4 - Statistiques sur le nouveau rôle d évaluation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "4 - Statistiques sur le nouveau rôle d évaluation"

Transcription

1 SOIRÉE D INFORMATION 1

2 1 - Présentation du professionnel 2 - Introduction à l évaluation municipale 3 - Résumé des 3 méthodes d évaluation 4 - Statistiques sur le nouveau rôle d évaluation 5 - Exemple de marché 6 - Informations et processus de révision 7 - Conclusion Période de question 2

3 - Monsieur Dominic Dufour, É.A. -Actionnaire de CÉVIMEC-BTF inc. -Membre de l Ordre des évaluateurs agréés du Québec -Plus de 30 ans d expérience en évaluation municipale -Signataire des rôles d évaluation -Monsieur Hugues Dufour, É.A. -Évaluateur agréé depuis Chez CÉVIMEC-BTF inc. depuis Impliqué dans la confection des rôles 3

4 Ce qui régit et encadre le travail de l évaluateur municipal est: - la Loi sur la fiscalité municipale du Québec (LFM) - le Manuel de l évaluation foncière du Québec -L article 46.1 de la Loi sur la fiscalité municipale du Québec exige que l on dresse un nouveau rôle d évaluation à tous les trois ans. L équilibration du rôle constitue l ensemble du processus d établissement des nouvelles valeurs. 4

5 2 SUITE Indépendance de l évaluateur - La Loi sur la fiscalité municipale protège l indépendance de l évaluateur. - Membre d un ordre professionnel, l évaluateur est soumis à un code de déontologie et à des normes de pratique qu il se doit de respecter. - Il exécute son travail sans influence politique. 5

6 RÔLE D ÉVALUATION DÉFINITION Le rôle d évaluation foncière est un résumé de l inventaire des propriétés (immeubles et terrains) situés sur le territoire de la municipalité. Cet inventaire dénombre les propriétés selon les diverses catégories, il fournit des caractéristiques sur ces immeubles et il identifie distinctement chaque propriétaire. Finalement, il donne la valeur réelle des immeubles, celleci reposant sur les calculs et analyses consignés dans les dossiers d évaluation RÔLE TRIENNAL Refait à tous les 3 ans, sauf pour les municipalités de moins de 5000 habitants où l on peut le faire aux 6 ans BUT DU RÔLE D ÉVALUATION Le rôle d évaluation est avant tout un outil de gestion, puisque sa principale utilité consiste à indiquer la valeur réelle aux fins de la taxation municipale et scolaire. Il est également un outil de planification puisqu il contient des données pertinentes sur le parc immobilier de la municipalité La valeur d une propriété au rôle d évaluation est basée sur sa valeur marchande à une date donnée. Cette dernière constitue la date de référence et elle est fixée selon la LFM du Québec, c est-à-dire 1 an et demi avant l entrée en vigueur du rôle d évaluation MÉTHODES D ÉVALUATION Méthode du coût de remplacement déprécié Méthode de comparaison Méthode des revenus 6

7 2 SUITE Valeur réelle (valeur marchande) Article 43 de la Loi sur la fiscalité municipale: La valeur réelle d une unité d évaluation est sa valeur d échange sur un marché libre et ouvert à la concurrence, soit le prix le plus probable qui peut être payé lors d une vente de gré à gré dans certaines conditions. 1. Le vendeur et l acheteur désirent respectivement vendre et acheter l unité d évaluation, mais n y sont pas obligés, et 2. Le vendeur et l acheteur sont raisonnablement informés de l état de l unité d évaluation, de l utilisation qui peut le plus probablement en être faite et des conditions du marché immobilier. 7

8 2 SUITE Gestes à poser par l évaluateur - Examen du rôle d évaluation en vigueur - Analyse de l équité catégorielle - rôle vigueur - Révision des différentes unités de voisinage (divisions à l intérieur du territoire selon le zonage, les accès, les services, etc.) - Évaluation des terrains - Évaluation des bâtiments 8

9 2 SUITE Équilibration du rôle d évaluation -Analyse des transactions -Application des méthodes d évaluation -Conclusions Le but est d éliminer le plus possible les écarts (différences) entre la valeur réelle ou marchande et la valeur inscrite au rôle de chaque immeuble du territoire. 9

10 3.1 LA MÉTHODE DU COÛT DE REMPLACEMENT DÉPRÉCIÉE BRÈVE DÉFINITION : C'EST LE COÛT DE CONSTRUCTION D'UN IMMEUBLE À UNE DATE PRÉCISE ET AVEC LES MATÉRIAUX D'AUJOURD'HUI, MOINS UNE DÉPRÉCIATION DUE À L'ÂGE, À L'USURE, À SON EMPLACEMENT, À SON UTILISATION ET À D'AUTRES FACTEURS POUVANT AFFECTER NÉGATIVEMENT OU POSITIVEMENT LA VALEUR. QUAND L'UTILISE-T-ON? APPLIQUÉE À TOUS LES IMMEUBLES SUR LE TERRITOIRE, ELLE EST PARTICULIÈREMENT SIGNIFICATIVE DANS LES CAS SUIVANTS: LES BÂTIMENTS À USAGE UNIQUE OU LIMITÉ (USINES, ÉCOLES, HÔPITAUX, ETC.); LES BÂTIMENTS RELATIVEMENTS NEUFS; LES BÂTIMENTS POUR LESQUELS LA MÉTHODE DES REVENUS NE PEUT ÊTRE UTILISÉE; LES SECTEURS OÙ LA MÉTHODE DE COMPARAISON NE PEUT S APPLIQUER. 10

11 3.2- LA MÉTHODE PAR COMPARAISON (MODÉLISATION STATISTIQUE) BRÈVE DÉFINITION : C'EST UNE MÉTHODE QUI CONSISTE À DÉTERMINER LA VALEUR RÉELLE D'UNE PROPRIÉTÉ À PARTIR DES PRIX DE VENTES ET DES CARACTÉRISTIQUES DE PROPRIÉTÉS SEMBLABLES, AYANT ÉTÉ VENDUES RÉCEMMENT ET LOCALISÉES DANS LE MÊME SECTEUR QUE LE SUJET OU, DANS UN SECTEUR SIMILAIRE. CETTE MÉTHODE PERMET DE DÉTERMINER LA CONTRIBUTION DE DIFFÉRENTS ÉLÉMENTS D UN BÂTIMENT PAR RAPPORT À SON PRIX DE VENTE ET D ENSUITE APPLIQUER CES RÉSULTATS À L ENSEMBLE DES PROPRIÉTÉS ET D EN CONCLURE À UNE VALEUR. QUAND L'UTILISE-T-ON? ON DOIT L'UTILISER DANS TOUS LES CAS OÙ LE NOMBRE DE VENTES DE PROPRIÉTÉS COMPARABLES À LA PROPRIÉTÉ SUJETTE EST SIGNIFICATIF. 11

12 La méthode de comparaison a été principalement utilisée dans les secteurs suivants: 12

13 13

14 14

15 15

16 3.3- LA MÉTHODE DES REVENUS BRÈVE DÉFINITION : C'EST LA VALEUR QU'UN INVESTISSEUR POTENTIEL SERAIT PRÊT À PAYER POUR DES REVENUS FUTURS GÉNÉRÉS PAR UN IMMEUBLE (RÉSIDENTIEL, COMMERCIAL, INDUSTRIEL OU AUTRES). EN D'AUTRES MOTS, C'EST LA VALEUR, À UNE DATE DONNÉE, DES REVENUS FUTURS GÉNÉRÉS PAR L'IMMEUBLE EN TENANT COMPTE DU RISQUE ET DU TEMPS. QUAND L'UTILISE-T-ON? ON DOIT L'UTILISER DANS LES CAS OÙ LA PROPRIÉTÉ RAPPORTE DES REVENUS OU EST SUSCEPTIBLE D'EN RAPPORTER. PAR EXEMPLE ELLE EST UTILISEE POUR ÉVALUER UN CENTRE COMMERCIAL, UN MULTIPLEX, UN ÉDIFICE À BUREAU, ETC 16

17 - Date d évaluation : 1 er juillet Les ventes analysées sont principalement celles des années et (Ajustées en fonction du temps écoulé entre la vente et la date d évaluation) - Date d entrée en vigueur du rôle: 1 er janvier

18 La méthode du coût a été utilisée pour tous les dossiers sur le territoire. La méthode de comparaison (parité) a été utilisée principalement dans le secteur urbain de La Tuque (nombre de transactions suffisant), soit pour environ dossiers. La méthode du revenu a été utilisée principalement pour les immeubles de 4 logements et plus ainsi que les immeubles commerciaux. 18

19 * Valeurs imposables, rôle triennal 2015 par rapport à

20 Répartion des valeurs par catégories d'immeubles 10 - Résidentiels de 1 logement et plus 11- Chalets, maisons de villégiature 1% 3% 6% 12 - Maisons mobiles, roulottes 0% 2% 13% Autres immeubles résidentiels 0% 16% 59% Industries manufacturières 4 - Transports, Comm, Services publics 5 - Commerces 8 - Production agricole, Extr. Richesses naturelles 9 - Immeubles non exploités ( Terrains vagues ) 20

21 Variation des valeurs par catégorie d'immeuble 62,32% 47,53% 46,47% 30,84% 32,17% 21,26% 9,73% 16,45% -0,93% 21

22 * Valeurs imposables, rôle triennal 2015 par rapport à

23 Répartion des valeurs par catégories d'immeubles 10 - Résidentiels de 1 logement et plus 0% 0% 2% 1% 5% 0% 1% 7% 18% 11- Chalets, maisons de villégiature 12 - Maisons mobiles, roulottes Autres immeubles résidentiels 4 - Transports, Comm, Services publics 5 - Commerces 66% 6 - Services ( Immeubles à Bureaux ) 7 - Culturelle, Récréatice et de loisirs 8 - Production agricole, Extr. Richesses naturelles 9 - Immeubles non exploités ( Terrains vagues ) 23

24 Variation des valeurs par catégorie d'immeuble 32,40% 39,00% 34,90% 17,34% 24,88% 17,14% 22,71% 14,01% -8,44% -45,37% 24

25 * Valeurs imposables, rôle triennal 2015 par rapport à

26 26

27 SECTEUR VARIATION VALEUR MOYENNE A1 URBAIN EX-LA TUQUE 12.98% $ A5 RIVE-OUEST EX-LA TUQUE 30.55% $ B2 URBAIN EX-HAUTE MAURICIE 12.98% $ B3 RURAL NORD EX-HAUTE MAURICIE 18.38% $ B4 RURAL SUD EX-HAUTE MAURICIE 17.51% $ B9 TNO BOSTONNAIS 49.49% $ C5 TNO CHAMPLAIN 41.31% $ L0 LA CROCHE 21.59% $ P0 PARENT 18.12% $ Q4 TNO QUÉBEC 38.05% $ T1 TNO ABITIBI 76.90% $ * Valeurs imposables, rôle triennal 2015 par rapport à

28 28

29 ,17% VILLE DE LA TUQUE REPRÉSENTATION GRAPHIQUE DE LA VARIATION DES VALEURS LA CATÉGORIE D'IMMEUBLES RÉSIDENTIELS 52,72% 27,34% 1 À 3 Logements 4 Logements et + Chalets VALEUR AU RÔLE En millions de dollars

30 Répartion des valeurs par catégories d'immeubles 8 - Production agricole, 9 - Immeubles non 6 - Services ( Immeubles Extr. Richesses naturelles exploités ( Terrains à Bureaux ) 8% vagues ) 1% 2% 5 - Commerces 5% 4 - Transports, Comm, Services publics 4% Industries manufacturières 5% Autres immeubles résidentiels 3% 10 - Résidentiels de 1 logement et plus 50% 15 - Habitations en commun 1% 11- Chalets, maisons de villégiature 21% 12 - Maisons mobiles, roulottes 0% 30

31 Réservoir Blanc TNO Champlain Prix demandé: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ Rue Roy La Tuque Prix demandé: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ 31

32 Rue Laflèche La Tuque Prix demandé: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ Rue des Chênes La Tuque Prix demandé: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ 32

33 Rue Bostonnais (4 logements) La Tuque Prix demandé: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ Rue Maisonneuve La Tuque Vendu octobre 2014: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ 33

34 Lac la Clochette La Tuque Vendu octobre 2014: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ Chemin de l Église La Tuque Vendu octobre 2014: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ 34

35 Rue Louis-Hébert La Tuque Vendu en juin 2014: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ Rivière Pierriche TNO Champlain Vendu en octobre 2014: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ 35

36 Rang Sud-Est La Bostonnais Vendu en octobre 2014: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ Route 155 Nord La Bostonnais Prix demandé: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ 36

37 Rue St-Pierre Lac-Édouard Vendu en décembre 2014: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ Baie-Bouleau Nord Lac-Édouard Prix demandé: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ 37

38 Rue Commerciale Parent Prix demandé: $ Valeur 2015: $ Valeur 2012: $ 38

39 Premier contact: Service d évaluation de la Ville de La Tuque. Si le Service n est pas en mesure de répondre, le dossier sera référé à CÉVIMEC-BTF. Un évaluateur communiquera avec le contribuable dans les quinze (15) jours ouvrables suivant la réception du dossier. Une vérification du dossier sera effectuée ainsi que l analyse des ventes comparables dans un secteur similaire. Suite à cette analyse, l évaluateur donne sa réponse au contribuable et lui explique le dossier. Cela peut mener au maintien de la valeur à moins qu une correction ÉVIDENTE soit nécessaire. Dans ce cas, l évaluateur peut procéder à une correction d office (jusqu au 30 avril 2015). 39

40 Il est possible de faire une Demande de révision en tout temps. Date limite: 30 avril 2015 Le formulaire est disponible au Service d évaluation de la Ville de La Tuque ou au bureaux municipaux de La Bostonnais ou Lac-Édouard. Le formulaire de demande de révision doit être déposé à ces endroits ou envoyé par courrier recommandé et accompagné de la somme d argent déterminée. 40

41 ÉVALUATION MONTANT Moins de $ 40 $ $ à $ 60 $ $ à $ 75 $ $ à $ 150 $ $ à $ 300 $ $ à $ 500 $ $ et plus $ Note: Cette tarification administrative est non-remboursable. 41

42 1. Date limite pour déposer une Demande de révision administrative: 1 er avril Date limite pour que l évaluateur envoi une réponse à la Demande: 1 er septembre Suite à la réception de la réponse, le contribuable a trente (30) jours pour y répondre (conclusion de l entente) 4. Si le contribuable n est pas satisfait de la réponse de l évaluateur, il doit alors déposer un recours auprès du Tribunal administratif du Québec (TAQ), soit au plus tard soixante (60) jours suivants la réception de la réponse. 42

43 43

44 44

45 45

46 46

47 NOUS SOMMES TOUJOURS DISPONIBLES POUR RÉPONDRE À TOUTES VOS QUESTIONS EN MATIÈRE D ÉVALUATION FONCIÈRE. 47

RÔLE D ÉVALUATION FONCIÈRE 2016-2017-2018

RÔLE D ÉVALUATION FONCIÈRE 2016-2017-2018 RÔLE D ÉVALUATION FONCIÈRE 2016-2017-2018 INTRODUCTION La Division de l évaluation du Service des finances est responsable de la confection du rôle d évaluation de la ville de Sherbrooke. Le rôle d évaluation

Plus en détail

Monsieur le Maire, Mesdames, messieurs les conseillers Messieurs de la Direction générale. Madame, Monsieur,

Monsieur le Maire, Mesdames, messieurs les conseillers Messieurs de la Direction générale. Madame, Monsieur, Statistiques du dépôt des rôles 2013; compilation au 14 septembre 2012 Monsieur le Maire, Mesdames, messieurs les conseillers Messieurs de la Direction générale Madame, Monsieur, C est avec plaisir que

Plus en détail

Direction de l évaluation Dépôt des rôles d évaluation Agglomération de Longueuil Boucherville

Direction de l évaluation Dépôt des rôles d évaluation Agglomération de Longueuil Boucherville Direction de l évaluation Dépôt des rôles d évaluation Agglomération de Longueuil Boucherville 2013-2014 - 2015 Plan de présentation 1. Données générales 2. Statistiques de l agglomération 3. Ville de

Plus en détail

Dépôt du rôle triennal d évaluation foncière

Dépôt du rôle triennal d évaluation foncière Dépôt du rôle triennal d évaluation foncière Période visée : 2014, 2015 et 2016 Service de l évaluation Direction des finances et des services administratifs Dépôt du rôle triennal d évaluation foncière

Plus en détail

Évaluation municipale et taxes foncières Agglomération de Montréal. Présentation à BOMA QUÉBEC

Évaluation municipale et taxes foncières Agglomération de Montréal. Présentation à BOMA QUÉBEC Évaluation municipale et taxes foncières Agglomération de Montréal Présentation à BOMA QUÉBEC le 30 janvier 2014 par Jean-Guy Bernard, AACI., MRICS et Sylvain Leclair, É.A., AACI., B.B.A Valeur : Tout

Plus en détail

BUDGET 2013. Contenu

BUDGET 2013. Contenu Budget 2013 Contenu Pages Budget 2013 Faits saillants 3 Sommaire par activité 4 Revenus 5 Dépenses par fonction 6 Dépenses par objet 7 Nouveau rôle d évaluation 2013-2014-2015 Définition 8 Augmentation

Plus en détail

PROCESSUS DE CONSTESTATION DE SON ÉVALUATION FONCIÈRE

PROCESSUS DE CONSTESTATION DE SON ÉVALUATION FONCIÈRE PROCESSUS DE CONSTESTATION DE SON ÉVALUATION FONCIÈRE PRÉSENTATION DEVANT LA FÉDÉRATION DES PRODUCTEURS FORESTIERS DU QUÉBEC 30 MAI 2013 PAR MARCO FOURNIER, ING.F., É.A., M.SC. LES CONSULTANTS FORESTIERS

Plus en détail

Direction de l évaluation foncière. Dépôt des rôles d évaluation 2014 2015 2016 Agglomération de Montréal

Direction de l évaluation foncière. Dépôt des rôles d évaluation 2014 2015 2016 Agglomération de Montréal Direction de l évaluation foncière Dépôt des rôles d évaluation 2014 2015 2016 Agglomération de Montréal Présentation 1. Compétence en matière d évaluation 2. Contenu et entrée en vigueur des rôles 3.

Plus en détail

L avis d évaluation foncière Payer sa juste part

L avis d évaluation foncière Payer sa juste part L avis d évaluation foncière Payer sa juste part Pierre Chauvette, avocat Décembre 2013 Québec Trois-Rivières Montréal Affiliations internationales Pannone Law Group Lawyers Associated Worldwide jolicoeurlacasse.com

Plus en détail

AVERTISSEMENT CONCERNANT LA NORME 20 EN MATIÈRE D ÉVALUATION MUNICIPALE

AVERTISSEMENT CONCERNANT LA NORME 20 EN MATIÈRE D ÉVALUATION MUNICIPALE AVERTISSEMENT CONCERNANT LA NORME 20 EN MATIÈRE D ÉVALUATION MUNICIPALE Le 31 janvier 2013, le conseil d administration de l Ordre a adopté la norme 20.1 afin de refléter les travaux du ministère des Affaires

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière F Variation de la valeur foncière et des transactions PRIVÉ Rôle d évaluation foncière Variation entre 2007 et 2011 2 Différence avec le prix de vente 3 Transactions 2000-2010 Vente de copropriétés et

Plus en détail

Le Manuel d évaluation foncière du Québec Mise à jour 2006. Par Serge Paquin

Le Manuel d évaluation foncière du Québec Mise à jour 2006. Par Serge Paquin Le Manuel d évaluation foncière du Québec Mise à jour 2006 Par Serge Paquin Direction de l évaluation foncière Congrès de l Association des évaluateurs municipaux du Québec 26 mai 2006 Volume 1 Principes

Plus en détail

RÈGLEMENT N o 2011-382

RÈGLEMENT N o 2011-382 Canada Province de Québec M.R.C. Lac St-Jean-Est Municipalité de L Ascension de Notre-Seigneur RÈGLEMENT N o 2011-382 Ayant pour objet d adopter le budget de la Municipalité de L Ascension de Notre- Seigneur

Plus en détail

RÈGLEMENT 2014-012 RELATIF AUX TAUX ET MODALITÉS DE TAXATION POUR 2015

RÈGLEMENT 2014-012 RELATIF AUX TAUX ET MODALITÉS DE TAXATION POUR 2015 PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE MASKINONGÉ MUNICIPALITÉ DE SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON RÈGLEMENT 2014-012 RELATIF AUX TAUX ET MODALITÉS DE TAXATION POUR 2015 ATTENDU que la municipalité de Saint-Élie-de-Caxton désire

Plus en détail

PRÉSENTATION DU BUDGET 2016. www.ville.farnham.qc.ca

PRÉSENTATION DU BUDGET 2016. www.ville.farnham.qc.ca PRÉSENTATION DU BUDGET 2016 En résumé 2015 2016 Variation % Activités de financement Revenus de fonctionnement 13 062 700 $ 13 447 200 $ 2,94% Dépenses de fonctionnement 11 055 000 $ 11 174 900 $ 1,08%

Plus en détail

(Ordonnance n 109/08) Efficace le 1 septembre, 2008 CODE DE DÉONTOLOGIE VISANT LES TRANSACTIONS D ACHAT DIRECT

(Ordonnance n 109/08) Efficace le 1 septembre, 2008 CODE DE DÉONTOLOGIE VISANT LES TRANSACTIONS D ACHAT DIRECT OBJECTIF CODE DE DÉONTOLOGIE VISANT LES TRANSACTIONS D ACHAT DIRECT Le Code de déontologie («Code») établit les normes minimales que les intermédiaires en gaz naturel doivent respecter lorsqu ils achètent,

Plus en détail

TAXATION ET DROIT DE MUTATION

TAXATION ET DROIT DE MUTATION TAXATION ET DROIT DE MUTATION RÔLE Rôle d évaluation 2013-2014-2015 Nous fonctionnons avec un rôle triennal et le facteur indiqué sur le compte est celui de la 1 ère année du rôle. 2015 2014 2013 Facteur

Plus en détail

VERSION DEMO TABLE DES MATIÈRES SEULEMENT

VERSION DEMO TABLE DES MATIÈRES SEULEMENT VERSION DEMO SEULEMENT LES PRINCIPES DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER Auteur : Christian Guay, B.A.A., É.A., M.B.A. WWW.INVESTISSEURIMMOBILIER.COM Publié par : Christian Guay Version 2003 E-Mail : info@investisseurimmobilier.com

Plus en détail

Demande de citation ou de création de site du patrimoine. Ville de Montréal

Demande de citation ou de création de site du patrimoine. Ville de Montréal Demande de citation ou de création de site du patrimoine Ville de Montréal Le présent formulaire permet de réaliser une demande de citation ou de constitution d un site du patrimoine. Vous trouverez en

Plus en détail

Document à l intention des citoyens. L évaluation foncière de votre propriété

Document à l intention des citoyens. L évaluation foncière de votre propriété Document à l intention des citoyens L évaluation foncière de votre propriété Mai 2014 Ce document a été réalisé par le ministère des Affaires municipales et de l Occupation du territoire (MAMOT). Il est

Plus en détail

Ville de Lachute. Présentation du budget 2013

Ville de Lachute. Présentation du budget 2013 Ville de Lachute Présentation du budget 2013 Plan de la présentation 1. Budget d investissement 2. Budget de fonctionnement 3. Rôle triennal d évaluation 4. Taxation et tarification 5. Simulation d un

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

CONDO COMMERCIAL A VENDRE OU A LOUER. 135-C 25ieme Avenue, St-Eustache Qc. J7P-5N2

CONDO COMMERCIAL A VENDRE OU A LOUER. 135-C 25ieme Avenue, St-Eustache Qc. J7P-5N2 CONDO COMMERCIAL A VENDRE OU A LOUER 135-C 25ieme Avenue, St-Eustache Qc. J7P-5N2 Présenté par : James El-Mashtoub Courtier Immobilier Affilié Division commerciale Robert Ghetti Courtier Immobilier Affilié

Plus en détail

à vendre Caractéristiques

à vendre Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE PAR DEMANDE DE DÉPÔT D OFFRES 745, RUE ROY EST MONTRÉAL (QUÉBEC) DATE LIMITE POUR LE DÉPÔT DES OFFRES : JEUDI, LE 27 MARS 2014 À 15H00 Caractéristiques La Mouvement Desjardins

Plus en détail

SERVICE DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE. Division de l industrie, du commerce et des services POLITIQUE D ALIÉNATION DES IMMEUBLES INDUSTRIELS MUNICIPAUX

SERVICE DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE. Division de l industrie, du commerce et des services POLITIQUE D ALIÉNATION DES IMMEUBLES INDUSTRIELS MUNICIPAUX SERVICE DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Division de l industrie, du commerce et des services POLITIQUE D ALIÉNATION DES IMMEUBLES INDUSTRIELS MUNICIPAUX Décembre 2010 PRÉAMBULE La Politique d aliénation des

Plus en détail

SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL LUNDI 20 OCTOBRE 2014, À 19 H ORDRE DU JOUR

SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL LUNDI 20 OCTOBRE 2014, À 19 H ORDRE DU JOUR Ville de Candiac Services juridiques SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL LUNDI 20 OCTOBRE 2014, À 19 H ORDRE DU JOUR PÉRIODE DE RECUEILLEMENT 1 CONSEIL MUNICIPAL 1.1. Adoption de l ordre du jour 1.2. Adoption

Plus en détail

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens BMO Groupe financier PAGE 1 L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens La faiblesse des prix de l immobilier au sud de la frontière, a amené bon nombre de Canadiens à envisager l acquisition

Plus en détail

Province de Québec Municipalité de St-Côme-Linière Comté de Beauce-Sud

Province de Québec Municipalité de St-Côme-Linière Comté de Beauce-Sud Le 21 décembre 2011 Province de Québec Municipalité de St-Côme-Linière Comté de Beauce-Sud Procès-verbal d une assemblée spéciale du Conseil de la Municipalité de St-Côme-Linière, tenue au lieu ordinaire

Plus en détail

212, rue Dupont Pont-Rouge (Québec) G3H 1A1. Téléphone : 418 873-4481 Télécopie : 418 873-3494 Courriel : info@ville.pontrouge.qc.

212, rue Dupont Pont-Rouge (Québec) G3H 1A1. Téléphone : 418 873-4481 Télécopie : 418 873-3494 Courriel : info@ville.pontrouge.qc. 212, rue Dupont Pont-Rouge (Québec) G3H 1A1 Téléphone : 418 873-4481 Télécopie : 418 873-3494 Courriel : info@ville.pontrouge.qc.ca B UD GE T 2013 POINTS SAILLANTS DU BUDGET DE 2013 Conformément aux dispositions

Plus en détail

Acquisition d une propriété

Acquisition d une propriété Direction de l habitation Acquisition d une propriété AIDE FINANCIÈRE Mars 2015 Vous rêvez d une propriété à Montréal? Grâce à ses nombreux avantages, le programme municipal d aide à l acquisition d une

Plus en détail

Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier. Fonds immobilier

Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier. Fonds immobilier Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier Fonds immobilier de la Canada-Vie (CIGWL) Préparez-vous à faire face à la volatilité des marchés et à la faiblesse des taux d intérêt. Songez à

Plus en détail

Présenté par M. Benjamin Tanguay Ministre des affaires municipales et de la gestion du territoire

Présenté par M. Benjamin Tanguay Ministre des affaires municipales et de la gestion du territoire Le Parlement Jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 57 E LÉGISLATURE Projet de loi n 4 Loi sur l étalement urbain Présenté par M. Benjamin Tanguay Ministre des affaires municipales et de la gestion

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL DE L AMORTISSEMENT ET DE LA VALEUR DU STOCK NET DOMICILIAIRE DIVISION DE L INVESTISSEMENT ET DU STOCK DE CAPITAL

MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL DE L AMORTISSEMENT ET DE LA VALEUR DU STOCK NET DOMICILIAIRE DIVISION DE L INVESTISSEMENT ET DU STOCK DE CAPITAL MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL DE L AMORTISSEMENT ET DE LA VALEUR DU STOCK NET DOMICILIAIRE DIVISION DE L INVESTISSEMENT ET DU STOCK DE CAPITAL STATISTIQUE CANADA 15 FÉVRIER 2002 1 MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL

Plus en détail

CONDO INDUSTRIEL A VENDRE 680 CURE-BOIVIN, BOISBRIAND QC.

CONDO INDUSTRIEL A VENDRE 680 CURE-BOIVIN, BOISBRIAND QC. CONDO INDUSTRIEL A VENDRE 680 CURE-BOIVIN, BOISBRIAND QC. Présenté par : James El-Mashtoub Robert Ghetti Courtier Immobilier Courtier Immobilier Division commerciale Division commerciale 514.952.1111 514.944.9147

Plus en détail

PROGRAMME D'ACCÈS À LA PROPRIÉTÉ RÉSIDENTIELLE, INDUSTRIELLE ET DE FRÉQUENTATION SCOLAIRE. Volet 1 : Achat d'une habitation existante

PROGRAMME D'ACCÈS À LA PROPRIÉTÉ RÉSIDENTIELLE, INDUSTRIELLE ET DE FRÉQUENTATION SCOLAIRE. Volet 1 : Achat d'une habitation existante PROGRAMME D'ACCÈS À LA PROPRIÉTÉ RÉSIDENTIELLE, INDUSTRIELLE ET DE FRÉQUENTATION SCOLAIRE Volet 1 : Achat d'une habitation existante Volet 2 : Construction d'une habitation Volet 3 : Enfants fréquentant

Plus en détail

ATTENDU QU un comité d urbanisme a été constitué, conformément aux articles 146 et 147 de la Loi sur l aménagement et l urbanisme (LRQ, ch. A-19.

ATTENDU QU un comité d urbanisme a été constitué, conformément aux articles 146 et 147 de la Loi sur l aménagement et l urbanisme (LRQ, ch. A-19. PROVINCE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE BOILEAU MRC PAPINEAU RÈGLEMENT NUMÉRO 01-065 RÈGLEMENT SUR LES DÉROGATIONS MINEURES AUX RÈGLEMENTS D URBANISME ATTENDU QUE la Municipalité de Boileau a adopté un règlement

Plus en détail

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Introduction Un milieu de vie inclusif et sain Rosemont La Petite-Patrie est reconnu comme un milieu de vie complet

Plus en détail

Règlement d emprunt numéro 313-10

Règlement d emprunt numéro 313-10 Règlement d emprunt numéro 313-10 Décrétant des travaux définitifs pour traiter les eaux usées du secteur du village, l installation d un réseau d égout dans le secteur ouest et le renouvellement de conduites

Plus en détail

qu il est d intérêt public de favoriser la construction résidentielle dans la Municipalité de Ferme-Neuve;

qu il est d intérêt public de favoriser la construction résidentielle dans la Municipalité de Ferme-Neuve; ATTENDU qu il est d intérêt public de favoriser la construction résidentielle dans la Municipalité de Ferme-Neuve; ATTENDU que la construction résidentielle neuve, sur une partie du territoire de la Municipalité,

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 866-2015

RÈGLEMENT NUMÉRO 866-2015 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE HUNTINGDON RÈGLEMENT NUMÉRO 866-2015 RÈGLEMENT ÉTABLISSANT LES TAUX DE TAXATION POUR L EXERCICE FINANCIER 2015 AINSI QUE LE TAUX D INTÉRÊT ET DE PÉNALITÉ ATTENDU QU il y a lieu

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»?

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»? Que veut dire «étalement»? FOIRE AUX QUESTIONS Lorsque l augmentation de la valeur foncière de la propriété depuis la dernière mise à jour du rôle peut être répartie sur plus d une année, on dit qu elle

Plus en détail

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Région métropolitaine de Trois-Rivières. 1 er trimestre 2012

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Région métropolitaine de Trois-Rivières. 1 er trimestre 2012 Région métropolitaine de Trois-Rivières Le Baromètre MLS du marché résidentiel Faits saillants Quatrième hausse trimestrielle consécutive des ventes résidentielles Taux d intérêt et marché de l emploi

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 975, RUE SAINTE-THÉRÈSE DRUMMONDVILLE (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 399 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 975, RUE SAINTE-THÉRÈSE DRUMMONDVILLE (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 399 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 975, RUE SAINTE-THÉRÈSE DRUMMONDVILLE (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 399 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins de Drummondville désire vous informer de la mise en marché de

Plus en détail

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE Le processus administratif de suivi et de traitement d une demande

Plus en détail

Le nouveau rôle d évaluation 2007-2009

Le nouveau rôle d évaluation 2007-2009 Le nouveau rôle d évaluation 2007-2009 LE NOUVEAU RÔLE D ÉVALUATION 2007-2009 1 Le dépôt d un rôle d évaluation suscite toujours beaucoup d intérêt. Pour un propriétaire, il lui indique la valeur de son

Plus en détail

à vendre 2525, RUE BAILLARGEON TROIS RIVIÈRES (QUÉBEC) IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE

à vendre 2525, RUE BAILLARGEON TROIS RIVIÈRES (QUÉBEC) IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 2525, RUE BAILLARGEON TROIS RIVIÈRES (QUÉBEC) Prix demandé : 450 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins des Trois Rivières a le plaisir d offrir sur le marché l immeuble

Plus en détail

SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU BUDGET 2014 TENUE LE 16 DÉCEMBRE 2013

SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU BUDGET 2014 TENUE LE 16 DÉCEMBRE 2013 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-SAUVEUR SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU BUDGET 2014 TENUE LE 16 DÉCEMBRE 2013 A une séance extraordinaire tenue le 16 décembre 2013 à 20 h 30 à l Hôtel de Ville situé au 1, Place

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 1841, RUE DUBLIN INVERNESS (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 49 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 1841, RUE DUBLIN INVERNESS (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 49 000 $ Caractéristiques à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 1841, RUE DUBLIN INVERNESS (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 49 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins du Sud de Lotbinière désire vous informer de la mise en marché de

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE SEMI-COMMERCIAL À VENDRE 7961-7969, RUE HOCHELAGA MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 450 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE SEMI-COMMERCIAL À VENDRE 7961-7969, RUE HOCHELAGA MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 450 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE SEMI-COMMERCIAL À VENDRE 7961-7969, RUE HOCHELAGA MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 450 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins d Anjou-Tétreaultville désire vous informer de la mise en marché

Plus en détail

Primes à l acquisition

Primes à l acquisition Primes à l acquisition INFORMATIONS GÉNÉRALES Statistiques voisines Périodicité Ponctualité Propriété La prime à l acquisition est une aide financière, d'un montant forfaitaire de 745 EUR, qui peut être

Plus en détail

MISE À JOUR DE LA DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU DÉPUTÉ FORMULAIRE III (ENFANT À CHARGE)

MISE À JOUR DE LA DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU DÉPUTÉ FORMULAIRE III (ENFANT À CHARGE) MISE À JOUR DE LA DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU DÉPUTÉ FORMULAIRE III (ENFANT À CHARGE) CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE (chapitre C-23.1, articles 37 et 38)

Plus en détail

Règlements de la Corporation Municipale de Saint-Dominique. Province de Québec MRC des Maskoutains Municipalité de Saint-Dominique

Règlements de la Corporation Municipale de Saint-Dominique. Province de Québec MRC des Maskoutains Municipalité de Saint-Dominique Province de Québec MRC des Maskoutains Municipalité RÈGLEMENT NUMÉRO 15-286 DÉCRÉTANT LES TAUX DE TAXES ET LES TARIFS POUR L'EXERCICE FINANCIER 2015 ARTICLE 1. TAXES FONCIÈRES Pour subvenir aux dépenses

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

DEMANDE DE RÉVISION DU RÔLE D ÉVALUATION FONCIÈRE

DEMANDE DE RÉVISION DU RÔLE D ÉVALUATION FONCIÈRE Gouvernement du Québec CODE GÉOGRAPHIQUE Ministère des Affaires municipales et de la Métropole DEMANDE DE RÉVISION DU RÔLE D ÉVALUATION FONCIÈRE RÔLE MUNICIPALITÉ : VISÉ : (Ville, village, paroisse, etc.,

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

Assurance gratuite contre la perte de revenus

Assurance gratuite contre la perte de revenus Assurance gratuite contre la perte de revenus INFORMATIONS GÉNÉRALES Statistiques voisines Périodicité Ponctualité Propriété L assurance gratuite contre la perte de revenus est une assurance souscrite,

Plus en détail

Tous membres du conseil et formant quorum.

Tous membres du conseil et formant quorum. PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-BASILE MRC DE PORTNEUF RÈGLEMENT NUMÉRO 11-2014 Pour déterminer les taux de taxes, tarifs et compensations pour l exercice financier 2015. Séance extraordinaire du conseil

Plus en détail

MUNICIPALITÉ ASCOT CORNER M.R.C. DU HAUT ST-FRANÇOIS RÈGLEMENT NO 499 - DÉCRÉTANT L'IMPOSITION DES TAXES, PERMIS ET TARIFICATION POUR L'ANNÉE 2007:

MUNICIPALITÉ ASCOT CORNER M.R.C. DU HAUT ST-FRANÇOIS RÈGLEMENT NO 499 - DÉCRÉTANT L'IMPOSITION DES TAXES, PERMIS ET TARIFICATION POUR L'ANNÉE 2007: RÈGLEMENT NO 499 - DÉCRÉTANT L'IMPOSITION DES TAXES, PERMIS ET TARIFICATION POUR L'ANNÉE 2007: ATTENDU QU en vertu de l'article 954 du Code municipal du Québec, le conseil doit adopter le budget de l'année

Plus en détail

VOUS AVEZ L ART DE VIVRE, NOUS AVONS L ART D ACCOMPAGNER.

VOUS AVEZ L ART DE VIVRE, NOUS AVONS L ART D ACCOMPAGNER. VOUS AVEZ L ART DE VIVRE, NOUS AVONS L ART D ACCOMPAGNER. OBJECTIF DE NOTRE RENCONTRE Je sais à quel point l achat d une propriété est un projet important. Je sais également combien il est capital que

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 170-2004

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 170-2004 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 170-2004 RÈGLEMENT CONCERNANT L'IMPOSITION DE LA TAXE FONCIÈRE, DES TAXES FONCIÈRES SPÉCIALES ET DES COMPENSATIONS SUR CERTAINS IMMEUBLES ET FIXANT LE TAUX

Plus en détail

PRÉSENCES Le Maire, Monsieur Pierre Lapointe. ABSENCES Les Conseillers (ères) : Monsieur Raymond Auclair

PRÉSENCES Le Maire, Monsieur Pierre Lapointe. ABSENCES Les Conseillers (ères) : Monsieur Raymond Auclair - 465 - PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DES LAURENTIDES MUNICIPALITÉ DU VILLAGE DE VAL-DAVID PROCÈS-VERBAL d une séance spéciale du Conseil municipal, tenue le 18 décembre 2007 à la

Plus en détail

Évaluation du retard de développement. Lignes directrices

Évaluation du retard de développement. Lignes directrices Évaluation du retard de développement Lignes directrices Aucun instrument de mesure n est légalement réservé à un professionnel ou à un autre. Par contre, dans ce domaine, des règles de compétence s appliquent,

Plus en détail

LA MODERNISATION EN ÉVALUATION FONCIÈRE. Septembre 2011

LA MODERNISATION EN ÉVALUATION FONCIÈRE. Septembre 2011 LA MODERNISATION EN ÉVALUATION FONCIÈRE Septembre 2011 Le système d évaluation foncière au Québec La pratique de l évaluation immobilière au fin d imposition foncière municipale est basée sur un partenariat

Plus en détail

Offre d achat immeuble à revenus*

Offre d achat immeuble à revenus* Offre d achat immeuble à revenus* (usage résidentiel seulement) 1. IDENTIFICATION DES PARTIES ACHETEUR 1 : ACHETEUR 2 : VENDEUR 1 : Ci-après l «Acheteur» VENDEUR 2 : 2. OBJET DU CONTRAT Ci-après le «Vendeur»

Plus en détail

Canada PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DES LAURENTIDES MUNICIPALITÉ DU VILLAGE DE VAL-DAVID

Canada PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DES LAURENTIDES MUNICIPALITÉ DU VILLAGE DE VAL-DAVID Canada PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DES LAURENTIDES MUNICIPALITÉ DU VILLAGE DE VAL-DAVID 20 décembre 2005 PRÉSENCES Le Maire, Monsieur Pierre Lapointe Les Conseillers: Monsieur Lucien

Plus en détail

RÈGLEMENT 2014-019 BUDGET 2015

RÈGLEMENT 2014-019 BUDGET 2015 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE PAPINEAUVILLE COMTÉ DE PAPINEAU RÈGLEMENT 2014-019 BUDGET 2015 Concernant l'imposition des taxes foncières, taxes spéciales, compensations pour la cueillette des ordures

Plus en détail

RAPPORT DE VÉRIFICATION FINALE D ATTESTATION DE QUALITÉ

RAPPORT DE VÉRIFICATION FINALE D ATTESTATION DE QUALITÉ AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET COMMERCE INTERNATIONAL BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL VÉRIFICATION DES SERVICES FINANCIERS DÉPENSES PAYÉES D AVANCE RAPPORT DE VÉRIFICATION FINALE D ATTESTATION DE QUALITÉ Octobre

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE ST-BRUNO-DE-KAMOURASKA MRC KAMOURASKA SESSION EXTRAORDINAIRE DU 23 DÉCEMBRE 2009

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE ST-BRUNO-DE-KAMOURASKA MRC KAMOURASKA SESSION EXTRAORDINAIRE DU 23 DÉCEMBRE 2009 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE ST-BRUNO-DE-KAMOURASKA MRC KAMOURASKA SESSION EXTRAORDINAIRE DU 23 DÉCEMBRE 2009 À une session spéciale du conseil municipal tenue le 23 décembre 2009 et à laquelle est

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 8655, RUE DE GROSBOIS MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX RÉVISÉ : 975 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 8655, RUE DE GROSBOIS MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX RÉVISÉ : 975 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE Caractéristiques 8655, RUE DE GROSBOIS MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX RÉVISÉ : 975 000 $ Le Mouvement Desjardins désire vous informer de la mise en marché de l immeuble situé au 8655,

Plus en détail

Est également présente Suzy Côté, directrice générale et secrétaire-trésorière.

Est également présente Suzy Côté, directrice générale et secrétaire-trésorière. No. de résolution ou annotation Procès verbal du 2 juillet 2013 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LYSTER Procès verbal de la séance ordinaire du conseil de la Municipalité de Lyster tenue à l Hôtel de

Plus en détail

Dans le présent règlement, à moins que le contexte n indique un sens différent, les mots et expressions suivants signifient :

Dans le présent règlement, à moins que le contexte n indique un sens différent, les mots et expressions suivants signifient : RÈGLEMENT NUMÉRO 1156-12 Règlement concernant l imposition des taux de taxation, compensations et tarifs pour l exercice financier 2013 ATTENDU que le Conseil de la Ville de Marieville a adopté, le 11

Plus en détail

BULLETIN DE FISCALITÉ

BULLETIN DE FISCALITÉ BULLETIN DE FISCALITÉ MAI 2010 CRÉDIT D IMPÔT À L INVESTISSEMENT REMBOURSABLE DU QUÉBEC POUR LES BIENS DE FABRICATION ET DE TRANSFORMATION PRÊTS ET AVANCES AUX ACTIONNAIRES DÉMOLITION D UN BÂTIMENT SAVIEZ-VOUS

Plus en détail

BROCHURE D INFORMATION CONSTRUCTION, RÉNOVATIONS, RÉPARATION ET AMÉNAGEMENTS PAYSAGERS À SENNEVILLE

BROCHURE D INFORMATION CONSTRUCTION, RÉNOVATIONS, RÉPARATION ET AMÉNAGEMENTS PAYSAGERS À SENNEVILLE VILLAGE DE SENNEVILLE BROCHURE D INFORMATION CONSTRUCTION, RÉNOVATIONS, RÉPARATION ET AMÉNAGEMENTS PAYSAGERS À SENNEVILLE Jacques Perreault, inspecteur JANVIER 2013 BROCHURE D INFORMATION BROCHURE D INFORMATION

Plus en détail

Le marché immobilier sur l Île-Perrot

Le marché immobilier sur l Île-Perrot Le marché immobilier sur l Île-Perrot Mini-conférence présentée le 22 octobre 2014 à l AGAIP Richard Beaumier, mba, fca, fcpa Courtier immobilier agréé Groupe-Sutton Distinction R.B. Aperçu Un peu d histoire

Plus en détail

Charte pour la production de logements sociaux dans les opérations de la promotion privée.

Charte pour la production de logements sociaux dans les opérations de la promotion privée. Charte pour la production de logements sociaux dans les opérations de la promotion privée. Mise en œuvre des secteurs de diversité sociale Inscrits au PLU Entre : La Communauté Urbaine de Bordeaux, représentée

Plus en détail

Le conseiller Jérôme Ostiguy est absent.

Le conseiller Jérôme Ostiguy est absent. Shefford, Québec. Le 3 décembre 2013 PROCÈS-VERBAL de la séance extraordinaire du conseil de la municipalité du Canton de Shefford tenue au siège social de la Municipalité, au 245, chemin Picard, Shefford,

Plus en détail

CONSIDÉRANT QUE la Ville désire attirer sur son territoire de nouvelles familles et favoriser la construction de nouvelles habitations;

CONSIDÉRANT QUE la Ville désire attirer sur son territoire de nouvelles familles et favoriser la construction de nouvelles habitations; RÈGLEMENT NUMÉRO 252 INTITULÉ «RÈGLEMENT ÉTABLISSANT UN PROGRAMME DE REVITALISATION FAVORISANT LA CONSTRUCTION DE NOUVELLES HABITATIONS DANS CERTAINS SECTEURS DE LA VILLE» CONSIDÉRANT QUE la Ville désire

Plus en détail

Adopté par le conseil municipal le dix-neuf décembre deux mille treize et modifié par le règlement suivant:

Adopté par le conseil municipal le dix-neuf décembre deux mille treize et modifié par le règlement suivant: PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 804-2013 CONCERNANT L'IMPOSITION DE LA TAXE FONCIÈRE, DES TAXES FONCIÈRES SPÉCIALES ET DES COMPENSATIONS SUR CERTAINS IMMEUBLES ET FIXANT LE TAUX DES DIFFÉRENTES

Plus en détail

Référentiel de compétences en courtage immobilier commercial Compétences professionnelles évaluées par l OACIQ

Référentiel de compétences en courtage immobilier commercial Compétences professionnelles évaluées par l OACIQ Compétences professionnelles évaluées par l OACIQ Organisme d autoréglementation du courtage immobilier du Québec, septembre 2010 Tous droits réservés. Le référentiel de compétences est un guide qui permet

Plus en détail

pas d exception pour le secteur de la construction!

pas d exception pour le secteur de la construction! Loi sur l équité salariale : pas d exception pour le secteur de la construction! Souvent, les dirigeants d entreprises du secteur de la construction vont dire : «Nous sommes régis par la Commission de

Plus en détail

RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION DES FAÇADES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS

RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION DES FAÇADES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS MUNICIPALITÉ DE DOLBEAU-MISTASSINI RÈGLEMENT NUMÉRO 1576-14 RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION DES FAÇADES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS

Plus en détail

Format des documents Document Papier Électronique Formulaire de déclaration 8 x 11, 8 x 14

Format des documents Document Papier Électronique Formulaire de déclaration 8 x 11, 8 x 14 Commission de protection du territoire agricole du Québec DOCUMENTS REQUIS DÉCLARATION Article 32 Permis de construction Une personne qui requiert l émission d un permis de construction sur un lot situé

Plus en détail

LE CONSEIL DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINTE-CLOTILDE-DE-HORTON DÉCRÈTE CE QUI SUIT

LE CONSEIL DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINTE-CLOTILDE-DE-HORTON DÉCRÈTE CE QUI SUIT Règlement numéro 98 Décrétant des travaux de réfection des conduites d aqueduc, d égout domestique et de réfection complète de la chaussée et des trottoirs sur plusieurs rues de la municipalité et autorisant

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE LAVIOLETTE MUNICIPALITÉ DE LAC-ÉDOUARD

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE LAVIOLETTE MUNICIPALITÉ DE LAC-ÉDOUARD PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE LAVIOLETTE MUNICIPALITÉ DE LAC-ÉDOUARD RÈGLEMENT NO 138-2013, adoptant les prévisions budgétaires 2014 et décrétant l imposition des différents taux de taxes ou compensations

Plus en détail

Fonderie d aluminium et modelerie ltée.

Fonderie d aluminium et modelerie ltée. TRANSACTIONS ET RESTRUCTURATION Fonderie d aluminium et modelerie ltée. Le 7 avril 2014 APPEL D OFFRES SOUS SEING PRIVÉ Mémo d informations kpmg.ca KPMG inc. Tour KPMG Bureau 1500 600, boul. de Maisonneuve

Plus en détail

Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5))

Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5)) Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5)) Introduction Bien des propriétaires d entreprises se demandent,

Plus en détail

Ville de Trois-Rivières

Ville de Trois-Rivières Ville de Trois-Rivières Compilation administrative en vigueur depuis le 21 mai 2014 Règlement établissant un programme de revitalisation de certains secteurs (2007, chapitre 162) CHAPITRE I DÉFINITIONS

Plus en détail

Chapitre 4. Recouvrement des créances fiscales. Entité vérifiée : Revenu Québec (Centre de perception fiscale)

Chapitre 4. Recouvrement des créances fiscales. Entité vérifiée : Revenu Québec (Centre de perception fiscale) Chapitre 4 Recouvrement des créances fiscales Entité vérifiée : Revenu Québec (Centre de perception fiscale) Mise en contexte Créances fiscales : 7,6 G$ au 31 mars 2011 Somme avant ajustements pour tenir

Plus en détail

Habiter. Devenir propriétaire d un logement neuf à un prix avantageux

Habiter. Devenir propriétaire d un logement neuf à un prix avantageux Habiter Bruxelles Devenir propriétaire d un logement neuf à un prix avantageux DE L INSCRIPTION À L ACQUISITION D UN LOGEMENT SDRB. QUI PEUT ACHETER UN LOGEMENT SDRB? QUELLES SONT LES OBLIGATIONS LIÉES

Plus en détail

LA RÉFORME DE L ÉVALUATION DES VALEURS LOCATIVES DES LOCAUX COMMERCIAUX

LA RÉFORME DE L ÉVALUATION DES VALEURS LOCATIVES DES LOCAUX COMMERCIAUX LA RÉFORME DE L ÉVALUATION DES VALEURS LOCATIVES DES LOCAUX COMMERCIAUX Au cours du mois de juillet 2010, les services de la direction de la législation fiscale (DLF) et de la direction générale des finances

Plus en détail

Tous membres du conseil et formant quorum. Attendu qu'un avis de motion du présent règlement a été donné le 12 mars 2012;

Tous membres du conseil et formant quorum. Attendu qu'un avis de motion du présent règlement a été donné le 12 mars 2012; PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-BASILE MRC DE PORTNEUF RÈGLEMENT NUMÉRO 11-2012 Règlement portant sur les dérogations mineures au règlement de zonage et lotissement. Séance ordinaire du conseil municipal

Plus en détail

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille.

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille. Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE L immobilier de commerce français en portefeuille. AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après,

Plus en détail

CONSIDÉRANT QU un avis de motion du présent règlement a été donné lors de la séance ordinaire du conseil du 8 décembre 2014;

CONSIDÉRANT QU un avis de motion du présent règlement a été donné lors de la séance ordinaire du conseil du 8 décembre 2014; VILLE DE DONNACONA MRC DE PORTNEUF PROVINCE DE QUÉBEC Règlement numéro V-547 Imposition des taxes et compensations pour l'année 2015 CONSIDÉRANT QU en vertu de la Loi sur les cités et villes et de la Loi

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-CYRILLE-DE-WENDOVER

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-CYRILLE-DE-WENDOVER PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-CYRILLE-DE-WENDOVER RÈGLEMENT # 368 concernant la vidange des fosses septiques des résidences isolées du territoire de la municipalité 74.03.09 Règlement portant

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DU COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG

CODIFICATION ADMINISTRATIVE MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DU COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG CODIFICATION ADMINISTRATIVE MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DU COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG MUNICIPALITÉ LOCALE DU CANTON D ORFORD RÈGLEMENT NUMÉRO 792 CONCERNANT L IMPOSITION D UN PERMIS DE SÉJOUR POUR LES ROULOTTES

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE OBJECTIFS La présente politique constitue une politique de gestion contractuelle instaurant des mesures conformes à celles exigées en vertu de l article 938.1.2 du Code

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL. Sont présents :

PROCÈS-VERBAL. Sont présents : De la séance ordinaire du comité exécutif de la Communauté métropolitaine de Québec, tenue par conférence téléphonique, à Québec, le 23 août 2012 à 10 h. Sont présents : Mme Danielle Roy Marinelli, mairesse

Plus en détail

Rapport des statistiques 2004 Permis de construction et de rénovation TABLE DES MATIÈRES. Présentation... 1

Rapport des statistiques 2004 Permis de construction et de rénovation TABLE DES MATIÈRES. Présentation... 1 Préparé par : Samuel Gemme Inspecteur des bâtiments Le 11 janvier 2005 2005 Permis de construction et de rénovation i TABLE DES MATIÈRES Présentation... 1 Analyse des permis pour les constructions neuves...

Plus en détail

En vue de la préparation à cette rencontre, vous trouverez ci-joint les documents suivants :

En vue de la préparation à cette rencontre, vous trouverez ci-joint les documents suivants : DATE Monsieur OU Madame NOM DE LA PERSONNE-RESSOURCE TITRE DE LA PERSONNE-RESSOURCE ADRESSE DE L ENTREPRISE VILLE (PROVINCE) CODE POSTAL Monsieur OU Madame, (Si la lettre «Confirmation de la rencontre»

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS FIN1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : INFORMATION FINANCIÈRE PERSONNELLE Débutant Aucun L élève explore les concepts qui touchent aux finances des particuliers, y compris le code

Plus en détail