Le circuit des dispositifs médicaux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le circuit des dispositifs médicaux"

Transcription

1 Le circuit des dispositifs médicaux Dr Olivier BOUX GCS EMOSIST Franche-Comté 14 jan ème formation MOA

2 L univers du DM Les acteurs Les fonctions Les domaines Les applis médecin ( chir) cadre ( de bloc) IDE ( IBO) pharmacien préparateur agent hospitalier gestionnaire de marché gestionnaire de commande logisticien prescription planification des interventions commande livraison réception stock traçablité marchés achats appro. unité clinique (bloc, imagerie, explo, soins) pharmacie achats compta générale analyse de gestion logistique tutelles (CLIN, T2A, afssaps, ) dossier médical gestion de soins gestion de pharmacie gestion d URCC réanimation salle de réveil bloc opératoire logiciel de traça. GAM (identité patient) GEF (T2A ) fabricant ou distributeur transporteur marchés vigilances 14 jan ème formation MOA 2

3 LE circuit? Marchés Gestion Approvisionnement Consommation Production des soins 14 jan ème formation MOA 3

4 Consommation du DM Implantable Pharmacie commande Article réception initiale Approvisionnement réception stockage programmation planification intervention implantation [non utilisation /patient] Bloc Ancillaires : dispositif nécessaire à la pose du DMI - Quand il est prêté par le labo, l hôpital n en maîtrise pas le marquage 14 jan ème formation MOA 4

5 Prêts de DM Implantable Pharmacie commande Article réception initiale retour réception stockage programmation planification Approvisionnement intervention implantation [non utilisation /patient] Bloc Ancillaires : dispositif nécessaire à la pose du DMI - Quand il est prêté par le labo, l hôpital n en maîtrise pas le marquage 14 jan ème formation MOA 5

6 Consommation du DM Restérilisable autoclave Cycle du produit fabriqué Etape initiale : Génère l identifiant du produit fabriqué composition compositionboîte Article réception initiale retour indisponibilité indisponibilité sortie définitive Sté Bloc réception stockage libérationproduit libération produitfabriqué cyclelavage lavage prédésinfection Approvisionnement intervention ouverture [non utilisation /patient] 14 jan ème formation MOA 6

7 Le rappel de lot Alerte Veille sur le site afssaps «Assistance» si un identifiant du produit peut être associé à la nature codée de l alerte (cf. alertes afssaps relayées par CIOsp) Localisation Savoir si les produits incriminés sont passés par l ES (encore en stock ou déjà implantés ou consommés) «Assistance» si traçabilité du produit (dès son entrée dans l établissement ou qu à son implantation) Action Retirer le produit ou prévenir le patient Dépend de l étape du cycle de vie du produit incriminé dans lequel il se trouve au moment du traitement de l alerte Non qualité (par rapport au patient) Ne pas retirer un produit à temps Ne pas retrouver le patient (à temps ) 14 jan ème formation MOA 7

8 Le rappel de lot La complexité des produits (re)stérilisables Les alertes afssaps + les alertes internes venant de la stérilisation + les alertes internes venant des patients infectés Identifier le produit L article Le produit fabriqué (l article dans son cycle de stérilisation) Difficulté pour les ancillaires en prêt (le marquage n est pas toujours maîtrisable par l établissement) Articulation entre la stérilisation et le bloc op (et autres UMT) Des logiciels différents Des interfaces parfois/souvent «papier» LE système de marquage supporté par LES logiciels Une réflexion d urbanisation des sous-systèmes de traçabilité Où se traite la «traçabilité patient»? 14 jan ème formation MOA 8

9 Le DM Quel modèle? Unitairement, relativement simple 1 objectif majeur : le reconnaitre Globalement, relativement complexe diversité extrême très gros volume de références labilité extrême gros volume de mises à jour Difficultés Identification : selon chaque fournisseur Description : dans le libellé très long Indexation : quelle classification? 14 jan ème formation MOA 9

10 Le référencement du DM Multiple pour un même DM Référence de marché «Autorisation d achat» Référence de commande Achat Références marquées sur le conditionnement primaire Traçabilité Référence de la GEF («code produit») Contrôle de gestion, T2A 14 jan ème formation MOA 10

11 Son cycle de vie Approvisionnement Quel modèle? Références différentes selon le fournisseur mais surtout, références multiples pour un même DM le circuit en stock et le hors stock (dépôts & prêts) Traçabilité Référentiel interne & codes-barres Saisie à la source Le DM traverse les cycles de vie des différents processus qui le gèrent 14 jan ème formation MOA 11

12 La gestion du DM 2 circuits : «en stock» / dépôts & prêts En stock : Commande approvisionnement du stock hôpital Livraison le produit appartient à l hôpital Dépôt Livraison le produit appartient au fournisseur Commande régularisation de la consommation Réassortiment du dépôt Facturation fournisseur Prêt Comme dépôt mais livraisons à la demande Retour au fournisseur des produits non consommés 14 jan

13 Mondes parallèles & T2A La GEF et la prod Prod GEF X X X X ΔT commande X X Δt X Δt X Commande cycles des commandes Livraison établissement Appro UF conso UF Consommation REELLE Régularisation des hors-stocks (dépôts & prêts) Ø commande induit commande en stock hors stock génériques (4 codes produit GEF), à la création du dépôt. = conso UF 14 jan ème formation MOA 13

14 Dans les unités cliniques Dans tous les cas L hôpital gère ces DM, même et surtout s ils ne lui appartiennent pas avant d être consommés («régularisés»), compte tenu du tarif de ces DM hors stock (qui motive justement cette procédure «hors stock») En particulier au niveau des unités où se trouvent les produits, les unités cliniques 14 jan ème formation MOA 14

15 La traçabilité La réalité courante «coller les étiquettes» [sur des fiches de traçabilité + sur le cahier de bloc + dans le dossier du patient + ] IBO déguisé en M.Mme Post-It Le paradigme : «doucher le code-barres» préalable : un référentiel produit exhaustif avec codesbarres avant utilisation du DM solution : procédure de MAJ au contact du flux matière clés : même référentiel / commande & logistique & traça procédure de réception des produits dans l unité clinique existe de toute façon, ± «artisanale» l appuyer sur la gestion du référentiel 14 jan ème formation MOA 15

16 Lesquels Les codes-barres 14 jan ème formation MOA 16

17 Les codes-barres Formats logiques (quelles infos selon quel système de codage)?? HIBC EAN jan ème formation MOA 17

18 Les codes-barres Variantes HIBC 14 jan ème formation MOA 18

19 Les codes-barres Variante EAN jan ème formation MOA 19

20 Les codes-barres Variantes Identification propre au fournisseur 14 jan ème formation MOA 20

21 Les codes-barres Variantes Pas de code-barres 14 jan ème formation MOA 21

22 Les codes-barres Références fournisseur / HIBC & EAN 128 Identifiant produit N de série (SN = serial number) DLU (Date Limite d Utilisation / EXPiration DATE) 14 jan ème formation MOA 22

23 Les codes-barres Références fournisseur / HIBC & EAN jan

24 Les codes-barres Références fournisseur / HIBC & EAN jan ème formation MOA 24

25 La lisibilité des codes-barres La chaine de caractères lue doit être comprise Trouver un écho dans le référentiel produit Gérer ce référentiel S assurer qu il est à jour avant d être en phase critique de consommation (implantation) au bloc ou en UMT Plusieurs stratégies Ré-étiquettage à la pharmacie dès réception Mise à jour du référencement code-barres des produits à la pharmacie dès réception Mise à jour du référencement code-barres des produits à réception au bloc ou en UMT En réalité Selon l organisation du flux matière par type de produit et/ou type d unité consommatrice Panachage de ces différentes stratégies 14 jan ème formation MOA 25

26 Référentiel & codes-barres demande forte des hospitalier maîtrise des flux matières (traçabilité) UN invariant = maîtrise des codes-barres évolution incontournable du référentiel supporter les codes-barres 1 modèle certes, mais pas si compliqué 1 mise à jour perpétuelle et réactive indissociable de la mise en œuvre opérationnelle in situ implantation dans les ES + dans les logiciels!! de la mécanique web service collaboratif LA SOLUTION Il faut implémenter cette mécanique au travers de CIOdm telle que PHAST la promeut lors des formations MOA et lors de tous ses contacts commerciaux et opérationnels autour de CIO dm Il ne pourra pas y avoir de codes-barres opérationnels in situ sans mécanisme de web service collaboratif 14 jan * Produit oid CB produit oid oid valeur produit formatcb CB formatcb oid * 1

27 CIO dm & codes-barres les principes du système collaboratif Pharmacie Réception Bloc Réception Bloc Consommation Pharmacie MDM Référentiel DM de l Hôpital Valider la «nouveauté» Nouvel identifiant Nouveau code-barres Saisir un libellé du produit non reconnu Enregistrer avec un identifiant temporaire Accrocher toute l info de traçabilité à cette instance identifiée par l identifiant temporaire CIO dm PHAST PHAST production CIO dm Réconcilier l identifiant temporaire et les données qui lui sont accrochées à l identifiant «validé» 14 jan

28 Conclusion Un circuit complexe et très particulier Complexité totalement différente de celle du médicament Enjeux majeurs : la traçabilité & le référentiel Son contexte d interopérabilité Aucune étude de référence du circuit du DM Aucun standard d identification du produit de description du produit de mise en œuvre de messages inter applicatifs 14 jan ème formation MOA 28

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Plan A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Retour sur le processus, les acteurs, les messages, les informations, le SIH Analyse des causes déterminantes du circuit: focus sur les échanges d

Plus en détail

Le circuit du médicament

Le circuit du médicament Le circuit du médicament Dr Olivier BOUX GCS EMOSIST Franche-Comté 19 juin 2008 3ème formation MOA sa complexité SIPh Intra-hospitalier Les acteurs : médecins, infirmiers, pharmaciens, préparateurs Les

Plus en détail

MDM appliqué au DM. Formation MOA 14 mai 2009. Franck GENER

MDM appliqué au DM. Formation MOA 14 mai 2009. Franck GENER MDM appliqué au DM Formation MOA 14 mai 2009 Franck GENER Plan de l intervention Thème : Transposition du MDM au DM dans les Hôpitaux Déroule les étapes conceptuelles de la construction d un référentiel

Plus en détail

Traçabilité. Plan. Module Vigilance et traçabilité. Dr Pascal BONNABRY, CC. (discussion) (discussion)

Traçabilité. Plan. Module Vigilance et traçabilité. Dr Pascal BONNABRY, CC. (discussion) (discussion) Module Vigilance et traçabilité Traçabilité Plan 08h30-09h00 09h00-09h20 09h20-10h00 Apports théoriques Stupéfiants (discussion) Retrait de lot (discussion) Traçabilité Définition «Aptitude à retrouver

Plus en détail

rable des Dispositifs MédicauxM

rable des Dispositifs MédicauxM Codification Interopérable rable des Dispositifs MédicauxM Patrick MAZAUD Président Association Phast 03 04 2008 OMEDIT Centre 1 Codification Interopérable rable des Dispositifs MédicauxM 1ère Partie:

Plus en détail

GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE

GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE Odile NUIRY, Pharmacien, CHU de SAINT-ETIENNE CONTEXTE Projet de modernisation du CHU En 2009

Plus en détail

Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité

Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité PLAN 1. Introduction: la reconstruction du bloc opératoire 2. Matériel et méthodes: la réflexion

Plus en détail

Référentiels d Interopérabilité

Référentiels d Interopérabilité INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière Informatisation du circuit du médicament & des dispositifs médicaux Référentiels d Interopérabilité 7 ème édition : 14 janvier

Plus en détail

Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale

Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale Présenté par : Demb Cheickysoul 1 INTRODUCTION Parfaitement adapté à l organisation de l entreprise par sa puissance de paramétrage, Sage 100 Gestion Commerciale

Plus en détail

Pensez à la solution internet www.fabregueduoweb.fr Le site des imprimés et fournitures de bureau pour les professionnels et les particuliers

Pensez à la solution internet www.fabregueduoweb.fr Le site des imprimés et fournitures de bureau pour les professionnels et les particuliers Pensez à la solution internet www.fabregueduoweb.fr Le site des imprimés et fournitures de bureau pour les professionnels et les particuliers Crédit photo :MTCMedia Fotolia Découvrez la solution internet

Plus en détail

LES DIFFERENTS SYSTEMES DE MARQUAGE DES INSTRUMENTS. Atelier n 2

LES DIFFERENTS SYSTEMES DE MARQUAGE DES INSTRUMENTS. Atelier n 2 LES DIFFERENTS SYSTEMES DE MARQUAGE DES INSTRUMENTS Atelier n 2 UNITES DE SOINS MCJ PRE-DESINFECTION Transport UTILISATION Dossier médical informatisé du patient Logiciel de traçabilité du processus de

Plus en détail

INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE. Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière. Référentiels & informatisation du circuit du médicament & des DM

INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE. Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière. Référentiels & informatisation du circuit du médicament & des DM INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière Objectif CBU & T2A : Référentiels & informatisation du circuit du médicament & des DM 4ème édition : Jeudi 20 novembre 2008

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION DE GESTOENO

NOTICE D UTILISATION DE GESTOENO NOTICE D UTILISATION DE GESTOENO GESTION DES STOCKS SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION RAPIDE... 3 2. MISE À JOUR DU STOCK PHYSIQUE INITIAL... 4 ETAPE 1 : CREATION DE VOS ARTICLES...4 ETAPE 1.B : LES ARTICLES COMPOSES...6

Plus en détail

Processus d approvisionnement du matériel aux salles d opération. Processus d approvisionnement du matériel au bloc opératoire et à la stérilisation

Processus d approvisionnement du matériel aux salles d opération. Processus d approvisionnement du matériel au bloc opératoire et à la stérilisation Présentation des Processus d approvisionnement du matériel aux salles d opération (consommation du matériel) Processus d approvisionnement du matériel au bloc opératoire et à la stérilisation (regarnissage

Plus en détail

GPAO bloc opératoire Retour d expérience : CHPL

GPAO bloc opératoire Retour d expérience : CHPL 1/ 35 GPAO bloc opératoire Francis REYMONDON freymondon@chpl.fr http://www.chpl.fr Présentation : Francis REYMONDON 2/ 35 Formation : Ingénieur INSA spécialité Génie Industriel Fonction CHPL : Responsable

Plus en détail

Chaîne de production des médicaments

Chaîne de production des médicaments Chaîne de production des médicaments GPAO : Aspects légaux et pharmaceutiques 2 Principe de base Une préparation n est entreprise que si la pharmacie possède les moyens appropriés pour la réaliser et la

Plus en détail

Dossier de presse. E-R-Plus 2010 Logiciel de gestion d entreprise et gestion de production pour les métiers du métal.

Dossier de presse. E-R-Plus 2010 Logiciel de gestion d entreprise et gestion de production pour les métiers du métal. Dossier de presse E-R-Plus 2010 Logiciel de gestion d entreprise et gestion de production pour les métiers du métal Septembre 2010 Contacts Presse Emmanuel ROHMER-SADOUN Tél : +33 (0)3 88 68 09 63 emmanuel@excellens.fr

Plus en détail

Catalogue des Formations A Vision. Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision

Catalogue des Formations A Vision. Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision Catalogue des Formations A Vision Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision Formations Supply Chain Initiation à la Supply Chain par le jeu (1 jour) Les fondamentaux de la Supply

Plus en détail

Optimisation du circuit des dispositifs médicaux au. C.H.R.U 10, 11 et 12 octobre 2006 Nelly Viratelle

Optimisation du circuit des dispositifs médicaux au. C.H.R.U 10, 11 et 12 octobre 2006 Nelly Viratelle Optimisation du circuit des dispositifs médicaux au CHRUdeTours C.H.R.U 10, 11 et 12 octobre 2006 Nelly Viratelle CHRUTours C.H.R.U PUI Service transversal de stérilisation (3 sites) PUI Hôpital pédiatrique

Plus en détail

Prêt et dépôt de dispositifs médicaux

Prêt et dépôt de dispositifs médicaux Prêt et dépôt de dispositifs médicaux En pratique, quelles situations? (1/3) Dispositifs médicaux Réutilisables Ancillaires Équipements Usage unique Implantable Prêt Dépôt Date - 2 En pratique, quelles

Plus en détail

MyLab SAV Gestion de SAV Collaboratif et Agile

MyLab SAV Gestion de SAV Collaboratif et Agile MyLab SAV Gestion de SAV Collaboratif et Agile MyLAB-SAV est un logiciel produit par PILOGIS. Il utilise de façon performante les avantages des technologies WEB au service de votre métier. Les différents

Plus en détail

Description du démonstrateur. Table des matières

Description du démonstrateur. Table des matières Projet BPMS Sagex-18305 Interopérabilité de systèmes d information d entreprise Description du démonstrateur Table des matières 1 Objectif 2 2 Principes de fonctionnement 5 3 Scénarios détaillés 6 3.1

Plus en détail

Accueil et Formations du personnel recruté en Stérilisation Centrale. Présenté par Dany GAUDELET et le Dr. Julien MOLINA

Accueil et Formations du personnel recruté en Stérilisation Centrale. Présenté par Dany GAUDELET et le Dr. Julien MOLINA Accueil et Formations du personnel recruté en Stérilisation Centrale Présenté par Dany GAUDELET et le Dr. Julien MOLINA PLAN Introduction Réglementation Circuit du personnel Procédure de Formation Accueil

Plus en détail

Les outils de planification d achat. Préparé par : Othman karra

Les outils de planification d achat. Préparé par : Othman karra Les outils de planification d achat Préparé par : Othman karra plan INTRODUCTION I. Rôle des stocks dans la fonction achat 1. définition des stocks 2. avantages et inconvénients des stocks 3. types de

Plus en détail

DE L INGÉNIERIE AU PILOTAGE DES FLUX

DE L INGÉNIERIE AU PILOTAGE DES FLUX DE L INGÉNIERIE AU PILOTAGE DES FLUX Qu est-ce que c'est? FLOWORKS est l outil informatique permettant d appliquer la méthode GOPAL. Il regroupe en un seul logiciel toutes les fonctions allant de l ingénierie

Plus en détail

Il a été exposé ce qui suit :

Il a été exposé ce qui suit : Contrat SIPh de licence SNOMED CT Circuit du Médicament Entre Le prestataire informatique. Dont le siège social est situé à. représenté par Ci-après dénommé «le prestataire», de première part Et, L association

Plus en détail

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon «La chimiothérapie anticancéreuse ambulatoire et à domicile» (21 novembre 2013) Université Claude Bernard ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon La chimiothérapie

Plus en détail

SOFI GESTION+ V5.4 SP5 MARKETING DIRECT

SOFI GESTION+ V5.4 SP5 MARKETING DIRECT SOFI Gestion+ SOFI Informatique SOFI GESTION+ V5.4 SP5 MARKETING DIRECT Support de formation concernant la gestion du marketing directe sous Sofi gestion+. Afin d avoir une information exhaustive sur le

Plus en détail

LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013

LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013 LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013 2 SOMMAIRE LA E-PRESCRIPTION 1 2 3 Présentation de l Agence esanté Luxembourg La

Plus en détail

Liège, le 7 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/105

Liège, le 7 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/105 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 7 juillet 2015

Plus en détail

GESTION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE SORESS RÉUNION

GESTION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE SORESS RÉUNION GESTION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE SORESS RÉUNION Qu est est-ce que aidomenu? VICI conçoit et édite depuis plusieurs années des progiciels utilisés par les différents acteurs professionnels de la Restauration

Plus en détail

!"#$%&'() *+,-) LE SYSTÈME DE GESTION

!#$%&'() *+,-) LE SYSTÈME DE GESTION !"#$%&'() *+,-) LE SYSTÈME DE GESTION OBJECTIF : VOUS CONNAISSEZ ET COMPRENEZ LES DIVERS SYSTÈMES DE GESTION. A QUOI SERT-IL? Effectuer les commandes Enregistrer les arrivages Etiqueter les nouveaux articles

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRADE/C/WP.7/2006/20/Add.1 29 novembre 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DU COMMERCE Groupe de

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

ebir th Liste de contrôle Communes ebirth service web pour les agents de l Etat civil Version 2.0

ebir th Liste de contrôle Communes ebirth service web pour les agents de l Etat civil Version 2.0 ebir th ebirth service web pour les agents de l Etat civil Communes Version 2.0 Table des matières 1 INTRODUCTION... 3 2 ETAPES A SUIVRE POUR L UTILISATION DU SERVICE WEB EBIRTH... 4 3 ANNEXE : TABLEAU

Plus en détail

Chapitre III : La gestion des approvisionnements Section I : Présentation de la fonction approvisionnement :

Chapitre III : La gestion des approvisionnements Section I : Présentation de la fonction approvisionnement : Chapitre III : La gestion des approvisionnements Section I : Présentation de la fonction approvisionnement : I.1. LA FONCTION APPROVISIONNEMENT Dans la plupart des entreprises, les matières premières,

Plus en détail

Nous avons l expertise nécessaire pour répondre à vos besoins spécifiques. Visitez notre site Web à l adresse suivante www.biconseil.fr.

Nous avons l expertise nécessaire pour répondre à vos besoins spécifiques. Visitez notre site Web à l adresse suivante www.biconseil.fr. Distribution Vous démarquer de la concurrence Réduisez vos coûts et proposez de meilleurs prix Fonctionnalités Articles stockés Permet de définir les données de base des articles stockés : Codification,

Plus en détail

Accélérateur de votre RÉUSSITE

Accélérateur de votre RÉUSSITE Accélérateur de votre RÉUSSITE En choisissant SAP Business One, entrez dans un monde sans frontière, ouvert, mobile, agile et social. Achats Finance Avec une seule plateforme, vous répondez à l ensemble

Plus en détail

HUG-CHUV / PLEXUS. Gestion logistique et traçabilité

HUG-CHUV / PLEXUS. Gestion logistique et traçabilité Plateforme logistique HUG-CHUV / PLEXUS Gestion logistique et traçabilité CAIB / RA / 29.04.2016 Ordre du jour 1. Les contraintes des deux hôpitaux 2. Historique 3. Gains attendus 4. Organisation du projet

Plus en détail

SFR. Mise en place de la gestion des exigences sous DOORS dans le cadre de la refonte du système d'information commercial 14/11/2007

SFR. Mise en place de la gestion des exigences sous DOORS dans le cadre de la refonte du système d'information commercial 14/11/2007 SFR Mise en place de la gestion des exigences sous DOORS dans le cadre de la refonte du système d'information commercial 14/11/2007 1 Sommaire 1- Le contexte et l historique de la Gestion des EXigences

Plus en détail

Gérer sereinement votre activité commerciale avec Sage 100 Gestion Commerciale

Gérer sereinement votre activité commerciale avec Sage 100 Gestion Commerciale Gérer sereinement votre activité commerciale avec Sage 100 Gestion Commerciale Gérer sereinement votre activité commerciale assure réactivité et performance. Sage 100 prend en charge toute la structure

Plus en détail

Gestion multi-stocks

Gestion multi-stocks Gestion multi-stocks Dans l architecture initiale du logiciel IDH-STOCK, 11 champs obligatoires sont constitués. Ces champs ne peuvent être supprimés. Ils constituent l ossature de base de la base de données

Plus en détail

3 Saisie des commandes, BL et factures avec lecture codes barres FASTMAG NÉGOCE

3 Saisie des commandes, BL et factures avec lecture codes barres FASTMAG NÉGOCE FASTMAG NÉGOCE FASTMAG NÉGOCE, logiciel complet et performant, gère votre activité BtoB en temps réel par Internet. Il permet une gestion rigoureuse du poste client et une visibilité sur les stocks, le

Plus en détail

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre :

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes

Plus en détail

Pharmacien Responsable. Rôle et Attributions. Seul le Code de la Santé Publique s applique

Pharmacien Responsable. Rôle et Attributions. Seul le Code de la Santé Publique s applique Pharmacien Responsable Rôle et Attributions Version approuvée ( médicaments à usage humain ) en novembre 2010 Seul le Code de la Santé Publique s applique Plus qu une personne qualifiée En France, le Pharmacien

Plus en détail

Rappels : Les structures d HAD sont soumises aux mêmes règles et obligations que les établissements de santé «classiques» en matière de qualité et de sécurité des soins, notamment dans le domaine pharmaceutique.

Plus en détail

Conduire les entretiens annuels d évaluation

Conduire les entretiens annuels d évaluation Ce guide s adresse aux dirigeants et aux responsables en charge de la fonction ressources humaines qui envisagent de mettre en place des entretiens annuels. Il constitue un préalable à l instauration d

Plus en détail

1. Objet Le règlement a pour objet de définir les règles de formulation et de l examen des Réclamations par la Société.

1. Objet Le règlement a pour objet de définir les règles de formulation et de l examen des Réclamations par la Société. Page 1 / 6 1. Objet Le règlement a pour objet de définir les règles de formulation et de l examen des Réclamations par la Société. 2. Limites de validité Le règlement est un document interne de la Société

Plus en détail

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Rabat, 27&28 Novembre 2007 L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Exigences ISO 17025 relatives au personnel résumées dans 2 chapitres : 4.1 Organisation Points généraux liés au management 5.2 Personnel

Plus en détail

P.AURIERES RDP A.PIFFAUT PG MJ.NEUSEL CRH

P.AURIERES RDP A.PIFFAUT PG MJ.NEUSEL CRH P.AURIERES RDP A.PIFFAUT PG MJ.NEUSEL CRH HISTORIQUE DU PASSAGE EN STERILISATION CENTRALE EXTERNALISEE *Relevé par l ARS de non-conformités des différentes stérilisations dijonnaises (2005) *Création du

Plus en détail

Gestion des alertes Rôle et responsabilité du pharmacien hospitalier

Gestion des alertes Rôle et responsabilité du pharmacien hospitalier Gestion des alertes Rôle et responsabilité du pharmacien hospitalier Isabelle Lucas-Baloup Avocat à la Cour de Paris (www.lucas-baloup.com) «La gérance d une PUI est assurée par un pharmacien. «Il est

Plus en détail

Organisation Industrielle

Organisation Industrielle Organisation Industrielle NOM: Prénom : Date: TP N II-3 SUJET : Organisation et suivi de production 1.Références : Objectifs programme : S113 : ORGANISATION ET SUIVI DE LA QUALITE Le concept Qualité La

Plus en détail

LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble

LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble Schéma général d une délivrance et de sa réception

Plus en détail

GESCOM. Votre logiciel de gestion commerciale

GESCOM. Votre logiciel de gestion commerciale GESCOM Votre logiciel de gestion commerciale GESCOM Progiciel intégré de «gestion commerciale» 2 Notre solution Maîtriser vos flux d informations Pour tout négoce, la gestion des flux, de l achat à la

Plus en détail

LA RÉGLEMENTATION AMÉRICAINE DE LA FDA : L UDI POUR LES DISPOSITIFS MÉDICAUX

LA RÉGLEMENTATION AMÉRICAINE DE LA FDA : L UDI POUR LES DISPOSITIFS MÉDICAUX LA RÉGLEMENTATION AMÉRICAINE DE LA FDA : L UDI POUR LES DISPOSITIFS MÉDICAUX GRANDS PRINCIPES ET BONNES PRATIQUES Alexandre Rieucau - Chef de projet secteur santé GS1 : Une organisation internationale

Plus en détail

Vous supervisez le travail de vos sous-traitants, contrôlez les délais de fabrication, anticipez les aléas de production.

Vous supervisez le travail de vos sous-traitants, contrôlez les délais de fabrication, anticipez les aléas de production. FASTMAG PRODUCTION FASTMAG PRODUCTION est un logiciel performant et ergonomique conçu pour les fabricants et créateurs de biens de consommation, notamment dans le secteur de la mode. Il gère de façon précise

Plus en détail

EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008

EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008 EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008 La pharmacie d officine norme ISO 9001-2008 D après X50-131 1. Sommaire 0. Intérêt d un manuel qualité... 3 1. Généralités... 3 1.1 Fournir un produit ou service conforme...

Plus en détail

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4. Propriété & Usage

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4. Propriété & Usage Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4 Propriété & Usage Tout usage, représentation ou reproduction intégral ou partiel, fait sans le consentement de Im@gin Micro est illicite (Loi du 11 Mars

Plus en détail

VII COMMANDES/LIVRAISONS 1 Création-Modification du bon de commande 2 Création-Modification du détail du bon de commande

VII COMMANDES/LIVRAISONS 1 Création-Modification du bon de commande 2 Création-Modification du détail du bon de commande INTRODUCTION I - FONCTIONNALITES II LES TABLES III LE FICHIER DES ENGINS 1 Création-Modification d un engin 2 Suppression d un engin IV LES ORDRES DE TRAVAIL (OT) 1 Création-Modification du bon de commande

Plus en détail

- 04 - LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS. Principes d'évaluation des stocks : coût moyen, Gestion des stocks en quantité et en valeur.

- 04 - LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS. Principes d'évaluation des stocks : coût moyen, Gestion des stocks en quantité et en valeur. - 04 - LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS Objectif(s) : o o Pré requis : o o Cadence d'approvisionnement, Optimisation de la gestion des stocks. Principes d'évaluation des stocks : coût moyen,

Plus en détail

Inventaire classique

Inventaire classique Fiche Inventaire classique Préambule L inventaire consiste à saisir l ensemble des produits composant notre stock. La difficulté est de bien maîtriser ce qui nous appartient et ne nous appartient pas.

Plus en détail

Leçon 9. Systèmes de gestion dépôt central / magasins secondaires

Leçon 9. Systèmes de gestion dépôt central / magasins secondaires CANEGE Leçon 9 Systèmes de gestion dépôt central / magasins secondaires Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : comprendre le fonctionnement d une organisation dépôt central

Plus en détail

DES DMS Exemple du CHU de Nîmes

DES DMS Exemple du CHU de Nîmes PLATEFORME LOGISTIQUE ET CIRCUIT DES DMS Exemple du CHU de Nîmes L ensemble des illustrations a été supprimé en raison de la taille du fichier incompatible avec la diffusion sur le site euro-pharmat.com.

Plus en détail

()*+,-.)*#/"012323435,63)*)13240,2)-0((780472,0179)-())49,-):7(,235)(;1+04<72,0135,-7()5) (7

()*+,-.)*#/012323435,63)*)13240,2)-0((780472,0179)-())49,-):7(,235)(;1+04<72,0135,-7()5) (7 ! " #% &!' "'! ()*+,-.)*#/"012323435,63)*)13240,2)-0((780472,0179)-())49,-):7(,235)(;1+04

Plus en détail

Migration d un logiciel de gestion

Migration d un logiciel de gestion Auteur : David PERRET Publication : 01/11/2015 Toute société utilisatrice de logiciel de gestion est inéluctablement confrontée à des migrations de données. Ces migrations représentent des risques et un

Plus en détail

MAITRISE de la TECHNIQUE et de la QUALITE

MAITRISE de la TECHNIQUE et de la QUALITE 6 MAITRISE de la TECHNIQUE et de la QUALITE 1 6.1 MAITRISE de la TECHNIQUE 2 MAITRISE DE LA TECHNIQUE 1 UN BON DEPART 2 DES MOYENS D OBSERVATION ET D ANALYSE 3 UN SUIVI EFFICACE 3 MAITRISE DE LA TECHNIQUE

Plus en détail

CIOdm en pratique. Formation MOA 14 janvier 2010. Anne MAHEUST. Codification InterOpérable des Dispositifs Médicaux

CIOdm en pratique. Formation MOA 14 janvier 2010. Anne MAHEUST. Codification InterOpérable des Dispositifs Médicaux CIOdm en pratique Formation MOA 14 janvier 2010 Anne MAHEUST 1 Etablissement, Editeur & Phast Dans le projet d informatisation du circuit des DM : Choix de l application Contacter PHAST Mise en place du

Plus en détail

EDI et commerce électronique

EDI et commerce électronique EDI et commerce électronique Table des matières 1. L Echange des Données Informatisées «EDI»... 2 1.1 La naissance du Besoin à L'EDI... 2 1.2 L objectif de L EDI... 2 1.3 Définition de L EDI... 2 1.4 Mise

Plus en détail

SI-GEST. Les services et l assistance informatique

SI-GEST. Les services et l assistance informatique Les services et l assistance informatique SI-GEST Servinfo, Siège Social : 13 rue Forlen, 67118 Geispolsheim - Tél 03.88.40.85.20 - Fax 03.88.67.13.08 EVOLUTIVITE Grâce à l évolutivité du logiciel, votre

Plus en détail

Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk. AMI Enterprise Discovery version 3.9

Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk. AMI Enterprise Discovery version 3.9 Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk AMI Enterprise Discovery version 3.9 Février 2005 Sommaire 1 Objectifs d AMI Help Desk...3 2 Principes de fonctionnement...3 2.1 Mode de travail

Plus en détail

A R C H I VA G E / A B A S C A N

A R C H I VA G E / A B A S C A N ARCHIVAGE / ABASCAN archivage Intégrée au logiciel de gestion ABACUS, la solution d archivage permet un ment électronique de tous les types de données et classe- documents. Conservation des documents Les

Plus en détail

Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur

Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur 1 34 èmes Journées Nationales d Etudes sur la Stérilisation Lyon 04 avril 2012 Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur Valérie PAGES Marie-Pierre FIZE Cadre Préparatrice Stérilisation CHU TOULOUSE

Plus en détail

ORGANISER ET GERER SON. Organisation management SYSTÈME QUALITE

ORGANISER ET GERER SON. Organisation management SYSTÈME QUALITE ORGANISER ET GERER SON Organisation management SYSTÈME QUALITE Regensdorf 06.06.2013 1 Plan 1. Introduction 2. Problématiques 3. Principes fondamentaux du management 4. Organiser un processus 5. Cartographie

Plus en détail

Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année

Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année Rappel sur le stage professionnel... Il se déroule en deux temps et recouvre deux réalités différentes : le stage ouvrier en juin

Plus en détail

Assistance Fournisseurs Déploiement P.I.M. E-mail : fiche_produit_fr@carrefour.com

Assistance Fournisseurs Déploiement P.I.M. E-mail : fiche_produit_fr@carrefour.com La dématérialisation de la Fiche Produit Département B2B Groupe Assistance Fournisseurs Déploiement P.I.M. E-mail : fiche_produit_fr@carrefour.com Gestion administrative des Fournisseurs France Data Synchronisation

Plus en détail

GMSWin Gestion des manuels scolaires

GMSWin Gestion des manuels scolaires GMSWin Gestion des manuels scolaires GMSWin version 5.60 Mono-poste ou Réseau Gerelec Sarl, 8 chemin de mage, 33450 Saint-Loubès Rc Bordeaux 309 598 522 Tél. : 05.56.68.65.46 Fax : 05.56.78.99.90 Courriel

Plus en détail

Manuel de bonnes pratiques Gestion du cycle de vie des produits pour le secteur du Bricolage

Manuel de bonnes pratiques Gestion du cycle de vie des produits pour le secteur du Bricolage Manuel de bonnes pratiques Gestion du cycle de vie des produits pour le secteur du Bricolage 1 Décembre 2015 Introduction Les processus logistiques en place chez les industriels et distributeurs du secteur

Plus en détail

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MASSEURS- KINÉSITHÉRAPEUTES EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes

Plus en détail

CAISSE. Ce logiciel nécessite une licence pour fonctionner.

CAISSE. Ce logiciel nécessite une licence pour fonctionner. Ce logiciel nécessite une licence pour fonctionner. CAISSE Le logiciel de caisse permet la vente des articles seulement. Elle est utilisable avec un écran tactile, des douchettes code barre, des imprimantes

Plus en détail

2. Les univers de consommation regroupent les produits en tenant compte de la logique de consommation des clients. Faux

2. Les univers de consommation regroupent les produits en tenant compte de la logique de consommation des clients. Faux Le codage et le balisage DOSSIER du produit Présentation L enseigne Cora occupe une place importante dans le commerce intégré multispécialisé à dominante alimentaire avec ses hypermarchés implantés en

Plus en détail

Ces processus se déclinent de manière différente en fonction du type de dépenses (comme par exemple, une commande ou le versement d une subvention).

Ces processus se déclinent de manière différente en fonction du type de dépenses (comme par exemple, une commande ou le versement d une subvention). 1 2 3 4 Aide à l animateur: Dans le cas général, l exécution des dépenses, se décompose en deux processus majeurs: Décider une dépense : ce processus recouvre les phases qui vont de l expression de besoins

Plus en détail

Brevet Professionnel BOULANGER

Brevet Professionnel BOULANGER Brevet Professionnel BOULANGER SESSION 2014 Epreuve de gestion appliquée E4 Epreuves ponctuelles Sous épreuve E41 Environnement économique et juridique et gestion de l entreprise Sous épreuve dossier E42

Plus en détail

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE Contexte : l objectif pédagogique de la visite est de mettre en évidence les différentes activités dans l organisation concernée. Chaque élève ou groupe d

Plus en détail

Gestion de la chaine logistique avec SAP ERP. Concepts et applications. Incluant 31 vidéos 5 heures de démonstration Michel Cloutier

Gestion de la chaine logistique avec SAP ERP. Concepts et applications. Incluant 31 vidéos 5 heures de démonstration Michel Cloutier Gestion de la chaine logistique avec SAP ERP Concepts et applications Incluant 31 vidéos 5 heures de démonstration Michel Cloutier Sommaire du contenu PRÉFACE 1 LA GESTION DE LA LOGISTIQUE ET LES PROGICIELS

Plus en détail

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12 Table des matières Avant-propos 3 Introduction 1. L entreprise et l environnement financier...5 2. Le concept traditionnel...6 2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2.

Plus en détail

L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE

L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE L'augmentation de la demande de sécurisation des clients du secteur médical conduit l UGAP, la centrale d

Plus en détail

Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre

Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre 20/09/2007 Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre Joseph FELFELI, PDG Groupe ACTEOS 1 PRESENTATION ACTEOS Éditeur de progiciels et intégrateur de technologies avancées pour la synchronisation et l optimisation

Plus en détail

L interface EDICOT facile à utiliser permet l échange EDI par l import des Accusés de réception (commandes) de ventes (ORDERS) au format XML.

L interface EDICOT facile à utiliser permet l échange EDI par l import des Accusés de réception (commandes) de ventes (ORDERS) au format XML. L INTERFACE EDI Gestimum ERP propose la solution EDI (Echange de données informatisées) pour permettre l échange entre différents partenaires (Clients et fournisseurs) par l intermédiaire des données au

Plus en détail

Introduction à la gestion de projets. Laurent Poinsot. Introduction. 26 janvier 2009

Introduction à la gestion de projets. Laurent Poinsot. Introduction. 26 janvier 2009 26 janvier 2009 Le modèle du est une méthodologie de développement logiciel qui est devenue un standard de l industrie logicielle. Ce modèle est constitué de deux phases : l une est dite descendante et

Plus en détail

Questions Réponses. Pour tout renseignement complémentaire : 01.47.17.64.51 edoni@edoni.org

Questions Réponses. Pour tout renseignement complémentaire : 01.47.17.64.51 edoni@edoni.org EDI : Messages commerciaux Questions Réponses Pour tout renseignement complémentaire : 01.47.17.64.51 edoni@edoni.org 1 EDI : Questions Réponses 1. L architecture 3 2. Le niveau de service 4 3. La relation

Plus en détail

7 Réceptionner une commande

7 Réceptionner une commande 7 Réceptionner une commande Dans la liste des commandes (fig.14), cliquer sur la commande à réceptionner puis sur le bouton La fenêtre réception de commande apparaît alors : (3) (4) (2) Figure 22 : fenêtre

Plus en détail

Progiciel personnalisable de Gestion de Production Assistée par Ordinateur (GPAO) 1/6

Progiciel personnalisable de Gestion de Production Assistée par Ordinateur (GPAO) 1/6 de Gestion de Production Assistée par Ordinateur (GPAO) 1/6 OBJECTIFS ENVIRONNEMENT / ADAPTABILITÉ VIGIE est destiné aux entreprises de tous secteurs d activité travaillant à la commande et se gérant par

Plus en détail

SOLUTION INTÉGRÉE TARIFS DM, D3 ET D1

SOLUTION INTÉGRÉE TARIFS DM, D3 ET D1 RÉPONSE DE GAZ MÉTRO À UNE DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS Origine : Demande de renseignements n o 1 en date du 14 juin 2010 Demandeur : Fédération canadienne de l entreprise indépendante SOLUTION INTÉGRÉE TARIFS

Plus en détail

LES ACTEURS DE LA CONDUITE DE PROJET. - - quelques définitions - - rappel sur le déroulement d un projet -- L équipe projet -- Référence

LES ACTEURS DE LA CONDUITE DE PROJET. - - quelques définitions - - rappel sur le déroulement d un projet -- L équipe projet -- Référence LES ACTEURS DE LA CONDUITE DE PROJET -- Introduction : - - quelques définitions - - rappel sur le déroulement d un projet -- L équipe projet -- Référence Quelques définitions P. 2 Selon l AFITEP-AFNOR

Plus en détail

Roche Diagnostics en France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics en France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Roche Diagnostics en France Manuel Qualité Sécurité Environnement Nos processus Les processus de notre Système de Management Intégré sont représentés ci-contre. Fonctionnement des processus Processus

Plus en détail

L informatisation de la Sécurité Sanitaire des Aliments

L informatisation de la Sécurité Sanitaire des Aliments L informatisation de la Sécurité Sanitaire des Aliments La réglementation La Traçabilité est une obligation réglementaire décrite dans le règlement européen 178/2002. «Le choix des moyens utilisés pour

Plus en détail

GESTION DE PROJETS Coûts délais. 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1

GESTION DE PROJETS Coûts délais. 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Coûts délais 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Plan du cours: - Définitions, - Maîtrise des coûts et délais, - Gestion de l équipe projet, - Comité

Plus en détail

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour achats

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour achats 1/ But :... 3 2/ Procédure d achat :... 3 3/ Pré-requis :... 3 4/ Génération des prévisionnels de commandes fournisseurs :... 3 4.1/ Comment y aller?... 3 4.2/ Les filtres :... 3 4.3/ Calculs et conditions

Plus en détail

DOSSIER CLIENT : RESERVATIONS, DEVIS, PRÊTS BON DE LIVRAISON, BON DE DEPOTS

DOSSIER CLIENT : RESERVATIONS, DEVIS, PRÊTS BON DE LIVRAISON, BON DE DEPOTS DOSSIER CLIENT : RESERVATIONS, DEVIS, PRÊTS BON DE LIVRAISON, BON DE DEPOTS Date de mise à jour : 03 février 2012 Version du logiciel : 4.4 et plus Ce document présente une partie du logiciel LIVRASOFT.

Plus en détail

Évolution de la codification et du marquage des produits de santé

Évolution de la codification et du marquage des produits de santé n 3 juillet 2009 Évolution de la codification et du marquage des produits de santé Contributeurs / Auteurs Ce document est le résultat du travail des partenaires de la chaîne de distribution des produits

Plus en détail