C o m m u n i q u é d e p r e s s e

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "C o m m u n i q u é d e p r e s s e"

Transcription

1 C o m m u n i q u é d e p r e s s e 30/01/2014 LE NOUVEAU CAP HORN EST OUVERT Jeudi 30 janvier 2014, autour de Caen la mer et de la SCDI La Caennaise, les cofinanceurs ont inauguré la reconstruction du centre d'hébergement d'urgence Cap Horn. Un nouveau bâtiment qui répond aux nouvelles normes d accueil et de services pour les personnes sans abri. A cette occasion, un hommage a été rendu à M. Maurice Fourquemin, «l abbé Pierre des Caennais», qui créa en 1966, avec le comité d aide aux sans-logis, l asile de nuit devenu le Centre d Accueil Pour l Hébergement, l Orientation et le Réconfort Nocturne ("CAP HORN"). Le Cap Horn est un centre d hébergement d urgence pour hommes seuls, majeurs et sans domicile fixe. Placé sous la responsabilité de la Communauté d agglomération Caen la mer depuis 2003, il répond aux besoins d hébergement des plus démunis sur le territoire de l'agglomération. Dans le quartier de la Demi-lune à Caen, non loin de la gare SNCF, le site retenu est à quelques pas de l ancien bâtiment, en contrebas. L'accueil des résidents se fait par une passerelle, à partir de la place de la Demi-Lune. Le nouvel immeuble, dont la maîtrise d ouvrage a été confiée à la Société Caennaise de Développement Immobilier (SCDI) La Caennaise, a été dessiné par le cabinet d architectes Florence et François Jacquemard. Caen la mer en est le locataire. C est un bâtiment basse consommation (BBC) bâti sur trois niveaux. Il répond aux nouvelles normes d accueil et de service, conformément au plan d humanisation des centres d hébergement d urgence lancé par l État en

2 Commencé à l automne 2012, les travaux sont achevés et le bâtiment est en service depuis le 11 décembre Le coût de construction est de 2,9 millions. Le Cap Horn accueille 36 hommes seuls, logés en chambre individuelle avec salle de bains, et dispose d un réfectoire et d espaces communs. Construit en 1966, l'ancien bâtiment - transféré à Caen la mer, en 2003, au titre de la compétence «habitat» - ne répondait plus aux normes d accueil et de service aux résidents. Après étude de plusieurs scénarii, l option de faire construire un nouveau bâtiment plutôt que de rénover l ancien a été prise par Caen la mer. Cette solution a permis de maintenir la capacité d accueil à 36 places tout en répondant aux normes d accessibilité et d accueil imposées par la réglementation en vigueur. En outre, la reconstruction a également permis de maintenir l accueil des résidents pendant les travaux. Le projet d agglomération de Caen la mer, adopté le 1 er octobre 2010, affirmait un objectif de «développement solidaire» en matière d habitat notamment en «augmentant l offre de logement social et en améliorant les conditions d hébergement d urgence des personnes sans abri ou en détresse» avec une action privilégiée : redéfinir l avenir du Cap Horn. Le Programme Local de l Habitat (PLH) de Caen la mer, qui constitue le principal document d orientation et de programmation de la politique Habitat sur le territoire de la communauté d agglomération, a défini 3 orientations stratégiques dont l'une vise à «mettre en œuvre une politique local de l habitat solidaire qui réponde à des besoins diversifiés». Dans ce cadre, Caen la mer s est engagée à mettre en œuvre les outils permettant l accès au logement des personnes défavorisées et notamment la reconstruction du Cap Horn. Cette politique passe également par le soutien financier à de nombreux projets conduits par des associations gestionnaires et bailleurs sociaux. Ainsi, depuis 2010, Caen la mer a financé plus de 150 places en structures (Foyer le Tremplin, les Maisons Relais Adoma, Revivre, la Charité, la résidence hôtelière à vocation sociale Revivre ). La reconstruction du centre d'hébergement d'urgence Cap Horn a été financée par : Contacts presse : Chargé de communication Yannick Lailler courriel : Tous les dossiers sur le site : Le RSS est disponible sur le site de l agglomération Rejoignez la fan-page Facebook «Caen la mer» et suivez Caen la mer sur Twitter ou sur Google+ 2

3 LE FONCTIONNEMENT DU CAP HORN Le Cap Horn est un établissement qui propose un hébergement aux hommes, seuls, majeurs, sans domicile fixe, 365 jours par an. Sa capacité est de 36 lits, soit un maximum de nuitées par an (36 lits X 365 jours). L accueil des résidents est assuré à partir de 17h. Le Cap Horn ferme le matin à 9h. Un repas est servi le soir et un petit déjeuner le matin. Les draps et serviettes de toilette sont fournis. Une participation de 2 par nuit est demandée aux SDF qui disposent de revenus (gratuité pour les autres). Il est demandé aux hébergés d assurer l entretien de leur chambre (exception faite des 10 chambres en extrême urgence réaffectées chaque soir). L équipe est composée d'un responsable, d'un travailleur social / adjoint au responsable et de 9 agents d accueil et d entretien (auquel s ajoute le personnel de remplacement et de renfort). L entretien de l équipement et le nettoyage des draps et serviettes sont assurés par l équipe en place. La préparation des repas a été confiée à un prestataire (Restéco) depuis juillet 2007 pour tenir compte de la réglementation en restauration collective. LA MISSION SOCIALE DU CAP HORN Outre la mission d hébergement d urgence et de mise à l abri, le Cap Horn assure une mission d accompagnement des hébergés pour accéder à un logement ou à un hébergement plus pérenne. Le poste de travailleur social a été spécifiquement créé (avec un financement de l Etat) pour faciliter les parcours résidentiels dans le dispositif d hébergement sur le territoire de Caen la mer et notamment pour : Accompagner et aider les résidents dans leurs démarches administratives pour accéder à un logement ou un hébergement plus adapté informer le public accueilli sur leurs droits sociaux, les orienter vers des lieux ressources et les services ou organismes compétents chargés de leur suivi social travailler en coordination avec l ensemble des dispositifs d hébergement sur le territoire de Caen la mer Permettre aux publics de s inscrire dans une démarche d insertion professionnelle. Organiser et animer la vie quotidienne dans l établissement. Le Cap Horn s oriente de fait vers une fonction de socialisation et de réinscription dans le tissu social. Il effectue un travail de socialisation important à l égard des publics autour de l hygiène de vie et du «vivre ensemble». Plus largement, le Cap Horn participe à l offre d hébergement sur le territoire du bassin de Caen et fait partie du réseau partenarial coordonné par le Service Intégré d Accueil et d Orientation (SIAO) et la Veille Sociale. LA GENESE DU PROJET Le centre d hébergement d urgence Cap Horn a été créé dans le milieu des années Mais ce bâtiment était particulièrement vétuste et ne répondait plus aux normes et besoins actuels et n offrait qu un confort réduit et peu d espaces communs. La Communauté d agglomération Caen la mer avait prévu dans son projet d agglomération, adopté en 2010, de «redéfinir l avenir du Cap Horn». Parallèlement, l Etat avait annoncé en 2008 la mise en œuvre d un grand chantier prioritaire pour l hébergement et l accès au logement des personnes sans abri. Ce grand chantier prévoyait l élaboration d un plan d humanisation et de rénovation des centres d hébergement. En décembre 2008, le Président de la République annonçait le Plan de relance de l économie. Ce dernier comportait un important volet relatif au logement et à l hébergement notamment «la réhabilitation de structures d hébergement ou la création de nouvelles structures en remplacement d anciennes». Le Décret du 26 octobre 2009 est venu préciser les financements des établissements d hébergement ainsi créés. 3

4 LE PROJET Dès la décision de reconstruire le Cap Horn, la Communauté d agglomération Caen la mer a sollicité une étude de programmation, réalisée par Mr. Ingold, du cabinet d étude CP&O, afin de définir le programme de l opération. Parallèlement, en avril 2010, les services de La Caennaise ont été sollicités par Caen la mer pour assurer la maîtrise d ouvrage du nouveau centre d'hébergement le Cap Horn. Afin de bénéficier d'aides de l'etat exceptionnelles, relatives au financement de la création de centre d'hébergement, le dépôt du dossier aux services de l'etat devait intervenir avant le 30 juin La mise en place d une instance partenariale de pilotage de l opération entre La Caennaise et Caen la mer a été indispensable et sa réactivité primordiale afin de tenir les délais très courts imposés. Ce partenariat a joué un rôle important également dans les différentes phases de réalisation de ce projet. L opération : La construction est située sur le site des anciens ateliers du CCAS de la Ville de Caen, rue du Marais, dans le prolongement de l implantation de l'ancien Cap Horn. Cette opportunité s'est avérée très intéressante car elle a permis de conserver la «vocation» et l histoire du site et de conserver la proximité avec les transports en commun ainsi que la connaissance par tous de l existence historique du lieu, non loin du centre-ville de Caen. Le foncier, pour partie propriété de la Ville de Caen et pour partie propriété de Réseau Ferré de France RFF), a bénéficié du soutien de l Etablissement Public Foncier de Normandie (EPFN), de la Région Basse- Normandie, de la Ville de Caen et de Caen la mer au titre du fonds de minoration foncière. Le projet, conçu par le Cabinet Florence et François Jacquemard, optimise l utilisation de la parcelle disponible, une ancienne carrière de pierre organisée sur deux niveaux. Cette disposition particulière permet de différencier les accès : l accès haut, emprunté par les résidents est conservé, et l accès bas est réservé aux livraisons et au personnel de Caen la mer. Le bâtiment est implanté en fond de parcelle, en alignement de la voie publique débouchant sur la rue du Marais. Il offre une orientation est/ouest pour les chambres, développe une cour et des espaces verts extérieurs en pied de façade. C est au rez-de-chaussée que l on trouve les services de restauration et de vie commune de même qu une partie des chambres. Au premier étage, les résidents accèdent directement dans le hall d accueil, puis aux chambres de ce niveau par le biais de la couverture terrasse faisant office de passerelle. L'accès aux étages se fait par un escalier et un ascenseur destiné aux personnes à mobilité réduite. Le deuxième étage est affecté essentiellement à l hébergement. 4

5 Les résidents sont hébergés dans des chambres individuelles équipées de mobilier et d une salle de bain munie d une douche, d un sanitaire et d un lavabo. Cet équipement respecte les normes d accessibilité des personnes à mobilité réduite dans les Etablissements recevant du Public. La description du bâtiment : Le bâtiment de type R + 2 accueille 36 places d'hébergement individuelles, des locaux résidentiels et administratifs, de locaux techniques et annexes. 9 Parkings complètent l'ensemble. 2 chambres sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. Le bâtiment est équipé d'un ascenseur, de vidéophone et vidéosurveillance La chaufferie gaz assure le chauffage au sol et l'eau chaude sanitaire avec un appoint solaire Le bâtiment bénéficie d'une certification CERTIVEA Label BBC Le chantier a démarré en juillet 2012 et s'est terminé en décembre Les différents intervenants sur le chantier sont des entreprises locales (cf. le tableau ci-après) L'équipe de Maîtrise d'œuvre : Architecte - OPC Economiste BET Fluides Bureau de contrôle Bureau SPS - SSI Florence et François JACQUEMARD ITE B.E.T BABIN - ROPTIN & Associés SAINT-CONTEST QUALICONSULT HEROUVILLE ST CLAIR Les entreprises : VRD Aménagements ext Gros Oeuvre Bardage Isolation extérieure Etanchéité Serrurerie Menuiseries ext alu PVC Menuiseries Intérieures Cloisons Doublages Plafonds suspendus Peinture Revêtement Sols souples Carrelage Faience Ascenseur Plomberie Electricité Mobilier Office de Réchauffage COLLET Travaux Publics Particuliers AUTHIE TISIN TRIBEHOU CHANU H.D VIRE DELAUBERT CARPIQUET cedex MSC CORMELLES LE ROYAL MBHN CIP Sas BRETTEVILLE SUR ODON Ent CHATELIER CORMELLES LE ROYAL SNP S.A.S Xavier LAINE CORMELLES LE ROYAL Entreprise KONE ST ETIENNE DU ROUVRAY Entreprise FOUCHARD SAS BRETTEVILLE SUR ODON LECHEVALLIER & MONTEIL SAINT LO Cedex MBHN VALENTIN MEZIDON CANON 5

6 LE FINANCEMENT Le coût de construction s'établit à 2,9 millions d'euros financé par : a) des subventions à hauteur de 53 % Etat 33% Caen la Mer 10% Ville de Caen 3% Région Basse Normandie 1% EPFN 1% La Caennaise 4% b) Des prêts à hauteur de 47 % Caisse des Dépôts et Consignations 14% Logiliance 33% Le Cap Horn bénéficie également du soutien financier, au titre de son fonctionnement, de l Etat, du Conseil Général du Calvados et de la Caisse d Allocations Familiales. LE CALENDRIER 28 janvier 2010 : délibération du bureau communautaire pour la reconstruction le Cap Horn 6 mai 2010 : délibération du bureau communautaire pour l'engagement de Caen la mer à louer le centre d hébergement que la SCDI la Caennaise propose de réaliser Mars 2010 : choix du cabinet CP & O chargé de réaliser l'étude de programmation 29 juin 2010 : dépôt du dossier de financement auprès de l Etat afin de bénéficier des subventions exceptionnelles plan relance/humanisation Avril 2010 : Choix du maitre d œuvre : Florence et François Jacquemard 13 mars 2012 : consultations marchés de travaux 15 mai 2012 : attribution des marchés de travaux 14 février 2012 : permis de construire 16 juillet 2012 : début des travaux 6 décembre 2013 : livraison 11 décembre 2013 : ouverture 6

7 HOMMAGE A MAURICE FOURQUEMIN ( ) Né le 3 juillet 1924 à la Chapelle Gauthier dans l Eure, fils d un ouvrier agricole et d une journalière, Maurice Fourquemin fait ses études secondaires à Caen, entre au séminaire de Bayeux en 1944 et poursuit ses études au séminaire de Lisieux. Il est ordonné prêtre le 11 juin Nommé dans une équipe de la Mission de France à Mondeville en juillet 1949 puis à Cormelles-le-Royal en 1951, il devint un ardent défenseur de la cause des sans logis et se mit à leur service. Dès 1949, il lance une campagne pour le relogement des Caennais les plus humbles privés de logements suite aux bombardements. En février 1954, l Appel de l abbé Pierre retentit avec une ampleur importante à Caen du fait de la quasi destruction de la ville 10 ans plus tôt et fait prendre conscience de la gravité des conditions de vie de centaines de familles. Maurice Fourquemin répond à l appel de l abbé Pierre et crée le comité d aide aux sans logis, qui regroupe des membres de tous bords et de toutes confessions, en réponse au besoin général de logement. Maurice Fourquemin, avec le comité d aide aux sans logis, participe à la création de la «cité de l espérance» à la Guérinière, à la construction de 10 pavillons américains rue Emmanuel Desbiots et de baraquements à Ifs. De nouveaux chantiers sont également ouverts en dehors de la Normandie afin de faire travailler l équipe du comité d aide aux sans logis (logements à Nonancourt, maison des jeunes en région parisienne et dans le Cantal, centre de vacances dans les Hautes-Alpes). En 1959, avec le comité d aide aux sans logis, il crée un centre d accueil avec 26 lits rue du Marais, puis lance la construction d'un asile de nuit entre 1964 et Il fait appel aux sans logis et marginaux pour constituer l essentiel de la main d œuvre et à la ville de Caen comme au Conseil général pour financer le bâtiment. Pendant la construction de l asile de nuit, en 1964 et 1965, Maurice Fourquemin obtient l ouverture d un asile provisoire dans les locaux de l hospice St Louis. 45 à 50 marginaux y sont accueillis chaque nuit. En décembre 1966, l asile de nuit ouvre avec une capacité d accueil de 88 personnes (11 chambres de 8 personnes). Maurice Fourquemin va gérer cet asile de nuit, devenu le Centre d Accueil Pour l Hébergement, l Orientation et le Réconfort Nocturne ("CAP HORN"), pendant 35 ans. Cet équipement sera ensuite géré par le Centre Communal d Action Sociale de la ville de Caen puis, depuis 2003, par la Communauté d agglomération Caen la mer. 7

8 Maurice Fourquemin a poursuivi ses activités jusqu à la fin des années Il a notamment créé en février 1997 la Maraude, avec Mr. Savary, directeur de l Association Tutélaire Calvadosienne. Ensemble, ils ont recruté Sylvain Gourbin, qui a été le 1 er professionnel chargé de faire ce lien entre les personnes à la rue et les structures d hébergement. Maurice Fourquemin a consacré sa vie à combattre la souffrance des sans logis, des sortants de prison, des sans travail, des prostituées, des gens du voyage C était un meneur d hommes qui avait toujours des idées et des projets et un véritable sens de l organisation. Tout au long de sa vie il a alerté, à de nombreuses reprises, les pouvoirs publics sur les situations de mal logement, sur la nécessité d ouvrir un asile de nuit, il a lancé des appels au public pour recenser les miséreux de Caen mais aussi pour participer à la construction de l asile, rue du Marais. Il a arpenté les rue de Caen pour aider les marginaux et cela jusqu aux environs de l année Maurice Fourquemin s est également investi dans différentes institutions ou associations pour y assurer des responsabilités comme par exemple : - Administrateur à l OPAC (devenu Calvados Habitat), il a été président de la commission d attribution des logements pendant près de 20 ans. - Administrateurs à l Association Tutélaire Calvadosienne (ATC), - Vice-président de l association Actif (aide par le travail), - Membre du conseil départemental de prévention de la délinquance. Il a également été promu au rang de : - Chevalier de la légion d honneur le 11 juillet Officier du mérite national le 16 novembre Officier de la légion d honneur le 17 avril 2003 Mr. Fourquemin est décédé le 7 octobre 2011 à l âge de 87 ans. A propos de Caen la mer : Communauté d agglomération 35 communes (dont Caen, capitale de la Région Basse-Normandie) habitants emplois établissements étudiants. Président : Philippe DURON, député-maire de Caen Grandes compétences : développement économique, recherche et enseignement supérieur, aménagement, habitat et solidarité, développement durable (dont assainissement et déchets), animation du territoire (culture et sports), littoral, coproduction de projets. 8

Dossier de presse. Résidence BOUTIN 14 logements

Dossier de presse. Résidence BOUTIN 14 logements Dossier de presse Inauguration Est Métropole Habitat inaugure 14 logements (acquisition amélioration) et présente sa nouvelle équipe de proximité du territoire Villeurbanne Centre BOUTIN 14 logements 5,

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e p r e s s e

C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u é d e p r e s s e 25/01/2013 Patinoire de Caen la mer : des aménagements pour les clubs et le public Régulièrement, Caen la mer améliore la vie des clubs et l'accueil du public de la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN. Mardi 03 décembre 2013 à 10h30

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN. Mardi 03 décembre 2013 à 10h30 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN Mardi 03 décembre 2013 à 10h30 Adoma - Résidence sociale «Le Grand Cèdre» 114, rue Joseph Hue, 76250, DÉVILLE-LÈS-ROUEN

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN CENTRE D HEBERGEMENT ET D ACCOMPAGNEMENT DE PERSONNES EN DIFFICULTE LIMOUX

CONSTRUCTION D UN CENTRE D HEBERGEMENT ET D ACCOMPAGNEMENT DE PERSONNES EN DIFFICULTE LIMOUX CONSTRUCTION D UN CENTRE D HEBERGEMENT ET D ACCOMPAGNEMENT DE PERSONNES EN DIFFICULTE LIMOUX INAUGURATION LUNDI 19 NOVEMBRE 2012 1 - PREAMBULE L opération de construction d un centre d hébergement et d

Plus en détail

COMMUNE DE HAZEBROUCK Résidence Jean FERRAT - Rue Verlyck. Une opération qui conjugue mixité sociale, Services de proximité et environnement.

COMMUNE DE HAZEBROUCK Résidence Jean FERRAT - Rue Verlyck. Une opération qui conjugue mixité sociale, Services de proximité et environnement. COMMUNE DE HAZEBROUCK Résidence Jean FERRAT - Rue Verlyck Une opération qui conjugue mixité sociale, Services de proximité et environnement. PRESENTATION GENERALE DE L OPERATION Construction d un centre

Plus en détail

APRES AVOIR EXPOSE CE QUI SUIT

APRES AVOIR EXPOSE CE QUI SUIT CONVENTION ENTRE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE NOZAY ET LA SELA POUR LA GESTION DE LA COPROPRIETE DU BATIMENT SITUE TERRASSES DE LA CHESNAIE 44170 NOZAY 1 /7 ENTRE LES SOUSSIGNEES : La Communauté

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

ALLONNES. 18 logements locatifs individuels et intermédiaires Rue de la Bujerie. Architecte : SELARL Laze & Petolat

ALLONNES. 18 logements locatifs individuels et intermédiaires Rue de la Bujerie. Architecte : SELARL Laze & Petolat ALLONNES 18 logements locatifs individuels et intermédiaires Rue de la Bujerie Architecte : SELARL Laze & Petolat Pose de première pierre Lundi 19 octobre 2009 à 16 h 1 Sommaire Qui est Sarthe Habitat?

Plus en détail

L hébergement d urgence en Loire-Atlantique

L hébergement d urgence en Loire-Atlantique 18/02/2015 Dossier de presse L hébergement d urgence en Loire-Atlantique M. Henri-Michel COMET, préfet de la région Pays de la Loire, préfet de Loire-Atlantique a rencontré le mercredi 18 février 2015

Plus en détail

Impôts 2015. TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans. particuliers. professionnels du bâtiment

Impôts 2015. TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans. particuliers. professionnels du bâtiment Impôts 2015 TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans particuliers professionnels du bâtiment travaux relevant des taux réduits attestation Les principaux taux de TVA depuis le 1er

Plus en détail

Phase DCE LISTE DES DELIVRABLES

Phase DCE LISTE DES DELIVRABLES REAMENAGEMENT DU CRF DE VILLIERS SUR MARNE & MISE EN OEUVRE DU SCHEMA DIRECTEUR INCENDIE Adresse du projet : 6,8 rue Entroncamento 94350 Villiers-sur-Marne Maître d Ouvrage : Assistance Maître d ouvrage

Plus en détail

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat «Comprendre et qualifier la situation et l évolution du marché dans toutes ses compoanah N 5 Septembre 2015 Observatoire

Plus en détail

Commission d évaluation : REALISATION du 14 octobre 2014

Commission d évaluation : REALISATION du 14 octobre 2014 Commission d évaluation : REALISATION du 14 octobre 2014 65 St Barnabé, (13) Rédacteur : Jérôme Solari / Clara Foussat 1 - Bâtiment tertiaire bioclimatique à l entrée du village de Saint Barnabé à Marseille.

Plus en détail

ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville

ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville «Des coûts de production du logement social en Rhône-Alpes aux enjeux partagés par les partenaires pour produire plus, mieux et abordable» Vendredi 26 juin 2009

Plus en détail

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Tous droits réservés : Klubgraphik Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Propriétaire occupant, Locataire du parc privé, Propriétaire bailleur, Copropriétaire, Propriétaire d un logement

Plus en détail

LYCEE LEONARD DE VINCI A SAINT- GERMAIN-EN-LAYE (78)

LYCEE LEONARD DE VINCI A SAINT- GERMAIN-EN-LAYE (78) Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france LYCEE LEONARD DE VINCI A SAINT- GERMAIN-EN-LAYE (78)

Plus en détail

Les accueils de jour du Nord

Les accueils de jour du Nord PRÉFET DU NORD Les accueils de jour du Nord Avril 2014 Direction départementale de la cohésion sociale Mission urgence sociale hébergement insertion Le dispositif d Accueil, d Hébergement et d Insertion»

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

LISTE DES CONTRATS CONCLUS Régis par les dispositions du Code des Marchés Publics

LISTE DES CONTRATS CONCLUS Régis par les dispositions du Code des Marchés Publics Maître d Ouvrage : CENTRE HOSPITALIER DE Entre le : 01/01/13 et 31/12/13 2012-212 CONSTRUCTION DU CENTRE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE PIVOT A Nettoyage de mise en service 2012-211 CONSTRUCTION DU CENTRE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE

Plus en détail

Recensement des marchés publics VILLE D'ALES 2013 - TRAVAUX Article 133 du Code des Marchés Publics. De 1 à 14.999,99 H.T. Date de notification

Recensement des marchés publics VILLE D'ALES 2013 - TRAVAUX Article 133 du Code des Marchés Publics. De 1 à 14.999,99 H.T. Date de notification Objet du Recensement des s publics VILLE D'ALES 2013 - TRAVAUX Article 133 du Code des Marchés Publics De 1 à 14.999,99 H.T. Code postal Montant H.T. ( ) Travaux en urgence fuite en caniveau école Paul

Plus en détail

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse La première étape de la reconstruction du quartier des zards / Trois Cocus Toulouse, le 1 er juillet 2013 Vue

Plus en détail

Dossier de presse. Vendredi 12 avril à 14h30. rue des Maraîchers à la Rivière de Corps

Dossier de presse. Vendredi 12 avril à 14h30. rue des Maraîchers à la Rivière de Corps Dossier de presse Vendredi 12 avril à 14h30 Pose de la première pierre d un programme de 72 logements, rue des Jardins à Troyes rue des Maraîchers à la Rivière de Corps Déroulement prévisionnel de la manifestation

Plus en détail

Les travaux subventionnables par l Anah LA LISTE ÉTABLIE AU 1 ER JANVIER 2009. Document d information non contractuel

Les travaux subventionnables par l Anah LA LISTE ÉTABLIE AU 1 ER JANVIER 2009. Document d information non contractuel Les travaux subventionnables par l Anah LA LISTE ÉTABLIE AU 1 ER JANVIER 2009 Document d information non contractuel L Anah, Agence nationale de l habitat, attribue des aides financières aux propriétaires

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Les retraités et leur logement Maison de la Chimie, 18 novembre 2013 La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Anne Sophie Grave

Plus en détail

PRÉSENTATION BILAN PLH LAMBALLE COMMUNAUTÉ 2014-2015 Orientations 2016. 4 logements rue Lucie Aubrac à la Poterie

PRÉSENTATION BILAN PLH LAMBALLE COMMUNAUTÉ 2014-2015 Orientations 2016. 4 logements rue Lucie Aubrac à la Poterie PRÉSENTATION BILAN PLH LAMBALLE COMMUNAUTÉ 2014-2015 Orientations 2016 4 logements rue Lucie Aubrac à la Poterie AXE 1 FICHE 1 MOBILISER LE FONCIER NECESSAIRE Le PLH a un objectif global de construire

Plus en détail

LE PRÊT AGRI-TRAVAUX

LE PRÊT AGRI-TRAVAUX SECTEUR AGRICOLE LE PRÊT AGRI-TRAVAUX Le prêt agri-travaux, c est quoi? Le prêt agri-travaux est un prêt délivré par Action logement, qui finance les travaux d'installation ou d'amélioration dans votre

Plus en détail

LISTE DES MARCHES CONCLUS ANNEE 2010

LISTE DES MARCHES CONCLUS ANNEE 2010 LISTE DES MARCHES CONCLUS ANNEE 2010 (Arrêté du 31 décembre 2009 pris en application de l article 133 du code des marchés publics et relatif à la liste des marchés conclus l année précédente par des personnes

Plus en détail

Construire & Vivre. Appels d offres à venir Planning prévisionnel. habitat 76, premier bailleur social de Seine Maritime

Construire & Vivre. Appels d offres à venir Planning prévisionnel. habitat 76, premier bailleur social de Seine Maritime Construire & Vivre Appels d offres à venir Planning prévisionnel habitat 76, premier bailleur social de Seine Maritime En savoir plus... www.habitat76.fr - Espace Partenaires 0 811 020 076 3 ème trimestre

Plus en détail

05/11/2009 Proc.Adapt. Fourniture de fioul Lot 1: Fourniture de fioul LA MURE BIANCO 69626

05/11/2009 Proc.Adapt. Fourniture de fioul Lot 1: Fourniture de fioul LA MURE BIANCO 69626 Collectivité: CH DE SAINT LAURENT DU PONT LISTE ANNUELLE DES MARCHES ATTRIBUES EN 2009 (art. 133) Date impression: 28/08/2015 à 21 h 56 Date attribution Procédure Objet Désignation Attributaire Montant

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL n 1138/2008 concernant. Au Conseil communal de Lutry, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux,

PREAVIS MUNICIPAL n 1138/2008 concernant. Au Conseil communal de Lutry, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux, PREAVIS MUNICIPAL n 1138/2008 concernant les travaux généraux de réfection des chambres d hôtes de l Hôtel du Rivage et la création d un accès facilité aux personnes handicapées et à mobilité réduite Au

Plus en détail

VISITE DU «Quartier BEAULIEU» CHATEAUROUX

VISITE DU «Quartier BEAULIEU» CHATEAUROUX 23 décembre 2013 VISITE DU «Quartier BEAULIEU» CHATEAUROUX En présence de Monsieur Jean-François MAYET, Maire de Châteauroux Monsieur Michel BRUN, Président de l OPAC 36 Madame Huguette LEGROS, Vice-Présidente

Plus en détail

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Tous droits réservés : Klubgraphik Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Propriétaire occupant, Locataire du parc privé, Propriétaire bailleur, Copropriétaire, Propriétaire d un logement

Plus en détail

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013 PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais Réunion Publique du 27/06/2013 1 Sa durée est de 3 ans de Juin 2013 à Mai 2016. Le périmètre de l opération concerne les 10

Plus en détail

Tourisme - Capacité des communes en hébergement touristique

Tourisme - Capacité des communes en hébergement touristique Tourisme - Capacité des communes en hébergement touristique PSDC99 NSEC99 CPGaa CPGEaa CPGELaa CPGEOaa HCaa HCCHaa CPG1aa CPGE1aa CPGEL1aa CPGEO1aa HC0aa HCCH0aa CPG2aa CPGE2aa CPGEL2aa CPGEO2aa HC1aa

Plus en détail

AIDES A L AMÉLIORATION DE L HABITAT PRIVÉ

AIDES A L AMÉLIORATION DE L HABITAT PRIVÉ AIDES A L AMÉLIORATION DE L HABITAT PRIVÉ PLAN RÉNOVATION CONFORT EN BEAUVAISIS «Bien chez soi» Règlement des actions communautaires Période 2015-2016 La communauté d agglomération du Beauvaisis met en

Plus en détail

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT AIDES DU CONSEIL GENERAL DEPARTEMENTAL Prestation de Compensation du Handicap (PCH) : Vous avez moins de 60 ans ou jusqu à 75 ans si les droits ont été justifiés avant. Renseignements auprès de la Maison

Plus en détail

Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes (CLLAJ) 1 place de l Europe - 14200 HEROUVILLE ST CLAIR 02 31 95 38 32 - e-mail :

Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes (CLLAJ) 1 place de l Europe - 14200 HEROUVILLE ST CLAIR 02 31 95 38 32 - e-mail : Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes (CLLAJ) 1 place de l Europe - 14200 HEROUVILLE ST CLAIR 02 31 95 38 32 - e-mail : contact@cllaj-caen.fr Ouvert du lundi au jeudi de 9h à 12h30 et de 14h

Plus en détail

Une offre de bureaux innovante sur l île de Nantes

Une offre de bureaux innovante sur l île de Nantes les usages transitoires de friches industrielles Une offre de bureaux innovante sur l île de Nantes L exemple du Solilab www.iledenantes.com Le Solilab, un projet destiné à l économie sociale et solidaire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 06/2015 OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L HABITAT

DOSSIER DE PRESSE 06/2015 OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L HABITAT DOSSIER DE PRESSE 06/2015 OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L HABITAT O.P.A.H. multisites de la CCPRO, présentation de la démarche Dans le cadre de son Programme Local de l Habitat, la CCPRO a lancé,

Plus en détail

UN HABITAT CONTEMPORAIN FAIT DE SÉDUCTION ET D ÉLÉGANCE!

UN HABITAT CONTEMPORAIN FAIT DE SÉDUCTION ET D ÉLÉGANCE! Petite résidence de 4 étages plus attique, l ensemble architectural est conçu pour préserver les espaces verts existants et créer une ambiance végétale jusqu aux logements situés en rez-de-chaussée. Les

Plus en détail

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif DISPOSITIONS PRATIQUES OPAH COPROPRIETE RENNES Dans le cadre de l Opération programmée d amélioration de l habitat engagée par la Ville de Rennes sur le centre depuis mars 2007, pour une durée de cinq

Plus en détail

LA FONCTION BATIMENT DANS LES ÉCOLES DU 14 E ARRONDISSEMENT. Jeudi 18 décembre 2014, 18h00 Mairie du 14 e, salle des mariages

LA FONCTION BATIMENT DANS LES ÉCOLES DU 14 E ARRONDISSEMENT. Jeudi 18 décembre 2014, 18h00 Mairie du 14 e, salle des mariages LA FONCTION BATIMENT DANS LES ÉCOLES DU 14 E ARRONDISSEMENT Jeudi 18 décembre 2014, 18h00 Mairie du 14 e, salle des mariages L ÉCOLE : UN ÉQUIPEMENT PUBLIC DE PROXIMITÉ La ville de Paris, comme toutes

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

LISTE DES CONTRATS CONCLUS

LISTE DES CONTRATS CONCLUS Entre le : 01/01/14 et 31/12/14 Pour des Travaux 14043003 Création d un Ascenseur - Résidence BEL HORIZON, 20 rue Franklin 42000 SAINT ETIENNE PLATRERIE PEINTURE 14051000 Remplacement de boîtes aux lettres

Plus en détail

HABITAT GROUPÉ : INTRODUCTION A L AUTOPROMOTION. Les HabILeS Atelier du 12 Avril 2010

HABITAT GROUPÉ : INTRODUCTION A L AUTOPROMOTION. Les HabILeS Atelier du 12 Avril 2010 HABITAT GROUPÉ : INTRODUCTION A L AUTOPROMOTION Les HabILeS Atelier du 12 Avril 2010 Introduction Objet de la présentation De la constitution du groupe A l étude de faisabilité Origine Projet d habitat

Plus en détail

CRÉDIT DE CONSTRUCTION POUR LA RÉALISATION D UN GROUPE SCOLAIRE SUR LE SECTEUR L LA CONCORDE ET POUR LE DÉPLACEMENT D UNE PARTIE DU PARKING FMCV

CRÉDIT DE CONSTRUCTION POUR LA RÉALISATION D UN GROUPE SCOLAIRE SUR LE SECTEUR L LA CONCORDE ET POUR LE DÉPLACEMENT D UNE PARTIE DU PARKING FMCV DA 005-15.06 CRÉDIT DE CONSTRUCTION POUR LA RÉALISATION D UN GROUPE SCOLAIRE SUR LE SECTEUR L LA CONCORDE ET POUR LE DÉPLACEMENT D UNE PARTIE DU PARKING FMCV Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,

Plus en détail

LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT

LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT Le Fonds Départemental de Garantie et de Caution des Loyers pour l accès au logement est mis

Plus en détail

CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR

CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR CCAS d HEROUVILLE SAINT CLAIR EHPAD 504 quartier de Val 14200 HEROUVILLE ST CLAIR Tél : 02.31.46.23.40 Fax : 02.31.95.58.30 CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR 1 Le présent document définit les règles

Plus en détail

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 Programme d Intérêt Général HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 LANEUVEVILLE-DEVANT-NANCY SOMMAIRE Qu est-ce que le Programme d Intérêt Général Habiter Mieux? Enjeux et objectifs Présentation

Plus en détail

Liste des marchés conclus en 2010 (article 133 du CMP 2006)

Liste des marchés conclus en 2010 (article 133 du CMP 2006) Liste des s conclus en 2010 (article 133 du CMP 2006) MARCHES DE TRAVAUX totale du Marchés entre 4 000 euros HT et 19 999,99 euros HT 0264 Travaux électriques pour la remise en état d un plateau de bureaux

Plus en détail

LISTE DES MARCHES CONCLUS

LISTE DES MARCHES CONCLUS Entre le : 01/01/10 et 31/12/10 Pour des Travaux Pour la tranche supérieure ou égale à 20 000 et inférieure à 50 000 HT 2010-021 CONSTRUCTION DE 63 LOGEMENTS LOCATIFS POUR LES GENDARMES SERRURERIE DU FAUBOURG

Plus en détail

Règlement de Consultation

Règlement de Consultation Règlement de Consultation Marrché de Trravaux CONSTRUCTION D UNE SALLE DE TYPE ZENITH A AMIENS Maître d Ouvrage Communauté d Agglomération Amiens Métropole Hôtel de Ville 80 000 Amiens Lott 99 SERRURERIE

Plus en détail

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Pôle Culture, Sport, Santé, Associations Secteur Santé Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Nom du demandeur: Intitulé du projet : Contact

Plus en détail

Résidence La Barbotière à Gujan-Mestras

Résidence La Barbotière à Gujan-Mestras Dossier de presse Résidence La Barbotière à Gujan-Mestras 24 logements collectifs en location PLAI Ce dossier est réalisé à l'occasion de l inauguration de la résidence La er Barbotière, 74 rue Jules Barat

Plus en détail

DEMANDE D'AIDE FONDS COMMUN LOGEMENT

DEMANDE D'AIDE FONDS COMMUN LOGEMENT DEMANDE D'AIDE FONDS COMMUN LOGEMENT AIDE A L'AMELIORATION DE L'HABITAT DES PROPRIETAIRES OCCUPANTS Demandeur : Mme, Melle, M. :... Adresse :...... Commune :... Canton :... Téléphone de la personne à contacter

Plus en détail

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Préambule La convention de mixité sociale est prévue à l article 8 de la loi de Programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE Habitat, bureaux, commerces : le W conjugue les trois fondamentaux de l urbain. Dans cet esprit, Vauban Immobilier, Scharf Immobilier, GIPA et Rive Gauche CB Richard

Plus en détail

PROCES VERBAL DE CONSTAT DESCRIPTIF

PROCES VERBAL DE CONSTAT DESCRIPTIF PROCES VERBAL DE CONSTAT DESCRIPTIF L an DEUX MILLE QUINZE, et le DIX SEPT AVRIL A la requête de : Madame Valérie MAIK veuve RELIGA, Née le 28 novembre 1927 à OPALNICA, 105 Route de Cassel 59940 NEUF BERQUIN

Plus en détail

Compte-rendu du groupe de travail «services» du 26 janvier 2010 à la maison des associations de Gerbéviller. 1. Seniors en vacances

Compte-rendu du groupe de travail «services» du 26 janvier 2010 à la maison des associations de Gerbéviller. 1. Seniors en vacances Compte-rendu du groupe de travail «services» du 6 janvier à la maison des associations de Gerbéviller Présents : Françoise BALLAND (Vennezey), Gérard CHIQUART (Xermaménil), Adélaïde COSSON (Remenoville),

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC LOCALISATION : Quartier des bassins à Cherbourg-Octeville

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières DOSSIER DE PRESSE Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières Paris, le mardi 3 février 2015 Contact presse Ministère du Logement, de

Plus en détail

D i s p o s i t i f d i n t e r v e n t i o n EN MATIÈRE SPORTIVE. e n m a t i è r e s p o r t i v e. Les équipements sportifs

D i s p o s i t i f d i n t e r v e n t i o n EN MATIÈRE SPORTIVE. e n m a t i è r e s p o r t i v e. Les équipements sportifs D i s p o s i t i f d i n t e r v e n t i o n EN MATIÈRE SPORTIVE e n m a t i è r e s p o r t i v e Les équipements sportifs JANVIER 2010 Janvier 2010 2/10 LES EQUIPEMENTS SPORTIFS STRUCTURANTS Les équipements

Plus en détail

LE MONET SAINT DENIS / 93

LE MONET SAINT DENIS / 93 LE MONET SAINT DENIS / 93 DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE JUIN 2015 LIVRAISON DE L IMMEUBLE DE BUREAUX LE MONET... 2 LE MONET DES BUREAUX à HAUTE VALEUR AJOUTéE ENVIRONNEMENTALE DANS UN NOUVEAU BASSIN DE VIE...

Plus en détail

Dans quels cas doit-on préparer un dossier accessibilité pour la SCDA?

Dans quels cas doit-on préparer un dossier accessibilité pour la SCDA? Guide pratique Etablissements recevant du public Intégrer les règles d accessibilité dans les dossiers de demande de travaux ou de permis de construire Tous travaux dans un Etablissement Recevant du Public

Plus en détail

1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises

1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises Rester dynamique dans un contexte atypique 1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises industrielles, la Saône-et-Loire est aujourd hui un département en décroissance.

Plus en détail

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 1. Situation et contexte urbain 2.

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

PremeLY Habitat 3 BBC

PremeLY Habitat 3 BBC PremeLY Habitat 3 BBC (Bâtiment Basse Consommation) SCPI DE TYPE «SCELLIER BBC» souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2011 La clôture de la période de souscription pourra intervenir par anticipation

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

VILLE DE BREST : MARCHES CONCLUS EN 2009. Tranche de 20 000 à 49 999 HT

VILLE DE BREST : MARCHES CONCLUS EN 2009. Tranche de 20 000 à 49 999 HT VILLE DE BREST : S CONCLUS EN 2009 Tranche de 20 000 à 49 999 HT TRAVAUX Relogement de la crèche associative Frimousse ZAC Saint- Martin à BREST Lot 5 Electricité Relogement de la crèche associative Frimousse

Plus en détail

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL 2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL Projet d Aménagement et de Développement Durable Dossier de PLU approuvé 13/26 Face à l augmentation du prix

Plus en détail

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40)

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40) Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim Dossier de demande de permis de construire Notice de Sécurité (PC40) NOTICE DE SECURITE E.R.P. Remarque : Cette notice de sécurité comprend

Plus en détail

Résidence pour Etudiants, R+7 en bois Maison de l Inde à la Cité Universitaire Internationale de Paris

Résidence pour Etudiants, R+7 en bois Maison de l Inde à la Cité Universitaire Internationale de Paris 3 ème Forum International Bois Construction 2013 Résidence pour Etudiants R+7, Maison de l Inde à la CIUP F. Lipsky-Rollet, O. Gaujard 1 Résidence pour Etudiants, R+7 en bois Maison de l Inde à la Cité

Plus en détail

Personnes victimes de violences au sein de leur couple attestées par un récépissé du dépôt d'une plainte.

Personnes victimes de violences au sein de leur couple attestées par un récépissé du dépôt d'une plainte. Logements construits, achetés ou améliorés avec l'aide financière de l État, appartenant aux organismes HLM (Habitation à Loyer Modéré). Différents bailleurs sociaux SHLMR SIDR SODEGIS SEMADER SODIAC Pour

Plus en détail

VILLE DE RUPT SUR MOSELLE ETAT RECAPITULATIF DES MARCHES PUBLICS ATTRIBUES EN 2012. Entreprise retenue

VILLE DE RUPT SUR MOSELLE ETAT RECAPITULATIF DES MARCHES PUBLICS ATTRIBUES EN 2012. Entreprise retenue VILLE DE RUPT SUR MOSELLE ETAT RECAPITULATIF DES MARCHES PUBLICS ATTRIBUES EN 2012 Nature des s MARCHES DE TRAVAUX TRANCHE de 20 000 à 89 999,99 HT Programme d'entretien de voirie MAPA Lot 1 - Monocouche

Plus en détail

ADPA ALLOCATION DÉPARTEMENTALE PERSONNALISÉE D AUTONOMIE DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE DE LA SOLIDARITÉ

ADPA ALLOCATION DÉPARTEMENTALE PERSONNALISÉE D AUTONOMIE DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE DE LA SOLIDARITÉ Document réalisé par la direction de la Communication du conseil général du Calvados en lien avec la direction de l Autonomie (DGA Solidarité). - Unik Studio Graphique - www.unikstudio.fr - Novembre 2012

Plus en détail

Aline ARCHIMBAUD, Sénatrice de Seine-Saint-Denis

Aline ARCHIMBAUD, Sénatrice de Seine-Saint-Denis , BIOGRAPHIE 30 ans d'enseignement en lettres classiques en Seine-Saint-Denis Fondatrice des premiers réseaux d'économie alternative et solidaire 1999 à 2002 : Trésorière nationale des Verts 1992 à 1994

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

TABLEAU DES CONTRATS NOTIFIÉS

TABLEAU DES CONTRATS NOTIFIÉS Entre le : 0/0/ et // S/ S/ 8/0/08 ASSURANCE - RISQUES STATUTAIRES SOFCAP-SOFAXIS- CNP 0S/ 0S/ 8/0/08 PRESTATION DE MAINTENANCE ET DE DEPANNAGE DES ASCENSEURS ET DE L ELEVATEUR ELECTRIQUE VERTICAL 0S/

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER) Page 1 Axe Référence Domaine Service instructeur Dates agréments CLS 2 La compétitivité de l économie : développer l économie réunionnaise dans l environnement international REGION Direction des Affaires

Plus en détail

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES Quercy Energies Le réseau EIE en Midi-Pyrénées 4 premiers EIE créés en novembre 2001, toute la région est couverte en 2007 avec 11 CIE dans 9 EIE En MIDI- PYRENEES

Plus en détail

MARCHES DE SERVICES 2007

MARCHES DE SERVICES 2007 MARCHES DE SERVICES 2007 Objet du marché Date de notification Nom de l'attributaire Adresse Montant 4000 HT à 19 999,99 HT Mission de coordination SPS Acquisition / Amélioration du 33 Bd A. France 03/05/2007

Plus en détail

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais Dossier de presse Pose de la Première Pierre de l immeuble de bureaux de la Direction Régionale Picardie de Quille Construction 18 février 2014 Beauvais 1 Communiqué de presse Pose de la Première Pierre

Plus en détail

GUIDE DE LA TARIFICATION SOLIDAIRE

GUIDE DE LA TARIFICATION SOLIDAIRE GUIDE DE LA TARIFICATION SOLIDAIRE Tarifs au 1 er juillet 2015 La solidarité doit rester un enjeu majeur de la politique des transports en commun conduite par Caen la mer. Nous avons pour objectif de proposer

Plus en détail

GITE D'ETAPE "chez Mimile"

GITE D'ETAPE chez Mimile GITE D'ETAPE "chez Mimile" Notre gîte d'étape est en train de voir le jour, après des mois et des années d'études et de recherche de fonds pour sa réalisation. Merci au Conseil Général, à la Région, au

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne 4. Dauphilogis Le Jardin de Bonne SOMMAIRE I : Présentation de la société II : Le site III : Le déroulement des études IV : L opération Le plan-masse Le programme Les grands principes de conception Un

Plus en détail

SMAS de Lalinde. Construction d un Pôle de Services à la Personne et d une Maison Médicale. Présentation du 28 octobre 2008

SMAS de Lalinde. Construction d un Pôle de Services à la Personne et d une Maison Médicale. Présentation du 28 octobre 2008 SMAS de Lalinde Construction d un Pôle de Services à la Personne et d une Maison Médicale Présentation du 28 octobre 2008 CONSTAT Les locaux et bâtiment du CIAS sont inadaptés : ils ne répondent plus aux

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

Vénissy, Un nouveau quartier se dessine

Vénissy, Un nouveau quartier se dessine Dossier de Presse Vénissy, Un nouveau quartier se dessine GRAND LYON Marie-Laure OUDJERIT Tel. 04 78 63 40 40 Mél. MOUDJERIT@grandlyon.org SERL - Peggy LECUELLE Tel. 04 72 61 50 39 GSM 06 03 98 55 71 Mél.

Plus en détail

COMMUNE DE DE SAINT-DENIS-D AUTHOU 1, rue Principale 28480 Saint-Denis-d Authou

COMMUNE DE DE SAINT-DENIS-D AUTHOU 1, rue Principale 28480 Saint-Denis-d Authou COMMUNE DE DE SAINT-DENIS-D AUTHOU 1, rue Principale 28480 Saint-Denis-d Authou AMENAGEMENT D UN GITE RURAL Rue des Tilleuls 28480 Saint-Denis-d Authou DOSSIER DE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE MAÎTRISE

Plus en détail

Supplément au guide :

Supplément au guide : Supplément au guide : De très nombreuses aides peuvent financer une partie des frais liés à vos travaux de rénovation (prestations d études, diagnostics, prestations de maîtrise d œuvre fourniture et pose

Plus en détail

Club Construction Durable Logement social. Le logement spécifique, un vecteur de mixité sociale?

Club Construction Durable Logement social. Le logement spécifique, un vecteur de mixité sociale? Club Construction Durable Logement social Le logement spécifique, un vecteur de mixité sociale? 28 novembre 2012 1 Introduction Christine Grèzes, Directrice Développement Durable Bouygues Construction

Plus en détail

SOFRECOM. Construction d'une antenne interconsulaire à Ploermel (56) BRETAGNE 20 L ARCHITECTURE DE VOTRE REGION EST UNE EDITION SOFRE & COM

SOFRECOM. Construction d'une antenne interconsulaire à Ploermel (56) BRETAGNE 20 L ARCHITECTURE DE VOTRE REGION EST UNE EDITION SOFRE & COM Construction d'une antenne interconsulaire à Ploermel (56) Maître d'ouvrage : S.C.I. COMETIAS. Maître d'œuvre : L'HYVER BRECHET LOHE & ASSOCIÉS ARCHITECTES DPLG. Coordinateur SPS, OPC : OUEST COORDINATION.

Plus en détail

L OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT (OPAH) Revitalisation Rurale du Pays du Ternois

L OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT (OPAH) Revitalisation Rurale du Pays du Ternois L OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT (OPAH) Revitalisation Rurale du Pays du Ternois L OPAH RR du Pays du Ternois est un dispositif d aides financières ouvert aux propriétaires privés occupants

Plus en détail