifs. TRAN Minh Tâm Table des matières Mouement à deux et trois dimensions 27 Référentiels, position et déplacement.................

Plus en détail

Systèmes de coordonnées

Systèmes de coordonnées 29 septembre 2009 Définition Dans( le plan ) muni d un repère orthonormal O ; i, j les coordonnées polaires d un point M(x, y) sont les nombres ρ et θ tels que : { ρ = ( OM θ = i, ) OM Théorème Si x 0

Plus en détail

Les transformations du plan

Les transformations du plan Les transformations du plan 6. Nombres complexes et transformations du plan... 6. Equations analytiques... 6. Les translations... 64. Les homothéties... 4 65. Les rotations... 5 66. Similitudes... 6 67.

Plus en détail

2 ) = 0 sin ( π 2 ) = 1. la fonction «tangente». a) Quel est l ensemble de définition de la fonction tangente?

2 ) = 0 sin ( π 2 ) = 1. la fonction «tangente». a) Quel est l ensemble de définition de la fonction tangente? Transition 1 ère S Terminale S 1] Trigonométrie Dans toute la suite on admettra que : cos ( π { 2 ) = 0 sin ( π 2 ) = 1 1) Déterminez la valeur de cos ( π 4 ), sin (π 4 ), cos (π 8 ) et sin (π 8 ). 2)

Plus en détail

MODÉLISATION CINÉMATIQUE - RAPPELS

MODÉLISATION CINÉMATIQUE - RAPPELS MODÉLISATION CINÉMATIQUE - RAPPELS devoir 1- Simulateur de vol adapté à partir de - icna 2012 - PSI Corrigé page 11 A. Présentation et problématique A.1. Intérêt et principe de fonctionnement des simulateurs

Plus en détail

Première S2 Chapitre 22 : Repérage dans l'espace. page n

Première S2 Chapitre 22 : Repérage dans l'espace. page n Première S2 Chapitre 22 : Repérage dans l'espace. page n 1 La notion de vecteurs de l'espace est la même que celle dans le plan. D'ailleurs, à la naissance du calcul vectoriel, ces deux notions se confondent.

Plus en détail

Corrigé 1 : Flocons de neige

Corrigé 1 : Flocons de neige Université Cadi Ayyad Année Universitaire 2014/2015 Faculté des Sciences Semlalia-Marrakech Département de Physique Module de Mécanique du Point Matériel Eléments du Corrigé de la Série N 2 Filières SMA/SMC/SMP

Plus en détail

On dit que M est l origine du vecteur et N son extrémité.

On dit que M est l origine du vecteur et N son extrémité. ❶ - Vecteurs I-- Définition d un vecteur Définition : Lorsqu on choisit deux points distincts M et N dans cet ordre, on définit : - une direction : celle des droites parallèles à (MN) ; - un sens : de

Plus en détail

Mathématiques - département MP, S2

Mathématiques - département MP, S2 Mathématiques - département MP, S 11 mars 006 Table des matières 1 Courbes paramétrées 1.1 Équation cartésienne, équation paramétrique, équation polaire 1.1.1 La droite.......................... 4 1.1.

Plus en détail

On vous demande de donner des équations paramétriques de la droite d et p perpendiculaire à chacune de ces deux droites.

On vous demande de donner des équations paramétriques de la droite d et p perpendiculaire à chacune de ces deux droites. Géométrie analytique : Juillet 2003 (première série) Question 1 : (25%) Dans l espace rapporté à un repère orthonormé Oxyz on considère les droites p x = y z = 6 q y = 3x z = 2x On vous demande de donner

Plus en détail

Définition. Dans le plan muni d un repère (O;! i,! j ), les coordonnées d un vecteur! u sont les coordonnées de l unique point M tel que. OM=! u.

Définition. Dans le plan muni d un repère (O;! i,! j ), les coordonnées d un vecteur! u sont les coordonnées de l unique point M tel que. OM=! u. Interprétation Propriété Coordonnées d un vecteur Dans le plan muni d un repère (O; i, j ), les coordonnées d un vecteur u sont les coordonnées de l unique point M tel que OM= u. On écrit u (x; y) pour

Plus en détail

Exercices Mécanique du solide

Exercices Mécanique du solide Exercices Mécanique du solide Exo 1 Balançoire Un enfant sur une balançoire est schématisé par un pendule oscillant autour d un axe horizontal grâce à une liaison parfaite. L angle avec la verticale est

Plus en détail

Mise en équation : Analyse géométrique, cinématique et des actions mécaniques.

Mise en équation : Analyse géométrique, cinématique et des actions mécaniques. Extrait du programme officiel MP Mise en équation : Analyse géométrique, cinématique et des actions mécaniques. Définitions : - degré de mobilité d'un mécanisme ; - degré d hyperstatisme d un mécanisme.

Plus en détail

Dynamique et Vibrations

Dynamique et Vibrations Chapitre 4: Exemples Institut Montpelliérain Alexander Grothendieck Université de Montpellier Cours HLME 301 2015-2016 1/29 Système mécanique - Schéma 2/29 Système mécanique - Description littéraire On

Plus en détail

Repérage d un point - Vitesse et

Repérage d un point - Vitesse et PSI - écanique I - Repérage d un point - Vitesse et accélération page 1/6 Repérage d un point - Vitesse et accélération Table des matières 1 Espace et temps - Référentiel d observation 1 2 Coordonnées

Plus en détail

Biomécanique et analyse du mouvement

Biomécanique et analyse du mouvement Université Paul Sabatier F2SMH Année universitaire : 2014 / 2015 Licence 2 U.E.16 Biomécanique et analyse du mouvement LAURENS Pascale Table des matières Chapitre 1 : Rappels de L1 et compléments...5

Plus en détail

NOM : PRODUIT SCALAIRE 1ère S

NOM : PRODUIT SCALAIRE 1ère S Exercice 1 R D Q C Soit un carré ABCD. On construit un rectangle AP QR tel que : P et R sont sur les côtés [AB] et [AD] du carré ; AP = DR. Le problème a pour objet de montrer que les droites (CQ) et (P

Plus en détail

TD cinématique du solide : Position d un solide

TD cinématique du solide : Position d un solide TD cinématique du solide : Position d un solide Exercice 1 : Robot manipulateur 2 axes. Le robot manipulateur représenté ci-dessous possède deux degrés de liberté : Une rotation du corps (2) par rapport

Plus en détail

Lycée Hoche Versailles. Modélisation cinématique des. Philippe Bourzac MPSI-PCSI Page 1/14

Lycée Hoche Versailles. Modélisation cinématique des. Philippe Bourzac MPSI-PCSI Page 1/14 Lcée Hoche Versailles Modélisation cinématique des mécanismes Philippe Bourac 003 MPSI-PCSI Page /4 MDELISATIN CINEMATIQUE DES MECANISMES bjectif : Etablir une modélisation d un mécanisme pour mener des

Plus en détail

ETUDE D UN COMPRESSEUR MONO-PISTON

ETUDE D UN COMPRESSEUR MONO-PISTON Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul Département de Génie Mécanique EXAMEN DE MECANIQUE GENERALE Année universitaire : 2011/2012. Date : le 07 /01/2012 Classe : GM 11, 12, 13, 14,15 et

Plus en détail

MATHÉMATIQUES II. 2 2 à coefficients réels dont l élément nul est noté 0, et S 2 formé des matrices symétriques.

MATHÉMATIQUES II. 2 2 à coefficients réels dont l élément nul est noté 0, et S 2 formé des matrices symétriques. MATHÉMATIQUES II Dans tout le problème, M désigne le IR -espace vectoriel des matrices carrées à coefficients réels dont l élément nul est noté 0, et S le sous-espace vectoriel de M formé des matrices

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE CERGY. U.F.R. Économie & Gestion. LICENCE d ÉCONOMIE et GESTION. Première année - Semestre 2 MATHÉMATIQUES

UNIVERSITÉ DE CERGY. U.F.R. Économie & Gestion. LICENCE d ÉCONOMIE et GESTION. Première année - Semestre 2 MATHÉMATIQUES Année 011-01 UNIVERSITÉ DE CERGY U.F.R. Économie & Gestion LICENCE d ÉCONOMIE et GESTION Première année - Semestre MATHÉMATIQUES MATH10 : Fonctions de plusieurs variables Enseignant responsable : C. Andrianasitera

Plus en détail

LA DROITE. Chapitre Coefficient angulaire d une droite Concept

LA DROITE. Chapitre Coefficient angulaire d une droite Concept Chapitre 17 LA DROITE Dans ce chapitre, nous supposons le plan muni un repère orthonormé (O, i, ). 17.1 Coefficient angulaire une roite 17.1.1 Concept Consiérons une roite 0, comprenant O. 0 y = mx (avec

Plus en détail

Cours de Robotique Fondamentale

Cours de Robotique Fondamentale Cours de Robotique Fondamentale La cinématique des robots séries Julien Alexandre dit Sandretto COPRIN INRIA EMETTEUR Sophia-Antipolis January 2, 212 Les manipulateurs Notion de liaisons Liaisons entre

Plus en détail

Cours : SIMILITUDES PLANES.

Cours : SIMILITUDES PLANES. A la fin de ce chapitre vous devez être capable de : définir une similitude plane à partir de la conservation des rapports des distances. en déduire la définition du rapport de similitude. faire le lien

Plus en détail

Terminale S Géométrie dans l espace

Terminale S Géométrie dans l espace Terminale S Géométrie dans l espace 1 Positions relatives de droites et de plans 1.1 Positions relatives de deux droites Deux droites de l espace sont : soit..................... elles sont alors soit...............

Plus en détail

6.7 Liaisons cinématiques et mécanismes

6.7 Liaisons cinématiques et mécanismes 6.7 Liaisons cinématiques et mécanismes 35 6.7 Liaisons cinématiques et mécanismes 6.7.1 Mécanismes Un mécanisme est un ensemble de solides reliés entre eux dans le but d obtenir une loi de mouvement particulière.

Plus en détail

Fonctions d'une variable réelle (M-1.1)

Fonctions d'une variable réelle (M-1.1) Fonctions d'une variable réelle (M-.) I. Fonctions définies par morceaux Définition des fonctions en escalier : une fonction en escalier est une fonction constante par intervalles. Sa représentation graphique

Plus en détail

CI 3 CIN : ÉTUDE DU COMPORTEMENT CINÉMATIQUE DES

CI 3 CIN : ÉTUDE DU COMPORTEMENT CINÉMATIQUE DES CI 3 CIN : ÉTUDE DU COMPORTEMENT CINÉMATIQUE DES SYSTÈMES CHAPITRE 6 CINÉMATIQUE DU POINT IMMATÉRIEL DANS UN SOLIDE EN MOUVEMENT Savoir Savoirs : Mod C12 S2 : Identifier, dans le cas du contact ponctuel,

Plus en détail