4 - Statistiques sur le nouveau rôle d évaluation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "4 - Statistiques sur le nouveau rôle d évaluation"

Transcription

1 SOIRÉE D INFORMATION 1

2 1 - Présentation du professionnel 2 - Introduction à l évaluation municipale 3 - Résumé des 3 méthodes d évaluation 4 - Statistiques sur le nouveau rôle d évaluation 5 - Exemple de marché 6 - Informations et processus de révision 7 - Conclusion Période de question 2

3 - Monsieur Dominic Dufour, É.A. -Actionnaire de CÉVIMEC-BTF inc. -Membre de l Ordre des évaluateurs agréés du Québec -Plus de 30 ans d expérience en évaluation municipale -Signataire des rôles d évaluation -Monsieur Hugues Dufour, É.A. -Évaluateur agréé depuis Chez CÉVIMEC-BTF inc. depuis Impliqué dans la confection des rôles 3

4 Ce qui régit et encadre le travail de l évaluateur municipal est: - la Loi sur la fiscalité municipale du Québec (LFM) - le Manuel de l évaluation foncière du Québec -L article 46.1 de la Loi sur la fiscalité municipale du Québec exige que l on dresse un nouveau rôle d évaluation à tous les trois ans. L équilibration du rôle constitue l ensemble du processus d établissement des nouvelles valeurs. 4

5 2 SUITE Indépendance de l évaluateur - La Loi sur la fiscalité municipale protège l indépendance de l évaluateur. - Membre d un ordre professionnel, l évaluateur est soumis à un code de déontologie et à des normes de pratique qu il se doit de respecter. - Il exécute son travail sans influence politique. 5

6 RÔLE D ÉVALUATION DÉFINITION Le rôle d évaluation foncière est un résumé de l inventaire des propriétés (immeubles et terrains) situés sur le territoire de la municipalité. Cet inventaire dénombre les propriétés selon les diverses catégories, il fournit des caractéristiques sur ces immeubles et il identifie distinctement chaque propriétaire. Finalement, il donne la valeur réelle des immeubles, celleci reposant sur les calculs et analyses consignés dans les dossiers d évaluation RÔLE TRIENNAL Refait à tous les 3 ans, sauf pour les municipalités de moins de 5000 habitants où l on peut le faire aux 6 ans BUT DU RÔLE D ÉVALUATION Le rôle d évaluation est avant tout un outil de gestion, puisque sa principale utilité consiste à indiquer la valeur réelle aux fins de la taxation municipale et scolaire. Il est également un outil de planification puisqu il contient des données pertinentes sur le parc immobilier de la municipalité La valeur d une propriété au rôle d évaluation est basée sur sa valeur marchande à une date donnée. Cette dernière constitue la date de référence et elle est fixée selon la LFM du Québec, c est-à-dire 1 an et demi avant l entrée en vigueur du rôle d évaluation MÉTHODES D ÉVALUATION Méthode du coût de remplacement déprécié Méthode de comparaison Méthode des revenus 6

7 2 SUITE Valeur réelle (valeur marchande) Article 43 de la Loi sur la fiscalité municipale: La valeur réelle d une unité d évaluation est sa valeur d échange sur un marché libre et ouvert à la concurrence, soit le prix le plus probable qui peut être payé lors d une vente de gré à gré dans certaines conditions. 1. Le vendeur et l acheteur désirent respectivement vendre et acheter l unité d évaluation, mais n y sont pas obligés, et 2. Le vendeur et l acheteur sont raisonnablement informés de l état de l unité d évaluation, de l utilisation qui peut le plus probablement en être faite et des conditions du marché immobilier. 7

8 2 SUITE Gestes à poser par l évaluateur - Examen du rôle d évaluation en vigueur - Analyse de l équité catégorielle - rôle vigueur - Révision des différentes unités de voisinage (divisions à l intérieur du territoire selon le zonage, les accès, les services, etc.) - Évaluation des terrains - Évaluation des bâtiments 8

9 2 SUITE Équilibration du rôle d évaluation -Analyse des transactions -Application des méthodes d évaluation -Conclusions Le but est d éliminer le plus possible les écarts (différences) entre la valeur réelle ou marchande et la valeur inscrite au rôle de chaque immeuble du territoire. 9

10 3.1 LA MÉTHODE DU COÛT DE REMPLACEMENT DÉPRÉCIÉE BRÈVE DÉFINITION : C'EST LE COÛT DE CONSTRUCTION D'UN IMMEUBLE À UNE DATE PRÉCISE ET AVEC LES MATÉRIAUX D'AUJOURD'HUI, MOINS UNE DÉPRÉCIATION DUE À L'ÂGE, À L'USURE, À SON EMPLACEMENT, À SON UTILISATION ET À D'AUTRES FACTEURS POUVANT AFFECTER NÉGATIVEMENT OU POSITIVEMENT LA VALEUR. QUAND L'UTILISE-T-ON? APPLIQUÉE À TOUS LES IMMEUBLES SUR LE TERRITOIRE, ELLE EST PARTICULIÈREMENT SIGNIFICATIVE DANS LES CAS SUIVANTS: LES BÂTIMENTS À USAGE UNIQUE OU LIMITÉ (USINES, ÉCOLES, HÔPITAUX, ETC.); LES BÂTIMENTS RELATIVEMENTS NEUFS; LES BÂTIMENTS POUR LESQUELS LA MÉTHODE DES REVENUS NE PEUT ÊTRE UTILISÉE; LES SECTEURS OÙ LA MÉTHODE DE COMPARAISON NE PEUT S APPLIQUER. 10

11 3.2- LA MÉTHODE PAR COMPARAISON (MODÉLISATION STATISTIQUE) BRÈVE DÉFINITION : C'EST UNE MÉTHODE QUI CONSISTE À DÉTERMINER LA VALEUR RÉELLE D'UNE PROPRIÉTÉ À PARTIR DES PRIX DE VENTES ET DES CARACTÉRISTIQUES DE PROPRIÉTÉS SEMBLABLES, AYANT ÉTÉ VENDUES RÉCEMMENT ET LOCALISÉES DANS LE MÊME SECTEUR QUE LE SUJET OU, DANS UN SECTEUR SIMILAIRE. CETTE MÉTHODE PERMET DE DÉTERMINER LA CONTRIBUTION DE DIFFÉRENTS ÉLÉMENTS D UN BÂTIMENT PAR RAPPORT À SON PRIX DE VENTE ET D ENSUITE APPLIQUER CES RÉSULTATS À L ENSEMBLE DES PROPRIÉTÉS ET D EN CONCLURE À UNE VALEUR. QUAND L'UTILISE-T-ON? ON DOIT L'UTILISER DANS TOUS LES CAS OÙ LE NOMBRE DE VENTES DE PROPRIÉTÉS COMPARABLES À LA PROPRIÉTÉ SUJETTE EST SIGNIFICATIF. 11

12 La méthode de comparaison a été principalement utilisée dans les secteurs suivants: 12

13 13

14 14

15 15

16 3.3- LA MÉTHODE DES REVENUS BRÈVE DÉFINITION : C'EST LA VALEUR QU'UN INVESTISSEUR POTENTIEL SERAIT PRÊT À PAYER POUR DES REVENUS FUTURS GÉNÉRÉS PAR UN IMMEUBLE (RÉSIDENTIEL, COMMERCIAL, INDUSTRIEL OU AUTRES). EN D'AUTRES MOTS, C'EST LA VALEUR, À UNE DATE DONNÉE, DES REVENUS FUTURS GÉNÉRÉS PAR L'IMMEUBLE EN TENANT COMPTE DU RISQUE ET DU TEMPS. QUAND L'UTILISE-T-ON? ON DOIT L'UTILISER DANS LES CAS OÙ LA PROPRIÉTÉ RAPPORTE DES REVENUS OU EST SUSCEPTIBLE D'EN RAPPORTER. PAR EXEMPLE ELLE EST UTILISEE POUR ÉVALUER UN CENTRE COMMERCIAL, UN MULTIPLEX, UN ÉDIFICE À BUREAU, ETC 16

17 - Date d évaluation : 1 er juillet Les ventes analysées sont principalement celles des années et (Ajustées en fonction du temps écoulé entre la vente et la date d évaluation) - Date d entrée en vigueur du rôle: 1 er janvier

18 La méthode du coût a été utilisée pour tous les dossiers sur le territoire. La méthode de comparaison (parité) a été utilisée principalement dans le secteur urbain de La Tuque (nombre de transactions suffisant), soit pour environ dossiers. La méthode du revenu a été utilisée principalement pour les immeubles de 4 logements et plus ainsi que les immeubles commerciaux. 18

19 * Valeurs imposables, rôle triennal 2015 par rapport à

20 Répartion des valeurs par catégories d'immeubles 10 - Résidentiels de 1 logement et plus 11- Chalets, maisons de villégiature 1% 3% 6% 12 - Maisons mobiles, roulottes 0% 2% 13% Autres immeubles résidentiels 0% 16% 59% Industries manufacturières 4 - Transports, Comm, Services publics 5 - Commerces 8 - Production agricole, Extr. Richesses naturelles 9 - Immeubles non exploités ( Terrains vagues ) 20

21 Variation des valeurs par catégorie d'immeuble 62,32% 47,53% 46,47% 30,84% 32,17% 21,26% 9,73% 16,45% -0,93% 21

22 * Valeurs imposables, rôle triennal 2015 par rapport à

23 Répartion des valeurs par catégories d'immeubles 10 - Résidentiels de 1 logement et plus 0% 0% 2% 1% 5% 0% 1% 7% 18% 11- Chalets, maisons de villégiature 12 - Maisons mobiles, roulottes Autres immeubles résidentiels 4 - Transports, Comm, Services publics 5 - Commerces 66% 6 - Services ( Immeubles à Bureaux ) 7 - Culturelle, Récréatice et de loisirs 8 - Production agricole, Extr. Richesses naturelles 9 - Immeubles non exploités ( Terrains vagues ) 23

24 Variation des valeurs par catégorie d'immeuble 32,40% 39,00% 34,90% 17,34% 24,88% 17,14% 22,71% 14,01% -8,44% -45,37% 24

25 * Valeurs imposables, rôle triennal 2015 par rapport à

26 26

27 SECTEUR VARIATION VALEUR MOYENNE A1 URBAIN EX-LA TUQUE 12.98% $ A5 RIVE-OUEST EX-LA TUQUE 30.55% $ B2 URBAIN EX-HAUTE MAURICIE 12.98% $ B3 RURAL NORD EX-HAUTE MAURICIE 18.38% $ B4 RURAL SUD EX-HAUTE MAURICIE 17.51% $ B9 TNO BOSTONNAIS 49.49% $ C5 TNO CHAMPLAIN 41.31% $ L0 LA CROCHE 21.59% $ P0 PARENT 18.12% $ Q4 TNO QUÉBEC 38.05% $ T1 TNO ABITIBI 76.90% $ * Valeurs imposables, rôle triennal 2015 par rapport à

28 28

29 ,17% VILLE DE LA TUQUE REPRÉSENTATION GRAPHIQUE DE LA VARIATION DES VALEURS LA CATÉGORIE D'IMMEUBLES RÉSIDENTIELS 52,72% 27,34% 1 À 3 Logements 4 Logements et + Chalets VALEUR AU RÔLE En millions de dollars

30 Répartion des valeurs par catégories d'immeubles 8 - Production agricole, 9 - Immeubles non 6 - Services ( Immeubles Extr. Richesses naturelles exploités ( Terrains à Bureaux ) 8% vagues ) 1% 2% 5 - Commerces 5% 4 - Transports, Comm, Services publics 4% Industries manufacturières 5% Autres immeubles résidentiels 3% 10 - Résidentiels de 1 logement et plus 50% 15 - Habitations en commun 1% 11- Chalets, maisons de villégiature 21% 12 - Maisons mobiles, roulottes 0% 30

31 Réservoir Blanc TNO Champlain Prix demandé: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ Rue Roy La Tuque Prix demandé: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ 31

32 Rue Laflèche La Tuque Prix demandé: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ Rue des Chênes La Tuque Prix demandé: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ 32

33 Rue Bostonnais (4 logements) La Tuque Prix demandé: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ Rue Maisonneuve La Tuque Vendu octobre 2014: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ 33

34 Lac la Clochette La Tuque Vendu octobre 2014: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ Chemin de l Église La Tuque Vendu octobre 2014: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ 34

35 Rue Louis-Hébert La Tuque Vendu en juin 2014: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ Rivière Pierriche TNO Champlain Vendu en octobre 2014: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ 35

36 Rang Sud-Est La Bostonnais Vendu en octobre 2014: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ Route 155 Nord La Bostonnais Prix demandé: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ 36

37 Rue St-Pierre Lac-Édouard Vendu en décembre 2014: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ Baie-Bouleau Nord Lac-Édouard Prix demandé: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ 37

38 Rue Commerciale Parent Prix demandé: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ 38

39 Premier contact: Service d évaluation de la Ville de La Tuque. Si le Service n est pas en mesure de répondre, le dossier sera référé à CÉVIMEC-BTF. Un évaluateur communiquera avec le contribuable dans les quinze (15) jours ouvrables suivant la réception du dossier. Une vérification du dossier sera effectuée ainsi que l analyse des ventes comparables dans un secteur similaire. Suite à cette analyse, l évaluateur donne sa réponse au contribuable et lui explique le dossier. Cela peut mener au maintien de la valeur à moins qu une correction ÉVIDENTE soit nécessaire. Dans ce cas, l évaluateur peut procéder à une correction d office (jusqu au 30 avril 2015). 39

40 Il est possible de faire une Demande de révision en tout temps. Date limite: 30 avril 2015 Le formulaire est disponible au Service d évaluation de la Ville de La Tuque ou au bureaux municipaux de La Bostonnais ou Lac-Édouard. Le formulaire de demande de révision doit être déposé à ces endroits ou envoyé par courrier recommandé et accompagné de la somme d argent déterminée. 40

41 ÉVALUATION MONTANT Moins de $ 40 $ $ à $ 60 $ $ à $ 75 $ $ à $ 150 $ $ à $ 300 $ $ à $ 500 $ $ et plus $ Note: Cette tarification administrative est non-remboursable. 41

42 1. Date limite pour déposer une Demande de révision administrative: 1 er avril Date limite pour que l évaluateur envoi une réponse à la Demande: 1 er septembre Suite à la réception de la réponse, le contribuable a trente (30) jours pour y répondre (conclusion de l entente) 4. Si le contribuable n est pas satisfait de la réponse de l évaluateur, il doit alors déposer un recours auprès du Tribunal administratif du Québec (TAQ), soit au plus tard soixante (60) jours suivants la réception de la réponse. 42

43 43

44 44

45 45

46 46

47 NOUS SOMMES TOUJOURS DISPONIBLES POUR RÉPONDRE À TOUTES VOS QUESTIONS EN MATIÈRE D ÉVALUATION FONCIÈRE. 47

Monsieur le Maire, Mesdames, messieurs les conseillers Messieurs de la Direction générale. Madame, Monsieur,

Monsieur le Maire, Mesdames, messieurs les conseillers Messieurs de la Direction générale. Madame, Monsieur, Statistiques du dépôt des rôles 2013; compilation au 14 septembre 2012 Monsieur le Maire, Mesdames, messieurs les conseillers Messieurs de la Direction générale Madame, Monsieur, C est avec plaisir que

Plus en détail

RÔLE D ÉVALUATION FONCIÈRE 2016-2017-2018

RÔLE D ÉVALUATION FONCIÈRE 2016-2017-2018 RÔLE D ÉVALUATION FONCIÈRE 2016-2017-2018 INTRODUCTION La Division de l évaluation du Service des finances est responsable de la confection du rôle d évaluation de la ville de Sherbrooke. Le rôle d évaluation

Plus en détail

Dépôt du rôle triennal d évaluation foncière

Dépôt du rôle triennal d évaluation foncière Dépôt du rôle triennal d évaluation foncière Période visée : 2014, 2015 et 2016 Service de l évaluation Direction des finances et des services administratifs Dépôt du rôle triennal d évaluation foncière

Plus en détail

Évaluation municipale et taxes foncières Agglomération de Montréal. Présentation à BOMA QUÉBEC

Évaluation municipale et taxes foncières Agglomération de Montréal. Présentation à BOMA QUÉBEC Évaluation municipale et taxes foncières Agglomération de Montréal Présentation à BOMA QUÉBEC le 30 janvier 2014 par Jean-Guy Bernard, AACI., MRICS et Sylvain Leclair, É.A., AACI., B.B.A Valeur : Tout

Plus en détail

Document à l intention des citoyens. L évaluation foncière de votre propriété

Document à l intention des citoyens. L évaluation foncière de votre propriété Document à l intention des citoyens L évaluation foncière de votre propriété Mai 2014 Ce document a été réalisé par le ministère des Affaires municipales et de l Occupation du territoire (MAMOT). Il est

Plus en détail

AVERTISSEMENT CONCERNANT LA NORME 20 EN MATIÈRE D ÉVALUATION MUNICIPALE

AVERTISSEMENT CONCERNANT LA NORME 20 EN MATIÈRE D ÉVALUATION MUNICIPALE AVERTISSEMENT CONCERNANT LA NORME 20 EN MATIÈRE D ÉVALUATION MUNICIPALE Le 31 janvier 2013, le conseil d administration de l Ordre a adopté la norme 20.1 afin de refléter les travaux du ministère des Affaires

Plus en détail

PROCESSUS DE CONSTESTATION DE SON ÉVALUATION FONCIÈRE

PROCESSUS DE CONSTESTATION DE SON ÉVALUATION FONCIÈRE PROCESSUS DE CONSTESTATION DE SON ÉVALUATION FONCIÈRE PRÉSENTATION DEVANT LA FÉDÉRATION DES PRODUCTEURS FORESTIERS DU QUÉBEC 30 MAI 2013 PAR MARCO FOURNIER, ING.F., É.A., M.SC. LES CONSULTANTS FORESTIERS

Plus en détail

L avis d évaluation foncière Payer sa juste part

L avis d évaluation foncière Payer sa juste part L avis d évaluation foncière Payer sa juste part Pierre Chauvette, avocat Décembre 2013 Québec Trois-Rivières Montréal Affiliations internationales Pannone Law Group Lawyers Associated Worldwide jolicoeurlacasse.com

Plus en détail

Le Manuel d évaluation foncière du Québec Mise à jour 2006. Par Serge Paquin

Le Manuel d évaluation foncière du Québec Mise à jour 2006. Par Serge Paquin Le Manuel d évaluation foncière du Québec Mise à jour 2006 Par Serge Paquin Direction de l évaluation foncière Congrès de l Association des évaluateurs municipaux du Québec 26 mai 2006 Volume 1 Principes

Plus en détail

CONDO INDUSTRIEL A VENDRE 680 CURE-BOIVIN, BOISBRIAND QC.

CONDO INDUSTRIEL A VENDRE 680 CURE-BOIVIN, BOISBRIAND QC. CONDO INDUSTRIEL A VENDRE 680 CURE-BOIVIN, BOISBRIAND QC. Présenté par : James El-Mashtoub Robert Ghetti Courtier Immobilier Courtier Immobilier Division commerciale Division commerciale 514.952.1111 514.944.9147

Plus en détail

BUDGET 2013. Contenu

BUDGET 2013. Contenu Budget 2013 Contenu Pages Budget 2013 Faits saillants 3 Sommaire par activité 4 Revenus 5 Dépenses par fonction 6 Dépenses par objet 7 Nouveau rôle d évaluation 2013-2014-2015 Définition 8 Augmentation

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 201, CHEMIN MONTRÉAL CORNWALL (ONTARIO) PRIX DEMANDÉ : 435 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 201, CHEMIN MONTRÉAL CORNWALL (ONTARIO) PRIX DEMANDÉ : 435 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 201, CHEMIN MONTRÉAL CORNWALL (ONTARIO) PRIX DEMANDÉ : 435 000 $ Caractéristiques Le Mouvement Desjardins désire vous informer de la mise en marché de l immeuble situé au 201

Plus en détail

La TVQ, la TPS et les immeubles d habitation

La TVQ, la TPS et les immeubles d habitation Ministère du Revenu du Québec www.revenu.gouv.qc.ca La TVQ, la TPS et les immeubles d habitation (construction ou rénovation) Cette publication vous est fournie uniquement à titre d information. Les renseignements

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière F Variation de la valeur foncière et des transactions PRIVÉ Rôle d évaluation foncière Variation entre 2007 et 2011 2 Différence avec le prix de vente 3 Transactions 2000-2010 Vente de copropriétés et

Plus en détail

SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL LUNDI 20 OCTOBRE 2014, À 19 H ORDRE DU JOUR

SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL LUNDI 20 OCTOBRE 2014, À 19 H ORDRE DU JOUR Ville de Candiac Services juridiques SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL LUNDI 20 OCTOBRE 2014, À 19 H ORDRE DU JOUR PÉRIODE DE RECUEILLEMENT 1 CONSEIL MUNICIPAL 1.1. Adoption de l ordre du jour 1.2. Adoption

Plus en détail

Le marché immobilier sur l Île-Perrot

Le marché immobilier sur l Île-Perrot Le marché immobilier sur l Île-Perrot Mini-conférence présentée le 22 octobre 2014 à l AGAIP Richard Beaumier, mba, fca, fcpa Courtier immobilier agréé Groupe-Sutton Distinction R.B. Aperçu Un peu d histoire

Plus en détail

Communiqué fiscal. Ce mécanisme était disponible aux particuliers ainsi qu à certaines fiducies et sociétés de personnes.

Communiqué fiscal. Ce mécanisme était disponible aux particuliers ainsi qu à certaines fiducies et sociétés de personnes. Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Pendant la période des impôts des particuliers, plusieurs clients nous ont questionnés sur les conséquences du choix de 1994 à l égard de certains biens

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

Reçus officiels aux fins de l impôt

Reçus officiels aux fins de l impôt Reçus officiels aux fins de l impôt Contenu 9.1 Pourquoi les officiels aux fins de l impôt sont-ils importants pour les organismes de bienfaisance? 9.2 Information sur les officiels de don 9.3 Information

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE SEMI-COMMERCIAL À VENDRE 7961-7969, RUE HOCHELAGA MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 450 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE SEMI-COMMERCIAL À VENDRE 7961-7969, RUE HOCHELAGA MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 450 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE SEMI-COMMERCIAL À VENDRE 7961-7969, RUE HOCHELAGA MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 450 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins d Anjou-Tétreaultville désire vous informer de la mise en marché

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

TAXATION ET DROIT DE MUTATION

TAXATION ET DROIT DE MUTATION TAXATION ET DROIT DE MUTATION RÔLE Rôle d évaluation 2013-2014-2015 Nous fonctionnons avec un rôle triennal et le facteur indiqué sur le compte est celui de la 1 ère année du rôle. 2015 2014 2013 Facteur

Plus en détail

Document à l intention des citoyens. Le rôle d évaluation foncière et son contenu

Document à l intention des citoyens. Le rôle d évaluation foncière et son contenu Document à l intention des citoyens Le rôle d évaluation foncière et son contenu Document mis à jour en octobre 2014 Ce document a été réalisé par le ministère des Affaires municipales et de l Occupation

Plus en détail

(Ordonnance n 109/08) Efficace le 1 septembre, 2008 CODE DE DÉONTOLOGIE VISANT LES TRANSACTIONS D ACHAT DIRECT

(Ordonnance n 109/08) Efficace le 1 septembre, 2008 CODE DE DÉONTOLOGIE VISANT LES TRANSACTIONS D ACHAT DIRECT OBJECTIF CODE DE DÉONTOLOGIE VISANT LES TRANSACTIONS D ACHAT DIRECT Le Code de déontologie («Code») établit les normes minimales que les intermédiaires en gaz naturel doivent respecter lorsqu ils achètent,

Plus en détail

RÈGLEMENT N o 2011-382

RÈGLEMENT N o 2011-382 Canada Province de Québec M.R.C. Lac St-Jean-Est Municipalité de L Ascension de Notre-Seigneur RÈGLEMENT N o 2011-382 Ayant pour objet d adopter le budget de la Municipalité de L Ascension de Notre- Seigneur

Plus en détail

L E T A C T I C I E N

L E T A C T I C I E N L E T A C T I C I E N Groupe Lanoue Taillefer Audet Octobre 2003 Volume 1 - numéro 5 Jean Lanoue, CA Michel Taillefer Jean-Marie Audet, CA Yvan Guindon, CA Céline Cadorette, D. Fisc. COLLABORATRICE : Lyne

Plus en détail

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010 Province de Québec Le Baromètre MLS du marché résidentiel Faits saillants Premier ralentissement des ventes en cinq trimestres Seuls quelques centres urbains sont parvenus à être dynamiques Remontée dans

Plus en détail

Daniel Dion, maire. Bonjour,

Daniel Dion, maire. Bonjour, Jean-Luc Plamondon Bernard Ayotte Lorraine Linteau Guillaume Jobin Réjeanne Julien Fernand Lirette Daniel Dion, maire Bonjour, Je vous présente le document explicatif relatif au budget 2013, le tout conformément

Plus en détail

Tous les membres ont reçu un avis de convocation, conformément à l article 156 du Code municipal du Québec

Tous les membres ont reçu un avis de convocation, conformément à l article 156 du Code municipal du Québec PROCÈS VERBAL de la séance spéciale du 29 janvier 2014, tenue à 20 h à la salle du conseil de l'édifice municipal, sise au 23, rue de la Fabrique, Sainte-Angèle-de-Mérici. Sont présents : Monsieur Alain

Plus en détail

Projet de loi n o 4. Présentation. Présenté par M. Laurent Lessard Ministre des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire

Projet de loi n o 4. Présentation. Présenté par M. Laurent Lessard Ministre des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire DEUXIÈME SESSION TRENTE-NEUVIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 4 Loi permettant aux municipalités d octroyer un crédit de taxes à certains propriétaires d immeubles résidentiels touchés par une hausse

Plus en détail

212, rue Dupont Pont-Rouge (Québec) G3H 1A1. Téléphone : 418 873-4481 Télécopie : 418 873-3494 Courriel : info@ville.pontrouge.qc.

212, rue Dupont Pont-Rouge (Québec) G3H 1A1. Téléphone : 418 873-4481 Télécopie : 418 873-3494 Courriel : info@ville.pontrouge.qc. 212, rue Dupont Pont-Rouge (Québec) G3H 1A1 Téléphone : 418 873-4481 Télécopie : 418 873-3494 Courriel : info@ville.pontrouge.qc.ca B UD GE T 2013 POINTS SAILLANTS DU BUDGET DE 2013 Conformément aux dispositions

Plus en détail

En vue de la préparation à cette rencontre, vous trouverez ci-joint les documents suivants :

En vue de la préparation à cette rencontre, vous trouverez ci-joint les documents suivants : DATE Monsieur OU Madame NOM DE LA PERSONNE-RESSOURCE TITRE DE LA PERSONNE-RESSOURCE ADRESSE DE L ENTREPRISE VILLE (PROVINCE) CODE POSTAL Monsieur OU Madame, (Si la lettre «Confirmation de la rencontre»

Plus en détail

Direction de l évaluation foncière. Dépôt des rôles d évaluation 2014 2015 2016 Agglomération de Montréal

Direction de l évaluation foncière. Dépôt des rôles d évaluation 2014 2015 2016 Agglomération de Montréal Direction de l évaluation foncière Dépôt des rôles d évaluation 2014 2015 2016 Agglomération de Montréal Présentation 1. Compétence en matière d évaluation 2. Contenu et entrée en vigueur des rôles 3.

Plus en détail

Document promotionnel

Document promotionnel Document promotionnel 330 rue Notre-Dame Ouest, Trois-Pistoles Jean-Francois Levesque, Courtier immobilier Courtage immobilier commercial Cell. : 418 730-3442 Site web : www.gothaimmobilier.com Courriel

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 Le présent Rapport annuel de la direction contient les faits saillants financiers, mais non les États financiers

Plus en détail

à vendre Caractéristiques

à vendre Caractéristiques UNITÉ DE COPROPRIÉTÉ DIVISE COMMERCIALE À VENDRE CENTRE COMMERCIAL PLACE DE LA COOPÉRATION 1455, AVENUE DU ROCHER, LOCAL 139 NORMANDIN (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 192 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR L UNION DES PRODUCTEURS AGRICOLES MESURES FISCALES POUR LES À LA COMMISSION D EXAMEN SUR LA FISCALITÉ QUÉBÉCOISE

MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR L UNION DES PRODUCTEURS AGRICOLES MESURES FISCALES POUR LES À LA COMMISSION D EXAMEN SUR LA FISCALITÉ QUÉBÉCOISE MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR L UNION DES PRODUCTEURS AGRICOLES À LA COMMISSION D EXAMEN SUR LA FISCALITÉ QUÉBÉCOISE MESURES FISCALES POUR LES ENTREPRISES AGRICOLES ET FORESTIÈRES LE 10 OCTOBRE 2014 ISBN 978-2-89556-140-8

Plus en détail

00 Table des matières (Page 1) TABLE DES MATIÈRES

00 Table des matières (Page 1) TABLE DES MATIÈRES 00 Table des matières (Page 1) TABLE DES MATIÈRES 1000 GESTION ADMINISTRATIVE 2000 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 3000 GESTION DES RESSOURCES FINANCIÈRES 4000 GESTION DES RESSOURCES MATÉRIELLES ET IMMOBILIÈRES

Plus en détail

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Introduction Un milieu de vie inclusif et sain Rosemont La Petite-Patrie est reconnu comme un milieu de vie complet

Plus en détail

Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l.

Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Bulletin Fiscalité Mars 2009 Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Ontario : Élimination de la taxe de vente provinciale à compter du 1 er juillet 2010 et harmonisation avec la TPS fédérale Ottawa

Plus en détail

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite)

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite) Chapitre 6 Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique 1 Objectifs d apprentissage Faire la distinction entre le stock de capital et de la richesse et le flux de production, de revenu,

Plus en détail

RÈGLEMENT NO 1586 RÈGLEMENT NO 1586 ÉTABLISSANT UN PROGRAMME DE REVITALISATION POUR L ANNÉE 2013

RÈGLEMENT NO 1586 RÈGLEMENT NO 1586 ÉTABLISSANT UN PROGRAMME DE REVITALISATION POUR L ANNÉE 2013 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE LAC-MÉGANTIC RÈGLEMENT NO 1586 RÈGLEMENT NO 1586 ÉTABLISSANT UN PROGRAMME DE REVITALISATION POUR L ANNÉE 2013 ATTENDU QUE le conseil désire favoriser l'établissement

Plus en détail

IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 3810, BOULEVARD SAINTE-ROSE PRIX DEMANDÉ : 725 000 $ Caractéristiques LAVAL (QUÉBEC)

IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 3810, BOULEVARD SAINTE-ROSE PRIX DEMANDÉ : 725 000 $ Caractéristiques LAVAL (QUÉBEC) IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 3810, BOULEVARD SAINTE-ROSE LAVAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 725 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins de l Ouest de Laval désire vous informer de la mise en marché de l

Plus en détail

Présenté par M. Benjamin Tanguay Ministre des affaires municipales et de la gestion du territoire

Présenté par M. Benjamin Tanguay Ministre des affaires municipales et de la gestion du territoire Le Parlement Jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 57 E LÉGISLATURE Projet de loi n 4 Loi sur l étalement urbain Présenté par M. Benjamin Tanguay Ministre des affaires municipales et de la gestion

Plus en détail

Organisme Sherbrooke Code géographique 43027 TAUX GLOBAL DE TAXATION RÉEL EXERCICE TERMINÉ LE 31 DÉCEMBRE 2013 CONCILIATION DES REVENUS DE TAXES NON CONSOLIDÉS Revenus de taxes avant ajouts et déductions

Plus en détail

ÉVALUATION FONCIÈRE DE TERRAINS À DES FINS DE CONSERVATION 12 OCTOBRE 2012

ÉVALUATION FONCIÈRE DE TERRAINS À DES FINS DE CONSERVATION 12 OCTOBRE 2012 ÉVALUATION FONCIÈRE DE TERRAINS À DES FINS DE CONSERVATION 12 OCTOBRE 2012 PRÉSENTATION DE Jack Miller, AACI, Président du Comité d'examen des évaluations Programme des dons écologiques Luc Robillard,

Plus en détail

Prévisions budgétaires 2014

Prévisions budgétaires 2014 Prévisions budgétaires 04 Eercice se terminant le décembre Nom : Saint-Césaire Code géographique : 550 Type d'organisme municipal : Municipalité locale TABLE DES MATIÈRES PAGE ATTESTATION DU TRÉSORIER

Plus en détail

En quoi un AGENT IMMOBILIER peut-il m être utile?

En quoi un AGENT IMMOBILIER peut-il m être utile? En quoi un AGENT IMMOBILIER peut-il m être utile? Pourquoi a-t-on dressé cette liste? Les sondages indiquent que de nombreux propriétaires et acheteurs ne connaissent pas la contribution réelle apportée

Plus en détail

La secrétaire-trésorière Anne-Marie Ménard est présente. ORDRE DU JOUR

La secrétaire-trésorière Anne-Marie Ménard est présente. ORDRE DU JOUR PROVINCE DE QUEBEC CANADA ASSEMBLÉE SPÉCIALE du Conseil municipal dûment convoquée par le maire Roger Nicolet, tenue à l endroit habituel des séances du Conseil, le 12 décembre 2005 à 19h00, à laquelle

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE CACOUNA ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS 2010

MUNICIPALITÉ DE CACOUNA ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS 2010 RÈGLEMENT NO 29-10 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE CACOUNA ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS 2010 Résolution 2010-03-88.2 ATTENDU que la Municipalité de Cacouna

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 975, RUE SAINTE-THÉRÈSE DRUMMONDVILLE (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 399 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 975, RUE SAINTE-THÉRÈSE DRUMMONDVILLE (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 399 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 975, RUE SAINTE-THÉRÈSE DRUMMONDVILLE (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 399 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins de Drummondville désire vous informer de la mise en marché de

Plus en détail

L ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR FACILITER LA PRODUCTION D ENSEMBLES DE LOGEMENTS LOCATIFS À COÛT ABORDABLE

L ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR FACILITER LA PRODUCTION D ENSEMBLES DE LOGEMENTS LOCATIFS À COÛT ABORDABLE L ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR FACILITER LA PRODUCTION D ENSEMBLES DE LOGEMENTS LOCATIFS À COÛT ABORDABLE Ligne de conduite de la SCHL en matière d assurance prêt hypothécaire pour les ensembles de

Plus en détail

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE Janvier 2013 99-36 (13-01) 1 DÉFINITIONS Dans le présent Régime et les formulaires qui

Plus en détail

VERSION DEMO TABLE DES MATIÈRES SEULEMENT

VERSION DEMO TABLE DES MATIÈRES SEULEMENT VERSION DEMO SEULEMENT LES PRINCIPES DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER Auteur : Christian Guay, B.A.A., É.A., M.B.A. WWW.INVESTISSEURIMMOBILIER.COM Publié par : Christian Guay Version 2003 E-Mail : info@investisseurimmobilier.com

Plus en détail

CONSIDÉRANT QU un avis de motion du présent règlement a été donné lors de la séance ordinaire du conseil du 8 décembre 2014;

CONSIDÉRANT QU un avis de motion du présent règlement a été donné lors de la séance ordinaire du conseil du 8 décembre 2014; VILLE DE DONNACONA MRC DE PORTNEUF PROVINCE DE QUÉBEC Règlement numéro V-547 Imposition des taxes et compensations pour l'année 2015 CONSIDÉRANT QU en vertu de la Loi sur les cités et villes et de la Loi

Plus en détail

Projet de terminal méthanier Rabaska POLITIQUE DE COMPENSATION À L ÉGARD DES PROPRIÉTAIRES DE RÉSIDENCES VOISINES DU SITE DU TERMINAL MÉTHANIER

Projet de terminal méthanier Rabaska POLITIQUE DE COMPENSATION À L ÉGARD DES PROPRIÉTAIRES DE RÉSIDENCES VOISINES DU SITE DU TERMINAL MÉTHANIER Projet de terminal méthanier Rabaska POLITIQUE DE COMPENSATION À L ÉGARD DES PROPRIÉTAIRES DE RÉSIDENCES VOISINES DU SITE DU TERMINAL MÉTHANIER Octobre 2006 ZONE VISÉE PAR LA POLITIQUE DE COMPENSATION

Plus en détail

Évaluation (municipale)

Évaluation (municipale) André Riendeau, Courtier immobilier agréé IMMOBILIER RIEN D'AUTRE I.C.I. INC. Agence immobilière 22, rue Mignonne Saint-Jean-sur-Richelieu (QC) J2X 2S4 514-994-9455 / 514-994-9455 ici@immobilier-riendautre.com

Plus en détail

La dépréciation des bâtiments industriels

La dépréciation des bâtiments industriels La dépréciation des bâtiments industriels aux fins d évaluation foncière municipale au Québec Guide méthodologique sur l identification et la quantification de la dépréciation à appliquer aux bâtiments

Plus en détail

InfoMaison No.01 DOCUMENTS À PRODUIRE OU À COMPLÉTER

InfoMaison No.01 DOCUMENTS À PRODUIRE OU À COMPLÉTER InfoMaison No.01 Est un dossier préparé pour Info-Immobilier-Rive-Nord (IIRN) à l intention de toutes les personnes intéressées par l immobilier et l immobilier résidentiel de la Rive-Nord du Grand Montréal

Plus en détail

LA MODERNISATION EN ÉVALUATION FONCIÈRE. Septembre 2011

LA MODERNISATION EN ÉVALUATION FONCIÈRE. Septembre 2011 LA MODERNISATION EN ÉVALUATION FONCIÈRE Septembre 2011 Le système d évaluation foncière au Québec La pratique de l évaluation immobilière au fin d imposition foncière municipale est basée sur un partenariat

Plus en détail

Service des affaires juridiques et de l évaluation foncière. Budget. + Programme triennal. d immobilisations 2011-2013

Service des affaires juridiques et de l évaluation foncière. Budget. + Programme triennal. d immobilisations 2011-2013 Service des affaires juridiques et de l évaluation foncière Budget 2011 + Programme triennal d immobilisations 2011-2013 Budget 2011 et PTI 2011-2013 Affaires juridiques et Évaluation foncière ORGANIGRAMME

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SHAWINIGAN. Règlement SH-508. établissant un programme de revitalisation des bâtiments d habitation.

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SHAWINIGAN. Règlement SH-508. établissant un programme de revitalisation des bâtiments d habitation. PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SHAWINIGAN Règlement SH-508 établissant un programme de revitalisation des bâtiments d habitation Note explicative Tel que le prévoit la Loi sur l aménagement et l urbanisme

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-119

BULLETIN FISCAL 2011-119 BULLETIN FISCAL 2011-119 Mars 2011 RÉSIDENCE PRINCIPALE EXEMPTION POUR GAIN EN CAPITAL Nous allons aborder trois sujets touchant l exemption pour gain en capital relative à une résidence principale. Choix

Plus en détail

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital Vente de la ferme et l exonération des gains en capital RBC Banque Royale Vente de la ferme et l exonération des gains en capital 2 L article suivant a été écrit par Services de gestion de patrimoine RBC.

Plus en détail

Sainte-Agathe-des-Monts

Sainte-Agathe-des-Monts Direction générale des finances municipales 23 octobre 2012 Profil financier 2012 Sainte-Agathe-des-Monts Code géographique : 78032 MRC : Les Laurentides Désignation : Ville CM : S.O. Classe de population

Plus en détail

Avis d appel d offres Vente de chalets Réserve faunique La Vérendrye secteur Outaouais

Avis d appel d offres Vente de chalets Réserve faunique La Vérendrye secteur Outaouais Avis d appel d offres Vente de chalets Réserve faunique La Vérendrye secteur Outaouais La Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) gère et eploite la réserve faunique La Vérendrye secteur

Plus en détail

UN AVOCAT PEUT-IL AGIR À TITRE DE COURTIER IMMOBILIER?

UN AVOCAT PEUT-IL AGIR À TITRE DE COURTIER IMMOBILIER? UN AVOCAT PEUT-IL AGIR À TITRE DE COURTIER IMMOBILIER? Par : Paul Mayer, du cabinet d avocats Fasken Martineau Les décisions récentes des tribunaux ont clairement démontré qu un avocat ne peut légalement

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 93, BOUL. GRÉBER GATINEAU (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 600 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 93, BOUL. GRÉBER GATINEAU (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 600 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 93, BOUL. GRÉBER GATINEAU (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 600 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins de Gatineau désire vous informer de la mise en marché de l immeuble situé

Plus en détail

Réforme du financement des arrondissements. Structure de financement Budget de fonctionnement

Réforme du financement des arrondissements. Structure de financement Budget de fonctionnement Réforme du financement des arrondissements Structure de financement Budget de fonctionnement Plan de présentation Partie I Travaux 2013 et 2014 Comité des élus Mandat et principes RFA 2013 Synthèse de

Plus en détail

1. Ijara Wa Iqtina. Avoir un contrat de financement sans intérêts.

1. Ijara Wa Iqtina. Avoir un contrat de financement sans intérêts. Ijara Canada Ijara Canada est un des principaux consultants en matière des finances islamiques aux États-Unis, et il a commencé à offrir ce service au Canada depuis 2008 en Ontario, et maintenant il est

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL DE L AMORTISSEMENT ET DE LA VALEUR DU STOCK NET DOMICILIAIRE DIVISION DE L INVESTISSEMENT ET DU STOCK DE CAPITAL

MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL DE L AMORTISSEMENT ET DE LA VALEUR DU STOCK NET DOMICILIAIRE DIVISION DE L INVESTISSEMENT ET DU STOCK DE CAPITAL MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL DE L AMORTISSEMENT ET DE LA VALEUR DU STOCK NET DOMICILIAIRE DIVISION DE L INVESTISSEMENT ET DU STOCK DE CAPITAL STATISTIQUE CANADA 15 FÉVRIER 2002 1 MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL

Plus en détail

Les règles de base de fonctionnement d un marché

Les règles de base de fonctionnement d un marché C HAPITRE 1 Les règles de base de fonctionnement d un marché Qu est-ce qu un marché? Un marché est un endroit matérialisé ou non où peuvent se rencontrer des agents économiques qui ont des besoins complémentaires,

Plus en détail

FAITS SAILLANTS SUR LES MESURES GOUVERNEMENTALES POUR COMBATTRE LA CONTREBANDE DU TABAC

FAITS SAILLANTS SUR LES MESURES GOUVERNEMENTALES POUR COMBATTRE LA CONTREBANDE DU TABAC FAITS SAILLANTS SUR LES MESURES GOUVERNEMENTALES POUR COMBATTRE LA CONTREBANDE DU TABAC Préambule Ce document présente un survol des principales mesures introduites par les gouvernements du Québec et de

Plus en détail

Évaluation des terrains contaminés et des milieux humides par Me Luc Villiard

Évaluation des terrains contaminés et des milieux humides par Me Luc Villiard PRÉSENTÉ AU CONGRÈS DE L ASSOCIATION DES ÉVALUATEURS MUNICIPAUX DU QUÉBEC, LE 28 MAI 2011 Évaluation des terrains contaminés et des milieux humides par Me Luc Villiard Terrains contaminés 2 Terrains contaminés

Plus en détail

Municipalité de Saint-Norbert-d Arthabaska MRC d Arthabaska

Municipalité de Saint-Norbert-d Arthabaska MRC d Arthabaska Municipalité de Saint-Norbert-d Arthabaska MRC d Arthabaska Procès-verbal de la séance ordinaire du Conseil municipal tenue le mardi 2 septembre 2014 à 20h00, à la salle du Conseil située au 44, rue Landry,

Plus en détail

Le Groupe Luxorama Ltée

Le Groupe Luxorama Ltée TRANSACTIONS ET RESTRUCTURATION Le Groupe Luxorama Ltée Le 14 novembre 2012 APPEL D OFFRES SOUS SEING PUBLIC Mémo d informations kpmg.ca KPMG inc. Tour KPMG Bureau 1500 600, boul. de Maisonneuve Ouest

Plus en détail

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier»

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier» S informer sur Les SCPI la «pierre papier» Janvier 2014 Autorité des marchés financiers Les SCPI / la «pierre papier» Sommaire Les particularités d un placement en SCPI 03 Les différentes catégories de

Plus en détail

ÉTABLISSANT LE TAUX DE TAXATION ET LES TARIFICATIONS POUR L EXERCICE 2015, AINSI QUE LE TAUX D INTERET ET LES VERSEMENTS

ÉTABLISSANT LE TAUX DE TAXATION ET LES TARIFICATIONS POUR L EXERCICE 2015, AINSI QUE LE TAUX D INTERET ET LES VERSEMENTS PROVINCE DE QUÉBEC M.R.C. DE MÉKINAC Municipalité de la paroisse de LAC-AUX-SABLES RÈGLEMENT 205-523 ÉTABLISSANT LE TAUX DE TAXATION ET LES TARIFICATIONS POUR L EXERCICE 205, AINSI QUE LE TAUX D INTERET

Plus en détail

Présentation des termes et ratios financiers utilisés

Présentation des termes et ratios financiers utilisés [ annexe 3 Présentation des termes et ratios financiers utilisés Nous présentons et commentons brièvement, dans cette annexe, les différents termes et ratios financiers utilisés aux chapitres 5, 6 et 7.

Plus en détail

ANALYSE D'INVESTISSEMENT IMMOBILIER

ANALYSE D'INVESTISSEMENT IMMOBILIER ANALYSE D'INVESTISSEMENT IMMOBILIER 9 NOVEMBRE 2009 PRÉPARÉ PAR : 9, rue Chayer, Mascouche Québec, J7L 3H9 s.gariepy@devimo.ca 514-282-6669 DEVIMO inc. 16plex Montréal, Québec Sommaire 16plex, Montréal

Plus en détail

Le conseiller Jérôme Ostiguy est absent.

Le conseiller Jérôme Ostiguy est absent. Shefford, Québec. Le 3 décembre 2013 PROCÈS-VERBAL de la séance extraordinaire du conseil de la municipalité du Canton de Shefford tenue au siège social de la Municipalité, au 245, chemin Picard, Shefford,

Plus en détail

Comment faire fortune grâce à l immobilier?

Comment faire fortune grâce à l immobilier? Comment faire fortune grâce à l immobilier? Un E-book qui vous explique les différents types d investissements. Saviez-vous qu il existe des techniques qui ne requièrent aucun temps et qui sont très rentables?

Plus en détail

La Loi sur le développement des entreprises québécoises dans le domaine du livre

La Loi sur le développement des entreprises québécoises dans le domaine du livre La Loi sur le développement des entreprises québécoises dans le domaine du livre Présentation au Congrès des milieux documentaires Le 1 er novembre 2012 1 Éléments de la présentation Les objectifs de la

Plus en détail

GRANDES ORIENTATIONS 2014

GRANDES ORIENTATIONS 2014 BUDGET 2014 GRANDES ORIENTATIONS 2014 Climat économique morose et reprise langoureuse Budget de quasi-austérité et non de développement Respecter la capacité de payer des contribuables Maintenir le compte

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 866-2015

RÈGLEMENT NUMÉRO 866-2015 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE HUNTINGDON RÈGLEMENT NUMÉRO 866-2015 RÈGLEMENT ÉTABLISSANT LES TAUX DE TAXATION POUR L EXERCICE FINANCIER 2015 AINSI QUE LE TAUX D INTÉRÊT ET DE PÉNALITÉ ATTENDU QU il y a lieu

Plus en détail

Personnes concernées par la loi Malraux. Le dispositif. Les règles et évolutions. Les conditions. Qu'est-ce qu'un secteur sauvegardé?

Personnes concernées par la loi Malraux. Le dispositif. Les règles et évolutions. Les conditions. Qu'est-ce qu'un secteur sauvegardé? Loi Malraux 2015 Personnes concernées par la loi Malraux Le dispositif Les règles et évolutions Les conditions Qu'est-ce qu'un secteur sauvegardé? Qu'est qu'une ZPPAUP? Exemple en loi Malraux 2015 Personnes

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE LAVIOLETTE MUNICIPALITÉ DE LAC-ÉDOUARD

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE LAVIOLETTE MUNICIPALITÉ DE LAC-ÉDOUARD PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE LAVIOLETTE MUNICIPALITÉ DE LAC-ÉDOUARD RÈGLEMENT NO 138-2013, adoptant les prévisions budgétaires 2014 et décrétant l imposition des différents taux de taxes ou compensations

Plus en détail

Les investissements étrangers dans l immobilier canadien

Les investissements étrangers dans l immobilier canadien Les investissements étrangers dans l immobilier canadien La compréhension des principaux enjeux sous-jacents à l acquisition, à la location, au financement ou à l aménagement d un immeuble au Canada permettra

Plus en détail

Inutilisable pour. une transaction. Spécimen. Elle est située sur un terrain loué appartenant à et décrit comme suit :

Inutilisable pour. une transaction. Spécimen. Elle est située sur un terrain loué appartenant à et décrit comme suit : FORMULAIRE OBLIGATOIRE À COMPTER DU 1 ER JANVIER 2015 PROMESSE D ACHAT MAISON MOBILE SUR TERRAIN LOUÉ Inutilisable pour NOTE Le présent formulaire doit être utilisé à compter du 1 er janvier 2015. 1. IDENTIFICATION

Plus en détail

Fiscalité et émission des reçus pour fins d impôt

Fiscalité et émission des reçus pour fins d impôt Fiscalité et émission des reçus pour fins d impôt AFÉSAQ Audioconférence 18 mars 2013 Mélissa Rioux Conseillère principale Service de fiscalité (514) 878-2691 poste 1839 rioux.melissa@rcgt.com Objectifs

Plus en détail

Règlement # 2007-221 Relatif à la création d'un programme de revitalisation Page 1

Règlement # 2007-221 Relatif à la création d'un programme de revitalisation Page 1 Relatif à la création d'un programme de revitalisation Page 1 EXTRAIT CERTIFIÉ CONFORME du règlement adopté à la séance spéciale du conseil municipal de la Ville de Forestville tenue le 10 avril 2007 à

Plus en détail

Conseil. 1. Maison à usage d'habitation, locaux commerciaux ou terrain non bâti avec engagement de bâtir dans un délai de 7 ans :

Conseil. 1. Maison à usage d'habitation, locaux commerciaux ou terrain non bâti avec engagement de bâtir dans un délai de 7 ans : Conseil I - CONTEXTE BANCAIRE L'Etat Marocain, voulant juguler les mouvements sauvages de capitaux, a institué des règles quant à l'investissement en devises sur le territoire. L'office des changes doit

Plus en détail

Prévisions budgétaires 2011

Prévisions budgétaires 2011 Prévisions budgétaires 0 Eercice se terminant le 1 décembre Nom : Saint-Bernard-de-Michaudville Code géographique : Type d'organisme municipal : Municipalité locale TABLE DES MATIÈRES PAGE RAPPORT DU TRÉSORIER

Plus en détail

Transfert d un bien agricole selon le mode de détention. Exemple utilisé : Monsieur John Deere désire transférer sa ferme à son fils Johnny Deere

Transfert d un bien agricole selon le mode de détention. Exemple utilisé : Monsieur John Deere désire transférer sa ferme à son fils Johnny Deere Transfert d un bien agricole selon le mode de détention Entreprise à propriétaire unique Société en nom collectif (ou société de personnes) Société par actions (ou compagnie) Fiducie Transférer son entreprise

Plus en détail

VILLE DE SAINT-LAZARE MRC DE VAUDREUIL-SOULANGES PROVINCE DE QUÉBEC

VILLE DE SAINT-LAZARE MRC DE VAUDREUIL-SOULANGES PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-LAZARE MRC DE VAUDREUIL-SOULANGES PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 898 DÉCRÉ- TANT LES TAUX DE TAXES, DE COM- PENSATIONS ET CERTAINS TARIFS POUR L EXERCICE FINANCIER DE L ANNÉE 2013 ATTENDU

Plus en détail

Prévisions budgétaires 2012

Prévisions budgétaires 2012 Prévisions budgétaires 01 Eercice se terminant le 1 décembre Nom : Upton Code géographique : 808 Type d'organisme municipal : Municipalité locale TABLE DES MATIÈRES PAGE RAPPORT DU TRÉSORIER OU DU SECRÉTAIRE-TRÉSORIER

Plus en détail

MISE À JOUR DE LA DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU DÉPUTÉ FORMULAIRE III (ENFANT À CHARGE)

MISE À JOUR DE LA DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU DÉPUTÉ FORMULAIRE III (ENFANT À CHARGE) MISE À JOUR DE LA DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU DÉPUTÉ FORMULAIRE III (ENFANT À CHARGE) CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE (chapitre C-23.1, articles 37 et 38)

Plus en détail

Portrait régional de la rénovation au Québec 2010-2013

Portrait régional de la rénovation au Québec 2010-2013 Portrait régional de la rénovation au Québec 2010-2013 Table des matières Faits saillants... 5 1) La rénovation, une composante importante du secteur de l habitation... 8 Graphique 1 : Répartition des

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Panorama de la gestion de patrimoine» 4 ème partie : L investissement immobilier Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Plusieurs niveaux

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez tenir compte des éléments et risques suivants :

Durée d investissement recommandée de 8 ans. Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez tenir compte des éléments et risques suivants : SCPI Rivoli Avenir Patrimoine investir INDIRECTEMENT dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers Durée d investissement recommandée de 8 ans AVERTISSEMENT Lorsque vous

Plus en détail