BILAN CAMPAGNE STOPRISK. Sylvie Monier CCLIN Sud-Est Septembre 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BILAN CAMPAGNE STOPRISK. Sylvie Monier CCLIN Sud-Est Septembre 2010"

Transcription

1 BILAN CAMPAGNE STOPRISK Sylvie Monier CCLIN Sud-Est Septembre

2 2

3 3

4 BILAN CAMPAGNE STOPRISK 4

5 BILAN CAMPAGNE STOPRISK Nombre d établissements engagés: 245/956 répertoriés Nombre d établissements ayant validé leurs actions: Répartition par région engagés validés AUV COR LGR PACA REU RHA 5

6 Répartition par type d'établissement des 55 établissements "validés" CH MCO LOC SSR SLD PSY CHU HAD Répartition par taille en nombre de lits des 55 établissements "validés" < > 600 6

7 Outils de communication Utilisation Niveau de satisfaction Utilisation Guide: 52 Charte: 32 Affiche de présentation 52 Affichettes techniques 51 Tract 39 Niveau de satisfaction Guide = 4,1 Charte = 4 Affiche de présentation = 4,2 Affichettes techniques = 4,3 Tract = 4 Outils pédagogiques Utilisation Niveau de satisfaction Utilisation Stand AES = 50 Stand HM = 51 Stand EPI = 48 Stand gants = 47 Niveau de satisfaction Stand AES = 4,1 Stand HM = 4,3 Stand EPI = 4,1 Stand gants = 4,1 7

8 Outils pédagogiques Utilisation Niveau de satisfaction Utilisation Niveau de satisfaction Quiz = 37 Quiz = 3,8 Diaporama = 28 Diaporama = 3,9 Jeu de l oie = 39 Jeu de l oie = 4,5 Nombre de personnes impliquées dans l organisation pour 55 établissements 436 Minimum: 1 Maximum: 35 8

9 Nombre de professionnels ayant participé aux journées 3807 Minimum: 12 Maximum: 276 Nombre de patients/usagers ayant participé aux journées 1118 Minimum: 0 Maximum: 147 9

10 Impact de cette journée sur le personnel soignant IMPACT 9% 5% 60% 2% 24% NR Moyenne = 3,8 Renouvellement de la démarche: 43 : oui, 11 réinscrits 1 : non 10 : ne sait pas 1: NR POINTS FORTS les outils de communication et pédagogiques : Outils pédagogiques performants, ludiques Couleur des affiches Fiches descriptives des stands aidantes Stands interactifs Jeu de l oie : excellent outil de communication, attrayant. Film SACHA et les SHA Le diaporama est basique mais cela permet des échanges, il sert de base pour expliquer et commenter. Adaptation des outils à son établissement Quiz indispensable pour intégrer le programme Organisation Participation active de représentants de laboratoire La mobilisation du personnel : Ouverture de l établissement à d autres professionnels Échanges très appréciés Motivation des correspondants en hygiène hospitalière Participation active de tous les secteurs d activité : jardinier, administration, restauration, médecins, soignants, direction Information des usagers et familles La valorisation des PS Valorisation du respect des PS Prise de conscience des professionnels des règles d hygiène de base, des équipements de protection individuelle. 10

11 POINTS A AMELIORER les outils de communication et pédagogiques : Envoi des affiches plus précoce Les documents d évaluation établissement et service sont peu adaptés en SSR, addictologie Actualiser les outils en fonction des nouvelles recommandations Tracts individuels : trop de texte. Pour l entretien des locaux ai du réadapter en fonction des pratiques de l établissement. L affiche de présentation de la journée peu explicite. Faciliter la compréhension des outils pédagogiques à toutes les fonctions Outil vidéo Diaporama inadapté en terme de temps Mise à disposition d outils informatiques pour élaborer des affiches Organisation Améliorer la communication autour de l évènement pour augmenter la participation soignants/soignés et pour préparer les ateliers avec les patients. Manque de disponibilité des participants. La mobilisation du personnel Comment motiver les personnes à venir La participation des praticiens La participation du personnel de nuit Utiliser la presse locale Évolution du projet. 11

12 Outil d évaluation EVOLUTION 2012 Mai 2010 Pour fin 2010 Nouveau jeu pédagogique: puzzle rébus + quizz de transfert de connaissances Création de fiches pédagogiques: Diaporama Quizz Animation de la campagne Réajustement d outils existants: Diaporama Quizz + corrigé type Jeu de l oie MERCI DE VOTRE ATTENTION 12

Point sur les outils du GREPHH Nouveautés 2013-2014

Point sur les outils du GREPHH Nouveautés 2013-2014 Les outils du GREPHH : la liste s allonge Point sur les outils du GREPHH Nouveautés 2013-2014 Delphine Verjat-Trannoy et Danièle Landriu CClin Paris-Nord Réunion sur la prévention du risque infectieux

Plus en détail

Maîtrise du Risque Infectieux des Voies Périphériques. Formation en ligne "Voie sous cutanée"

Maîtrise du Risque Infectieux des Voies Périphériques. Formation en ligne Voie sous cutanée Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Maîtrise du Risque Infectieux des Voies Périphériques Formation en ligne "Voie sous cutanée" CClin Sud

Plus en détail

Trivial Pursuit Hospitalier

Trivial Pursuit Hospitalier Trivial Pursuit Hospitalier 10 e Journée de rencontre du réseau des correspondants en Hygiène des Etablissements de Santé de Midi-Pyrénées 26 mars 2015 à Toulouse OUTIL D INTÉGRATION La journée d intégration

Plus en détail

«Communication soignant soigné sur l Hygiène des mains»

«Communication soignant soigné sur l Hygiène des mains» Retour d expérience GRHYM «Communication soignant soigné sur l Hygiène des mains» Sylvie Monier et Julie Chastin Journée annuelle du Sud Est Jeudi 20 mars 2014 PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE Cette démarche

Plus en détail

Les Centres Hospitaliers de Saint-Lô et de Coutances se mobilisent!

Les Centres Hospitaliers de Saint-Lô et de Coutances se mobilisent! LES CENTRES HOSPITALIERS DE SAINT AINT-LÔ ET DE COUTANCES SE SONT MOBILISÉS! Les Centres Hospitaliers de Saint-Lô et de Coutances se mobilisent! Dans le cadre de la SERD et de leur politique de développement

Plus en détail

La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe

La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe L expérience du Centre Hospitalier de DIEPPE Chantal DELESTRE, infirmière de Santé au Travail Dr Stéphanie ROCHON EDOUARD, Praticien

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE L IDENTITOVIGILANCE EN PACA ANALYSE DES RESULTATS DU QUESTIONNAIRE

ETAT DES LIEUX DE L IDENTITOVIGILANCE EN PACA ANALYSE DES RESULTATS DU QUESTIONNAIRE ETAT DES LIEUX DE L IDENTITOVIGILANCE EN PACA ANALYSE DES RESULTATS DU QUESTIONNAIRE Caractéristiques des ES ayant répondu 154 participations sur 271 invitations taux de réponse = 57% MCO 13% 38% 18% 6%

Plus en détail

SATISFACTION AU TRAVAIL DES PROFESSIONNELS DE SANTE GRILLE DE RECUEIL

SATISFACTION AU TRAVAIL DES PROFESSIONNELS DE SANTE GRILLE DE RECUEIL SATISFACTION AU TRAVAIL DES PROFESSIONNELS DE SANTE GRILLE DE RECUEIL Ce questionnaire aborde différents aspects de votre vie professionnelle ; pour chacun d eux, indiquez si vous l estimez plus ou moins

Plus en détail

Présentation de l indicateur de mesure de satisfaction des patients hospitalisés Dossier de presse Jeudi 4 novembre 2010

Présentation de l indicateur de mesure de satisfaction des patients hospitalisés Dossier de presse Jeudi 4 novembre 2010 Présentation de l indicateur de mesure de satisfaction des patients hospitalisés Dossier de presse Jeudi 4 novembre 2010 Contact presse : Ministère de la Santé et des Sports - 01 40 56 40 14 Sommaire I.

Plus en détail

AUDIT GESTION DES EXCRÉTA. La maitrise du «péril fécal» ETS COMET L Hôpital Départemental Le Luc en Provence MF Texier, S Sabatier, D Massot

AUDIT GESTION DES EXCRÉTA. La maitrise du «péril fécal» ETS COMET L Hôpital Départemental Le Luc en Provence MF Texier, S Sabatier, D Massot AUDIT GESTION DES EXCRÉTA La maitrise du «péril fécal» ETS COMET L Hôpital Départemental Le Luc en Provence MF Texier, S Sabatier, D Massot CONTEXTE Evolution de l incidence des EBLSE La menace des BHRe

Plus en détail

5 mai. Deuxième campagne nationale d hygiène des mains dans les soins

5 mai. Deuxième campagne nationale d hygiène des mains dans les soins LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Dossier de presse 5 mai Deuxième campagne nationale d hygiène des mains dans les soins Le 5 mai 2011 a lieu le lancement officiel de la deuxième Campagne Nationale

Plus en détail

Démarche d accompagnement pour l amélioration de la prévention des IAS en EHPAD à la Réunion

Démarche d accompagnement pour l amélioration de la prévention des IAS en EHPAD à la Réunion Démarche d accompagnement pour l amélioration de la prévention des IAS en EHPAD à la Réunion Catherine PAYET BONNEFOND Cécile MOURLAN ARLIN Réunion/Mayotte Lyon SF2H 2011 1 Présentation La Réunion : DOM

Plus en détail

DOSSIER MÉDICAL : JUSQU OU PARTAGER? L AVIS DU CLINICIEN. P. Pugliese Atelier 3 Jeudi 8 Octobre 2015 XVI e SFLS

DOSSIER MÉDICAL : JUSQU OU PARTAGER? L AVIS DU CLINICIEN. P. Pugliese Atelier 3 Jeudi 8 Octobre 2015 XVI e SFLS DOSSIER MÉDICAL : JUSQU OU PARTAGER? L AVIS DU CLINICIEN P. Pugliese Atelier 3 Jeudi 8 Octobre 2015 XVI e SFLS QCM : Modalités d accès au dossier médical du patient : Quelles sont les réponses exactes?

Plus en détail

La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe

La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe L expérience du Centre Hospitalier de DIEPPE en 2012 Chantal DELESTRE, infirmière de Santé au Travail Centre Hospitalier de

Plus en détail

Information des professionnels de santé en prévention du risque infectieux nosocomial : indicateurs de la LIN et sources d information

Information des professionnels de santé en prévention du risque infectieux nosocomial : indicateurs de la LIN et sources d information Information des professionnels de santé en prévention du risque infectieux nosocomial : indicateurs de la LIN et sources d information Modifiez le style des sous-titres du masque Dr Sandrine Linares Généralités

Plus en détail

Réingénierie de la formation des cadres de santé. Perspective 2014/2015

Réingénierie de la formation des cadres de santé. Perspective 2014/2015 Réingénierie de la formation des cadres de santé Perspective 2014/2015 L AsCISM dans ce groupe L association est représentée sur le groupe de réflexion depuis mai 2012. Cette réflexion au ministère de

Plus en détail

Antibiotiques et résistances bactériennes: Information des usagers

Antibiotiques et résistances bactériennes: Information des usagers Antibiotiques et résistances bactériennes: Information des usagers JOURNÉE RÉGIONALE SUR LE BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES 24 NOVEMBRE 2015 RENNES Hélyette Lelièvre Représentante des Usagers Maison Associative

Plus en détail

Que doit-il savoir-faire? Prospecter Conseiller le client et vendre des prestations traiteur réception. Préparer la prestation

Que doit-il savoir-faire? Prospecter Conseiller le client et vendre des prestations traiteur réception. Préparer la prestation FICHE MÉTIER TECHNICO- COMMERCIAL «TRAITEUR DE RÉCEPTION» Il propose et vend des prestations traiteur réception en fonction de la demande des clients. Il prépare et organise la prestation (réception, évènements).

Plus en détail

Synthèse des résultats

Synthèse des résultats Enquête de Satisfaction 2014 Synthèse des résultats Janvier 2015 Retour Enquête de Satisfaction 2014 Ce document vous présente la synthèse des résultats de l Enquête de Satisfaction menée entre décembre

Plus en détail

Expérience d'utilisation du système pour la gestion des BMR Au Centre Hospitalier Avranches - Granville

Expérience d'utilisation du système pour la gestion des BMR Au Centre Hospitalier Avranches - Granville Expérience d'utilisation du système pour la gestion des BMR Au Centre Hospitalier Avranches - Granville 19/05/2011 1 Centre Hospitalier Avranches - Granville 746 lits, 222 000 JH en 2010 Activité de MCO,

Plus en détail

INTÉRÊT DE L APPROCHE MARKETING HOSPITALIER POUR COMMUNIQUER AUPRÈS DES MÉDECINS

INTÉRÊT DE L APPROCHE MARKETING HOSPITALIER POUR COMMUNIQUER AUPRÈS DES MÉDECINS INTÉRÊT DE L APPROCHE MARKETING HOSPITALIER POUR COMMUNIQUER AUPRÈS DES MÉDECINS Jean-Mathieu DEFOUR, Directeur Centre Hospitalier Ariège-Couserans 2nde Journée Internationale du Marketing Santé Vendredi

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCE BHRE ERG+

RETOUR D EXPERIENCE BHRE ERG+ RETOUR D EXPERIENCE BHRE ERG+ Centre SSR Sainte Catherine Labouré LA BAUME D HOSTUN CESBRON C., Responsable Qualité et Gestion des Risques - GENSTY D., Praticien hygiéniste, Président du CLIN LANTHEAUME

Plus en détail

Auto évaluation de la promotion et des pratiques d hygiène des mains dans les Etablissements Médico Sociaux de la Région Picardie

Auto évaluation de la promotion et des pratiques d hygiène des mains dans les Etablissements Médico Sociaux de la Région Picardie Auto évaluation de la promotion et des pratiques d hygiène des mains dans les Etablissements Médico Sociaux de la Région Picardie JUILLET 2014 1 SOMMAIRE LISTE DES ETABLISSEMENTS PARTICIPANTS p3 CONTEXTE...

Plus en détail

Risque d AES par piqûre Quelle réalité en EHPAD? Nadine KHOUIDER, Pascal FASCIA ARLIN Rhône-Alpes

Risque d AES par piqûre Quelle réalité en EHPAD? Nadine KHOUIDER, Pascal FASCIA ARLIN Rhône-Alpes Risque d AES par piqûre Quelle réalité en EHPAD? Nadine KHOUIDER, Pascal FASCIA ARLIN Rhône-Alpes ARLIN Rhône-Alpes Relais de proximité du CCLIN Sud-Est ARLIN Rhône-Alpes Missions définies par Arrêté en

Plus en détail

JOURNÉE HYGIÈNE DES MAINS

JOURNÉE HYGIÈNE DES MAINS 5 ième réunion des Référents en Hygiène des EHPAD et autres Établissements Médico-Sociaux en Aquitaine 9 mars 205 JOURNÉE HYGIÈNE DES MAINS Retour d expérience S. AUGEYROLLE / C. CARRERE / C. ABILY E.H.P.A.D.

Plus en détail

Réseau AES Sud Est Lyon Hôtel Dieu 5/12/2006

Réseau AES Sud Est Lyon Hôtel Dieu 5/12/2006 Réseau AES Sud Est Lyon Hôtel Dieu 5/12/2006 La prévention des AES au Centre Hospitalier Lyon Sud HCL, au travers de 2 expériences de terrain réalisées en 2005 1 Origine de la démarche : Prévention des

Plus en détail

Groupe «Vaccination» Préparation de la campagne de vaccination. La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe

Groupe «Vaccination» Préparation de la campagne de vaccination. La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe L expérience du Centre Hospitalier de DIEPPE Chantal DELESTRE, infirmière de Santé au Travail Dr Stéphanie ROCHON EDOUARD, Praticien

Plus en détail

RIPHH Nord Septembre 2012. Dialyse

RIPHH Nord Septembre 2012. Dialyse RIPHH Nord Septembre 2012 Dialyse Arrêté du 22 juin 2012 portant dérogation à titre exceptionnel de certaines dispositions de l'arrêté du 25 avril 2005 relatif aux locaux, matériels techniques et dispositifs

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES 1, rue du Docteur-Martinais 37600 LOCHES SEPTEMBRE 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

MonUPMC vue par l enseignant

MonUPMC vue par l enseignant MonUPMC vue par l enseignant 1. Diversité des enseignants et attentes 2. Outil de communication 3. Support de projets pédagogiques O.Lascols Directeur du Département de biologie Coordinateur des éditions

Plus en détail

patient porteur de BHR en SSR

patient porteur de BHR en SSR Gestion d un d patient porteur de BHR en SSR Centre Mutualiste de RééR ééducation et Réadaptation R Fonctionnelles de Kerpape D. HELGUEN-E. LE CAIGNEC EOHH Journée régionale de formation en hygiène hospitalière

Plus en détail

Nouveaux outils (depuis 1 an) Actualités s en hygiène. Méthodo/Audit Précautions Complémentaires

Nouveaux outils (depuis 1 an) Actualités s en hygiène. Méthodo/Audit Précautions Complémentaires Système d'alerte Procédure PC contact Procédure PC gouttelettes Procédure PC Air Elimination des excreta Vérification des mesures BMR Port d'équipement de protection individuelle 20 situations cliniques

Plus en détail

BAROMETRE RSE PACA. Résultats publiés en février 2015

BAROMETRE RSE PACA. Résultats publiés en février 2015 Où en sont les PME de Paca en matière de RSE? Réponses dans le dispositif régional d autoévaluation de la performance durable (économique, environnementale, sociale/sociétale) Résultats publiés en février

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE DE READAPTATION FONCTIONNELLE DE QUINGEY. Route de Lyon B.P.

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE DE READAPTATION FONCTIONNELLE DE QUINGEY. Route de Lyon B.P. ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE DE READAPTATION FONCTIONNELLE DE QUINGEY Route de Lyon B.P. 5 25440 QUINGEY Juin 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

SYNTHESE ANALYSE DESCRIPTIVE QUESTIONNAIRE DE SORTIE 2012

SYNTHESE ANALYSE DESCRIPTIVE QUESTIONNAIRE DE SORTIE 2012 SYNTHESE ANALYSE DESCRIPTIVE QUESTIONNAIRE DE SORTIE 2012 Enquête de satisfaction réalisée en 2012 auprès de 1231 patients du Centre Hospitalier Intercommunal Amboise Château-Renault Qualité /Risques Avril

Plus en détail

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation Centre Hospitalier d Argenteuil (95) F. Lémann, PH-coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins Co-facilitateur

Plus en détail

NOM :... PRENOM :... Date de naissance : JJ/MM/AAAA :.../.../... Nationalité :..

NOM :... PRENOM :... Date de naissance : JJ/MM/AAAA :.../.../... Nationalité :.. ANNEXE 4 RAPPORT DÉTAILLÉ PRÉSENTÉ PAR L ÉTUDIANT À L ÉTABLISSEMENT 2009-2010 Stage en entreprise Erasmus Remarque à l attention de l étudiant : le présent rapport destiné à relater votre expérience fournira

Plus en détail

Gestion des excreta dans un établissement de santé dans le contexte de recrudescence des bactéries multi (et hautement) résistantes

Gestion des excreta dans un établissement de santé dans le contexte de recrudescence des bactéries multi (et hautement) résistantes Gestion des excreta dans un établissement de santé dans le contexte de recrudescence des bactéries multi (et hautement) résistantes Aïcha ZRAIB - IDE Hygiéniste Agenda Introduction Contexte Méthodologie

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE Septembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT

Plus en détail

Campagne de communication

Campagne de communication ACTIONS DE COMMUNICATION - PROTECTION DE CAPTAGES Journée des Campagne de communication 1. Contexte 2. Contenu de la campagne Syndicat mixte de production d eau potable de la région de Caen Territoire

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR UNE OFFRE DE STAGES QUALIFIANTS

RECOMMANDATIONS POUR UNE OFFRE DE STAGES QUALIFIANTS Ministère du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville Ministère de la santé et des sports DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES SANITAIRES ET SOCIALES CENTRE RECOMMANDATIONS

Plus en détail

BILAN DES FORMATIONS C.CLIN SUD EST Prévention du risque infectieux en maternité

BILAN DES FORMATIONS C.CLIN SUD EST Prévention du risque infectieux en maternité BILAN DES FORMATIONS C.CLIN SUD EST Depuis 1995 Un public de sages femmes et d auxiliaires de puériculture concerné par les questions d hygiène. Des formateurs issus du terrain largement impliqués dans

Plus en détail

Cas de legionellosenosocomiale en Psychiatrie

Cas de legionellosenosocomiale en Psychiatrie Cas de legionellosenosocomiale en Psychiatrie L expérience du Centre Hospitalier de DIEPPE Philippe GLORION, responsable des Services Techniques Dr Stéphanie EDOUARD, Praticien Hygiéniste CoCLINNOR Mardi

Plus en détail

CertiAWARE. «La Sensibilisation autrement!»

CertiAWARE. «La Sensibilisation autrement!» CertiAWARE «La Sensibilisation autrement!» 1 CertiAWARE «La Sensibilisation autrement!» Une campagne annuelle type? TEMPS FORT FORMATION SUR SITE FORMATIONS EN LIGNE 2 TEMPS FORT CRÉATION D UN TEMPS FORT

Plus en détail

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact :

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact : Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact : Un nouvel outil pour les équipes d hygiène Xe JOURNEE REGIONALE DE PREVENTION DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS Yann Ollivier 1 Contexte /

Plus en détail

Développer une culture qualité et sécurité dans les établissements de santé

Développer une culture qualité et sécurité dans les établissements de santé Développer une culture qualité et sécurité dans les établissements de santé Jeanne Loyher Octobre 2011 Un engagement Journée régionale «risques cliniques» Le groupe CLINIFUTUR s est engagé dans une démarche

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. FORMATION : RESPONSABLE LOGISTIQUE 2 ème promotion Octobre 2011/septembre 2013

DOSSIER DE CANDIDATURE. FORMATION : RESPONSABLE LOGISTIQUE 2 ème promotion Octobre 2011/septembre 2013 Merci de retourner ce dossier : CCIIG A l attention de Ph. PARMENTIER Rue Félix Eboué 97159 Pointe à Pitre cedex 0590 93 76 16 Pièces jointes indispensables : Copie du dernier diplôme 1 CV 2 photos d identité(dont

Plus en détail

Médecine générale et soins spécialisés: Comment améliorer les partenariats?

Médecine générale et soins spécialisés: Comment améliorer les partenariats? Médecine générale et soins spécialisés: Comment améliorer les partenariats? Docteur Philippe CASTERA Maître de conférences associé de médecine générale (Université de Bordeaux) Coordinateur du réseau addictions

Plus en détail

Mise en place de référents grippe au sein d un centre hospitalier

Mise en place de référents grippe au sein d un centre hospitalier Mise en place de référents grippe au sein d un centre hospitalier Sophie FOUCAULT, IDE Hygiéniste, FFC Service ECLIN P.MIR, C.JACOB, Praticiens de Santé au Travail R.HUE, Praticien Hygiéniste, Service

Plus en détail

Association régie par la loi «1901»

Association régie par la loi «1901» Association régie par la loi «1901» Siège social et Direction Générale : 11, rue de la Convention 79000 NIORT Tél. 05 49 24 20 88 Fax. 05 49 24 30 03 siège@gpa79.net 1) INTRODUCTION La loi du 2 janvier

Plus en détail

ÉVALUATION DU TRAVAIL D UN ÉTUDIANT PAR LE TUTEUR EN ENTREPRISE STAGE SPÉCIALISÉ

ÉVALUATION DU TRAVAIL D UN ÉTUDIANT PAR LE TUTEUR EN ENTREPRISE STAGE SPÉCIALISÉ ÉVALUATION DU TRAVAIL D UN ÉTUDIANT PAR LE TUTEUR EN ENTREPRISE STAGE SPÉCIALISÉ L entreprise Nom Le tuteur en entreprise Nom Titre de la fonction Numéro de téléphone Le stagiaire Nom Matricule Début du

Plus en détail

Regards croisés sur la bientraitance. Évaluation

Regards croisés sur la bientraitance. Évaluation Regards croisés sur la bientraitance Évaluation Octobre 2012 Contexte national «bientraitance» «Posture professionnelle telle qu une manière d être, d agir et de dire, soucieuse de l autre, réactive à

Plus en détail

PROGRAMME 2016 RENNES

PROGRAMME 2016 RENNES PROGRAMME 2016 RENNES!1 1. OBJECTIFS 1. Savoir 1. Acquérir un savoir validé sur la relation thérapeutique, ses intérêts dans les soins. 2. Adapter la pratique de techniques relationnelles dans la complémentarité

Plus en détail

Les principes de bientraitance : déclinaison d une charte. Réseau Bas-Normand / REQUA

Les principes de bientraitance : déclinaison d une charte. Réseau Bas-Normand / REQUA Les principes de bientraitance : déclinaison d une charte Réseau Bas-Normand / REQUA Octobre 2012 Haute Autorité de Santé 2012 Place de la charte dans le déploiement de la bientraitance La charte de bientraitance

Plus en détail

Retrouvez tous les résultats de l enquête de satisfaction à laquelle vous avez participé en juin 2014!

Retrouvez tous les résultats de l enquête de satisfaction à laquelle vous avez participé en juin 2014! Retrouvez tous les résultats de l enquête de satisfaction à laquelle vous avez participé en juin 2014! Centre de soins, d Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) Centre d Accueil et d Accompagnement

Plus en détail

AVANT LE 30 juillet 2015

AVANT LE 30 juillet 2015 FAITES VISITER VOTRE ENTREPRISE Du 16 au 23 novembre 2015 En 2014, 1 500 visiteurs ont découvert les coulisses des 35 entreprises participant sur les Monts du Lyonnais, confirmant ainsi le succès de cet

Plus en détail

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise :

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise : FICHE MÉTIER CHEF D ENTERPRISE Il définit et pilote l activité de l entreprise sur le plan technique, économique, commercial et financier. Il manage le personnel de l entreprise. En fonction de la taille

Plus en détail

Communication soignant-soigné

Communication soignant-soigné Communication soignant-soigné sur l hygiène des mains Principe et résultats préliminaires Rouen, 11 avril 2013 Démarche élaborée par le GRHYM Groupe de réflexion du réseau CClin-Arlin pour la promotion

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION E.R.I.C.A. Revue des botanistes du Massif armoricain et de ses marges

ENQUÊTE DE SATISFACTION E.R.I.C.A. Revue des botanistes du Massif armoricain et de ses marges Conservatoire botanique national de Brest ENQUÊTE DE SATISFACTION E.R.I.C.A. Revue des botanistes du Massif armoricain et de ses marges Jusqu au 30 juin 2011 Près de vingt ans après la parution du premier

Plus en détail

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Février 2014 / V2

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Février 2014 / V2 MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance Mieux comprendre MSSanté FAQ Février 2014 / V2 FAQ MSSanté MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance sommaire 1. Le Système MSSanté 2 MSSanté

Plus en détail

PROJET RÉGIONAL 2015-2017. Prévention des risques professionnels et santé au travail

PROJET RÉGIONAL 2015-2017. Prévention des risques professionnels et santé au travail PROJET RÉGIONAL 2015-2017 Prévention des risques professionnels et santé au travail RESTITUTION DE L ETUDE DE BESOIN CONTEXTE ET OBJECTIFS Mise en place d une étude de besoin composée d un questionnaire,

Plus en détail

REALITE ET UTOPIE EN BIONETTOYAGE?

REALITE ET UTOPIE EN BIONETTOYAGE? REALITE ET UTOPIE EN BIONETTOYAGE? 1 Journée régionale ARLIN Corse 16 Mai 2013 N. L O U I S / M C. C A R P E N T I E R C C S D E S A N T É Préambule 2 réflexions issues de la pratique: de formatrice de

Plus en détail

Franck Jolivaldt. Programme Hôpital Numérique Axe 3 «stimuler et structurer l offre de solutions» RELIMS. Novembre 2012

Franck Jolivaldt. Programme Hôpital Numérique Axe 3 «stimuler et structurer l offre de solutions» RELIMS. Novembre 2012 Programme Hôpital Numérique Axe 3 «stimuler et structurer l offre de solutions» RELIMS Novembre 2012 Franck Jolivaldt DGOS / MSIOS Présentation du programme Hôpital numérique La Direction Générale de l

Plus en détail

Wallonie Destination Qualité. Eléments de la qualité dans le tourisme :

Wallonie Destination Qualité. Eléments de la qualité dans le tourisme : Wallonie Destination Qualité Eléments de la qualité dans le tourisme : 3 niveaux de qualité : Qualité attendue = Standard de qualité La qualité du service se détermine en comparant la prestation attendue

Plus en détail

LES RENCONTRES DE LA COMMUNICATION HOSPITALIÈRE 2011

LES RENCONTRES DE LA COMMUNICATION HOSPITALIÈRE 2011 Véronique Dugoujon Nathalie Laplace LES LA COMMUNICATION HOSPITALIÈRE 2011 Paris, les 6 et 7 avril 2011 ATELIER Les nouveaux outils pour communiquer auprès des usagers, La communication auprès des usagers

Plus en détail

DES OUTILS POUR LES SOIGNANTS. Annick ERNOULT, Formatrice Aurore PLAT, Psychologue

DES OUTILS POUR LES SOIGNANTS. Annick ERNOULT, Formatrice Aurore PLAT, Psychologue DES OUTILS POUR LES SOIGNANTS Annick ERNOULT, Formatrice Aurore PLAT, Psychologue 1 INTRODUCTION (AP) Pour quelle(s) raison(s) les soignants qui connaissent les soins palliatifs pédiatriques auraient-ils

Plus en détail

Stratégie de prévention des erreurs d identité et des erreurs de patients

Stratégie de prévention des erreurs d identité et des erreurs de patients Stratégie de prévention des erreurs d identité et des erreurs de patients Le bon soin au bon patient 28 MAI 2009 Annick Macrez - Bertrand Le Corre CHU Bichat Claude Bernard Deux axes Prévention des erreurs

Plus en détail

Présentation du site transactionnel B2B.CHOISY.COM

Présentation du site transactionnel B2B.CHOISY.COM Présentation du site transactionnel B2B.CHOISY.COM Laboratoires Choisy ltée 390, boul. St-Laurent Est, C.P. 6 Louiseville (Québec) Canada J5V 2L7 T 819 228-5564 / 1 800 567-2157 F 819 228-8302 Table des

Plus en détail

La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise

La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise Cette enquête du réseau FormaClub95 est destinée à engager notre action sur les besoins en recrutement et formation

Plus en détail

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes.

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes. Pour un meilleur accompagnement de votre parcours à domicile Introduction Mutualité Française Puy-de-Dôme a développé un nouveau système d information santé favorisant la coordination des acteurs de santé

Plus en détail

E v e n t S at. Le nouvel outil d écoute clients dédié aux professionnels de l évènementiel. page 1

E v e n t S at. Le nouvel outil d écoute clients dédié aux professionnels de l évènementiel. page 1 E v e n t S at Le nouvel outil d écoute clients dédié aux professionnels de l évènementiel page 1 Intérêts de EventSat page 2 Objectif Fréquentation En tant que créateur d évènements, vos exposants et

Plus en détail

DEVENEZ PARTENAIRE DES 60 ANS DE L AJD ASSOCIEZ VOTRE LOGO AU LOGO DE L AJD SUR NOS DIFFÉRENTS OUTILS DE COMMUNICATION

DEVENEZ PARTENAIRE DES 60 ANS DE L AJD ASSOCIEZ VOTRE LOGO AU LOGO DE L AJD SUR NOS DIFFÉRENTS OUTILS DE COMMUNICATION 60 ANS D EXPÉRIENCES ET D EXPERTISE Depuis sa création, l AJD s inscrit dans un projet associatif fort : améliorer le quotidien des jeunes ayant un diabète et de leur famille en leur proposant des solutions

Plus en détail

Dossier de Candidature

Dossier de Candidature Dossier de Candidature Concours de création d entreprise en création numérique 2 MODE D EMPLOI Pour compléter votre dossier de candidature, nous vous invitons à suivre la démarche suivante : 1. Téléchargez

Plus en détail

Customer feedback management Management de la satisfaction client

Customer feedback management Management de la satisfaction client Customer feedback management Management de la satisfaction client La meilleure des publicités est un client satisfait. Vos clients les plus mécontents sont votre plus grande source d'enseignement. Bill

Plus en détail

SOMMAIRE. Mise en place du plan de formation L élaboration du plan de formation Résumé Quizz

SOMMAIRE. Mise en place du plan de formation L élaboration du plan de formation Résumé Quizz SOMMAIRE Mise en place du plan de formation L élaboration du plan de formation Résumé Quizz Mise en place du plan de formation Pourquoi former? La formation professionnelle continue est un investissement

Plus en détail

BIENTRAITANCE. Evaluation des pratiques professionnelles, une recommandation anticipée

BIENTRAITANCE. Evaluation des pratiques professionnelles, une recommandation anticipée Etats Généraux de la Bientraitance en Franche-Comté 14 octobre 2011 BIENTRAITANCE Evaluation des pratiques professionnelles, une recommandation anticipée Patricia MINARY DOHEN Cadre de santé Coordonnateur

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE (Recherche, Enseignement, Soins, Information, Lutte et Initiatives pour les Adolescents et les ENfants atteints de CancEr). 1. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Le DMP en Bretagne. Assemblée générale ANIORH. Vendredi 7 Décembre 2012

Le DMP en Bretagne. Assemblée générale ANIORH. Vendredi 7 Décembre 2012 Le DMP en Bretagne Assemblée générale ANIORH Vendredi Ordre du Jour 1- Présentation du DMP 2- Déploiement du DMP en Bretagne 3- Présentation de la démarche en établissement 4- Présentation de la démarche

Plus en détail

Vidéo Salon 100% services 100% différents

Vidéo Salon 100% services 100% différents Vidéo Salon 100% services 100% différents Réunion de présentation du Salon 100% services 100% différents Présentation générale du salon Rétro planning Témoignages Le lieu La charte et les inscriptions

Plus en détail

Le DMP pour les EHPAD De la Vienne. Poitiers 03 Avril 2014

Le DMP pour les EHPAD De la Vienne. Poitiers 03 Avril 2014 Le DMP pour les EHPAD De la Vienne Poitiers 03 Avril 2014 Sommaire Le GCS Esanté Poitou-Charentes Focus sur le DMP Le DMP en Poitou-Charentes L utilisation du DMP en EHPAD L accompagnement des EHPAD Réunion

Plus en détail

Comment optimiser ses chances de décrocher un contrat d apprentissage?

Comment optimiser ses chances de décrocher un contrat d apprentissage? Comment optimiser ses chances de décrocher un contrat d apprentissage? La recherche d un contrat d apprentissage est comparable à une recherche d emploi. C est la raison pour laquelle il est nécessaire

Plus en détail

GESTION DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD BILAN DE VISITE DE RISQUE DANS 20 ÉTABLISSEMENTS D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES

GESTION DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD BILAN DE VISITE DE RISQUE DANS 20 ÉTABLISSEMENTS D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES GESTION DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD BILAN DE VISITE DE RISQUE DANS 20 ÉTABLISSEMENTS D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES F. Ruban-Agniel, N. Larroumes, S. Amsellem-Dubourget, C.Chapuis Equipe

Plus en détail

MODELE DE SYNTHESE DE L EVALUATION EXTERNE

MODELE DE SYNTHESE DE L EVALUATION EXTERNE MODELE DE SYNTHESE DE L EVALUATION EXTERNE (3.5 de la section 3 du chapitre V de l annexe 3-10 du code de l action sociale et des familles) La synthèse a pour objectif d apprécier le service rendu aux

Plus en détail

Formation des salariés : construisez de façon efficace votre plan de formation 2015!

Formation des salariés : construisez de façon efficace votre plan de formation 2015! Formation des salariés : construisez de façon efficace votre plan de formation 2015! Qu est-ce que le plan de formation? Le plan de formation est un document qui regroupe les besoins de formation établi

Plus en détail

SAQ Sections GE/VD ISO 9001 V2008. 24 septembre 2008 ARIAQ. vous souhaite une excellente fin d'après-midi!

SAQ Sections GE/VD ISO 9001 V2008. 24 septembre 2008 ARIAQ. vous souhaite une excellente fin d'après-midi! ISO 9001 V2008 24 septembre 2008 ARIAQ vous souhaite une excellente fin d'après-midi! Mise a jour ISO 9001 : Version 2008 Michel Paihes / Michel Fivaz La famille ISO 9000 de l an 2000 Situation au 23 septembre

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Référence : 2015009- accompagnement collectif CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Accompagnement collectif IAE : Appui à la mise en place d une stratégie de communication

Plus en détail

Choisy-le-Roi, le 15 avril 2014

Choisy-le-Roi, le 15 avril 2014 Choisy-le-Roi, le 15 avril 2014 Espace d information et de conseil sur l emploi, l orientation, la formation et la création d entreprise, la Cité des métiers accueille depuis le 10 mars les Val-de- Marnais,

Plus en détail

Formation pour adultes. A l approche de l art-thérapie en milieu professionnel.

Formation pour adultes. A l approche de l art-thérapie en milieu professionnel. Arc en Ciel en Soit Arts, Créativités et Sens. Formation pour adultes A l approche de l art-thérapie en milieu professionnel. Accompagner les enfants et les adolescents vers une revalorisation. Présentation

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

Nouveaux indicateurs. La Direction. La médecine du travail. Le laboratoire

Nouveaux indicateurs. La Direction. La médecine du travail. Le laboratoire Nouveaux indicateurs Règles de remplissage/contrôle/preuves inconnus: En 2012, on devra saisir 2011 Eléments «nouveaux» (officieux et pas définitifs) Il faut idéalement d ici le 31 décembre pour: La Direction

Plus en détail

Valérie Drouvot Direction Générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins - Cellule Infections nosocomiales

Valérie Drouvot Direction Générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins - Cellule Infections nosocomiales L organisation de la lutte contre les infections nosocomiales en France & La place de l usager dans le programme national de lutte contre les infections nosocomiales 2005/2008 Valérie Drouvot Direction

Plus en détail

d un plan PC & Internet privé : témoignage.

d un plan PC & Internet privé : témoignage. Les éléments essentiels au succès s de la mise en œuvre d un plan PC & Internet privé : témoignage. t M. William Mosseray, Chief Strategy Officer, Belgacom. Page 2 Plan PC & Internet privé dans le contexte

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DU MONT D'OR. 6 rue Notre Dame

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DU MONT D'OR. 6 rue Notre Dame ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DU MONT D'OR 6 rue Notre Dame 69250 Albigny sur Saone Cedex MARS 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Contexte EHPAD. Intégration GDR. Programme national de prévention des IAS

Contexte EHPAD. Intégration GDR. Programme national de prévention des IAS Contexte EHPAD Fiches techniques traitement anti-infectieux Résidents et collectivité Réglementaire renforcé Décret du 17 mai 2006 Art 2 : chaque antenne est chargée d assurer un relais de proximité du

Plus en détail

PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES D ACTIVITES

PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES D ACTIVITES PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES D ACTIVITES Présentation du label Le marché des familles comprend 8 000 000 de familles françaises auxquelles s ajouteraient 20 000 000 de familles étrangères

Plus en détail

REMPLIR L OBLIGATION DE PUBLICITE DU COFINANCEMENT EUROPEEN

REMPLIR L OBLIGATION DE PUBLICITE DU COFINANCEMENT EUROPEEN REMPLIR L OBLIGATION DE PUBLICITE DU COFINANCEMENT EUROPEEN La publicité de l aide européenne apportée à votre opération fait partie intégrante des obligations contractuelles 1 et elle doit être appliquée

Plus en détail

MENER UN ENTRETIEN PROFESSIONNEL

MENER UN ENTRETIEN PROFESSIONNEL MENER UN ENTRETIEN PROFESSIONNEL MENER UN ENTRETIEN PROFESSIONNEL La loi impose de mener ces nouveaux entretiens avant le 7 Mars 2016 Objectif : A l issue de cette formation vous serez capable de mener

Plus en détail

RAPPORT DE PLACEMENT INFORMATIONS PERSONNELLES

RAPPORT DE PLACEMENT INFORMATIONS PERSONNELLES RAPPORT DE PLACEMENT INFORMATIONS PERSONNELLES Nom Prénom M / F Date de naissance Pays d origine Public cible : FPI (Formation Professionnelle Initiale), scolaires Niveau d études Adresse e-mail ORGANISME

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE Dossier n : Admissible N-1 Dispensé(e) des Tests Ecrits *** Cadre réservé à l administration *** Avis Dossier : Diplôme non-éligible Convoqué(e) aux Tests Ecrits Formation d ingénieur-e-s par l apprentissage

Plus en détail

Réaliser un TPE en classe de Première. Année scolaire 2015 2016

Réaliser un TPE en classe de Première. Année scolaire 2015 2016 Année scolaire 2015 2016 Travaux Personnels Encadrés Travaux Les élèves doivent s investir pour travail en vue d'aboutir à une réalisation concrète. Personnels Les élèves élaborent en groupe, une production

Plus en détail