GDR MAGIS Projet Scientifique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GDR MAGIS Projet Scientifique 2013-2016"

Transcription

1 GDR MAGIS Projet Scientifique Modèles, Outils et Méthodes de l Information Géographique pour mieux répondre aux défis des Enjeux Territoriaux et des Nouveaux Usages Jérôme Gensel, Anne Ruas SAGEO 2012 Liège, Belgique, le 8 novembre 2012

2 Préambule Demande de renouvellement du GDR MAGIS pour la période Bilan et Projet Scientifique envoyés le 10 août 2012 au CNRS Bilan : Thierry Joliveau et Christophe Claramunt Projet Scientifique : Jérôme Gensel et Anne Ruas Instituts de rattachement INS2I INSHS INEE?! Sections de rattachement Section 6 (INS2I) Sciences de l'information : fondements de l'informatique, calculs, algorithmes, représentations, exploitations Section 39 (INSHS) Espaces, territoires et sociétés Puis Section 7 (INS2I) Sciences de l'information : traitements, systèmes intégrés matériel-logiciel, robots, commandes, images, contenus, interactions, signaux et langues Et (?!) Section 31 (INEE) : Hommes et milieux : évolution, interactions Attente de réponse 2

3 Plan Les Actions Prospectives Groupe Enjeux pour les Territoires et Usages Groupe Modèles, Outils et Méthodes Animation de la Communauté Assises Colloques et Manifestations Ecole Thématique Revues et Ouvrages Formations et Diplômes Doctorants et Post-Doctorants Actions au niveau National Actions à l International Organisation du GDR MAGIS 3

4 2 Groupes d Actions Prospectives 4

5 Groupe d Actions Prospectives Enjeux pour les Territoires et Usages

6 Action Prospective Energie-Territoire-Informations-Connaissances Contexte Tensions énergétiques et environnementales Besoins diagnostics & prospectives Verrous Accès à l information Utilisation de données hétérogènes Indicateurs énergétiques territoriaux Interopérabilité sémantique des outils Porteur Marie-Hélène De Sède-Marceau (Pôle Intelligence Territoriale, laboratoire ThéMA, Besançon) 6

7 Action Prospective Transport et Mobilité Contexte Augmentation distances parcourues Impact sur l attractivité Evolution de la technologie, équipements personnels Verrous Modélisation spatio-temporelle (réseaux, mobilité) Fusion, traitement de données, map matching Qualité d données Langage d accès, architectures, accessibilité, privacité, Porteurs Karine Zeitouni (PRISM, Versailles) Cyril Ray (IRENav, Brest) 7

8 Action Prospective Analyse des Milieux et de leurs Evolutions Contexte Planification territoriale et développement durable Caractérisation des milieux Identification des dynamiques Anticipation futurs possibles Verrous Peu de méthodes (ex : détections trames vertes / bleues) Influence des paramètres dans ces modèles Manque de méthodes simples et participatives pour concevoir des scénarios Porteurs Thomas Houet (UMR GEODE 5602, Toulouse) Françoise Gourmelon (UMR 6554, Brest) 8

9 Action Prospective Usages de l Information Géographique Contexte Expansion de technologies de l Info Géo Multiplication, diversification des usages, appel à d autres disciplines Enjeux Contribution à une meilleure performance Réinterroger les usages Quelles données, quelle circulation? Quelles représentations? Quels effets induits de la diffusion des outils? Quels nouveaux traitements? Porteurs Grégoire Feyt (Université Joseph Fourier, UMR PACTE, Grenoble) Matthieu Noucher (CNRS, UMR ADES, Bordeaux) 9

10 Groupe d Actions Prospectives Modèles, Outils et Méthodes

11 Action Prospective Autour des capteurs : de la captation à la donnée, de la donnée à l information, de l information à l usager Contexte Irruption Massive des STIC dans tous les secteurs de la Société L information conditionnera la qualité de la vie Monitoring domestique, urbain, environnemental Capteurs et données omniprésents Capteurs divers (physiques, logiciels, humains ) Déluge de données 11

12 Action Prospective Autour des capteurs : de la captation à la donnée, de la donnée à l information, de l information à l usager Verrous Stratégies de déploiement de réseaux de capteurs Impact de ces déploiements Collecte, modélisation, intégration de données Exploitation, interrogation Gestion de Masses et Flux de Données Internet des Objets Visualisation et Adaptation aux usagers Qualité des Données Porteurs Sylvie Servigne (LIRIS INSA, UMR 5205, Lyon) Jean-Pierre Chanet (IRSTEA, Clermont-Ferrand) 12

13 Action Prospective Analyse d Images pour le Suivi des Milieux Contexte Données d observation de la Terre Environnement vs Urbain Suivi des milieux ou Monitoring De la résolution kilométrique à l infra-métrique Télédétection multispectrales, hyperspectrales, radar et aujoud hui Lidar Résolutions spatiales, temporelles, spectrales diverses Combinaison de données multi-sources GeOBIA 13

14 Action Prospective Analyse d Images pour le Suivi des Milieux Verrous Etude de la complémentarité «image» - «vecteur» Estimation et spatialisation de l incertitude associée aux classifications d images Prise en compte de l incertitude dans l utilisation des données multi-sources Porteurs Anne Puissant (LIVE Université de Strasbourg) David Sheeren (DYNAFOR ENSAToulouse) 14

15 Action Prospective Ontologies Spatio-Temporelles Contexte Consensus sur l utilisation d ontologies pour décrire la sémantique de sources d informations interopérables Langages à ontologies et raisonneurs associés Web sémantique Web des données Concepts et modèles spatio-temporels Formalisation d ontologies spatio-temporelles 15

16 Action Prospective Ontologies Spatio-Temporelles Plan de Travail Bilans Les concepts relatifs au spatio-temporel Les ontologies et leurs usages Les expérimentations ou applications intégrant ces concepts et ontologies Analyse (identifier les avancées et les verrous) Propositions Porteurs Christelle Pierkot (Espace-Dev, Montpellier) Christophe Claramunt (IRENav, Brest) 16

17 Action Prospective Incertitude Epistémique : des données aux modèles en Géomatique Contexte Imperfection des données utilisées en géomatique Imprécision, incomplétude, ambiguïté De l analyse, à la modélisation jusqu à la décision Prise en compte de l incertitude Lors de la représentation, le stockage et le requêtage Choix et évaluation d un formalisme mathématique/informatique pour chaque type d imprécision Propagation et fusion de connaissances imprécises Restitution de connaissances imprécises Qualité des données 17

18 Action Prospective Incertitude Epistémique : des données aux modèles en Géomatique Verrous Évaluations des représentations Formalisation, stockage, accès aux données imprécises Raisonnement (analyse) en contexte incertain Suivi et traçabilité pour l aide à la décision Visualisation de connaissances imparfaites Porteurs Mireille Batton-Hubert (Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne) François Pinet(IRSTEA, Clermont-Ferrand) Eric Desjardin (CReSTIC Université de Reims Champagne-Ardenne) 18

19 Action Prospective Gros Volumes de Données Spatiales : Spatial Big Data Analytics Contexte Déluge de données spatiales Open Data, GPS, VGI Données structurées et nettoyées (BD) Données moins structurées et bruitées Nouveaux SI spatiaux Collaboratifs Gros volumes de données officielles ou non (Spatial Big Data) SOLAP, fouille de données, analyse multi-critères Architectures Hautes Performances Cloud Computing 19

20 Action Prospective Gros Volumes de Données Spatiales : Spatial Big Data Analytics Verrous Méthodes d intégration de données «classiques et VGI» Adaptation de Méthodes d Analyse Spatiale pour la prise en compte de la Qualité des données VGI Cloud Computing et aide à la décision spatiale Adaptation Modèles de stockage Opérateurs d analyse Techniques de visualisation Porteurs Sandro Bimonte (IRSTEA, Clermont-Ferrand) Omar Boucelma (LSIS, Université Aix-Marseille) 20

21 Action Prospective Extraction et Recherche d Information Géographique dans des Documents Textuels ou Hybrides Contexte Représentations de l IG généralement hautement structurées dans les SIG Déterminer le contexte géographique dans le fil du discours (noms de lieu, relations spatiales) Entre 13 et 19% de requêtes géographiques sur les moteurs de recherche Résultats assez médiocres Prise en compte des 3 dimensions : spatiale, temporelle, thématique de l information géographique Annotations et Indexation spatio-temporelles 21

22 Action Prospective Extraction et Recherche d Information Géographique dans des Documents Textuels ou Hybrides Verrous Entitées nommées Annotation Catégorisation spatiale, calendaire et/ou thématique dans des documents textuels Désambigüisation Représentation symbolique, géométrique et calendaire, voire approximée Indexation de documents conformément à leur composante spatiale, temporelle ou thématique et appariement de documents; RI multicritère supportant la combinaison de critères de recherche spatiaux, temporels et thématiques; Evaluation de système de RIG; Porteurs Mauro Gaio (LIUPPA, Pau) Christian Sallaberry (LIUPPA, Pau) Thierry Joliveau (UMR Environnement-Ville-Société, Saint-Etienne) 22

23 Action Prospective Cartographie et Cognition Contexte Chaîne de traitements menant de la formulation d un besoin de représentation de données spatiotemporelles à sa concrétisation sous forme cartographique Aborder chaque étape sous l angle de la cognition La cognition (humaine) fait référence aux mécanismes de la pensée Perception Raisonnement, mémoire, catégorisation, etc. Sémiologie Graphique Quid de la construction du sens chez le lecteur Cognition spatiale Le rôle de la représentation cartographique? 23

24 Action Prospective Cartographie et Cognition Verrous Liens entre les représentations cartographiques et les connaissances/mécanismes cognitifs impliqués tant dans leur production que lors de leur utilisation Identifier les différentes composantes des processus cognitifs mis en jeu, ainsi que les méthodologies permettant de les approcher Compréhension des études existantes Proposition de nouvelles approches Porteurs Sidonie Christophe (Laboratoire COGIT IGN, Paris) Marlène Villanova-Oliver (Laboratoire d Informatique de Grenoble) 24

25 Action Prospective SIG 3D Contexte La donnée géographique 3D fait maintenant partie de notre quotidien extension des SIG vers la 3D Les SIG 3D à des fins de communication ou d'arbitrage pour des décideurs sur des projets de réaménagement urbain Une donnée géographique 3D pour des simulations environnementales fines (solaire, aérauliques, sonores, visuelles, etc.). Format citygml (OGC, 2008) pour représenter, stocker et échanger ces données il ne contient pas toute forme de données 3D la question topologique doit être prise en compte 25

26 Action Prospective SIG 3D Verrous La 3ème dimension est-elle toujours nécessaire? Problèmes des niveaux de détails et emboitement des échelles L'ajout d'une 3ème dimension induit un changement de point de vue : vers une approche immergée centrée sur le point de vue du sujet. Sémiologie graphique de la 3D nécessite la prise en compte de la position de l'observateur, dépend de l'objet à éclairer, texturer, voire documenter en prenant en compte le niveau de détail choisi. Approche collaborative de l'obtention de données géographiques 3D par création ou enrichissement/mise à jour de données 2D existantes? Porteur Myriam Servières (Cerma, Nantes) 26

27 Action Prospective Modélisation et Analyse de la Mobilité Individuelle Contexte Déplacements d objets mobiles (humains, animaux, véhicules) Moyens d observer la mobilité connaissant depuis peu un développement sans équivalent Nouvelles perspectives Compréhension des comportements de déplacement et des pratiques spatiales Questions d aménagement du territoire Suivi et surveillance de trafic ou de foules, la détection et la qualification de trajectoires inhabituelles sont favorisées Analyse spatiale : 2 approches à articuler Approche agrégée : structuration et hiérarchisation de l espace Approche désagrégée : focus sur l objet mobile et les points d intérêt de l espace Fouille de données Composante spatiale peu étudiée 27

28 Action Prospective Modélisation et Analyse de la Mobilité Individuelle Verrous Comment l analyse spatiale et la fouille de données peuvent s enrichir mutuellement pour explorer, analyser et comprendre les dynamiques spatiales et temporelles Enjeux méthodologiques soulevés par le besoin de connaissances sur les comportements de mobilité d'individus évoluant dans différents contextes spatiaux Méthodes centrées sur l individu Porteurs Thomas Devogele (Laboratoire d Informatique de Tours) Sonia Chardonnel (PACTE, Grenoble) 28

29 Action Prospective Analyse des Dynamiques Spatiales : interactions horizontales, interactions verticales Contexte Analyse méthodologique Evolution de l occupation des sols Etude des trajectoires Evolution des unités administratives Redistribution des populations Verrous Constitution des données Approche souvent plus descriptive qu explicative Modèles/ Méthodo SHS peu acquis communauté Géomatique Priorités Rôle des interactions dans l évolution des systèmes spatiaux Echange, flux, ressemblances, corrélations, processus de diffusion Composition / appartenance Porteurs Lena Sanders (CNRS Geographie-cités UMR 8504, Université Paris 1) Anne Ruas (IFSTTAR, Paris) 29

30 Appel à participation

31 Liens entre les GAP

32 Interactions entre les deux Groupes d Actions Prospectives 32

33 Interactions entre les deux Groupes d Actions Prospectives Une forte interaction entre les deux GAP sera encouragée et mise en place Le premier GAP enjeux territoriaux et usages doit mettre en évidence les besoins spécifiques des domaines d applications et thématiques abordés Chaque AP du premier GAP doit identifier, caractériser, concevoir les modèles, outils et méthodes permettant de répondre à ses problématiques, en étroite collaboration avec une ou plusieurs AP du second GAP Pour que ce processus soit amorcé, il est attendu que chaque AP du premier GAP expose à une ou plusieurs AP du second GAP les besoins qu elle aura identifiés dans son domaine lors d ateliers d interaction 33

34 Animation de la Communauté

35 Les Assises du GDR Moment d'échanges scientifiques privilégié pour les chercheurs de la communauté géomatique Adressées prioritairement aux membres actifs du GdR c est-à-dire les chercheurs de la communauté participant aux Actions Prospectives (AP) Ouvertes également à d autres communautés scientifiques ou GdR, aux membres des tutelles académiques et institutionnelles, aux représentants du monde de l industrie Vitrine des activités et résultats des GAP du GdR MAGIS 2 éditions prévues (sur deux jours chacune) Les premières assises (printemps 2013) visent à amorcer le processus d échanges entre les deux GAP du GdR MAGIS La première journée sera consacrée à la présentation des deux GAP Le matin seront exposées les problématiques sous-jacentes des quatre AP dédiées aux enjeux territoriaux et aux usages. L après-midi, chacune des dix AP du volet «modèles, outils et méthodes» présentera un état des lieux de l avancement des recherches (nationales et internationales) sur le thème étudié La seconde journée sera consacrée aux échanges, sous forme d ateliers d interactions entre les AP des deux groupes, puis à une synthèse de cette journée. Les deuxièmes assises (printemps 2015) ont pour but de présenter les résultats obtenus par les AP, individuellement ou collectivement Financement? 35

36 SAGEO Colloques et Manifestations Conférence Nationale (francophone) Annuelle en Géomatique SAGEO 2013 et 2014 planifiées A poursuivre : engagement de la Communauté dans l organisation de Conférences Internationales SDH 2008, COSIT 2009, ICC 2011, AGILE 2012 Ambassadeurs du GDR MAGIS 36

37 Ecole Thématique du GDR Déjà 3 éditions 1 tous les 18 mois 2009, 2011, 2012 au Centre CNRS Paul Langevin, à Aussois (Savoie), organisées par Paule-Annick Davoine et Marlène Villanova (LIG), avec le support d Anne Ruas (IFSTTAR) Objectif contribuer à la formation prioritairement des doctorants, mais aussi des postdoctorants, ingénieurs et chercheurs de la communauté géomatique Formation dispensée par des spécialistes sous forme de cours ou de séminaires Ateliers ou travaux pratiques, s agissant d outils ou de logiciels Programme équilibré entre thématiques STIC et SHS Invité étranger S. Fabrikant, M. Theriault, J. Kraak Lieu convivial Favoriser les échanges scientifiques spontanés Edition suivante (printemps 2014) organisée par Cyril De Runz et Eric Desjardins (CReSTIC) de Reims Futures éditions : appel à organisation 37

38 Revues et Ouvrages Canaux divers de diffusion et d édition de connaissances Revue Internationale de Géomatique D. Josselin Numéros spéciaux Revue Ingénierie des Systèmes d Information Cybergeo A l attention des acteurs professionnels : SIG-la- Lettre, Geomatique Expert, etc. Nouvelles opportunités Nouveaux traités IGAT chez Wiley-ISTE Collection Focus chez Wiley-ISTE Anne Ruas 38

39 Formations et Diplômes GDR : acteur majeur dans les débats sur les formations en géomatique Collaboration AFIGéo et site Géorézo Travail à poursuivre Masters recherche Masters professionnalisants Liens avec les professionnels Evolution du marché de l emploi Travail à entamer Ecoles doctorales info, géo et environnement Socle type de connaissances en géomatique Référentiel Body of Knowledge Tout au long du cursus C2i, Licences Professionnelles en Géomatique 39

40 Doctorants et Post-Doctorants Un domaine actif Entre 2009 et 2012 : 64 thèses soutenues, 35 en cours Actions à poursuivre ou entreprendre Sur le site Web du GDR Dépôt de sujets par les équipes Informations sur les différents types de thèse Informations sur les métiers des SIG, attentes du marché de l emploi Sessions 5 minute madness ou Speed Presenting lors de SAGEO et autres Double prix de thèse (depuis 2009) Enquête devenir des doctorants Jeunes doctorants Relais d annonces de postes ou post-docs Equipe de recherche Opportunités de financements de thèse, post-docs 40

41 Actions au niveau National

42 Relations avec les Mondes Académique, Institutionnel, et Associatif Tutelles historiques INS2I : rattachement principal INSHS : rattachement secondaire Tutelle souhaitée INEE (Mission pour l Interdisciplinarité au CNRS) Poursuivre la collaboration EPST (IFSTTAR, INRIA, IRSTEA, ) EPIC (BRGM, IFREMER, ) EPA (IGN, Météo-France, SHOM ) 42

43 Relations avec les Mondes Académique, Institutionnel, et Associatif Auprès du MESR Promouvoir et développer la recherche, mais aussi le secteur de l économie numérique en lien avec l information géographique Etablissement des besoins et priorités stratégiques en Recherche et Développement du secteur Auprès de l ANR Promouvoir un Appel Pluridiciplinaire à Projets de Recherche en Géomatique Valorisation et structuration des travaux de recherche Autres Ministères Se faire (re)connaître MEDD, Défense 43

44 Relations avec les Mondes Académique, Institutionnel, et Associatif Auprès du CNU Œuvrer pour une meilleure (re)connaissance de la géomatique pour l insertion des jeunes docteurs Sections 27, 23, 24 Maintenir les liens avec Le CNIG L AFIGéo 44

45 Relations avec les Collectivités Territoriales Le GdR MAGIS doit accompagner par ses recherches sur les concepts, les méthodes et les outils, les acteurs de l aménagement et du développement territorial Les partenaires et acteurs concernés les collectivités et structures territoriales (régions, départements, communautés de communes, communes ) fortes consommatrices et productrices d informations géographiques la DATAR le CNFPT sur des aspects liés aux métiers et à la formation De nombreux chercheurs du GdR MAGIS puisent des problématiques dans ces collaborations, au niveau local Aller plus en avant dans les relations de connaissance mutuelle et de partenariat entre la recherche en géomatique et les acteurs de l aménagement et du développement territorial, aux diverses échelles infra-nationales. 45

46 Relations avec le Monde Industriel Un constat la France ne possède pas, dans le domaine de l information géographique, de grandes entreprises actives et visibles à l international comme les groupes Areva, Suez, ou encore Véolia dans le nucléaire ou l environnement, les groupes. Mais Parmi les grandes sociétés françaises du marché des outils géomatiques, on peut citer tout de même Géoconcept ou SPOT- Image, ou les sociétés multinationales ayant des unités de production en France comme ESRI-France, STAR-APIC, Navteq, Michelin, TéléAtlas ou encore Astrium et EADS Le secteur industriel de l IG en France PME et TPE (entreprises, bureaux d études, experts individuels, etc.) reconnues comme éditeurs de logiciels SIG, société de services en ingénierie informatique, cabinets d études et de conseils, etc. 46

47 Relations avec le Monde Industriel Missions du GdR MAGIS Etablir une cartographie de ces acteurs économiques et mieux les identifier au regard de leur cœur de métier Mieux faire connaître auprès de ces acteurs les activités de recherche en géomatique partenariats recherche-industrie (notamment sous la forme de bourses CIFRE pour les doctorants, ou de collaborations dans le cadre du crédit impôt recherche) transferts technologiques Actions à mener journée de rencontre avec les industriels français de la géomatique journée d information sur la valorisation de la recherche et le transfert de technologie 47

48 Relations avec les Organismes de Standardisation Participer davantage aux activités de l Open Geospatial Consortium (OGC) Le spectre des travaux sur la standardisation de l IG est très large et intéresse de nombreuses équipes de la communauté Le GdR MAGIS doit jouer son rôle d animation et de catalyseur, et encourager les contributions françaises à l OGC Doter la communauté de recherche en géomatique d une meilleure connaissance des tenants et des aboutissants de la Directive INSPIRE nombreux services sont encore à concevoir et peuvent donner lieu à des activités de recherche Collaboration envisageable avec le JRC (European Commission s Joint Research Center) en charge d animer les groupes de travail sur les spécifications des diverses catégories de données spatiales 48

49 Actions à l International

50 Actions à l International Poursuite de l organisation de conférences internationales Contacts avec les associations internationales Agile, ACI S appuyer sur les liens privilégiés existants Pays francophones (Univ Laval, Liège, EPFL, Genève) Chine (IreNav, EC), Maghreb (CIRAD, IRD), Amérique du Sud (Brésil LIG; Argentine INSA) Publication ISTE-Wisley GT opportunité GRDI (Brésil, Canada, Suisse, Belgique, Algérie..) à creuser via AP 50

51 Organisation du GDR MAGIS

52 Election de la Nouvelle Direction Appel à candidatures Lancé en février 2012 et clos le 9 mars 2012 Un seul binôme candidat Jérôme Gensel, professeur d informatique à l Université Pierre Mendès France de Grenoble Anne Ruas, directrice de recherche en géomatique à l IFSTTAR Vote par voie électronique du 13 au 18 mars 2012 Les électeurs devaient être membres du Bureau du GdR MAGIS, élargi aux responsables des groupes projet ou du Conseil (instance regroupant les représentants des laboratoires membres du GdR MAGIS). Résultats : 29 votants sur 45 inscrits, 4 votes blancs, 25 votes en faveur du binôme Jérôme Gensel (directeur) et Anne Ruas (directrice-adjointe) déclaré élu par le Bureau pour coordonner l'élaboration du projet scientifique de renouvellement, puis piloter le GDR MAGIS pour la période

53 Les Laboratoires Membres Au 1er août laboratoires ou centres de recherche adhérents pour le quadriennal (20% de nouveaux) 22 UMR ou FR CNRS : 7 dont l institut principal de rattachement est l INS2I, 10 dont l institut principal de rattachement est l INSHS, 5 l institut principal de rattachement est l INEE 20 relèvent de disciplines de la section 7 (INS2I), 23 relèvent de disciplines de la section 39 (INSHS), 9 relèvent de disciplines de la section 31 (INEE) représentent plus de 300 chercheurs travaillant exclusivement ou en priorité dans le domaine de la géomatique, sur des thèmes adressés par le GdR MAGIS. Un second appel à adhésion sera lancé dès que le renouvellement sera obtenu 53

54 Les Laboratoires Membres 54

55 Le Bureau Constitution (environ 25 personnes) binôme de direction entrant ; binôme de direction sortant ; un représentant du binôme de pilotage de chaque Action Prospective ; Chargés de mission Election lors de la première réunion convoquée en janvier 2013 par le Conseil formé de l ensemble des correspondants des laboratoires Animer la réflexion scientifique en s appuyant sur l organisation en actions prospectives mise en place et sur le travail des Chargés de Mission (communication, formation, colloques). valide l ensemble des décisions du GdR approuve le budget décide et fait le point avec les Chargés de Mission sur les différentes actions entreprises ou à mener se réunit trois fois par an 55

56 Les Chargés de Mission Membres du Bureau En charge d actions d animation de la vie scientifique ou des relations avec d autres organismes au niveau national ou international Appuient la direction dans sa tâche Feuille de route établie en concertation avec la direction et le Bureau du GdR Rendent compte régulièrement devant Bureau de leur action 56

57 Les Chargés de Mission La liste des Chargés de Mission (à valider par le Conseil) «Assises» : Jérôme Gensel et Anne Ruas «SAGEO» : élu(e) pour chaque édition «Ecole Thématique» : élu(e) pour chaque édition «Revues et Ouvrages» : Didier Josselin «Formations et Diplômes» : Hélène Mathian et Paule-Annick Davoine «Prix de Thèse» : Thérèse Libourel «Relations avec les mondes académique, institutionnel et associatif»: Jérôme Gensel, Anne Ruas, Thierry Joliveau et Christophe Claramunt «Relations avec les collectivités territoriales» : Matthieu Noucher et Grégoire Feyt «Relations avec le monde industriel» Thierry Joliveau et Marlène Villanova- Oliver «Relations aves les organismes de standardisation» : Jérôme Gensel et Bénédicte Bucher «Actions à l international» : Anne Ruas, Christophe Claramunt, Thérèse Libourel «Communication» : Cyril Ray 57

58 L Assemblée Générale Ouverte à l ensemble des chercheurs des laboratoires appartenant au GdR MAGIS A lieu tous les ans, couplée à la conférence SAGEO But Informer sur l activité du GdR MAGIS Faire le point sur l avancée des travaux Échanger, consulter et écouter les propositions 58

59 Communication Site web du GDR MAGIS (conçu et animé par Cyril Ray) Un vecteur de communication essentiel sur l actualité et les activités du GdR Permet aussi de réaliser des enquêtes auprès de la communauté et des membres du GdR, par le biais de formulaires en ligne Outil précieux pour une meilleure connaissance des besoins, pour l établissement de statistiques, et surtout pour la prise de décision En constante évolution Mailing liste Organe principal de diffusion d informations par mail du GdR MAGIS Abonnés pas tous forcément membres du GdR Mailing liste créée en janvier 2013 Afin d adresser une information exclusivement aux membres du GdR et de les recenser plus précisément 59

60 Agenda 2013 janvier : 1ère réunion du GdR MAGIS Election du Bureau juin : 1 ères Assises du GdR présentation des AP 1er ateliers d interactions septembre : SAGEO 2013 (Brest) AG du GdR MAGIS 2014 Printemps : école thématique (Reims) Automne SAGEO 2014 (Grenoble) AG du GdR MAGIS 2015 juin : 2 èmes Assises du GdR présentation des premiers résultats des AP 2ème ateliers d interactions Automne 2015 : école thématique Automne : SAGEO 2015 AG du GdR MAGIS 2016 Printemps-Eté : renouvellement du Gdr novembre : SAGEO 2016 AG du GdR MAGIS 60

61 GDR MAGIS Projet Scientifique Merci pour votre attention

Projet CNRS-Mastodons ANalyse d IMages fondée sur des Informations TEXtuelles

Projet CNRS-Mastodons ANalyse d IMages fondée sur des Informations TEXtuelles Projet CNRS-Mastodons ANalyse d IMages fondée sur des Informations TEXtuelles Bruno Crémilleux, Pierre Gançarski, Mathieu Roche, Christian Sallaberry, Maguelonne Teisseire et al. Strasbourg novembre 2014

Plus en détail

OLAP. Data Mining Decision

OLAP. Data Mining Decision Machine Learning Information Systems Data Warehouses Web & Cloud Intelligence OLAP Knowledge Management Data Mining Decision ENTREPÔTS, REPRÉSENTATION & INGÉNIERIE des CONNAISSANCES Une recherche pluridisciplinaire...

Plus en détail

Rapport d'évaluation. de l'université Lille 3. Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185

Rapport d'évaluation. de l'université Lille 3. Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185 de l'université Lille 3 Juin 2009 Section des Unités

Plus en détail

Master Informatique Aix-Marseille Université

Master Informatique Aix-Marseille Université Aix-Marseille Université http://masterinfo.univ-mrs.fr/ Département Informatique et Interactions UFR Sciences Laboratoire d Informatique Fondamentale Laboratoire des Sciences de l Information et des Systèmes

Plus en détail

Masses de données. 1. Introduction 2. Problématiques 3. Socle de formation (non présenté) 4. Liens avec Formation INSA

Masses de données. 1. Introduction 2. Problématiques 3. Socle de formation (non présenté) 4. Liens avec Formation INSA Masses de données 1. Introduction 2. Problématiques 3. Socle de formation (non présenté) 4. Liens avec Formation INSA Rédacteurs : Mjo Huguet / N. Jozefowiez 1. Introduction : Besoins Informations et Aide

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard A Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux La Vision d ALLISTENE 5 janvier 2012 Michel Cosnard Missions d Allistene Stratégie de recherche et d innovation Distingue

Plus en détail

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» 1- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS :

Plus en détail

Évaluation de l AERES sur l unité :

Évaluation de l AERES sur l unité : Entités de recherche Évaluation de l AERES sur l unité : Laboratoire d'informatique en Image et Systèmes d'information LIRIS sous tutelle des établissements et organismes : Institut National des Sciences

Plus en détail

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance Synthèse rédigée par Raymond Bérard, directeur de l ABES, à partir du dossier de candidature d ISTEX aux Initiatives d excellence et des réunions

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport de l AERES sur l unité :

Rapport de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur l unité : Centre d études et de recherches en droit administratif, constitutionnel, financier et fiscal (CERDACFF) sous tutelle des établissements

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Education formation communication de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Journée SITG, Genève 15 octobre 2013. Nicolas Lachance-Bernard M.ATDR Doctorant, Laboratoire de systèmes d information géographique

Journée SITG, Genève 15 octobre 2013. Nicolas Lachance-Bernard M.ATDR Doctorant, Laboratoire de systèmes d information géographique Monitorint spatio-temporel intégré de la mobilité urbaine Monitoring spatio-temporel de l ADN urbain Une réponse aux défis, problèmes, enjeux et risques des milieux urbains Nicolas Lachance-Bernard M.ATDR

Plus en détail

La mise en place d une cellule de veille

La mise en place d une cellule de veille La mise en place d une cellule de veille Floriane Giovannini IST - Antony 24 ème Rencontres OMER Lyon, les 29-30 mars 2007 Plan de la présentation Introduction à la veille Une cellule de veille : - Pourquoi?

Plus en détail

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : Institut Droit et Santé (IDS) de l'université de Paris 5

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : Institut Droit et Santé (IDS) de l'université de Paris 5 Section des Unités de recherche Rapport d évaluation Unité de recherche : Institut Droit et Santé (IDS) de l'université de Paris 5 Mars 2009 Section des Unités de recherche Rapport d évaluation Unité de

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS.

INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 1 er décembre 2014 INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS. Le 27 novembre 2014, Renault, la Fondation Renault

Plus en détail

MASTODONS. Un défi CNRS sur les «Big Data» Mokrane Bouzeghoub. Séminaire DUs INSHS - 6/12/2012

MASTODONS. Un défi CNRS sur les «Big Data» Mokrane Bouzeghoub. Séminaire DUs INSHS - 6/12/2012 MASTODONS Un défi CNRS sur les «Big Data» Mokrane Bouzeghoub Séminaire DUs INSHS - 6/12/2012 1 Qu est qu une (très grande) masse de données? VLDB XLDB Massive Data Big Data Very Big Data Data Deluge Grandes

Plus en détail

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr Programme Avenir Lyon Saint-Etienne palse.universite-lyon.fr Qu est-ce que le PALSE? Le Programme Avenir Lyon Saint-Etienne (PALSE) est un programme porté par l Université de Lyon dans le cadre du programme

Plus en détail

neocampus : campus du futur 27 février 2015

neocampus : campus du futur 27 février 2015 neocampus : campus du futur 27 février 2015 Démarrage juin 2013 ECO-CAMPUS TOULOUSE Président B Monthubert Confort au quotidien pour la communauté universitaire Diminution de l empreinte écologique de

Plus en détail

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005 La Fondation d entreprise EADS La fondation d entreprise créée par EADS est conçue comme une

Plus en détail

Programme des enseignements

Programme des enseignements Programme des enseignements RESPONSABLES : Francis Dhee (ENSG) francis.dhee@ensg.eu 01 64 15 31 84 Antonine Ribardière (Université Paris 1) a.ribardiere@gmail.com 01 44 07 75 71 Master Carthagéo Thématique

Plus en détail

Le cloud-computing : une réponse aux problématique de gestion de la qualité des projets pour des équipes géographiquement dispersées

Le cloud-computing : une réponse aux problématique de gestion de la qualité des projets pour des équipes géographiquement dispersées Le cloud-computing : une réponse aux problématique de gestion de la qualité des projets pour des équipes géographiquement dispersées Thierry BONTEMS UMR PACTE CNRS Université de Grenoble FRANCE Caroline

Plus en détail

Conception de systèmes d'information et d'entrepôts de données

Conception de systèmes d'information et d'entrepôts de données Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale Unité mixte de recherche AgroParisTech - Cirad - Irstea Conception de systèmes d'information et d'entrepôts de données Vers des structures

Plus en détail

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015?

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? Introduction Tour de table rapide : Établissement, discipline et thème du projet envisagée

Plus en détail

Le programme. @Reseau3D #Colloque3D

Le programme. @Reseau3D #Colloque3D Le programme @Reseau3D #Colloque3D 1 Les parcours thématiques A Les données et leurs utilisations avancées Partant d une base existante, les données se construisent ou s obtiennent auprès de ceux qui les

Plus en détail

Ministère de la Culture et de la Communication

Ministère de la Culture et de la Communication Paris, le 11 juin 2014 Secrétariat général Service de la coordination des politiques culturelles et de l innovation Département de la Recherche, de l Enseignement supérieur et de la Technologie Appel à

Plus en détail

COMPTE-RENDU SYNTHETIQUE DE REUNION Groupe de travail «Europe International» du 20/01/2014

COMPTE-RENDU SYNTHETIQUE DE REUNION Groupe de travail «Europe International» du 20/01/2014 COMPTE-RENDU SYNTHETIQUE DE REUNION Groupe de travail «Europe International» du 20/01/2014 REF : Mission Appui CNIG 14.1071 DATE : 20/01/2014 14h30 16h30 Objet : Réunion du Groupe de travail «Europe et

Plus en détail

Évaluation de l AERES sur l unité :

Évaluation de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Évaluation de l AERES sur l unité : Centre d'études et de Recherches Juridiques en Droit des Affaires CERJDA sous tutelle des établissements et organismes : Université des

Plus en détail

Licence professionnelle Géomatique et Environnement

Licence professionnelle Géomatique et Environnement L admission se fait sur dossier, les étudiants indiquant le ou les parcours choisis avec un ordre préférentiel. Les dossiers sont à retirer à l Institut de Géographie ou à l ENSG aux dates indiquées sur

Plus en détail

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation Mastère Spécialisé Économie circulaire : les outils de l Écologie industrielle et de l Éco-conception Bac +6 Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Plus en détail

Programme national de numérisation. Ministère de la Culture et de la Communication. Appel à projets 2012. Services numériques culturels innovants

Programme national de numérisation. Ministère de la Culture et de la Communication. Appel à projets 2012. Services numériques culturels innovants Paris, le 28 novembre 20 Secrétariat général Service de la coordination des politiques culturelles et de l innovation Département de la Recherche, de l Enseignement supérieur et de la Technologie Programme

Plus en détail

Master Santé publique

Master Santé publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Santé publique Université Toulouse III- Paul Sabatier- UPS (déposant) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Autonomie et fragilités de la recherche académique Financements sur projet et reconfigurations du travail scientifique

Autonomie et fragilités de la recherche académique Financements sur projet et reconfigurations du travail scientifique L irrésistible ascension du capitalisme académique 18-19 avril 2013 Autonomie et fragilités de la recherche académique Financements sur projet et reconfigurations du travail scientifique Julien Barrier

Plus en détail

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015 La modernisation de la gestion publique au sein des Colloque des Agents Comptables 05 juin 2015 EPSCP Frédéric Dehan Directeur Général des Services Université de Strasbourg 1) Des éléments de contexte

Plus en détail

SÉMINAIRE TECHNIQUE SERVICES À VALEURS AJOUTÉES

SÉMINAIRE TECHNIQUE SERVICES À VALEURS AJOUTÉES SÉMINAIRE TECHNIQUE SERVICES À VALEURS AJOUTÉES NANCY 18-19 MARS 2015 Jean-Marie Pierrel Université de Lorraine OBJECTIFS DES SERVICES À VALEURS AJOUTÉES Définir des services à valeurs ajoutées sur la

Plus en détail

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Ecole des Mines d Alès Laboratoire de Génie Informatique et d Ingénierie de Production LGI2P Nîmes Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Titre Domaine De l ingénierie des besoins à l ingénierie des exigences

Plus en détail

Entités de recherche. Décision & Information pour les Systèmes de Production DISP

Entités de recherche. Décision & Information pour les Systèmes de Production DISP Entités de recherche Évaluation du HCERES sur l unité : Décision & Information pour les Systèmes de Production DISP sous tutelle des établissements et organismes : Institut National des Sciences Appliquées

Plus en détail

MENESR : Stratégie Numérique

MENESR : Stratégie Numérique MENESR : Stratégie Numérique MiPNES: Mission de la pédagogie et du numérique pour l enseignement supérieur Mai 2015 Pr. Eric MARTIN 1 Le numérique pour l enseignement supérieur Un enjeu de politique de

Plus en détail

Terra Magna : premiers pas vers la définition d un SIG 3D pour l aménagement et l urbanisme

Terra Magna : premiers pas vers la définition d un SIG 3D pour l aménagement et l urbanisme Terra Magna : premiers pas vers la définition d un SIG 3D pour l aménagement et l urbanisme Cécile Haëck Nicolas Klein Rencontres SIG la Lettre 2009 Session «Le grand boom de la 3D» 1 En rubriques 1. Le

Plus en détail

LES MASTERS RECHERCHE CIRD

LES MASTERS RECHERCHE CIRD L offre de formation LES MASTERS RECHERCHE CIRD ARTS et METIERS PARISTECH Responsable pédagogique : Patrick MARTIN patrick.martin@ensam.fr 33 ( 0) 387375465 LES MASTERS DE RECHERCHE: contexte 2 Européen

Plus en détail

Analyse des déplacements des objets mobiles : définition de comportements types

Analyse des déplacements des objets mobiles : définition de comportements types Analyse des déplacements des objets mobiles : définition de comportements types Thomas Devogele Université François Rabelais (Tours) thomas.devogele@univ-tours.fr Les déplacements L analyse des déplacements

Plus en détail

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche»

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» 1 Maison des Sciences de l Homme (MSH) Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (ESCoM) Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» GAAV (version 1.0) un logiciel de gestion d archives

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

M2 GST SPÉCIALITÉ CARTHAGÉO DESCRIPTIF DÉTAILLÉS DES ENSEIGNEMENTS

M2 GST SPÉCIALITÉ CARTHAGÉO DESCRIPTIF DÉTAILLÉS DES ENSEIGNEMENTS M2 GST SPÉCIALITÉ CARTHAGÉO DESCRIPTIF DÉTAILLÉS DES ENSEIGNEMENTS UE 1 : Tronc commun Carthagéo-Géoprisme Un certain nombre d enseignements de la formation professionnelle Carthagéo est mutualisée avec

Plus en détail

La Geo-Business Intelligence selon GALIGEO avec 26/10/2005 1

La Geo-Business Intelligence selon GALIGEO avec 26/10/2005 1 La Geo-Business Intelligence selon GALIGEO avec ESRI 2005 session «Décisionnel» 26/10/2005 1 La Business Intelligence : Une Définition La Business intelligence permet l utilisation des données opérationnelles

Plus en détail

Capitalisez sur vos Ressources Humaines! GMT Edition

Capitalisez sur vos Ressources Humaines! GMT Edition Capitalisez sur vos Ressources Humaines! GMT Edition GMT édition Editeur français de la Solution de Gestion des Ressources Humaines : Adèle RH Création : 2003 Partenaire Sage historique depuis 10 ans Une

Plus en détail

Journée Esri «SIG BTP» La dimension géographique & le BTP. 8 février 2011

Journée Esri «SIG BTP» La dimension géographique & le BTP. 8 février 2011 Journée Esri «SIG BTP» La dimension géographique & le BTP 1 vos interlocuteurs Eric Bessone Ingénieur en Informatique (RO & IA) Expertise «Images» 2D, 3D & Vidéo depuis 1990 Metrologie, Symbolics (ateliers

Plus en détail

Kal-Haiti : une base de donnée recherche pour la gestion des risques et la reconstruction durable en Haïti.

Kal-Haiti : une base de donnée recherche pour la gestion des risques et la reconstruction durable en Haïti. Direction du centre spatial de Toulouse Sous direction Charges utiles scientifiques & Imagerie Mmes et MM les Participants AFFAIRE SUIVIE PAR : ALAIN.GIROS@CNES.FR Objet : Avancement de Kal-Haïti à fin

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Centre du droit de l entreprise, EA 3397 de l'université Strasbourg 3 avril 2008 Section des Unités de recherche Rapport

Plus en détail

Master Sciences cognitives

Master Sciences cognitives Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences cognitives Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

LA BASE DE DONNEES ESPON UNE BASE DE DONNEES SPATIO-TEMPORELLE ET MULTI-THEMATIQUE

LA BASE DE DONNEES ESPON UNE BASE DE DONNEES SPATIO-TEMPORELLE ET MULTI-THEMATIQUE QUELS DEFIS POUR LES TERRITOIRES FRANCAIS ET EUROPEENS? L ECLAIRAGE SCIENTIFIQUE ET OPERATIONNEL DU PROGRAMME ESPON 2013 LA BASE DE DONNEES ESPON UNE BASE DE DONNEES SPATIO-TEMPORELLE ET MULTI-THEMATIQUE

Plus en détail

«Les projets collaboratifs pour les nuls»

«Les projets collaboratifs pour les nuls» «Les projets collaboratifs pour les nuls» Les jeudis du numérique à Vannes 28/05/15 Sommaire 1) Le projet collaboratif 2) Les appels à projets 3) Le financement 4) Le rôle d Images & Réseaux Les questions

Plus en détail

De la modélisation linguistique aux applications logicielles: le rôle des Entités Nommées en Traitement Automatique des Langues

De la modélisation linguistique aux applications logicielles: le rôle des Entités Nommées en Traitement Automatique des Langues De la modélisation linguistique aux applications logicielles: le rôle des Entités Nommées en Traitement Automatique des Langues Maud Ehrmann Joint Research Centre Ispra, Italie. Guillaume Jacquet Xerox

Plus en détail

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : GERME - EA 4112 (LSMRC) de l'université de Lille 2

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : GERME - EA 4112 (LSMRC) de l'université de Lille 2 Section des Unités de recherche Rapport d évaluation Unité de recherche : GERME - EA 4112 (LSMRC) de l'université de Lille 2 Octobre 2008 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche

Plus en détail

Section des formations et des diplômes. Rapport d évaluation de l Ecole doctorale 251 «Sciences de l environnement» Université d Aix-Marseille III

Section des formations et des diplômes. Rapport d évaluation de l Ecole doctorale 251 «Sciences de l environnement» Université d Aix-Marseille III Section des formations et des diplômes Rapport d évaluation de l Ecole doctorale 251 «Sciences de l environnement» Université d Aix-Marseille III Contexte général L Ecole doctorale n 251 «Sciences de l

Plus en détail

MASTER (LMD) GESTION DE DONNEES ET SPATIALISATION EN ENVIRONNEMENT (GSE)

MASTER (LMD) GESTION DE DONNEES ET SPATIALISATION EN ENVIRONNEMENT (GSE) MASTER (LMD) GESTION DE DONNEES ET SPATIALISATION EN ENVIRONNEMENT (GSE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : STIC POUR L'ECOLOGIE

Plus en détail

MASTER ECONOMIE APPLIQUEE

MASTER ECONOMIE APPLIQUEE Le Master Economie Appliquée est destiné à des étudiants ayant reçu une formation universitaire solide en économie, statistiques, mathématiques et économétrie. Ce Master propose un cursus sur deux années

Plus en détail

Évaluation du HCERES sur l unité : sous tutelle des établissements et organismes : Société, Environnement, Territoire SET

Évaluation du HCERES sur l unité : sous tutelle des établissements et organismes : Société, Environnement, Territoire SET Entités de recherche Évaluation du HCERES sur l unité : Société, Environnement, Territoire SET sous tutelle des établissements et organismes : Université de Pau et des Pays de l Adour - UPPA Centre National

Plus en détail

74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales

74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales 74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales Introduction Une politique des Ressources Humaines est au cœur de défis majeurs. Un réel levier de performance publique. L

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

Groupe de travail Infrastructures de recherche

Groupe de travail Infrastructures de recherche Groupe de travail Infrastructures de recherche Note sur les particularités des infrastructures pour une recherche dans le numérique Version internet - 30/04/2015 Les plates- formes numériques, outils et

Plus en détail

La collecte et la gestion des données dans le cadre de la prospection d énergie solaire

La collecte et la gestion des données dans le cadre de la prospection d énergie solaire Conférence SIG 2012 - ESRIFRANCE La collecte et la gestion des données dans le cadre de la prospection d énergie solaire Serge MANG-JOUBERT GAIAGO Eric VIDALENC - ADEME 1 Auteurs : Rodrigo MARIONI, Serge

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2012 2015

PROJET D ECOLE 2012 2015 PROJET D ECOLE 2012 2015 Former les futurs professionnels à l excellence des pratiques de soins Rédaction : P. Lombardo, Directeur des Soins en charge de l IFSI d Annecy IFSI Annecy Projet d Ecole 2012-2015

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Modélisation et décision dans le risque de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Optimind Winter respecte les meilleurs standards européens sur l ensemble des expertises associées à la chaîne des risques des organismes assureurs,

Plus en détail

GEOSUD / THEIA une infrastructure nationale de produits et services en imagerie satellitaire

GEOSUD / THEIA une infrastructure nationale de produits et services en imagerie satellitaire GEOSUD / THEIA une infrastructure nationale de produits et services en imagerie satellitaire Pierre Maurel, Irstea, UMR TETIS Coordinateur EQUIPEX GEOSUD Université d'été du GFII Montpellier, 12 septembre

Plus en détail

guide du doctorat discipline architecture

guide du doctorat discipline architecture 2015 2016 guide du doctorat discipline architecture Sommaire Présentation de l école doctorale "Ville, Transports et Territoires" de la COMUE Université de Paris-Est... 1 Parcours doctoral...2 La procédure

Plus en détail

22 juin 2016, INRIA Lyon

22 juin 2016, INRIA Lyon 22 juin 2016, INRIA Lyon Smart city / Ville intelligente : une introduction Grand Lyon Métropole Intelligente D OÙ VIENT LA VILLE INTELLIGENTE? HYGIÉNISTE TECHNOPHILE «GÉNIE URBAIN» SATURATION & ENGORGEMENT

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Echelles multiples de lecture d un territoire

Echelles multiples de lecture d un territoire Titre : Technologies de représentation du grand territoire : intégrer la ville à son territoire, associer R&D et pédagogie Bernadette Laurencin : Architecte, Maître assistante associée à l ENSA PB et chercheuse

Plus en détail

Commission Animation territoriale - CNIG 25 juin 2014. ign.fr

Commission Animation territoriale - CNIG 25 juin 2014. ign.fr ign.fr La mise à jour collaborative des bases de données Articulation IDG et IGN Valérie Couéraud IGN / Direction des programmes civils / Service Appui aux politiques publiques ign.fr Une histoire ancienne

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

La Ville Numérique : un outil innovant pour faciliter la mise en débat

La Ville Numérique : un outil innovant pour faciliter la mise en débat La Ville Numérique : un outil innovant pour faciliter la mise en débat Souheil SOUBRA CSTB Responsable de la division MOD-EVE (Modélisation des phénomènes physiques & Environnements Virtuels Enrichis)

Plus en détail

un module de simulation des évolutions urbaines http://geopensim.ign.fr Présentation

un module de simulation des évolutions urbaines http://geopensim.ign.fr Présentation un module de simulation des évolutions urbaines http://geopensim.ign.fr 12 mars 2009 Anne Ruas Annabelle Mas Julien Perret Présentation Plateforme open source d analyse et de simulation des évolutions

Plus en détail

Un système d information géographique 3D pour l exploration des règles d urbanisme

Un système d information géographique 3D pour l exploration des règles d urbanisme Un système d information géographique 3D pour l exploration des règles d urbanisme Mickaël Brasebin, Julien Perret Cogit Cécile Haëck, IGN Conseil 21/11/2010 Introduction Développement du territoire àtravers

Plus en détail

Informatique Médicale & Ingénierie des Connaissances Pour la e-santé

Informatique Médicale & Ingénierie des Connaissances Pour la e-santé Li ics Laboratoire d Informatique Médicaleet d Ingénierie des Connaissances en e-santé Projet de création d une UMR Inserm Université Pierre et Marie Curie, Université Paris Nord Informatique Médicale

Plus en détail

INVESTISSEMENTS D AVENIR

INVESTISSEMENTS D AVENIR INVESTISSEMENTS D AVENIR LABORATOIRES D EXCELLENCE (LABEX) SYNTHESE DU SUIVI 2012 Compte-rendu scientifique Relevé de dépenses Indicateurs Mai 2013 SYNTHESE DU SUIVI D ACTION LABEX (Années 2011 et 2012)

Plus en détail

SYNTHESE DES BINOMES PRESELECTIONNES

SYNTHESE DES BINOMES PRESELECTIONNES SYNTHESE DES BINOMES PRESELECTIONNES ANNÉE 2008 Anyware Technologies propose des solutions logicielles avancées et des applications sur mesure à ses clients grands comptes industriels, PME ou Administrations.

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droits de l'homme de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Big Data: développement, rôle des ARS?? Laurent Tréluyer, ARS Ile de France Alain Livartowski Institut Curie Paris 01/12/2014

Big Data: développement, rôle des ARS?? Laurent Tréluyer, ARS Ile de France Alain Livartowski Institut Curie Paris 01/12/2014 Big Data: développement, rôle des ARS?? Laurent Tréluyer, ARS Ile de France Alain Livartowski Institut Curie Paris 01/12/2014 1 Classiquement, le Big Data se définit autour des 3 V : Volume, Variété et

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

SPORTIFS DE HAUT NIVEAU

SPORTIFS DE HAUT NIVEAU CERTIFICATS POUR LES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU :: CERTIFICATS 4 dispositifs pour accompagner les sportifs de haut niveau dans leurs projets de vie : sport, étude, emploi & développement des compétences En

Plus en détail

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique»

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Intitulé de la formation Programme de formation «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Organisateur Organisme de formation : ARMETI : Email : armetiformations@gmail.com

Plus en détail

La géomatique en Nouvelle-Calédonie usages professionnels et potentiels économiques

La géomatique en Nouvelle-Calédonie usages professionnels et potentiels économiques La géomatique en Nouvelle-Calédonie usages professionnels et potentiels économiques www.observatoire-numerique.nc Charlotte ULLMANN Direction Observatoire Numérique NC 1 > Filière numérique 2 > Valorisation

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Tourisme. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Tourisme. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Tourisme Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président En vertu

Plus en détail

Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5

Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5 Critères des commissions interdisciplinaires du du Comité national mandat 2012-2016 Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5 2 CID 50 Gestion de la recherche La CID

Plus en détail

Licence professionnelle Radioprotection, démantèlement et déchets nucléaires : chargé de projets

Licence professionnelle Radioprotection, démantèlement et déchets nucléaires : chargé de projets Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Radioprotection, démantèlement et déchets nucléaires : chargé de projets Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation

Plus en détail

Audit des systèmes d information scientifiques. Synthèse des audits. Conseil scientifique 15/11/2011

Audit des systèmes d information scientifiques. Synthèse des audits. Conseil scientifique 15/11/2011 Audit des systèmes d information scientifiques Synthèse des audits Conseil scientifique 15/11/2011 Contexte (1) «Un» chantier «informatique» engagé depuis plusieurs années Appui : le projet S2I (2006)

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : Institut d histoire du temps présent (IHTP) du CNRS

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : Institut d histoire du temps présent (IHTP) du CNRS Section des Unités de recherche Rapport d évaluation Unité de recherche : Institut d histoire du temps présent (IHTP) du CNRS Mars 2009 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche

Plus en détail

Séminaire Open Data en Agriculture : état des lieux et perspectives. 12 novembre 2013 à Paris. Introduction

Séminaire Open Data en Agriculture : état des lieux et perspectives. 12 novembre 2013 à Paris. Introduction Séminaire Open Data en Agriculture : état des lieux et perspectives. 12 novembre 2013 à Paris Introduction Jean-Pierre Chanet (IRSTEA) François Brun (ACTA) Statut et objectifs de l AFIA L'AFIA est une

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management des organisations sociales, territoriales et culturelles de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E

Plus en détail

Prix AEF - 5 ème édition Universités - Entreprises "Les meilleures initiatives partagées"

Prix AEF - 5 ème édition Universités - Entreprises Les meilleures initiatives partagées Prix AEF - 5 ème édition Universités - Entreprises "Les meilleures initiatives partagées" Groupe AEF est une agence de presse professionnelle d information spécialisée dans les domaines de l Education,

Plus en détail