Fiche Synthèse aide au concours 2SEP ENS Rennes. La motivation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche Synthèse aide au concours 2SEP ENS Rennes. La motivation"

Transcription

1 La motivation 1) Définition La motivation comprend des comportements adaptatifs mais aussi non adaptatifs : l élève peut montrer de la motivation en EPS mais pas envers la tâche prescrite Ex : : élève qui refuse de pratiquer motivation = ne pas dévoiler son incompétence «Le concept de motivation représente le construit hypothétique utilisé afin de décrire les forces internes et/ou externes produisant le déclenchement, la direction, l intensité et la persistance du comportement.» Vallerand et Thill, («Introduction à la psychologie de la motivation», 1993). => Direction = choix de s investir ou non / Intensité : quantité de ressource/ Persévérance : Tendance à continuer ou non. «Motif qui détermine chez l enfant son envie d apprendre ou de ne pas apprendre»(famose, Apprentissage et motivation, 1990) 2) Théorie motivationnelle, la théorie de l autodétermination En sport et en EPS, la motivation peut être plus ou moins autodéterminée (le choix est fait + ou volontairement et en autonomie). Selon cette théorie, il existe donc différents types de motivation, placées sur un continuum de motivation (Cf Schéma): La motivation intrinsèque : la plus autodéterminée, engagement libre, lié au plaisir. La motivation extrinsèque : Individu motivé non pas par l action en soi, mais par ses bénéfices. Il en existe différentes formes : 1. régulation intégré (très proche de l intrinsèque et autodéterminée) : en harmonie avec l activité 2. régulation identifiée (motivation extrinsèque mais autodéterminée) : Pratiqué pour les bénéfices valorisés à ses yeux ex : courir pas pour le plaisir mais pour augmenter ses capacités. 3. régulation introjectée (motivation extrinsèque et non autodéterminée) : engagement par culpabilité 4. régulation externe (motivation extrinsèque classique, pas du tout autodéterminée) : Motivé par les csq externes L amotivation

2 Fiche Synthèse aide au concours 2SEP ENS Rennes Favoriser la motivation intrinséque permet de diminuer l abandon, augmenter le bien être et induit la répétition. (Delignières et Garsault, Libre propos sur l EP 2004) 3) Les facteurs motivationnels Adapter la difficulté de la tache : FAMOSE Apprentissage moteur et difficulté de la tâche, 1990 Fixer des buts spécifiques, proches, importants et difficiles : FAMOSE Apprentissage moteur et difficulté de la tâche, 1990 Utiliser des Feedbacks positifs et constructifs : CARLlER G., RENARD J.P. et SWALUS P. revue STAPS n 24, 1991 : Les FB de type renforcements positifs («c'est bien, continue»), permettent davantage aux élèves d'améliorer leurs performances que ceux relatifs aux critères de réalisation («serre tes fesses, pousse plus longtemps»). Donner confiance en soi à l élève,: FOX et CORBIN 1986 parlent de l importance de l estime de soi : selon un modèle hiérarchique multidimensionnel, l'estime de soi est alors dépendante de la perception du soi physique, elle même dépendante de 4 facteurs : la compétence perçue, la condition physique perçue, la force perçue et l'apparence perçue. Faire preuve de nouveauté, de surprise dans les contenus d enseignement : Utiliser la dissonance cognitive : BERLYNE 1960 : 4 sources de dissonance cognitive et donc d activation : la nouveauté, la surprise, la complexité, l incertitude, le conflit. Orienter les élèves vers des buts d accomplissement : plus propices à la persévérance car autoréférencés les buts de perf amènent à la comparaison /!\

3 c est ce qu on favorise en EPS mais en sport on est plus sur des buts de perf et c est essentiel. DELIGNIERES et PEREZ 1998 : orientation motivationnelle de maîtrise permet à l élève de ressentir un plus grand plaisir qu une centration sur l égo, même en cas d échec relatif. BURTON 1989 : les sportifs avec buts de maîtrise ont un sentiment de compétence plus élevé, une meilleure confiance en soi, un niveau d anxiété plus bas et une meilleure concentration. Valoriser l autonomie et l autodétermination : Deci et Ryan, Handbook of selfdetermination research, 2002 Un des besoins fondamental de l'homme est de se sentir libre et autodéterminé =>nécessite sentiment d'autonomie et contrôle Donner du sens aux apprentissages : en partant par exemple des représentations des élèves ou du sportif : ROCHEX : Travailler à partir des représentations, c est travailler à en partir. Ici tu as Delignières et Garsault de nouveau, Ubaldi (tu as du voir ça en cours?) Ces actions de l enseignant ont des conséquences + sur les 3 besoins fondamentaux (Famose) : 1) Le besoin de compétence 2) L autonomie (ou émotions positives pour Durand) 3) L appartenance sociale (utiliser le besoin d affiliation coopération, interactions) Mais également sur le pôle affectif : augmentation des émotions + (plaisir, joie..) (Brière et coll. 1995) ; cognitif : aug la concentration (Kowall et Fortier, 2000), et comportementales : baisse de l abandon (Sarrazin et coll. 2002) 4) Théorie motivationnelle, la théorie des buts d accomplissement : Thèse : la conduite humaine est orientée vers la démonstration de compétences (Nuttin, Théorie sur la motivation humaine, 1996) à autrui dans des situations où le résultat est incertain (Nicholls, 1989) => Cas des tâches en EPS (Famose, la motivation en EPS 2001) Pour comprendre cette théorie il faut savoir qu il existe 3 formes de buts : 1) Les buts de maitrise : tourné vers soi et la tâche, volonté de progrès personnel => comportement adaptatif et persévérance face à la difficulté. Famose, la motivation en EPS ) Les buts de performance : cherche à démontrer à autrui ses compétences, sa supériorité. Investissement sur court terme. Abandon si pb incompétence. Rq : les sportifs de HN savent utiliser à la fois les buts de maitrise et performance.

4 3) Buts d évitements : comportement visant à se protéger. Famose nomme cela une stratégie d autohandicap. L élève réduit sa quantité d investissement pour protéger son EdS ou se fixe des buts trop faciles ou trop difficiles pour éviter la confrontation à la perf. Focus EdS : représente le regard de l individu sur luimême «je m aime bien, je suis content d être fort en sport», Déf : Bariaud & Bourcet (Le sentiment de la valeur de soi, 1994), l estime de soi exprime «le sentiment plus ou moins favorable que chacun ressent et éprouve à l égard de luimême». => 3 dimension du soi : physique, mental, social Fox et Corbin The physical selfperception profile, 1989 (cf. modèle hiérarchique) Une bonne EdS influence l investissment dans l action, pb : EdS pas un trait de personnalité stable, fluctue à l adolescence (Ninot et al, European Journal of psycholgy, 2001) Pourquoi favoriser les buts de maitrise? Diminue l abandon, accepte la défaite et l échec, Burton (1989) : permet un sentiment de contrôle + élevé, + de flexibilité, + de satisfaction, +de compétence, concentra et confiance en eux, nvx d anxiété plus bas. 5) Théorie motivationnelle, la théorie de l expectation/valence (Eccles, 1983) : Posséder un but n est pas suffisant en EPS, il faut avoir des chances de l atteindre (expectations) et l envie de l atteindre (valence). La valence de la tâche : attractivité de la tâche qui dépend du plaisir probable (valeur intrinsèque), des bénéfices (valeur extrinsèque) et du coût (ex : fatigue) Valeur d intérêt intrinsèque Positive Valeur de la tâche Valeur d intérêt extrinsèque Négative Coût perçu

5 Fiche Synthèse aide au concours 2SEP ENS Rennes L expectation de succès : Probabilité de réussir la tâche évaluée par le sujet de manière subjective. (Kukla, 1972). si un élève pense n avoir aucune chance de réussir il ne s investira pas. => Solution : Utiliser le concept de décalage optimal (cf au dessus) De quoi dépendelle? Résultats antérieurs Croyances d efficacité personnelle (confiance) Difficulté perçue de la tâche Chances de réussir la tâche. D après Bandura, (1986). 6) Théorie motivationnelle : l optimisme dispositionnel : L optimisme et le pessimisme sont des caractères relativement stables de la personnalité, qui se manifestent par des attentes de réussite plus ou moins élevées. Les sportifs optimistes ont des attentes de réussite plus élevée en matière de performance, ont davantage confiance en eux, sont plus persévérant et moins affectés par l échec. RQ : Cpdt faire attention à l excès de confiance en soi qui est différent, et qui amène a des résultats totalement différents! => Lien item confiance en soi 7) Théorie motivationnelle : les attributions causales : Attributions = causes émises par l individu pour expliquer un événement. Elles peuvent être internes ou externes à l individu, contrôlable ou incontrôlable et stable ou instable => Influence : attentes de réussite, le sentiment de compétence, l engagement et la persévérance. 1) Attributions fonctionnelles : csq +, recherche de l amélioration de la tâche

6 2) Attributions dysfonctionnelles : baisse de motivation et cpts contre productifs. Que faire? ROBERTSON, in Educational Psychology Review, 2000 : utiliser un processus de réattribution => type d intervention visant à changer les attributions «dysfonctionnelles» pour des attributions plus «fonctionnelles» afin de promouvoir «une motivation à la réussite» Ex : feedbacks positifs mettant en avant l implication et la maîtrise de la tache du sportif : tu l as mérités tu as fait un très bon match., FB centrés sur la technique, la stratégie ou l effort /!\ à rester mesuré pour ne pas engendrer excès de confiance en soi, abs de remise en question

JOURNÉES APPRENTISSAGES 2006 Motivations et émotions pour les apprentissages

JOURNÉES APPRENTISSAGES 2006 Motivations et émotions pour les apprentissages 5 èmes mes JOURNÉES APPRENTISSAGES 2006 Motivations et émotions pour les apprentissages Les théories de la motivation : les apports de la psychologie sociale et de la psychologie du travail. A. Fernandez

Plus en détail

Comprendre la motivation à réussir des étudiants universitaires pour mieux agir Rolland Viau Jacques Joly U. de Sherbrooke

Comprendre la motivation à réussir des étudiants universitaires pour mieux agir Rolland Viau Jacques Joly U. de Sherbrooke Comprendre la motivation à réussir des étudiants universitaires pour mieux agir Rolland Viau Jacques Joly U. de Sherbrooke Résumé Ce texte a pour but, dans un premier temps, de présenter un modèle de la

Plus en détail

PRÉPARATION TERMINALE AVANT UNE ÉCHÉANCE MAJEURE

PRÉPARATION TERMINALE AVANT UNE ÉCHÉANCE MAJEURE PRÉPARATION TERMINALE AVANT UNE ÉCHÉANCE MAJEURE LA PRÉPARATION PHYSIQUE DES DERNIERS JOURS Les Jeux Olympiques de Londres 2012 Un essai de N. Krantz Mai & juin 2012 LES REPRÉSENTATIONS COMME PORTE D ENTRÉE

Plus en détail

Stage RésoLP 2012. Isabelle LYONNET LP L.LABE -Lyon

Stage RésoLP 2012. Isabelle LYONNET LP L.LABE -Lyon Stage RésoLP 2012 Isabelle LYONNET LP L.LABE -Lyon Celui qui acquiert les compétences définies par le programme à chaque niveau du cursus et dans chaque APSA :la «C.A.» avec son versant «moteur» et son

Plus en détail

La pédagogie par projets au service d une formation professionnalisante. François GEORGES ULg LabSET 2013

La pédagogie par projets au service d une formation professionnalisante. François GEORGES ULg LabSET 2013 La pédagogie par projets au service d une formation professionnalisante François GEORGES ULg LabSET 2013 1 Plan De nouveaux défis : professionnels et citoyens Un cadre de référence : compétence, identité

Plus en détail

Fidéliser les licenciés en développant une motivation de qualité : le rôle déterminant de l entraîneur

Fidéliser les licenciés en développant une motivation de qualité : le rôle déterminant de l entraîneur Colloque AFESA / FFS Attirer les pratiquants vers le ski fédéral et la compétition 5 OCTOBRE 2013 Fidéliser les licenciés en développant une motivation de qualité : le rôle déterminant de l entraîneur

Plus en détail

Profil motivationnel et performance sportive

Profil motivationnel et performance sportive Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Psychologie française 54 (2009) 173 190 Article original Profil motivationnel et performance sportive Motivational profile and sport performance N. Gillet,

Plus en détail

De la conception à l évaluation d un jeu vidéo éducatif

De la conception à l évaluation d un jeu vidéo éducatif De la conception à l évaluation d un jeu vidéo éducatif Application à l enseignement du jazz avec le jeu Pads n Swing guillaume.denis@ensmp.fr Centre de recherche en informatique Ecole des mines de Paris

Plus en détail

L engagement et le désengagement des jeunes dans le sport. Le projet européen PAPA et l Empowering Coaching TM

L engagement et le désengagement des jeunes dans le sport. Le projet européen PAPA et l Empowering Coaching TM L engagement et le désengagement des jeunes dans le sport. Le projet européen PAPA et l Empowering Coaching TM Tenero, 25-26.01.2013 Prof. Philippe Sarrazin Laboratoire Sport et Environnement Social Université

Plus en détail

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation?

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation? THÈME DE L INDIVIDU À L ACTEUR L organisation, que ce soit une association, une administration ou une entreprise, ne peut pas fonctionner sans la mise en œuvre de processus de gestion assurant la coordination

Plus en détail

Recherche sur le Burnout en Belgique

Recherche sur le Burnout en Belgique Recherche sur le Burnout en Belgique Outil de détection précoce STRAETMANS Mélanie, psychologue melanie.straetmans@emploi.belgique.be SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale Humanisation

Plus en détail

PERCEPTION ET PERCEPTION SOCIALE

PERCEPTION ET PERCEPTION SOCIALE GOBERT 1 PERCEPTION ET PERCEPTION SOCIALE 1. Perception et perception sociale Perception = processus par lequel l individu organise et interprète ses impressions sensorielles de façon à donner un sens

Plus en détail

2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs:

2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs: Motivation et performance sportive : une caractéristique commune des arbitres et entraîneurs de haut niveau Support théorique : Jean Pierre Famose EPS N 35 Arbitre et entraîneur deux acteurs du sport moderne

Plus en détail

Les compétences de l apprenant en formation à distance : les outils d aide à l autonomie

Les compétences de l apprenant en formation à distance : les outils d aide à l autonomie Les compétences de l apprenant en formation à distance : les outils d aide à l autonomie S t é p h a n i e M a i l l e s - V i a r d M e t z M a î t r e d e C o n f é r e n c e s e n p s y c h o l o g

Plus en détail

Jeu problématique / pathologique: quels mécanismes psychologiques? Martial Van der Linden

Jeu problématique / pathologique: quels mécanismes psychologiques? Martial Van der Linden Jeu problématique / pathologique: quels mécanismes psychologiques? Martial Van der Linden Unité de Psychopathologie et Neuropsychologie Cognitive, Université de Genève Jeu problématique / pathologique:

Plus en détail

Approches socio-cognitives de la motivation appliquées au champ du sport et de l Éducation Physique et Sportive

Approches socio-cognitives de la motivation appliquées au champ du sport et de l Éducation Physique et Sportive UNIVERSITÉ JOSEPH FOURIER GRENOBLE 1 HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES Spécialité : Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives présentée par : Philippe SARRAZIN Approches socio-cognitives

Plus en détail

Analyse. Comment stimuler la confiance en soi des aînés par rapport à l apprentissage des nouvelles technologies?

Analyse. Comment stimuler la confiance en soi des aînés par rapport à l apprentissage des nouvelles technologies? Analyse Comment stimuler la confiance en soi des aînés par rapport à l apprentissage des nouvelles technologies? À découvrir dans cette analyse Sans motivation, il n y a pas d apprentissage. Et l un des

Plus en détail

Les Activités Physiques de Pleine Nature et la contribution à la connaissance de soi ; estime de soi, prise de risque, sécurité et autonomie

Les Activités Physiques de Pleine Nature et la contribution à la connaissance de soi ; estime de soi, prise de risque, sécurité et autonomie Les Activités Physiques de Pleine Nature et la contribution à la connaissance de soi ; estime de soi, prise de risque, sécurité et autonomie Quelle référence culturelle et quelle contribution aux savoirs

Plus en détail

F.S.S.E.P. Université Lille 2 Préparation à l écrit 2 du C.A.P.E.P.S. externe 2009

F.S.S.E.P. Université Lille 2 Préparation à l écrit 2 du C.A.P.E.P.S. externe 2009 F.S.S.E.P. Université Lille 2 Préparation à l écrit 2 du C.A.P.E.P.S. externe 2009 Le rapport «enseigner-apprendre» : obstacles et voies de dépassement (notions de processus s d acquisitions, s de contournement

Plus en détail

Le plaisir perçu dans la pratique des activités physiques et sportives : élaboration d un outil d évaluation

Le plaisir perçu dans la pratique des activités physiques et sportives : élaboration d un outil d évaluation Didier Delignières et Sandra Pérez - Université de Montpellier 1, Faculté des Sciences du Sport et de l Education Physique Le plaisir perçu dans la pratique des activités physiques et sportives : élaboration

Plus en détail

WOCCQ (WOCCQ) Détail de la méthode

WOCCQ (WOCCQ) Détail de la méthode WOCCQ (WOCCQ) Le WOCCQ (WOrking Conditions and Control Questionnaire) est une méthode de diagnostic collectif du stress et des facteurs de stress professionnels, mise au point à l université de Liège à

Plus en détail

Normes de référence. Comparaison. Commande cognitive Sentiments épistémiques Incarnés dépendants de l activité

Normes de référence. Comparaison. Commande cognitive Sentiments épistémiques Incarnés dépendants de l activité Séminaire Sciences Cognitives et Education 20 Novembre 2012 Collège de France L importance de la Métacognition: Joëlle Proust Institut Jean-Nicod, Paris jproust@ehess.fr http://joelleproust.org.fr Plan

Plus en détail

La réputation d incompétence mathématique : quelle menace pour les femmes?

La réputation d incompétence mathématique : quelle menace pour les femmes? La réputation d incompétence mathématique : quelle menace pour les femmes? Virginie Bonnot Université Paris Descartes Laboratoire de Psychologie Sociale «Journée parité en mathématiques» Institut Henri

Plus en détail

PREPARATION MENTALE DU SPORTIF DEVENEZ PREPARATEUR MENTAL GAGNANT

PREPARATION MENTALE DU SPORTIF DEVENEZ PREPARATEUR MENTAL GAGNANT Formation LA PREPARATION MENTALE DU SPORTIF DEVENEZ PREPARATEUR MENTAL GAGNANT Motivation, concentration, confiance, communication, apprentissage COACHING SPORTIF : LA PREPARATION MENTALE Motivation, concentration,

Plus en détail

La Préparation Mentale

La Préparation Mentale La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

L estime de soi globale et physique à l adolescence

L estime de soi globale et physique à l adolescence L estime de soi globale et physique à l adolescence Frédéric Fourchard, A. Courtinat-Camps To cite this version: Frédéric Fourchard, A. Courtinat-Camps. L estime de soi globale et physique à l adolescence.

Plus en détail

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation.

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Qu entend-on par motivation et pourquoi s y intéresser en tant que manager?

Qu entend-on par motivation et pourquoi s y intéresser en tant que manager? LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES Les théoriies de lla motiivatiion Qu entend-on par motivation et pourquoi s y intéresser en tant que manager? Bien que le concept de motivation au travail ne se soit

Plus en détail

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Service d animation spirituelle et d engagement communautaire au primaire «Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Séquence de 5 rencontres en classe Estime de soi au préscolaire 1

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 Vers une définition de l apprentissage collaboratif... 9. Introduction... 1

Table des matières. Chapitre 1 Vers une définition de l apprentissage collaboratif... 9. Introduction... 1 Table des matières Avant-propos.................................................... Remerciements................................................... Liste des tableaux................................................

Plus en détail

Bénédicte Branchet Paula Nestea CERAG / BB PN

Bénédicte Branchet Paula Nestea CERAG / BB PN LES SALARIÉS NE SONT PAS DES ÂNES : L APPORT DE LA THÉORIE DE L AUTODÉTERMINATION À LA QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL DANS UN CONTEXTE D ORGANISATION PUBLIQUE FRANÇAISE Bénédicte Branchet Paula Nestea Chaire

Plus en détail

Document d accompagnement du CM Buts de l élève, climat motivationnel et interventions de l enseignant

Document d accompagnement du CM Buts de l élève, climat motivationnel et interventions de l enseignant Document d accompagnement du CM Buts de l élève, climat motivationnel et interventions de l enseignant Références des auteurs cités Collectif, L ennui à l école, Albin Michel, Paris, 2003. B.Charlot, Violences

Plus en détail

La Menace du Stéréotype

La Menace du Stéréotype La Menace du Stéréotype Fabrice GABARROT Bureau M6158 - Uni Mail Université de Genève 40, Bld du Pont d'arve CH-1205 Genève SUISSE Courriel : Fabrice.Gabarrot@pse.unige.ch Les stéréotypes sont, pour simplifier,

Plus en détail

Sujet : Quelle place doit occuper l effort en EPS?

Sujet : Quelle place doit occuper l effort en EPS? Sujet : Quelle place doit occuper l effort en EPS? Contextualisation du sujet La notion d effort est une notion très souvent évoquée à l Ecole, au point qu elle y incarne une forme de morale. Ainsi se

Plus en détail

L art de la reconnaissance en gestion

L art de la reconnaissance en gestion L art de la reconnaissance en gestion Sophie Tremblay Coach & Stratège Dans votre parcours professionnel, quelle est la personne qui vous a offert la reconnaissance qui vous a le plus marqué? Quelles sont

Plus en détail

La motivation au travail, enjeux des échelles de mesure. Claire EDEY GAMASSOU Maîtresse de Conférences en Gestion Claire.edey-gamassou@orange.

La motivation au travail, enjeux des échelles de mesure. Claire EDEY GAMASSOU Maîtresse de Conférences en Gestion Claire.edey-gamassou@orange. La motivation au travail, enjeux des échelles de mesure Claire EDEY GAMASSOU Maîtresse de Conférences en Gestion Claire.edey-gamassou@orange.fr Théorie de l auto-détermination! Ryan et Deci (2000), Deci

Plus en détail

LES BASES DU COACHING SPORTIF

LES BASES DU COACHING SPORTIF LES BASES DU COACHING SPORTIF Module N 1 Motivation, concentration, confiance, communication Module N 2 L apprentissage : «Apprendre à apprendre» LES BASES DU COACHING SPORTIF APPRENTISSAGE PLAISIR PERFORMANCE

Plus en détail

Transformez votre relation au monde!

Transformez votre relation au monde! Transformez votre relation au monde! Formations certifiantes PNL QUEST interactive 2013-2014 Qu est-ce que la PNL? La PNL (Programmation Neuro-linguistique) est une discipline développée dans les années

Plus en détail

IRBMS. Institut Régional du Bien-être, de la Médecine et du Sport Santé

IRBMS. Institut Régional du Bien-être, de la Médecine et du Sport Santé IRBMS http://www.irbms.com Institut Régional du Bien-être, de la Médecine et du Sport Santé N ORD PAS- DE-CALAIS WWW. IRBMS. COM Titre : «Accompagnement du joueur blessé et/ou en cours de réathlétisation.

Plus en détail

EXTRAIT DU MANUEL DE FORMATION FORMATION AU MÉTIER DE COACH SÉMINAIRE 1

EXTRAIT DU MANUEL DE FORMATION FORMATION AU MÉTIER DE COACH SÉMINAIRE 1 EXTRAIT DU MANUEL DE FORMATION FORMATION AU MÉTIER DE COACH SÉMINAIRE 1 A. Définition du coaching B. Origines du coaching C. Qu est-ce qu un coach? D. Les savoirs du coach E. Les fondamentaux du coaching

Plus en détail

Document d accompagnement du CM Mobilisation des ressources : efforts, buts, et climat motivationnel

Document d accompagnement du CM Mobilisation des ressources : efforts, buts, et climat motivationnel Document d accompagnement du CM Mobilisation des ressources : efforts, buts, et climat motivationnel Références des auteurs cités M.Garcin, Effort et EPS : de la théorie à la pratique, in Revue EPS n 297,

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Préparation Mentale appliquée à la performance sportive

Préparation Mentale appliquée à la performance sportive Préparation Mentale appliquée à la performance sportive Lamugnière Julien 38 avenue du Limousin 63100 Clermont-Ferrand 06-59-79-14-67 http://mentalup.free.fr La Préparation Mentale «Faire ce que l on sait

Plus en détail

Revue S.T.A.P.S., 2000, 53, 35-48. L'EVALUATION DE L ESTIME DE SOI DANS LE DOMAINE CORPOREL

Revue S.T.A.P.S., 2000, 53, 35-48. L'EVALUATION DE L ESTIME DE SOI DANS LE DOMAINE CORPOREL Revue S.T.A.P.S., 2000, 53, 35-48. L'EVALUATION DE L ESTIME DE SOI DANS LE DOMAINE CORPOREL Ninot, G., Delignières, D. & Fortes, M. EA "Sport, Performance, Santé Faculté des Sciences du Sport et de l'education

Plus en détail

Intérêt pour les personnes 1.9. 9.9 Club social. 5.5 Compromis 1.1. 9.1 Laisser-faire. Intérêt pour la tâche. Travail équipe.

Intérêt pour les personnes 1.9. 9.9 Club social. 5.5 Compromis 1.1. 9.1 Laisser-faire. Intérêt pour la tâche. Travail équipe. Cours 12 Le pouvoir au sein d une organisation Les liens entre pouvoir, autorité et obéissance Le leadership et les traits personnels Les théories du leadership situationnel Pouvoir Capacité d un individu

Plus en détail

Découvrir et apprécier sa valeur

Découvrir et apprécier sa valeur présentent Partenaires : Centre Berthiaume-Du Tremblay www.berthiaume-du-tremblay.com Association québécoise des centres communautaires pour aînés www.aqcca.org Découvrir et apprécier sa valeur Pour s

Plus en détail

SOMMAIRE. 4 Différentes modalités d utilisation p 19 4.1 En groupe p 19 4.2 En individuel p 20

SOMMAIRE. 4 Différentes modalités d utilisation p 19 4.1 En groupe p 19 4.2 En individuel p 20 GUIDE PEDAGOGIQUE DE L ACCOMPAGNATEUR ZOOM 2 CHOOSE 1 SOMMAIRE Qu est-ce que Zoom2Choose (Z2C)? 1. L outil p.3, 4 1.1 Quels sont les objectifs de l outil? p 5 1.2 Description de Z2C : - Parcours dans l

Plus en détail

Francis Bergé, PNP à Toulouse et Lille 11 et 18 Mai 2010

Francis Bergé, PNP à Toulouse et Lille 11 et 18 Mai 2010 Francis Bergé, PNP à Toulouse et Lille 11 et 18 Mai 2010 Retour sur quelques notions: La Santé La Culture scolaire la CP5 et les ASDEP Le Savoir S entraîner...en CP5 Dans les programmes lycées Les étapes

Plus en détail

«Formation Management»

«Formation Management» «Formation Management» n Les fondements du management n Donner du sens n Bâtir la confiance n Prendre en compte les besoins individuels n Entretenir la motivation n Le management situationnel n Le management

Plus en détail

Appel à projets Qualité de vie qualité des soins 2016

Appel à projets Qualité de vie qualité des soins 2016 Appel à projets Qualité de vie qualité des soins 2016 Date unique de clôture : 14 septembre 2015 Procédure de demande de financement Cet appel à projets est ouvert aux centres hospitaliers du secteur public,

Plus en détail

Quelques réflexions introductives sur le rôle de la confiance dans le travail collaboratif

Quelques réflexions introductives sur le rôle de la confiance dans le travail collaboratif Quelques réflexions introductives sur le rôle de la confiance dans le travail collaboratif Laurent KARSENTY CRTD-CNAM (Paris) ErgoManagement (Toulouse) www.ergomanagement.fr Plan de la présentation 1.

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné

Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné "S'il n'y avait pas l'enfant à élever, à protéger, à instruire et à transformer en homme pour demain, l'homme d'aujourd'hui deviendrait un non-sens et

Plus en détail

BURNOUT COMPRENDRE ET AGIR

BURNOUT COMPRENDRE ET AGIR Anne-Marie GALLET et Valérie LANGEVIN BURNOUT COMPRENDRE ET AGIR Les Assises du CHSCT, Saint-Denis, 30 septembre 2015 Définitions n Origine du terme Burn + out = combustion totale, «carbonisation psychique»

Plus en détail

Représentations de l incertitude scientifique : pour un Bayésianisme élargi. J.-M. Tallon & J.-C. Vergnaud EUREQua, CNRS-Université Paris I

Représentations de l incertitude scientifique : pour un Bayésianisme élargi. J.-M. Tallon & J.-C. Vergnaud EUREQua, CNRS-Université Paris I Représentations de l incertitude scientifique : pour un Bayésianisme élargi J.-M. Tallon & J.-C. Vergnaud EUREQua, CNRS-Université Paris I Introduction Dans cet exposé: présente de manière critique l approche

Plus en détail

Bien-être des élèves Cadre de recherche

Bien-être des élèves Cadre de recherche Bien-être des élèves Cadre de recherche Introduction Ces dernières années, on s intéresse de plus en plus à l importance de mesurer le bien-être des enfants et d en assurer le suivi (Ben-Arieh, 2006).

Plus en détail

ESTIMATION DES EXIGENCES BIOENERGETIQUES DES TACHES MOTRICES. INFLUENCE DE L'AGE ET DU SEXE

ESTIMATION DES EXIGENCES BIOENERGETIQUES DES TACHES MOTRICES. INFLUENCE DE L'AGE ET DU SEXE D. DELIGNIÈRES - Professeur agrégé EPS associé au laboratoire de Psychologie du Sport de l INSEP. J.-P. FAMOSE - Jean-Pierre Famose est Professeur à l INSEP, laboratoire de Psychologie du Sport INSEP,

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Rolle, le 22 avril 2014 À l occasion de la Coupe du Monde de Football, la Fondation Education 4 Peace (E4P) publie en coopération avec l UEFA l ouvrage Maître de tes Émotions. La sortie

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

PM Ressources. Atelier 1: Devenez un As de la Communication. Les Ateliers du Coach

PM Ressources. Atelier 1: Devenez un As de la Communication. Les Ateliers du Coach de ht nive service de l entreprise du Coach Atelier 1: Devenez un As de la Communication progresser en communication et toute personne en situation de difficultés relationnelles Maîtriser les fondamentx

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Les compétences émotionnelles au cœur de la performance individuelle et collective

Les compétences émotionnelles au cœur de la performance individuelle et collective Quand psychologie et émotions riment avec recherche et application Les compétences émotionnelles au cœur de la performance individuelle et collective Lisa Bellinghausen Psychologue du travail / Chercheuse

Plus en détail

Gestion du mental de l archer. (Mental Management System for Archers) Posté le 9 mars 2013 in Mental Management, Sport Psychology

Gestion du mental de l archer. (Mental Management System for Archers) Posté le 9 mars 2013 in Mental Management, Sport Psychology Gestion du mental de l archer (Mental Management System for Archers) Posté le 9 mars 2013 in Mental Management, Sport Psychology Traduction : Vince Tabourier, juillet 2014 Copyright ACINZ 2013 «Il faut

Plus en détail

L attitude : la nouvelle compétence désormais reconnue dans le sport

L attitude : la nouvelle compétence désormais reconnue dans le sport Communiqué de presse Rolle, le 13.11.13 L attitude : la nouvelle compétence désormais reconnue dans le sport Education 4 Peace, Fondation Suisse basée à Rolle, en collaboration avec l UEFA, publie le premier

Plus en détail

COR-E : un modèle pour la simulation d agents affectifs fondé sur la théorie COR

COR-E : un modèle pour la simulation d agents affectifs fondé sur la théorie COR COR-E : un modèle pour la simulation d agents affectifs fondé sur la théorie COR SABRINA CAMPANO DIRECTION: NICOLAS SABOURET ENCADREMENT : NICOLAS SABOURET, VINCENT CORRUBLE, ETIENNE DE SEVIN SOUTENANCE

Plus en détail

Marcel Lebrun. Les TICE, valeur ajoutée et métamorphose de la pédagogie

Marcel Lebrun. Les TICE, valeur ajoutée et métamorphose de la pédagogie Marcel Lebrun Les TICE, valeur ajoutée et métamorphose de la pédagogie Votre «cours» en ligne sur une plate-forme? Marcel Lebrun Institut de pédagogie universitaire et des multimédias (IPM) lebrun@ipm.ucl.ac.be

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA PERCEPTION DE LA MALADIE (IPQ-R) (Moss-Morris et coll. 2002, v.f. : Nebal Al Anbar, Roland Dardennes & Kelley Kaye 2005)

QUESTIONNAIRE SUR LA PERCEPTION DE LA MALADIE (IPQ-R) (Moss-Morris et coll. 2002, v.f. : Nebal Al Anbar, Roland Dardennes & Kelley Kaye 2005) QUESTIONNAIRE SUR LA PERCEPTION DE LA MALADIE (IPQ-R) (Moss-Morris et coll. 2002, v.f. : Nebal Al Anbar, Roland Dardennes & Kelley Kaye 2005) Nom : Date : VOTRE VISION DE LA MALADIE DE VOTRE ENFANT Ci-dessous

Plus en détail

Dans les deux cas, il s agit bien de réaliser une performance en repoussant ses limites.

Dans les deux cas, il s agit bien de réaliser une performance en repoussant ses limites. 1 1) Introduction Ce document est avant tout un guide synthétique et opérationnel. Il a pour vocation d aider l enseignant et de lui donner les repères essentiels pour la mise en place d un cycle d endurance.

Plus en détail

Séminaire Management. Diriger et motiver ses collaborateurs. Marie-odile Legrand 1

Séminaire Management. Diriger et motiver ses collaborateurs. Marie-odile Legrand 1 Séminaire Management Diriger et motiver ses collaborateurs Marie-odile Legrand 1 Diriger et motiver ses collaborateurs Plan A - Comprendre les mécanismes de la motivation Théorie du contenu Théorie du

Plus en détail

Prédire l épuisement professionnel : L influence du concept de santé émotionnelle

Prédire l épuisement professionnel : L influence du concept de santé émotionnelle Prédire l épuisement professionnel : L influence du concept de santé émotionnelle Philippe Dalliard 1 Université de Lausanne, Suisse La présente étude introduit le concept de santé émotionnelle pour prédire

Plus en détail

L accompagnement pédagogique des étudiants tunisiens dans l enseignement Supérieur : motivation et affiliation.

L accompagnement pédagogique des étudiants tunisiens dans l enseignement Supérieur : motivation et affiliation. L accompagnement pédagogique des étudiants tunisiens dans l enseignement Supérieur : motivation et affiliation. Ali Mâalej To cite this version: Ali Mâalej. L accompagnement pédagogique des étudiants tunisiens

Plus en détail

Regards sur le burnout ou syndrôme d épuisement professionnel et autres pathologies

Regards sur le burnout ou syndrôme d épuisement professionnel et autres pathologies 1 Regards sur le burnout ou syndrôme d épuisement professionnel et autres pathologies liées aux RPS Marie Christine Soula Praticien attaché CPP Cochin, IPRP et gérante Management Conseil Santé 2 Qu est

Plus en détail

Communication persuasive et comportements éco-citoyens : Résultats d une enquête psychosociale pluri-méthodologique

Communication persuasive et comportements éco-citoyens : Résultats d une enquête psychosociale pluri-méthodologique Communication persuasive et comportements éco-citoyens : Résultats d une enquête psychosociale pluri-méthodologique Elise VINET, Frédéric MARTINEZ, Nicolas FIEULAINE, et les étudiant-e-s de l option Pro

Plus en détail

La préparation mentale sportive

La préparation mentale sportive La préparation mentale sportive Coaching Consulting Formation La planification d entrainement mental Pole Espoir du tennis de Table LEHOUX Christophe Coach mental Saison 2010 / 2011 Nous devenons ce que

Plus en détail

* 1 L entretien motivationnel: objectifs. * 2 Rappel de la psychologie de la personne alcoolique * 3 Les méthodes approfondies

* 1 L entretien motivationnel: objectifs. * 2 Rappel de la psychologie de la personne alcoolique * 3 Les méthodes approfondies * 1 L entretien motivationnel: objectifs * a - Définition * b - Les deux phases techniques * 2 Rappel de la psychologie de la personne alcoolique * 3 Les méthodes approfondies * a - Les 4R, la grille SECA

Plus en détail

Comment la proposer et la réaliser?

Comment la proposer et la réaliser? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment la proposer et la réaliser? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les professionnels de santé dans la mise en œuvre d un programme

Plus en détail

Les besoins et les attentes de la personne

Les besoins et les attentes de la personne CHAPITRE Les besoins et les attentes de la personne aux différents âges Les rythmes de vie > Les besoins et les attentes de la personne TDmémo OBJECTIFS > Repérer et justifier les besoins et les attentes

Plus en détail

GUIDE DES ETUDES 2012-13 Master 1

GUIDE DES ETUDES 2012-13 Master 1 UFR STAPS 700, avenue du Pic Saint-Loup 34090 - Montpellier GUIDE DES ETUDES 2012-13 Master 1 Mention : Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives Spécialité professionnelle : Sciences

Plus en détail

Coaching mentorat. Catherine Voynnet Fourboul

Coaching mentorat. Catherine Voynnet Fourboul Coaching mentorat Catherine Voynnet Fourboul Bibliographie Chavel T. (2004) Profession Coach : De la théorie à la pratique, Ed. demos Delivré F. (2005), 2ème édition, Le métier de coach : rôles et compétences,

Plus en détail

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 novembre 2012 Cadre de mieux-être en Le cadre de notre

Plus en détail

B lhadj dj Moha med Profe rof sseur pri ncipal d E.P.S. M stè t re en S n.t.a. A P.S. Technicien e n t t pra t cien e n n P n.n.

B lhadj dj Moha med Profe rof sseur pri ncipal d E.P.S. M stè t re en S n.t.a. A P.S. Technicien e n t t pra t cien e n n P n.n. Fédération Tunisienne de judo Direction technique Stage de formation Des entraîneurs du 1 er degré La préparation psychologique et mentale :composante principale de de la réussite sportive. Par: Belhadj

Plus en détail

La dynamique motivationelle dans la salle de classe de Français Langue Étrangère au lycée en Suède

La dynamique motivationelle dans la salle de classe de Français Langue Étrangère au lycée en Suède La dynamique motivationelle dans la salle de classe de Français Langue Étrangère au lycée en Suède ÄFRAK01 Automne 2013 Mémoire de 90 crédits Amanda Fischer-Jensen Directrice de mémoire: Malin Ågren Table

Plus en détail

Des messages clairs pour prévenir les conflits

Des messages clairs pour prévenir les conflits Apprentissage de la communication : Fiche n 15 Des messages clairs pour prévenir les conflits Objectifs : - Apprendre à exprimer un message qui exprime ce qu un comportement donné éveille comme sentiment

Plus en détail

Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie. Etudes cliniques dans l autisme. Introduction

Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie. Etudes cliniques dans l autisme. Introduction Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie Etudes cliniques dans l autisme Marie-Christine Picot Congrès Epsylon 5 avril 2013 Introduction Mesurer la Qualité de Vie liée à la Santé : Evaluer les

Plus en détail

Bibliographie récente Lafont L.

Bibliographie récente Lafont L. Bibliographie récente Lafont L. 2009 Articles scientifiques récents Ensergueix, P., & Lafont, L (in press). Reciprocal Peer Tutoring in a Physical Education Setting: Influence of Peer-Tutor Training and

Plus en détail

Fiche de présentation et d utilisation du Compteur d Activités Physiques. 1. Objectifs relatifs à l utilisation du Compteur d Activités Physiques

Fiche de présentation et d utilisation du Compteur d Activités Physiques. 1. Objectifs relatifs à l utilisation du Compteur d Activités Physiques UTILISATION DU COMPTEUR D ACTIVITÉS PHYSIQUES Fiche de présentation et d utilisation du Compteur d Activités Physiques 1. Objectifs relatifs à l utilisation du Compteur d Activités Physiques Le Compteur

Plus en détail

International Academy of Sports Science & Technology First Tuesday Coaching sportif, coaching d'entreprise: quelle convergence?

International Academy of Sports Science & Technology First Tuesday Coaching sportif, coaching d'entreprise: quelle convergence? International Academy of Sports Science & Technology First Tuesday Coaching sportif, coaching d'entreprise: quelle convergence? 12 April 2005 Académie internationale des sciences et techniques du sport

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI»

CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI» CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI» 1. Qu est ce que la normalité adoptive? a. Discrimination Il est nécessaire de les

Plus en détail

Cahier de voile Partie 1

Cahier de voile Partie 1 Cahier de voile Partie 1 Des propositions d activités pour apprendre en EPS : Utiliser l écrit et l oral pour acquérir des connaissances sur la voile, faire le bilan de ce qu on a fait, de ce qu on a appris,

Plus en détail

BESOINS. 1.2 La définition du besoin dans l'approche d'intervention favorisant l'autonomie

BESOINS. 1.2 La définition du besoin dans l'approche d'intervention favorisant l'autonomie APPROCHE D INTERVENTION ANNEXE 2 LE CONCEPT DE BESOIN ET LE PROCESSUS MOTIVATIONNEL EN LIEN AVEC LES BESOINS 1. LE CONCEPT DE BESOIN : Au cours du siècle dernier, la définition du concept de besoin a subi

Plus en détail

L APPRENTISSAGE AUTOREGULE A DISTANCE

L APPRENTISSAGE AUTOREGULE A DISTANCE L APPRENTISSAGE AUTOREGULE A DISTANCE Annie Jézégou Professeur des Universités Université Lille 1, Trigone - Cirel (EA 4354), France Bernadette Charlier Professeur ordinaire, Université Fribourg, Suisse

Plus en détail

Annexe A : Résumé des résultats obtenus

Annexe A : Résumé des résultats obtenus FNRS 1113-061971.00 Rapport final Annexes 1 Annexe A : Résumé des résultats obtenus Méthode et instruments de recherche Les élèves en apprentissage dual suivis dans cette étude sont issus des quatre écoles

Plus en détail

Dossier de Partenariat

Dossier de Partenariat Dossier de Partenariat Votre Coach Qui se cache derrière Cré Action? Cré Action est un cabinet de coaching spécialisé dans l accompagnement mental. Notre travail s appuie sur des compétences en psychologie,

Plus en détail

Intervenir sur les interactions parents-enfants dans un contexte muséal scientifique

Intervenir sur les interactions parents-enfants dans un contexte muséal scientifique Intervenir sur les interactions parents-enfants dans un contexte muséal scientifique Rodica AILINCAI, doctorante, Laboratoire «Éducation et Apprentissages», Université Paris 5 René Descartes Annick WEIL-BARAIS,

Plus en détail

02/12/2014. Institut Jean-Pierre Lallemand. Historique. Historique. Théorie de la communication

02/12/2014. Institut Jean-Pierre Lallemand. Historique. Historique. Théorie de la communication Institut Jean-Pierre Lallemand Théorie de la communication Chapitre 6 PNL (30 périodes) Bachelier Educateur spécialisé Niveau I Approche conceptuelle I Année académique 2010-2011 Cours de Daniel Cornelis

Plus en détail

Actes du 24 ième colloque de l Admee Europe L évaluation des compétences en milieu scolaire et en milieu professionnel

Actes du 24 ième colloque de l Admee Europe L évaluation des compétences en milieu scolaire et en milieu professionnel PRATIQUES EVALUATIVES ENSEIGNANTES ET SOCLE COMMUN DES CONNAISSANCES ET DES COMPETENCES : PRATIQUES EFFICACES? PRATIQUES INNOVANTES? Sandra Safourcade, université de Rennes 2, centre de recherche sur l

Plus en détail

Analyse Appliquée du Comportement. Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA

Analyse Appliquée du Comportement. Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA Analyse Appliquée du Comportement Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA Qu est-ce que l ABA? «Applied Behavior Analysis» (Analyse appliquée du comportement) C est une méthode inspirée de Skinner

Plus en détail

RECADRER UN COLLABORATEUR

RECADRER UN COLLABORATEUR RECADRER UN COLLABORATEUR Le recadrage du collaborateur s effectue en entretien individuel. Ses objectifs sont nombreux : Il permet au manager d exprimer son désaccord afin de faire évoluer positivement

Plus en détail

Compte-rendu du stage post-doctoral de Dimitri Voisin à l Université de Californie, Santa-Barbara

Compte-rendu du stage post-doctoral de Dimitri Voisin à l Université de Californie, Santa-Barbara Compte-rendu du stage post-doctoral de Dimitri Voisin à l Université de Californie, Santa-Barbara Stage de 5 mois (Décembre 2011-Avril 2012) Montant de la bourse ADRIPS : 800 euros Experts du dossier de

Plus en détail