Chapitre 3 : l apprentissage et la mémorisation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 3 : l apprentissage et la mémorisation"

Transcription

1 Chapitre 3 : l apprentissage et la mémorisation Le consommateur affine sa connaissance du monde au fur et à mesure des stimuli reçus : c est un processus continu

2 Les théories behavioristes Elles s appuient sur la conception de la boîte noire (stimuli et réponses) Deux théories : Le conditionnement classique (ou répondant) Le conditionnement instrumental (ou opérant)

3 Les théories behavioristes Apprentissage Théories Behavioristes Classique : répondant Instrumental : opérant

4 Ecole BéhavioristeB Analyse du comportement Conditionnement répondant Sujet passif S.I. R.I. S.N. + S.I. R.I. S.C. (= S.N. seul) R.C. Conditionnement opérant Sujet actif Action + renforcement Apprentissage par essais et erreurs Nombre d erreurs diminue si nombre d essais augmente Apprentissage motivé Si renforcement reproduction du comportement

5 Les lois de l apprentissage répondant et instrumental La proximité La répétition L extinction La généralisation La discrimination L effet

6 Les différentes façons d aborder le concept de fidélité à la marque Une définition adéquate du concept de fidélité à la marque doit inclure à la fois les achats et les préférences des consommateurs : Un consommateur est fidèle à la marque lorsqu il achète régulièrement une même marque et qu il a développé à son égard une préférence.

7 RAPPEL Conditionnement Classique : Importance de l association et de la répétition Exemple : Les enfants sont capables de reconnaître certaines marques avant même de savoir lire Conditionnement Instrumental : Renforcement positif / négatif Exemple : Bons de réduction, cadeaux,

8 Les théories cognitivistes Les individus utilisent les informations de leur environnement et sont capables de résoudre leurs problèmes. Cette théorie inclut l activation des processus mentaux internes et tient compte de la créativité, de l imagination et de l intuition. 2 courants : L apprentissage vicariant L apprentissage selon la Gestalt

9 L apprentissage vicariant Bandura 2 phases : Acquisition: observation et apprentissage du comportement Performance : reproduction du comportement (surtout s il a été renforcé positivement)

10 4 conditions qui facilitent l apprentissage vicariant l attention du consommateur doit être dirigée sur un modèle qu il souhaite imiter (attirance, compétence, statut ou ressemblance) la mémorisation du consommateur de ce que fait ou dit le modèle la production, la transformation des informations en actions la motivation du consommateur pour exécuter ces actions.

11 L apprentissage selon la Gestalt Kölher Véritable travail mental 5 étapes : la détermination du problème l incubation et la réflexion l insight la mémorisation la généralisation des solutions acquises

12 Ecole Cognitiviste Analyse des processus mentaux Apprentissage vicariant Reproduction du comportement du modèle conséquences identiques Apprentissage perceptuel Perception d un tout qui va éclairer la structure de la réponse Acquisition Observation + mémorisation Performance Reproduction Tension But précis Insight Structure en fonction de l intention Closure Trace Mise en pratique Atteindre son but Perception devient trace Trace = expérience

13 RAPPEL Apprentissage Vicariant : Observation sur une autre personne et reproduction d un comportement Exemple : Utilisation des stars pour promotionner des produits Apprentissage selon la Gestalt : Se base sur l expérience de l individu

14 La mémoire dans l apprentissage Trois étapes sont indispensables dans ce processus : le codage recueille les informations sous une forme que le système reconnaîtra le stockage intègre ces connaissances à ce qui est déjà en mémoire l extraction permet à l individu de retrouver à la demande les informations stockées.

15 Le codage des informations Le stimulus peut être traité en fonction de : sa signification sensorielle (sa couleur, son goût) sa signification sémantique (les riches boivent du champagne) L individu utilise 2 types de mémoire : La mémoire épisodique La mémoire procédurale

16 Le stockage des informations La mémoire sensorielle capte temporairement des informations, les passe dans un filtre attentionnel puis les transfère en mémoire à court terme. Après traitement, l information est transmise en mémoire à long terme. Cette mémorisation peut être explicite (consciente) ou implicite (inconsciente)

17 L extraction des informations l âge, le stress et la fatigue ont des effets sur la récupération des données encodées en mémoire D autres effets existent aussi comme : l innovation de la marque, de l environnement physique de la marque de la congruence à l humeur de la familiarité avec la marque de l intégration d un élément de surprise lors du codage

18 Les implications en marketing Prendre en considération la capacité limitée de la mémoire à court terme des consommateurs lorsqu on leur communique des informations (ex.: pub télé). La répétition (ex.: pub) favorise la rétention et le recouvrement des informations (mais pas nécessairement les évaluations). Il faut faire attention aux effets possibles de l interférence sur la mémoire (ex.: pub). Aider les consommateurs à recouvrer de leur mémoire les informations qui ont trait aux produits et aux marques au moment où cela est le plus pertinent (ex.: en magasin).

Chapitre 3 : l apprentissage et la mémorisation

Chapitre 3 : l apprentissage et la mémorisation Chapitre 3 : l apprentissage et la mémorisation Le consommateur affine sa connaissance du monde au fur et à mesure des stimuli reçus : c est un processus continu Les théories behavioristes Elles s appuient

Plus en détail

Ensemble d informations codées au sein d un système de manière à permettre leur conservation et leur rappel MÉMOIRE(S) Mémoire à Court Terme MCT

Ensemble d informations codées au sein d un système de manière à permettre leur conservation et leur rappel MÉMOIRE(S) Mémoire à Court Terme MCT Ensemble d informations codées au sein d un système de manière à permettre leur conservation et leur rappel Capacité à se rappeler ou à reconnaître une expérience antérieure MÉMOIRE(S) Mémoire (Sensorielle)

Plus en détail

CHAPITRE 2 : LA PERCEPTION

CHAPITRE 2 : LA PERCEPTION CHAPITRE 2 : LA PERCEPTION La perception = résultat d une interaction entre la personne et l environnement Elle est unique Elle est très utile au marketing : elle cherche à donner aux consommateurs des

Plus en détail

La mémoire (en bref)

La mémoire (en bref) Lamémoire(enbref) Les modèles développés en psychologie cognitive conçoivent l individu comme une «entité»quitraitedel information.danscestraitements,lamémorisationtientuneplace particulièrement importante

Plus en détail

Licence 3 UE 36. L apprentissage des habiletés motrices. Partie 2 Les effets de la pratique (suite)

Licence 3 UE 36. L apprentissage des habiletés motrices. Partie 2 Les effets de la pratique (suite) Licence 3 UE 36 L apprentissage des habiletés motrices Bernard Thon UFR.STAPS Université Paul Sabatier Toulouse Partie 2 Les effets de la pratique (suite) Evolution de la détection des erreurs Schmidt

Plus en détail

Types et rôle de la mémoire humaine Grzegorz Markowski Maître de conférences Université de Silésie

Types et rôle de la mémoire humaine Grzegorz Markowski Maître de conférences Université de Silésie Types et rôle de la mémoire humaine Grzegorz Markowski Maître de conférences Université de Silésie Le processus d enseignement du vocabulaire est lié à certains facteurs, parmi lesquels les plus importants

Plus en détail

Interaction homme-ordinateur. Chapitre 2 La mémoire

Interaction homme-ordinateur. Chapitre 2 La mémoire Interaction homme-ordinateur Chapitre 2 La mémoire Interaction homme-ordinateur Page 1/II Petre Dimo 2008 Types de mémoire 1) Mémoire sensorielle 2) Mémoire court terme 3) Mémoire long terme Sensations

Plus en détail

GROUPE IDRAC Bachelor 2 ème année

GROUPE IDRAC Bachelor 2 ème année GROUPE IDRAC Bachelor 2 ème année Juin 2015 ANALYSE DES CLIENTS ET DES NOUVEAUX CONSOMMATEURS CODE Semestre Nombre heures Nombre crédits Langue d enseignement MKGA303 S3 20 2 Français Département académique

Plus en détail

L'apprentissage. La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage.

L'apprentissage. La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage. L'apprentissage 1 Définitions a. Approche globale La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage. Un apprentissage est l acquisition d un nouveau savoir. Dans la

Plus en détail

Compte rendu de l animation pédagogique du 18 janvier 2012. «Mémoire et apprentissages aux cycles 2 et 3» Introduction. p.1

Compte rendu de l animation pédagogique du 18 janvier 2012. «Mémoire et apprentissages aux cycles 2 et 3» Introduction. p.1 Compte rendu de l animation pédagogique du 18 janvier 2012 «Mémoire et apprentissages aux cycles 2 et 3» (Intervention de M. Jean- Marc LOUIS, IEN ASH) Une bibliographie "Mémoire et apprentissages" a été

Plus en détail

Définitions Approches managériales Approches psychologiques

Définitions Approches managériales Approches psychologiques Séminaire [CID] : Créativité, Innovation, Décision Partie B : DECISION Définitions Approches managériales Approches psychologiques www.evoreg.eu M2i : Management International de l Innovation Emmanuel

Plus en détail

Projet Tempus. Présentation de la psychologie économique. 28-30 juin 2010

Projet Tempus. Présentation de la psychologie économique. 28-30 juin 2010 Projet Tempus Présentation de la psychologie économique 28-30 juin 2010 Introduction Qu est est-ce que la psychologie économique? Etude du comportement du consommateur recouvre l ensemble des décisions

Plus en détail

Penser le changement, changer la pensée

Penser le changement, changer la pensée Penser le changement, changer la pensée Jeudi 25 mars 2010 de 8h à 17h Fondation Louis-Jeantet Changer Echanger Réflexion sur le processus du changement en psychothérapie Dre Rita Manghi http://addictologie.hug-ge.ch/

Plus en détail

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s Stéphane Safin Psychologue - Ergonome Lucid Group -

Plus en détail

Influence de la couleur en Marketing

Influence de la couleur en Marketing Influence de la couleur en Marketing Vers une neuropsychologie du consommateur Bernard Roullet 15 décembre 2004 1 Problématique Comment conserver des internautes sur un site affichant des messages commerciaux

Plus en détail

L ACTE DE MESURER ET D ÉVALUER

L ACTE DE MESURER ET D ÉVALUER SECTION 1 L ACTE DE MESURER ET D ÉVALUER OBJECTIF RECHERCHÉ L acte de mesurer et d évaluer est plus difficile que ce qu on peut imaginer au premier abord. S il est relativement aisé de calculer quelque

Plus en détail

Recherche et applications en psychologie cognitive L1 Guillaume Gronier Durée : 1 heure Documents non autorisés

Recherche et applications en psychologie cognitive L1 Guillaume Gronier Durée : 1 heure Documents non autorisés Rechercheetapplicationsenpsychologiecognitive L1 GuillaumeGronier Durée:1heure Documentsnonautorisés CORRIGÉDEL EXAMEN QCM:uneréponsepossibleparquestion(0,5pointparquestion) LefondateurduBehaviorismeest:

Plus en détail

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 C O M P E T E N C E 7 : L A U T O N O M I E, L I N I T I A T I V E. D après Ph Meirieu. Année scolaire 2011/2012 http://www.meirieu.com/index.html

Plus en détail

mentale Monsieur Falize la création et l utilisation d imagerie interactive, les associations noms-visages, la méthode des lieux.

mentale Monsieur Falize la création et l utilisation d imagerie interactive, les associations noms-visages, la méthode des lieux. Pr Anne-Marie Ergis le vieillissement entraîne le déclin d un certain nombre de fonctions cognitives, comme la vitesse de traitement, les ressources attentionnelles, la mémoire de travail, la mémoire épisodique

Plus en détail

Traitement de l information et processus de mémorisation

Traitement de l information et processus de mémorisation Traitement de l information et processus de mémorisation Dans traitement de l information on entend ; mémorisation, raisonnement, conceptualisation, imagination. Le traitement de l info est connu sous

Plus en détail

Les tâches complexes

Les tâches complexes Les tâches complexes 1) Définition 2) Eléments constitutifs des tâches complexes 3) Tâches complexes des évaluations nationales 2011 4) Tâches complexes différenciées 5) Tâches complexes et difficulté

Plus en détail

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire La scolarisation des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire INTRODUCTION Une nécessaire coopération entre tous les acteurs présents

Plus en détail

MIEUX CONNAITRE LE CERVEAU POUR MIEUX APPRENDRE

MIEUX CONNAITRE LE CERVEAU POUR MIEUX APPRENDRE MIEUX CONNAITRE LE CERVEAU POUR MIEUX APPRENDRE Levallois-Perret 12 janvier Prudence Curiosité Sensibilisation Innovation Neurosciences et pédagogie 5 grandes étapes qui nous concernent : RECONNAISSANCE

Plus en détail

Objectifs : Définir le comportement d achat Repérer les catégories de clients Définir les besoins, motivations, mobiles et freins à l achat

Objectifs : Définir le comportement d achat Repérer les catégories de clients Définir les besoins, motivations, mobiles et freins à l achat Objectifs : Définir le comportement d achat Repérer les catégories de clients Définir les besoins, motivations, mobiles et freins à l achat BESOINS ET DESIRS BESOINS DESIRS PRODUITS FAIM PATISSERIE RESTAURATION

Plus en détail

La définition La méthode. Les échelles de mesure L ENQUETE PAR SONDAGE : LA METHODE

La définition La méthode. Les échelles de mesure L ENQUETE PAR SONDAGE : LA METHODE L ENQUETE PAR SONDAGE : LA METHODE La définition La méthode Le questionnaire Les biais La passation du questionnaire La validité des réponses Les échelles de mesure Les échelles d évaluation Les échelles

Plus en détail

IFSI QCM QROC SCHEMAS MINI-CAS. Réussissez toutes vos évaluations en SEMESTRE. Tous les corrigés détaillés UE 1.1 UE 2.1 UE 2.10 UE 2.

IFSI QCM QROC SCHEMAS MINI-CAS. Réussissez toutes vos évaluations en SEMESTRE. Tous les corrigés détaillés UE 1.1 UE 2.1 UE 2.10 UE 2. Réussissez toutes vos évaluations en IFSI SEMESTRE 1 UE 1.1 UE 2.1 UE 2.10 UE 1.3 UE 2.2 UE 2.11 UE 2.4 500 QCM QROC TOUS LES QCM EN LIGNE SCHEMAS MINI-CAS tous les QCM en ligne Tous les corrigés détaillés

Plus en détail

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction PROCEDURE D ACCUEIL 1 Introduction Le processus d accueil d un nouvel arrivant est un processus clé du département des ressources humaines et qui malheureusement est souvent sous-estimé par ce dernier.

Plus en détail

Référence : Michèle MAZEAU - Neuropsychologie et troubles des apprentissages - MASSON, 2005.

Référence : Michèle MAZEAU - Neuropsychologie et troubles des apprentissages - MASSON, 2005. Déficits d attention avec ou sans impulsivité et/ou hyperactivité. Syndromes dysexécutifs. Conseils aux enseignants et rééducateurs. Dr Alain POUHET. Médecin de Rééducation. Référence : Michèle MAZEAU

Plus en détail

et la communication dans les Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi

et la communication dans les Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Les compétences de base et la communication dans les Secteurs du Tourisme et des Loisirs Document de présentation Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Formation aux savoirs de

Plus en détail

NB : J ai trouvé ce texte sur le net sans que son auteur soit indiqué. Je regrette donc de ne pouvoir lui rendre hommage pour ce travail.

NB : J ai trouvé ce texte sur le net sans que son auteur soit indiqué. Je regrette donc de ne pouvoir lui rendre hommage pour ce travail. NB : J ai trouvé ce texte sur le net sans que son auteur soit indiqué. Je regrette donc de ne pouvoir lui rendre hommage pour ce travail. Questions : - Comment définir la mémoire? Quelles sont les fonctions

Plus en détail

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES LES CARTES A POINTS POUR VOIR LES NOMBRES INTRODUCTION On ne concevrait pas en maternelle une manipulation des nombres sans représentation spatiale. L enfant manipule des collections qu il va comparer,

Plus en détail

Business Entraîner vos équipes pour développer leurs compétences

Business Entraîner vos équipes pour développer leurs compétences Entraîner vos équipes pour développer leurs compétences Stage inter La mémoire : l outil de votre performance 2 jours Notre valeur ajoutée 1.La montée immédiate en compétence L assimilation rapide du savoir-faire

Plus en détail

Ce résumé de cours de psychologie s'adresse à un public d'étudiants en première année de Licence de soins infirmiers.

Ce résumé de cours de psychologie s'adresse à un public d'étudiants en première année de Licence de soins infirmiers. Ce résumé de cours de psychologie s'adresse à un public d'étudiants en première année de Licence de soins infirmiers. UE11.S1 EC2 LES GRANDS DOMAINES DE LA PSYCHOLOGIE LES GRANDS DOMAINES DE LA PSYCHOLOGIE

Plus en détail

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT Direction des affaires académiques et internationales Études supérieures COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE

Plus en détail

Tous les exercices des analyses d aptitudes Multicheck Junior

Tous les exercices des analyses d aptitudes Multicheck Junior Capacité de mémorisation: Mémorisation des pictogrammes/images/ vêtements/objets/personnes Capacité de mémorisation: Se souvenir d un texte Capacité de mémorisation: Mémoriser les personnes 1 Français:

Plus en détail

Portfolio numérique. Une expérimentation en Techniques juridiques. Journée pédagogique du 15 janvier 2015 Sophie Crevier

Portfolio numérique. Une expérimentation en Techniques juridiques. Journée pédagogique du 15 janvier 2015 Sophie Crevier Portfolio numérique Une expérimentation en Techniques juridiques Journée pédagogique du 15 janvier 2015 Sophie Crevier Portfolio numérique O Origine du projet: croisement entre des O O O O O constats et

Plus en détail

Mathématiques CE1. Fichier d activités. Auteur : Alain Marque. Coordination : Expert : Alain Bonichon Sylvie Dhotel, chef de projet.

Mathématiques CE1. Fichier d activités. Auteur : Alain Marque. Coordination : Expert : Alain Bonichon Sylvie Dhotel, chef de projet. Mathématiques CE1 Fichier d activités Auteur : Alain Marque Coordination : Alain Bonichon Sylvie Dhotel, chef de proj Expert : Marie Mégard Ce cours est la propriété du Cned. Les images textes intégrés

Plus en détail

Importance des typologies pour le marketing

Importance des typologies pour le marketing Importance des typologies pour le marketing Dr. Jean-Christophe Zwick CatalyzNet SA Importance des typologies pour le marketing Pourquoi segmenter? Qu'est-ce qu'un bon segment?. Critères de segmentation

Plus en détail

Dispositifs de substitution sensorielle destinés aux personnes déficientes visuelles ou aveugles. Accès au graphique et à l image

Dispositifs de substitution sensorielle destinés aux personnes déficientes visuelles ou aveugles. Accès au graphique et à l image Dispositifs de substitution sensorielle destinés aux personnes déficientes visuelles ou aveugles Accès au graphique et à l image Journée du 14 Octobre 2004 Importance des informations graphique et image

Plus en détail

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage LE RAPPORT DE STAGE Le rapport de stage a pour objet de présenter des faits et des réflexions sur un stage d apprentissage qui, généralement, s est déroulé dans le cadre d un programme de formation professionnelle.

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

L analyse des besoins en ergonomie

L analyse des besoins en ergonomie L analyse des besoins en ergonomie Qu est-ce que l ergonomie? Un ensemble de connaissances et de méthodes dont le but est l amélioration des situations de travail (organisation, postes, outils, ) Soit

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

L intégration de l éthique aux décisions politiques : Consultation sur les enjeux éthiques du dépistage prénatal de la trisomie 21 au Québec

L intégration de l éthique aux décisions politiques : Consultation sur les enjeux éthiques du dépistage prénatal de la trisomie 21 au Québec L intégration de l éthique aux décisions politiques : Consultation sur les enjeux éthiques du dépistage prénatal de la trisomie 21 au Québec «L éthique pour guider la réflexion et influencer l élaboration

Plus en détail

RAPPORT DE DÉFINITION DE PROJET. Cette évaluation compte pour 5 points

RAPPORT DE DÉFINITION DE PROJET. Cette évaluation compte pour 5 points RAPPORT DE DÉFINITION DE PROJET Cette évaluation compte pour 5 points 1. Mise en contexte du projet et énoncé de la problématique Aspects techniques et non techniques (environnement, santé sécurité, éthique,

Plus en détail

Les coins jeux. à l Ecole Maternelle. Un outil au service des apprentissages...

Les coins jeux. à l Ecole Maternelle. Un outil au service des apprentissages... Les coins jeux à l Ecole Maternelle Un outil au service des apprentissages... 1 L enfant et le jeu JEU: du latin jocus : amusement et ludus : jeu 2 "le jeu, c est le travail de l'enfant, c est son métier,

Plus en détail

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS La transversalité des compétences managériales Un parcours sur 3 niveaux pour tous les managers du Groupe selon leur expérience dans la fonction. Cette segmentation a pour objectif de doter les managers

Plus en détail

Normes de référence. Comparaison. Commande cognitive Sentiments épistémiques Incarnés dépendants de l activité

Normes de référence. Comparaison. Commande cognitive Sentiments épistémiques Incarnés dépendants de l activité Séminaire Sciences Cognitives et Education 20 Novembre 2012 Collège de France L importance de la Métacognition: Joëlle Proust Institut Jean-Nicod, Paris jproust@ehess.fr http://joelleproust.org.fr Plan

Plus en détail

Mieux gérer le personnel. 6 manières d optimiser le personnel et la rentabilité grâce aux données de trafic

Mieux gérer le personnel. 6 manières d optimiser le personnel et la rentabilité grâce aux données de trafic Mieux gérer le personnel 6 manières d optimiser le personnel et la rentabilité grâce aux données de trafic Améliorer la gestion du personnel et obtenir des résultats financiers en contrôlant le trafic

Plus en détail

Support de présentation

Support de présentation UNIVERSITÉ D ÉTÉ 20 AOÛT 2010 LOUVAIN-LA-NEUVE Atelier N 1 Une bonne maitrise de la langue, un enjeu du fondamental? Support de présentation utilisé par Christine CAFFIEAUX COMMENT FAIRE UNE BONNE ÉCOLE?

Plus en détail

Canada Basketball prend les engagements suivants envers les ASP/T membres et les participants dûment enregistrés:

Canada Basketball prend les engagements suivants envers les ASP/T membres et les participants dûment enregistrés: Canada Basketball Politique de gestion des risques Préambule À titre d organisme sportif national de régie du basketball au Canada, Canada Basketball reconnaît que des risques existent dans toutes les

Plus en détail

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ANNEXE 6 Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ÉQUIPE DE PRODUCTION Responsabilité et coordination Nom Titre Organisation

Plus en détail

Projet de création de SAFRAN ANALYTICS

Projet de création de SAFRAN ANALYTICS Projet de création de SAFRAN ANALYTICS Comité de Groupe 27 février 2015 SOMMAIRE Contexte Enjeux du Big Data pour Safran Projet Safran Analytics Calendrier prévisionnel 1 / CONFIDENTIEL / 27-02-2015 /

Plus en détail

LE BILAN DU JEUNE ENFANT RÉINVENTÉ!

LE BILAN DU JEUNE ENFANT RÉINVENTÉ! LE BILAN DU JEUNE ENFANT RÉINVENTÉ! LA REVOLUTION Plus qu'une simple révision, la WPPSI -IV est une évolution majeure pour l'examen psychologique : l évaluation est à la fois plus écologique et rigoureuse

Plus en détail

Le secret des marques irrésistibles

Le secret des marques irrésistibles Le secret des marques irrésistibles Augmentez le QI de votre marque! Fort de plus de 8 000 études NeedScope réalisées dans le monde, TNS a analysé en détail ces données pour mettre à jour les principes

Plus en détail

La psychologie scientifique au service de l humain

La psychologie scientifique au service de l humain THERAPIES COGNITIVO COMPORTEMENTALES La psychologie scientifique au service de l humain Ces techniques interviennent à 3 niveaux COMPORTEMENT -COGNITIF- EMOTIONNEL Environnement Comportement Cognition

Plus en détail

Techniques Artistiques

Techniques Artistiques Enseignement technique Section de qualification 2 ème degré Techniques Artistiques Institut Saint-Joseph (Ecole Technique) Deuxième degré de qualification Techniques artistiques Grille Horaire A. FORMATION

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

Travailler par compétences

Travailler par compétences Travailler par compétences Equipe de la circonscription de Cluses (74) : Delsaut Marie-Ghislaine (PEMF) Laporte Jean-Paul (PEMF) Richard Gérald (CPAIEN) Sonzogni Eric (CPC) Martinez Richard (IEN) Animations

Plus en détail

MINH-TÂM LÊ*, SÉBASTIEN LÊ. Digit-tracking

MINH-TÂM LÊ*, SÉBASTIEN LÊ. Digit-tracking Le digit-tracking pour étudier l évolution temporelle des dimensions sensorielles d un espace produit établi par un juge grâce à des méthodes holistiques MINH-TÂM LÊ*, SÉBASTIEN LÊ 1 Contexte 16 cartes

Plus en détail

Y. Morel. http://xymaths.free.fr/ Rubrique 2nde

Y. Morel. http://xymaths.free.fr/ Rubrique 2nde Mémoire Y. Morel http://xymaths.free.fr/ Rubrique 2nde 1 A propos de l intelligence... 2 Quizz : Connaissez-vous votre mémoire? 3 Objectifs Exercice 1 - Dessin d enfant Exercice 2 - Liste de symboles Exercice

Plus en détail

Révisions : définir et expliquer

Révisions : définir et expliquer Révisions : définir et expliquer 1. Fondements du marketing et études de marché 1) Notions de valeurs perçues par le client? Rapport qualité prix. 2) Quels sont les leviers d actions qui crée de la valeur?

Plus en détail

DU DIAGNOSTIC DE MARQUE À LA MESURE DE L EFFICACITÉ PUBLICITAIRE MEDIA WAY PROMÉTHÉE BIENS ET SERVICES

DU DIAGNOSTIC DE MARQUE À LA MESURE DE L EFFICACITÉ PUBLICITAIRE MEDIA WAY PROMÉTHÉE BIENS ET SERVICES DU DIAGNOSTIC DE MARQUE À LA MESURE DE L EFFICACITÉ PUBLICITAIRE MEDIA WAY PROMÉTHÉE BIENS ET SERVICES LA MESURE DE L EFFICACITÉ PUBLICITAIRE : UNE PRÉOCCUPATION CONSTANTE DE LA RÉGIE Grande consommation

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction Section : Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de nombreuses occasions qui, d une part

Plus en détail

Chapitre 8. Corrigés

Chapitre 8. Corrigés Chapitre 8 Corrigés 1 Question 1. Indicateurs du BSC et stratégie de domination par les coûts Le BSC doit refléter les intentions stratégiques. Par conséquent, si l entreprise choisit de s orienter plutôt

Plus en détail

Développement d une nouvelle méthode de management par la performance. démarche, résultats, perspectives. Le 22/02/2005, pour l AECI

Développement d une nouvelle méthode de management par la performance. démarche, résultats, perspectives. Le 22/02/2005, pour l AECI Développement d une nouvelle méthode de management par la performance démarche, résultats, perspectives Le 22/02/2005, pour l AECI Agenda de la présentation Présentation du conférencier Démarche Genèse

Plus en détail

Liens entre les programmes

Liens entre les programmes Liens entre les programmes Accueillir la petite enfance du ministère de la Famille et des Ainés Éducation préscolaire du ministère de l Éducation Jocelyne Grenier Conseillère pédagogique à la petite enfance

Plus en détail

Remédiation Neuropsychologique Théorie et pratique. Jérôme BIANCHI Neuropsychologue CE.R.T.A et Exercice en libéral

Remédiation Neuropsychologique Théorie et pratique. Jérôme BIANCHI Neuropsychologue CE.R.T.A et Exercice en libéral Remédiation Neuropsychologique Théorie et pratique Jérôme BIANCHI Neuropsychologue CE.R.T.A et Exercice en libéral Pour plus d informations 1. En théorie Plan 2. En pratique 3. Et l écologie dans tout

Plus en détail

La fonction ressources humaines et sa professionnalisation

La fonction ressources humaines et sa professionnalisation La fonction ressources humaines et sa professionnalisation Présentation d Alain Meignant 4ème Conférence Formation du Secteur de l Energie et des Mines Alger 20/11/2007 1 Conclusions d une étude auprès

Plus en détail

DU MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT

DU MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT POUR L ADMISSION AU VOLET 1 DE LA MESURE DE SENSIBILISATION À L ENTREPRENEURIAT, ENTREPRENEURIAT ÉTUDIANT, DU MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT Le volet 1 de la Mesure de sensibilisation

Plus en détail

CONSEIL & FORMATION EN MANGEMENT ET RESSOURCES HUMAINES. Du sens pour progresser et réussir ensemble. Coaching individuel

CONSEIL & FORMATION EN MANGEMENT ET RESSOURCES HUMAINES. Du sens pour progresser et réussir ensemble. Coaching individuel Coaching individuel 1 LE COACHING : une démarche, un processus et une méthodologie UNE DEMARCHE : D accompagnement des personnes dans un contexte professionnel visant à favoriser l efficacité et la meilleure

Plus en détail

LE SENTIMENT D EFFICACITÉ PERSONNELLE DES STAGIAIRES

LE SENTIMENT D EFFICACITÉ PERSONNELLE DES STAGIAIRES LE SENTIMENT D EFFICACITÉ PERSONNELLE DES STAGIAIRES Olivia Monfette, étudiante 2 e cycle, UQAM Johanne Grenier, professeure, UQAM Plan de la présentation 2 o Questionnaire sur SEP des stagiaires en éducation

Plus en détail

LE CERVEAU ET LA MEMOIRE. Jean-Marc Devaud. Centre de Recherches sur la Cognition Animale CNRS-Université Paul Sabatier Toulouse

LE CERVEAU ET LA MEMOIRE. Jean-Marc Devaud. Centre de Recherches sur la Cognition Animale CNRS-Université Paul Sabatier Toulouse LE CERVEAU ET LA MEMOIRE Jean-Marc Devaud Centre de Recherches sur la Cognition Animale CNRS-Université Paul Sabatier Toulouse LE CERVEAU ET LA MEMOIRE Qu est-ce-que la mémoire? «LA» MEMOIRE N EXISTE PAS,

Plus en détail

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution?

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? «Les français et le E-commerce» 3 nov. 2009, Intercontinental Paris, 16h00 Sommaire 1 ère partie : le Multi canal Les entreprises

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Pour une performance sociale et durable.

Pour une performance sociale et durable. Pour une performance sociale et durable. NOTRE MISSION La plupart des dirigeants des entreprises et notamment des entreprises socialement responsables savent que le capital humain est la ressource la

Plus en détail

Introduction : La psychologie, une science qui a rapporté à l humanité depuis son apparition.

Introduction : La psychologie, une science qui a rapporté à l humanité depuis son apparition. Plan Introduction I. Application de la psychologie au domaine professionnel : Apparition de la psychologie du travail 1. définition : la psychologie du travail 2. historique. 3. Les domaines d intervention

Plus en détail

Transformez votre relation au monde!

Transformez votre relation au monde! Transformez votre relation au monde! Formations certifiantes PNL QUEST interactive 2013-2014 Qu est-ce que la PNL? La PNL (Programmation Neuro-linguistique) est une discipline développée dans les années

Plus en détail

Caractéristiques. Conditions de mise en œuvre. Avantages. - Doivent faire l objet d une réflexion stratégique pluriannuelle et concertée ;

Caractéristiques. Conditions de mise en œuvre. Avantages. - Doivent faire l objet d une réflexion stratégique pluriannuelle et concertée ; DEFINIR LES OBJECTIFS STRATEGIQUES ET OPERATIONNELS La stratégie retenue par la collectivité doit être présentée de manière synthétique en structurant autour de quelques orientations les objectifs qui

Plus en détail

Quels managers pour demain?

Quels managers pour demain? Quels managers pour demain? REFLEXIONS DE L OBSERVATOIRE SOCIAL INTERNATIONAL Trois évolutions concomitantes Transformant les missions des managers : 1. L irruption de la société civile dans l entreprise

Plus en détail

LSM propose un programme d adaptation et de solutions fondé sur un accompagnement (processus, un diagnostic, le transfert d outils, de connaissances

LSM propose un programme d adaptation et de solutions fondé sur un accompagnement (processus, un diagnostic, le transfert d outils, de connaissances 1 2 Constats en bénévolat Le milieu appelle des solutions Les organisations de la Montérégie placent le recrutement de la relève en priorité des défis à relever Le recrutement et le soutien des bénévoles

Plus en détail

PRÉSENTATION. L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation. Sophie Vincent, 22 janvier 2015

PRÉSENTATION. L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation. Sophie Vincent, 22 janvier 2015 PRÉSENTATION L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation Sophie Vincent, Spécialiste en recherche consommateurs et évaluation sensorielle 22 janvier 2015 CINTECH

Plus en détail

Développement du leadership

Développement du leadership Développement du leadership Concevoir Construire Attirer Les leaders impulsent la stratégie Est-ce le cas des vôtres? La plupart des entreprises en croissance ont d ores et déjà amorcé une transformation

Plus en détail

GUIDE PÉDAGOGIQUE L ÉLABORATION DU PROJET DE FORMATION EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

GUIDE PÉDAGOGIQUE L ÉLABORATION DU PROJET DE FORMATION EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES L ÉLABORATION DU PROJET DE FORMATION EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES 10 Le projet de formation en alternance travail-études constitue l outil qui concrétise le partenariat éducatif entre l établissement scolaire

Plus en détail

Benjamin Grassineau Rémi Bachelet

Benjamin Grassineau Rémi Bachelet Initiation au coaching et au management Benjamin Grassineau Rémi Bachelet Diapos ici : Initiation au coaching et au management Source des images indiquées au-dessous ou en cliquant sur l image Cours distribué

Plus en détail

DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE. Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice

DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE. Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice Les étapes d une séance de cours Introduire le sujet Dégager la problématique Traiter

Plus en détail

Grille d auto-évaluation et documents pour le plan de perfectionnement professionnel

Grille d auto-évaluation et documents pour le plan de perfectionnement professionnel PROGRAMME DE MAINTIEN DE LA 2015 COMPÉTENCE Grille d auto-évaluation et documents pour le plan de perfectionnement professionnel à conserver pour vos dossiers 2009 Ordre des travailleurs sociaux et des

Plus en détail

Stratégie générale. Représentation mentale des actions. Opérations sur des représentations abstraites

Stratégie générale. Représentation mentale des actions. Opérations sur des représentations abstraites La Planification de l Action Planification de l action laction Stratégie générale Simulation des actions Représentation mentale des actions. Opérations sur des représentations abstraites Introduction Désigne

Plus en détail

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Introduction La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Un principe simple mais imparable : «Attirez votre cible vers vos offres» La stratégie «pull», ou stratégie d attraction, consiste à

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Planifier, Organiser, Diriger et Contrôler (PODC) la conception selon les trois modes de management - tableau synthèse

Planifier, Organiser, Diriger et Contrôler (PODC) la conception selon les trois modes de management - tableau synthèse Planifier, Organiser, Diriger et Contrôler (PODC) la conception selon les trois modes de management - tableau synthèse Planification Organisation Direction Programme formel d action. Conçu par les dirigeants.

Plus en détail

Les effets des publicités du tabac sur les jeunes : décodage des mécanismes de réception

Les effets des publicités du tabac sur les jeunes : décodage des mécanismes de réception Les effets des publicités du tabac sur les jeunes : décodage des mécanismes de réception Mercredi 3 décembre, 14h40 15h20 Salle de conférence de l Association valaisanne des entrepreneurs Rue de l Avenir

Plus en détail

d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer

d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer Siège mondial : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis P.508.620.5533 F.508.988.6761 www.idc-fi.com Créer de la valeur dans le secteur d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer Analytics» L

Plus en détail

Intelligence Inventive

Intelligence Inventive Outils Communs de Diffusion de l'intelligence Economique Intelligence Inventive Evaluez la capacité d innovation de votre entreprise L intelligence inventive L intelligence inventive est la contribution

Plus en détail

OUTIL D AIDE A l ELABORATION D UNE FORMATION PEDAGOGIQUE

OUTIL D AIDE A l ELABORATION D UNE FORMATION PEDAGOGIQUE OUTIL D AIDE A l ELABORATION D UNE FORMATION PEDAGOGIQUE Construire une formation pédagogique c est : Considérer L origine. Le public ciblé La forme Les objectifs Le rôle du formateur L andragogie Choisir

Plus en détail

21/12/2014. Plan. Les techniques en EPS : moyens ou objets d éducation? Plan. Plusieurs significations du terme techniques

21/12/2014. Plan. Les techniques en EPS : moyens ou objets d éducation? Plan. Plusieurs significations du terme techniques Les techniques en EPS : moyens ou objets d éducation? 1 Journées de l EPS,15/12/14 Mouchet Alain, Université Paris Est Créteil, Département STAPS 2 Plusieurs significations du terme techniques Controverses

Plus en détail

LES PSYCHOTHÉRAPIES. Filipe Galvão

LES PSYCHOTHÉRAPIES. Filipe Galvão LES PSYCHOTHÉRAPIES Filipe Galvão PLAN Introduction / définitions Psychothérapie de soutien Thérapies comportementales et cognitives Psychanalyse Hypnose Thérapies à médiation corporelle Thérapies collectives

Plus en détail

chez des élèves avec Trouble du Spectre Autistique 1

chez des élèves avec Trouble du Spectre Autistique 1 L ABSTRACTION chez des élèves avec Trouble du Spectre Autistique 1 Sandrine Marois, enseignante et personne ressource ASH lycée, juillet 2014 Ce qu est l abstraction et ce qu elle n est pas L abstraction

Plus en détail

Initiation aux Thérapies Comportementales et Cognitives. Damien Fouques MCF Psychologie Clinique EPP 5 ème année 10-11

Initiation aux Thérapies Comportementales et Cognitives. Damien Fouques MCF Psychologie Clinique EPP 5 ème année 10-11 Initiation aux Thérapies Comportementales et Cognitives Damien Fouques MCF Psychologie Clinique EPP 5 ème année 10-11 Bibliographie Cottraux J., Les thérapies comportementales et cognitives, Paris, Masson,

Plus en détail

OPTION Neurobiologie. Les Emotions

OPTION Neurobiologie. Les Emotions OPTION Neurobiologie Les Emotions 1. Situation du Problème a. Qu est-ce qu une émotion? C est une sensation plus ou moins nette de plaisir ou de déplaisir que l on peut reconnaître en soi ou prêter aux

Plus en détail