Programme de formation infirmier (1/8)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme de formation infirmier (1/8)"

Transcription

1 Programme de formation infirmier (1/8) Semaine 1 Objectifs : acquisition des bases du diabète => physiopathologie et traitement Lundi Mardi Ø Accueil par délégant/délégués Ø Présentation de l équipe des formateurs et du programme de la semaine Ø Philosophie de la prise en charge Ø Présentation des modalités de prise en charge : protocole de coopération interprofessionnelle Ø Les complications Ø Les traitements du diabète des délégants et des délégués, un infirmier sénior (1h) des délégués (2h) (3h) Ø Définition et classification du diabète Ø Signes du diabète Ø La régulation du glucose dans le sang Ø Rôle de l insuline Ø Source du glucose dans le sang Ø Parcours physiologique du glucose Ø Physiologie du DT1 Ø Physiologie du DT2 Ø Réunion de service Ø Signe, prévention, traitement de l hypoglycémie et de l hyperglycémie des délégants des délégants Mercredi Ø Définition de l insulinothérapie fonctionnelle Ø Comment calculer l insulinosensibilité? Ø Comment calculer la compensation? Ø Comment et calculer le resucrage? Ø Comment valider les unités portions? Ø Comment valider la compensation? Ø Comment valider le resucrage? (2h) Ø Pourquoi et comment fixer des objectifs glycémiques avec son patient (1h) 3 (2h) Un délégant (1h) Ø La maladie et l approche patient Ø Adaptation des doses pour le sport Consultation délégant 6 délégants (2h) Ø Exercice à partir du carnet sur la fixation des objectifs Ø Bolus Ø Débit de base Ø Débit de base secondaire Ø Evaluation théorique des acquis de la semaine 3 (2h) (1h) Examen (2h) Ø Exercice sur l adaptation des doses pendant l activité physique Ø Synthèse de la semaine Ø Bilan de la semaine Ø Retour d évaluation Ø Détermination des objectifs de progression pour la semaine suivante Exercices (2h) délégué

2 Programme de formation infirmier (2/8) Semaine 2 Objectifs : Acquisition des connaissances de la semaine 1 Lundi Ø Acquisition des connaissances à domicile délégant (1h) Mardi Ø Acquisition des connaissances à domicile délégant (1h) Mercredi Ø Acquisition des connaissances à domicile délégant (1h) Ø Acquisition des connaissances à domicile Ø Acquisition des connaissances à domicile Ø Acquisition des connaissances à domicile téléphonique d un délégant (1h) téléphonique d un délégant (1h) téléphonique d un délégant (1h) Ø Evaluation et réajustement des connaissances Délégant (3h) Ø Réajustement des connaissances Déléguant Ø Bonnes pratiques cliniques Ø Télésage Coordinatrice ARC (2h) Déléguant (1h)

3 Programme de formation infirmier (3/8) Semaine 3 Objectifs : découverte de l éducation thérapeutique, appropriation de la démarche Plan d Education Personnalisé et du protocole de coopération Lundi Ø La télémédecine : décret Ø Qu est ce que l éducation thérapeutique Ø Responsabilités juridiques des Ø Le Plan d Education Personnalisé : des délégués (3h) programme ETP du CERITD délégués Mardi Ø Qu est ce que l entretien motivationnel? Mercredi Ø Etre à l écoute du patient, de ses attentes. Savoir écouter Ø Etre à l écoute du patient, de ses attentes. Savoir écouter Ø Poser un diagnostic éducatif Ø Faire poser des objectifs pédagogiques par le patient Ø Comment utiliser l entretien motivationnel lors d une consultation Ø La télésurveillance Ø L éducation thérapeutique avec délégant des délégué(1h) Consultations 3 délégués séniors (2h) Consultations 3 délégués séniors (3h) 3 (2h) 1 Délégant (1h) Ø La visite d initiation Ø Le Télésuivi : télésurveillance et TC Ø Apprendre à travailler ensemble (analyse des synthèses de consultation) Ø Donner envie aux patients d adhérer à son traitement Ø Mise en situation à partir de cas clinique : - la visite d initiation Ø Evaluation Ø Synthèse de la semaine Ø Bilan de la semaine Ø Retour d évaluation Ø Détermination des objectifs de progression pour la semaine suivante des délégué et 1 délégué sénior délégué(1h) (3h) délégué

4 Programme de formation infirmier (4/8) Semaine 4 Objectifs : formation au matériel Lundi Mardi Ø Rôle de la glycémie capillaire Ø L auto surveillance glycémique Ø Les différents lecteurs glycémiques Ø Découverte du carnet électronique Ø Première Manipulation des smartphones Ø Chargement du logiciel 3 (2h) Mercredi Ø Les procédures de soins des délégués ( 3h) Ø Cas clinique : traitement des accidents hyperglycémiques Ø Les appels téléphoniques Ø L approche patient Ø Savoir écouter au téléphone Ø Faire fixer un objectif pédagogique par téléphone Ø Enregistrement continu du glucose Ø Les différents holters glycémiques Ø Les pompes à insuline externe Ø Découverte du logiciel epep et du profil patient Ø Cas clinique : Traitements des accidents hypoglycémiques Ø Adaptation des doses Ø Evaluation Ø Synthèse de la semaine Ø Bilan de la semaine avec délégant et retour d évaluation et détermination des objectifs de progression pour la semaine suivante délégué

5 Programme de formation infirmier (5/8) Semaine 5 : mise en situation pratique Objectifs : acquisition de l autonomie à partir de cas cliniques Lundi Ø La télésurveillance Ø La télésurveillance 3 Mardi Ø Les appels téléphoniques Mercredi Ø Les appels suite à accident ou incident Ø (3h) Ø Evaluation finale Ø Réajustement en fonction du bilan d évaluation Ø Les appels téléphoniques Ø Les appels suite à accident ou incident 3 3 (3h) Ø Bilan d évaluation délégués Ø Réajustement en fonction du bilan d évaluation (3h) délégué des

6 Programme de formation infirmier (6/8) Semaine 6 : mise en situation d autonomie Objectifs : Immersion dans les services avec supervision téléphonique de deux délégués séniors Lundi Mardi Mercredi Immersion

7 Programme de formation infirmier (7/8) Semaine 7 Objectifs : Immersion en endocrino-pédiatrie avec supervision Lundi Mardi Mercredi

8 Programme de formation infirmier (8/8) Semaine 8 Objectifs : Immersion en endocrino-pédiatrie avec supervision Lundi Mardi Mercredi

«PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON?

«PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON? «PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON? Le décret télémédecine du 19 octobre 2010 fixe déjà certaines modalités de mise en

Plus en détail

Décret n 2010-1229 du 19 octobre

Décret n 2010-1229 du 19 octobre Télémédecine et diabète : le plan d éducation personnalisé électronique para médical (epep) Lydie Canipel Colloque TIC Santé 2011, 8 et 9 février 2011, Paris Décret n 2010-1229 du 19 octobre 2010 relatif

Plus en détail

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes La MSJB sur un territoire urbain et rural Communauté de communes 90 000 habitants : Cholet 55000 habitants 13 communes périphériques:

Plus en détail

Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Programme d éducation thérapeutique ( ETP) Service Pédiatrie

Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Programme d éducation thérapeutique ( ETP) Service Pédiatrie Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Programme d éducation thérapeutique ( ETP) Service Pédiatrie 1. objectifs du programme : Les finalités spécifiques

Plus en détail

Education Thérapeutique (ETP)

Education Thérapeutique (ETP) Education Thérapeutique (ETP) Enfant diabétique type I Marie Caron Infirmière puéricultrice référente en éducation thérapeutique Maryse Tamburro Cadre puéricultrice Centre initiateur de pompes à insuline

Plus en détail

BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement*

BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement* BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement* Diagnostic infirmier : risque de prise en charge inefficace du programme thérapeutique. Identification

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

Phase d identification de la personne avant apprentissage

Phase d identification de la personne avant apprentissage CHU DE ROUEN - DIABETOLOGIE PLAN DE SOINS GUIDE D ENSEIGNEMENT Diagnostic Infirmier : Manque de connaissances lié à la mise en route d un traitement par insuline. Définition : la personne n a pas les informations

Plus en détail

C:\ADCW\GESTION ADMINISTRATIVE GENERALE\SERVICES ADMINISTRATIFS\GESTION DES RESSOURCES HUMAINES\FICHES DE POSTE\Fiche poste IDE.

C:\ADCW\GESTION ADMINISTRATIVE GENERALE\SERVICES ADMINISTRATIFS\GESTION DES RESSOURCES HUMAINES\FICHES DE POSTE\Fiche poste IDE. C:\ADCW\GESTION ADMINISTRATIVE GENERALE\SERVICES ADMINISTRATIFS\GESTION DES RESSOURCES HUMAINES\FICHES DE \Fiche poste IDE.doc Association Diaconale Nord Alsace CSI WOERTH 10, rue de l église 67360 WOERTH

Plus en détail

L insulinothérapie par pompe. Généralités

L insulinothérapie par pompe. Généralités L insulinothérapie par pompe Généralités Définition Administration continue d insuline d action rapide (analogue) en SC sous forme de : débits de base programmés (en dehors des repas) bolus non programmables

Plus en détail

Atelier sur les rôles de l infirmière œuvrant auprès d une clientèle diabétique. Sylvie Gaudreau, inf. M.Sc. Présentation à l UQAT

Atelier sur les rôles de l infirmière œuvrant auprès d une clientèle diabétique. Sylvie Gaudreau, inf. M.Sc. Présentation à l UQAT Atelier sur les rôles de l infirmière œuvrant auprès d une clientèle diabétique Sylvie Gaudreau, inf. M.Sc. Présentation à l UQAT 23 octobre 2013 Présentation de la conférencière invitée Sylvie Gaudreau

Plus en détail

Réanimation Médicale. place un protocole?

Réanimation Médicale. place un protocole? Insulinothérapie intensive e en Réanimation Médicale Comment élaborer et mettre en place un protocole? L expérience nancéienne Sarah Tincelin - Isabelle Robinet Martine Lesny - Claire Méjean Service de

Plus en détail

Le jeune diabétique à l école

Le jeune diabétique à l école Le jeune diabétique à l école Défis et Solutions Prof. Marc Maes Equipe de diabétologie pédiatrique Centre de convention Cliniques Universitaires St Luc 1200 Bruxelles Marc.Maes@uclouvain.be Le jeune diabétique

Plus en détail

Plan de formation Diététicien(ne) Comprenant 70 h de tutorat + 70h de formation

Plan de formation Diététicien(ne) Comprenant 70 h de tutorat + 70h de formation Plan de formation Diététicien(ne) Comprenant 70 h de tutorat + 70h de formation Objectifs Semaine 1 «Immersion» (tutorat) Le franchisé découvre son salarié (implication, motivation ) Découverte pour le

Plus en détail

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I UN PROJET DU PROGRAMME CANTONAL DIABÈTE Jérôme Spring Maître de sport APA Diabétologie pédiatrique Riviera-Chablais

Plus en détail

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée DURISGuillaume@Fotolia.com 1 P A R T I E 1 Biologie appliquée Glycémie TD 1 OBJECTIFS 1 Définitions Définir la glycémie et la glycosurie. Indiquer les variations de la glycémie au cours de la journée

Plus en détail

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM DIABETE GESTATIONNEL Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Dr. GUENDOUZE MERIEM Définition OMS Trouble de la tolérance glucidique de gravité variable Survenant ou diagnostiqué pour la

Plus en détail

Définition 6.1 : Compétences (1/2)

Définition 6.1 : Compétences (1/2) Définition 6.1 : Compétences (1/2) «Caractéristique positive d'un individu témoignant de sa capacité à accomplir certaines tâches. Les compétences sont d'une très grande diversité. ( ) Certaines compétences

Plus en détail

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND PHYSIOPATHOLOGIE DE L HYPERGLYCEMIE DU DT2 Tube digestif Pancréas endocrine α β Tissu adipeux cellules β insuline cellules

Plus en détail

FMC GMBS -02 MARS 2010 PROJET D EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DE PROXIMITÉ DU PATIENT DIABÉTIQUE DIAPASON 36

FMC GMBS -02 MARS 2010 PROJET D EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DE PROXIMITÉ DU PATIENT DIABÉTIQUE DIAPASON 36 FMC GMBS -02 MARS 2010 PROJET D EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DE PROXIMITÉ DU PATIENT DIABÉTIQUE DIAPASON 36 PROJET RÉGIONAL «ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE ET MALADIES CHRONIQUES» DÉBUT EN 2007 DANS LE LOIRET, LE

Plus en détail

Télésanté et Télémédecine 24h/24 et 7j/7

Télésanté et Télémédecine 24h/24 et 7j/7 Télésanté et Télémédecine 24h/24 et 7j/7 www.h2ad.net Un Partenariat Basé sur l'innov Au travers de solutions innovantes en télésanté, de son expertise dans l acquisition et le traitement de données de

Plus en détail

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques DIABETE ET SPORT Plan I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques I- Physiopathologie Principes généraux de l exercice physique Pour améliorer

Plus en détail

Téléphonie et Télématique au service de la surveillance de paramètres médicaux au domicile

Téléphonie et Télématique au service de la surveillance de paramètres médicaux au domicile Téléphonie et Télématique au service de la surveillance de paramètres médicaux au domicile M.D Jean-Michel Souclier *La téléphonie est un système de télécommunication qui a pour but la transmission de

Plus en détail

3ème Matinée thématique du Collège des Économistes de la Santé

3ème Matinée thématique du Collège des Économistes de la Santé 3ème Matinée thématique du Collège des Économistes de la Santé jeudi 15 mai 2014 de 8h30 à 12h30 Cité Internationale Universitaire de Paris Salon David Weill Intervention Sanofi Diabeo Diabeo est une solution

Plus en détail

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION MISSIONS ESSENTIELLES : Le cadre de santé des filières infirmière, de rééducation et médico-techniques, exerce l ensemble de ses missions sous l

Plus en détail

Sport et traitements antidiabétiques. tiques. Dr Camille Polge Hôpitaux du Pays du Mont Blanc

Sport et traitements antidiabétiques. tiques. Dr Camille Polge Hôpitaux du Pays du Mont Blanc Sport et traitements antidiabétiques tiques Dr Camille Polge Hôpitaux du Pays du Mont Blanc l activité physique est fortement conseillée chez le diabétique (ttt à part entière dans le DT2 ou intérêts psychologique

Plus en détail

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues.

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Date de présentation : 2014 Lieu : Roubaix. Mis à disponibilité sur le site

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN PROGRAMME D ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTS DIABÉTIQUES PORTEURS DE CAPTEURS DE GLUCOSE: QUELLE PLACE POUR LE PHARMACIEN?

MISE EN PLACE D UN PROGRAMME D ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTS DIABÉTIQUES PORTEURS DE CAPTEURS DE GLUCOSE: QUELLE PLACE POUR LE PHARMACIEN? MISE EN PLACE D UN PROGRAMME D ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTS DIABÉTIQUES PORTEURS DE CAPTEURS DE GLUCOSE: QUELLE PLACE POUR LE PHARMACIEN? M. Megne Wabo 1, S. Mosnier-Thoumas 1, I. Barcos 4, D.

Plus en détail

Date d élaboration : Date de reconduction :

Date d élaboration : Date de reconduction : PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISÉ DIABÈTE INSULINO-DÉPENDANT Date d élaboration : Date de reconduction : Nom : Prénom : Né(e): Poids : Classe : Fréquente : garderie cantine activités périscolaires transports

Plus en détail

Logiciels d éducation à la Nutrition et à l activité physique

Logiciels d éducation à la Nutrition et à l activité physique Université d été E-Santé Castres-Mazamet 4, 5, 6 juillet 2012 «Des supports numériques au service de l éducation thérapeutique des patients» Logiciels d éducation à la Nutrition et à l activité physique

Plus en détail

La scolarisation de l enfant patient :

La scolarisation de l enfant patient : La scolarisation de l enfant patient : place du PAI dans le parcours éducatif Dr Anne SPITERI (pédiatre endocrinologue - CHU de Grenoble) Le Projet d Accueil Individualisé (Mise à jour le 09.04.2013 Service

Plus en détail

Les soins de premier recours : enjeux et perspectives - LYON 22 septembre 2011

Les soins de premier recours : enjeux et perspectives - LYON 22 septembre 2011 Les soins de premier recours : enjeux et perspectives - LYON 22 septembre 2011 SUMGA Groupe Médical «les Allymes» SPECIALISTES EN MEDECINE GENERALE APPSPPA APPSPPA : Association Pluridisciplinaire des

Plus en détail

DIABETE ET RAMADAN. Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours

DIABETE ET RAMADAN. Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours DIABETE ET RAMADAN Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours INTRODUCTION L un des 5 piliers de l Islam ~ 1,5 milliards de musulmans Ramadan 9ème mois du calendrier lunaire Période de

Plus en détail

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie -

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - 1 Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - Jacques LOUIS Service de diabétologie HPMetz Site Belle Isle AMMPPU Metz 10 juin 2014 P1 CAS CLINIQUE 3 ème époque Cette même personne

Plus en détail

Vous avez dit Insulinothérapie fonctionnelle?

Vous avez dit Insulinothérapie fonctionnelle? Vous avez dit Insulinothérapie fonctionnelle? Dans les locaux rénovés de la Clinique Médicale B, à l Hôpital Civil de Strasbourg, une nouvelle méthode d apprentissage du traitement par insuline appelée

Plus en détail

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 2 ème année bachelor

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 2 ème année bachelor Semestre automne printemps Répétition Lieu de période de formation pratique Institution : Nom de l'étudiant-e : Service : Promotion : Site de formation : Période du / au : PFP 3 PFP 4 ÉVALUATION DES COMPÉTENCES

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE Ce document a été élaboré par le groupe de travail "EHPAD" de l'omedit de Haute- Normandie. Il s'agit d'une proposition de protocole d'insulinothérapie

Plus en détail

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Référentiel des compétences professionnelles

Plus en détail

Pharmacie d officine et renforcement éducatif de proximité. Dalila LALEJ, Ghislaine HOCHBERG

Pharmacie d officine et renforcement éducatif de proximité. Dalila LALEJ, Ghislaine HOCHBERG Pharmacie d officine et renforcement éducatif de proximité Dalila LALEJ, Ghislaine HOCHBERG PREMIERE FORMATION NATIONALE du pharmacien d officine d (1999-2002) Dr Ghislaine HOCHBERG Le CESPHARM pour la

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT, EDUCATION POUR LA SANTE

DIPLOME UNIVERSITAIRE EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT, EDUCATION POUR LA SANTE DIPLOME UNIVERSITAIRE EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT, EDUCATION POUR LA SANTE PROGRAMME 2014-2015 LIEU DE LA FORMATION : HOPITAL ST JACQUES, 85 RUE ST JACQUES 44 200 NANTES Tramway ligne n 2 arrêt

Plus en détail

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies U S D Union Sports & Diabète La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies Journées nationales des diabétiques qui bougent, Vichy 17-18-19 mai 2013 Docteur Muriel TSCHUDNOWSKY

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

Détenu diabétique à la prison centrale à Fribourg - Suisse

Détenu diabétique à la prison centrale à Fribourg - Suisse Détenu diabétique à la prison centrale à Fribourg - Suisse L occasion de se soigner? Manuela VENTURA, Infirmière Clinicienne en 1 Selon l OMS 450 400 350 300 250 200 150 Prévalence mondiale du diabète

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2012 1

CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2012 1 CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2012 1 Le réseau de correspondants médicaux et paramédicaux en hygiène hospitalière - la coordination et l animation sont assurées par l EOHH (infirmier et/ou

Plus en détail

Programmes d enseignement thérapeutique. Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids

Programmes d enseignement thérapeutique. Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Programmes d enseignement thérapeutique Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Pour qui? Quelles prestations? 3 Les programmes proposés par le service d

Plus en détail

Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon)

Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon) Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon) Intervention personnalisée à tous les stades de la Maladie Rénale Chronique Prévention de la progression de la maladie rénale Consultation

Plus en détail

CHARTE DE FONCTIONNEMENT DE L HOPITAL DE JOUR CHIMIOTHERAPIE

CHARTE DE FONCTIONNEMENT DE L HOPITAL DE JOUR CHIMIOTHERAPIE L hôpital de jour de chimiothérapie accueille les patients des services d oncologie, d hépato-gastro-entérologie et d hématologie, nécessitant des séances de chimiothérapie. Article 1 : Organisation de

Plus en détail

EVALUATION INTERMEDIAIRE EN STAGE Compétences, Actes, activités et techniques de soins

EVALUATION INTERMEDIAIRE EN STAGE Compétences, Actes, activités et techniques de soins Support d évaluation intermédiaire en stage EVALUATION INTERMEDIAIRE EN STAGE Compétences, Actes, activités et techniques de soins NOM DE L ETUDIANT : PRENOM : I.F.S.I. : LIEU DE STAGE : TYPE DE STAGE

Plus en détail

Comment bien soigner les enfants diabétiques? Formation septembre 2009 1

Comment bien soigner les enfants diabétiques? Formation septembre 2009 1 Comment bien soigner les enfants diabétiques? Patrick Garandeau,, Hôpital d Enfantsd St-Denis 1 Avoir des objectifs Faire un diagnostic précoce Reprendre une vie «normale» Eviter les complications aiguës

Plus en détail

IDE Unité de Psychiatrie Générale

IDE Unité de Psychiatrie Générale IDE Unité de Psychiatrie Générale CONTEXTE : Centre Hospitalier de Dax Côte d Argent Directeur d établissement : Mr CAZENAVE Direction fonctionnelle : Mme FRECON Site : Yves du MANOIR Pôle d activité :

Plus en détail

Tel : 02 62 38 22 79. Messagerie : mbesson.sportspourtous@gmail.com Site : http://cr.sportspourtous.org/la-reunion

Tel : 02 62 38 22 79. Messagerie : mbesson.sportspourtous@gmail.com Site : http://cr.sportspourtous.org/la-reunion Comité régional Sports pour Tous, chemin kerbel, LES AVIRONS Tel :. Messagerie : mbesson.sportspourtous@gmail.com Site : http://cr.sportspourtous.org/la-reunion Sommaire I - Contexte... II- Le programme...

Plus en détail

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Les objectifs des réseaux de santé Mettre le patient au centre et non la maladie Améliorer la qualité des soins Optimiser les moyens humains et financiers

Plus en détail

Mener des entretiens professionnels

Mener des entretiens professionnels Formations Mener des entretiens professionnels Durée :... 2,5 jours - 18 heures Personnel concerné :... tout responsable hiérarchique ayant à mener des entretiens d évaluation Méthode pédagogique :...

Plus en détail

Plan de lutte contre l obésité Ville de Montreuil. Direction de la Santé SCHS-CMS-ASV

Plan de lutte contre l obésité Ville de Montreuil. Direction de la Santé SCHS-CMS-ASV Plan de lutte contre l obésité Ville de Montreuil Direction de la Santé SCHS-CMS-ASV Contexte national (PNNS) Alerte par la santé scolaire en 2003 Volonté politique locale Financements dans le cadre de

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

L éducation thérapeutique en addictologie

L éducation thérapeutique en addictologie L éducation thérapeutique en addictologie Dr Philippe DUMAS Dr Bernard STEFANI Praticiens hospitaliers Addictologues CSAPA La caravelle Hôpital de Grasse Qu est ce que l ETP? Un processus continu dont

Plus en détail

- L entourage, notamment un proche vivant avec le patient, est associé à la démarche éducative chaque fois que possible ou nécessaire.

- L entourage, notamment un proche vivant avec le patient, est associé à la démarche éducative chaque fois que possible ou nécessaire. Comité Scientifique du Réseau DIAMIP Groupe «Education thérapeutique du patient» Recommandations pour les sites participant à la prise en charge diabétologique I PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT I - 1 Objectifs

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE Pour qui? Pourquoi? Comment? Une «révolution diététique» pour les patients et les soignants Actualités Thérapeutiques autour du diabète Journée du 9 mars Association Française

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Quel rôle pour l infirmière àdomicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire

Quel rôle pour l infirmière àdomicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire Quel rôle pour l infirmière àdomicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire Florence Ambrosino Infirmière de pratique avancée en coordination de parcours complexe de soins.

Plus en détail

PRESENTATION DES PROGRAMMES RELATIFS AUX DIPLÔMES D ETAT D AIDE-SOIGNANT ET AUXILIAIRE DE PUERICULTURE

PRESENTATION DES PROGRAMMES RELATIFS AUX DIPLÔMES D ETAT D AIDE-SOIGNANT ET AUXILIAIRE DE PUERICULTURE PRESENTATION DES PROGRAMMES RELATIFS AUX DIPLÔMES D ETAT D AIDE-SOIGNANT ET AUXILIAIRE DE PUERICULTURE Base réglementaire La formation: Article D 4391-1(Décret du 26 mars 2010) du Code de la santé publique

Plus en détail

L information, la formation Vue par un industriel

L information, la formation Vue par un industriel L information, la formation Vue par un industriel Antoine AUDRY Directeur des Affaires Publiques & Réglementaires Medtronic France SAS 1 Antoine Audry, Medtronic France Plan de l intervention Enjeux &

Plus en détail

Ne perdez pas l avenir de vue

Ne perdez pas l avenir de vue Ne perdez pas l avenir de vue B. Braun Space GlucoseControl Innovation Les défis actuels Besoin d insulinothérapie intensive en soins intensifs Les patients très malades développent une hyperglycémie induite

Plus en détail

Le Suivi Clinique Intelligent à Domicile au CSSS Jardins-Roussillon: des résultats tangibles

Le Suivi Clinique Intelligent à Domicile au CSSS Jardins-Roussillon: des résultats tangibles Le Suivi Clinique Intelligent à Domicile au CSSS Jardins-Roussillon: des résultats tangibles Sylvie Girard Adjointe à la direction des soins infirmiers et de la qualité Martin Langlois Conseiller en soins

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Discipline IFSI : Etablissement : LIVRET D'ACCUEIL. Stage étudiants en soins infirmiers

Discipline IFSI : Etablissement : LIVRET D'ACCUEIL. Stage étudiants en soins infirmiers Institut de Formation en Soins Infirmiers du C.H.R.U. de Montpellier Tableau ci-dessus rempli par le coordonnateur des stages Discipline IFSI : Etablissement : Mise à Jour LIVRET D'ACCUEIL Stage étudiants

Plus en détail

ACTIVITES DE L INFIRMIERE COORDINATRICE A DOMICILE

ACTIVITES DE L INFIRMIERE COORDINATRICE A DOMICILE RESSIAD Touraine Groupe de Recherche et d Etudes des Services Soins Infirmiers A Domicile ACTIVITES DE L INFIRMIERE COORDINATRICE A DOMICILE FONCTION DE L INFIRMIERE COORDINATRICE Définition : Activité

Plus en détail

L éducation thérapeutique du patient (ETP): pourquoi? Comment l organiser? L exemple du diabète. Dr Bénédicte Frémy Jeudi 7 novembre 2013 Agen

L éducation thérapeutique du patient (ETP): pourquoi? Comment l organiser? L exemple du diabète. Dr Bénédicte Frémy Jeudi 7 novembre 2013 Agen L éducation thérapeutique du patient (ETP): pourquoi? Comment l organiser? L exemple du diabète. Dr Bénédicte Frémy Jeudi 7 novembre 2013 Agen Définition de l OMS (1998) L ETP est un processus continu,

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

l atelier collectif : une nouvelle approche de la sante sexuelle des PVVIH

l atelier collectif : une nouvelle approche de la sante sexuelle des PVVIH l atelier collectif : une nouvelle approche de la sante sexuelle des PVVIH Mercredi 7 Octobre 2015 NANTES JF. Souchon, M. Laprevotte, N. Edeb, A. Simon, O Benveniste Département de Médecine Interne Pôle

Plus en détail

Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical

Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical Formation Médico- technique Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical Branche du Négoce et Prestations de service dans les domaines Médico-techniques Contexte

Plus en détail

Santé Education Paris 3 février 2006 Unité fonctionnelle du Professeur S.HALIMI A. RUEFF, B.CARPENTIER M.RESSEL, C.SIAUD, S.UHLENBUSCH J.

Santé Education Paris 3 février 2006 Unité fonctionnelle du Professeur S.HALIMI A. RUEFF, B.CARPENTIER M.RESSEL, C.SIAUD, S.UHLENBUSCH J. Santé Education Paris 3 février 2006 Unité fonctionnelle du Professeur S.HALIMI A. RUEFF, B.CARPENTIER M.RESSEL, C.SIAUD, S.UHLENBUSCH J.REGNIER, H.AMGHAR, S.GAMBINO E.BOUDROT, E.DANTOU-ROBIN, C.GILBERT

Plus en détail

Cadre de travail. Activités du stagiaire. Document traduit et issu d un projet de développement en. Date du stage :

Cadre de travail. Activités du stagiaire. Document traduit et issu d un projet de développement en. Date du stage : Important : Ce document a pour but d apporter des informations autour de la création et le développement de centre de consultations psychologiques en situation interculturelle. Ce document est proposé

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2

INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2 INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2 P. CUNY Unité Thérapeutique et d Education du Diabète (UTED) CHR Metz Thionville Hôpital Beauregard - THIONVILLE 1 L INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE

Plus en détail

DF1 Accompagnement social et éducatif spécialisé 450 heures

DF1 Accompagnement social et éducatif spécialisé 450 heures BO Santé du 20 juin 07 ANNEXE III RÉFÉRENTIEL DE FORMATION ES DF1 Accompagnement social et éducatif spécialisé 450 heures La personne de la naissance à la fin de vie : Approche pluridisciplinaire : physiologique,

Plus en détail

Retour d expérience du Service de Santé au Travail du BTP de Haute- Savoie ayant mis en place l entretien infirmier

Retour d expérience du Service de Santé au Travail du BTP de Haute- Savoie ayant mis en place l entretien infirmier Retour d expérience du Service de Santé au Travail du BTP de Haute- Savoie ayant mis en place l entretien infirmier SMTDS 22/06/12 Dr B. CHANUT ASMTBTP74 1 CONTEXTE Expérience collective en cours à l ASMTBTP74

Plus en détail

C est au S I E P q u e ç a s e p a s s e!

C est au S I E P q u e ç a s e p a s s e! Règlement Réductions Pour les inscriptions multiples d une même personne ou de plusieurs personnes d une même famille - exemples : 2 inscriptions = - 5 sur la 2ème inscription 3 inscriptions = - 5 sur

Plus en détail

TÉLÉMÉDECINE: UN PROJET MÉDICAL DE TERRITOIRE. Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux

TÉLÉMÉDECINE: UN PROJET MÉDICAL DE TERRITOIRE. Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux TÉLÉMÉDECINE: UN PROJET MÉDICAL DE TERRITOIRE Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Télémédecine Contexte: National: loi, décret (définition de 5 actes,

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

L enseignement prioritaire du diabète étapes par étapes

L enseignement prioritaire du diabète étapes par étapes L enseignement prioritaire du diabète étapes par étapes présentée par Hélène Gagné, infirmière clinicienne Responsable du programme diabète CJD 2008 Cette présentation vise à 1. Savoir vulgariser la maladie

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

LE Diplôme d Etudes Spécialisées en médecine générale. DES MG oct 14 FD/ Dpt MG 1

LE Diplôme d Etudes Spécialisées en médecine générale. DES MG oct 14 FD/ Dpt MG 1 LE Diplôme d Etudes Spécialisées en médecine générale DES MG oct 14 FD/ Dpt MG 1 DMG-besancon.org Une adresse électronique nom.prénom@... prénom.nom @... DES MG oct 14 FD/ Dpt MG 2 La formation pratique

Plus en détail

L Éducation thérapeutique du patient (etp)

L Éducation thérapeutique du patient (etp) L Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) Préface La maladie chronique a un impact important sur la vie quotidienne du patient et de son entourage (changement du mode de vie, prise quotidienne d un traitement,

Plus en détail

SOMMAIRE. I Préambule. II Les missions de l association la Maison du Diabétique

SOMMAIRE. I Préambule. II Les missions de l association la Maison du Diabétique Association Loi 1901, reconnue d intérêt général par arrêté CM n 1230/30 août 2007 SOMMAIRE I Préambule II Les missions de l association la Maison du Diabétique III Manifestation du 20 novembre 2011 1

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir);

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir); Préambule Ce plan d enseignement a été révisé pour soutenir les professionnels de la santé de la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec, impliqués dans l éducation des personnes atteintes de prédiabète

Plus en détail

Le suivi infirmier Le bilan et diagnostic infirmier, la traçabilité de l action Les transmissions systématiques écrites dans le classeur de suivi

Le suivi infirmier Le bilan et diagnostic infirmier, la traçabilité de l action Les transmissions systématiques écrites dans le classeur de suivi Le suivi infirmier Le bilan et diagnostic infirmier, la traçabilité de l action Le bilan réalisé par l infirmier libéral pour le patient, permet de conduire les actions du suivi à domicile de l insuffisant

Plus en détail

Oui à la diète! Non au diabète!

Oui à la diète! Non au diabète! Oui à la diète! Non au diabète! Introduction Le diabète sucré est une maladie définie par la tendance à avoir trop de sucre dans le sang. La mesure de ce taux de sucre s'appelle la glycémie. Le diabète

Plus en détail

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire Maisons Soutien aux projets en Pays de la Loire L a démographie des professionnels est une problématique au croisement de la santé et de l aménagement du territoire : un territoire sans professionnel n

Plus en détail

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques L expérience de l équipe de Rééducation cardiaque du C.H.U. de Nîmes Intervention du 22/03/2012 à la Réunion de l Association

Plus en détail

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 3 ème année bachelor

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 3 ème année bachelor Semestre automne printemps Répétition Lieu de période de formation pratique Institution : Nom de l'étudiant-e : Service : Promotion : Site de formation : Période du / au : PFP 5 PFP 6 ÉVALUATION DES COMPÉTENCES

Plus en détail

Objectifs du contrôle de la glycémie et traitement non médicamenteux

Objectifs du contrôle de la glycémie et traitement non médicamenteux Objectifs du contrôle de la glycémie et traitement non médicamenteux Objectifs pour la plupart des patients Valeurs normales à envisager lorsqu elles peuvent être atteintes sans danger Examens diagnostics

Plus en détail

OFFRE EN STAGE SIP POUR LES ETUDIANT(E)S D ANNEE PROPEDEUTIQUE SANTE ET LES ETUDIANTS BACHELOR FILIERE SOINSINFIRMIERS

OFFRE EN STAGE SIP POUR LES ETUDIANT(E)S D ANNEE PROPEDEUTIQUE SANTE ET LES ETUDIANTS BACHELOR FILIERE SOINSINFIRMIERS OFFRE EN STAGE SIP POUR LES ETUDIANT(E)S D ANNEE PROPEDEUTIQUE SANTE ET LES ETUDIANTS BACHELOR FILIERE SOINSINFIRMIERS Filière : APS et Bachelor en soins infirmier Nom de l institution : CHUV Nom de l

Plus en détail

Normes de soins. à l intention des élèves atteints de diabète de type 1 à l école. Objectifs : But : Définitions clés :

Normes de soins. à l intention des élèves atteints de diabète de type 1 à l école. Objectifs : But : Définitions clés : Normes de soins à l intention des élèves atteints de diabète de type 1 à l école But : Reconnaître et clarifier les partenariats essentiels parmi les parents ou les soignants, les élèves et le personnel

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Alexandra CURT - Estelle GARCIA - Formatrices Sylvie CLARY - Directrice 1 - LE PROJET PEDAGOGIQUE...

Plus en détail

Collaboration interprofessionnelle en pharmacie communautaire Marie-Claude Fournier, pharmacienne Johanne Vézina, nutritionniste

Collaboration interprofessionnelle en pharmacie communautaire Marie-Claude Fournier, pharmacienne Johanne Vézina, nutritionniste Collaboration interprofessionnelle en pharmacie communautaire Marie-Claude Fournier, pharmacienne Johanne Vézina, nutritionniste 16 janvier 2009 Hôtel Alt Professionnels impliqués Pharmacie Bergeron, Jutras

Plus en détail

Organisation pratique de la simulation en santé IFSI Paris Saint-Joseph

Organisation pratique de la simulation en santé IFSI Paris Saint-Joseph Organisation pratique de la simulation en santé IFSI Paris Saint-Joseph Sophie Prissette Responsable de la formation par la simulation 05/12/2014 1 Journée d'échanges, IFSI La Croix St Simon Présentation

Plus en détail