CP5 Les fondamentaux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CP5 Les fondamentaux"

Transcription

1 CP5 Les fondamentaux La plupart des informations qui suivent sont issues du Séminaire National CP5 Mai CP5 Les fondamentaux Les enjeux : Pourquoi une attention particulière sur la CP5? Quels enjeux pour la discipline? Des constats qui interrogent : Pourquoi la CP5? La CP5 : Définitions et notions incontournables : Le «Savoir S entraîner» : (Réf. R. DHELLEMMES - Séminaire National CP5) Le statut de la performance : L activité du «s entraînant» : Les étapes incontournables : Les enjeux : 1.1. Pourquoi une attention particulière sur la CP5? Quels enjeux pour la discipline? Parce que l EPS est une discipline d enseignement appartenant au système éducatif, elle doit : S attacher formation à la réussite de tous les élèves Partager une par compétences Témoigner des acquis effectifs des élèves Faire acquérir les compétences propres au champ disciplinaire et les compétences méthodologiques et sociales. Et «faire de l élève, un citoyen cultivé, lucide, autonome, physiquement et socialement éduqué», finalité de l EPS commune dans l ensemble du second degré. Un des objectifs du PNP (Programme National de Pilotage) est de «contribuer à une diversification des pratiques pour permettre à chacun de disposer d un niveau de réussite et des compétences pour se prendre en charge tout au long de sa vie». Un des enjeux pour la discipline est de «définir et faire accéder l élève aux savoirs scolaires pour qu il en soit porteur, utilisateur, et diffuseur en sortant de l école». (Réf. JP.BARRUE- Séminaire National CP5) Académie de Lyon Groupe CP5 Les fondamentaux- Isabelle LYONNET Page 1

2 1.2. Des constats qui interrogent : Une «EPS qui satisfait moins les filles que les garçons» : Bien que les élèves (environ 80%) ont une image très favorable de l EPS et qu ils viendraient en cours d EPS même si les séances n étaient pas obligatoires, l EPS telle quelle est proposée actuellement satisfait moins les filles que les garçons, en particulier en lycées général, technologique et professionnel avec un taux de dispense aux examens supérieur chez les filles que chez les garçons. Une offre de formation «trop masculine», «trop sports collectifs» est une des explications. Une augmentation importante de l obésité chez l enfant en France (21% en2009) La nécessaire lutte contre la sédentarité : L influence de l activité physique (AP) pendant l adolescence sur l AP à l âge adulte, sur sa santé : relation entre l AP et la condition physique chez les adolescents : réduction des risques de morbidité et de mortalité, amélioration de la qualité de vie (Réf. G.BAQUET- Séminaire National CP5) Les moyens EPS sur l ensemble de la scolarité : Un volume horaire annuel, hebdomadaire et par élève (684h au total) très conséquent : un impact possible sur les pratiquants. Une augmentation lente de la certification de la CP5 aux examens : avec un taux encore faible (13.6% moyenne nationale), avec une répartition inégale selon les académies, avec des moyennes plutôt favorables pour les élèves. L enseignement de la CP5, comme celui de la CP2 et de la CP3, est très inférieur par rapport celui de la CP4 (très majoritaire) et de la CP1. Les pratiques physiques dominantes des français : non compétitives, d entretien, avec pour les trois-quarts des pratiquants ( % selon les critères), la recherche d un état de bien-être. Le dépassement de soi, la recherche de la performance est l un des critères qui «recueille le moins l assentiment des français» avec seulement 7% disant faire de la compétition. Une pratique des adolescents qui bouge : 77% des garçons et 66% des filles ont une AP avec une baisse de la pratique compétitive de 12 à 17 ans : une pratique d abord pour le plaisir, pour sa santé, pour rencontrer des amis, pour ensuite «maigrir» (filles) ou «se muscler» (garçons) et enfin en dernière position pour «gagner». (Réf. T.TRIBALAT- Séminaire National CP5). Une évolution de la place du corps au sein du système éducatif : cf. B.O. Spécial n 4 du 29/04/2010 (Réf. T.TRIBALAT- Séminaire National CP5) : des valeurs ( réalisation et affirmation de soi, goût de l effort, image positive du corps, vivre ensemble, respect intégrité, plaisir, autonomie ), une culture corporelle contemporaine ( ouverture culturelle, culture raisonnée et réfléchie par la pratique scolaire des APSA, conception de projets d action, connaissances du corps et des effets produits), des usages et techniques du corps (Compétences, connaissances, habitudes pour construire, entretenir un habitus santé, atteindre un niveau de pratique ouvert sur plusieurs APSA pour se situer, développer une analyse réflexive sur sa pratique et ses conditions d exercice). Académie de Lyon Groupe CP5 Les fondamentaux- Isabelle LYONNET Page 2

3 1.3. Pourquoi la CP5? Les activités de la CP5, d entretien et de développement de soi sont dans «une logique de bienêtre par un bon usage de soi». Elles complètent sans les nier les activités sportives et artistiques. DIFFERENCIER N EST PAS HIERARCHISER. L intentionnalité dans les APSA de la CP5 est celle du sportif non compétitif qui s inscrit dans la volonté de se faire advenir différemment par la création d effets sur soi. (Réf. T. TRIBALAT-Séminaire National CP5). Il existe trois conditions pour entrer dans une pratique autonome, lucide et responsable.et trois questions auxquelles le vécu dans les activités de la CP5 peut permettre de répondre : (réf. T.TRIBALAT- Séminaire National CP5) Pour en fait tout au long de la vie, PRATIQUER SEUL OU AVEC D AUTRES et Quel cadre vais-je donner à la pratique que je me donne? 1 Du temps pour soi Dans quelle forme de pratique vais-je m investir compte-tenu du temps dont je dispose? Une connaissance de physique de soi AVOIR une ACTIVITE PHYSIQUE : Un usage physique de soi Comment entrer, agir, sortir dans la pratique que je me suis donnée? Académie de Lyon Groupe CP5 Les fondamentaux- Isabelle LYONNET Page 3

4 2. La CP5 : Définitions et notions incontournables : 2.1. Le «Savoir S entraîner» : (Réf. R. DHELLEMMES - Séminaire National CP5). «Réaliser et orienter son activité physique en vue du développement et de l entretien de soi» renvoie à la notion du «savoir s entraîner». S entraîner signifie «se faire advenir» en concevant et en régulant son entraînement pour un motif d agir. C est une intervention conçue par soi, sur soi, et pour soi (Réf. F.BERGER - Séminaire National CP5). L entraînement est considéré comme une ACTION (action d intervention d un pratiquant sur ses propres ressources bio-fonctionnelles) qui utilise des MOYENS définis pour intervenir sur un OBJET déterminé en vue de le TRANSFORMER et d obtenir un RESULTAT attendu, estimé au travers d indices de la transformation Le statut de la performance : Avec la CP5, la performance change de fonction : elle devient un outil d appréciation et de régulation de la pertinence des moyens utilisés pour agir sur les propriétés du corps. Tableau CP1 versus CP5 But de l action Moyen de l action CP1 Réaliser une performance CP5 Orienter son activité physique Optimiser sa performance à un moment déterminé Transformer les ressources bio-fonctionnelles disponibles Les ressources biofonctionnelles disponibles à ce moment Performance comme outil de régulation comme indice d une transformation Académie de Lyon Groupe CP5 Les fondamentaux- Isabelle LYONNET Page 4

5 2.3. L activité du «s entraînant» : Réf. R. DHELLEMMES- Séminaire National CP5) L activité du «s entraînant» Un rapport à soi : «Du plaisir de se mouvoir de se dépenser à celui de se se sentir progressivement se transformer», «le goût Un de l effort», «la piste du bien -être consécutif rapport à l effort librement consenti», à le «Ce que je peux». Un rapport aux autres : «Être enfin, plus sur ce que «je peux» que sur «ce que je vaux, l intérêt de se situer «physiquement», à partir de données objectives. Interactions entre pratiquants pour donner du sens aux transformations, pour institutionnaliser progressivement les principes de l entraînement. Le «faire ensemble» qui permet d aller plus loin». Un rapport au temps : «Concevoir et réaliser des projets de performance impossibles aujourd hui, réalisables demain à condition que Les rapports dépense-récupérationréparation considérées comme un système articulé ce qui suppose des mises en relation.» Académie de Lyon Groupe CP5 Les fondamentaux- Isabelle LYONNET Page 5

6 2.4. Les étapes incontournables : (Réf. F. BERGE I. BOULNOIS P. KOGUT- Séminaire National CP5) Définir un projet personnel de transformation grâce à l acquisition de connaissances: sur l activité sur soi (bilan personnel) Faire des choix de séquences d entraînement adaptées : Structurer sa charge d entraînement de manière optimale en fonction de son objectif et de son potentiel («autoréférence») pour se transformer. Réguler son activité en mettant en relation les effets ressentis et la charge de travail (mesures des effets/causes) Evaluer et faire le bilan de son entraînement Pour adapter ou faire évoluer ses choix, les paramètres de son entraînement. Académie de Lyon Groupe CP5 Les fondamentaux- Isabelle LYONNET Page 6

INTERVENTION SUR LA CP5

INTERVENTION SUR LA CP5 INTERVENTION SUR LA CP5 Mardi 29 juin 2010 Lycée Jean MONNET JOUE LES TOURS Les documents suivants sont une synthèse des travaux présentés lors du : séminaire inter-académique de Lille des 17 et 18 mai

Plus en détail

Concours externe du Capeps et Cafep - Capeps

Concours externe du Capeps et Cafep - Capeps A. Épreuves écrites d'admissibilité I. Dissertation portant sur les fondements sociohistoriques et épistémologiques de l'éducation physique et des activités physiques, sportives et artistiques (APSA) L'épreuve

Plus en détail

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global»

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global» Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être «Partage international en éducation pour un mieux être global» L éducation à la santé au Québec Programmes scolaires

Plus en détail

PILOTAGE ACADEMIQUE DES PROGRAMMES. Communiquer et afficher vers l opinion publique

PILOTAGE ACADEMIQUE DES PROGRAMMES. Communiquer et afficher vers l opinion publique PILOTAGE ACADEMIQUE DES PROGRAMMES 1 PROGRAMME Communiquer et afficher vers l opinion publique LISIBILITE - unifier et homogénéiser les contenus - structurer et hiérarchiser les contenus par niveau de

Plus en détail

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012 LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Académie de la Réunion 2009 2012 PREFACE DE MONSIEUR L INSPECTEUR D ACADEMIE L Education Physique et Sportive, discipline d enseignement,

Plus en détail

Éléments de Programme Formation Continue

Éléments de Programme Formation Continue Projet 2010 / 2011 **** Education Physique et Sportive Éléments de Programme Formation Continue Inspection Pédagogique Régionale EPS - ROUEN - Page 1 sur 7 Circulaire rectorale Rouen, le 23 février 2010

Plus en détail

Bilan de la journée de formation Formation CFA du 7 avril 2011 - Tours

Bilan de la journée de formation Formation CFA du 7 avril 2011 - Tours Bilan de la journée de formation Formation CFA du 7 avril 2011 - Tours Pour cette journée de formation de formateurs, 11 stagiaires étaient présents. Tous ont fait part de leur grande satisfaction d accéder

Plus en détail

Préparer la classe outils méthodologiques

Préparer la classe outils méthodologiques Préparer la classe outils méthodologiques Formation du 19 novembre 2008 Dijon CRDP Enseigner. Concevoir. Anticiper. Planifier. Ce qui implique : Des choix philosophiques Des obligations institutionnelles

Plus en détail

Programmes et évalua/on en EPS du collège Réunion des coordonnateurs collèges Février 2014

Programmes et évalua/on en EPS du collège Réunion des coordonnateurs collèges Février 2014 Programmes et évalua/on en EPS du collège Réunion des coordonnateurs collèges Février 2014 Inspec'on pédagogique régionale EPS - Académie de Nice - Les régula/ons du projet de forma/on Mises en œuvre des

Plus en détail

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire»

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Horaires et Programmes EPS à l école primaire BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Les programmes 2008 s appuient sur le Socle commun de connaissances

Plus en détail

De la CP5 à l élaboration d un cycle dans une ASDEP

De la CP5 à l élaboration d un cycle dans une ASDEP De la CP5 à l élaboration d un cycle dans une ASDEP Stages FC EPS - Académie de Corse Bastia 22 novembre 2010 Ajaccio 25 novembre 2010 Formateur M. D. Lucchetti - Lycée G.de Casabianca Bastia 1 2 3 Au

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

COURSE en DUREE (CP 5) Stage PAF 17/02/2012. James JOSEPH (2012)

COURSE en DUREE (CP 5) Stage PAF 17/02/2012. James JOSEPH (2012) COURSE en DUREE (CP 5) Stage PAF 17/02/2012 Mises en œuvre des Programmes (Textes de 2001 applicables pour le Bac GT de 2012) (Textes de 2009 pour les LP) (Textes de 2010 dans la perspective de 2013) CONCEVOIR

Plus en détail

Données statistiques et analyse des résultats au DNB. Session 2014. Académie de Rennes

Données statistiques et analyse des résultats au DNB. Session 2014. Académie de Rennes Données statistiques et analyse des résultats au DNB Session 2014 Académie de Rennes L analyse ci-dessous repose sur les résultats statistiques de la session 2014. Elle a pour but d apporter des éléments

Plus en détail

Francis Bergé, PNP à Toulouse et Lille 11 et 18 Mai 2010

Francis Bergé, PNP à Toulouse et Lille 11 et 18 Mai 2010 Francis Bergé, PNP à Toulouse et Lille 11 et 18 Mai 2010 Retour sur quelques notions: La Santé La Culture scolaire la CP5 et les ASDEP Le Savoir S entraîner...en CP5 Dans les programmes lycées Les étapes

Plus en détail

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE 1 - LA DEFINITION DES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE : - Ai-je bien identifié l objectif de la séquence? - Est-il clairement situé dans la progression générale

Plus en détail

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Responsable : Grégoire COCHETEL, directeur adjoint à l administrateur provisoire chargé de la formation continue Tél : 04 73 31 71 87 ESPE

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

Programme d E.P.S. de l Ecole

Programme d E.P.S. de l Ecole Programme d E.P.S. de l Ecole Primaire CONNAISSANCE DU MILIEU SCOLAIRE Ecu 1.2.3.4 F.S.S.E.P LILLE 2 L.MICHEL-connaissance des milieux FSSEP Université Lille 2 1 SOMMAIRE PRESENTATION DU Eduscol.education.fr

Plus en détail

Stage RésoLP 2012. Isabelle LYONNET LP L.LABE -Lyon

Stage RésoLP 2012. Isabelle LYONNET LP L.LABE -Lyon Stage RésoLP 2012 Isabelle LYONNET LP L.LABE -Lyon Celui qui acquiert les compétences définies par le programme à chaque niveau du cursus et dans chaque APSA :la «C.A.» avec son versant «moteur» et son

Plus en détail

La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire.

La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire. Éduquer à l environnement urbain : le bruit, l air, l architecture, l énergie et la mobilité La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire. Dominique Gillet, Inspectrice de

Plus en détail

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Principes généraux L académie de Caen accueille cette année 142 professeurs et CPE stagiaires dont

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE ENSEIGNANTS STAGIAIRES IUFM CIRCONSCRIPTIONS DIRECTEURS D ECOLE Cadre de référence : Arrêté du 19/12/2006 ( BOEN n 1 du 04 janvier

Plus en détail

Plan de formation 2nd degré 2015 2016 EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE

Plan de formation 2nd degré 2015 2016 EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Plan de formation 2nd degré 2015 2016 EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Parler de nutrition en PN009420 L éducation nutritionnelle est une des priorités santé du Ministère de l Education nationale de l école

Plus en détail

FORUMS PREMIERES. Janvier 2015 Annexe 3

FORUMS PREMIERES. Janvier 2015 Annexe 3 Janvier 2015 Annexe 3 FORUMS PREMIERES Pour renforcer le continuum des formations Bac-3/Bac+3, la politique d orientation des lycéens vers l enseignement supérieur s appuie sur le conseil en orientation

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

CP5: Réaliser et orienter son activité physiqueen vue de l entretien de soi

CP5: Réaliser et orienter son activité physiqueen vue de l entretien de soi CP5: Réaliser et orienter son activité physiqueen vue de l entretien de soi Activité d entretien collective et/ou individuelle qui permet sur un support musical la coordination La créativité de développer:

Plus en détail

JE SUIS JEUNE OFFICIEL

JE SUIS JEUNE OFFICIEL JE SUIS JEUNE OFFICIEL EN. Programme 2012 / 2016 Mettre pictogramme de l activité 12 Décembre 2012-1/15 PREAMBULE PRÉAMBULE Ce mémento permet à l élève du collège ou du lycée d officier au sein des rencontres

Plus en détail

OFFRE DE SERVICES ACTIVITÉS ET FORMATIONS DISPONIBLES. www.juliehabart.com - Julie Habart - 514-531-7487

OFFRE DE SERVICES ACTIVITÉS ET FORMATIONS DISPONIBLES. www.juliehabart.com - Julie Habart - 514-531-7487 OFFRE DE SERVICES ACTIVITÉS ET FORMATIONS DISPONIBLES En entreprise Optimiser la pensée, démultiplier les talents Activités axées entreprises En équipe et en individuel Chaque individu a en lui une immense

Plus en détail

Programme PNF EPS-Santé Jeudi 13 et vendredi 14 novembre 2014

Programme PNF EPS-Santé Jeudi 13 et vendredi 14 novembre 2014 Programme PNF EPS-Santé Jeudi 13 et vendredi 14 novembre 2014 Synthèse des synthèses des ateliers du jeudi 13 novembre 2014 Pia HENAFF-PINEAU pour les «amis critiques» des ateliers Liliane Giordano, Sophie

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Forum international de l Education physique et du Sport 4-5-6 novembre 2005 Cité Universitaire Internationale de Paris SNEP Centre EPS et Société

Forum international de l Education physique et du Sport 4-5-6 novembre 2005 Cité Universitaire Internationale de Paris SNEP Centre EPS et Société Forum international de l Education physique et du Sport 4-5-6 novembre 2005 Cité Universitaire Internationale de Paris SNEP Centre EPS et Société Thierry Tribalat AEEPS Santé et EPS Nous nous associons

Plus en détail

Inspection pédagogique régionale EPS. Animation examens : DNB

Inspection pédagogique régionale EPS. Animation examens : DNB Inspection pédagogique régionale EPS Animation examens : DNB L EPS Cohérence et continuité Ecole Collège Lycées Supérieur D N B L EPS Premier degré = 540 heures par élève Second degré = 700 heures par

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management ICF Monaco 9 av président Kennedy 98000 Monaco 00 377 97 97 95 77 www.icfmonaco.com 1 Index 1. Optimiser les Entretiens Professionnels... 3 2. Les Soft- Skills au service d un recrutement

Plus en détail

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE?

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? PROGRAMMER LES APPRENTISSAGES Programmation # Progression Progression: division du savoir en petites unités réparties dans le temps: aller du simple au complexe.

Plus en détail

Comment penser les liens inter et intra CP dans le projet de formation de l'élève?".

Comment penser les liens inter et intra CP dans le projet de formation de l'élève?. Comment penser les liens inter et intra CP dans le projet de formation de l'élève?". Un exemple de projet de formation de l'élève en EPS, Collège S.Veil (Châtillon d Azergues 69) Plan de la présentation

Plus en détail

PME / PMI Gagnez en compétitivité

PME / PMI Gagnez en compétitivité PME / PMI Gagnez en compétitivité STRATÉGIE DE L ENTREPRISE > STRATÉGIE PME Cible : Dirigeants d entreprises de production ou de services à l industrie, prioritairement celles de plus de 20 salariés. Objectif

Plus en détail

Institut Français de l Education

Institut Français de l Education Institut Français de l Education Le travail enseignant et la question de l évaluation Les 18, 19 et 20 mars 2015 «Je vis que je réussissais et cela me fit réussir davantage» Jean-Jacques Rousseau (Émile,

Plus en détail

LES PROGRAMMES EN EPS

LES PROGRAMMES EN EPS LES PROGRAMMES EN EPS Les incontournables AFFICHER UN IDEAL TENDRE VERS DES VALEURS, DES FINALITES, OBJECTIFS former un citoyen, lucide développer une culture corporelle et sportive impact sur la santé,

Plus en détail

LE KIT DU MANAGER OPÉRATIONNEL

LE KIT DU MANAGER OPÉRATIONNEL Prendre la pleine mesure de son potentiel pour réussir sa mission de manager Maîtriser les différents outils du manager Améliorer l efficacité collective de son équipe et de son entreprise Affirmer son

Plus en détail

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique Projet d école 2014-2018 Guide méthodologique 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 LES TEXTES DE REFERENCES... 4 LES ETAPES D ELABORATION DU PROJET D ECOLE... 4 ETAPE 1 : BILAN DU PROJET, DIAGNOSTIC... 5 1. LE

Plus en détail

CHOISIR LA TERMINALE MERCATIQUE? 1 QUELQUES PISTES À EXPLORER POUR MIEUX VOUS CONNAITRE Vos goûts

CHOISIR LA TERMINALE MERCATIQUE? 1 QUELQUES PISTES À EXPLORER POUR MIEUX VOUS CONNAITRE Vos goûts CHOISIR LA TERMINALE MERCATIQUE? 1 QUELQUES PISTES À EXPLORER POUR MIEUX VOUS CONNAITRE Vos goûts Vous «aimez». Prenez le temps de lister les matières que vous avez appréciées en 1STG. Vos performances

Plus en détail

Les compétences attendues et les mobiles dans les programmes : Course en durée Step

Les compétences attendues et les mobiles dans les programmes : Course en durée Step Les compétences attendues et les mobiles dans les programmes : Course en durée Step Enjeux éducatifs La démarche d enseignement Les incontournables : L entrée dans le cycle L évaluation des ressources

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Dispositif de Formations de formateurs RÉUSSIR SON PARCOURS

Dispositif de Formations de formateurs RÉUSSIR SON PARCOURS Dispositif de Formations de formateurs 1 RÉUSSIR SON PARCOURS Vous souhaitez : Devenir formateur permanent ou occasionnel Obtenir une certification de formateur Vous perfectionner dans votre métier Réaliser

Plus en détail

Master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Mention «Second degré» Parcours Philosophie

Master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Mention «Second degré» Parcours Philosophie Master Métiers l Enseignement, l Education et la Formation Mention «Second gré» Parcours Philosophie 1- Présentation générale du parcours : La mention Second gré parcours Philosophie du master MEEF est

Plus en détail

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE Le monde de la formation est en plein bouleversement,

Plus en détail

Année propédeutique santé Présentation générale du programme

Année propédeutique santé Présentation générale du programme Année propédeutique Sante 2014-2015 DCA/sbe révision Août 2014 Année propédeutique santé s Présentation générale du programme Introduction et finalités de l année propédeutique santés L objectif de cette

Plus en détail

LES COMPETENCES EN NATATION A L ECOLE PRIMAIRE - «LE SAVOIR NAGER»

LES COMPETENCES EN NATATION A L ECOLE PRIMAIRE - «LE SAVOIR NAGER» LES COMPETENCES EN NATATION A L ECOLE PRIMAIRE - «LE SAVOIR NAGER» Préambule «Inscrite dans le socle commun, l acquisition du savoir-nager est une priorité nationale. Le savoir-nager correspond à une maîtrise

Plus en détail

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation.

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF Intitulé : Jeux de société coopératifs Classe : cycles 1,2 & 3 Niveau : de la maternelle au CM2 Groupe d action national OCCE : Association départementale OCCE : Stage jeux coop mai 2011 Alain Joffre-

Plus en détail

Offre de formation académique

Offre de formation académique Offre de formation académique Collège Lycée G et T Lycée professionnel de Toulouse 1 CP1 Collège ATHLETISME 1/2fond 92 Haies 53 Javelot 61 Relais 81 Multibds 54 NATATION 62% L.G.T L.G.T 63% 59% 15% 17%

Plus en détail

Le patinage artistique à l école

Le patinage artistique à l école Le patinage artistique à l école Serge Laget C.P.C. Lyon VII - juin 2000 - avec la participation des éducateurs sportifs de la Ville de Lyon des C.P.C. du groupe Ville de Lyon Présentation du dossier :

Plus en détail

Livret de l archer ufolep tir à l arc

Livret de l archer ufolep tir à l arc L «arc couleur» est un système de progression et de certification des niveaux de pratique et de connaissance construit en référence à un code couleur qui permet de se situer et de faire reconnaitre son

Plus en détail

PROGRAMMER LE FOOTBALL EN MILIEU SCOLAIRE CONSTATS. Quelques interclasses fin d année ou «tournoi de midi»

PROGRAMMER LE FOOTBALL EN MILIEU SCOLAIRE CONSTATS. Quelques interclasses fin d année ou «tournoi de midi» PROGRAMMER LE FOOTBALL EN MILIEU SCOLAIRE CONSTATS Activité football peu programmée en cours E.P.S Quelques interclasses fin d année ou «tournoi de midi» Activité football présente à l A.S (extérieur :

Plus en détail

L emploi du temps à l école maternelle

L emploi du temps à l école maternelle Groupe école maternelle L emploi du temps à l école maternelle Groupe g Groupe école maternelle / commission gestion du temps / I.BURIGNAT, E.TRESALLET, V.DARGES, H.LELOUP, A.SEVESTRE 1 Groupe école maternelle

Plus en détail

Offre de formation et évaluation trimestrielle LGT

Offre de formation et évaluation trimestrielle LGT Offre de formation et trimestrielle LGT seconde seconde première complément première terminale exploration complément terminale sur 17 pts avec fiche de niveau : CMS ( 3pts) sur 0 pts avec fiche de niveau

Plus en détail

Stage FPC Laon 5 juin 2014 DNB et CA N 2N vers une forme de pratique scolaire illustration en demi-fond

Stage FPC Laon 5 juin 2014 DNB et CA N 2N vers une forme de pratique scolaire illustration en demi-fond Stage FPC Laon 5 juin 2014 DNB et CA N 2N vers une forme de pratique scolaire illustration en demi-fond Compétence attendue N2! Réaliser la meilleure performance possible sur un temps de course de 12 à

Plus en détail

MOBILISER SON ÉNERGIE

MOBILISER SON ÉNERGIE FORMATION Exemple de module dans le domaine de l équilibre MOBILISER SON ÉNERGIE septembre 2015 C EST L ÉNERGIE DES HOMMES QUI FAIT MARCHER LES ENTREPRISES FORMATION SUR MESURE MOBILISER SON ÉNERGIE Publics

Plus en détail

Année universitaire 2014-2015

Année universitaire 2014-2015 Année universitaire 2014-2015 Objets de cette réunion La filière STAPS La formation en STAPS La maquette de l année de L1 Les différents types de cours dispensés à l université Le règlement des examens

Plus en détail

«Attraction le manga» d une campagne de communication à un outil d intervention

«Attraction le manga» d une campagne de communication à un outil d intervention «Attraction le manga» d une campagne de communication à un outil d intervention Journées de la prévention 5 juin 2013 Julie-Mattéa Fourès Inpes julie-mattea.foures@inpes.sante.fr La prévention du tabagisme

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

Rentashop, votre solution e- commerce PROJET. Offre rédactionnel et référencement

Rentashop, votre solution e- commerce PROJET. Offre rédactionnel et référencement Offre rédactionnel et référencement Synthèse des offres Rentashop Offres rédaction web Rédaction de fiches produits Forfait de base (méthodologie + rédaction de 4 fiches produits) 280 Fiche produit supplémentaire

Plus en détail

Pour une réforme structurelle. de la formation professionnelle

Pour une réforme structurelle. de la formation professionnelle Pour une réforme structurelle de la formation professionnelle L accord du 14 décembre 2013 : ce qu il changera, au quotidien, pour les entreprises, les salariés et les demandeurs d emploi 20 13 POUR L

Plus en détail

série sciences et technologies du management et de la gestion STMG Livret scolaire pour l examen du baccalauréat technologique

série sciences et technologies du management et de la gestion STMG Livret scolaire pour l examen du baccalauréat technologique Livret scolaire pour l examen du baccalauréat technologique arrêté du 6 décembre 2012 série sciences et technologies du management et de la gestion STMG nom de l'élève prénoms date de naissance nom et

Plus en détail

Qu est ce que le coaching professionnel? 08/07/2008

Qu est ce que le coaching professionnel? 08/07/2008 Qu est ce que le coaching professionnel? 08/07/2008 Organisation de la soirée Faisons connaissance Le coaching professionnel : qu est ce que c est? Témoignage de Laurent BESSE Questions / réponses, partage

Plus en détail

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Le nouveau a été mis en place en septembre 2012 pour remplacer les BTS : AGTL (Animation et gestion du tourisme local) et VPT

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

C. DAVID, C. PAITRAULT, B. LEVOIVENEL, R.E NOTO L'Analyse de la Pratique 1

C. DAVID, C. PAITRAULT, B. LEVOIVENEL, R.E NOTO L'Analyse de la Pratique 1 de la Pratique 1 1. Objectifs Sensibiliser l étudiant à l intérêt et aux objectifs de l APP Structurer la rédaction de l APP : pertinence du choix de la situation et de sa description, pertinence du questionnement

Plus en détail

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle?

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Programmer l E.P.S. Comment assurer la continuité des apprentissages sur le cycle 3, sur l ensemble de la scolarité primaire? Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Le plan d action

Plus en détail

Programme Rhône-Alpes d aide aux PME

Programme Rhône-Alpes d aide aux PME Programme Rhône-Alpes d aide aux PME Amélioration du Processus Participatif d Innovation de Conception 13 mois d accompagnement conseil personnalisé à chaque entreprise Des formations interentreprises

Plus en détail

PARTIE COMMUNE DU BEES DU DEUXIEME DEGRE

PARTIE COMMUNE DU BEES DU DEUXIEME DEGRE GUIDE DE LECTURE VAE PARTIE COMMUNE DU BEES DU DEUXIEME DEGRE 1 OUTIL D AIDE A LA DESCRIPTION DES ACTIVITES EN VUE DE LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE (VAE) DE LA PARTIE COMMUNE DU BREVET D ETAT

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management ICF Monaco 9 av président Kennedy 98000 Monaco 00 377 97 97 95 77 www.icfmonaco.com 1 Index 1. L entretien professionnel: transformer l obligation en opportunité... 3 2. L identification

Plus en détail

Ministère de la Communauté française COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS EDUCATION PHYSIQUE HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES

Ministère de la Communauté française COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS EDUCATION PHYSIQUE HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES Ministère de la Communauté française COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS en EDUCATION PHYSIQUE HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES HUMANITES PROFESSIONNELLES ET TECHNIQUES 2000 PREAMBULE Les compétences

Plus en détail

Formation Vendeurs d excellence

Formation Vendeurs d excellence Formation Vendeurs d excellence Basé sur le concept de la préparation sportive, instrumentale ou théâtrale : Peu de théorie, de l entraînement INTENSIF, l apprentissage des bons réflexes! Le sportif, même

Plus en détail

Les programmes d EPS : Nouveautés et incontournables

Les programmes d EPS : Nouveautés et incontournables Les programmes d EPS : Nouveautés et incontournables Les programmes du collège - Bulletin officiel spécial n 6 du 28 août 2008 Idées clés et sens Harmoniser l offre de formation au profit des usagers Construire

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION Comprendre, accepter et maîtriser ses émotions afin de gérer sa relation avec autrui

PROGRAMME DE FORMATION Comprendre, accepter et maîtriser ses émotions afin de gérer sa relation avec autrui PROGRAMME DE FORMATION Comprendre, accepter et maîtriser ses émotions afin de gérer sa relation avec autrui La Bulle Emotionnelle Damien Acoca 103 rue de Ménilmontant - 75020 Paris 06 18 76 38 66 bulle.emotionnelle@gmail.com

Plus en détail

Adolescents en surpoids dans le Val de Marne :

Adolescents en surpoids dans le Val de Marne : Adolescents en surpoids dans le Val de Marne : Mettre en lien professeurs d EPS et professionnels de santé??inspection académique Conseil général Du Nut sport 12 mai 2006 1 «Le programme pour l Alimentation

Plus en détail

Favoriser l intégration des Bac Pro en 1 ère année STS

Favoriser l intégration des Bac Pro en 1 ère année STS Lycée G. Colomb 70 Lure Accompagner les élèves en difficulté Favoriser l intégration des Bac Pro en 1 ère année STS Rapport final - Résumé du projet : Améliorer l intégration des étudiants issus de baccalauréat

Plus en détail

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017 Un milieu de vie, une réussite LE CÉGEP ET LA RÉUSSITE Tributaire d une longue histoire éducative, le Cégep 1, depuis sa création, se distingue par la qualité de sa formation

Plus en détail

Présente au SCHEMA DIRECTEUR TIC. aux PLANS OPERATIONNELS. Démarche et mise en œuvre. Présentation

Présente au SCHEMA DIRECTEUR TIC. aux PLANS OPERATIONNELS. Démarche et mise en œuvre. Présentation Présente au du SCHEMA DIRECTEUR TIC aux Forum NTIC 2005 PLANS OPERATIONNELS Démarche et mise en œuvre Daniel MEMBRIVES Présentation Cabinet d étude spécialisé dans les interventions autour des Technologies

Plus en détail

LES BILANS L ESPRIT DANS LEQUEL NOUS TRAVAILLONS NOTRE DEONTOLOGIE. Les bilans sont pluriels dans la mesure où :

LES BILANS L ESPRIT DANS LEQUEL NOUS TRAVAILLONS NOTRE DEONTOLOGIE. Les bilans sont pluriels dans la mesure où : LES BILANS Les bilans sont pluriels dans la mesure où : Ils peuvent Répondre àdes objectifs différents : définir/valider un projet d évolution, retrouver du sens àson parcours, anticiper un changement

Plus en détail

Grille d auto-analyse du projet pédagogique EPS

Grille d auto-analyse du projet pédagogique EPS Grille d autoanalyse du projet pédagogique EPS Nom de l établissement :. Département :..Ville :.. Projet pédagogique EPS et axes éducatifs du projet d établissement Avezvous mené une réflexion sur la contribution

Plus en détail

REPERES POUR LA FORMATION EN SECONDE PROFESSIONNELLE DES METIERS DE LA RELATION AUX CLIENTS ET AUX USAGERS

REPERES POUR LA FORMATION EN SECONDE PROFESSIONNELLE DES METIERS DE LA RELATION AUX CLIENTS ET AUX USAGERS REPERES POUR LA FORMATION EN SECONDE PROFESSIONNELLE DES METIERS DE LA RELATION AUX CLIENTS ET AUX USAGERS Année 2011 / 2012 Véronique MONMARON Bruno CHARMOILLE IEN Economie et Gestion Martine GIONTA Elisabeth

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 45

PROJET PEDAGOGIQUE 45 PROJET PEDAGOGIQUE 45 1. OBJECTIFS GÉNÉRAUX a) L enseignement spécialisé secondaire professionnel a pour objectif de donner aux élèves une formation générale, sociale et professionnelle les amenant à s

Plus en détail

TACTIQUE PRO Serious Game

TACTIQUE PRO Serious Game TACTIQUE PRO Serious Game Choisir et construire IFMV-VALDOCCO 102, rue Henri Barbusse 95100 Argenteuil 09.61.28.12.57 Responsable du projet : Christine MARY projet.valdocco@gmail.com Le Valdocco est une

Plus en détail

Etablissement scolaire privé hors contrat* Etudier au Cours Molière c est l assurance d une prise en charge totale de votre enfant.

Etablissement scolaire privé hors contrat* Etudier au Cours Molière c est l assurance d une prise en charge totale de votre enfant. Cours Molière Etablissement scolaire privé hors contrat* Etudier au Cours Molière c est l assurance d une prise en charge totale de votre enfant. * Etablissement indépendant financièrement, il n est pas

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au PLAN D INTERVENTION Service des ressources éducatives Version finale

Plus en détail

L école de la Morelle souhaite rendre cet engagement explicite dans une charte d éducation à l environnement et au développement durable.

L école de la Morelle souhaite rendre cet engagement explicite dans une charte d éducation à l environnement et au développement durable. Préambule 1 De plus en plus d organisations s engagent dans une démarche concertée d éducation à l environnement et au développement durable tout en rendant public leur engagement. L école de la Morelle

Plus en détail

RESSOURCES & TERRITOIRES propose - en partenariat avec le CNFPT - le. «Et les habitants?! De l usager spectateur au citoyen acteur.

RESSOURCES & TERRITOIRES propose - en partenariat avec le CNFPT - le. «Et les habitants?! De l usager spectateur au citoyen acteur. RESSOURCES & TERRITOIRES propose - en partenariat avec le CNFPT - le SEMINAIRE HABITANTS! «Et les habitants?! De l usager spectateur au citoyen acteur.» Vous habitez un quartier objet d un Projet de Rénovation

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Jardins carrés et Culture d Entreprise

Jardins carrés et Culture d Entreprise Jardins carrés et Culture d Entreprise Un concept innovant pour développer l efficacité collective Le concept Les jardins carrés sont une méthode de jardinage élaborée dans les années 1980 par l américain

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. PO :... Prénom :... Nom :... Source : GARF Basse-Normandie Page 1/6

RESSOURCES HUMAINES. PO :... Prénom :... Nom :... Source : GARF Basse-Normandie Page 1/6 RESSOURCES HUMAINES PO :... Prénom :... Nom :... ENTRETIIEN PROFESSIIONNEL DE PROGRÈS IINDIIVIIDUEL L essentiiell Pourquoi un entretien de progrès individuel? Pour formaliser un échange, un entretien annuel

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques (Collectivités locales, services

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS. Université d Artois - SEPIA 1

APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS. Université d Artois - SEPIA 1 APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS - SEPIA 1 SOMMAIRE MODULE 1 «ENTRETIEN APPROFONDI ET CONTRACTUALISATION» MODULE 2 «INTERETS, MOTIVATIONS ET VALEURS» MODULE 3 «COMPETENCES» MODULE 4 «METHODOLOGIE

Plus en détail

Lycée Français International V. Segalen Hong Kong. Le Diplôme National du Brevet (DNB) session 2011

Lycée Français International V. Segalen Hong Kong. Le Diplôme National du Brevet (DNB) session 2011 Le Diplôme National du Brevet (DNB) session 2011 Le Brevet est un examen qui se passe en classe de troisième. Il se compose : - d un contrôle terminal - d un contrôle en cours de formation Le contrôle

Plus en détail