Récupération surcompensation et surentrainement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Récupération surcompensation et surentrainement"

Transcription

1 Récupération surcompensation et surentrainement La récupération: c'est l'ensemble des processus permettant au sportif de retrouver ses moyens physique. Facteurs influençant la durée de la récupération : L état dans lequel se trouve l athlète au moment de la séance. Intensité de l exercice l état nutritionnel du sportif (prise d alimentation précédent l exercice), le type de contraction musculaire la durée de la séance la masse musculaire mobilisée le type de fibres sollicitées le type d exercice utilisé (continu ou intermittent). ( poly articulaire ou mono articulaire ) ( pyrométrique) Récupération en fonction du type d exercice Exercices intense de courte durée Lors d un exercice de vitesse (de type anaérobie alactique), c est la resynthèse de l ATP qui va être le facteur limitant de la performance. La créatine phosphate, PC) va jouer un rôle important dans l amélioration des qualités physiques propres à ce type de sollicitation car elle constitue une réserve de phosphate permettant de reformer de ATP à partir de l ADP issu de la contraction musculaire. La diminution des réserves de PC va être fonction du type de contraction musculaire La resynthèse de PC est pratiquement complète en 5-6 min Exercices d intensité élevée et/ou de durée moyennes Pour les exercices de «résistance» (effort intense sur 1 minute par exemple appelé aussi anaérobie lactique) qui épuisent principalement les réserves de glycogène, la phase de récupération est initiée dès la fin des 30 premières minutes post-exercice ( resynthèse du glycogène) Elle est fonction de l alimentation prise par le sujet dans les deux heures qui suivent la séance

2 Exercices de longue durée Le problème central de ce type d exercice est la baisse des réserves glycogénique et protéique. Pour la première le type de sucre l association de glucose à fort index glycémique et de fructose dont l index est plus faible ; cela signifie que le glucose est assimilé plus rapidement que le fructose. L association des 2 va permettre de conserver un taux de glucides circulant plus longtemps permettant soit de prolonger l exercice soit de récupérer plus rapidement après l effort Les protéines sont détruites d une façon proportionnelle à la durée de l exercice, la prise d une portion devra être prise le plus tôt possible après l effort. Par conséquent, l alimentation est un élément fondamental de la récupération du sportif. Elle peut contribuer de façon significative à l amélioration des capacités de l individu en permettant notamment d optimiser les phases de récupération, en raccourcissant les délais de récupération, voire en améliorant le stock de substrat disponible pour l exercice physique. Méthodes de récupération: -Repos passif > sommeil -repos actif > charges faibles -Kinésithérapie > massage, stretching, hydrothérapie, électrothérapie, sauna, cryothérapie. -psychologique > sophrologie, hypnose -Nutrition > Restauration des réserves, glycogène, protéine, calcium, sels minéraux, oligo éléments.

3 La surcompensation : phénomène permettant à l'organisme après avoir subi un stress, de développer des capacités supérieures. mécanismes de réadaptation qui grâce à une période de récupération suffisante permet d'obtenir un plus haut niveau de performance. 4 phases 1 effort 2 fatigue 3 récupération 4 surcompensation Conséquence positive de la surcompensation -Augmentation des réserves énergétiques ( créatine phosphate, glycogène, ) -Augmentation des Hormones( Testostérone et hormone de croissance) -Augmentation des performances -Anabolisme musculaire ( construction musculaire) Le surentrainement: (over-training) c'est le résultat d'un déséquilibre entre les temps d'entrainement et les temps de repos. Il peu être mental et physique. c'est un état fatigue chronique. Cause de surentrainement : -entrainement trop intense -surcharge professionnelle -Manque de sommeil -mauvaise alimentation -monotonie d'entrainement -Récupération insuffisante

4 Symptômes du surentrainement -fatigue prolongé -Baisse de performance -Augmentation de la fréquence cardiaque -Douleurs musculaire -Perte d'appétit -Irritabilité -Trouble de sommeil -Blessures -Démotivation -Augmentation du temps de repose entre les séries -baisse des réserves énergétiques -Augmentation de l'hormone cortisol et baisse de la testostérone -Baisse des défense immunitaire ( rhume ) -Catabolisme musculaire ( dégradation cellulaire ) perte de poids Moyens pour lutter contre le surentrainement -Baisser l'intensité quelques temps, - Augmenter les heures de sommeil, -Inclure une sieste dans l'horaire -Augmenter l'apport en calories, -Améliorer ses choix alimentaires - Réduire le stress dans le milieu de travail -Utiliser quelques suppléments -Massage

5 - Sébastien charreteur

2.6 Structuration de la charge d entraînement

2.6 Structuration de la charge d entraînement 2.6 Structuration de la charge d entraînement Principe de la croissance: Augmentation progressive du volume et de l intensité. Le non respect de ce principe amène à la stagnation. (Maintien du niveau,

Plus en détail

Capacité de performance

Capacité de performance CAUSES ET CONSEQUENCES DU SURENTRAINEMENT CHEZ LE COUREUR CYCLISTE (Stéphane PALAZZETTI, Docteur en Sciences du Mouvement Humain) Un peu de théorie La performance sportive, quelque soit le niveau de pratique

Plus en détail

PLAN DONNÉES SCIENTIFIQUES ET PROCÉDÉS D ENTRAÎNEMENT. Introduction. B Les 3 systèmes de resynthèse de l ATP 25/01/11

PLAN DONNÉES SCIENTIFIQUES ET PROCÉDÉS D ENTRAÎNEMENT. Introduction. B Les 3 systèmes de resynthèse de l ATP 25/01/11 PLAN DONNÉES SCIENTIFIQUES ET PROCÉDÉS D ENTRAÎNEMENT S. VAUCELLE UE 30.S UFRSTAPS Toulouse Introduction I Energétique de la contraction musculaire II Les processus physiologiques et l entraînement sportif

Plus en détail

nement anaérobie lactique Par Loïc Arbez

nement anaérobie lactique Par Loïc Arbez L entraînement nement anaérobie lactique Par Loïc Arbez PLAN Les facteurs limitants de l anaérobie lactique Les séancess ances-types d amd amélioration du métabolisme m anaérobie lactique Les facteurs

Plus en détail

Fréquences cardiaques

Fréquences cardiaques Fréquences cardiaques La fréquence cardiaque maximale (FCM) correspond à la valeur la plus élevée pouvant être atteinte. La formule la plus répandue est 220 - âge quel que soit le sexe Reiss & Prévost

Plus en détail

FAITES LE PLEIN D ÉNERGIE!

FAITES LE PLEIN D ÉNERGIE! FAITES LE PLEIN D ÉNERGIE! OBSERVATIONS NOTÉES CHEZ LES UTILISATEURS DE TOTAL REBOOT BASÉES SUR DES TESTS PHYSIQUES ET BIOCHIMIQUES RÉCUPÉRATION PHYSIQUE ACCÉLÉRÉE DOULEURS MUSCULAIRES ATTÉNUÉES ENDURANCE

Plus en détail

nement alactique Par Loïc Arbez

nement alactique Par Loïc Arbez L entraînement nement anaérobie alactique Par Loïc Arbez PLAN Les facteurs limitants de l anaérobie alactique Les séancess ances-types d amd amélioration du métabolisme m anaérobie alactique Les facteurs

Plus en détail

Poids de forme et «affûtage» du marathonien. Fanny Gelli Colloque Marathon du Médoc 11 septembre 2015

Poids de forme et «affûtage» du marathonien. Fanny Gelli Colloque Marathon du Médoc 11 septembre 2015 Poids de forme et «affûtage» du marathonien Fanny Gelli Colloque Marathon du Médoc 11 septembre 2015 Introduction Le Poids Optimal ou Idéal fait référence à un objectif de santé (formules) Masse maigre

Plus en détail

LE SURENTRAINEMENT OU FATIGUE CHRONIQUE. {LICENCE (C2C-M2). Cours de Hugues PORTIER} INTRODUCTION RAPPEL DU ROLE DE L'ENTRAINEMENT...

LE SURENTRAINEMENT OU FATIGUE CHRONIQUE. {LICENCE (C2C-M2). Cours de Hugues PORTIER} INTRODUCTION RAPPEL DU ROLE DE L'ENTRAINEMENT... LE SURENTRAINEMENT OU FATIGUE CHRONIQUE Le 19 Janvier 1999 {LICENCE 98-99. (C2C-M2). Cours de Hugues PORTIER} INTRODUCTION...2 1. RAPPEL DU ROLE DE L'ENTRAINEMENT...2 1.1. L'effet de l'entraînement sur

Plus en détail

ÉPREUVE N 2 ÉTUDE DE THÈMES D'ENSEIGNEMENT

ÉPREUVE N 2 ÉTUDE DE THÈMES D'ENSEIGNEMENT CONCOURS D'ACCÈS A LA 2 ème CATÉGORIE DES EMPLOIS DE PROFESSEURS DES ÉTABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT AGRICOLE PRIVÉS SESSION 2012 Concours : EXTERNE Section : Biologie - Écologie ÉPREUVE N 2 ÉTUDE DE THÈMES

Plus en détail

INTRODUCTION AUX METABOLISMES ENERGETIQUES. {Licence STAPS C1-M2. Cours de François COTTIN} INTRODUCTION LA CONTRACTION MUSCULAIRE...

INTRODUCTION AUX METABOLISMES ENERGETIQUES. {Licence STAPS C1-M2. Cours de François COTTIN} INTRODUCTION LA CONTRACTION MUSCULAIRE... INTRODUCTION AUX METABOLISMES ENERGETIQUES Le 03 Octobre 1998 {Licence STAPS 98-99. C1-M2. Cours de François COTTIN} INTRODUCTION...2 1. LA CONTRACTION MUSCULAIRE...2 2. LES METABOLISMES...3 2.1. Plusieurs

Plus en détail

HYPERTRPOPHIE MUSCULAIRE

HYPERTRPOPHIE MUSCULAIRE HYPERTRPOPHIE MUSCULAIRE 1) Définition Augmentation anormale du volume d un muscle, due à sa dilatation, à l augmentation du volume des cellules qui le composent. (Augmentation du volume des fibres musculaires

Plus en détail

VERGNE Morgan. Filières énergétiques

VERGNE Morgan. Filières énergétiques Filières énergétiques Présentation des filières énergétiques Dépendant du type d effort Intensité de l effort substrats énergétiques utilisé différent Production d ATP différente ATP : principale source

Plus en détail

Objectifs. Les Filières énergétiques. Les aliments du muscle

Objectifs. Les Filières énergétiques. Les aliments du muscle Les Filières énergétiques Objectifs Les aliments du muscle Les filières L objectif est de faire comprendre aux SP les différentes filières énergétiques et leurs spécificités. Capacité/puissance? S entrainer

Plus en détail

LE JEUNE AURELIEN CESA 2012

LE JEUNE AURELIEN CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN 1 Filière principale dispensatrice d énergie. Appelé aussi glycolyse aérobie ou système oxydatif. LE JEUNE AURELIEN 2 Interactions entre les filières énergétiques

Plus en détail

LE JEUNE AURELIEN CESA

LE JEUNE AURELIEN CESA LE JEUNE AURELIEN CESA LE JEUNE AURELIEN 1 Filière principale dispensatrice d énergie. Appelé aussi glycolyse aérobie ou système oxydatif. LE JEUNE AURELIEN 2 Interactions entre les filières énergétiques

Plus en détail

Pendant combien de temps les muscles peuvent-ils fournir un effort maximal grâce à leur seule réserve d ATP?

Pendant combien de temps les muscles peuvent-ils fournir un effort maximal grâce à leur seule réserve d ATP? 188 P a r t i e 2 1 2 3 4 5 Si une situation d urgence vous oblige à quitter les lieux à toute vitesse, quelle source d énergie immédiatement disponible vous permettra de le faire? a) Les granules de glycogène

Plus en détail

2.4 Le principe de surcompensation

2.4 Le principe de surcompensation Le principe de surcompensation se trouve à la base de la plupart des théories d'entraînement, et de la programmation dans l'enchaînement des charges de travail. Il est basé sur l'hypothèse de restauration,

Plus en détail

Récupération neuromusculaire : marqueurs biologiques, contrôle, modalités de finalisation

Récupération neuromusculaire : marqueurs biologiques, contrôle, modalités de finalisation Récupération neuromusculaire : marqueurs biologiques, contrôle, modalités de finalisation André Xavier BIGARD Institut de Recherche Biomédicale des Armées, Grenoble En préambule, rappelons que l'exercice

Plus en détail

Lycée Militaire d Aix en Provence EPS course en durée Terminales

Lycée Militaire d Aix en Provence EPS course en durée Terminales Lycée Militaire d Aix en Provence 2013-2014 EPS course en durée Terminales Infos physiologiques CARBURANT (NUTRIMENTS) G.P.L O2 O2 O2 Mise en route des 3 filières en fonction de la vitesse de course COMBURANT

Plus en détail

LES FILIERES ENERGETIQUES

LES FILIERES ENERGETIQUES LES FILIERES ENERGETIQUES Anita DOTTIN CQP ALS AGEE 2015 L activité physique nécessite une dépense d énergie due à la contraction musculaire. Son principe de base est la transformation d une énergie chimique

Plus en détail

Développement des qualités athlétiques

Développement des qualités athlétiques Développement des qualités athlétiques Résultats d apprentissage Appliquer des protocoles et des méthodes d entraînement Les adapter au développement et à l expérience des athlètes Adapter l entraînement

Plus en détail

Bases énergétiques de l activité physique

Bases énergétiques de l activité physique Bases énergétiques de l activité physique A- Les sources énergétiques - Bioénergétique : les filières ε et leurs caractéristiques - Déterminants de la performance en endurance - Causes de la fatigue [B-

Plus en détail

Fatigue Neuromusculaire

Fatigue Neuromusculaire Neuromusculaire Définition Physiologie Mise en évidence Les altérations de la fonction neuromusculaire sont associées au concept de fatigueneuromusculaire ou plus simplement de fatigue musculaire. Parmi

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Introduction Chapitre 1. Croissance et maturation... 11

TABLE DES MATIÈRES. Introduction Chapitre 1. Croissance et maturation... 11 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 9 Chapitre 1. Croissance et maturation... 11 1 Croissance... 11 1.1. Croissance osseuse... 14 1.2. Croissance musculaire... 16 1.3. Croissance du tissu adipeux... 17

Plus en détail

VOTRE PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT DÉBUTANT MUSCLE SEC

VOTRE PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT DÉBUTANT MUSCLE SEC PRENDRE DU MUSCLE SEC, QU EST-CE QUE C EST? C est prendre un peu de volume et de densité sans prendre de gras, c est donc très différent de la prise de masse, surtout au niveau alimentaire. Côté entraînement,

Plus en détail

Bioénergétique de l exercice musculaire

Bioénergétique de l exercice musculaire Bioénergétique de l exercice musculaire Introduction Analogie machine et corps humain Combustible = contient E Energie = ATP 75% E therm = chaleur Energie = charbon 75% chaleur 25% mouvement train 25%

Plus en détail

Les procédés d entraînement

Les procédés d entraînement Les procédés d entraînement Sources : Biologie du sport. Jürgen Weineck. Vigot, Paris, 1992. Les bases de l entraînement sportif, Ed. Revue EPS, Paris, 1992. Diviser pour mieux régner, in Sport et Vie

Plus en détail

LES METHODES ET PROCEDES D ENTRAINEMENT YD CTN VTT 1

LES METHODES ET PROCEDES D ENTRAINEMENT YD CTN VTT 1 LES METHODES ET PROCEDES D ENTRAINEMENT YD CTN VTT 1 LES TYPES D ENTRAÎNEMENT L entraînement de la force L entraînement par intervalles L entraînement continu Les circuits d entraînement YD CTN VTT 2 ENTRAÎNEMENT

Plus en détail

LA PREPARATION PHYSIQUE

LA PREPARATION PHYSIQUE JOURNEES MEDICALES 2012 LA PREPARATION PHYSIQUE SOMMAIRE : INTRODUCTION : le métier de préparateur physique. 1. LA PREPARATION PHYSIQUE PHYSIQ CHEZ LES ENFANTS. 2. LA PREPARATION PHYSIQUE PHYSIQ DANS LE

Plus en détail

LE SURENTRAINEMENT. Définition : Connaissances actuelles :

LE SURENTRAINEMENT. Définition : Connaissances actuelles : LE SURENTRAINEMENT Définition : La définition du surentraînement prend toujours en compte la diminution de la capacité de performance, en dépit de l augmentation ou le maintien du niveau d entraînement.

Plus en détail

PRATIQUE DU CYCLOTOURISME et SANTÉ

PRATIQUE DU CYCLOTOURISME et SANTÉ PRATIQUE DU CYCLOTOURISME et SANTÉ Notions de physiologie La filière anaérobie anacide. (c est l énergie utilisée par les sprinters vélo ou sur 100m) La filière aérobie. La filière anaérobie acide (lactique).

Plus en détail

La préparation physique. Entraînement au 1500 mètres

La préparation physique. Entraînement au 1500 mètres La préparation physique Entraînement au 1500 mètres Quelques connaissances préalables COMMENT FONCTIONNE NOTRE CORPS À L EFFORT? LE GRAPHIQUE CI-DESSOUS EXPRIME LA VITESSE MOYENNE DU COUREUR EN FONCTION

Plus en détail

1. Consommation de glycogène et effort

1. Consommation de glycogène et effort TD2 S2 L1 Exos 1. Consommation de glycogène et effort Chez des sportifs entraînés et chez des personnes sédentaires, des fragments d un muscle du membre inférieur (le quadriceps) ont été prélevés par biopsie

Plus en détail

Voici de la lecture pour ceux et celles que cela pourrait intéresser pour info, ce n est pas pour le

Voici de la lecture pour ceux et celles que cela pourrait intéresser pour info, ce n est pas pour le Muscle Voici de la lecture pour ceux et celles que cela pourrait intéresser pour info, ce n est pas pour le BTS. Merci à ceux d entre vous (je tais les noms) qui m ont donc forcée à travailler hier soir

Plus en détail

VERGNE Morgan. Muscle et fatigue

VERGNE Morgan. Muscle et fatigue Muscle et fatigue Définition de la fatigue musculaire Définition fatigue musculaire : Incapacité à maintenir un niveau de force ou la puissance prédéterminé durant des contractions soutenues ou répétées

Plus en détail

Activité physique. un INVESTISSEMENT

Activité physique. un INVESTISSEMENT Activité physique un INVESTISSEMENT pour la SANTÉ Gérer les équilibres Forme, bien-être, vitalité, maîtrise du poids... Si l'activité physique nous aide à préserver notre capital santé c'est avant tout

Plus en détail

VOTRE PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT DÉBUTANT PRISE DE MASSE

VOTRE PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT DÉBUTANT PRISE DE MASSE LA PRISE DE MASSE, QU EST-CE QUE C EST? C est un gain de poids essentiellement sous forme de muscle et probablement d un peu de gras, car ce programme est destiné à ceux qui ont vraiment du mal à grossir

Plus en détail

QUELQUES NOTIONS DE PHYSIOLOGIE

QUELQUES NOTIONS DE PHYSIOLOGIE QUELQUES NOTIONS DE PHYSIOLOGIE 1/ L HOMME COMME UNE MACHINE. L homme peut être caricaturalement considéré comme une machine à transformer de l énergie. Cette transformation lui donne une capacité physique.

Plus en détail

CHAPITRE I ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME Niveaux d organisation Atome Molécule (ou composée)

CHAPITRE I ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME Niveaux d organisation Atome Molécule (ou composée) TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME 15 1 Niveaux d organisation 17 1.1. Atome 17 1.2. Molécule (ou composée) 18 1.3. Cellule 19 1.3.1. Différents types de cellules

Plus en détail

Vous traiterez l un des deux sujets au choix.

Vous traiterez l un des deux sujets au choix. UE21A Marketing des services sportifs et analyse de la demande B. MEURGEY Date : avril 2015 Durée : 2h PREMIER SUJET Vous traiterez l un des deux sujets au choix. A partir de l analyse d un ou plusieurs

Plus en détail

PLANIFICATION EN TRIATHLON

PLANIFICATION EN TRIATHLON PLANIFICATION EN TRIATHLON Par Vincent PIALOUX (CV) Spécificité du Triathlon Le triathlon n'est pas un sport qu'il faut appréhender comme la somme de trois disciplines que sont la natation, le cyclisme

Plus en détail

«Pratique physique et effets sur le corps : approche physiologique de l exercice» UE d ouverture L3

«Pratique physique et effets sur le corps : approche physiologique de l exercice» UE d ouverture L3 «Pratique physique et effets sur le corps : approche physiologique de l exercice» UE d ouverture L3 Définitions, caractéristiques de l activité physique, différents types d activité physique et fonction

Plus en détail

LES CAPACITES PHYSIQUES. Sommaire

LES CAPACITES PHYSIQUES. Sommaire LES CAPACITES PHYSIQUES Sommaire Définitions Classification A. Les qualités physiques distinguées par Weineck 1) L endurance 2) La force 3) La souplesse 4) La vitesse 5) La capacité de coordination 6)

Plus en détail

Cette double action améliore le rendement sur le déstockage des graisses.

Cette double action améliore le rendement sur le déstockage des graisses. PERDRE DU POIDS, QU EST-CE QUE C EST? Ce n est pas autre chose que sécher, voire perdre du gras. Quand on se déleste de quelques kilos, en général, on perd du muscle, de l eau et de la graisse. Sécher

Plus en détail

TD N 3 Révisions Métabolisme L3 APA. Elsa HEYMAN MCU FSSEP Lille 2

TD N 3 Révisions Métabolisme L3 APA. Elsa HEYMAN MCU FSSEP Lille 2 TD N 3 Révisions Métabolisme L3 APA Elsa HEYMAN MCU FSSEP Lille 2 1) Bilan pour la dégradation complète d 1 glucose par voie aérobie 1 glucose Lieu de la cellule: _ Glycolyse 2 ATP NADH,H+ ATP 6 Chaîne

Plus en détail

Chapitre 26 Item 253 UE 8 Aptitude au sport chez l adulte et l enfant ; besoins nutritionnels chez le sportif

Chapitre 26 Item 253 UE 8 Aptitude au sport chez l adulte et l enfant ; besoins nutritionnels chez le sportif Chapitre 26 Item 253 UE 8 Aptitude au sport chez l adulte et l enfant ; besoins nutritionnels chez le sportif I. Conduire un examen médical d aptitude au sport II. Bénéfices et inconvénients III. Besoins

Plus en détail

Première partie Bases scientifiques...13

Première partie Bases scientifiques...13 Première partie Bases scientifiques...13 Chapitre 1 Adaptations physiologiques à l hypoxie... 15 1. Définitions générales (LS) 1... 15 2. Adaptations cardio-vasculaires à l hypoxie (GM)... 21 3. Consommation

Plus en détail

LA PREPARATION PHYSIQUE DANS LES ACTIVITES SPORTIVES DE LA FFESSM

LA PREPARATION PHYSIQUE DANS LES ACTIVITES SPORTIVES DE LA FFESSM LA PREPARATION PHYSIQUE DANS LES ACTIVITES SPORTIVES DE LA FFESSM 12/03/2016 Pascale Estripeau Les activités sportives de la FFESSM Activités en déplacement Nage avec palmes Nage en eau vive Plongée sportive

Plus en détail

La préparation du plongeur. La meilleure prévention de l accident : Une bonne condition physique

La préparation du plongeur. La meilleure prévention de l accident : Une bonne condition physique La préparation du plongeur La meilleure prévention de l accident : Une bonne condition physique Sommaire Les besoins du plongeur Les rôles du moniteur de plongée Les aspects énergétiques L amélioration

Plus en détail

HYPERTROPHIE MUSCULAIRE: LES METHODES

HYPERTROPHIE MUSCULAIRE: LES METHODES HYPERTROPHIE MUSCULAIRE: LES METHODES Structures anatomiques concernées Hypertrophie Sarcoplasme Fibres et myofibrilles Vascularisation Tissu conjonctif Hypertrophies: les différentes formes Hypertrophie

Plus en détail

Objectifs. L alimentation du sportif. Introduction. L objectif est d initier les stagiaires aux grandes règles d une nutrition équilibrée.

Objectifs. L alimentation du sportif. Introduction. L objectif est d initier les stagiaires aux grandes règles d une nutrition équilibrée. L alimentation du sportif Introduction Les aliments Les aliments Objectifs L objectif est d initier les stagiaires aux grandes règles d une nutrition équilibrée. Les rations alimentaires Conclusion Version

Plus en détail

FORMULA1 SPORT remplace idéalement un repas ou un encas à toute heure de la journée.

FORMULA1 SPORT remplace idéalement un repas ou un encas à toute heure de la journée. LE REPAS DES ATHLETES Gagnez en confiance. Optimisez votre alimentation pré-entrainement., équilibrée en glucides, protéines, vitamines et minéraux, vous apporte une base solide de nutriments essentiels

Plus en détail

CIRCUIT TRAINING ET INTERVAL TRAINING

CIRCUIT TRAINING ET INTERVAL TRAINING CIRCUIT TRAINING ET INTERVAL TRAINING Un des outils les plus efficaces dans le monde de la préparation physique et sportive pour développer un physique «athlétique» (développement de la masse musculaire

Plus en détail

MODULE 1 SANTE ET EQUILIBRE DE VIE

MODULE 1 SANTE ET EQUILIBRE DE VIE 1.1 MAITRISER SON EQUILIBRE DE VIE 1.1.1 ADOPTER UN RYTHME BIOLOGIQUE COHERENT Définition biorythmes ou rythmes biologiques : C est une suite de variations du fonctionnement de l organisme, régulières

Plus en détail

Match et entrainement, comment bien les préparer? Stéphanie Neri, diététicienne

Match et entrainement, comment bien les préparer? Stéphanie Neri, diététicienne Match et entrainement, comment bien les préparer? Stéphanie Neri, diététicienne stephneri@hotmail.com Palézieux, 8 janvier 2016 Équilibre alimentaire général. Pas uniquement le jour même ou la veille.

Plus en détail

Puissance -Capacité VEGA 2011

Puissance -Capacité VEGA 2011 Puissance -Capacité FILIERES ENERGETIQUES ANAEROBIE ALACTIQUE ANAEROBIE LACTIQUE AEROBIE SUBSTRATS ENERGETIQUES UTILISES ATP CP GLYCOGENE GLUCOSE GLUCIDES LIPIDES DELAIS D INTERVENTION DU MECANISME INSTANTANNE

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES LISTE DES COLLABORATEURS...V LISTE DES ABRÉVIATIONS... XIII

TABLE DES MATIÈRES LISTE DES COLLABORATEURS...V LISTE DES ABRÉVIATIONS... XIII TABLE DES MATIÈRES LISTE DES COLLABORATEURS......V LISTE DES ABRÉVIATIONS... XIII APPORTS ÉNERGÉTIQUES CHEZ LE SPORTIF, par X. BIGARD, N. SIMLER...... 1 Dépenses énergétiques liées à la pratique sportive......

Plus en détail

Manque d'endurance retard sur trajectoire du volant = mauvais geste technique

Manque d'endurance retard sur trajectoire du volant = mauvais geste technique (Remarques et explications) Ce petit explicatif est destiné à ceux qui se posent des questions quant à l'intérêt et à la nécessité de bien se préparer physiquement (c'est à dire travailler l'endurance,

Plus en détail

L endurance aérobie. Par Loïc Arbez

L endurance aérobie. Par Loïc Arbez L endurance aérobie Par Loïc Arbez PLAN Généralités Endurance et performance sportive Les facteurs limitants de l endurance Evaluation de l endurance Généralités L aptitude d un d individu à fournir un

Plus en détail

L entrainement du plongeur

L entrainement du plongeur L entrainement du plongeur Murielle BROSSART Stage Initial MF1 Novembre 2015 PLAN DU COURS Objectif de l entrainement Fabriquer de l énergie comment ça marche Les différentes filières Utiliser ces connaissances

Plus en détail

Top 10 erreurs sur la prise de masse (partie 2)

Top 10 erreurs sur la prise de masse (partie 2) Top 10 erreurs sur la prise de masse (partie 2) Volet habitudes de vie 1. Ne pas manger suffisamment Quand vient le temps de bâtir sa musculature, l alimentation est de première importance. Durant les

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE

PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE Dr grillon jean-luc Médecin Conseiller Direction Régionale et départementale de la Jeunesse et des Sports Champagne-Ardenne et Marne 6 formes d énergie chimique nucléaire mécanique

Plus en détail

MUSCLE STRIE SQUELETTIQUE aspects mécaniques et energétiques

MUSCLE STRIE SQUELETTIQUE aspects mécaniques et energétiques MUSCLE STRIE SQUELETTIQUE aspects mécaniques et energétiques 1.GENERALITES -rapport entre organisme et espace environnant : la mobilité Les muscles squelettiques assurent trois fonctions importantes :

Plus en détail

CHAPITRE 1 PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ENTRAÎNEMENT 13

CHAPITRE 1 PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ENTRAÎNEMENT 13 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ENTRAÎNEMENT 13 Entraîneur : un rôle complexe 16 Les contextes environnementaux et sportifs 17 La préparation physique 18 Les trois grandes phases

Plus en détail

Activité physique et cancer

Activité physique et cancer Activité physique et cancer Activité physique et cancer 1/ Introduction 2/ Définition de l activité physique 3/ La fatigue 4/ Bénéfices de l activité physique en cancérologie 5/ Mécanismes d action de

Plus en détail

INTERVAL TRAINNING Entraînement de l'endurance. Emilie Serain, Master EP, UNIL 2015

INTERVAL TRAINNING Entraînement de l'endurance. Emilie Serain, Master EP, UNIL 2015 INTERVAL TRAINNING Entraînement de l'endurance Emilie Serain, Master EP, UNIL 2015 COMPRENDRE L ENTRAINEMENT EN ENDURANCE NOTIONS DE BASE Endurance: Intensité et durée La performance sportive est un ensemble

Plus en détail

ASPECTS NUTRITIONNELS

ASPECTS NUTRITIONNELS ASPECTS NUTRITIONNELS L équilibre énergétique Substrats + O 2 = énergie + Eau + C0 2 Substrats: glucides, lipides, protides Énergie: métabolisme basal, APS, thermorégulation De cet équilibre dépend le

Plus en détail

Séance 1 : Fonctionnement des muscles

Séance 1 : Fonctionnement des muscles Séance 1 : Fonctionnement des muscles Partie A : Structure du muscle et mécanisme de contraction Pour réaliser leurs mouvements (volontaire ou non), les animaux possèdent divers types de tissus musculaires

Plus en détail

LA PLANIFICATION DE L ENTRAINEMENT YD CTN VTT 1

LA PLANIFICATION DE L ENTRAINEMENT YD CTN VTT 1 LA PLANIFICATION DE L ENTRAINEMENT YD CTN VTT 1 LA PLANIFICATION DE L ENTRAINEMENT plusieurs saisons (carrière) = macrocycles plusieurs microcycles = mésocycles plusieurs séances = microcycles plusieurs

Plus en détail

Entrainement et trekking en haute altitude. Préparez-votre corps à fournir un effort physique en haute altitude (au-delà de 4000 m jusqu à l Everest)

Entrainement et trekking en haute altitude. Préparez-votre corps à fournir un effort physique en haute altitude (au-delà de 4000 m jusqu à l Everest) Entrainement et trekking en haute altitude Préparez-votre corps à fournir un effort physique en haute altitude (au-delà de 4000 m jusqu à l Everest) Problématique: s acclimater, rester et fournir un effort

Plus en détail

Alimentation du sportif: les protéines

Alimentation du sportif: les protéines : les protéines 1 : les protéines Pour une activité physique de loisir: besoin 0.8 à 1.1 g/kg/j soit 8 à 12% de l AEQ Pour une activité physique d'endurance " de base" 1 à 1.2 g/kg/j pouvant aller jusque

Plus en détail

FIRSTBEAT SPORTS EXAMPLE REPORTS

FIRSTBEAT SPORTS EXAMPLE REPORTS FIRSTBEAT SPORTS EXAMPLE REPORTS Rapport sur l effet de l entraînement Personne: Date: Athlete (Example) John 11.12.212 Informations personnelles Age 24 Taille (cm) 184 Poids (kg) 79 cardiaque au repos

Plus en détail

CŒUR ET SPORTS DE MONTAGNE

CŒUR ET SPORTS DE MONTAGNE CŒUR ET SPORTS DE MONTAGNE Mémoire du DIU de Médecine d Urgence de Montagne Dr Nathalie BIZARD Septembre 2007 L EFFORT PHYSIQUE Contraction musculaire: Energie chimique Energie mécanique Effort = consommateur

Plus en détail

{Licence STAPS C2-C. Cours de J-C Trouabal} PRESENTATION LES BASES THERAPEUTIQUES LES DIFFERENTES TECHNIQUES...

{Licence STAPS C2-C. Cours de J-C Trouabal} PRESENTATION LES BASES THERAPEUTIQUES LES DIFFERENTES TECHNIQUES... LA RECUPERATION Le 04 Mars 1999 {Licence STAPS 98-99.C2-C. Cours de J-C Trouabal} PRESENTATION...2 1. LES BASES THERAPEUTIQUES...2 2. LES DIFFERENTES TECHNIQUES...2 2.1. Les techniques manuelles, le massage...

Plus en détail

Cours généraux de la formation «Moniteur Sportif Entraineur»

Cours généraux de la formation «Moniteur Sportif Entraineur» Cours généraux de la formation «Moniteur Sportif Entraineur» Thématique 3 : Facteurs déterminants de l activité et de la performance Module 4 : Optimisation des facteurs nutritionnels de l'activité et

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE

PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE Dr grillon jean-luc Médecin Conseiller Direction Régionale et départementale de la Jeunesse et des Sports Champagne-Ardenne et Marne 6 formes d énergie chimique nucléaire mécanique

Plus en détail

Les tests d effort dans la conduite de l entraînement

Les tests d effort dans la conduite de l entraînement Les tests d effort dans la conduite de l entraînement Introduction Objet : Chevaux de concours complet Chevaux de course galopeurs ou trotteurs. Cible : Entraîneur Cavalier de compétition Formateur Objectif

Plus en détail

La préparation physique du niveau 4 capacitaire notions d entraînement

La préparation physique du niveau 4 capacitaire notions d entraînement La préparation physique du niveau 4 capacitaire notions d entraînement CTD 69 GUY GROSBOIS NOVEMBRE 2006 1 PLAN _ Introduction _ Entraînement physique _ Les filières énergétiques _ La nage _ Séances d

Plus en détail

MODELE GENERAL DE LA PLANIFICATION.

MODELE GENERAL DE LA PLANIFICATION. MODELE GENERAL DE LA PLANIFICATION. CESA de l entraînement Performance Résultats. individuelle/ collective! Développement Transformations immédiate/durée Adaptations immédiate/ durée Projection Objectifs

Plus en détail

La physiologie du sportif

La physiologie du sportif La physiologie du sportif De 2 sportifs d égale valeur, celui qui a les meilleurs résultats est celui dont l alimentation est la plus équilibrée! Si tant est que celle-ci soit permanente! Suivant le type

Plus en détail

Consommation en dioxygène en fonction du temps et l'effort physique

Consommation en dioxygène en fonction du temps et l'effort physique Consommation en O 2 (en L) Thème 1 : Corps humain et santé, l exercice physique Chapitre 1 : L effort physique et le fonctionnement de l organisme Introduction : Le corps de l énergie tout au long de la

Plus en détail

COMPLEMENT SUR LES FILIERES ENERGETIQUES

COMPLEMENT SUR LES FILIERES ENERGETIQUES COMPLEMENT SUR LES FILIERES ENERGETIQUES SUPPORT UC1 CFEB et CQP 2015-2016 DEBACQ JF JUIN 2015 / Version 9 La filière anaérobie alactique Mise en route du système ATP-PCr : Dans la cellule musculaire il

Plus en détail

FredericGrappe.com PORT PERFORMANCE. Bases techniques de l Interval Training

FredericGrappe.com PORT PERFORMANCE. Bases techniques de l Interval Training Bases techniques de l Interval Training Bienfaits de l'it 1) il demande moins de temps que les autres séances d entraînement, 2) il permet une gestion optimale des ressources énergétiques de l athlète,

Plus en détail

Alimentation & pratique du GOLF

Alimentation & pratique du GOLF Alimentation & pratique du GOLF Championnat de France Jeunes Espace Santé et Récupération Golf NATIONAL 29 juillet 2012 Olivier ROUILLON Médecin Fédéral National Mathias WILLAME Kiné Fédéral National Célia

Plus en détail

LE SOMMEIL. 1/3 de notre vie...

LE SOMMEIL. 1/3 de notre vie... LE SOMMEIL 1/3 de notre vie... Siège Social et Administratif : ANNECY SANTE AU TRAVAIL 12 quai de la Tournette 74000 ANNECY - Tél : 04 50 45 13 56 - Fax : 04 50 45 91 09 Site web : www.ast74.fr e-mail

Plus en détail

Anatomie Physiologie Méthodologie d entraînement

Anatomie Physiologie Méthodologie d entraînement Anatomie Physiologie Méthodologie d entraînement MALFERMO Romuald 06.35.19.79.02 malfermo.romuald@hotmail.fr Master EMIS & DUPP Univ. De Bourgogne, DIJON Intervenant BPJEPS AGG2F CESA Metz 2 Définitions

Plus en détail

L AEROBIE. «Etre en capacité d utiliser une importante quantité d énergie»

L AEROBIE. «Etre en capacité d utiliser une importante quantité d énergie» L endurance ce n est pas que courir longtemps. L AEROBIE équivaut pour nous à l endurance mais la durée de fonctionnement d un système énergétique fait toujours référence au rapport Puissance / capacité.

Plus en détail

Les bases de la nutrition dans le sport / hockey

Les bases de la nutrition dans le sport / hockey Les bases de la nutrition dans le sport / hockey 16.8.11 19.00, Poya Kaserne Alain Blanc Who am I Alain Blanc Master en sciences du Sport Travail de master: Performances de coordination visuomotrice chez

Plus en détail

L entraînement. Raphaël LECA UFRSTAPS Le Creusot UE45 Sept

L entraînement. Raphaël LECA UFRSTAPS Le Creusot UE45 Sept L entraînement Raphaël LECA UFRSTAPS Le Creusot UE45 Sept. 2014 www.culturestaps.com L entraînement Définition générale «C est la somme des exercices adaptés, à intensité progressivement croissante, qui

Plus en détail

DU LABORATOIRE AU TERRAIN: COMMENT S ENTRAINER DE MANIERE RAISONNEE. Hervé Jaccard Physiothérapeute du sport, DAL, CHUV Assistant HESAV

DU LABORATOIRE AU TERRAIN: COMMENT S ENTRAINER DE MANIERE RAISONNEE. Hervé Jaccard Physiothérapeute du sport, DAL, CHUV Assistant HESAV DU LABORATOIRE AU TERRAIN: COMMENT S ENTRAINER DE MANIERE RAISONNEE Hervé Jaccard Physiothérapeute du sport, DAL, CHUV Assistant HESAV La pratique du sport en Suisse 11 % 12 % 9 % 38 % quotidiennement

Plus en détail

Les cas où la consommation de fer est souhaitable

Les cas où la consommation de fer est souhaitable Le fer Le rôle du fer dans le corps humain Le fer est un minéral important pour notre organisme. Il joue un rôle clé dans le transport de l oxygène vers les organes et les tissus. De plus, il intervient

Plus en détail

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE І) INTRODUCTION II) BASES PHYSIOLOGIQUES III) PRINCIPES GENERAUX DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE IV) ENTRAINEMENT DANS LES DIFFERENTES FILIERES V) LA PLANIFICATION

Plus en détail

REUNION A.J. MONETEAU 14/09/2016. Notions de base pour un entrainement plaisir réussi

REUNION A.J. MONETEAU 14/09/2016. Notions de base pour un entrainement plaisir réussi REUNION A.J. MONETEAU 14/09/2016 Notions de base pour un entrainement plaisir réussi MES SOURCES D INFORMATION PRINCIPALES www.conseilscourseapied.com www.lepapeinfo.com DONNEES PHYSIOLOGIQUES Les filières

Plus en détail

Physiologie du sport et alimentation en course à pied

Physiologie du sport et alimentation en course à pied Physiologie du sport et alimentation en course à pied Préface L un des moyens les plus essentiels pour améliorer des performances physiques ou sportives est incontestablement la science nutritionnelle.

Plus en détail

L2 S3 Bioénergétique, Biochimie, Métabolisme et Nutrition CM 4 Du muscle à la viande 4 ème partie : Glycolyse «anaérobie» lactique

L2 S3 Bioénergétique, Biochimie, Métabolisme et Nutrition CM 4 Du muscle à la viande 4 ème partie : Glycolyse «anaérobie» lactique L2 S3 Bioénergétique, Biochimie, Métabolisme et Nutrition CM 4 Du muscle à la viande 4 ème partie : Glycolyse «anaérobie» lactique La glycolyse est dite anaérobie si le pyruvate ne peut pas «aller plus

Plus en détail

6 ème partie Évaluation des aptitudes anaérobies

6 ème partie Évaluation des aptitudes anaérobies - EC 5121- Déterminants physiologiques de la performance 6 ème partie Évaluation des aptitudes anaérobies François HUG francois.hug@univ-nantes.fr Rappels Resynthèse de l ATP : la voie anaérobie alactique

Plus en détail

DOSSIER COURSE DE DUREE

DOSSIER COURSE DE DUREE DOSSIER COURSE DE DUREE Objectif du cycle: DUREE DE COURSE CONTINUITE DE COURSE PLAN DE COURSE Réaliser le VOLUME de course demandé (courir 30 minutes) Sans s arrêter, ni marcher En respectant le projet

Plus en détail

THERMOREGULATION, DESHYDRATATION ET REHYDRATATION. Gymnase du Bugnon OC sport Mornod Pascal

THERMOREGULATION, DESHYDRATATION ET REHYDRATATION. Gymnase du Bugnon OC sport Mornod Pascal THERMOREGULATION, DESHYDRATATION ET REHYDRATATION Gymnase du Bugnon OC sport Mornod Pascal Plan du cours Métabolisme et production de chaleur Facteurs influençant la thermorégulation Acclimatation Défaillance

Plus en détail

Effets de l entraînement

Effets de l entraînement Effets de l entraînement 1. Sur les phosphagènes à hautes énergie : A. Stocks : Pas d effets sur ATP Entr. haute intensité [PCr] Pas de modif. pour la déplétion B. Activités enzymatiques : MyosATPase :

Plus en détail