La nouvelle agence au service de l économie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La nouvelle agence au service de l économie"

Transcription

1 l m a g a z i n N 46 FÉVRIER MARS AVRIL 2015 La nouvll agnc au srvic l économi

2 PHILIPPE NOISETTE Trail Écuillé Licnciés t non licnciés, ils étaint près 2 000, l 13 écmbr rnir, à s élancr puis la cour u châtau u Plssis-Macé pour ls épruvs running u ésormais célèbr trail proposé puis six ans par l association Courir à Écuillé t qui a la particularité s éroulr n nocturn ans un sprit convivial t fstif. 2 / MÉTROPOLE / FÉVRIER MARS AVRIL 2015

3 sommair Ls tmps forts u trimstr...4 Éito...5 Ds iés avanc Ls proucturs hortnsias valorisnt lur savoir-fair... 6 Construir l avnir u trritoir... 8 Avc son béton n plaqu, Concrt by LCDA granit vit.. 10 L point sur Ls parkings rlais facilitnt l accès à la vill-cntr...12 Dossir Alv, tout l action économiqu n un sul agnc...14 Côté pil/côté fac D puis 130 ans, l liquorist angvin Giffar innov...18 L actu s communs os Hortnsia, la traition...20 Du théâtr à la campagn avc L tmps st incrtain Visit guié L Plssis-Grammoir, l atout la proximité...25 L gui cultur L émotion au corps t au cœur. 26 L gui sport t loisirs Partir à la écouvrt s scrts l ADN...30 Dirctur la publication : Christoph Béchu. Dirctur la communication : Thirry Gintran. Rsponsabl u pôl méia : Nathali Mair. Réactric n chf : Corinn Picar-Bauvallt. Réaction : Bnoît Chantloup, Julitt Cottin, Pascal L Manio, Nathali Mair, Corinn Picar- Bauvallt, Julin Rbillar. Rnsignmnts pôl méia t iffusion : , journal#angrsloirmtropol.fr Photos Un : Thirry nnt. Concption graphiqu : Euro RSCG. Réalisation : Scoop Communication. Photogravur/Imprssion : Easycom Imay. Distribution : Arxo. Tirag : xmplairs. Dépôt légal : 1 r trimstr 2015 ISSN : L papir utilisé sur c journal st issu forêts corrctmnt gérés. logo FSC 22x10 MÉTROPOLE / FÉVRIER MARS AVRIL 2015 / 3

4 ls tmps forts u trimstr 6 janvir 17 écmbr DR Ls élus u trritoir au Plssis-Macé À l invitation Christoph Béchu, présint Angrs Loir Métropol, ls consillrs municipaux s trnt-trois communs u trritoir s sont réunis à l spac Longuné u Plssis-Macé. À l orr u jour, un larg information sur l actualité la communauté agglomération : projt lign B u tramway t projt agglomération, évloppmnt économiqu, projt communauté urbain, financs Ls vœux u présint Christoph Béchu, présint Angrs Loir Métropol t mair Angrs, a présnté ss vœux aux Angvins aux grnirs Saint-Jan. L occasion évoqur l projt agglomération n cours élaboration, l projt lign B u tramway, l évloppmnt s transports n commun Mais aussi l évntull transformation la communauté agglomération n communauté urbain au 1 r janvir 2016 pour rnforcr l intrcommunalité t affirmr la plac notr trritoir ans la cour s grans. 17 janvir THIERRY BONNET THIERRY BONNET 13 janvir L xcllnc végétal au Sival Lar n Franc sur ls filièrs fruits, légums, smncs, cir, plants méicinals t aromatiqus, l Salon intrnational s tchniqus prouction végétal s st tnu au parc s xpositions. Avc près 600 xposants t plus visiturs, l Sival s st un nouvll fois affirmé comm l rnz-vous incontournabl l xcllnc végétal pour tous ls acturs la filièr. Prmirs Plans Avc spctaturs, l 27 fstival Prmirs Plans a battu s rcors n janvir à Angrs. Vnus n mass fair un cur 7 Art, ls fstivalirs ont pu assistr à s rétrospctivs, hommags, t écouvrir ls juns talnts u cinéma uropén. L gran prix 2015 u jury a été rmis au réalisatur roumain Alxanr Nanau, pour son longmétrag Toto an his sistrs. THIERRY BONNET 4 / MÉTROPOLE / FÉVRIER MARS AVRIL 2015

5 Un bugt 2015 vrtuux t ambitiux éito Au ébut u mois avril, j soumttrai à l approbation s élus Angrs Loir Métropol l bugt primitif 2015 notr collctivité. Ls grans orintations c bugt ont été ébattus l 9 févrir n séanc publiqu. Qulqus chiffrs à rtnir, qui témoignnt l activité soutnu Angrs Loir Métropol : un bugt 317 millions uros, n baiss par rapport à 2014, avc 66,3 millions uros consacrés à l invstissmnt. Maîtrisr ls épnss, maintnir ls invstissmnts à un nivau élvé, tlls sont ls ux iés-forcs qui ont guié l élaboration c bugt, l prmir l assmblé communautair sorti s urns n mars L vot u bugt st un momnt important ans la vi un collctivité. Il trauit la volonté politiqu un assmblé œuvrr pour son trritoir t ss habitants. C st pour ctt raison qu c bugt 2015, j l ai voulu vrtuux t ambitiux. Vrtuux, car il prn n compt nos contraints financièrs tout n maintnant nos fforts ans nos omains compétnc, qu c soit l évloppmnt économiqu, l habitat, la gstion l au t s échts ou ncor l transport t l nsignmnt supériur. Ambitiux, car il prépar notr agglomération aux écisions stratégiqus qu ll vra prnr ans ls mois qui vinnnt (lign B u tramway, transformation n communauté urbain) sans élur ls ossirs compliqués ont nous héritons (Biopol, mprunts toxiqus). L autr sujt qui nous attn ctt anné, c st l élaboration u Plan local urbanism intrcommunal (PLUi). Concrètmnt, c st la programmation s constructions logmnts pour ls quinz annés à vnir. L PLUi st un nju aménagmnt capital pour l nsmbl s communs Angrs Loir métropol. C st un projt agglomération, mais c st aussi t surtout un projt partagé, bâti puis réalisé n étroit collaboration avc chaqu mair t son consil municipal. L élaboration u PLUi intègr aussi bin évimmnt ls habitants. Entr avril t juin, c sont 24 réunions qui sront organisés : autant occasions pour ls rivrains s informr t fair part lurs rmarqus. Un xposition tournra ans ls communs t s ocumnts sront iffusés, pour qu chacun comprnn parfaitmnt ls tnants t ls aboutissants c ossir aménagmnt. Dès mon élction à la présinc Angrs Loir Métropol, n avril rnir, j ai mané aux élus t aux srvics réfléchir à la possibl transformation notr communauté agglomération n communauté urbain, tl qu la loi nous l prmt ésormais. Passr n communauté urbain favorisrait l rayonnmnt Angrs Loir Métropol, prmttrait un mutualisation s moyns la collctivité par nouvaux transfrts compétnc t optimisrait rctts t otations afin améliorr la qualité s srvics aux communs t aux populations. Notr réflxion avanc à grans pas. Avant l été, j réunirai l nsmbl s consillrs municipaux s 33 communs pour lur présntr ls njux c passag n communauté urbain t ls conitions qui l accompagnront si jamais nous n écions ainsi. Là aussi, quatr réunions publiqus sront égalmnt programmés au cours s prochains smains. La communauté urbain, j n suis convaincu, présnt touts ls garantis pour prmttr à notr collctivité rlvr ls nombrux éfis auxquls ll oit fair fac. Et qu ll marqurait un nouvll étap u évloppmnt notr trritoir THIERRY BONNET Christoph Béchu Présint Angrs Loir Métropol MÉTROPOLE / FÉVRIER MARS AVRIL 2015 / 5

6 s iés avanc JEAN-PATRICE CAMPION végétal Ls proucturs hortnsias valorisnt lur savoir-fair L automn rnir, trnt variétés hortnsias étaint plantés ans ls jarins u logis royal u châtau Angrs par s étuiants u lycé u Frsn. Mné n collaboration avc l cntr s monumnts nationaux, l association Trr s scincs t Végépolys, ctt opération a été imaginé par s proucturs locaux l association Hyranga Worl DR témoignag Wi (HW²). L objctif : valorisr ctt prouction mblématiqu u trritoir, montrr sa ivrsité t mttr n valur la créativité s ntrpriss locals. Réputé pour la qualité ss plants comm pour l innovation ans la ifférnciation s spècs, Angrs st n fft l prmir bassin uropén prouction t vnt hortnsias. Diir os, présint l association Hyranga Worl Wi Ls hortnsias prouits localmnt sont réputés pour lur qualité, lié notammnt à notr climat t à notr savoir-fair. La marqu Hortnsia Angrs, Val Loir va offrir avantag visibilité à notr prouction n mttant clairmnt n avant l trritoir t son ynamism. C st aussi un élémnt féératur pour ls ntrpriss qui oivnt fair fac à un ru concurrnc ans un pério incrtitus. 25 % la prouction uropénn hortnsias st issu un périmètr 30 km autour Angrs. Et sur ls qulqu 6 millions hortnsias prouits localmnt, près 80 % sont vnus à l xport. Ctt xcllnc angvin, bin connu s profssionnls, l st moins u gran public. Pour lui onnr avantag visibilité, ls proucturs HW² vont lancr lur marqu Hortnsia Angrs, Val Loir avc l soutin Angrs Loir Métropol t la Vill Angrs. Tout n valorisant l savoir-fair local, Hortnsia Angrs, Val Loir positionn Angrs comm capital u végétal. La marqu sra visibl s profssionnls puis progrssivmnt s consommaturs. Lir aussi n pag % la prouction uropénn hortnsias st issu un périmètr 30 km autour Angrs. 6 / MÉTROPOLE / FÉVRIER MARS AVRIL 2015

7 innovation En mai, ouvrtur la Cité l objt conncté Mi-mai, la Cité l objt conncté ouvrira sur l trritoir angvin. Dans ctt usin un nouvau gnr t contr un loyr 300 uros par mois, un ntrprnur aura à sa isposition s machins t s xprts n plasturgi, mécaniqu, sign... Objctif : prmttr passr, n qulqus mois, un ié innovant à un prouit au sta s préséris. Santé, sport, bin-êtr, jux, maison, aménagmnts urbains..., ls objts connctés vraint bintôt s imposr à notr quotiin. Éolan, l group angvin élctroniqu, st l actionnair L État a écié octroyr un subvntion 25,11 millions uros à Angrs Loir Métropol ans l car u plan financmnt la lign B u tramway. L projt angvin fait ainsi parti s ossirs rtnus par l ministèr l Écologi, u Dévloppmnt urabl t l Énrgi ans l car l appl à projts transports collctifs t mobilité urabl. La subvntion qu l État nous majoritair c projt soutnu par ls acturs publics. Il fait parti s trnt-quatr chantirs gouvrnmntaux pour un Nouvll Franc Inustrill. La Région t l Agglomération sont égalmnt aux avant-posts c projt, Angrs Loir Métropol acquérant ls locaux mis nsuit n location. Un quarantain projts vrait êtr accompagné ès ctt anné, l objctif étant hébrgr rapimnt cnt soixant-ix ntrprnurs. L rcrutmnt ix ingéniurs xprts st n cours. L usin vrait comptr un soixantain mployés ici à trois ans. Philipp Ménar, futur irctur la Cité l objt conncté. subvntion 25 millions uros pour l projt tramway accor, t surtout son montant, confirm la soliité notr ossir t vali l tracé soumis aux Angvins, s félicit Christoph Béchu, présint Angrs Loir Métropol. Mis n concrtation, l tracé prévoit rlir l quartir angvin Bll-Bill à clui Monplaisir, via un nouvau pont sur la Main à la hautur la plac La Rochfoucaul t la plac Molièr. Il sra proposé au vot s élus courant avril. DR intrviw THIERRY BONNET Éric Frogr Dirctur l ntrpris aapté Asar à Saint-Gmms-sur-Loir L ntrpris aapté st un actur économiqu à part ntièr En écmbr, vous avz lancé votr prouit Touch protct. D quoi s agit-il? L Touch protct st constitué ux manchons n mouss qui s posnt sur ls chariots suprmarché. Il évit l contact ntr l chariot t ls mains, t mpêch onc la transmission s microbs t bactéris. Il n st pas vnu aux particulirs mais à s annoncurs, qui y apposnt lur logo t l istribunt comm objt publicitair. Qul st l intérêt un tl prouit pour un ntrpris aapté comm cll qu vous irigz? Asar mploi 65 salariés n situation hanicap. Or l touch protct st assz simpl à fabriqur mais man baucoup main- œuvr. C st onc xactmnt l typ prouit qui st intérssant pour nous. D plus, comm c st un prouit qu j ai moi-mêm invnté, nous l réalisons A à Z. Cla chang s tâchs soustraitanc inustrill qui constitunt l ssntil s activités s ntrpriss aaptés. Et un point vu comptabl, cla prmt aussi égagr s margs plus importants. Quls sont vos objctifs vnt? Nous n avons vnu puis l lancmnt, t nous spérons n vnr ncor ux à trois millions ici ix-huit mois. Mais c st éjà l huitièm brvt qu j épos t j ai autrs projts ans ls cartons. Drrièr l objctif mploi t insrtion s prsonns éficints, ls ntrpriss aaptés sont s acturs économiqus à part ntièr, qui puvnt innovr t s ivrsifir. L contxt actul, auqul nous somms confrontés comm n import qull ntrpris, nous y ncourag aillurs fortmnt. MÉTROPOLE / FÉVRIER MARS AVRIL 2015 / 7

8 s iés avanc intrviw Danil Dimicoli Vic-présint n charg la politiqu l habitat t l urbanism Pour un évloppmnt harmoniux Quls sont ls objctifs u plan local urbanism intrcommunal (PLUi)? L PLUi st construit ans un objctif équilibr t évloppmnt harmoniux u trritoir, ntr l habitat, l commrc t l activité économiqu avc la volonté maîtrisr la consommation foncièr t présrvr l nvironnmnt. Il continra ls ispositions u Plan éplacmnts urbains t u Plan local l habitat qui concrnnt rspctivmnt la mobilité t l logmnt. Il ntrra n viguur à comptr u 1 r janvir Commnt élabor-t-on collctivmnt un PLUi à l échll un collctivité comm Angrs Loir Métropol? C ocumnt st élaboré n étroit concrtation avc chacun s trnt-trois communs l Agglomération qui, touts nsmbl, constitunt la collctivité Angrs Loir Métropol. En conséqunc, ls orintations sont à la fois iniviulls, par trritoir communal, t collctivs, à l échll u trritoir. Qull st la plac l habitant ans l élaboration c ocumnt? L PLUi oit privilégir la qualité vi l habitant sur l plan iniviul t collctif, ans touts ls composants son quotiin : l logmnt, l commrc, l mploi, ls transports t l nvironnmnt. Ctt émarch impliqu un larg concrtation. C st l objt notammnt s réunions publiqus organisés ans ls communs afin prmttr à chacun s informr t xprimr son avis. THIERRY BONNET THIERRY BONNET intrcommunalité Construir l avnir u trritoir Construir l avnir u trritoir, l projt st ambitiux. Mais c st bin cla ont il st qustion au travrs l élaboration u Plan local urbanism intrcommunal (PLUi) qui ntr ans un nouvll phas concrtation. Pnant trois mois, ls habitants s trnt-trois communs Angrs Loir Métropol vont êtr invités à écouvrir t onnr lur avis sur c ocumnt urbanism. L PLUi oit étrminr ls grans équilibrs ntr ls spacs urbains, naturls t ruraux ; mais aussi fixr s règls communs pour un évloppmnt cohérnt t harmoniux u trritoir. Après la éfinition s grans orintations au travrs u projt aménagmnt t évloppmnt urabl, l élaboration u PLUi st ntré ans la phas éfinition s règls construction. Ds réunions information vont s tnir ans ls communs avril à juin. Prmis construir, aménagr, émolir, éclaration travaux, autant ocumnts qui vront main s conformr à c règlmnt. D avril à juin, un vingtain réunions information ouvrts à tous sront organisés sur l trritoir. Un xposition sra égalmnt visibl sur la mêm pério t chacun pourra trouvr répons à ss qustions au cours un prmannc ans sa commun. L calnrir prévoit nsuit un arrêt projt à la fin l anné 2015 avc un vot au consil communautair, un nquêt publiqu n 2016 t l approbation u PLUi n Information sur l projt, ats réunion, xposition t prmanncs sur Logmnts, transports, commrcs : commnt occupr l trrain? Véritabl projt aménagmnt, l Plan local urbanism intrcommunal (PLUi) a pour vocation étrminr ls moalités occupation u trritoir t éfinir ls règls élivranc s prmis construir. Il intègr la qustion u logmnt, s transports t s éplacmnts, l action économiqu t commrcial, l nvironnmnt : la garanti un cohérnc ntr touts cs politiqus publiqus. Il comprn l Programm local l habitat (PLH) t l Plan éplacmnts urbains (PDU), t oit intégrr fortmnt la maîtris la consommation foncièr t prnr avantag n compt la imnsion écologiqu comm la présrvation u patrimoin naturl t bâti. 8 / MÉTROPOLE / FÉVRIER MARS AVRIL 2015

9 THIERRY BONNET / ARCHIVES THIERRY BONNET / ARCHIVES mploi Forum pour l mploi : près posts à pourvoir Organisé ans l car Ma in Angrs, l sixièm Forum pour l mploi organisé par Angrs Loir Métropol avc un soixantain partnairs locaux conclura l mois l ntrpris, l 27 févrir au parc s xpositions. Déié aux manurs mploi, aux prsonns n rconvrsion profssionnll t aux étuiants, ctt journé prmt échangr avc s profssionnls un quinzain scturs activités, s informr sur l évolution profssionnll t ls ispositifs accompagnmnt, mais aussi rncontrr s ntrpriss ayant s bsoins rcrutmnt. Plus posts sront n fft à pourvoir c jour-là (s munir un curriculum vita). L 27 févrir au parc s xpositions. événmnt Ls ntrpriss s visitnt Jusqu au 27 févrir, Ma in Angrs prmt au gran public t aux scolairs écouvrir 145 ntrpriss u trritoir t s savoir-fair touchant à tous ls omains activité : l végétal, la santé, ls métirs bouch, l inustri, ls nouvlls tchnologis Si crtains visits sont éjà L 27 févrir, parc s xpositions, hall Arsia, 9 h 30 à 18 h, ntré libr. Bus lign 2, arrêt parc s xpositions ntrpriss à écouvrir jusqu à la fin u mois. complèts, chz Scania, à Angrs Télé ou Météo Franc par xmpl, il st ncor possibl s inscrir à Angrs Loir Tourism, plac Knny à Angrs, au ou sur angrsloirtourism.com ( 3 à 5,50 la visit) intrviw Laurnt Damour Vic-présint n charg l au, l assainissmnt t s rivièrs Un au qualité pour tous ls habitants D où provint l au consommé par ls habitants l agglomération? Ell st pompé ans la Loir t ans la napp alluvial pour nviron un tirs puis traité par l usin prouction au potabl s Ponts-Cé. Construit n 2004, ct équipmnt point fournit un au très bonn qualité, istribué aux clints Angrs Loir Métropol, ménags t ntrpriss, via un résau canalisations km. Fournir un au qualité t n quantité nécssair aux consommaturs, c st l un s missions prmièrs Angrs Loir Métropol. La collct t l traitmnt s aux usés sont égalmnt un mission la collctivité, primorial pour la protction l nvironnmnt. Ctt mission rpos sur un trntain stations épuration répartis sur l trritoir ont la station épollution la Baumtt, notr vaissau amiral. C résau rprésnt plus 1100 km canalisations. La prouction au t l assainissmnt nécssitnt onc s invstissmnts importants? En fft, la survillanc, l ntrtin t l rmplacmnt s canalisations au potabl t aux usés rprésntnt un ffort financir important pour la collctivité. 13 à 14 km canalisations au potabl sont rnouvlés chaqu anné. L iéal srait passr à 19 km par an pour accélérr l rmplacmnt s plus ancinns t ainsi limitr ls fuits. Pour ls aux usés, 5 à 6 km conuits sont changés chaqu anné. D un manièr général, ls équips Angrs Loir Métropol sont mobilisés au quotiin sur l trrain pour rmplir l nsmbl cs missions t réponr aux attnts s consommaturs. THIERRY BONNET MÉTROPOLE / FÉVRIER MARS AVRIL 2015 / 9

10 intrviw Bruno Patron, présint Fixator Montr légr n haut s éolinns s iés avanc THIERRY BONNET Qu fabriqu Fixator? Nous somms l lar français la fabrication s systèms suspnus accès n hautur, composés truils t naclls. Ls ntrpriss u bâtimnt utilisnt nos prouits pour bâtir ou rénovr ls faças. Nous xportons ans un cinquantain pays. Nous comptons 58 salariés : 32 à notr sièg Saint- Barthélmy- Anjou, l rst notr ffctif ans notr filial Shanghai. Vous lancz un nouvau prouit éié aux éolinns... En 2008, nous nous somms ivrsifiés à stination à la fois s ascnsorists t u mon éolin. En fft, un éolinn put culminr à 100 m t ls tchnicins maintnanc oivnt y grimpr régulièrmnt par un échll. Nous avons invnté Exolift, un prouit ai à la monté tnant compt u pois u tchnicin, qu il prn n charg à 80 %, t s aaptant à son rythm. À la ifférnc baucoup nos concurrnts, c prouit st rlativmnt légr (11 kg), a un fort autonomi t put êtr utilisé sur plusiurs éolinns. Qu rprésnt pour vous Exolift? Avc son motur nouvll génération commané par un cart élctroniqu, c st un innovation important. L travail rchrch t évloppmnt a été initié avc l ai ingéniurs l Ensam Angrs. Notr burau étus a poursuivi l évloppmnt t a travaillé avc la société SEIA Saint- Gmms pour la programmation la cart. Exolift a rçu un bl accuil au Husum win, l gran salon allman l éolin. Nous spérons vnr un cinquantain piècs sur un marché n évloppmnt. La Franc compt éolinns t a n prspctiv l oublmnt c parc. DR Valntin Dlalan, co-irigant, aménag ls boutiqus lux ans l mon ntir. ntrpris Avc son béton n plaqu, Concrt by LCDA granit vit À Montruil-Juigné, Concrt by LCDA mploi 20 prsonns. En 2010, lorsqu Julin Gay, Valntin t Julin Dlalan rprnaint l ntrpris, ll n comptait qu un salarié. Et nous vrions êtr 26 ici à la fin l anné, prévoit Valntin Dlalan. C succès s appui sur un savoir-fair rar : manir l béton à la prfction. Et comm ls matièrs bruts sont n vogu, ls plus grans marqus font appl à l ntrpris montruillais pour fabriqur lur agncmnt magasin. La list s clints st imprssionnant : Knzo, Saint- Laurnt, Dior... Il faut ir qu Concrt by LCDA ispos un irctric artistiqu parmi ls millurs signrs inustrils français, Matali Crasst. 60 % notr prouction part à l xport. On put rfair un magasin n béton u sol au plafon, fabriqur l mobilir, tous ls rangmnts, ls comptoirs, la éco..., précis Valntin Dlalan. Pour confortr sa croissanc, l ntrpris mis sur l innovation avc un prouit révolutionnair pour l habillag s murs : s plaqus composits 10 mm rcouvrts sulmnt 5 mm béton. Totalmnt prsonnalisabl, maniabl, légr, c Panbéton vrait prmttr à Concrt by LCDA poursuivr sa progrssion. énrgis L biogaz la Baumtt injcté ans l résau gaz naturl Dpuis sa rénovation, achvé n 2011, la station épollution s aux usés la Baumtt, qu gèr Angrs Loir Métropol, récupèr l biogaz issus u traitmnt s bous épuration. Un écrt u mois juin rnir autoris ésormais sa rvnt pour êtr injcté ans l résau gaz naturl. Ls consillrs communautairs ont écié profitr ctt opportunité t acté la construction un unité épuration u biogaz, pour un coût 2,5 millions uros. La rvnt c combustibl rprésntra pour l Agglomération un rctt annull uros, soit un rtour sur invstissmnt infériur à huit ans. 10 / MÉTROPOLE / FÉVRIER MARS AVRIL 2015

11 création L ié vintag la ptit ntrpris Passionné mo t histoir, issu un famill antiquairs u Nor, Lauriann Dauphin a réuni tous ss cntrs intérêts ans sa ptit ntrpris, Brokié vintag. Son crénau : l achat t la vnt vêtmnts t accssoirs fmm t nfant, s annés 20 aux annés 80. Ls vêtmnts ont un histoir, xpliqut-ll. Ils sont rprésntatifs lur époqu ans ls matièrs, ls coups... t isnt baucoup l évolution la fmm ans la société. L tissu, la confction, ls boutons..., autant inics qui lui prmttnt atr un rob ou un jup. J m appui aussi baucoup sur s livrs, catalogus mo ancins, photos époqu..., ajout la jun fmm. Dpuis son arrivé à Angrs, voici un pu plus un an, Lauriann Dauphin a accumulé un ptit trésor composé nviron ux cnts piècs, achtés auprès particulirs, n bon état t portabls : J n vns pas s éguismnts mais s vêtmnts ans l air u tmps, à portr au quotiin. Brokié vintag vn aujour hui n lign, lors s salons, à Bruxlls, Lill, Paris, Lyon t ponctullmnt lors événmnts ans s boutiqus angvins. n brf L innovation n 6 minuts 40 À la façon un Pcha Kucha, écouvrz un izain projts angvins innovants n 6 minuts 40 chacun. Entrprnurs, chrchurs, étuiants ou porturs projts évoilnt lurs innovations ans tous ls omains. Animation suivi un concrt, l 24 févrir à 18 h 30, spac culturl l univrsité à Angrs. Entré libr. L Big bang s possibls avc l CJD Imaginons main : voici l thèm proposé par l Cntr s juns irigants Angrs (CJD) pour un soiré échangs ouvrt à tous, l 17 mars à 18 h 30 à l Arna Loir Trélazé. Parmi ls intrvnants, s chfs ntrpris mais aussi l astrophysicin Hubrt Rvs, la scintifiqu Isabll Dlannoy t l ntrprnur brton Rémy Lucas. 25 uros, inscriptions sur THIERRY BONNET Lauriann Dauphin achèt t vn s vêtmnts t accssoirs s annés 20 aux annés 80. Journé rncontr sur la parntalité Journé rncontr sur la parntalité par l association R-pèr avc nombrux intrvnants : psychologu, Uaf Méiation 49, sociologu Vnri 13 mars, cntr Jan-Vilar, Angrs. Rnsignmnts , végétal Un foli vrt aux Jarins xprssion Vingt groups étuiants ans ls omains u végétal, u paysag t u sign ont participé à la rnièr éition s Jarins xprssion, l été rnir ans l potagr Pignroll à Saint-Barthélmy Anjou (notr photo). Un éition plébiscité par l public : visiturs ont écouvrt cs créations inspirés par l thèm vnt foli au jarin. La foli vrt, création s étuiants l association Mlting paysag Agrocampus oust, a rmporté l prmir prix s profssionnls comm clui u public. Suivaint nsuit L jarin Haiyan u lycé horticol t agricol L Frsn t L allé sans rtour l Écol supériur agricultur. Ls participants au prochain concours réfléchissnt éjà au thèm l été 2015 : lumièrs au jarin. THIERRY BONNET / ARCHIVES MÉTROPOLE / FÉVRIER MARS AVRIL 2015 / 11

12 l pointsur Ls parkings rlais facilitnt l accès à la vill- PHILIPPE NOISETTE Facilitr l accès au cœur l agglomération, à ss commrcs t à ss srvics, c st l objctif s parkings rlais-tram. Situés à proximité la lign tramway, ils sont ouvrts 7 jours sur 7 t 24 h sur 24. Ls parkings rlais-tram prmttnt stationnr gratuitmnt son véhicul avant prnr la lign tramway. Ls abonnés u résau transports n commun puvnt y accér n présntant lur cart A tout. Quant aux utilisaturs occasionnls, ils puvnt rtirr un tickt à la born ntré afin bénéficir un tarif réuit pour un allr-rtour n tramway avc l nsmbl s occupants u véhicul, jusqu à nuf prsonns. Chaqu parking rlais-tram st équipé un box à vélos collctif t sécurisé, mis gratuitmnt à la isposition s étnturs un abonnmnt Irigo (xcpté l parking Aquavita, équipé un abri ouvrt). Pour y éposr son vélo, il suffit présntr un cart A tout sur la born valiation avant rjoinr l cntr-vill n tramway. Cs abri-vélos sont accssibls pnant ls hurs fonctionnmnt la lign A. THIERRY BONNET Ls box vélos éployés sur l trritoir Tstés ans un prmir tmps à l Est l agglomération, ls box vélos sécurisés ont aujour hui fait lurs pruvs. Ils sont 144 au total, répartis à Angrs, Saint-Barthélmy Anjou, Trélazé, Soulair-t-urg, Écouflant t Avrillé. Mis gratuitmnt à isposition s abonnés u résau Irigo, ils facilitnt la complémntarité ntr l vélo t l bus, notammnt à proximité s zons activités t inustrills. D autrs implantations sont aujour hui à l orr u jour, à Saint-Sylvain- Anjou, Angrs t Avrillé. C ispositif complèt ls abris-vélos couvrts, n librsrvic, égalmnt éployés sur l nsmbl u trritoir n connxion avc l résau transport n commun. Rnsignmnts aupr ès l agnc clintèl Irigo, plac Lorrain à Angrs, / MÉTROPOLE / FÉVRIER MARS AVRIL 2015

13 (Rivièr) Avc plus téléchargmnts fin 2014, l application mobil Irigo séuit ls utilisaturs u résau transport n commun. Disponibl gratuitmnt, ll prmt accér aux horairs n tmps rél (bus t tramway), calculr son itinérair, êtr informé sur ls éviations, sélctionnr horairs t ligns favoris, rpérr ls stations ls plus prochs... bustram.irigo.fr n 107 A R.D. AVRILLÉ-ARDENNE AVRILLÉ AAVR AV VRI VR VRRILLÉ I É ARDENNE MAY EN NE B A S C U LE (Riviè r) P+R LA ST-GILLES ff o ux u t Ra Ro ACACIAS s LA 'Epp inar iviè r ) LLé o l u u ca Va ou èr r Allonnau Jo xé Ro ut ) ièr (Riv CCh al a Fa ur Ha Bouul lvvaar r nu A v Croix r aauu ux s Pl M n ac è s Pi r r Fr an cc v ar ul u son na Gaann hhii J Cus J. R R u r tin Co ub LLco mbr b Pirr il Ga br Ru ul var ès Ja ur raa s Ta rin r in nss s ja ch ré Ma R. D t Mi llo J an s u o a ss P ic i us CCa m u l m aan B A M A KO +R R D. nn 3 R.D P v ar ul Em a r ANGERS-ROSERAIE n1 60 ) St -G Gm G mm ms s-s s -sur sur ur-l -Lo Loir oir ir à Ang rs s iic B gso Brg sonn P l Hn ri nti ti r V ili PPar m m la l h il u rc r Ch n so st W in u n Av rn V u t iè r r snn a B n M ai u ll t Ta i M ar A v. Bl RRé si st an la D ép B é t B sssouullv or ta la c B ssoonnnvaarr ti on naau n u ch Voltair u r va u l s rt V l h il u rc Ch n st o W in u n Av cq léé Eb Juu iin l ééc hha ix M ar Plac u urg la Croix C rro u Ja la a m n Pr o r n ti LIGNE A - TRAMWAY (R. N. s Augggusst August la Ja n Bl t m t B au l s C h ar r u lva M ai n Av n u Fé lix u Ma rc ng é Ba ra ) (Rivièr Pllaaac l'a 'A ca c c m i Rn é Brém ont onnt c Lc lr La c u u Av n 'Ang g rs Rout R u Mar cau u u u n Av M ai n Jospp h Ha raa g 'AA n Yo la u n Av M ai n ay un La n G ra h oon n Pi rr Ro ut Pa rm la u rgg ur Ro ut oin u ai n Ru m is a r u ro s ic Bla nch lo vva r Pablo B ul rt é l la Trminus PO POITIERS, OITIE O TIEERS, CH C CHOLET HO OLEET OL CHOLET, CHOLE CH HOLLET, POITIERS POIT POITIE PO POITI OITIERS Stations Parking-rlais Abris vélo ROSERAIE SAINTE-GEMMES-SUR-LOIRE E GEM GEMMME SUUR E st um ll Alb rt - -Cé +R Sa V il ar ca u ch Ro is u t u ro u lv s Po nts Ro utt l igg nyy P ris s v ar Ta ss Ro um Li b l Bulvar n Rob rt A ul é Ponts--Cé Blan choi SSquar quar u Chât Châtau au 'Orgmont 'O 'Orgmont ont nt nn la ANGERS-ROSERAIE 'A rb ar M a a ri La ttr r Lé on va r s va B ul an XXIII u l Sa int iss v ar ar m nt mo l ço nn Arborétum Alb rt T Tarat Fr an J i 'E st Plac s Justt ic Justics Ju icss Jarin Ja arin la Rosrai Ros R srai Mauric c JEA N-VIL A R ss l s rv s u Jos ph ul var ul P la rb ri Ju ar ' O v o ul 'A ac u ri M au Bé ir g g O rg 'O v ar u LLEE M MANS MA ANS PARIS PA P AR AR ign g Montr jau M Mo j auu Sa ig ny ul n rt Mo nta M Céé JEA N XXII I Chaum in u B A M A KO g Eugèn nu Avnu ulv ar II I Lé on s- - t kk u rg R rt LL SSain t Po nt s Gâts SAINT-BAR INNT INT Guillau Guillaum ar s qu Po BOUCHEMAINE CHEM HEM St ra assbb o Létanu èr Ja c Av b s r an XX moontt gm g O rg 'O 'Or va on y u l ln G off Cé ra y sa r Ta ss s in t LLé at r uv ig n La tt ha n ta u Ch.C r s mp a ée Dagu D agggun nt t ll è LLarvllièr u J Ro ab a bb u PPlac la Ma Mali Malin a in in u l'a chh n M iir n va Bl an G ra u AAv n B n y Vo Thouars Av Sa ln r la u lai s è é èr Létanu ng R Ra b ll ra a in st rt p Duptit PPo iir r m Po n va h uc Ba nu A v Plac P llac AAnré nré Lroy L rroy r oy STRASBOURG u l Pa PPlac lac c uu Lyy é Lycé Vo rgg u l LA s Av Parc a Bl Bllfontain Bllfonta tain rt E AIN M B Parc u Pin ou u ur Mo nc n coon n c c Parc Olonn Olonn onn l va n Evain a rl st Jarin u Mail Q ui u Yv on u n Michl oulvar Saint Bulvar Pi r r Li s t iin l st P au n t a vvvaar u S ra St a sbb Ch OUCHEMAINEE to r u Av. Contas Bo ul Avnu b an VVa ub u l va r ur Parc u Haras P as nu Cé u Pa PL. L A FAY E T T E Av n Av Jarin s Plants rn o Av Av.u 8 mai 1945 F O CH -H A R A S LES GARES CChanzyy an t r u st st vnu R u AAvnu Av PPlac l c p Papin P Plac Pl la Pap Papin Dnis Pirr s Gar ar Smar Av. Dni G rr D un Pa a il u né i uè r Chalouèr Cha ha halouèr r Plac La Faytt LAC DE MAINE BOUCHEMAINE, BOUCH B BO HEM HE M MAINE, SAVENNIÈRES SAVE SAV SAVENN AVEEENN NIÈRES s s R r n Ch alo la Parcc la F O CH -M A I S O N B L E U E li R R u lo t o i Ta N oi ann W igga u Pl Plac l ac laa Visitation Vi i isitatio o on Au gu i r va r L ic nt o r Ga uti Jarin ss Ja Baux-Arts Baux-A x-a Artss Po J. B u l r n urrpin Turpin Av TTur Av. sé rissssé rissé Cris CCrissé r o va om u l -h cc l' Echan g Echangur gur u la Baumtt Bau umt u t tt va Ju ntt sa int t nu RRo LLo ui m ai s n in A v M P R ll O OO R a la c iisslu ll Carrfour aarrfo foourr ll i u l Ca rii R am m u m l Ai l A Ramau Aig igu n guuuil uiiill lrri t i R laa Gar R-Pt R-P Pt la Baumtt a riè rr ll u l Ca c r ai lls a n ch la nt iq quu G au l'a tla u To us PPlac ac Héé rault H Hérault lt 'A ra l il lé t Sa né ch B la LA Parc Loisirs Lac Main Ba u Plac Pla lac aac c St-Croix St t-c -CCCroix Crr ix Gé lt u RALLIEMENT i NE MAI X Bi sn ra u MOLIÈRE PPr ou Vo u V ic g Birgé ai u Ma va r Parc Parc arc Balzac B zzaaacc c BBll r Cro ix ë u l l ny iv Qu Ay Ro (R P Ba ont sss -C h la a in riinn la ra ur i rs tt gnn nnttaag PPl an La L igg la i R.n n r o is so stt M ou Fo s P Po Ho i rs INE MA D n va S T-S E R GE U N I V E R S I T É r tt a s R r ièr va i ai on Qu au aux Cha mbr r u l Av l la va u l Th N r l ou PPlac lac Molièr M olièr ièr ziz n Er n n ri ) n n ai n G am m b rg Ba é n s tt ai go A ra LA l au n nt u P o V r Pa Ch B r v a raa y u l n c Ro u r a ir B u E changur Ech Echangur hangur h gur ur u u Laaacc Lac M Main Main ain in n t Q ua H s H au v a r ux p r Foouul qu la u l PPéénni s it t nt s az a au BBl B rss Av Av B E R GE S D E M A I N E A vv nu D ro A v la it s n u Co n st it u ti l' H s on om m Qu Pl ac au n c GGoor rgg g ss Cl ém D sc D ac lac Plac Monp rofit ul v ar ul var A rn r Echangur EEch c hangur ch B ll Bill Bll Bll-Bill B ll on Gas ton v ar Nicol as Saint q s Jacqu nt ul n P ru s u la Tour s Anglais s to va u nc ulvar a Mirault Davirs Po Ga u l Co nfl al Alb rt or Vi ct ulvar u h o n B ic ur c t l B l n ii n so n rtt Al b ulvar Camus No tr L ouul lvvar ar n Saint Ra m r r g n an iuu u lva La za M i s qu Gassto ton ir t n Mo nt r la is Sa in f BBrriia i ann Patton Général u vaar r va np Avnu Patton u l Parc Parc Hébrt la Rousslièr Rousslièr P a c Plac Pla Pl Europpp l'europ ll'europ Mo la Vill Général u L'Inustri L'I 2 l PPo nt Do r LLa c M or Mar M ariu ius Schuman 1 6 B ru u yè A Avnu aisii r Robrtt n.n La Ch rg s va r R.N u G o on u l no ir i r ii r Parc la Garnn H nr H CH U -H Ô PI TA L iis voo Ra m sn Mo npl Ga na nn La No tr Dam na l Bl u li né Lan M ig Pa s Parc Carrièrs arrièrs rrièr LLa ka Ri ch ar L R la u to n ul u la B a Av n i r CA PU CI N S Av n G as 16 2 ETANG SAINT NICOLAS s u ss v ar us. n issau Parc La Garnn ul R. N (issau) B ul l v ar va r u Brionnau Parc u Brionnau ul é Mo -cntr C am nn J. ni r l Villnièr y nt G as AVRILLÉ, LA MEIGNANNE NNE NN Do Po u A1 1 ou t lo n Au tor A J E A N -M O U L I N ér al R né G én Co oulin Moulin M v ar l ulvar JJan an u ul ann JJa B. t tt aaauu Ja nnn ulvar HAUTS DE S T-A U B I N Li zé ELISABETH -BOSELLI LEE MAN MANS, MANS M ANS NS, PARIS PAR RISS R ac u au r VERN E A U Av n iss va Au br P+R AVRILLÉ u l èr) (Rivi 11 t A Plac la Compagni C ompagni Co g gn F rraançais Fr Français ç ss 'Av 'Aviation Aviatioo n Av AVRILLÉ AV VRILLÉ LÉ LÉ NANTES NA ANT NTE NTE TES ES Luc i LES HAUTS DE ST-AUBIN or ou ayy A ut NE o ll b th MAY EN B ri El isa vaarr ullv Bou +R T ERRA B OTA NIC A P LAT EA U MAYENNE llii lli B s n Ro ut ll a llaayy (R n RTH E rii in SA A LA P r l va Au rio u l l Jacqulin AVRILLÉ, É, MONTREUIL-JUIGNÉ MONT NTTTREUIL-JUI R UIG GNÉ BBr ioo B OIS- D U- ROY L PONTS-DE-CÉ, LES NTS MURS-ERIGNÉ -ERIG -ERI SAINTE-GEMM SAINTE-GEMMES-SUR-LOIRE MEEES-SUR-L M -L -LOIRE LLES E PO ES PONTS-DE-CÉ PONTS-DE NTS-D NTSS DE DE-CÉ CÉ CÉ MÉTROPOLE / FÉVRIER MARS AVRIL 2015 / 13

14 ossir Huit n un. Huit structurs Angrs Loir Métropol éiés à l économi sont ésormais réunis au sin un sul agnc : Alv. Lybrnt assurancs ans ss locaux l immubl Linéo. PHOTOS : THIERRY BONNET Fin janvir, ls équips Alv invstissaint lurs nouvaux locaux ans l quartir affairs Orgmont. Étuiants ans ls srrs l Institut rchrch n horticultur t smncs Alv, tout l action écon L 1 r janvir 2015, Alv st né. Alv st la nouvll agnc économiqu Angrs Loir Métropol. Ell concntr touts ls compétncs la collctivité n la matièr : évloppmnt économiqu, mploi, ai à la création ntrpris, rchrch, insrtion profssionnll, nsignmnt supériur, innovation... Bin plus qu un nouvau nom, c st un nouvll organisation qui s mt n plac t surtout un nouvl sprit plus pro businss qu nous insufflons, précis Jan-Pirr Brnhim, vic-présint Angrs Loir Métropol t présint la nouvll agnc. Alv st né un constat : la multiplicité s structurs était un frin à la pris écision. Ls informations circulaint mal. Parfois il y avait prsqu la concurrnc ntr srvics. Sans parlr oublons, constat Jan-Pirr Brnhim. Au final, nombr chfs ntrpris n savaint plus qui était l bon intrlocutur. Un sul arss à Orgmont C problèm st ésormais réglé. Entrprnurs, créaturs ntrpris t partnairs économiqus n ont plus qu un sul t uniqu arss à connaîtr : cll Alv au 122, ru u Châtau- Orgmont. La nouvll agnc y a réuni ss 58 collaboraturs issus l ancinn agnc évloppmnt économiqu t trois irctions Angrs Loir Métropol. À notr qu ls missions l ancinn Maison l mploi t clls 14 / MÉTROPOLE / FÉVRIER MARS AVRIL 2015

15 Laboratoir l Institut biologi n santé, IBS. (IRHS). Entrpris Fixator à Saint-Barthélmy- Anjou. omiqu n un sul agnc u Plan local insrtion t l mploi (Pli) font parti intégrant s compétncs la nouvll agnc. C st normal, poursuit Jan-Pirr Brnhim. Il fallait arrêtr voir crtains ossirs êtr saucissonnés faut irction uniqu. Prnons comm xmpl la rénovation énrgétiqu s bâtimnts. L mploi st évimmnt au cœur un tl sujt, mais il oit égalmnt êtr aboré sous l angl inustril t clui l innovation. L aaptation s formations put êtr aussi nvisagé, ainsi qu s clauss insrtion ans ls chantirs. Avc Alv, la collctivité st bin miux armé pour apportr un répons nsmbl grâc à un millur partag s informations t à un millur fluiité l action. Alv intègr égalmnt trois agnts Angrs Tchnopol t assur l co-pilotag ctt structur spécialisé ans l innovation t basé sur l campus Bll-Bill. Alv a aussi irctmnt n charg la gstion t l animation u Marché intérêt national u Val Loir, l ngis angvin l avnu Jan-Joxé. Ls grans orintations la zon activités l aéroport font, lls aussi, ésormais parti s attributions la nouvll agnc. Alv n st onc pas un structur n plus mais bin un optimisation s moyns publics mis au srvic u évloppmnt économiqu u trritoir. Car rapplons-l, c sont ls ntrpriss qui crént ls mplois t non la collctivité. Avc Alv, nous offrons plus cohérnc, fficacité t portons ésormais un voix plus clair t plus fort, conclut Jan-Pirr Brnhim. Q MÉTROPOLE / FÉVRIER MARS AVRIL 2015 / 15

16 ossir THIERRY BONNET Commnt st irigé la nouvll agnc? Alv st un établissmnt public à caractèr inustril t commrcial (Epic) qui compt 58 salariés. À la têt l établissmnt s trouv un consil aministration 20 mmbrs : onz élus Angrs Loir Métropol, quatr rprésntants partnairs institutionnls (consil général, chambr commrc t inustri, chambr s métirs t l artisanat t chambr agricultur), t cinq chfs ntrpris : Emmanul Picot (Évolis), Patrick uvt (mnuisris uvt), Frééric Jamt (Cani), Brtran Bauair (La uchri) t Michl Prrint (Octav). Ds prsonnalités invités comm l présint l Univrsité, l vic-présint la Région s Pays la Loir n charg l économi ou l irctur la Dircct complètnt l consil. L présint Alv st Jan-Pirr Brnhim, vic-présint Angrs Loir Métropol n charg u évloppmnt économiqu. Jan-Pirr Brnhim, présint Alv. ANGERS LOIRE MÉTROPOLE / DIRECTION DE LA COMMUNICATION / CÉLINE LAMBERT Dirction Emploi, Formation t Insrtion Angrs Loir Métropol Dirction s srvics aux ntrpriss Angrs Loir Métropl Dirction Innovation économiqu, prospctiv t intrnational Angrs Loir Métropol Agnc économiqu Angrs Loir évloppmnt Saar, gstion immobilir éié à la rchrch 8 AVANT organisms t srvics Angrs Tchnopol structur ai à l innovation Sominval, gstion u marché intérêt national Synicat zon activités Angrs-Marcé Qulls sont ls missions Alv? QAccompagnr s ntrpriss lors lur création, lur implantation t lur évloppmnt. L agnc hébrg un cntain ntrpriss. En fft, ll gèr un parc immobilir très larg m 2 locaux profssionnls à vocation trtiair, inustrill, logistiqu, scintifiqu ou artisanal. Ctt spécificité prmt pouvoir apportr un répons rapi aux bsoins s ntrpriss. QEncouragr la création t l évloppmnt ntrpriss innovants (incubaturs, mis n résau, appl à projts innovants...). QPlanifir t évloppr s zons activités. Il xist ha parcs activités communautairs. QAnimr l tissu économiqu via s clubs ntrpriss t participr à s événmnts affairs. QMttr n œuvr ls politiqus la collctivité n favur l mploi QAccompagnr au rtour à l mploi t éployr s politiqus insrtion. QRnforcr ls filièrs stratégiqus (végétal, élctroniqu, santé, agroalimntair...). QAccompagnr s filièrs émrgnts (numériqu, inustri culturll t créativ...). QSoutnir l nsignmnt supériur t la rchrch. QAccompagnr l offr commrcial. QDévloppr la coopération métropolitain t intrnational. QGérr l marché intérêt national (MIN) t son parc immobilir spécifiqu. QPilotr la zon activités l aéroport Angrs-Marcé. 16 / MÉTROPOLE / FÉVRIER MARS AVRIL 2015

17 1 AUJOURD HUI sul agnc économiqu Intégration complèt ans Alv, missions t équips Pilotag ésormais assuré par Alv À savoir Alv agit ans l périmètr s 33 communs Angrs Loir Métropol mais accompagn égalmnt ans lurs politiqus évloppmnt économiqu ls Pratiqu Alv, trois autrs communautés communs u Pôl (Loir-Aubanc, u Loir t Vallé Loir-Authion). THIERRY BONNET métropolitain Loir Angrs 122, ru u Châtau- Orgmont, Angrs Tél. : , MÉTROPOLE / FÉVRIER MARS AVRIL 2015 / 17

18 côté côté pil/fac Plus 5 millions boutills sortnt chaqu anné u sit prouction l ntrpris Giffar, ans la zon artisanal La Violtt, à Avrillé. Ds liquurs, comm la célèbr Mnth-Pastill, mais aussi s sirops fruits, flurs t plants. Dpuis 130 ans, l liquorist angvin Giffar innov Fruits L ntrpris st très attntiv à la qualité s fruits utilisés. Ici, s criss griotts Lorrain, avant lur passag ans ls cuvs macération. Slon ls fruits, ctt étap ur 24 hurs à trois mois. L catalogu la maison Giffar compt pas moins 67 sirops t 50 liquurs ifférnts. Notr activité a progrssé plus 40 % n cinq ans avc un fort hauss à l xport, s réjouit Éith Giffar qui irig l ntrpris familial aux côtés son frèr Bruno. Ls sirops rncontrnt un gran succès, notammnt n Asi t au Moyn-Orint où ils sont consiérés comm un prouit très français. Si bin qu aujour hui Giffar s snt à l étroit ans ss locaux Avrillé t prévoit ouvrir un scon sit prouction à Saint-Légr-s-is, à l Oust l agglomération, n août Il sra consacré à la prouction s sirops t abritra la platform logistiqu l ntrpris, aujour hui basé à Baucouzé. L scrt la mnth poivré mitcham En choisissant ouvrir c scon sit prouction, l ntrpris s inscrit ans la continuité son histoir familial t angvin, parti n 1885 la pharmaci la plac u Rallimnt. C st là, n fft, qu Émil Giffar invnta la Mnth-Pastill. Il travaillait sur ls vrtus igstivs la mnth, racont son arrièr-ptit-fill. Il avait sélctionné pour cla un plant mnth poivré qui fit son succès, l plant mitcham. À l origin, il n poussait qu n Angltrr, aujour hui nous l cultivons à Chmillé t il st toujours à la bas notr liquur. 130 ans plus tar, l ntrpris compt un cinquantain salariés n Franc, cinq à l étrangr t continu innovr ans son laboratoir Avrillé. Nos clints sont un gran sourc inspiration, xpliqu Éith Giffar. Nos prouits sont souvnt utilisés n mélang aussi nous travaillons n partnariat avc s barmn pour proposr nouvlls savurs t nous aaptr aux usags, ifférnts suivant ls pays. L étnu la gamm proposé, c st la gran forc l ntrpris, associé à la qualité s matièrs prmièrs. Pour ls fruits comm pour ls plants, nous sélctionnons toujours la millur variété : ls criss griotts Lorrain, ls abricots u Roussillon, ls flurs surau s Alps... Et l cassis la prmièr région prouctric n Franc, l Val Loir. PHOTOS PHILIPPE NOISETTE Affichs Giffar st aussi connu pour ss publicités, qui faisaint appl aux millurs affichists l époqu. Ci-ssus, ls chfs État règlnt ls problèms u mon autour un boutill Mnth-Pastill (affich 1903). 18 / MÉTROPOLE / FÉVRIER MARS AVRIL 2015

19 Rchrch Dans son labo, l ntrpris st n prmannc n rchrch nouvaux prouits t nouvlls savurs. Prouction Dpuis 1972, c st à Avrillé qu st installé l sit prouction, où sortnt plus 5 millions boutills chaqu anné. Un autr unité fonctionnra à partir 2016 à Saint-Légr-s-is, pour la prouction s sirops t la logistiqu. utiqu L Espac Mnth-Pastill présnt un larg aprçu la ivrsité s prouits réalisés sur plac, soit au total 50 liquurs t 67 sirops ifférnts. Ouvrt au public, il a rçu visiturs n rpèrs Visits guiés... Chaqu anné, l ntrpris Giffar accuill s izains visiturs ans l car Ma in Angrs. Ls visits sont égalmnt possibls n hors cs crénaux. Ells prmttnt écouvrir l Espac Mnth-Pastill t l sit prouction n finissant par un égustation t s tsts olfactifs. Cs visits, sur rnzvous, s éroulnt u luni au vnri à 10 h 30 t 14 h 30, sauf l vnri après-mii. Tarifs : 4 uros par prsonn pour ls groups 20 à 50 prsonns ; 5,50 uros par prsonn (4 uros pour ls étuiants) n visit iniviull (minimum 8 prsonns). Résrvations auprès ou Baptisé l Espac Mnth- Pastill, la boutiqu propos liquurs t sirops. Ell st quant à ll ouvrt u mari au vnri 14 h à 18 h, ans ls locaux l ntrpris, chmin u cag, zon artisanal La Violtt, à Avrillé. Histoir famill L ntrpris a été foné n 1885 par Émil Giffar, qui était alors pharmacin plac u Rallimnt à Angrs. Ell st aujour hui irigé par ss arrièrptits-nfants, Éith t Bruno Giffar. MÉTROPOLE / FÉVRIER MARS AVRIL 2015 / 19

20 l actu communs Saint-Gmms-sur-Loir La traition l hortnsia Créé par Diir os t son épous, aujour hui géré par Jan-Paul Davass, os Hortnsia st spécialist puis ls annés 80 s hyranga t hortnsias stinés au jarin ou au marché s plants intériur plants y sont prouits chaqu anné, à stination n prmir liu s proucturs qui ls élèvnt. L rst la prouction s arss aux istributurs spécialisés t aux particulirs, ans ls locaux l ntrpris, via intrnt ou lors événmnts gran public. Cs rncontrs nous prmttnt comprnr lurs attnts n trms coulurs, forms t y réponr n faisant écouvrir ls variétés, soulign Jan-Paul Davass. Ctt ivrsité, c st un s richsss l ntrpris, inscrit ans la traition horticol la région angvin. La cultur hortnsias a émarré autour Angrs ès la fin u 19 siècl t a très vit bénéficié un xcllnt réputation. Dpuis, 500 à 600 variétés ont été créés. Nous n créons nous-mêms chaqu anné, n nous appuyant sur notr collction 400 pis mèr. Jan-Paul Davass irig os Hortnsia. Form, coulur, résistanc au froi ou aux tmpératurs élvés, c st un plant qui s rnouvll baucoup, rconnaît l prouctur. Chaqu nouvll variété st valié par l Offic communautair s variétés végétals qui s assur son originalité n s appuyant notammnt sur la collction uropénn référnc abrité à l Arbortum Angrs. Si ctt collction n st pas accssibl au gran public, l jarin ssai os Hortnsia l st n rvanch, juin à sptmbr : la pério iéal pour y écouvrir 400 variétés n situation. (lir n pag 6). PHILIPPE NOISETTE n brf La Mignann Histoir princsss... Dans t chant avc la Ci Ostéorok ans Ls Princsss aussi ont s faims loups, proposé par La u miliu. Un histoir princss qui tourn mrvillusmnt mal t raill avc spièglri tous ls stéréotyps la féminité (ès 4 ans). L 1 r mars à 16 h 30, spac Longuné, 7 t 9 uros, laruumiliu.wix.com/ la-ru-u-miliu PHILIPPE NOISETTE Baucouzé La piscin intrcommunal ouvrt Mi-janvir, Couzé O, l cntr aqualuiqu intrcommunal, très attnu, ouvrait ss ports. Ds étails rstnt à finalisr, mais ls cours pour ls scolairs t l accuil u public ont émarré sans problèm, iniqu l irctur, Luovic Pons. L spac aquatiqu comprn un bassin sportif 25 m, un spac balnéo-luiqu avc jts massants, un toboggan intériur t un pataugoir. Dans l spac étnt, ls usagrs vnus s rlaxr isposnt ux saunas, un hammam t ouchs massants. Pour ls baux jours, un spac xtériur avc pntagliss, Intrcommunal, l nouvl équipmnt Baucouzé s arss aux autrs communs l Oust u trritoir. aquasplash t un zon transat complètront l offr équipmnt. L liu s vut familial t tourné vrs l accuil s scolairs s communs partnairs l Oust comm Saint-Légr-s-is, Saint- Lambrt-la-Pothri, Saint- Martin-u-Fouilloux, uchmain... En plus s cours natation pour ls scolairs t l public, Couzé O propos l aquagym, l aquaénrgi plus intnsiv, l aquabik ou ncor l aquamatrnité avc un sagfmm, énumèr l irctur. Nous réfléchissons aussi à autrs cours qui pourront s mttr n plac slon la man t à s animations autour u zn ou u cinéma. Du luni au imanch, ntr 9 h t 22 h (horairs variabls slon ls jours). 5, chmin la Houssay, Baucouzé JEF RABILLON t polar humoristiqu Avc Qui vivra vrra!, coméi humoristicopolicièr par l Théâtr l Inigo (tout public). Ls 27 t 28 mars à 20 h 30, l 29 mars à 15 h 30, 5 t 10 uros. Résrvations : , Avrillé Salon multicollctions Jtons, monnais, timbrs, carts postals, minéraux, BD, fèvs, méaills... sront au rnzvous u salon multicollctions proposé par l club philatéliqu t numismatiqu l Anjou, l 8 mars, 9 h à 17 h 30, spac Vntura (2 uros). 20 / MÉTROPOLE / FÉVRIER MARS AVRIL 2015

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone!

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone! Sommair G-apps : Smart fun for your smartphon! Sommair Présntation G-apps Pourquoi choisir G-apps Sctorisation t sgmntation d marchés Votr accompagnmnt clints d A à Z ou à la cart Fonctionnalités G-apps

Plus en détail

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015 st signé 11996 mars 2015 Mutull soumis au livr II du od d la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DO 007 B-06-18/02/2015 Édition 2015 Madam, Monsiur, Vous vnz d crér ou d rprndr un ntrpris artisanal ou commrcial

Plus en détail

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP ADMINISTRATEURS DE BIENS ET AGENTS IMMOBILIERS Compagni Europénn d Garantis t Cautions 128 ru La Boéti 75378 Paris Cdx 08 - Tél. : +33 1 44 43 87 87 Société anonym

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

CLOUD TROTTER La Vache Noire Sud - 203 rue Oscar Roulet - 84440 Robion - Tél. : 04 90 76 56 27-06 80 050 050 - www.lavachenoiresud.

CLOUD TROTTER La Vache Noire Sud - 203 rue Oscar Roulet - 84440 Robion - Tél. : 04 90 76 56 27-06 80 050 050 - www.lavachenoiresud. Cloud Trottr La Vach Noir Sud - 203 ru Oscar Roult - 84440 Robion - Tél. : 04 90 76 56 27-06 80 050 050 - www.lavachnoirsud.com Cloud Trottr Cloud Trottr Prnz d la hautur! ds carts d caractèr pour donnr

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

Développement de site web dynaùique Dot.NET

Développement de site web dynaùique Dot.NET Dévloppmnt d sit wb dynaùiqu DotNET Voici qulqus xmpls d sits wb administrabl Cs sits Wb sont dévloppé n ASPNET sur un Bas d donné SQL 2005 C typ d dévloppmnt wb convint parfaitmnt a un boutiqu n lign,

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ. Maison de l Emploi Sarthe Nord

RAPPORT D ACTIVITÉ. Maison de l Emploi Sarthe Nord 11060232_rapport_annul_2010_projt 06/07/11 15:32 Pag1 RAPPORT D ACTIVITÉ 2010 Maison l Emploi Sarth Nord sommair La Maison l Emploi Sarth Nord n 2010 p. 2 La Maison l Emploi Sarth Nord : un résau partnairs

Plus en détail

au Point Info Famille

au Point Info Famille Qustion / Répons au Point Info Famill Dossir Vivr un séparation La séparation du coupl st un épruv souvnt longu t difficil pour la famill. C guid vous présnt ls différnts démarchs n fonction d votr situation

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2015 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ;

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ; Arrêté du ministr s financs t la privatisation n 2241-04 du 14 kaada 1425 rlatif à la présntation s opérations d'assurancs (B.O. n 5292 du 17 févrir 2005). Vu la loi n 17-99 portant co s assurancs prom

Plus en détail

BOULOGNE (92) TRIANGLE ENTRE VERDURE ET BOUCLE DE SEINE INVESTISSEMENT EN NUE-PROPRIÉTÉ IMMOBILIER NEUF

BOULOGNE (92) TRIANGLE ENTRE VERDURE ET BOUCLE DE SEINE INVESTISSEMENT EN NUE-PROPRIÉTÉ IMMOBILIER NEUF INVESTISSEMENT EN NUE-PROPRIÉTÉ IMMOBILIER NEUF BOULOGNE (92) ENTRE VERDURE ET BOUCLE DE SEINE TRIANGLE APPARTEMENTS DU STUDIO AU 5 PIÈCES DANS UN QUARTIER EN PLEIN RENOUVEAU PERL INVESTISSEZ AUTREMENT!

Plus en détail

Découverte Sociale et Patrimoniale

Découverte Sociale et Patrimoniale Découvrt Social t Patrimonial M :... Mm :... Dat :... Origin du contact :... Sommair 1. Vous 3 Votr famill 3 Votr situation matrimonial 4 Votr régim matrimonial 4 Libéralités 4 2. Votr actif 5 Vos garantis

Plus en détail

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts Programm GéniArts Î.-P.-É. 2009-2010 GéniArts Allum l nthousiasm ds juns à l égard d l acquisition ds matièrs d bas par l truchmnt ds arts. Inspir la collaboration ntr ls artists, ls nsignants, ls écols

Plus en détail

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek Commnt utilisr un banqu n Franc c 2014 Fabian M. Suchank Créditr votr compt: Étrangr Commnt on mt d l argnt liquid sur son compt bancair à l étrangr : 1. rntrr dans la banqu, attndr son tour 2. donnr l

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

Subventions Diverses 2009

Subventions Diverses 2009 Dirction Tchniqu Nom du portur Titr du Objctifs du Rattachmnt au programm d financmnts 09-036 SOS Hépatits Projt 1: Forum National (19 t 20 nov 09) Projt 2 : Sit Intrnt Projt 1: Obj. Généraux: Rdonnr confianc

Plus en détail

La lettre du Bureau Asie-Pacifique

La lettre du Bureau Asie-Pacifique La lttr du Burau Asi-Pacifiqu AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE ISSN 1606-0318 Dans c numéro : o N 13 - davril µ Juin 2002 L'Agnc univrsitair d la Francophoni fêt son 40 annivrsair à Phnom-Pnh, Cambodg

Plus en détail

J adopte le geste naturel

J adopte le geste naturel J adopt l t naturl Franchi Crédit Conil d Franc Mod opératoir naturl t l J adopt Préambul Rjoindr Crédit Conil d Franc, c t rjoindr un cntain d homm t d fmm qui partant lur xpérinc dpui plu d 10 an ; un

Plus en détail

S a i n t - M a l o G R O U P E

S a i n t - M a l o G R O U P E S a i n t - a l o G R O U E onnaissz-vous l antiqu cité d Alt? lac fort stratégiqu, tour à tour puplé d lts t d Gallo-Romains, ll fut l brcau d Saint-alo, dont ll constitu un promontoir naturl, ntr mr

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 23 NOVEMBRE 2007 DELIBERATION N CR-0705.290 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Contrat d filièr agroalimntair régional LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON, VU l Cod général ds collctivités

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Le nouveau projet Israélo-Palestinien : Terreau pour une culture de paix

Le nouveau projet Israélo-Palestinien : Terreau pour une culture de paix L Congrès d Caux Prmir Congrès d l Allianc pour un Cultur d Paix L nouvau projt Israélo-Palstinin : Trrau pour un cultur d paix Du 23 au 26 Juin 2003 Châtau d Caux Cntr d rncontrs intrnationals L Congrès

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION Ls informations donnés nécssairs pour traitr votr candidatur rstront confidntills. Un dossir incomplt n put êtr xaminé. C dossir d candidatur rst soumis à l approbation

Plus en détail

La transformation et la mutation des immeubles de bureaux

La transformation et la mutation des immeubles de bureaux La transformation t la mutation ds immubls d buraux Colloqu du 14 févrir 2013 L group d travail sur la transformation ds immubls d buraux a été lancé n novmbr 2011 à la dmand du consil d administration

Plus en détail

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved.

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved. Matériau pour grff MIS Corporation. All Rights Rsrvd. : nal édicaux, ISO 9001 : 2008 atio itifs m rn pos méd int i dis c a u x 9 positifs 3/42 té ls s dis /CE ur r l E. po ou u x U SA t s t appr o p a

Plus en détail

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique Réau d bibliothèqu du Pay d Pamir Guid du Numériqu Sit Intrnt du réau d lctur http://www.pamir.raubibli.fr C qu vou pouvz fair dpui notr it Intrnt : EXPLORER LE CATALOGUE : Plu d 80 000 documnt ont à votr

Plus en détail

«COMBATTRE LES BLEUS» Ce que signifie le programme social des Conservateurs pour les femmes

«COMBATTRE LES BLEUS» Ce que signifie le programme social des Conservateurs pour les femmes «COMBATTRE LES BLEUS» C qu signifi l programm social ds Consrvaturs pour ls fmms La 13 Conférnc national d la condition féminin du CTC Documnt d conférnc L hôtl Crown Plaza Ottawa L hôtl Ottawa Marriott

Plus en détail

Sommaire. qui sommes-nous. Nos grandes realisations. 4 Madagascar 5 Nous vivons nos valeurs 6 Telma en bref 8 La Gouvernance

Sommaire. qui sommes-nous. Nos grandes realisations. 4 Madagascar 5 Nous vivons nos valeurs 6 Telma en bref 8 La Gouvernance Chr Clint, Chr Partnair, Ctt anné, un fois d plus, grâc à votr confianc t à l implication d nos équips, l Group Tlma a réalisé un anné 2011 avc ds prformancs opérationnlls solids t un activité commrcial

Plus en détail

Septembre/octobre 2014 n 66 : Le magazine de votre Communauté d agglomération «NOUS RESTONS VIGILANTS»

Septembre/octobre 2014 n 66 : Le magazine de votre Communauté d agglomération «NOUS RESTONS VIGILANTS» Sptmbr/octobr 2014 n 66 : L magazin votr Communauté d agglomération mtzmtropol.fr Mtz mag Métropol l LE MET Ls nouvautés la rntré Événmnts FIM & CO Rtrouvz Mtz Métropol au cours s grands rnz-vous l automn

Plus en détail

CENTRE FRANCO-ONTARIEN DE RESSOURCES PÉDAGOGIQUES

CENTRE FRANCO-ONTARIEN DE RESSOURCES PÉDAGOGIQUES Éditions Éditions Bon d command 015-0 un pu, baucoup, à la foli! Format numériqu n vnt au www. 006-009, Éditions CFORP, activités AVEC DROITS DE REPRODUCTION. 08:8 Pag 1-1 r un pu, baucoup, a la foli!

Plus en détail

Impôts 2012. PLUS ou moins-values

Impôts 2012. PLUS ou moins-values Impôt 2012 PLUS ou moin-values SUR VALEURS MOBILIÈRES ET DROITS SOCIAUX V v ti t à d f co o OP m à l Et L no di (o 20 o C c tit po Po c c or o o ou c l ou d 2 < Vou avz réalié d cion d valur mobilièr t

Plus en détail

Base de données bibliographique. p. 30 - p. 33. valorisation économique de l'eau potable. energétique et municipales. p.13 - fédérale de.

Base de données bibliographique. p. 30 - p. 33. valorisation économique de l'eau potable. energétique et municipales. p.13 - fédérale de. Bas d donnés bibliographiqu alpau.org Typ d Autur Titr d Titr du Editur Anné Vol. N Dat d Paginatio résumé mots clfs mots documnt l'ouvrag/titr d périodiqu n clfs fix l'articl Jnni Robrt Qul puplmnt pour

Plus en détail

ces révolutions qui nous attendent Jeudi 23 octobre 2014 Bien assuré, on peut tout oser. programme

ces révolutions qui nous attendent Jeudi 23 octobre 2014 Bien assuré, on peut tout oser. programme Judi 23 octobr 2014 Bin assuré, on put tout osr. Kdg Businss school - campus Bordaux cs révolutions qui nous attndnt programm N ORIAS : 07 003 073 - WWW.ORIAS.FR RISQUES D ENTREPRISE - ASSURANCES DE PERSONNES

Plus en détail

Florence Jusot, Myriam Khlat, Thierry Rochereau, Catherine Sermet*

Florence Jusot, Myriam Khlat, Thierry Rochereau, Catherine Sermet* Santé t protction social 7 Un mauvais santé augmnt fortmnt ls risqus d prt d mploi Flonc Jusot, Myriam Khlat, Thirry Rochau, Cathrin Srmt* Un actif ayant un mploi a baucoup plus d risqus d dvnir inactif

Plus en détail

Bénévole pour quoi? N 20 - Sommaire. N 20 - Déc 08. v d s. f www.e-volontaires.org/rennes. 315 bénévoles désormais, et on s'arrête là pour l'instant.

Bénévole pour quoi? N 20 - Sommaire. N 20 - Déc 08. v d s. f www.e-volontaires.org/rennes. 315 bénévoles désormais, et on s'arrête là pour l'instant. N 20 - Déc 08 v l'af d s o f ls in Touts jour sur miss A Rnns www.-volontairs.org/rnns Bénévol pour quoi? 315 bénévols désormais, t on s'arrêt là pour l'instant. On s'arrêt car vous êts un bonn soixantain

Plus en détail

Le mandat de Chercheur qualifié du F.R.S.-FNRS

Le mandat de Chercheur qualifié du F.R.S.-FNRS L mandat d Chrchur qualifié du F.R.S.-FNRS 18 Févrir 2014 L règlmnt rlatif à c mandat st disponibl dans son intégralité sur notr sit wb www.frs-fnrs.b Tabl ds matièrs 1. Dispositions réglmntairs, financièrs

Plus en détail

SEPTEMBRE 2014 C EST AUSSI LA RENTRÉE DES PETITS ALBIGEOIS ALBI PENDANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE QUATRE SPORTIFS SOUS LES FEUX DE LA RAMPE

SEPTEMBRE 2014 C EST AUSSI LA RENTRÉE DES PETITS ALBIGEOIS ALBI PENDANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE QUATRE SPORTIFS SOUS LES FEUX DE LA RAMPE 175 SEPTEMBRE 2014 DOSSIER C EST AUSSI LA RENTRÉE DES PETITS ALBIGEOIS ALBI VILLE SPORTIVE QUATRE SPORTIFS SOUS LES FEUX DE LA RAMPE HISTOIRE & PATRIMOINE ALBI PENDANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE édito

Plus en détail

Demande de retraite de réversion

Demande de retraite de réversion Nous somms là pour vous aidr Dmand d rtrait d révrsion Ctt notic a été réalisé pour vous aidr à complétr vos dmand t déclaration d rssourcs. Pour nous contactr : Vous désirz ds informations complémntairs,

Plus en détail

Le Songe d une nuit d été

Le Songe d une nuit d été La Compagni «Fracas d Art» présnt L Song d un nuit d été d après William Shakspar Mis n scèn Carlo Boso Masqus S. Procco di Mduna www.fracasdart.com r «t ils savn nt a h c, r s r, dan u o j, r tout fai

Plus en détail

Juin 2013. www.groupcorner.fr

Juin 2013. www.groupcorner.fr r p d r i Do Juin 2013 www.groupcornr.fr Contact Pr : Carolin Mlin & Jan-Claud Gorgt Carolin Mlin TIKA Mdia 06 61 14 63 64 01 40 30 95 50 carolin@tikamdia.com Jan-Claud Gorgt J COM G 06 10 49 18 34 09

Plus en détail

page 2 page 3 page 4 page 5 page 6 page 7 page 8 page 9 page 10 page 11 page 12 page 13 page 12 page 14 page 15 page 18 page 19 page 20 page 21

page 2 page 3 page 4 page 5 page 6 page 7 page 8 page 9 page 10 page 11 page 12 page 13 page 12 page 14 page 15 page 18 page 19 page 20 page 21 1035, boul. Haml Québc (Vanir) 418 683-4775 SERVICE DE LIVRAISON 418 619-0667 www.journ-al.ca LE JOURNAL DES RIVIÈRES LES SAULES / DUBERGER / VANIER FÉVRIER 2013 VOLUME 3 NUMÉRO 5 Ls Gladiaturs d Québc

Plus en détail

Commune de Villars-sur-Glâne Plan directeur du stationnement Bases

Commune de Villars-sur-Glâne Plan directeur du stationnement Bases Commun d Villars-sur-Glân Plan dirctur du stationnmnt Bass [04 011 3.5 octobr 04] Commun d Villars-sur-Glân Plan dirctur du stationnmnt Bass Sommair Bass légals 3 Objctifs t prcips généraux 4 Invntair

Plus en détail

magazine N 61 décembre 2011 Joyeuses fêtes Dossier : Fiscalité locale Vie économique : Animations commerciales Travaux : Plan neige

magazine N 61 décembre 2011 Joyeuses fêtes Dossier : Fiscalité locale Vie économique : Animations commerciales Travaux : Plan neige N 61 décmbr 2011 Joyuss fêts d Dossir : Fiscalité local Vi économiqu : Animations commrcials Travaux : Plan nig EDITORIAL SOMMAIRE VIE MUNICIPALE Ls tmps sont durs L an passé, l titr d c mêm éditorial

Plus en détail

PAR. été 2014. Les Affaires Plus

PAR. été 2014. Les Affaires Plus s, nag un é m t st ds cs é étai n l i n na rb la c Pou r ls fi Et si amill. f gér -têt r sa ntr r s ifi cas onsidé ptit E sign c d m un nd PM ants. f a com? Qu an, n RD pris, mam SA ES a L p TE pa ET CH

Plus en détail

Le traitement des expulsions locatives

Le traitement des expulsions locatives L traitmnt ds xpulsions locativs n io nt s til v ré p d t n am m t ai p n nd a m om r ay td m Tr C l ab i u O COMPTE RENDU DU SÉMINAIRE DU 10 SEPTEMBRE 2012 u n io at j n c sti n g ssi A c in d Au ui q

Plus en détail

Agricoles LES BONNES RÉSOLUTIONS DU MODEF DES LANDES. le 15 janvier. sommaire. édito. Aides aux fourrages (CG 40) et aide MSA : Dossiers à déposer

Agricoles LES BONNES RÉSOLUTIONS DU MODEF DES LANDES. le 15 janvier. sommaire. édito. Aides aux fourrages (CG 40) et aide MSA : Dossiers à déposer sommair Actualités agricols...p. 2 Ls Informations Agricols Vndrdi 10 2014 - HEBDO - 66 Anné - N 2779 - Prix : 1,54 Commission paritair n 0414 T 82968 - ISSN : 1149-3321 Aids aux fourrags (CG 40) t aid

Plus en détail

SAINT-GALMIER. Rentrée... SEPTEMBRE 2013 N 15 VOTRE MAGAZINE MUNICIPAL

SAINT-GALMIER. Rentrée... SEPTEMBRE 2013 N 15 VOTRE MAGAZINE MUNICIPAL SAINT-GALMIR Rntré... SPTMBR 2013 N 15 VOTR MAGAZIN MUNICIPAL VI MUNICIPAL ÉDITO INFO + Inscriptions sur ls lists élctorals Tous ls Français t Françaiss majurs jouissant d lurs droits civils t politiqus

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry avril EXERCICE Commun à tous ls candidats Parti I points. L ax ds ordonnés st asymptot à C au voisinag d ; la fonction étant décroissant sur ] ; + [, la limit quand

Plus en détail

Guide de correction TD 6

Guide de correction TD 6 Guid d corrction TD 6 JL Monin nov 2004 Choix du point d polarisation 1- On décrit un montag mttur commun à résistanc d mttur découplé, c st à dir avc un condnsatur n parallèl sur R. La condition d un

Plus en détail

Produits à base de cellules souches de pomme

Produits à base de cellules souches de pomme Soins Visag Produits à bas d clluls souchs d pomm NEW! Profssionnal & Rtail Shakr Mask pl-off Shakr Mask cristally (wash-off) Srum Crèm A Full Srvic : Formulation R&D Manufacturing Packaging Soin Visag

Plus en détail

Murs coupe-feu dans maisons mitoyennes à une famille

Murs coupe-feu dans maisons mitoyennes à une famille Maison A Maison B FERMACELL Murs coup-fu ans maisons mitoynns à un famill Eition suiss Murs coup-fu qui assurnt un résistanc 90 minuts ans ls maisons mitoynns à un famill construits n ois (1HG100) Murs

Plus en détail

- Organisé par - L AUDAX CLUB PARISIEN avec le concours DES VILLES CONTRÔLE et. de l agglomération de SAINT-QUENTIN -EN-YVELINES

- Organisé par - L AUDAX CLUB PARISIEN avec le concours DES VILLES CONTRÔLE et. de l agglomération de SAINT-QUENTIN -EN-YVELINES - Organisé par - L AUDAX CLUB PARISIEN avc l concours DES VILLES CONTRÔLE t d l agglomération d SAINT-QUENTIN -EN-YVELINES dito S O M M A I R E PARIS-BREST-PARIS RANDONNEUR VU PAR////////////////4-7 UN

Plus en détail

Date de publication : Juillet 2014

Date de publication : Juillet 2014 : n o i s s Prof n è c s n r u t t m u d c r u o s r t s â r é h T r u i d ss l o a d n Un natio tr n C 4 1 0 2 t l l i u J 2 Profssion : mttur n scèn Mttr n scèn, st-c un métir? On rconnaît l mttur n

Plus en détail

Bord ailes Hélène Pilotte

Bord ailes Hélène Pilotte Association ds Dirctions d Établissmnt scolair Rtraités d Montréal Volum 22, numéro 4 Janvir, Févrir, Mars 2015 Bord ails Hélèn Pilott 5565, ru Shrbrook, Est Montréal, QC H1N 1A2 Téléphon (514) 596-5156

Plus en détail

LE DEFI L HOMME ET LES TECHNOSCIENCES. 21, 22, 23 novembre 2014. 89 e Semaine sociale de France. à l Université catholique de Lille

LE DEFI L HOMME ET LES TECHNOSCIENCES. 21, 22, 23 novembre 2014. 89 e Semaine sociale de France. à l Université catholique de Lille L HOMME ET LES TECHNOSCIENCES LE DEFI 89 Smain social d Franc 21, 22, 23 novmbr 2014 à l Univrsité catholiqu d Lill www.tchnoscincsldfi.org 1 ÉDITORIAL Jérôm Vignon, Présidnt ds Smains socials d Franc

Plus en détail

UNIVERSITÉ SAVOIE MONT BLANC FRANCE KIT DE SURVIE DE L ÉTUDIANT ETRANGER. www.univ-smb.fr/international

UNIVERSITÉ SAVOIE MONT BLANC FRANCE KIT DE SURVIE DE L ÉTUDIANT ETRANGER. www.univ-smb.fr/international UNIVERSITÉ SAVOIE FRANCE KIT DE SURVIE DE L ÉTUDIANT ETRANGER www.univ-smb.fr/intrnational SE REPÉRER À LANC B T N O M IE O V A L UNIVERSITÉ S 1 U N IV E R S IT É 4 S IT E S : 3 CAMPUS 1 P R É S ID E N

Plus en détail

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet Résrvé à votr intrlocutur AXA Portfuill : CR012764 N Clint : 1 r réalisatur : Matricul : 2 réalisatur : Matricul : Intégr@l Garanti ds Accidnts d la Vi - Protction ds Risqus liés à Intrnt J complèt ms

Plus en détail

Lundi 7 mars 2011. Trier et réduire ses déchets

Lundi 7 mars 2011. Trier et réduire ses déchets Lundi 7 mars 2011 Trir t réduir ss déchts Nouvaux Ecopoints pour trir ss déchts Quatr Ecopoints sont installés aujourd hui à l UniNE t un harmonisation ds poublls pour tous ls bâtimnts a été réalisé (voir

Plus en détail

papcardone@papcardone.com CASIO D 20 Mémoire du grand total CASIO ECO Affichage 8, 10 ou 12 chiffres Tous les calculs de bases Calcul de taxes

papcardone@papcardone.com CASIO D 20 Mémoire du grand total CASIO ECO Affichage 8, 10 ou 12 chiffres Tous les calculs de bases Calcul de taxes iv r a is o n assu L Li cardon Calculatrics d burau v ra i s o n a ss u CASIO D 20 M02690 M02672 M02667 CASIO DM 1200 (12 chiffrs) CASIO DM 1400 (14 chiffrs) CASIO DM 1600 (16 chiffrs) M02689 CASIO D 20

Plus en détail

Le conseil municipal vous présente ses meilleurs vœux pour 2014

Le conseil municipal vous présente ses meilleurs vœux pour 2014 LE MAGAZINE DES HABITANTS D AULNAY-SOUS-BOIS WWW.AULNAY-SOUS-BOIS.FR L consil municipal vous présnt ss millurs vœux pour 2014 BIMENSUEL N 19 LUNDI 6 janvir 2014 nos VIES PAGE 12 Grand succès pour la soiré

Plus en détail

programme 27 28 29 mars 2015 VENEZ DÉCOUVRIR LES SAVOIR-FAIRE DES ARTISANS D ART À GENÈVE Genève, ville d art www.ville-geneve.

programme 27 28 29 mars 2015 VENEZ DÉCOUVRIR LES SAVOIR-FAIRE DES ARTISANS D ART À GENÈVE Genève, ville d art www.ville-geneve. 27 28 29 mars 2015 VENEZ DÉCOUVRIR LES SAVOIR-FAIRE DES ARTISANS D ART À GENÈVE Partnair média Partnair principal Gnèv, vill d art programm www.vill-gnv.ch/jma 1 AVANT-PROPOS LES JOURNÉES DES MÉTIERS D

Plus en détail

Les ressources du PC

Les ressources du PC Modul 2 Ls rssourcs du PC Duré : 2h (1 séanc d 2h) Ctt séanc d dux hurs suit l ordr du référntil d compétncs du portfolio rattaché à c modul (v. portfolio du modul 2). Votr ordinatur PC st un machin composé

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale LE SURENDETTEMENT 1 lo lagrang UNION NATIONALE 2 L'ENDETTEMENT 1984 : 4 ménags sur 10 avaint ds crédits (crédit à la consommation + immobilir) 1997 : 1 ménag sur 2 a un crédit n cours 55 % ds consommaturs

Plus en détail

UNE AVENTVRE DE AGILE & CMMI POTION MAGIQUE OU GRAND FOSSÉ? AGILE TOVLOVSE 2011 I.VI VERSION

UNE AVENTVRE DE AGILE & CMMI POTION MAGIQUE OU GRAND FOSSÉ? AGILE TOVLOVSE 2011 I.VI VERSION UN AVNTVR D AGIL & CMMI POTION MAGIQU OU GRAND FOÉ? AGIL TOVLOV 2011 VRION I.VI @YAINZ AKARIA HT T P: / / W WW.MA RTVIW.F HT T P: / / W R WW.KIND OFMAG K.COM OT @ PAB L OP R N W.FR MARTVI. W W W / :/ P

Plus en détail

Bloc 1 : La stabilité, une question d équilibre

Bloc 1 : La stabilité, une question d équilibre Bloc 1 : La stabilité, un qustion d équilibr Duré : 3 hurs Princips scintifiqus Ls princips scintifiqus s adrssnt aux nsignants t aux nsignants. Structur Un structur st un form qui résist aux forcs qui,

Plus en détail

Les odeurs. é ens M. d e. sur. / janvier-février 2010. Informations sur la Qualité de l Air en Picardie

Les odeurs. é ens M. d e. sur. / janvier-février 2010. Informations sur la Qualité de l Air en Picardie n 73 / janvir-févrir 21 Informations sur la Qualité d l Air n Picardi Ls odurs n u ' d c la p n Mis sur v i t c a f l o l l vil o p o r t é ns M Ami Pags 4 à 9 : rtrouvz ls chiffrs d la qualité d l air

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

Ste Gemmes sur Loire / Clinique de l'anjou Lac de Maine / ZI Beaucouzé

Ste Gemmes sur Loire / Clinique de l'anjou Lac de Maine / ZI Beaucouzé Saint V + Parc Commercial du Landreau Lac Pavillon L Hoirie Les Lacretelle Delescluze Deniers 6 Ebeaupin Montéclair AAMIPI Parc Comm. Monnet L Hoirie A. d Aquitaine Pérussaie Thomasserie Vallon Shakespeare

Plus en détail

PARTIE 1 : La gestion administrative des relations avec les fournisseurs

PARTIE 1 : La gestion administrative des relations avec les fournisseurs Sommair GESTION ADMINISTRATIVE DES RELATIONS EXTERNES Bac Pro Gstion Administration Préparation à la crtification intrmédiair PARTIE 1 : La gstion administrativ ds rlations avc ls fournissurs 5 Situation

Plus en détail

Pleyel : le collège en 2014 Le futur établissement intercommunal (Saint-Denis/SaintOuen) sera en pointe en matière de technologies numériques

Pleyel : le collège en 2014 Le futur établissement intercommunal (Saint-Denis/SaintOuen) sera en pointe en matière de technologies numériques Plyl : l collèg n 2014 L futur établissmnt intrcommunal (Saint-Dnis/SaintOun) sra n point n matièr d tchnologis numériqus t d nvironnmnt. Il a été présnté aux habitants. p.4 N 937 1,00 Du 5 au 11 décmbr

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

Grand Paris Seine Ouest. Evolution Actualités des lignes de bus communautaires. Grand

Grand Paris Seine Ouest. Evolution Actualités des lignes de bus communautaires. Grand Grand Pari Sin Out Evolution Actualité d lign d bu communautair Grand 1 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES 2 BOULOGNE-BILLANCOURT 3 L SUBB... 3 CHAVILLE 4 L Chavilbu... 4 ISSY-LES-MOULINEAUX 6 L TUVIM...

Plus en détail

nous votre service clients orange.fr > espace client 3970*

nous votre service clients orange.fr > espace client 3970* nous votr srvi lints orang.fr > spa lint 3970* vous souhaitz édr votr abonnmnt Orang Mobil Bonjour, Vous trouvrz i-joint l formulair d ssion d abonnmnt Orang Mobil à rtournr omplété t par vous-mêm t par

Plus en détail

BEC-BENCHMARKING (Benchmarks inclus dans le club des Brand Managers) Exemple Veille Stratégique n 1

BEC-BENCHMARKING (Benchmarks inclus dans le club des Brand Managers) Exemple Veille Stratégique n 1 Sptmbr 2006 BEC-BENCHMARKING (Bnchmarks inclus dans l club ds Brand Managrs) Exmpl Stratégiqu n 1 www.bc-institut.com BEC-institut Branding Exprts Cntr BEC-institut Concurrntill Spt. 2006 Présntation d

Plus en détail

Guide. Activ été. programme des activités 2011. www.amiens.fr. Pour toute information (1)

Guide. Activ été. programme des activités 2011. www.amiens.fr. Pour toute information (1) Guid Activ été programm ds activités 2011 Pour tout information 03 22 97 40 40 (1) www.amins.fr Edito Voici maintnant l tmps d l été, ds vacancs t ds momnts privilégiés, c st l occasion d changr ss habituds,

Plus en détail

Évaluation de performance et optimisation de réseaux IP/MPLS/DiffServ

Évaluation de performance et optimisation de réseaux IP/MPLS/DiffServ AlgoTl 2003 (dpt-info.labri.fr/algotl03) Banyuls-sur-mr, 12-14 mai 2003 Exposé invité, mardi 13 mai, 9h-10h Évaluation d prformanc t optimisation d résaux IP/MPLS/DiffSrv par Fabric CHAUVET Jan-Mari GARCIA

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

FORMATIONS 2014 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS

FORMATIONS 2014 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS Concvoir, réalisr, financr ds contnus pour ls nouvaux médias FORMATIONS 2014 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS SOMMAIRE GÉNÉRAL action DE FORMATION 2014-2015 L CEFPF n qulqus mots pags

Plus en détail

GUIDE DU PARTENARIAT

GUIDE DU PARTENARIAT Offic Tourism t s Congrès Bai Saint-Briuc *** GUIE U PARTEARIAT Hébrgmnt rstauration shopping activités culturlls t loisirs Vos atouts, notr savoir-fair La Bai Saint-Briuc, 14 communs HILLIO LA MEAUGO

Plus en détail

N 11. Journal municipal de la Ville de Port-Vendres. P. 11 Parole à : M. le Maire. Vœux 2013 : Une ville bien gérée, des projets novateurs P.

N 11. Journal municipal de la Ville de Port-Vendres. P. 11 Parole à : M. le Maire. Vœux 2013 : Une ville bien gérée, des projets novateurs P. l N 11 Journal municipal d la Vill d Port-Vndrs Mars 2013 P. 11 Parol à : M. l Mair Vœux 2013 : Un vill bin géré, ds projts novaturs P. 31 sommair Pag 3 éditorial Pags 12-13 Srvic public : Polic municipal

Plus en détail

Rassemblement National des Interlocuteurs Academiques TICE Éducation Physique et Sportive - Evry - 20/21 Janvier 2014 TABLETTES TACTILES

Rassemblement National des Interlocuteurs Academiques TICE Éducation Physique et Sportive - Evry - 20/21 Janvier 2014 TABLETTES TACTILES Rassmblmnt National ds Intrlocuturs Acadmiqus TICE Éducation Physiqu t Sportiv - Evry - 20/21 Janvir 2014 TABLETTES TACTILES t ENSEIGNEMENT DE L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE «L EPS sans fil à la patt»

Plus en détail

L innovation. du participant. 5 et 6 décembre 2011 Palais des congrès de Montréal. dans une chaîne d approvisionnement durable : un enjeu mondial

L innovation. du participant. 5 et 6 décembre 2011 Palais des congrès de Montréal. dans une chaîne d approvisionnement durable : un enjeu mondial L innovation dans un chaîn d approvisionnmnt durabl : un nju mondial /1 Manul du participant L innovation dans un chaîn d approvisionnmnt durabl : un nju mondial 5 t 6 décmbr 2011 Palais ds congrès d Montréal

Plus en détail

LE PROGRAMME DU CASINO Septembre - octobre 2014

LE PROGRAMME DU CASINO Septembre - octobre 2014 LE PROGRAMME DU CASINO Sptmbr - octobr 2014 Pascal Passarlli Dirctur Général LE CASINO, C EST AUSSI EUX! LES COULEURS DE L AUTOMNE! Ls baux jours sont maintnant comptés t dvraint bintôt cédr lur plac à

Plus en détail

Focus. Les placements éthiques : entre défis et opportunités. Patrick Barisan. Sintesi a cura di Luisa Crisigiovanni

Focus. Les placements éthiques : entre défis et opportunités. Patrick Barisan. Sintesi a cura di Luisa Crisigiovanni Ls placmnts éthiqus : ntr défis t opportunités Patrick Barisan Sintsi a cura di Luisa Crisigiovanni L invstimnto socialmnt rsponsabil è un invstimnto ch tin conto sia di imprativi finanziari sia tici,

Plus en détail

a g c d n d e s e s m b

a g c d n d e s e s m b PPrrooppoossiittiioo 22001111JJPP 22770055 000011 uu 0088 fféévvrriirr 22001111 VVlliiiittéé jjuussqquu uu 3300//0044//22001111 tim c ir tv é p g c h u i rè s G A Z iv lu s IC.G R é c lo y m ip s 9 r7

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

LE VILLAGEOIS RODÉO DE BICYCLETTES

LE VILLAGEOIS RODÉO DE BICYCLETTES Vol.11 No.6 VILLAGE DE NEGUAC LE VILLAGEOIS 1175, ru Principal, Suit 1, Nguac N.B. E9G 1T1 Téléphon: 776-3950 Télécopiur: 776-3975 Courril: villag@nb.aibn.com Sit Wb: www.nguac.com RODÉO DE BICYCLETTES

Plus en détail

ATTRACTIVITÉ COMMERCIALE DU CENTRE DE L AGGLOMÉRATION Le poids des réseaux et leur stratégie d implantation

ATTRACTIVITÉ COMMERCIALE DU CENTRE DE L AGGLOMÉRATION Le poids des réseaux et leur stratégie d implantation ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 0142712814 FAX : 0142762405 http://www.apur.org ATTRACTIVITÉ COMMERCIALE DU CENTRE DE L AGGLOMÉRATION L poids s résaux t lur stratégi d implantation

Plus en détail

Inclure la vidéo comme levier de sa stratégie marketing

Inclure la vidéo comme levier de sa stratégie marketing Inclur l vidéo comm lvir d s strtégi mrkting 2motion.com Stphni Prot, Dirctric Adjoint, 2motion sprot@2motion.com Strtégi mrkting Un strtégi mrkting s définit comm un pln d ctions coordonnés miss n ouvr

Plus en détail

e x o s CORRIGÉ 07-01 ... Chapitre 7. La conduite du diagnostic 1. Bilan fonctionnel par grandes masses Bilan fonctionnel de la société Bastin

e x o s CORRIGÉ 07-01 ... Chapitre 7. La conduite du diagnostic 1. Bilan fonctionnel par grandes masses Bilan fonctionnel de la société Bastin ................................................... Chapitr 7. La cnduit du diagntic CORRIGÉ 07-01 1. Bilan fnctinnl par grand ma Bilan fnctinnl d la ciété Batin Empli tabl 3 900 Rurc prpr 3 870 Actif

Plus en détail

Introduction sur l'état d'avancement de la esanté en France

Introduction sur l'état d'avancement de la esanté en France Introducti ur l'état d'avancmnt d la Santé n Franc «Santé : Un diéminati n march n Langudoc Rouill» Un i organié n partnariat avc Sommair La -anté Gouvrn Tchniqu anc Pilotag Rourc Humain Ecomi L njux d

Plus en détail