Les terrains de dépôts : une solution certifiée iso 14001

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les terrains de dépôts : une solution certifiée iso 14001"

Transcription

1 Les terrains de dépôts : une solution certifiée iso 141 Les terrains actuels Les besoins en nouveaux terrains

2 Les terrains de dépôts : une solution certifiée iso Les terrains actuels Les terrains actuels Qu est ce qu un terrain de dépôt? Historiquement, il y a toujours eu des opérations de curage réalisées sur les différentes voies d eau, et des travaux de recalibrage. Les sédiments prélevés étaient déposés par facilité technique sous forme de régalage le long des berges, ou par épandage sur les parcelles agricoles Aujourd hui ces pratiques deviennent rares en raison de la densité de plus en plus importante de zones urbaines près des voies d eau mais surtout en raison de la connaissance sur la qualité des sédiments et la prise en compte de l environnement. Voies navigables de France dépose les sédiments prélevés sur des terrains identifiés. Les différentes phases de vie d un terrain de dépôt sont les suivantes : - acquisition du terrain Voies navigables de France est propriétaire de l ensemble de ces terrains (à une exception). Il est à noter qu un grand nombre des terrains de Voies navigables de France dans la région Nord - Pas de Calais ont été acquis et créés lors de la réalisation du Canal à grand gabarit Dunkerque-Escaut entre les années 196 et études environnementales et techniques sur le futur site accueillant le dépôt Soucieux de l environnement, Voies navigables de France aménage à l heure actuelle ses terrains de dépôt, en mettant en œuvre toutes les précautions afin d éviter un impact éventuel sur la population avoisinante, et/ou l environnement immédiat et notamment la ressource en eau. Une mise en dépôt des sédiments est précédée d études environnementales réalisées par des bureaux d études extérieurs. Ces études concernent différentes thématiques : un état des lieux exhaustif de la zone d étude c est-à-dire de la voie d eau à curer (quantité et qualité des sédiments à curer) et du terrain d accueil des sédiments (contexte géologique, hydrogéologique et environnemental), tout en respectant les contraintes réglementaires, environnementales, économiques et sociétales. le choix technique et opérationnel de la mise en dépôt, respectant les contraintes citées précédemment. (mode de curage, transport des sédiments ). l établissement des risques potentiels pour la santé humaine, la ressource en eau et les écosystèmes, liés à l opération, à partir d une étude d interprétation des milieux ou un plan de gestion. la réalisation du dossier de déclaration ou d autorisation au titre de la Loi sur l eau. - création propre du terrain de dépôt Afin de gérer et maîtriser cette mise en dépôt, le terrain peut être constitué : d une ou plusieurs alvéoles de stockage et ses merlons, de fossés périphériques pour accueillir les eaux de ruissellement sur les merlons côté extérieur de l alvéole, d un réseau de drainage pour récupérer les lixiviats des sédiments et ainsi assécher un maximum le terrain, d un bassin de décantation pour accueillir les eaux de lixiviation des sédiments, avant rejet, éventuellement une géomembrane, selon la vulnérabilité de la nappe d eau sous-jacente, pour éviter l infiltration des lixiviats, et éventuellement, une couverture des sédiments par des terres propres. Ces derniers aménagements sont issus des résultats du diagnostic du site. merlons/digues fossé périphérique alvéole de stockage Couverture des sédiments terres propres * fossé périphérique bassin de décantation drains secondaires drain principal géomembrane * * : éléments nécessaires selon les résultats du diagnostic approfondi 28 Voies navigables de France - Schéma directeur régional des terrains de dépôt

3 Les terrains de dépôts : une solution certifiée iso Les terrains actuels - gestion du terrain Après le dépôt de sédiments et pendant la période de ressuyage des sédiments, le site ainsi que l environnement immédiat fait l objet de surveillance diverses : Aménagement d une zone de stockage des sédiments. surveillance de la qualité de l eau souterraine présente éventuellement sous le terrain de dépôt ou à proximité, avant la mise en dépôt, durant les travaux et quelques mois à quelques années après la fin de l opération, surveillance de la qualité des eaux du bassin de décantation avant leurs rejets, avec des mesures et des contrôles réguliers, surveillance de la couche protectrice au droit du terrain de dépôt (si celle-ci a été mise en place). - aménagement après dépôt Suite au dépôt et au ressuyage des sédiments, le site sera remis en état. Plusieurs opérations peuvent être réalisées : l engazonnement, la plantation d arbres, la réfection des digues - suivi des terrains de dépôt Une visite semestrielle est réalisée par Voies navigables de France sur l ensemble des terrains de dépôt. Des petits travaux d entretien peuvent être réalisés comme réparation de clôture endommagée, gestion des nuisances occasionnées par les rongeurs ou lapins, ramassage de déchets déposés illégalement Avant la mise en place de la circulaire environnementale dragage, les études préalables n étaient pas aussi complètes qu aujourd hui c est pourquoi la Direction régionale Nord - Pas de Calais de Voies navigables de France s est engagée en 27 dans une politique de vérification des anciens dépôts par une étude de diagnostic de pollution qui permettra une analyse de l ensemble des terrains d ici 21. Des échantillons de sédiments prélevés dans les sondages de chaque terrain sont envoyés en analyse 1 dans un laboratoire agrée par le Ministère de l Environnement. Selon les résultats de ces analyses, des études sont menées, conformément aux orientations du Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de l Aménagement du Territoire, en s appuyant sur les guides méthodologiques parus suite aux instructions ministérielles du 8 février 27, afin de s assurer de la compatibilité de l usage actuel (ou de la vocation) du terrain avec l état des milieux et de définir les actions de gestion à mettre en place Dans cette démarche qualité, un comité scientifique réunissant partenaires institutionnels, experts en environnement et associations 2, a été mis en place afin d assister VNF à définir une méthodologie pour l étude des anciens dépôts, à évaluer les impacts potentiels sur la santé humaine, la ressource en eau et l environnement, à vérifier que l état de chaque terrain est bien compatible avec son usage actuel et sa vocation future. Le cas échéant, des mesures de gestion peuvent être mises en place ou alors l usage et la vocation peuvent être modifiés pour éviter tout risque. En 27, la direction régionale du Nord - Pas de Calais a reçu la certification ISO 14 1 pour la gestion et l aménagement des terrains de dépôt sur l ensemble de son territoire. Illustration de carotte de sédiments prélevés dans un sondage. 1. Les paramètres analysés sont les suivants : ph, matières sèches, matière organique, éléments traces métalliques (zinc, cadmium, chrome, cuivre, nickel, plomb, mercure, arsenic), hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) (16 composés) et les Polychlorobiphényles (PCB) (7 composés). 2. ADEME, Agence de l eau Artois Picardie, BRGM, Conseil scientifique de l environnement, CETE Nord Picardie, GIS3SP, Conseil régional Nord - Pas de Calais, DIREN, DRIRE, École centrale de Lille, Pôle sites et sols pollués Nord - Pas de Calais, Fédération Nord Nature Voies navigables de France - Schéma directeur régional des terrains de dépôt 29

4 Les terrains de dépôts : une solution certifiée iso Les terrains actuels Localisation des terrains existants Il est recensé 183 terrains qui ont déjà accueilli des sédiments de curage et des matériaux de recalibrage, pour la plupart d entre eux. Ces terrains de dépôt sont répartis le long des voies d eau et sur les sept territoires de la région Nord - Pas de Calais. Voie d eau Magistral Canal du Nord Nombre de terrains existants Volume de matériaux déjà déposés en m 3 Cambrai Escaut canalisé (Inclus Bras de Selles) Canal de Saint Quentin 2 1 Canal de Lens Haute Deûle Scarpe inférieure Douai Scarpe moyenne Scarpe supérieure Dérivation de la Scarpe Canal de Sensée Canal de Calais Canal de Guines Canal d Ardres Canal d Audruicq Rivière de l Aa (régional) Rivière de l Aa (magistral) Canal de Bourbourg (régional) Canal de Bourbourg (magistral) Dunkerque Bras Carel et Fouche Canal de Haute Colme Dérivation de la Colme Canal de la Colme et dérivation à Bergues Canal de Bergues Canal intérieur à Bergues Canal de Furnes Dérivation de Mardyck Canal de Jonction Rivière de la Lys Lys mitoyenne Canal de la Deûle (inclus de bras de Don) (Bras d Haubourdin) (Bras de Canteleu) Lille (et Ancienne Deûle) Maubeuge Canal de Seclin Marque urbaine (magistral) Marque urbaine (régional) 1 2 Branche de Croix Canal de Roubaix Branche de Tourcoing Canal de la Sambre à l Oise 4 Sambre canalisée Voies navigables de France - Schéma directeur régional des terrains de dépôt

5 Les terrains de dépôts : une solution certifiée iso Les terrains actuels Voie d eau 1* : terrain en location par VNF Nombre de terrains existants Aa canalisé Houlle 2 16 Canal de Neuffossé 11 Traversée de Saint-Omer Rivière de la Lys 1* 5 * Saint-Omer Canal d Aire 47 Valenciennes (inclus bras amont d Aire +1* (Bras aval et amont de Béthune) (traversée de la Bassée) Canal de Beuvry Canal de la Haute Colme 1 32 n appartenant pas à la subdivision de St-Omer Scarpe inférieure Escaut canalisé (inclus rivière des Moulins) Magistral Volume de matériaux déjà déposés en m Canal de Condé Pommeroeul Sensée Usages actuels des terrains existants Certains terrains sont encore en exploitation, c està-dire qu ils ont accueilli récemment des dépôts de sédiments à l occasion d une opération de curage (d entretien ou de recalibrage). Les terrains peuvent être utilisés comme surfaces agricoles, comme espace naturel (et/ou paysager), ou encore accueillant des aménagements plus spécifiques. Ces aménagements divers qui ont déjà été mis en place sur les terrains de dépôt, peuvent être, par exemple : des aménagements d observatoires pour la faune, Aménagement d un observatoire (territoire de Saint-Omer). des aménagements de terrains de loisirs, des zones d activités économiques, ou encore d autres aménagements plus spécifiques. Une activité de chasse sélective pour lutter contre la prolifération des nuisibles est très développée sur les terrains (plus de 8%). A noter que 2 terrains, accueillant une mare ou un étang, profitent de l activité pêche. Zone de promenade, espace vert (territoire de Lille). Voies navigables de France - Schéma directeur régional des terrains de dépôt 31

6 Les terrains de dépôts : une solution certifiée iso Les terrains actuels Vocations des terrains Pour chaque terrain existant, des études environnementales et paysagères réalisées par des bureaux d études extérieurs, ont permis de définir des usages futurs, appelés les vocations des terrains de dépôt. Les vocations ont été présentées aux élus locaux dans le cadre des Schémas Directeurs des Terrains de Dépôt des subdivisions. Les terrains à vocation nature participent à la biodiversité et à la reconstruction de la trame verte. Des partenariats très actifs sont mis en place comme sur les mares de Millam, TD en convention d entretien écologique avec le Conservatoire de sites naturels, les terrains de dépôts du Bas Escaut en convention avec le Parc naturel régional Scarpe Escaut ou encore l Etang St Pierre avec le Conseil général du Nord. Six vocations ont été définies. Vocation Description Dépôt Le site sera réutilisé comme zone de dépôt soit de sédiments de curage ou soit de matériaux de recalibrage. C est une vocation temporaire dans le temps puisqu après les derniers dépôts possibles ce site sera géré selon l une des 6 autres vocations. Espace naturel Le site sera géré en zone naturelle. Loisirs Le site sera aménagé principalement pour les loisirs (terrain de sport, espace vert ). Economique Le site sera réaménagé pour permettre l implantation d une activité économique. Agricole Le site sera réutilisé pour l activité agricole. Autre Le site fait l objet d une vocation très spécifique. Les vocations qui sont proposées ne sont pas forcément incompatibles entre elles, et un site peut se voir attribuer deux ou trois types de vocations complémentaires. C est le cas de 31 terrains sur les 183 au total. Ces sites permettent l accueil d oiseaux migrateurs venant se reproduire au printemps, le maintien permanent d espèces plus sédentaires, et servent également de zones de chasse aux rapaces tels que le faucon pèlerin, l épervier ou le hibou moyen duc. Il ne faut pas oublier les batraciens colonisant rapidement les zones humides qui peuvent se créer sur les terrains. Des inventaires floristiques et ornithologiques sur des terrains existants ont montré que des espèces rares, protégées ou remarquables pouvaient se développer. Mares de Millam. Vocation sur les terrains VNF (sur l entièreté du site ou partiellement) Total am rai ouai un erque ille au eu e aint- mer alenciennes Parmi les 183 terrains existants, 8 peuvent être utilisés en tant que terrains de dépôt, c est-à-dire pouvant encore accueillir des sédiments. Espèce protégée Ophrys abeille Ophrys apifera - Observée sur le Territoire de Valenciennes. 32 Voies navigables de France - Schéma directeur régional des terrains de dépôt

7 Les terrains de dépôts : une solution certifiée iso Les terrains actuels Capacités actuelles d accueil des terrains Les 8 terrains de Voies navigables de France, définis comme pouvant encore accueillir des sédiments, ont fait l objet d une estimation du volume disponible. Ces terrains localisés sur les 7 territoires du Nord - Pas de Calais se répartissent de la manière suivante : Cambrai Voie d eau Nombre de terrains existants Nombre de terrains pouvant accueillir des dépôts Canal du Nord Escaut canalisé (Inclus Bras de Selles) Capacité disponible en m Canal de Saint Quentin Canal de Lens Haute Deûle Scarpe inférieure Douai Scarpe moyenne Scarpe supérieure Dérivation de la Scarpe Canal de Sensée Canal de Calais Canal de Guines Canal d Ardres Canal d Audruicq Rivière de l Aa (régional) Rivière de l Aa (magistral) Canal de Bourbourg (régional) Canal de Bourbourg (magistral) Dunkerque Bras Carel et Fouche Canal de Haute Colme Dérivation de la Colme Canal de la Colme et dérivation à Bergues Canal de Bergues Canal intérieur à Bergues Canal de Furnes Dérivation de Mardyck Canal de Jonction Rivière de la Lys Lys mitoyenne Canal de la Deûle (inclus de bras de Don) (Bras d Haubourdin) (Bras de Canteleu) Lille (et Ancienne Deûle) Maubeuge Canal de Seclin Marque urbaine (magistral) Marque urbaine (régional) Branche de Croix Magistral Canal de Roubaix Branche de Tourcoing Canal de la Sambre à l Oise Sambre canalisée 4 4 Voies navigables de France - Schéma directeur régional des terrains de dépôt 33

8 Les terrains de dépôts : une solution certifiée iso Les terrains actuels Voie d eau Aa canalisé Houlle 1* : terrain en location par VNF Nombre de terrains existants Nombre de terrains pouvant accueillir des dépôts Canal de Neuffossé Traversée de Saint-Omer Capacité disponible en m 3 Rivière de la Lys 1* 1* 15 * Saint-Omer Canal d Aire (inclus bras amont d Aire +1* +1* + 15 * (Bras aval et amont de Béthune) (traversée de la Bassée) Canal de Beuvry Canal de la Haute Colme n appartenant pas à la subdivision de St-Omer Scarpe inférieure 1 Escaut canalisé Valenciennes (inclus rivière des Moulins) Magistral 26 Canal de Condé Pommeroeul Sensée La capacité actuelle d accueil sur les 8 terrains disponibles est de l ordre de 12 millions de m 3. Cependant, certaines voies d eau manquent de zone de dépôt ou certains terrains ne sont pas utilisables car situés en zone inondable. Les besoins en nouveaux terrains Les terrains de dépôt actuels, identifiés comme pouvant encore recevoir des sédiments, ont une capacité résiduelle limitée et des besoins en nouveaux terrains se font sentir pour les curages d entretien envisagés entre 27 et 227. Les volumes nécessaires * terrain en location par VNF Disponibilité Volume de matériaux à extraire des terrains de dépôt Capacité Volume de Volume de Volume de dépôt Nombre Capacité sédiments matériaux de total de nécessaire de terrains d accueil en m 3 entre 27 recalibrage matériaux en m 3 et 227 en m à extraire en m 3 3 en m 3 Cambrai Dunkerque Douai Lille Maubeuge Saint Omer 19 +1* * Valenciennes Voies navigables de France - Schéma directeur régional des terrains de dépôt

9 Les terrains de dépôts : une solution certifiée iso Les besoins en nouveaux terrains Volume de matériaux à extraire entre 27 et 227 et capacité résiduelle des terrains de VNF En m Volume de sédiments d entretien entre 27 et 227 Volume de terres d élargissement Capacité d accueil des terrains actuels Pour 4 territoires parmi les 7 constituant la région Nord - Pas de Calais, les capacités d accueil des terrains actuels sont insuffisantes pour recevoir les matériaux à extraire entre 27 et 227. Il s agit des subdivisions de Cambrai, Douai, Lille et Maubeuge. Concernant les subdivisions de Dunkerque et de Saint-Omer, les terrains actuels présentent une capacité totale suffisante mais des manques se font sentir le long de certaines voies d eau. Seul le territoire de Valenciennes ne nécessite pas de capacité de stockage complémentaire. Le choix des sites pressentis Voies navigables de France a fait réaliser à des bureaux d études extérieurs, des études environnementales et paysagères le long des voies d eau du Nord - Pas de Calais afin de rechercher des sites potentiels. Le champ de recherche des nouveaux terrains a été arrêté principalement le long des voies d eau mais également dans un rayon d action plus large (de 1 à 2 km de part et d autre de la voie d eau) selon les particularités des différents territoires. Trois sélections chronologiques ont été mises en place par les bureaux d études pour le choix de sites pressentis : 1 re sélection : exclusion des zones de forte sensibilité : écologique, paysagère, sur le plan hydrique (Plan de Prévention des Risques d inondation) ou sur le plan urbanistique (Plan Local d Urbanisme). 2 e sélection : sélection plus fine des zones potentiellement utilisables aboutissant à un choix de sites potentiels en prenant en compte différents critères : caractéristiques écologiques, caractéristiques foncières, caractéristiques paysagères, contraintes d origine anthropique, proximité du cours d eau, accessibilité 3 e sélection : identification au sein de chaque site de la surface utilisable pour le stockage en tenant compte de l urbanisation proche ainsi que des éléments naturels à préserver dans le cadre des aménagements. Le choix des sites pressentis a été présenté dans le cadre des Schémas Directeurs des Terrains de Dépôt des subdivisions. Même si une surface est disponible, il est important de considérer sa capacité finale d accueil de sédiments. A surface équivalente (2 m²) et pour une digue de 3 mètres de hauteur, la capacité d accueil est la suivante : Terrain A : m 3 5 m 4 m 141,5 m Terrain B : m 3 141,5 m Après avoir considéré toutes les contraintes réglementaires et environnementales d un site, la capacité de stockage dépend de la configuration du site du fait de l emprise des digues. Voies navigables de France - Schéma directeur régional des terrains de dépôt 35

10 Les terrains de dépôts : une solution certifiée iso Les besoins en nouveaux terrains La localisation des sites pressentis Pour certaines subdivisions, il apparait urgent de trouver de nouveaux sites pour déposer les sédiments de curage. Tandis que pour d autres comme Valenciennes, les terrains existants suffisent pour le stockage futur. Certains sites pressentis présentés font actuellement l objet de procédures d acquisition par la direction régionale Nord - Pas de Calais de Voies navigables de France. Pour d autres, il s agit de sites potentiels pour lesquelles des démarches pourront être entreprises si la programmation des dragages (plan de gestion dragage) le nécessite. La capacité disponible du terrain pressenti a été estimée en considérant une hauteur de dépôt de 3 m. Cambrai Voie d eau Nombre de terrains pressentis Canal du Nord Escaut canalisé (Inclus Bras de Selles) Canal de Saint Quentin Canal de Lens Haute Deûle Scarpe inférieure Capacité disponible en m Douai Scarpe moyenne Scarpe supérieure Dérivation de la Scarpe Canal de Sensée Canal de Calais Canal de Guines Canal d Ardres Canal d Audruicq Rivière de l Aa (régional) Rivière de l Aa (magistral) Canal de Bourbourg (régional) Canal de Bourbourg (magistral) Dunkerque Bras Carel et Fouche Canal de Haute Colme Dérivation de la Colme Canal de la Colme et dérivation à Bergues Canal de Bergues Canal intérieur à Bergues Canal de Furnes Dérivation de Mardyck Canal de Jonction Rivière de la Lys Lys mitoyenne 2 16 Canal de la Deûle (inclus de bras de Don) (Bras d Haubourdin) 1 15 (Bras de Canteleu) Lille (et Ancienne Deûle) 3 31 Canal de Seclin Marque urbaine (magistral) Marque urbaine (régional) Branche de Croix Canal de Roubaix Branche de Tourcoing Magistral 36 Voies navigables de France - Schéma directeur régional des terrains de dépôt

11 Les terrains de dépôts : une solution certifiée iso Les besoins en nouveaux terrains Maubeuge Saint-Omer Valenciennes Voie d eau Nombre de terrains pressentis Canal de la Sambre à l Oise Sambre canalisée Aa canalisé Houlle Canal de Neuffossé Traversée de Saint-Omer Capacité disponible en m Rivière de la Lys Canal d Aire (inclus bras amont d Aire (Bras aval et amont de Béthune) (traversée de la Bassée) Canal de Beuvry Scarpe inférieure Escaut canalisé (inclus rivière des Moulins) Magistral Canal de Condé Pommeroeul Sensée Volume total de matériaux à extraire entre 27 et 227 en fonction des capacités disponibles par subdivision Répartition des volumes disponibles Cambrai Douai Dunkerque Lille Maubeuge Saint Omer Valenciennes Volume total de matériaux à extraire entre 27 et 227 en m 3 Volume total disponible sur les terrains en m 3 (existants + pressentis) Cambrai Douai Dunkerque Lille Capacité des sites pressentis (en m 3 ) Capacité d accueil des 8 terrains actuels (en m 3 ) Maubeuge Saint Omer Valenciennes Chaque territoire présente des besoins particuliers. Les différents sites pressentis ont été choisis en tenant compte de tous les éléments (économique, environnemental, financier, politique ) en concertation avec les différents acteurs locaux. Au total, 54 sites pressentis ont été relevés sur l ensemble de la région Nord - Pas de Calais, représentant une capacité totale d accueil de l ordre de 6 millions de m 3. Voies navigables de France - Schéma directeur régional des terrains de dépôt 37

12 Les terrains de dépôts : une solution certifiée iso Les besoins en nouveaux terrains La prise en compte des documents d urbanisme Le Plan d Occupation des Sols (POS) ou le Plan Local d Urbanisme (PLU) est un document de planification urbain. A travers celui ci, c est l aménagement futur d une commune (ou groupement de communes) qui est envisagé : futurs secteurs d urbanisation, voirie et équipements, protection du patrimoine et de l environnement,... L implantation d un terrain de dépôt doit être compatible avec les dispositions du règlement des documents d urbanisme. Les sites pressentis pour les futurs terrains de dépôts doivent être inscrits en emplacement réservé dans les documents d urbanisme des communes et le règlement de la zone concernée doit permettre leur utilisation. Extrait du plan de zonage et du règlement du Plan Local d Urbanisme de Bauvin 38 Voies navigables de France - Schéma directeur régional des terrains de dépôt

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois Protection paysagère Outil de protection du patrimoine paysager I. LA PROCEDURE Les communes non couvertes par un PLU ayant mis en place une carte communale ont la possibilité

Plus en détail

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM]

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] Entre La commune (ou autre collectivité) de [nom de la collectivité], propriétaire du site [nom du site] représentée par son maire

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement 1 Contexte et objectifs

Plus en détail

Schéma Paysager Routier. Rapport phase 2 / Itinéraire Lille / Tourcoing (A22) Plans d aménagement et de gestion

Schéma Paysager Routier. Rapport phase 2 / Itinéraire Lille / Tourcoing (A22) Plans d aménagement et de gestion Schéma Paysager Routier Rapport phase 2 / Itinéraire Lille / Tourcoing (A22) Plans d aménagement et de gestion Itinéraire Lille / Tourcoing Schéma paysager routier 2 Schéma paysager routier Itinéraire

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

Commission Thématique «Activités économiques» Vendredi 6 juin 2008 14h Péronne SOMMAIRE

Commission Thématique «Activités économiques» Vendredi 6 juin 2008 14h Péronne SOMMAIRE COMMISSION LOCALE DE L EAU SAGE DE LA HAUTE-SOMME Commission Thématique «Activités économiques» Vendredi 6 juin 2008 14h Péronne SOMMAIRE 1. Objectifs de la réunion...2 2. Contexte...2 2.1. Rappel de fonctionnement

Plus en détail

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 2. RECHERCHE DE SITES 2.1 Les objectifs 2.2 Les contraintes environnementales liés à l aménagement du territoire liées au transport liés aux documents d urbanisme 3.

Plus en détail

Préparation des chantiers en zones humides

Préparation des chantiers en zones humides Fiche méthodologique n 1: Préparation des chantiers en zones humides? Introduction Les préconisations de cette fiche sont issues des réunions de concertations organisées à Auxonne et Villeneuve-lès- Maguelone

Plus en détail

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET Composition du dossier (Arrêté Ministériel du 21 août 2009) Transmis en douze exemplaires ou par voie électronique, plus deux exemplaires supplémentaires par département limitrophe concerné par le projet

Plus en détail

Convention-cadre de partenariat entre

Convention-cadre de partenariat entre D O S S I E R D E P R E S S E Convention-cadre de partenariat entre le Syndicat intercommunal de rivière du Calavon-Coulon, le Conservatoire d espaces naturels de Provence-Alpes-Côte d Azur et le Parc

Plus en détail

Contexte général. La situation hydrologique du territoire

Contexte général. La situation hydrologique du territoire L EAU DANS L AUDOMAROIS Crédit Photo www.patrimoines-saint-omer.fr, Albert MILLOT, Albert MILLOT, PNR CMO, Carl Peterolff, Thibault GEORGES, www.labelimage.fr, La voix du Nord Contexte général La situation

Plus en détail

Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments

Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments .Un préalable indispensable : Caractérisation des sédiments / Connaissance de l impact environnemental Projet CaPMoS : Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments Claire Alary (Mines Douai)

Plus en détail

PLAN D OCCUPATION DES SOLS PLAN LOCAL D URBANISME (P.L.U.) Gaby CHARROUX ANTÉRIORITÉ

PLAN D OCCUPATION DES SOLS PLAN LOCAL D URBANISME (P.L.U.) Gaby CHARROUX ANTÉRIORITÉ PROJET DE MODIFICATION N 1 RAPPORT DE PRESENTATION EXPOSE DES MOTIFS PLAN D OCCUPATION DES SOLS ANTÉRIORITÉ Publié le 9 Juillet 1982 Approuvé le 31 Mai 1985 Révision partielle le 29 janvier 1993 Modification

Plus en détail

Séminaire sur l évaluation environnementale des documents d urbanisme. 5 novembre 2013 DREAL F. Nassiet. Études urbaines

Séminaire sur l évaluation environnementale des documents d urbanisme. 5 novembre 2013 DREAL F. Nassiet. Études urbaines Séminaire sur l évaluation environnementale des documents d urbanisme 5 novembre 2013 DREAL F. Nassiet 1 La TVB de l agglomération de la Rochelle : Une première étape, le schéma prospectif des liaisons

Plus en détail

Extrait du projet dans le cadre des procédures d élaboration et de révision des PLU

Extrait du projet dans le cadre des procédures d élaboration et de révision des PLU Extrait du projet dans le cadre des procédures d élaboration et de révision des PLU - le 7 juillet 2010 - Page 1 sur 5 Préambule Le SAGE a été adopté à l unanimité par la Commission Locale de l Eau le

Plus en détail

I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I. Mise en place d une bourse d échange d arbres

I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I. Mise en place d une bourse d échange d arbres I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I Mise en place d une bourse d échange d arbres I Ordre du jour I 1 - Les caractéristiques du réseau bocager 2 -

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

Du Projet D AmD Réunion Publique n 2 n - 19 Juin 2013

Du Projet D AmD Réunion Publique n 2 n - 19 Juin 2013 Du Projet D AmD Aménagement et de Développement D Durable au règlementr Réunion Publique n 2 n - 19 Juin 2013 Sommaire de la présentation 1. Point d avancement sur la démarche d élaboration du P.L.U 2.

Plus en détail

Dragage, expérience de la Charente Maritime : Plan de gestion opérationnel, Mutualisation et Politique environnementale. charente-maritime.

Dragage, expérience de la Charente Maritime : Plan de gestion opérationnel, Mutualisation et Politique environnementale. charente-maritime. Dragage, expérience de la Charente Maritime : Plan de gestion opérationnel, Mutualisation et Politique environnementale Quelques chiffres du dragage en Charente Maritime Culture importante du dragage

Plus en détail

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU?

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU? QU EST CE QUE LE PLU? Le Plan local d urbanisme (PLU) porte et accompagne un véritable «projet de ville» et encadre les interventions publiques et privées en matière d urbanisme. Il oriente ainsi la fabrique

Plus en détail

Des exemples d insertion environnementale d une Ligne Nouvelle, retour d expériences. Présentation au groupe géographique «Est Var» - 7 octobre 2011

Des exemples d insertion environnementale d une Ligne Nouvelle, retour d expériences. Présentation au groupe géographique «Est Var» - 7 octobre 2011 Des exemples d insertion environnementale d une Ligne Nouvelle, retour d expériences Présentation au groupe géographique «Est Var» - 7 octobre 2011 PAYSAGE BRUIT EAU 2 / MILIEUX NATURELS 3 / L insertion

Plus en détail

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014 ANJOU PORTAGE FONCIER Ingénierie et action foncière dans la Politique Départementale de l Habitat Janvier 2014 Les outils d action foncière et td d urbanisme durable du PDH Une phase d étude préalable

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

CFMS : Journée Technique Géotechnique et Protection de l Environnement. Maîtrise d œuvre de stockage des déchets

CFMS : Journée Technique Géotechnique et Protection de l Environnement. Maîtrise d œuvre de stockage des déchets CFMS : Journée Technique Géotechnique et Protection de l Environnement. Maîtrise d œuvre de stockage des déchets Présentation : La Conception réglementaire et technique des Centres de Stockages de Déchets

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

Pour un aménagement de votre territoire cohérent, durable et concerté

Pour un aménagement de votre territoire cohérent, durable et concerté Élus locaux Pour un aménagement de votre territoire cohérent, durable et concerté La Safer vous accompagne dans la mise en œuvre de vos projets Constat Besoins alimentaires et énergétiques croissants Altération

Plus en détail

Mise en œuvre des mesures compensatoires dans le cadre du déplacement de l A9 au droit de Montpellier

Mise en œuvre des mesures compensatoires dans le cadre du déplacement de l A9 au droit de Montpellier Mise en œuvre des mesures compensatoires dans le cadre du déplacement de l A9 au droit de Montpellier Sommaire Le contexte, les enjeux Les différents acteurs Les choix et méthodes de gouvernance La mise

Plus en détail

DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement. Rubrique 1110

DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement. Rubrique 1110 Novembre 2014 Direction Départementale des Territoires de l Isère Service Environnement DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement Rubrique

Plus en détail

La restauration hydromorphologique des cours d eau sur le bassin de la Somme

La restauration hydromorphologique des cours d eau sur le bassin de la Somme La restauration hydromorphologique des cours d eau sur le bassin de la Somme Mardi 17 septembre 2013 Le Syndicat mixte AMEVA, Etablissement public du bassin versant de la Somme Les Inondations de 2001

Plus en détail

Marie BONNIN (C3ED-IRD, Guyancourt), Mireille JARDIN (MAB France) Proposition de modèle de loi

Marie BONNIN (C3ED-IRD, Guyancourt), Mireille JARDIN (MAB France) Proposition de modèle de loi Traduction juridique du concept de réserve de biosphère en droit national Marie BONNIN (C3ED-IRD, Guyancourt), Mireille JARDIN (MAB France) Proposition de modèle de loi Ce projet de modèle de loi a été

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal 1/ 40 Phase 1 : Diagnostic territorial et Etat Initial de l Environnement Réunion publique Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal Plan d intervention 2/ 40 1.

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

CRÉATION D ÉTANGS ET DE PLANS D EAU

CRÉATION D ÉTANGS ET DE PLANS D EAU Seine-Maritime CRÉATION D ÉTANGS ET DE PLANS D EAU REGLEMENTATION APPLICABLE au titre du Code de l Environnement Articles R 214-1 à R 214-6 du code de l environnement relatifs à la nomenclature des opérations

Plus en détail

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CHAPITRE II : APPLICABLES A LA ZONE N Caractère de la zone : Il s agit d une zone naturelle et forestière protégée en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur

Plus en détail

La DDTM 59 au service des territoires

La DDTM 59 au service des territoires La au service des territoires Créée en janvier 2010, la Direction Départementale des Territoires et de la Mer, direction interministérielle, est chargée du portage de l ensemble des politiques publiques

Plus en détail

Le rôle préventif des documents d urbanisme. 3. Rôle préventif des documents d urbanisme. Un projet. Des principes. Un document

Le rôle préventif des documents d urbanisme. 3. Rôle préventif des documents d urbanisme. Un projet. Des principes. Un document 3. Rôle préventif des documents d urbanisme Un projet Comme l ensemble des équipements publics d une commune, «Bien utiliser la salle des fêtes» est une réflexion qui s intègre dans une démarche plus globale

Plus en détail

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement Conjuguer croissance et environnement www.sicoval.fr Sicoval Assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation

Plus en détail

P.L.U. PLAN LOCAL DʼURBANISME

P.L.U. PLAN LOCAL DʼURBANISME DEPARTEMENT DE LA HAUTE-SAVOIE COMMUNE DE MINZIER P.L.U. PLAN LOCAL DʼURBANISME REVISION N 1 3.2 ORIENTATIONS DʼAMENAGEMENT Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date de ce jour

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable

Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable Réglement du PLAN Local d Urbanisme Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable ORGANISER UNE ÉVOLUTION DE CROL, DANS UNE LOGIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE, QUI GARANTISSE

Plus en détail

Outils et et méthodologie

Outils et et méthodologie Reconnaissance des des sites et et sols pollués Outils et et méthodologie m CNAM CNAM :22 :22 janvier 2008 2008 Valorisation des sites industriels : activités d ANTEA N 1 1. Exemples de sites soumis à

Plus en détail

Etude de sol & définition d une filière d assainissement non collectif Cahier des charges type

Etude de sol & définition d une filière d assainissement non collectif Cahier des charges type Etude de sol & définition d une filière d assainissement non collectif Cahier des charges type Ce document et proposé aux particuliers par le Conseil Général de la Manche afin de les guider dans la réalisation

Plus en détail

Point sur le déroulement du lot 4 Mission lot 4

Point sur le déroulement du lot 4 Mission lot 4 Point sur le déroulement du lot 4 Mission lot 4 1. Bilan des dispositifs de prévention, de protection et d alerte existants 2. Recensement et analyse des configurations administratives et juridiques rencontrées

Plus en détail

Cires Tome 2 - Pièce 4 Chapitre 12-1 Page 1 sur 8 CONDITIONS DE REMISE EN ETAT DU SITE. Andra 2014 PI DO AQED 14-0005/A

Cires Tome 2 - Pièce 4 Chapitre 12-1 Page 1 sur 8 CONDITIONS DE REMISE EN ETAT DU SITE. Andra 2014 PI DO AQED 14-0005/A Cires Tome 2 - Pièce 4 Chapitre 12-1 Page 1 sur 8 12-1 CONDITIONS DE REMISE EN ETAT DU SITE Cires Tome 2 - Pièce 4 Chapitre 12-1 Page 2 sur 8 SOMMAIRE 1 CONDITIONS DE REMISE EN ETAT DU SITE... 3 1.1 Réaménagement

Plus en détail

Février Mars 2012. Repérage avant travaux

Février Mars 2012. Repérage avant travaux Repérage avant travaux Repérage avant travaux (de rénovation, de réhabilitation et d entretien/maintenance) Il n y a pas encore de règlementation spécifique (code du travail ou code de la santé publique)

Plus en détail

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Sommaire 1. Retour sur le processus de création du programme 2. Présentation

Plus en détail

Domaines de Certes et de Graveyron (Gironde) : Création d un pôle de connaissance, de préservation et. de valorisation de la biodiversité Aquitaine

Domaines de Certes et de Graveyron (Gironde) : Création d un pôle de connaissance, de préservation et. de valorisation de la biodiversité Aquitaine Domaines de Certes et de Graveyron (Gironde) : Création d un pôle de connaissance, de préservation et de valorisation de la biodiversité Aquitaine Samedi 15 février 2014 Le site Le domaine de Certes-Graveyron

Plus en détail

Constructibilité en zones agricole et naturelle

Constructibilité en zones agricole et naturelle Constructibilité en zones agricole et naturelle La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) a modifié l article L. 123-1- 5 du code de l urbanisme pour y insérer de nouvelles dispositions

Plus en détail

Dispositions applicables aux zones naturelles N

Dispositions applicables aux zones naturelles N Dispositions applicables aux zones naturelles N PRÉAMBULE (EXTRAIT DU RAPPORT DE PRÉSENTATION) La zone N regroupe les espaces naturels et forestiers à protéger en raison de leur caractère d espace naturel

Plus en détail

PARTIE 1 Les objectifs de l étude

PARTIE 1 Les objectifs de l étude Etat des lieux de l assainissement non collectif Commune d ORCINES 22/09/2015 PARTIE 1 Les objectifs de l étude Bref rappel du contexte réglementaire Objectifs de ce diagnostic CONTEXTE REGLEMENTAIRE Loi

Plus en détail

FEDERATION DES GEOMETRES FRANCOPHONES 3éme UNIVERSITES DE PERFECTIONNEMENT

FEDERATION DES GEOMETRES FRANCOPHONES 3éme UNIVERSITES DE PERFECTIONNEMENT FEDERATION DES GEOMETRES FRANCOPHONES 3éme UNIVERSITES DE PERFECTIONNEMENT Module d intervention Intitulé de la présentation Intervenant AMENAGEMENT ET PLANIFICATION URBAINE Gestion des catastrophes naturelles:

Plus en détail

Carte Communale Saint-Ennemond

Carte Communale Saint-Ennemond Carte Communale Saint-Ennemond La Carte Communale en bref Le ou les documents graphiques délimitent les zones où les constructions sont autorisées (zones C). A l extérieur des zones C, les constructions

Plus en détail

Figure 12 : Sites NATURA 2000

Figure 12 : Sites NATURA 2000 Figure 12 : Sites NATURA 2000 THEMA Environnement 21 Figure 13 : Carte - sites naturels sensibles THEMA Environnement 22 2.5.1.5 Les arrêtés de protection de biotope En limite nord-ouest du territoire

Plus en détail

La gestion des écoulements dans les Wateringues du Nord - Pas de Calais Incidence prévisible des changements climatiques

La gestion des écoulements dans les Wateringues du Nord - Pas de Calais Incidence prévisible des changements climatiques La gestion des écoulements dans les Wateringues du Nord - Pas de Calais Incidence prévisible des changements climatiques Par Philippe PARENT Institution des Wateringues Par Philippe PARENT Institution

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Mode d emploi Ville de Mâcon Direction du Développement et de l Urbanisme Le PLU : mode d emploi Le dossier du P.L.U. est composé de 5 pièces. Il est disponible et consultable à

Plus en détail

Conférence sur la gestion à la source des eaux pluviales en ville pour les acteurs de l aménagement

Conférence sur la gestion à la source des eaux pluviales en ville pour les acteurs de l aménagement 10h40 Quelles sont les difficultés rencontrées sur le terrain? Quelles solutions mettre en œuvre? TEMOIGNAGE DU BUREAU D ETUDES INFRA Services Date : 28 mai 2013 Lieu : Cité de l Eau et de l Assainissement

Plus en détail

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau 1971 ST-LOUIS, GATINEAU (QUÉBEC) J8T 4H6 R.B.Q 2592 3533-93 Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau Lots 3 966 254 et 2 957 115 MISE

Plus en détail

environnementaux (SPRE)

environnementaux (SPRE) Spécificités du Mastère spécialisé (MS) «Santé environnement : enjeux pour le territoire et l entreprise», de la formation d Ingénieur de l EHESP spécialité génie sanitaire (IGS) et du Master 2 santé publique

Plus en détail

Montigny-sur-Vesle. Plan Local d Urbanisme. Orientations d aménagement et de programmation

Montigny-sur-Vesle. Plan Local d Urbanisme. Orientations d aménagement et de programmation Montigny-sur-Vesle Plan Local d Urbanisme Orientations d aménagement et de programmation Vu pour être annexé à la délibération du approuvant le projet de Plan Local d Urbanisme. Cachet de la Mairie et

Plus en détail

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CARACTERISTIQUES GENERALES La zone N est une zone de protection stricte, motivée par la qualité des sites, espaces ou milieux naturels et les paysages. Toute

Plus en détail

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne 10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne Bassin Loire-Bretagne : 155 000 km² (28% du territoire national métropolitain) Population concernée : 12,4 millions d habitants Les grands axes

Plus en détail

Espaces protégés en France, parcs et réserves. Denise Bellan-Santini 2009

Espaces protégés en France, parcs et réserves. Denise Bellan-Santini 2009 Espaces protégés en France, parcs et réserves Denise Bellan-Santini 2009 Les espaces protégés en France Le réseau d espaces protégées comporte 9 parcs nationaux, 163 réserves naturelles, 600 arrêtés de

Plus en détail

Le réseau des lacs alpins

Le réseau des lacs alpins François TRUSSON Chargé de mission «montagne», Conseil régional Rhône-Alpes Le réseau des lacs alpins L es montagnes occupent une place importante dans la maîtrise et à la réduction des pollutions, mais

Plus en détail

STRATEGIE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE SAUVAGE. Août 2012

STRATEGIE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE SAUVAGE. Août 2012 STRATEGIE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE SAUVAGE Août 2012 Projet sectoriel Cadre réglementaire et orientations politiques Etat des lieux Amélioration de la connaissance Préservation de Valorisation de la

Plus en détail

UNE POLITIQUE PAYSAGERE POUR NIMES METROPOLE. Vincent Allier Vice président délégué aux paysages, à l Agenda 21 et au développement durable.

UNE POLITIQUE PAYSAGERE POUR NIMES METROPOLE. Vincent Allier Vice président délégué aux paysages, à l Agenda 21 et au développement durable. UNE POLITIQUE PAYSAGERE POUR NIMES METROPOLE Vincent Allier Vice président délégué aux paysages, à l Agenda 21 et au développement durable. C est là! Créée en 2002 27 communes 245 000habitants 2ème collectivité

Plus en détail

1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU

1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU 1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU Le diagnostic du SAGE a mis en évidence les principaux problèmes que connaît le mode de gestion actuel des ressources en eau. On distingue 4 types de problèmes

Plus en détail

Orientations d'aménagement REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

Orientations d'aménagement REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME Orientations d'aménagement REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME SOMMAIRE CARTE DE LOCALISATION DES SECTEURS D ORIENTATIONS D AMENAGEMENT 2 SECTEUR 3.1 : LA POMME 3 Les orientations d aménagement 3 SECTEUR

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

Concertation sur le développement de la zone balnéaire. Pôle Loisirs Actions de sensibilisation

Concertation sur le développement de la zone balnéaire. Pôle Loisirs Actions de sensibilisation Concertation sur le développement de la zone balnéaire Pôle Loisirs Actions de sensibilisation Le développement durable au cœur de la démarche OBJECTIF: réduire la pression anthropique sur les plages avec

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Contexte. Objet

CAHIER DES CHARGES. Contexte. Objet En 2015, le Parc des Monts d'ardèche accompagne les communes et communautés de communes, associations pour concrétiser des projets novateurs et expérimentaux. 12 thèmes, sur lesquels le Parc s engage à

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques PLU Grenelle : Fiches pratiques 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques Novembre 2014 1 1. Contexte règlementaire : un objectif complémentaire donné par le législateur

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Zone Ri1. Pour les bâtiments existants, quelle que soit la nature de leur occupation actuelle, sont admis :

Zone Ri1. Pour les bâtiments existants, quelle que soit la nature de leur occupation actuelle, sont admis : Zone Ri1 Le règlement de la présente zone concerne les secteurs urbanisés soumis à un aléa fort. On distingue 5 catégories de constructions ou (et) d équipements à savoir : 1 les constructions à usage

Plus en détail

ACHAT / VENTE / REHABILITATION

ACHAT / VENTE / REHABILITATION ACHAT / VENTE / REHABILITATION Vos obligations en termes d assainissement L assainissement a pour objectif de protéger la santé et la salubrité publique ainsi que l environnement contre les risques liés

Plus en détail

Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle»

Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle» Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle» ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Guide de préconisations relatives à la réalisation des études de Conception des Systèmes d assainissement

Plus en détail

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. La prise en compte des canalisations de transport de matières dangereuses

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. La prise en compte des canalisations de transport de matières dangereuses Fiche méthodologique pour l étude des PLU Dans le cadre de l évolution de l action de l État en Isère, une démarche a été entreprise en vue d élaborer des positions partagées en matière d urbanisme. Elle

Plus en détail

GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U.

GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U. GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U. Le territoire communautaire est découpé en quatre grands types de zonage : zones urbaines, zones à urbaniser, zones agricoles, zones naturelles. Le territoire intra

Plus en détail

COURS D EAU D UN FOSSÉ

COURS D EAU D UN FOSSÉ COMMENT DIFFÉRENCIER UN COURS D EAU D UN FOSSÉ Les COURS D EAU et les MILIEUX RIVERAINS abritent une multitude d espèces animales et végé tales. Ces écosystèmes fragiles sont protégés par des lois et des

Plus en détail

GESTION INTEGREE DE L EAU A L ECHELLE DU PAYS BASQUE. 25 mars 2009

GESTION INTEGREE DE L EAU A L ECHELLE DU PAYS BASQUE. 25 mars 2009 GESTION INTEGREE DE L EAU A L ECHELLE DU PAYS BASQUE 25 mars 2009 LES FONDEMENTS DE LA DEMARCHE Contexte réglementaire Contexte territorial Plan de l intervention LES DIFFERENTES ETAPES DE LA DEMARCHE

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE. Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10.

COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE. Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10. COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux Epandage en pente: Cette

Plus en détail

La Trame verte et bleue et les documents d'urbanisme : présentation du guide TVB et documents d urbanisme

La Trame verte et bleue et les documents d'urbanisme : présentation du guide TVB et documents d urbanisme La Trame verte et bleue et les documents d'urbanisme : présentation du guide TVB et documents d urbanisme Jessica BROUARD-MASSON Direction de l Eau et de la Biodiversité Pierre MIQUEL Direction de l Habitat,

Plus en détail

PREFECTURE DE L'OISE

PREFECTURE DE L'OISE PREFECTURE DE L'OISE RÈGLEMENT DU PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS MOUVEMENT DE TERRAIN SUR LES COMMUNES DE BEAULIEU-LES-FONTAINES, CANDOR, ECUVILLY ET MARGNY-AUX-CERISES (OISE) FEVRIER 2009 TITRE

Plus en détail

De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV

De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV CHAPITRE VII. De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV Section 1re. Des dossiers des demandes de permis

Plus en détail

SAGE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : L EXPERIENCE DU BASSIN RHÔNE MEDITERRANEE

SAGE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : L EXPERIENCE DU BASSIN RHÔNE MEDITERRANEE SAGE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : L EXPERIENCE DU BASSIN RHÔNE MEDITERRANEE Marc VEROT (Agence de l eau RMC / Département de la Planification et de la Programmation) Préambule : un SAGE pour quoi faire?

Plus en détail

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal Plan Local d Urbanisme de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER Un Projet de Village Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du : Le Maire, Claude Ferchal P.L.U. prescrit par délibération

Plus en détail

PROGRAMME INTERREG IV FRANCE - WALLONIE - VLAANDEREN 2007-2013 Sous-programme franco-wallon : FW1.1.14 Mons, le 20 mai 2010

PROGRAMME INTERREG IV FRANCE - WALLONIE - VLAANDEREN 2007-2013 Sous-programme franco-wallon : FW1.1.14 Mons, le 20 mai 2010 Le projet GeDSeT Gestion Durable des Sédiments Transfrontaliers PROGRAMME INTERREG IV FRANCE - WALLONIE - VLAANDEREN 2007-2013 Sous-programme franco-wallon : FW1.1.14 Mons, le 20 mai 2010 680 km de voies

Plus en détail

PRESENTATION DU PROJET

PRESENTATION DU PROJET REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union Discipline - Travail DIRECTION GENERALE DE LA CONSTRUCTION, DE L ASSAINISSEMENT, DE LA MAINTENANCE ET DE L ARCHITECTURE PROJET DE GESTION INTEGREE DU BASSIN VERSANT DU

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées

Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées Contexte La région Midi-Pyrénées bénéficie d un patrimoine naturel exceptionnel. Il faut toutefois constater un déficit de connaissance

Plus en détail

les Plans Locaux d Urbanisme

les Plans Locaux d Urbanisme Colloque SAGE de la Canche Marconne- 22 mars 2012 Intégration 2015 Ι PROJET des zones INFORMATIQUE humides du SAGE du Compte Delta rendu de réunion l Aa du dans comité technique du 25 janvier 2010 les

Plus en détail

Département de la GIRONDE. Ville de Bègles RAPPORT DU COMMISSAIRE ENQUETEUR

Département de la GIRONDE. Ville de Bègles RAPPORT DU COMMISSAIRE ENQUETEUR Département de la GIRONDE Ville de Bègles Projet présenté par la SCI J3A pour une plate-forme logistique RAPPORT DU COMMISSAIRE ENQUETEUR Par arrêté en date du 29 août 2013, Monsieur le Préfet de la Gironde

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE

RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE Diagnostic réalisé sur la commune de : SECHILIENNE Contrôle pour transaction N de dossier : 38478 E031501 Date de la visite

Plus en détail

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire Antoine GARCIA Ville de BESANCON Mardi 13 mai 2014 Associations d idées Hier / Aujourd hui / Demain Réseau unitaire / Réseau

Plus en détail

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe Plan d'action de la ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe 1. Objectifs Sur le long terme, le projet vise à consolider une démarche

Plus en détail

Seul l arrêté fait foi pour fixer le contenu des prescriptions à justifier. Justifications à apporter dans le dossier de demande d enregistrement.

Seul l arrêté fait foi pour fixer le contenu des prescriptions à justifier. Justifications à apporter dans le dossier de demande d enregistrement. Guide de justification rubrique 2515 (broyage, concassage, criblage ) Arrêté ministériel de prescriptions générales pour les installations soumises à enregistrement Comme indiqué à l article 3 de l arrêté

Plus en détail

curité publique pour les établissements recevant du public

curité publique pour les établissements recevant du public Les études de sûrets reté et de sécurits curité publique pour les établissements recevant du public 1 De quelle sûreté parle t on? Le terme «sûreté» concerne ici la prévention des actes de malveillance

Plus en détail

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Elodie BRELOT Directeur du GRAIE Groupe de Recherche Rhône-Alpes sur les Infrastructures

Plus en détail