MARKETBEAT CROISSANT OUEST BUREAUX

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MARKETBEAT CROISSANT OUEST BUREAUX"

Transcription

1 XXX XXX MARKETBEAT CROISSANT OUEST BUREAUX 3 ème Trimestre 2018 XXX «Vit sur ses acquis»

2 SOMMAIRE 01 Contexte économique 2 02 Synthèse 3 03 Boucle Sud 5 04 Boucle Nord 7 05 Neuilly-Levallois 9 06 Péri-Défense Définitions & Sectorisation 12

3 CONTEXTE ÉCONOMIQUE UNE ANNÉE AUX 2 VISAGES Le PIB joue aux montagnes russes Pour le 2 ème trimestre consécutif, le Produit Intérieur Brut (PIB) n a augmenté que de 0,2% en France. Les facteurs internationaux (forte appréciation de l euro, tensions protectionnistes, etc ) constituent la toile de fond du décrochage général de croissance observé depuis le début de l année tant en France qu en Europe. Toutefois, ce plongeon, en deçà des niveaux de croissance de la zone euro (+0,4% au 2 ème trimestre 2018), est assurément induit par des facteurs ponctuels nationaux : impact des grèves sur la consommation, investissement atone des ménages (-0,1% au 2 ème trimestre après +0,3%) Depuis janvier, le moral des ménages a d ailleurs chuté de 10 points, contre seulement 6 points pour le climat des affaires qui se stabilise désormais à 106, un niveau supérieur à sa moyenne long terme. C est d ailleurs du côté des entreprises que l horizon de croissance devrait s éclaircir au 2 nd semestre de l année. L accélération de leurs investissements (+0,1% au 1er trimestre et +1,2% au 2 ème ), en particulier dans les biens d équipement, traduit en effet leurs anticipations d un rebond de la demande intérieure et extérieure. D autre part, la suppression des cotisations d assurance chômage et la réduction de la taxe d habitation pour certains foyers viendront prochainement augmenter le pouvoir d achat des ménages : +0,5% au 3 ème trimestre suivi de +1,7% au 4 ème trimestre Cette perspective devrait ainsi participer à dynamiser la consommation des ménages, principal moteur de la croissance française. Croissance du PIB en France, % INSEE Enquêtes de conjoncture, indices Décrue plus lente que prévue! Résultat d une croissance moins soutenue, une décélération des créations nettes d emplois est attendue cette année : en 2018 à comparer à en Parmi les emplois salariés marchands, le secteur tertiaire concentre toujours l essentiel des créations de postes alors que l intérim s essouffle et que l industrie reste en zone rouge. L emploi salarié non marchand, pour sa part, devrait profiter de la mise en place du nouveau dispositif «Parcours emploi compétences» sur la seconde partie de l année. Fort de ces constats, OXFORD ECONOMICS a revu à la hausse (+20 bps) sa prévision du taux de chômage à fin d année, à 9,1% en France métropolitaine - et 8,2% pour l Ile-de-France - un chiffre toutefois en baisse par rapport aux 9,4% relevés en Bien que plus mesuré que prévu, le recul du chômage devrait toutefois se confirmer en fin d année et ce, pour la 3 ème année consécutive. INSEE Taux de chômage en France métropolitaine, en % Oxford Economics 2

4 CROISSANT OUEST DEMANDE PLACÉE ET VALEURS LOCATIVES Demande placée : reprise de souffle? La prise de vitesse du 1 er semestre a fait place à un net ralentissement au cours de l été sur le marché des bureaux du Croissant Ouest. Au terme d un 3 ème trimestre dans la fourchette basse de ses scores décennaux ( m²), la demande placée au cumul de l année totalise m², en repli de 4% comparé à la même période l an passé. A titre de nuance, ce volume d activité, qui survole encore largement sa moyenne décennale ( m²), prend pour point de comparaison une année 2017 record. Demande placée et offre immédiate de bureaux dans le Croissant Ouest, Accélération des mouvements de plus de m² La cyclicité des transactions d envergure joue à plein, mais plusieurs secteurs du Croissant Ouest bénéficient encore - à des degrés divers - de la tendance positive du 1 er semestre. C est surtout le cas de Péri-Défense (VINCI, TECHNIP, DANONE), et dans une moindre mesure de la Boucle Nord (NEXITY), tandis que le regroupement de NESTLE n aura pas suffi à maintenir la Boucle Sud en territoire positif. Demande placée par tranche de surface dans le Croissant Ouest - T1-T Tranche de surface M² Part Evol. N/N-1 Ainsi, les moteurs historiques de la demande placée du Croissant Ouest connaissent des évolutions contrastées : +56% pour Péri-Défense ( m²) mais -41% pour la Boucle Sud ( m²). Neuilly-Levallois ( m²) est resté pénalisé par l absence de grandes transactions (-22%) quand une seule signature de ce type a placé la Boucle Nord ( m²) sur orbite basse. Dans ces conditions, le principal relais de l activité du Croissant Ouest a résidé dans les bureaux de taille intermédiaire, en net rebond d une année sur l autre à Péri-Défense (+48%), dans la Boucle Sud (+36%) et Neuilly-Levallois (+9%). Les tendances sont plus inquiétantes du côté des petites surfaces, un segment positivement orienté à Neuilly-Levallois uniquement. Moins de m² % -5% De à m² % +32% Plus de m² % -18% Surface totale % -4% Valeurs locatives de bureaux de première main dans le Croissant Ouest, /m²/an Loyers de 1 ère main : plus les choses changent La dichotomie entre les différents secteurs du Croissant Ouest est perceptible à travers l observation des loyers moyens de première main : Neuilly-Levallois (480 /m²/an) et la Boucle Sud (380 /m²/an) concentrent les valeurs hautes mais ont connu des évolutions inverses. Péri- Défense occupe une position intermédiaire avec une moyenne de 320 /m²/an tandis que la Boucle Nord ferme la marche à 250 /m²/an. En dépit d évolutions contrastées, les loyers de transaction pour des bureaux neufs et restructurés tendent à rejoindre leurs niveaux de , une trajectoire à confirmer en fin d année. Note : Les loyers s entendent HT et HC 3

5 CROISSANT OUEST OFFRE IMMÉDIATE ET FUTURE L offre immédiate se replie mais les grands gabarits d immeubles pèsent encore Malgré le ralentissement estival des transactions, l offre immédiatement disponible du Croissant Ouest a continué de s alléger (-6%) pour s établir à m² au 3 ème trimestre Depuis le pic de 2013 (plus d 1 million de m²), les disponibilités n ont eu de cesse de se replier. Audelà du volume, la composition des stocks fait ressortir un net rebond des grands gabarits d immeubles, qui approchent les m², et un fort allégement des tailles intermédiaires ( m²). La majorité des grands mouvements d entreprises ont porté sur des immeubles à construire, sans impact sur la baisse du stock vacant. Dans le même temps, les livraisons en Boucle Sud et Péri- Défense intervenues en 2018 ont fait basculer dans l offre immédiate plusieurs immeubles de grande taille. Taux de vacance : terres de contrastes Le taux de vacance du Croissant Ouest reste l un des plus élevés de l Ile-de-France, avec un ratio de 10,4% relevé à la fin du 3 ème trimestre 2018, en léger repli depuis fin 2017 mais près du double du niveau francilien (5,3%). La Boucle Nord (13,5%) et Péri Défense (13%) continuent d afficher les ratios les plus élevés, quand Neuilly-Levallois (5,9%) et la Boucle Sud (9,2%) ferment la marche. En dépit des forts contrastes qui caractérisent les micromarchés du Croissant Ouest, tous les secteurs affichent des baisses tendancielles de leurs taux de vacance depuis 5 ans. L abondance de l offre de plusieurs de ces marché soutient une certaine fluidité mais limite la progression des valeurs locatives. Production neuve : un peu plus de m² d offres en chantier jusqu en 2020 Après deux exercices très animés sur le front des livraisons (plus de m² chaque année), le rythme sera plus réduit en 2018, avec un peu plus de m² attendus. Sur ce volume, près de m² ont d ores-et-déjà été livrés, à Péri-Défense avec l immeuble «Workstation» ( m²) mais aussi dans la Boucle Sud avec «Be Issy» ( m²). Offre immédiate dans le Croissant Ouest, Taux de vacance dans le Croissant Ouest, Cushman & Wakefield Livraisons d'immeubles de plus de m² dans le Croissant Ouest, Sur les m² de bureaux en chantier pour 2019, les disponibilités totalisent encore m², notamment dans l immeuble «New Berkeley» ( m²) à Courbevoie mais aussi «City Life - Nework» à Nanterre. D ici 2020, le volume des développements totalise m² de bureaux disponibles, dont près de m² ont vu leurs grues s activer. Cushman & Wakefield 4

6 BOUCLE SUD DEMANDE PLACÉE ET VALEURS LOCATIVES Demande placée : deux pas en avant. Après l accélération du 2 ème trimestre, le marché des bureaux de la Boucle Sud a fortement ralenti au cours de l été et les m² commercialisés correspondent à l un des 3 ème trimestres les plus bas de la décennie. La demande placée en Boucle Sud avoisine ainsi les m² au cumul en 9 mois, un volume qui dépasse néanmoins d une courte tête sa moyenne décennale ( m²). Demande placée de bureaux en Boucle Sud, Le recul de -41% du rythme d activité par rapport à l an passé mérite également d être relativisé au regard du score un pas en arrière Le contrecoup d un exercice précèdent rythmé par plusieurs mouvements d envergure est d autant plus brutal qu une seule transaction de ce type est intervenue en Boucle Sud depuis le début de l année. Malgré sa taille, la prise à bail de NESTLE dans l immeuble «Shift» ( m²), à Issy-les-Moulineaux aura légèrement atténué le fort repli des grandes transaction (-68% comparés au 9 premiers mois 2017). Le rythme d activité concernant les bureaux de taille intermédiaire présente un tableau beaucoup plus encourageant, en particulier à Boulogne-Billancourt, Sèvres et Meudon, communes animées par les signatures de l ANFA, COVAGE, NUXE et plus récemment de REGUS. Du côté des petites surfaces, segment de marché très dynamique au 1 er trimestre, le repli - certes moins marqué (-7%) - est également à l ordre du jour. Demande placée par tranche de surface en Boucle Sud - T1-T Tranche de surfaces M² Part Evol. N/N-1 Moins de m² % -7% De à m² % +36% Plus de m² % -68% Surface totale % -41% Valeurs locatives : recul du loyer de première main Valeurs locatives en Boucle Sud, /m²/an La faible activité transactionnelle du 3 ème trimestre n est pas de nature à inverser la tendance baissière observée depuis le début de l année. Le loyer moyen des transactions de bureaux de première main s établit à 380 /m²/an pour les signatures relevées au cumul de l année 2018, contre 430 /m²/an en Le loyer de seconde main conserve une trajectoire stable d une année sur l autre et se maintient à 330 /m²/an. Pour les transactions de l année 2018, le cœur des valeurs faciales s échelonne de 280 à 350 /m²/an, mais pour des surfaces récentes ou rénovées, le seuil des 400 /m²/an est régulièrement franchi. Note : Les loyers s entendent HT et HC 5

7 BOUCLE SUD OFFRE IMMÉDIATE ET FUTURE Offre immédiate : les grands gabarits pèsent dans le stock vacant Offre immédiate de bureaux en Boucle Sud, En phase avec le repli transactionnel du 3 ème trimestre, le stock de bureaux immédiatement disponibles de la Boucle Sud s est alourdi pour atteindre près de m² fin septembre Malgré ce rebond, le stock tertiaire vacant se résorbe par paliers depuis le pic de 2013 (près de m²) et approche des niveaux de Les tendances sont inégales selon les segments de surfaces considérés, sachant qu une partie des grandes transactions intervenues depuis 2017 ont puisé dans l offre future, laissant intacte les disponibilités immédiates pour cette importante poche d offres. La donne est inverse pour les bureaux de taille intermédiaire, passés de m² fin 2014 à m² au 3 ème trimestre Sur ce créneau pourvoyeur de 30% de la demande placée depuis 10 ans, le manque d offres pourrait inciter un certain nombre d utilisateurs à envisager des solutions dans le neuf, ou à se tourner vers des marchés alternatifs. Taux de vacance : rebond technique Taux de vacance La hausse des disponibilités s accompagne sans surprise d un rebond du taux de vacance de la Boucle Sud, qui reprend une trajectoire ascendante pour s établir à 9,2% au 3 ème trimestre 2018 (contre 8,7% relevés fin 2017). Malgré cette hausse, en partie imputable à la livraison de «Be Issy» ( m² disponibles), la Boucle Sud bénéficie de l un des taux de vacance les plus bas du Croissant Ouest (10,4%) après Neuilly-Levallois (5,9%). Offre future : reprise de souffle en 2019 Aux deux années 2016 et 2017 fortes de nombreuses livraisons - respectivement m² puis m² inaugurés - le rythme sera plus mesuré à horizon 2-3 ans. Après la pré commercialisation complète de «Quartz» auprès de COLAS et de «Shift» auprès de NESTLE, seuls «Be Issy», livré cet été et «Oxalis» ( m²) attendu fin 2018 proposent encore des disponibilités de classe A. Disponibilités de première main (de plus de m²) certaines et probables en Boucle Sud, Après une année blanche en 2019, la production nouvelle reprendra en , avec plusieurs opérations de très grand gabarit, notamment le «Lot D5» de la ZAC Rives de Seine ( m²) et le «67 Quai Georges Gorse» ( m²), tous deux à Boulogne-Billancourt. Sur les m² de bureaux dotés d un permis de construire jusqu en 2021, un peu plus de m² sont d ores-et-déjà en chantier et font ressortir un taux de pré commercialisation proche de 50%. Cushman & Wakefield 6

8 BOUCLE NORD DEMANDE PLACÉE ET VALEURS LOCATIVES Demande placée : une progression en trompe l œil Demande placée de bureaux en Boucle Nord, La demande placée en Boucle Nord au terme du 3 ème trimestre 2018 a totalisé m², un volume d activité en progression de 36% d une année sur l autre. Dès lors que l on examine plus en détail le profil d activité de ce marché, les signaux encourageants s estompent : la demande placée reste sous sa ligne de flottaison quinquennale ( m² au cumul des 9 premiers mois), après deux trimestres consécutifs parmi les plus atones de la décennie (respectivement m² au 2 ème trimestre puis m² au 3 ème ). La faiblesse des volumes commercialisés illustre la difficulté de la Boucle Nord, en dépit d un positionnement loyer attractif, à s imposer face aux marchés concurrents de Paris, de Péri-Défense ou de la Boucle Sud, qui disposent de d arguments de centralité cruciaux pour les grands utilisateurs. Signaux contradictoires! Sans la prise à bail au 1 er trimestre 2018 de NEXITY (9 100 m² dans l immeuble «New»), la plus grande signature de plus de m² depuis 2011, la Boucle Nord aurait enfoncé un plancher bas. Les prises à bail de bureaux de taille intermédiaire sont venues nuancer ce tableau inquiétant, au rythme d une transaction de ce type chaque trimestre, avec l INHI dans le «Parc des Barbanniers», GESTEN dans l immeuble «Le Starter» et plus récemment la signature de m² dans l immeuble «O2». Les petites surfaces affichent, quant à elles, un repli de 47% d une année sur l autre, sans signe tangible d une prise de vitesse depuis plusieurs trimestres. Valeurs locatives : calme plat ou presque Le loyer de première main reste inchangé depuis 2012, positionné à 250 /m²/an, un niveau de valeur confirmé par la signature de NEXITY au début de l année. Demande placée par tranche de surface en Boucle Nord - T1-T Tranche de surface M² Part Evol. N-N-1 Moins de m² % -47% De à m² % ND Plus de m² % +62% Surface totale % +36% Valeurs locatives de bureaux en Boucle Nord, /m²/an Le loyer moyen de seconde main a légèrement baissé (-5% en 9 mois) pour s établir à 180 /m²/an, avec de forts contrastes selon les communes et la qualité des surfaces considérées. S agissant des prises à bail intervenues depuis le début de l année, les loyers faciaux se sont échelonnés de 120 à 190 /m²/an, avec de ponctuels percées au-delà des 200 /m²/an. Note : Les loyers s entendent HT et HC 7

9 BOUCLE NORD OFFRE IMMÉDIATE ET FUTURE Offre immédiate : repli des disponibilités L offre immédiate de bureaux de la Boucle Nord totalise un peu moins de m² à la fin du 3 ème trimestre 2018 (-14% en 9 mois). Compte tenu du contexte transactionnel peu animé sur ce marché depuis plusieurs années, cet allègement de l offre, qui concerne touts les segments de surface au-delà de m² est le bienvenu. Offre immédiate de bureaux en Boucle Nord, La composition des disponibilités fait ressortir une surreprésentation de grands gabarits immeubles de seconde main (70%), concentrés principalement à Asnières-sur-Seine et Gennevilliers. Les standards de flexibilité, de confort, les prestations techniques et les performances énergétiques d une part importante de ces bureaux remettent en question toute idée de commercialisation rapide de ces immeubles. Taux de vacance : descente progressive Taux de vacance Après une brusque remontée à 15,7% en 2017, le taux de vacance de la Boucle Nord est retombé à 13,5% à la fin du 3 ème trimestre Bien que ce taux ferme la marche à l échelle du Croissant Ouest (10,9% en moyenne), le niveau de cet indicateur reste sans commune mesure avec ses plus-hauts historiques (près de 23% en 2009). Offre future : sur la pointe des pieds Dans le contexte de stagnation de l activité transactionnelle qui prévaut dans la Boucle Nord, les mises en chantier restent conditionnées par des pré commercialisations en tout ou partie des projets. A l important cycle de production tertiaire de 2007 à 2013 succède un calme prudent, renforcé par une offre déjà abondante de grands gabarits d immeubles. Dans ces conditions, promoteurs et investisseurs, sans perdre de vue ce secteur de marché, n en demeurent pas moins peu enclins à passer à l action. Disponibilités de première main (de plus de m²) certaines et probables en Boucle Nord, Un peu moins de m² de bureaux sont dotés d un permis de construire et pourraient être livrés d ici 2021, à Asnières-sur-Seine essentiellement, avec l immeuble «Swift» (8 750 m²), livable en 2020, et New ( m²), attendu en Ces deux projets restent dans l attente d un niveau de commercialisation suffisant pour déclencher le démarrage de leur chantier. Cushman & Wakefield 8

10 NEUILLY-LEVALLOIS DEMANDE PLACÉE ET VALEURS LOCATIVES Demande placée : rythme croissant La demande placée de bureaux à Neuilly-Levallois va crescendo au fil de l année, et atteint m² au terme du 3 ème trimestre En dépit de cette accélération, le repli est de mise d une année sur l autre (-22%) et le volume transactionnel de 2017 (près de m²), difficilement accessible, nuance la correction d une année sur l autre. Demande placée de bureaux à Neuilly-Levallois, D autant que la chute des disponibilités immédiates tend à brider l expression du marché, en particulier pour les bureaux de taille intermédiaire, un segment crucial qui concentre plus du tiers des volumes transactionnels depuis 10 ans. Les bureaux de taille intermédiaire tirent le marché Dans le prolongement de la tendance observée au cours des deux trimestres précédents, et après une année 2017 forte de 4 mouvements d envergure, Neuilly-Levallois reste pénalisé par l absence de transactions de plus de m². Dans ces conditions, les mouvements sur des surfaces de taille intermédiaire ont joué le premier rôle, à l origine de plus de 60% de la demande placée depuis le début de l année. Après un lent démarrage sur ce créneau, le 3 ème trimestre a concentré 11 signatures de ce type, plus que pour tout le 1 er semestre, avec une nette préférence pour Levallois-Perret. Plusieurs de ces transactions se situent d ailleurs dans la tranche haute de ce créneau de surfaces, à l image de SATEC (4 900 m²), ESTEE LAUDER (4 600 m²) ou encore de BATIGERE (4 300 m²). Demande placée par tranche de surface à Neuilly- Levallois - T1-T Tranche de surface M² Part Evol. N-N-1 Moins de m² % +5% De à m² % +9% Plus de m² - 0% ND Surface totale % -22% Pressions haussières sur les valeurs locatives Valeurs locatives de bureaux à Neuilly-Levallois, /m²/an Les valeurs locatives de transaction suivent des trajectoires ascendantes sur le secteur de Neuilly- Levallois, positionnées respectivement à 480 /m²/an pour les bureaux de première main (+9% comparé au cumul de 2017) et 400 /m²/an pour les surfaces de seconde main (+5% en un an). Ces évolutions doivent être considérées avec précaution compte-tenu du faible volume des surfaces neuves et restructurées dans la demande placée. Du côté des bureaux de seconde main, et malgré l ascendant de Levallois-Perret dans l activité transactionnelle, plusieurs signatures au-delà de 500 /m²/an à Neuilly-sur-Seine ont alimenté ce mouvement haussier. Note : Les loyers s entendent HT et HC 9

11 NEUILLY-LEVALLOIS OFFRE IMMÉDIATE ET FUTURE Recul inédit des disponibilités immédiates depuis 2010 Offre immédiate de bureaux à Neuilly-Levallois, L offre immédiate de bureaux à Neuilly-Levallois totalise m² à la fin du 3 ème trimestre 2018, en recul de -23% en 9 mois (et après -23% entre 2016 et 2017). II faut remonter à 2010 pour retrouver, sur ce secteur, un volume de disponibilités aussi bas. La configuration du stock vacant est désormais ancrée sur un socle particulièrement faible de disponibilités, qui se limitent à 4 immeubles de grande taille, tous situés à Levallois-Perret. Indépendamment du mouvement de bascule qui fait peser davantage les bureaux de taille intermédiaire dans les disponibilités globales, leur volume touche un plancher depuis 5 ans. Compte tenu de la demande placée moyenne constatée au cours des 10 dernières années sur ce créneau, l offre immédiate de bureaux de taille intermédiaire représente désormais seulement 14 mois de commercialisation. Neuilly-Levallois : taux de vacance au plus bas depuis 2008 Taux de vacance à Neuilly-Levallois Le taux de vacance de Neuilly-Levallois prolonge sa descente initiée depuis 2014, positionné à 5,9% au 3 ème trimestre 2018, le niveau le plus bas de l ensemble du Croissant Ouest (10,4%). Au regard de cet indicateur, le grand écart est de mise entre Neuilly-sur-Seine (estimé autour de 3,2%) et Levallois-Perret (de l ordre de 7,2%). Levallois-Perret en 2019 ; pour Neuilly-sur- Seine, veuillez patienter! Après une série d années centrées sur Neuillysur-Seine, la production nouvelle s est reportée sur Levallois-Perret jusqu en Disponibilités de première main (de plus de m²) certaines et probables à Neuilly-Levallois, Pour la séquence , les m² de bureaux livrés en 2017 sur les immeubles «Ecowest», «Hub» et «Thaïs» ont fait ressortir un taux de précommercialisation de plus de 60%. Après les pré commercialisations complètes de «Kosmo» et de «Think» à Neuilly-sur-Seine, plus aucune surface en chantier et livrable n est disponible sur la commune jusqu en 2020 avec la livraison du «185 Avenue Charles de Gaulle» ( m²). Levallois-Perret prend donc le relais sur ce micromarché, avec les immeubles «Le Sémaphore» ( m²) et «Pablo Neruda» ( m²). Cushman & Wakefield 10

12 PÉRI-DÉFENSE DEMANDE PLACÉE ET VALEURS LOCATIVES Demande placée : qui peut le plus La spectaculaire accélération du marché des bureaux de Péri-Défense au 1 er semestre 2018 a marqué un brutal coup d arrêt au 3 ème trimestre 2018 (seulement m² commercialisés). Malgré ce ralentissement estival, les m² de bureaux transactés sur le secteur de Péri- Défense affichent toujours - en seulement 3 trimestres - un record depuis Au-delà des volumes de commercialisation, la composition de la demande placée apporte quelques nuances à cet encourageant tableau d ensemble. Grandes transactions en première ligne Plus encore qu en 2017, les mouvements d envergure ont assuré une part considérable de la demande placée de bureaux en Péri-Défense. Le poids de ces grandes transactions a en effet grimpé de 55% en 2017 à 65% en Cette coloration XXL de l activité de Péri-Défense, épaulée par les transactions de taille intermédiaire (+48%) exprime à plein la cyclicité qui caractérise les grandes transactions d utilisateurs. En fait, un trio de tête de mouvements d envergure truste, à lui seul, plus d un mètre carré placé sur deux du secteur Péri-Défense : les regroupement de VINCI ( m²) à Nanterre dans le cadre d un compte-propre, de TECHNIP ( m²) dans l immeuble «Origin» et de DANONE ( m²) dans «Convergence» forment la tête de pont des 7 grandes transactions intervenues au cumul des 9 premiers mois de l année. Demande placée de bureaux à Péri-Défense, Demande placée par tranche de surface à Péri-Défense - T1-T Tranche de surface M² Part Evol. N/N-1 Moins de m² % -5% De à m² % +48% Plus de m² % +86% Surface totale % +56% Ce profil d activité comprime le poids des petites surfaces, phénomène accentué par une baisse de régime (-5%) sur ce créneau. Jusqu en 2017, ce segment de marché représentait de 20 à 30 % du volume transactionnel, une part tombée à 14% en Valeurs locatives : retour à la normale Valeurs locatives à Péri-Défense, /m²/an Le loyer moyen de première main s établit à 320 /m²/an au 3 ème trimestre 2018, et confirme sa reprise de niveau après son creux de Le loyer moyen de transactions pour des surfaces de seconde main a, quant à lui, conservé sa tendance baissière, positionné à 230 /m²/an au 3 ème trimestre 2018 contre 260 /m²/an au cumul de l année Localisation - proximité ou éloignement de La Défense - et qualité des surfaces font fortement varier les loyers faciaux des bureaux en Péri-Défense. Les propriétaires savent également faire preuve de flexibilité dans l octroi de mesures d accompagnement pour faciliter l occupation de leurs immeubles. Note : Les loyers s entendent HT et HC 11

13 PÉRI-DÉFENSE OFFRE IMMÉDIATE ET FUTURE Recul de l offre à presque tous les étages Offre immédiate de bureaux à Péri-Défense, Le repli de l offre immédiate observé au 1 er semestre 2018 s est accentué au cours des 3 derniers mois pour s établir à m² (-8%) disponibles à la fin du 3 ème trimestre. Cette contraction a d abord concerné les petites surfaces (-25%) et les bureaux de taille intermédiaire (-17%). L inverse prévaut pour les grands gabarits d immeubles (+9%), dont les disponibilités approchent les m² au 3 ème trimestre Les mouvements d utilisateurs effectués depuis 2 ans sur des surfaces neuves et restructurées (en chantier ou en projet), ont d ailleurs accentué le phénomène. Dans le même temps, sur la vingtaine d immeubles disponibles immédiatement, 6 proposent des bureaux neufs ou restructurés ( m²). Le solde se compose de surfaces de seconde main situées en majorité à Nanterre et compris entre et m². Taux de vacance : poursuite de la baisse Taux de vacance Le taux de vacance de Péri-Défense poursuit sa baisse pour se positionner à 13,0% au 3 ème trimestre Ce taux - l un des plus élevés du Croissant Ouest (10,4% en moyenne) - redescend progressivement depuis son sommet de 2013 (16,5%). L abondance structurelle de grand gabarit de seconde main et les livraisons à venir laissent envisager une possible remontée de cet indicateur à moyen terme. Offre future : valse de grues Près de m² de bureaux neufs ou restructurés sont annoncés sur le marché de Péri-Défense d ici 2021, dont m² sont d ores-et-déjà en chantier. La montée en charge de la production future initiée en 2017 (plus de m² livrés) se prolongera aussi bien en 2019 qu en 2020 (respectivement m² puis m² en chantier). Disponibilités de première main (de plus de m²) certaines et probables à Péri-Défense, Au titre des principales livraisons de 2018, citons «Workstation» à Courbevoie ( m²), le siège de FAURECIA ( m²) et l immeuble «Dreamview» (7 500 m²), ces deux derniers se situant à Nanterre. Nanterre restera sur le devant de la scène jusqu en 2020, avec d abord «City Life - Nework» ( m²) et «Spring A» ( m²) attendus pour 2019 suivis de «Upside» ( m²) en Courbevoie, moins présente, alternera la restructuration de «New Berkeley» ( m²) et la livraison de l immeuble neuf «Parallèle» ( m²). Cushman & Wakefield 12

14 DEFINITIONS Demande placée : Ensemble des transactions, à la location ou à la vente, réalisées par des utilisateurs finaux, y compris les précommercialisations, les clés en main et les opérations pour compte-propre, sous réserve de la levée des conditions suspensives. Offre immédiate : Ensemble des surfaces vacantes proposées à la commercialisation à un instant T. Sont exclus les recherches de successeur et les congés de bail jusqu'à la sortie effective du locataire. Loyer moyen de 1 ère main : Exprimé en euro HT-HC par m² et par an. Le loyer moyen correspond à la moyenne des loyers, pondérée par la surface totale des transactions de première main (surfaces neuves ou restructurées). Loyer moyen de 2 nde main : Exprimé en euro HT-HC par m² et par an. Le loyer moyen correspond à la moyenne des loyers, pondérée par la surface totale des transactions de seconde main (hors surfaces neuves ou restructurées). Loyer prime : Le loyer prime correspond à la moyenne des valeurs de transaction les plus élevées observées sur des immeubles neufs ou restructurés, très bien localisés et loués avec une durée d engagement ferme longue. Production neuve de bureaux : Ensemble des surfaces neuves à construire et en chantier avec ou sans autorisations (PC et agréments) et non encore livrées. Production neuve certaine de bureaux : Ensemble des opérations mises en chantier à un instant T et non encore livrées. Production neuve probable de bureaux : Ensemble des opérations non encore mises en chantier à un instant T et ayant obtenu un agrément et/ou un permis de construire. Production neuve potentielle de bureaux : Ensemble des projets identifiés n'ayant pas encore obtenu d'agrément et/ou de permis de construire Taux de vacance : Part de l offre immédiatement disponible dans le parc de bureaux existant à un instant T SECTORISATION IMMOSTAT 13

15 AUTEURS Pierre d Alençon Chargé d études +33 (0) Magali Marton Head of Research - France +33 (0) CONTACTS Antoine Derville Président +33 (0) Ludovic Delaisse Head of Agency +33 (0) Disclaimer Il ne saurait être initié de transaction, basée sur le présent document, sans l appui d un avis professionnel spécifique et de qualité. Bien que les données aient été vérifiées de façon rigoureuse, la responsabilité de Cushman & Wakefield ne saurait être engagée en aucune manière en cas d erreur ou inexactitude figurant dans le présent document. Toute référence, reproduction ou diffusion, totale ou partielle, du présent document et des informations qui y figurent, est interdite sans accord préalable exprès de Cushman & Wakefield. En tout état de cause, toute référence, reproduction ou diffusion devra en mentionner la source Cushman&Wakefield, Inc. Tous droits réservés

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant 21 24 212 Un début d année encourageant 11 Avril 212 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2-3 Demande placée et valeurs locatives 4 Carte et principales transactions 5 Offre 6 Définitions 7

Plus en détail

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Quand le QCA va Paris QCA T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Auteur Pierre d Alençon Chargé d Etudes

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

Effet «La Marseillaise»

Effet «La Marseillaise» DTZ Research PROPERTY TIMES Effet «La Marseillaise» Marseille Bureaux T4 214 1 Février 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Le marché marseillais

Plus en détail

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions Fort recul des grandes transactions 5 juillet 2012 Contents Executive summary 1 Carte de synthèse 2 Demande placée et taux de rotation 3 Offre immédiate et taux de vacance 4 Loyers moyens 5 Définitions

Plus en détail

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre Le marché des bureaux 3ème trimestre 28 Octobre 28 1 Nanterre Chiffres clés Le marché de Péri-Défense au 3ème trimestre 28 : Nanterre - Un niveau de demande placée boosté par une transaction clé en main

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique Trimestriel 27 Janvier 214 nº2 Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 213 Tendances > Progressif redémarrage de l activité attendue au 4 e trimestre 213, mais l évolution du PIB devrait rester

Plus en détail

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research #Club Pierre Marché des bureaux en Ile-de-France 9 Juillet 2015 DTZ Research Un 2 ème trimestre meilleur que le 1 er.. Demande placée de bureaux en Ile-de-France, en milliers de m² 3 000 2 500 2 000 1

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

Contre vents et marées

Contre vents et marées DTZ Research PROPERTY TIMES Contre vents et marées Paris T1 215 2 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Synthèse Paris 3 Paris QCA 4 Paris Nord-Est 6 Paris Sud 8 Définitions 1 Le marché des bureaux

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T4 2013 L exception dans un marché dépressif. 15 janvier 2014. Sommaire. Auteur.

DTZ Research. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T4 2013 L exception dans un marché dépressif. 15 janvier 2014. Sommaire. Auteur. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T4 213 L exception dans un marché dépressif 15 janvier 214 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 3 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T1 2015. Sommaire. Auteur

Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T1 2015. Sommaire. Auteur DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE Démarrage en trombe France T1 27 Avril Sommaire Le marché de l investissement démarre l année en trombe, avec près de 5,6 milliards d euros enregistrés au cours du

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

Panorama bureaux Ile-de-France

Panorama bureaux Ile-de-France Panorama bureaux Ile-de-France I 1 On Point I 3 ème trimestre 2014 I 2 Le fait marquant Demande placée, le QCA a le vent en poupe depuis le début de l année Alors que la demande placée totale acte une

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 1 er trimestre 213 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

Le présent chapitre porte sur l endettement des

Le présent chapitre porte sur l endettement des ENDETTEMENT DES MÉNAGES 3 Le présent chapitre porte sur l endettement des ménages canadiens et sur leur vulnérabilité advenant un choc économique défavorable, comme une perte d emploi ou une augmentation

Plus en détail

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Étude réalisée en partenariat avec Immobilier tertiaire et performance environnementale Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Synthèse Décembre 2013 Ce document synthétise les principaux

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

Cet article s attache tout d abord

Cet article s attache tout d abord Méthodes internationales pour comparer l éducation et l équité Comparaison entre pays des coûts de l éducation : des sources de financement aux dépenses Luc Brière Marguerite Rudolf Bureau du compte de

Plus en détail

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance CONJONCT URE estre NOTE DE conjoncture TRIMESTRIELLE de L APEC N Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance Les recruteurs font toujours preuve de prudence dans leurs

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON Un vent d optimisme nouveau commence à souffler sur le marché francilien de la location de bureaux. Le volume des transactions s est

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 2 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif L INÉVITABLE REPLI D ACTIVITÉ

Plus en détail

FRANCE Immobilier résidentiel Évolutions récentes et perspectives 2015-2016

FRANCE Immobilier résidentiel Évolutions récentes et perspectives 2015-2016 Trimestriel n /231 17 juillet 2 FRANCE Immobilier résidentiel Évolutions récentes et perspectives 2-216 Reprise ou stabilisation? Des signaux de reprise du marché sont apparus ces derniers mois. Il ne

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 213 : UN BON DEUXIÈME SEMESTRE EN PERSPECTIVE 3 e trimestre 214 Direction des Études Point de conjoncture bureaux Marché locatif Île-de-France COUP DE FREIN

Plus en détail

Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise

Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise 1 er trimestre 2015 Etude réalisée sur la base des chiffres CECIM, intégrant les transactions directes Sommaire Contexte économique L essentiel du marché

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 3 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif FORTE DÉCÉLÉRATION SUR LES GRANDES

Plus en détail

Bulletin trimestriel de conjoncture n 59

Bulletin trimestriel de conjoncture n 59 Bulletin trimestriel de conjoncture n 59 2 ème trimestre 2013 Repli accentué au 2 ème trimestre (-2%) du volume de travaux d entretienrénovation de logements Cette baisse d activité correspond à une baisse

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Marché immobilier en Ile-de-France

Marché immobilier en Ile-de-France Marché immobilier en Ile-de-France Contexte des marchés locatifs et de l investissement Virginie Houzé Directeur Etudes et Recherche France 18 juin 2015 Paris? Liquidité & Risque Liquidité & risque 10

Plus en détail

Perspectives Entreprises Ile-de-France

Perspectives Entreprises Ile-de-France Perspectives Entreprises Ile-de-France On Point I3 ème trimestre 2014 I 1 I 2 En direct du marché Les «grands classiques» ont la cote Depuis le début de l année on remarque que les entreprises démontrent

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne

Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne Dans la perspective de la première conférence franco-allemande sur l énergie qui se tiendra le 2 juillet prochain à Paris 1, il paraît

Plus en détail

Evolution des risques sur les crédits à l habitat

Evolution des risques sur les crédits à l habitat Evolution des risques sur les crédits à l habitat n 5 février 2012 1/17 SOMMAIRE 1. PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES DE LA PRODUCTION... 4 2. ANALYSE DÉTAILLÉE DES INDICATEURS DE RISQUE... 8 2.1 Montant moyen

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi, chômage, population active : bilan de l année 2012

Dares Analyses. Emploi, chômage, population active : bilan de l année 2012 Dares Analyses juin 2013 N 037 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi, chômage, population active : bilan de l année Avec la contraction de l

Plus en détail

Présenté par Michel Sapin, Ministre des finances et des comptes publics. Christian Eckert, Secrétaire d État chargé du budget

Présenté par Michel Sapin, Ministre des finances et des comptes publics. Christian Eckert, Secrétaire d État chargé du budget Présenté par Michel Sapin, Ministre des finances et des comptes publics Christian Eckert, Secrétaire d État chargé du budget 1 Une reprise de l activité qu il faut conforter La reprise est en cours : +1,0%

Plus en détail

L année immobilière 2014

L année immobilière 2014 www. creditfoncier. com L année immobilière 2014 vue par le Crédit Foncier MARS 2015 synthèse Lors de sa traditionnelle conférence annuelle Les Marchés Immobiliers le 5 février 2015, le Crédit Foncier

Plus en détail

La Lettre de l IMSEPP

La Lettre de l IMSEPP La Lettre de l IMSEPP N 46 27 janvier 2015 Marché du travail 2014 en Martinique : Bilan d une année de demandes d emploi Page 1 16 Synthèse : Au mois de décembre 2014, la baisse tendancielle du nombre

Plus en détail

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014 LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE Demande placée 125 700 m² +41% : confirme son retour en grâce sur le marché locatif, en dépit d un 3 ème trimestre 2014 beaucoup moins flamboyant que le précédent,

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2012 Note semestrielle N 5 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES Une activité dynamique qui pourrait s essouffler L activité d hébergement d entreprises au premier

Plus en détail

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES 14 NOVEMBRE 2012 1 ère PARTIE LES LOYERS DES COMMERCES 1 UN CONTEXTE ECONOMIQUE INCERTAIN Situation économique difficile depuis de 2eme semestre 2008. Stagnation de la

Plus en détail

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014 Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 214 Gwenaëlle FEGAR Direction des Statistiques monétaires et financières Service d Analyse des financements nationaux Après une forte progression

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Janvier 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

Le scandale de l immobilier d entreprise dans un contexte de crise du logement

Le scandale de l immobilier d entreprise dans un contexte de crise du logement Le scandale de l immobilier d entreprise dans un contexte de crise du logement Décembre 2012 Introduction Alors que, consciente des problèmes graves de logement et d hébergement auquel est confronté notre

Plus en détail

le bilan de l immobilier d entreprise année 2013

le bilan de l immobilier d entreprise année 2013 le bilan de l immobilier d entreprise année 2013 Le marché de l immobilier d entreprise sur le territoire de Plaine Commune en 2013 Le territoire de Plaine Commune s agrandit au 1 er janvier 2013 pour

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT EN FRANCE

LE MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT EN FRANCE CB RICHARD ELLIS Market View Conjoncture immobilière ILE-DE-FRANCE / FRANCE 3 ème trimestre 2010 TENDANCES Investissements France entière Engagements Taux «prime» bureaux Bureaux Ile-de-France Demande

Plus en détail

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation ATELIER PARISIEN D URBANISME Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation AVRIL 2015 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : François Mohrt Sous la direction

Plus en détail

esynthèse Études & Recherche Le marché des bureaux en Ile-de-France Août 2007 Forte augmentation de l'offre neuve

esynthèse Études & Recherche Le marché des bureaux en Ile-de-France Août 2007 Forte augmentation de l'offre neuve esynthèse Le marché des bureaux en Ile-de-France Août 27 Forte augmentation de l'offre neuve Études & Recherche Les commercialisations de bureaux en Ile-de-France se maintiennent à un très bon niveau en

Plus en détail

Panorama bureaux Lyon. On Point 1 er trimestre 2014

Panorama bureaux Lyon. On Point 1 er trimestre 2014 Panorama bureaux Lyon On Point 1 er trimestre 2014 L immobilier tertiaire a souffert du manque de grandes demandes L agglomération a bénéficié d une éclaircie économique confirmée par l INSEE. L environnement

Plus en détail

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 125 000 m 2 de bureaux commercialisés en 2014 80 000 m 2 d offre neuve ou en chantier 220 HT HC m²/an de loyer moyen Chantier EDF Lab R&D, juillet

Plus en détail

Le Jatte 6. 7/13 Boulevard Paul-Emile Victor 92200 Neuilly-sur-Seine

Le Jatte 6. 7/13 Boulevard Paul-Emile Victor 92200 Neuilly-sur-Seine Le Jatte 6 Les atouts du site en quelques mots Plusieurs disponibilités à la location, de 340 m² à 535 m² par plateau Des plateaux de 450 m² moyens environ Locaux sécurisés par badge ou digicode Hall d

Plus en détail

Les paradoxes des marchés de bureaux et du logement Les prévisions IEIF 2013. 2013 : l année dangereuse Entre rechute et guérison?

Les paradoxes des marchés de bureaux et du logement Les prévisions IEIF 2013. 2013 : l année dangereuse Entre rechute et guérison? Les paradoxes des marchés de bureaux et du logement Les prévisions IEIF 2013 2013 : l année dangereuse Entre rechute et guérison? 2013 : scénarios pour l économie française Scénario central 80% de probabilité

Plus en détail

COMMENTAIRE LES CANADIENS SONT-ILS PRÉPARÉS À UNE HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT? Services économiques TD

COMMENTAIRE LES CANADIENS SONT-ILS PRÉPARÉS À UNE HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT? Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD mai LES CANADIENS SONT-ILS PRÉPARÉS À UNE HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT? Faits saillants Le fait que la Banque du Canada ait récemment indiqué que les taux d intérêt pourraient

Plus en détail

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 décembre 2014 à 14 h 30 «Actualisation des projections» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil Tests de sensibilité des projections

Plus en détail

Situation financière des ménages au Québec et en Ontario

Situation financière des ménages au Québec et en Ontario avril Situation financière des ménages au et en Au cours des cinq dernières années, les Études économiques ont publié quelques analyses approfondies sur l endettement des ménages au. Un diagnostic sur

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour l année 2014 Janvier 2014 1/12 Situation financière de l Assurance chômage pour l année 2014 14 janvier 2014 Cette note présente la prévision de la situation

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES. Tableau de bord. 25 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013

L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES. Tableau de bord. 25 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013 L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES 25 ème rapport annuel Tableau de bord Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013 La photographie des ménages détenant des crédits que propose la 25 ième

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2010 Note semestrielle N 1 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1. CHIFFRE D AFFAIRES TOTAL DES CENTRES D AFFAIRES Chiffre d affaires total / surface totale

Plus en détail

Les marchés du travail dans la crise *

Les marchés du travail dans la crise * ÉTUDE SPÉCIALE Les marchés du travail dans la crise * OFCE, Centre de recherche en économie de Sciences Po Département analyse et prévision * Ont contribué à cette étude spéciale : Marion Cochard, Gérard

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 2013 : UN BON DEUXIÈME SEMESTRE EN PERSPECTIVE 2 e trimestre 2014 Direction des Études Point de conjoncture bureaux Marché locatif Île-de-France UN MARCHÉ

Plus en détail

A-QU EST-CE QUE L ORIE? Intervention ADI

A-QU EST-CE QUE L ORIE? Intervention ADI A-QU EST-CE QUE L ORIE? 1 A-QU EST-CE QUE L ORIE? Observatoire Régional de l Immobilier d Entreprise en Ile-de-France créé en 1986 dans un contexte de tertiarisation de l économie ; Pour accompagner les

Plus en détail

Performances contrastées entre les marchés locatif et d investissement

Performances contrastées entre les marchés locatif et d investissement . Panorama bureaux Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Performances contrastées entre les marchés locatif et d investissement Pénalisé par l environnement économique, fiscal et règlementaire, le marché

Plus en détail

Réduction de la commande publique : jusqu à 2 points de croissance en moins en 2009?

Réduction de la commande publique : jusqu à 2 points de croissance en moins en 2009? Note expresse N 61 juin 2009 Réduction de la commande publique : jusqu à 2 points de croissance en moins en 2009? Moteur essentiel du dynamisme économique réunionnais, la commande publique a contribué

Plus en détail

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Les faits marquants de l année 2013 Offre de bureaux disponibles : 1. Le choix de bureaux ne cesse de s accroître L offre a augmenté de 9% en

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

CA CEBATRAMA. 10 décembre 2014 PRESENTATION

CA CEBATRAMA. 10 décembre 2014 PRESENTATION CA CEBATRAMA 10 décembre 2014 CONJONCTURE TP 2014 2 TRAVAUX REALISES : L ACTIVITE POURSUIT SA BAISSE AU 3T 2014/13 12,0 11,5 11,0 milliards d'euros constants - prix 2013 2011 2012 2013 2014 +4,3% -1,7%

Plus en détail

DTZ Research. Property Times La Défense T4 2013 Triste record pour l offre. 9 Janvier 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

DTZ Research. Property Times La Défense T4 2013 Triste record pour l offre. 9 Janvier 2014. Sommaire. Auteur. Contacts Property Times La Défense T4 2013 Triste record pour l offre immédiate 9 Janvier 2014 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Auteur Nora Jacintho Chargée

Plus en détail

Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2013 n 34 septembre 2014

Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2013 n 34 septembre 2014 n 34 septembre 2014 Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2013 SOMMAIRE 1 LES MARCHÉS DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER EN 2013 5 1.1 Le marché de l'immobilier

Plus en détail

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ mai 2014 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 INTRODUCTION L heure semble au découplage entre les Etats-Unis et l Europe. Alors que de l autre côté de l Atlantique, certains plaident

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SUR LE POLE ECONOMIQUE OUEST DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012 Avril 2013 TECHLID L Espace EDEL-Ouest - 185, allée des Cyprès 69760 Limonest : 04 72 17 03 33

Plus en détail

Le crédit bancaire au secteur privé

Le crédit bancaire au secteur privé Le crédit bancaire au secteur privé en Belgique M. Hradisky * Après des taux de croissance de plus de 1 p.c. en rythme annuel au cours de l année, la progression des crédits au secteur privé en Belgique

Plus en détail

ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES

ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES SYNTHESE JUILLET 2004 DATAR - AATEC / ARGUYL - 2-29/07/04 OBJECTIF ET CONTEXTE L immobilier d entreprise est un enjeu

Plus en détail

Édito FRANCE NOTE DE CONJONCTURE. 1er trimestre 2012 FRANCE. www.colliers-keops.fr

Édito FRANCE NOTE DE CONJONCTURE. 1er trimestre 2012 FRANCE. www.colliers-keops.fr 1er trimestre 2012 FRANCE FRANCE NOTE DE CONJONCTURE Édito Depuis plusieurs mois, le secteur de l immobilier d entreprise subit une double pression. D un côté, le scénario d une croissance molle s impose

Plus en détail

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie 52 5 L immobilier d entreprise allemand et les investisseurs Par Marcus Cieleback, directeur de recherche, PATRIZIA Immobilien AG. 5.1/ SITUATION GÉNÉRALE Cinq ans après le début de la crise financière,

Plus en détail

Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris

Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de Une étude basée sur un nombre significatif

Plus en détail

Panorama bureaux Ile-de-France. On Point 1 er trimestre 2014

Panorama bureaux Ile-de-France. On Point 1 er trimestre 2014 Panorama bureaux Ile-de-France On Point 1 er trimestre 2014 «Cœur Défense», la cession est finalisée! Après bon nombre d informations divergentes depuis quelques mois, l acquisition de la structure de

Plus en détail

Panorama bureaux Investissement Lyon

Panorama bureaux Investissement Lyon Panorama bureaux Investissement Lyon On Point I3 ème trimestre 2014 Source : Asylum Sogelym Dixence I 1 I 2 Le fait marquant Coup double sur la tour Incity La rumeur de cette acquisition courait depuis

Plus en détail

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010 Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne FMI Département Afrique Mai 21 Introduction Avant la crise financière mondiale Vint la grande récession La riposte politique pendant le ralentissement

Plus en détail

Immobilier en France : Léger mieux dans le neuf en 2015

Immobilier en France : Léger mieux dans le neuf en 2015 Trimestriel n 42 Octobre 214 Immobilier en France : Léger mieux dans le neuf en 21 Le marché résidentiel continue à se corriger lentement. La baisse reste modérée, beaucoup plus que dans la plupart des

Plus en détail

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Bureaux Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Cet observatoire dresse un bilan rapide de l année écoulée et permet de mettre en évidence les tendances de l année 2015. L offre neuve est désormais

Plus en détail

Les métiers de la banque et des assurances

Les métiers de la banque et des assurances 18 juin 2015 Les métiers de la banque et des assurances Auteure : Itto BEN HADDOU-MOUSSET 1. Un secteur en mutation depuis les années 1980 L Ile-de-France est la région qui abrite les effectifs bancaires

Plus en détail

Royaume du Maroc. Direction des Etudes et des Prévisions Financières

Royaume du Maroc. Direction des Etudes et des Prévisions Financières Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions Financières Le crédit à la consommation en pleine mutat i o n Mars 2008 http://www.finances.gov.ma/depf/depf.htm Boulevard Mohamed V. Quartier Administratif,

Plus en détail

note de conjoncture immobilier d entreprise Bilan du 1 er semestre 2013

note de conjoncture immobilier d entreprise Bilan du 1 er semestre 2013 Juillet 13 note de conjoncture immobilier d entreprise Bilan du 1 er semestre 13 Chiffres-clés 1 er semestre 13 Investissement France Engagements Bureaux Île-de-France Offres 5 3 m² Placement 833 m² Locaux

Plus en détail

France et Allemagne : deux moteurs aux régimes distincts

France et Allemagne : deux moteurs aux régimes distincts France et Allemagne : deux moteurs aux régimes distincts Philippe Waechter Directeur de la recherche économique de Natixis AM L a dynamique de l'économie française est-elle franchement différente de celle

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 15 Vol. 12.2 6 juillet 15 L enquête menée cet été laisse entrevoir des perspectives divergentes selon les régions. En effet,

Plus en détail

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 BUDGET COMMUNE La tenue du débat d orientations budgétaires est obligatoire dans les régions, les départements, les communes de plus de 3 500 habitants, leurs établissements

Plus en détail

L immobilier au service de l épargne

L immobilier au service de l épargne Corporate au service de l épargne La performance durable au service de l épargne 14 15 Dans un marché de l immobilier d entreprise particulièrement concurrentiel, la construction d un patrimoine de qualité

Plus en détail

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique Rapport 2014 Table des matières Le rapport 2014... 5 1. Différences salariales générales... 6 1.1 L écart salarial en salaires horaires et annuels...

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE Bases de données Besoin de suivre en permanence l évolution de votre marché? OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE GROUPE DE RECHERCHE SUR L'ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION ET DE L'AMENAGEMENT L information

Plus en détail