Enseignement secondaire technique. Concepts de soins et problèmes infirmiers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enseignement secondaire technique. Concepts de soins et problèmes infirmiers"

Transcription

1 Enseignement secondaire technique Régime technique Division des professions de santé et des professions sociales Cycle supérieur Section de la formation de l'infirmier / infirmière Concepts de soins et problèmes infirmiers Classe de 13SI Nombre de leçons: 6.0 Nombre minimal de devoirs: - Langue véhiculaire: Allemand Fil intégrateur: Connaissance de la personne et démarche de soins I. Objectif terminal: L élève conçoit, applique et évalue les soins pour des personnes atteintes d une maladie aiguë, d une maladie chronique ou dégénérative, d un trouble de la perception sensorielle et participe aux soins chez une femme enceinte ou accouchée. II. Remarques préliminaires importantes: Le raisonnement diagnostique et thérapeutique doit être enseigné de manière systématique et constructive en allant du simple au plus complexe de la 12e à la 14e. Les concepts étudiés en 12e doivent être approfondis - ces concepts doivent se préciser et s élargir tout au long de la formation. Il est recommandé de planifier des séances d intégration en classe sur base de cas concrets ou d autres exercices d intégration et ce à un rythme régulier 1 à 2 fois par trimestre suivant le temps disponible. III. Langue véhiculaire: En principe pour l enseignement théorique la langue véhiculaire du cours doit se baser sur la langue des manuels ou supports écrits: allemand et/ou français IV. Nombre de devoirs Minimum 3 devoirs par trimestre V. Programme A. Concepts de soins - le raisonnement diagnostique et thérapeutique infirmier Prévoir un minimum de 0,5 leçons hebdomadaires pour enseigner le raisonnement diagnostique et thérapeutique infirmier Références Doenges / Moorhouse Lynda Juall Carpenito, Diagnostics infirmiers - 5è édition, Interéditions Hélène Sylvain, Apprendre à mieux diagnostiquer, Editions Maloine Monique Lefèbvre, Andrée Dupuis, Le jugement clinique en soins infirmiers, Interéditions Arlette Marchal - Thérèse Psiuk, Le diagnostic infirmier, Du raisonnement à la pratique, Editions Lamarre 1/19

2 G.K. Mc. Farland, E.A.M. Mc Farlane, Traité de diagnostics infirmiers (traduit de l américain), Interéditions 1995 J.C. MC. Closkey - G.M. Bulechek, Classification des interventions infirmières, Editions Maloine/ Decarie L élève Stratégies proposées explique la notion de diagnostic infirmier prévalant et pour tous les problèmes de santé vus au cours formule le diagnostic infirmier selon la terminologie NANDA identifie et argumente les facteurs favorisants formule le (les) objectif(s) énumère les indices/caractéristiques choisit les interventions y relatives relevant du rôle propre et argumente son choix nomme les indicateurs de résultats Définition: Diagnostic prévalant en rapport avec les thèmes traités fait des réflexions (sous guidance) lui permettant de faire le choix d un diagnostic par rapport à un autre explique la notion de validation des hypothèses et énumère les critères de la validation explique la notion du plan de soins guide, argumente son utilité et différencie cette notion avec la notion de plan de soins de référence et de plan de soins personnalisé (individualisé). Argumente l utilité d un langage professionnel commun et précis explique le schéma et les intérêts des transmissions ciblées Les diagnostics différentiels Les arbres décisionnels Le processus et les critères de validation Définitions Utilité et application Les transmissions ciblées Exposé Travaux de groupe Exploitation du vécu en enseignement clinique Cas concrets Exposé Exercices sur exemples construits Exposé Exemples Exposé Démonstrations des supports Exercices B. La personne face à une maladie aiguë Objectif terminal: L élève reconnaît les restrictions physiques, psychiques et sociales que vit une personne atteinte d une maladie aiguë reconnaît l impact d une maladie aiguë sur la sécurité, l autonomie et les habitudes de vie d une personne conseille et accompagne la personne atteinte d une maladie aiguë pendant sa maladie. Soins à une personne atteinte de troubles des voies respiratoires 2/19

3 Soins aux personnes atteintes d un trouble cardiaque Soins aux personnes atteintes d un trouble vasculaire périphérique Soins aux personnes atteintes de troubles gastroentérologiques et hépatiques Soins aux personnes atteintes de troubles endocrinologiques Soins aux personnes atteintes de troubles urologiques et/ou néphrologiques Soins aux personnes atteintes de troubles gynécologiques Soins aux personnes atteintes de troubles ophtalmiques Prérequis. Cours de: Sciences médicales 12e, 13e Besoins fondamentaux et étapes de la vie 12e Concepts de soins et problèmes infirmiers 12e Notions de base 12e: Hygiène hospitalière, Investigations, Pharmacologie, Nutrition Communication professionnelle 12e, (13e) 1. Soins à une personne atteinte de troubles des voies respiratoires Pour toutes les techniques énumérées, l élève cite les principes à respecter lors de l exécution nomme le matériel nécessaire décrit le déroulement logique Problèmes en collaboration: Pour les problèmes en collaboration l élève formule le problème en utilisant la terminologie médicale identifie et argumente les facteurs de risque nomme les interventions infirmières y relatives relevant d une prescription médicale et celles sur initiative propre Soins et Actes Techniques Entrepris de façon autonome et sur initiative propre de l infirmière Application de diverses mesures d hygiène hospitalière: isolement respiratoire Relevant d une prescription médicale Administration d oxygène par sonde nasale, masque ou tente Préparation en vue de leur administration de substances médicamenteuses suivant prescription et par les voies: intradermique (+ exécution de divers tests tuberculiniques) en aérosol Interventions infirmières (soins de surveillance, préventifs, éducatifs) relatives aux complications possibles de la pathologie, du traitement et des investigations Insuffisance respiratoire Hypoxémie/Hypercapnie Pneumonie et Atélectasie Complications possibles R/A Tuberculostatiques Corticotherapie Bronchodilatateurs Plan de Soins de Référence 3/19

4 Enfant face à une amygdalectomie (à option) 2. Soins aux personnes atteintes d un trouble cardiaque (cardio-respiratoire) Soins et Actes Techniques Pour toutes les techniques énumérées, l élève cite les principes à respecter lors de l exécution nomme le matériel nécessaire décrit le déroulement logique Problèmes en collaboration Pour les problèmes en collaboration l élève formule le problème en utilisant la terminologie médicale identifie et argumente les facteurs de risque nomme les interventions infirmières y relatives relevant d une prescription médicale et celles sur initiative propre Diagnostics infirmiers prévalants Pour les diagnostics infirmiers prévalant l élève formule le diagnostic infirmier selon la terminologie NANDA identifie et argumente les facteurs favorisants énumère les indices/caractéristiques formule le (les) objectif(s) Relevant d une prescription médicale Enregistrement simple d ECG Mesure et surveillance moyennant des dispositifs mis en place des paramètres cardiaques, hémodynamiques ECG (fréquence et rythme cardiaque), TA PVC Soins et actes conservatoires en situation d urgence Massage cardiaque externe, ventilation manuelle au masque (ABCD) Interventions infirmières (soins de surveillance, préventifs, éducatifs) relatives aux complications possibles de la pathologie, du traitement et des investigations Insuffisance cardiaque (Cyanose, dyspnée d effort, oedèmes) Arythmies Hypoxémie Choc cardiogénique Interventions éducatives spécifiques: Adaptation du mode de vie à l insuffisance cardiaque Principes diététiques (régime désodé / appauvri en sel, sans graisses, restriction hydrique) possibilités de loisirs (sports,...) sexualité Intolérance à l activité Fatigue Plan de Soins de Référence Bds ayant subi un infarctus du myocarde (phase aiguë) Bds présentant une insuffisance cardiaque avec oedème pulmonaire aigu 4/19

5 choisit les interventions y relatives relevant du rôle propre et argumente son choix nomme les indicateurs de résultats 3. Soins aux personnes atteintes d un trouble vasculaire périphérique Soins et Actes Techniques Pour toutes les techniques énumérées, l élève cite les principes à respecter lors de l exécution nomme le matériel nécessaire décrit le déroulement logique Problèmes en collaboration Pour les problèmes en collaboration l élève formule le problème en utilisant la terminologie médicale identifie et argumente les facteurs de risque nomme les interventions infirmières y relatives relevant d une prescription médicale et celles sur initiative propre Pour les diagnostics infirmiers prévalants l élève formule le diagnostic infirmier selon la terminologie NANDA identifie et argumente les facteurs favorisants énumère les indices/caractéristiques formule le (les) objectif(s) choisit les interventions y relatives relevant du rôle propre et argumente son choix nomme les indicateurs de résultats Entrepris de façon autonome et sur initiative propre de l infirmière Soins de plaies avec application de pommades et de produits nonmédicamenteux Soins de plaies septiques Relevant d une prescription médicale Soins de plaies avec application de pommades et de produits médicamenteux Prélèvement de sécrétions - frottis de plaies Pansements et bandages spécifiques Soins et bandage du moignon Interventions infirmières (soins de surveillance, préventifs, éducatifs) relatives aux complications possibles de la pathologie, du traitement et des investigations Thrombose artérielle aiguë Hypertension artérielle Gangrène - Ulcères ischémiques C.P. après une artériographie/intervention chirurgicale des artères thrombose (dans l artère utilisée ou du pontage) rupture de l anastomose C.P. après amputation du membre inférieur oedème du moignon C.P. des traitements anticoagulants Interventions éducatives spécifiques effets néfastes du tabagisme application de la prothèse et mobilisation avec l appareillage entretien (auto-soins et -observation) du/ des membre(s) atteint(s) Diagnostics infirmiers prévalants 5/19

6 Prise en charge inefficace du programme thérapeutique Non observance 4. Soins aux personnes atteintes de troubles gastro-entérologiques et hépatiques Soins et Actes Techniques Pour toutes les techniques énumérées, l élève cite les principes à respecter lors de l exécution nomme le matériel nécessaire décrit le déroulement logique Entrepris de façon autonome et sur initiative propre de l infirmière Soins et changement d une sonde gastrique Soins aux bénéficiaires en assistance nutritive entérale ou parentérale Soins de perfusions, respectivement de cathéters courts ou autres dispositifs pour perfusion dans une veine superficielle des membres Soins aux bénéficiaires par rapport à la surveillance et l entretien des systèmes de perfusion Soins aux porteurs d une stomie (colostomie / ileostomie) Application de diverses mesures d hygiène hospitalière: isolement entérique Relevant d une prescription médicale Mise en place et retrait d une sonde gastrique Réalisation d une alimentation ou d un lavage d estomac par sonde Première mise en place de cathéters veineux courts dans les membres (veinule, butterfly) Préparation en vue de leur administration de substances médicamenteuses sur prescription par la voie intraveineuse (à l exception de produits de contraste) Prélèvement de sang par ponction veineuse Appareillage (mèchage) et irrigation de plaies, de fistules, de stomies ou d orifices naturels (grand lavement évacuateur) Ablation, sans recours à des techniques particulières ou nécessitant une surveillance spéciale de drains ou mèches. Préparation, installation de l appareillage et administration d un lavage/drainage 6/19

7 Problèmes en collaboration Pour les problèmes en collaboration l élève formule le problème en utilisant la terminologie médicale identifie et argumente les facteurs de risque nomme les interventions infirmières y relatives relevant d une prescription médicale et celles sur initiative propre Plan de Soins de Référence: Pour les diagnostics infirmiers prévalants l élève formule le diagnostic infirmier selon la terminologie NANDA identifie et argumente les facteurs favorisants énumère les indices/caractéristiques formule le (les) objectif(s) choisit les interventions y relatives relevant du rôle propre et argumente son choix nomme les indicateurs de résultats Interventions infirmières (soins de surveillance, préventifs, éducatifs) relatives aux complications possibles de la pathologie, du traitement et des investigations Ulcères de stress Obstruction du pylore (nausées, vomissements) Déséquilibre hydro-électrolytique (diarrhée, vomissement) Perforation d ulcère gastrique Saignements gastro-intestinaux (maelena et sang frais) Péritonite (ventre de bois/défense abdominale) Iléus paralytique (ventre de bois/défense abdominale) Obstruction intestinale/iléus mécanique (constipation / ballonnement/ ténesme) Abcès, fissure ou fistule dans la région périanale (douleur à la défécation) Hyperbilirubinémie (ictère, selles décolorées) Douleurs: crise colique/spasmes hépatiques C.P. d une colostomie/iléostomie (ulcération, hernie péristomale, nécrose, prolapsus, rétraction, sténose ou obstruction de la stomie) C.P. des traitements médicamenteux (laxatifs, électrolytes) Interventions éducatives spécifiques hygiène de vie (stress), hygiène buccale (dentition) hygiène alimentaire (Dumping Syndrom) soins spécifiques de la peau anale) appareillages, alimentation, soins pour la colostomie/ iléostomie prévention des hépatites virales personne opérée au niveau du système digestif / abdominale personne opérée d une cholécystectomie Diagnostics infirmiers prévalants Risque d atteinte à l intégrité de la muqueuse buccale Déficit du volume liquidien 7/19

8 5. Soins aux personnes atteintes de troubles endocrinologiques Plan de Soins de Référence L élève nomme les problèmes en collaboration et les diagnostics infirmiers prévalants pour une personne opérée de la thyroïde Personne opérée d une thyroïdectomie 6. Soins aux personnes atteintes de troubles gynécologiques Soins et Actes Techniques Pour toutes les techniques énumérées, l élève cite les principes à respecter lors de l exécution nomme le matériel nécessaire décrit le déroulement logique Problèmes en collaboration Pour les problèmes en collaboration l élève formule le problème en utilisant la terminologie médicale identifie et argumente les facteurs de risque nomme les interventions infirmières y relatives relevant d une prescription médicale et celles sur initiative propre Diagnostics infirmiers individuels possibles Entrepris de façon autonome et sur initiative propre de l infirmière Soins d hygiène et de propreté - toilette vulvaire Éducation à l autoexamen du sein Relevant d une prescription médicale Préparation en vue de leur administration de substances médicamenteuses sur prescription par la voie vaginale: placement d'ovules, de comprimés ou de crèmes vaginales Appareillage et irrigation de plaies, de fistules, de stomies ou d orifices naturels: irrigation vaginale Interventions infirmières (soins de surveillance, préventifs, éducatifs) relatives aux complications possibles de la pathologie, du traitement et des investigations Hémorragies vaginales (choc hémorragique) Atteintes neurovasculaires R/A lymphoedème Infections vaginales (pertes) Plans de soins de référence (P.C. et D.I. prévalant): pour une femme opérée d une hystérectomie pour une femme opérée d une mammectomie 8/19

9 Pour les diagnostics infirmiers prévalant l élève formule le diagnostic infirmier selon la terminologie NANDA identifie et argumente les facteurs favorisants énumère les indices/caractéristiques formule le (les) objectif(s) choisit les interventions y relatives relevant du rôle propre et argumente son choix nomme les indicateurs de résultats Perturbation de l image corporelle Perturbation situationnelle de l estime de soi Deuil (chagrin) par anticipation 7. Soins aux personnes atteintes de troubles urologiques et/ou néphrologiques Soins et Actes techniques Pour toutes les techniques énumérées, l élève cite les principes à respecter lors de l exécution nomme le matériel nécessaire décrit le déroulement logique Problèmes en collaboration Pour les problèmes en collaboration l élève formule le problème en utilisant la terminologie médicale identifie et argumente les facteurs de risque nomme les interventions infirmières y relatives relevant d une prescription médicale et celles sur initiative propre Entrepris de façon autonome et sur initiative propre de l infirmière Soins et actes en réponse aux besoins en rapport avec l élimination: filtration des urines techniques d'évacuation de la vessie Soins aux personnes porteurs de stomies urinaires Mesure et surveillance de la diurèse (horaire) Établissement d un bilan hydrique Relevant d une prescription médicale Prélèvement et collecte d excrétions (prélèvement d urines pour uroculture par mi-jet, spécifique -> cours investigations) Première mise en place et retrait d une sonde vésicale (spécificité chez l homme en cas de rétention) Détermination du résidu post-mictionnel Préparation, installation de l appareillage et administration d un lavage/drainage (-> lavage vésical, irrigation de stomies urinaires) Interventions infirmières (soins de surveillance, préventifs, éducatifs) relatives aux complications possibles de la pathologie, du traitement et des investigations Infection des voies urinaires (Pyélonéphrite / Cystite) Calculs rénaux / Urolithiases 9/19

10 Diagnostics infirmiers Pour les diagnostics infirmiers prévalants l élève formule le diagnostic infirmier selon la terminologie NANDA identifie et argumente les facteurs favorisants énumère les indices/caractéristiques formule le (les) objectif(s) choisit les interventions y relatives relevant du rôle propre et argumente son choix nomme les indicateurs de résultats Rétention urinaire Douleur: coliques néphrétiques, dysurie Polyurie, Oligurie, Anurie Hématurie, Protéinurie Insuffisance rénale aiguë Interventions éducatives spécifiques: mesures de prévention des infections urinaires mesures de prévention des calculs rénaux et principes diététiques y associées facteurs favorisant le relâchement sphinctérien stomie urinaire (spécificité) Incontinence urinaire à l effort Incontinence urinaire par réduction du temps d alerte Incontinence urinaire fonctionnelle Plan de Soins de Référence Pour un homme opéré d une adénomectomie prostatique par voie transuréthrale (TUR) 8. Soins à une personne atteinte d un trouble ophtalmique Problèmes en collaboration Pour les problèmes en collaboration l élève formule le problème en utilisant la terminologie médicale identifie et argumente les facteurs de risque nomme les interventions infirmières y relatives relevant d une prescription médicale et celles sur initiative propre Interventions infirmières (soins de surveillance, préventifs, éducatifs) relatives aux complications possibles de la pathologie, du traitement et des investigations Augmentation de la pression intraoculaire Hémorragie oculaire post-op. (p. ex. Cataracte)(I) Douleurs oculaires Déficit visuel C. La personne face à un trouble de la perception sensorielle Stratégies proposées (au choix): (3 leçons d enseignement clinique) Visite du home des aveugles à Berschbach Visite de l Institut pour Déficients Visuels Visite du Centre de Logopédie 10/19

11 Visite du Centre Audiophonologique Objectif terminal: L élève reconnaît les restrictions physiques, psychiques et sociales que vit une personne consécutivement à une atteinte de la perception visuelle, auditive, olfactive accompagne la personne dans la compensation des restrictions qu elle ressent suite à l atteinte de la perception visuelle Prérequis: Cours de: SCIME 13e BEFET 12e COSPI 12e, 13e BASES 12e COMPR 12e, (13e) Diagnostics infirmiers prévalants L élève identifie ses propres réactions et émotions probables face à une réduction de la perception sensorielles identifie les ressources et moyens de compensation permettant à la personne d être autonome, malgré son déficit fait référence aux services offerts aux personnes atteintes de troubles sensoriels par le système de santé du pays perçoit, identifie et cite les réactions émotionnelles et comportementales d une personne atteinte d un trouble sensoriel perçoit, identifie et formule l impact du déficit sensoriel sur l accomplissement des activités de la vie quotidienne, sur la capacité d organiser la vie quotidienne et sur la capacité d éviter les dangers et énumère les interventions permettant à la personne de s'orienter dans son environnement, d'organiser sa vie quotidienne, de se mouvoir en sécurité Altération de la perception sensorielle D. La personne face à une maladie chronique / dégénérative Objectif terminal: L élève reconnaît les restrictions physiques, psychiques et sociales que vit une personne atteinte d une maladie dégénérative reconnaît l impact à court, moyen et long terme d une maladie dégénérative sur les habitudes de vie d une personne 11/19

12 conseille et accompagne la personne atteinte d une affection dégénérative tout au long de sa maladie Prérequis: Cours de: SCIME 12e, 13e BEFET 12e COSPI 12e, 13e BASES 12e COMPR 12e, 13e Soins et Actes Techniques Pour toutes les techniques énumérées, l élève cite les principes à respecter lors de l exécution nomme le matériel nécessaire décrit le déroulement logique Problèmes en collaboration L élève différencie la phase compensée de la phase décompensée Pour les problèmes en collaboration l élève formule le problème en utilisant la terminologie médicale identifie et argumente les facteurs de risque nomme les interventions infirmières y relatives relevant d une prescription médicale et celles sur initiative propre Entrepris de façon autonome et sur initiative propre de l infirmière Recueil de données biologiques par technique de lecture instantanée sur le sang glycémie Soins aux bénéficiaires sous dialyse péritonéale et hémodialyse, porteurs d une fistule artério-veineuse Relevant d une prescription médicale Maintien de la mobilité et prévention de la dépendance rééducation active et passive Application de certaines mesures d hygiène hospitalière isolement total/strict Contribution aux méthodes de diagnostic et au traitement préparation et assistance à des ponctions, infiltrations Interventions infirmières (soins de surveillance, préventifs, éducatifs) relatives aux complications possibles de la pathologie, du traitement et des investigations Phase compensée: C.P. des médicaments immunodépresseurs antiinflammatoires C.P. du diabète insulinodépendant Coma diabétique, hyperglycémique, acidocétosique Coma hypoglycémique 12/19

13 Diagnostics infirmiers prévalants Pour les diagnostics infirmiers prévalants l élève formule le diagnostic infirmier selon la terminologie NANDA identifie et argumente les facteurs favorisants énumère les indices/caractéristiques formule le (les) objectif(s) choisit les interventions y relatives relevant du rôle propre et argumente son choix nomme les indicateurs de résultats angiopathies (rétinienne, rénale, m. inférieurs,...) neuropathies infections Douleur chronique Phase décompensée: C.P. de l alimentation parentérale Troubles hydro-électrolytiques Ascite Oedèmes Troubles acido-basiques (acidocétose, urémie,...) Hyperbilirubinémie Troubles de la coagulation (+ anémie) Troubles neurologiques (coma, encéphalopathie, neuropathies,...) Interventions éducatives spécifiques Gestion du traitement, appareillages Principes diététiques: régimes hépatique diabétique rénal hyperprotéiné Altération de la mobilité physique Excès nutritionnel Déficit nutritionnel Plan de Soins de Référence personne diabétique insulino-dépendante personne souffrant d une cirrhose hépatique personne opérée d une arthroplastie (ex. PTH) E. La personne face à la sexualité et la procréation Objectif terminal L élève comprend les répercussions physiologiques, psychologiques et sociales de la grossesse/ naissance sur la femme, le couple et la famille participe à l accompagnement de la femme, du couple, de la famille pendant la grossesse, l accouchement, le post-partum. Cours d obstétrique 1. Grossesse: déroulement normal d'une grossesse 13/19

14 diagnostic et surveillance d'une grossesse modifications physiologiques et psychologiques durant la grossesse à travers les 14 besoins de V. Henderson principaux facteurs pouvant influencer négativement le développement fœtal et embryonnaire 2. Accouchement: déroulement de l'accouchement normal notions sur le déclenchement, épisiotomie, forceps, ventouse, césarienne, souffrance fœtale... adaptation physiologique du nouveau-né à la vie extra-utérine 3. 1ers soins du nouveau-né en salle d'accouchement 4. Post-Partum: déroulement normal modifications physiologiques et psychologiques dans le post-partum l'allaitement relation mère-enfant Cours d obstétrique à enseigner par un médecin 5. Ménopause 6. Troubles de la sexualité 7. Pharmacologie: ocytociques prostaglandines utérotoniques inhibiteurs de la prolactine 8. Pathologie obstétricale: pré- et éclampsie retard de croissance intra-utérin hémorragie utérine HTA de la grossesse risque de mort fœtale ( fausse-couche ) rupture prématurée de la poche des eaux grossesse extra-utérine menace d'accouchement prématuré placenta praevia Soins et Actes Techniques Pour toutes les techniques énumérées, l élève cite les principes à respecter lors de l exécution nomme le matériel nécessaire décrit le déroulement logique Problèmes en collaboration Entrepris de façon autonome et sur initiative propre de l infirmière Soins liés à l alimentation et l hygiène alimentaire (mise au sein) Relevant d une prescription médicale Soins d hygiène et de propreté (soin du cordon ombilical) 14/19

15 Pour les problèmes en collaboration l élève formule le problème en utilisant la terminologie médicale identifie et argumente les facteurs de risque nomme les interventions infirmières y relatives relevant d une prescription médicale et celles sur initiative propre Diagnostics infirmiers prévalants Pour les diagnostics infirmiers prévalants l élève formule le diagnostic infirmier selon la terminologie NANDA identifie et argumente les facteurs favorisants énumère les indices/caractéristiques formule le (les) objectif(s) choisit les interventions y relatives relevant du rôle propre et argumente son choix nomme les indicateurs de résultats L élève exprime son opinion et argumente sa position par rapport à certains sujets d ordre éthique écoute attentivement sans interrompre la position des autres élèves et s abstient de jugements de valeurs sur la personne qui expose Interventions infirmières (soins de surveillance, préventifs, éducatifs) relatives aux complications possibles de la pathologie, du traitement et des investigations d'une femme enceinte: contractions utérines prématurées hémorragie vaginale rupture prématurée de la poche des eaux du nouveau-né: troubles de l alimentation/hydratation troubles de l élimination troubles de la régulation de la t o corporelle infections (hygiène) Interventions éducatives spécifiques pour la prévention des MST pendant la grossesse: hygiène de vie petits maux de la grossesse en post-partum: soins périnéaux soins de seins en cas de nonallaitement exercices physiques relations sexuelles, contraception allaitement soins au bébé Allaitement efficace Plan de Soins de Référence Pour la mère et le nouveau né en postpartum physiologique Sujets de discussion (à option - intégration CONPR) avortement mère porteuse procréation médicalement assistée (fécondation in-vitro, stimulation ovarienne, insémination artificielle, ) insémination artificielle 15/19

16 explique d une manière très simple d où proviennent les différences de position cite les principes à suivre dans une discussion d ordre éthique adoption manipulation génétique enfants battus violences et agressions sexuelles F. Manutention manuelle des malades Paul DOTTE, Méthode de manutention manuelle des malades, Fascicule I Paul DOTTE, Méthode de manutention manuelle des malades, Fascicule II Recommandation prévoir 7 heures de laboratoire d enseignement clinique Objectif terminal L élève est capable de réaliser les différentes manières-types dans l Éducation Gestuelle Spécifique (E.G.S ) et de les intégrer correctement dans l application concrète ( clinique ) Évaluation Recommandation: 1 évaluation pratique pour tout le cours Objectifs intermédiaires Dans l E.G.S.: L élève est capable de faire passer un client d un emplacement donné sur un autre qui le jouxte directement soit même niveau soit niveau différent Dans l application concrète: L élève est capable de réaliser les mêmes techniques en se servant d aides manuelles Transferts horizontaux aidé - 2 soignantes passif - 3 soignantes Transferts verticaux DESCENTE aidé contrôlé - 2 soignantes MONTEE cf. TRANSPORTS Transferts horizontaux poussée directe avec poignée de traction tirée directe avec poignée de traction - aidé poussé direct, avec poignée de traction - AIDE - 2 soignants mixte direct - AIDE - 3 soignants Capacités fondamentales Transfert de connaissances Observation Prise de connaissance Stratégies proposées Démonstrations Exercices Vidéos 16/19

17 Dans l E.G.S.: L élève est capable de déplacer un client d un lieu à un autre à l aide de transport d utiliser correctement les sangles de manutention comme moyen de portage et d enveloppement Dans l application concrète: Dans L E.G.S. L élève est capable (seul ou à plusieurs) de relever du sol un client pour le placer sur un plan horizontal surélevé ou de le redresser debout mixte avec alèse - contrôlé - 2 soignants (ou évtl. avec Rollboard, easy- slide, etc.) - 3 soignants mixte avec stabilisation cervicale - passif - 3 soignants (alèse, drap de lit, easyslide...) Transfert vertical direct aidé avec poignée de traction, aidé Transfert par volte (W.C., chaise percée) avec prises vestimentaires, contrôlé, 2 soignants avec disque à volte, aidé Transport assis aidé - 2 soignants contrôlé - 2 soignants Transport allongé aidé - 2 soignants contrôlé - 2 soignants passif - 3 soignants Transport allongé de face direct passif - 3 soignants Relever couché au sol - assis au sol aidé - 2 soignants contrôlé - 2 soignants Relever assis au sol - assis sur table aidé - 2 soignants contrôlé - 2 soignants N.B. Avant d entamer les TRANSPORTS il est recommandé de faire le test d haltérophilie N.B. Avant d entamer les RELEVERS il est recommandé de faire le test d haltérophilie 17/19

GUIDE DE REVISION CONCOURS D ENTREE ECOLE D INFIRMIERS DE BLOC OPERATOIRE CHU CLERMONT-FERRAND

GUIDE DE REVISION CONCOURS D ENTREE ECOLE D INFIRMIERS DE BLOC OPERATOIRE CHU CLERMONT-FERRAND GUIDE DE REVISION CONCOURS D ENTREE ECOLE D INFIRMIERS DE BLOC OPERATOIRE CHU CLERMONT-FERRAND I - GRANDS AXES DE REVISION ANATOMIE - PHYSIOLOGIE APPAREIL CIRCULATOIRE ANATOMIE : le coeur, les vaisseaux

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

phase de destruction et d'élimination de débris

phase de destruction et d'élimination de débris LE POST PARTUM I ) Définition : c'est une période de 6 semaines allant de l'accouchement jusqu'au retour de couches (= règles). Pendant ce temps il est nécessaire d'effectuer une surveillance médicale

Plus en détail

SOINS DE PRATIQUE COURANTE. Prélèvement aseptique cutané ou de sécrétions muqueuses, prélèvement de selles

SOINS DE PRATIQUE COURANTE. Prélèvement aseptique cutané ou de sécrétions muqueuses, prélèvement de selles NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES PROFESSIONNELS INFIRMIERS (Arrêté du 25 mars 1993) (Arrêté du 21 avril 1994) (Arrêté du 1er mars 1999) (Arrêté du 8 Décembre 1999) (Arrêté du 12 Octobre 2000) (Arrêté du

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I ANNEXE I DIPLÔME D ÉTAT D INFIRMIER Référentiel d activités Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

CENTRE PUBLIC D ACTION SOCIALE L ARBRE DE VIE MAISON DE REPOS ET DE SOINS

CENTRE PUBLIC D ACTION SOCIALE L ARBRE DE VIE MAISON DE REPOS ET DE SOINS CENTRE PUBLIC D ACTION SOCIALE L ARBRE DE VIE MAISON DE REPOS ET DE SOINS 76, Rue de Pâturages 7390 QUAREGNON 065/956.600 065/956.548 Dossier Médical Concerne : Nom :.Prénom : Sexe : Adresse: N. Code Postal

Plus en détail

Enseignement secondaire technique

Enseignement secondaire technique Minist re de l' ducation Nationale, de la Formation Professionnelle et des Sports Enseignement secondaire technique RØgime technique Division des professions de santø et des professions sociales Cycle

Plus en détail

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique.

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique. Diplôme d Etat d infirmier Référentiel d activités Annexe I Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Enseignement secondaire technique

Enseignement secondaire technique Enseignement secondaire technique Régime technique Division des professions de santé et des professions sociales Formations spécialisées Section de la formation de l'infirmier / infirmière en pédiatrie

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

Prise en charge du nouveau-né prématuré «attendu» atteint d un syndrome de Bartter

Prise en charge du nouveau-né prématuré «attendu» atteint d un syndrome de Bartter Prise en charge du nouveauné prématuré «attendu» atteint d un syndrome de Bartter Docteur JeanFrançois Magny Institut de Puériculture et de Périnatalogie Problématique double Prise en charge de la prématurité

Plus en détail

EXERCICE PROFESSIONNEL

EXERCICE PROFESSIONNEL EXERCICE PROFESSIONNEL LE CHAMP DE LA COLLABORATION ENTRE INFIRMIERS ET AIDES SOIGNANTS, AUXILIAIRES DE PUERICULTURE, AIDES MEDICO-PSYCHOLOGIQUES OCTOBRE 2011 Remerciements : Je remercie, Le groupe de

Plus en détail

COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES

COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES Veillez prendre note qu afin d alléger le texte le féminin est utilisé pour désigner les deux sexes et que les termes sage-femme et sages-femmes désignent

Plus en détail

La fistule vésico-vaginale

La fistule vésico-vaginale La fistule vésico-vaginale Dr Mehdi Jaidane I- Introduction Définition : La fistule vésico-vaginale (FVV) est définie comme l existence «d un trajet anormal reliant la vessie au vagin». Il s agit d une

Plus en détail

Observations infirmières et incontinence fécale

Observations infirmières et incontinence fécale Observations infirmières et incontinence fécale Novembre 2012 Françoise FIEVET Infirmière Stomathérapeute CHU Brugmann Incontinence Fécale: selles uniquement Anale: gaz + selles La continence nécessite

Plus en détail

Dr Traoré Awa Marcelline, DNS/DSR Pr. K.Ouattara - Service d Urologie,Hôpital d. Fistulq Pqrtners Meeting Accra,15 17 avril 2008

Dr Traoré Awa Marcelline, DNS/DSR Pr. K.Ouattara - Service d Urologie,Hôpital d. Fistulq Pqrtners Meeting Accra,15 17 avril 2008 ORGANISATION ET STRATEGIES DE LA PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE DE LA FISTULE OBSTETRICALE AU MALI Dr Traoré Awa Marcelline, DNS/DSR Pr. K.Ouattara - Service d Urologie,Hôpital d du Point G Fistulq Pqrtners

Plus en détail

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot Plan du cours Phlébite Définition Rappel anatomique Physiopathologie de la thrombose veineuse Diagnostic Complications des phlébites Embolie pulmonaire Maladie veineuse post-phlébitique Traitement Traitement

Plus en détail

:: Atrésie de l œsophage

:: Atrésie de l œsophage :: Atrésie de l œsophage Définition : L atrésie de l œsophage est une malformation congénitale caractérisée par une interruption de continuité de l œsophage. Dans 50 % des cas, elle est associée à d autres

Plus en détail

Information pour les patients dialysés qui prennent du chlorhydrate de sévélamer (RENAGEL)

Information pour les patients dialysés qui prennent du chlorhydrate de sévélamer (RENAGEL) Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament RENAGEL de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimalisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Urgences en chirurgie digestive

Urgences en chirurgie digestive Urgences en chirurgie digestive Dr Jean Marc Hoang Service de chirurgie digestive et générale CHI le Raincy Montfermeil 01 41 70 81 10 Cours IFSI de Maison Blanche mai 2005 Urgences infectieuses appendicite

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé Document destiné aux professionnels de santé Agence relevant du ministère de la santé La maladie rénale chronique Un risque pour bon nombre de vos patients Clés pour la dépister et ralentir sa progression

Plus en détail

Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand

Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand POURQUOI? Des milliers de personnes meurent chaque jour des suites d infections acquises au cours des procédures de soins. Les germes sont principalement

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES

RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES CHAPITRE VI RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES I - Situation juridique La notion de références médicales opposables (RMO) est apparue dans la convention nationale des médecins de 1993. La réforme

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques

Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques SIP Août 2010 Route : 354 Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques Août 2010 1 Table des matières 1. Présentation du service p 3 2. Pathologies les plus courantes aux SIP. P 5 3. Objectifs de stage p

Plus en détail

HTA et grossesse. Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice

HTA et grossesse. Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice HTA et grossesse Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice Définition HTA gravidique: Après 20 SA Systole> 140mmHg et/ou Diastole>90mmHg A 2 reprises séparées de plus de 6 heures Résolutive

Plus en détail

Pourquoi une femme-enceinte présente un certain nombre de douleurs inconnues jusqu'à lors?

Pourquoi une femme-enceinte présente un certain nombre de douleurs inconnues jusqu'à lors? Pourquoi une femme-enceinte présente un certain nombre de douleurs inconnues jusqu'à lors? elle va pour cela créer des éléments chargées de transmettre un message à son corps (les hormones) : la «relaxine»

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Généralités Perte involontaire d'urine par l'urètre. Symptôme fréquent (2,5 millions de personnes en France). Nombre sous estimé. Risque 2 fois plus élevé pour les femmes que pour

Plus en détail

Carte de soins et d urgence

Carte de soins et d urgence Direction Générale de la Santé Carte de soins et d urgence Emergency and Healthcare Card Porphyries Aiguës Hépatiques Acute Hepatic Porphyrias Type de Porphyrie* Déficit en Ala déhydrase Ala Dehydrase

Plus en détail

La prise en charge de votre rectocolite hémorragique

La prise en charge de votre rectocolite hémorragique G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre rectocolite hémorragique Vivre avec une RCH Octobre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ

L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ Plan de la présentation Introduction L enfant Le cathéter court La voie veineuse centrale La voie intra-osseuse Plan de la présentation Le

Plus en détail

Soins du post-partum

Soins du post-partum Diplôme Inter Universitaire de Soins Obstétricaux et Néonatals d Urgence SONU Soins du post-partum Prise en charge des complications lors de la grossesse et de l accouchement Objectifs de la séance Définir

Plus en détail

Pathologie VIH. Service maladies infectieuses Archet 1. Françoise ALEXIS, infirmière Monique BORGHI, infirmière 15 octobre 2013

Pathologie VIH. Service maladies infectieuses Archet 1. Françoise ALEXIS, infirmière Monique BORGHI, infirmière 15 octobre 2013 Pathologie VIH Service maladies infectieuses Archet 1 Françoise ALEXIS, infirmière Monique BORGHI, infirmière 15 octobre 2013 Les traitements antirétroviraux Sont classés en 5 familles selon leur mode

Plus en détail

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Plan Quelles sont les personnes âgées et/ou les situations à risque de dénutrition? Quels sont les outils de

Plus en détail

Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue

Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue Épidémiologie Plus de 20% des femmes de tous les âges, soit : 15% des adolescentes, 40% des femmes de plus de 50 ans Plus

Plus en détail

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD Dénutrition de la personne âgée en EHPAD CONSTAT DEFINITION DE LA DENUTRITION «La dénutrition est la conséquence d une insuffisance d apport protéique (dénutrition exogène) ou d un hypercatabolisme lié

Plus en détail

Module Soins Intensifs

Module Soins Intensifs Module Soins Intensifs Prise en charge du bds en soins intensifs De la surveillance clinique à l examen clinique. Ferron Fred SURVEILLANCE DU BDS EN SOINS INTENSIF:... comprend et explique en détail les

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES. Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière.

PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES. Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière. PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière. 75 Pas de conflits d intérêts. Définitions Pré éclampsie Définitions

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES D HYPERTENSION ARTÉRIELLE SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE 23 ÉVALUATION DE

Plus en détail

Angiœdème héréditaire (AOH)

Angiœdème héréditaire (AOH) Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports Direction Générale de la Santé Informations et conseils Angiœdème héréditaire (AOH) Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec

Plus en détail

SPF Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire, Environnement DG 1 Service Datamanagement

SPF Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire, Environnement DG 1 Service Datamanagement SPF Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire, Environnement DG 1 Service Datamanagement MANUEL DE CODAGE des Données Infirmières du RHM DI-RHM Janvier 2011 Version officielle 1.6 Cellule Audit

Plus en détail

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6 Des soins après avortement : Amis des Jeunes Cartes à conseils 1-6 SAA: Avant l intervention Accueillir cordialement la cliente et la mettre à l aise Garantir la confidentialité et l intimité Prendre les

Plus en détail

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence

La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence Nathalie Bourdages, inf., B. Sc., conseillère en soins infirmiers, Direction des soins infirmiers et des regroupement clientèles, Centre hospitalier de

Plus en détail

Introduction W ZLe service d hémodialyse à l hôpital civil de Charleroi (infirmière en chef Mme Lothier)

Introduction W ZLe service d hémodialyse à l hôpital civil de Charleroi (infirmière en chef Mme Lothier) Introduction ZLe service d hémodialyse à l hôpital civil de Charleroi (infirmière en chef Mme Lothier) Nombres de postes : 24 Nombres de patients chroniques : 96 ZLe service d hémodialyse à l hôpital André

Plus en détail

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations)

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document

Plus en détail

Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé. Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence

Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé. Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence Il y a 35 ans Circulaire du 18 octobre 1973 CLI Pas de définition de l infection nosocomiale

Plus en détail

KEAT : premier électrostimulateur sans fil d auto-rééducation périnéale à domicile

KEAT : premier électrostimulateur sans fil d auto-rééducation périnéale à domicile L incontinence : une maladie très fréquente D après le Pr François Haab, chirurgien urologue, coordinateur du centre d explorations périnéales de l hôpital Tenon (Paris) Des solutions adaptées à chaque

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Bisolax 5 mg comprimés enrobés. Bisacodyl

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Bisolax 5 mg comprimés enrobés. Bisacodyl NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR Bisolax 5 mg comprimés enrobés Bisacodyl Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour

Plus en détail

Atelier N 2. Consultation de patientes porteuses d une maladie générale

Atelier N 2. Consultation de patientes porteuses d une maladie générale Atelier N 2 Consultation de patientes porteuses d une maladie générale Contre indica,ons à la grossesse Hypertension artérielle pulmonaire >30mmHg Maladie de Marfan (dilatation aortique>4 cm) Rétrécissement

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Texte: Inkontinenscentrum i Västra Götaland Photographie: Kajsa Lundberg Layout: Svensk Information Avez-vous des difficultés à vous

Plus en détail

Service de Soins Intensifs

Service de Soins Intensifs CLINIQUE SAINT-JEAN ASBL Service de Soins Intensifs a santé au coeur de Bruxelles CLINIQUE SAINT-JEAN Brochure d accueil Soins Intensifs Clinique Saint-Jean a.s.b.l. Boulevard du Jardin Botanique, 32 1000

Plus en détail

IMR PEC-5.51 IM V2 19/05/2015. Date d'admission prévue avec le SRR : Date d'admission réelle : INFORMATIONS ADMINISTRATIVES ET SOCIALES

IMR PEC-5.51 IM V2 19/05/2015. Date d'admission prévue avec le SRR : Date d'admission réelle : INFORMATIONS ADMINISTRATIVES ET SOCIALES DOSSIER D ADMISSION 1/6 Date d'admission souhaitée : Date de la demande : Date d'admission prévue avec le SRR : Date d'admission réelle : INFORMATIONS ADMINISTRATIVES ET SOCIALES Renseignements administratifs

Plus en détail

LE DIABETE GESTATIONNEL

LE DIABETE GESTATIONNEL Document de synthèse sur le diabète gestationnel DOCUMENT DE SYNTHESE LE DIABETE GESTATIONNEL Preface Document de synthèse sur le diabète gestationnel Cher lecteur, chère lectrice Ce document est un guide

Plus en détail

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile http://www.sante.gouv.fr/adm/dagpb/bo/2001/01-01/a0010017.htm Bulletin Officiel n 2001-1 Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Page 1 sur 6 Complément à la circulaire DH/EO 2 n

Plus en détail

EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE

EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE Etape n 1 : Faire l état des lieux Identifier la situation

Plus en détail

LA CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES SAGES-FEMMES Compétences essentielles pour la pratique de base du métier de sage-femme 2010

LA CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES SAGES-FEMMES Compétences essentielles pour la pratique de base du métier de sage-femme 2010 LA CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES SAGES-FEMMES Compétences essentielles pour la pratique de base du métier de sage-femme 2010 Révisé en 2013 PRÉFACE La Confédération internationale des sages-femmes (ICM)

Plus en détail

Infirmieres libérales

Infirmieres libérales Détail des programmes- Feuillets complémentaires à la plaquette générale Infirmieres libérales Stages courts 2012 Durées et dates disponibles sur un calendrier en annexe Santé formation Formations gratuites

Plus en détail

Comment la proposer et la réaliser?

Comment la proposer et la réaliser? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment la proposer et la réaliser? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les professionnels de santé dans la mise en œuvre d un programme

Plus en détail

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas HEPATITES VIRALES 22/09/09 Mme Daumas Infectieux Introduction I. Hépatite aigu II. Hépatite chronique III. Les différents types d hépatites A. Hépatite A 1. Prévention de la transmission 2. Vaccination

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

Incontinence urinaire de la femme

Incontinence urinaire de la femme Incontinence urinaire de la femme Perte involontaire d urine quelles que soient les circonstances de survenue. (ICS 2002) Dr Antoine Wallois Clinique Pauchet Amiens Interrogatoire : essentiel +++ Facteurs

Plus en détail

LES PRECAUTIONS «STANDARD»

LES PRECAUTIONS «STANDARD» LES PRECAUTIONS «STANDARD» ANTENNE NPC DU CCLIN PARIS NORD 28 MAI 2009- HYGIENE EN EHPAD Ghislaine LEMAIRE IDEH CH BAILLEUL HYGIENE EN EHPAD Respecter la vocation des établissements pour personnes âgées

Plus en détail

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Pré-Requis : Connaissance de bases : Anatomie du pelvis Classification des troubles de la statique génitale

Plus en détail

Accident Vasculaire Cérébral (AVC)

Accident Vasculaire Cérébral (AVC) Accident Vasculaire Cérébral (AVC) Vous venez de présenter une thrombose cérébrale et vous êtes hospitalisé. Il y a beaucoup de questions que vous vous posez sur ce qui s est passé et sur ce qui va arriver

Plus en détail

URGENCES MEDICO- CHIRURGICALES. Dr Aline SANTIN S.A.U. Henri Mondor

URGENCES MEDICO- CHIRURGICALES. Dr Aline SANTIN S.A.U. Henri Mondor URGENCES MEDICO- CHIRURGICALES Dr Aline SANTIN S.A.U. Henri Mondor Coup d envoi Définition de l urgence Fonction des personnes : Pour les patients : «ça ne va pas», «il n est pas comme d habitude», «il

Plus en détail

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne.

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne. Pathologies chroniques et séjour en altitude : Recommandations pour le médecin généraliste D après la thèse du Dr Gilles de Taffin Les recommandations d usage à rappeler : Éviter l arrivée directe à des

Plus en détail

Principales complications de la grossesse Hypertension artérielle gravidique Item 17 - Module 2

Principales complications de la grossesse Hypertension artérielle gravidique Item 17 - Module 2 Objectifs : Principales complications de la grossesse Hypertension artérielle gravidique Item 17 - Module 2 Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et de prise en charge de l hypertension

Plus en détail

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées BON USAGE DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées Les systèmes de traitement des plaies par pression négative (TPN) sont des

Plus en détail

L incontinence urinaire chez la personne âgée

L incontinence urinaire chez la personne âgée L incontinence urinaire chez la personne âgée Dre Michèle Morin Interniste gériatre Centre d excellence sur le vieillissement de Québec Définition Toute perte d urine involontaire, en quantité suffisante

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT

CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT Ce document contient des informations générales au sujet de l intervention qui est programmée chez vous. Discutez des informations fournies avec votre

Plus en détail

Incontinence anale du post-partum

Incontinence anale du post-partum Incontinence anale du post-partum Laurent Abramowitz Unité de proctologie médico-chirurgicale de l hôpital Bichat, Paris Et cabinet libéral Prévalence Inc anale France (1) : 11% > 45 ans Damon et al (2):Pop

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR MES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Vrai Faux Qu est-ce que l on

Plus en détail

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET Le médecin de prévention face aux RPS Docteur Isabelle THOMINET 1. Définition des RPS Les risques psychosociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress». En réalité, ils recouvrent

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE Assurer le suivi des personnes recevant un Page 1 de 12 O.C. 6.5 Professionnels visés : Les infirmières qui possèdent la formation, les connaissances et les compétences nécessaires,

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

Épreuves du concours

Épreuves du concours Épreuves du concours 1. Quelle est l épreuve écrite d admissibilité? 2. Quelle est l épreuve orale d admission? 3. Quel est le programme des épreuves? Les épreuves de sélection du concours d entrée en

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale 1. Historique. Kegel (1949). Bourcier (1970). 1985 : reconnaissance officielle d acte de MK. Développement de la MK périnéale : facteur éco/p sociale

Plus en détail

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer DOCUMENT D INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer Septembre 2009 DÉFINITION ET OBJECTIF Dès lors qu ils expriment un projet de

Plus en détail

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire Comité de lutte contre la douleur PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire Référence : CLUD 18 Version : 2 Date de diffusion Intranet : 23-10-2007 Objet Ce protocole

Plus en détail

Les formalités médicales ci-dessous sont celles prévues aux conditions générales du contrat assurance emprunteur çaassure n 24.

Les formalités médicales ci-dessous sont celles prévues aux conditions générales du contrat assurance emprunteur çaassure n 24. 1 FM4 PAGE 1/4 Les formalités médicales ci-dessous sont celles prévues aux conditions générales du contrat assurance emprunteur çaassure n 24.747 si : L âge de l emprunteur est < 50 ans & le capital assuré*

Plus en détail

Institut WanXiang Historique de santé du patient

Institut WanXiang Historique de santé du patient Institut WanXiang Historique de santé du patient Merci de remplir ce questionnaire aussi complètement que possible et d indiquer les zones d incompréhension avec un point d'interrogation. En plus de toutes

Plus en détail

HAULOTTE Delphine MAIRLOT Anne-Françoise

HAULOTTE Delphine MAIRLOT Anne-Françoise Informations de l'unité d'enseignement Implantation Cursus de Parnasse-ISEI Bachelier en soins infirmiers Soins infirmiers chirurgicaux Q2 I2080 Cycle 1 Bloc 2 Quadrimestre 2 Pondération 10 Nombre de crédits

Plus en détail

Modèle de démarche de soins. Service de maternité

Modèle de démarche de soins. Service de maternité UNIVERSITE TUNIS EL MANAR INSTITUT SUPERIEUR DES SCIENCES INFIRMIERES DE TUNIS Modèle de démarche de soins En Service de maternité A l intention des étudiants en sciences infirmières Elaboré par : Mme

Plus en détail

Item 182 : Accidents des anticoagulants

Item 182 : Accidents des anticoagulants Item 182 : Accidents des anticoagulants COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Cruralgie par hématome

Plus en détail

L incontinence urinaire de la femme

L incontinence urinaire de la femme L incontinence urinaire de la femme I- Introduction - Définition : Dr Mehdi Jaidane L incontinence urinaire est à la fois un symptôme dont se plaint la patiente, un signe clinique et une pathologie. L

Plus en détail

DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE. Responsables de l enseignement :

DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE. Responsables de l enseignement : DIU de rééducation pelvi-périnéale DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE Responsables de l enseignement : Pr. Gérard AMARENCO (UPMC), Pr. Michel COSSON (CHU Lille), Pr. Gilberte ROBAIN (UPMC) 1. Cible La

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Indications de la césarienne programmée à terme

Indications de la césarienne programmée à terme Indications de la césarienne programmée à terme Janvier 2012 Quelles sont les indications de la césarienne programmée? Utérus cicatriciel Transmissions mère-enfant d infections maternelles Grossesse gémellaire

Plus en détail

Incontinence urinaire : trop souvent taboue

Incontinence urinaire : trop souvent taboue Incontinence urinaire : trop souvent taboue Tous concernés! De quoi s agit-il? C est une perte accidentelle ou involontaire des urines, qu il s agisse de quelques gouttes à une fuite plus conséquente :

Plus en détail

Questionnaire Médical

Questionnaire Médical Nom et prénom(s) de l élève: Date de naissance: Questionnaire Médical Ce formulaire est à compléter, avant de commencer l année scolaire, pour les nouveaux élèves ainsi que pour les élèves poursuivant

Plus en détail

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES Dr Virginie NAEL Service de Santé au travail du personnel hospitalier CHU Nantes 44èmes journées FMC ANMTEPH / SOHF - Lausanne - Septembre

Plus en détail

SECRELUX. 100 U poudre et solvant pour solution injectable. Information aux patients Notice

SECRELUX. 100 U poudre et solvant pour solution injectable. Information aux patients Notice SECRELUX 100 U poudre et solvant pour solution injectable Information aux patients Notice SECRELUX Nom du médicament SECRELUX Substance active : penta chlorhydrate de sécrétine Statut réglementaire Sur

Plus en détail