Création d une base de connaissance dans le cadre de. déploiement du système de Gestion Intégré de la Dépense. auprès des Collectivités Territoriales

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Création d une base de connaissance dans le cadre de. déploiement du système de Gestion Intégré de la Dépense. auprès des Collectivités Territoriales"

Transcription

1 Année N Création d une base de connaissance dans le cadre de déploiement du système de Gestion Intégré de la Dépense auprès des Collectivités Territoriales Projet de Fin d Étude effectué à la Trésorerie Générale du Royaume du Maroc Réalisé par : M. Mohammed EL HAJJAMI M. Youssef EL BAID Encadrant : M. Azzeddine ALAOUI BELMEKKI

2 Notice bibliographique Mohammed, ELHAJJAMI Création d une base de connaissance dans le cadre de déploiement du système GID auprès des Collectivités Territoriales/ Mohammed EL HAJJAMI, Youssef EL BAID. - [S.L.] : [S.N.], p. : tabl. Graphes ; ill. en coul. +CD ; 30 cm. Projet de fin d étude(pfe) : Rabat : ESI, Bibliogr. Annexe. T. Youssef EL BAID Youssef, ELBAID Création d une base de connaissance dans le cadre de déploiement du système GID auprès des Collectivités Territoriales/ Mohammed EL HAJJAMI, Youssef EL BAID. - [S.L.] : [S.N.], p. : tabl. Graphes ; ill. en coul. +CD ; 30 cm. Projet de fin d étude(pfe) : Rabat : ESI, Bibliogr. Annexe. T. Mohammed ELHAJJAMI Mohammed ELHAJJAMI & Youssef ELBAID Projet de Fin d étude - AU I

3 Remerciement Nous tenons tout d abord à remercier chaleureusement M. Mohammed Saâd ALAOUI, Directeur de l Entité Projet chargée du Système de la Gestion Intégrée de la Dépense de nous avoir acceptés comme stagiaires au sein de l équipe GID. Nous tenons également à remercier vivement M. Houcine JOUHAR chef Division de la Coordination pour ses conseils et son soutien. Nous tenons aussi à remercier avec respect M. Nadir TIJANI notre chef de projet et chef de la Mission Organisation Planification et Contrôle pour son encadrement et accompagnement durant la période de réalisation du projet. Nous tenons à exprimer notre profonde gratitude à notre encadrant le professeur Azzeddine ALAOUI BELMEKKI pour son encadrement et ses conseils. Nous tenons à faire part de toute notre reconnaissance envers notre tuteur M. EL Houssaine AZOUR Knowledge Manager de l Entité GID et notre enseignant à l ESI pour son aide si précieuse, sa présence, son encadrement de qualité qu il nous a offert et son soutien constant. Nous les remercions pour l intérêt et la disponibilité qu'ils ont manifestés à l égard de ce projet ainsi que pour leurs relectures, leurs observations judicieuses et leurs remarques constructives qui nous ont aidés à améliorer la qualité de notre travail et qui nous ont fait profiter de la richesse de leurs expériences. Nos derniers profonds remerciements iront à tous les membres de l équipe GID qui ont contribué d une façon ou d une autre, de près ou de loin, à l aboutissement de ce projet. Mohammed ELHAJJAMI & Youssef ELBAID Projet de Fin d étude - AU II

4 Dédicaces Je dédie ce travail : A mon père, pour tous ses sacrifices, ses conseils et son soutien durant les quatre années de formation, Puisse Dieu te procure santé, bonheur et longue vie. A ma mère qui s est toujours dévouée et sacrifiée pour moi ; qui m a aidée du mieux qu elle pouvait pour réussir ; qui a toujours été là dans mes moments de détresse. Puisse Dieu te procure santé, bonheur et longue vie. A vous ma femme, qui m'avez soutenu avec amour et tendresse pendant ce travail, malgré mes longues et répétées absences. A mes très chers enfants Adam et Rayane. A mes sœurs Fatima, Amal et Nezha et mes frères Aziz, Abdelelah, Anas, Abdelhaket Jamal. A mes neveux de mes frères. A toute la famille EL HAJJAMI, MOUSTAKI et OULABBES. A tous les étudiants de l école des sciences de l information et en particulier ceux de la 4 ème année groupe B, sans oublier mes enseignants et tous les fonctionnaires de cette école. A mon très cher ami EL BAID que j ai eu la chance de rencontrer lors de mon passage à l ESI durant ces quatre années et avec qui nous avons partagé des nuits blanches à travailler et à se soutenir mutuellement surtout à la phase terminale de rédaction du PFE. A mes amis Labrini et Daif pour les moments inoubliables que nous avons passé ensemble. A mon professeur, encadrant, tuteur et grand ami EL Houssaine AZOUR Mohammed EL HAJJAMI Mohammed ELHAJJAMI & Youssef ELBAID Projet de Fin d étude - AU III

5 Dédicaces Je dédie ce travail : A mon père, pour tant de sacrifices consentis, mais le seigneur en a décidé autrement, Paix à ton âme. A celle qui m a toujours ouvert ses bras et soutenue dans tout ce que j ai entrepris; celle qui a su être bonne, gentille et compréhensive avec moi; ma très chère mère qui s est toujours dévoué et sacrifiée pour moi; qui a toujours été là dans mes moments de détresse. Puisse Dieu te procure santé, bonheur et longue vie. A vous ma très chère femme, à qui je témoigne mon affection et mon profonde amour; qui m'avez soutenu avec amour et tendresse pendant ce travail, malgré mes longues et répétées absences. A mon très cher petit enfant Ilyass. A ma très chère sœur Fatima, à son mari Ammar et à mes très chers frères Marouane, Hicham et Hamid. A ma tente Halima et Zahra. A toute la famille BAJI. A mon très cher ami de tout le monde ELHAJJAMI (avec son sourire spéciale) que j ai eu la chance de rencontrer lors de mon passage à l ESI durant ces quatre années et avec qui nous avons partagé des nuits blanches à travailler et à se soutenir mutuellement surtout à la phase terminale de rédaction du PFE. A mon très cher ami LABRINI que j ai eu la chance aussi de partager avec lui des moments inoubliable à l ESI. Je n oublierai jamais cette ambiance chaleureuse dans les salles informatique où nous travaillions dans la joie et la bonne humeur, ainsi que les fous rires mémoriaux que nous avons eus. A mon professeur, encadrant, tuteur et grand ami EL Houssaine AZOUR. Youssef EL BAID Mohammed ELHAJJAMI & Youssef ELBAID Projet de Fin d étude - AU IV

6 Liste des abréviations BAM KADS CC CEA CMMI COBIT CT CXP DGCL E-GOV ERP ESI GID GNU/GPL IGAT IGF ITIL KM MEREX PFE PGI REX SGID SI TGR TIC TM TR : Business Activity Map : Knowledge Acquisition and Documentation Structuring : Cour des Comptes : Commissariat à l Énergie Atomique. : Capability Maturity Model Integration. : Control Objectives for Information and related Technology. : Collectivités Territoriales : Centre d'expertise des progiciels. : Direction Générale des collectivités Territoriales : Électronique Gouvernement : Entreprise Resource Planning : École des Sciences de l Information. : Gestion Intégrée de la Dépense. : General Publique Licence. : Inspection Générale d'administration Territoriale : Inspection Général des Finances : Information Technology Infrastructure Library. : Knowledge Management. : Mise en Règle de l Expérience : Projet de Fin d Études. : Progiciel de Gestion Intégré : Retour d Expérience. : Système de Gestion Intégrée de la Dépense. : Système d Information : Trésorerie Générale du Royaume du Maroc. : Technologie de l Information et de Communication. : Trésorier Ministériel. : Trésorier Régional. Mohammed ELHAJJAMI & Youssef ELBAID Projet de Fin d étude - AU V

7 Liste des figures Figure n 1 : Contexte KM Figure n 2 : Plateforme de KM Figure n 3 : Feuille de route du PFE Figure n 4 : Courbe compilée sur les outils de capture des séquences vidéo Figure n 5 : Courbe compilée sur les outils de capture d écran Figure n 6 : Processus de traitement des demandes sur JIRA Figure n 7 : Concept de système d information Figure n 8 : Méta-modèle de représentation des processus métier sous UML Figure n 9 : Processus métier, système d information et informatique Figure n 10 : Eléments du KM Figure n 11 : Manière d exprimer un scénario Figure n 12 : Objectifs de la généralisation Figure n 13 : Cycle de vie d un projet Figure n 14 : Démarche générale de l étude Figure n 15 : Périmètre fonctionnel Figure n 16 : Traitement des tâches et demandes Figure n 18 : Evolution des demandes Figure n 19 : Exemple de tâche Figure n 20 : Différents niveaux d implication et de contribution Figure n 21 : Feuille de route pour la refonte des guides d utilisations du système GID Figure n 24 : Fonctionnalités de «Wink» Figure n 25 : Zone de texte de «Balabolka» Figure n 26 : Vérification du texte fractionné Figure n 28 : Fichiers audio intégrés dans le fichier Wink Figure n 29 : Réglage standard Figure n 31 : Barre d outils de «Capturino» Figure n 32 : Choix du rectangle à capturer Figure n 33 : Types de Processus traiter sur GID Figure n 35 : Diagramme d activité du processus de la dépense des Collectivités Locales Figure n 36 : Tableau de bord comprend les guides en cours de validation Figure n 37 : Exemple de guide Utilisateur Figure n 38 : Page index des guides «gestion crédits» Mohammed ELHAJJAMI & Youssef ELBAID Projet de Fin d étude - AU VI

8 Liste des tableaux Tableau n 1 : Acteurs impactés par la généralisation du système GID auprés des CT Tableau n 2 : Benchmarking des outils de capture des séquences vidéo (screencasting) Tableau n 3 : Benchmarking des outils de capture d écran Tableau n 4 : Inventaire des guides d utilisation Mohammed ELHAJJAMI & Youssef ELBAID Projet de Fin d étude - AU VII

9 Résumé Le présent PFE intitulé «création d une base de connaissance dans le cadre de déploiement du système de gestion intégré de la dépense(gid) auprès des collectivités territoriales» est le fruit de notre stage de trois mois au sein de la Trésorerie Générale du Royaume (TGR). Cette dernière a décidé en partenariat avec le Ministère de l intérieur représenté par la DGCL (Direction Générale des Collectivités Locales) de généraliser le système «GID Etat» au niveau des Collectivités Territoriales (CT). Il s avère donc nécessaire de : Faire une étude de l existant pour avoir une photographie précise et un diagnostic exhaustif de la situation actuelle, Faire une étude de besoin pour arriver à soulever les problèmes à résoudre. Déterminer les objectifs à atteindre à la fin de notre projet. Les résultats de ces phases d études, nous ont permis de fixer deux objectifs clés : Faciliter l appropriation du système GID par les utilisateurs, par l élaboration des guides d utilisation ; Capitaliser les connaissances tacites des ingénieurs du système GID contextualisées dans des processus métiers documentés et facilement accessible, ce qui permet, à terme, de réduire les effets cruciales dues à la mobilité des porteurs de cette connaissance. Pour réaliser ces objectifs, nous avons eu l occasion de participer à une formation avec les trésoriers préfectoraux (TP) sur les processus métier de la dépense et sur le fonctionnement du système «GID CT». Cette formation nous a servi pour réaliser notre étude de faisabilité qui permet de délimiter les outils et les concepts à utiliser pour créer une base de connaissance. De plus La méthodologie que nous avons utilisée pour notre analyse est fondée sur la notion de processus qui nous a permis de nous affranchir des contraintes organisationnelles et d éventuels cloisonnements fonctionnels entre les services, divisions et directions, il s agit de se focaliser sur les personnes et les processus. Pour cela, la généralisation du système GID au niveau des CT et l évolution de ce dernier, ont dicté la nécessité de refaire les guides d utilisation pour qu ils puissent continuer à remplir la mission de facilitateur pour l appropriation du système et assurer le passage de l usage du système du mode test au mode production. De ce fait, nous s est proposé de produire ces guides en adoptant une démarche de gestion par projet. Ainsi, après la configuration de tous les outils utilisés y compris «Médiawiki» comme logiciels de création et de publication des pages wikis, nous avons pu mettre à jour la refonte ergonomique et graphique des guides d utilisation pour «GID Etat» et créer de nouveaux guides d utilisation pour les CT et par la suite les diffuser et mettre en ligne (Cf. http : //communaute.gid.gov.ma/wiki), ces guides sont produit sous format html, pdf et animation flash synthétisé avec la voix. Enfin, nous avions eu l honneur de contribuer à l animation des cessions de formations au profit des utilisateurs (Trésorier, Ordonnateur) sur l utilisation et l appropriation du système GID. De ce fait, nous avions eu une compétence supplémentaire dans le domaine de la gestion comptable et budgétaire et nous avions développé des capacités pour produire des guides d utilisation professionnels et capitaliser les connaissances tacites des fonctionnels. Mohammed ELHAJJAMI & Youssef ELBAID Projet de Fin d étude - AU VIII

10 Abstract This final work study entitled «Creating a knowledge base through deployment of integrated expenditure management system to local authorities» is the result of our threemonth internship in the General Treasury of the Kingdom (TGR). TGR decided in partnership with the Ministry of Interior represented by the DGCL (General Directorate of Local Authorities) to generalize the "GID state" system to local authorities. It is therefore necessary to : Make a study of the existing to have a clear idea and a comprehensive diagnostic of the current situation; Make a study of the needs to raise the problems to be solved; Identify the goals at the end of our project. The results of this study phases allowed us to set two key objectives: Facilitate ownership GID system users by developing user guides; Capitalize tacit knowledge engineers GID system in documented business processes, and making them easily accessible, which reduces the critical effects due to the mobility of the carriers of this knowledge. To achieve these goals, we had the opportunity to participate in training with the prefectural Treasurers on the business process of the expenditure and the functioning of the system "GID CT", it was very useful for our study of feasibility; it has allowed us to define the tools and concepts used to create a knowledge base. The methodology we used for our analysis is based on the notion of process which has allowed us to overcome organizational constraints and possible functional problems between different departments. The generalization of the GID system at CT and its evolution required the need to replicate user guides so they can continue to fulfill the mission of facilitating the appropriation of the system and ensure the passage of the use of the system from test mode to output mode. Therefore, it was proposed to produce these guides by adopting an approach to project management. Thus, after setting all tools including "MediaWiki" as software for creating and publishing wikis, we were able to update the ergonomic redesign and graphical user guides for "GID State" and create new User guides for CT. and then put them online (see http ://communaute.gid.gov.ma/wiki), the guides are produced in html, pdf and flash animation with synthesized voice. Finally, we had the honor to contribute to the facilitation of sales training for the benefit of users (Officer and Treasurer) on the use and ownership of the GID system. Therefore, we had an additional competence in the field of accounting and financial management and we developed the capacity to produce user guides professionals and capitalize tacit functional. Mohammed ELHAJJAMI & Youssef ELBAID Projet de Fin d étude - AU IX

11 Table des matières Introduction Partie I : Contexte général du projet I. Cadre contextuel Présentation de la TGR Présentation du système d information GID Présentation de la fonction knowledge management II. Énoncé du problème Contexte Démarche Feuille de route du PFE Partie II : Conception du projet III. Étude préalable Wiki Benchmarking des outils de capture d images et des séquences vidéo Outils de capture des séquences vidéo JIRA IV. Revue de littérature Concept de système d information et processus métier Gestion des connaissances et conduite de changement Gestion de projet Partie III : Phases projet V. Phase préliminaire Analyse de l existant Étude du besoin Étude de faisabilité VI. Plateforme de travail MediaWiki Wink Balabolka Capturino VII. Production Création et animation Validation Mise en ligne et diffusion VIII. Limites et perspectives Limites Perspectives Recommandations Conclusion Bibliographie Annexes Mohammed ELHAJJAMI & Youssef ELBAID Projet de Fin d étude - AU X

12 Introduction Dans le cadre de sa formation, chaque étudiant du cycle des Informatistes de l École des Sciences de l Information (ESI) est amené à effectuer un stage pratique à la fin du 2 ème semestre de la 4 ème année, ayant pour objectifs de : 1. Découvrir l environnement de l entreprise ; 2. Appliquer les connaissances acquises durant les quatre années de formation pour apporter une valeur ajoutée à l entreprise ; 3. Se faire connaître et développer ses compétences pour se positionner sur le marché. C est dans ce cadre que nous avons choisi la Trésorerie Générale du Royaume (TGR), comme centre de stage. La TGR est l une des plus importants départements du Ministère de l Économie et des Finances, elle assure le contrôle et le règlement des dépenses publiques, ainsi que la gestion des finances locales. Elle assure aussi la mission de gestion des dépôts au trésor, puis la centralisation des opérations comptables de l Etat et des Collectivités Territoriales (CT). De ce fait, elle constitue une référence en matière de production et de valorisation de l information comptable de l Etat et des CT. Pour remplir ces missions, la TGR a développé un ensemble de systèmes d information dont le système GID. Ce dernier est un système d information budgétaire et comptable unifié et commun à l ensemble des acteurs de la dépense publique (Ordonnateurs, comptables, auditeurs ). Il est utilisé actuellement par plus de utilisateurs et assure : 1. Le contrôle de régularité (phase d engagement) ; 2. La gestion des crédits ; 3. La gestion des dépenses ; 4. La gestion de la comptabilité des acteurs ; 5. La gestion des finances locales ; 6. La production de l information (reporting 1 ). Pour faciliter l appropriation du système, la TGR a mis en place un ensemble d outils parmi lesquels on trouve les guides d utilisation, ces derniers ont joué un rôle essentiel dans le déploiement du projet GID, Ils constituent ainsi, le support d information principal mis à la disposition des utilisateurs du système GID pour prendre en main l application et ils ont contribué à la réussite du projet au niveau des administrations publiques. Cette réussite a dicté la nécessité de l'étendre aux CT en capitalisant, ainsi, sur l'expertise et les acquis développés pour l'etat. Par ailleurs, les utilisateurs de ce système ont atteint un niveau de maturité, ce qui nécessite une refonte ergonomique et graphique. Ainsi, la généralisation du système GID au niveau des CT et l évolution de ce dernier, ont dicté la nécessité de refaire les guides d utilisation pour qu ils puissent continuer à remplir la mission de facilitateur pour l appropriation du système. De ce fait, nous s est proposé à produire ces guides en adoptant une démarche de gestion par projet. Ainsi notre sujet porte 1 C est un système qui aide à la présentation périodique de rapports et bilans analytiques sur les activités et résultats d'une organisation, d'une unité de travail ou du responsable d'une fonction, destinée à en informer ceux chargés de les superviser en interne ou en externe, ou tout simplement concernés par ces activités ou résultats Mohammed ELHAJJAMI & Youssef ELBAID Projet de Fin d étude - AU

13 donc, sur «la création d une base de connaissances dans le cadre de déploiement du système GID auprès des Collectivités Territoriales» et vise les objectifs suivants : 1. Faciliter l appropriation du système GID par l élaboration des guides d utilisation ; 2. Capitaliser les connaissances tacites des ingénieurs du système contextualisées dans des processus métiers documentés et facilement accessibles, ce qui permettra de réduire les effets cruciales dues à la mobilité des porteurs de la connaissance. Le présent rapport rend compte de ce projet trois parties : La première partie porte sur le contexte général du projet : Elle donne un aperçu général sur l organisme d accueil, le système d information GID et la fonction Knowledge Management (KM) ; La deuxième partie traite la conception du projet : C est une phase de réflexion et d étude sur le choix des meilleurs moyens technologiques et de communications ainsi que sur la méthodologie à suivre et les concepts à utiliser ; La troisième partie aborde la phase finale du projet : A ce niveau on a essayé d appliquer toutes les démarches et les concepts étudiés pendant la deuxième partie. Cette dernière partie est réalisée en suivant le cycle de vie d un projet depuis son démarrage jusqu à son achèvement. Mohammed ELHAJJAMI & Youssef ELBAID Projet de Fin d étude - AU

14 Partie I : Contexte général du projet I. Cadre contextuel 1- Présentation de la TGR La TGR constitue l une des administrations les plus importantes du Ministère de l Économie et des Finances et à travers laquelle transite l ensemble des flux financiers et comptables de l Etat et des Collectivités Locales. Elle assure, par le biais de son vaste réseau de comptables publics, cinq missions principales : 1. Le recouvrement des impôts et produits divers ; 2. Le contrôle et le paiement des dépenses publiques ; 3. La gestion des finances locales ; 4. La gestion des dépôts au Trésor ; 5. La production de l information financière et comptable. La TGR, compte plus de 5495 fonctionnaire et un taux d encadrement de 35% (48% au siège), est organisée en : Des services Centraux assurant les services de pilotage et de support. Des services déconcentrés (le réseau de la TGR) qui assurent les fonctions opérationnelles (métier), Ils sont soit à compétences nationales (TM ou Trésorier Ministériel) soit à compétences régionales (TR ou Trésorier Régional). Pour remplir ces missions et assurer la liaison et la coordination avec les services centraux et les services déconcentrés, la TGR possède un ensemble de systèmes d information, y compris le système d information GID. 2- Présentation du système d information GID Dans le cadre des orientations du Gouvernement visant la rationalisation et l optimisation de la gestion publique, à travers notamment une utilisation avisée des nouvelles technologies de l information et de la communication, le ministère de l économie et des finances envisage la mise en place d un système de gestion intégrée des dépenses de l Etat, le 1er novembre , au sein de la Trésorerie Générale du Royaume, une Entité Projet dédiée exclusivement à la réalisation d un Système de Gestion Intégrée de la Dépense (GID). La finalité globale dudit système consiste à permettre à chaque intervenant dans le processus d exécution de la dépense d être doté d un outil performant de gestion qui répond à ses besoins, tout en étant parfaitement intégré aux systèmes de ses partenaires en vue de leur assurer la réalisation de leurs prérogatives dans les meilleures conditions de fiabilité et de célérité requises. La mise en place du système de gestion intégrée de la dépense permettra d atteindre entre autres objectifs : La rationalisation et la simplification des circuits et procédures d exécution des dépenses publiques, à travers le principe de la saisie unique de l information et de sa communication aux partenaires concernés ; Le suivi rigoureux du rythme d exécution des actes liés à la dépense ; La concordance à tout moment, entre les comptabilités des différents intervenants dans le processus d exécution de la dépense ; L accélération du processus d élaboration des lois de règlement ; 2 http ://communaute-ct.gid.gov.ma/mediawiki/index.php/historique_du_projet_gid visité le 15/03/2013 Mohammed ELHAJJAMI & Youssef ELBAID Projet de Fin d étude - AU

15 L élaboration des tableaux de bord nécessaires à un meilleur suivi de l exécution de la loi de finances. Dans le but de faire participer tous les acteurs de la dépense à la construction du système GID, l Entité projet GID, en vue d accompagner la réalisation du système GID, a mis en place une stratégie de Knowledge Management (Action de conduite de changement). La démarche du KM adoptée pour ce projet repose sur une approche de collaboration ayant pour vocation non seulement la mobilisation de la connaissance pour développer les compétences, mais aussi de favoriser et renforcer les pratiques collaboratives entre les acteurs de la GID. La mise en œuvre de la stratégie KM repose sur l animation des Communautés de pratiques en tant que lieu privilégié d échange et de partage des connaissances... La Knowledge Management s'inscrit dans le cadre des actions de conduite de changement adoptées pour le système GID. Le schéma ci-après illustre le contexte, les fonctions ainsi que les résultats escomptés de la mise en œuvre du KM. Figure n 1 : Contexte KM Source : http : //communaute.gid.gov.ma visité le 20/04/2013 Mohammed ELHAJJAMI & Youssef ELBAID Projet de Fin d étude - AU

16 3- Présentation de la fonction knowledge management Dans ce cadre, une fonction KM s ajoute aux autres fonctions pour la gestion du Système GID, cette dernière à pour objectifs : Faciliter la mise en contexte de l information (Structurer et indexer le contenu) ; Diffuser l information de manière intelligente (Profil, contenu, temps) ; Faciliter l apprentissage en continu des collaborateurs ; Favoriser les interactions sociales entres les collaborateurs (forum, wiki, alerte ) ; Sécuriser l accès aux contenus confidentiels. Cette démarche de KM apporte une réponse opérationnelle à des problématiques de partage des connaissances entre les acteurs de la dépense publique en leur permettant d éviter de refaire les choses qui existent déjà, de se focaliser sur des actions à forte valeur ajoutée et d augmenter ainsi leur réactivité en matière de traitement des actes. C est dans ce sens que trois espaces collaboratifs sont mis à la disposition des membres pour contribuer, commenter et enrichir le contenu : Espace de veille juridique contenant toute la documentation législative et règlementaire régissant la dépense publique, exhaustive et dûment actualisés (textes publiés au BO, instructions, jurisprudence, projet de texte...) ; Espace de Wiki permettant de consulter la documentation technique du système GID, notamment, les guides d utilisation et les procédures de la dépense... ; Espace de Forum de discussion permettant de s entraider et de débattre des problématiques liées la dépense publique telle que prise en charge sur le système GID. Sur l'interface de la Communauté «http ://communaute.gid.gov.ma», sont regroupées les informations récentes, au fil de l'eau, portant sur la vie de la Communauté, les événements, les publications... ce qui permet aux membres de voir les nouveautés depuis leurs dernière connexion. L animation de ces espaces est faite par des spécialistes qui assurent la modération des échanges, la gestion du contenu et la veille informationnelle et juridique. Mohammed ELHAJJAMI & Youssef ELBAID Projet de Fin d étude - AU

17 Figure n 2 : Plateforme de KM Source : http : //communaute.gid.gov.ma visité le 20/04/2013 Aujourd hui, la synergie développée par la Communauté GID permet d amorcer une nouvelle culture de partage et de participation dans l Administration. Ainsi, le système GID est devenu une plateforme collaborative centrée sur l utilisateur qui accède, sans quitter le contexte dans lequel il travaille, à la règlementation et au manuel de procédures. Il peut, aussi, solliciter l aide des experts et puiser dans les bonnes pratiques des autres départements. Il reçoit, enfin, les nouveautés de la communauté GID directement dans sa boite de messagerie qui peuvent être des informations sur le système GID ou toute information utile se rapportant à la dépense publique Mohammed ELHAJJAMI & Youssef ELBAID Projet de Fin d étude - AU

18 II. Énoncé du problème 1-Contexte Après le succès réalisé par la mise en place du système de gestion intégré de la dépense au niveau des différents départements ministériels, il s avère nécessaire de le généraliser à l ensemble des CT. Soit plus de 1800 collectivités réparties comme suit : Catégorie Acteurs Nombre Collectivités Territoriales Trésorerie Générale du Royaume Région 16 Préfecture 12 Province 63 Commune Urbaine 221 Arrondissement 41 Commune Rurale 1282 Groupement des Collectivités Territoriales 112 Trésorerie Régionale 8 Trésorerie Provinciale et Communale 7 Recette Communale 134 Total 1896 Tableau n 1 : Acteurs impactés par la généralisation du système GID auprès des CT Cette vaste opération nécessite beaucoup de ressources humaines et matérielles, afin de pouvoir organiser des journées de sensibilisations, de formations, faire de l assistance, de l accompagnement aux nouveaux utilisateurs et enfin pour élaborer des guides d utilisations dédiés à ces derniers. Les guides d utilisation jouent un rôle essentiel dans le déploiement du projet GID. Ils constituent le support d information principal mis à la disposition des utilisateurs du système GID pour prendre en main l application. Les guides d utilisations sont organisés sous forme de Wiki accessible à travers Internet et ouvert à tout le monde. Ceci permet même aux personnes qui n utilisent pas le système GID d en voir le fonctionnement et de mieux comprendre les procédures administratives sous-jacentes à la dépense publique. L ancien Wiki de GID contient des guides d utilisation sous format html, pdf et des démonstrations animées sous format «Flash». Malheureusement, ils sont devenus obsolètes, car non mis à jour. Afin d adapter ces guides avec le nouveau contexte marqué par la nouvelle refonte ergonomique et graphique ainsi que l extension de GID vers les CT, il fallait les Mohammed ELHAJJAMI & Youssef ELBAID Projet de Fin d étude - AU

19 refaire à zéro. C est un travail épuisant lourd à mettre en œuvre du fait qu il nécessite énormément de ressources. De ce fait, les guides sont restés dans leur version initiale. 2-Démarche Le présent projet s inscrit dans une démarche permettant de mettre le point sur la solution ad hoc 3 qui permettra de pallier les divers problèmes détectés, cette démarche est le fruit de discussions approfondies entre les membres de l équipe constituée des Mrs. El Houssaine AZOUR, knowlege manager et responsable du cellule KM au sein de la TGR, Mohammed EL HAJJAMI et Youssef EL BAID, stagiaires de l École des Sciences de l Information. Une partie de l étude a aussi portée sur l étude de l existant et sur l analyse des problèmes relevés par les différents intervenants dans le processus de réalisation des guides d utilisation, ainsi que l étude de faisabilité pour arriver à soulever ces problèmes dans les meilleures conditions. De ce fait nous avons arrivé à adopter trois objectifs : 1- Refaire les guides d utilisation ; 2- Créer des nouvelles animations flash ; 3- Proposer une méthode pour la production des guides. Pour réaliser ces objectifs ainsi que la rédaction de notre rapport nous avons élaboré une feuille de route qui contient toutes les phases et tâches du projet réparti sur les douze semaines de notre stage à la TGR. 3-Feuille de route du PFE Avant d entamer la partie conception du projet, nous avons préparé une feuille de route pour notre projet de fin d étude (PFE) illustré dans le schéma suivant : Figure n 3 : Feuille de route du PFE La figure n 3 donne un aperçu général sur les différentes étapes de notre PFE, depuis le cadrage de la mission jusqu à l édition du rapport. 3 Solutions basée sur un modèle collaboratif Mohammed ELHAJJAMI & Youssef ELBAID Projet de Fin d étude - AU

20 Partie II : Conception du projet La partie conception du projet consiste à faire l étude préalable à savoir : Choisir et s approprier la plateforme à travers un benchmarking des différents logiciels utilisés dans le marché, ainsi que les concepts de base que nous avons utilisé dans notre projet et qui sont élaboré à travers une revue de littérature. III. Étude préalable Dans notre étude préalable nous avons essayé d étudier les différentes plateformes et outils utilisés dans ce projet, à savoir les Wikis, les logiciels de capture d images et vidéo et les moyens de communication et de validation. 1-Wiki Un Wiki est un système de gestion de contenu de site web qui rend les pages web librement et également modifiables par tous les visiteurs autorisés. On les utilise pour faciliter l'écriture collaborative de documents avec un minimum de contraintes, Actuellement, ils ont atteint un bon niveau de maturité. Un wiki se caractérise par son ouverture et sa flexibilité. Ainsi, son contenu devient réellement dynamique et s enrichit au fur et à mesure des contributions. La circulation de l information devient plus simple et surtout plus rapide. Mais pour qu une organisation puisse mettre en place un wiki, elle devra d abord s interroger sur son projet : L organisation est-elle prête à accepter la pratique collaborative où l organisation transversale remplace les directions hiérarchiques ou par métiers? Quels sont les freins potentiels, tant au niveau des utilisateurs que de l équipe de management? Comment sera valorisée la communauté? Quels rôles lui sont attribués? Quel est l objectif à atteindre : la coopération, la collaboration, la capitalisation ou la coordination? Quel outil correspond le mieux à l objectif? Comment amener les collaborateurs à contribuer : Par l adhésion, par le contrat? 1-1 Spécificités et caractéristiques du wiki Instrument récent, il est essentiellement utilisé, pour l instant, par des communautés habituées de l Internet et de son fonctionnement en réseau. Peu d entreprises ou organisations traditionnelles ont tenté de l employer. Il existe plusieurs types de Wiki plus ou moins complexes. Certains contiennent par exemple une fonctionnalité de sauvegarde des anciennes pages ou une fonction d alerte d édition de la page. Ils sont tous disponibles, téléchargeables sur l internet. Les wikis téléchargeables sont distribués sous licence libre (Open Source). Des communautés techniques et des utilisateurs aident les individus souhaitant les utiliser. Logiciel de co-écriture, il présente la particularité d être accessible à tous, en ligne. En effet, aucun logiciel particulier (hormis un navigateur Mozilla, Internet Explorer...) ne doit être installé sur le poste de l utilisateur. Deux fonctionnalités en font sa particularité collaborative avancée : N importe qui peut déposer une contribution, mais surtout n importe qui peut créer de nouvelles pages, de nouveaux thèmes, sans connaissance du HTML. Un Wiki se présente au départ comme une boîte vide et non structurée (sans dossier thématique) : Seuls les contributeurs vont créer son contenu et ses liens internes. Mohammed ELHAJJAMI & Youssef ELBAID Projet de Fin d étude - AU

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

Développement itératif, évolutif et agile

Développement itératif, évolutif et agile Document Développement itératif, évolutif et agile Auteur Nicoleta SERGI Version 1.0 Date de sortie 23/11/2007 1. Processus Unifié Développement itératif, évolutif et agile Contrairement au cycle de vie

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1 Annexe 1 Résumé Gestion Capacity Planning Alternance réalisée du 08 Septembre 2014 au 19 juin 2015 aux MMA Résumé : Ma collaboration au sein de la production informatique MMA s est traduite par une intégration

Plus en détail

Fiche de poste. Identification du poste : Etudes et Projets (SEP)

Fiche de poste. Identification du poste : Etudes et Projets (SEP) Fiche de poste Identification du poste : Intitulé : Chef de projets Applicatifs Affectation : Service Etudes et Projets Cadre d emploi : Ingénieur territorial Rattachement hiérarchique : Chef du service

Plus en détail

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref Services professionnels CONSEIL STRATÉGIQUE En bref La bonne information, au bon moment, au bon endroit par l arrimage des technologies appropriées et des meilleures pratiques. Des solutions modernes adaptées

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE I. PRESENTATION GENERALE DES ATELIERS II. SYNTHESE DE CHAQUE ATELIER (identification des idées fortes)

Plus en détail

Plateforme takouine: Guide de l apprenant

Plateforme takouine: Guide de l apprenant Plateforme takouine: Guide de l apprenant - - Juillet 2012 - Sommaire Introduction :...3 Objectif :...3 Moodle :...3 Prérequis :...4 Matériel :...4 Logiciel :...4 Réglages préalables :...4 JavaScript :...4

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE Janvier 2012 Créateur de performance économique 1 Sommaire CONTEXTE page 3 OPPORTUNITES page 4 METHODOLOGIE page 6 COMPETENCES page 7 TEMOIGNAGES page 8 A PROPOS

Plus en détail

Microsoft IT Operation Consulting

Microsoft IT Operation Consulting Microsoft IT Operation Consulting Des offres de services qui vous permettent : D améliorer l agilité et l alignement de votre IT aux besoins métier de votre entreprise. De maîtriser votre informatique

Plus en détail

Réformes dans la Fonction Publique

Réformes dans la Fonction Publique Réformes dans la Fonction Publique Précisions et propositions supplémentaires I.- Les avancements automatiques Il est précisé que le Gouvernement, en utilisant les termes «peut» ou «peuvent» dans les textes

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

ITIL Examen Fondation

ITIL Examen Fondation ITIL Examen Fondation Échantillon d examen A, version 5.1 Choix multiples Instructions 1. Essayez de répondre aux 40 questions. 2. Vos réponses doivent être inscrites sur la grille de réponses fournie.

Plus en détail

Solvabilité II Solution elearning

Solvabilité II Solution elearning Solvabilité II Solution Solvabilité II Solution Jusqu à présent les programmes Solvabilité II se sont surtout concentrés sur les éléments quantitatifs. La mise en place réussie de Solvabilité II exige

Plus en détail

FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE. Direction de projets et programmes

FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE. Direction de projets et programmes FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE Direction de projets et programmes La représentation par les processus pour les projets Système d Information (SI) La modélisation de l'entreprise par les processus devient

Plus en détail

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services.

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Solutions de Service Management Guide d achat Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Aujourd hui, toutes

Plus en détail

CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC

CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC I. Introduction Comme nous vous l avons expliqué dans le support «Déroulement de l épreuve de CPPC», vous devez produire

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

Formations Méthode et conduite de projet

Formations Méthode et conduite de projet Formations Méthode et conduite de projet Présentation des formations Qualité et Conduite de projets Mettre en place et gérer un projet SI nécessite diverses compétences comme connaître les acteurs, gérer

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

Livre Blanc. Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique. Mai 2010

Livre Blanc. Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique. Mai 2010 Livre Blanc Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique Mai 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com

Plus en détail

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur.

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur. 2 Toute entreprise dispose d un capital informationnel qui, s il est efficacement géré, contribue à sa valeur et à sa performance. La société RHeport, propose une solution logicielle : RH&View, innovante,

Plus en détail

Les suites données par la Cour des comptes aux revues par les pairs. Avril 2014

Les suites données par la Cour des comptes aux revues par les pairs. Avril 2014 Les suites données par la Cour des comptes aux revues par les pairs Avril 2014 Lors de son installation, en mars 2010, Didier Migaud, Premier président, a souligné que la Cour devait s appliquer à elle-même

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Digital Workplace et Gestion des connaissances Concepts et mise en oeuvre

Digital Workplace et Gestion des connaissances Concepts et mise en oeuvre Avant-propos 1. Objectif du livre 17 2. Illustrations des exemples de ce livre 18 2.1 Office 365 comme plateforme technologique pour une digital workplace 18 2.2 SharePoint et Yammer à l honneur 18 3.

Plus en détail

Licence en Informatique à Horraire Décalé. Cours Gestion de projet informatique Première partie

Licence en Informatique à Horraire Décalé. Cours Gestion de projet informatique Première partie Licence en Informatique à Horraire Décalé Cours Gestion de projet informatique Première partie 1 PLAN Introduction 1. Les concepts de base en management de projet : 3-33 2 Les processus du management de

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins MINISTERE D AFFAIR SOCIAL ET DE LA SANTE Bureau de l efficience des établissements de

Plus en détail

De la production collaborative à la capitalisation des connaissances Le rôle des documentalistes

De la production collaborative à la capitalisation des connaissances Le rôle des documentalistes De la production collaborative à la capitalisation des connaissances Le rôle des documentalistes Le 13 mars 2008 Introduction 2 Le développement de la pratique collaborative dans les entreprises et les

Plus en détail

MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION. Principes du système

MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION. Principes du système MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Principes du système ebudget : Sommaire ebudget Définition & objectifs clés Apports et atouts Pour un cadre amélioré de la gestion budgétaire En chiffre Technologie

Plus en détail

Intervenant : Peut-on innover en communication interne?

Intervenant : Peut-on innover en communication interne? Intervenant : Peut-on innover en communication interne? L innovation par l intranet 2.0 Conseil général des Hauts-de-Seine 1. Le contexte du projet 1. Le contexte du projet 1.1 Le contexte Un intranet

Plus en détail

Mise à jour Apsynet DataCenter

Mise à jour Apsynet DataCenter Mise à jour Apsynet DataCenter Dans le cadre de sa stratégie d évolution produit, Apsynet propose à ses clients sous contrat de maintenance une mise à jour majeure annuelle. Celle-ci peut être complétée

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

La Gestion de projet. Pour aller plus loin, la Gestion des Risques. Système de Pilotage Programme d Urgence

La Gestion de projet. Pour aller plus loin, la Gestion des Risques. Système de Pilotage Programme d Urgence Système de Pilotage Programme d Urgence Actualités Rôle du PMO Gestion de projet Prince2 Gestion Risques La suite Actualités Le rôle du PMO Dans le cadre du plan d actions défini lors de la présentation

Plus en détail

Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions

Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions Qwam Content Intelligence Denis Guedez Consultant Qwam Content Intelligence

Plus en détail

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURER EN CONTINU TOUTES VOS CONSOMMATIONS D ÉNERGIE ET DE FLUIDES POUR PERMETTRE UNE OPTIMISATION DE VOS PERFORMANCES ENVIRONNEMENTALES Instrumenter vos immeubles à

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS.

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS. Programme MOUSSANADA Axe : Système d information Action d assistance à la maîtrise d ouvrage pour l intégration d une solution informatique intégrée métier TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS...

Plus en détail

Pôle national de compétences FOAD (Formation Ouverte et A Distance) DIFOR Clermont-Ferrand. https://foad.orion.education.fr

Pôle national de compétences FOAD (Formation Ouverte et A Distance) DIFOR Clermont-Ferrand. https://foad.orion.education.fr PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DE LA FOAD FORMATION DEVENIR E-FORMATEUR ET CONCEPTEUR DE CONTENUS PHASE 1 : DEVENIR E-FORMATEUR OU TUTEUR RELAIS PHASE 2 : DEVENIR CONCEPTEUR DE CONTENUS PEDAGOGIQUES MIS EN

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

Mise en œuvre de solutions d IT Service Management. Samia Benali Responsable des offres de services d IT Service Management

Mise en œuvre de solutions d IT Service Management. Samia Benali Responsable des offres de services d IT Service Management Mise en œuvre de solutions d IT Service Management Samia Benali Responsable des offres de services d IT Service Management Global Technology Services Sommaire 1 Des meilleures pratiques à la mise en oeuvre

Plus en détail

Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises

Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises BROCHURE SOLUTION Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises Sur un marché aussi compétitif que celui des Petites et Moyennes Entreprises, le temps et l efficacité sont deux valeurs prioritaires

Plus en détail

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation Livre blanc Le pragmatisme de votre système d information Rédacteur : Marc LORSCHEIDER / Expert ITIL Mise à jour : 05/06/2013 ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques Pourquoi

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

CQPI Technicien qualité industriel

CQPI Technicien qualité industriel CQPI Technicien qualité industriel Public concerné Salariés ou futurs salariés qui auront pour mission d assurer le contrôle de la qualité et de participer à l amélioration des modes de production et/ou

Plus en détail

Thème : Vers un Nouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan?

Thème : Vers un Nouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan? Thème : Vers un ouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan? Auteur : Mr Mhamed MOUAACHA, Chef de Division au Haut Commissariat au Plan (HCP)

Plus en détail

Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans (possibilité d extension pour une troisième année)

Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans (possibilité d extension pour une troisième année) FICHE DE POSTE DE JEA FRANÇAIS AU PNUE POUR L EQUIPE POST-2015 TEAM/ BUREAU EXECUTIF Information Générale Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans

Plus en détail

SOeMAN SIRH Solution collaborative

SOeMAN SIRH Solution collaborative SOeMAN SIRH Solution collaborative La solution collaborative d aide à l organisation et au pilotage stratégique Reflex Training, entreprise d excellence OSEO 4 rue André Moinier 63000 Clermont Ferrand

Plus en détail

Système d Information du CNRST - SIC -

Système d Information du CNRST - SIC - 1 Contre National pour la Recherche Scientifique et Technique Système d Information du CNRST - SIC - Nabil Talhaoui Service système d information talhaoui@cnrst.ma 2 Plan Introduction Projet SIC : Contexte

Plus en détail

I. COMPREHENSION DU CONTEXTE

I. COMPREHENSION DU CONTEXTE I. COMPREHENSION DU CONTEXTE L informatisation du système de gestion des activités hôtelières constitue un facteur majeur de réussite pout tout projet d implantation et de gestion des établissements hôteliers.

Plus en détail

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation Table des matières 1. PRESENTATION DE LA PLATE-FORME D APPRENTISSAGE ANAXAGORA... 3 2. ARCHITECTURE FONCTIONNELLE... 4 3. L APPRENTISSAGE... 5 3.1. L ESPACE DE TRAVAIL... 5 3.1.1. Le calendrier... 5 4.

Plus en détail

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 GESTION DE PROJET www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 Introduction à la Gestion de Projet... 3 Management de Projet... 4 Gestion de Projet informatique...

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires

eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires TIME WINDOW DRIVEN REPORTING POUR DES ANALYSES ET DES RAPPORTS COMPLETS ET EXACTS, À TEMPS TOUT LE TEMPS www.secondfloor.com eframe pour optimiser

Plus en détail

Développement spécifique d'un système d information

Développement spécifique d'un système d information Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Procédure Qualité Développement spécifique d'un système d information Référence : CNRS/DSI/conduite-proj/developpement/proc-developpement-si

Plus en détail

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle Comment répondre aux nouveaux enjeux des DRH du 21 ème siècle? Besoin n 1 : innover et développer de nouveaux usages métier en décloisonnant les différents

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION A. LA PROBLEMATIQUE La mission de toute production informatique est de délivrer le service attendu par les utilisateurs. Ce service se compose de résultats de traitements

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail

L expérience des Hommes

L expérience des Hommes L expérience des Hommes audia est un cabinet d expertise comptable et de commissariat aux comptes, fort d une équipe qualifiée et experte installée au Maroc à Casablanca. Notre cabinet vous apportera l

Plus en détail

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Nos métiers par activité Nos métiers de l informatique comprennent d une part un volet études et d autre part la gestion des infrastructures ; les fonctions

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Management de l Expertise Technique. BASSETTI : Missions et Compétences

Management de l Expertise Technique. BASSETTI : Missions et Compétences Management de l Expertise Technique BASSETTI est spécialisée dans le Management de l Expertise Technique. Notre métier : aider les entreprises industrielles à capitaliser, valoriser et structurer leur

Plus en détail

Projet : Plan Assurance Qualité

Projet : Plan Assurance Qualité Projet : Document : Plan Assurance Qualité 2UP_SPEC_DEV1 VERSION 1.00 Objet Ce document a pour objectif de définir la démarche d analyse et de conception objet ainsi les activités liées. Auteur Eric PAPET

Plus en détail

2. Technique d analyse de la demande

2. Technique d analyse de la demande 1. Recevoir et analyser une requête du client 2. Sommaire 1.... Introduction 2.... Technique d analyse de la demande 2.1.... Classification 2.2.... Test 2.3.... Transmission 2.4.... Rapport 1. Introduction

Plus en détail

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus Les facteurs clés de succès Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise

Plus en détail

CA Mainframe Chorus for Security and Compliance Management version 2.0

CA Mainframe Chorus for Security and Compliance Management version 2.0 FICHE PRODUIT CA Mainframe Chorus for Security and Compliance CA Mainframe Chorus for Security and Compliance Management version 2.0 Simplifiez et rationalisez vos tâches de gestion de la sécurité et la

Plus en détail

La SOA était une mode. Nous en avons fait un standard.

La SOA était une mode. Nous en avons fait un standard. La SOA était une mode. Nous en avons fait un standard. Agenda 1 Présentation 2 Les solutions it-toolbox 3 Notre valeur ajoutée 4 Le centre d excellence 5 Equipe et démarche 6 Références et plateformes

Plus en détail

Réussir l externalisation de sa consolidation

Réussir l externalisation de sa consolidation Réussir l externalisation de sa consolidation PAR ERWAN LIRIN Associé Bellot Mullenbach et Associés (BMA), activité Consolidation et Reporting ET ALAIN NAULEAU Directeur associé Bellot Mullenbach et Associés

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

Nos formations sont conçues pour vous permettre de gagner en autonomie sur ces thématiques au coeur de votre quotidien :

Nos formations sont conçues pour vous permettre de gagner en autonomie sur ces thématiques au coeur de votre quotidien : Nouvelles technologies, nouvelles pratiques, nouvelles normes dans un environnement de plus en plus complexe, se former pour maîtriser les concepts clés de l archivage physique, numérique et de la dématérialisation

Plus en détail

Termes de référence. «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» ****

Termes de référence. «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» **** Termes de référence «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» Contexte général **** La mobilisation nationale autour des réformes entamées depuis 2000 dans le secteur de l éducation,

Plus en détail

ROK SOLUTION. Intelligence Collaborative DIRECTION QUALITÉ

ROK SOLUTION. Intelligence Collaborative DIRECTION QUALITÉ ROK SOLUTION Intelligence Collaborative DIRECTION QUALITÉ SOMMAIRE o Qui sommes-nous o Présentation de la plateforme o La valeur ajoutée de ROK o Cas Pratiques o L innovation au service du collaboratif

Plus en détail

RAPPORT SUR L ETAT D AVANCEMENT DE LA MISE EN PLACE DE LA PLATEFORME KNOWLEDGE MANAGEMENT EN MATIERE DE BUDGETISATION SENSIBLE AU GENRE (KM-BSG)

RAPPORT SUR L ETAT D AVANCEMENT DE LA MISE EN PLACE DE LA PLATEFORME KNOWLEDGE MANAGEMENT EN MATIERE DE BUDGETISATION SENSIBLE AU GENRE (KM-BSG) RAPPORT SUR L ETAT D AVANCEMENT DE LA MISE EN PLACE DE LA PLATEFORME KNOWLEDGE MANAGEMENT EN MATIERE DE BUDGETISATION SENSIBLE AU GENRE (KM-BSG) Rédacteurs BOUBA Zineb SALEM Ghizlane ARROUSSI IDRISSI Soumia

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Quels systèmes d information pour la gestion financière du secteur public local? Cas du Maroc. M. MERZOUKI Mohammed Trésorerie Générale du Royaume

Quels systèmes d information pour la gestion financière du secteur public local? Cas du Maroc. M. MERZOUKI Mohammed Trésorerie Générale du Royaume Quels systèmes d information pour la gestion financière du secteur public local? Cas du Maroc M. MERZOUKI Mohammed Trésorerie Générale du Royaume Abidjan, 29 Novembre 2013 MISSIONS DE LA TRESORERIE GENERALE

Plus en détail

SILPROD. silprod. La solution adaptée à votre métier

SILPROD. silprod. La solution adaptée à votre métier SILPROD silprod La solution adaptée à votre métier SILPROD L ERP SILPROD est le logiciel utilisé par les TPE et PME modernes confrontées à la mondialisation et aux contraintes multiples (sécurité, multi-sites,

Plus en détail

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré CREDI PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES BP : 80450 Lomé TOGO Tél. /Fax (228) 22.25.37.60 Email : credi@laposte.tg Site web:

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PRÉPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL AINSI QUE SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

FrontRange SaaS Service Management Self-Service & Catalogue de Service

FrontRange SaaS Service Management Self-Service & Catalogue de Service FrontRange SaaS Solutions DATA SHEET 1 FrontRange SaaS Service Management Self-Service & Catalogue de Service ACTIVATION DE LA PRESTATION DE SERVICE ET DE SUPPORT VIA L AUTOMATISATION Proposez des Opérations

Plus en détail

C entre de F ormation C ontinue à D istance

C entre de F ormation C ontinue à D istance L action de formation proposée «La démarche HACCP au travers de l ISO 22 000» Cette formation-action est basée sur la mise en œuvre d un projet sur un système HACCP au travers de l ISO 22 000. Ce projet

Plus en détail

Déploiement du Système d Information de Gestion- Etats des lieux et Perspectives

Déploiement du Système d Information de Gestion- Etats des lieux et Perspectives Secrétariat d Etat auprès du Ministère de l Énergie, des Mines, de l Eau et de l Environnement chargé de l Eau et de l Environnement Département de l Eau Déploiement du Système d Information de Gestion-

Plus en détail

pour réussir Conseils vos projets de de dématérialisation de documents et processus Démarrez

pour réussir Conseils vos projets de de dématérialisation de documents et processus Démarrez pour réussir vos projets de de dématérialisation de documents et processus Conseils Démarrez 10 conseils pour réussir son projet 2 1. Faire une étude d opportunité 2. Définir le cadre de son projet 3.

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

La conduite du changement

La conduite du changement point de vue stratégie et gouvernance des systèmes d'information La conduite du changement dans les projets SI 1 En préambule Devant les mutations économiques, sociales et technologiques engagées depuis

Plus en détail

Guide de l étudiant Mon cours en ligne. 27 juin 2015 Institut Français d Espagne Innovation pédagogique et multimédia Institut français de Madrid

Guide de l étudiant Mon cours en ligne. 27 juin 2015 Institut Français d Espagne Innovation pédagogique et multimédia Institut français de Madrid Guide de l étudiant Mon cours en ligne 27 juin 2015 Institut Français d Espagne Innovation pédagogique et multimédia Institut français de Madrid Ce guide vous accompagnera tout au long de votre formation.

Plus en détail

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3 La phase de stratégie de services Page 83 ITIL Pré-requis V3-2011 et objectifs Pré-requis La phase de stratégie de services Maîtriser le chapitre Introduction et généralités d'itil V3. Avoir appréhendé

Plus en détail

Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management. Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan

Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management. Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan (Extract du livre blanc) Introduction... 2 Continuité des pratiques

Plus en détail

LES ORIGINES D ITIL Origine gouvernementale britannique 20 ans d existence et d expérience Les organisations gérant le référentiel :

LES ORIGINES D ITIL Origine gouvernementale britannique 20 ans d existence et d expérience Les organisations gérant le référentiel : La méthode ITIL plan Introduction C est quoi ITIL? Utilisation d ITIL Objectifs Les principes d ITIL Domaines couverts par ITIL Les trois versions d ITIL Pourquoi ITIL a-t-il tant de succès Inconvénients

Plus en détail

CQPI Technicien qualité

CQPI Technicien qualité CQPI Technicien qualité Public concerné Salariés ou futurs salariés qui auront pour mission d assurer le contrôle de la qualité et de participer à l amélioration des modes de production et/ou à la mise

Plus en détail

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE COURRIER DU GROUPE LA POSTE? Alix LEGRAND ESG MANAGEMENT

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

La gestion de la documentation

La gestion de la documentation La gestion de la documentation Des aspects méthodologiques & organisationnels.vers la mise en œuvre d un outil de GED M S. CLERC JOSY 13 OCTOBRE 2015 PLAN Définition d un projet de gestion de la documentation

Plus en détail

IBM Tivoli Capacity Process Manager

IBM Tivoli Capacity Process Manager Optimiser l utilisation et les performances des capacités en adoptant une approche disciplinée de la gestion des capacités IBM Tivoli Capacity Process Manager Points forts Aide à améliorer la disponibilité

Plus en détail

L approche processus. Muriel Pinel Laurent Tabourot

L approche processus. Muriel Pinel Laurent Tabourot L approche processus Muriel Pinel Laurent Tabourot Introduction Des exigences venues de l ISO La Norme ISO 9001 v 2000 «encourage l'adoption d'une approche processus lors du développement, de la mise en

Plus en détail