Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées?"

Transcription

1 Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées? Les cartes «annual air quality» montrent le résultat du couplage de deux méthodes d évaluation de la qualité de l air : l interpolation des mesures de la qualité de l air (méthode d interpolation RIO) ; le calcul de la qualité de l air sur la base des données météorologiques et des émissions de polluants atmosphériques (modèle de dispersion IFDM). Cette page présente les deux méthodes et examine en détail les avantages et les inconvénients de l association RIO-IFDM. Modèle RIO : interpolation des mesures de qualité de l air En Belgique, la qualité de l air est mesurée au moyen de postes de mesure fixes répartis sur tout le territoire. Ces mesures sont effectuées avec des appareils automatiques et donnent une image très précise de la qualité de l air à ces endroits. Toutefois, il est impossible de réaliser des mesures partout. Pour évaluer la qualité de l air aux endroits sans mesure, on utilise des méthodes d interpolation, comme le modèle RIO, qui évaluent les concentrations d une série de polluants atmosphériques. RIO est une méthode d interpolation. Elle utilise les mesures disponibles relevées aux postes fixes et les interpole de manière «intelligente». L interpolation est intelligente car RIO tient également compte de données d occupation du sol. En effet, il existe une relation, plus ou moins marquée selon le polluant,entre ces données et la concentrations de polluants atmosphériques. Par exemple, dans les villes, qui sont des zones à forte densité de population et à circulation dense, la pollution atmosphérique au dioxyde d azote (fortement lié au trafic), est supérieure à la pollution dans les zones rurales. Le modèle RIO permet de réaliser une estimation des «concentrations de fond» pour des zones de 4x4 km². Cependant, à l intérieur de chaque cellule de 4x4 km², RIO ne fait pas de différence entre, par exemple, de petites zones boisées et des zones ou endroits plus urbanisés ou à circulation plus dense. En d autres termes, une concentration moyenne est calculée pour chaque cellule de 4x4 km² et les effets plus locaux ne sont pas pris en compte.

2 Exemple de carte RIO 4x4 km² (zoom sur Louvain). Pour obtenir des informations plus précises sur la qualité de l air à l intérieur d une cellule de 4x4 km², la technique d interpolation RIO est couplée au modèle IFDM. Le modèle IFDM : évaluation de la pollution atmosphériquele modèle IFDM calcule l impact des émissions de polluants atmosphériques de sources ponctuelles et linéaires sur la qualité de l air dans l environnement immédiat de ces sources. Par exemple, une cheminée d usine est une source ponctuelle. En revanche, les émissions produites par la circulation sur une route ou un tronçon de route constituent une source linéaire. On connaît l emplacement exact des principales sources industrielles, ainsi que la quantité de pollution atmosphérique émise. L analyse de la circulation et la composition moyenne du parc automobile permettent également une bonne estimation des émissions des véhicules par route ou segment de route. Ces émissions sont connues pour les principales routes urbaines et régionales, ainsi que sur les autoroutes et les périphériques. La version actuelle du modèle IFDM tient uniquement compte des sources industrielles et liées à la circulation routière. Les autres sources de pollution atmosphérique comme l agriculture et les ménages ne sont pas modélisées séparément, mais sont incluses dans la grille des concentrations de fond de 4x4 km² fournie par la méthode RIO. En effet, contrairement aux sources ponctuelles ou linéaires, les émissions provenant de l agriculture et des ménages sont davantage réparties sur de grandes zones. Pour éviter de prendre deux fois en compte les sources industrielles et liées à la circulation routière, on applique une «correction de double comptage». En effet, les résultats RIO 4x4 km², produits par l interpolation des mesures, comprennent déjà les émissions de toutes les sources. Contrairement à la méthode d interpolation RIO, le modèle IFDM ne se base pas sur des mesures, mais évalue les concentrations de polluants atmosphériques sur la base des données d émission et

3 des données météorologiques telles que la vitesse du vent, la direction du vent et la température. En effet, ces données déterminent l efficacité de la dispersion de la pollution, ainsi que les zones touchées. Pour certaines substances comme le dioxyde d azote (NO 2 ) ou l ozone (O 3 ), les réactions chimiques dans l atmosphère jouent également un rôle. Les calculs du modèle IFDM sont effectués pour plus de points dans toute la Belgique le long des voies de circulation et à proximité des sources industrielles. Le long des grands axes, les concentrations sont calculées à une distance de 25, 175, 500 et 1000 mètres. Ensuite, un autre traitement (interpolation) donne une carte plus détaillée des concentrations. Calcul avec le modèle IFDM dans les environs de Louvain.. CombinaisonR IO-IFDM pour les environs de Louvain.

4 Quelle est la fiabilité de la combinaison RIO-IFDM? Une première série d exercices de validation locaux (et de courte durée) ont montré que la combinaison RIO-IFDM permet d'évaluer les concentrations avec une meilleure fiabilité que la méthode RIO seule dans des environnements urbains. La validation est effectuée en comparant les résultats du modèle aux données des mesures. Le document Rapport d évaluation ATMOSYS de Lefebvre et Vranckx. (lien) donne en outre un aperçu des différentes comparaisons qui ont déjà étéeffectuées dans ce contexte. Une validation complète (longue période temporelle, grande étendue spatiale) a été lancée en décembre 2013 et se poursuivra jusqu en juin Le modèle RIO-IFDM fait également l objet d améliorations constantes et de raffinements sur la base des nouvelles connaissances scientifiques. Avantages du modèle RIO-IFDM Le grand avantage de la combinaison RIO-IFDM est qu elle permet d évaluer la qualité de l air avec une meilleure résolution spatiale. La population est ainsi mieux informée sur la qualité de l air. Cela permet aussi d examiner avec plus de précision et d exactitude l exposition de la population belge à la pollution et son impact sur la santé. Ce type de calculs n est pas sans importance vu que l un des objectifs de la politique européenne pour la qualité de l air consiste à diminuer d environ 50 % l impact sur la santé à l horizon 2030 (New Air Quality Package, A Clean Air Programme for Europe, En outre, cette méthode permet aussi de mieux déterminer les points sensibles (par exemple les zones présentant un dépassement des limites européennes). Les décideurs peuvent ainsi prendre des mesures plus ciblées pour continuer à améliorer la qualité de l air. Limites du modèle RIO-IFDM L emploi du modèle RIO-IFDM pour estimer la qualité de l air à un endroit donné est une approche de la réalité qui reste néanmoins soumise à des incertitudes. La concentration calculée peut donc être inférieure ou supérieure à la concentration réelle (inconnue) à un endroit donné. Cette limite est propre à tout type de modèle et en particulier aux modèles de la qualité de l air. L incertitude des calculs du modèle est généralement supérieure à la marge d erreur des mesures. Le modèle combiné RIO-IFDM présente également une série de limites : - C est un modèle open-street. Il ne tient pas compte des obstacles (arbres, bâtiments, rangées de maisons sans interstices, etc.) le long des routes pour calculer l impact de la circulation. Il ne tient pas non plus compte de la topographie de ces routes (par exemple une route au fond d une vallée). Cela signifie que, dans un milieu urbain comportant des rues étroites à circulation routière dense (les «street canyons»), le modèle RIO-IFDM sousestime probablement les concentrations. La pollution atmosphérique dans ces rues est effectivement affectée par la présence des bâtiments. Pour tenir compte de ces paramètres, il faudrait associer le modèle RIO-IFDM à un modèle pour «street canyon» exigeant des données très détaillées sur la configuration des rues (rapport entre largeur de la rue et

5 hauteur (moyenne) des bâtiments entre autres ) Or, ces informations ne sont disponibles que pour quelques villes. Un tel modèle a déjà été employé pour des zones restreintes (au niveau de la ville), mais ce n est pas encore possible au niveau de toute la Belgique ; - Il n existe pas d informations disponibles sur les émissions de la circulation sur les petites routes et/ou les routes à faible circulation. La circulation (et les émissions y étant associées) sur ces routes est affectée aux routes principales auxquelles sont raccordées les petites routes. Il se peut donc que le modèle surévalue légèrement les concentrations calculées sur ces grandes routes et sous-estime quelque peu celles sur les petites routes ; - La situation des sources linéaires ne correspond pas toujours à l emplacement exact de la route correspondante. Lorsque la source linéaire est déplacée de quelques mètres par rapport à l emplacement exact de la route, cela cause aussi un décalage des concentrations mesurées par le modèle IFDM ; - En Flandre, les données sur la circulation proviennent du Vlaamse verkeerscentrum (VVC). En Wallonie et à Bruxelles, on emploie les données du service public fédéral (SPF) mobilité. Les données du SPF mobilité sont disponibles pour moins de routes que celles du VVC. En conséquence, les émissions de la circulation routière en Wallonie et à Bruxelles peuvent moins bien être réparties sur toutes les routes. L incertitude des concentrations modélisées avec l IFDM est également plus élevée en Wallonie et à Bruxelles qu en Flandre. Des renseignements plus spécifiques peuvent être trouvés dans les rapports et articles scientifiques suivants : - Janssen et al., 2008, Spatial interpolation of air pollution measurements using CORINE land cover data, Atmospheric Environment 42 (20) Lefebvre et al.,2013 Presentation and evaluation of an integrated model chain to respond to traffic- and health-related policy questions, Environmental Modelling & Software Lefebvre W., Vranckx S.,2013 Validation of the IFDM model for use in urban applications (http://atmosys.eu/atmosys/faces/doc/atmosys_deliverable_10_ifdm_model_validation.pdf)

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante En résumé Évaluation de l impact sur la qualité de l air des évolutions de circulation mises en oeuvre par la Mairie de Paris entre 2002 et 2007 Ce document présente les résultats de l évolution entre

Plus en détail

La qualité de l air près des autoroutes urbaines d Ile-de-France : Zoom sur la porte de Gentilly

La qualité de l air près des autoroutes urbaines d Ile-de-France : Zoom sur la porte de Gentilly La qualité de l air près des autoroutes urbaines d Ile-de-France : Zoom sur la porte de Gentilly Si les niveaux des différents polluants du trafic routier sont toujours plus importants à proximité du boulevard

Plus en détail

Observatoire PDU Grenoble 2006: Simulations NO 2 SIRANE Scénarii 2012

Observatoire PDU Grenoble 2006: Simulations NO 2 SIRANE Scénarii 2012 Observatoire PDU 2006: simulations SIRANE Observatoire PDU Grenoble 2006: Simulations NO 2 SIRANE Scénarii 2012 Rédacteurs Relecteur Diffusion Date N et Version IRi Cf fiche de relecture Interne Avril

Plus en détail

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014»

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Projet d ensemble commercial Ametzondo Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Remarques : Aucune émission ne sera prise en compte sur le parking pour un fonctionnement dominical.

Plus en détail

Simulation de l impact de mesures. à court terme prises sur le trafic. lors de l épisode d ozone du 1 au 13 août 2003

Simulation de l impact de mesures. à court terme prises sur le trafic. lors de l épisode d ozone du 1 au 13 août 2003 CELLULE INTERREGIONALE DE L'ENVIRONNEMENT (CELINE) Informing you on ambient air quality in the Belgian Regions Avenue des Arts 10-11, 1210 Bruxelles tel: 02/227.57.02 - fax: 02/227.56.99 Site internet

Plus en détail

Marseille - rue de Rome

Marseille - rue de Rome Campagne de mesures temporaire - rue de Rome Du 22 septembre au 2 octobre 2000 Date de publication : janvier 2001 Référence dossier : PGR/YCM/RA/ 09-1000.13 AIRMARAIX pour la surveillance de l air de l

Plus en détail

Transports urbains et pollution de l air à Beyrouth-Municipe (Liban) : Application du modèle STREET

Transports urbains et pollution de l air à Beyrouth-Municipe (Liban) : Application du modèle STREET PRÉSENTATION POWERPOINT Transports urbains et pollution de l air à Beyrouth-Municipe (Liban) : Application du modèle STREET Carine CHÉLALA (1), MAIGNANT G. (2), ZAAROUR R. (1), SALIBA N. (1), ABBOUD M.(4),

Plus en détail

Impact de la circulation automobile de la rue Vieljeux et du Boulevard Joffre sur la qualité de l'air La Rochelle, Charente Maritime (17) 2014

Impact de la circulation automobile de la rue Vieljeux et du Boulevard Joffre sur la qualité de l'air La Rochelle, Charente Maritime (17) 2014 Impact de la circulation automobile de la rue Vieljeux et du Boulevard Joffre sur la qualité de l'air La Rochelle, Charente Maritime (17) 2014 Référence : Version : 29/01/2015 Auteur : Fabrice Caïni 2

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/EB.AIR/WG.1/2009/8 8 juillet 2009 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE ORGANE EXÉCUTIF DE LA CONVENTION SUR LA

Plus en détail

Qualité de l air aux abords des voiries : l agglomération valentinoise à l horizon 2015

Qualité de l air aux abords des voiries : l agglomération valentinoise à l horizon 2015 Qualité de l air aux abords des voiries : l agglomération valentinoise à l horizon 2015 Rapport complémentaire à l évaluation de l exposition potentielle de la population de l agglomération de Valence

Plus en détail

Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France

Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France Gain sur les émissions

Plus en détail

Projet PEOPLE. Conférence de presse Bruxelles, 30 juin 2003. Discours du Commissaire Philippe Busquin

Projet PEOPLE. Conférence de presse Bruxelles, 30 juin 2003. Discours du Commissaire Philippe Busquin Projet PEOPLE Conférence de presse Bruxelles, 30 juin 2003 Discours du Commissaire Philippe Busquin Introduction : Objectifs du projet PEOPLE Parmi les activités de recherche de la Commission Européenne,

Plus en détail

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Simulation état 2006 Avec le soutien de la Communauté Urbaine de Strasbourg Strasbourg Communauté Urbaine ASPA

Plus en détail

Plan de Protection de l Atmosphère de

Plan de Protection de l Atmosphère de Plan de Protection de l Atmosphère de l agglomération lyonnaise Contexte Révision en cours Zoom sur actions transports ZAPA Présentation DREAL - UT69 Jean-François BOSSUAT Direction régionale de l Environnement,

Plus en détail

Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine

Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine Julien GALINEAU Air Lorraine 30/04/2012 1 Contexte et objectif du présent rapport... 2 2 Méthode de détermination des consommations de

Plus en détail

DIAGNOSTIC ANNUEL RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. www.ra2013.air-rhonealpes.fr

DIAGNOSTIC ANNUEL RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. www.ra2013.air-rhonealpes.fr DIAGNOSTIC ANNUEL RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 www.ra2013.air-rhonealpes.fr Préambule Grandes tendances Situation vis-à-vis de la réglementation Exposition des territoires et des populations Episodes de pollution

Plus en détail

Impact dela structure urbaine sur la consommation énergétique et la qualitéde l air - une approche par modélisation intégrée -

Impact dela structure urbaine sur la consommation énergétique et la qualitéde l air - une approche par modélisation intégrée - Impact dela structure urbaine sur la consommation énergétique et la qualitéde l air - une approche par modélisation intégrée - Laboratoires impliqués dans le projet et contacts LISA (Isabelle Coll) CIRED

Plus en détail

Cadastre du bruit routier - Notice explicative

Cadastre du bruit routier - Notice explicative Direction générale de l environnement (DGE) Direction de l environnement, Chemin des Boveresses 155 1066 Epalinges Cadastre du bruit routier - Notice explicative 1. Introduction Les nuisances sonores dues

Plus en détail

CAMPAGNE DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR AUX ABORDS DE LA RN126 CASTRES-SOUAL

CAMPAGNE DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR AUX ABORDS DE LA RN126 CASTRES-SOUAL CAMPAGNE DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR AUX ABORDS DE LA RN126 CASTRES-SOUAL Dans le cadre du projet d aménagement de la liaison routière RN126 Castres-Soual, la Direction Départementale de l Equipement

Plus en détail

Séminaire DUEE Lyon 26 et 27 novembre 2015. Appel à Projet AACT AIR 2013. Toulouse Métropole. Projet : PUMIQAT

Séminaire DUEE Lyon 26 et 27 novembre 2015. Appel à Projet AACT AIR 2013. Toulouse Métropole. Projet : PUMIQAT Appel à Projet AACT AIR 2013 Toulouse Métropole Projet : PUMIQAT Madame Elisabeth Toutut-Picard, Adjointe au Maire de Toulouse, Présidente de la Commission Environnement Développement Durable et Energies

Plus en détail

PROJET SIMPYC QUALITÉ DE L AIR COMPARÉE ENTRE LES VILLES DE TOULON ET DE LA SEYNE-SUR-MER ET LEURS PORTS

PROJET SIMPYC QUALITÉ DE L AIR COMPARÉE ENTRE LES VILLES DE TOULON ET DE LA SEYNE-SUR-MER ET LEURS PORTS PROJET SIMPYC QUALITÉ DE L AIR COMPARÉE ENTRE LES VILLES DE TOULON ET DE LA SEYNE-SUR-MER ET LEURS PORTS Date de publication : 03/2007 Numéro de projet : MP02 SIMPYC campagne de mesure sur les ports de

Plus en détail

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France Quelle qualité de l air au volant? ---------------------------- Les automobilistes sont nettement plus exposés à la pollution atmosphérique que les piétons, même à proximité des grands axes. Tel est le

Plus en détail

Une représentation 3D et très haute définition de la Qualité de l Air Une approche des pollutions à une échelle micro pour une meilleure gestion de

Une représentation 3D et très haute définition de la Qualité de l Air Une approche des pollutions à une échelle micro pour une meilleure gestion de Une représentation 3D et très haute définition de la Qualité de l Air Une approche des pollutions à une échelle micro pour une meilleure La qualité de l air à différentes échelles La qualité de l air peut

Plus en détail

Evaluation de la qualité de l air dans l agglomération d Oyonnax

Evaluation de la qualité de l air dans l agglomération d Oyonnax Evaluation de la qualité de l air dans l agglomération d Oyonnax www.air rhonealpes.fr TRAVAUX PRELIMINAIRES A L IMPLANTATION D UNE FUTURE STATION URBAINE DE FOND EN ZONE REGIONALE 2014 Siège social :

Plus en détail

CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION

CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION Modélisation de la pollution atmosphérique à proximité des axes routiers les plus importants d Île-de-France : croisement

Plus en détail

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS Une nouvelle recherche dénonce le problème de la diésélisation de Bruxelles

Plus en détail

SÉMINAIRE LCSQA «ÉPISODES DE POLLUTION &

SÉMINAIRE LCSQA «ÉPISODES DE POLLUTION & SÉMINAIRE LCSQA «ÉPISODES DE POLLUTION & MESURES D URGENCE» JEUDI 22 MAI 2014 Episode de pollution en France Laurence Rouïl, Frédérik Meleux, Laure Malherbe, Laurent Letinois, Olivier Favez, Bertrand Bessagnet,

Plus en détail

Lig Air Impact des mesures d urgence sur la qualité de l air en cas de pic de pollution Agglomération de Tours 0

Lig Air Impact des mesures d urgence sur la qualité de l air en cas de pic de pollution Agglomération de Tours 0 Lig Air Impact des mesures d urgence sur la qualité de l air en cas de pic de pollution Agglomération de Tours 0 Lig Air Impact des mesures d urgence sur la qualité de l air en cas de pic de pollution

Plus en détail

Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place

Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place Dr. HUANG Cheng, ingénieur sénior, Académie des sciences de l'environnement de Shanghai Le brouillard de

Plus en détail

Caractérisation de la qualité de l air sur la commune d Ostwald

Caractérisation de la qualité de l air sur la commune d Ostwald Caractérisation de la qualité de l air sur la commune d Ostwald campagne de mesure réalisée à l aide de tubes passifs entre le 16 janvier et le 13 février 2001 Juin 2001 ASPA 01060602-I-D Association pour

Plus en détail

ANNEXE H. Modélisation de la conversion du NO en NO 2

ANNEXE H. Modélisation de la conversion du NO en NO 2 ANNEXE H Modélisation de la conversion du NO en NO 2 Annexe H Modélisation de la conversion du NO en NO 2 Les oxydes d azote (NOx=NO+NO 2 ) émis par les vaporisateurs de GNL et les méthaniers subissent

Plus en détail

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur l agglomération mulhousienne

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur l agglomération mulhousienne Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur l agglomération mulhousienne Simulation état 2007 Septembre 2008 Conditions de diffusion des données : Diffusion libre pour une réutilisation ultérieure

Plus en détail

«SQUALES» Surveillance de la Qualité de l Air de l Environnement Souterrain

«SQUALES» Surveillance de la Qualité de l Air de l Environnement Souterrain BILAN 212 «SQUALES» Surveillance de la Qualité de l Air de l Environnement Souterrain Mars 213 Unité Innovation et développement durable EVOLUTION DES PARAMETRES ENTRE 24 ET 212 1. Le dioxyde d azote (NO

Plus en détail

Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic

Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic A la demande du Conseil Général de la Seine-et-Marne, AIRPARIF a établi un bilan de la qualité de l air

Plus en détail

évaluation Commune du Robert 2014 à janvier 2015 mesures du dioxyde d azote novembre

évaluation Commune du Robert 2014 à janvier 2015 mesures du dioxyde d azote novembre ASSOCIATION RÉGIONALE DE SURVEILLANCE DE LA QUALITÉ DE L AIR évaluation de la qualité de l air mesures du dioxyde d azote par tubes passifs Commune du Robert novembre 2014 à janvier 2015 Parution : Avril

Plus en détail

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS 24h/24 @ indice en ligne www.atmo-poitou-charentes.org BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS Association Régionale pour la mesure de la Qualité de l'air en Poitou-Charentes Rue

Plus en détail

ETUDE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES GRANDS AXES ROUTIERS DU VAL-DE-MARNE

ETUDE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES GRANDS AXES ROUTIERS DU VAL-DE-MARNE AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France ETUDE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES GRANDS AXES ROUTIERS DU VAL-DE-MARNE Septembre 2007 Etude réalisée par : AIRPARIF Surveillance

Plus en détail

Etude de faisabilité de la ZAPA de Lyon

Etude de faisabilité de la ZAPA de Lyon Etude de faisabilité de la ZAPA de Lyon ANALYSE DES IMPACTS DES SCENARIOS «ZAPA 2*» ET «ZAPA 3*» SUR LA QUALITE DE L AIR 2011 2013 www.air rhonealpes.fr Diffusion : novembre 2014 Siège social : 3 allée

Plus en détail

RAPPORT D ÉTUDES ÉVALUATION DE LA QUALITE DE L AIR LES LAUVES - PLATANES : RN296 AIX EN PROVENCE AIRMARAIX

RAPPORT D ÉTUDES ÉVALUATION DE LA QUALITE DE L AIR LES LAUVES - PLATANES : RN296 AIX EN PROVENCE AIRMARAIX AIRMARAIX RAPPORT D ÉTUDES ÉVALUATION DE LA QUALITE DE L AIR LES LAUVES - PLATANES : RN296 AIX EN PROVENCE Surveillance de la qualité de l air de l Est des Bouches-du-Rhône, du Var et du Vaucluse 67, avenue

Plus en détail

Qualité de l'air, gaz à effet de serre, énergies et leurs interactions. Romain RUSCH (DREAL)

Qualité de l'air, gaz à effet de serre, énergies et leurs interactions. Romain RUSCH (DREAL) Qualité de l'air, gaz à effet de serre, énergies et leurs interactions Romain RUSCH (DREAL) Effet de serre et pollution atmosphérique Des problématiques à priori différentes... Effet de serre : phénomène

Plus en détail

ÉTUDE DE LA QUALITÉ DE L AIR EN PROXIMITÉ DU TR AFIC ROUTIER AVENUE SARRAIL À SAINT-DIZIER ANNÉE 2011

ÉTUDE DE LA QUALITÉ DE L AIR EN PROXIMITÉ DU TR AFIC ROUTIER AVENUE SARRAIL À SAINT-DIZIER ANNÉE 2011 ÉTUDE DE LA QUALITÉ DE L AIR EN PROXIMITÉ DU TR AFIC ROUTIER AVENUE SARRAIL À SAINT-DIZIER ANNÉE 211 ATMO Champagne-Ardenne dispose en 211, sur la région de stations fixes de fond mesurant en continu les

Plus en détail

Une station GNV àcouzon au Mont d Or

Une station GNV àcouzon au Mont d Or Une station GNV àcouzon au Mont d Or Gaz Naturel pour Véhicules Liliane Besson Elue et déléguée suppléante au SIGERLy MOBILITE URBAINE DURABLE Devant nous Elus(es), se dresse un immense défi : Nos villes,

Plus en détail

Anneau des Sciences : Note préliminaire sur «l analyse du tracé proposé par la ville d Oullins»

Anneau des Sciences : Note préliminaire sur «l analyse du tracé proposé par la ville d Oullins» Anneau des Sciences : Note préliminaire sur «l analyse du tracé proposé par la ville d Oullins» Aurélie MERCIER, Laboratoire d Economie des Transports 06 Mars 2013 Les paragraphes qui suivent apportent

Plus en détail

sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d

sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d Faillites à Schaerbeek et démographie d des sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d locale de Schaerbeek Guichet d Economie d Locale de Schaerbeek Fondé par M. Etienne

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE EB.AIR/WG.1/2005/14 22 juin 2005 COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE ORGANE EXÉCUTIF DE LA CONVENTION SUR LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE À LONGUE

Plus en détail

Villes, climat et Changement Climatique. Valéry Masson Centre National de Recherches Météorologiques

Villes, climat et Changement Climatique. Valéry Masson Centre National de Recherches Météorologiques Villes, climat et Changement Climatique Valéry Masson Centre National de Recherches Météorologiques Villes et changement climatique Des impacts divers et variés d'une ville à l'autre : Hausse du niveau

Plus en détail

LA QUALITÉ DE L AIR EN 2011 À ÉVRY. Juillet 2012

LA QUALITÉ DE L AIR EN 2011 À ÉVRY. Juillet 2012 LA QUALITÉ DE L AIR EN 2011 À ÉVRY Juillet 20 LA QUALITE DE L'AIR A EVRY EN 2011 COMPLEMENT A LA QUALITE DE L'AIR EN ESSONNE 1. INTRODUCTION La station de surveillance de la qualité de l air d Evry a été

Plus en détail

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 La Belgique joue actuellement un rôle de premier plan dans le déploiement de nouvelles technologies pour l internet à très haut débit. Les

Plus en détail

Consensus Scientifique sur la. Pollution de l'air. Ozone

Consensus Scientifique sur la. Pollution de l'air. Ozone page 1/5 Consensus Scientifique sur la Pollution de l'air Ozone Source : OMS (2003-2004) Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - Les effets sur la santé de trois principaux polluants de l'air ont été revus

Plus en détail

INTRODUCTION. Recommendations du GIEC en matière de bonnes pratiques et de gestion des incertitudes pour les inventaires nationaux 1.

INTRODUCTION. Recommendations du GIEC en matière de bonnes pratiques et de gestion des incertitudes pour les inventaires nationaux 1. 1 INTRODUCTION Recommendations du GIEC en matière de bonnes pratiques et de gestion des incertitudes pour les inventaires nationaux 1.1 Table des matières 1 INTRODUCTION 1.1 DEVELOPPEMENT DU PROGRAMME...

Plus en détail

Le Grand Pari(s) du changement climatique? Villes, métropoles, et nouveaux défis de la météorologie urbaine.

Le Grand Pari(s) du changement climatique? Villes, métropoles, et nouveaux défis de la météorologie urbaine. Conférence internationale «Faire la ville durable. Inventer une nouvelle urbanité» 20 et 21 janvier 2011 Le Grand Pari(s) du changement climatique? Villes, métropoles, et nouveaux défis de la météorologie

Plus en détail

1 INTERET ET ELEMENTS D INTERPRETATION DE L INDICATEUR

1 INTERET ET ELEMENTS D INTERPRETATION DE L INDICATEUR Fiche méthodologique INDICATEUR : EMISSION DE SUSTANCES ACIDIFIANTES OU POTENTIELLEMENT ACIDIFIANTES (NO X, SO X ET NH 3 ) THEME : AIR 1 INTERET ET ELEMENTS D INTERPRETATION DE L INDICATEUR Question posée

Plus en détail

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Surveillance de la qualité de l air en région Limousin Mise en oeuvre et gestion des dispositifs techniques adaptés

Plus en détail

MESURES ET CARACTERISATION DE L AIR A L INTERIEUR DE L HABITACLE DE VOITURES

MESURES ET CARACTERISATION DE L AIR A L INTERIEUR DE L HABITACLE DE VOITURES AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France MESURES ET CARACTERISATION DE L AIR A L INTERIEUR DE L HABITACLE DE VOITURES Rapport relatif aux résultats des campagnes de mesure Octobre

Plus en détail

IV. CAPACITE ET VITESSE

IV. CAPACITE ET VITESSE IV. CAPACITE ET VITESSE EN FONCTION DE LA GEOMETRIE DES ROUTES ET DES TUNNELS ROUTIERS IV.1. Introduction Cette partie traite des différents mouvements de la circulation à l intérieur d un tunnel routier

Plus en détail

Actualité AIRP RIF. Quel impact sur la qualité de l air d un échangeur routier urbain? Le cas de l échangeur de Bagnolet

Actualité AIRP RIF. Quel impact sur la qualité de l air d un échangeur routier urbain? Le cas de l échangeur de Bagnolet Un impact sur l air 4m à la ronde p 2 p 3 p 5 Pollution maximale au sein même de l échangeur L impact du boulevard Périphérique w w w. a i r p a r i f. a s s o. f r IRP RIF N 25 - vril 25 ctualité S U

Plus en détail

Simulation des effets de structure des réseaux sur les polluants émis par l automobile personnelle

Simulation des effets de structure des réseaux sur les polluants émis par l automobile personnelle Simulation des effets de structure des réseaux sur les polluants émis par l automobile personnelle J. Prud homme, C. Genre-Grandpierre, D. Josselin, R. Prud homme SAGEO 2013 - Brest Julie Prud homme julie.prud-homme@etd.univ-avignon.fr

Plus en détail

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007)

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) AIRPARIF réalise des bilans annuels d émissions dans le cadre des missions qui lui sont confiées par son Conseil d Administration.

Plus en détail

RECOMMANDATIONS. sur la hauteur minimal des cheminées sur toit. du 15 décembre 1989. Etat: mai 2001

RECOMMANDATIONS. sur la hauteur minimal des cheminées sur toit. du 15 décembre 1989. Etat: mai 2001 L'environnement pratique RECOMMANDATIONS sur la hauteur minimal des cheminées sur toit du 15 décembre 1989 Etat: mai 2001 Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP) Editeur Sur

Plus en détail

Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet - Mandelieu La Napoule

Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet - Mandelieu La Napoule Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet - Mandelieu La Napoule Résumé : Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA MES URE DE LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE DE L AUVERGN E MEMBRE A GRÉÉ DE LA FÉDÉRATION ATMO FRANCE

ASSOCIATION POUR LA MES URE DE LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE DE L AUVERGN E MEMBRE A GRÉÉ DE LA FÉDÉRATION ATMO FRANCE ASSOCIATION POUR LA MES URE DE LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE DE L AUVERGN E A t mo Auvergne MEMBRE A GRÉÉ DE LA FÉDÉRATION ATMO FRANCE Campagne de mesure de la qualité de l air à l aide du moyen mobile et

Plus en détail

Estimation de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg

Estimation de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Estimation de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Etude réalisée avec la participation financière de la DRIRE Alsace convention 2001-8002 Octobre 2001 Association

Plus en détail

Récapitulation de l étude "champs d application et avantage de l essence l acylé"

Récapitulation de l étude champs d application et avantage de l essence l acylé OFEV ET USM Récapitulation de l étude "champs d application et avantage de l essence l acylé" Berne, 30. octobre 2008 David Finger Ulrich Schäffeler Mario Keller L étude complète est seulement disponible

Plus en détail

Modélisation de la pollution atmosphérique dans le quartier de la Croix-Rousse

Modélisation de la pollution atmosphérique dans le quartier de la Croix-Rousse LABORATOIRE de MECANIQUE des FLUIDES et d'acoustique UMR 559 Ecole Centrale de Lyon Université Claude Bernard - LYON I Centre National de la Recherche Scientifique Modélisation de la pollution atmosphérique

Plus en détail

2013, une année en demi-teinte. Bilan 2013 de la qualité de l air en Alsace

2013, une année en demi-teinte. Bilan 2013 de la qualité de l air en Alsace 2013, une année en demi-teinte la qualité de l air reste bonne mais certains indicateurs présentent une légère dégradation Les températures moyennes mensuelles ont été inférieures à la normale au cours

Plus en détail

Les polluants atmosphériques

Les polluants atmosphériques Les polluants atmosphériques * Les principaux polluants qui retentissent sur la santé (Particules Ozone - Oxydes d'azote -Benzène) p 2-5 * Durée de vie des polluants p 6 * Origine des émissions, devenir

Plus en détail

ENVIRONNEMENT DONNÉES DE CADRAGE. La pollution azotée dans l agglomération lyonnaise

ENVIRONNEMENT DONNÉES DE CADRAGE. La pollution azotée dans l agglomération lyonnaise La pollution azotée dans l agglomération lyonnaise Évolution de la pollution moyenne (P50) en dioxyde d azote, pour trois types de regroupements de capteurs (proximité industrielle, proximité automobile

Plus en détail

Rapport annuel 2012 de la qualité de l air en Belgique

Rapport annuel 2012 de la qualité de l air en Belgique Intergewestelijke Cel voor het Leefmilieu Cellule Interrégionale de l Environnement Belgian Interregional Environment Agency Rapport annuel 2012 de la qualité de l air en Belgique Ce rapport a été réalisé

Plus en détail

Jürg THUDIUM, Institut Oekoscience, Chur (Suisse) et Carine CHELALA, Université Saint-Joseph de Beyrouth, Département de Géographie, Beyrouth (Liban)

Jürg THUDIUM, Institut Oekoscience, Chur (Suisse) et Carine CHELALA, Université Saint-Joseph de Beyrouth, Département de Géographie, Beyrouth (Liban) PRÉSENTATION POWERPOINT Modélisation empirique de la pollution de l air à proximité des axes routiers. Application aux milieux montagnards et application à la vitesse admissible des véhicules Jürg THUDIUM,

Plus en détail

Rapport annuel 2011 de la qualité de l air en Belgique

Rapport annuel 2011 de la qualité de l air en Belgique Intergewestelijke Cel voor het Leefmilieu Cellule Interrégionale de l Environnement Belgian Interregional Environment Agency Rapport annuel 20 de la qualité de l air en Belgique Ce rapport a été réalisé

Plus en détail

POITIERS Quartier de la Gare

POITIERS Quartier de la Gare POITIERS Quartier de la Gare Etat initial 2008 Auteur : Agnès Hulin, ATMO Poitou-Charentes Date : avril 2009 Sommaire Description de l étude SOMMAIRE 2 INTRODUCTION 4 GLOSSAIRE 5 DEFINITIONS 5 I DESCRIPTION

Plus en détail

Inventaire. des signaux routiers SIGNALER MOINS MAIS MIEUX. avril 2007

Inventaire. des signaux routiers SIGNALER MOINS MAIS MIEUX. avril 2007 4 SIGNALER MOINS MAIS MIEUX avril 2007 Inventaire des signaux routiers Pour pouvoir gérer correctement la signalisation routière, le gestionnaire de la voirie doit avoir un bon aperçu de la tâche qui lui

Plus en détail

Surveillance de la Qualité de l'air en Ile-de-France

Surveillance de la Qualité de l'air en Ile-de-France Surveillance de la Qualité de l'air en Ile-de-France Surveillance des Composés Organiques Volatils à proximité du centre de production de PSA Peugeot Citroën à Aulnay-sous-Bois (93) Rapport final Février

Plus en détail

Rapport d étude. Simulation de la dispersion des polluants en proximité de la chaufferie Dalkia RESONOR. Lille - Fives

Rapport d étude. Simulation de la dispersion des polluants en proximité de la chaufferie Dalkia RESONOR. Lille - Fives Rapport d étude Simulation de la dispersion des polluants en proximité de la chaufferie Dalkia RESONOR Lille - Fives Sources linéaires : émissions de NOx En kg/jour, base 2008 86-511 16-86 5-16 4-5 3-4

Plus en détail

PROJET AIRCITY PRINCIPAUX RESULTATS A CE JOUR

PROJET AIRCITY PRINCIPAUX RESULTATS A CE JOUR PROJET AIRCITY PRINCIPAUX RESULTATS A CE JOUR PREDIM 21 novembre, 2013 Objectif du projet AIRCITY Le Projet AIRCITY visait à développer un prototype de simulation 3D à haute résolution de la qualité de

Plus en détail

Chapitre 1 : Diagnostics

Chapitre 1 : Diagnostics Chapitre 1 : Diagnostics I/ Pollutions atmosphériques 1) La qualité de l'air : «toxicité de l'air» 2) L'ozone stratosphérique : «trou d'ozone» 3) Effets radiatifs et changement climatique : «Gaz à effet

Plus en détail

Impact de l aéroport Saint-Exupéry sur la qualité de l air

Impact de l aéroport Saint-Exupéry sur la qualité de l air Impact de l aéroport Saint-Exupéry sur la qualité de l air Développement d un outil de modélisation PRISE EN COMPTE A FINE ECHELLE SPATIALE DE L INFLUENCE DU TRAFIC ROUTIER ET DES MOUVEMENTS DES AVIONS

Plus en détail

N 2. Missions : Mars 2013

N 2. Missions : Mars 2013 N 2 La problématique air-énergie énergie-climat liée au transport routier en Aquitaine Mars 2013 Les résultats présentés dans ce document sont le fruit d une collaboration entre le CETE Sud-Ouest, la DREAL

Plus en détail

Exposition de la Population aux Polluants atmosphériques en Europe Projet PEOPLE à Bruxelles

Exposition de la Population aux Polluants atmosphériques en Europe Projet PEOPLE à Bruxelles Exposition de la Population aux Polluants atmosphériques en Europe Projet PEOPLE à Bruxelles Description du projet Parmi les activités liées à la santé qui sont menées à l Unité d Emissions et de Santé

Plus en détail

Proposer des améliorations au réseau permanent de surveillance de la qualité de l'air ;

Proposer des améliorations au réseau permanent de surveillance de la qualité de l'air ; ENVIRONNEMENT DE L UNITE DE VALORISATION ENERGETIQUE DES DECHETS (UVED) DE LUNEL-VIEL Campagne temporaire de mesures au Sud de l UVED Printemps 2010 Lexique Cd : cadmium Zn : zinc Cr : chrome, As : arsenic

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 Le nombre de victimes d accidents de la route en Belgique a diminué en 2012 La Direction générale Statistique et Information économique publie aujourd hui

Plus en détail

une SOluTION basée SuR un modèle POuR PRévOIR le TRaFIc en TemPS Réel

une SOluTION basée SuR un modèle POuR PRévOIR le TRaFIc en TemPS Réel Comment anticiper le temps réel? Une solution basée sur un modèle pour prévoir le trafic en temps réel PTV Optima est la clé pour une gestion du trafic réussie. Cette solution basée sur un modèle propose

Plus en détail

Rapport annuel 2013 de la qualité de l air en Belgique

Rapport annuel 2013 de la qualité de l air en Belgique Intergewestelijke Cel voor het Leefmilieu Cellule Interrégionale de l Environnement Belgian Interregional Environment Agency Rapport annuel 2013 de la qualité de l air en Belgique Ce rapport a été réalisé

Plus en détail

Livre blanc. Cartographie de débit de dose. Utilisez-vous la bonne méthode d interpolation?

Livre blanc. Cartographie de débit de dose. Utilisez-vous la bonne méthode d interpolation? Livre blanc Cartographie de débit de dose Utilisez-vous la bonne méthode d interpolation? Cartographie de débit de dose Utilisez-vous la bonne méthode d interpolation? Mettez en œuvre la méthode d interpolation

Plus en détail

Simulation numérique de la pollution atmosphérique

Simulation numérique de la pollution atmosphérique Simulation numérique de la pollution atmosphérique Vivien Mallet 1,2 1 INRIA 2 CEREA, laboratoire commun ENPC - EDF R&D, université Paris-Est Maths en mouvement, université Paris-Descartes, juin 2013 V.

Plus en détail

ANNEXES A LA DELIBERATION

ANNEXES A LA DELIBERATION 3 CP 13-491 ANNEXES A LA DELIBERATION ANNEXE A LA CONVENTION ENTRE LA REGION ILE DE FRANCE ET AIRPARIF Programme d actions subventionné par la Région pour l année 2013 ETAT RECAPITULATIF 4 CP 13-491 ANNEXE

Plus en détail

Évaluation des émissions de GES liés au transport routier en Aquitaine

Évaluation des émissions de GES liés au transport routier en Aquitaine Évaluation des émissions de GES liés au transport routier en Aquitaine AIRAQ / ORECCA, CEREMA / DTerSO Rafaël BUNALES, AIRAQ / ORECCA Marie GADRAT, CEREMA / DTerSO Sommaire Organisation mise en place Description

Plus en détail

La qualité de l air en relation avec les conditions atmosphériques. II ) Que faire face à la pollution liée aux conditions atmosphériques?

La qualité de l air en relation avec les conditions atmosphériques. II ) Que faire face à la pollution liée aux conditions atmosphériques? La qualité de l air en relation avec les conditions atmosphériques. Sommaire : I ) Influence de la climatologie : *VENT *TEMPERATURE *ENSOLEILLEMENT *PRESSION ATMOSPHERIQUE *HUMIDITE *PRECIPITATIONS II

Plus en détail

La photogrammétrie à l IGN

La photogrammétrie à l IGN La photogrammétrie à l IGN 1. Introduction La photogrammétrie est une technique qui permet de faire des mesures à partir de photos aériennes ou - selon les méthodes les plus récentes telles que le radar

Plus en détail

Mesure du dioxyde de soufre et du fluor autour d'ags Oriolles

Mesure du dioxyde de soufre et du fluor autour d'ags Oriolles Mesure du dioxyde de soufre et du fluor autour d'ags Oriolles Campagne 28 : Date : Novembre 28 Auteur : ATMO Poitou-Charentes (F. Caïni) Introduction Cette étude s inscrit dans le programme de surveillance

Plus en détail

Emissions de GES par le trafic routier

Emissions de GES par le trafic routier Emissions de GES par le trafic routier Point sur les outils de calculs des émissions Vincent DEMEULES, CETE Normandie-Centre Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement

Plus en détail

ANALYSE DE LA CONGESTION ROUTIERE EN BELGIQUE

ANALYSE DE LA CONGESTION ROUTIERE EN BELGIQUE ANALYSE DE LA CONGESTION ROUTIERE EN BELGIQUE Rapport pour: Service public Fédéral Mobilité et Transports Direction Générale Mobilité et Sécurité Routière, Direction Mobilité, City Atrium Rue du Progrès

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Arrêté du 23 juillet 2013 modifiant l arrêté du 30 mai 1996 relatif aux modalités de classement des infrastructures

Plus en détail

CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR EN SITES TRAFIC PARISIENS A FORTE FREQUENTATION PIETONNE

CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR EN SITES TRAFIC PARISIENS A FORTE FREQUENTATION PIETONNE CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR EN SITES TRAFIC PARISIENS A FORTE FREQUENTATION PIETONNE I. CONTEXTE ET OBJECTIF DE LA CAMPAGNE Si en situation de fond les concentrations de dioxyde d azote

Plus en détail

Qualité de l air HAUTES-ALPES. Bilanannuel. www.airpaca.org

Qualité de l air HAUTES-ALPES. Bilanannuel. www.airpaca.org Qualité de l air HAUTES-ALPES Bilanannuel 2011 www.airpaca.org TABLE DES MATIERES 1. DESCRIPTIF DU TERRITOIRE... 4 2. STRATEGIE DE SURVEILLANCE... 5 3. LA POLLUTION PHOTOCHIMIQUE... 6 4. LE DIOXYDE D

Plus en détail

Table des matières. Liste des figures. Liste des tableaux

Table des matières. Liste des figures. Liste des tableaux Table des matières Liste des figures Liste des tableaux Table des matières Introduction 1 Partie A : Etude bibliographique 3 A1. Définition des concepts de bassin versant, de système et de modèle 7 A1-1.

Plus en détail

Usages des données 3D urbaines pour les villes de Genève et Lausanne

Usages des données 3D urbaines pour les villes de Genève et Lausanne Usages des données 3D urbaines pour les villes de Genève et Lausanne Rencontres SIG La Lettre : Le Grand Boom de la 3D Claudio Carneiro Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) Laboratoire de Systèmes

Plus en détail

Guide pour l évaluation des émissions des sources diffuses

Guide pour l évaluation des émissions des sources diffuses Original : Anglais Série de documents d assistance technique de l UNITAR sur le RRTP N 3 Guide pour l évaluation des émissions des sources diffuses Août 1998 Préparé avec la collaboration du Ministère

Plus en détail

Supports de formation du GCE Inventaires nationaux des gaz à effet de serre

Supports de formation du GCE Inventaires nationaux des gaz à effet de serre Supports de formation du GCE Inventaires nationaux des gaz à effet de serre Gestion du manque de données Version 2, avril 2012 Public cible et objectif des supports de formation Ces supports de formation

Plus en détail

III RESULTATS LE LONG DU TRACE PREFERENTIEL DE LA LIGNE 2

III RESULTATS LE LONG DU TRACE PREFERENTIEL DE LA LIGNE 2 FUTURE LIGNE 2 DE TRAMWAY DE L'AGGLOMERATION DE MONTPELLIER Etat initial des principaux traceurs de la pollution liée au trafic routier Résumé Rédacteur : AFM Date : 29/1/3 pages I CONTEXTE Etude réalisée

Plus en détail