Gestion des contacts 3D pour une modélisation Eléments Discrets

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gestion des contacts 3D pour une modélisation Eléments Discrets"

Transcription

1 Gestion es contacts 3D pour une moélisation Eléments Discrets Issa Sanni - Jérôme Fortin - Patrice Coorevits Laboratoire e Technologies Innovantes (EA ) Université e Picarie Jules Verne 48 rue Ostene, Saint-Quentin , France RÉSUMÉ. L objectif e ce papier est e proposer une stratégie pour optimiser la gestion es contacts 3D ans un coe e calcul par Eléments Discrets (ED). La moélisation ED utilisée s appuie sur la méthoe e Dnamique es Contacts (DC) et sur la méthoe u bipotentiel. On aboutit à un algorithme comportant une phase globale e résolution e l équation e la namique et une phase locale e résolution u schéma e préiction-correction qui fournit une nouvelle valeur e l impulsion. On constate alors que la gestion es contacts consomme une grane partie u temps machine (90 % u temps CPU). Afin e restreinre le nombre e cas à eaminer, on propose ans ce papier un algorithme performant e étection es contacts 3D. En terme e temps CPU, la stratégie mise en place pour gérer les contacts 3D permet e iminuer consiérablement le temps machine. ABSTRACT. The aim of this paper is to propose a strateg to optimize the 3D contacts management in a computer coe b Discrete Elements Metho (DEM). The DEM moelling use is base on the Contact Dnamics metho an on the bipotential metho. This leas to an algorithm comprising a global stage of resolution of the namic equations an a local stage of resolution of the preiction- correction equations which provies a new value of the impulse. We note whereas that the contacts management consumes most of the machine time (90 purcent of CPU time). In orer to restrict the number of cases to be eamine, we propose in this paper a reliable algorithm of 3D contacts etection. In term of CPU time, this strateg enable to ecrease consierabl the machine time (CPU time). MOTS-CLÉS : contact frottant non linéaire ; milieu granulaire ; formulation variationelle KEYWORDS: non-smooth frictional contact; Granular meia; variational formulation L objet 8/2002. LMO 2002, pages 45 à 57

2 46 L objet 8/2002. LMO Introuction Le matériau granulaire concerne es secteurs activité aussi ivers que le Génie Civil, les inustries minières, agro-alimentaires, pharmaceutiques, etc... À la ifférence avec autres mélanges fluie-solie, l interaction entre les particules joue un rôle très important ans la manipulation e ces sstèmes complees. L objet es travau sur ce tpe e matériau est onc e mieu comprenre le comportement ensemble un gran nombre e grains ou e corps rigies à partir e leur cinématique et es efforts qu ils transmettent. La iversité es moélisations Éléments Discrets (ED) provient pour une bonne part e la ifficulté à représenter correctement l interaction entre les corps. L objectif e ce papier est e proposer une stratégie pour optimiser la gestion es contacts 3D en fonction es non-linéarités rencontrées (ici la loi e contact unilatéral avec frottement e Coulomb). La moélisation ED utilisée s appuie sur la méthoe e Dnamique es Contacts (DC) éveloppée par Jean [JEA 99] et Moreau [MOR 94] et sur la méthoe u bipotentiel éveloppée par e Sacé [SAX 98] et appliquée au sstèmes granulaires 2D par Fortin [FOR 00]. Les sstèmes mécaniques relevant e la DC eigent un traitement implicite e l équation e la namique et es relations interparticulaires. On aboutit alors à un algorithme comportant une phase globale e résolution e l équation e la namique qui calcule une nouvelle approimation e la vitesse et une phase locale e résolution u schéma e préiction-correction qui fournit une nouvelle valeur e l impulsion. On constate alors que la gestion es contacts consomme une grane partie u temps machine (90 % u temps CPU). Pour minimiser cette consommation, il nous faut satisfaire à eu conitions : trier rapiement les caniats potentiels au contacts et calculer une solution possible" es impulsions avec un nombre limité itérations locales. vérifications! ", représentant 2. Détection es contacts potentiels en 3D Concernant la sélection es caniats au contacts [FOR 04], classiquement, pour chaque caniat et pour tous les antagonistes avec, on oit effectuer ce qui evient très rapiement coûteu ès que N evient élevé. Afin e restreinre le nombre e contacts potentiels à eaminer, on propose un algorithme performant e étection es contacts. Celui-ci se écompose en quatre étapes : maillage u sstème à étuier, ientification es tables e connectivités, appartenance es particules au patch et vérification u critère e sélection. L espace étuié est subivisé en plusieurs sous-espaces (ou mailles), figure1 le nombre maimun e maille qu il est possible e #%$'&)(+*-,.$ 0/*)12#%$'&)(+34,.$ 0/3512#%$'&6(879,:$ 0/71 construire ans le sstème étuié, ;*;3;7 [1]

3 JIIIIIH avec; =< simuler et< un paramètre qui permet ajuster la taille e la maille en fonction u nombre e particules ésiré par maille et par ae. représente Gestion es contacts 3D 47 le iamètre maimal e la particule à z Σ ma z min z ma min z min ma Figure 1. Eemple e maillage e l espace e simulation. Maintenant pour chaque maille, nous allons calculer sa position puis ientifier ses voisins au moen e celle-ci pour ainsi constituer sa table e connectivité. La position une <FG/$'7 maille est ientifier par (, 0Cet ED. Pour les calculer on utilise la procéure suivante K O#<, K<P/$ 1/$ *3*L3NM Z?N[ ^M ED# 1a< (# 1 #,_#<, 1/$ *L31O,`# 0C# 1, 1/$ * [2] IHJ 0C# 1RQTSVU!WYXW%Z?N[]\W et/$'*3 c/$'*' oùqbsreprésente la partie entière alternative,/$ 7le nombre e mailles suivant l ae z /$'3. Une fois les mailles positionnées, il nous reste à ientifier pour chaque maille ses voisins et établir les tables e connectivité. L objectif étant e limiter notre champ eploration es contacts potentiels à ces tables. En fonction e sa position, la maille peut avoir entre 1 et 14 voisins. Ce calcul inclut la maille elle même. Le processus utilisé ici pour ientifier le nombre e voisins et le nom es mailles voisines utilise les imensions u maillage/$ *,/$'3et/$'7. A titre eemple, on montre à la figure2 une maille et ses voisins.

4 représente 48 L objet 8/2002. LMO 2002 z=1 z=2 z= Figure 2. Table e connectivité : la maille étuiée est9e. En gris foncé sont représentés ses voisins, ici au nombre e 14 le maimum Il nous reste alors à ientifier l appartenance, pour chaque particule, à tel ou tel patch ikj:l]muon2pbqbrtsi%uq représentant l ensemble es particules une même table e connectivité. Pour vq ^w l]mnptzr{si!uz vz ce faire utilise les cooronnées es particules,fhg. usqw l]muon2pb}~r{si!u} v} ^usqzw [3] Z fhg, fhg,_#!& M & 1 `ˆ Enfin, ans chaque patch e particules, chaque couple e caniats au contact potentiel est testé sur le critère e sélection utilisé. La conition e contact s appuie sur l analse e l interstice Oƒ. [4] oùfhg,fhg,&,& sont respectivement les cooronnées es centres e gravité et les raons es corps et.ˆ étant la istance à consiérer, ans notre cas elle est e l orre e W Š. Ce qui nous onnera alors une liste e caniats au contact effectif sur lesquels on calculera les impulsionsœž. 3. Calcul es impulsions et qualité e la solution La loi e contact utilisée R, + ici est la loi e contact unilatéral avec frottement e Coulomb. On a montré ans oœh # ]ž [FOR 00] qu elle pouvait Ÿ1 se mettre sous la forme un seul schéma e préiction-correction : préiction : [5] correction : oùž Ÿ le cône e Coulomb, l impulsion e contact, Z la vitesse normale, la vitesse e glissement et un paramètre numérique qui est fonction u pas e temps, u coefficient e frottement, es coefficients e restitution normale et tangentielle et e la masse réuite. La projection e sur le cône e Coulomb conuit à la possibilité e trois statuts : M # ZM,š 1/,

5 si - ' -,_#ž ž ž Ÿ4 ž: Ÿ, non contact, Ÿ, Ÿ1 contact Gestion es contacts 3D 49 contact avec frottement, avec glissement. Pour la qualité e la solution, on utilise comme critère arrêt l inicateur erreur en loi e comportement [LAD 96] ª«#,. au 1M sens strict basé sur la violation" u bipotentiel e contact [FOR 00]. [6] [7] 4. Application A titre application, nous proposons la viange un sstème granulaire constitué e 1000 particules sphériques soumis à la seule pesanteur et au efforts interparticulaires, figure 3. Le frottement est e l orre e 0.2. Les coefficients e restitution normales et tangentielles sont égales respectivement à 0. et 1. Le pas e temps est égal àl W8 secone. A l initialisation, les particules e taille homogène sont positionnées e la même façon qu un assemblage rectangulaire. Figure 3. simulation 3D un matériau granulaire ensilé. Pour information, il faut 15 heures pour simuler la viange sur une station e travail HP B2000 avec un processeur e 400 MHz et 256 Mb e RAM. En terme e temps CPU, la étection es contacts potentiels pren beaucoup plus e temps que le calcul es impulsions, voir tableau 4.

6 50 W8 L objet 8/2002. LMO 2002 temps e la simulation (s) 2,87 4,5 6,16 sélection es contacts potentiels (CPU) 0,94 0,82 0,82 0,84 calcul es impulsions (CPU) 0,48 0,1 0,16 0,3 Nombre e contacts Nombre itérations locales En moenne, sur ce tpe e simulation, il nous faut moins e 5 itérations locales pour converger vers une solution acceptable. Il est à noter que ans la étection es contacts est inclut, pour les simples contacts effectifs, le calcul es matrices e passage entre les variables locales et globales [FOR 00]. 5. Conclusion En terme e temps CPU, la stratégie mise en place pour gérer les contacts 3D (triage es caniats potentiels et le calcul es impulsions) permet e iminuer consiérablement le temps machine. En terme e qualité, l utilisation une seule formulation variationnelle nous permet e converger très rapiement (entre 2 et 5 itérations) avec es résultats e simulations très correcte. L objectif à terme est utiliser un maillage aaptatif qui oit nous permettre e iminuer le temps CPU ans cette procéure. 6. Bibliographie [FOR 00] FORTIN J., «Simulation numérique e la namique es sstèmes multicorps appliquée au milieu granulaires», PhD thesis, Université e Lille 1, januar [FOR 03] FORTIN J., COOREVITS P., Stratégie e calcul u pas optimal pour une moélisation Éléments Discrets, mai [FOR 04] FORTIN J., COOREVITS P., «Selecting contact particles in namics granular mechanics sstems», Journal of Computational an Applie Mathematics, vol. 168, 2004, p [JEA 99] JEAN M., «The non-smooth contact namics metho», Computer Methos in Applie Mechanics an Engineering, vol. 177, 1999, p [LAD 96] LADEVÉZE P., Mécanique non linéaire es structures : nouvelle approche et méthoes e calcul non incrémentales, Hermés, [MOR 94] MOREAU J.-J., «Some numerical methos in multibo namics : application to granular materials», Eur.J. Mech., A/Solis, vol. 13, 1994, p [SAX 98] DE SAXCÉ G., FENG Z.-Q., «The bipotentiel metho : a constructive approach to esign the complete contact law with friction an improve numerical algorithms», Math. Comput. Moelling, vol. 28, 1998, p

Approche sismique par une Lattice Method, code Mka3D.

Approche sismique par une Lattice Method, code Mka3D. Approche sismique par une Lattice Method, code Mka3D. Christian Mariotti, Françoise Le Piver Laboratoire de Détection et de Géophysique CEA/DAM/DASE BP12 91680 Bruyères le Châtel christian.mariotti@cea.fr

Plus en détail

FER/Impact : Logiciel de simulation numérique des problèmes d impact

FER/Impact : Logiciel de simulation numérique des problèmes d impact FER/Impact : Logiciel de simulation numérique des problèmes d impact Zhi-Qiang Feng Benoît Magnain Jean-Michel Cros Laboratoire de Mécanique et d Énergétique d Évry Université d Évry - Val d Essonne 40,

Plus en détail

Modélisation des phénomènes de transferts électriques dans un système multi-contacts par la. Eléments Discrets

Modélisation des phénomènes de transferts électriques dans un système multi-contacts par la. Eléments Discrets Modélisation des phénomènes de transferts électriques dans un système multi-contacts par la Méthode des Eléments Discrets K. Bourbatache, A. Tekaya, Emmanuel Bellenger, R. Bouzerar, Mohamed Guessasma,

Plus en détail

Simulation discrète du transfert électrique dans les milieux granulaires

Simulation discrète du transfert électrique dans les milieux granulaires Simulation discrète du transfert électrique dans les milieux granulaires K. Bourbatache a,b, M. Guessasma a, E. Bellenger a, J. Fortin a, A. Tekaya c,b, V. Bourny b, R. Bouzerar c a. LTI, IUT de l Aisne,

Plus en détail

Extension de la méthode du bi-potentiel à l analyse des problèmes d impact

Extension de la méthode du bi-potentiel à l analyse des problèmes d impact Extension de la méthode du bi-potentiel à lanalyse des problèmes dimpact Benoît Magnain Zhi-Qiang Feng Jean-Michel Cros Laboratoire de Mécanique et dénergétique dévry Université dévry - Val dessonne 4,

Plus en détail

SSNV143 - Traction biaxiale avec la loi de comportement BETON_DOUBLE_DP

SSNV143 - Traction biaxiale avec la loi de comportement BETON_DOUBLE_DP Titre : SSNV14 - Traction biaxiale avec la loi e comport[...] Date : 17/02/2011 Page : 1/14 Manuel e Valiation Fascicule V6.04 : Statique non linéaire es structures volumiques Document V6.04.14 SSNV14

Plus en détail

Simulation Matlab/Simulink d une machine à induction triphasée. Constitution d un référentiel

Simulation Matlab/Simulink d une machine à induction triphasée. Constitution d un référentiel Simulation Matlab/Simulink une machine à inuction triphasée Constitution un référentiel Capocchi Laurent Laboratoire UMR CNRS 6134 Université e Corse 3 Octobre 7 1 Table es matières 1 Introuction 3 Moélisation

Plus en détail

L ANALYSE DU RISQUE DE FAILLITE PAR LE BIAIS DES SYSTÈMES DE L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

L ANALYSE DU RISQUE DE FAILLITE PAR LE BIAIS DES SYSTÈMES DE L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE L ANALYSE DU RISQUE DE FAILLITE PAR LE BIAIS DES SYSTÈMES DE L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE Paul Pașcu, Assist Prof, PhD, Ștefan cel Mare University of Suceava Abstract: This article aims to present a number

Plus en détail

Méthode d aide à la conception en présence d imprécisions

Méthode d aide à la conception en présence d imprécisions Méthode d aide à la conception en présence d imprécisions Franck Massa, Thierry Tison, Bertrand Lallemand Laboratoire d'automatique, de Mécanique et d'informatique Industrielles et Humaines, UMR 8530,

Plus en détail

Décomposition de domaine en dynamique granulaire par éléments discrets et application au ballast ferroviaire

Décomposition de domaine en dynamique granulaire par éléments discrets et application au ballast ferroviaire Décomposition de domaine en dynamique granulaire par éléments discrets et application au ballast ferroviaire P. ALART a, D. ICETA a, T. M. PHUONG HOANG a,b, D. DUREISSEIX a, G. SAUSSINE b a. Laboratoire

Plus en détail

Mathématique et Automatique : de la boucle ouverte à la boucle fermée. Maïtine bergounioux Laboratoire MAPMO - UMR 6628 Université d'orléans

Mathématique et Automatique : de la boucle ouverte à la boucle fermée. Maïtine bergounioux Laboratoire MAPMO - UMR 6628 Université d'orléans Mathématique et Automatique : de la boucle ouverte à la boucle fermée Maïtine bergounioux Laboratoire MAPMO - UMR 6628 Université d'orléans Maitine.Bergounioux@labomath.univ-orleans.fr Plan 1. Un peu de

Plus en détail

Détermination des fréquences propres d une structure avec paramètres incertains

Détermination des fréquences propres d une structure avec paramètres incertains Détermination des fréquences propres d une structure avec paramètres incertains Etienne ARNOULT Abdelhamid TOUACHE Pascal LARDEUR Université de Technologie de Compiègne Laboratoire Roberval BP 20 529 60

Plus en détail

ENSEIRB-MATMECA PG-113 2014. TP6: Optimisation au sens des moindres carrés

ENSEIRB-MATMECA PG-113 2014. TP6: Optimisation au sens des moindres carrés ENSEIRB-MATMECA PG-113 014 TP6: Optimisation au sens des moindres carrés Le but de ce TP est d implémenter une technique de recalage d images qui utilise une méthode vue en cours d analyse numérique :

Plus en détail

Chapitre. Chapitre 12. Fonctions de plusieurs variables. 1. Fonctions à valeurs réelles. 1.1 Définition. 1.2 Calcul de dérivées partielles

Chapitre. Chapitre 12. Fonctions de plusieurs variables. 1. Fonctions à valeurs réelles. 1.1 Définition. 1.2 Calcul de dérivées partielles 1 Chapitre Chapitre 1. Fonctions e plusieurs variables La TI-Nspire CAS permet e manipuler très simplement les onctions e plusieurs variables. Nous allons voir ans ce chapitre comment procéer, et éinir

Plus en détail

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 NOTION DE TORSEUR 3. 2.1 Définition 3 2.1.1 Propriétés liées aux torseurs 4 2.1.2 Produit ou comoment de deux torseurs 4

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 NOTION DE TORSEUR 3. 2.1 Définition 3 2.1.1 Propriétés liées aux torseurs 4 2.1.2 Produit ou comoment de deux torseurs 4 SOAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 NOTION DE TORSEUR 3 2.1 Définition 3 2.1.1 Propriétés liées aux torseurs 4 2.1.2 Prouit ou comoment e eux torseurs 4 2.2 Torseurs élémentaires 4 2.2.1 Torseur couple 4 2.2.2 Torseur

Plus en détail

DOCTORAT DE L'UNIVERSITÉ DE TOULOUSE

DOCTORAT DE L'UNIVERSITÉ DE TOULOUSE En vue de l'obtention du DOCTORAT DE L'UNIVERSITÉ DE TOULOUSE Délivré par : Institut National Polytechnique de Toulouse (INP Toulouse) Discipline ou spécialité : Génie des Procédés et de l'environnement

Plus en détail

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W.

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Zerguine SOMMAIRE Présentation de la société Contexte de l étude Approche

Plus en détail

Contact unilatéral entre solides élastiques

Contact unilatéral entre solides élastiques Contact unilatéral entre solides élastiques L. CHAMPANEY Résumé Ce cours sur le contact entre solides présente les formulations classiques employées pour la description des conditions de contact unilatéral

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?»

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?» D après les productions de l équipe du lycée Clément Ader de Dourdan Mme Fabre-Dollé, Mr Dollé et Mr Berthod THÈME SOCIÉTAL Mobilité PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la

Plus en détail

physicien diplômé EPFZ originaire de France présentée acceptée sur proposition Thèse no. 7178

physicien diplômé EPFZ originaire de France présentée acceptée sur proposition Thèse no. 7178 Thèse no. 7178 PROBLEMES D'OPTIMISATION DANS LES SYSTEMES DE CHAUFFAGE A DISTANCE présentée à l'ecole POLYTECHNIQUE FEDERALE DE ZURICH pour l'obtention du titre de Docteur es sciences naturelles par Alain

Plus en détail

EME 31 : Mécatronique : énergie et motricité TD n 3 : Modélisation du freinage d une automobile Amélioration à l aide d un ABS

EME 31 : Mécatronique : énergie et motricité TD n 3 : Modélisation du freinage d une automobile Amélioration à l aide d un ABS TD n 3 : Modélisation du freinage d une automobile Amélioration à l aide d un ABS 1 Objectif Letravail àeffectuer consisteàmodéliser le système defreinage ABSd unevoiture. Nousdébuterons par une modélisation

Plus en détail

Cours de Méthodes Déterministes en Finance (ENPC) Benoît Humez Société Générale Recherche Quantitative benoit.humez@sgcib.com

Cours de Méthodes Déterministes en Finance (ENPC) Benoît Humez Société Générale Recherche Quantitative benoit.humez@sgcib.com Cours de Méthodes Déterministes en Finance (ENPC) Benoît Humez Société Générale Recherche Quantitative benoit.humez@sgcib.com Points abordés Méthodes numériques employées en finance Approximations de prix

Plus en détail

Restauration d images

Restauration d images Restauration d images Plan Présentation du problème. Premières solutions naïves (moindre carrés, inverse généralisée). Méthodes de régularisation. Panorama des méthodes récentes. Problème général Un système

Plus en détail

Développement d indicateurs de performance pour l évaluation du processus de conception Approche basée sur l analyse des itérations en conception

Développement d indicateurs de performance pour l évaluation du processus de conception Approche basée sur l analyse des itérations en conception Développement d indicateurs de performance pour l évaluation du processus de conception Approche basée sur l analyse des itérations en conception Daniel-Constantin ANGHEL 1,2, Toufik BOUDOUH 1, Olivier

Plus en détail

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis La présentation est animée, avancez à votre vitesse par un simple clic Chapitres 1 et 6 du polycopié de cours. Bonne lecture

Plus en détail

The Current State and Future of Search Based Software Engineering

The Current State and Future of Search Based Software Engineering The Current State and Future of Search Based Software Engineering Mark Harman 1 IEEE International Conference on Software Engineering FoSE 07: Future of Software Engineering 1 King's College, LONDON, UK

Plus en détail

Figure 3.1- Lancement du Gambit

Figure 3.1- Lancement du Gambit 3.1. Introduction Le logiciel Gambit est un mailleur 2D/3D; pré-processeur qui permet de mailler des domaines de géométrie d un problème de CFD (Computational Fluid Dynamics).Il génère des fichiers*.msh

Plus en détail

Introduction aux systèmes d exploitation

Introduction aux systèmes d exploitation Introduction aux systèmes d exploitation Le système d exploitation est un ensemble de logiciels qui pilotent la partie matérielle d un ordinateur. Les principales ressources gérées par un système d exploitation

Plus en détail

Chapitre 3.2 L expérience de Young

Chapitre 3.2 L expérience de Young hapitre 3.2 expérience e Young étalement e l one plane en one sphérique orsqu une one plane subit une iffraction au travers une ouverture, l one pren la forme une one sphérique. orsque l one sphérique

Plus en détail

Manlab. Logiciel de continuation interactif. R. Arquier B. Cochelin C. Vergez

Manlab. Logiciel de continuation interactif. R. Arquier B. Cochelin C. Vergez Manlab Logiciel de continuation interactif R. Arquier B. Cochelin C. Vergez Laboratoire de mécanique et d acoustique (UPR CNRS 7051) Ecole généraliste d ingénieurs de Marseille (EGIM) Technopôle de Château-Gombert

Plus en détail

ETUDE DE CAS OAT. Société Kock : des robots Quattro pour insérer des petits jeux dans des magazines pour enfants

ETUDE DE CAS OAT. Société Kock : des robots Quattro pour insérer des petits jeux dans des magazines pour enfants Société Kock : des robots Quattro pour insérer des petits jeux dans des magazines pour enfants Productivité et fl exibilité dans le domaine de l imprimerie Des robots parallèles Adept chez un imprimeur

Plus en détail

FDNV100 - Ballottement d un réservoir d eau avec paroi déformable élastique

FDNV100 - Ballottement d un réservoir d eau avec paroi déformable élastique Titre : FDNV100 - Ballottement d un réservoir d eau avec p[...] Date : 03/11/2010 Page : 1/7 Manuel de Validation Fascicule V8.03 : Fluide non linéaire Document : V8.03.100 FDNV100 - Ballottement d un

Plus en détail

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques Session de formation continue ENPC «Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques 6-8 octobre 2010 Philippe Mestat (LCPC) «Pièges» pour débutant?. Conditions limites en déplacements : il faut

Plus en détail

Les méthodes d optimisation appliquées à la conception de convertisseurs électromécaniques. Elec 2311 : S7

Les méthodes d optimisation appliquées à la conception de convertisseurs électromécaniques. Elec 2311 : S7 Les méthodes d optimisation appliquées à la conception de convertisseurs électromécaniques Elec 2311 : S7 1 Plan du cours Qu est-ce l optimisation? Comment l optimisation s intègre dans la conception?

Plus en détail

Estimation du Quantile conditionnel par les Réseaux de neurones à fonction radiale de base

Estimation du Quantile conditionnel par les Réseaux de neurones à fonction radiale de base Estimation du Quantile conditionnel par les Réseaux de neurones à fonction radiale de base M.A. Knefati 1 & A. Oulidi 2 & P.Chauvet 1 & M. Delecroix 3 1 LUNAM Université, Université Catholique de l Ouest,

Plus en détail

Une voiture parcourt en 2 heures, 140 km ; en 3 heures, 210 km et en 5 heures, 350 km.

Une voiture parcourt en 2 heures, 140 km ; en 3 heures, 210 km et en 5 heures, 350 km. Calcul es Vitesses Tout objet en mouvement ( voiture, train, piéton, avion, tortue, bille, ) est appelé un mobile. Nous irons qu un mobile a un mouvement uniforme ( ou est animé un mouvement uniforme )

Plus en détail

PLATEFORME REGIONALE D INNOVATION CISNA 2.0. Projets industriels-étudiants

PLATEFORME REGIONALE D INNOVATION CISNA 2.0. Projets industriels-étudiants Projets industriels-étudiants Etude du comportement d un concept de module avant de moto innovant Concept de Jean Bertrand BRUNEAU (JBB) Modèle de 27 pièces Identification des zones contraintes Propositions

Plus en détail

Contrôle aérodynamique et effet d échelle Application au contrôle par jets pulsés

Contrôle aérodynamique et effet d échelle Application au contrôle par jets pulsés 10 ème Congrès Français e Mécanique Boreaux, 9 août au septembre 013 Contrôle aéroynamique et effet échelle Application au contrôle par jets pulsés P. GILLIERON a.chercheur inépenant, rmfa.pgillieron@orange.fr

Plus en détail

Sélection de variables groupées avec les forêts aléatoires. Application à l analyse des données fonctionnelles multivariées.

Sélection de variables groupées avec les forêts aléatoires. Application à l analyse des données fonctionnelles multivariées. Sélection de variables groupées avec les forêts aléatoires. Application à l analyse des données fonctionnelles multivariées. Baptiste Gregorutti 12, Bertrand Michel 2 & Philippe Saint Pierre 2 1 Safety

Plus en détail

Optimisation de plans de financement immobiliers

Optimisation de plans de financement immobiliers Optimisation e plans e financement immobiliers De la recherche opérationnelle en actuariat bancaire Frééric GARDI & Alain DAVID EXPERIAN PROLOGIA, Parc Scientifique et Technologique e Luminy, case 919,

Plus en détail

Sur la modélisation d un problème multi-physique : la projection à plasma

Sur la modélisation d un problème multi-physique : la projection à plasma Sur la modélisation d un problème multi-physique : la projection à plasma Zhi-Qiang Feng Laboratoire de Mécanique et d Energétique d Evry Université d Evry Val d Essonne 40 rue du Pelvoux, 91020 Evry feng@iup.univ-evry.fr

Plus en détail

des réapprovisionnements pour système d assemblage à deux niveaux quand les délais d approvisionnement sont aléatoires

des réapprovisionnements pour système d assemblage à deux niveaux quand les délais d approvisionnement sont aléatoires Planification des réapprovisionnements pour système d assemblage à deux niveaux quand les délais d approvisionnement sont aléatoires Oussama Ben Ammar, Faicel Hnaien, Hélène Marian, Alexandre Dolgui To

Plus en détail

THESE DE DOCTORAT MODELISATION DE LA FORMATION DES NANOSTRUCTURES OBTENUES PAR ABLATION LASER EN REGIME FEMTOSECONDE

THESE DE DOCTORAT MODELISATION DE LA FORMATION DES NANOSTRUCTURES OBTENUES PAR ABLATION LASER EN REGIME FEMTOSECONDE MINISETRE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI, TIZI-OUZOU FACULTE DES SCIENCES DEPARTEMENT DE PHYSIQUE THESE DE DOCTORAT SPECIALITE : Physique OPTION

Plus en détail

Développement de méthodes multi-grilles dans le cadre de l intéraction pastille/gaine

Développement de méthodes multi-grilles dans le cadre de l intéraction pastille/gaine Développement de méthodes multi-grilles dans le cadre de l intéraction pastille/gaine January 25, 2011 Ce n est le bon chemin que si la flèche vise le coeur, R.Hauser Intéraction Pastille/Gaine Fonctionnement

Plus en détail

Modélisation des grands systèmes chimiques

Modélisation des grands systèmes chimiques Modélisation des grands systèmes chimiques Cours SYST004 Modélisation appliquée au Génie des Systèmes et Procédés NB : certaines illustrations de l introduction sont tirées de notes préparées par Ian Cameron,

Plus en détail

Modéliser les actions mécaniques Prévoir et vérifier les performances de systèmes soumis à des actions mécaniques statiques.

Modéliser les actions mécaniques Prévoir et vérifier les performances de systèmes soumis à des actions mécaniques statiques. Modéliser les actions mécaniques Prévoir et vérifier les performances de systèmes soumis à des actions mécaniques statiques. CI-6 LYCÉE CARNOT (DIJON), 2014-2015 Germain Gondor Sciences de l Ingénieur

Plus en détail

IMPLEMENTATION D UN SYSTEME D INFORMATION DECISIONNEL

IMPLEMENTATION D UN SYSTEME D INFORMATION DECISIONNEL IMPLEMENTATION D UN SYSTEME D INFORMATION DECISIONNEL Proposé par BUMA Feinance Master en management e projets informatiques Consultant en système écisionnel I. COMPREHENSION DU CONTEXTE «L informatique

Plus en détail

Séance 12: Algorithmes de Support Vector Machines

Séance 12: Algorithmes de Support Vector Machines Séance 12: Algorithmes de Support Vector Machines Laboratoire de Statistique et Probabilités UMR 5583 CNRS-UPS www.lsp.ups-tlse.fr/gadat Douzième partie XII Algorithmes de Support Vector Machines Principe

Plus en détail

TP2 ACTIVITE ITEC. Centre d intérêt : AUBE D UN MIRAGE 2000 COMPORTEMENT D UNE PIECE. Documents : Sujet Projet Dossier technique - Document réponse.

TP2 ACTIVITE ITEC. Centre d intérêt : AUBE D UN MIRAGE 2000 COMPORTEMENT D UNE PIECE. Documents : Sujet Projet Dossier technique - Document réponse. ACTIVITE ITEC TP2 Durée : 2H Centre d intérêt : COMPORTEMENT D UNE PIECE AUBE D UN MIRAGE 2000 BA133 COMPETENCES TERMINALES ATTENDUES NIVEAU D ACQUISITION 1 2 3 * * Rendre compte de son travail par écrit.

Plus en détail

MICHEL MAZEAU IPST/INP de Toulouse, EURESPACE, Toulouse, France

MICHEL MAZEAU IPST/INP de Toulouse, EURESPACE, Toulouse, France INTÉGRATION DU FACTEUR HUMAIN DANS LA CONDUITE ET LE DÉROULEMENT DE PROJETS SPATIAUX AUTIER THOMAS EURESPACE, Immeuble Thalès, 17 avenue Didier Daurat 31700 Blagnac, France. t.autier@eurespace.com TOMASINI

Plus en détail

L approche agile au-delà du développement logiciel:

L approche agile au-delà du développement logiciel: L approche agile au-delà du développement logiciel: une étude descriptive des pratiques émergentes Présentation du 16 avril 2014 Par : Marie-Michèle Lévesque Maîtrise en gestion de projet (profil recherche)

Plus en détail

Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES

Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES O. Lader 2014/2015 Lycée Jean Vilar Spé math terminale ES 2014/2015 1 / 51 Systèmes linéaires Deux exemples de systèmes linéaires à deux équations et deux

Plus en détail

CONTROLE D UN SIMULATEUR A BASE MOBILE À 3 DDL

CONTROLE D UN SIMULATEUR A BASE MOBILE À 3 DDL Zie Amara 1/8 CONTROLE D UN SIMULATEUR A BASE MOBILE À 3 DDL Zie AMARA 1 Directeur(s) e thèse: Joël BORDENEUVE-GUIBIE* et Caroline BERARD Laboratoire 'accueil: * Laboratoire Avionique & Système Ecole Nationale

Plus en détail

Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments

Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments Alexandre Nassiopoulos et al. Journée d inauguration de Sense-City, 23/03/2015 Croissance de la demande énergétique et

Plus en détail

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant I Présentation I.1 La roue autonome Ez-Wheel SAS est une entreprise française de technologie innovante fondée en 2009.

Plus en détail

Extensions d une méthode par éléments discrets pour la modélisation de milieux divisés complexes

Extensions d une méthode par éléments discrets pour la modélisation de milieux divisés complexes Extensions d une méthode par éléments discrets pour la modélisation de milieux divisés complexes Frédéric Dubois Mathieu Renouf Michel Jean * LMGC - UMR5508 (CNRS-UM2) UM II - CC048 - place Eugène Bataillon,

Plus en détail

Exercices Corrigés Premières notions sur les espaces vectoriels

Exercices Corrigés Premières notions sur les espaces vectoriels Exercices Corrigés Premières notions sur les espaces vectoriels Exercice 1 On considére le sous-espace vectoriel F de R formé des solutions du système suivant : x1 x 2 x 3 + 2x = 0 E 1 x 1 + 2x 2 + x 3

Plus en détail

Polytech Paris-Sud Département informatique Formation par Apprentissage, 3ème année

Polytech Paris-Sud Département informatique Formation par Apprentissage, 3ème année 1 / 20 Polytech Paris-Sud Département informatique Formation par Apprentissage, 3ème année Cours : Jérôme Azé Université Paris-Sud LRI 2009-2010 2 / 20 Outline 1 Présentation de A q Algorithme Défauts

Plus en détail

Auto-évaluation d acquisition des connaissances

Auto-évaluation d acquisition des connaissances Section e Physique 25.09.2015 Auto-évaluation acquisition es connaissances Inications préalables : L objectif est une auto-évaluation u progrès concernant les connaissances acquises penant le cours. Ce

Plus en détail

en sciences de l ingénieur

en sciences de l ingénieur Systèmes Automatisés Optimisation en sciences de l ingénieur présente les principales méthodes exactes d optimisation statique et dynamique. Parmi les méthodes décrites figurent : - la programmation linéaire

Plus en détail

Projet Calcul. Étude d'un système: Essuie-glace Renault Scénic

Projet Calcul. Étude d'un système: Essuie-glace Renault Scénic Gaillard Olivier Projet Calcul Semestre 5 Morisse Quentin Projet Calcul Étude d'un système: Essuie-glace Renault Scénic Table des matières I. Rappels sur le système étudié... 3 A. Présentation du système...

Plus en détail

Modèles et algorithmes pour la reconfiguration de systèmes répartis utilisés en téléphonie mobile

Modèles et algorithmes pour la reconfiguration de systèmes répartis utilisés en téléphonie mobile Modèles et algorithmes pour la reconfiguration de systèmes répartis utilisés en téléphonie mobile Renaud Sirdey Chercheur au CEA / Ex-architecte système Nortel Journée du prix de thèse Guy Deniélou, 4

Plus en détail

Solveurs directs parallèles et équilibrage de charges

Solveurs directs parallèles et équilibrage de charges Solveurs directs parallèles et équilibrage de charges Jean-Paul Boufflet, Emmanuel Lefrançois Laboratoire Heudiasyc, Laboratoire de Roberval Université de ompiègne (UT) 60200 ompiègne, edex jean-paul.boufflet@hds.utc.fr,

Plus en détail

Équations elliptiques semilinéaires avec, pour la non linéarité, une condition de signe et une dépendance sous quadratique par rapport au gradient

Équations elliptiques semilinéaires avec, pour la non linéarité, une condition de signe et une dépendance sous quadratique par rapport au gradient ANNALES DE LA FACULTÉ DES SCIENCES DE TOULOUSE THIERRY GALLOUËT Équations elliptiques semilinéaires avec, pour la non linéarité, une condition de signe et une dépendance sous quadratique par rapport au

Plus en détail

Transport in quantum cascade lasers

Transport in quantum cascade lasers Diss. ETH No. 20036 Transport in quantum cascade lasers A dissertation submitted to ETH ZURICH for the degree of Doctor of Sciences presented by ROMAIN LÉON TERAZZI Diplôme de Physicien, Université de

Plus en détail

Heuristique et métaheuristique. 8. Optimisation combinatoire et métaheuristiques. Optimisation combinatoire. Problème du voyageur de commerce

Heuristique et métaheuristique. 8. Optimisation combinatoire et métaheuristiques. Optimisation combinatoire. Problème du voyageur de commerce Heuristique et métaheuristique IFT1575 Modèles de recherche opérationnelle (RO) 8. Optimisation combinatoire et métaheuristiques Un algorithme heuristique permet d identifier au moins une solution réalisable

Plus en détail

Condensation dynamique de modèle par sousstructuration. Fascicule u2.07 : Méthodes pour réduire la taille de la modélisation

Condensation dynamique de modèle par sousstructuration. Fascicule u2.07 : Méthodes pour réduire la taille de la modélisation Titre : Condensation dynamique de modèle par sous- structu[...] Date : 24/07/2015 Page : 1/7 Condensation dynamique de modèle par sousstructuration statique Résumé : Ce document décrit un mode d utilisation

Plus en détail

Initiation à la fouille de données et à l apprentissage automatiq

Initiation à la fouille de données et à l apprentissage automatiq Initiation à la fouille de données et à l apprentissage automatique 1 Laboratoire d Informatique Fondamentale de Marseille Université de Provence christophe.magnan@lif.univ-mrs.fr www.lif.univ-mrs.fr/

Plus en détail

Quelques applications de la technologie XML dans le domaine de la Simulation Numérique

Quelques applications de la technologie XML dans le domaine de la Simulation Numérique Quelques applications de la technologie XML dans le domaine de la Simulation Numérique G. Dejonghe CEA /DAM Ile-de-France /DCS A Gerard.Dejonghe@cea.fr 1 Plan m Le Contexte DCSA () m Le langage XML comme

Plus en détail

Méthode du second membre modifié pour la gestion de rapports de viscosité importants dans le problème de Stokes bifluide

Méthode du second membre modifié pour la gestion de rapports de viscosité importants dans le problème de Stokes bifluide Méthode du second membre modifié pour la gestion de rapports de viscosité importants dans le problème de Stokes bifluide Thi Thu Cuc Bui a, Pascal Frey a,b, Bertrand Maury c, a UPMC Université Paris 06,

Plus en détail

MEDIAPLANNING & HYBRIDATION APPLIQUE A L INTERNET

MEDIAPLANNING & HYBRIDATION APPLIQUE A L INTERNET MEDIAPLANNING & HYBRIDATION APPLIQUE A L INTERNET MOBILE Gaël Crochet 1 & Gilles Santini 2 1 Médiamétrie, 70 rue Rivay, 92532 Levallois-Perret, France, gcrochet@mediametrie.fr 2 Vintco SARL, 8 rue Jean

Plus en détail

Nouvelles propositions pour la résolution exacte du sac à dos multi-objectif unidimensionnel en variables binaires

Nouvelles propositions pour la résolution exacte du sac à dos multi-objectif unidimensionnel en variables binaires Nouvelles propositions pour la résolution exacte du sac à dos multi-objectif unidimensionnel en variables binaires Julien Jorge julien.jorge@univ-nantes.fr Laboratoire d Informatique de Nantes Atlantique,

Plus en détail

GEFDYN - Tests de consolidation 1D d un sol bi-phasique saturé 1

GEFDYN - Tests de consolidation 1D d un sol bi-phasique saturé 1 GEFDYN - Tests de consolidation D d un sol bi-phasique saturé Tests de consolidation D d un sol bi-phasique saturé 6 juin 26 Fernando Lopez-Caballero & Arezou Modaressi Version de Gefdyn : Dyn7229-PC Tests

Plus en détail

La protection de votre habitation

La protection de votre habitation La protection e votre habitation par la tžlžsžcuritž Vous souhaitez protéger votre habitation par un système e télésécurité. u est-ce qu un service e télésécurité? Comment choisir le prestataire? uels

Plus en détail

Introduction à la programmation en variables entières Cours 3

Introduction à la programmation en variables entières Cours 3 Introduction à la programmation en variables entières Cours 3 F. Clautiaux francois.clautiaux@math.u-bordeaux1.fr Université Bordeaux 1 Bât A33 - Bur 272 Sommaire Notion d heuristique Les algorithmes gloutons

Plus en détail

Etudes numérique et expérimentale d un système tournant à supports flexibles variables

Etudes numérique et expérimentale d un système tournant à supports flexibles variables Etudes numérique et expérimentale d un système tournant à supports flexibles variables C. Villa J-J. Sinou F. Thouverez M. Massenzio Laboratoire de Tribologie et Dynamique des Systèmes CNRS-UMR 5513 Equipe

Plus en détail

MCMC et approximations en champ moyen pour les modèles de Markov

MCMC et approximations en champ moyen pour les modèles de Markov MCMC et approximations en champ moyen pour les modèles de Markov Gersende FORT LTCI CNRS - TELECOM ParisTech En collaboration avec Florence FORBES (Projet MISTIS, INRIA Rhône-Alpes). Basé sur l article:

Plus en détail

Les deux points les plus proches

Les deux points les plus proches MPSI Option Informatique Année 2001, Deuxième TP Caml Vcent Simonet (http://cristal.ria.fr/~simonet/) Les eux pots les plus proches Lors e cette séance, nous allons nous téresser au problème suivant :

Plus en détail

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Phase d'initiation de la corrosion vis-à-vis de la - pénétration d'agents

Plus en détail

Etude de l écoulement d un fluide entre deux plans parallèles munis d obstacles

Etude de l écoulement d un fluide entre deux plans parallèles munis d obstacles ème Congrès Français de Mécanique Bordeaux, 6 au 3 août 3 Etude de l écoulement d un fluide entre deux plans parallèles munis d obstacles. BODIF, F. DNNE,.K. BENKL niversité des Sciences et de la Technologie

Plus en détail

La notion de dualité

La notion de dualité La notion de dualité Dual d un PL sous forme standard Un programme linéaire est caractérisé par le tableau simplexe [ ] A b. c Par définition, le problème dual est obtenu en transposant ce tableau. [ A

Plus en détail

Les droites dans un repère

Les droites dans un repère R.Oppé Chapitre Bac Pro Les droites dans un repère Les apprentissages : Comment construire une droite? Comment trouver l équation d une droite? Les outils et leurs modes d emploi : ( à consulter chaque

Plus en détail

Développement de nouveaux convertisseurs d énergie: Etude du moteur Stirling

Développement de nouveaux convertisseurs d énergie: Etude du moteur Stirling Développement de nouveaux convertisseurs d énergie: Etude du moteur Stirling Bert Juliette Ingénieur R&D juliette.bert@danielson-eng.fr 24 janvier 2013 SOMMAIRE Présentation Danielson Engineering de l

Plus en détail

FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL

FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL MECA 3D Travailler avec Méca 3D Effectuer un calcul mécanique Simuler le mouvement d un mécanisme Afficher une courbe de résultats Ajouter un effort (force

Plus en détail

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta)

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta) Laser à fibre pour les télécommunications multiplexées en longueur d onde : Etude de l accordabilité en longueur d onde et de la génération de trains d impulsions multi-longueurs d onde par voie électro-optique

Plus en détail

Estimateur d'erreur de ZHU-ZIENKIEWICZ

Estimateur d'erreur de ZHU-ZIENKIEWICZ Titre : Estimateur d'erreur de ZHU-ZIENKIEWICZ Date : 24/04/2012 Page : 1/12 Estimateur d'erreur de ZHU-ZIENKIEWICZ Résumé : On expose dans ce document la méthode d'estimation de l'erreur de discrétisation

Plus en détail

Introduction aux Support Vector Machines (SVM)

Introduction aux Support Vector Machines (SVM) Introduction aux Support Vector Machines (SVM) Olivier Bousquet Centre de Mathématiques Appliquées Ecole Polytechnique, Palaiseau Orsay, 15 Novembre 2001 But de l exposé 2 Présenter les SVM Encourager

Plus en détail

10 leçon 2. Leçon n 2 : Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU)

10 leçon 2. Leçon n 2 : Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU) 0 leçon 2 Leçon n 2 : Contact entre deu solides Frottement de glissement Eemples (PC ou er CU) Introduction Contact entre deu solides Liaisons de contact 2 Contact ponctuel 2 Frottement de glissement 2

Plus en détail

CALCUL ELMENTS FINIS ET OPTIMISATION DE FORME DANS LES STRUCTURES AEROSPATIALES. Pr. BOUDI El Mostapha Ecole Mohammadia d Ingénieurs Rabat

CALCUL ELMENTS FINIS ET OPTIMISATION DE FORME DANS LES STRUCTURES AEROSPATIALES. Pr. BOUDI El Mostapha Ecole Mohammadia d Ingénieurs Rabat CALCUL ELMENTS FINIS ET OPTIMISATION DE FORME DANS LES STRUCTURES AEROSPATIALES Pr. BOUDI El Mostapha Ecole Mohammadia d Ingénieurs Rabat En quelques mots Objectif : Contrôle des calculs par la Méthode

Plus en détail

Anne-lise HUYET- Jean-Luc PARIS LIMOS équipe Recherche en Systèmes de Production IFMA Mail: huyet@ifma.fr, paris@ifma.fr

Anne-lise HUYET- Jean-Luc PARIS LIMOS équipe Recherche en Systèmes de Production IFMA Mail: huyet@ifma.fr, paris@ifma.fr Extraction de Connaissances pertinentes sur le comportement des systèmes de production: une approche conjointe par Optimisation Évolutionniste via Simulation et Apprentissage Anne-lise HUYET- Jean-Luc

Plus en détail

Approche hybride de reconstruction de facettes planes 3D

Approche hybride de reconstruction de facettes planes 3D Cari 2004 7/10/04 14:50 Page 67 Approche hybride de reconstruction de facettes planes 3D Ezzeddine ZAGROUBA F. S.T, Dept. Informatique. Lab. d Informatique, Parallélisme et Productique. Campus Universitaire.

Plus en détail

Une approche statique quasi-périodique de la capacité portante des groupes de micropieux

Une approche statique quasi-périodique de la capacité portante des groupes de micropieux Une approche statique quasi-périodique de la capacité portante des groupes de micropieux Zied Kammoun 1, Joseph Pastor 2, Hichem Smaoui 3 1 Université de Tunis El Manar, Ecole Nationale d Ingénieurs de

Plus en détail

MODELISATION INTEGREE DES ACTIVITES DE MAINTENANCE ET DE PRODUCTION

MODELISATION INTEGREE DES ACTIVITES DE MAINTENANCE ET DE PRODUCTION 3 e Conférence Francophone de MOdélisation et SIMulation Conception, Analyse et Gestion des Systèmes Industriels MOSIM 01 du 25 au 27 avril 2001 - Troyes (France) MODELISATION INTEGREE DES ACTIVITES DE

Plus en détail

Ekaterina VOLTCHKOVA

Ekaterina VOLTCHKOVA Ekaterina VOLTCHKOVA Nationalité française/russe, 28 ans, mariée Adresse : 19 rue des Bolets, 31650 St Orens de Gameville, France Tél. : +33.5.61.12.85.67 E-mail : ekaterina.voltchkova@univ-tlse1.fr Page

Plus en détail

Objets des recherches. Applications. Objectif de l exposé. Thèmes abordés

Objets des recherches. Applications. Objectif de l exposé. Thèmes abordés Objectif de l eposé Sources acoustiques : matériau, géométrie et non-linéarités. De la conception à la perception Antoine Chaigne Séminaire UME/LAMSID 10 novembre 010 Tentative de synthèse des travau menés

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES P.E. LOISEL, J. SCHAGUENE, O. BERTRAND, C. GUILBAUD ARTELIA EAU ET ENVIRONNEMENT Symposium du CFBR

Plus en détail

Problème combinatoire sur le réseau de transport de gaz. Nicolas Derhy, Aurélie Le Maitre, Nga Thanh CRIGEN Manuel Ruiz, Sylvain Mouret ARTELYS

Problème combinatoire sur le réseau de transport de gaz. Nicolas Derhy, Aurélie Le Maitre, Nga Thanh CRIGEN Manuel Ruiz, Sylvain Mouret ARTELYS Problème combinatoire sur le réseau de transport de gaz Nicolas Derhy, Aurélie Le Maitre, Nga Thanh CRIGEN Manuel Ruiz, Sylvain Mouret ARTELYS Au programme Présentation du problème Un problème d optimisation

Plus en détail

Eco-conception de maisons à énergie positive

Eco-conception de maisons à énergie positive MEXICO Rencontres 2015, Clermont-Ferrand 06 octobre 2015 Eco-conception de maisons à énergie positive Mots-clés : Optimisation multicritère, algorithme génétique, fronts de Pareto Thomas RECHT : thomas.recht@mines-paristech.fr

Plus en détail

Résolution d équations non linéaires

Résolution d équations non linéaires Analyse Numérique Résolution d équations non linéaires Said EL HAJJI et Touria GHEMIRES Université Mohammed V - Agdal. Faculté des Sciences Département de Mathématiques. Laboratoire de Mathématiques, Informatique

Plus en détail

Modélisation et gestion de la thermique globale d un véhicule en vue de réduire sa consommation

Modélisation et gestion de la thermique globale d un véhicule en vue de réduire sa consommation Modélisation et gestion de la thermique globale d un véhicule en vue de réduire sa consommation Jacques MARACHLIAN 2, Riad BENELMIR 1, Cédric ROUAUD 2 1. LEMTA-CNRS UMR 7563 UHP Nancy I 2 Rue Jean Lamour,

Plus en détail