Dr Gabriel ABITBOL Equipe Mobile Douleur et Soins palliatifs GH Paris Centre Cochin Broca Hotel Dieu APHP

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dr Gabriel ABITBOL Equipe Mobile Douleur et Soins palliatifs GH Paris Centre Cochin Broca Hotel Dieu APHP"

Transcription

1 Que faire quand la morphine est mal tolérée? Journée de la filière gériatrique nord 92 Février 2016 Dr Gabriel ABITBOL Equipe Mobile Douleur et Soins palliatifs GH Paris Centre Cochin Broca Hotel Dieu APHP

2 Que faire quand la morphine est mal tolérée? La morphine : Pour les malades? Pour les proches? Pour moi-même? Pour la France?...

3 Palier III Sans problèmes selon recommandations Avec prudences À éviter Bénéfices risques Dose max Equivalent morphine orale Morphine Constipation +++ Aucune (démarrer à petite dose) Oxycodone Meilleur tolérance (rotation opioïdes) Aucune (démarrer à petite dose) 1/2 Hydromorphone Meilleur tolérance (rotation opioïdes) Aucune (démarrer à petite dose) 1/8 Fentanyl transdermique Douleurs cancéreuses Risque d accumulation Risque de décollement Modification d absorption (fièvre) Aucune Après Titration en relai de la morphine 25 μg/h / 60 mg X3 20%

4 Rotations des opioïde Fentanyl(Matrifen/Durogésic) Opiacé µg / h Douleurs chroniques sévères qui ne peuvent être correctement traitées que par des analgésiques opioïdes Non remboursable en dehors des douleurs non cancéreuses Nécessité d une titration Equianalgesie : X 3 20% délai d action 8 à 16 heures (maintenir les antalgiques lors de la mise du patch ) Durée d action : 3 jours Prescription de 28 j et délivrance de 14 j

5 Rotations des opioïdes Oxycodone - remboursement pour le cancer - LP Oxycontin: cp mg 2 prises (sans croquer ni écraser), 28j - LI Oxynorm : gel ou orodisp mg tte les 4 à 6h, en interdose ADP, 28j - Oxynorm injectable : en perf sc ou iv,7/28j 1 mg oxycodone = 2 mg morphine Efficacité sur la douleur neuropathique?

6 Rotations des opioïdes Hydromorphone (Sophidone ) - Douleurs intenses cancéreuses en cas d intolérance ou de résistance à la morphine - Gel mg - LP 2 prises / 24 heures - 1 mg d hydromorphone = 7,5 mg de morphine orale j

7 Les nouveautés: Fentanyl action rapide 4 fentanyl transmuqueux: Actiq - Abstral Effentora - Recivit 2 spray nasal : Instanyl - Pecfent ADP : accès douloureux paroxystique dans le cancer (HAS) : - Accès dont le paroxysme est atteint en moins de 3 minutes et dure plus de 30mn - Traitement de fond stabilisé - au moins 60mg morphine orale/30mg oxycodone/8mg sophidone/25 μg/h fentanyl patch depuis au moins une semaine

8 Fentanyl transmuqueux Abstral (sublingual) - Effentora (gingival ) μg Actiq (applicateur buccal) μg Recivit: μg attendre 30 mn Si non soulager 2éme dose Et attendre au moins 4h pour une nouvelle prise lors d un ADP

9 Spray nasal Instanyl μg Pecfent Rapidité d action 10mn Si non soulagé refaire une 2éme dose dans l autre narine Durée d action 1H Jusqu à 2 X 4 doses maximum /j Fentanyl dans les ADP : 7j/28j

10 Les nouveautés - II aire : sédation, vertige, nausée, vomissement, constipation, confusion - Aucun de ces 6 produits n a démontré un avantage clinique par rapport aux autres - Le sujet âgé? «la plus grande prudence est de rigueur lors de la titration» Targinact : oxycodone LP - naloxone :antalgique avec constipation induite : même efficacité antalgique réduction de 30 % constipation

11 Que faire quand la morphine est mal tolérée? Par qui? Tolérance? inefficacité? Et les bonnes pratiques? Quelle(s) informations Quel représentation Quels coordinations entre les professionnels? La morphine : Pour les malades? Pour les proches? Pour moi-même? Pour la France?...

12 Soignants Par qui? les proches

13 Tolérance et/ou inefficacité

14 Repérer les douleurs du sujet âgé Y penser de façon systématique Ecouter (le patient, les proches, les soignants) Et observer.

15 auto ou hétéro évaluation ECPA Doloplus - Algoplus

16 Douleurs neuropathiques 7% de la population en souffre 6 à 7 patients par mois et par médecin généraliste 50 % des douleurs du sujet âgé ont une composante neuropathique

17 Douleurs neuropathiques DN 4

18 DN 4 Oui = 1 point douleurs neuropathique 4

19

20 Palier I II III

21 Palier I Sans problèmes selon recommandations Avec prudences À éviter bénéfices/risques Paracétamol 1 g / 6 h soit 4g/24h bonne tolérance Possibilité d associée à Palier II ou III Antipyrétique masque la fièvre Aspirine Toxicité digestive

22 Palier II Sans problèmes selon recommandations Avec prudences À éviter Bénéfices risques Doses max Equivalent morphine Codeine cod/para mauvaise constipation 6cp / 24h 2cp/10mg Tramadol I. Rénale Epilepsie Effets Neuro-psy 300 mg 100 mg / 10 mg tramadol/ Paracet I. Rénale Epilepsie Effets neuro-psy 6 cp 2 cp / 10 mg Acupan?????? IV SC IM- per os Epilepsie Ischémie myocardique 20 à 120 mg 1 amp / 6 à 12 mg

23 Palier II Lamaline gel 300/10 poudre opium ( 1mg morphine)/cafeïne - 10 gélules max/j Lamaline suppo 500/15/cafeïne 3 max/j Izalgi 500/25 mg de poudre d opium ( 2.5mg morphine) 4 gélules max/j

24 recommandations gériatriques Privilégier la voie orale Privilégier les molécules à ½ vie courte start low and go slow

25 recommandations gériatriques Tenir compte des polypathologies Tenir compte des polymédications

26 recommandations gériatriques Penser à la prise en charge non médicamenteuse

27 Techniques et traitements antalgiques non médicamenteuses physiothérapie appareillages Massage analytique-relationnel Chaud-froid - Ultra sons Ionisations-bio feed back Thermothérapie- vibrotherapie Balneotherapie Orthèses Fauteuil Lit médicalisé-matelas Kinésithérapeute Orthophoniste Médecine physique ergothérapeute techniques MEOPA TENS-électrostimulations Radiothérapie Techniques cognitivo comportementales Musicothérapie Sophrologie - Relaxation Hypnose Acupuncture Psychomotricienne Psychologue IDE Consultation douleur Equipe mobile

28 Quelles informations?/quelles représentations? Informer le patient / proches

29 Quelles informations?/quelles représentations? La morphine la mort et la fin Tumeur Tu meurt La prise en charge Une charge pour qui? Prendre soin Réseau? ça peut faire peur!

30 Le rôle des soignants

31 Le rôle du /des médecins

32 Merci Pour Votre Ecoute

Souffrance et douleur en fin de vie. Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J.

Souffrance et douleur en fin de vie. Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J. Souffrance et douleur en fin de vie Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J. Ducuing Toulouse Notion de souffrance totale Différentes douleurs Les traitements

Plus en détail

Les antalgiques : actualités. 6 Journée franc-comtoise de la douleur 24 mai 2012 Besançon

Les antalgiques : actualités. 6 Journée franc-comtoise de la douleur 24 mai 2012 Besançon Les antalgiques : actualités 6 Journée franc-comtoise de la douleur 24 mai 2012 Besançon Les antalgiques : actualités Nouvelles classes médicamenteuses Nouvelles molécules Nouvelles cinétiques Nouvelles

Plus en détail

La douleur du sujet âgé Repérer - Evaluer - Traiter- Réévaluer. Dr Gabriel Abitbol & Dr Francine Hirszowski

La douleur du sujet âgé Repérer - Evaluer - Traiter- Réévaluer. Dr Gabriel Abitbol & Dr Francine Hirszowski La douleur du sujet âgé Repérer - Evaluer - Traiter- Réévaluer Dr Gabriel Abitbol & Dr Francine Hirszowski Définition Association Internationale d Etude de la Douleur (IASP 1979) La douleur est une expérience

Plus en détail

ANTALGIQUES DE PALIER III :

ANTALGIQUES DE PALIER III : ANTALGIQUES DE PALIER III : OXYCODONE, HYDROMORPHONE SPES / NEPALE Date : Protocole validé et réactualisé le 13/12/2013 Recommandations de l EAPC (European Association Paliative Care) : 1 «La Morphine

Plus en détail

Prise en charge de la douleur

Prise en charge de la douleur Prise en charge de la douleur 1 Rappel des obligations La prise en charge de la douleur est une obligation légale. Loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits du malade et à la qualité du système

Plus en détail

Douleur du cancer. - Le 08 Octobre Jean-Michel PELLAT GROUPE HOSPITALIER MUTUALISTE DE GRENOBLE

Douleur du cancer. - Le 08 Octobre Jean-Michel PELLAT GROUPE HOSPITALIER MUTUALISTE DE GRENOBLE Douleur du cancer - Le 08 Octobre 2013 - Jean-Michel PELLAT Centre d Evaluation et de Traitement de la Douleur GROUPE HOSPITALIER MUTUALISTE DE GRENOBLE Clinique d Alembert, Clinique des Eaux Claires,

Plus en détail

Douleurs induites par les soins

Douleurs induites par les soins Douleurs induites par les soins Mademoiselle Lydie BRIANDET (infirmière) Madame Laurence GAULTIER (aide-soignante) Docteur Hervé MIGNOT Formation EHPAD CODESPA 36 Douleur : définition (IASP) «Expérience

Plus en détail

Aide mémoire. Traitements médicamenteux de la douleur nociceptive. Equipes ressources du département :

Aide mémoire. Traitements médicamenteux de la douleur nociceptive. Equipes ressources du département : Equipes ressources du département : Consultations d évaluation et de traitement de la douleur : CH Chartres : 02 37 30 38 13 consult-douleur@ch-chartres.fr CH Dreux : 02 37 51 50 63 Douleur aiguë : douleuraigue@ch-dreux.fr

Plus en détail

Aide mémoire. Traitements médicamenteux de la douleur nociceptive. Equipes ressources du département :

Aide mémoire. Traitements médicamenteux de la douleur nociceptive. Equipes ressources du département : Equipes ressources du département : Consultations d évaluation et de traitement de la douleur : CH Chartres : 02 37 30 38 13 consult-douleur@ch-chartres.fr CH Dreux : 02 37 51 50 63 Douleur aiguë : douleuraigue@ch-dreux.fr

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX Dr REVNIC, Unité de Soins Palliatifs, Hopital Jean Jaurès, Paris 19

PRINCIPES GENERAUX Dr REVNIC, Unité de Soins Palliatifs, Hopital Jean Jaurès, Paris 19 PRINCIPES GENERAUX Chercher la cause de la douleur Soulager une douleur aiguë avant qu elle ne se chronicise Débuter le traitement par la voie d administration la plus simple Différencier les douleurs

Plus en détail

Antalgiques. Evaluation de la douleur. Classification

Antalgiques. Evaluation de la douleur. Classification Réflexes Jamais 2 antalgiques du même palier OMS Jamais d association de 2 morphiniques Il est fréquent d associer un antalgique d action centrale à un antalgique d action périphérique Réévaluation régulière

Plus en détail

âgé Dr Edith Martins-Meune CH Nanterre

âgé Dr Edith Martins-Meune CH Nanterre Douleurs postopératoires chez le sujet âgé Dr Edith Martins-Meune CH Nanterre Douleur chez le PA: Principes généraux Obstacles diagnostiques, Obstacles d'ordre neuropsy, Obstacles thérapeutiques, Obstacles

Plus en détail

Outil d aide à la titration d ACTIQ Citrate de fentanyl

Outil d aide à la titration d ACTIQ Citrate de fentanyl Outil d aide à la titration d ACTIQ Citrate de fentanyl ACTIQ est indiqué pour le traitement des Accès Douloureux Paroxystiques (ADP)* chez les patients âgés de 16 ans ou plus, ayant un cancer et recevant

Plus en détail

Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse

Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse S Lozano Hôpital Larrey 08 Octobre 2010 Les métastases osseuses Fréquentes 3 ème localisation (poumon, foie) 30 à 50% des patients 40% dans

Plus en détail

La morphine. Alternatives / associations

La morphine. Alternatives / associations Douleur et cancer La morphine Alternatives / associations Tous les droits d auteurs sont réservés à l Institut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est

Plus en détail

chez la personne âgée.

chez la personne âgée. PROMOTION DE L AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES dans le cadre du programme MobiQual Prévenir, évaluer, Prendre en charge La douleur chez la Personne âgée FIche pratique utilisation des opioïdes

Plus en détail

Les antalgiques. I. Définitions. II. Antalgiques de palier Paracétamol. 2. Aspirine et dérivés salicylés

Les antalgiques. I. Définitions. II. Antalgiques de palier Paracétamol. 2. Aspirine et dérivés salicylés Les antalgiques I. Définitions Antalgique = diminue la perception des sensations douloureuses -> Antalgique périphérique : action symptomatique au niveau de la lésion -> Antalgique central : action sur

Plus en détail

PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DE LA DOULEUR DU SUJET AGE

PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DE LA DOULEUR DU SUJET AGE PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DE LA DOULEUR DU SUJET AGE DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE d ONCO-GERIATRIE Dr Françoise ESCOUROLLE-PELTIER Unité de Soins Palliatifs - Hôpital BRETONNEAU 17.12.2010 CONSEQUENCES

Plus en détail

GUIDE DE PRESCRIPTION ET D UTILISATION DES ANTALGIQUES

GUIDE DE PRESCRIPTION ET D UTILISATION DES ANTALGIQUES GUIDE DE PRESCRIPTION ET D UTILISATION DES ANTALGIQUES PEC Douleur OPC011.00D1 Version 1 du 25.09.08 NOUVEAUTE DE LA VERSION 1 : Création OBJET : Ce guide est un document d information et d aide à : la

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN HAD

LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN HAD LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN HAD LES REGLES D OR 1. Demander au patient s il a mal et le croire 2. Ecouter sa réponse et respecter ses choix 3. Traiter si possible les causes de la douleur 4. Evaluer

Plus en détail

Cas clinique. BOZZOLO Eric Département d Evaluation et Traitement de la Douleur Pôle Neurosciences Cliniques

Cas clinique. BOZZOLO Eric Département d Evaluation et Traitement de la Douleur Pôle Neurosciences Cliniques Cas clinique BOZZOLO Eric Département d Evaluation et Traitement de la Douleur Pôle Neurosciences Cliniques CAS CLINIQUE Monsieur X, 60 ans, 60 kg Néoplasie ORL Traitée par chirurgie il y a 10 mois Métastases

Plus en détail

FOCUS sur les Antalgiques de Palier 3

FOCUS sur les Antalgiques de Palier 3 FOCUS sur les Antalgiques de Palier 3 7eme Colloque Aquitain de Soins palliatifs et d Accompagnement 19 novembre 2016 Dr JUCHS Séverine, Gériatre Centre Hospitalier de Périgueux Ne déclare aucun conflit

Plus en détail

SPÉCIFICITÉS ET PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR CANCÉREUSE CHEZ L ADULTE

SPÉCIFICITÉS ET PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR CANCÉREUSE CHEZ L ADULTE SPÉCIFICITÉS ET PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR CANCÉREUSE CHEZ L ADULTE Dr Cécile BESSET, MPaule Renoir Equipe Mobile de Soins Palliatifs CHRU Besançon 25/01/2017 DÉFINITION, GÉNÉRALITÉS «Expérience sensorielle

Plus en détail

Journée du CEOR 21 juin 2011 Dr Bellia Dhondt Pierrette HAD EOVI Romans

Journée du CEOR 21 juin 2011 Dr Bellia Dhondt Pierrette HAD EOVI Romans Journée du CEOR 21 juin 2011 Dr Bellia Dhondt Pierrette HAD EOVI Romans 1 EVALUATION et TRAITEMENT de la douleur La DOULEUR définition selon l IASP. (Institut international pour l étude de la Douleur)

Plus en détail

Aide mémoire. Traitements médicamenteux de la douleur nociceptive. Equipes ressources du département :

Aide mémoire. Traitements médicamenteux de la douleur nociceptive. Equipes ressources du département : Equipes ressources du département : Consultations d évaluation et de traitement de la douleur : CH Chartres : 02 37 30 38 13 consult-douleur@ch-chartres.fr CH Dreux : 02 37 51 50 63 Douleur aiguë : douleuraigue@ch-dreux.fr

Plus en détail

Physiopathologie et classification

Physiopathologie et classification Réflexes On n associe pas 2 antalgiques du même palier OMS On n associe pas 2 morphiniques Toujours prendre en charge la douleur +++ Réévaluation régulière de l efficacité du traitement antalgique : EVA

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE

TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE CAPACITE DE GERIATRIE 14.03.2007 Dr Françoise ESCOUROLLE-PELTIER Unité de Soins Palliatifs - Équipe Mobile Hôpital BRETONNEAU CONSEQUENCES DE LA PRISE EN CHARGE

Plus en détail

Nouveaux Antalgiques disponibles en 2010

Nouveaux Antalgiques disponibles en 2010 Nouveaux Antalgiques disponibles en 2010 Docteur Laurent FIGNON Soins de Support Service d Oncologie CHR Bon-Secours - 2010 Douleur et Cancer 320.000 nouveaux cas de Cancer par an (2005) 56% des patients

Plus en détail

ACCÈS DOULOUREUX PAROXYSTIQUES (ADP)

ACCÈS DOULOUREUX PAROXYSTIQUES (ADP) ACCÈS DOULOUREUX PAROXYSTIQUES (ADP) Définition : Exacerbation transitoire d une douleur cancéreuse existante déjà contrôlée par un traitement de fond adapté. Réseau Régional Douleur en Basse-Normandie

Plus en détail

Prise en charge de la douleur

Prise en charge de la douleur Les clés de la pratique clinique au CHU de Bordeaux Prise en charge de la douleur Dr M. Cadenne, Pr F. Sztark Unité Soutien Douleur ( 16950 Comité de Lutte contre la Douleur Une des sous-commissions de

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA DOULEUR DU SUJET AGE

TRAITEMENT DE LA DOULEUR DU SUJET AGE TRAITEMENT DE LA DOULEUR DU SUJET AGE Dr Françoise ESCOUROLLE-PELTIER Unité de Soins Palliatifs - Hôpital BRETONNEAU 21.03.2012 CONSEQUENCES DE LA PRISE EN CHARGE INSUFFISANTE DE LA DOULEUR Pour le malade

Plus en détail

Douleur et métastases. N Cantagrel CETD Toulouse 2010

Douleur et métastases. N Cantagrel CETD Toulouse 2010 Douleur et métastases osseuses N Cantagrel CETD Toulouse 2010 Epidemiologie Tumeur Incidence 1 Incidence 2 Après un cancer primitif, 20% présentent une localisation secondaire osseuse Coleman 1997 (1)

Plus en détail

Evaluation et prise en charge de la douleur en EHPAD

Evaluation et prise en charge de la douleur en EHPAD Evaluation et prise en charge de la douleur en EHPAD Douleur : définition «La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, liée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle, ou

Plus en détail

Cette fiche d information vous explique comment prendre le traitement antalgique prescrit par voie orale après votre intervention.

Cette fiche d information vous explique comment prendre le traitement antalgique prescrit par voie orale après votre intervention. 201 avenue d Alsace B.P. 20129 68003 COLMAR Cedex Fiche Information patient : Les antalgiques par voie orale après chirurgie d'épaule Réf : CLU/DIN/INF/014 Version : 1.0 Etat : Applicable Mise en application

Plus en détail

Diaporama élaboré par :

Diaporama élaboré par : Novembre 2016 / janvier 2017 Diaporama élaboré par : Dr Marco A. Gambirasio Unité de Médecine Palliative CHU de Rouen (76) Dr Anne Le Prieur Unité de Soins Palliatifs M. Abiven et Équipe Mobile Territoriale

Plus en détail

TRAITEMENT DES DOULEURS NEUROPATHIQUES Nicolas Danziger Département de Neurophysiologie Clinique Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris

TRAITEMENT DES DOULEURS NEUROPATHIQUES Nicolas Danziger Département de Neurophysiologie Clinique Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris TRAITEMENT DES DOULEURS NEUROPATHIQUES Nicolas Danziger Département de Neurophysiologie Clinique Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris LES 3 ETAPES PREALABLES 1. S ASSURER QUE LA PLAINTE EST DOULOUREUSE

Plus en détail

Cas Clinique. Douleurs cancéreuses

Cas Clinique. Douleurs cancéreuses Cas Clinique Douleurs cancéreuses Monsieur Bernard D., âgé de 45 ans, a été admis dans le Centre d évaluation et de traitement de la douleur courant juillet 2000 en raison de douleurs intenses, d origine

Plus en détail

Douleur et souffrance en situation palliative

Douleur et souffrance en situation palliative Douleur et souffrance en situation palliative LA DOULEUR Dimensions Mécanismes Evaluation APPROCHE CLINIQUE ANALGESIE Service d Accompagnement et de Soins Palliatifs CHU de Bordeaux 1 ère partie : LA DOULEUR

Plus en détail

M.PARRAD DU/Capacité 24 janvier 2013. Douleur : évaluation, prise en charge

M.PARRAD DU/Capacité 24 janvier 2013. Douleur : évaluation, prise en charge M.PARRAD DU/Capacité 24 janvier 2013 Douleur : évaluation, prise en charge Définition douleur «Expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, liée à une lésion tissulaire présente ou potentielle ou

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 10 novembre 2004 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de cinq ans par arrêté du 7 février 2000 (JO du 16 février

Plus en détail

Introduction (1) «Fausses croyances»: les patients «psy» ne souffrent pas, sont insensibles à la douleur, présenteraient une analgésie totale

Introduction (1) «Fausses croyances»: les patients «psy» ne souffrent pas, sont insensibles à la douleur, présenteraient une analgésie totale Introduction (1) La douleur chez les patients ayant une maladie psychiatrique a été pendant longtemps négligée voire ignorée «Fausses croyances»: les patients «psy» ne souffrent pas, sont insensibles à

Plus en détail

Les principes du traitement antalgique: L évaluation de la douleur chez l adulte Les effets secondaires du traitement médicamenteux et leur gestion

Les principes du traitement antalgique: L évaluation de la douleur chez l adulte Les effets secondaires du traitement médicamenteux et leur gestion Comment gérer le traitement antalgique Objectifs du cours 1: Connaître les bases Les principes du traitement antalgique: Les médicaments utilisés ainsi que les modalités de leur utilisation dans le cadre

Plus en détail

DOULEUR PROVOQUEE SOUFFRANCE PATIENT ET EQUIPE SOIGNANTE. Chrystel PLUVIAUX Octobre 2016 Infirmière EMSP/CHLS

DOULEUR PROVOQUEE SOUFFRANCE PATIENT ET EQUIPE SOIGNANTE. Chrystel PLUVIAUX Octobre 2016 Infirmière EMSP/CHLS DOULEUR PROVOQUEE SOUFFRANCE PATIENT ET EQUIPE SOIGNANTE Chrystel PLUVIAUX Octobre 2016 Infirmière EMSP/CHLS Cadre législatif Qu est-ce qu une douleur provoquée? En pratique Formation Quelques phrases

Plus en détail

TRAITEMENTS ANTALGIQUES EN PEDIATRIE

TRAITEMENTS ANTALGIQUES EN PEDIATRIE TRAITEMENTS ANTALGIQUES EN PEDIATRIE L EMLA Le saccharose MEOPA XYLOCAINE HYPNOVEL EMLA PROTOCOLE SACCHAROSE Prématuré à partir de 28SA 28jrs y compris intubés non sédatés 0,28 ml de sirop contenant 86.5%

Plus en détail

Ordonnance n 1. Ordonnance n 2. Ordonnance n 3. Ordonnance n 4. Ordonnance n 5. Ordonnance n 6. Ordonnance n 7. Ordonnance n 8.

Ordonnance n 1. Ordonnance n 2. Ordonnance n 3. Ordonnance n 4. Ordonnance n 5. Ordonnance n 6. Ordonnance n 7. Ordonnance n 8. SOMMAIRE Ordonnance n 1 Remplacer un traitement antalgique de palier 2 par un antalgique de palier 3 Ordonnance n 2 Interdoses lors d un traitement par sulfate de morphine à Libération Prolongée (LP) Ordonnance

Plus en détail

La douleur cancéreuse et les accès douloureux paroxystiques

La douleur cancéreuse et les accès douloureux paroxystiques La douleur cancéreuse et les accès douloureux paroxystiques Dr Marie Zinger et Sylvie Thévenot, infirmière référente "douleur" Clinique Victor Hugo- Le Mans Vendredi 30 octobre 2015 La douleur cancéreuse

Plus en détail

La morphine à domicile

La morphine à domicile La morphine à domicile - Tourcoing: 03 décembre 2008 Lucie STRECK Jean-Pierre CORBINAU Objec&fs : Mon Pa'ent a décidé de mourir à domicile Prendre la dimension de la demande Evaluer l environnement Me8re

Plus en détail

car la balance bénéfice/risque est jugée négative Physiopathologie et classification

car la balance bénéfice/risque est jugée négative Physiopathologie et classification car la balance bénéfice/risque est jugée négative Réflexes On n associe pas 2 antalgiques du même palier OMS On n associe pas 2 morphiniques Toujours prendre en charge la douleur +++ Depuis juin 2009,

Plus en détail

Les Antalgiques. UE 2.11 Semestre 1 Compétence 4. RAULT Isabelle Janvier 2016 UE 2.11 Semestre 1

Les Antalgiques. UE 2.11 Semestre 1 Compétence 4. RAULT Isabelle Janvier 2016 UE 2.11 Semestre 1 Les Antalgiques UE Compétence 4 Les Antalgiques Définitions Classifications de la douleur Les Antalgiques opioïdes Les Antalgiques opioïdes palier III La réglementation r des stupéfiants Moyen mnémotechnique

Plus en détail

La douleur due au Cancer. Dr Philippe Poulain Polyclinique de l Ormeau Tarbes ICR Toulouse

La douleur due au Cancer. Dr Philippe Poulain Polyclinique de l Ormeau Tarbes ICR Toulouse La douleur due au Cancer Dr Philippe Poulain Polyclinique de l Ormeau 65000 Tarbes ICR 31000 Toulouse Définition de la Douleur «Expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à un domage tissulaire

Plus en détail

Fiche Information patiente : Les antalgiques par voie orale après chirurgie de prothèse mammaire

Fiche Information patiente : Les antalgiques par voie orale après chirurgie de prothèse mammaire Fiche Information patiente : Les antalgiques par voie orale après Madame, Cette fiche d information vous explique comment prendre le traitement antalgique prescrit par voie orale après votre intervention.

Plus en détail

Paliers Co-analgésie Effets indésirables

Paliers Co-analgésie Effets indésirables DU de Soins Palliatifs et d Accompagnement Séminaire Evaluation et traitement de la douleur LES ANTALGIQUES ET LEUR UTISATION Paliers Co-analgésie Effets indésirables Service d accompagnement et de soins

Plus en détail

Dr Pascale DINAN, Le 25 Février 2009.

Dr Pascale DINAN, Le 25 Février 2009. Dr Pascale DINAN, Le 25 Février 2009. Déclaration sur la promotion des droits des patients en Europe, OMS, 1994 : «Les patients ont le droit d être soulagés de la douleur, dans la mesure ou le permettent

Plus en détail

Prescription des Morphiniques

Prescription des Morphiniques Prescription des Morphiniques Dr Jean-Pierre CORBINAU - Lille Cet exposé se veut essentiellement pratique ayant pour objectif de faire passer 3 messages afin d apporter une aide dans la prescription de

Plus en détail

Prise en charge de la douleur en fin de vie à domicile : mythe ou réalité? Réseau Oncovannes UBS 29 novembre 2011

Prise en charge de la douleur en fin de vie à domicile : mythe ou réalité? Réseau Oncovannes UBS 29 novembre 2011 Prise en charge de la douleur en fin de vie à domicile : mythe ou réalité? Réseau Oncovannes UBS 29 novembre 2011 Dr Roullet Certain Consultation douleur équipe mobile de soins palliatifs Centre Hospitalier

Plus en détail

Modes d action des médicaments

Modes d action des médicaments Modes d action des médicaments Matthieu Roustit Pharmacologie clinique Faculté de Médecine et de Pharmacie, Université Joseph Fourier Centre d Investigation Clinique Inserm CIC3, CHU de Grenoble Institut

Plus en détail

Bon usage des antalgiques Education du patient douloureux

Bon usage des antalgiques Education du patient douloureux Bon usage des antalgiques Education du patient douloureux Dr Julien NIZARD Centre de Traitement de la Douleur et EA3826, CHU Nantes Définition de la Douleur International Association for the Study of Pain,

Plus en détail

LES MÉDICAMENTS ANTALGIQUES

LES MÉDICAMENTS ANTALGIQUES LES MÉDICAMENTS ANTALGIQUES LES PALIERS DE L OMS L Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a établi une échelle des analgésiques selon l intensité de la douleur évaluée. L International Association for

Plus en détail

TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE CAPACITE DE GERIATRIE

TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE CAPACITE DE GERIATRIE TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE CAPACITE DE GERIATRIE Dr Françoise ESCOUROLLE-PELTIER Unité de Soins Palliatifs Gériatriques - Hôpital BRETONNEAU Hôpitaux Universitaires Paris

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ATTEINTS DE METASTASES OSSEUSES

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ATTEINTS DE METASTASES OSSEUSES Centre JEAN PERRIN PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ATTEINTS DE METASTASES OSSEUSES PRINCESSE FLORE ROYAT Avec le soutien du laboratoire 14 octobre 2010 Prise en charge médicamenteusem des douleurs des métastases

Plus en détail

ACCES DOULOUREUX PAROXYSTIQUES EN CANCEROLOGIE

ACCES DOULOUREUX PAROXYSTIQUES EN CANCEROLOGIE ACCES DOULOUREUX PAROXYSTIQUES EN CANCEROLOGIE Dr Serge Robard CRLCC Nantes REDO Octobre 2008 Introduction 4 Difficultés de prise en charge des douleurs chez le cancéreux Gestion des effets secondaires

Plus en détail

Protocole de prise en charge d une douleur relevant d antalgiques de paliers 1 ou 2 avec EVA<60 ou EN<6

Protocole de prise en charge d une douleur relevant d antalgiques de paliers 1 ou 2 avec EVA<60 ou EN<6 Protocole de prise en charge d une douleur relevant d antalgiques de paliers 1 ou 2 avec EVA

Plus en détail

«Les opioïdes à action rapide : un plus dans le traitement des accès douloureux paroxystiques en cancérologie?»

«Les opioïdes à action rapide : un plus dans le traitement des accès douloureux paroxystiques en cancérologie?» Les opioïdes d action rapide (OAR) sont des traitements antalgiques apparus récemment (2001) pour les Accès douloureux paroxystiques (ADP) constatés voici environ 30 ans chez les patients atteints de cancer

Plus en détail

Protocole d utilisation du patch de fentanyl

Protocole d utilisation du patch de fentanyl Comité de lutte contre la douleur Protocole d utilisation du patch de fentanyl Référence : CLUD 06 Version : 5 Date de diffusion Intranet : 10/02/12 Objet Ce protocole a pour objet l initiation, le suivi

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 01 avril 2009 ABSTRAL 100 microgrammes, comprimé sublingual B/10 Code CIP : 391 042 9 B/30 Code CIP : 391 043 5 ABSTRAL 200 microgrammes, comprimé sublingual B/10 Code

Plus en détail

Le malade cancéreux douloureux à son domicile. Traitements symptomatiques. Antalgiques et co analgésiques

Le malade cancéreux douloureux à son domicile. Traitements symptomatiques. Antalgiques et co analgésiques Le malade cancéreux douloureux à son domicile Traitements symptomatiques Antalgiques et co analgésiques Généralités Le cancer est le plus souvent douloureux Aux stades précoces : douleur modérée à sévère

Plus en détail

DIAPORAMA FORMATEUR 1

DIAPORAMA FORMATEUR 1 DIAPORAMA FORMATEUR 1 DOULEUR chez la personne âgée La douleur 2 Pourquoi un tel outil? (1) Parce que, selon la loi : «( ) Toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager sa douleur.

Plus en détail

LA DOULEUR EST INSUFFISAMMENT TRAITEE CHEZ LA PERSONNE AGEE CAR :

LA DOULEUR EST INSUFFISAMMENT TRAITEE CHEZ LA PERSONNE AGEE CAR : LA DOULEUR EST INSUFFISAMMENT TRAITEE CHEZ LA PERSONNE AGEE CAR : Difficile à évaluer Méconnaissance par les médecins des thérapeutiques et de leur spécificité gériatrique La douleur est une urgence gériatrique

Plus en détail

Dépendance aux analgésiques opioïdes

Dépendance aux analgésiques opioïdes 6 ème journée du CLUD des hôpitaux de Toulouse Dépendance aux analgésiques opioïdes Anne Roussin Centre d Evaluation et d Information sur la Pharmacodépendance (CEIP)- Centre d Addictovigilance, CHU de

Plus en détail

TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE

TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE CAPACITE DE GERIATRIE Dr Françoise ESCOUROLLE-PELTIER USP EMD-SP CLUD-SP - SLD Hôpitaux Universitaires Paris Nord Val de Seine - Hôpital BRETONNEAU

Plus en détail

Prise en charge IDE aux urgences d une douleur aigue chez l adulte

Prise en charge IDE aux urgences d une douleur aigue chez l adulte CLUD Procédure Doc. N : PCLU007A Date : 12/10/12 Prise en charge IDE aux urgences d une douleur aigue chez l adulte Page : 1 / 5 Destinataires Secteur Responsable Pharmacie DCGS Service des M. le Dr JM.

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN SITUATION D URGENCE

PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN SITUATION D URGENCE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN SITUATION D URGENCE Dr Sophie Pautex, PD Unité de soins palliatifs communautaire Service de médecine de premier recours Introduction La douleur est le motif de consultation

Plus en détail

LE CLUD de L institut Arnault Tzanck St laurent du var (06) Dr Jean-Pierre Ciebiera

LE CLUD de L institut Arnault Tzanck St laurent du var (06) Dr Jean-Pierre Ciebiera LE CLUD de L institut Arnault Tzanck St laurent du var (06) Dr Jean-Pierre Ciebiera I) La structure : L Institut Arnault Tzanck est une clinique médico-chirurgicale privée à but non lucratif, gérée par

Plus en détail

Utilisation pratique de la morphine en gériatrie. Dr JM BRISSEAU Médecine Aigue Gériatrique Consultant en Médecine Interne CHU de Nantes

Utilisation pratique de la morphine en gériatrie. Dr JM BRISSEAU Médecine Aigue Gériatrique Consultant en Médecine Interne CHU de Nantes Utilisation pratique de la morphine en gériatrie Dr JM BRISSEAU Médecine Aigue Gériatrique Consultant en Médecine Interne CHU de Nantes ACTUALITES THERAPEUTIQUES 7 Décembre 2013 Les opioïdes forts comprennent:

Plus en détail

Utilisation des traitements symptomatiques de la douleur du cancer en ambulatoire

Utilisation des traitements symptomatiques de la douleur du cancer en ambulatoire DOSSIER Utilisation des traitements symptomatiques de la douleur du cancer en ambulatoire! M. Luu*, M.T. Gatt Le médecin généraliste est souvent sollicité par les malades cancéreux pour le soulagement

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juillet 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juillet 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 juillet 2009 EFFENTORA 100 microgrammes, comprimé gingival B/4 (CIP : 392 207 1) B/28 (CIP : 392 208 8) EFFENTORA 200 microgrammes, comprimé gingival B/4 (CIP : 392

Plus en détail

La gestion des opioïdes chez les patients cancéreux

La gestion des opioïdes chez les patients cancéreux Douleurs chez un patient atteint de cancer et bon usage des opioïdes Opioids in cancer pain, state of art P. Poulain 1, C. Delorme 2, M. Filbet 3, P. Ginies 4, I. Krakowski 5, J.F. Morère 6, F. Scotté

Plus en détail

La douleur chronique en Europe et en France. Une situation préoccupante pour des millions de malades

La douleur chronique en Europe et en France. Une situation préoccupante pour des millions de malades La douleur chronique en Europe et en France Une situation préoccupante pour des millions de malades Une première à l échelle européenne La première enquête européenne sur la douleur chronique Plus de 46

Plus en détail

AVIS. 23 mai Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 31/12/2006 (JO du 08/05/2008)

AVIS. 23 mai Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 31/12/2006 (JO du 08/05/2008) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 23 mai 2012 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 31/12/2006 (JO du 08/05/2008) LAMALINE, gélule B/16 (CIP : 351 549-5) LAMALINE,

Plus en détail

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION THÉMATIQUE DOULEUR SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION ÉVALUATION INTERNE 2013 Une évaluation interne visant à apprécier l utilisation des contenus des mallettes mises à disposition des professionnels

Plus en détail

La rotation des opioïdes

La rotation des opioïdes La rotation des opioïdes Prof. Omar BOUDEHANE - UNITE D EVALUATION ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR - Faculté de médecine & CHU Constantine Université «3» de Constantine 9 ème Congrés de la SAETD Université

Plus en détail

Bernard Pradines (SLD-Albi) PH-PT

Bernard Pradines (SLD-Albi) PH-PT Traitements médicamenteux antalgiques et personnes âgées Bernard Pradines (SLD-Albi) PH-PT http://www.geriatrie-albi.fr/ Thérapeutiques non médicamenteuses manipuler doucement, laisser exécuter les mouvements,

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS et REFLEXION ETHIQUE

SOINS PALLIATIFS et REFLEXION ETHIQUE Saint Didier en Velay SOINS PALLIATIFS et REFLEXION ETHIQUE Dr Pascale VASSAL, Service de médecine palliative, CHU Saint Etienne Le 16 juin 2009 4 - PRISE en CHARGE de la DOULEUR A - Évaluation de la douleur

Plus en détail

Principes de base dans le soulagement des douleurs liées au cancer. Suzanne Chayer, pharmacienne Hôtel-Dieu de Lévis 25 avril 2006

Principes de base dans le soulagement des douleurs liées au cancer. Suzanne Chayer, pharmacienne Hôtel-Dieu de Lévis 25 avril 2006 Principes de base dans le soulagement des douleurs liées au cancer Suzanne Chayer, pharmacienne Hôtel-Dieu de Lévis 25 avril 2006 Plan de la présentation Généralités sur la douleur Mécanismes d action

Plus en détail

Procédure Médecins N de version: 01 Date d'application: Réf.: CMUB-003 Pagination : 1 de 6 pages. Dr T. RAPENNE, Consultant Douleur CHU Dijon

Procédure Médecins N de version: 01 Date d'application: Réf.: CMUB-003 Pagination : 1 de 6 pages. Dr T. RAPENNE, Consultant Douleur CHU Dijon N de version: 01 Date d'application:26052000 Réf.: CMUB-003 Pagination : 1 de 6 pages Procédure N 003 Rédacteurs Dr D. HONNART (Dijon) Date 26/05/00 Validation Dr T. RAPENNE, Consultant Douleur CHU Dijon

Plus en détail

La démarche palliative

La démarche palliative MID Soins palliatifs Item 69 : Prise en charge des symptômes Les soins palliatifs : Prise en charge des symptômes Josyane Chevallier, Chantal Pascal Unité Mobile de Soutien et de soins Palliatifs (UMSP)

Plus en détail

La douleur en soins palliatifs chez l enfant. Dr Avez-Couturier Pédiatre Neuropédiatrie et Consultation Douleur Enfant CHRU Lille Formation EIRENE

La douleur en soins palliatifs chez l enfant. Dr Avez-Couturier Pédiatre Neuropédiatrie et Consultation Douleur Enfant CHRU Lille Formation EIRENE La douleur en soins palliatifs chez l enfant. Dr Avez-Couturier Pédiatre Neuropédiatrie et Consultation Douleur Enfant CHRU Lille Formation EIRENE PLAN Rappels Différences en SP Morphiniques Douleur neuropathique

Plus en détail

Règles de prescription des opioïdes. O. Bredeau, V. Guastella, L. Labreze, D. Lefebvre-Kuntz,

Règles de prescription des opioïdes. O. Bredeau, V. Guastella, L. Labreze, D. Lefebvre-Kuntz, Règles de prescription des opioïdes O. Bredeau, V. Guastella, L. Labreze, D. Lefebvre-Kuntz, 1 Règles de prescription des opioïdes O. Bredeau, V. Guastella, L. Labreze, D. Lefebvre-Kuntz MISES EN GARDE

Plus en détail

EXEMPLE D ARTICULATION ENTRE

EXEMPLE D ARTICULATION ENTRE EXEMPLE D ARTICULATION ENTRE SERVICE D ONCOPEDIATRIE D ONCOPEDIATRIE, EQUIPE DE RESSOURCE REGIONALE ENFANT DO, HAD CLINIQUE PASTEUR. CAS CONCRET Marine 16 ans Maman: infirmière Famille recomposée: une

Plus en détail

Fiche information patiente en obstétrique Les antalgiques par voie orale

Fiche information patiente en obstétrique Les antalgiques par voie orale 201 avenue d Alsace B.P. 20129 68003 COLMAR Cedex Fiche information patiente en obstétrique Les antalgiques par voie orale Réf : CLU/DIN/GYN/011 Version : 3.0 Etat : Applicable Mise en application : Madame,

Plus en détail

DOULEUR ET CANCER. Dr Catherine. CIAIS

DOULEUR ET CANCER. Dr Catherine. CIAIS DOULEUR ET CANCER Dr Catherine. CIAIS IFSI le 2 février 2010 OBJECTIFS Savoir évaluer une douleur cancéreuse Connaître les différents types de douleur en cancérologie Mécanismes Étiologies Stratégies thérapeutiques

Plus en détail

Cas clinique douleur aigue

Cas clinique douleur aigue Cas clinique douleur aigue Mr D. 60 ans Retraité, marié, 2 enfants. Ses antécédents comportent : - Lymphome avec autogreffe de moelle en mai 2007 21 février 2008, apparition éruptions avec douleurs intenses

Plus en détail

Tramadol Codéïne 2 +/- paracétamol

Tramadol Codéïne 2 +/- paracétamol Une nouvelle classification d'antalgiques pour une meilleure efficacité. Les paliers de l'oms (1986) Tramadol Codéïne 2 +/- paracétamol Morphine Oxycodone Hydromorphone Fentanyl 3 Paracétamol AINS 1 Co

Plus en détail

Stratégies thérapeutiques de la Douleur Chronique. D. BENMOUSSA Centre de Traitement de la Douleur département d Anesthésie Réanimation CPMC- Alger

Stratégies thérapeutiques de la Douleur Chronique. D. BENMOUSSA Centre de Traitement de la Douleur département d Anesthésie Réanimation CPMC- Alger Stratégies thérapeutiques de la Douleur Chronique D. BENMOUSSA Centre de Traitement de la Douleur département d Anesthésie Réanimation CPMC- Alger Le traitement de la douleur chronique Adapté Intensité

Plus en détail

Douleur de la personne âgée: Evaluation prise en charge Journée IRD et psychologues des Pays de la Loire Bretagne vendredi 6 février 2015

Douleur de la personne âgée: Evaluation prise en charge Journée IRD et psychologues des Pays de la Loire Bretagne vendredi 6 février 2015 Douleur de la personne âgée: Evaluation prise en charge Journée IRD et psychologues des Pays de la Loire Bretagne vendredi 6 février 2015 Dr Drake del Castillo Adeline Algologue gériatre - CH de Saint-Nazaire

Plus en détail

vaso-occlusive, c est les changer Dr Jean-Louis Wayenberg, PhD Hôpital Universitaire des Enfants - Université Libre de Bruxelles 1er mars 2012

vaso-occlusive, c est les changer Dr Jean-Louis Wayenberg, PhD Hôpital Universitaire des Enfants - Université Libre de Bruxelles 1er mars 2012 Connaître les attitudes dans la crise vaso-occlusive, c est les changer Dr Jean-Louis Wayenberg, PhD Hôpital Universitaire des Enfants - Université Libre de Bruxelles 1er mars 2012 METHODES INCLUSION :

Plus en détail

Cas cliniques. 1 Cas :

Cas cliniques. 1 Cas : Cas cliniques 1 Cas : Patient de 64 ans, métastase osseuse avec masse abdominale, somnolent sous Moscontin 400mg /jour. Très douloureux, ne supporte plus les morphiniques, vomissements L infirmière sollicite

Plus en détail

Douleur et fin de vie. 10 è m e C o n g r è s D e L u t t e C o n t r e L a D o u l e u r 8 & 9 O c t o b r e A l g e r

Douleur et fin de vie. 10 è m e C o n g r è s D e L u t t e C o n t r e L a D o u l e u r 8 & 9 O c t o b r e A l g e r Douleur et fin de vie F. Yahiatene; D. Benmoussa; B. Griène Centre De Traitement De La Douleur CPMC - Alger 10 è m e C o n g r è s D e L u t t e C o n t r e L a D o u l e u r 8 & 9 O c t o b r e 2 0 1

Plus en détail

La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, en rapport avec une lésion tissulaire réelle ou potentielle ou décrite en

La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, en rapport avec une lésion tissulaire réelle ou potentielle ou décrite en LA DOULEUR DU CANCER Marie Claire BEPOIX et Dr Cédric BAUDET Pôle SOINS DE SUPPORT Équipe Mobile d Accompagnement et de Soins Palliatifs CH PONTARLIER 2007 Mise à jour 2013 DÉFINITIONS La douleur est une

Plus en détail