Une typologie des paysages socio-sanitaires en France

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une typologie des paysages socio-sanitaires en France"

Transcription

1 notes et documents n 1 - avril 1998 Une typologie des paysages socio-sanitaires en France Présentation synthétique des résultats concernant la Bourgogne Source : Étude CREDES n 1220 avril 1998 U notes et documents de l'urcam Bourgogne n 1

2 Ce document est le premier numéro de "notes et documents de l'urcam Bourgogne". Cette collection comprend des notes de lecture et des travaux publiés par l'urcam Bourgogne.

3 INTRODUCTION Le but poursuivi dans ce travail est d'étudier les variations dans l'espace d'indicateurs de santé en relation avec l'environnement socio-économique pour les 348 zones d'emploi en 1990 et de rechercher un typologie qui résume la diversité des situations par quelques types essentiels de paysages socio-sanitaires. Les auteurs ont cherché ici à qualifier les zones d'emploi non pas par leur localisation géographique ou leur appartenance régionale, mais par leur situation à l'égard de trois catégories d'indicateurs : structure sociale, emploi et santé. Par ce moyen, on peut faire une carte de comportements locaux différenciés qui contribuent à expliquer les déséquilibres spatiaux des indicateurs de santé. Le travail de synthèse présenté ici reprend les résultats de cette étude au plan régional. Chacun des éléments de la typologie seront détaillés au niveau de chacune des zones d'emploi définies en Bourgogne.! Attention : 1. Une zone d'emploi figurant dans une catégorie (ici des classes) ne rassemble pas nécessairement l'ensemble des caractéristiques de cette catégorie. Ainsi, la grille de lecture proposée par les auteurs est d'autant plus parlante pour les zones d'emploi les plus caractéristiques de leur classe d'appartenance. 2. Les zones d'emploi fournissent une échelle plus fine que les traditionnels départements (18 unités contre 4). Elles se révèlent néanmoins inadaptées pour étudier les inégalités urbaines. URCAM de Bourgogne - P.D -2- Notes et documents n 1-04/98

4 STRUCTURES SOCIALES, EMPLOI ET SANTE : UNE TYPOLOGIE Les auteurs ont analysé la situation de chaque zone d'emploi du point de vue de ses caractéristiques démographiques, économiques (composition socio-professionnelle, taux de chômage), d'état de santé (indice comparatif de mortalité) ainsi que d'offre et de consommation de soins. De cette analyse, ils ont pu dégager une typologie (selon trois critères: structure sociale, emploi, santé) en 12 classes par une synthèse des proximités entre zones d'emploi au sens de la ressemblance des profils. - Paris - Pôles régionaux - Banlieues des pôles - Villes moyennes - Alpes - Est industriel - Bretagne - Nord - Provence - Sud-Ouest - Pôles ruraux - Rural isolé Types urbains Surmortalité - industrie Types ruraux L'examen de l'arbre de classification montre que les zones d'emploi se regroupent en trois grands pôles ( * ). Les trois premières classes regroupent des "types urbains" (DIJON). Ils comprennent Paris intra-muros, les pôles régionaux et les banlieues des pôles (principalement pour Paris). Ces zones sont très équipées en personnels de santé. Les cinq classes suivantes sont plutôt caractérisées par l'industrie et la surmortalité (CHALON, MACON, SENS, LE CREUSOT). La concentration au Nord de ces types est l'élément géographique le plus marquant. Les types que l'ont peut qualifier de défavorisés en raison de mauvais indicateurs de mortalité sont situés dans ce groupe. Les quatre dernières classes sont des types à dominante rurale (AUXERRE, AVALLON, NEVERS, MONTCEAU, CHATILLON, MONTBARD, BEAUNE, DIGOIN, AUTUN, JOIGNY, COSNE, DECIZE, LOUHANS). Pour ces classes, les indicateurs de mortalité ou d'accès aux soins sont en général favorables, sauf pour la dernière classe (rural isolé) où l'accessibilité aux soins est mauvaise. URCAM de Bourgogne - P.D -3- Notes et documents n 1-04/98

5 REPARTITION DES ZONES D'EMPLOI PAR CLASSES AVALLON SENS MONTBARD JOIGNY CHATILLON AUXERRE COSNE DIJON NEVERS AUTUN DECIZE MONTCEAU BEAUNE CHALON LOUHANS DIGOIN MACON LE CREUSOT Pôles régionaux Villes moyennes Type Nord Type Sud-Ouest Rural profond Pôles ruraux URCAM de Bourgogne - P.D -4- Notes et documents n 1-04/98

6 LES ZONES D'EMPLOI SONT DONC RÉPARTIES DANS UNE DES 12 CLASSES DÉFINIES PAR LES AUTEURS. La classe "Pôles régionaux" Seule la zone d'emploi de Dijon relève de cette classe. DIJON Caractéristiques : Beaucoup de cadres supérieurs, évolution relative de l'emploi favorable, fortes densités de médecine spécialisée. Cette classe est constituée de métropoles régionales et des villes de la première couronne de l'ile-de-france. Ce type est marqué par de fortes proportions de cadres supérieurs et des niveaux élevés de scolarisation et de revenus. Les niveaux d'équipement en personnels comme en lits sont très forts, les honoraires par généralistes assez faibles. L'indice comparatif de mortalité est légèrement inférieur à la moyenne. La classe "Villes moyennes" Les zones d'emploi relevant de cette classe sont Châlon, Mâcon et Sens. Caractéristiques : Jeune, industriel, formation CAP, faible densité de spécialistes. CHÂLON MÂCON SENS Plutôt industrielles et jeunes, ces zones sont attractives : 34% des habitants sont arrivés entre 1982 et Cette classe a des densités de généralistes inférieures à la moyenne, et des consommations de soins (visites et pharmacie notamment) relativement faibles. La classe "Nord" Seule relève de cette classe la zone du Creusot. LE CREUSOT Caractéristiques : Chômage élevé, population ouvrière, logements vétustes, honoraires par généralistes élevés, forte mortalité. Cette classe est caractérisée par de forts indicateurs de mortalité, mais se distingue également par d'autres indicateurs défavorables. D'abord économiques, car le secteur industriel est en déclin, le taux de chômage, et particulièrement celui des jeunes, est très élevé et les formes de salariat précaires sont développées. Médicaux ensuite, les densités de généralistes, de spécialistes et le pourcentage de médecins en secteur 2 sont faibles. La consommation de soins de généralistes est forte. Le haut niveau des honoraires par généraliste peut s'interpréter comme le résultat d'une forte demande et/ou d'une faiblesse de l'offre. URCAM de Bourgogne - P.D -5- Notes et documents n 1-04/98

7 La classe "Sud-ouest" Cette classe regroupe les zones d'emploi d'auxerre, Avallon, Nevers, Montceau. Caractéristiques : Population âgée, agricole, fortes densités de généralistes, bon état de santé. AUXERRE AVALLON NEVERS MONTCEAU Cette classe est surtout marquée par de fortes proportions de personnes âgées et un taux brut de mortalité élevé. Lorsque l'on compare le niveau de mortalité de cette classe à âge égal, on constate que le niveau de mortalité est inférieur à la moyenne. Les densités de généralistes sont assez élevées, de même que la consommation de soins de généraliste. La classe "Pôles ruraux" Relève de cette classe la majorité des zones d'emploi bourguignonnes à savoir : Châtillon, Montbard, Beaune, Autun, Digoin, Joigny. Caractéristiques : Industriel et agricole, éloignés des soins spécialisés CHÂTILLON MONTBARD BEAUNE AUTUN DIGOIN JOIGNY Caractérisé par une forte part du secteur agricole, le secteur industriel y est aussi bien représenté (29,9% des emplois sont dans l'industrie contre 24,7% en moyenne). Pour la santé, les indicateurs d'accès sont défavorables : la distance à l'omnipraticien et aux spécialistes libéraux sont élevées alors que les densités de généralistes et de spécialistes sont faibles, les honoraires par généraliste sont élevés. La classe "Rural isolé" Les zones d'emploi relevant de cette classe sont : Cosne, Decize, Louhans. COSNE DECIZE LOUHANS Caractéristiques : Beaucoup de personnes âgées, agricoles, éloignées des soins de premier recours. Dans cette classe, la distance à l'omnipraticien est deux fois plus grande que la moyenne. De même, la distance aux services de chirurgie est deux fois plus élevée que la moyenne, les densités de services hospitaliers sont en effet très faibles. Du point de vue démographique, cette classe comporte une proportion importante de personnes âgées. L'indice comparatif de mortalité pour les hommes est légèrement inférieur à la moyenne. URCAM de Bourgogne - P.D -6- Notes et documents n 1-04/98

8 UNE TENTATIVE DE REPARTITION PAR ZONES FAVORISÉES ET DEFAVORISEES LE CREUSOT, "zone défavorisée" Trois classes peuvent être qualifiées de "défavorisées" pour les indicateurs de santé en raison du niveau élevé de mortalité (Est industriel, Nord et Bretagne). Ces classes, qui comptent 18% de la population, se caractérisent également par une offre de soins inférieure à la moyenne. Le type Nord (LE CREUSOT), industriel, regroupe également la Lorraine et les vieux foyers industriels. Ce type a un taux de chômage en progression plus important que la moyenne. Les indicateurs de précarité sont fréquents. Tous ces éléments, joints au fait que la population a diminué entre 1982 et 1990, montrent que cette classe est représentative de la crise de l'industrie. AUXERRE, AVALLON, NEVERS, MONTCEAU, zones "favorisées" Deux classes représentent des "classes favorisées" : Provence et Sud-Ouest (AUXERRE, AVALLON, NEVERS, MONTCEAU). Ces classes peuvent être considérées comme favorisées en raison de forte densités de généralistes ou de spécialistes et de faibles indicateurs de mortalité. Le type "Provence" est aussi caractérisé par une évolution favorable de l'emploi de 1982 à 1990 et une forte croissance démographique. Les classes regroupant les zones de DIJON, CHALON et MACON n'ont pas été intégrées dans ce groupe par les auteurs alors que par de nombreux aspects elles auraient pu l'être. On peut en effet considérer que les indicateurs de mortalité et d'accès aux soins sont plutôt favorables. Néanmoins, la composition des classes dont relèvent ces zones n'est pas homogène au regard des critères qui assurerait leur classement dans les zones favorisées. La plupart des zones d'emploi ne sont ni favorisées ni défavorisées. Elles ne relèvent pas de ces classes dans la mesure où leur composition n'est pas homogène au regard des critères qui définissent le classement dans chacune de ces classes. De plus, le classement est d'autant plus parlant pour les zones d'emploi les plus caractéristiques de leur classe d'appartenance. Classes "Favorisées" Classes "Défavorisées" Autres URCAM de Bourgogne - P.D -7- Notes et documents n 1-04/98

9 CONCLUSION Certaines classes sont favorisées au regard des indicateurs de santé. Il faut souligner la diversité des situations des types favorisés au regard des indicateurs d'offre. Les types banlieues et pôles secondaires (CHALON, MACON, SENS) ont en ce domaine des valeurs faibles mais des valeurs moyennes pour l'espérance de vie. Les types Provence et Sud-Ouest (AUXERRE, AVALLON, NEVERS, MONTCEAU) ont en revanche des indicateurs d'offre supérieurs à la moyenne et de très bonnes valeurs de l'espérance de vie: les inégalités d'offre et d'état de santé ne se recouvrent pas. On peut seulement noter que si les classes défavorisées cumulent les inégalités, la classe Provence cumule les avantages aussi bien en terme de santé qu'en terme de croissance de l'emploi et de la population. Ces données démontrent qu'il n'y a pas de causalité simple entre indicateurs de santé, offre et consommation de soins, environnement social. Il serait d'ailleurs illusoire de vouloir interpréter ces données comme une évaluation du système de santé, ou une forme de résultat. Tout au plus, les auteurs notent que dans l'espace, il y a toujours pour certaines zones une conjonction de facteurs, qui sont associés à une surmortalité. Par exemple, il y a une corrélation inverse entre offre et besoins pour les spécialistes libéraux comme pour les lits d'hospitalisation en prenant comme indicateurs de besoins le pourcentage de personnes âgées. Pour les spécialistes il y a encore une relation inverse entre offre et besoins, en mesurant les besoins cette fois ci par l'indice comparatif de mortalité donc de surmorbidité à âge égal. Même si une corrélation ne signifie pas nécessairement causalité, ces données conduisent à s'interroger sur l'adéquation de l'offre aux besoins. URCAM de Bourgogne - P.D -8- Notes et documents n 1-04/98

En Bourgogne, en 2005, 55 700 entreprises

En Bourgogne, en 2005, 55 700 entreprises Les Très Petites Entreprises en Bourgogne un rôle économique à conforter Le profil des 55 700 TPE (Très Petites Entreprises comptant moins de 20 salariés) de Bourgogne est très diversifié : commerce, médecin,

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

Appareil productif. Spécialisations. Un noyau urbain dynamique

Appareil productif. Spécialisations. Un noyau urbain dynamique Social Ménages-logements Démographie Infrastructures-déplacements Morphologie Spécialisations Si le secteur tertiaire, commerces et services, regroupe plus de 70% des emplois du département 31,la tradition

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

Rhône-Alpes. Céreq, avril 2003. 1

Rhône-Alpes. Céreq, avril 2003. 1 Rhône-Alpes En Rhône-Alpes, l industrie joue toujours un rôle moteur dans l économie régionale. Composé de filières très diversifiées qui se sont constituées sur un socle d industries lourdes, ce tissu

Plus en détail

Décembre 2014 Observatoire Régional du Tourisme

Décembre 2014 Observatoire Régional du Tourisme Objectifs et principes méthodologiques de l étude 3 L offre d hébergements 5 La fréquentation des hébergements 6 La consommation touristique 7 La production des entreprises touristiques 8 L emploi lié

Plus en détail

Technicien(ne) Réseaux et Télécommunications

Technicien(ne) Réseaux et Télécommunications Lieu de travail : Montbard Offre réf. 699579F Lieu de travail : Chalon-sur-Saône Offre réf. 699546F Lieu de travail : Dijon Offre réf. 699561F Lieu de travail : Montceau-les-Mines / Le Creusot Offre réf.

Plus en détail

questions Indicateurs sociaux défavorables Population périurbaine* 22,9 % - - - 2 Urbain aisé 8,8 % - - - - 23,7 % - - 10,3 % + - 12,1 % ++ +

questions Indicateurs sociaux défavorables Population périurbaine* 22,9 % - - - 2 Urbain aisé 8,8 % - - - - 23,7 % - - 10,3 % + - 12,1 % ++ + Bulletin d information en économie de la santée questions d économie de la santé analyse Re pè res Ce travail s intègre dans le cadre de nombreux travaux méthodologiques réalisés actuellement sur la démographie

Plus en détail

Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles

Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles ÉLECTRICITÉ, ÉLECTRONIQUE Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles définies selon le niveau de qualification des emplois. Ces trois familles ont connu

Plus en détail

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR RAPPORT D'ÉTUDE Septembre 2006 N 8 Cette étude a été réalisée dans

Plus en détail

COMPTABILITE, GESTION Côte d'or

COMPTABILITE, GESTION Côte d'or COMPTABILITE, GESTION Côte d'or Dijon (GRETA 21 : 03 80 24 83 24) Semur-en-Auxois (GRETA 21 : 03 80 89 90 30) Châtillon sur Seine (GRETA 21 : 03 80 89 90 30) Beaune (GRETA 21 : 03 80 24 83 24) Durée :

Plus en détail

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national A. Les déplacements 1. La mobilité A - Contexte national Avec les enjeux liés à l'environnement et au changement climatique, les déplacements sont au cœur des préoccupations : indispensable à nos modes

Plus en détail

Territoire de Châlons-en-Champagne

Territoire de Châlons-en-Champagne Territoire de POPULATION, EMPLOI, RECRUTEMENT ELEMENTS PROSPECTIFS Ce travail a été initié par le Conseil Régional afin de préparer le PRDF (Plan Régional de Développement des Formations). Ce document,

Plus en détail

Analyse de données multidimensionnelles Projet : Les habitations en Banlieue de Boston. 2011-2012 LACHAAL Rafik

Analyse de données multidimensionnelles Projet : Les habitations en Banlieue de Boston. 2011-2012 LACHAAL Rafik Analyse de données multidimensionnelles Projet : Les habitations en Banlieue de Boston 2011-2012 LACHAAL Rafik I. Introduction Les données choisis concernent les logements en banlieue de Boston. Celle-ci

Plus en détail

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8 Ville de Rennes Quartier «Gare» n 8 Le quartier 8 : Gare est composé de 2 secteurs : le secteur Albert de Mun - Coutenceau Gaétan Hervé Jean Baptiste Barré Haut Quineleu et le secteur Margueritte Villeneuve

Plus en détail

LES INÉGALITÉS TERRITORIALES

LES INÉGALITÉS TERRITORIALES LES INÉGALITÉS TERRITORIALES D ACCÈS AUX SOINS EN BOURGOGNE BILAN CRITIQUE DES MÉTHODES D OBSERVATION DENOYEL- JAUMARD Alice (UMR 5600 Environnement, ville et société) BOURDEAU- LEPAGE Lise (UMR 5600 Environnement,

Plus en détail

Analyse de données statistiques Centre de santé et de services sociaux de Québec-Nord

Analyse de données statistiques Centre de santé et de services sociaux de Québec-Nord Analyse de données statistiques Centre de santé et de services sociaux de Québec-Nord RÉSUMÉ& LeCentredesantéetdeServicesSociauxdeQuébec5Norddoitpériodiquementréévaluerses priorités d action et champs

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Centre ville. Chiffres clés. Bretagne Decré - Cathédrale. Guist'hau. Graslin - Commerce. Dobrée - Bon Port. Madeleine - Champ de Mars

Centre ville. Chiffres clés. Bretagne Decré - Cathédrale. Guist'hau. Graslin - Commerce. Dobrée - Bon Port. Madeleine - Champ de Mars Bretagne Decré - Cathédrale Guist'hau Graslin - Commerce Dobrée - Bon Port Maleine - Champ Mars Gloriette - Feyau C OMPOSÉ DE SEPT micro-quartiers, le Centre ville allie vieux quartiers populaires, constructions

Plus en détail

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2)

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2) Les informations présentées dans ce document ont été regroupées par Paul Martel, coordonnateur régional dans le cadre du Plan d action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

Plus en détail

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future Thierry Eggerickx " 1. La définition des territoires ruraux en Wallonie 2. Diversité et évolution démographique récente

Plus en détail

Déclaration tardive de grossesse : Etude éco-épidémiologique des déterminants individuels et environnementaux

Déclaration tardive de grossesse : Etude éco-épidémiologique des déterminants individuels et environnementaux Déclaration tardive de grossesse : Etude éco-épidémiologique des déterminants individuels et environnementaux Dr Anne-Lise BOLOT Chef de clinique en Médecine Générale Département de médecine Générale De

Plus en détail

Les non-salariés pluri-actifs permanents

Les non-salariés pluri-actifs permanents Les non-salariés pluri-actifs Franck Evain* Les pluri-actifs, c est-à-dire les personnes qui cumulent de manière permanente activité salariée (hors fonction publique d État) et activité non salariée, sont

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L OCCUPATION

ENQUÊTE SUR L OCCUPATION ENQUÊTE SUR L OCCUPATION DU PARC SOCIAL EN RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS 15 octobre 2015 Le cadre réglementaire Une enquête triennale rendue obligatoire en 1996 Les renseignements doivent être transmis pour

Plus en détail

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique 1 La ville connaît, depuis les années 1980, un dynamisme démographique qui ne semble pas près de faiblir : le solde naturel, croissant, compense nettement le solde migratoire négatif. L accroissement rapide

Plus en détail

Indices des prix à la consommation pour les ménages retraités ou âgés

Indices des prix à la consommation pour les ménages retraités ou âgés CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 14 octobre 2015 à 9 h 30 «Le pouvoir d achat des retraités» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Indices des prix à la consommation

Plus en détail

Le décrochage dans les Pays de la Loire : six profils de territoires à risque

Le décrochage dans les Pays de la Loire : six profils de territoires à risque Le décrochage dans les Pays de la Loire : six profils de territoires à risque À partir des déterminants sociaux du décrochage identifiés dans l étude «Le décrochage dans les Pays de la Loire : facteurs

Plus en détail

Résultats étude notoriété et image des vins de Bourgogne

Résultats étude notoriété et image des vins de Bourgogne Résultats étude notoriété et image des vins de Bourgogne Enquête menée par le CSA Conseil Supérieur de l Audiovisuel - Juillet 2012 BIVB / Pôle Marketing & Communication La cible et l échantillonnage 496

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Diplômés Bac+4 et plus en 2009, sortants d'université, toutes disciplines Le salaire net mensuel 30 mois après la sortie

Diplômés Bac+4 et plus en 2009, sortants d'université, toutes disciplines Le salaire net mensuel 30 mois après la sortie 68 étudiants se déclarent en emploi au 01/12/2011 ETUDIANTS ISSUS DU MASTER 2 GEOGRAPHIE, AMENAGEMENT, ENVIRONNEMENT ET LOGISTIQUE DES ECHANGES EN 2009 : LEUR SITUATION EN 2011 Mode d'accès à l'emploi

Plus en détail

CHAPITRE 7. Économie des ménages

CHAPITRE 7. Économie des ménages CHAPITRE 7 Économie des ménages Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Relations des ménages avec le marché du travail Rapport de dépendance économique des ménages Le rapport de

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2014 OUTIL EFFINERGIE ECOMOBILITE

TABLEAU DE BORD 2014 OUTIL EFFINERGIE ECOMOBILITE TABLEAU DE BORD 2014 OUTIL EFFINERGIE ECOMOBILITE Retours d expériences Ce rapport présente les résultats des projets saisis dans l outil Effinergie Ecomobilité. Il détaille également une analyse des principaux

Plus en détail

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail

Portrait des 15-24 ans. Les jeunes

Portrait des 15-24 ans. Les jeunes Portrait des 15-24 ans Les jeunes SOMMAIRE Introduction Un vaste champ d études 1 ère partie Portrait socio démographique 2 ème partie Portrait touristique 2 Un vaste champ d études Les 15-24 ans représentent

Plus en détail

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection La prospection est une activité indispensable pour développer le nombre de clients, mais aussi pour contrecarrer la perte de clients actuels. Elle coûte

Plus en détail

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien»

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» Contacts Ipsos : Patrick KLEIN Tél : 01 41 98 97 20 e-mail : patrick.klein@ipsos.com Sonia BENCHIKER Tél : 01 41 98 95 08 e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» sonia.benchiker@ipsos.com Rapport

Plus en détail

GéoLife, la data géomarketing d Orange Advertising au service de vos campagnes digitales

GéoLife, la data géomarketing d Orange Advertising au service de vos campagnes digitales GéoLife, la data géomarketing d Orange Advertising au service de vos campagnes digitales GéoLife : la segmentation géomarketing propriétaire d Orange Conçue et utilisée par les équipes «Connaissance Clients»

Plus en détail

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS SCHEMA DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL 2006-2012 RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS Le Roannais apparaît comme un territoire homogène constitué autour d un pôle d attraction central : l agglomération de Roanne.

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

Profils types. à fin décembre 2011

Profils types. à fin décembre 2011 Qui sont les allocataires indemnisés par l Assurance chômage? Profils types à fin décembre 2011 Le profil de l Assurance chômage à fin 2011 est très lié au parcours professionnel suivi en amont de l inscription

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

La mesure de la pauvreté locale en Île de France. Les travaux de l Observatoire parisien de l insertion et de la lutte contre l exclusion

La mesure de la pauvreté locale en Île de France. Les travaux de l Observatoire parisien de l insertion et de la lutte contre l exclusion La mesure de la pauvreté locale en Île de France. Les travaux de l Observatoire parisien de l insertion et de la lutte contre l exclusion CRIES Présentation Apur : Emmanuelle PIERRE-MARIE et Pauline VIROT

Plus en détail

Avec 464 000 entreprises et un chiffre

Avec 464 000 entreprises et un chiffre 8.1 Chiffres clés de la construction Avec 464 entreprises et un chiffre d affaires de 272 milliards d euros en 211, la construction représente 16 % des entreprises et 7 % du chiffre d affaires de l ensemble

Plus en détail

L'emploi public dans la zone d'emploi

L'emploi public dans la zone d'emploi IGN-Insee 2015 Les zones d'emploi bourguignonnes La zone d emploi compte 13 800 emplois publics. Elle concentre 10 % de l emploi public régional et se place ainsi en 3 e position des zones d emploi de

Plus en détail

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009 L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ ADIL DE L ISERE 2 boulevard Maréchal Joffre 38000 GRENOBLE 04 76 53 37 30 Page 1 Une hausse de

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel Novembre 2015

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel Novembre 2015 L Tableau de bord mensuel Novembre 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple =

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION Un niveau de fécondité élevé Le recul démographique du bassin havrais ne s explique pas par un manque de vitalité de sa démographie «naturelle». En effet,

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire. en Côte-d Or. Juillet 2012. Communauté de communes du canton de Pontailler-sur-Saône

L Economie Sociale et Solidaire. en Côte-d Or. Juillet 2012. Communauté de communes du canton de Pontailler-sur-Saône L Economie Sociale et Solidaire en Côte-d Or Juillet 2012 Communauté de communes de la Plaine Dijonnaise Pays Seine-et-Tilles en Bourgogne Communauté de communes du Mirebellois Communauté de communes du

Plus en détail

La visioconfé réncé dans lés PME Brétonnés én 2015

La visioconfé réncé dans lés PME Brétonnés én 2015 La visioconfé réncé dans lés PME Brétonnés én 2015 La visioconférence est un nouveau moyen de communication de plus en plus utilisé dans le monde professionnel. Les entreprises peuvent organiser des réunions

Plus en détail

L'emploi public dans la zone d'emploi du Morvan

L'emploi public dans la zone d'emploi du Morvan IGN-Insee 2015 Les zones d'emploi bourguignonnes Comptant à peine plus de 2 000 agents, la zone d emploi regroupe seulement 2 % de l emploi public de la région. Son taux d administration figure parmi les

Plus en détail

Production et distribution d eau ; assainissement, gestion des déchets et dépollution

Production et distribution d eau ; assainissement, gestion des déchets et dépollution L industrie en Production et distribution d eau ; assainissement, gestion des déchets et dépollution Chiffres clés Établissements 757 24,6 % des établissements industriels en Emploi 5 301 10,6 % des emplois

Plus en détail

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

Comment va la vie en France?

Comment va la vie en France? Comment va la vie en France? L Initiative du vivre mieux, lancée en 2011, se concentre sur les aspects de la vie qui importent aux gens et qui ont un impact sur leur qualité de vie. L Initiative comprend

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail

Département des Landes (40) - Dossier complet

Département des Landes (40) - Dossier complet Département des Landes (4) - Dossier complet Chiffres clés Évolution et structure de la population Département des Landes (4) POP T - Population par grandes tranches d'âges 211 26 Ensemble 387 929 1, 362

Plus en détail

Définition générale. Matrice AFOM. Les outils de pilotage du CDIAE

Définition générale. Matrice AFOM. Les outils de pilotage du CDIAE Exemple de grille de diagnostic du contexte socioéconomique du territoire et de l offre départementale de l IAE Analyse AFOM - Atouts - Faiblesses - Opportunités Menaces Définition générale L'analyse AFOM

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait.

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait. Préambule Évoquée de façon générale dans la note de cadrage initiale (étude n 1 «L Habitat dans l Allier Constats et Enjeux» mars 2007), l accession sociale à la propriété (ou l accession aidée) fait ici

Plus en détail

Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009

Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009 Projet EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009 INTRODUCTION PRESENTATION DES PÉRIMETRES LES QUARTIERS IRIS DEMOGRAPHIE POPULATION 1) Population 2) Structuration de la population par âge 3) Composition

Plus en détail

EN R H ÔNE-ALPES. L emploi en 2007. Cécile BAZIN Jean-Baptiste PIOCH AUD Jacques MALET

EN R H ÔNE-ALPES. L emploi en 2007. Cécile BAZIN Jean-Baptiste PIOCH AUD Jacques MALET ECONOMIE SOCIALE EN R H ÔNE-ALPES L emploi en 2007 Cécile BAZIN Jean-Baptiste PIOCH AUD Jacques MALET CHH IFFRES CLEFS : Plus de 22.300 établissements employeurs en 2007 Plus de 226.000 salariés, dont

Plus en détail

1 - Salaires nets tous secteurs confondus

1 - Salaires nets tous secteurs confondus N 627 Résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises - Mai 2011 - L enquête annuelle sur les s auprès s entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés ci-ssous.

Plus en détail

Territoires de Loire-Atlantique

Territoires de Loire-Atlantique Territoires Agglomération Nantaise Le territoire l Agglomération Nantaise présente s caractéristiques sociales très contrastées. Ces différences opposent essentiellement la ville centre et une partie sa

Plus en détail

Partie II : les déplacements domicile-travail

Partie II : les déplacements domicile-travail Des distances de déplacement différentes selon le profil des actifs Au delà des logiques d accessibilité, les distances parcourues pour se rendre au travail se déclinent différemment selon le sexe, l âge,

Plus en détail

Sommaire... 2. Introduction... 4. Présentation de Sousse... 5. Analyse descriptive... 6. 1. Infrastructure... 6. 1.1. Part des routes classées...

Sommaire... 2. Introduction... 4. Présentation de Sousse... 5. Analyse descriptive... 6. 1. Infrastructure... 6. 1.1. Part des routes classées... Sommaire Sommaire... 2 Introduction... 4 Présentation de Sousse... 5 Analyse descriptive... 6 1. Infrastructure... 6 1.1. Part des routes classées... 6 1.2. Taux de raccordement au réseau d assainissement...

Plus en détail

La statistique à une variable Représentation graphique

La statistique à une variable Représentation graphique La statistique à une variable Représentation graphique 1) La répartition du personnel d'une chaîne de restaurant est la suivante : hôtellerie 220 / entretien 23 / administration 35 / autres 42 Composer

Plus en détail

Rendez-vous du CETE Lundi 24 septembre 2012

Rendez-vous du CETE Lundi 24 septembre 2012 Eléments de connaissance sur les copropriétés présentant des facteurs de fragilité Rendez-vous du CETE Lundi 24 septembre 2012 Catherine Cousaert Olivier Dussart Ludovic Rosiers CETE RDT DUHF Eléments

Plus en détail

Atlas de la fragilité du Languedoc-Roussillon

Atlas de la fragilité du Languedoc-Roussillon SYNTHESE Atlas de la fragilité du Languedoc-Roussillon Retraités de 55 à 74 ans du régime général Exercice 2010 La mise en œuvre d un observatoire des situations de fragilité traduit la volonté forte de

Plus en détail

Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement

Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement 17 Alexandre GIRAUD Chef de projets, Insee Poitou-Charentes Étienne DE PINS-LOZE Chargé d études, AREC Poitou-Charentes La précarité énergétique

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire en - Chiffres clés - octobre 2014 Champ : Le périmètre de l économie sociale a été défini conjointement en mars 2008 par la délégation interministérielle à l innovation

Plus en détail

Les marchés européens du crédit immobilier en 2013. Une étude du Crédit Foncier

Les marchés européens du crédit immobilier en 2013. Une étude du Crédit Foncier Les marchés européens du crédit immobilier en 2013 Une étude du Crédit Foncier rappel méthodologique Cette étude porte sur les marchés du crédit immobilier en au 31 décembre 2013. Pour faciliter la lecture

Plus en détail

ATLAS. DÉMOGRAPHIQUE de la Polynésie française. 2012 Recensement de la population

ATLAS. DÉMOGRAPHIQUE de la Polynésie française. 2012 Recensement de la population ATLAS DÉMOGRAPHIQUE de la Polynésie française 2012 Recensement de la population ATLAS DÉMOGRAPHIQUE de la Polynésie française 2012 Recensement de la population Atlas démographique de la Polynésie française

Plus en détail

2014-2015 DS n 3 Chap 1-2h. Épreuve composée

2014-2015 DS n 3 Chap 1-2h. Épreuve composée Épreuve composée Pour la partie 3 (Raisonnement s appuyant sur un dossier documentaire), il est demandé au candidat de traiter le sujet : en développant un raisonnement ; en exploitant les documents du

Plus en détail

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Île-de- Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Yann Caenen, Insee Île-de- Christine Couderc, Dreif Jérémy Courel, IAU île-de- Christelle Paulo et Thierry Siméon, Stif Avec 3,4

Plus en détail

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005 Les parcs de logements et leur occupation dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence Situation 2005 et évolution 1999-2005 Décembre 2008 Le territoire d étude 2 Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

Ateliers-débats/2.12.2014

Ateliers-débats/2.12.2014 / Ateliers-débats I 2 décembre 2014 I Quels enjeux d habitat dans le SCoTAM? I 2 Ateliers-débats/2.12.2014 Quels enjeux d habitat dans le SCoTAM? PRÉSIDENCE : M. Henri HASSER, Président du SCoTAM PRÉSENTATION

Plus en détail

Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris

Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris Novembre 2010 La Nuit à Paris recouvre des enjeux importants pour les pouvoirs publics, notamment en termes d activité économique, d activité culturelle,

Plus en détail

L espace Rhin-Rhône va connaître, dès décembre 2011, une

L espace Rhin-Rhône va connaître, dès décembre 2011, une observatoire Usages et usagers du transport ferriviaire : les principaux enseignements de «l enquête gare» Guillaume Carrouet, ThéMA, CNRS-UMR 49, Université de Bourgogne L espace Rhin-Rhône va connaître,

Plus en détail

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 291 Février 212 Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 21 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 21, le parc social loge

Plus en détail

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Revenu fiscal des Ménages dans les métropolitains Les risques A RETENIR Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement

Plus en détail

Précarité dans l'agglomération de Grenoble : pas uniquement dans les zones urbaines sensibles. La Lettre Analyses n 99, Insee Rhône-Alpes

Précarité dans l'agglomération de Grenoble : pas uniquement dans les zones urbaines sensibles. La Lettre Analyses n 99, Insee Rhône-Alpes Précarité dans l'agglomération de Grenoble : pas uniquement dans les zones urbaines sensibles La Lettre Analyses n 99, Insee Rhône-Alpes Annexes méthodologiques et statistiques La communauté d'agglomération

Plus en détail

Panorama Economique CDC du Pays d Evran. Démographie / Activité économique globale / Commerce

Panorama Economique CDC du Pays d Evran. Démographie / Activité économique globale / Commerce Panorama Economique CDC du Pays d Evran Démographie / Activité économique globale / Commerce 2013 Démographie : population recensement 2009 Population moyenne par EPCI en côtes d Armor : 14 600 / Nombre

Plus en détail

CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS

CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS ARgSES Arguments socio-économiques pour la santé CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS Andrée MIZRAHI 1 et Arié MIZRAHI 1 En France, en 1995 la dépense de soins et biens médicaux 2 s'est

Plus en détail

12.1. Le cumul emploi-retraite

12.1. Le cumul emploi-retraite 12.1. Le cumul emploi-retraite Le cumul emploi-retraite est un dispositif qui permet de cumuler le bénéfice d une pension avec la perception de revenus d activité. Dans un premier temps soumis à certaines

Plus en détail

Présentation de la Communauté d'agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise

Présentation de la Communauté d'agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise Présentation de la Communauté d'agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise Composition de la Communauté d Agglomération : 39 communes (dont 4 situées dans la Marne) Sources : IGN BD Topo, Francième Réalisation

Plus en détail

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Fiche marché La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Données de cadrage Données économiques PPopulation : 16,8 millions d habitants Taux de croissance

Plus en détail

COMPTABILITE, GESTION

COMPTABILITE, GESTION COMPTABILITE, GESTION Côte d'or > COMPTABLE ASSISTANT : PARCOURS SINGULIER Plusieurs sessions : 06/06/16 au 13/01/17 (sous réserve d un nombre (1 078h maximum dont 140 en entreprise) Conditions d accès*

Plus en détail

Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux

Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux L'analyse des Besoins Sociaux (ABS) sur le territoire de la commune de la Bordeaux est une procédure annuelle qui doit permettre une appréhension globale des

Plus en détail

L'offre de soins en dialyse

L'offre de soins en dialyse L'offre de soins en dialyse en Corse Remerciements à la coordination : M. BASTERI, J.C. DELAROZIERE, A.C. DURAND, G. IZAARYENE, S. PARRON Document préparé par Florian BAYER, Malthilde LASSALLE, Christian

Plus en détail

Enseignement et formation

Enseignement et formation TERRITOIRE Enseignement et formation Un réseau éducatif dense marqué par l importance de l enseignement Il existe un lien étroit entre la répartition spatiale des équipements d enseignement et la localisation

Plus en détail

Les métiers du gaz et de l électricité, des métiers d avenir

Les métiers du gaz et de l électricité, des métiers d avenir Les métiers du gaz et de l électricité, des métiers d avenir thermique à flamme hydraulique nucléaire gaz : réseaux de transport, stockages et terminaux méthaniers réseaux de transport électriques distribution

Plus en détail

L emploi scientifique dans le secteur privé

L emploi scientifique dans le secteur privé L emploi scientifique dans le secteur privé LES CHERCHEURS DANS LE SECTEUR PRIVE L évolution des effectifs de chercheurs dans les entreprises En 2004, les entreprises emploient plus de 105 000 chercheurs

Plus en détail

L industrie en Poitou-Charentes. Industrie chimique

L industrie en Poitou-Charentes. Industrie chimique Chiffres clés Établissements 86 1,0 % des établissements industriels en Emploi 2 292 2,6 % des emplois industriels en 4,5 % des emplois salairés industriels en France 12 e région française pour l'emploi

Plus en détail

«Mécanismes» et contraintes budgétaires

«Mécanismes» et contraintes budgétaires Ville de Viry-Châtillon / Bilan 2008 2013 et prospective financière 2014-2020 Intervention du 25 septembre 2014 87 rue St-Lazare I 75009 Paris Tél. 01 55 34 40 00 I Fax 01 40 41 00 95 Mail : fcl@fcl.fr

Plus en détail

Inégalités sociales et territoriales de santé

Inégalités sociales et territoriales de santé Inégalités sociales et territoriales de santé Quels enjeux de santé dans les quartiers prioritaires? Quels outils pour y répondre? 20 mars 2012 Une situation régionale préoccupante accrue dans les quartiers

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 2. Introduction... 4. Présentation de Kasserine... 5. Analyse descriptive... 5. 1. Infrastructure... 5

Sommaire. Sommaire... 2. Introduction... 4. Présentation de Kasserine... 5. Analyse descriptive... 5. 1. Infrastructure... 5 Sommaire Sommaire... 2 Introduction... 4 Présentation de Kasserine... 5 Analyse descriptive... 5 1. Infrastructure... 5 1.1. Part des routes classées... 5 1.2. Taux de raccordement au réseau d assainissement...

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais L artisanat de la région Nord - Pas de Calais CHIFFRES CLÉS 2013 Éditorial du Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de

Plus en détail

74 bassins de vie en Bourgogne : une vision organisée du rural

74 bassins de vie en Bourgogne : une vision organisée du rural 74 bassins de vie en Bourgogne : une vision organisée du rural Hors des grandes agglomérations et de leur périphérie, la vie des Bourguignons s organise au sein de 74 bassins, qui fournissent à des degrés

Plus en détail

LES HÔTELS EN CÔTE-D OR

LES HÔTELS EN CÔTE-D OR LES HÔTELS EN CÔTE-D OR Décembre 2010 PREAMBULE Cette étude porte sur les dit de «tourisme» à l exclusion des les meublés, gîtes, chambres d hôtes, résidences hôtelières DEFINITIONS ET NORMES DE CLASSEMENT

Plus en détail

Une lecture de l emploi dans le Spectacle

Une lecture de l emploi dans le Spectacle Une lecture de l emploi dans le Spectacle en Bourgogne Ce document a été réalisé conjointement par l association régionale Musique Danse Bourgogne, responsable de la coordination de la COREPS (Conférence

Plus en détail