Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences"

Transcription

1 Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Réunion 2 21 novembre 2013 Ivry-sur-Seine Fiche synthèse

2 Réunion 2 Emploi, formation, compétences Groupe animé par Carine SEILER, directrice du pôle Politiques de formation de Sémaphores Rappel méthodologique La réflexion de préfiguration du second cycle Mutécos du groupe 3 «Emploi, formation, compétences» s articule de la façon suivante : - Réunion 1 24 octobre 2013 : validation de la méthodologie de travail, sélection de cas concrets de restructuration ou démarche d accompagnement d entreprises comme base de réflexion du groupe 3, identification de thèmes à approfondir - Réunion 2 21 novembre 2013 : poursuite de la réflexion et brainstorming en vue de faire émerger des thèmes à approfondir dans le cadre de MUTECOS 2 - Réunion 3 11 décembre 2013 : croisement des thématiques avec les cas concrets retenus en réunion 1 (sur la base de la grille de cas dressée par Patrick Loire), formulation des thèmes à approfondir dans le cadre de MUTECOS 2. Rappel des thématiques développées lors de la 1 re réunion - Faciliter la mobilité : être mobile ; maintenir l employabilité des personnels ; les former à des compétences transverses et génériques ; valider ces compétences - Anticiper plus en amont les restructurations : anticiper les urgences annoncées ; partager l information économique en France ; s organiser pour favoriser le partage des informations sur les entreprises - Dépasser le stade du diagnostic : poursuivre l effort après le diagnostic ; capitaliser sur les constats de réussite ; engager la démarche plus en amont - Améliorer la visibilité et la lisibilité du système d accompagnement : des formations difficiles à organiser ; simplifier le système complexe d accompagnement - Mobiliser le levier de l innovation organisationnelle et sociale : accompagner autrement l entreprise ; mobiliser l innovation organisationnelle et sociale comme solution ; accompagner les pôles de compétitivité ; miser sur le bien-être des salariés ; envisager le prêt de main d œuvre comme solution transitoire. 2

3 Poursuite de la réflexion pour MUTECOS 2 1- Faire participer le plus grand nombre, le plus en amont et le plus souvent possible - Pour travailler sur l accompagnement des mutations économiques, il faut impliquer les principaux acteurs de ces mutations et notamment les chefs d entreprise. Bien construits sur le papier, les dispositifs négociés par les partenaires sociaux et transcrits dans la loi peuvent néanmoins se retrouver en décalage avec les pratiques réelles des entreprises. Les obstacles ne sont, bien souvent, pas des obstacles de nature financière. Ils relèvent davantage du bon ciblage à leurs besoins. - Le chef d entreprise doit arbitrer entre de nombreuses sollicitations (petits-déjeuners DRH 1, temps d échanges dans des clubs professionnels, etc.). Il n est pas facile de le mobiliser pour participer aux réflexions, sans compter qu il ne se reconnaît pas toujours dans l invitation à participer (problème de langage) aux réunions de réflexion. - Une fois l attention du chef d entreprise captée, la seule façon de la conserver est de lui apporter des solutions à la hauteur de ce qu il attend. Un chef d entreprise déçu par un produit ou un service d accompagnement ne renouvellera plus l expérience, quel que soit l acteur qui lui propose ses services. - Le chef d entreprise a besoin qu on lui confie des responsabilités pour s impliquer dans une action collective. Problématique : Comment attirer le plus grand nombre de chefs d entreprise, le plus souvent et le plus en amont possible, de la mise en place des dispositifs qui les concernent et dans leur mise en œuvre? 2- Repenser l ingénierie des métiers d accompagnement - Les entreprises n ont souvent pas le temps, le recul de penser aux enjeux de formation. Ce sont souvent les Organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) qui sont le moteur des démarches des entreprises dans le domaine de la formation. Certaines entreprises semblent d ailleurs renvoyer cette responsabilité du développement des compétences (de la ressource humaine) à la puissance publique et s attendent à trouver facilement sur le marché les compétences dont elles ont besoin. - L accompagnement «sur-mesure» d une entreprise est un idéal difficile à mettre en œuvre. Dans le même temps, l accompagnement «prêt-à-porter» permet d être déployé plus largement mais perd en pertinence par rapport à l accompagnement «sur-mesure». La solution intermédiaire résiderait dans la possibilité d adapter localement un dispositif unique. - L entreprise a besoin d être accompagnée dans la mise en œuvre d un dispositif par un acteur qui doit jouer le rôle de facilitateur et de médiateur auprès de l entreprise. - Même pour un programme d accompagnement subventionné, la crédibilité et la légitimité de l intervenant sont importantes aux yeux du chef d entreprise (d autant que ce dernier se sent souvent remis en cause lorsqu on lui propose de bénéficier d un tel programme). Problématique : Comment et qui peut favoriser la mise en dynamique des entreprises dans le domaine de la formation? Quelle posture l accompagnant doit-il adopter vis-à-vis du chef d entreprise (rôle de facilitateur, d intermédiation, etc.)? Quel équilibre trouver entre l accompagnement «sur-mesure» des entreprises et 1 Direction des ressources humaines 3

4 l accompagnement «prêt-à-porter»? 3- Questionner la place des instances de concertation sur le territoire - Il existe de nombreuses instances de concertation sur les Territoires (entendu au sens territoire infrarégional) et, dans le même temps, il existe un manque d instances de concertation pérennes sur les territoires, qui soient le lieu de réflexions entre acteurs sur les mutations économiques et les perspectives territoriales en matière d emplois. Problématique : Quelles instances de concertation pérennes peut-on mettre en place pour une bonne anticipation des restructurations par les entreprises? A quelle échelle ces instances doivent-elles être créées? Comment tenir dans la durée et avec quels acteurs? Quelles formes doivent-elles prendre (plate-forme RH, etc.)? 4- Mieux articuler la formation initiale et la formation continue - L Education nationale est peu sensibilisée et sensibilise peu les étudiants à l entreprenariat et plus généralement au monde de l entreprise. Elle a pourtant de toute évidence un rôle important à jouer dans la préparation des futurs salariés (notion de référentiels métiers). Si l adéquationnisme n est de toute évidence pas la vocation de l Education nationale, elle peut et doit toutefois s ouvrir davantage au monde économique. - Plus les jeunes sont formés moins ils sont sujets aux aléas du chômage au cours de leur carrière professionnelle. Problématique : Comment mieux lier la formation initiale et la formation continue pour une meilleure gestion des compétences? Comment pourvoir aux milliers d emplois non pourvus en France? 5- Repenser l organisation et les modalités de la formation continue - Les entreprises ont externalisé la majeure partie de leurs formations. Faut-il ré-internaliser les formations pour qu elles soient plus pertinentes, plus proches de l entreprise et plus fréquemment mobilisées? L entreprise attend-elle trop de l externe en matière de formation? - Certains organismes développent des offres de formation «packagées», voire des formations «discount» pour répondre aux tensions budgétaires qui concernent également les formations RH en entreprise. La culture du gratuit est en question. - La valorisation des compétences internes des entreprises (en particulier dans les fonctions supports) constitue une alternative intéressante à des approches standardisées. - La formation continue peut comprendre aussi des formations de remise à niveau technologique des salariés d une entreprise. Problématique : Faut-il repenser l ingénierie de la formation continue en entreprise? Les entreprises ont-elles besoin de formations packagées, de formations en situation de travail, de formation via les MOOC 2, etc.? 2 Massive Open Online Courses 4

5 6- Faciliter et développer la mobilité des salariés A relier à l idée n 1 de la réunion 1 : Faciliter la mobilité des salariés - En pratique, la mobilité n est pas si évidente. Culturellement, les entreprises restent attachées à la certification et à l expérience des candidats. Elles intègrent difficilement des salariés provenant d autres horizons et d autres régions que les leurs. - Les salariés eux aussi y sont réticents. Le frein à la mobilité vient aussi des salariés eux-mêmes qui ne souhaitent pas s éloigner de leur domicile ou de leur pays, ou peinent à faire le deuil de leur territoire, notamment c est le lieu du «vivre en famille». - La formation d une personne à des compétences transverses augmente son employabilité. L inter professionnalité des dispositifs de formation peut notamment être de nature à faciliter la mobilité interentreprises, inter-filières, etc. des salariés dans un territoire. - La reconnaissance externe à l entreprise des compétences et des certifications des salariés est un instrument de mobilité interentreprises et inter-filières. Problématique : Comment lever les freins culturels à la mobilité à la fois chez les chefs d entreprise et les salariés? En cas de mobilité géographique, comment faciliter les nouvelles localisations et favoriser la nouvelle intégration? Quelles conditions (développement d infrastructures de transport, par exemple) et quels points appuis? Comment développer la mobilité fonctionnelle? Vers quels secteurs? Comment améliorer et fiabiliser l information sur les besoins d emploi (économie du territoire, marché du travail, offre d emploi + marché caché, informations sur les métiers, sur les transitions possibles et opérées, offre de formation)? 7- Mobiliser l innovation organisationnelle et sociale A relier à l idée n 5 de la réunion 1 : Mobiliser le levier de l innovation organisationnelle et sociale - Les expériences de partage de main d œuvre et de groupements d employeurs ont montré leur efficacité mais un frein culturel empêche leur développement. - Le télétravail est une voie d innovation organisationnelle intéressante. La France enregistre un retard non négligeable dans le développement du télétravail par rapport à ses voisins de l Europe du Nord. En France, les chefs d entreprise préfèrent «garder un œil» sur leurs salariés et les systèmes d information très verrouillés des entreprises ne facilitent pas le travail à distance. Formaliser le télétravail, c est aussi pour un chef d entreprise renoncer au travail plus ou moins spontané mais non rémunéré des salariés à leur domicile (soir, week-end, etc.). Pourtant, les études montrent que le télétravail est facteur de meilleure productivité et d économies. - Plus globalement, l organisation du travail est aujourd hui interpellée, pour ne pas dire percutée, par les technologies de l information. Problématique : Comment favoriser l utilisation du levier de l innovation organisationnelle et sociale par les entreprises pour faire face aux mutations économiques? 5

6 8- Réorganiser et améliorer le dialogue social - Les salariés ont besoin d être mieux informés sur la situation de leur entreprise en amont, pour être acteurs de la restructuration de celle-ci qui les concerne au plus haut point. - Le dialogue social manque parfois de maturité. Dans une entreprise en difficulté, les collaborateurs craignent souvent d aborder le futur et refusent de s attaquer en amont au problème. L anticipation collective des restructurations permet pourtant de trouver des solutions d emplois pour les collaborateurs menacés. Problématique : Comment organiser le dialogue social pour une meilleure implication des salariés dans la stratégie de l entreprise et dans les plans d action à mettre en œuvre en cas de restructuration? 9- Assouplir les conditions d accès aux dispositifs d accompagnement - Les dispositifs d accompagnement des entreprises dans le domaine du soutien à l emploi et de la formation (notamment les dispositifs conjoncturels mis en place par les pouvoirs publics ou par les partenaires sociaux) sont nombreux mais leurs conditions d accès sont souvent restrictives (logiques de liste ou de priorités), ce qui crée des situations d exclusions. Problématique : Comment assouplir les règles d accès aux dispositifs, ou donner plus de latitude aux interlocuteurs locaux des entreprises pour faciliter leur accès à ces outils? 10- Expérimenter des solutions pour trouver la bonne A relier à l idée n 3 de la réunion 1 : Dépasser le stade du diagnostic - Tant qu une mesure n est pas appliquée sur le terrain, il est difficile de juger de sa pertinence et de ses effets futurs. Face à la crise, il faut peut-être mettre en place des mesures sur le principe du «on apprend en marchant», même si l on sait qu elles ne sont pas totalement stabilisées et abouties. Elles pourront toujours faire l objet de réajustements et se rapprocheront alors de la bonne solution. Problématique : Est-il possible de trouver des solutions pour faire face aux mutations économiques sans «mettre la main à la pâte»? Ne faut-il pas mettre en œuvre ces solutions même si elles sont imparfaites, et les ajuster au fil de l eau et à mesure que l on acquiert de l expérience? 6

7 Sigles DRH : Direction des ressources humaines MOOC : Massive Open Online Courses OPCA : Organismes paritaires collecteurs agréés Synthèse Groupe 3 Mutécos Réunion 2 21 novembre 2013 Mutécos 7

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Réunion 3 11 décembre 2013 Ivry-sur-Seine Fiche synthèse Réunion 3 Emploi, formation, compétences Groupe animé par Patrick Loire, directeur des relations

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans les Offices de Tourisme de Normandie. www.ottnormandie.fr

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans les Offices de Tourisme de Normandie. www.ottnormandie.fr La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans les Offices de Tourisme de Normandie www.ottnormandie.fr Un environnement touristique en pleine mutation Nouveaux comportements des clientèles,

Plus en détail

LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES. L impact de la loi BORLOO sur l instauration de la GPEC au sein des entreprises.

LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES. L impact de la loi BORLOO sur l instauration de la GPEC au sein des entreprises. L impact de la loi BORLOO sur l instauration de la GPEC au sein des entreprises. Depuis janvier 2008, les entreprises de plus de 300 salariés sont obligées de négocier la mise en place d un dispositif

Plus en détail

PALLIER AU MANQUE DE STAGE. OU SACRIFIER UNE PROFESSIONNALISATION DE QUALITE?

PALLIER AU MANQUE DE STAGE. OU SACRIFIER UNE PROFESSIONNALISATION DE QUALITE? COMMUNIQUE DU 29 JUIN 2015 PALLIER AU MANQUE DE STAGE. OU SACRIFIER UNE PROFESSIONNALISATION DE QUALITE? Préambule : C est dans le contexte des Etats Généraux du travail social, initiés en 2013 et qui

Plus en détail

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles :

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles : Autres intitulés possibles : Chargé-e d accompagnement environnement et développement durable Accompagnateur-trice des démarches de développement durable Chargé-e de médiation environnement et développement

Plus en détail

ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES

ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES Contexte De fortes mutations techniques, économiques, règlementaires, scientifiques et sociétales impactent les territoires et

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3108 Convention collective nationale IDCC : 44. INDUSTRIES CHIMIQUES ET CONNEXES

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

ANI jeunes article n 1 «jeunes décrocheurs Recueil de pratiques auprès de 35 Missions Locales

ANI jeunes article n 1 «jeunes décrocheurs Recueil de pratiques auprès de 35 Missions Locales ANI jeunes article n 1 «jeunes décrocheurs Recueil de pratiques auprès de 35 Missions Locales Rappel du cadre de ce recueil : Lors du Comité de Pilotage technique paritaire ANI «jeunes décrocheurs» du

Plus en détail

Management, stress et risques psychosociaux

Management, stress et risques psychosociaux S. CHAMPION - 1 Management et RP Management, stress et risques psychosociaux Objectifs Cette action de formation propose de : Comprendre et d identifier les risques psychosociaux Acquérir une culture commune

Plus en détail

Risques psychosociaux (RPS)

Risques psychosociaux (RPS) Risques psychosociaux (RPS) Une approche pour la prévention. Des repères pour l action. Contexte actuel de «Montée» des RPS dans : Les évolutions du travail et de son contexte (logiques financières et

Plus en détail

Entretien d évaluation : l Anact décrypte des pratiques de grandes entreprises!

Entretien d évaluation : l Anact décrypte des pratiques de grandes entreprises! Patrick Conjard, chargé de mission Anact 1 - septembre 2011 Initialement déployées pour les cadres dans les grandes entreprises, les pratiques d évaluation de la performance individuelle se sont étendues

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Rappel : caractéristiques du Loi du 24/11/09 relative à l orientation et à la formation tout au long de la vie Objectifs : Définir

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous?

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous? Cahier des charges - Appel à propositions Mise en œuvre de prestations d assistance technique à la mise en œuvre de la formation professionnelle dans les petites et moyennes entreprises du travail temporaire

Plus en détail

Compte rendu des commissions du Conseil de Développement du 8 novembre 2010

Compte rendu des commissions du Conseil de Développement du 8 novembre 2010 Compte rendu des commissions du Conseil de Développement du 8 novembre 2010 Commission formation insertion emploi Accueil de M.Bénédic, mot de bienvenue et rappel de l ordre du jour ainsi que rappel de

Plus en détail

Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille

Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille 1 Synthèse Réunion de travail sur le prochain schéma départemental Enfance Famille des Bouches du Rhône Lundi 17 décembre 2013 Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille Présents

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs de Rhône-Alpes

Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs de Rhône-Alpes Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs de Rhône-Alpes Livre Blanc du Tourisme et des Loisirs en Rhône Alpes diagnostic, prospective, enjeux 10-15 ans Stratégie opérationnelle régionale

Plus en détail

La prise en compte des seniors dans le POn

La prise en compte des seniors dans le POn La prise en compte des seniors dans le POn Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

OPIIEC, le 5 mars 2010 Secteur des Etudes et du Conseil

OPIIEC, le 5 mars 2010 Secteur des Etudes et du Conseil OPIIEC, le 5 mars 00 Secteur des Etudes et du Conseil Observatoire Paritaire des métiers de l Informatique, de l Ingénierie, des Etudes et du Conseil Aire de mobilité Consultant senior en Emploi type de

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté. Note d information sur un appel à projets en cours de préparation

Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté. Note d information sur un appel à projets en cours de préparation Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté Note d information sur un appel à projets en cours de préparation «(r)évolutions des pratiques des associations environnementales pour accompagner l

Plus en détail

Les points clés du dispositif de GPEC: négociation et mise en oeuvre. Florence CHAPPERT Département Compétence Travail Emploi

Les points clés du dispositif de GPEC: négociation et mise en oeuvre. Florence CHAPPERT Département Compétence Travail Emploi Les points clés du dispositif de : négociation et mise en oeuvre Florence CHAPPERT Département Compétence Travail Emploi SOMMAIRE SOMMAIRE 1:La Loi de Définition de la 2: Les enjeux de la 3: Les principes

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

- Mars 2013 CONGRES CFE CGC : DONNER DU SENS A VOTRE FUTUR. Présentation des résultats. Contact :

- Mars 2013 CONGRES CFE CGC : DONNER DU SENS A VOTRE FUTUR. Présentation des résultats. Contact : CONGRES CFE CGC : DONNER DU SENS A VOTRE FUTUR - Mars 2013 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Présentation des résultats Note méthodologique

Plus en détail

Évaluation de l action du Conseil général de la Nièvre en faveur de l insertion sociale, économique et professionnelle

Évaluation de l action du Conseil général de la Nièvre en faveur de l insertion sociale, économique et professionnelle Évaluation de l action du Conseil général de la Nièvre en faveur de l insertion sociale, économique et professionnelle Elèves administrateurs Promotion Vercors Janvier 2006 SOMMAIRE Introduction I. Approche

Plus en détail

Mastérisation de la formation initiale des enseignants

Mastérisation de la formation initiale des enseignants 17 mars 2012 Mastérisation de la formation initiale des enseignants J.M. Jolion Président du Comité de suivi Master Université de Lyon Quartier Sergent Blandan 37 rue du repos 69365 Lyon cedex 07 http://www.universite-lyon.fr

Plus en détail

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations:

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations: PROTOCOLE D ACCORD ENTRE LE SECRETARIAT D ETAT A LA SOLIDARITE ET LA REGION CENTRE POUR LA MISE EN PLACE D UN PLAN DES METIERS DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL I : Contexte: Le schéma régional des

Plus en détail

Concertation quadripartite Proposition de synthèse

Concertation quadripartite Proposition de synthèse Concertation quadripartite Proposition de synthèse I - Définition du périmètre Le périmètre du compte est précisé. L ANI du 11 janvier 2013 a précisé que «le compte est universel, toute personne dispose

Plus en détail

GRH1: Etre Responsable Formation

GRH1: Etre Responsable Formation 10 FORMATION ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES GRH1: Etre Responsable Formation - Présenter les enjeux et politiques de la fonction de responsable - Avoir une vision globale du métier et de ses évolutions

Plus en détail

Valérie PADRA Directrice technique, Pôle Ingénierie, AGEFMA

Valérie PADRA Directrice technique, Pôle Ingénierie, AGEFMA Valérie PADRA Directrice technique, Pôle Ingénierie, AGEFMA Un environnement en mutation Un contexte économique en crise Une nouvelle gouvernance de l orientation et de la formation De nouvelles exigences

Plus en détail

Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010

Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010 Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010 De l infirmier du travail à l infirmier spécialisé en santé au travail : reconnaître l infirmier comme

Plus en détail

2. Les métiers porteurs : facteurs clés de l insertion professionnelle

2. Les métiers porteurs : facteurs clés de l insertion professionnelle Métiers porteurs : le rôle de l entrepreneuriat, de la formation et de l insertion professionnelle Synthèse analytique préparée par la MICI - juin 2013 A l occasion de la relance du débat sur l insertion

Plus en détail

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE La région Haute-Normandie présente des atouts multiples et variés, qu ils soient d ordre sociodémographique, économique, géographique ou environnemental.

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management?

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management? de management? Voici quatre situations professionnelles : à chaque fois vous avez le choix entre quatre types de comportements. Cochez la case qui, selon vous, correspond le plus au comportement que vous

Plus en détail

Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé,

Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé, Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé, Diriger une équipe constitue une étape importante au cours d'une carrière. Voici la formation à suivre pour devenir manager. CONTACTEZ NOUS! Marseille

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE Contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

La GPEC Territoriale avec AGEFOS PME, pour l avenir des Territoires Echange d expérience

La GPEC Territoriale avec AGEFOS PME, pour l avenir des Territoires Echange d expérience La GPEC Territoriale avec AGEFOS PME, pour l avenir des Territoires Echange d expérience Turin, Rome 12 et 13 novembre Qu est-ce qu un OPCA? Le financement de la formation en France les entreprises contribuent

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Novembre 2015 Les modes de production et les parcours

Plus en détail

Appel à projet FACT n 2016-01 «QVT et Numérique»

Appel à projet FACT n 2016-01 «QVT et Numérique» Appel à projet FACT n 2016-01 «QVT et Numérique» Date de communication : 24 février 2016 Date limite de dépôt des dossiers : 25 avril 2016 Le dossier de demande d aide, téléchargeable sur le site de l

Plus en détail

Formation Préparatoire aux Fonctions de Directeur territorial adjoint

Formation Préparatoire aux Fonctions de Directeur territorial adjoint Mission de Formation des Cadres Tout au Long de la Vie Formation Préparatoire aux Fonctions de Directeur territorial adjoint Présentation du dispositif 1 Formation préparatoire aux fonctions de directeur

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 3 : La démarche compétence Chapitre 3 : La démarche compétence... 1 3.1. Les attentes des acteurs de la Démarche Compétence... 2 3.1.1 Les attentes de l entreprise... 2

Plus en détail

On dit souvent que les PME ont des difficultés à se transformer, à planifier,

On dit souvent que les PME ont des difficultés à se transformer, à planifier, On dit souvent que les PME ont des difficultés à se transformer, à planifier, à organiser leur mutation. Les films de ce DVD, qui racontent la mutation impressionnante et réussie d une PME vacillante (ex

Plus en détail

DELIBERATION CADRE : CREATION DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN RHONE-ALPES

DELIBERATION CADRE : CREATION DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN RHONE-ALPES CONSEIL REGIONAL RHONE-ALPES Délibération n 09.02.780 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL DELIBERATION CADRE : CREATION DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN RHONE-ALPES Le Conseil régional

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

Les Français, leurs élus et le développement durable.

Les Français, leurs élus et le développement durable. SYNTHÈSE DE L ÉTUDE Les Français, leurs élus et le développement durable. Premier Baromètre Auxilia, réalisé en partenariat avec OpinionWay Réalisé fin octobre 2013, ce baromètre portant sur les Français,

Plus en détail

REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L OFFRE DE SERVICES AUX SALARIES PERMANENTS

REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L OFFRE DE SERVICES AUX SALARIES PERMANENTS REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L OFFRE DE SERVICES AUX SALARIES PERMANENTS 1 Cahier des charges Le 24 février 2014 Préambule Le Fonds d'assurance Formation du Travail Temporaire

Plus en détail

PROFESSIONNALISATION RH

PROFESSIONNALISATION RH PROFESSIONNALISATION RH Professionnalisation de la fonction RH «création de valeur et développement de l entreprise» programme type Enjeux Le DRH d aujourd hui est confronté à de nouvelles problématiques

Plus en détail

Lundi 1er février 2016

Lundi 1er février 2016 Lundi 1er février 2016 8h30 9h00 : Accueil des participants 9h00 9h30 : Allocution d ouverture 9h30 10h45 Conférence introductive : «Manager les ressources humaines dans l incertitude» Est abordée au cours

Plus en détail

Vous accompagner dans votre fonction RH

Vous accompagner dans votre fonction RH Vous accompagner dans votre fonction RH Les entreprises sont de plus en plus confrontées à l évolution de leur organisation. Celle- ci peut être le fruit d une croissance organique ou externe (création

Plus en détail

83 session plénière 10 et 11 février 2010

83 session plénière 10 et 11 février 2010 e 83 session plénière 10 et 11 février 2010 ECOS-IV-036 Rue Belliard 101 1040 Bruxelles BELGIQUE Tél. +32 22822211 Fax +32 22822325 Internet: http://www.cor.europa.eu FR AVIS du Comité des régions sur

Plus en détail

CONTINUER À TRAVAILLER ET À PROGRESSER

CONTINUER À TRAVAILLER ET À PROGRESSER En tant qu employeur de la fonction publique, vous pouvez être amené à recruter des apprentis, y compris des personnes en situation de handicap. Vous trouverez ici toutes les informations pratiques pour

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Action Collective Régionale 2015

CAHIER DES CHARGES Action Collective Régionale 2015 CAHIER DES CHARGES Action Collective Régionale 2015 "Les nouveaux outils pédagogiques en formation ouverte et à distance " COMMANDITAIRE UNIFAF est l Organisme Paritaire Collecteur Agréé de la Branche

Plus en détail

Le secteur protégé : état des lieux, enjeux et perspectives

Le secteur protégé : état des lieux, enjeux et perspectives Le secteur protégé : état des lieux, enjeux et perspectives Restitution des conclusions du rapport OPUS 3 Présentation du plan d adaptation et de développement des ESAT RENCONTRES INTER-REGIONALES RENNES

Plus en détail

Infodoc. n 95. Février 2015. Législation/Réglementation. Réforme de la Formation Professionnelle

Infodoc. n 95. Février 2015. Législation/Réglementation. Réforme de la Formation Professionnelle Infodoc Législation/Réglementation Réforme de la Formation Professionnelle Février 2015 n 95 michele.wendling@univ-paris-diderot.fr Service de la Formation Continue, Professionnelle et Permanente (SeFoCoPP)

Plus en détail

Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local

Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local Pr Amina KCHIRID- Mars 2015 Sommaire L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Pourquoi l ESS? Les actions des pouvoirs publics

Plus en détail

Pôle Conseil & Formation. Modules de formation

Pôle Conseil & Formation. Modules de formation Pôle Conseil & Formation Modules de formation Tout collaborateur Comité de Direction Personnel RH Référent Handicap Personnes en charge de la santé au travail * Encadrement de proximité Encadrement supérieur

Plus en détail

AUTO-DIAGNOSTIC DU MANAGER D après P. Hersey et K.Blanchard

AUTO-DIAGNOSTIC DU MANAGER D après P. Hersey et K.Blanchard AUTO-DIAGNOSTIC DU MANAGER D après P. Hersey et K.Blanchard Ce test vous permet d identifier : votre style dominant. votre souplesse d adaptation à chaque situation. Il comporte 12 situations de la vie

Plus en détail

Programme de formation

Programme de formation Programme de formation Communiquer autrement pour mieux coopérer Cursus d approfondissement Formation à une communication et à un management relationnel basés sur la confiance et la clarté Cursus d approfondissement

Plus en détail

Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016

Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016 Code Siret 79177443300019 Code APE 7022Z Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016 Sommaire La cible prioritaire Les origines de la prestation, ou la naissance d

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 05/06/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2008 09 38 0274 Catégorie : C* REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Management d équipe(s) autonome(s) I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Mars 2012 Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Les huit orientations Le projet stratégique, voté en juin 2011 par les adhérents du Syneas, liste les huit orientations qui doivent guider l

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

Programme type à personnaliser

Programme type à personnaliser Programme type à personnaliser Module 1... 2 Présentation Phase 1 Phase 2 Module 2.... 5 Présentation Module 2.1 Module 2.2 Module 2.3 Module 2.4 Module 2.5 Module 2.6 Module 2.7 Module 2.8 Module 2.9

Plus en détail

2015-09-29. Réorganisation en santé : apprenez comment parler aux décideurs. Votre influence dans le nouveau réseau. Le pouvoir en santé

2015-09-29. Réorganisation en santé : apprenez comment parler aux décideurs. Votre influence dans le nouveau réseau. Le pouvoir en santé Réorganisation en santé : apprenez comment parler aux décideurs Votre influence dans le nouveau réseau Conférence présentée par Mathieu Santerre Associé et formateur agréé Conférence présentée par Mathieu

Plus en détail

Catalogue de formation 2015. Ensemble, Innover et Agir pour l inclusion sociale

Catalogue de formation 2015. Ensemble, Innover et Agir pour l inclusion sociale Catalogue de formation 2015 Nous choisir, c est choisir d agir pour l inclusion sociale UNE METHODOLOGIE INCLUSIVE TOURNEE VERS L ACTION Une capitalisation d expériences grâce au réseau FACE national et

Plus en détail

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Préconisations pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Enjeux principaux Diversité et attractivité Les enjeux liés à l existence d espaces d expressions des cultures

Plus en détail

Formation en travail social - VAE

Formation en travail social - VAE ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

1.000 parrains pour 1.000 emplois

1.000 parrains pour 1.000 emplois 1.000 parrains pour 1.000 emplois En partenariat avec l ANDRH IDF, l Association Nationale des DRH Ile-de-France Dossier de presse Lundi 1 er juin 2015 Contact presse - Quitterie Lemasson -presse@paris.fr

Plus en détail

L Ecolabel Européen pour les hébergements touristiques : De quoi parle t-on?

L Ecolabel Européen pour les hébergements touristiques : De quoi parle t-on? L Ecolabel Européen pour les hébergements touristiques : De quoi parle t-on? Présentation d une démarche innovante : le club des hébergements éco-labellisés d Aquitaine Alban Martinez U.M.I.H.R.A Unat

Plus en détail

Enquête dans la perspective d un renforcement des synergies territoriales sur les périmètres des cinq SAGE portés par l Etablissement public Loire

Enquête dans la perspective d un renforcement des synergies territoriales sur les périmètres des cinq SAGE portés par l Etablissement public Loire Enquête dans la perspective d un renforcement des synergies territoriales sur les périmètres des cinq SAGE portés par l Etablissement public Loire Restitution du rapport final Orléans, 2 mai 2013 Sommaire

Plus en détail

Promotion de l Alternance intégrative dans les formations en travail social en LIMOUSIN

Promotion de l Alternance intégrative dans les formations en travail social en LIMOUSIN Promotion de l Alternance intégrative dans les formations en travail social en LIMOUSIN Bilan d étape mars 2009 1. Rappel des objectifs 2. Bilan organisationnel et quantitatif 3. Bilan qualitatif 4. Propositions

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE MÉTIER 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont au

accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont au FICHE REPÈRES POUR LES CHSCT Un cadre unique pour une hétérogénéité des pratiques accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont

Plus en détail

La mobilisation du droit commun : Eléments de bilan des CUCS expérimentaux. Séminaire PQA Le 26 septembre 2013

La mobilisation du droit commun : Eléments de bilan des CUCS expérimentaux. Séminaire PQA Le 26 septembre 2013 La mobilisation du droit commun : Eléments de bilan des CUCS expérimentaux Séminaire PQA Le 26 septembre 2013 Copyright 2007 ASDO 24/05/2013 Préambule méthodologique Une évaluation au fil de l eau des

Plus en détail

Actions collectives de VAE, Repères pour l action Synthèse du séminaire du 17 décembre 2010

Actions collectives de VAE, Repères pour l action Synthèse du séminaire du 17 décembre 2010 Actions collectives de VAE, Repères pour l action Synthèse du séminaire du 17 décembre 2010 La VAE s inscrit dans une logique de formation tout au long de la vie souhaitée par les partenaires sociaux et

Plus en détail

«Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire»

«Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire» La mise en place du Parcours aménagé de formation initiale constitue une des mesures du plan «Vaincre et un des éléments de son volet Prévention. Elle s articule étroitement avec d autres mesures du plan

Plus en détail

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTRÔLE DE GESTION Niveau M : 180 heures - 20 ECTS. A - Management. 1. Évolution des modèles d organisation (15 heures)

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTRÔLE DE GESTION Niveau M : 180 heures - 20 ECTS. A - Management. 1. Évolution des modèles d organisation (15 heures) UE 3 - MANAGEMENT ET CONTRÔLE DE GESTION Niveau M : 180 heures - 20 ECTS NB : les deux sous-parties de ce programme sont présentées séparément mais la compétence à acquérir doit permettre de réaliser une

Plus en détail

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II 1. Les apports méthodologiques de la démarche des Fonds structurels pour la mise en œuvre des politiques

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail. 27 et 28 novembre 2014 Limoges

Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail. 27 et 28 novembre 2014 Limoges Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail 27 et 28 novembre 2014 Limoges ATELIER 3 Le collectif, facteur de qualité de vie au travail 27 et 28 novembre 2014 Limoges INTRODUCTION

Plus en détail

Analyses et Propositions sur l année d alternance et les parcours adaptés. Daniel FILATRE Séance du 14 janvier 2015

Analyses et Propositions sur l année d alternance et les parcours adaptés. Daniel FILATRE Séance du 14 janvier 2015 Comite de suivi de la réforme de la Formation des enseignants Analyses et Propositions sur l année d alternance et les parcours adaptés. Daniel FILATRE Séance du 14 janvier 2015 1 Les parcours adaptés

Plus en détail

Sommaire. Maintenir les seniors en activité professionnelle : du diagnostic au plan d action

Sommaire. Maintenir les seniors en activité professionnelle : du diagnostic au plan d action Fiche 1 Bonnes pratiques des entreprises en matière de maintien et de retour en activité professionnelle des seniors. Guide pour l action Maintenir les seniors en activité professionnelle : du diagnostic

Plus en détail

UE 3 Management et contrôle de gestion. Le programme

UE 3 Management et contrôle de gestion. Le programme UE 3 Management et contrôle de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur A. Management

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME?

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME? Contrat n FR/06/B/P/PP-152512 QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME? REUNION DU PARTENARIAT FRANÇAIS : CCCA-BTP, MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, CREDIJ Paris, le 22 janvier 2008 de 10 h à

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013 Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI RAPPORT FINAL 13 mars 2013 Version finale 13/03/2013 RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE ÉLECTRONIQUE 2 Introduction Le questionnaire diffusé par l ASMEP-ETI auprès

Plus en détail

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC)

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) Accompagnement des Ressources Humaines L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) A - l aide à la préparation des entreprises à la GPEC (sensibilisation) B - l

Plus en détail

Profondval 2010. Comment gérer et soutenir la qualité de nos programmes de formation? Quelques échos des ateliers 1 et 2 La synthèse de l atelier 1

Profondval 2010. Comment gérer et soutenir la qualité de nos programmes de formation? Quelques échos des ateliers 1 et 2 La synthèse de l atelier 1 Profondval 2010 Journée à l intention des responsables académiques et administratifs de programmes Comment gérer et soutenir la qualité de nos programmes de formation? Quelques échos des ateliers 1 et

Plus en détail

MAINTENIR DANS L EMPLOI

MAINTENIR DANS L EMPLOI Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 MAINTENIR DANS L EMPLOI un collaborateur handicapé l Les bonnes questions à se poser l Quelles démarches? l Les aides de l Agefiph dont vous pouvez

Plus en détail

Charte de partenariat du CLIC Métropole Nord Ouest Renseignements et informations : Monsieur Olivier MILOWSKI, Directeur, CLIC Métropole Nord Ouest, 100 rue du Général Leclerc 59350 SAINT ANDRE Téléphone

Plus en détail

Enjeux et défis de la relation Université-Entreprises

Enjeux et défis de la relation Université-Entreprises Enjeux et défis de la relation Université-Entreprises Henry Kanoui Directeur de l ESIL (Ecole Supérieure d Ingénieurs de Luminy) Chargé de Mission Relation Entreprises à l université de la Méditerranée

Plus en détail

AMO Elaboration du Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales

AMO Elaboration du Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales AMO Elaboration du Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales Groupe de travail 2 : Naissance, petite enfance et aide sociale Dijon, le vendredi 5 avril 2013 Personnes présentes Cf. annexe.

Plus en détail

Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors

Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors Fiche 6 Enjeux Face aux changements importants que connaissent les entreprises : évolution du contenu des métiers, des technologies et des

Plus en détail