En quoi les produits nouveaux issus d une. innovation radicale sont-ils plus «performants» que ceux issus d une innovation incrémentale?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "En quoi les produits nouveaux issus d une. innovation radicale sont-ils plus «performants» que ceux issus d une innovation incrémentale?"

Transcription

1 En quoi les produits nouveaux issus d une innovation radicale sont-ils plus «performants» que ceux issus d une innovation incrémentale? La boussole Le réfrigérateur Le micro-ondes Le transistor Le GPS Julien BO 22/07/2010 1

2 Quelques de l innovation Joseph Schumpeter Théorie de l'évolution économique, L innovation est assimilable à une forme de destruction créatrice. Pierre-Yves Barreyre Typologie des innovations, 1981 Manuel d Oslo, 3ème édition 2005 L innovation est la mise en application originale et réussie d un concept, d une découverte ou d une invention porteuse de progrès. la mise au point/commercialisation d un produit plus performant dans le but de fournir au consommateur des services objectivement nouveaux ou améliorés. Julien BO 22/07/2010 2

3 Définition d un produit nouveau Un panier d attributs physiques et symboliques, qui visent à satisfaire les besoins exprimés des consommateurs. Kelvin J. Lancaster A new approach to consumer history, Jean-Claude Tarrondeau Encyclopédie de gestion, Une somme de caractéristiques ayant chacune, isolément ou en relation avec d autres, la faculté de servir des besoins. Julien BO 22/07/2010 3

4 Quel intérêt?! Why new products fail?, National Industrial Conference Board, 1964 A. Griffin et A.L Page. 45% Part du C.A réalisée par des produits qui n existaient pas il y a 5 ans en 1993 (*). 60% Part du C.A des entreprises industrielles françaises réalisée par des produits nouveaux en 2004 (**). (*) A.L Page («Assessing new product development practices and performance : establishing crucial norms», Journal of Product Innovation Management, 10, 4, 1993, p (**) Ministère de l Industrie et des Finances, Rapport 2004 Julien BO 22/07/2010 4

5 Les natures de l innovation Innovation de produit Innovation organisationnelle Innovation de procédé Julien BO 22/07/2010 5

6 Les types d innovation Innovation incrémentale Innovation radicale Julien BO 22/07/2010 6

7 Les types d innovation Innovation incrémentale Vendre un produit amélioré pour fidéliser le client en minimisant les risques Amélioration progressive des références (prestations et/ou coûts) Exploitation du potentiel de technologies établies Julien BO 22/07/2010 7

8 Les types d innovation Vendre un produit simple, plus pratique, vendu à moindre coût à un client potentiel ou à un client moins attirant. Profonde modification des références (prestations et/ou coûts) Introduction de nouveaux standards Développement de savoir scientifiques et savoir-faire nouveaux Innovation radicale Julien BO 22/07/2010 8

9 La mesure de la performance Capacité à apporter une réponse optimale dans un cadre fixé Stratégie de courses, piste de course, règles, adversaires Stratégie de l entreprise, besoins du marché, concurrents. : produits & compétences des salariés Julien BO 22/07/2010 9

10 La compétition par l innovation Avantages concurrentiels? Taille de l entreprise Positionnement sur le marché...sa capacité d innovation Julien BO 22/07/

11 Les avantages procurés par l innovation radicale Réécriture des règles Position différenciante Avance technologique Protection du savoir Avantage du 1 er entrant Redondance des autres produits (obsolescence) Création d un nouveau marché (standard) Formatage des perceptions de la nouvelle catégorie Formatage des préférences des consommateurs Acquisition de compétences et savoir-faire Gain de temps Brevets, licences Copie difficile Monopole temporaire Taux de marge +++ VS Innovation incrémentale Julien BO 22/07/

12 Une performance attractive Taux de profit potentiel > à la moyenne des autres produits nouveaux Taux de succès (cash flow/investissement) > à la moyenne des autres produits nouveaux Retour sur investissement > à la moyenne des autres produits nouveaux Moyens financiers forts Développement de l innovation Julien BO 22/07/

13 Une performance supérieure Une image d innovateur Un taux de croissance +++ Phase de croissance +++ Cycle de vie du produit +++ Le cycle de vie d une innovation Julien BO 22/07/

14 c Limites s des innovations radicales Innovation radicale risques commerciaux élevés Viabilité du produit sur le marché? Le consommateur est-il prêt à adopter le produit? Innovation incrémentale bonne connaissance du marché Réponse à un besoin identifié Investissements moindres Compétences & savoir-faire acquis Lancement rapide et mondial Diffusion & adoption Mise à niveau de l entreprise Adaptation des ressources Julien BO 22/07/

15 Une performance optimale Progrès technolog gique Rupture technologique Lampe d Edison Bougie à paraffine Lampe à sodium Lampe fluor. Lampe à mercure Référentiel Attractivité Le cycle de vie d une innovation (F. J. Olleros, 1986) Les courbes en S dans l éclairage Temps Julien BO 22/07/

16 Limites s des innovations radicales Innovation radicale adéquation offre/demande Satisfaction non-immédiate des performances s attendues Clayton Christensen Disruptive innovation, Catching the Wave, Cycles d amélioration Perturbations du marché Julien BO 22/07/

17 Limites s des innovations radicales Innovation radicale Acceptabilité Facteurs technologiques. Innovation incrémentale Produit testé et accepté! Réponse à un besoin identifié Facteurs éthiques. Test sur le marché Acceptabilité & adoption Julien BO 22/07/

18 Innovations incrémentales Innovations radicales Vaincre la myopie du marché Tester le marché Lancer le produit rapidement sur le marché mondial Disposer de forts moyens financiers pour assumer le niveau de risque Julien BO 22/07/

19 Merci pour votre attention. Julien BO 22/07/

20 Bibliographie Livres GOTTELAND, David & HAON, Christophe. Développer un produit nouveau. Pearsons, p. SCHUMPETER Joseph. Théorie de l'évolution économique, CHRISTENSEN, Clayton. The Innovator s Dilemna: When new Technologies Cause Great Firms to fail ROGERS, Everett. Diffusion of innovations, Cours Innovation, Tronc commun 2 e année, Séverine Le Loarne, GEM. Innovation & Entrepreneuriat, Parcours Alterné, Sylvie Blanco, GEM. «De l'innovation au marché», MS Management Nouvelles Technologies HEC / TELECOM. Julien BO 22/07/

21 Bibliographie Articles de périodiques DUCOURTIEUX, Cécile. La surenchère à l innovation. Le Monde, 2010, 12 Juillet. REMY, Morgane. Et les entreprises les plus innovantes sont L Usine Nouvelle, 2010, 16 mars. A.D. Innovation : de l'échec au succès. Les Echos, 2010, Juillet. LEMBEZAT, Carole. A Raymond, la fixation innovante depuis cinq générations. Les Echos, 2010, 4 mars. MANDEL, Michael. The failed promise of innovation in the U.S. Business Week, 2009, 3 juin. Julien BO 22/07/

MOBILISER LES RESSOURCES OPTIMISER LES RESSOURCES TECHNOLOGIQUES & LA CONNAISSANCE

MOBILISER LES RESSOURCES OPTIMISER LES RESSOURCES TECHNOLOGIQUES & LA CONNAISSANCE C19 STRATEGIE & POLITIQUE D INNOVATION MOBILISER LES RESSOURCES OPTIMISER LES RESSOURCES TECHNOLOGIQUES & LA CONNAISSANCE I. LE PROCESSUS D INNOVATION A. La spécificité de l innovation Nouveauté qui enrichit

Plus en détail

THEORIES DE L INNOVATION & SECTEUR SPATIAL.

THEORIES DE L INNOVATION & SECTEUR SPATIAL. THEORIES DE L INNOVATION & SECTEUR SPATIAL pradels@aerospace-valley.com SOMMAIRE Fondement théorique sur l innovation Les chiffres m acroécon omiques du spatial Use Case CUBESAT 1. L INNOVATION Innover,

Plus en détail

Définition de l innovation et de la créativité

Définition de l innovation et de la créativité Carrefour Plein-Sud Le secret de la croissance soutenue enfin révélé : l exécution de l innovation! présenté par Alain Poirier, Ph.D., M.B.A. 18 février 2011 Définition de l innovation et de la créativité

Plus en détail

CHAPITRE 8 LES FACTEURS DE LA CROISSANCE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE

CHAPITRE 8 LES FACTEURS DE LA CROISSANCE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE CHAPITRE 8 LES FACTEURS DE LA CROISSANCE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE I. LES DETERMINANTS DE LA CROISSANCE o La croissance économique est liée à l évolution en quantité &

Plus en détail

MANAGEMENT STRATÉGIQUE

MANAGEMENT STRATÉGIQUE MANAGEMENT STRATÉGIQUE Master 1 MARKETING VENTE SÉANCE 1 - INTRODUCTION Sophie CASANOVA 2017/ 2018 1 BIBLIOGRAPHIE Stratégique, édition Pearson, 10 e édition, 2014 Stratégies, des concepts à leur mise

Plus en détail

Stratégie Océan bleu

Stratégie Océan bleu 2 Stratégie Océan bleu L océan bleu est une stratégie marketing dont les principes ont été définis par W. Chan Kim et Renée Mauborgne. Elle propose aux entreprises un concept simple : arrêter tout conflit

Plus en détail

La compétitivité des entreprises françaises Baromètre Deloitte/ L Usine Nouvelle

La compétitivité des entreprises françaises Baromètre Deloitte/ L Usine Nouvelle La compétitivité des entreprises françaises Baromètre Deloitte/ L Usine Nouvelle Septembre 2016 Des entreprises moins compétitives en 2016, mais des dirigeants plus optimistes 52% des dirigeants estiment

Plus en détail

Le Magnet Hospital Un concept exportable dans le service public hospitalier français? Colloque ANFH-Bretagne, Lorient, 02 décembre 2016

Le Magnet Hospital Un concept exportable dans le service public hospitalier français? Colloque ANFH-Bretagne, Lorient, 02 décembre 2016 Le Magnet Hospital Un concept exportable dans le service public hospitalier français? Colloque ANFH-Bretagne, Lorient, 02 décembre 2016 Matthieu Sibé Maître de Conférences en Sciences de Gestion Un constat

Plus en détail

PARTIE 1 LES FONDEMENTS 1 L

PARTIE 1 LES FONDEMENTS 1 L PARTIE 1 LES FONDEMENTS Chapitre 1 L état des lieux et les fondements du management Section I L état des lieux : le management à l ère du capitalisme financier 1.1 Le système managérial dans le système

Plus en détail

Politique de produit. Produits nouveaux. Introduction 21/03/2008 1

Politique de produit. Produits nouveaux. Introduction 21/03/2008 1 Politique de produit Christophe Benavent 21/03/2008 1 Introduction La gestion des produits nouveaux Gestion de la qualité La gestion des marques La gamme Les services 21/03/2008 Http://christophe.benavent.free.fr

Plus en détail

L intention stratégique

L intention stratégique Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales Master management stratégique & logistique Stratégie et politique générale de l Entreprise Exposé sous le thème : L intention stratégique 15-02-2011

Plus en détail

Exposé sur : Les barrières à l entrée. La chaîne de valeur. Les alliances stratégiques.

Exposé sur : Les barrières à l entrée. La chaîne de valeur. Les alliances stratégiques. Exposé sur : Les barrières à l entrée. La chaîne de valeur. Les alliances stratégiques. Introduction I. Les barrières à l entrée. II. La chaine de Valeur. 1. Définition. 2. Effet de synergie. 3. Présentation

Plus en détail

Comment devenir une organisation. innovante et performante, économiquement et socialement. Le grand défi des entreprises

Comment devenir une organisation. innovante et performante, économiquement et socialement. Le grand défi des entreprises Comment devenir une organisation innovante et performante, économiquement et socialement Mieux vaut anticiper et piloter le changement que le subir! Mars Le grand défi des entreprises Répondre simultanément

Plus en détail

Les défis de la mise en œuvre d un CSP. Le rôle d un fournisseur dans la mise en œuvre d un CSP

Les défis de la mise en œuvre d un CSP. Le rôle d un fournisseur dans la mise en œuvre d un CSP Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. Les défis de la mise en œuvre d un CSP Le rôle d un fournisseur dans la mise en œuvre d un CSP Olivier Chosson Resp. Offre

Plus en détail

Les incitations à innover

Les incitations à innover Les incitations à innover Comparaison des effets des instruments de régulation environnementale Mireille Chiroleu-Assouline Les incitations à innover I. Comment comparer les effets des instruments de régulation

Plus en détail

6 Offres pour transformer vos réseaux et points de vente

6 Offres pour transformer vos réseaux et points de vente BUSINESS DEVELOPPEMENT ET MARKETING LOCAL DEMARCHE CLIENT 6 Offres pour transformer vos réseaux et points de vente EFFICACITE MARCHANDE ORGANISATION ET PRODUCTIVITE Ensemble, Transformons vos réseaux PRATIQUES

Plus en détail

Définir les critères de la performance et construire des indicateurs appropriés. 1.3 DIRIGER ET DECIDER

Définir les critères de la performance et construire des indicateurs appropriés. 1.3 DIRIGER ET DECIDER PROGRAMME DE MANAGEMENT BTS COMMUNICATION DES ENTREPRISES PARTIE 1 : FINALISER ET DÉCIDER I - ENTREPRENDRE ET DIRIGER (26 H) 1.1 ENTREPRENDRE ET GERER C1/LOGIQUE ENTREPRENEURIALE & LOGIQUE MANAGERIALE

Plus en détail

HEC Paris

HEC Paris Table des matières 1 - Format 2 - Programme 3 - Informations pratiques Introduction est un des Executive Online Certificates de HEC Paris et FFI. Grâce à ce format innovant, vous bénéficiez non seulement

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Présentation du principe «Innovation» et de ses sous-dimensions Lien avec les autres principes du Small Business Act (SBA)

Plus en détail

ACCUMULATION DU CAPITAL, PROGRES TECHNIQUE et CROISSANCE. 4 partie : progrès technique et croissance.

ACCUMULATION DU CAPITAL, PROGRES TECHNIQUE et CROISSANCE. 4 partie : progrès technique et croissance. ACCUMULATION DU CAPITAL, PROGRES TECHNIQUE et CROISSANCE 4 partie : progrès technique et croissance. Au début du chapitre un tableau récapitulait l apport du travail et du capital à la croissance économique.

Plus en détail

Chapitre 2 : Le diagnostic stratégique

Chapitre 2 : Le diagnostic stratégique Chapitre 2 : Le diagnostic stratégique Introduction : I) Le diagnostic externe Le diagnostic externe c est une identification des opportunités et menaces de l environnement. - Opportunités : circonstance

Plus en détail

Michèle de Guise, MD, FRCPc Directrice des services de santé et de l évaluation des technologies

Michèle de Guise, MD, FRCPc Directrice des services de santé et de l évaluation des technologies La production de connaissances et l évaluation en milieu réel de soins: comment passer de la théorie à la pratique? Le 20 octobre 2015 Michèle de Guise, MD, FRCPc Directrice des services de santé et de

Plus en détail

ATELIER PARTICIPATIF L'innovation Sociale : Perspectives et Enjeux PROGRAMME

ATELIER PARTICIPATIF L'innovation Sociale : Perspectives et Enjeux PROGRAMME ATELIER PARTICIPATIF L'innovation Sociale : Perspectives et Enjeux PROGRAMME 18h00 : Conférence de Jacques IGALENS, directeur de Toulouse Business School 18h45 : Ateliers participatifs : Atelier n 1 :

Plus en détail

Formuler les nouvelles compétences pour une démarche BIM Le rôle des opérationnels dans l identification des compétences

Formuler les nouvelles compétences pour une démarche BIM Le rôle des opérationnels dans l identification des compétences Formuler les nouvelles compétences pour une démarche BIM Le rôle des opérationnels dans l identification des compétences Le rôle des opérationnels est irremplaçable : - parce qu ils sont en «situation»

Plus en détail

Innovation. Une approche multidimensionnelle. Jean-Pierre LEAC.

Innovation. Une approche multidimensionnelle. Jean-Pierre LEAC. Innovation Une approche multidimensionnelle Jean-Pierre LEAC Plan du cours Thèmes abordés L'innovation notions La stratégie et l'innovation Le management d'un projet innovant La créativité Le financement

Plus en détail

Internationalisation des PME : les clés du succès? Regards croisés sur l entreprise. 9 juin 2016

Internationalisation des PME : les clés du succès? Regards croisés sur l entreprise. 9 juin 2016 Internationalisation des PME : les clés du succès? Regards croisés sur l entreprise 9 juin 2016 1 Les enjeux de l internationalisation des entreprises Un enjeu de financement de l économie française :

Plus en détail

Présentation générale. ToMCo 14 avenue d Eylau Paris

Présentation générale. ToMCo 14 avenue d Eylau Paris Présentation générale Cabinet d expertise senior, intervenant en tant que conseil stratégique et opérationnel de Dirigeants à Dirigeants Notre modèle > Un pool d expertises senior pointues et complémentaires

Plus en détail

Références. stratégie. L essentiel de la. Jacques Bojin Jean-Marc Schoettl. Outils Méthodes Bonnes pratiques

Références. stratégie. L essentiel de la. Jacques Bojin Jean-Marc Schoettl. Outils Méthodes Bonnes pratiques Jacques Bojin Jean-Marc Schoettl Références L essentiel de la stratégie Outils Méthodes Bonnes pratiques, 2005, 2013 ISBN : 978-2-212-55499-1 Table des matières Avant-propos...XIII Introduction...XV La

Plus en détail

3M en France. Notre Politique de Développement Durable. Préservons. notre futur. 04/09/2009. All Rights Reserved.

3M en France. Notre Politique de Développement Durable. Préservons. notre futur. 04/09/2009. All Rights Reserved. 3M en France Notre Politique de Développement Durable Préservons notre futur 04/09/2009. All Rights Reserved. 3M : un groupe mondial de technologies diversifiées, présent dans plus de 60 pays Ventes &

Plus en détail

Cours de mercatique stratégique. chapitre 1 l'analyse stratégique - Mme DAVID

Cours de mercatique stratégique. chapitre 1 l'analyse stratégique - Mme DAVID Cours de mercatique stratégique 1 Compétences 1.Bâtir des outils d'analyse stratégique 2.En déduire des choix stratégiques 3.Situer son plan d'actions dans le plan de marchéage et plus globalement dans

Plus en détail

Avant-propos Entreprendre est une manifestation essentielle de la vie I. L entreprise Définition Typologie...

Avant-propos Entreprendre est une manifestation essentielle de la vie I. L entreprise Définition Typologie... Table des matières Avant-propos Entreprendre est une manifestation essentielle de la vie... 3 Première partie Entreprendre 5 Chapitre 1 L entreprise...7 I. L entreprise... 7 1. Définition...7 2. Typologie...9

Plus en détail

Sommaire. Préface. Chapitre introductif. Philippe Raimbourg. Florence Dufour

Sommaire. Préface. Chapitre introductif. Philippe Raimbourg. Florence Dufour Sommaire Préface Philippe Raimbourg Professeur à l Université Panthéon-Sorbonne Directeur du Master «Ingénierie Financière» et du Magistère de Finance Professeur affilié à ESCP Europe, co-directeur du

Plus en détail

chapitre 5 Le GRoupe ALTRAd : un champion caché À LA FAÇon du MITTELSTAnD* ALLemAnd?

chapitre 5 Le GRoupe ALTRAd : un champion caché À LA FAÇon du MITTELSTAnD* ALLemAnd? chapitre 5 Le GRoupe ALTRAd : un champion caché À LA FAÇon du MITTELSTAnD* ALLemAnd? La France s interroge sur sa compétitivité, découvre la compétition plutôt que l intégration existant entre ses catégories

Plus en détail

Edition logicielle : caractéristiques et défis pour la France

Edition logicielle : caractéristiques et défis pour la France Edition logicielle : caractéristiques et défis pour la France Laurent BENZONI Présentation MINEFI juin 2005 TERA Consultants 32 rue de Jeûneurs 75002 PARIS Tél. + 33 (0) 1 55 04 87 10 Fax. + 33 (0) 1 53

Plus en détail

AGENCE INVENTIVE DE MARKETING COMMUNICATION

AGENCE INVENTIVE DE MARKETING COMMUNICATION AGENCE INVENTIVE DE MARKETING COMMUNICATION 2 AGENCE INVENTIVE? OUI! Et même agence astucieuse, audacieuse, ambitieuse, dévouée et engagée. Avant de penser outils de communication, l agence raisonne marketing.

Plus en détail

Marketing & Développement Commercial. «La Part de Marché Profitable»

Marketing & Développement Commercial. «La Part de Marché Profitable» Marketing & Développement Commercial Produits & Services Industriels B2B Management Innovation «La Part de Marché Profitable» Consulting&Partner Eric Mazaud 1 Conseil/Accompagnement/Formation en Marketing

Plus en détail

Zoom : journées d information professionnelle L entrepreneur culturel : un entrepreneur comme les autres autres?

Zoom : journées d information professionnelle L entrepreneur culturel : un entrepreneur comme les autres autres? le 13 avril 2015 Aix-en-Provence Zoom : journées d information professionnelle L entrepreneur culturel : un entrepreneur comme les autres autres? Dallaire Géraldine Doctorante, HEC Montréal / CERAG Grenoble

Plus en détail

MON PRIX DE VENTE EST-IL LE BON?

MON PRIX DE VENTE EST-IL LE BON? MON PRIX DE VENTE EST-IL LE BON? Animé par : Ronan MICHEL Gérant de l EURL PRAGMAGEST LE CONSTAT L Entrepreneur se retrouve souvent seul face à ce dilemme lors de la réalisation d un devis : «M. LE PROSPECT

Plus en détail

L INNOVATION. Toutefois le processus d innovation est complexe à mettre en place, coûteux et aléatoire.

L INNOVATION. Toutefois le processus d innovation est complexe à mettre en place, coûteux et aléatoire. L INNOVATION Introduction Face à l intensification de la concurrence et à une rapide évolution des marchés, l innovation est devenue l une des composantes essentielles de la compétitivité des entreprises.

Plus en détail

Stratégies industrielles et structuration du marché: le secteur de l électricité

Stratégies industrielles et structuration du marché: le secteur de l électricité Stratégies industrielles et structuration du marché: le secteur de l électricité Jean-Luc Gaffard Institut Universitaire de France, OFCE Sciences-Po, Université de Nice Sophia Antipolis, CNRS GREDEG, CERAM

Plus en détail

L innovation radicale et incrémentale : quel partenaire pour quel type d innovation produit? Le cas des jeux vidéo

L innovation radicale et incrémentale : quel partenaire pour quel type d innovation produit? Le cas des jeux vidéo L innovation radicale et incrémentale : quel partenaire pour quel type d innovation produit? Le cas des jeux vidéo ECOLE d été RRI 29 août au 1er septembre 2012 M. ROBERT Frank : Professeur GSCM, MRM Mlle.

Plus en détail

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL L ENTRETIEN PROFESSIONNEL Comment le mettre en place dans mon entreprise? 06/12/2016 Petit-déjeuner Pépinière d entreprises La Roche-sur-Yon CE QUE L ON VA VOIR L entretien professionnel : qu est-ce que

Plus en détail

Challenge Innov Agro. Stratégie marketing. Cédrine Joly 02 novembre 2016

Challenge Innov Agro. Stratégie marketing. Cédrine Joly 02 novembre 2016 Challenge Innov Agro Stratégie marketing Cédrine Joly 02 novembre 2016 Objectifs 1/ COMPRENDRE LES ENJEUX MARKETING DU CHALLENGE 2/ RECOMMANDER UNE STRATÉGIE MARKETING ADAPTÉE 3/ PROPOSER UNE MISE SUR

Plus en détail

Business Model et processus

Business Model et processus Business Model et processus Panoptès Atelier Processus Philippe de Casanove & Michel Gofman L'approche par le business Model L'impact sur la conception / modification des processus Le business design Business

Plus en détail

la commercialisation et la fourniture électriques destinés à être implantés dans les milieux explosifs ;

la commercialisation et la fourniture électriques destinés à être implantés dans les milieux explosifs ; Notre système de management pour : la commercialisation et la fourniture de solutions ATEX, produits électriques destinés à être implantés dans les milieux explosifs ; la mise en œuvre de systèmes associés

Plus en détail

POURSUIVRE ET RENFORCER LA POLITIQUE DE FILIÈRES OBJECTIFS

POURSUIVRE ET RENFORCER LA POLITIQUE DE FILIÈRES OBJECTIFS DISPOSITIF COMMUN POURSUIVRE ET RENFORCER LA POLITIQUE DE FILIÈRES Inciter les entreprises à se regrouper autour de stratégies partagées et d objectifs communs Créer un environnement ou un écosystème favorable

Plus en détail

La radicalité de l innovation et ses déterminants Cas des entreprises agroalimentaires en Languedoc-Roussillon

La radicalité de l innovation et ses déterminants Cas des entreprises agroalimentaires en Languedoc-Roussillon La radicalité de l innovation et ses déterminants Cas des entreprises agroalimentaires en Languedoc-Roussillon Domergue Marjorie, Couderc Jean-Pierre, Temri Leïla UMR 1110 MOISA, Montpellier Supagro Ecole

Plus en détail

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTROLE DE GESTION. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Evolution des modèles d organisation (15 heures)

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTROLE DE GESTION. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Evolution des modèles d organisation (15 heures) UE 3 - MANAGEMENT ET CONTROLE DE GESTION Niveau M : 180 heures 20 ECTS NB : les deux sous-parties de ce programme sont présentées séparément mais la compétence à acquérir doit permettre de réaliser une

Plus en détail

LES MATINÉES DE L ARVISE. Quid de la motivation au travail? Jeudi 4 Novembre Frédérique BEDIER & Françoise FONTAINE

LES MATINÉES DE L ARVISE. Quid de la motivation au travail? Jeudi 4 Novembre Frédérique BEDIER & Françoise FONTAINE LES MATINÉES DE L ARVISE Quid de la motivation au travail? Jeudi 4 Novembre 2010 Frédérique BEDIER & Françoise FONTAINE Moment d échange Avez-vous le sentiment que vos salariés sont démotivés, et pourquoi?

Plus en détail

Stratégie. Stratégie : Partie 3. Diagnostic interne : analyse de la capacité stratégique. Mickaël Noyon ESCEM & Ecole polytechnique

Stratégie. Stratégie : Partie 3. Diagnostic interne : analyse de la capacité stratégique. Mickaël Noyon ESCEM & Ecole polytechnique Stratégie Stratégie : Partie 3 Diagnostic interne : analyse de la capacité stratégique Mickaël Noyon ESCEM & Ecole polytechnique Programme Partie 3 Synthèse Les capacités stratégiques de l entreprise Synthèse

Plus en détail

La négociation des transferts technologiques. MARTEC Consulting Walter DALLE VEDOVE 1

La négociation des transferts technologiques. MARTEC Consulting Walter DALLE VEDOVE 1 La négociation des transferts technologiques MARTEC Consulting Walter DALLE VEDOVE MARTEC Consulting Walter DALLE VEDOVE 1 Les étapes du processus de négociation 1. Préparation définition des objectifs

Plus en détail

Séminaire CHEA Quelle place pour l innovation dans Solvabilité II? Laurence BARRY Antonio GUERRA Thomas JOUANNET Hervé LEBLANC

Séminaire CHEA Quelle place pour l innovation dans Solvabilité II? Laurence BARRY Antonio GUERRA Thomas JOUANNET Hervé LEBLANC Séminaire CHEA Quelle place pour l innovation dans Solvabilité II? Laurence BARRY Antonio GUERRA Thomas JOUANNET Hervé LEBLANC Sommaire. Préambule 1- Le concept d innovation 2- Quels champs pour l innovation

Plus en détail

Rapport de mission relatif à la visite d étude sur la Création et la Promotion des PME Innovantes en France (Visite chez OSEO le Février 2012)

Rapport de mission relatif à la visite d étude sur la Création et la Promotion des PME Innovantes en France (Visite chez OSEO le Février 2012) REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Industrie et du Commerce Direction Générale de la Promotion des PME Rapport de mission relatif à la visite d étude sur la Création et la Promotion des PME Innovantes

Plus en détail

ANALYSE STRATEGIQUE I

ANALYSE STRATEGIQUE I ANALYSE STRATEGIQUE I NOTION DE DECISION STRATEGIQUE Typologie des décisions Caractéristiques de la décision stratégique Le pouvoir de décision stratégique LES STRATEGIES DE POSITIONNEMENT Les stratégies

Plus en détail

Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise. Chapitre V La mise en œuvre des stratégies. Les deux types de croissance

Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise. Chapitre V La mise en œuvre des stratégies. Les deux types de croissance Chapitre V La mise en œuvre des stratégies Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise Base Base de de l l avantage concurrentiel dans dans l industrie Action stratégique Environnement de de

Plus en détail

Incubateurs des établissements d enseignement supérieur et de recherche et dynamique territoriale. mardi 4 avril 2017

Incubateurs des établissements d enseignement supérieur et de recherche et dynamique territoriale. mardi 4 avril 2017 Incubateurs des établissements d enseignement supérieur et de recherche et dynamique territoriale mardi 4 avril 2017 Objet de l étude Connaissance des incubateurs des établissements d enseignement supérieur

Plus en détail

Analyse des forces de la concurrence. I.S.C.A.E. - Benabdelhadi

Analyse des forces de la concurrence. I.S.C.A.E. - Benabdelhadi Analyse des forces de la concurrence 1 Il s agit de représenter les 5 (+1) forces de la concurrence à l aide d un hexagone sectoriel Pour chaque force, le niveau de concurrence pour l entreprise analysée

Plus en détail

FICHE DE POSTE CHEF DE PROJET MATURATION H/F - (REMPLACEMENT DANS LE CADRE D UN CONGE MATERNITE)

FICHE DE POSTE CHEF DE PROJET MATURATION H/F - (REMPLACEMENT DANS LE CADRE D UN CONGE MATERNITE) FICHE DE POSTE CHEF DE PROJET MATURATION H/F - (REMPLACEMENT DANS LE CADRE D UN CONGE MATERNITE) Présentation du poste et des missions Cadre général Le Pôle Maturation est composé de 3 équipes : - L équipe

Plus en détail

MANAGEMENT STRATÉGIQUE

MANAGEMENT STRATÉGIQUE MANAGEMENT STRATÉGIQUE MANAGEMENT STRATÉGIQUE L ESSENTIEL Responsable pédagogique Eric JOLIVET Maître de Conférences master.strategie@iae-toulouse.fr Le Master 1 Management stratégique a pour objectif

Plus en détail

Rapid Deployment Solution Relation Clients

Rapid Deployment Solution Relation Clients Rapid Deployment Solution Relation Clients Agenda 1. En quelques mots 2. RDS Relation Clients: proposition de valeur 3. Exemples 4. Contacts 2 Twin Solutions 2012 EN QUELQUES MOTS RDS: Relation Clients

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS 25 GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES ENERGIZE YOUR TALENT * *Musclez vos talents GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation

Plus en détail

L auto-évaluation. Pascal ROBERT ingénieur Action régionale. Le modèle EFQM d excellence Brignoles, le 8 décembre 2005

L auto-évaluation. Pascal ROBERT ingénieur Action régionale. Le modèle EFQM d excellence Brignoles, le 8 décembre 2005 L auto-évaluation. Pascal ROBERT ingénieur Action régionale Le modèle EFQM d excellence Brignoles, le 8 décembre 2005 Référence L auto-évaluation 1. Quels référentiels? 2. Les évolutions des interventions

Plus en détail

Catalogue de FORMATIONS

Catalogue de FORMATIONS Catalogue de FORMATIONS Contact Commercial : Emmanuel FAICHE 16 février 2015. 1 Introduction EVCS Consulting propose au travers de sessions de formations et de ses prestations d'accompagnement d'apporter

Plus en détail

La Qualité de vie au travail: une voie pour innover

La Qualité de vie au travail: une voie pour innover La Qualité de vie au travail: une voie pour innover Association Nationales des Directeurs de Mission Locale Journées professionnelles de formation - 16 mai 2017 Etat des lieux «brut» Renforcer la coordination

Plus en détail

Dans quelle mesure le progrès technique est- il la source essentielle de la croissance économique?

Dans quelle mesure le progrès technique est- il la source essentielle de la croissance économique? Dans quelle mesure le progrès technique est- il la source essentielle de la croissance économique? Le progrès technique est l accroissement des connaissances humaines, des techniques des savoirs faire

Plus en détail

STIMULER L INNOVATION NUMÉRIQUE AU SERVICE DE LA CROISSANCE ET DE L INCLUSIVITÉ

STIMULER L INNOVATION NUMÉRIQUE AU SERVICE DE LA CROISSANCE ET DE L INCLUSIVITÉ STIMULER L INNOVATION NUMÉRIQUE AU SERVICE DE LA CROISSANCE ET DE L INCLUSIVITÉ LE RÔLE DES POLITIQUES POUR UNE DIFFUSION OPTIMALE DES TIC RÉUNION MINISTÉRIELLE 2016 SUR L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE RAPPORT DE

Plus en détail

Outils, savoir faire et savoir être pour accompagner la réussite des associations

Outils, savoir faire et savoir être pour accompagner la réussite des associations Outils, savoir faire et savoir être pour accompagner la réussite des associations Emmanuel Béguin Institut de l Elevage Christelle Récopé Chambre d agriculture de l Oise Michel François AS Aisne Comptagri

Plus en détail

Innover par le design

Innover par le design ESC Rennes School of Business La Cantine Numérique Rennaise Design : Design? Du design management au design produit Design et comportements de consommateurs Design et innovation Chiffres-clés Un cas de

Plus en détail

Audition France Stratégie. La technologieblockchain, le point de vuebanquecentrale

Audition France Stratégie. La technologieblockchain, le point de vuebanquecentrale Audition France Stratégie La technologieblockchain, le point de vuebanquecentrale Une démarche de digitalisation La Banque de France et l ACPR ont engagé une démarche stratégique de digitalisation: Nouveaux

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE METIERS DE L'ENTREPRENEURIAT

LICENCE PROFESSIONNELLE METIERS DE L'ENTREPRENEURIAT LICENCE PROFESSIONNELLE METIERS DE L'ENTREPRENEURIAT RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence professionnelle Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion PRÉSENTATION La Licence Professionnelle,

Plus en détail

Expertise et experts

Expertise et experts MAKE THE WORLD YOURS. Expertise et experts Olga Lelebina Présentation Thèse en gestion sur l expertise et les experts Recherche-intervention Thèse en gestion soutenue à L Ecole des Mines de Paris (Mines

Plus en détail

Concours interne de l agrégation et CAER - PA

Concours interne de l agrégation et CAER - PA Les candidats à l'agrégation interne d'économie et gestion ont le choix entre cinq options : - option A : administration et ressources humaines ; - option B : finance et contrôle ; - option C : marketing

Plus en détail

Introduction à la mercatique

Introduction à la mercatique Bibliographie succincte Introduction à la mercatique Armstrong & Kotler: Principes de Lendrevie, Levy, & Lindon: Mercator - Théorie et pratique du Michon et collègues: Le Marketeur Kotler, Dubois, Keller

Plus en détail

C1 LOGIQUE ENTREPRENEURIALE & LOGIQUE MANAGERIALE ENTREPRENDRE & DIRIGER ENTREPRENDRE & GERER

C1 LOGIQUE ENTREPRENEURIALE & LOGIQUE MANAGERIALE ENTREPRENDRE & DIRIGER ENTREPRENDRE & GERER C1 LOGIQUE ENTREPRENEURIALE & LOGIQUE MANAGERIALE ENTREPRENDRE & DIRIGER ENTREPRENDRE & GERER I. LA LOGIQUE ENTREPRENEURIALE : UN ETAT D ESPRIT & UNE DEMARCHE A. La logique entrepreneuriale : L esprit

Plus en détail

I. Les notions de produit, de service et d offre globale

I. Les notions de produit, de service et d offre globale Chapitre 8 L approche mercatique de l offre de produits et/ou de services I. Les notions de produit, de service et d offre globale La distinction classique entre le produit et le service, à l origine évidente,

Plus en détail

Quelles transformations du travail et de son organisation dans la science contemporaine?

Quelles transformations du travail et de son organisation dans la science contemporaine? Quelles transformations du travail et de son organisation dans la science contemporaine? «[.] où serait la science de la nature sans le commerce et l industrie? Même cette science dite «pure» n est-ce

Plus en détail

Les Fiches. Partie 1. P Fiche 23 Le diagnostic stratégique au niveau de l entreprise

Les Fiches. Partie 1. P Fiche 23 Le diagnostic stratégique au niveau de l entreprise Partie 1 Les Fiches Première partie Introduction et théories P. 10...Fiche 1 Notion d organisation P. 12...Fiche 2 Notion de management P. 14...Fiche 3 La rationalisation au cœur de l organisation P. 16...Fiche

Plus en détail

L intrapreneuriat. Eric Schenk. Créativ Café #11

L intrapreneuriat. Eric Schenk. Créativ Café #11 L intrapreneuriat Eric Schenk eric.schenk@insa-strasbourg.fr Créativ Café #11 De quoi s agit-il? «An intrapreneur is a person within a large corporation who takes direct responsibility for turning an idea

Plus en détail

Appel à Communications 7ème Congrès de l Académie de L Entrepreneuriat et de l Innovation

Appel à Communications 7ème Congrès de l Académie de L Entrepreneuriat et de l Innovation Appel à Communications 7ème Congrès de l Académie de L Entrepreneuriat et de l Innovation Organisé par Avec la participation de la Chaire transversale CCIP en entrepreneuriat et innovation Paris, France

Plus en détail

ARIQ. Attraction, Rétention, Implication des Infirmières et Qualité des Soins. Sabine Stordeur William D hoore

ARIQ. Attraction, Rétention, Implication des Infirmières et Qualité des Soins. Sabine Stordeur William D hoore ARIQ Attraction, Rétention, Implication des Infirmières et Qualité des Soins Sabine Stordeur William D hoore Position du problème Sur le plan international : pénurie infirmière Sur le plan national : difficultés

Plus en détail

Louis Walky. Comment assurer la gestion du contrôle public avec l avantage concurrentiel?

Louis Walky. Comment assurer la gestion du contrôle public avec l avantage concurrentiel? Louis Walky Comment assurer la gestion du contrôle public avec l avantage concurrentiel? 2 2 2 3 24 Introduction Le modèle des forces concurrentielles provient de Michael Porter, professeur de stratégie

Plus en détail

I. Qu est-ce que la performance? 1. La notion de performance

I. Qu est-ce que la performance? 1. La notion de performance I. Qu est-ce que la performance? 1. La notion de performance 1 L une des fonctions du manager, que ce soit au niveau stratégique ou au niveau opérationnel, est de contrôler l activité de l entreprise pour

Plus en détail

L APPRÉCIATION DU PERSONNEL mirage ou oasis?

L APPRÉCIATION DU PERSONNEL mirage ou oasis? Georges Trépo Nathalie Estellat Avec la collaboration d Ewan Oiry L APPRÉCIATION DU PERSONNEL mirage ou oasis? Préface de Yann LAROCHE Directeur du Personnel et des Relations Sociales, EDF-Gaz de France,

Plus en détail

Management général Dauphine Master

Management général Dauphine Master Management général Dauphine Master Type de diplôme : Diplôme de grand établissement conférant le grade de master Niveau : Bac +5 Crédits ECTS : 120 Durée des études : 4 semestres (hors année de césure)

Plus en détail

CHAPITRE 2: ELEMENTS DE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE

CHAPITRE 2: ELEMENTS DE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE CHAPITRE 2: ELEMENTS DE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE 1 Introduction : qu est-ce qu un diagnostic? Etymologiquement, "diagnostic" signifie : l'artde discerner dansunemultitude de faitsconcrets, les variables

Plus en détail

FICHE DE POSTE CHEF DE PROJET H/F - CARTOGRAPHIE DES COMPETENCES DES LABORATOIRES DE L UNIVERSITE PARIS- SACLAY ET DES ENTREPRISES PARTENAIRES

FICHE DE POSTE CHEF DE PROJET H/F - CARTOGRAPHIE DES COMPETENCES DES LABORATOIRES DE L UNIVERSITE PARIS- SACLAY ET DES ENTREPRISES PARTENAIRES FICHE DE POSTE CHEF DE PROJET H/F - CARTOGRAPHIE DES COMPETENCES DES LABORATOIRES DE L UNIVERSITE PARIS- SACLAY ET DES ENTREPRISES PARTENAIRES Présentation du poste et des missions Cadre général En octobre

Plus en détail

Consortium Point de Contact National PME, en particulier

Consortium Point de Contact National PME, en particulier Consortium Point de Contact National PME, en particulier Laurence FAIGENBAUME Bpi France Carole MIRANDA - ANRT Pascal FORMISYN - Mines St-Etienne & Institut Carnot M.I.N.E.S Le réseau Point de Contact

Plus en détail

DIFFUSION : MAGAZINE A CENTRE D INTERET

DIFFUSION : MAGAZINE A CENTRE D INTERET STRATEGIE MARKETING DIFFUSION : MAGAZINE A CENTRE D INTERET OPTIMISATION DU RESU LTAT DE LA VENTE AU NUMER O CONSEIL REGLAGE DES QUANTITE S A DISTRIBUER Ce document décrit toutes les prestations que Kap

Plus en détail

Les outils du manager commercial

Les outils du manager commercial OBJECTIFS Améliorer sa force de conviction et asseoir son leadership sur son équipe de collaborateurs mais aussi dans sa relation-clientèle Saisir l importance de la dimension relationnelle comportementale

Plus en détail

Le marketing est-il applicable aux services sportifs publics? Gary Tribou Professeur Faculté des Sciences du Sport Université de Strasbourg

Le marketing est-il applicable aux services sportifs publics? Gary Tribou Professeur Faculté des Sciences du Sport Université de Strasbourg Le marketing est-il applicable aux services sportifs publics? Gary Tribou Professeur Faculté des Sciences du Sport Université de Strasbourg Le marketing est appliqué aux services sportifs publics!!! Répondre

Plus en détail

Développer un nouveau produit

Développer un nouveau produit Développer un nouveau produit Méthodes et outils David Gotteland Christophe Haon Publié par Pearson Education France 47 bis, rue des Vinaigriers 75010 PARIS Tél. : 01 72 74 90 00 Mise en pages : TyPAO

Plus en détail

Doit-on concevoir le changement comme un processus d apprentissage?

Doit-on concevoir le changement comme un processus d apprentissage? APPRENTISSAGE ORGANISATIONNEL Doit-on concevoir le changement comme un processus d apprentissage? Management du changement et TIC Pr V. PERRET DEA 128 FC Promo 3 Benoît KOCH Thierry MARIE-MAGDELAINE Objectifs

Plus en détail

Une deuxième chance professionnelle pour les adultes: l utilité sociale de l Afpa

Une deuxième chance professionnelle pour les adultes: l utilité sociale de l Afpa Une deuxième chance professionnelle pour les adultes: l utilité sociale de l Afpa Colloque CDC/TDTE 12 Juillet 2017 Christophe Donon, Directeur général délégué de l Afpa " Le vieillissement et la croissance

Plus en détail

I/ Les dimensions de la gamme. II/ Les niveaux de gamme. III/ L analyse des produits d une gamme

I/ Les dimensions de la gamme. II/ Les niveaux de gamme. III/ L analyse des produits d une gamme 1 Notion de gamme I/ Les dimensions de la gamme a- Les gammes, les lignes de produits b- Les dimensions d une gamme II/ Les niveaux de gamme Bas de gamme Moyen de gamme Haut de gamme III/ L analyse des

Plus en détail

Master Contrôle de gestion et Audit organisationnel. UE 7 : Pilotage de la performance. Pilotage de la performance RSE. Elisabeth Albertini

Master Contrôle de gestion et Audit organisationnel. UE 7 : Pilotage de la performance. Pilotage de la performance RSE. Elisabeth Albertini Master Contrôle de gestion et Audit organisationnel UE 7 : Pilotage de la performance Pilotage de la performance RSE Elisabeth Albertini Plan de la séance La RSE : définitions, fondements théoriques Les

Plus en détail

Frédéric Nodot Damien Tanter Alexandre Canovas. MANAGEMENT DE PROJET, Étude de cas : CONFIPRO

Frédéric Nodot Damien Tanter Alexandre Canovas. MANAGEMENT DE PROJET, Étude de cas : CONFIPRO Matthieu Lesburguères Frédéric Nodot Damien Tanter Alexandre Canovas Mardi 16 Octobre MANAGEMENT DE PROJET, Étude de cas : CONFIPRO I) Problématique de l entreprise : Aujourd hui entreprise familiale (100%

Plus en détail

Chapitre 4 : Le Diagnostic Stratégique. Métier et Mission. La définition des objectifs

Chapitre 4 : Le Diagnostic Stratégique. Métier et Mission. La définition des objectifs Chapitre 4 : Le Diagnostic Stratégique Métier et mission. Segmentation stratégique. Diagnostic externe. Analyse Concurrentielle Dynamiques de secteurs Diagnostic interne. La chaîne de valeur Les compétences

Plus en détail

PROCESSUS DE DEVELOPPEMENT DE L INNOVATION ET DES NOUVEAUX PRODUITS

PROCESSUS DE DEVELOPPEMENT DE L INNOVATION ET DES NOUVEAUX PRODUITS PROCESSUS DE DEVELOPPEMENT DE L INNOVATION ET DES NOUVEAUX PRODUITS LANCEMENT DE NOUVEAUX PRODUITS PRINCIPE DE BASE DU MARKETING DES NOUVEAUX PRODUITS: Répondre aux besoins et aux attentes des clients:

Plus en détail

MOULY MANAGEMENT DES ENTREPRISES 1

MOULY MANAGEMENT DES ENTREPRISES 1 MOULY MANAGEMENT DES ENTREPRISES 1 MOULY MANAGEMENT DES ENTREPRISES 2 MOBILISER LES RESSOURCES -LE MANAGEMENT DES COMPETENCES -La motivation des salariés -La culture d entreprise et l implication des salariés

Plus en détail

Organisation des séances : Stratégies RSE

Organisation des séances : Stratégies RSE M4 Relations avec les parties prenantes Stratégie RSE Elisabeth Albertini Séance 3 & 4 Organisation des séances : Stratégies RSE Les fondements théorique de la RSE et les parties prenantes Ordinateur conseillé

Plus en détail