Atelier Service Desk et ITILv3. 29 mai 2008

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Atelier Service Desk et ITILv3. 29 mai 2008"

Transcription

1 Atelier Service Desk et ITILv3 29 mai 2008

2 Bienvenue Le thème Service Desk et ITILv3 Le principe Echanger et s enrichir mutuellement de nos expériences réussies ou en-cours, de nos difficultés. Confronter la théorie à des situations vécues, des contextes particuliers. 2

3 Notre Objectif Que chacun reparte avec au moins une idée, un élément, une action applicable dans son contexte 3

4 L agenda Découvrir (plénière 45 minutes) Un peu de théorie... Lancement des débats : Témoignage de Hervé Ropert, La Poste DSICorp Expérimenter (par groupe 1 heure 30) Travail en groupes (3 ateliers) Pause (15 minutes, vers 16H45) Restituer et synthétiser (plénière 1 heure) Restitution des groupes par chaque «porte-parole» (10 minutes par groupe) Synthèse par l expert ITIL et questions-réponses (30 minutes) Échanges informels (Cocktail à partir de 18h00) 4

5 L équipe Président Expert ITIL Animateurs des ateliers Coordinateur Hervé Ropert Emmanuel Didier 1 : Philippe Humeau 2 : Nicolas Richard, 3 : Matthieu Guérin Julien Bordet / Hervé Guérin 5

6 L agenda Découvrir Un peu de théorie... Lancement des débats : Témoignage de Hervé Ropert, La Poste DSICorp Expérimenter Pause Restituer et synthétiser Échanges informels 6

7 Un peu de théorie Emmanuel DIDIER Principal ORSYP 7

8 SERVICE DESK Rappel de l état de l art 8 ORSYP 2006 Confidential

9 Service Desk Les bases c est quoi? Le Service Desk est une fonction et non un processus Il est composé de métiers spécifiques pas forcement proche des autres métiers historiques dans l informatique (technicien, ingénieur, développeur) Les performances attendues, exigent un certain niveau d équipement en : Outillage de gestion d enregistrement et de traçage de l activité Infrastructure téléphonique (ACD, VOIP, IVR) SPOC (Single Point Of Contact) Point unique de contact entre les utilisateurs et l informatique Différence avec un call center ou un Help Desk? 9

10 Service Desk Les bases ça sert à quoi? Le Service Desk est mis en place pour gérer la relation entre l informatique et les utilisateurs du système d information Il est responsable accueillir et traiter l ensemble des réclamations, demandes, requêtes Il a en charge la communication avec les utilisateurs Point de coordination des équipes support La production de métriques permettant le suivi des utilisateurs (activité, satisfaction, niveau, utilisation ) Attention : Il ne faut pas confondre utilisateurs et clients Le Service Desk joue le rôle de vitrine des services informatiques 10

11 Service Desk Les missions Restaurer le service normal aux utilisateurs dès que possible Tracer les détails liés au traitement des incidents et des demandes Assurer l investigation et le diagnostic de premier niveau Escalader les incidents aux niveaux de support supérieurs Assurer la communication auprès des utilisateurs Clôturer les incidents et requêtes Assurer les enquêtes de satisfaction auprès des clients 11 Mettre à jour le CMS en collaboration avec la gestion des configurations

12

13 Les nouveautés de la V3 sur le Service Desk Pas d apport significatif sur cette fonction qui était déjà très mature dans la V2 L introduction des notions de Modèle (incidents, problème, requête ) L apport de plus de retour sur les aspects d outillage Un impact indirect par la restructuration des processus dont le Service Desk assure les activités initiales La gestion des événements Le traitement des requêtes La gestion des accès La gestion des incidents et la gestion des problèmes 13

14 MERCI Emmanuel DIDIER Principal ORSYP 14

15 L agenda Découvrir Un peu de théorie... Lancement des débats : Témoignage de Hervé Ropert, La Poste DSICorp Expérimenter Pause Restituer et synthétiser Échanges informels 15

16 16 Le Centre de Services DSICorp

17 Le groupe La Poste, c est (*) : Quelques chiffres sur Le Groupe La Poste Plusieurs métiers : Courrier, Colis, Express, Enseigne, Banque Des activités transverses (comptabilité, RH, achats, ) et entités corporate dont fait partie la DSI Corp 20,1 milliards d euros de chiffres d affaires dont 15,2% réalisé à l international agents Plus de points de contact filiales (*) Chiffres clés DSICorp/centre de services/itsmf

18 Les missions de la DSI Corp Au sein du Groupe La Poste, la Direction des Systèmes d Information Corporate a pour missions principales : Le développement d'applications pour les clients du Corporate et de produits mutualisés pour le Groupe (offre de création de sites intranets, de blogs d entreprise, de forums de discussion intranet, solution de sondages en ligne ), La fourniture de services d infrastructure, d exploitation de serveurs et d applications. 18 DSICorp/centre de services/itsmf

19 Le contexte La DSI Corp a lancé fin 2006 une démarche d amélioration de l exploitation informatique en faisant appel aux bonnes pratiques ITIL D où le projet IMAGINE (IMplantation des Actions Gagnantes Itil pour une Nouvelle Exploitation) qui touche tous les aspects de la production informatique : Processus de Support des Services Processus de Fourniture de Services Fonction centre de services, objet de cette présentation Ce projet a commencé par un plan d actions composé : De victoires rapides (Quick Wins) D actions à moyen et long terme (en cours) 19 DSICorp/centre de services/itsmf

20 Les objectifs du centre de services DSI Corp Être la principale interface entre la DSICorp et les utilisateurs ou leurs représentants Respect du principe d unicité du point de contact Assurer la prise en compte et le bon traitement des appels et sollicitations des utilisateurs (demandes de travaux, demandes de renseignements ) Enjeu d amélioration de la qualité de service Enjeu d amélioration du pilotage de l activité Restaurer aussi vite que possible le service à l utilisateur avec le minimum d impact sur les activités Gestion des incidents 20 Être l interface avec les autres processus ITIL (demandes de changements, mises en production, gestion des configuration ) DSICorp/centre de services/itsmf

21

22 Une démarche projet Afin de bâtir ce centre de services, une démarche projet a été menée fin 2007 avec l aide d experts : Octobre 2007 janvier 2008 : étude l existant avec la rencontre des acteurs sollicitant les services de l exploitation Clients maîtrises d œuvre Responsables de processus : gestion des incidents, gestion des changements, gestion des configurations, gestion de la relation clients Responsables des traitements : exploitants... Novembre 2007 mars 2008 : définition du périmètre et conception du Centre de Services comprenant : L élaboration d un modèle organisationnel des traitements (MOT) associés aux activités du centre de services La réalisation de l outillage La rédaction des procédures La définition de l organisation du centre de services Avril mai 2008 : site pilote avec un panel d utilisateurs 22 Juin 2008 : début de généralisation DSICorp/centre de services/itsmf

23

24 Les conditions de réussite La réussite d un tel projet suppose que : Le projet soit découpé en phases Les besoins soient clairement identifiés d où l importance de l étude de l existant La Direction porte le projet Les clients et les utilisateurs soient informés et associés Le personnel soit formé 24 Le processus de gestion des incidents soit implémenté en même temps DSICorp/centre de services/itsmf

25 L organisation du centre de services Le centre de services DSI Corp est organisé aujourd hui comme suit : Un responsable Une équipe «incidents» dédiée à l enregistrement des incidents, au suivi de leur résolution et à la communication Une équipe «pilotage» en charge des opérations de supervision (détection et saisie des incidents ) Une équipe «opérateurs» en charge de la prise en compte des diverses autres sollicitations du Centre de Services 25 DSICorp/centre de services/itsmf

26 Quelques mots sur l outillage Téléphonie : numéro d appel unique et serveur vocal Messagerie : adresse mail unique de réception des sollicitations Outil informatique : Outil provisoire maison 26 Perspective de capitalisation sur l offre HP Service Center (de la gestion des interactions, à la publication des catalogues au travers d un portail et à la production des reporting, en passant par la gestion des workflows de suivi / traitement des demandes ) DSICorp/centre de services/itsmf

27 Conclusion (1 ) : les gains escomptés pour la DSI Corp La centralisation de la prise en compte des sollicitations par le Centre de Services facilitera leur appréciation exhaustive, allègera le travail de compilation des éléments de reporting, favorisera l adoption de pratiques spécialisées harmonieuses qui induiront une amélioration de la fiabilité : ->Pilotage simplifié et fiabilisé Elle permettra de libérer les équipes d exploitation de la gestion administrative des sollicitations qu ils leur sont aujourd hui adressées en direct ; celles-ci pourront plus et mieux se consacrer à leur cœur de métier d expertise : ->Expertise renforcée Elle ouvre des perspectives d amélioration de la qualité des services rendus aux clients et aux utilisateurs et/ou d économies d échelle (substitution d un Centre de Services unique à n activités de prise en compte de demandes utilisateurs) 27 DSICorp/centre de services/itsmf

28 Conclusion (2 ) : les gains escomptés pour les clients et les utilisateurs Le Centre de Services, guichet unique, d accueil et de suivi des sollicitations des utilisateurs aura le mérite de simplifier l accès aux services rendus par la DSIcorp et d induire une harmonisation de la communication Il améliorera la visibilité et la traçabilité quant au suivi de l avancement du traitement des demandes ce qui devrait mécaniquement induire, dans un deuxième temps, l amélioration de la qualité des services rendus Les clients profiteront, enfin, du reporting fiabilisé 28 DSICorp/centre de services/itsmf 16/06/08 Page 28

29 L agenda Découvrir Un peu de théorie... Lancement des débats : Témoignage de Hervé Ropert, La Poste DSICorp Expérimenter Pause Restituer et synthétiser Échanges informels 29

30 Expérimenter Nous nous répartissons dans les 3 ateliers prévus : Atelier n 1 : Quelles missions donner au Service Desk? Animateur : Philippe Humeau Lieu : Salle Némo 30 Atelier n 2 : Comment mettre en place un Service Desk? Atelier n 3 : Quels indicateurs pour quels objectifs? Expert «volant» : Emmanuel Didier Animateur : Nicolas Richard Lieu : Salle Arronax Animateur : Matthieu Guérin Lieu : Salle Maison à vapeur

31 Expérimenter Déroulement de chaque atelier : Tour de table Désignation d un «porte-parole» Échanges et débats «Visite» de l expert Préparation de la restitution Les règles du jeu : L animateur... Le porte parole... Le secrétaire L expert «volant»... Vous... 31

32 Expérimenter Rendez-vous dans vos groupes A tout à l heure! 32

33 L agenda Découvrir Un peu de théorie... Lancement des débats : Témoignage de Hervé Ropert, La Poste DSICorp Expérimenter Pause Restituer et synthétiser Échanges informels 33

34 L agenda Découvrir Un peu de théorie... Lancement des débats : Témoignage de Hervé Ropert, La Poste DSICorp Expérimenter Pause Restituer et synthétiser Échanges informels 34

35 Quelles missions donner au Service Desk? Atelier n 1

36 Les missions du Service Desk - Rôle Le Service Desk est le Point de Contact Unique (SPOC) Sa priorité n est pas de résoudre les incidents mais : Doit savoir rassurer (capacités d accueil) D informer D être accessible Différents niveaux de maturité croissante : 1. être proche des utilisateurs 2. apporter la valeur par rapport au métier de l utilisateur et non pas sur le plan technique 3. résoudre le maximum d incidents 36

37 Les missions du Service Desk Orientation métier Le Service Desk doit avant tout comprendre le métier de l utilisateur A priori, à la base, le Service Desk dispose d un minimum de compétences techniques Comment le faire monter en compétences métier? Plusieurs pistes : Faire venir des utilisateurs métiers au sein du Service Desk et à tour de rôle Envoyer le Service Desk sur le terrain Faire venir les gens des études au Service Desk Avoir un super utilisateur sur le terrain mais intégré à la fonction Service Desk 37

38 Les missions du Service Desk Processus V3 Le Service Desk peut intervenir sur : La gestion des accès OUI : car le Service Desk reste le SPOC et en cohérence avec la gestion de la sécurité NON : car des procédures RH peuvent limiter l action du Service Desk La gestion des incidents OUI : le cœur de métier du Service Desk MAIS : reste la difficulté d équilibrer le support fonctionnel et le support technique La gestion des événements OUI : pour assurer une centralisation de l information et du traitement de l incident NON : le Service Desk ne se substitue pas à l exploitant repris par d autres fonctions Consensus sur la nécessité de partager l information sur les incidents signalés ou détectés dans le cadre de la GdE mais ne doit pas se faire au détriment des missions premières d accessibilité et d information des utilisateurs La gestion des demandes (Request Fullfilment) OUI : mais reste la difficulté d équilibrer les aspects fonctionnels et techniques 38

39 Comment mettre en place un Service Desk? Atelier n 2

40 Synthèse des attentes Collège Prestataires : intérêt général pour le sujet car les problématiques clients sont diverses y a t il des prérequis avant d'implémenter le SD? Collège Utilisateurs : classification des dossiers et des organisations intégration avec les autres processus profil du personnel choix du périmètre : avec/sans téléphonie, échange sur l'outillage 40 ORSYP 2006 Confidential

41 Préalables à la mise en place d'un Service Desk Il est important de réaliser une analyse de l'existant : sources hétérogènes, parfois difficiles à trouver le catalogue de service (même minimaliste) est d une grande aide Se définir des objectifs 41

42 Profil et Compétence du personnel 1/2 «informaticiens» ou «métiers»? sans doute un mélange des 2 fonction du degré de complexité des incidents (niv1, niv2,...) 42 Recrutement interne/externe? Pour certains, c est un faux problème car c'est le profil qui compte Le recrutement interne implique + de conduite du changement Il est difficile d'attirer des experts internes Possibilité de reconversion interne pour des ex-experts dépassés Le recrutement externe permet de palier les manques de motivation ou d obtenir les qualités de communication nécessaire Les qualités de communication sont essentielles, et aussi le réseau interne existant de la personne Autres qualités utiles : savoir bouger, aller au devant des experts de niveau 2, 3

43 Profil et Compétence du personnel 2/2 Autres éléments : Les profils nécessaires sont différents en fonction du périmètre et des clients du Service Desk, exemples : Utilisateurs internes DSI, Tous les métiers de l'entreprise ou seulement un métier particulier Rotation nécessaire du personnel entre les postes du Service Desk Utilisation des mécanismes d'escalade pour adapter les postes aux profils du personnel existant Exemple particulier : mise en place d'un service desk avec du personnel interne à former à ce nouveau métier. Le taux de résolution au niveau 1 au départ est de 20% et considéré comme normal. La masse des incidents est actuellement traitée au niveau 2. 43

44 Coût Le SD doit être rentable savoir calculer le ROI Il est intéressant de suivre le coût au dossier Estimé au départ puis affiné 44

45 Taux de résolution niveau 1 Taux normal ou cible : 70/80% 1 exemple d'incentive de la DSI globale sur ce taux Pour l obtenir, il est important d assurer un transfert de compétence permanent du niveau 2 vers le niveau 1 Le niveau 2 identifie les incidents non résolus au niveau 1 et qui auraient dû l'être, puis redescend la procédure de résolution vers le niveau 1 Ce transfert de compétence doit aussi se faire à partir les équipes de développement (plus difficile) 45

46 Saisie des incidents Retour d'expérience de la saisie par les équipes d'exploitation : 1 exemple de Saisie obligatoire avec délai imparti 1 exemple de saisie assez systématique avant ou après la résolution 1 exemple de frein culturel fort des exploitants Pas d'exemple de génération automatique des incidents par des outils de surveillance 46

47 Lien avec les autres processus ITIL Processus à mettre en place avant le Service Desk : gestion des incidents (à minima) gestion des niveaux de service : avoir au moins un catalogue des services à minima (pour définir le périmètre du service desk) l'amélioration de la gestion des incidents peut se faire en parallèle Implémenter les processus à minima sur les activités et périmètres nécessaires au Service Desk puis les faire progresser Gérer les périmètres et objectifs des différents processus en parallèle Définir des étapes de transition et des jalons 47

48 Outillage Pas de baguette magique (malgré les promesses marketing...) Mettre l'outillage en place en parallèle du déploiement et de la maturation des processus => mettre rapidement l'outillage en place => l'outillage peut être utilisé pour prototyper les processus et faciliter l'adoption L'outillage peut être utilisé pour imposer un processus commun 48

49 CONCLUSION Quelques règles d or : Mettre en place en mode Projet Communiquer en interne équipe SD et vers les utilisateurs La clé est la conduite du changement et les RH Les organisations et objectifs des Service Desk sont différents en fonction des «cultures d'entreprise» 49

50 Quels indicateurs pour quels objectifs? Atelier n 3

51 51 Nos partenaires 2007

52 Quels types d indicateurs Plusieurs types d indicateurs : Indicateurs qui servent à gérer la production (dimension d équipe, répartition dans le temps) : indicateurs de pilotage (réaction) Indicateurs de qualité de service, pour valider le bon respect des SLA. Doivent être mentionné dans le contrat de service (mesure de résultats) Autres types d indicateurs : communication, motivation des équipes, 52

53 Première mission : accueil Indicateurs mesurent la performance de l accueil au niveau qualitatif Quels moyens? Enquête utilisateur Mesures autour de la téléphonie Adaptation au métier de l utilisateur : ex monde de la santé : objectif que le temps de communication soit le plus court possible (infirmière), contrairement aux comptables Deuxième mission : pilotage Nombre de ressources Répartition dans le temps Quels horaires 53 Nombre d appels pris / nombre d appel reçus sur l autocom

54 Enquête de satisfaction 54 Indicateur indispensable Différentes modalités Enquête satisfaction annuelle Enquête immédiatement après la résolution (suppose une certaine distance entre le SD et les utilisateurs) Mesures statistiques sur un certain nombre d utilisateurs (par exemple par quinzaine de jours) Qualité visée / Qualité livrée / Qualité mesurée / Qualité perçue L enquête qualité est un indicateur de Qualité perçue Il faut veiller à réaliser ce type d enquête qualité régulièrement Outil de promotion du Service Desk : les résultats sont supérieurs aux ressentis du donneur d ordre Outil d ajustement de la demande du client (force de négociation dans la négociation des SLA)

55 La définition de l indicateur Un indicateur sert à un objectif, à le factualiser Lorsqu on fait le travail de définition de l indicateur (utilisateur, client, service informatique), il s agit de faire attention à correspondre à la réalité : définition des besoins avec le client et les utilisateurs Il faut le relativiser par rapport à un contexte, lui donner une échelle, à son évolution A chaque indicateur doit être associé une possibilité de plan d action? Pas forcément lorsqu il s agit d indicateur de pilotage. Il ne sert à rien d avoir des indicateurs si on ne sait pas pourquoi on les a. Qualité : il n est pas forcément utile d améliorer la qualité éternellement, on peut choisir de se contenter du niveau de service contractuel, proposer de nouveaux services, diminuer les coûts 55

56 Evolution du SD Au fur et à mesure qu on élargit la mission du SD, on créé des attentes : Les utilisateurs ont les mêmes attentes lorsqu on introduit de nouveaux services dans le SD. Quel impact sur les mesures d indicateurs? 56

57 Communiquer autour des indicateurs Client : Ne pas se contenter de s auto flageller : il peut être intéressant de publier des éléments pour valoriser son travail. Il peut y avoir des indicateurs dont l objectif est de motiver les équipes par exemple Utilisateur : on peut indiquer à l utilisateur à quel moment appeler pour avoir moins de charges Question de communiquer sur le délais de résolution : risque de nombreux rappels si on le ne fait pas, mais irréaliste sur l ensemble de tous les services offerts Dans tous les cas, on ne peut pas tout dire 57

58 Merci à tous!

Atelier «Gestion des Changements»

Atelier «Gestion des Changements» Atelier «Gestion des Changements» Président de séance : Hervé Guérin Jeudi 22 Juin 2006 (ECN Nantes) Bienvenue... Le thème : La Gestion des Changements Le principe : Echanger et s enrichir mutuellement

Plus en détail

Au Service de la Performance IT. Retour d expérience sur la gestion des Incidents et des Problèmes autour du SI

Au Service de la Performance IT. Retour d expérience sur la gestion des Incidents et des Problèmes autour du SI Retour d expérience sur la gestion des Incidents et des Problèmes autour du SI Les priorités des DSI en 2009 Au Service de la Performance IT Les priorités des DSI : (source enquête IDC auprès de plus de

Plus en détail

Atelier " Gestion des Configurations et CMDB "

Atelier  Gestion des Configurations et CMDB Atelier " Gestion des Configurations et CMDB " Président de séance : François MALISSART Mercredi 7 mars 2007 (Nantes) Bienvenue... Le thème : La Gestion des Configurations et la CMDB Le principe : Échanger

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

HD Help-Desk** FIRST ICT User Certificate et connaissances techniques de base

HD Help-Desk** FIRST ICT User Certificate et connaissances techniques de base HD Help-Desk** Prérequis Compétence opérationnelle Objectifs d apprentissage Durée d apprentissage FIRST ICT User Certificate et connaissances techniques de base Etre capable de traiter les demandes informatiques

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Atelier Gestion des incidents. Mardi 9 Octobre 2007

Atelier Gestion des incidents. Mardi 9 Octobre 2007 Atelier Gestion des incidents Mardi 9 Octobre 2007 Bienvenue Le thème La gestion des incidents Le principe Echanger et s enrichir mutuellement de nos expériences réussies ou en-cours, de nos difficultés.

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation Livre blanc Le pragmatisme de votre système d information Rédacteur : Marc LORSCHEIDER / Expert ITIL Mise à jour : 05/06/2013 ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques Pourquoi

Plus en détail

IT CENTRE DE VALEUR la transformation s opère jour après jour. Philippe Kaliky. Directeur Centre de Services. Espace Grande Arche Paris La Défense

IT CENTRE DE VALEUR la transformation s opère jour après jour. Philippe Kaliky. Directeur Centre de Services. Espace Grande Arche Paris La Défense IT CENTRE DE VALEUR la transformation s opère jour après jour. Philippe Kaliky Directeur Centre de Services Espace Grande Arche Paris La Défense Le Groupe LOXAM Pionnier dans la location de matériel pour

Plus en détail

Programme de formation " ITIL Foundation "

Programme de formation  ITIL Foundation Programme de formation " ITIL Foundation " CONTEXTE Les «Référentiels» font partie des nombreux instruments de gestion et de pilotage qui doivent se trouver dans la «boite à outils» d une DSI ; ils ont

Plus en détail

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale 2 ème CONFERENCE REGIONALE POUR L EMPLOI ET LA FORMATION 8 juin 2006 ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale Contribution de la VILLE DE SAINT ETIENNE

Plus en détail

PCI votre Spécialiste helpdesk depuis plus de 15 ans

PCI votre Spécialiste helpdesk depuis plus de 15 ans PCI votre Spécialiste helpdesk depuis plus de 15 ans Quand le support client devient un jeu d enfant! SIMPLYDESK : FAITES-VOUS REMARQUER POUR L EFFICACITÉ DE VOTRE SERVICE CLIENT SimplyDesk vous permet

Plus en détail

Solution de Pilotage des Activités de Service

Solution de Pilotage des Activités de Service Solution de Pilotage des Activités de Service Votre métier En tant que prestataire de services, votre activité est de : Aller à la rencontre de vos clients afin d identifier leurs besoins Leur apporter

Plus en détail

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires)

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires) PROBLEMATIQUE - L APPROCHE JADE Telecom L exploitation de réseaux de télécommunications implique pour les entreprises la prise en compte de différents points importants : La mise en place de personnel

Plus en détail

Offre de formation ITIL

Offre de formation ITIL Offre de formation ITIL IT Infrastructure Library Consultant certifié ITIL Jean-Claude FOUQUET - Conseil en Organisation - Consultant-Formateur Synthèse de l offre ITIL Population concernée Thèmes développés

Plus en détail

1 Présentation de France Telecom 2 Concentrons nous sur la DISU

1 Présentation de France Telecom 2 Concentrons nous sur la DISU sommaire 1 Présentation de France Telecom 2 Concentrons nous sur la DISU 2 Présentation du Groupe France Telecom nous inventons aujourd'hui une nouvelle génération de services un des principaux opérateurs

Plus en détail

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1 Annexe 1 Résumé Gestion Capacity Planning Alternance réalisée du 08 Septembre 2014 au 19 juin 2015 aux MMA Résumé : Ma collaboration au sein de la production informatique MMA s est traduite par une intégration

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Description de l offre de services

Description de l offre de services Description de l offre de services Prestations en Webconférence... 2 Les prestations :... 3 Etude d éligibilité Microsoft Office 365... 3 Forfait de Mise en service... 4 Migration 5 utilisateurs... 5 Formation

Plus en détail

La mise en œuvre de Centres de services -

La mise en œuvre de Centres de services - Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. La mise en œuvre de Centres de services - Retour d expérience Crédit Agricole Corporate and Investment Bank Julien KOKOCINSKI

Plus en détail

Système d Information du CNRST - SIC -

Système d Information du CNRST - SIC - 1 Contre National pour la Recherche Scientifique et Technique Système d Information du CNRST - SIC - Nabil Talhaoui Service système d information talhaoui@cnrst.ma 2 Plan Introduction Projet SIC : Contexte

Plus en détail

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES CBRH Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines CBRH : Paie et administration du personnel Activité GPEC : Compétences et carrière / Entretien / Formation IDR Contrôle de

Plus en détail

Alors avec des centaines de fournisseurs de services «CRM» rivalisant pour attirer votre attention, pourquoi choisir OSF Global Services?

Alors avec des centaines de fournisseurs de services «CRM» rivalisant pour attirer votre attention, pourquoi choisir OSF Global Services? Si vous en êtes arrivé à la conclusion que la gestion de la relation client est une priorité pour votre activité, vous avez sans aucun doute commencé à évaluer une solution de CRM et des prestataires de

Plus en détail

equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr

equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr Présentation générale equalogic Qualité est un logiciel de gestion de la qualité. Il s adresse à toute entreprise, certifiée ou non, soucieuse

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

PROJET RESEAU SOCIAL INTERNE COLLABORATIF

PROJET RESEAU SOCIAL INTERNE COLLABORATIF Direction de l Innovation et de la RSE PROJET RESEAU SOCIAL INTERNE COLLABORATIF CCE du 29 avril 2015 DEFINITION D UN RESEAU SOCIAL INTERNE Qu est-ce qu un Réseau social interne? C est une plateforme collaborative

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 1: La vision processus dans le management des organisations

Plus en détail

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous Catalyse Des achats plus simples, plus performants pour tous Avec Catalyse, la Direction des Achats de Biens et Services de l EPFL met ses compétences et son savoir faire à la disposition de l ensemble

Plus en détail

répondre aux défis de l ingénierie logicielle déploiement et mise en œuvre opérationnelle : l'industrialisation au service de la compétitivité

répondre aux défis de l ingénierie logicielle déploiement et mise en œuvre opérationnelle : l'industrialisation au service de la compétitivité répondre aux défis de l ingénierie logicielle déploiement et mise en œuvre opérationnelle : l'industrialisation au service de la compétitivité philippe.ensarguet@orange.com directeur technique Orange Business

Plus en détail

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3 La phase de stratégie de services Page 83 ITIL Pré-requis V3-2011 et objectifs Pré-requis La phase de stratégie de services Maîtriser le chapitre Introduction et généralités d'itil V3. Avoir appréhendé

Plus en détail

Empower your business relationships

Empower your business relationships CONDUIRE ET CONSTRUIRE UN PPP : COMMENT AMÉLIORER L EXERCICE Regards croisés entre donneurs d ordre publics et acteurs privés Comment pouvoirs publics et entreprises privées peuvent-ils rendre leur montage

Plus en détail

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Etude de cas : Déploiement d un ERP dans une entreprise internationale Malika Mir-Silber : Microsoft Pierre-Laurent Dugré : Adgil www.adgil.net

Plus en détail

Etat des lieux et enjeux actuels des SIRH dans les collectivités territoriales

Etat des lieux et enjeux actuels des SIRH dans les collectivités territoriales Etat des lieux et enjeux actuels des SIRH dans les collectivités territoriales Présentation des résultats de l enquête menée par Ineum Consulting sur les SIRH Collectivités Territoriales Paris, 30 mars

Plus en détail

ITSM - Gestion des Services informatiques

ITSM - Gestion des Services informatiques Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ ITSM - Gestion des Services informatiques Copyright 2011 CXP. 1 ITSM - Gestion des Services informatiques L'étude a été réalisée par : Dalila Souiah OBJECTIF DU DOCUMENT.

Plus en détail

Mise à jour Apsynet DataCenter

Mise à jour Apsynet DataCenter Mise à jour Apsynet DataCenter Dans le cadre de sa stratégie d évolution produit, Apsynet propose à ses clients sous contrat de maintenance une mise à jour majeure annuelle. Celle-ci peut être complétée

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 Principes de fonctionnement du DLA -Mai 2014- PROCEDURE DE GESTION DES PRESTATAIRES 1 Contexte

Plus en détail

CQPI Technicien qualité

CQPI Technicien qualité CQPI Technicien qualité Public concerné Salariés ou futurs salariés qui auront pour mission d assurer le contrôle de la qualité et de participer à l amélioration des modes de production et/ou à la mise

Plus en détail

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 GESTION DE PROJET www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 Introduction à la Gestion de Projet... 3 Management de Projet... 4 Gestion de Projet informatique...

Plus en détail

GT ITIL et processus de Production. Eric BOUVET Responsable Operations & Service Management

GT ITIL et processus de Production. Eric BOUVET Responsable Operations & Service Management GT ITIL et processus de Production Eric BOUVET Responsable Operations & Service Management Qu est-ce qu un GT au CRIP et qu est-ce que le GT ITIL? Dans les Groupes de Travail, se déroulent les activités

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT CONSEIL MANAGEMENT Assurer la responsabilité opérationnelle d une équipe Développer son leadership au sein d une équipe Pratiquer la délégation Conduire une réunion Conduire un entretien individuel-professionnel

Plus en détail

Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk. AMI Enterprise Discovery version 3.9

Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk. AMI Enterprise Discovery version 3.9 Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk AMI Enterprise Discovery version 3.9 Février 2005 Sommaire 1 Objectifs d AMI Help Desk...3 2 Principes de fonctionnement...3 2.1 Mode de travail

Plus en détail

ITIL FOUNDATION. 2 jours. Programme

ITIL FOUNDATION. 2 jours. Programme ITIL FOUNDATION Programme Objectif : Ce cours est une introduction aux notions d ITIL pour les stagiaires impliqués dans la gestion d une Infrastructure technique, qui veulent se familiariser avec les

Plus en détail

Production Informatique

Production Informatique Production Informatique Solutions de pilotage V1.0 20 avril 2013 Un S.I. contrôlé, managé et communiquant. Sommaire 1. PREAMBULE... 3 2. OBJECTIFS... 3 3. LES REPONSES ADVIM... 3 4. QUELQUES MODULES PROPOSES...

Plus en détail

Projet : AGIP Amélioration de la Gestion des Incidents et des Problèmes

Projet : AGIP Amélioration de la Gestion des Incidents et des Problèmes Projet : AGIP Amélioration de la Gestion des Incidents et des Problèmes Avancement de la démarche itil à Auchan (Mars 2009) Avant Pendant Et après AGIP Retour sur la conception des processus Conduite du

Plus en détail

Communiqué de Pré-Lancement. Sage CRM.com Version 5.7

Communiqué de Pré-Lancement. Sage CRM.com Version 5.7 Communiqué de Pré-Lancement Sage CRM.com Version 5.7 Nouvelle offre produit Présent sur le marché de la Gestion de la Relation Client (CRM) depuis 3 ans en France, Sage compte environ 7000 clients qui

Plus en détail

ITIL FOUNDATION 2011 & PREPARATION A LA CERTIFICATION

ITIL FOUNDATION 2011 & PREPARATION A LA CERTIFICATION SEMINAIRE DE FORMATION ITIL FOUNDATION 2011 & PREPARATION A LA CERTIFICATION Management des services informatiques Objectifs de la formation Cette formation est destinée aux personnes qui aimeraient gagner

Plus en détail

Au Service de la Performance IT

Au Service de la Performance IT Présentation APRIM du 11 Mars 2010 Agenda : Introduction, contexte et historique Christian BROCHES / DEODIS Objectifs poursuivis par la DGFIP / Présentation détaillée des processus - Damien BONNEFOUX &

Plus en détail

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS 5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS Philippe Nicard, Directeur Opérations SaaS et Support Julien Galtier, Senior Manager consulting SIRH, ACT-ON Agenda L origine du SaaS Vers une démarche SaaS

Plus en détail

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Approches & opportunités face aux enjeux de volume, variété et vélocité France, 2012-2014 28 mars 2013 Ce document

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

Opération Management & Compétitivité

Opération Management & Compétitivité Opération Management & Présentation par AQM - BN 1 Sommaire Présentation de l AQM L action collective management et compétitivité. Processus et déroulement. Les intervenants. Les étapes de formation et

Plus en détail

Certification des Etablissements de Santé en France

Certification des Etablissements de Santé en France Certification des Etablissements de Santé en France Pouvait-on faire sans elle en France? Peut-elle faire mieux? Les enjeux et les perspectives de la procédure 2014 Plan de l intervention 1. Partie 1 :

Plus en détail

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES pour sensibiliser les directions Cible : les directions des ES les établissements de taille moyenne,

Plus en détail

Système d informations : Intégrer des logiciels de gestion des activités périscolaires

Système d informations : Intégrer des logiciels de gestion des activités périscolaires Service Conseil et développement Système d informations : Intégrer des logiciels de gestion des activités périscolaires Mardi 6 octobre 2015 Salle Emeraude Rencontre 6 octobre 2015 Objectifs de cet atelier

Plus en détail

Microsoft IT Operation Consulting

Microsoft IT Operation Consulting Microsoft IT Operation Consulting Des offres de services qui vous permettent : D améliorer l agilité et l alignement de votre IT aux besoins métier de votre entreprise. De maîtriser votre informatique

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

Demain s écrit aujourd hui

Demain s écrit aujourd hui exigence INSTITUT RÉGIONAL D ÉTUDES DE TECHNIQUES APPLIQUÉES implication résultats Demain s écrit aujourd hui www.irta.fr Pour un jeune, choisir IRTA c est adopter un état d esprit responsable et s impliquer

Plus en détail

La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité

La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité SAGE CRM EXPRESS La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité Titre de la rubrique Pourquoi un logiciel de Gestion de la Relation Client? Découvrir

Plus en détail

Performance et valorisation RH

Performance et valorisation RH Performance et valorisation RH Document téléchargeable à des fins de consultation. Toute utilisation à des fins commerciales proscrite sans autorisation expresse de l auteur. 1 La fonction «Ressources

Plus en détail

Logiciels multisites, mutualisation des données et besoins fonctionnels Retour d expérience

Logiciels multisites, mutualisation des données et besoins fonctionnels Retour d expérience Logiciels multisites, mutualisation des données et besoins fonctionnels Retour d expérience B. Gauthier SELAS BIO86 Laboratoire Gauthier Souchaud Polyclinique de Poitiers 86 000 POITIERS bgauthier@bio86.fr

Plus en détail

RéMaBES Réseau des Bibliothèques de l Enseignement Supérieur

RéMaBES Réseau des Bibliothèques de l Enseignement Supérieur RéMaBES Réseau des Bibliothèques de l Enseignement Supérieur Prêt Entre-Bibliothèques Présenté par : Mme Samira NAIT AJJOU SOMMAIRE Prêt entre Bibliothèques Actions à entreprendre Scénario du travail Facteurs

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

L assistance micro-informatique

L assistance micro-informatique L assistance micro-informatique Un sacerdoce, des mécontentements, un malaise Le technicien pris dans l étau usager - administration Autant de réponses que de téléphones Autant de téléphones que de spécialistes

Plus en détail

ITIL : Une longue quête. Etienne TAROT Lactalis

ITIL : Une longue quête. Etienne TAROT Lactalis ITIL : Une longue quête Etienne TAROT Lactalis Historique De la veille 1ère réflexion autour d ITIL 2004 2008 2009 2011 Développement de la stratégie autour d ITIL Développement des process Première externalisation

Plus en détail

Réussir l externalisation de sa consolidation

Réussir l externalisation de sa consolidation Réussir l externalisation de sa consolidation PAR ERWAN LIRIN Associé Bellot Mullenbach et Associés (BMA), activité Consolidation et Reporting ET ALAIN NAULEAU Directeur associé Bellot Mullenbach et Associés

Plus en détail

Prestation de formation sur l ENT école

Prestation de formation sur l ENT école Objet de la demande Accompagner et former les utilisateurs de l environnement numérique de travail ouvert pour les écoles de l académie de Montpellier (ENT école). Cette formation ne concerne que les publics

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Présentation du site web du Ministère de la Santé : www.beninsante.bj

Présentation du site web du Ministère de la Santé : www.beninsante.bj Présentation du site web du Ministère de la Santé : www.beninsante.bj Eunice PEDRO FANOU Chef Service Informatique Juillet 2012 1 Plan Contexte Quels types d informations Où en sommes nous? Difficultés

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Les enjeux de la gestion de la configuration et des changements dans les ERP

Les enjeux de la gestion de la configuration et des changements dans les ERP Les enjeux de la gestion de la configuration et des changements dans les ERP Quels enjeux business et réglementaires poussent les DSI à investir dans une gestion plus fine de la configuration de leurs

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication.

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication. Axe 1.1 : Création d une destination «Gironde» Action 1.1.1 : Lancement d une étude sur l image et le positionnement marketing de la Gironde La Gironde a des images, des sites touristiques Cependant, il

Plus en détail

RÉUSSIR vos Séminaires de Direction & vos Conventions d entreprise

RÉUSSIR vos Séminaires de Direction & vos Conventions d entreprise RÉUSSIR vos Séminaires de Direction & vos Conventions d entreprise Equinox vous aide à mobiliser les énergies qui feront de l évènement un jalon clé dans la vie de votre entreprise. Nous assurons une maîtrise

Plus en détail

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS.

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS. Programme MOUSSANADA Axe : Système d information Action d assistance à la maîtrise d ouvrage pour l intégration d une solution informatique intégrée métier TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS...

Plus en détail

Organiser le SLM pour les applications en production

Organiser le SLM pour les applications en production Organiser le SLM pour les applications en production Xavier Flez Juin 2006 Propriété Yphise yphise@yphise.com 1 Plan Introduction Les principes ITIL Maitriser le SLM sur les opérations métier 2 Introduction

Plus en détail

Sage CRM Sage CRM.com

Sage CRM Sage CRM.com Sage CRM Solutions Sage CRM Sage CRM.com Parce que vous souhaitez > Développer votre portefeuille de prospects > Entretenir une relation régulière avec vos clients > Disposer d outils pour vous organiser

Plus en détail

Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France»

Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France» Plan Séisme Chantier N 1- Action 1.4.2 Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France» Rapport AFPS Contrat AFPS / MEDD N CV05000137

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2011-2012

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2011-2012 L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2011-2012 20 juin 2012 Bénédicte Bailleul Directrice de l activité Externalisation 1 Agenda Présentation de Demos Outsourcing Méthodologie d enquête

Plus en détail

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000.

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000. Manuel 1 Objectif Décrire brièvement l organisation du système mis en place à l ICEDD afin de démontrer le respect des exigences de la norme ISO 9001 : 2000. Accessoirement, cela peut faciliter la recherche

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard. www.captivea.fr

Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard. www.captivea.fr Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard Conserver un client coûte 5 X moins cher que d en acquérir un nouveau Diapositive 3 Constat Les clients évoluent Moins fidèles, moins d attachement

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» MÉTHODOLOGIE DE LA RÉSOLUTION DE PROBLÈMES

«Enrichir l Organisation par les Hommes» MÉTHODOLOGIE DE LA RÉSOLUTION DE PROBLÈMES MÉTHODOLOGIE DE LA RÉSOLUTION DE PROBLÈMES Les 3, 10 et 17 octobre 2013 Formation inter entreprises (Réponse souhaitée avant le 6 septembre 2013) Vous recherchez une solution ou «La»solution? La méthodologie

Plus en détail

Retour d expérience pour la mise en œuvre d un projet BPM. Emmanuel CARBENAY François VANDAELE

Retour d expérience pour la mise en œuvre d un projet BPM. Emmanuel CARBENAY François VANDAELE Retour d expérience pour la mise en œuvre d un projet BPM Emmanuel CARBENAY François VANDAELE Sommaire Description du projet Objectifs du projet Démarche suivie Solution mise en œuvre Résultats obtenus

Plus en détail

Principales tendances touchant l activité des conseillers clientèle

Principales tendances touchant l activité des conseillers clientèle Principales tendances touchant l activité des conseillers clientèle UNE HAUSSE DU NIVEAU D EXIGENCE ENVERS LES CONSEILLERS CLIENTÈLES SUR LES SAVOIRS DE BASE Compétences relationnelles à l oral et à l

Plus en détail

MESURE DE LA PERFORMANCE DE L ENTREPRISE. www.parlonsentreprise.com

MESURE DE LA PERFORMANCE DE L ENTREPRISE. www.parlonsentreprise.com MESURE DE LA PERFORMANCE DE L ENTREPRISE www.parlonsentreprise.com Objectifs de l atelier Prendre conscience des besoins des clients Apporter un service supplementaire utile a nos clients Presenter une

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste REUSSIR SA FONCTION ASSISTANT(E) 2015 COMMERCIAL(E) DUREE 5 jours (35 Heures) COUT 1290 HT par personne OBJECTIFS Connaître les missions de l Assistant(e) Commercial(e) Savoir communiquer Optimiser son

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils Votre expert en flux documentaires et logistiques Prestations audit/conseils 1. ConseiL optimisation d exploitation courrier 2. Conseil Aménagements 3. Conseil en procédures de gestion courrier 4. Accompagnement

Plus en détail