Plan de la présentation. Objectifs. Rappel de la problématique. Profil des employés. Enquête

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan de la présentation. Objectifs. Rappel de la problématique. Profil des employés. Enquête"

Transcription

1 Plan de la présentation Les difficultés de recrutement et de rétention de la main-d œuvre dans l abattage et la transformation des viandes et de la volaille Par Valérie Lamarche Michel Morisset Rappel de la problématique Objectifs Méthodologie Résultats d enquête Satisfaction des conditions de travail Synthèse Recommandations Rappel de la problématique Secteur important aux prises avec «un manque de main-d œuvre stable (pour les ) tâches de désossage, de découpage, de parage et d abattage industriel» (CSMOTA 23) Objectifs Identifier les causes des difficultés de recrutement et de rétention de la maind œuvre Dresser un portrait du secteur Évaluer les difficultés de recrutement et de rétention de la main-d œuvre Caractériser les employés et qualifier l appréciation des conditions de travail Identifier des pistes de solutions Enquête Méthodologie Groupe de discussion Enquête en usine Échantillon de départ (type de viande, d activité de transformation, nombre d employés) Difficultés rencontrées Représentativité statistique 281 questionnaires complétés Employés choisis au hasard Âge Moins de ans Entre et ans Entre 36 et 4 ans ans et plus Enquête Recensement 21

2 Sexe Situation familiale 81 % hommes 6 19 % femmes Origine 9 % canadiens 3 % autres 2 Langue maternelle 96 % français 4% autres Célibataire En couple sans enfant En couple avec enfant(s) présent(s) Seul avec enfant(s) présent(s) Niveau de scolarité Postes de travail Découpe/désossage/emballage Abattage Sanitation Contremaître Éviscération Autres Chariots élévateurs % Secondaire non complété ou moins Secondaire complété DEP Collégial ou universitaire Quart de travail Jour : % Soir : 33 % Nuit : 1 % Poste avec gestion de personnel Oui : 11 % Non : 89 % Postes convoités Ne changerait pas de poste Découpe/désossage/emballage Chariots élévateurs Contrôle qualité Autres Sanitation Abattage Éviscération % 2 3 6

3 Volonté de changer par poste (n=13) Abattage Sanitation Chariots élévateurs Découpe/désossage/emballage Éviscération Contremaître % % 2% 3% % % 6% 7% 8% 9% % Voudraient changer Ne voudraient pas changer Niveau d ancienneté Moins d'un an Entre 1 et ans Entre et ans Plus de ans Salaire Salaire Découpe/désossage/emballage : salaire plus bas 3 Contremaîtres : salaire plus élevé Moins de 11,99 $ : voient leur travail comme temporaire et prévoient trouver un autre emploi 2 1 Plus de 12, $ : voient leur travail comme permanent Moins de 11,99 Entre 12, et 1,99 Entre 16, et 19,99 2, et plus Les employés qui ont un salaire plus faible sont plus présents dans les usines déclarant des difficultés de recrutement et des difficultés de rétention Raisons pour avoir changé d usine (n=8) Compétences et qualités requises Meilleur salaire Meilleur horaire de travail Fermeture Meilleurs avantages sociaux Meilleure atmosphère de travail Moins de difficultés de transport Qualités reliées à la productivité Habiletés manuelles Force et endurance physiques Motivation Qualités sociales et morales Expérience Formation professionnelle

4 Recrutement Raisons pour avoir accepté le travail Je connais quelqu un qui travaille ici Bouche à oreille Contacté par l employeur Annonce dans un journal Centre local d emploi Par moi-même Salaire intéressant Nouvelle expérience de travail Besoin d argent Travail proche de chez moi Travail intéressant Conditions de travail intéressantes Activités lors de l accueil Visite de l usine Présentation du supérieur immédiat Jumelage avec un autre employé Présentation de la compagnie Remise d un manuel de l employé Niveau de satisfaction par rapport à l accueil Utilisation d une vidéocassette Aucune % Pas de lien établi entre la satisfaction et le type d activités Formation initiale : 68 Nombre de jours de formation depuis six mois 9 Reconnaissance suite à la formation (n=16) Aucune reconnaissance Certificat ou diplôme Mention écrite Mention verbale Aucune Moins d'une journée Entre 1 et jours Plus de jours

5 Évaluation de la formation Salubrité et propreté HACCP Travail de fin de semaine et heures supplémentaires 7 Coupe de la viande Processus d abattage Santé et sécurité Affûtage des couteaux Machines et de matériel Ordinateur et logiciels Aiguisage des couteaux Pas du tout Un peu Beaucoup Ne s'applique pas % % 2% 3% % % 6% 7% 8% 9% % Très suffisante Suffisante Insuffisante Très insuffisante Travail de fin de semaine Heures supplémentaires Accidents de travail et maladies professionnelles 7 % des répondants ont été blessés LATR: 2 % Coupures: 39 % TMS: 17 % Chutes: 13 % Brûlures, tunnel carpiens, fractures, infections, troubles pulmonaires ou auditifs Environnement physique Éclairage Qualité de l air Équipements de protection Température Machines et matériel en bonne condition Positions de travail Humidité % % 2% 3% % % 6% 7% 8% 9% % Conditions non monétaires Conditions monétaires Horaire de travail Salaire Temps de repas Nombre de congés Avantages sociaux Pauses-café Changement de poste Augmentation de salaire Rotation des postes de travail Efforts pour limiter les blessures Primes, bonus % % 2% 3% % % 6% 7% 8% 9% % % % 2% 3% % % 6% 7% 8% 9% %

6 Relations de travail Relations avec le même département Relations avec les autres départements Relations avec les superviseurs L ambiance de travail en général % % 2% 3% % % 6% 7% 8% 9% % Indice global de satisfaction Environnement physique Conditions non monétaires Conditions monétaires Relations de travail Satisfaction par poste Découpe/désossage/emballage : En général plus insatisfaits Abattage : Environnement et relations de travail moins satisfaisants Reconnaissance pour la formation Satisfaction globale plus élevée Satisfaction globale : Plus faible pour les employés ayant été blessés Plus particulièrement pour l environnement physique et les conditions monétaires Parmi les blessés, le niveau de satisfaction global est plus élevé pour : Les employés qui sont satisfaits de l attitude de l employeur à la suite de l incident Aucun lien n a pu être établi entre le niveau de satisfaction globale des conditions de travail et le salaire Malgré cela, les conditions monétaires restent les moins satisfaisantes de toutes les conditions de travail En accord avec certaines affirmations Immigrants bien acceptés Femmes bien acceptées Emp. fait confiance Emp. démontre du respect Avis disciplinaires valables Emp. se préoccupe de la SST Emp. tient à jour mes connaissances Emp. montre qu'il est satisfait % % 2% 3% % % 6% 7% 8% 9% % Tout à fait d accord Plutôt d accord Plutôt en désaccord Tout à fait en désaccord

7 Recommandation de l emploi 76 % des répondants recommanderaient leur emploi 24 % ne recommanderaient pas Difficultés physiques et morales Salaire insuffisant Employeur Influence positive sur la recommandation de l emploi: Travail perçu comme une carrière Travail intéressant Accueil satisfaisant Reconnaissance pour la formation suivie Confiance et respect par l employeur Préoccupation pour SST et formation continue Démonstration de la satisfaction de l employeur Avis disciplinaires limités aux motifs valables Recommandation de l emploi Lien avec les conditions de travail Globalement plus satisfaits Plus satisfaits pour chacun des volets des conditions de travail Salaire: pas de lien établi avec le fait de recommander son travail Fierté de travailler 8 % de employés sont fiers de travailler pour leur employeur actuel 2 % sont peu fiers Fierté par poste: Découpe/désossage/emballage : moins fiers Contremaîtres: plus fiers Influence positive sur la fierté : Travail perçu comme une carrière Travail et salaire intéressants Accueil satisfaisant Formation continue et reconnaissance pour cette formation Pas de blessures Blessés mais satisfaits de l attitude de l employeur à la suite de l incident Comme pour les employés qui recommanderaient leur travail, ceux qui sont fiers jugent que l employeur Leur fait confiance Démontre du respect Se soucie de la SST Tient à jour leurs connaissances Montre lorsqu il est satisfait N utilise les avis disciplinaires que pour des motifs valables

8 Compétences et qualités nécessaires : Synthèse Les habiletés manuelles, les qualités reliées à la productivité, la force et l endurance physique et la motivation Il s agit d un travail difficile et dangereux 7 ont été blessés Insatisfactions principales : Conditions monétaires Environnement physique de travail Synthèse L attitude de l employeur a son importance Respect, confiance, reconnaissance du travail bien fait, souci de la SST, formation continue 2 facteurs retenus : Recommandation du travail Fierté du travail Synthèse Recommandation et fierté du travail Satisfaction par rapport à l accueil Formation et reconnaissance Satisfaction des conditions de travail plus élevée Importance du bouche à oreille dans le recrutement Recommandations Limites de l étude Environnement physique de travail difficile Réduction des risques de blessures Par la prévention Identifier les facteurs de risques Mettre en place des correctifs : rotation, études ergonomiques, etc. Par la formation Sur les facteurs de risques Techniques de travail sécuritaires Recommandations initiale En lien avec le fait de recommander l emploi Bénéfique pour le recrutement Conditions monétaires Comparaison avec les autres industries Compensation par : Primes : froid, travail dangereux, rendement, recrutement, etc. Utilisées à titre de reconnaissance Recommandations Autres suggestions Travailleurs étrangers temporaires Reconnaissance du travail Programmes d apprentissage en milieu de travail

Liste des outils de formation adaptés au secteur de la transformation alimentaire

Liste des outils de formation adaptés au secteur de la transformation alimentaire Mot du CSMOTA L intensification de la concurrence, les exigences de plus en plus élevées des consommateurs et les changements constants de la technologie exigent que vous puissiez compter sur une main-d

Plus en détail

TANDEM : SYSTÈME D INFORMATION EN RH

TANDEM : SYSTÈME D INFORMATION EN RH TANDEM : SYSTÈME D INFORMATION EN RH Un logiciel polyvalent qui est le logiciel de base de notre offre Tandem Entreprise. Chacun des modules et chacune des fonctions de Tandem RH ont été pensés en fonction

Plus en détail

PLAN DE RÉMUNÉRATION DES EMPLOYÉS AGRICOLES DE LA PRODUCTION PORCINE

PLAN DE RÉMUNÉRATION DES EMPLOYÉS AGRICOLES DE LA PRODUCTION PORCINE PLAN DE RÉMUNÉRATION DES EMPLOYÉS AGRICOLES DE LA PRODUCTION PORCINE Mars 2004 Ce document a été réalisé par le Comité sectoriel de main-d'œuvre de la production agricole grâce à la contribution financière

Plus en détail

À l ère d une GRH en transition 3 e édition

À l ère d une GRH en transition 3 e édition DelasupervisionàlagestiondesRESSOURCESHUMAINES Àl èred unegrhentransition 3 e édition Chapitre4 L analysedespostesetlaplanificationdesressources humaines 1. Parmi les méthodes suivantes, laquelle ne fait

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Mesurer et prévenir les risques professionnels Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d une altération de

Plus en détail

1. Satisfaction Satisfaction Globale

1. Satisfaction Satisfaction Globale Evaluation de la Rencontre Régionale Appui à l émergence et la structuration d une dynamique associative de développement local et régional Quelles perspectives communes de travail? Le 28 février 09 -

Plus en détail

LE ROULEMENT DE LA MAIN-D ŒUVRE

LE ROULEMENT DE LA MAIN-D ŒUVRE Ce document a été développé en collaboration avec : LE ROULEMENT DE LA MAIN-D ŒUVRE UN GUIDE DE TRAVAIL POUR : Calculer votre taux de roulement Évaluer l impact financier de votre roulement Établir votre

Plus en détail

Vous gagnez 86 000 euros. Carrières. les directeurs financiers. RÉMUNÉRATION - Ce que gagnent

Vous gagnez 86 000 euros. Carrières. les directeurs financiers. RÉMUNÉRATION - Ce que gagnent RÉMUNÉRATION - Ce que gagnent les directeurs financiers L Association Nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion (DFCG), le cabinet de recrutement Michael Page et Option Finance viennent

Plus en détail

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL BLOC 1 : LA FAMILLE ET LES CHARGES FAMILIALES 1. Avez vous des enfants à votre charge au quotidien?, avec moi en garde à temps plein, en garde partagée,

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION A DESTINATION DES RÉSIDENTS EHPAD «LES TERRASSES»

ENQUÊTE DE SATISFACTION A DESTINATION DES RÉSIDENTS EHPAD «LES TERRASSES» ENQUÊTE DE SATISFACTION A DESTINATION DES RÉSIDENTS EHPAD «LES TERRASSES» 2015 - Diffusion du questionnaire de satisfaction en mai et juin 2015 auprès de l ensemble des résidents : EHPAD classique et Unité

Plus en détail

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Enquête menée auprès de plus de 1 000 assistantes en février/mars 2012

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Enquête menée auprès de plus de 1 000 assistantes en février/mars 2012 Une enquête de l Observatoire Cegos Quel climat social chez les assistantes en 2012? Enquête menée auprès de plus de 1 000 assistantes en février/mars 2012 Méthodologie de l enquête 2 - L Observatoire

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION Le profil de poste sert à décrire tous les aspects entourant chacun des postes de l entreprise, à savoir les compétences requises, les tâches et les responsabilités, la rémunération prévue

Plus en détail

SERVICES-CONSEILS EN ASSURANCE VIE, INVALIDITÉ ET SANTÉ

SERVICES-CONSEILS EN ASSURANCE VIE, INVALIDITÉ ET SANTÉ SERVICES-CONSEILS EN ASSURANCE VIE, INVALIDITÉ ET SANTÉ Chacune des étapes de votre vie amène son lot d événements heureux, et parfois, inattendus. Vous venez d avoir un enfant? Vous rêvez à plusieurs

Plus en détail

en Mauricie Aliments, boissons et tabac Répartition des établissements du secteur des aliments, des boissons et du tabac

en Mauricie Aliments, boissons et tabac Répartition des établissements du secteur des aliments, des boissons et du tabac Le sous-secteur de la fabrication d aliments comprend les établissements dont l activité principale est la production d aliments destinés à la consommation humaine ou animale. (89 % des entreprises du

Plus en détail

Baromètre satisfaction NOM DU SERVICE : Questions relatives à votre identification

Baromètre satisfaction NOM DU SERVICE : Questions relatives à votre identification Baromètre satisfaction NOM DU SERVICE : Questions relatives à votre identification 1. Votre Age : moins de 18 ans entre 18 et 25 ans entre 25 et 40 ans entre 40 et 60 ans plus de 60 ans 2. Votre Type de

Plus en détail

PERCEPTIONS DES PRATIQUES RH EN ENTREPRISE

PERCEPTIONS DES PRATIQUES RH EN ENTREPRISE PERCEPTIONS DES PRATIQUES RH EN ENTREPRISE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2015-55 AVRIL 2015 SYNTHÈSE Ce document présente les principaux résultats d une enquête sur les politiques de gestion des ressources

Plus en détail

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Carrefour des assistantes -13 septembre 2012 Elisabeth Durand-Mirtain Christine Harache

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Carrefour des assistantes -13 septembre 2012 Elisabeth Durand-Mirtain Christine Harache Quel climat social chez les assistantes en 2012? Carrefour des assistantes -13 septembre 2012 Elisabeth Durand-Mirtain Christine Harache Comment vous sentez-vous ce matin? En pleine forme! Pas encore réveillé(e)

Plus en détail

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages Sommaire Pages.. Qu est-ce que la PAJE 02.. La prime à la naissance ou à l adoption 03.. L allocation de base 04.. Le complément de libre choix du mode de garde Vous en bénéficiez quels que soient vos

Plus en détail

Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France.

Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France. Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France. Préambule La présente convention est conclue en application

Plus en détail

Foire aux questions. Qu est-ce que l équité salariale?

Foire aux questions. Qu est-ce que l équité salariale? Foire aux questions Qu est-ce que l équité salariale? Selon la Commission de l équité salariale, le principe de l'équité salariale réfère au droit des personnes occupant un emploi à prédominance féminine,

Plus en détail

GARDE D ENFANTS. Tout savoir sur la PAJE

GARDE D ENFANTS. Tout savoir sur la PAJE GARDE D ENFANTS Tout savoir sur la PAJE Sommaire Qu est-ce que la PAJE? Page 2 La prime à la naissance ou à l adoption Page 3 L allocation de base Page 4 Le complément de libre choix du mode de garde Page

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION La rémunération est une activité ayant un impact important sur la performance de l entreprise. Une gestion efficace de la rémunération permet de contrôler les coûts liés à la main-d œuvre,

Plus en détail

Climat et relations sociales dans les entreprises

Climat et relations sociales dans les entreprises Résultats de l enquête de l Observatoire Cegos Climat et relations sociales dans les entreprises 13 novembre 2008 1 Méthodologie Enquête menée en septembre / octobre 2008 Echantillons : - 166 DRH d entreprises

Plus en détail

Préambule. Claude Sicard Vice-président au partenariat et à l expertise-conseil 2 LE CADRE D INTERVENTION EN PRÉVENTION-INSPECTION

Préambule. Claude Sicard Vice-président au partenariat et à l expertise-conseil 2 LE CADRE D INTERVENTION EN PRÉVENTION-INSPECTION Préambule Le présent guide d application du cadre d intervention s adresse aux inspecteurs, aux chefs d équipe et aux directeurs en santé et sécurité en prévention-inspection de la CSST de même qu aux

Plus en détail

Protection des jeunes travailleurs Informations pour les jeunes de moins de 18 ans

Protection des jeunes travailleurs Informations pour les jeunes de moins de 18 ans Protection des jeunes travailleurs Informations pour les jeunes de moins de 18 ans SECO Conditions de travail Notre organisation Editeur: SECO Direction du travail Conditions de travail www.seco.admin.ch

Plus en détail

Titre de la présentation

Titre de la présentation Enquête sur les situations professionnelles et les aspirations de postulants sur le marché du travail Algérien Titre de la présentation Portrait d une génération Alger 2010 Objectifs de l enquête : Confronter

Plus en détail

Réflexions sur quelques défis actuels de la FP. Réseau pédagogique de la Fédération des syndicats de l enseignement sur la FP 24 novembre 2010

Réflexions sur quelques défis actuels de la FP. Réseau pédagogique de la Fédération des syndicats de l enseignement sur la FP 24 novembre 2010 Réflexions sur quelques défis actuels de la FP Réseau pédagogique de la Fédération des syndicats de l enseignement sur la FP 24 novembre 2010 Environnement concurrentiel Concurrence externe Les centres

Plus en détail

I PROPRETE DES PARTIES COMMUNES. Propreté du hall Hors ZUS ZUS très satisfaisant satisfaisant insatisfaisant très insatisfaisant

I PROPRETE DES PARTIES COMMUNES. Propreté du hall Hors ZUS ZUS très satisfaisant satisfaisant insatisfaisant très insatisfaisant L Etat et l Union HLM imposent une enquête de satisfaction auprès des locataires tous les trois ans, Brennus Habitat a souhaité sonder ses clients annuellement. Brennus Habitat publiera les résultats et

Plus en détail

Mettre en place des mesures correctives efficaces afin d éliminer ou contrôler les dangers et les risques identifiés.

Mettre en place des mesures correctives efficaces afin d éliminer ou contrôler les dangers et les risques identifiés. INSPECTION PRÉVENTIVE DES LIEUX DE TRAVAIL 1. OBJECTIF Mettre en place des mesures correctives efficaces afin d éliminer ou contrôler les dangers et les risques identifiés. 2. ASPECT ET IMPACT Examiner

Plus en détail

Qualité. Sécurité Alimentaire

Qualité. Sécurité Alimentaire Le service Qualité Présentation du Service Démarche Qualité Qualité Réalisation des dossiers d agrément sanitaire pour les cuisines centrales >60 affermés API Réalisation des dossiers d accréditation en

Plus en détail

Neuvième enquête de satisfaction des clientes et des clients d institutions du domaine des dépendances QuaTheSI-39

Neuvième enquête de satisfaction des clientes et des clients d institutions du domaine des dépendances QuaTheSI-39 Rapport général Neuvième enquête de satisfaction des clientes et des clients d institutions du domaine des dépendances QuaTheSI-39 20 24 septembre 2010 destiné aux institutions accueillant des personnes

Plus en détail

Comment. construire ses indicateurs sociaux? Mode d emploi. Quel est cet outil? Quand utiliser l outil? Pourquoi cet outil? Qui l utilise?

Comment. construire ses indicateurs sociaux? Mode d emploi. Quel est cet outil? Quand utiliser l outil? Pourquoi cet outil? Qui l utilise? Comment construire ses indicateurs sociaux? Mode d emploi Quel est cet outil? Cet outil propose d établir des indicateurs concernant des problématiques sociales que vous rencontrez couramment et certaines

Plus en détail

J 1 50.16. Contrat-type de travail des esthéticiennes (CTT-Esthé) Dispositions générales. Obligations du travailleur

J 1 50.16. Contrat-type de travail des esthéticiennes (CTT-Esthé) Dispositions générales. Obligations du travailleur Contrat-type de travail des esthéticiennes (CTT-Esthé) J 1 50.16 du 18 décembre 2012 (Etat au 1 er janvier 2013) LA CHAMBRE DES RELATIONS COLLECTIVES DE TRAVAIL, vu les articles 359 à 360f du code des

Plus en détail

Enquête qualité séjours été 2010 Eléments d'analyse et pistes de développement

Enquête qualité séjours été 2010 Eléments d'analyse et pistes de développement Enquête qualité séjours été 2010 Eléments d'analyse et pistes de développement Introduction A l'issue des séjours d été, Wakanga a lancé une enquête qualité à destination des familles. Cette enquête avait

Plus en détail

POLITIQUE 7-05 TITRE: POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE 7-05 TITRE: POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE 7-05 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL SOURCE Service des ressources humaines CIBLE Tout le personnel TITRE: POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES SECTEUR RÉSOLUTION CC040615-17 DATE D'ÉMISSION OBJET:

Plus en détail

D É P A R T E M E N T D E S S T A T I S T I Q U E S, D E S É T U D E S E T D E L A D O C U M E N T A T I O N

D É P A R T E M E N T D E S S T A T I S T I Q U E S, D E S É T U D E S E T D E L A D O C U M E N T A T I O N D É P A R T E M E N T D E S S T A T I S T I Q U E S, D E S É T U D E S E T D E L A D O C U M E N T A T I O N Infos migrations Secrétariat général à l immigration et à l intégration Numéro 21 - février

Plus en détail

les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012

les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012 PAUSE-CAFE les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012 Plan de la réunion Missions de votre service de santé au travail L élaboration du Document Unique Les risques du métier de comptable Conclusion et échanges

Plus en détail

Les attentes et besoins des travailleurs

Les attentes et besoins des travailleurs Les attentes et besoins des travailleurs Comité sectoriel de main-d œuvre en aménagement forestier Actif depuis 1997 Organisme privé sans but lucratif Paritaire (représentants patronaux et syndicaux) Reconnu

Plus en détail

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES,

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES, CFDT 2008 Enquête Santé L enquête CFDT sur la santé des français s est déroulée dans 4 régions (Ile de France, Lorraine, Pays de la Loire, et Bretagne) entre mars et septembre 2008, auprès d un échantillon

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain Présentation des résultats de l enquête auprès des salariés Sommaire A- La démarche 1. Méthodologie de l

Plus en détail

Santé au travail et entreprise

Santé au travail et entreprise Formation postgrade Institut universitaire romand de Santé au Travail Certifiée par la Société Suisse de Médecine du Travail (SSMT) Santé au travail et entreprise Octobre 2015 Novembre 2016 En partenariat

Plus en détail

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS 1 Nom de l organisation INTRODUCTION Merci de prendre le temps de participer à ce sondage. Les résultats nous fourniront des données essentielles afin de mesurer l efficacité de la formation. Ces données

Plus en détail

Articulation entre mesures sociales du casino et lieux d aide spécialisés lors des mesures de limitation et d exclusion Lisiane SCHÜRMANN

Articulation entre mesures sociales du casino et lieux d aide spécialisés lors des mesures de limitation et d exclusion Lisiane SCHÜRMANN Articulation entre mesures sociales du casino et lieux d aide spécialisés lors des mesures de limitation et d exclusion Lisiane SCHÜRMANN Neuchâtel, 17.01.2014 Introduction Vote populaire de 1993 sur les

Plus en détail

B O S H A Bureau Occupational Safety & Health Algeria Programme de formation «Superviseur HSE»

B O S H A Bureau Occupational Safety & Health Algeria Programme de formation «Superviseur HSE» Programme de formation «Superviseur HSE» Le programme est conçu pour les diplômés universitaires (Ingénieurs ou autres) sans expérience professionnelle ou des inspecteurs, animateurs HSE, HSE officiers

Plus en détail

CCT garages Neuchâtel

CCT garages Neuchâtel PUBLICATION TEMPSERVICE.CH: 01.01.2012 1. MISE EN VIGUEUR: 01.02.2012 DERNIÈRE RÉVISION: 11.12.2014 MISE EN VIGUEUR: 01.01.2015 VALIDITÉ: 01.01.2015-31.12.2015 CHAMP D'APPLICATION La presente Convention

Plus en détail

Volet 1 : Consultation auprès des employeurs

Volet 1 : Consultation auprès des employeurs INSTALLATEURS DE SYSTÈMES AJOUTÉS Analyse de la situation de travail Volet 1 : Consultation auprès des employeurs RÉALISATION Le Comité aviseur en installation de systèmes ajoutés : Réal Arseneau, Association

Plus en détail

Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel

Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel OBJECTIFS Les Clés du recrutement d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal ont pour objectif de renforcer la capacité des PME à élaborer,

Plus en détail

MARC ST-ROCH, CA, M. FISC. Service de Comptabilité et de Fiscalité de l UPA. Colloque AGRIcarrières 15 mars 2012

MARC ST-ROCH, CA, M. FISC. Service de Comptabilité et de Fiscalité de l UPA. Colloque AGRIcarrières 15 mars 2012 MARC ST-ROCH, CA, M. FISC. Service de Comptabilité et de Fiscalité de l UPA Colloque AGRIcarrières 15 mars 2012 Plan de la présentation A. Avantages imposables et non imposables B. Employé ou travailleur

Plus en détail

Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a. sur les familles en horaires atypiques

Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a. sur les familles en horaires atypiques sur les familles en horaires atypiques Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a retenu un axe d étude : les modes de garde en horaires atypiques. Il s agit de rendre

Plus en détail

3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL

3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL 3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL 3.1. CONCEPT La formation professionnelle doit être envisagée comme un moyen de fournir aux étudiants les connaissances théoriques et pratiques requises

Plus en détail

RESULTATS DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION 2014

RESULTATS DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION 2014 EHPAD LA CHAUMIERE DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION 2014 Elven, 12 août 2014 OBJET : Dans le but d évaluer et d améliorer la qualité de la prise en charge et des prestations proposées au sein de notre

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin 2009 1 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements

Plus en détail

ANALYSE DES BESOINS EN RAPPORT FINAL PRÉPARÉ POUR PAR MICHEL MORISSET SÉBASTIEN LEBEL SARAH-SOPHIE JULIEN NICOLAS PAILLAT

ANALYSE DES BESOINS EN RAPPORT FINAL PRÉPARÉ POUR PAR MICHEL MORISSET SÉBASTIEN LEBEL SARAH-SOPHIE JULIEN NICOLAS PAILLAT ANALYSE DES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE SAISONNIÈRE DANS LES ENTREPRISES DE TRANSFORMATION ET DE MISE EN CONSERVE DE FRUITS ET LÉGUMES (CONSERVERIES) RAPPORT FINAL PRÉPARÉ POUR COMITÉ SECTORIEL DE MAIN-D OEUVRE

Plus en détail

Rapport d audit et d inspection sur la conformité et la qualité des ETA.

Rapport d audit et d inspection sur la conformité et la qualité des ETA. Rapport d audit et d inspection sur la conformité et la qualité des ETA. 1. INRODUCTION La page de garde reprend la signalétique de l ETA ainsi que quelques informations utiles quant au déroulement de

Plus en détail

Droits et obligations des travailleurs et des employeurs

Droits et obligations des travailleurs et des employeurs Droits et obligations des travailleurs et des employeurs La Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) vise à assurer des conditions de santé et de sécurité minimales dans les entreprises québécoises.

Plus en détail

Sommaire détaillé 9 AR

Sommaire détaillé 9 AR Sommaire détaillé 1 CONTRÔLE DU TRAVAIL... 1.001 A - Ouverture d un établissement industriel et commercial... 1.101 1 - Déclaration nominative préalable à l embauche... 1.102 2 - Registre du commerce -

Plus en détail

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE www.ekos.com POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE [Ottawa 22 mai 2013] Selon un nouveau sondage commandé par la Coalition canadienne de la santé (CCS) et la Fédération

Plus en détail

Plan de déplacements interentreprises et risques routiers > Enquête préalable Entreprise pour une meilleure mobilité

Plan de déplacements interentreprises et risques routiers > Enquête préalable Entreprise pour une meilleure mobilité 1 Enquête Entreprise Plan de déplacements interentreprises et risques routiers > Enquête préalable Entreprise pour une meilleure mobilité L objectif de ce plan de déplacements? Apporter aux salariés et

Plus en détail

Synthèse Mon projet d emploi

Synthèse Mon projet d emploi Synthèse Mon projet d emploi Nom : Date : Complété par : TÉVA Estrie 2012 La synthèse permet de recueillir les informations notées dans les questionnaires et de constater les ressemblances et les différences

Plus en détail

Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL. Nom du Document : L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : VOS

Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL. Nom du Document : L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : VOS L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL Les salariés de votre entreprise ont élu leur(s) délégué(s) du personnel. Vous avez pu constater que la loi

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE A L'ETRANGER

CONVENTION DE STAGE A L'ETRANGER Composante Code postal : localité téléphone: Année universitaire : 201 /201 fax CONVENTION DE STAGE A L'ETRANGER Stage L d orientation professionnelle [ECTS] obligatoire optionnel Stage M d insertion professionnelle

Plus en détail

Les solutions de prévoyance professionnelle pour les PME

Les solutions de prévoyance professionnelle pour les PME Les solutions de prévoyance professionnelle pour les PME Les solutions LPP pour les PME CCIF Fribourg - 26 mars 2013 Coût des assurances sociales Par type d assurance, en % Source : Office fédéral des

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

Comment gérer les retours au travail Les clauses d'assurance

Comment gérer les retours au travail Les clauses d'assurance Comment gérer les retours au travail Les clauses d'assurance Denis Gobeille, M. Sc. R.I. Conseiller en ressources humaines agréé Conseiller en régimes d assurance collective Agir face à l'invalidité en

Plus en détail

Police Protection Niveau de vie pour les propriétaires d entreprise

Police Protection Niveau de vie pour les propriétaires d entreprise Paul a 38 ans et il touche une rémunération nette de 60 000 $ par année. Il est sur le point de tomber et de subir une blessure grave au cou ainsi que de devoir se retirer des affaires cette blessure lui

Plus en détail

MODÈLE DE CONTRAT DE TRAVAIL POUR UNE EMPLOYÉE DE MAISON

MODÈLE DE CONTRAT DE TRAVAIL POUR UNE EMPLOYÉE DE MAISON MODÈLE DE CONTRAT DE TRAVAIL POUR UNE EMPLOYÉE DE MAISON INSTRUCTIONS : L Employeur et l Employée devraient négocier les termes de ce contrat pour parvenir à un accord. Cochez les rubriques correspondant

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION - RESIDENTS RESULTATS ENQUETE 2012

QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION - RESIDENTS RESULTATS ENQUETE 2012 QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION - RESIDENTS RESULTATS ENQUETE 2012 Distribution des questionnaires aux résidents en décembre 2012. 22 questionnaires remplis : taux de retour : 20%. 1. L ACCUEIL - L accueil

Plus en détail

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Les facteurs de pénibilité applicables au 1 er janvier 2015 T R A V A I L D E N U I T T R A V A I L E N É Q U I P E S S U C C E S S I V

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

Par M e Marc-André Laroche, CRIA

Par M e Marc-André Laroche, CRIA CONTRAT DE TRAVAIL OU CONTRAT DE SERVICE? COMMENT DÉTERMINER LA VÉRITABLE NATURE D UNE RELATION CONTRACTUELLE ET SES CONSÉQUENCES Par M e Marc-André Laroche, CRIA lecorre.com Le 29 novembre 2013 PLAN DE

Plus en détail

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Communiqué de presse Enquête 2011 Apec / Université Paris-Dauphine sur l insertion professionnelle Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Paris, le 12 mai 2011 Pour la

Plus en détail

Baromètre OPE de la conciliation entre vie professionnelle, vie personnelle et familiale. - Résultats 2015 du volet «salariés» - 2 juin 2015

Baromètre OPE de la conciliation entre vie professionnelle, vie personnelle et familiale. - Résultats 2015 du volet «salariés» - 2 juin 2015 Baromètre OPE de la conciliation entre vie professionnelle, vie personnelle et familiale - Résultats 2015 du volet «salariés» - 2 juin 2015 Volet «salariés» réalisé en partenariat avec Sommaire Note technique

Plus en détail

Risques psychosociaux et petites entreprises Outil "Faire le point"

Risques psychosociaux et petites entreprises Outil Faire le point Risques psychosociaux et petites entreprises Outil "Faire le point" 1 L entreprise est-elle confrontée à un problème récurent d absentéisme? tout à fait Plutôt oui Plutôt non pas du tout 2 L entreprise

Plus en détail

Code de conduite INTRODUCTION

Code de conduite INTRODUCTION Code de conduite INTRODUCTION Ce Code de conduite s applique à tous les fournisseurs, leurs sous-traitants ainsi qu à tous les autres partenaires commerciaux de H&M Hennes & Mauritz AB (publ.), société

Plus en détail

Ind. rég. Résidence Ind. rég. Bureau Ind. rég. Autre. Code postal Rég. Co. att. Candidature admise sous condition

Ind. rég. Résidence Ind. rég. Bureau Ind. rég. Autre. Code postal Rég. Co. att. Candidature admise sous condition RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS Vous devez utiliser ce formulaire pour vous inscrire aux concours de recrutement et aux réserves de candidatures de la fonction publique du Québec. Le personnel régulier de la

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

Besoins des intervenants en santé publique concernant la prévention des TMS

Besoins des intervenants en santé publique concernant la prévention des TMS Besoins des intervenants en santé publique concernant la prévention des TMS Résultats d un sondage auprès des représentants régionaux en ergonomie Louis Gilbert, DSP de Québec Susan Stock, DSP de Montréal-Centre

Plus en détail

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants?

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants? Santé et relations humaines au Sommes-nous prêts à être plus performants? Principaux enseignements de l enquête Mesure Management Santé chez les entrepreneurs de CroissancePlus Les traits d'identité constitutifs

Plus en détail

Service Apprentissage

Service Apprentissage LES DEMARCHES A ACCOMPLIR POUR CONCLURE UN CONTRAT D APPRENTISSAGE Établir sous 48 h la déclaration unique à l embauche auprès de l Urssaf (www.due.urssaf.fr ou www.net-entreprises.fr) Prendre rendez-vous

Plus en détail

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET L utilisation des TIC par le personnel enseignant Marie-José Roy Depuis l apparition des micro-ordinateurs dans les années 1980, la tâche des enseignantes et enseignants s est vue modifiée à mesure que

Plus en détail

FONDATION FONDATION TRAVAIL-UNIVERSITÉ

FONDATION FONDATION TRAVAIL-UNIVERSITÉ NOTES NOTES ÉDUCATION ÉDUCATION PERMANENTE PERMANENTE N N 18 2011-05 OCTOBRE 2005 JUIN 2011 ASSOCIATION ASSOCIATION POUR POUR UNE UNE FONDATION FONDATION TRAVAIL-UNIVERSITÉ CHAUSSÉE DE HAECHT, 579 B-1031

Plus en détail

Le chaînon manquant :

Le chaînon manquant : Le chaînon manquant : le rôle du superviseur dans la gestion de la santé des employés Les constatations du Groupe recherche Shepell fgi Le chaînon manquant : le rôle du superviseur dans la gestion de la

Plus en détail

A la direction / au patron : Organisation de votre entreprise en matière de sécurité

A la direction / au patron : Organisation de votre entreprise en matière de sécurité A la direction / au patron : Organisation de votre entreprise en matière de sécurité A savoir avant de lire ce document l Connaître l existence de la directive 6508 de la commission fédérale sur la sécurité

Plus en détail

1. L importance stratégique de la GRH. 2. Les bonnes pratiques en GRH. 3. L organisation de la fonction RH. 4. Le besoin d expertise en GRH

1. L importance stratégique de la GRH. 2. Les bonnes pratiques en GRH. 3. L organisation de la fonction RH. 4. Le besoin d expertise en GRH François Poirier 1. L importance stratégique de la GRH 2. Les bonnes pratiques en GRH 3. L organisation de la fonction RH 4. Le besoin d expertise en GRH 2 L importance stratégique de la GRH 43,8 % (12

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Nom : # Dossier : Date : QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Dans le questionnaire suivant, nous nous intéressons à votre propre vision de votre condition actuelle,

Plus en détail

Partie 1 : Caractérisation générale de l entrepreneur et de son entreprise

Partie 1 : Caractérisation générale de l entrepreneur et de son entreprise Commune : Nom de l enquêteur : Nom de l entreprise : Date : Secteur d activité : Dans le cadre d une convention Région wallonne, nous avons été chargés d identifier des pistes d intervention concrètes

Plus en détail

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec MON PORTRAIT Ce portrait, obtenu à partir du questionnaire en ligne, permet de structurer l échange avec le jeune en vue de planifier les actions à entreprendre. Il procure à celui-ci un bilan de ses réponses

Plus en détail

Dossier de candidature Reconnaissance des acquis et des compétences

Dossier de candidature Reconnaissance des acquis et des compétences Dossier de candidature Reconnaissance des acquis et des compétences Nom de la candidate ou du candidat N o de dossier RENSEIGNEMENTS SOCIOLOGIQUES Nom Prénom Sexe M F Âge Date naissance Adresse Téléphone

Plus en détail

Annuaire québécois des statistiques du travail

Annuaire québécois des statistiques du travail INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION Annuaire québécois des statistiques du travail Portrait des principaux indicateurs du marché et des conditions de travail, 2004-2014 Volume

Plus en détail

Evaluation de l organisation interne

Evaluation de l organisation interne Module 1 Module Evaluation de l organisation interne Table des matières SECTION 1 Mission et valeurs 34 SECTION 2 Gestion 1 40 SECTION 3 Gestion 2 46 T E A R F U N D 2 0 0 3 33 Module 1 Section 1 Mission

Plus en détail

POUR EVITER TOUT RETARD DANS LE TRAITEMENT DE VOTRE DOSSIER LIRE ATTENTIVEMENT

POUR EVITER TOUT RETARD DANS LE TRAITEMENT DE VOTRE DOSSIER LIRE ATTENTIVEMENT POUR EVITER TOUT RETARD DANS LE TRAITEMENT DE VOTRE DOSSIER LIRE ATTENTIVEMENT Le POINT Alternance Apprentissage de la CCI de la NIEVRE vous propose un accompagnement personnalisé pour la sécurisation

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR OBJET Le restaurant scolaire est un service municipal dont le fonctionnement est assuré par des agents municipaux, sous la responsabilité du Maire. ACCES AU RESTAURANT

Plus en détail

Volume 5 Numéro 3 Octobre 1996 (Numéro de produit 75-002-XPB)

Volume 5 Numéro 3 Octobre 1996 (Numéro de produit 75-002-XPB) Volume 5 Numéro 3 Octobre 1996 (Numéro de produit 75-002-XPB) $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ Des changements fondamentaux ont touché l économie canadienne, entraînant une redéfinition des modalités d emploi

Plus en détail

pratiques Salarié mis à disposition d une filiale étrangère :

pratiques Salarié mis à disposition d une filiale étrangère : pratiques [mise à disposition de salariés] Salarié mis à disposition d une filiale étrangère : quelles sont les obligations de l employeur? Dans les groupes de dimension internationale, il n est pas rare

Plus en détail

Autolib étude clientèle réalisée à l occasion du premier anniversaire

Autolib étude clientèle réalisée à l occasion du premier anniversaire Autolib étude clientèle réalisée à l occasion du premier anniversaire 1201672 Novembre 2012 Sommaire Introduction Les résultats de l étude I. Bilan et perspectives de développement d Autolib 1. Satisfaction

Plus en détail

Etude sur Le service de restauration scolaire

Etude sur Le service de restauration scolaire Etude sur Le service de restauration scolaire En accord avec les objectifs de l Association des Parents d Elèves de Génération ECOLE, une enquête de satisfaction de la cantine scolaire a donné les résultats

Plus en détail

Santé et sécurité des étudiants qui occupent un emploi durant l année scolaire

Santé et sécurité des étudiants qui occupent un emploi durant l année scolaire Santé et sécurité des étudiants qui occupent un emploi durant l année scolaire Les effets du cumul d activités et de contraintes de travail Luc Laberge, Élise Ledoux, Chloé Thuilier, Michaël Gaudreault,

Plus en détail