Direction de l évaluation Dépôt des rôles d évaluation Agglomération de Longueuil Boucherville

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Direction de l évaluation Dépôt des rôles d évaluation Agglomération de Longueuil Boucherville"

Transcription

1 Direction de l évaluation Dépôt des rôles d évaluation Agglomération de Longueuil Boucherville

2 Plan de présentation 1. Données générales 2. Statistiques de l agglomération 3. Ville de Boucherville 4. Précisions opérations résidentielles 5. Précisions opérations commerciales 6. Vos interrogations 2

3 Confection des rôles L agglomération de Longueuil regroupe 5 municipalités. L évaluation foncière de ce territoire est une compétence de l agglomération de Longueuil. La responsabilité de la confection des 5 rôles d évaluation incombe à la Direction de l'évaluation. 3

4 Agglomération de Longueuil Boucherville Vieux-Longueuil Saint-Bruno- de-montarville Saint-Lambert Greenfield Park Saint-Hubert La Ville de Longueuil et ses arrondissements Brossard Villes liées 4

5 Confection des rôles (suite) L évaluateur signataire des rôles a procédé à la confection des rôles d évaluation conformément aux dispositions de la Loi sur la fiscalité municipale. Les rôles d évaluation contiennent, pour chacune des unités d évaluation foncière, une valeur et le régime fiscal qui s applique à cette valeur. Les rôles d évaluation constituent l assiette fiscale de taxation sur laquelle seront élaborés les budgets municipaux du territoire. L évaluateur signataire est autorisé à déposer les rôles d évaluation le 1 er novembre 2012 (résolution CA ). 5

6 Confection des rôles (suite) Pour remplir ce mandat, l examen du marché immobilier a été réalisé à partir de l analyse des données suivantes : transactions immobilières conclues entre le 1 er janvier et le 31 décembre 2011 ( en 2010 et en 2009); formulaires de données économiques concernant des propriétés à revenus; 54 enquêtes de coûts relatives à la construction de bâtiments non résidentiels. 6

7 Entrée en vigueur des rôles Les 5 rôles d évaluation triennaux se terminaient le 31 décembre 2012 après leur dépôt en octobre Les rôles déposés entreront en vigueur le 1 er janvier 2013 pour les années 2013, 2014 et Les valeurs déposées reflètent les conditions du marché immobilier au 1 er juillet Les variations de valeurs indiquent l évolution du marché entre le 1 er juillet 2008 et le 1 er juillet

8 Variations des valeurs Le parc immobilier compte au moment du dépôt unités d évaluation, soit une augmentation de unités d évaluation ou 6,3 %. L agglomération de Longueuil comptait unités d évaluation lors du dernier dépôt des rôles triennaux en octobre La valeur totale des immeubles de l agglomération atteint un nouveau sommet pour se situer à près de 50,9 milliards de dollars (50,890), soit une augmentation de 16,8 % par rapport aux valeurs des rôles actuels. 8

9 Immeubles imposables et exempts Agglomération de Longueuil Valeur Immeubles Nombre Variation (En milliard de $) Imposables $ 17,58 % Exempts $ 7,67 % Total $ 16,79 % 9

10 Immeubles résidentiels et non résidentiels Agglomération de Longueuil Valeur Immeubles Nombre Variation (En milliard de $) Résidentiels (88,5 %) $ 18,31 % Non résidentiels $ 11,96 % Total $ 16,79 % 10

11 Variations des valeurs (suite) Agglomération de Longueuil Catégories résidentielles Catégorie Variation Unifamiliale unités 19,68 % Condominium unités 14,52 % Plex (2 à 5 logements) unités 17,51 % 6 logements et plus unités 18,68 % Total unités 18,25 % 11

12 Variations des valeurs (suite) Agglomération de Longueuil Principales catégories non résidentielles Catégorie Variation Bureaux unités 14,01 % Centres commerciaux unités 14,26 % Commercial diversifié unités 9,41 % Industries unités 13,26 % Total 13,02 % 12

13 Variations des valeurs (suite) Pour les municipalités, les variations totales sont de 15,6 % à 18,5 %. Pour les arrondissements (secteurs) de la Ville de Longueuil, les variations totales sont de 15,1 % à 18 %. 13

14 3. Variation totale des valeurs par municipalité Boucherville 17 % Longueuil 16,05 % Saint-Brunode-Montarville 17,5 % Saint-Lambert 15,6 % Brossard 18,5 % La Ville de Longueuil et ses arrondissements Villes liées 14

15 Variation totale des valeurs par secteur - Longueuil Vieux-Longueuil 15,1 % Le Moyne 18 % Greenfield Park 16,3 % Saint-Hubert 17,6 % La Ville de Longueuil et ses secteurs Villes liées 15

16 Autres données La valeur moyenne d un condo est de $. La valeur moyenne d une résidence unifamiliale est de $. On retrouve 489 propriétés unifamiliales évaluées à plus de 1 M$, dont 37 évaluées à plus de 2 M$ et 8 évaluées à plus de 3 M$. La propriété unifamiliale la plus élevée se situe à plus de 5,3 M$. 16

17 Autres données (suite) Le «top 10» des propriétés de l agglomération est : 1- Les Promenades Saint-Bruno $ Saint-Bruno-de-Montarville 2- Mail Champlain $ Brossard 3- DIX30 (partie, section Life style) $ Brossard 4- Hôpital Charles-LeMoyne $ Longueuil 5- Université de Sherbrooke $ Longueuil 6- Usine de traitement des eaux $ Longueuil 7- Collège Édouard-Montpetit $ Longueuil 8- Centre hospitalier Pierre-Boucher $ Longueuil 9- Méga centre Rive-Sud $ Boucherville 10- Agence spatiale canadienne $ Longueuil La valeur totale du Quartier DIX $ La valeur du secteur des Promenades $ La valeur du Carrefour Rive-Sud $ 17

18 Autres données (suite) ÉVOLUTION DES VALEURS DÉPOSÉES AUX RÔLES DEPUIS 2002 Valeur totale des immeubles aux rôles Millions $ $ $ $ $ $ $ % % % $ Année de dépôt 18

19 Autres données (suite) Répartition de la richesse foncière sur le territoire de l agglomération de Longueuil Saint-Brunode-Montarville 8,64% Octobre 2012 (8,59 %) Saint-Lambert 6,97% 14,50% Octobre 2012 (7,05 %) Boucherville Octobre 2012 (14,48 %) Brossard 21,36% Octobre 2012 (21,05 %) Longueuil 48,53% Octobre 2012 (48,84 %) 19

20 Conclusion Les variations des valeurs sont assez centrées autour de la moyenne générale pour l ensemble des secteurs et des catégories d immeubles. La croissance du marché immobilier de 2008 à 2011 est soutenue, mais modérée et porte les valeurs de l agglomération de Longueuil à un total de 50,9 milliards de dollars. La tendance du marché : malgré le fait qu il y ait moins de transactions effectuées, la progression des valeurs demeure soutenue. 20

21 Renseignements divers Les rôles d évaluation peuvent être consultés depuis le 2 novembre sur le site Internet longueuil.ca. Les avis d évaluation ont été mis à la poste le 14 décembre 2012 pour tout le territoire de l agglomération. 21

22 Direction de l évaluation Dépôt des rôles d évaluation Agglomération de Longueuil Boucherville STATISTIQUES

23 STATISTIQUES DES MUNICIPALITÉS DE L AGGLOMÉRATION DE LONGUEUIL

24 Variation totale des valeurs par municipalité Boucherville 17 % Longueuil 16,05 % Saint-Brunode-Montarville 17,5 % Saint-Lambert 15,5 % Brossard 18,5 % La Ville de Longueuil et ses arrondissements Villes liées 24

25 Ville de Brossard Statistiques Variation des valeurs des principales catégories d immeubles Unifamiliale Condominium 2 à 5 logements 6 logements et plus Bureaux Centres commerciaux Commercial diversifié Industries Nombre Valeur totale $ $ $ $ $ $ $ $ Variation 21,59 % 16,36 % 24,37 % 20,34 % 13,06 % 13,18 % 3,84 % 9,74 % Variation totale de la municipalité Variation Valeurs Résidentiel (91,2%) 20,17 % $ Non résidentiel 12,62 % $ Total 18,49 % $ Nombre d'unités d'évaluation Valeur moyenne des résidences unifamiliales et des appartements - condo Valeur moyenne Unifamiliale (61,3 %) $ Condo (25,9 %) $ 25

26 Ville de Longueuil Statistiques Variation des valeurs des principales catégories d immeubles Unifamiliale Condominium 2 à 5 logements 6 logements et plus Bureaux Centres commerciaux Commercial diversifié Industries Nombre Valeur totale $ $ $ $ $ $ $ $ Variation 18,95 % 13,75 % 16,43 % 18,33 % 17,45 % 16,27 % 11,75 % 11,72 % Variation totale de la municipalité Variation Valeurs Résidentiel (85,6 %) 17,62 % $ Non résidentiel 11,15 % $ Total 16,05 % $ Nombre d'unités d'évaluation Valeur moyenne des résidences unifamiliales et des appartements - condo Valeur moyenne Unifamiliale (54,7 %) $ Condo (15,5 %) $ 26

27 Ville de Saint-Bruno-de-Montarville Statistiques Variation des valeurs des principales catégories d immeubles Unifamiliale Condominium 2 à 5 logements Variation totale de la municipalité 6 logements et plus Variation Valeurs Résidentiel (89,8 %) 19,27 % $ Non résidentiel 12,63 % $ Total 17,52 % $ Nombre d'unités d'évaluation Bureaux Centres commerciaux Commercial diversifié Industries Nombre Valeur totale $ $ $ $ $ $ $ $ Variation 20,17 % 11,82 % 20,39 % 18,39 % 11,04 % 11,45 % 10,51 % 13,11 % Valeur moyenne des résidences unifamiliales et des appartements - condo Valeur moyenne Unifamiliale (77,4 %) $ Condo (10,0 %) $ 27

28 Ville de Saint-Lambert Statistiques Variation des valeurs des principales catégories d immeubles Unifamiliale Condominium 2 à 5 logements Variation totale de la municipalité 6 logements et plus Variation Valeurs Résidentiel (95,0 %) 15,97 % $ Non résidentiel 13,05 % $ Total 15,59 % $ Nombre d'unités d'évaluation Bureaux Centres commerciaux Commercial diversifié Industries Nombre Valeur totale $ $ $ $ $ $ $ $ Variation 16,92 % 13,97 % 22,63 % 18,52 % 10,93 % 12,52 % 12,33 % 13,02 % Valeur moyenne des résidences unifamiliales et des appartements - condo Valeur moyenne Unifamiliale (50,0 %) $ Condo (38,3 %) $ 28

29 STATISTIQUES DE LA VILLE DE BOUCHERVILLE

30 Points saillants Le rôle d évaluation foncière de la Ville de Boucherville a été déposé le 1 er novembre Date d entrée en vigueur : 1 er janvier Les valeurs qui y sont inscrites reflètent les conditions du marché au 1 er juillet Ces valeurs serviront de base pour le calcul des taxes municipales des années 2013, 2014 et Le parc immobilier de la Ville de Boucherville compte unités d évaluation. La valeur totale de ce parc immobilier est de milliards de dollars, soit une hausse de 17 % par rapport au rôle précédent. Dans le secteur résidentiel, la hausse de la valeur globale des propriétés, toutes catégories confondues, se situe à 18,7 %. 30

31 Points saillants La variation de la valeur des propriétés unifamiliales (unifamiliales et condos) s établit à 18,9 %. La variation de la valeur des résidences unifamiliales est de 19,8 %. La variation de la valeur des condominiums s établit à 14,4 %. En ce qui a trait au secteur locatif, l augmentation globale pour les immeubles de 2 à 5 logements est de 17,5 % et pour les immeubles de 6 logements et plus, de 21,4 %. Dans le secteur non résidentiel, la valeur des immeubles commerciaux et à bureaux a augmenté de 13,4 %. Les variations de valeurs représentent l évolution du marché entre le 1 er juillet 2008 et 1 er juillet Les personnes en désaccord avec une valeur inscrite au nouveau rôle ont jusqu au 30 avril 2013 pour demander une révision de leur dossier. 31

32 Variations totale des valeurs Boucherville 17 % La Ville de Longueuil et ses arrondissements Villes liées 32

33 Confection du rôle de Boucherville Pour remplir ce mandat, l examen du marché immobilier a été réalisé à partir de l analyse des données suivantes : transactions immobilières conclues entre le 1 er janvier et le 31 décembre 2011 (1 478 en 2010 et en 2009); 268 formulaires de données économiques concernant des propriétés à revenus; 14 enquêtes de coûts relatives à la construction de bâtiments non résidentiels. 33

34 Variations des valeurs Le parc immobilier compte au moment du dépôt unités d évaluation, soit une augmentation de 933 unités d évaluation ou 6,1 % (agglo 6,3 %). La Ville de Boucherville comptait unités d évaluation lors du dernier dépôt du rôle triennal en octobre La valeur totale des immeubles de la ville est de 7,379 milliards de dollars, soit une augmentation de 17 % (agglo 16,8 %) par rapport aux valeurs du rôle précédent. Les variations de valeurs pour les immeubles imposables et exemptés sont respectivement de 17,4 % (agglo 17,6 %) et de 7,8 % (agglo 7,7 %). Les variations de valeurs pour les catégories résidentielle et non résidentielle sont respectivement de 18,6 % (agglo 18,3 %) et de 12,9 % (agglo 12 %). 34

35 Ville de Boucherville Statistiques Variation des valeurs des principales catégories d immeubles Unifamiliale Condominium 2 à 5 logements 6 logements et plus Bureaux Centres commerciaux Commercial diversifié Industries Nombre Valeur totale $ $ $ $ $ $ $ $ Variation 19,81 % 14,42 % 17,48 % 21,41 % 11,83 % 17,70 % 10,08 % 16,67 % Variation totale de la municipalité Variation Valeurs Résidentiel (91,1 %) 18,62 % $ Non résidentiel 12,91 % $ Total 16,99 % $ Nombre d'unités d'évaluation Valeur moyenne des résidences unifamiliales et des appartements - condo Valeur moyenne Unifamiliale (68,7 %) $ Condo (19,5 %) $ 35

36 Tableau comparatif des villes Variation des valeurs par catégorie d immeuble Municipalité Unifamiliale Condominium 2 à 5 logements 6 logements et plus Bureaux Centres commerciaux Commercial diversifié Industries Terrains vacants Nombre % Nombre % Nombre % Nombre % Nombre % Nombre % Nombre % Nombre % Nombre % Boucherville ,8 % ,4 % ,5 % 98 21,4 % ,8 % 43 17,7 % ,1 % ,7 % ,1 % Brossard ,6 % ,4 % ,4 % ,3 % ,1 % ,2 % 165 3,8 % 42 9,7 % ,3 % Longueuil ,0 % ,8 % ,4 % ,3 % ,5 % ,3 % ,8 % ,7 % ,6 % Saint-Bruno-de- Montarville ,2 % ,8 % ,4 % 57 18,4 % 61 11,0 % 37 11,5 % 50 10,5 % 28 13,1 % ,7 % Saint-Lambert ,9 % ,0 % ,6 % ,5 % 58 10,9 % 41 12,5 % 34 12,3 % 9 13,0 % 60 18,1 % Agglomération de Longueuil ,7 % ,5 % ,5 % ,7 % ,0 % ,3 % ,4 % ,3 % ,3 % 36

37 Évolution du parc immobilier Boucherville $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $

38 Autres données Le «TOP 10» de l évaluation à Boucherville : 1- Méga centre Rive-Sud $ ( $) 2-220, chemin Du Tremblay $ 3- Robert Transport $ 4- IKEA $ 5- Conseil national de recherches $ 6- Promenades Montarville $ 7- Entrepôt Colabor $ 8- Entrepôt Provigo $ 9- École secondaire de Mortagne $ 10- Entrepôt Honda $ Direction de l'évaluation Rôles

39 Autres données (suite) La valeur moyenne d un condominium est de $ (agglo $). La valeur moyenne d une résidence unifamiliale est de $ (agglo $). On retrouve 579 propriétés évaluées à plus de 1 M$, toutes catégories confondues sur le territoire de Boucherville. De ce nombre, on compte 166 propriétés unifamiliales de plus de 1 M$. La propriété unifamiliale dont l évaluation est la plus élevée se situe à plus de 3 M$. 39

40 Informations générales Dépôt des rôles (5) : 1 er novembre 2012 Accessible sur Internet à partir du 2 novembre 2012 au longueuil.ca. Avis d évaluation posté le 14 décembre 2012 Rencontres publiques : 25 janvier au 1 er mars 2013 Boucherville : 30 janvier 2013 Brossard : 29 janvier 2013 Longueuil : 20 février 2013 Greenfield Park Saint-Hubert Vieux-Longueuil Saint-Bruno-de-Montarville : 12 février 2013 Saint-Lambert : 6 février

41 Informations générales (suite) Trois jours de rencontres individuelles sur rendez-vous avec les évaluateurs agréés pour discuter des dossiers (entre 9 h et 21 h), les 6, 13 et 20 février 2013 Communiqués de presse aussi disponibles sur le site Internet longueuil.ca Demande de révision = visite de l immeuble Délai pour les demandes de révision : le 30 avril 2013 Médianes calculées à 100 % pour les cinq rôles d évaluation (sujet à certification du MAMROT) 41

42 Précisions Opérations résidentielles Les questions les plus posées : Pourquoi la valeur inscrite au rôle d évaluation ne correspond pas toujours au prix payé? Quels sont les principaux facteurs qui influencent la valeur d une propriété résidentielle? Comment savoir si l évaluation de ma propriété est juste et représentative de la valeur marchande à la date de référence? Pourquoi l évaluateur doit-il visiter ma propriété et est-ce que la visite se traduit par un changement de valeur? Que dois-je faire si je suis en désaccord avec l évaluation municipale de ma propriété telle que déposée au rôle ? 42

43 Précision Opérations commerciales Analyses des transactions afin d y déterminer les tendances du marché et d en extraire des indicateurs économiques Expertises particulières par la méthode du revenu pour un grand nombre de propriétés commerciales Les situations particulières et variations des valeurs 43

44 Vos interrogations 44

Direction de l évaluation foncière. Dépôt des rôles d évaluation 2014 2015 2016 Agglomération de Montréal

Direction de l évaluation foncière. Dépôt des rôles d évaluation 2014 2015 2016 Agglomération de Montréal Direction de l évaluation foncière Dépôt des rôles d évaluation 2014 2015 2016 Agglomération de Montréal Présentation 1. Compétence en matière d évaluation 2. Contenu et entrée en vigueur des rôles 3.

Plus en détail

Monsieur le Maire, Mesdames, messieurs les conseillers Messieurs de la Direction générale. Madame, Monsieur,

Monsieur le Maire, Mesdames, messieurs les conseillers Messieurs de la Direction générale. Madame, Monsieur, Statistiques du dépôt des rôles 2013; compilation au 14 septembre 2012 Monsieur le Maire, Mesdames, messieurs les conseillers Messieurs de la Direction générale Madame, Monsieur, C est avec plaisir que

Plus en détail

Dépôt des rôles d évaluation Agglomération de Longueuil Brossard

Dépôt des rôles d évaluation Agglomération de Longueuil Brossard Dépôt des rôles d évaluation Agglomération de Longueuil Brossard Direction de l'évaluation l évaluation 2013-2014 - 2015 Plan de présentation 1. Données générales 2. Statistiques de l agglomération 3.

Plus en détail

Direction de l'évaluation. Dépôt des rôles d évaluation Agglomération de Longueuil Longueuil

Direction de l'évaluation. Dépôt des rôles d évaluation Agglomération de Longueuil Longueuil Direction de l'évaluation Dépôt des rôles d évaluation Agglomération de Longueuil Longueuil 2013-2014 - 2015 Plan de présentation 1. Données générales 2. Statistiques de l agglomération 3. Ville de Longueuil

Plus en détail

RÔLE D ÉVALUATION FONCIÈRE 2016-2017-2018

RÔLE D ÉVALUATION FONCIÈRE 2016-2017-2018 RÔLE D ÉVALUATION FONCIÈRE 2016-2017-2018 INTRODUCTION La Division de l évaluation du Service des finances est responsable de la confection du rôle d évaluation de la ville de Sherbrooke. Le rôle d évaluation

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière F Variation de la valeur foncière et des transactions PRIVÉ Rôle d évaluation foncière Variation entre 2007 et 2011 2 Différence avec le prix de vente 3 Transactions 2000-2010 Vente de copropriétés et

Plus en détail

Dépôt du rôle triennal d évaluation foncière

Dépôt du rôle triennal d évaluation foncière Dépôt du rôle triennal d évaluation foncière Période visée : 2014, 2015 et 2016 Service de l évaluation Direction des finances et des services administratifs Dépôt du rôle triennal d évaluation foncière

Plus en détail

4 - Statistiques sur le nouveau rôle d évaluation

4 - Statistiques sur le nouveau rôle d évaluation SOIRÉE D INFORMATION 1 1 - Présentation du professionnel 2 - Introduction à l évaluation municipale 3 - Résumé des 3 méthodes d évaluation 4 - Statistiques sur le nouveau rôle d évaluation 5 - Exemple

Plus en détail

Le jeudi 4 décembre de 6 h à 20 h

Le jeudi 4 décembre de 6 h à 20 h Le jeudi 4 décembre de 6 h à 20 h Notre mission Recueillir de l argent, des denrées et des dons divers pour venir en aide aux personnes défavorisées. Redistribuer l'argent et les denrées aux organismes

Plus en détail

Évaluation municipale et taxes foncières Agglomération de Montréal. Présentation à BOMA QUÉBEC

Évaluation municipale et taxes foncières Agglomération de Montréal. Présentation à BOMA QUÉBEC Évaluation municipale et taxes foncières Agglomération de Montréal Présentation à BOMA QUÉBEC le 30 janvier 2014 par Jean-Guy Bernard, AACI., MRICS et Sylvain Leclair, É.A., AACI., B.B.A Valeur : Tout

Plus en détail

Le nouveau rôle d évaluation 2007-2009

Le nouveau rôle d évaluation 2007-2009 Le nouveau rôle d évaluation 2007-2009 LE NOUVEAU RÔLE D ÉVALUATION 2007-2009 1 Le dépôt d un rôle d évaluation suscite toujours beaucoup d intérêt. Pour un propriétaire, il lui indique la valeur de son

Plus en détail

BUDGET 2013. Contenu

BUDGET 2013. Contenu Budget 2013 Contenu Pages Budget 2013 Faits saillants 3 Sommaire par activité 4 Revenus 5 Dépenses par fonction 6 Dépenses par objet 7 Nouveau rôle d évaluation 2013-2014-2015 Définition 8 Augmentation

Plus en détail

3641-3653, chemin de Chambly, Longueuil Bâtiment commercial à usage multiples à vendre

3641-3653, chemin de Chambly, Longueuil Bâtiment commercial à usage multiples à vendre Bâtiment commercial à usage multiples à vendre Détails de la propriété Superficie de l immeuble 30 107 pi 2 (9 176,6 m 2 ) Superficie locative brute 29 040 pi 2 (8 851,4 m 2 ) Superficie du terrain 57

Plus en détail

AVERTISSEMENT CONCERNANT LA NORME 20 EN MATIÈRE D ÉVALUATION MUNICIPALE

AVERTISSEMENT CONCERNANT LA NORME 20 EN MATIÈRE D ÉVALUATION MUNICIPALE AVERTISSEMENT CONCERNANT LA NORME 20 EN MATIÈRE D ÉVALUATION MUNICIPALE Le 31 janvier 2013, le conseil d administration de l Ordre a adopté la norme 20.1 afin de refléter les travaux du ministère des Affaires

Plus en détail

Sommaire exécutif. Programme d inventaire et d entretien des infrastructures municipales. Août 2004. Présenté à la ville de

Sommaire exécutif. Programme d inventaire et d entretien des infrastructures municipales. Août 2004. Présenté à la ville de Programme d inventaire et d entretien des infrastructures municipales Présenté à la ville de N/Réf. : 515079-260-VR-0001 Rév. 00 SOMMAIRE EXÉCUTIF Mandat En avril 2002, le Conseil de octroyait, de fa çon

Plus en détail

Il est proposé d adopter l ordre du jour avec l ajout des points suivants :

Il est proposé d adopter l ordre du jour avec l ajout des points suivants : Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil d agglomération de la Ville de tenue le 27 août 2015 à compter de 16 h, dans la salle du conseil de l hôtel de ville de, 4250, chemin de la Savane, sous

Plus en détail

Le patrimoine des ménages soutenu par la hausse des prix de l'immobilier

Le patrimoine des ménages soutenu par la hausse des prix de l'immobilier abcdefg Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 20 novembre 2009 Patrimoine des ménages en 2008 Le patrimoine des ménages soutenu par la hausse

Plus en détail

IMMOBILIER À MONTRÉAL

IMMOBILIER À MONTRÉAL IMMOBILIER À MONTRÉAL PERSPECTIVES ET TENDANCES DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER Automne Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire FAITS SAILLANTS

Plus en détail

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Région métropolitaine de Trois-Rivières. 1 er trimestre 2012

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Région métropolitaine de Trois-Rivières. 1 er trimestre 2012 Région métropolitaine de Trois-Rivières Le Baromètre MLS du marché résidentiel Faits saillants Quatrième hausse trimestrielle consécutive des ventes résidentielles Taux d intérêt et marché de l emploi

Plus en détail

Sainte-Agathe-des-Monts

Sainte-Agathe-des-Monts Direction générale des finances municipales 23 octobre 2012 Profil financier 2012 Sainte-Agathe-des-Monts Code géographique : 78032 MRC : Les Laurentides Désignation : Ville CM : S.O. Classe de population

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE CACOUNA ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS 2010

MUNICIPALITÉ DE CACOUNA ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS 2010 RÈGLEMENT NO 29-10 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE CACOUNA ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS 2010 Résolution 2010-03-88.2 ATTENDU que la Municipalité de Cacouna

Plus en détail

CONSEIL DE LA VILLE ORDRE DU JOUR

CONSEIL DE LA VILLE ORDRE DU JOUR CONSEIL DE LA VILLE ORDRE DU JOUR Ordre du jour de la séance ordinaire du conseil de la Ville de Longueuil devant avoir lieu le 17 mars 2015 à compter de 19 h, dans la salle du conseil de l hôtel de ville

Plus en détail

Fiche de lecture du milieu Fonction industrielle

Fiche de lecture du milieu Fonction industrielle Fiche de lecture du milieu 25 mai 2015 La région métropolitaine de recensement de Montréal compte 1,76 million d emplois dont environ 9,6 % se trouvent dans l agglomération de Longueuil selon l Observatoire

Plus en détail

Réductions de loyer automatiques et diminutions des impôts fonciers

Réductions de loyer automatiques et diminutions des impôts fonciers Réductions de loyer automatiques et diminutions des impôts fonciers Quand un loyer est-il automatiqueme nt réduit? La plupart des locataires ne paient pas les impôts fonciers séparément de leur loyer.

Plus en détail

Rapport des statistiques 2004 Permis de construction et de rénovation TABLE DES MATIÈRES. Présentation... 1

Rapport des statistiques 2004 Permis de construction et de rénovation TABLE DES MATIÈRES. Présentation... 1 Préparé par : Samuel Gemme Inspecteur des bâtiments Le 11 janvier 2005 2005 Permis de construction et de rénovation i TABLE DES MATIÈRES Présentation... 1 Analyse des permis pour les constructions neuves...

Plus en détail

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Trois-Rivières. Faits saillants

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Trois-Rivières. Faits saillants Baromètre FCIQ Le du marché résidentiel Région métropolitaine de Trois-Rivières Faits saillants Rebond des ventes sur le marché immobilier résidentiel de Trois-Rivières au premier trimestre de 2014 record

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

RÈGLEMENT 2014-012 RELATIF AUX TAUX ET MODALITÉS DE TAXATION POUR 2015

RÈGLEMENT 2014-012 RELATIF AUX TAUX ET MODALITÉS DE TAXATION POUR 2015 PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE MASKINONGÉ MUNICIPALITÉ DE SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON RÈGLEMENT 2014-012 RELATIF AUX TAUX ET MODALITÉS DE TAXATION POUR 2015 ATTENDU que la municipalité de Saint-Élie-de-Caxton désire

Plus en détail

PRÉSENTATION DU BUDGET 2016. www.ville.farnham.qc.ca

PRÉSENTATION DU BUDGET 2016. www.ville.farnham.qc.ca PRÉSENTATION DU BUDGET 2016 En résumé 2015 2016 Variation % Activités de financement Revenus de fonctionnement 13 062 700 $ 13 447 200 $ 2,94% Dépenses de fonctionnement 11 055 000 $ 11 174 900 $ 1,08%

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»?

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»? Que veut dire «étalement»? FOIRE AUX QUESTIONS Lorsque l augmentation de la valeur foncière de la propriété depuis la dernière mise à jour du rôle peut être répartie sur plus d une année, on dit qu elle

Plus en détail

Fiche de lecture du milieu Fonctions institutionnelle et communautaire

Fiche de lecture du milieu Fonctions institutionnelle et communautaire Fiche de lecture du milieu 20 mars 2015 Fonctions institutionnelle et communautaire La famille a une valeur importante au sein de la municipalité. La Ville de Boucherville s assure d offrir les équipements

Plus en détail

Ensemble, faisons de Blainville un modèle. Compte de taxes

Ensemble, faisons de Blainville un modèle. Compte de taxes Ensemble, faisons de Blainville un modèle Compte de taxes 2014 Faisons de Blainville un modèle! Déposé et adopté le 14 janvier dernier, le budget 2014, le premier de mon Administration, est l illustration

Plus en détail

Fiche de lecture du milieu Positionnement régional

Fiche de lecture du milieu Positionnement régional Fiche de lecture du milieu 20 mars 2015 Localisation de la ville de CONTEXTE Superficie : 70,8 km 2 Population (2015) : 41 466 Densité de population : 5,8 hab./ha Densité brute de logement : 13 log./ha

Plus en détail

L offre résidentielle montréalaise et les programmes d aide financière

L offre résidentielle montréalaise et les programmes d aide financière L offre résidentielle montréalaise et les programmes d aide financière Montréal c est Des milieux de vie diversifiés avec : Des produits neufs et existants pour une famille ou une personne seule; Des typologies

Plus en détail

A qui profite le logement cher?

A qui profite le logement cher? A qui profite le logement cher? L envolée des loyers et des prix immobiliers a rendu l accès au logement de plus en plus difficile, avec des coûts fixes qui grèvent fortement le pouvoir d achat des locataires.

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE DOLBEAU-MISTASSINI RÈGLEMENT N O 1162-02

MUNICIPALITÉ DE DOLBEAU-MISTASSINI RÈGLEMENT N O 1162-02 MUNICIPALITÉ DE DOLBEAU-MISTASSINI RÈGLEMENT N O 1162-02 RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS PRÉAMBULE : ATTENDU que le conseil considère

Plus en détail

LA MODERNISATION EN ÉVALUATION FONCIÈRE. Septembre 2011

LA MODERNISATION EN ÉVALUATION FONCIÈRE. Septembre 2011 LA MODERNISATION EN ÉVALUATION FONCIÈRE Septembre 2011 Le système d évaluation foncière au Québec La pratique de l évaluation immobilière au fin d imposition foncière municipale est basée sur un partenariat

Plus en détail

Règlement # 2007-221 Relatif à la création d'un programme de revitalisation Page 1

Règlement # 2007-221 Relatif à la création d'un programme de revitalisation Page 1 Relatif à la création d'un programme de revitalisation Page 1 EXTRAIT CERTIFIÉ CONFORME du règlement adopté à la séance spéciale du conseil municipal de la Ville de Forestville tenue le 10 avril 2007 à

Plus en détail

Amphithéâtre multifonctionnel

Amphithéâtre multifonctionnel Entente Ville-Quebecor (sans équipe de hockey LNH) Identification du bâtiment Loyer moyen (sur 25 ans) Loyer moyen (sur 20 ans) 33 M $ 3,15 M $ 2,94 M $ Versement à la Ville de 15 % des bénéfices nets

Plus en détail

TAXATION ET DROIT DE MUTATION

TAXATION ET DROIT DE MUTATION TAXATION ET DROIT DE MUTATION RÔLE Rôle d évaluation 2013-2014-2015 Nous fonctionnons avec un rôle triennal et le facteur indiqué sur le compte est celui de la 1 ère année du rôle. 2015 2014 2013 Facteur

Plus en détail

CONSIDÉRANT QUE la Ville désire attirer sur son territoire de nouvelles familles et favoriser la construction de nouvelles habitations;

CONSIDÉRANT QUE la Ville désire attirer sur son territoire de nouvelles familles et favoriser la construction de nouvelles habitations; RÈGLEMENT NUMÉRO 252 INTITULÉ «RÈGLEMENT ÉTABLISSANT UN PROGRAMME DE REVITALISATION FAVORISANT LA CONSTRUCTION DE NOUVELLES HABITATIONS DANS CERTAINS SECTEURS DE LA VILLE» CONSIDÉRANT QUE la Ville désire

Plus en détail

Province de Québec Ville de Longueuil

Province de Québec Ville de Longueuil Province de Québec Ville de Longueuil Procès-verbal de la séance extraordinaire du comité exécutif de la Ville de Longueuil tenue le 9 juillet 2002, à 13 h, au 2001, boulevard Rome, Longueuil, sous la

Plus en détail

Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec. Montréal, 15 janvier 2015

Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec. Montréal, 15 janvier 2015 Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec Montréal, 15 janvier 2015 Méthodologie Sondage Web réalisé du 3 au 13 novembre 2014. Échantillon représentatif de 5 659 répondants adultes

Plus en détail

VERSION DEMO TABLE DES MATIÈRES SEULEMENT

VERSION DEMO TABLE DES MATIÈRES SEULEMENT VERSION DEMO SEULEMENT LES PRINCIPES DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER Auteur : Christian Guay, B.A.A., É.A., M.B.A. WWW.INVESTISSEURIMMOBILIER.COM Publié par : Christian Guay Version 2003 E-Mail : info@investisseurimmobilier.com

Plus en détail

Patrimoine des ménages en 2013 La hausse des cours des actions et des prix immobiliers a entraîné une nouvelle et nette progression du patrimoine

Patrimoine des ménages en 2013 La hausse des cours des actions et des prix immobiliers a entraîné une nouvelle et nette progression du patrimoine Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 20 novembre 2014 La hausse des cours des actions et des prix immobiliers a entraîné

Plus en détail

RÈGLEMENT CA-2009-108 ÉTABLISSANT LA TARIFICATION APPLICABLE POUR CERTAINS SERVICES DE SÉCURITÉ PUBLIQUE

RÈGLEMENT CA-2009-108 ÉTABLISSANT LA TARIFICATION APPLICABLE POUR CERTAINS SERVICES DE SÉCURITÉ PUBLIQUE Codification administrative Ce document n'a pas de valeur officielle RÈGLEMENT CA-2009-108 ÉTABLISSANT LA TARIFICATION APPLICABLE POUR CERTAINS SERVICES DE SÉCURITÉ PUBLIQUE Note Les tarifs prévus au présent

Plus en détail

Patrimoine des ménages en 2014 Forte croissance persistante du patrimoine due à la hausse des cours boursiers et des prix immobiliers

Patrimoine des ménages en 2014 Forte croissance persistante du patrimoine due à la hausse des cours boursiers et des prix immobiliers Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 20 novembre 2015 Forte croissance persistante du patrimoine due à la hausse des

Plus en détail

LE CONSEIL DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINTE-CLOTILDE-DE-HORTON DÉCRÈTE CE QUI SUIT

LE CONSEIL DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINTE-CLOTILDE-DE-HORTON DÉCRÈTE CE QUI SUIT Règlement numéro 98 Décrétant des travaux de réfection des conduites d aqueduc, d égout domestique et de réfection complète de la chaussée et des trottoirs sur plusieurs rues de la municipalité et autorisant

Plus en détail

L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle

L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle S appuyant sur une étude récente 1 réalisée par l économiste Pierre Bélanger, expert-conseil en habitation et développement socio-urbain,

Plus en détail

L avis d évaluation foncière Payer sa juste part

L avis d évaluation foncière Payer sa juste part L avis d évaluation foncière Payer sa juste part Pierre Chauvette, avocat Décembre 2013 Québec Trois-Rivières Montréal Affiliations internationales Pannone Law Group Lawyers Associated Worldwide jolicoeurlacasse.com

Plus en détail

Pas d essoufflement des ventes pour les propriétés de 500 000 $ et plus

Pas d essoufflement des ventes pour les propriétés de 500 000 $ et plus Pas d essoufflement des ventes pour les propriétés de Alors que les ventes résidentielles effectuées par les courtiers immobiliers au Québec ont affiché presque autant de baisses que de hausses mensuelles

Plus en détail

PROGRAMMATION HIVER-PRINTEMPS 2016

PROGRAMMATION HIVER-PRINTEMPS 2016 PROGRAMMATION HIVER-PRINTEMPS 2016 Notre mission : Soutenir les aidants qui prennent soin d un proche âgé. Territoire desservi : Brossard, Saint-Lambert et Longueuil arrondissements Greenfield Park, Saint-

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Généralités sur l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Généralités sur l immobilier Statistiques de l immobilier L immobilier

Plus en détail

Présenté par M. Benjamin Tanguay Ministre des affaires municipales et de la gestion du territoire

Présenté par M. Benjamin Tanguay Ministre des affaires municipales et de la gestion du territoire Le Parlement Jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 57 E LÉGISLATURE Projet de loi n 4 Loi sur l étalement urbain Présenté par M. Benjamin Tanguay Ministre des affaires municipales et de la gestion

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier d entreprise

Plus en détail

Budget préliminaire financé par les taxes. Conseil municipal Le 23 octobre 2013

Budget préliminaire financé par les taxes. Conseil municipal Le 23 octobre 2013 Budget préliminaire financé par les taxes Conseil municipal Le 23 octobre 2013 1 Impact fiscal approximatif* Maison en zone urbaine Évaluation moyenne Zone rurale A Évaluation moyenne 335 000 335 000 $

Plus en détail

Province, régions et tendances d avenir

Province, régions et tendances d avenir Province, régions et tendances d avenir Kevin Hughes Économiste régional Marché de l habitation : notre savoir à votre service PLAN Marché de l habitation : notre savoir à votre service I Facteurs qui

Plus en détail

Guide Prêt Locatif Social (PLS)

Guide Prêt Locatif Social (PLS) Investir dans un logement destiné à la location. Qu est-ceque c est? Le prêt locatif social (PLS) s adresse à tout investisseur qui achète un logement pour le louer. Le PLS est destiné à financer des appartements

Plus en détail

UNIDEV CAPITAL FINANCE

UNIDEV CAPITAL FINANCE UNIDEV CAPITAL FINANCE Au service des courtiers Agenda Qui sommes-nous? Nos partenaires Marché cible Paramètres de prêt Comment soumettre un dossier Pourquoi faire affaire avec Unidev Capital Études de

Plus en détail

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux Points saillants du chapitre Les dépenses totales des régimes consacrées à la santé demeurent stables en moyenne

Plus en détail

RÈGLEMENT N o 2011-382

RÈGLEMENT N o 2011-382 Canada Province de Québec M.R.C. Lac St-Jean-Est Municipalité de L Ascension de Notre-Seigneur RÈGLEMENT N o 2011-382 Ayant pour objet d adopter le budget de la Municipalité de L Ascension de Notre- Seigneur

Plus en détail

Budget 2015 Municipalité de Lac-Beauport

Budget 2015 Municipalité de Lac-Beauport Municipalité de Lac-Beauport Présenté à la salle du conseil de la municipalité de Lac-Beauport Lundi 15 décembre 2015 Municipalité de Lac-Beauport 2014 2015 Variation % 11 816 585 $ 12 179 215 $ +362 630

Plus en détail

DOCUMENTATION JLR. Guide pour les utilisateurs des services en ligne. www.jlr.ca

DOCUMENTATION JLR. Guide pour les utilisateurs des services en ligne. www.jlr.ca DOCUMENTATION JLR Guide pour les utilisateurs des services en ligne www.jlr.ca Le est un outil statistique interactif qui vous permet d obtenir de l information sur les ventes, les mauvaises créances et

Plus en détail

Réflexions en marge du règlement visant l interdiction de la conversion en condos dans la Ville de Québec. Présenté à la Ville de Québec

Réflexions en marge du règlement visant l interdiction de la conversion en condos dans la Ville de Québec. Présenté à la Ville de Québec Réflexions en marge du règlement visant l interdiction de la conversion en condos dans la Ville de Québec Présenté à la Ville de Québec Québec, mars 2011 Québec et Est du Québec 1750, avenue de Vitré,

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

PROGRAMME D'ACCÈS À LA PROPRIÉTÉ RÉSIDENTIELLE, INDUSTRIELLE ET DE FRÉQUENTATION SCOLAIRE. Volet 1 : Achat d'une habitation existante

PROGRAMME D'ACCÈS À LA PROPRIÉTÉ RÉSIDENTIELLE, INDUSTRIELLE ET DE FRÉQUENTATION SCOLAIRE. Volet 1 : Achat d'une habitation existante PROGRAMME D'ACCÈS À LA PROPRIÉTÉ RÉSIDENTIELLE, INDUSTRIELLE ET DE FRÉQUENTATION SCOLAIRE Volet 1 : Achat d'une habitation existante Volet 2 : Construction d'une habitation Volet 3 : Enfants fréquentant

Plus en détail

Marché locatif de la RMR de Montréal

Marché locatif de la RMR de Montréal Marché locatif de la RMR de Montréal RÉSULTATS DE L ENQUÊTE D OCTOBRE 2014 David L Heureux Analyste principal de marché 19 janvier 2015 Marché de l habitation : notre savoir à votre service Au programme

Plus en détail

RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION DES FAÇADES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS

RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION DES FAÇADES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS MUNICIPALITÉ DE DOLBEAU-MISTASSINI RÈGLEMENT NUMÉRO 1576-14 RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION DES FAÇADES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS

Plus en détail

4950, chemin Queen-Mary, Montréal

4950, chemin Queen-Mary, Montréal Phase 1 complétée! Tout nouveau redéveloppement! Jusqu à 10 000 pi 2 d espaces commerciaux à louer! Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec : Mark Sinnett T. +1 514 667 5696 mark.sinnett@am.jll.com

Plus en détail

APERÇU DU SECTEUR. au 1T11. des caisses populaires et credit unions de l Ontario. Mai 2011 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3

APERÇU DU SECTEUR. au 1T11. des caisses populaires et credit unions de l Ontario. Mai 2011 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3 Mai 2011 APERÇU DU SECTEUR des caisses populaires et credit unions de l Ontario au 1T11 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3 Faits saillants financiers Page 5 États financiers sectoriels

Plus en détail

Le marché de l habitation régional

Le marché de l habitation régional Le marché de l habitation régional Mauricie Centre-du-Québec Bois-Francs Service économique et affaires publiques Le marché de l habitation Mauricie Centre-du-Québec Bois-Francs Les secteurs de la Mauricie,

Plus en détail

Document à l intention des citoyens. L évaluation foncière de votre propriété

Document à l intention des citoyens. L évaluation foncière de votre propriété Document à l intention des citoyens L évaluation foncière de votre propriété Mai 2014 Ce document a été réalisé par le ministère des Affaires municipales et de l Occupation du territoire (MAMOT). Il est

Plus en détail

Le marché locatif de la RMR de Montréal

Le marché locatif de la RMR de Montréal Le marché locatif de la RMR de Montréal DAVID L HEUREUX Analyste principal de marché, SCHL Votre clientèle locative Au programme L état du marché locatif Texte Votre clientèle locative Tendances et perspectives

Plus en détail

SCPI Scellier. Renovalor 2

SCPI Scellier. Renovalor 2 Renovalor 1 Historique INTER GESTION, société de gestion de SCI et de SCPI gère depuis plus de 20 ans les SCPI Malraux PIERRE INVESTISSEMENT 1, 2, 3, 4, 5 et 6. Forte de son expérience en opération de

Plus en détail

C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE CHICOUTIMI VILLE DE SAGUENAY

C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE CHICOUTIMI VILLE DE SAGUENAY C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE CHICOUTIMI VILLE DE SAGUENAY RÈGLEMENT NUMÉRO VS-R-2014-127 AYANT POUR OBJET DE FIXER LES TAUX D'IMPOSITION DES TAXES FONCIÈRES GÉNÉRALES ET SPÉCIALES ET LES

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 2014-03

RÈGLEMENT NUMÉRO 2014-03 PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE LA MATANIE MUNICIPALITÉ DE BAIE-DES-SABLES RÈGLEMENT NUMÉRO 2014-03 DÉCRÉTANT UN PROGRAMME DE CRÉDIT DE TAXES FONCIÈRES EN VUE DE FAVORISER LA CONSTRUCTION RÉSIDENTIELLE DANS

Plus en détail

ICI, L AVENIR SE CONSTRUIT.

ICI, L AVENIR SE CONSTRUIT. ICI, L AVENIR SE CONSTRUIT. LE MARCHÉ DES TERRAINS ET DE LA COPROPRIÉTÉ SE REFROIDIRA-T-IL EN 2013 OU L INTÉRÊT SE MAINTIENDRA-T-IL SOMMET IMMOBILIER DE MONTRÉAL 4 avril 2013 QUELQUES GRANDS TITRES DES

Plus en détail

MUNICIPALITÉ ASCOT CORNER M.R.C. DU HAUT ST-FRANÇOIS RÈGLEMENT NO 499 - DÉCRÉTANT L'IMPOSITION DES TAXES, PERMIS ET TARIFICATION POUR L'ANNÉE 2007:

MUNICIPALITÉ ASCOT CORNER M.R.C. DU HAUT ST-FRANÇOIS RÈGLEMENT NO 499 - DÉCRÉTANT L'IMPOSITION DES TAXES, PERMIS ET TARIFICATION POUR L'ANNÉE 2007: RÈGLEMENT NO 499 - DÉCRÉTANT L'IMPOSITION DES TAXES, PERMIS ET TARIFICATION POUR L'ANNÉE 2007: ATTENDU QU en vertu de l'article 954 du Code municipal du Québec, le conseil doit adopter le budget de l'année

Plus en détail

L unifamiliale a le vent dans les voiles sur la marché du luxe

L unifamiliale a le vent dans les voiles sur la marché du luxe Le marché résidentiel haut de gamme est en pleine effervescence au Québec Depuis la seconde moitié de 2014, on assiste à un regain de vigueur sur le marché résidentiel haut de gamme, les résultats observés

Plus en détail

Stratégie de développement et de gestion des établissements d hébergement touristique du Vieux-Québec

Stratégie de développement et de gestion des établissements d hébergement touristique du Vieux-Québec Stratégie de développement et de gestion des établissements d hébergement touristique du Vieux-Québec Division de la Gestion du territoire - Juillet 2008 Plan de la présentation Mise en contexte Portrait

Plus en détail

Province de Québec Ville de Longueuil

Province de Québec Ville de Longueuil Province de Québec Ville de Longueuil Procès-verbal de la séance extraordinaire du comité exécutif de la Ville de Longueuil, tenue les 5 et 6 février 2002, à 10 h 30, au 2001, boulevard Rome, Longueuil,

Plus en détail

Présentation du budget 2015

Présentation du budget 2015 Présentation du budget 2015 À la croisée des chemins Présentation publique Lundi 15 décembre 2014 Par le Service des finances Mission Enjeux financiers fondamentaux Balises budgétaires du Conseil Les grandes

Plus en détail

ÉCONOMIE Population 1 836 000 habitants (3,0 % de la population française) 2008

ÉCONOMIE Population 1 836 000 habitants (3,0 % de la population française) 2008 42142 CHAPITRE Alsace I. Immobilier d entreprise... 172 A. Construction... 172 B. Zoom sur la ville de Strasbourg... 173 II. Immobilier résidentiel... 176 A. Construction... 176 B. Zoom sur la ville de

Plus en détail

THIBAULT, MESSIER, SAVARD

THIBAULT, MESSIER, SAVARD R E A L E S T A T E THIBAULT, MESSIER, SAVARD E T A S S O C I É S I N C. AFFAIRES IMMOBILIÈRES THIBAULT, MESSIER, SAVARD AND ASSOCIATES INC. différence la TMSA possède une vaste expérience dans le domaine

Plus en détail

Survol du marché de l habitationl

Survol du marché de l habitationl Survol du marché de l habitationl Région de l Abitibi-Témiscamingue Patrice Tardif, analyste principal de marché Février 2010 Société canadienne d hypothèques et de logement Marché de I habitation : notre

Plus en détail

Le marché immobilier sur l Île-Perrot

Le marché immobilier sur l Île-Perrot Le marché immobilier sur l Île-Perrot Mini-conférence présentée le 22 octobre 2014 à l AGAIP Richard Beaumier, mba, fca, fcpa Courtier immobilier agréé Groupe-Sutton Distinction R.B. Aperçu Un peu d histoire

Plus en détail

Le marché locatif et le marché des résidences pour aînés, RMR de Québec

Le marché locatif et le marché des résidences pour aînés, RMR de Québec Le marché locatif et le marché des résidences pour aînés, RMR de Québec Kevin Hughes Économiste Principal Centre d analyse de marché Marché de l habitation : notre savoir à votre service Au programme Marché

Plus en détail

Conférence suisse des impôts Cl 16

Conférence suisse des impôts Cl 16 Conférence suisse des impôts Cl 16 L Ordonnance du Conseil fédéral du 9 mars 2001 sur l application de la loi fédérale sur l harmonisation des impôts directs dans les rapports intercantonaux Circulaire

Plus en détail

Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du. province de Québec

Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du. province de Québec Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du système MLS dans la province de Québec May 12, 2009 Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise

Plus en détail

Ville de Lachute. Présentation du budget 2013

Ville de Lachute. Présentation du budget 2013 Ville de Lachute Présentation du budget 2013 Plan de la présentation 1. Budget d investissement 2. Budget de fonctionnement 3. Rôle triennal d évaluation 4. Taxation et tarification 5. Simulation d un

Plus en détail

L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS. Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris

L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS. Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris 1 L immobilier d entreprise dans le Grand Paris Préambule Définition de l immobilier d entreprise Sources des statistiques

Plus en détail

Dette L ENDETTEMENT. fonctionnement affecté, réserves financières et fonds réservés».

Dette L ENDETTEMENT. fonctionnement affecté, réserves financières et fonds réservés». Dette Dette L ENDETTEMENT L administration municipale a recours à l emprunt à long terme principalement pour financer ses immobilisations. Pour l essentiel, le profil de l endettement est influencé par

Plus en détail

L achat d une première résidence

L achat d une première résidence L achat d une première résidence Pascal Poirier B.A.A Spécialiste en planification hypothécaire POUR DIFFUSION INTERNE SEULEMENT Ordre du jour Hypothèque, buts Principes de base Mise de fonds et frais

Plus en détail

À LOUER. LE SAINT-M 645-685, RUE SAINT-MAURICE À un coin de la rue McGill

À LOUER. LE SAINT-M 645-685, RUE SAINT-MAURICE À un coin de la rue McGill À LOUER LE SAINT-M 645-685, RUE SAINT-MAURICE À un coin de la rue McGill Mark Sinnett Premier vice-président 514.849.6441 mark.sinnett@cbre.com Armen Markarian Représentant 514.849.3539 armen.markarian@cbre.com

Plus en détail

RÈGLEMENTS DU CONSEIL DE LA VILLE DE SCOTSTOWN

RÈGLEMENTS DU CONSEIL DE LA VILLE DE SCOTSTOWN CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC DU HAUT ST-FRANÇOIS VILLE DE SCOTSTOWN RÈGLEMENT NUMÉRO 412-13 abrogeant les règlements numéro 257-90 et 281-93 et 291-96 relatif aux subventions ayant pour objet de compenser

Plus en détail

Dette et portrait financier

Dette et portrait financier L ENDETTEMENT L administration municipale a principalement recours à l emprunt à long terme pour financer ses immobilisations. Pour l essentiel, le profil de l endettement est grandement influencé par

Plus en détail

Mesures pour aider les Canadiens et stimuler les dépenses Mesures pour stimuler la construction domiciliaire

Mesures pour aider les Canadiens et stimuler les dépenses Mesures pour stimuler la construction domiciliaire Mesures pour aider les Canadiens et stimuler les dépenses... 103 Faits saillants... 104 Stratégie canadienne de transition et d acquisition de compétences... 107 Poursuivre le développement d une main-d

Plus en détail