BREVET PROFESSIONNEL COIFFURE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BREVET PROFESSIONNEL COIFFURE"

Transcription

1 D r ye er &Herv ém Mey r ie e d i BREVET PROFESSIONNEL COIFFURE Management d un salon de coiffure Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN :

2 2 La présentation du secteur de la coiffure Avec plus de entreprises dans lesquels exercent plus de salariés, la coiffure est le deuxième secteur de l artisanat. Quelles sont les différentes activités d une entreprise? Quelles sont les conditions d accès à l ouverture d un salon de coiffure? Quelle est la typologie des entreprises du secteur de la coiffure? Comment classe-t-on les salons de coiffure d un point de vue économique? ACTIVITÉS ❶ ❷ ❸ ❹ Définition de la profession Conditions d accès à l ouverture d un salon de coiffure Typologie des entreprises Classement des entreprises d un point de vue économique Classement des entreprises selon le secteur économique Classement des entreprises selon la taille Répartition des entreprises du secteur de la coiffure selon la taille Test Synthèse Application : extrait d un sujet BP Coiffure Pages MOTS-CLÉS Biens : produits matériels qui ont une existence physique réelle (un shampooing, une laque, un spray ). Services : prestations immatérielles qui n ont pas une existence physique réelle (la permanente, la coloration, le coiffage ). Code A.P.E ou N.A.F : code attribué selon l activité principale exercée. CONTEXTE PROFESSIONNEL Secteur d activité : se compose de l ensemble des entreprises qui exercent la même activité principale. Chiffre d affaires : représente le montant des ventes de marchandises et de prestations de services réalisées par l entreprise dans l exercice de son activité. Myriam, votre employeur, tient à vous présenter la profession et à ce titre, vous confie un dossier que vous vous engagez à traiter. 17

3 Définition de la profession La coiffure recouvre l ensemble des professions fournissant des soins et traitements capillaires en salon de coiffure ou à domicile. Votre employeur vous charge de définir la profession. Prenez connaissance du document 1 puis complétez l annexe 1. Document 1 Quelles sont les activités d un salon de coiffure? La profession de coiffeur consiste à exécuter puis vendre en salon de coiffure ou à domicile, différentes prestations de services de soins hygiéniques et esthétiques sur la chevelure (shampooing, coupe, mise en plis, coloration, permanente ) et des prestations d hygiène et de beauté corporelles (manucure, soins de la peau). Les salons de coiffure ont également développé une activité commerciale (achats de marchandises revendues en l état sans transformation) à savoir la vente de produits de beauté (produits capillaires, articles de parfumerie ) et d accessoires de beauté (bijoux, accessoires divers ). ANNEXE 1 1 Quelles sont les activités de la profession? Mettez une croix dans la ou les cases correspondantes. Production de biens Production de services Activité commerciale 2 Quels sont les services proposés par la profession? 3 Quels sont les produits proposés par la profession? 4 Quel est l intérêt de développer deux activités? 18

4 Conditions d accès à l ouverture d un salon de coiffure L ouverture d un salon de coiffure est soumise à une obligation de diplôme. Dans un second temps, Myriam vous demande d identifier le diplôme nécessaire pour ouvrir un salon de coiffure. Prenez connaissance du document 2 puis complétez l annexe 2. Document 2 Quelles sont les conditions d accès à la profession? L ouverture d un salon de coiffure est conditionnée par l obtention du Brevet professionnel de Coiffure et la délivrance d une carte de qualification professionnelle fournie par le préfet du lieu d établissement. ANNEXE 2 1 Précisez quel diplôme est nécessaire pour ouvrir un salon de coiffure. Typologie des entreprises La profession distingue trois grands types d établissements de coiffure. Vous devez distinguer la typologie des intervenants dans le secteur de la coiffure. Prenez connaissance des documents 3, 4 et 5 puis complétez l annexe 3. Document 3 Typologie des intervenants sur le marché de la coiffure On distingue : Les salons de coiffure indépendants Ils constituent la grande majorité des salons de coiffure en France et représentent environ 75 % du nombre d établissements du secteur de la coiffure. Ils sont répartis de manière homogène entre zones rurales et zones urbaines. Leur réussite repose sur la qualité des services et les prestations discount. Les salons de coiffure sous enseigne (franchisé) De manière générale, les salons de coiffure sous enseignes sont implantés dans des zones urbaines densément peuplées comme les centres-villes et les galeries marchandes. Ils représentent près d un établissement de coiffure sur dix. Ils profitent de la renommée de grandes marques de coiffure. Une trentaine d enseignes sont implantées sur le marché français. Les principaux groupes sont Groupe Regis Corporation (N 1 mondial de la coiffure), Dessange International, Franck Provost Les coiffeurs à domicile Ils exercent davantage en zone rurale et au sein des petites agglomérations auprès des personnes dépendantes et des femmes actives ne disposant pas de temps pour se rendre au salon de coiffure. 19

5 Le principal intervenant dans le secteur est le Groupe Viadaom qui a réalisé un chiffre d affaires de 55 millions d euros en Les autres sociétés de taille significative sont Procades, Bigoudi International, Hair Vital. Document 4 Les trois catégories d établissement de coiffure (en pourcentage des établissements) Salons indépendants 76 % Salons franchisés 9 % Coiffure à domicile 15 % Document 5 La nomenclature NAF Le code NAF de l activité «Coiffure» correspond à 9602A. Il regroupe deux activités : 9602A1 : «Salon de coiffure» 9602A2 : «Coiffure à domicile» ANNEXE 3 D après les documents 3 et 4, 1 Relevez la catégorie d établissement de coiffure la plus importante. 2 2Relevez la catégorie d établissement de coiffure la moins importante. 3 Dans quelle zone, les coiffeurs à domicile exercent-ils principalement leur activité? 4 Dans quelle zone, les salons de coiffure sous enseigne exercent-ils principalement leur activité? D après le document 5, 5 Précisez le code NAF qui serait attribué à un salon de coiffure franchisé. 20

6 Classement des entreprises d un point de vue économique Classement des entreprises selon le secteur économique Cette classification consiste à répartir les entreprises en 3 grands secteurs. Votre responsable souhaite un classement selon le secteur économique des entreprises voisines de son salon de coiffure. Prenez connaissance des documents 6 et 7 puis complétez l annexe 4. Document 6 Informations sur les entreprises voisines du salon «Espace Coiffure» Nom de l entreprise voisine Activité de l entreprise voisine Effectif Salon de coiffure Imaginat If Coiffure mixte 0 salarié EURL Ballanche Pisciculture 3 salariés Peugeot SA Fabrication de véhicules salariés SARL Space info Vente de matériels informatiques 28 salariés SA Lisi Automotive Fabrication de vis et de boulons 450 salariés Boulangerie-Pâtisserie Artisanale «Au Pain Doré» Fabrication artisanale de pain, de viennoiserie et de pâtisserie 12 salariés Document 7 Secteurs économiques des entreprises L activité économique se décompose traditionnellement en trois secteurs : Le secteur primaire regroupe les entreprises qui utilisent principalement les ressources naturelles. Il comprend l agriculture, la pêche, l exploitation forestière et l exploitation minière. Il représente environ 3 % des emplois en France. Le secteur secondaire concerne les entreprises industrielles de transformation de matières premières aboutissant aux biens de production et de consommation. Il comprend des activités aussi variées que l industrie du bois, l électronique, l agroalimentaire, la boulangerie-pâtisserie artisanale Il occupe environ 20 % des emplois en France. Le secteur tertiaire rassemble les entreprises dont l activité repose sur le commerce et les industries de services. Il comprend des activités aussi variées que l assurance, le commerce alimentaire, la banque, l esthétique, la coiffure Soit 77 % des emplois en France. ANNEXE 4 Précisez pour chaque entreprise voisine du salon «Espace Coiffure» le secteur économique en mettant une croix dans la case correspondante. Nom du client Secteur primaire Secteur secondaire Secteur tertiaire Salon de coiffure Imaginat If EURL Ballanche Peugeot SA SARL Space Info SA Lisi Automotive Boulangerie-Pâtisserie Artisanale «Au Pain Doré» 21

7 Classement des entreprises selon la taille Cette classification admet la répartition des entreprises en quatre catégories. Myriam vous sollicite pour une étude relative à la taille des entreprises voisines du salon «Espace Coiffure». Prenez connaissance du document 8, complétez l annexe 5. Document 8 Classement des entreprises selon la taille Cette classification peut s effectuer à partir de l effectif ou du chiffre d affaires. On distingue : la Très Petite Entreprise (TPE) compte moins de 10 salariés. Il existe en France TPE relevant du champ de l industrie, commerce et services, soit 96,6 % du total des entreprises françaises (proportion identique en Europe). 61 % des TPE françaises n ont aucun salarié, il s agit alors de micro-entreprises. la Petite et Moyenne Entreprise (PME) occupe moins de 250 personnes. l Entreprise de Taille Intermédiaire (ETI) est une entreprise qui embauche entre 250 et salariés. la Grande Entreprise (GE) rassemble au moins salariés. ANNEXE 5 Reclassez les entreprises voisines du salon «Espace Coiffure» selon leur taille en mettant une croix dans la case correspondante Nom de l entreprise Micro entreprise TPE PME ETI GE Salon de coiffure Imaginat If EURL Ballanche Peugeot SA SARL Space Info SA Lisi Automotive Boulangerie-Pâtisserie Artisanale «Au Pain Doré» Quel critère a été retenu pour classer ces entreprises? Répartition des entreprises du secteur de la coiffure selon la taille Le secteur se compose de différentes structures. Myriam désire une analyse détaillée selon la taille des entreprises qui composent le secteur de la coiffure. Prenez connaissance du document 9 puis complétez l annexe 6. 22

8 Document 9 Répartition des entreprises selon le nombre de salariés (en pourcentage du total du nombre d entreprises) 1 à 2 salariés 29 % 0 salariés 51 % 3 à 5 salariés 15 % 6 à 9 salariés 4 % 10 salariés et plus 1 % ANNEXE 6 1 Relevez le pourcentage des entreprises de coiffure qui ne compte aucun salarié. 2 Calculez le pourcentage des entreprises de coiffure de moins de six salariés. 3 Qu en concluez-vous sur la taille des entreprises qui composent le secteur de la coiffure? Test Vrai Faux Les salons de coiffure vendent exclusivement des prestations de services.... L obtention du CAP Coiffure suffit pour ouvrir un salon de coiffure.... Les salons franchisés représentent la catégorie d établissement de coiffure la plus importante. L activité coiffure appartient au secteur tertiaire.... Les salons de coiffure sont principalement des grosses structures au niveau de l effectif... 23

9 Synthèse Définition de la profession La coiffure recouvre l ensemble des professions fournissant des soins et traitements capillaires. Ces prestations de services sont souvent accompagnées d activités de vente de produits de beauté, voire d accessoires de beauté et parfois de prestations d hygiène et de beauté corporelle. Conditions d accès à l ouverture d un salon de coiffure L ouverture d un salon de coiffure est conditionnée par l obtention du brevet professionnel. Typologie des entreprises Il existe trois grands types d établissements de coiffure : les salons de coiffure sous enseigne (franchisé), les salons de coiffure indépendants et les coiffeurs à domicile. Classement des entreprises d un point de vue économique Classement des entreprises selon le secteur économique. L activité économique se compose de trois secteurs. Le secteur primaire englobe les entreprises qui exploitent les ressources naturelles. Le secteur secondaire réunit les entreprises industrielles. Le secteur tertiaire rassemble les entreprises de commerce et de services. Classement des entreprises selon la taille. On distingue : la Très Petite Entreprise (TPE) compte moins de 10 salariés. La micro-entreprise n emploie aucun salarié. la Petite et Moyenne Entreprise (PME) occupe moins de 250 personnes. l Entreprise de Taille Intermédiaire (ETI) a entre 250 et salariés. la Grande Entreprise (GE) a au moins salariés. Répartition des entreprises du secteur de la coiffure selon la taille. Le secteur de la coiffure est composé essentiellement de très petites entreprises qui emploient moins de 6 salariés. 24

10 APPLICATION : EXTRAIT D UN SUJET BP coiffure Vous effectuez votre apprentissage au sein du salon de coiffure «Caract Hair» dont l activité repose sur la vente de prestations de coiffure et de produits de beauté. Dans un premier temps, Océane votre responsable, souhaite une analyse des informations relatives au secteur de la coiffure. À partir de vos connaissances et du document 1, complétez l annexe 1. Document 1 Quelques chiffres relatifs au secteur de la coiffure Évolution du nombre d établissements de coiffure Répartition des effectifs des salariés selon leur sexe Nombre d établissements Hommes Femmes 12 % 22 % % 78 % Salariés Dirigeants Répartition des entreprises selon le nombre de salariés 1 à 2 salariés 29 % 0 salarié 51 % 3 à 5 salariés 15 % 6 à 9 salariés 4 % 10 salariés et plus 1 % Localisation des établissements de coiffure (en pourcentage du type d établissement considéré) Coiffeurs à domicile 38 % 20 % 12 % 10 % 12 % 8 % Salons franchisés 22 % 10 % 47 % 22 % Salons indépendants 21 % 21 % 17 % 29 % 12 % Rural Moins de habitants à habitants habitants ou plus Paris et RP Non défini 25

11 ANNEXE 1 1 Calculez la variation du nombre d établissements de coiffure en France. Variation en valeur entre 2010 et 2011 : Variation en pourcentage entre 2010 et 2011 : 2 Calculez le pourcentage de salons de coiffure de moins de 9 salariés. 3 Commentez la répartition des effectifs des salariés et des dirigeants selon leur sexe. 4 Comparez la localisation des établissements de coiffure à domicile et des salons franchisés. 5 Quels types d établissement sont les mieux répartis sur le territoire français? Puis, votre responsable vous charge de classer les entreprises voisines selon des critères économiques. À partir de vos connaissances et du document 2, complétez l annexe 2. Document 2 Liste des entreprises voisines Salon de coiffure «Paradoxe» appartenant à Monsieur Duval. Effectif de 4 salariés. Garage réparation «EURL AUTO 90». Effectif de 50 salariés. Cartonnerie industrielle «Bolmont S.A». Effectif de 600 salariés. Salon de coiffure «SARL Ceylan». Effectif de 1 salarié. 26

BREVET PROFESSIONNEL COIFFURE

BREVET PROFESSIONNEL COIFFURE D r ye er &Herv ém Mey r ie e d i BREVET PROFESSIONNEL COIFFURE Gestion et comptabilité d un salon de coiffure Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-996-7 2 La gestion des stocks Les

Plus en détail

Synthèse 5. Présentation de la profession 6. 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...8

Synthèse 5. Présentation de la profession 6. 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...8 Coiffure 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 6 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...8 a. Les artisans traditionnels indépendants... 8 b.

Plus en détail

BREVET PROFESSIONNEL BOULANGER

BREVET PROFESSIONNEL BOULANGER D r ye er &Herv ém Mey r ie e d i BREVET PROFESSIONNEL BOULANGER Gestion de l entreprise Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-953-0 2 LA GESTION DES STOCKS Les matières premières

Plus en détail

Salon Espace Coiffure 13, rue Saint Hyppolite 25200 Montbéliard. GEP - BP 75285 25205 Montbéliard Cedex Tél. : 03 81 97 33 46

Salon Espace Coiffure 13, rue Saint Hyppolite 25200 Montbéliard. GEP - BP 75285 25205 Montbéliard Cedex Tél. : 03 81 97 33 46 BREVET PROFESSIONNEL COIFFURE Didier Meyer : Enseignant en comptabilité gestion CFA municipal BELFORT (90) Hervé Meyer : Enseignant en comptabilité gestion Lycée professionnel J. Ferry DELLE (90) Toute

Plus en détail

L ACTIVITÉ ESTHÉTIQUE DANS L ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE

L ACTIVITÉ ESTHÉTIQUE DANS L ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE 1 L ACTIVITÉ ESTHÉTIQUE DANS L ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE Tout projet de reprise ou de création d un institut de beauté doit s accompagner d une recherche d informations sur la place de l activité esthétique

Plus en détail

BP Coiffure. d un salon de coiffure COMPTABILITÉ. GESTION et. Didier MEYER Hervé MEYER

BP Coiffure. d un salon de coiffure COMPTABILITÉ. GESTION et. Didier MEYER Hervé MEYER BP Coiffure GESTION et COMPTABILITÉ d un salon de coiffure Didier MEYER Hervé MEYER 1 LES PRINCIPES DE LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Un salon de coiffure est un agent économique, combinant des facteurs de production

Plus en détail

Création et reprise d entreprise dans le secteur de la coiffure

Création et reprise d entreprise dans le secteur de la coiffure Création et reprise d entreprise dans le secteur de la coiffure Sources Etude 2009 ISM/FNC réalisée auprès d un échantillon de 500 entreprises de coiffure créées ou reprises ces 3 dernières années. Avec

Plus en détail

137, rue de l Université 75007 PARIS

137, rue de l Université 75007 PARIS 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE FEBEA FEB_07_1394_Logo_pant 14/12/2007 Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com ÉQUIVALENCE PANTONES PANTONE Warm Gray

Plus en détail

comptabilité Toute notre gratitude à Myriam Hamadi Gérante de L INSTITUT ESPACE BEAUTÉ 13, rue Saint Hippolyte 25200 Montbéliard

comptabilité Toute notre gratitude à Myriam Hamadi Gérante de L INSTITUT ESPACE BEAUTÉ 13, rue Saint Hippolyte 25200 Montbéliard BREVET PROFESSIONNEL ESTHÉTIQUE PARFUMERIE BEAUTÉ comptabilité D UN INSTITUT DE BEAUTÉ Didier Meyer - Enseignant en comptabilité gestion - CFA municipal Belfort (90) Hervé Meyer - Enseignant en comptabilité

Plus en détail

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 5 182 emplois en LR dont 80%

Plus en détail

Connaissance de l entreprise

Connaissance de l entreprise Connaissance de l entreprise Qu est-ce que l entreprise? Sur la place du marché : L entreprise est une organisation dont la fonction principale est de produire des biens et des services destinés à la vente,

Plus en détail

Chiffres clés de l'artisanat. Édition 2013

Chiffres clés de l'artisanat. Édition 2013 Chiffres clés de l'artisanat Édition 2013 L entreprise artisanale Nombre d entreprises au 1 er janvier 2011 Nombre et répartition des entreprises sur Part dans le secteur marchand* Entreprises artisanales

Plus en détail

Date : SARL au capital de 10 000 euros 993 bd Poincaré 62400 Béthune Tél. : 03 21 61 48 88 Télécopie : 03 21 66 00 44

Date : SARL au capital de 10 000 euros 993 bd Poincaré 62400 Béthune Tél. : 03 21 61 48 88 Télécopie : 03 21 66 00 44 Nom et prénom de l élève : Date : Évaluation Classe : Durée de l évaluation : 1 Activités et barème Activité n Compétences et connaissances Barème Note élève 1 Q Identifier l entreprise et ses partenaires

Plus en détail

Rénovation du BP COIFFURE. Diaporama élaboré en juin 2011

Rénovation du BP COIFFURE. Diaporama élaboré en juin 2011 Rénovation du BP COIFFURE Diaporama élaboré en juin 2011 BREVET PROFESSIONNEL COIFFURE DIPLÔME DE NIVEAU 4 Pourquoi un nouveau BP? Demande de la profession d un seul BP. Prise en compte spécifique de la

Plus en détail

01 L entreprise SITUATION

01 L entreprise SITUATION 01 L entreprise OBJECTIFS : être capable de Connaître les éléments d identification de l entreprise Définir le rôle d une entreprise Identifier les caractéristiques d une entreprise SITUATION Gepetto est

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises du froid et connexes Comité Paritaire de Pilotage de l Observatoire 20 février 2013 Service Observatoires AGEFOS

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional JANVIER 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france AIDES AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES ARTISANALES

Plus en détail

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important Numéro 145 : décembre 2012 Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important En 2009, le tourisme en Midi-Pyrénées génère 44 000 emplois salariés, soit 4,5 % de l emploi salarié total.

Plus en détail

La vente de prestations touristiques

La vente de prestations touristiques Fiche pratique n 34 La vente de prestations touristiques Page 1/7 Sommaire Introduction 3 La réglementation applicable 3 Régime transitoire 4 Conditions d aptitude professionnelle des opérateurs de voyages

Plus en détail

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE À L ÎLE DE LA RÉUNION Document actualisé en 2011 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE () À L ÎLE DE LA RÉUNION, C EST : 1 emploi sur 10 à la Réunion, soit près de

Plus en détail

«S.E.S» Sciences économiques et sociales

«S.E.S» Sciences économiques et sociales «S.E.S» Sciences économiques et sociales Qu est-ce qu une entreprise? Partie 1 : Entreprises et Production Qu est-ce qu une entreprise? Partie 1 : Entreprises et Production Qu est-ce qu une entreprise?

Plus en détail

1. LES SOURCES. L enquête annuelle d entreprise (EAE)

1. LES SOURCES. L enquête annuelle d entreprise (EAE) 1. LES SOURCES L enquête annuelle d entreprise (EAE) L enquête annuelle d entreprise (EAE) est élaborée dans le cadre du règlement européen n 58 / 97 du Conseil du 20 décembre 1996 relatif aux statistiques

Plus en détail

En Bourgogne, en 2005, 55 700 entreprises

En Bourgogne, en 2005, 55 700 entreprises Les Très Petites Entreprises en Bourgogne un rôle économique à conforter Le profil des 55 700 TPE (Très Petites Entreprises comptant moins de 20 salariés) de Bourgogne est très diversifié : commerce, médecin,

Plus en détail

Boulangerie Pâtisserie

Boulangerie Pâtisserie Boulangerie Pâtisserie 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse

Plus en détail

France. Création d'entreprises* de 2000 à 2009. 1) La création d'entreprise durant les cinq dernières années (2005-2009)

France. Création d'entreprises* de 2000 à 2009. 1) La création d'entreprise durant les cinq dernières années (2005-2009) France Création d'entreprises* de 2000 à 2009 1) La création d'entreprise durant les cinq dernières années (2005-2009) Nombre de créations annuelles Indicateurs annuels 2005 2006 2007 2008 2009 Taux de

Plus en détail

Thème 11 : La présentation de l entreprise et le rapport de stage... 75

Thème 11 : La présentation de l entreprise et le rapport de stage... 75 Gestion de l entreprise 1 - L ENTREPRISE Thème 1 : L entreprise : unité de production et centre de répartition de revenus... 3 Thème 2 : L entreprise citoyenne et son éthique... 9 Thème 3 : La classification

Plus en détail

Management Stratégique. Laurent Dorey

Management Stratégique. Laurent Dorey Laurent Dorey Mercredi 05 Novembre 2014 Programme : Concept d organisation Classifications des entreprises Management, la nouvelle donne Concept d organisation : «L entreprise est un agent économique dont

Plus en détail

Projet d'implantation d'activité économique sur le territoire de la Dordogne

Projet d'implantation d'activité économique sur le territoire de la Dordogne PERIGORD DEVELOPPEMENT Projet d'implantation d'activité économique sur le territoire de la Dordogne DOSSIER DE PRESENTATION DU PROJET Page 1 Le dossier pourra, le cas échéant, être complété par les éléments

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION METIERS ET ARTISANAT

CENTRE DE FORMATION METIERS ET ARTISANAT BIENVENUE AU CENTRE DE FORMATION METIERS ET ARTISANAT L ARTISANAT Une filière d excellence De l apprentissage à la réalisation d œuvres d art Le Centre de Formation accueille chaque année 1300 apprentis

Plus en détail

Les secteurs de la beauté

Les secteurs de la beauté Les secteurs de la beauté J. Accardo Coiffure - Soins de beauté - Autres soins du corps 29 juin 2010 Commission des comptes de services juin 2010 Plan A - Les services de la beauté et leur image dans les

Plus en détail

COIFFURE. Prenons soin de votre avenir. BP Coiffure En 2 ans. www.elysees-marbeuf.fr A QUI S ADRESSE CETTE FORMATION? OBJECTIFS DE LA FORMATION

COIFFURE. Prenons soin de votre avenir. BP Coiffure En 2 ans. www.elysees-marbeuf.fr A QUI S ADRESSE CETTE FORMATION? OBJECTIFS DE LA FORMATION BP BP Coiffure En 2 ans Disponible à : Paris Cannes Strasbourg En : Initial Alternance V.A.E A QUI S ADRESSE CETTE FORMATION? Le BP Coiffure s adresse aux titulaires du coiffure. Il est indispensable à

Plus en détail

Coiffure. "Classique"

Coiffure. Classique Coiffure Formation Adulte "Classique" CAP Coiffure Diplôme d état de niveau V 1er niveau obligatoire ouvrant à la profession de coiffure Taux de réussite : 95% en 2015 (CAP Adulte) Le CAP coiffure permet

Plus en détail

NOTE FISCALE. Taxe sur les surfaces commerciales (TaSCom)

NOTE FISCALE. Taxe sur les surfaces commerciales (TaSCom) NOTE FISCALE N 05.12 Emilie REPUSSEAU Mai 2012 Version mise à jour Taxe sur les surfaces commerciales (TaSCom) Depuis le 1 er janvier 2011, la TaSCom est affectée à la commune sur le territoire de laquelle

Plus en détail

RGE 2009. Recensement Général des entreprises en 2009. Principaux résultats - - - - - NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS - - - - -

RGE 2009. Recensement Général des entreprises en 2009. Principaux résultats - - - - - NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS - - - - - REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie - - - - - REPUBLIC OF CAMEROON Peace Work Fatherland - - - - - INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE - - - - - NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS - - - - - RGE 2009

Plus en détail

www.economie-touraine.com 1/23

www.economie-touraine.com 1/23 www.economie-touraine.com 1/23 www.economie-touraine.com 2/23 www.economie-touraine.com 3/23 www.economie-touraine.com 4/23 230 210 190 170 150 130 110 90 70 2008 2009 2010 2011 2012 www.economie-touraine.com

Plus en détail

Table des matières : TABLE DES MATIERES :... 5 BPRESENTATION DE LA PHOTOGRAPHIE DE LA BRANCHE PLASTURGIE PAR NAF :... 6 55B5B 66B6B 77B7B 88B8B 99B9B

Table des matières : TABLE DES MATIERES :... 5 BPRESENTATION DE LA PHOTOGRAPHIE DE LA BRANCHE PLASTURGIE PAR NAF :... 6 55B5B 66B6B 77B7B 88B8B 99B9B PORTRAIT SECTORIEL PAR CODE D ACTIVITE PRINCIPALE (INSEE : NAF2) DE LA BRANCHE PLASTURGIE AU 31/12/2010. Document réalisé par Audrey CHERRIERE Responsable de l Observatoire de la Plasturgie Novembre 2011

Plus en détail

majoritairement occupés par des femmes

majoritairement occupés par des femmes e ins e part naires n o 3 - Novembre 2008 REUNION Direction du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle de la Réunion économie sociale en 2006 20 000 emplois majoritairement occupés par

Plus en détail

L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps

L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps L artisanat, c est quoi, c est qui? L artisanat est un secteur essentiel de l économie nationale. Il regroupe : 250 métiers, répartis

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurance Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS

Plus en détail

LIRE UN BULLETIN DE PAIE. Quels sont les différents éléments qui composent une fiche de paie, et comment les lire?

LIRE UN BULLETIN DE PAIE. Quels sont les différents éléments qui composent une fiche de paie, et comment les lire? LIRE UN BULLETIN DE PAIE Quels sont les différents éléments qui composent une fiche de paie, et comment les lire? 1. L' identification de votre employeur : raison sociale, adresse et convention collective

Plus en détail

Suivi des crédits aux entreprises à la Martinique au 31 décembre 2014

Suivi des crédits aux entreprises à la Martinique au 31 décembre 2014 Infos financières Avril 2015 Suivi des crédits aux entreprises à la Martinique au 31 décembre 2014 L encours total des crédits aux entreprises s élève à 4,2 milliards d euros au 31 décembre 2014. Les crédits

Plus en détail

Des services pour construire votre réussite

Des services pour construire votre réussite Rhône SAVOIR FAIRE MODERNITÉ TRANSMISSION QUALITÉ PROXIMITÉ APPRENTISSAGE COMPÉTENCE INNOVATION INDÉPENDANCE EXPERTISE CRÉATION La CMA vous accompagne! Des services pour construire votre réussite La CMA

Plus en détail

Les atouts de L Ecole Esthétique Vocation

Les atouts de L Ecole Esthétique Vocation Tél : 01 60 17 95 24 esthetiquevocation@free.fr www.esthetiquevocation.fr Les atouts de L Ecole Esthétique Vocation CAP BP BAC PRO ESTHETIQUE COSMETIQUE PARFUMERIE & CAP COIFFURE Développer un enseignement

Plus en détail

Sommaire 2. Synthèse 5. Présentation de la profession 6. 1. Définition... 6. 2. Accès à la profession... 6. Analyse économique 8

Sommaire 2. Synthèse 5. Présentation de la profession 6. 1. Définition... 6. 2. Accès à la profession... 6. Analyse économique 8 Coiffure 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire 2 Synthèse 5

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. DROIT et ÉCONOMIE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. DROIT et ÉCONOMIE SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION ÉPREUVE DU MERCREDI 18 JUIN 2014 Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 DROIT et ÉCONOMIE Le sujet

Plus en détail

BP BOULANGER / BAC PRO BOULANGER-PÂTISSIER. Environnement économique et juridique. r e d i

BP BOULANGER / BAC PRO BOULANGER-PÂTISSIER. Environnement économique et juridique. r e d i D BP BOULANGER / BAC PRO BOULANGER-PÂTISSIER r ye er &Herv ém Mey r ie e d i Environnement économique et juridique Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-921-9 2 LE SECTEUR PROFESSIONNEL

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature (à retourner à l Espace Entreprendre de votre CCI avant le 30 octobre 2010) 2010 pour le prix (cochez la mention choisie) > Créateur > Repreneur > Jeune entreprise innovante > Une

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie-restauration présente des particularités

Plus en détail

Analyse de l'insertion

Analyse de l'insertion MINISTÈRE DE L AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Analyse de l'insertion Cheminement scolaire et insertion professionnelle des diplômés du Brevet de technicien supérieur agricole (BTSA) Production

Plus en détail

STAGES CALENDRIER 2016

STAGES CALENDRIER 2016 STAGES CALENDRIER 2016 Le métier de coiffeur demande de multiples savoir-faire et une formation constante sur l actualité de la mode. Tous nos formateurs ont un parcours riche et se déplacent dans notre

Plus en détail

Les métiers du secteur professionnel

Les métiers du secteur professionnel Gep éditions, 2010 ISBN : 978-2-84425-748-2 2 Les métiers du secteur professionnel CHAPITRE Connaissances La notion de métier, les qualifications attendues et les formations correspondantes Les niveaux

Plus en détail

Les Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI) sur Aix Marseille Provence

Les Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI) sur Aix Marseille Provence Les Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI) sur Aix Marseille Provence DEST - CCIMP Avril 2014 P2 Les ETI : l épine dorsale de l économie ETI PME Grands groupes Un décret du 18 décembre 2008 a défini

Plus en détail

Suivi des crédits aux entreprises en Nouvelle-Calédonie au 31 décembre 2014

Suivi des crédits aux entreprises en Nouvelle-Calédonie au 31 décembre 2014 Infos financières Avril 2015 Suivi des crédits aux entreprises en Nouvelle-Calédonie au 31 décembre 2014 À fin décembre 2014, l encours total des crédits aux entreprises atteint 533,4 milliards de F CFP

Plus en détail

Être employeur d apprenti(e)

Être employeur d apprenti(e) 2013 2014 Être employeur d apprenti(e) en Nord-Pas de Calais Embaucher des apprenti(e)s, les former, leur transmettre des savoir-faire, être accompagné... RÉGION Nord-Pas de Calais L APPRENTISSAGE, UN

Plus en détail

de France Bois Forêt

de France Bois Forêt Observatoire économique de France Bois Forêt Observatoire national de la 2012 es entreprises doivent disposer des informations stratégiques pour se développer sur leur marché. La collecte, l analyse, la

Plus en détail

I. APPROCHE STATISTIQUE COMPARATIVE DES ACTIVITES PRODUCTIVES DES TIC EN AQUITAINE

I. APPROCHE STATISTIQUE COMPARATIVE DES ACTIVITES PRODUCTIVES DES TIC EN AQUITAINE I. APPROCHE STATISTIQUE COMPARATIVE DES ACTIVITES PRODUCTIVES DES TIC EN AQUITAINE L analyse statistique qui suit a été réalisée par Séverine Penaud-Roux à partir des données brutes issues de la base CLAP

Plus en détail

REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE

REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE SOMMAIRE Page 04 DONNÉES ÉCONOMIQUES Page 06 DONNÉES EMPLOI Page 08 DONNÉES FORMATION Page 10 ZOOM SUR LES PRINCIPAUX DISPOSITIFS EMPLOI AVANT-PROPOS

Plus en détail

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes.

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes. Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne, toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Se situer dans une organisation 1 5

Se situer dans une organisation 1 5 COMPÉTENCE CONNAISSANCES S intégrer dans une équipe de travail La diversité des organisations L organisation, structure humaine Se situer dans une organisation 1 5 Quel que soit le type d organisation

Plus en détail

Les étoiles de l éco. Dossier de candidature 2015

Les étoiles de l éco. Dossier de candidature 2015 Trophées Les étoiles de l éco Date limite de retour des dossiers : vendredi 2 octobre 2015 Adresse de retour des dossiers : CGPME des - 10 bis, avenue du Général de Gaulle - BP 2-88001 épinal CEDEX Dossier

Plus en détail

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008 Au 1 er janvier 2008, 600 000 commerces, sur un total de 830 000, peuvent être qualifiés de «commerces de proximité». Leur nombre a légèrement augmenté depuis 2002. Ces points de vente emploient la moitié

Plus en détail

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008 Evaluation 2008 - Impact et résultats LA REPRISE D ENTREPRISE DANS L ARTISANAT EN LANGUEDOC-ROUSSILLON ET L INTERVENTION DES CHAMBRES DE METIERS

Plus en détail

Femme Homme Date de naissance

Femme Homme Date de naissance Demande d adhésion Membre Actif Identité du demandeur Femme Homme Date de naissance Prénom Nom Coordonnées Nom ou raison sociale du cabinet ou de la structure Ville Département Téléphone Mobile Adresse

Plus en détail

Analyse de l'insertion

Analyse de l'insertion MINISTÈRE DE L AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Analyse de l'insertion Cheminement scolaire et insertion professionnelle des diplômés du Brevet de technicien supérieur agricole (BTSA) Gestion

Plus en détail

Les réseaux d enseignes, très présents dans le commerce

Les réseaux d enseignes, très présents dans le commerce Les réseaux d enseignes, très présents dans le commerce Julien Fraichard et Corine Troïa* Depuis une trentaine d années, les réseaux d enseignes occupent largement le paysage commercial français. Trois

Plus en détail

PREVENTICA NANTES 2014. Comprendre la tarification et le coût des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles

PREVENTICA NANTES 2014. Comprendre la tarification et le coût des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles PREVENTICA NANTES 2014 Comprendre la tarification et le coût des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles 13/10/2014 1 La branche AT/MP au sein de la sécurité sociale SECURITE SOCIALE Gestion

Plus en détail

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente La population des sortants des formations des spécialités du commerce et de la vente (cf. méthode) est à dominante féminine que la formation

Plus en détail

Dossier de Validation. des Acquis de l Expérience LIVRET 1 : RECEVABILITE. CERTIFICATION de : Coach Professionnel Pluridisciplinaire

Dossier de Validation. des Acquis de l Expérience LIVRET 1 : RECEVABILITE. CERTIFICATION de : Coach Professionnel Pluridisciplinaire Dossier de Validation des Acquis de l Expérience LIVRET 1 : RECEVABILITE CERTIFICATION de : Coach Professionnel Pluridisciplinaire NOM : (en majuscules, nom de jeune fille pour les femmes mariées) NOM

Plus en détail

Ecole régionale. de la 2 e chance Midi-Pyrénées. Le devenir des élèves. Sortis entre 2004 & 2006 UNION EUROPÉENNE

Ecole régionale. de la 2 e chance Midi-Pyrénées. Le devenir des élèves. Sortis entre 2004 & 2006 UNION EUROPÉENNE PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES Profils & Parcours Ecole régionale de la e chance Midi-Pyrénées Le devenir des élèves Sortis entre 00 & 006 Septembre 008 UNION EUROPÉENNE Sommaire Introduction...

Plus en détail

Production et distribution d eau ; assainissement, gestion des déchets et dépollution

Production et distribution d eau ; assainissement, gestion des déchets et dépollution L Atlas industriel du Production et distribution d eau ; assainissement, gestion des déchets et dépollution Fin 12, les activités de production et distribution d eau, assainissement, gestion des déchets

Plus en détail

Coiffeuse à domicile GUIDE PRATIQUE DE L ENTREPRISE

Coiffeuse à domicile GUIDE PRATIQUE DE L ENTREPRISE Coiffeuse à domicile GUIDE PRATIQUE DE L ENTREPRISE 2009 Coiffeuse à domicile GUIDE 2009 PRATIQUE DE L'ENTREPRISE Editions MCBG 2008 ISBN 2-84759-015-3 Editions MCBG - BP 4171-34092 MONTPELLIER CEDEX

Plus en détail

Journée départementale de la création d entreprise

Journée départementale de la création d entreprise Dossier de presse Journée départementale de la création d entreprise Une journée pour tester son projet page 1 Le programme page 2 Des rencontres virtuelles page 3 Les chiffres de l artisanat page 4 à

Plus en détail

L'immobilier d'entreprise

L'immobilier d'entreprise DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE OMIQUE EN PARTENARIAT A R A T AVEC LA CCI C DE BÉTHUNE OCTOBRE 2008 NUMÉRO 2 L'immobilier d'entreprise La CCI et l AULAB ont réalisé une étude chiffrée du marché de l immobilier

Plus en détail

Le cadre et la finalité Fiche de la comptabilité

Le cadre et la finalité Fiche de la comptabilité Le cadre et la finalité Fiche de la comptabilité 1 Définition La comptabilité est un système d organisation de l information financière qui permet à la fois de saisir, de classer et d enregistrer l ensemble

Plus en détail

PARIS 1954. Données statistiques. 13 e arrondissement. Population, logement, emploi. Atelier Parisien d Urbanisme - septembre 2005.

PARIS 1954. Données statistiques. 13 e arrondissement. Population, logement, emploi. Atelier Parisien d Urbanisme - septembre 2005. PARIS 1954 1999 Données statistiques Population, logement, emploi InterAtlas 13 e arrondissement Atelier Parisien d Urbanisme - septembre 2005 Avertissement La série de recueils «Paris Evolution 1954-1999»

Plus en détail

Textile-habillement-cuir chaussures

Textile-habillement-cuir chaussures NOTE METHODOLOGIQUE Cette fiche filière a été réalisée à partir de Baseco Rhône-Alpes, observatoire économique mutualisé des CCI de Rhône-Alpes. Elle s inscrit dans un ensemble de 23 fiches couvrant chacune

Plus en détail

Métiers de la coiffure et de l esthétique en Aquitaine

Métiers de la coiffure et de l esthétique en Aquitaine POINT D'ANALYSE Métiers de la coiffure et de l esthétique en Aquitaine Aquitaine Cap Métiers / Janvier 2011 SOMMAIRE Cadrage statistique Contexte économique Enjeux et perspectives de recrutement Métiers

Plus en détail

Guide d accompagnement à la mise en œuvre de la grille des classifications Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes

Guide d accompagnement à la mise en œuvre de la grille des classifications Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes Guide d accompagnement à la mise en œuvre de la grille des classifications Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes Validé par les membres de la CMP, le 23 octobre 2012

Plus en détail

Reprises. Transmissions. d'entreprises à Paris. études études. Septembre 2009. Jean Bresner Olivier Satger Insee Ile-de-France. Bouch A CEDER A CEDER

Reprises. Transmissions. d'entreprises à Paris. études études. Septembre 2009. Jean Bresner Olivier Satger Insee Ile-de-France. Bouch A CEDER A CEDER PROMOTIONS Entrecôtes saucisses ILE -DE- FRANCE études études Septembre 2009 Reprises et Bouch Trmissions A CEDER A CEDER d'entreprises à Paris Jean Bresner Olivier Satger Insee Ile-de-France Reprises

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service R0Z-Caissiers, employés de libre service Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 207 000 personnes occupent un emploi de caissier et 103 000 sont employés de libre-service. Alors que les premiers

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

En l espace de 30 ans, les banques françaises ont vécu de très profondes

En l espace de 30 ans, les banques françaises ont vécu de très profondes Avant-propos De la formation initiale à la formation continue, le secteur bancaire et financier dispose d une large palette de filières d enseignement et de perfectionnement. En dépit des différences entre

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT SUJET

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT SUJET BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT SUJET Thème : Partie 3 : le recrutement Partie 4 : la croissance de l'entreprise Ajustement entre les ressources actuelles et

Plus en détail

Boucherie Charcuterie Traiteur

Boucherie Charcuterie Traiteur Boucherie Charcuterie Traiteur 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 7 1. Définition...7 2. Accès à la profession...7 3. Typologie des intervenants...9 Analyse économique 11 1. Principales

Plus en détail

Introduction : Témoignages : Pierre BELLON : pages 4-5 www.sodexo.com Lucile BERNADAC : pages 6-7 www.papili.org

Introduction : Témoignages : Pierre BELLON : pages 4-5 www.sodexo.com Lucile BERNADAC : pages 6-7 www.papili.org Introduction : Témoignages : Pierre BELLON : pages 4-5 www.sodexo.com Lucile BERNADAC : pages 6-7 www.papili.org Activité introductive : Sur base des sites web, établissez un tableau comparatif de ces

Plus en détail

COMPTE-RENDU STATISTIQUE ET FINANCIER DES ORGANISMES PRESTATAIRES DE BILANS DE COMPETENCES (Article R. 6322-60 du Code du travail)

COMPTE-RENDU STATISTIQUE ET FINANCIER DES ORGANISMES PRESTATAIRES DE BILANS DE COMPETENCES (Article R. 6322-60 du Code du travail) Direction régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi Service régional de contrôle 19-21, rue Vionnet 93300 AUBERVILLIERS COMPTE-RENDU STATISTIQUE ET FINANCIER

Plus en détail

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR Région économique du Nord-Est Profils régionaux du Nouveau-Brunswick : Faits saillants et mises à jour Région économiques du

Plus en détail

L apprentissage libournais en 2014. Les entrées en apprentissage des jeunes libournais. Les situations de rupture en première année sur 2013-2014

L apprentissage libournais en 2014. Les entrées en apprentissage des jeunes libournais. Les situations de rupture en première année sur 2013-2014 [ L ESSENTIEL L apprentissage libournais en 2014 Les entrées en apprentissage des jeunes libournais Les situations de rupture en première année sur 2013-2014 Les entreprises libournaises recrutant des

Plus en détail

FORMASTAT 2007. * Section 2 du chapitre II du titre IV du livre V du Code du travail

FORMASTAT 2007. * Section 2 du chapitre II du titre IV du livre V du Code du travail rapport d analyse FORMASTAT 2007 Analyse quantitative de l activité de formation des entreprises bénéficiaires de l aide financière de l État en matière de formation professionnelle continue en 2007 I

Plus en détail

L ARTISANAT EN MOSELLE

L ARTISANAT EN MOSELLE Résultats des enquêtes OPALE L ARTISANAT EN MOSELLE Votre situation économique Situation actuelle Dans les 5 ans Bonne et excellente 27,3% (Lorraine 29%) Amélioration 25,7% (Lorraine 24%) Moyenne 54% (Lorraine

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Commerce de détail de papeterie, fournitures de bureau, de bureautique et informatique Commission paritaire nationale pour l emploi Service Observatoires

Plus en détail

En 2010/2011, sur les 19 inscrits, 17 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 89,5 %.

En 2010/2011, sur les 19 inscrits, 17 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 89,5 %. M2P AFFAIRES ET COMMERCE INTERNATIONAL Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme En 2010/2011, sur les 19 inscrits, 17 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Contrat régi par les articles L. 981-1 à L. 981-8 du Code du travail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Contrat régi par les articles L. 981-1 à L. 981-8 du Code du travail N 2434*0 Sexe (M =, F = 2) 3 32 33 34 Si le salarié était inscrit à l ANPE, indiquer depuis combien de Travailleur handicapé (oui =, non = 2) CADRE RÉSERVÉ À LA DDTEFP /6 Volet à conserver par l employeur

Plus en détail

Pour affiner votre choix présenté lors du conseil de classe du 2 nd trimestre, voici une brève présentation de

Pour affiner votre choix présenté lors du conseil de classe du 2 nd trimestre, voici une brève présentation de Vous vous êtes déjà positionné(e) sur une des 4 spécialités de terminale STMG : Pour affiner votre choix présenté lors du conseil de classe du 2 nd trimestre, voici une brève présentation de La terminale

Plus en détail

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE Données de cadrage Taux de chômage en décembre 1996 13, % pour Poitou-Charentes contre 1,7 % pour la France 15,1 % pour la Charente-Maritime 13,5 % pour la Charente 1 % pour la Vienne 11,6 % pour les Deux-Sèvres

Plus en détail

Les métiers de la banque et des assurances

Les métiers de la banque et des assurances Les métiers de la banque et des assurances Combien? Les emplois en région Environ5500 actifs occupent une activité liée avec ces métiers, Ces métiers sont majoritairement exercés par des femmes (60%),

Plus en détail

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Après deux années de repli, le nombre de nouveaux contrats d apprentissage progresse en Paca en 2011 : +1,3 % par

Plus en détail

85 à 100 % de réussite aux examens des apprentis du CFA des métiers! Le CFA. des Métiers. Créateur d avenir professionnel

85 à 100 % de réussite aux examens des apprentis du CFA des métiers! Le CFA. des Métiers. Créateur d avenir professionnel Le CFA des Métiers Créateur d avenir professionnel 85 à 100 % de réussite aux examens des apprentis du CFA des métiers! Coiffeur Le secteur recrute! L action du CFA des Métiers de la Chambre de Métiers

Plus en détail

CONTRAT D APPRENTISSAGE LE GUIDE

CONTRAT D APPRENTISSAGE LE GUIDE CONTRAT D APPRENTISSAGE LE GUIDE Toutes les informations essentielles pour préparer son alternance à l IAE Toulouse Aspects juridiques Aspects pédagogiques Aspects financiers Aspects administratifs ASPECTS

Plus en détail