01 JANVIER Édito 2 Programme. 5 Programme. 9 Projets techniques. 12 Focus : Les

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "01 JANVIER 2012. 1 Édito 2 Programme. 5 Programme. 9 Projets techniques. 12 Focus : Les"

Transcription

1 JANVIER 2012 la lettre du CNS lettre du centre national de services sur les activités mutualisées de production informatique pour l éducation nationale édito ///////////////////////////////////////////////////////////////// sommaire ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// Beaucoup d entre vous se souviennent du magazine MAG3 qui a contribué efficacement à la cohésion et à la reconnaissance des acteurs de la fonction informatique dans les années L arrêt de sa publication a été préjudiciable à la bonne compréhension des évolutions en cours et il nous est apparu indispensable de reprendre le flambeau. Cette première lettre du CNS accompagne l arrivée de nombreuses évolutions techniques et organisationnelles dont il est important d expliquer le contenu et les enjeux. Le déploiement de SCONET et les changements d organisation de la fonction informatique en académie ont permis aux CATI (Centre Académique de Traitement de l Information) de prendre un réel rôle de DSI (Direction des Systèmes d Information). Ils sont maintenant responsables de la maîtrise d œuvre informatique académique, en particulier dans le partenariat avec les collectivités territoriales. Les exigences vis-à-vis de ces DSI étant devenues d autant plus fortes, il est impératif de leur donner les moyens de maitriser les évolutions. C est dans ce sens que le schéma directeur des infrastructures a conduit simultanément au changement d appellation de CATI en DSI et à la nécessité d un Centre National de Services (CNS) organisant les moyens nationaux nécessaires en soutien. Le CNS doit fiabiliser les activités mutualisées nécessaires à l ensemble des académies. Sa construction s appuiera principalement sur l expertise des DSI académiques qui ont déjà permis l émergence de pôles de compétences. Un plan d action a été lancé en janvier 2011 pour que le CNS soit une réalité lors de la mise en production du «palier 5» de SIRHEN. Les équipes constituées à cette occasion ont démontré sur cette année 2011 leur savoir-faire et leur capacité à travailler ensemble avec efficacité et convivialité. L objectif de cette première lettre est de mettre en lumière les enjeux de la construction de la première configuration opérationnelle du CNS, ses liens avec le programme SIRHEN et sa forte interaction avec les démarches académiques d amélioration des services aux utilisateurs. L ensemble du STSI se joint à moi pour vous présenter ses meilleurs vœux à l occasion de cette nouvelle année. Qu elle vous apporte le succès dans vos projets autant personnels que professionnels. Gilles Fournier, Chef du Service des Technologies et des Systèmes d Information Comité éditorial : Maurice Fischer, Jean Cervoni, Claude Saive, Philippe Le Goff, Eric Parmeland, Isabelle Fischer Contact : gouv.fr Conception graphique : Délégation de la communication Prochain numéro : Mai Édito 2 Programme Organisation CNS La construction du CNS Le CES CHOREGIE Le CES GOSPEL 5 Programme Processus et Outils Le CRT ITIL Un référentiel : le «Catalogue de services académiques V1.0» Les groupes de travail La Plate-Forme Externalisée (PFE) 9 Projets techniques SIRHEN La solution d hébergement Le CES SIRHEN Les atouts de la mutualisation 12 Focus : Les chantiers Liens utiles, agenda Retrouvez également nos brèves tout au long du numéro... Retrouvez et téléchargez toutes les lettres du CNS sur : https://intranet. pleiade.education.fr/ portal/pleiade/cns

2 la lettre du centre national de services [cns] janvier 2012 page 2 BREVES 01 Quid de la gouvernance interne du CNS? Au sein du CNS, trois cellules de coordination complètent le dispositif constitué par les CES (Centre d Exploitation de Services) et CRT (Centre de Responsabilité Technique) : Coordination opérationnelle Est en relation directe avec la gestion des opérations au quotidien Intervient au sein des processus d exploitation Est l interlocuteur privilégié des CES et CRT Joue un rôle d arbitre et de régulateur pouvant être étendu à celui de pilote opérationnel de gestion de crise Pilotage du CNS Assure une fonction de consolidation du suivi de la qualité de service et de l efficacité des opérations à l échelle du CNS Organise également la prise de décision concernant les évolutions des processus nationaux ou de l organisation mise en place Est l interlocuteur naturel du CNS vis-à-vis des projets SI Programme Organisation CNS Vers un Centre National de Services (CNS) répondant aux exigences du palier 5 de SIRHEN Le CNS est le fournisseur des services mutualisés à destination des DSI académiques. La mise en œuvre de ces services, leur performance et leur qualité seront essentielles pour que les DSI s engagent de façon précise vis-à-vis de leurs utilisateurs. Le CNS est construit autour de centres spécialisés par domaine métier appelés CES (Centre d Exploitation de Services) et de centres spécialisés par domaine technique appelés CRT (Centre de Responsabilités Techniques). Chaque CES s assure du bon fonctionnement des applications de son domaine, chaque CRT garantit le maintien en conditions opérationnelles de ses dispositifs techniques. En 2012, la configuration nécessaire à l exploitation de SIRHEN palier 5 sera prête (CNS version 2). Cette configuration comprend 7 centres distribués géographiquement, dont 4 indispensables au fonctionnement de SIRHEN : Gouvernance des services Consolide, à l échelle du CNS, l ensemble des services fournis par l échelon national Gère le catalogue de services du CNS et les accords de niveaux de service associés Est l interlocuteur naturel du CNS vis-à-vis des DSI académiques Les lettres de mission de ces cellules de coordination sont en cours de rédaction, elles feront l objet d une communication ultérieure, printemps Claude Saive, Chef du bureau du pilotage de l exploitation des systèmes d information Le fonctionnement d ensemble est assuré par des processus d exploitation nationaux, dont le support technique est fourni par le CRT Outils de production. Les CES CHOREGIE et GOSPEL utiliseront les services des 4 CRT dans les configurations suivantes du CNS. La construction du CNS version 2 s accompagne également de la mise en place d un dispositif de gouvernance pour piloter son fonctionnement, assurer le suivi de son activité et gérer l amélioration continue de ses services. Éric Parmeland, Responsable du programme «Organisation nationale du CNS»

3 la lettre du centre national de services [cns] janvier 2012 page 3 BREVES 02 Les ADSI CHOREGIE : vers une clarification de leurs missions La communauté des ADSI CHOREGIE a vu le jour en juillet 2009, à l occasion de la première réunion thématique CHOREGIE organisée par le STSI. Les ADSI sont au cœur du dispositif d assistance utilisateurs en académie (traitement des incidents, aide apportée aux services gestionnaires, etc.). Pour les aider à se structurer et à monter en compétence sur les volets fonctionnels et techniques, le STSI les accompagne depuis plus de deux ans. Dans cette optique, un groupe de travail d ADSI CHOREGIE a été constitué pour : Valider les modalités opératoires de suivi et de traitement des signalements (avec les équipes d assistance nationales), Contribuer à la définition et l évolution des outils d aide à l assistance et au suivi d exploitation du Système d Echange Ministériel et des flux associés aux Applications Ministérielles Métier, Définir leurs besoins en matière de formation, Participer à la clarification de leurs rôles et responsabilités et de leur positionnement vis-à-vis des services gestionnaires. Grâce à l implication des membres du groupe de travail, l année 2012 devrait voir définie la fiche de poste type des ADSI CHOREGIE Claude Saive, Chef du bureau du pilotage de l exploitation des systèmes d information L équipe CHOREGIE : à grands pas vers un CES opérationnel! Le CES CHOREGIE est le centre d exploitation de services dédié à l ensemble des chantiers relatifs à l évolution des outils de gestion budgétaire et comptable du ministère (projet CHOREGIE). Le périmètre de responsabilité directe du CES (administration fonctionnelle et technique) porte sur le Système d Echange Ministériel (SEM), point de passage de tous les flux CHORUS en provenance ou à destination de l ensemble des Applications Ministérielles Métiers (AMM) : L équipe CHOREGIE, constituée au sein du bureau STSI-A2 et chargée de l assistance nationale niveau 2 et du suivi d exploitation du SEM et des AMM sous responsabilité directe, est opérationnelle depuis fin Elle doit progressivement se structurer et s organiser en mode CES pour s intégrer dans le périmètre du CNS à l horizon du 1er semestre 2012, c est tout l enjeu du moment. L équipe CHOREGIE se focalise actuellement sur la stabilisation de ses processus opérationnels internes, notamment sur la partie reporting et communication. La complexité de l écosystème CHOREGIE est réelle, compte-tenu de la multiplicité des acteurs et des interfaces opérationnelles : Maîtrises d œuvre et équipes projet Hébergeurs et exploitants internes/externes des infrastructures techniques et applicatives Assistance académique niveau 1/2 (ADSI CHOREGIE) Assistances nationales niveau 2 pour les AMM en dehors du périmètre de responsabilité du CES AIFE (Agence pour l informatique financière de l État). L état des lieux et la lettre de mission du CES ont été établis, la dynamique est lancée! Didier Bregmestre, Responsable CES CHOREGIE

4 la lettre du centre national de services [cns] janvier 2012 page 4 BREVES 03 Focus sur le plan de transformation du CES Le plan de transformation vient en complémentarité du projet d organisation du CES GOSPEL. Il vise à identifier les jalons en vue du déploiement du CES à la cible et compléter la démarche du projet d organisation. Ce plan permet la mise en œuvre d une feuille de route «fil rouge» pour guider et prioriser les différents chantiers à mettre en œuvre pour construire le CES (alignés sur les objectifs de gouvernance du CNS). Il croise les contraintes opérationnelles pour, in fine, construire un planning prévisionnel de tous les chantiers à mener. L approche par niveau de maturité de l organisation permet une montée en puissance progressive tout en garantissant le maintien des niveaux de services tout au long de l opération de transformation du CES. CES GOSPEL : essai réussi, en route vers la transformation Le CES GOSPEL, spécialisé sur le domaine métier «Finances EPLE», gère actuellement le SI GOSPEL. Cette application centralisée offre le service de gestion et de production de la paie à 430 EPLE mutualisateurs ( contrats gérés). Nous avons lancé nos travaux sur le CES GOSPEL après la pose des premières briques par le cadrage national (CNS). En préambule, nous avons engagé une réflexion sur nos possibilités d organisation pour accueillir cette entité dans le bureau des missions nationales. La pluralité des équipes, leur savoir-faire et notre volonté de converger vers une démarche qualité orientée «service» (ITIL V3) offraient un terrain propice pour nos groupes de travail. Nous avons rapidement cerné l intérêt de sa mise en œuvre vis-à-vis de nos utilisateurs finaux dans les EPLE. Accompagné par un consultant, notre premier travail a consisté à : cartographier nos activités et identifier notre périmètre technique, définir l écosystème du CES à la cible et ses grandes fonctions. Par la suite, nous avons démarré un travail sur les processus nationaux en vue d un réalignement sur l état de l art et des bonnes pratiques. Dans notre approche opérationnelle, nous faisions déjà de l ITIL sans le savoir (!). Néanmoins, ce réalignement s avère nécessaire afin de nous permettre de mieux contrôler et piloter notre activité. Afin de migrer notre organisation et fédérer tous les acteurs du CES, nous avons complété le tout par un plan de transformation de notre organisation. Le terrain de jeu est tracé, les règles du jeu sont énoncées, il faut maintenant œuvrer au renforcement et à l accompagnement de nos équipes pour continuer la partie Gageons que ce premier essai puisse être transformé dans les mois à venir, le match n est pas fini. Frédéric Nicolas, Responsable CES GOSPEL

5 la lettre du centre national de services [cns] janvier 2012 page 5 BREVES 04 Pourquoi ITIL au MENJVA? ITIL Version 3 est un référentiel de bonnes pratiques orienté production informatique, utilisé par l éducation nationale pour : Améliorer progressivement les prestations de services aux utilisateurs Standardiser les prestations au plan national grâce à une organisation structurée en processus : Programme PROCESSUS ET OUTILS Le CRT ITIL en production Gestion des incidents, gestion des problèmes, gestion des configurations, gestion des changements, gestion des mises en production, gestion des services la démarche ITIL se précise au sein du CNS. La gestion en processus des prestations de service offertes aux utilisateurs se met progressivement en place à l aide de l application ITSM de l éditeur BMC. Le CRT ITIL s organise autour de l hébergement, du maintien en conditions opérationnelles et de la supervision de l application. La priorité actuelle est la définition, la normalisation et l administration des données référentielles nécessaires à l application pour l ensemble des utilisateurs (Exemple : les entités du CNS, les académies ). Les données utiles à chacun des processus, essentielles au bon fonctionnement, doivent évoluer au rythme de leur cycle de vie. C est sur l import de ces données que le CRT ITIL se mobilise aujourd hui pour que les 7 académies utilisatrices de l application gèrent le processus des incidents. Depuis mai 2011, plus de incidents ont été traités Harmoniser l utilisation des outils et techniques sur la base d un socle commun Faciliter le pilotage et la coordination transverses des activités Pour en savoir plus sur ITIL : Nombre d incidents Isabelle Fischer, Chef de projet national Qualité Production Affectés En cours En attente 1819 Résolus Clos 122 Annulés Le CRT ITIL se prépare actuellement à accueillir de nouveaux utilisateurs (entités du CNS, académies...) et à gérer de nouveaux processus. En parallèle, il continue à prendre en compte les évolutions et adaptations de l application ITSM. Anne-Yvonne Gauthier, Responsable CRT ITIL

6 la lettre du centre national de services [cns] janvier 2012 page 6 Le Catalogue de services académiques : un référentiel produit par une équipe unie Face au besoin d apporter une vision unifiée et détaillée des prestations informatiques aux utilisateurs, des informaticiens de plusieurs académies se sont mobilisés à l automne 2010 pour construire un référentiel : le «Catalogue de services académiques V1.0» qui présente, sous forme de 51 fiches (cf. Illustration), un socle commun de services standards structurés constituant l offre type d une DSI académique. Cinq étapes sont préalables à son utilisation en académie : 1. En novembre 2011, le référentiel a fait l objet d un débat en comité d experts (des DSI académiques, le chef de projet ENT de la DGESCO et le conseiller TICE du recteur de l académie de Nantes) ; 2. Courant janvier 2012, un atelier a permis de prendre l avis d un comité d utilisateurs (inspecteurs académiques, chefs d établissement, enseignants, gestionnaires) ; 3. Durant les J-DSI des 26 et 27 janvier 2012, le référentiel sera présenté à l ensemble des DSI académiques ; 4. Courant 2012, un groupe de travail définira une méthodologie visant à rendre opérationnel ce référentiel en académie ; 5. À terme, les utilisateurs pourront souscrire aux services proposés via une interface automatisée. Les atouts de l équipe projet : La définition du référentiel résulte d un an de travail collaboratif et intense fourni par cinq académies volontaires (La Guyane, Nancy-Metz, Nantes, Paris, Rouen), accompagnées par le bureau du pilotage de l exploitation des systèmes d information (STSI A2) de l administration centrale. La réussite de ce projet de modélisation repose sur l implication continue des acteurs, leur capacité à travailler en mode projet sur la durée et à cultiver la pratique du consensus. Ces derniers ont compensé l éloignement géographique par un recours fréquent aux moyens de communication à distance et ont réussi à assimiler les concepts innovants de la culture orientée «service» pour produire les documents du projet, tout en assumant leurs responsabilités opérationnelles. Isabelle Fischer, Chef de projet national Qualité Production Illustration d une fiche de service Un service est constitué d une prestation, réalisée à l interface entre le fournisseur de services et l utilisateur, matérialisée par un livrable ou résultat concret soumis à l appréciation de l utilisateur. Réponse au besoin élémentaire décrit par le bénéficiaire du service et pouvant faire l objet d une prestation. Matérialisation du service selon des modes opératoires spécifiés par l utilisateur. Description des éléments délivrés lors de la fourniture du service. Catégories d utilisateurs bénéficiant du service. Éléments techniques, administratifs et fonctionnels nécessaires à la fourniture du service. Description de la manière dont les éléments seront délivrés lors de la fourniture du service. Description des éléments concrets attendus par l utilisateur ; c est à partir de ce résultat attendu que le service sera accepté, rejeté ou négocié.

7 la lettre du centre national de services [cns] janvier 2012 page 7 BREVES 05 Quelles missions pour le réseau des référents de production? Le «Réseau des référents de production» s inscrit dans une démarche qualité dont l objectif principal est de contribuer à l amélioration des conditions dans lesquelles les applications sont produites, livrées et installées dans les environnements de production pour y être ensuite déployées. Un premier groupe de travail appelé «Réseau pilote des référents de production» a été initialisé dès avril Grâce à son engagement et aux premiers documents élaborés, l élargissement du réseau à l ensemble des académies va pouvoir être lancé début 2012 pour : Partager un vocabulaire commun, Capitaliser sur les bonnes pratiques des métiers de la production, Améliorer les tâches quotidiennes des équipes de production, Faire évoluer les pratiques, les documents techniques de référence, Participer à la promotion, auprès des études, d un référentiel de normes et standards de production, Ancrer durablement les nouvelles pratiques dans la culture des équipes de production. Gestion de la connaissance, CMDB et interfaces : le choix d une thérapie de groupes Construire un catalogue de services et des accords de niveau de services, mettre en place une gestion efficiente des connaissances, construire une gestion des configurations orientée «service», alimenter la gestion des configurations (CMDB) au bon niveau de détail, superviser des services et pas seulement des équipements, relier les outils aux référentiels personnes et établissements Pour traiter l ensemble de ces thématiques, le comité de pilotage du programme Processus & Outils du 31 mai 2011 a opté pour la mise en place de groupes projets. Cinq sujets pour autant de groupes de travail qui permettront, dès janvier 2012, une mise en commun de l expérience de tous les acteurs de la filière informatique : DSI académiques, équipes nationales, CNS et STSI. Ces groupes de travail s attelleront à la définition des principes directeurs, règles et bonnes pratiques, qui guideront la mise en œuvre des processus ITIL dans le contexte «éducation nationale». L animation en sera assurée par les différents chefs de projet du programme Processus & Outils : Claude Saive, Chef du bureau du pilotage de l exploitation des systèmes d information La participation de tous est bienvenue, merci de vous manifester à l adresse : Philippe Le Goff, Responsable du programme «Processus et Outils»

8 la lettre du centre national de services [cns] janvier 2012 page 8 BREVES 06 Le vote électronique : un recours spécifique à PFE En dehors de l assistance courante, les différents services proposés par PFE peuvent également être mobilisés à l occasion d événements exceptionnels comme cela a été le cas lors des élections professionnelles d octobre dernier avec, comme particularité, l organisation d un vote qui a eu lieu pour la première fois par voie électronique. Dans ce contexte, un dispositif d assistance téléphonique dédié à la prise en charge de cet événement a été élaboré par le ministère en partenariat avec le prestataire du marché, la société Osiatis. Quelques chiffres : 19 académies plus l administration centrale ont adhéré à cette offre de services électeurs au total 8544 appels pris en charge, dont 5740 relatifs au vote électronique 5200 incidents ou problèmes résolus 90 % des appels avec un taux de décroché inférieur à 15 secondes E-Vote a également été l occasion, pour le ministère, de financer l acquisition de serveurs vocaux interactifs (SVI) afin de faciliter le routage des appels. Ces derniers ont, depuis, été intégrés à la plate-forme PFE afin de répondre à ses besoins futurs en matière de téléphonie. PFE : un dispositif d assistance utilisateurs mutualisée PFE, pour «Plate-Forme Externalisée», est un dispositif d assistance téléphonique mutualisée qui a pour objectif de délivrer, via un prestataire externe, une assistance téléphonique de niveau 0 et 1 pour la partie applicative ainsi que de niveau 2 pour la partie bureautique à l ensemble des usagers des TIC. Cette assistance s adresse en priorité à des académies n ayant pas, soit la taille critique pour disposer en propre d un service de même nature, soit la volonté de mobiliser des ressources internes en la matière. À ce jour, ont adhéré à ce dispositif les académies de Strasbourg, d Orléans-Tours, de Clermont-Ferrand et de Toulouse ainsi que les services centraux des ministères (MENJVA et MESR). Outre l assistance téléphonique courante, 2 nouveaux services sont désormais proposés à toutes les académies, y compris celles qui disposent déjà de leur propre dispositif d assistance : Le service d extension horaire est susceptible, si besoin, de leur permettre d accroître la plage horaire durant laquelle les appels téléphoniques en direction de l assistance peuvent être pris en charge. Le service de gestion des pics d activité, quant à lui, permet aux académies d effectuer un délestage vers la plate-forme PFE des appels téléphoniques que leur propre dispositif d assistance n est pas en capacité d absorber en raison de la surcharge d activité à laquelle il pourrait être confronté à l occasion, par exemple, de la période de rentrée scolaire de septembre, de la clôture d exercice comptable, ou encore de la période d examens de juin. Marc Hervé, Chef de projet national Qualité Production

9 la lettre du centre national de services [cns] janvier 2012 page 9 ProJETS TECHNIQUES SIRHEN Une solution d hébergement à double cœur La solution d hébergement retenue pour assurer la continuité de service des applications centralisées fonctionne sur deux centres informatiques distincts (datacenters), avec une disponibilité de 99,982% chacun. Les deux sites sont basés en région parisienne (Clichy et Collégien). Elle offre toutes les garanties techniques de sécurité (intégrité physique des données, prévention de sinistres) et de niveau de services (capacité de reprise sur incident par exemple). Les connexions vers/depuis Internet (Renater) et Intranet (Racine) utilisent chacune deux liens réseaux distincts pour assurer la haute disponibilité. Si l accès à Internet ou à l Intranet passant par une passerelle devient indisponible, une deuxième passerelle prend le relai et assure la continuité de service. Les connexions entre les deux centres utilisent deux liens à haut débit pour fournir une connectivité intersite stable et performante. La solution d hébergement dispose d un réseau de stockage étendu aux deux sites avec service de stockage hautement disponible. La consultation des données est partagée sur les deux centres informatiques grâce à une répartition de charge. L ensemble des serveurs de traitement seront répartis (50/50) et fonctionnent en mode double cœur (actif/actif). Enfin, les deux sites sont équipés de pare-feu qui permettent la protection et l intégrité des données. L infrastructure matérielle du centre d hébergement est construite aux meilleurs coûts. L architecture a été élaborée sur un principe de modularité, d évolutivité et de résilience pour s adapter aux évolutions du paysage applicatif du centre d hébergement. Erwan Fars, Adjoint du bureau STSI A1 Infrastructure Réseau 2 liens réseau (2x1Gbps) vers RENATER/RACINE 2 liens redondants FC (2x4Gbps + 2x8Gps) entre les 2 sites 1 lien lan de 10 Gbps entre les 2 sites 1 répartiteur de charge basée sur 4 BIG-IP en actif/actif Serveurs 4 châssis blade avec des commutateurs 10 Ge 10 serveurs rack (Serveur DB et serveurs techniques). SAN 1 baie de haute-gamme configurée en MetroCluster Volumétrie de 32 To Équipements de sécurité Routeurs PRA : Plan de reprise d activité

10 la lettre du centre national de services [cns] janvier 2012 page 10 BREVES 07 Le CRT Supervision et exploitation de niveau 1 Le centre de responsabilité technique (CRT) supervision et exploitation de niveau 1 est chargé de la supervision des systèmes d information du centre national de services (CNS). Il fournit également un service d intervention sur consignes en horaires étendus, 24h/24 et 7j/7. Le CRT supervision s appuie sur le pôle de compétences de Nancy qui conçoit des modules spécifiques ou analyse les offres du marché pour mettre en œuvre une solution de supervision adaptée aux besoins du CNS et des maîtrises d ouvrage. Le CNS, en accord avec les différents CRT, identifie les opérations d exploitation qui seront déléguées au CRT supervision pour des interventions clairement identifiées et avec des consignes d exploitation explicites validées préalablement par le CRT supervision. La supervision en horaires étendus est réalisée grâce à un partenariat avec le ministère de l intérieur qui dispose d une équipe organisée pour un fonctionnement 24h/24 et 7j/7. Dans une première étape, le CRT de Nancy supervisera les applications nationales centralisées : SIRHEN puis GOSPEL... À terme, le CRT proposera une offre de services pour superviser en horaires étendus certaines applications hébergées et exploitées par les académies. Tiana «Tine» Ralambondrainy, Chef de projet supervision SIRHEN palier 5 CRT Supervision et exploitation L organisation du CES SIRHEN : un projet en action pour le palier 5 L équipe du CES SIRHEN est fortement engagée dans les projets nationaux du CNS. Dans ce cadre, elle apporte sa connaissance en participant aux différents programmes de mise en œuvre du SDI : Projets techniques SIRHEN Processus et Outils Organisation nationale du CNS Au sein de ce dernier programme, le projet d organisation du CES SIRHEN atteint aujourd hui sa phase finale de conception. Ce projet s inscrit dans : le contexte bien structuré de la DSI de l Académie de Versailles son écosystème composé des différents CES et CRT mis en place, des pôles de compétences, du STSI, des équipes projets SIRHEN et de la direction de programme MIPIL. En prolongement de ses activités actuelles, grâce à l accompagnement du STSI, le CES SIRHEN s organise pour aborder les mises en production des nouvelles versions de SIRHEN tout en finalisant sa montée en compétences. Le CES SIRHEN s est doté, dès sa création en 2009, d un plan de formation évolutif pour l ensemble de son personnel et d un accompagnement personnalisé. Bénéficiant des formations nationales organisées par le STSI et d interventions d experts sur site, l équipe du CES a acquis un bon niveau d expertise aussi bien dans les domaines fonctionnels et techniques qu en matière de pilotage. Elle dispose du savoir-faire pour répondre aux missions qui lui sont confiées, comme le maintien en conditions opérationnelles ou la réponse aux demandes de travaux, pour les paliers 3 et 4 de SIRHEN. En outre, l équipe s est formée dès 2010 aux processus ITIL version 2 et s apprête à aborder la version 3 pour s insérer dans les processus nationaux. Elle acquiert, par ailleurs, la connaissance des nouvelles fonctionnalités du palier 5 grâce à des formations spécifiques chez le développeur (CAPGEMINI). Enfin, son plan de formation prévoit à très court terme, la maîtrise des quelques nouvelles briques techniques et logicielles mises en place pour la gestion des populations du palier 5. Le CES SIRHEN sera prêt pour cette échéance de Des postes restent à pourvoir : Administrateur de systèmes d information, Ingénieur d exploitation ou Ingénieur systèmes réseaux. C est avec plaisir que l équipe du CES SIRHEN intégrera ses nouveaux membres dans un projet porteur et novateur. Christiane Azincourt, Chef de projet Organisation - Responsable Qualité CES SIRHEN

11 la lettre du centre national de services [cns] janvier 2012 page 11 Bénéfices et contrepartie de la mutualisation Par construction, les centres d exploitation d hébergement et de supervision sont bâtis sur des équipes et des moyens techniques mutualisés à l échelon national. Ainsi, à l occasion de la construction du CNS version 2, SIRHEN est le premier domaine SI utilisateur de ces moyens mutualisés. En particulier, la solution d hébergement double cœur, exploitée sous la responsabilité du CRT Hébergement ainsi que le dispositif de supervision des applications et infrastructures nationales, sous la responsabilité du CRT Supervision sont d abord mis à disposition de SIRHEN et de son exploitation. Cet investissement pour l avenir bénéficiera par la suite à d autres domaines SI, tels que CHOREGIE (domaine Comptabilité Finances), GOSPEL (domaine Finances EPLE), ou encore l outil ITIL (domaine Outils de production). Ces différents domaines SI tireront ainsi parti dans les meilleures conditions de la qualité de service et des capacités fournies par les centres d hébergement et de supervision. La mutualisation de la fonction d hébergement permettra à d autres domaines SI ainsi qu aux DSI de bénéficier d un niveau de disponibilité élevé, de capacités d hébergement à la fois adaptées en termes de dimensionnement et évolutives dans la durée. La mutualisation de la fonction de supervision fournira de manière proactive un service de surveillance en horaires étendus, et de manière réactive un premier niveau d intervention et de traitement des alertes remontées au moyen de consignes d exploitation. Ces bénéfices escomptés de la mutualisation ont toutefois une contrepartie : ils demandent des efforts pour tendre vers une organisation interne adaptée, vers un fonctionnement interne de chaque centre (Hébergement et Supervision) parfaitement maîtrisé, et vers des processus d exploitation entre les CRT et CES à la hauteur du besoin de coordination opérationnelle de l ensemble. Éric Parmeland, Responsable du programme «Organisation nationale du CNS»

12 la lettre du centre national de services [cns] janvier 2012 page 12 LIENS UTILES Site du STSI https://intranet.pleiade.education.fr/ portal/pleiade/stsi Site du CNS https://intranet.pleiade.education.fr/ portal/pleiade/cns Site RefR des RéféRentiels des SI Site STSI-A1 home.aspx Site STSI-B1 AGENDA 26 et 27 janvier 2012 J-DSI 1 er février 2012 Comité de suivi du SDI 22 et 23 mars 2012 J-DD (développement, qualification, diffusion) 10 et 11 mai 2012 J-PC (déploiement et gestion du poste de travail) 24 mai 2012 J-CHOREGIE 31 mai et 1 er juin 2012 J-DSI / CTICE 7 juin 2012 J-SIRHEN 14 et 15 juin 2012 J-SR (systèmes et réseaux) Retrouvez le prochain numéro de la lettre du CNS en mai FOCUS Les chantiers Par Maurice Fischer, Sous-directeur des infrastructures techniques et de l exploitation Les chantiers de la première étape du Schéma Directeur des Infrastructures arrivent dans leur phase de déploiement en ce début d année. Leurs objectifs peuvent être résumés en trois points : satisfaire les exigences nécessaires à la mise en production du palier 5 de SIRHEN, construire le Centre National de Service (CNS) pour permettre la bonne exploitation des applications centralisées, en adéquation avec les besoins académiques, mettre en œuvre le plan d action ITIL initial et faire évoluer la feuille de route vers un programme de déploiement opérationnel des processus au sein des DSI académiques comme du CNS. Pour atteindre ces objectifs, un travail approfondi d organisation et de planification de projets a été nécessaire et a conduit à la définition de 3 programmes à la fois interdépendants et complémentaires : 1. «Organisation du CNS» : Bâtir sa gouvernance et accompagner les responsables des CES et des CRT dans la mise en place de leur organisation, 2. «Processus et Outils» : Concevoir les processus nationaux d exploitation et piloter leur déploiement coordonné entre le CNS et les DSI académiques, 3. «Projets techniques SIRHEN» : Construire les solutions d infrastructure nécessaires à SIRHEN et assurer leur mise en œuvre dans le cadre du palier 5. Pour assurer le succès du tryptique «organisation, processus, technique», les équipes dédiées à ces 3 programmes se sont engagées dans une coopération intense et fructueuse avec des groupes de travail académiques et les équipes affectées à la construction des applications (SIRHEN, GOSPEL, CHOREGIE ). Je tiens à remercier tous les acteurs pour leur mobilisation et implication sans faille depuis un an. Les articles de cette première lettre montrent le chemin déjà parcouru. Je suis convaincu que ces actions, complémentaires du travail fait dans les DSI et dans les projets d évolution du SI, contribueront efficacement à la qualité et aux performances du système d information de l éducation nationale.

PROFIL DE POSTE AFFECTATION. SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU POSTE

PROFIL DE POSTE AFFECTATION. SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU POSTE PROFIL DE POSTE BAP : CORPS : NATURE : SPÉCIALITÉ : E ITRF Externe IGR 2, Chef de projet développement ÉTABLISSEMENT : Rectorat SERVICE : VILLE : SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Le 5 Mars 2015 Version de travail Projet Février 2015-1 Ordre du jour Avancement des travaux Rappel du

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

des systèmes d'information

des systèmes d'information Responsable du pilotage de systèmes d information E1A21 Pilotage, administration et gestion des systèmes d information - IR Le responsable du pilotage de système d'information définit et fait évoluer un

Plus en détail

Services informatiques aux organisations

Services informatiques aux organisations I. APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ Services informatiques aux organisations Spécialité «Solutions logicielles et applications métiers» Spécialité «Solutions d infrastructure, systèmes et réseaux»

Plus en détail

PROFIL DE POSTE AFFECTATION. SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU POSTE

PROFIL DE POSTE AFFECTATION. SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU POSTE PROFIL D POST NATUR : xterne IGR 2, Chef de projet sénior développement ÉTABLISSMNT : Rectorat AFFCTATION SRVIC : SRIA (service informatique académique) DSCRIPTION DU POST Le candidat exercera son activité

Plus en détail

Fiche de poste. Identification du poste : Etudes et Projets (SEP)

Fiche de poste. Identification du poste : Etudes et Projets (SEP) Fiche de poste Identification du poste : Intitulé : Chef de projets Applicatifs Affectation : Service Etudes et Projets Cadre d emploi : Ingénieur territorial Rattachement hiérarchique : Chef du service

Plus en détail

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services ITIL V3 Objectifs et principes-clés de la conception des services Création : janvier 2008 Mise à jour : juillet 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Les audits de l infrastructure des SI

Les audits de l infrastructure des SI Les audits de l infrastructure des SI Réunion responsables de Catis 23 avril 2009 Vers un nouveau modèle pour l infrastructure (CDSI Avril et Juin 2008) En dix ans, les évolutions des SI ont eu un fort

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 34 du 10 juillet 2014. PARTIE PERMANENTE Direction générale de l'armement (DGA) Texte 12

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 34 du 10 juillet 2014. PARTIE PERMANENTE Direction générale de l'armement (DGA) Texte 12 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 34 du 10 juillet 2014 PARTIE PERMANENTE Direction générale de l'armement (DGA) Texte 12 INSTRUCTION N 523/DEF/DGA/SMQ/SDSI/CTSI relative aux missions

Plus en détail

Paroles d expert. ITIL V3, accélérateur de la stratégie de services

Paroles d expert. ITIL V3, accélérateur de la stratégie de services 33 3 3 3 ITIL V3, accélérateur de la stratégie de Dans le référentiel ITIL V2, les ouvrages Business Perspective, Plan to Implement, et ceux traitant des processus eux-mêmes, ont, à divers degrés, abordé

Plus en détail

Francis Chapelier. Infogérance Sélective de Production

Francis Chapelier. Infogérance Sélective de Production Francis Chapelier Infogérance Sélective de Production 2 Programme Qu est ce que l infogérance sélective? Présentation de l Infogérance Sélective de Production (ISP) Quelques références Questions / réponses

Plus en détail

Réussir un projet Intranet 2.0

Réussir un projet Intranet 2.0 Frédéric Créplet Thomas Jacob Réussir un projet Intranet 2.0 Écosystème Intranet, innovation managériale, Web 2.0, systèmes d information, 2009 ISBN : 978-2-212-54345-2 Sommaire Démarche générale de l

Plus en détail

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة Phase 3 Planification de la solution retenue et stratégie de changement Elaboration du Schéma Directeur du Système d Information des agences urbaines 2013 Sommaire

Plus en détail

Mise en œuvre d une DSI agile. Chi Minh BUI UNIPRÉVOYANCE

Mise en œuvre d une DSI agile. Chi Minh BUI UNIPRÉVOYANCE Mise en œuvre d une DSI agile Chi Minh BUI UNIPRÉVOYANCE INTRODUCTION Des problématiques similaires pour des enjeux identiques indépendamment de la taille de l organisation «David contre Goliath» RETOUR

Plus en détail

Production Informatique

Production Informatique Production Informatique Solutions de pilotage V1.0 20 avril 2013 Un S.I. contrôlé, managé et communiquant. Sommaire 1. PREAMBULE... 3 2. OBJECTIFS... 3 3. LES REPONSES ADVIM... 3 4. QUELQUES MODULES PROPOSES...

Plus en détail

Découvrez la gestion collaborative multi-projet grâce à la. solution Project EPM

Découvrez la gestion collaborative multi-projet grâce à la. solution Project EPM Découvrez la gestion collaborative multi-projet grâce à la solution Project EPM Project EPM 2007 est la solution de gestion de projets collaborative de Microsoft. Issue d une longue expérience dans le

Plus en détail

Problématique, Constats

Problématique, Constats Problématique, Constats Réactivité de la DSI pour les projets numériques consommateurs Contraintes de temps et de coûts Forte pression des métiers Compétitivité des sociétés externes Décalage de démarrage

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

Plateforme STAR CPM. Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James

Plateforme STAR CPM. Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James Plateforme STAR CPM Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James Groupe STAR Your single-source provider for corporate product communication Le bon

Plus en détail

Réalisation d un «Schéma Directeur Informatique»

Réalisation d un «Schéma Directeur Informatique» Réalisation d un «Schéma Directeur Informatique» Qu est ce qu un Schéma Directeur Informatique (SDI)? Un Schéma Directeur Informatique est un document conçu pour préparer l évolution et l adaptation de

Plus en détail

Sommaire. Présentation OXIA. Le déroulement d un projet d infogérance. L organisation du centre de service. La production dans un centre de service

Sommaire. Présentation OXIA. Le déroulement d un projet d infogérance. L organisation du centre de service. La production dans un centre de service Mars 2012 Sommaire Présentation OXIA Le déroulement d un projet d infogérance L organisation du centre de service La production dans un centre de service 2 Fournisseurs Technologies Banque & Finance Telecom

Plus en détail

Convention relative à la mise à disposition de la solution «AmonEcole» dans les écoles

Convention relative à la mise à disposition de la solution «AmonEcole» dans les écoles Convention relative à la mise à disposition de la solution «AmonEcole» dans les écoles Entre Les services académiques de l académie de Versailles, situés 3 boulevard de Lesseps, 78017 Versailles Cedex,

Plus en détail

Atelier " Gestion des Configurations et CMDB "

Atelier  Gestion des Configurations et CMDB Atelier " Gestion des Configurations et CMDB " Président de séance : François MALISSART Mercredi 7 mars 2007 (Nantes) Bienvenue... Le thème : La Gestion des Configurations et la CMDB Le principe : Échanger

Plus en détail

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur.

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur. Annexe : extrait du programme fonctionnel 1- Périmètre 1.1. Contexte du projet L Agence régionale de santé d Ile de France L Agence Régionale de Santé (ARS) est la clef de voûte de la nouvelle organisation

Plus en détail

Au Service de la Performance IT

Au Service de la Performance IT Présentation APRIM du 11 Mars 2010 Agenda : Introduction, contexte et historique Christian BROCHES / DEODIS Objectifs poursuivis par la DGFIP / Présentation détaillée des processus - Damien BONNEFOUX &

Plus en détail

Pôle national de compétences FOAD Offre de services et de formation

Pôle national de compétences FOAD Offre de services et de formation Pôle national de compétences FOAD Offre de services et de formation Année scolaire 2011/2012 Pôle national de compétences FOAD Formation Ouverte et A Distance Bureau des expertises techniques, des projets

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE DES SERVICES INTRANET / INTERNET D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES ET D ECOLES

NOTE DE CADRAGE DES SERVICES INTRANET / INTERNET D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES ET D ECOLES NOTE DE CADRAGE DES SERVICES INTRANET / INTERNET D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES ET D ECOLES SDTICE/SDITE Version : 1.0 - Date création : 09/01/09 1. Périmètre des S2i2e Les S2i2e ont pour objectif principal

Plus en détail

Les rôles respectifs des acteurs et des Instances dans la conduite d un projet informatique

Les rôles respectifs des acteurs et des Instances dans la conduite d un projet informatique Les rôles respectifs des acteurs et des Instances dans la conduite d un projet informatique Conduite de projet dossier Le souci de maîtriser des projets informatiques a donné lieu à de multiples tentatives

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

La Gestion Electronique des Documents

La Gestion Electronique des Documents La Gestion Electronique des Documents La mise en place d une solution La gestion de l information est devenue un enjeu stratégique majeur à l intérieur des organisations. D après l observation des projets

Plus en détail

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés Nos convictions et notre approche Cédric Damiens Directeur - ALDEA ALDEA - www.aldea.fr Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés :

Plus en détail

CRIP 17/09/14 : Thématique ITIL & Gouvernance

CRIP 17/09/14 : Thématique ITIL & Gouvernance CRIP 17/09/14 : Thématique ITIL & Gouvernance 1 Présentation de GRTgaz Exploiter et maintenir les réseaux dans les meilleures conditions de coût et de sécurité pour les personnes et les biens Répondre

Plus en détail

ITSM - Gestion des Services informatiques

ITSM - Gestion des Services informatiques Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ ITSM - Gestion des Services informatiques Copyright 2011 CXP. 1 ITSM - Gestion des Services informatiques L'étude a été réalisée par : Dalila Souiah OBJECTIF DU DOCUMENT.

Plus en détail

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC)

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) SOMMAIRE (1/3) ENJEUX DE L INFORMATIQUE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE 1. Depuis quand un programme de convergence informatique

Plus en détail

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques ITIL v3 La clé d une gestion réussie des services informatiques Questions : ITIL et vous Connaissez-vous : ITIL v3? ITIL v2? un peu! beaucoup! passionnément! à la folie! pas du tout! Plan général ITIL

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France Sommaire Cloud Computing Retours sur quelques notions Quelques chiffres Offre e need e need Services e need Store

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 99 15 mai 2009. S o m m a i r e CENTRE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION DE L ETAT

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 99 15 mai 2009. S o m m a i r e CENTRE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION DE L ETAT MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 1473 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 99 15 mai 2009 S o m m a i r e CENTRE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION

Plus en détail

Quelques missions d Amedrys

Quelques missions d Amedrys Quelques missions d Amedrys Les misions longues Pour une coopérative agro-alimentaire Objectif de notre client, le DAF de l entité Construire et déployer un ERP sur sa branche légume 1 ère gamme S appuyer

Plus en détail

SERVICES INFORMATIQUES AUX ORGANISATIONS

SERVICES INFORMATIQUES AUX ORGANISATIONS Brevet de Technicien Supérieur SERVICES INFORMATIQUES AUX ORGANISATIONS BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SERVICES INFORMATIQUES AUX ORGANISATIONS Spécialité «solutions d infrastructure, systèmes et réseaux»

Plus en détail

Introduction. Pourquoi ce livre?

Introduction. Pourquoi ce livre? Introduction Pourquoi ce livre? La gestion de projet est un processus à la fois courant et complexe de nos organisations. Courant car la culture du travail en «mode projet» fait partie du vocabulaire et

Plus en détail

Ministère de l intérieur --------

Ministère de l intérieur -------- Ministère de l intérieur -------- Examen professionnel d ingénieur principal des systèmes d information et de communication du ministère de l intérieur Session 2013 Meilleure copie Sujet n 1 - Réseaux

Plus en détail

PROFIL DE POSTE AFFECTATION. SERIA (service informatique académique) Département : D, IA 35 DESCRIPTION DU SERVICE

PROFIL DE POSTE AFFECTATION. SERIA (service informatique académique) Département : D, IA 35 DESCRIPTION DU SERVICE interne TCH Département : D, IA 35 DSCRIPTION DU SRVIC Le candidat exercera son activité sous la responsabilité du responsable du département du SRIA D35 en charge notamment des missions d administrateur

Plus en détail

Accenture accompagne la première expérimentation cloud de l État français

Accenture accompagne la première expérimentation cloud de l État français Accenture accompagne la première expérimentation cloud de l État français Pays marqué par la centralisation, la France dispose paradoxalement d une informatique en silo, chaque ministère étant doté de

Plus en détail

Modernisation SI & Télécom des Samu-Centres 15. Assemblée Générale SUdF

Modernisation SI & Télécom des Samu-Centres 15. Assemblée Générale SUdF Modernisation SI & Télécom des Samu-Centres 15 Assemblée Générale SUdF 04 juin 2014 Agenda 1. Genèse du projet 2. Solution envisagée 3. Feuille de route 4. Point d étape Projet de modernisation des SI

Plus en détail

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE HONNEUR FRATERNITE JUSTICE INSPECTION GENERALE D'ÉTAT TERMES DE REFERENCE

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE HONNEUR FRATERNITE JUSTICE INSPECTION GENERALE D'ÉTAT TERMES DE REFERENCE REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE HONNEUR FRATERNITE JUSTICE INSPECTION GENERALE D'ÉTAT TERMES DE REFERENCE POUR LA MISE EN PLACE D UN SYSTEME DE GESTION DES MISSIONS DE L IGE Liste des abréviations IGE

Plus en détail

Urbanisation des Systèmes d'information

Urbanisation des Systèmes d'information Urbanisation des Systèmes d'information Les Audits de Systèmes d Information et leurs méthodes 1 Gouvernance de Système d Information Trois standards de référence pour trois processus du Système d Information

Plus en détail

ISO 27002 // Référentiels de la santé

ISO 27002 // Référentiels de la santé ISO 27002 // Référentiels de la santé Vue des établissements de santé Club 27001 27/03/2015 Nicole Genotelle Version 1.0 Sommaire Contexte Thématiques 27002 // référentiels de santé Exemples de mise en

Plus en détail

Optimiser vos méthodes d organisation (ITIL, COBIT, PRINCE2, ) par la mise en place d un processus de Gestion & Publication des connaissances adapté

Optimiser vos méthodes d organisation (ITIL, COBIT, PRINCE2, ) par la mise en place d un processus de Gestion & Publication des connaissances adapté Optimiser vos méthodes d organisation (ITIL, COBIT, PRINCE2, ) par la mise en place d un processus de Gestion & Publication des connaissances adapté 25/07/06 JJ Mois Année Présentation générale & Présentation

Plus en détail

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Objet : Prestation d assistance dans le cadre de l action collective AEROLEAN K portée par le pôle de

Plus en détail

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management.

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management. Ce cours apporte les connaissances nécessaires et les principes de gestion permettant la formulation d une Stratégie de Services IT ainsi que les Capacités organisationnelles à prévoir dans le cadre d

Plus en détail

La virtualisation par Stéphane Dutot, Chef de produit de Internet Fr

La virtualisation par Stéphane Dutot, Chef de produit de Internet Fr Communiqué de Presse Massy, le 31 Mars 2009 La virtualisation par Stéphane Dutot, Chef de produit de Internet Fr Depuis quelques années, une nouvelle technologie révolutionne l informatique : la virtualisation.

Plus en détail

Regard sur hybridation et infogérance de production

Regard sur hybridation et infogérance de production Regard sur hybridation et infogérance de production Février 2014 édito «comment transformer l hybridation des infrastructures en levier de performances?» Les solutions d infrastructure connaissent depuis

Plus en détail

Etude de mise en place d un système de contrôle de gestion et d évaluation des performances des agences des bassins hydrauliques (ABH) au Maroc

Etude de mise en place d un système de contrôle de gestion et d évaluation des performances des agences des bassins hydrauliques (ABH) au Maroc Etude de mise en place d un système de contrôle de gestion et d évaluation des performances des agences des bassins hydrauliques (ABH) au Maroc Atelier de travail sur les Systèmes d Information de Gestion

Plus en détail

Technique et architecture de l offre Suite infrastructure cloud. SFR Business Team - Présentation

Technique et architecture de l offre Suite infrastructure cloud. SFR Business Team - Présentation Technique et architecture de l offre Suite infrastructure cloud Les partenaires de l offre Cloud Computing SFR Le focus HP Les principes de mise en œuvre réseau Les principes de fonctionnement de la solution

Plus en détail

Le partenaire des directions financières

Le partenaire des directions financières Le partenaire des directions financières IFRS due diligences transaction services direction financière fast close reporting controlling évaluation externalisation CSP business plan consolidation Notre

Plus en détail

MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val

MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val O Val Operational Value JSI Groupe 2, rue Troyon 92310 Sèvres 1 AGENDA 1. QUI SOMMES-NOUS? 2. NOS OFFRES 3. UNE ORGANISATION COMMERCIALE DÉDIÉE À NOS CLIENTS 4. O VAL : OPERATIONAL

Plus en détail

RAPPORT DE PRESENTATION DES CARACTERISTIQUES DES PRESTATIONS DEVANT ETRE ASSUREES PAR LE DELEGATAIRE. Page : 1

RAPPORT DE PRESENTATION DES CARACTERISTIQUES DES PRESTATIONS DEVANT ETRE ASSUREES PAR LE DELEGATAIRE. Page : 1 DELEGATION DE SERVICE PUBLIC POUR LA CONCEPTION, L EXTENSION, L EXPLOITATION TECHNIQUE ET COMMERCIALE DU RESEAU DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES A TRES HAUT DEBIT DE NANTES METROPOLE RAPPORT DE PRESENTATION

Plus en détail

CHOREGIE : Optimisation continue de la production. André BOUR - CHOREGIE

CHOREGIE : Optimisation continue de la production. André BOUR - CHOREGIE CHOREGIE : Optimisation continue de la production André BOUR - CHOREGIE CRiP Thématique Gouvernance & ITIL, Serveurs & Outillage de la Production 21/01/2014 Le GIE CHOREGIE Créé en 2005 par de grands acteurs

Plus en détail

Maintien en Conditions Opérationnelles des Dispositifs de Continuité d Activité. Olivier de Chantérac 08 novembre 2006

Maintien en Conditions Opérationnelles des Dispositifs de Continuité d Activité. Olivier de Chantérac 08 novembre 2006 Maintien en Conditions Opérationnelles des Dispositifs de Continuité d Activité Olivier de Chantérac 08 novembre 2006 PCA, MCO et ROI Une Responsabilité de Direction Générale ou Métier - Disposer d une

Plus en détail

GDD GESTION DOCUMENTAIRE DEPARTEMENTALE

GDD GESTION DOCUMENTAIRE DEPARTEMENTALE Gestion Documentaire Départementale Matinée Cercle de L Adminisration Numérique Janvier 2012 Organiser et partager l information Gérer le cycle de vie des documents Renforcer la sécurité des acteurs du

Plus en détail

INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION

INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION DU 2 OCTOBRE 2014 POINT 3 SDSI 2014 2017 1. PREAMBULE La COG 2014 2017, afin de consolider le rôle de la branche recouvrement au cœur du financement solidaire de la protection

Plus en détail

Symposium IGSI 24 Mai 2007

Symposium IGSI 24 Mai 2007 Symposium IGSI 24 Mai 2007 In et Out sourcing : approche de la gestion des compétences Denis Torregrossa ESSILOR EN BREF N 1 mondial de l optique ophtalmique 2,7 milliards de CA en 2006 28 000 collaborateurs

Plus en détail

Schéma directeur pour la ville numérique 2015-2020. Repères #1

Schéma directeur pour la ville numérique 2015-2020. Repères #1 Schéma directeur pour la ville numérique 2015-2020 Repères #1 Février 2015 A - L état des lieux Des systèmes d information, levier de modernisation de l administration Grâce aux investissements réalisés

Plus en détail

PLAN. Industrialisateur Open Source LANS DE SECOURS INFORMATIQUES PRINCIPES GENERAUX ETAT DE L ART SELON BV ASSOCIATES

PLAN. Industrialisateur Open Source LANS DE SECOURS INFORMATIQUES PRINCIPES GENERAUX ETAT DE L ART SELON BV ASSOCIATES PLAN LANS DE SECOURS INFORMATIQUES PRINCIPES GENERAUX & ETAT DE L ART SELON BV ASSOCIATES Copyright BV Associates 2013 IMEPSIA TM est une marque déposée par BV Associates Page 1 SOMMAIRE 1 PRINCIPES GENERAUX

Plus en détail

Réussir l externalisation de sa consolidation

Réussir l externalisation de sa consolidation Réussir l externalisation de sa consolidation PAR ERWAN LIRIN Associé Bellot Mullenbach et Associés (BMA), activité Consolidation et Reporting ET ALAIN NAULEAU Directeur associé Bellot Mullenbach et Associés

Plus en détail

SERVICES INFORMATIQUES AUX ORGANISATIONS

SERVICES INFORMATIQUES AUX ORGANISATIONS BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SERVICES INFORMATIQUES AUX ORGANISATIONS Septembre 2014 BTS Services informatiques aux organisations - 1/123 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l éducation nationale, l enseignement

Plus en détail

L Application Performance Management pourquoi et pour quoi faire?

L Application Performance Management pourquoi et pour quoi faire? Management pourquoi et pour quoi faire? Un guide pratique pour comprendre l intérêt des solutions d Application Management, à l heure où les systèmes d information sont au cœur de l efficacité opérationnelle

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Le Référentiel Management/Encadrement

Le Référentiel Management/Encadrement répertoire des métiers Le Référentiel Management/Encadrement Le management/encadrement est vu comme une fonction transversale liée à l organisation et à l ensemble des familles professionnelles. Le référentiel

Plus en détail

Direction des systèmes d information D.S.I. Périmètre et mise en œuvre

Direction des systèmes d information D.S.I. Périmètre et mise en œuvre Direction des systèmes d information D.S.I. Périmètre et mise en œuvre Information aux collaborateurs et collaboratrices Abohachem LAGUECIR Directeur des Systèmes d Information HES-SO Genève Direction

Plus en détail

MSSanté. Mieux comprendre. MSSanté : retour d expérience des établissements de santé pilotes. MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance

MSSanté. Mieux comprendre. MSSanté : retour d expérience des établissements de santé pilotes. MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance Mieux comprendre MSSanté MSSanté : retour d expérience des établissements de santé pilotes Février 2015 / V1 Retour d expérience des établissements de

Plus en détail

LAN Intégré : accéder

LAN Intégré : accéder LAN Intégré : accéder accédez à votre réseau local sans contrainte de lieu ni de temps La solution WLAN (Wireless Local Area Network) pour réseaux locaux sans fil fonctionne de la même manière que les

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DE L INRA...

PRESENTATION GENERALE DE L INRA... Marché à procédure adaptée (MAPA) pour l assistance à maîtrise d ouvrage afin d accompagner l Inra dans la phase de lancement de l instrumentation de ses processus sur le périmètre fonctionnel de la gestion

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

Contrat de maintenance

Contrat de maintenance Contrat de maintenance Logiciel de web-conferencing «Via e-learning» dans les établissements membres de l UEB Nom et adresse de l organisme acheteur : Université européenne de Bretagne 5 Boulevard Laënnec

Plus en détail

Rapport pour la commission Permanente du conseil régional

Rapport pour la commission Permanente du conseil régional CP 12-730 Rapport pour la commission Permanente du conseil régional OCTOBRE 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france - QUATRIEMES AFFECTATIONS

Plus en détail

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR Utilisation du logigramme d activité dans un projet informatique, pour simuler les compétences futures, et évaluer la charge de travail. WWW.ANACT.FR OUTIL DE SIMULATION

Plus en détail

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens Frédéric ELIEN SEPTEMBRE 2011 Sommaire Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens... 3 «Pourquoi?»...

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Pôle de compétitivité Aerospace Valley Prestation de consultant Action Collective CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Cahier des charges Accompagnement de PME à l international Réf. AV-2014-271 AEROSPACE VALLEY

Plus en détail

LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES

LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES Philippe Bourdalé AFAQ AFNOR Certification A2C dans le Groupe AFNOR Les métiers du groupe AFNOR Besoins Clients Normalisation Information

Plus en détail

Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché?

Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché? Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché? 3 Principaux objectifs de l atelier Partager les ambitions de l axe Innovation technologique, transfert et KET de la SRI SI visant à

Plus en détail

SOMMAIRE. Préambule... 3. 1 - Présentation... 3

SOMMAIRE. Préambule... 3. 1 - Présentation... 3 Académie de Grenoble DSI Division des Systèmes d Information 7, place Bir- Hakeim 38021 Grenoble Cedex CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE N : 2012-09 OBJET : prestations de maintenance

Plus en détail

JOURNÉE PORTES OUVERTES

JOURNÉE PORTES OUVERTES JOURNÉE PORTES OUVERTES Approfondir l utilisation d outils RH vers une gestion dynamique et prospective des RH 7 octobre 2014 Mission Conseils et Organisation RH Face aux contraintes d activités, l évolution

Plus en détail

Le service de messagerie collaborative de RENATER. Laurent Gydé (Laurent.Gyde@renater.fr)

Le service de messagerie collaborative de RENATER. Laurent Gydé (Laurent.Gyde@renater.fr) Le service de messagerie collaborative de RENATER Laurent Gydé (Laurent.Gyde@renater.fr) 1 Agenda La genèse Les hypothèses Le service cible Les étapes de la première tranche 2 Le groupe de consultation

Plus en détail

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide 30050 Gilles FONTAINE Directeur Adjoint + 33 467 144 460 g.fontaine@idate.org 27 Février 2014 Agenda Contexte

Plus en détail

Apsydia. Centres de Service. Auteurs : Christophe Dauphin / Philippe André Version : v1.2 septembre 2011. Module de Formation : GE1

Apsydia. Centres de Service. Auteurs : Christophe Dauphin / Philippe André Version : v1.2 septembre 2011. Module de Formation : GE1 Apsydia Cabinet de Conseil et d Assistance à Maîtrise d Ouvrage Centres de Service Présentation de la démarche Apsydia Auteurs : Christophe Dauphin / Philippe André Version : v1.2 septembre 2011 Module

Plus en détail

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Nos métiers par activité Nos métiers de l informatique comprennent d une part un volet études et d autre part la gestion des infrastructures ; les fonctions

Plus en détail

Pensezdifféremment: la supervision unifiéeen mode SaaS

Pensezdifféremment: la supervision unifiéeen mode SaaS Pensezdifféremment: la supervision unifiéeen mode SaaS Web-séminaire Bull-CA Technologies 25 Mars 2014 2014 CA. All rights reserved. Agenda Introduction : pourquoi la supervision unifiée? Pourquoi le SaaS?

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com N 2 Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

Plus en détail

Dossier d information 2013

Dossier d information 2013 Dossier d information 2013 Connectez-vous au réseau de demain COMPLETEL : L opérateur Très Haut Débit au service des Entreprises Avec plus de 500 millions d euros de chiffre d affaires, Completel est le

Plus en détail

La carte stratégique, nouvel outil de pilotage de la performance et de la qualité

La carte stratégique, nouvel outil de pilotage de la performance et de la qualité La carte stratégique, nouvel outil de pilotage de la performance et de la qualité Atelier n 12 Bruno LOUVIGNY, Directeur général d Atikal management, Directeur adjoint du SDIS 64 Jean-Luc THUILLER, Professeur

Plus en détail

Politique générale et organisation du domaine exploitation de GrDF

Politique générale et organisation du domaine exploitation de GrDF Politique générale et organisation du domaine exploitation de GrDF DÉLÉGATION RÉSEAU Pôle Exploitation et Maintenance 6, rue Condorcet TSA60800 75009 Paris Tél. : +33 1 71 19 15 11 www.grdf.fr DATE 12

Plus en détail

OSIATISBIZ UN SERVICE DESK HORS DU COMMUN EQUANT SOLUTIONBIZ PARTAGEONS NOS SAVOIRS EXTRAIT DU Nº9

OSIATISBIZ UN SERVICE DESK HORS DU COMMUN EQUANT SOLUTIONBIZ PARTAGEONS NOS SAVOIRS EXTRAIT DU Nº9 OSIATISBIZ PARTAGEONS NOS SAVOIRS EXTRAIT DU Nº9 SOLUTIONBIZ EQUANT UN SERVICE DESK HORS DU COMMUN Gilles Deprost, responsable Knowledge Management & Tools d Equant 2F LES PHASES CLÉS DU PROJET SYNERGY

Plus en détail