Tableau d analyse et d interprétation des données pour le Périmètre du projet des Pôles Charles-Le Moyne et Longue Rive (PPCLMLR)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tableau d analyse et d interprétation des données pour le Périmètre du projet des Pôles Charles-Le Moyne et Longue Rive (PPCLMLR)"

Transcription

1 Tableau d analyse et d interprétation des données pour le Périmètre du projet des Pôles Charles-Le Moyne et Longue Rive (PPCLMLR) Document réalisé par : Kim Lestage, Conseillère en promotion de la santé, CISSS Montérégie-Est Analyses et interprétations réalisées par : Luc Dallaire, Direction de santé publique de la Montérégie Kim Lestage, Conseillère en promotion de la santé, CISSS Montérégie-Est Nadine Geneviève Desjardins, Organisatrice communautaire, CISSS Montérégie- Centre Dominique Lesage, Conseillère en promotion de la santé, CISSS Montérégie-Est Claudine Léonard, Chef des programmes de santé publique et de l organisation communautaire, CISSS Montérégie-Est Cathy Chabot, Organisatrice communautaire, CISSS Montérégie-Est Jocelyn Robert, Organisateur communautaire, CISSS Montérégie-Est

2 Les grands constats émis dans le tableau suivant sont basés sur l analyse des données IDC par la Direction de santé publique de la Montérégie et l analyse des bases de données Habitat et Géoclip. Le choix d un périmètre plus élargi se base sur les répercussions potentiellement positives et négatives que pourra engendrer un projet d aussi grande ampleur que le réaménagement des pôles Charles-Le Moyne et Longue Rive (PPCLMLR) sur la population qui y réside, mais également pour celle des quartiers limitrophes. Donc, les analyses concernent le périmètre des communautés locales du Vieux-Longueuil, de St-Jude et de celles de l arrondissement Le Moyne. Toutefois, nous présentons de manière plus spécifique les données des communautés locales davantage ciblées par le projet soit St-Jude, Vieux Longueuil et Tiffin (Le Moyne). Catégories Indicateurs s et données Caractéristiques de la population Population totale La population du périmètre PCLMLR a diminué d environ 3 % entre 2006 et 2011, soit un accroissement nettement inférieur à celui observé pour l ensemble de l agglomération de Longueuil (3,5 %). : St-Jude : habitants Vieux-Longueuil : habitants Tiffin : habitants Proportion de la population adulte (18 à 64 ans) : St-Jude : 68,8 % Vieux-Longueuil : 61,1 % Tiffin : 74,1 % Agglomération de Longueuil : 64,5 % Proportion d enfants (0 à 5 ans) : St-Jude : 5,0 % Vieux-Longueuil : 4,2 % Tiffin : 6,0 % Agglomération de Longueuil : 6,1 % Proportion des jeunes (6 à 17 ans) s En 2011, la proportion de jeunes âgés de 6 à 17 ans (8 %) est inférieure à celle observée pour l agglomération de Longueuil (13 %) : St-Jude : 6,6 % Vieux-Longueuil : 7,6 % Tiffin : 9,7 % Agglomération de Longueuil : 12,9 %

3 Catégories Indicateurs s et données Caractéristiques de la population (suite) Proportion personnes âgées Proportion de la population immigrante Proportion de la population immigrante récente En 2011, la proportion de personnes âgées de 65 ans et plus est supérieure (23 %) à celle observée dans l agglomération de Longueuil (17 %) : St-Jude : 19,6 % Vieux-Longueuil : 27,2 % Tiffin : 10,2 % La proportion de personnes immigrantes de la communauté locale St-Jude est près du double de celle observée dans l agglomération de Longueuil (17,8 %) : St-Jude : 29,1 % Vieux-Longueuil : 12,1 % Tiffin : 14,4 % En 2011, la proportion immigrante récente dans le périmètre PPCLMLR est nettement supérieure (55 %) à celle de l agglomération de Longueuil (39 %). : St-Jude : 59,1 % Vieux-Longueuil : 50,9 % Tiffin : nd général En 2011, dans le périmètre PPCLMLR, il y a une forte proportion de personnes âgées et de personnes immigrantes lorsqu elle est comparée à celle de l agglomération de Longueuil. Revenu Proportion de la population vivant sous le seuil de faible revenu après impôt En 2010, dans le périmètre PPCLMLR, la proportion des personnes vivant sous le seuil de faible revenu après impôt (20 %) est nettement supérieure à celle observée pour l agglomération de Longueuil (12 %) : St-Jude : 21,3% Vieux-Longueuil : 16,9 % Tiffin : 26,9

4 Catégories Indicateurs s et données Revenu (suite) Revenu total moyen avant impôt : St-Jude : $ Vieux-Longueuil : $ Tiffin : $ Agglomération de Longueuil : $ Revenu total médian avant impôt : St-Jude : $ Vieux-Longueuil : $ Tiffin : $ Agglomération de Longueuil : $ Logement Proportion de la population locataire de son logement Proportion de la population vivant dans un logement construit avant 1971 Proportion de la population vivant dans un logement de taille insuffisante En 2011, 60 % de la population du périmètre PPCLMLR est locataire de son logement, soit une proportion nettement plus élevée que celle observée pour l agglomération de Longueuil (29 %). : St-Jude : 64,5 % Vieux-Longueuil : 54,7 % Tiffin : 66,4 % Dans le périmètre PPCLMLR, en 2011, la proportion de la population vivant dans un logement construit avant 1971 est nettement plus élevée (65 %) que celle observée dans l agglomération (35 %). St-Jude : 55,4 % Vieux-Longueuil : 66,5 % Tiffin : 68,7 % St-Jude : 14 % Vieux-Longueuil : 5,7 % Tiffin : 17, 5 % Agglomération de Longueuil : 8,4 %

5 Catégories Indicateurs s et données Logement (suite) Proportion de la population vivant dans un ménage consacrant 30 % et plus de son revenu aux coûts d habitation selon le mode d occupation : o Locataire o Propriétaire En 2010, 33 % de la population vivant dans un ménage locataire consacre 30 % et plus de son revenu total aux coûts d habitation, soit une proportion comparable à celle observée par les locataires de l agglomération de Longueuil (31 %). Toutefois, 17 % de la population vivant dans un ménage propriétaire consacrent 30 % et plus de son revenu total aux coûts d habitation, soit une proportion plus élevée que celle observée chez les propriétaires de l agglomération de Longueuil (12 %). St-Jude : - locataire 38,3 % - Propriétaire : 17,7 % Vieux-Longueuil : - Locataire : 31,9 % - Propriétaire : 14,6 % Tiffin : - Locataire : 25,7 % - Propriétaire : 27,8 % général En 2010, dans le périmètre PPCLMLR, il y a une forte proportion de la population locataire de leur logement et qui consacre plus de 30 % de leur revenu total aux coûts d habitation. Emploi et scolarité Proportion de la population n occupant pas un emploi (taux de chômage) Proportion de la population n ayant aucun diplôme ou grade Dans le périmètre PPCLMLR, en 2011 la proportion de la population occupant un emploi est légèrement inférieure (56 %) à celle observée pour l agglomération de Longueuil (60 %). On observe une tendance cohérente pour le taux de chômage (9 % et 7 %) St-Jude : 57,8 % (taux d emploi), 11,4 % (taux de chômage) Vieux-Longueuil : 54,6 % (taux d emploi), 8,3 % (taux de chômage) Tiffin : 55,1 % (taux d emploi), 17,5 % (taux de chômage) En 2011, la proportion de personnes âgées de 25 ans et plus sans certificat, diplôme ou grade est équivalente dans le périmètre PPCLMLR (16 %) et l agglomération de Longueuil (16 %). Cet indicateur présente une importante variabilité entre les communautés locales. St-Jude : 10,3 % (secteur qui se distingue positivement) Vieux-Longueuil : 16,2 % Tiffin : 23,6 % (secteur qui se distingue négativement)

6 Catégories Indicateurs s et données Environnement bâti Proportion du territoire situé dans un îlot de chaleur Densité du logement La proportion du territoire située dans un îlot de chaleur est élevée pour la majorité des communautés locales qui composent le périmètre PPCLMLR. Ceci est préoccupant considérant la proportion élevée de personnes âgées habitant ce périmètre et de nombreux facteurs de vulnérabilité de la population. St-Jude : 45,5 % (secteur qui se distingue négativement) Vieux-Longueuil : 28,0 % Tiffin : 55,2 % (secteur qui se distingue négativement) Agglomération de Longueuil : nd St-Jude : 16,7 logements/ha Vieux-Longueuil (secteur entre la rue Joliette et la rue St-Jean en bas de la rue Saint-Charles Ouest) : 20,6 logements/ha Tiffin : 24,6 logements/ha Agglomération de Longueuil : nd Transport Taux de motorisation St-Jude : 0,6 (secteur qui se distingue négativement) Tiffin : 0,8 (secteur qui se distingue négativement) Agglomération de Longueuil : 1,37 Proportion de la population occupée utilisant un mode de transport durable pour se rendre au travail Dans le périmètre PPCLMLR, en 2011, la proportion de la population utilisant le transport durable pour se rendre au travail (42 %) est nettement plus élevée que celle observée pour l agglomération de Longueuil (28 %). St-Jude : 52,4 % (secteur qui se distingue positivement) Vieux-Longueuil : 37,8 % Tiffin : 26,5 %

7 Catégories Indicateurs s et données Transport (suite) Accessibilité au transport en commun Dû à la proximité du Terminus Longueuil, la majeure partie du périmètre PPCLMLR se distingue positivement par rapport à l accessibilité au transport en commun. La population qui habite ce périmètre a accès à un grand nombre de lignes à l exception de la communauté locale Tiffin de l arrondissement Le Moyne. Estimation de l offre de transport en commun (indice entre 0 et 10) St-Jude : 10 Vieux-Longueuil : 10 Tiffin : 3,5 Indice de potentiel piétonnier (Cet indice se calcule à partir de la densité des intersections, de l indice de mixité de l usage du sol, de la densité résidentielle et de la densité des destinations) Indice de potentiel cyclable (Cet indice mesure les caractéristiques favorables de l environnement bâti à la pratique du vélo. Il est calculé à partir de 4 composantes : la densité de pistes cyclables, la densité d intersections de routes favorables à la pratique du vélo, la topographie et la densité de destination.) Données accidents piétons et cyclistes (Nombre de victimes hors autoroute ( )) Ces données n incluent que les victimes pour lesquelles il y a eu un rapport policier et qui ont pu être cartographiées Sources : SAAQ, 2013 Le périmètre PPCLMLR se distingue majoritairement positivement concernant l indice de potentiel piétonnier. Le potentiel piétonnier oscille entre fort et moyen faible sur pratiquement l ensemble du périmètre à l étude, à l exception des portions près des berges du St-Laurent, des routes à fort débit de circulation (ex. : l autoroute 132, le boulevard Taschereau et l échangeur vers le pont Jacques-Cartier) et du Collège Champlain. Le périmètre PPCLMLR se distingue positivement concernant l indice de potentiel cyclable. Ce potentiel varie majoritairement entre favorable et très favorable à l exception des portions du pôle Longue Rive (le long des berges du St-Laurent) et de la communauté locale Tiffin. St-Jude : 8173 m de pistes cyclables dans un rayon de 1500 m Vieux-Longueuil : 7207 m de pistes cyclables dans un rayon de 1500 m (seulement pour le secteur entre les rues Joliette et St-Jean en bas de la rue Saint-Charles Ouest) Tiffin : 8794 m de pistes cyclables dans un rayon de 1500m Le périmètre PPCLMLR ne ressort pas comme étant un secteur particulièrement dangereux par rapport aux données en lien avec le nombre d accidents impliquant des piétons ou des cyclistes. Toutefois, certaines intersections semblent plus problématiques. St-Jude : - Intersection de la rue Joliette et du boulevard Désaulniers (entre 3 et 5 accidents impliquant des cyclistes) - Intersection de la rue Saint-Charles Ouest et du boulevard Lafayette (entre 3 et 5 accidents impliquant des piétons) - Intersection de la rue Saint-Charles Ouest et de la rue Joliette (plus de 6 accidents impliquant des piétons)

8 - Intersection de la rue Joliette et de la rue Saint-Laurent Ouest (3 à 5 accidents impliquant des piétons) Vieux-Longueuil : Aucune intersection ne ressort plus problématique Tiffin : - Intersection du boulevard Taschereau et du boulevard Curé-Poirier (entre 3 et 5 accidents impliquant des piétons) général Le périmètre PPCLMLR est favorable aux différents modes de transport alternatif à la voiture (marche, vélo et transport collectif). Mentionnons toutefois que dans la CRÉ de l agglomération de Longueuil, une consultation lors de l élaboration de son Plan quinquennal de développement régional a mis en évidence les besoins de l amélioration de la desserte interne de l agglomération. Aménagement Connexité du réseau (nombre d intersections/km 2 dans un rayon de m) Mixité de l utilisation du sol La diversité des aires de diffusion (AD) pour les portraits de l environnement bâti et de l environnement des services porte sur le nombre d unités d évaluation foncière ayant les affectations principales suivantes : résidentielles, industries manufacturières, commerciales, services et culturelles, récréatives et de loisirs. Le périmètre PPCLMLR se distingue en majorité positivement concernant la connexité du réseau. La connexité varie principalement entre forte et moyennement forte. Cependant, les aires de diffusion bordant le Terminus Longueuil ainsi que le long des berges du St-Laurent affichent une connexité du réseau variant de faible à moyenne. (cartographie possible) St-Jude : 24,5 intersections/km 2 Vieux-Longueuil (secteur entre la rue Joliette et la rue St-Jean en bas de la rue Saint-Charles Ouest) : 27,5 intersections/km 2 Tiffin : 48,4 intersections/km 2 Le périmètre PPCLMLR se distingue majoritairement positivement concernant la mixité de l utilisation du sol. La mixité varie surtout entre une diversification moyenne à importante comme celle autour du Terminus Longueuil. Toutefois, le secteur se trouvant le long des berges du St-Laurent démontre une spécialisation moyenne des usages. (cartographie possible) St-Jude : 38,3 Vieux-Longueuil (secteur entre la rue Joliette et la rue St-Jean en bas de la rue Saint-Charles Ouest) : nd Tiffin : 21,4

9 Catégories Indicateurs s et données Aménagement (suite) Accessibilité aux établissements offrant des fruits et légumes frais (nombre dans un rayon de 500 m) Proximité aux établissements offrant de l alimentation minute (nb dans un rayon 1500 m) Accessibilité aux infrastructures récréatives L étude ne permet pas de documenter les caractéristiques des sites de baignade (piscine ou pataugeoire, période d accès, esthétique du site, etc.). Celles-ci peuvent conditionner l accessibilité aux différents sites lorsque l on considère certaines populations et leurs besoins particuliers. Le secteur St-Jude, du périmètre PPCLMLR, offre un très faible accès aux fruits et légumes frais. Cependant, le secteur Tiffin se distingue positivement. St-Jude : 0,0 Vieux-Longueuil (secteur entre la rue Joliette et la rue St-Jean en bas de la rue Saint-Charles Ouest) : 0,3 Tiffin : 2,0 Élément additionnel Il existe majoritairement une bonne accessibilité aux commerces d alimentation sur la rue St-Charles ainsi qu à la Place Longueuil. Dans la majorité des communautés locales comprises dans le périmètre PPCLMLR, il y a une très grande accessibilité à l alimentation minute. St-Jude : 19 Vieux-Longueuil (secteur entre la rue Joliette et la rue St-Jean en bas de la rue Saint-Charles Ouest) : 18,7 Tiffin : 17 Élément additionnel Il y a une très grande accessibilité aux restaurants-minute surtout au Terminus Longueuil, à la Place Longueuil et sur la rue St-Charles Le périmètre PPCLMLR se distingue positivement concernant l accessibilité aux infrastructures récréatives. Pour un grand nombre de communautés locales de ce périmètre, il est possible de trouver au moins une infrastructure récréative dans un rayon de moins d un kilomètre à l exception du secteur entourant le Terminus Longueuil, où il faut parcourir de 1,5 à plus de 2 kilomètres. (cartographie possible) Accessibilité aux piscines, bains et plages publics St-Jude : 8 Vieux-Longueuil (secteur entre la rue Joliette et la rue St-Jean en bas de la rue Saint-Charles Ouest) : 13 Tiffin : 4

10 Catégories Indicateurs s et données Aménagement (suite) Accessibilité aux parcs et espaces verts L étude ne permet pas de documenter les caractéristiques des sites (parc de quartier ou régional, superficie, aires de jeux disponibles pour les familles, présence d arbres ou de mobilier urbain, sécurité, etc.). Celles-ci peuvent conditionner l accessibilité aux différents sites lorsque l on considère certaines populations et leurs besoins particuliers. Accessibilité aux écoles par transport actif Design de l environnement urbain : niveau de verdure Proximité avec des routes à fort débit de circulation Dans la majorité du périmètre PPCLMLR, il y a une grande accessibilité aux parcs et espaces verts. En effet, il est possible de trouver dans un rayon de moins de 500 mètres ces parcs et espaces verts à l exception du secteur Tiffin (à l intérieur de 1,5 km) (nombre dans un rayon dans 500 m) St-Jude : 1 Vieux-Longueuil (secteur entre la rue Joliette et la rue St-Jean en bas de la rue Saint-Charles Ouest) : 0 Tiffin : 2 Le secteur près du Terminus Longueuil et la portion entre la rue Joliette et la rue St-Jean en bas de la rue Saint- Charles Ouest) offre une moins bonne accessibilité aux écoles par transport actif (+ 1 km) Nombre d écoles dans un rayon de m (comprends les établissements privés et les spécialisés) St-Jude (secteur très limitrophe au Terminus Longueuil) : 5,5 Vieux-Longueuil (secteur entre la rue Joliette et la rue St-Jean en bas de la rue Saint-Charles Ouest) : 6,3 Tiffin : 8 Le périmètre PPCLMLR se distingue négativement concernant le niveau de verdure. Pour la grande majorité des communautés locales de ce périmètre, le niveau de verdure varie de moyen faible à faible. Les secteurs où le manque de verdure est le plus significatif se trouvent à l abord du Terminus Longueuil et dans la communauté locale de Tiffin. (cartographie possible) Il y a une très grande présence de routes à fort débit routier dans le périmètre PPCLMLR (l autoroute 132, boulevard Taschereau et présence de nombreux échangeurs) Longueur cumulée dans un rayon de 500 m St-Jude (secteur très limitrophe au Terminus Longueuil) : m Vieux-Longueuil (secteur entre la rue Joliette et la rue St-Jean en bas de la rue Saint-Charles Ouest) : 5305 m Tiffin : m

11 Catégories Indicateurs s et données Aménagement (suite) Estimation du niveau de bruit (sources de bruits et présence de routes à fort débit de circulation) Deux secteurs du périmètre PPCLMLR se distinguent négativement quant au niveau de bruit estimé soit la communauté locale de St-Jude et du Vieux Longueuil. (indice entre 0 et 10) St-Jude (secteur très limitrophe au Terminus Longueuil) : 8,5 Vieux-Longueuil (secteur entre la rue Joliette et la rue St-Jean en bas de la rue Saint-Charles Ouest) : 7,0 Tiffin : 4,0 général Malgré la présence de parcs et espaces verts, le périmètre PPCLMLR ne comporte pas un bon niveau de verdure. Nonobstant le bon niveau de connexité du réseau, de la grande mixité de l utilisation du sol, une bonne accessibilité aux infrastructures favorisant les déplacements actifs, la présence de deux grands axes routiers à fort débit a un impact négatif sur la qualité de vie des citoyens de ce périmètre. Soutien social Proportion de familles avec au moins un enfant de moins de 18 ans Proportion de familles monoparentales Proportion de la population vivant seule En 2011, dans le périmètre PPCLMLR, la proportion de familles ayant au moins un enfant de moins de 18 ans est nettement inférieure (32 %) à celle observée dans l agglomération de Longueuil (39 %). St-Jude : 30,7 % Vieux-Longueuil : 30,8 % Tiffin : 37,0 % En 2011, dans le périmètre PPCLMLR, la proportion de familles monoparentales est supérieure (33 %) à celle observée pour l agglomération (25 %). St-Jude : 28,3 % Vieux-Longueuil : 31,5 % Tiffin : 40,0 % (secteur qui se distingue négativement) En 2011, 31 % de la population du périmètre PPCLMLR vit seule en ménage privé soit une proportion nettement supérieure à celle de l agglomération de Longueuil (16 %). St-Jude : 26,1 % Vieux-Longueuil : 32,9 % Tiffin : 29,6 %

12 Catégories Indicateurs s et données Soutien social (suite) Proportion de la population âgée (65 ans et plus) vivant seule 47 % de la population âgée du périmètre vit seule en ménage privé soit une proportion nettement supérieure à celle de l agglomération de Longueuil soit 28 %. Les personnes de 65 ans et plus vivant seules peuvent être plus sujettes à l isolement social. St-Jude : 41,5 % Vieux-Longueuil : 50,0 % Tiffin : 40,9 % général Compte tenu de la présence moins grande d organismes communautaires et de structures intersectorielles (table de vie de quartier), les communautés locales St-Jude et du Vieux-Longueuil sont à plus grand risque d isolement pour les personnes âgées et les ménages présentant des caractéristiques de défavorisation. Cohésion sociale Proportion de la population ayant déménagé au cours des 5 dernières années Proportion de la population immigrante Population immigrante récente Dans le périmètre PPCLMLR, en 2011, 40 % de la population a déménagé au cours des 5 années précédant l enquête, une proportion supérieure à celle observée dans l agglomération de Longueuil (34 %). St-Jude : 41,6 % Vieux-Longueuil : 38,9 % Tiffin : 43,4 % St-Jude : 29,1 % Vieux-Longueuil : 12,1 % Tiffin : 7,8 % Agglomération de Longueuil : 17,8 % En 2011, la proportion de la population immigrante récente, dans le périmètre PPCLMLR, est nettement supérieure (55 %) à celle de l agglomération de Longueuil (39 %). St-Jude : 59,1 % Vieux-Longueuil : 50,9 % Tiffin : nd général La communauté locale (St-Jude) se trouvant au cœur du projet Pôle Charles-Le Moyne présente une forte population d immigrants et d immigrants récents. De plus, on remarque une plus grande mouvance de sa population.

13 INFORMATION ADDITIONNELLE SUR LES DÉTERMINANTS DE LA SANTÉ DE LA POPULATION - Les secteurs comportant les plus fortes proportions de personnes âgées méritent une attention particulière en regard des inégalités environnementales qui y prévalent et de la vulnérabilité des aînés par rapport à certaines situations (chaleur extrême et isolement, proximité des routes à fort débit de circulation, santé pulmonaire, etc.) en particulier dans un contexte de défavorisation. - Le statut socioéconomique a des effets à long terme sur la santé. - Plus la part du revenu consacrée au logement est importante, plus les risques d être exposé à l insécurité alimentaire sont élevés. Cela peut se traduire par une nutrition inadéquate et engendrer des problèmes de santé physique et mentale. - Le fait de posséder un véhicule permet l accès à une plus grande diversité de services et de lieux à distance plus éloignée, difficilement accessibles en transport en commun. Un taux de motorisation inférieur à 1 indique un faible taux de possession automobile. - La prise en compte d aménagement de pistes cyclables dans la révision des plans d aménagement du territoire serait une mesure réduisant la dépendance à l automobile et favorisant le transport actif, en lien avec les objectifs de santé publique. - L aménagement des rues et des quartiers de développements immobiliers dans les secteurs présentant une faible connexité offre l opportunité de repenser la gestion des déplacements piétonniers et motorisés, et ainsi de faciliter la mobilité de la population dans ces secteurs. La connexité est généralement inversement proportionnelle à la présence de routes à fort débit. La densité résidentielle, la mixité et l ancienneté du quartier sont trois autres facteurs influençant la connexité. - Une bonne proximité géographique entre le lieu de résidence et l école favorise le transport actif des jeunes. Cette proximité résulte principalement de la forme urbaine et de l aménagement du quartier. - La présence d espaces verts semble être associée à plusieurs effets significativement positifs sur l environnement et à une meilleure santé physique et mentale de la population. Plusieurs études suggèrent que les espaces verts urbains sont associés à une meilleure santé auto rapportée et diagnostiquée, un meilleur niveau d activité physique, un moindre taux de mortalité, moins de symptômes psychologiques, moins d anxiété, de dépression et de stress, et un niveau de cohérence sociale plus importante. De plus, quelques études suggèrent que ces liens sont plus forts parmi les groupes de la population les plus désavantagés. - L accès à plusieurs infrastructures de sports et loisirs (parcs, terrains de jeu, piscines, etc.) au sein du quartier de résidence favorise l activité physique, en particulier chez les plus jeunes. Le jeu actif à l extérieur a l avantage d être peu dispendieux, de ne pas être axé sur la compétition et de favoriser le contact avec la nature et la socialisation avec d autres enfants.

14 - Le développement des modes de transports collectifs offre bien des avantages au niveau de la santé de l utilisateur et de la communauté. En plus des gains sanitaires, avoir accès à un service de transport collectif, contribue à briser l isolement social et améliore l accessibilité à l emploi, à l éducation et aux services essentiels, en particulier pour les populations vulnérables. Sources : 1- Indicateurs de développement des communautés (IDC), site internet consulté : 2- Projet Habitat : Projet de l environnement bâtit en milieu défavorisé de la Montérégie, site internet consulté : 3- Géoclip : Portrait de l environnement bâti et de l environnement des services : un outil d analyse pour améliorer les habitudes de vie

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence Pour une population plus active Le milieu municipal peut faire la différence Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question

Plus en détail

PLATEAU MONT-ROYAL À LA LOUPE

PLATEAU MONT-ROYAL À LA LOUPE PLATEAU MONT-ROYAL À LA LOUPE PROFIL SOCIO-DÉMOGRAPHIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. CONTEXTE GÉNÉRAL : Situé

Plus en détail

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2)

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2) Les informations présentées dans ce document ont été regroupées par Paul Martel, coordonnateur régional dans le cadre du Plan d action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

Plus en détail

Impacts du transport sur la santé: de la métropole jusqu au quartier. par Louis Drouin, M.D., M.P.H.,

Impacts du transport sur la santé: de la métropole jusqu au quartier. par Louis Drouin, M.D., M.P.H., Impacts du transport sur la santé: de la métropole jusqu au quartier Direction de santé publique par Louis Drouin, M.D., M.P.H., responsable, secteur Environnement urbain et santé (avec la collaboration

Plus en détail

Portrait cartographique des accidents hors autoroutes en Montérégie (2008-2012)

Portrait cartographique des accidents hors autoroutes en Montérégie (2008-2012) Portrait cartographique des accidents hors autoroutes en Montérégie (2008-2012) Guide d accompagnement Avril 2015 DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE DE LA MONTÉRÉGIE Préparé par le secteur Planification, évaluation

Plus en détail

46 e Conférence du Réseau Habitat et Francophonie 16-19 juin 2013. Un projet de redynamisation ambitieux pour le centre-ville de Gatineau

46 e Conférence du Réseau Habitat et Francophonie 16-19 juin 2013. Un projet de redynamisation ambitieux pour le centre-ville de Gatineau 46 e Conférence du Réseau Habitat et Francophonie 16-19 juin 2013 Un projet de redynamisation ambitieux pour le centre-ville de Gatineau GATINEAU (QUÉBEC) OTTAWA (ONTARIO) Ville de Gatineau Portrait Superficie

Plus en détail

Fiche de lecture du milieu Positionnement régional

Fiche de lecture du milieu Positionnement régional Fiche de lecture du milieu 20 mars 2015 Localisation de la ville de CONTEXTE Superficie : 70,8 km 2 Population (2015) : 41 466 Densité de population : 5,8 hab./ha Densité brute de logement : 13 log./ha

Plus en détail

Partie II : les déplacements domicile-travail

Partie II : les déplacements domicile-travail Des distances de déplacement différentes selon le profil des actifs Au delà des logiques d accessibilité, les distances parcourues pour se rendre au travail se déclinent différemment selon le sexe, l âge,

Plus en détail

Un quartier pour toutes et tous

Un quartier pour toutes et tous Un quartier pour toutes et tous un portrait du Grand Plateau Août 2012 TABLE DES MATIERES 1. SOMMAIRE EXECUTIF... 4 2. INTRODUCTION... 6 3. DECOUPAGE TERRITORIAL A LA BASE DE L ANALYSE ET METHODOLOGIE...

Plus en détail

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Île-de- Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Yann Caenen, Insee Île-de- Christine Couderc, Dreif Jérémy Courel, IAU île-de- Christelle Paulo et Thierry Siméon, Stif Avec 3,4

Plus en détail

LE «logement idéal» vu par les consultants

LE «logement idéal» vu par les consultants LE «logement idéal» vu par les consultants de l ADIL-Espace Info Energie du Loiret 2012 Du 3 e trimestre 2011 au 1 er trimestre 2012, l ADIL-Espace Info Energie du Loiret a interrogé ses consultants, quel

Plus en détail

Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013

Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013 Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013 Mobile en ville! Faire le bon pas! Aujourd hui 2020: Convention des Maires 2050: société à 2000W 1 Mobile en ville! Le casse-tête des

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

Observatoire des effets du tramway

Observatoire des effets du tramway Observatoire des effets du tramway Modes doux Méthodologie Les modes doux désignent les déplacements effectués à pied, à vélo, en roller Dans cette étude sur les effets du tramway, il est proposé d évaluer

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION Projet de règlement no. 1 : Règlement sur les stationnements et la mobilité urbaine PRÉSENTATION Présenté par Madame Marie-Ève Dostie, membre du comité exécutif,

Plus en détail

Communauté locale des Grands-Monts (C-14) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1

Communauté locale des Grands-Monts (C-14) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1 Communauté locale des Grands-Monts (C-14) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1 INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Démographie La communauté locale des Grands-Monts était composée

Plus en détail

Automne 2005 : Consultation sur les orientations pour la sécurité alimentaire dans le cadre d un budget récurrent.

Automne 2005 : Consultation sur les orientations pour la sécurité alimentaire dans le cadre d un budget récurrent. Initiative de soutien au développement de la sécurité alimentaire dans la région de Montréal. Cadre de référence 2007-2012 Document de consultation Agence de la santé et des services sociaux de Montréal-

Plus en détail

Impact économique du vélo en 2030 avec un objectif de 10% de part modale

Impact économique du vélo en 2030 avec un objectif de 10% de part modale Impact économique du vélo en 2030 avec un objectif de 10% de part modale La problématique de l impact économique du vélo est complexe tant elle touche à des domaines variés parfois difficiles à délimiter.

Plus en détail

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau 1971 ST-LOUIS, GATINEAU (QUÉBEC) J8T 4H6 R.B.Q 2592 3533-93 Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau Lots 3 966 254 et 2 957 115 MISE

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 291 Février 212 Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 21 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 21, le parc social loge

Plus en détail

LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS

LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS Principaux résultats de l enquête ménages déplacements de la Communauté urbaine d Arras - 2014 Introduction Cette enquête a été réalisée de janvier à février

Plus en détail

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels Présentation des projets de plans directeurs sectoriels 20.05.2014 Le plan sectoriel transports (PST) Sommaire Considérations générales Le PST, ses éléments réglementaires et mise en conformité des PAG

Plus en détail

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8 Ville de Rennes Quartier «Gare» n 8 Le quartier 8 : Gare est composé de 2 secteurs : le secteur Albert de Mun - Coutenceau Gaétan Hervé Jean Baptiste Barré Haut Quineleu et le secteur Margueritte Villeneuve

Plus en détail

Endettement des jeunes adultes

Endettement des jeunes adultes Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS 20 Situation économique et sociale de la population Neuchâtel, Août 2012 Endettement des jeunes adultes Analyses complémentaires

Plus en détail

Projet de réaménagement de l ancienne gare-hôtel Viger (PM 07-0003) Mémoire soumis à l Office de consultation publique de Montréal

Projet de réaménagement de l ancienne gare-hôtel Viger (PM 07-0003) Mémoire soumis à l Office de consultation publique de Montréal Projet Viger Doc. 9.2 Projet de réaménagement de l ancienne gare-hôtel Viger (PM 07-0003) Mémoire soumis à l Office de consultation publique de Montréal PRÉSENTATION DE LA RESPONSABLE DU MÉMOIRE Je suis

Plus en détail

ACSP Pré-conférence Toronto Mai 2014

ACSP Pré-conférence Toronto Mai 2014 ACSP Pré-conférence Toronto Mai 2014 Olivier Bellefleur, Julie Castonguay, François Gagnon et Louise St-Pierre Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé Émile Tremblay

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de Sainte-Jeanne d Arc (C-16) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous

Plus en détail

6. JARJAYES - les besoins et pistes d actions

6. JARJAYES - les besoins et pistes d actions 6. JARJAYES - les besoins et pistes d actions Besoins identifiés par la commune : 1. sécuriser le carrefour des Tancs (peu de visibilité) et l accès à l arrêt de bus (le long de la RD942 très circulée)

Plus en détail

Portrait de Rivière-à-Pierre

Portrait de Rivière-à-Pierre Portrait de Rivière-à-Pierre Le territoire en bref 93,7% du territoire occupé par la forêt Éloignement des grands centres urbains Porte d entrée de la Réserve faunique de Portneuf Environnement parsemé

Plus en détail

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 1 LES CHANGEMENTS SOCIODÉMOGRAPHIQUES DE MONTRÉAL Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal Au cours des dernières décennies, la population montréalaise a subi d importantes transformations.

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 21 Avril 215 La mobilité en Île-de-France Le stationnement, un levier majeur des politiques de déplacements Les voitures à disposition des ménages franciliens ne circulent en

Plus en détail

Plan de mobilité durable du quartier Saint-Sauveur. Une démarche citoyenne

Plan de mobilité durable du quartier Saint-Sauveur. Une démarche citoyenne Plan de mobilité durable du quartier Saint-Sauveur Une démarche citoyenne Exemples de limites à la mobilité durable Constats en bref Caractéristiques de la population - Les 20-34 ans constituent la

Plus en détail

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Agence d Urbanisme et d Aménagement du Territoire Toulouse Aire Urbaine OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Décembre 2003

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS Note : La consultation publique a lieu le lundi, 27 mars, 18

Plus en détail

4450 rue St-Hubert, local 328, Montréal (Québec) H2J 2W9 Téléphone : (514) 527-3495 Télécopieur : (514) 527-6653 Courriel : clplateau@yahoo.

4450 rue St-Hubert, local 328, Montréal (Québec) H2J 2W9 Téléphone : (514) 527-3495 Télécopieur : (514) 527-6653 Courriel : clplateau@yahoo. 4450 rue St-Hubert, local 328, Montréal (Québec) H2J 2W9 Téléphone : (514) 527-3495 Télécopieur : (514) 527-6653 Courriel : clplateau@yahoo.ca Mémoire sur le Programme particulier d urbanisme (PPU) Du

Plus en détail

LA REVITALISATION URBAINE INTÉGRÉE (RUI) DANS UN SECTEUR DE CHOMEDEY RAPPORT FINAL DE L ENTENTE DE PARTENARIAT 2008-2009-2910

LA REVITALISATION URBAINE INTÉGRÉE (RUI) DANS UN SECTEUR DE CHOMEDEY RAPPORT FINAL DE L ENTENTE DE PARTENARIAT 2008-2009-2910 LA REVITALISATION URBAINE INTÉGRÉE (RUI) DANS UN SECTEUR DE CHOMEDEY RAPPORT FINAL DE L ENTENTE DE PARTENARIAT 2008-2009-2910 La RUI de Chomedey: une définition, une approche Le territoire visé et la raison

Plus en détail

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises S O M M A I R E La gare de train Bois-Franc deviendra la troisième station intermodale (métro/gare)

Plus en détail

ENSEIGNEMENTS POUR L'AGGLOMERATION LYONNAISE DES RECENTES ENQUETES DEPLACEMENTS. 2. Urbanisation autours des gares

ENSEIGNEMENTS POUR L'AGGLOMERATION LYONNAISE DES RECENTES ENQUETES DEPLACEMENTS. 2. Urbanisation autours des gares ENSEIGNEMENTS POUR L'AGGLOMERATION LYONNAISE DES RECENTES ENQUETES DEPLACEMENTS 2. Urbanisation autours des gares Comité syndical du Sepal 26 novembre 2007 Deux enquêtes récentes: Une enquête auprès des

Plus en détail

MOBILITÉ. n 4. ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par :

MOBILITÉ. n 4. ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par : dequestions Janvier 2010 MOBILITÉ n 4 Comment et pourquoi se déplacent les habitants? Des différences selon les communes? ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par : Comment

Plus en détail

PRIORITÉS D ACTION PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN. Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES.

PRIORITÉS D ACTION PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN. Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES. PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN octobre 2015 PRIORITÉS D ACTION Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES PLAn d Action Pour L AméLiorAtion de LA Sécurité En milieu urbain

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

Informations supplémentaires à obtenir du groupe CIMA+ concernant la circulation et le stationnement (22-23) 6 mars

Informations supplémentaires à obtenir du groupe CIMA+ concernant la circulation et le stationnement (22-23) 6 mars Informations supplémentaires à obtenir du groupe CIMA+ concernant la circulation et le stationnement (22-23) 6 mars Le Comité de travail sur l évaluation des études de circulation et de stationnement a

Plus en détail

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN Quartier situé sur la commune de CAEN 4 611 habitants en 2011, soit 2 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J La Grâce de Dieu O RVATO I RE Portraits de quartiers prioritaires de

Plus en détail

Bâtir des collectivités qui appuient le transport collectif

Bâtir des collectivités qui appuient le transport collectif Bâtir des collectivités qui appuient le transport collectif Les mécanismes d aménagent du territoire pour appuyer les transports collectifs Congrès annuel 2009 de l'association Canadienne du transport

Plus en détail

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national A. Les déplacements 1. La mobilité A - Contexte national Avec les enjeux liés à l'environnement et au changement climatique, les déplacements sont au cœur des préoccupations : indispensable à nos modes

Plus en détail

Rééquilibrer les fonctions urbaines àl échelle communautaire

Rééquilibrer les fonctions urbaines àl échelle communautaire Enjeu 3, lié aux fonctions urbaines et sociales : Rééquilibrer les fonctions urbaines àl échelle communautaire SCoT de la CUA 53 Enjeu 3, lié aux fonctions urbaines et sociales: Quelles difficultés surmonter?

Plus en détail

Rapport urbanistique et environnemental

Rapport urbanistique et environnemental Rapport urbanistique et environnemental ZACC «Sart-lez-Moulin» Courcelles - Charleroi 9 juin 2015 Plan de l exposé Localisation du périmètre d étude Contexte du dossier et procédure Analyse du site Options

Plus en détail

10 h à 10 h 10. Atelier méthodologique Des outils à votre portée pour établir le portrait de l'environnement bâti

10 h à 10 h 10. Atelier méthodologique Des outils à votre portée pour établir le portrait de l'environnement bâti Cette présentation a été effectuée le 25 novembre 2013, au cours de l'atelier méthodologique «Des outils à votre portée pour établir le portrait de l'environnement bâti» dans le cadre des 17es Journées

Plus en détail

Plan de fidélisation des familles 2014-2017. Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel

Plan de fidélisation des familles 2014-2017. Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel Plan de fidélisation des familles 2014-2017 Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel Montréalaises, Montréalais, Notre ville est riche de près de 300 000 familles sur son territoire,

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

Laurence B. Dubé supervisé par Pauline Wolff VÉLO, BOULOT, DODO STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT POUR LE VÉLO UTILITAIRE À MONTRÉAL

Laurence B. Dubé supervisé par Pauline Wolff VÉLO, BOULOT, DODO STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT POUR LE VÉLO UTILITAIRE À MONTRÉAL VÉLO, BOULOT, DODO STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT POUR LE VÉLO UTILITAIRE À MONTRÉAL Le vélo utilitaire à Montréal À Montréal, il est intéressant d observer que depuis une dizaine d années, le vélo est de

Plus en détail

Mémoire de l Association locale de Projet Montréal dans Ville-Marie Montréal

Mémoire de l Association locale de Projet Montréal dans Ville-Marie Montréal Mémoire de l Association locale de Projet Montréal dans Ville-Marie Présenté dans le cadre de l élaboration du Plan local de déplacement de Ville-Marie Montréal Déposé le 7 octobre 2015 Aux consultations

Plus en détail

Plan de mobilité active

Plan de mobilité active PROJET VILLE DE LONGUEUIL RÉSUMÉ Document de travail soumis à la consultation publique 2 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE 5 1 DIAGNOSTIC 6 1.1. Partage de l espace public et sécurité 6 1.2. Continuité et accès

Plus en détail

PREAVIS N 3/2014. Au Conseil communal de Chexbres

PREAVIS N 3/2014. Au Conseil communal de Chexbres PREAVIS N 3/2014 Au Conseil communal de Chexbres Préavis municipal concernant le projet de plan de quartier «Nord» - Demande de crédit d étude de Fr. 143'000.-- Madame la Présidente, Mesdames les Conseillères,

Plus en détail

Evaluation du SCoT. Coût résidentiel : pouvoir d achat des. ménages pour se loger et se déplacer

Evaluation du SCoT. Coût résidentiel : pouvoir d achat des. ménages pour se loger et se déplacer Evaluation du SCoT Coût résidentiel : pouvoir d achat des ménages pour se loger et se déplacer Présentation aux partenaires et aux membres du groupe de travail de l action n 5 du PLH 24/11/2014 Contexte

Plus en détail

L innovation au service du développement durable : les écoquartiers de la Pointe-aux-Lièvres et de la Pointe-D Estimauville

L innovation au service du développement durable : les écoquartiers de la Pointe-aux-Lièvres et de la Pointe-D Estimauville L innovation au service du développement durable : les écoquartiers de la Pointe-aux-Lièvres et de la Pointe-D Estimauville Charles Marceau Coordonnateur aux grands projets économiques Des écoquartiers,

Plus en détail

LE PASS-TRAVAUX. Edition 2008. Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007.

LE PASS-TRAVAUX. Edition 2008. Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007. Edition 2008 LE PASS-TRAVAUX Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007. A la demande de l ANPEEC, MV2 Conseil a réalisé, en 2007,

Plus en détail

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Date : le 7 février 2005 Le transport scolaire Dans les politiques des commissions scolaires sur le transport scolaire, on établit une distance entre

Plus en détail

PLAN D URBANISME DE MONTRÉAL ARRONDISSEMENT PLATEAU MONT-ROYAL

PLAN D URBANISME DE MONTRÉAL ARRONDISSEMENT PLATEAU MONT-ROYAL PLAN D URBANISME DE MONTRÉAL ARRONDISSEMENT PLATEAU MONT-ROYAL Mémoire soumis lors de la consultation du 14 juin 2004 INTRODUCTION Le Conseil régional de l environnement de Montréal (CRE-Montréal), organisme

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Nouvelles tendances de localisation de population et des activités sur le territoire I - Artisanat et territoire 1. Les artisans sont présents sur tout le

Plus en détail

POUR QUE LES JEUNES. adoptent les modes de transport actif

POUR QUE LES JEUNES. adoptent les modes de transport actif POUR QUE LES JEUNES adoptent les modes de transport actif 1 L activité physique Le saviez-vous? Un mode de vie physiquement actif, c est une manière d être, une façon de vivre où l activité physique, sous

Plus en détail

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique 1 La ville connaît, depuis les années 1980, un dynamisme démographique qui ne semble pas près de faiblir : le solde naturel, croissant, compense nettement le solde migratoire négatif. L accroissement rapide

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

Réaménager la ville, un quartier à la fois : la densité récompensée

Réaménager la ville, un quartier à la fois : la densité récompensée Réaménager la ville, un quartier à la fois : la densité récompensée owen a. rose architecte, pa LEED PLAN DE LA PRÉSENTATION La densification récompensée La densité urbaine avantages désavantages types

Plus en détail

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET Composition du dossier (Arrêté Ministériel du 21 août 2009) Transmis en douze exemplaires ou par voie électronique, plus deux exemplaires supplémentaires par département limitrophe concerné par le projet

Plus en détail

3 avril 2015 Préfecture49/Secrétariat de la Commission départementale d'aménagement Commercial

3 avril 2015 Préfecture49/Secrétariat de la Commission départementale d'aménagement Commercial Composition du dossier de demande d'autorisation d'exploitation commerciale dans le cadre du permis de construire valant autorisation d'exploitation commerciale (Article R752-6 du Code de Commerce) 1 -

Plus en détail

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait...

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait... OUTILS DE RÉALISATION D UN PORTRAIT DE MILIEU IEU DANS LE CADRE DE L L OPÉRATION QUARTIER Août 2003 TABLE DES MATIÈRES Introduction...3 Mise en contexte...4 Fédéral...5 National (Québec)...5 Régional...6

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

Densité de population

Densité de population Inégalités et transports Passer du problème aux solutions Direction de santé publique Patrick Morency M.D, M. Sc. et collaborateurs : F Thérien, N King, S Perron, A Smargiassi, L Drouin, C Plante, S Goudreau,

Plus en détail

Les besoins en logements des ménages

Les besoins en logements des ménages Conflans-Sainte-Honorine Mantes-la-Jolie Les Mureaux Observatoire Seine Aval Les besoins en logements des ménages de Seine Aval Poissy La Note n 3 Des ménages plus nombreux, des besoins en logements accrus

Plus en détail

FINANCEMENT D ENTREPRISES DES SOLUTIONS! Secteurs industriels de Rivière-du-Loup

FINANCEMENT D ENTREPRISES DES SOLUTIONS! Secteurs industriels de Rivière-du-Loup FINANCEMENT D ENTREPRISES DES SOLUTIONS! Secteurs industriels de Rivière-du-Loup PARC INDUSTRIEL UN CHOIX STRATÉGIQUE Pour la proximité des marchés Nouveau-Brunswick; État du Maine; Rive nord du fleuve

Plus en détail

Construire des villes durables en

Construire des villes durables en Construire des villes durables en Méditerranée Loïc GIRAUDON Chargé de Mission Coopération Décentralisée Direction des Relations Internationales et Européennes-Ville de Marseille Hélène BALU Directrice

Plus en détail

CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A

CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A 105 CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A SECTION I - NATURE DE L OCCUPATION ET DE L UTILISATION DU SOL Article 1 A - Occupations et utilisations du sol interdites 1. Les bâtiments à usage d habitation,

Plus en détail

450.632.0553 514.568.0000 www.le1800victoria.com. » Logement à louer, style condo» 3 1/2 et 4 1/2 avec ascenseur LE1800VICTORIA JOUR SOIR, FDS

450.632.0553 514.568.0000 www.le1800victoria.com. » Logement à louer, style condo» 3 1/2 et 4 1/2 avec ascenseur LE1800VICTORIA JOUR SOIR, FDS » Logement à louer, style condo» 3 1/2 et 4 1/2 avec ascenseur» comptoir DE GRANIT» air CLIMATISÉ» grand STATIONNEMENT EXTÉRIEUR AMÉNAGÉ» Livraison PRINTEMPS/ÉTÉ 2016 JOUR SOIR, FDS 450.632.0553 514.568.0000

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

COUP D ŒD ŒIL SUR LA MRC L ASSOMPTIONL. Édition 2008. Par Josée Payette Technicienne en recherche psychosociale

COUP D ŒD ŒIL SUR LA MRC L ASSOMPTIONL. Édition 2008. Par Josée Payette Technicienne en recherche psychosociale COUP D ŒD ŒIL SUR LA MRC L ASSOMPTIONL Par Josée Payette Technicienne en recherche psychosociale avec la collaboration de Marie-Ève Simoneau Agente de planification, de programmation et de recherche Direction

Plus en détail

Logistique urbaine à Montpellier

Logistique urbaine à Montpellier Logistique urbaine à Montpellier Montpellier en quelques chiffres 265 000habitants en 2012 (8ème ville française) Une agglomération de 423 000 habitants (15ème agglomération française) Une croissance de

Plus en détail

La démarche «Habitat favorable au vieillissement»

La démarche «Habitat favorable au vieillissement» Ville de Rennes La démarche «Habitat favorable au vieillissement» Communication à la 2ème Conférence Internationale des Villes-Amies des Aînés» 10 septembre 2013 Véra Briand, Adjointe au maire, déléguée

Plus en détail

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199 Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE Page 1 / 199 SOMMAIRE 1. La démarche d élaboration d un... page 5 1.1. Le cadre réglementaire... 6 Les grandes lois... 6 Les objectifs assignés par la loi au PDU...

Plus en détail

Manger bien et bouger mieux

Manger bien et bouger mieux Être actif, Manger bien et bouger mieux Être actif, c est la santé! MANGER BIEN ET BOUGER MIEUX Les données et statistiques qui suivent sont tirées du document de l Assembléedes Premières Nations, Les

Plus en détail

Présentation. Villeray Saint-Michel Parc-Extension

Présentation. Villeray Saint-Michel Parc-Extension Villeray Saint-Michel Parc-Extension Présentation Villeray Saint-Michel Parc-Extension est l un des arrondissements centraux de la ville de Montréal. Bordés au nord par Ahunstic-Cartierville et Montréal-Nord,

Plus en détail

4. DIAGNOSTIC DES FORCES ET DES FAIBLESSES

4. DIAGNOSTIC DES FORCES ET DES FAIBLESSES 4. DIAGNOSTIC DES FORCES ET DES FAIBLESSES. 1 4.1 MÉTHODOLOGIE. L une des étapes importante du PALÉE vise à dégager un diagnostic collectif des forces et faiblesses d Ahuntsic-Cartierville pour définir

Plus en détail

Etude sur la mobilité locative

Etude sur la mobilité locative pour Etude sur la mobilité locative Septembre 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : PERL Echantillons : Echantillon de 502 actifs, locataires et éligibles au logement social,

Plus en détail

École Sainte-Jeanne-d Arc

École Sainte-Jeanne-d Arc École Sainte-Jeanne-d Arc Commission Scolaire de Montréal Montréal A. École Sainte-Jeanne-d Arc 2 1. L état de la situation spécifique pour l école Sainte-Jeanne-d Arc 1.1. Caractéristiques de l école

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

Fiche de lecture du milieu Fonctions institutionnelle et communautaire

Fiche de lecture du milieu Fonctions institutionnelle et communautaire Fiche de lecture du milieu 20 mars 2015 Fonctions institutionnelle et communautaire La famille a une valeur importante au sein de la municipalité. La Ville de Boucherville s assure d offrir les équipements

Plus en détail

CONCERTATION PREALABLE

CONCERTATION PREALABLE CONCERTATION PREALABLE PROJET D AMENAGEMENT DU SITE MULTILOM À LOMME REUNION PUBLIQUE 29 SEPTEMBRE 2011 Pôle Aménagement et Habitat Direction Espace Naturel et Urbain Service Développement Urbain et Grands

Plus en détail

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009 L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ ADIL DE L ISERE 2 boulevard Maréchal Joffre 38000 GRENOBLE 04 76 53 37 30 Page 1 Une hausse de

Plus en détail

DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal

DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal Veille stratégique métropolitaine DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal par Jean-François Marchand, urbaniste

Plus en détail

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future Thierry Eggerickx " 1. La définition des territoires ruraux en Wallonie 2. Diversité et évolution démographique récente

Plus en détail

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Réunion publique du 14 Juin 2011 Équoquartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Les temps du projet de la Remise CONCERTATION pendant toute la phase d élaboration du projet Les temps

Plus en détail

Étude de localisation pour le futur Bureau d Arrondissement RDP-PAT et une Maison de la Culture. Projet René-Masson

Étude de localisation pour le futur Bureau d Arrondissement RDP-PAT et une Maison de la Culture. Projet René-Masson Étude de localisation pour le futur Bureau d Arrondissement RDP-PAT et une Maison de la Culture Projet René-Masson CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT DE MONTRÉAL Avril 2008 1 TABLE DES MATIÈRES Introduction

Plus en détail

Portrait des émissions de GES de la collectivité montréalaise en 2009

Portrait des émissions de GES de la collectivité montréalaise en 2009 ÎLOTS DE FRAÎCHEUR VERDISSEMENT EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE TRANSPORT ACTIF CHANGEMENTS CLIMATIQUES ÉNERGIE RENOUVELABLE APPAREILS ÉCOÉNERGÉTIQUES Le Plan de réduction des émissions de GES de la collectivité

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2014 OUTIL EFFINERGIE ECOMOBILITE

TABLEAU DE BORD 2014 OUTIL EFFINERGIE ECOMOBILITE TABLEAU DE BORD 2014 OUTIL EFFINERGIE ECOMOBILITE Retours d expériences Ce rapport présente les résultats des projets saisis dans l outil Effinergie Ecomobilité. Il détaille également une analyse des principaux

Plus en détail