Plan de la présentation. Objectifs. Rappel de la problématique. Profil des employés. Enquête

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan de la présentation. Objectifs. Rappel de la problématique. Profil des employés. Enquête"

Transcription

1 Plan de la présentation Les difficultés de recrutement et de rétention de la main-d œuvre dans l abattage et la transformation des viandes et de la volaille Par Valérie Lamarche Michel Morisset Rappel de la problématique Objectifs Méthodologie Résultats d enquête Satisfaction des conditions de travail Synthèse Recommandations Rappel de la problématique Secteur important aux prises avec «un manque de main-d œuvre stable (pour les ) tâches de désossage, de découpage, de parage et d abattage industriel» (CSMOTA 23) Objectifs Identifier les causes des difficultés de recrutement et de rétention de la maind œuvre Dresser un portrait du secteur Évaluer les difficultés de recrutement et de rétention de la main-d œuvre Caractériser les employés et qualifier l appréciation des conditions de travail Identifier des pistes de solutions Enquête Méthodologie Groupe de discussion Enquête en usine Échantillon de départ (type de viande, d activité de transformation, nombre d employés) Difficultés rencontrées Représentativité statistique 281 questionnaires complétés Employés choisis au hasard Âge Moins de ans Entre et ans Entre 36 et 4 ans ans et plus Enquête Recensement 21

2 Sexe Situation familiale 81 % hommes 6 19 % femmes Origine 9 % canadiens 3 % autres 2 Langue maternelle 96 % français 4% autres Célibataire En couple sans enfant En couple avec enfant(s) présent(s) Seul avec enfant(s) présent(s) Niveau de scolarité Postes de travail Découpe/désossage/emballage Abattage Sanitation Contremaître Éviscération Autres Chariots élévateurs % Secondaire non complété ou moins Secondaire complété DEP Collégial ou universitaire Quart de travail Jour : % Soir : 33 % Nuit : 1 % Poste avec gestion de personnel Oui : 11 % Non : 89 % Postes convoités Ne changerait pas de poste Découpe/désossage/emballage Chariots élévateurs Contrôle qualité Autres Sanitation Abattage Éviscération % 2 3 6

3 Volonté de changer par poste (n=13) Abattage Sanitation Chariots élévateurs Découpe/désossage/emballage Éviscération Contremaître % % 2% 3% % % 6% 7% 8% 9% % Voudraient changer Ne voudraient pas changer Niveau d ancienneté Moins d'un an Entre 1 et ans Entre et ans Plus de ans Salaire Salaire Découpe/désossage/emballage : salaire plus bas 3 Contremaîtres : salaire plus élevé Moins de 11,99 $ : voient leur travail comme temporaire et prévoient trouver un autre emploi 2 1 Plus de 12, $ : voient leur travail comme permanent Moins de 11,99 Entre 12, et 1,99 Entre 16, et 19,99 2, et plus Les employés qui ont un salaire plus faible sont plus présents dans les usines déclarant des difficultés de recrutement et des difficultés de rétention Raisons pour avoir changé d usine (n=8) Compétences et qualités requises Meilleur salaire Meilleur horaire de travail Fermeture Meilleurs avantages sociaux Meilleure atmosphère de travail Moins de difficultés de transport Qualités reliées à la productivité Habiletés manuelles Force et endurance physiques Motivation Qualités sociales et morales Expérience Formation professionnelle

4 Recrutement Raisons pour avoir accepté le travail Je connais quelqu un qui travaille ici Bouche à oreille Contacté par l employeur Annonce dans un journal Centre local d emploi Par moi-même Salaire intéressant Nouvelle expérience de travail Besoin d argent Travail proche de chez moi Travail intéressant Conditions de travail intéressantes Activités lors de l accueil Visite de l usine Présentation du supérieur immédiat Jumelage avec un autre employé Présentation de la compagnie Remise d un manuel de l employé Niveau de satisfaction par rapport à l accueil Utilisation d une vidéocassette Aucune % Pas de lien établi entre la satisfaction et le type d activités Formation initiale : 68 Nombre de jours de formation depuis six mois 9 Reconnaissance suite à la formation (n=16) Aucune reconnaissance Certificat ou diplôme Mention écrite Mention verbale Aucune Moins d'une journée Entre 1 et jours Plus de jours

5 Évaluation de la formation Salubrité et propreté HACCP Travail de fin de semaine et heures supplémentaires 7 Coupe de la viande Processus d abattage Santé et sécurité Affûtage des couteaux Machines et de matériel Ordinateur et logiciels Aiguisage des couteaux Pas du tout Un peu Beaucoup Ne s'applique pas % % 2% 3% % % 6% 7% 8% 9% % Très suffisante Suffisante Insuffisante Très insuffisante Travail de fin de semaine Heures supplémentaires Accidents de travail et maladies professionnelles 7 % des répondants ont été blessés LATR: 2 % Coupures: 39 % TMS: 17 % Chutes: 13 % Brûlures, tunnel carpiens, fractures, infections, troubles pulmonaires ou auditifs Environnement physique Éclairage Qualité de l air Équipements de protection Température Machines et matériel en bonne condition Positions de travail Humidité % % 2% 3% % % 6% 7% 8% 9% % Conditions non monétaires Conditions monétaires Horaire de travail Salaire Temps de repas Nombre de congés Avantages sociaux Pauses-café Changement de poste Augmentation de salaire Rotation des postes de travail Efforts pour limiter les blessures Primes, bonus % % 2% 3% % % 6% 7% 8% 9% % % % 2% 3% % % 6% 7% 8% 9% %

6 Relations de travail Relations avec le même département Relations avec les autres départements Relations avec les superviseurs L ambiance de travail en général % % 2% 3% % % 6% 7% 8% 9% % Indice global de satisfaction Environnement physique Conditions non monétaires Conditions monétaires Relations de travail Satisfaction par poste Découpe/désossage/emballage : En général plus insatisfaits Abattage : Environnement et relations de travail moins satisfaisants Reconnaissance pour la formation Satisfaction globale plus élevée Satisfaction globale : Plus faible pour les employés ayant été blessés Plus particulièrement pour l environnement physique et les conditions monétaires Parmi les blessés, le niveau de satisfaction global est plus élevé pour : Les employés qui sont satisfaits de l attitude de l employeur à la suite de l incident Aucun lien n a pu être établi entre le niveau de satisfaction globale des conditions de travail et le salaire Malgré cela, les conditions monétaires restent les moins satisfaisantes de toutes les conditions de travail En accord avec certaines affirmations Immigrants bien acceptés Femmes bien acceptées Emp. fait confiance Emp. démontre du respect Avis disciplinaires valables Emp. se préoccupe de la SST Emp. tient à jour mes connaissances Emp. montre qu'il est satisfait % % 2% 3% % % 6% 7% 8% 9% % Tout à fait d accord Plutôt d accord Plutôt en désaccord Tout à fait en désaccord

7 Recommandation de l emploi 76 % des répondants recommanderaient leur emploi 24 % ne recommanderaient pas Difficultés physiques et morales Salaire insuffisant Employeur Influence positive sur la recommandation de l emploi: Travail perçu comme une carrière Travail intéressant Accueil satisfaisant Reconnaissance pour la formation suivie Confiance et respect par l employeur Préoccupation pour SST et formation continue Démonstration de la satisfaction de l employeur Avis disciplinaires limités aux motifs valables Recommandation de l emploi Lien avec les conditions de travail Globalement plus satisfaits Plus satisfaits pour chacun des volets des conditions de travail Salaire: pas de lien établi avec le fait de recommander son travail Fierté de travailler 8 % de employés sont fiers de travailler pour leur employeur actuel 2 % sont peu fiers Fierté par poste: Découpe/désossage/emballage : moins fiers Contremaîtres: plus fiers Influence positive sur la fierté : Travail perçu comme une carrière Travail et salaire intéressants Accueil satisfaisant Formation continue et reconnaissance pour cette formation Pas de blessures Blessés mais satisfaits de l attitude de l employeur à la suite de l incident Comme pour les employés qui recommanderaient leur travail, ceux qui sont fiers jugent que l employeur Leur fait confiance Démontre du respect Se soucie de la SST Tient à jour leurs connaissances Montre lorsqu il est satisfait N utilise les avis disciplinaires que pour des motifs valables

8 Compétences et qualités nécessaires : Synthèse Les habiletés manuelles, les qualités reliées à la productivité, la force et l endurance physique et la motivation Il s agit d un travail difficile et dangereux 7 ont été blessés Insatisfactions principales : Conditions monétaires Environnement physique de travail Synthèse L attitude de l employeur a son importance Respect, confiance, reconnaissance du travail bien fait, souci de la SST, formation continue 2 facteurs retenus : Recommandation du travail Fierté du travail Synthèse Recommandation et fierté du travail Satisfaction par rapport à l accueil Formation et reconnaissance Satisfaction des conditions de travail plus élevée Importance du bouche à oreille dans le recrutement Recommandations Limites de l étude Environnement physique de travail difficile Réduction des risques de blessures Par la prévention Identifier les facteurs de risques Mettre en place des correctifs : rotation, études ergonomiques, etc. Par la formation Sur les facteurs de risques Techniques de travail sécuritaires Recommandations initiale En lien avec le fait de recommander l emploi Bénéfique pour le recrutement Conditions monétaires Comparaison avec les autres industries Compensation par : Primes : froid, travail dangereux, rendement, recrutement, etc. Utilisées à titre de reconnaissance Recommandations Autres suggestions Travailleurs étrangers temporaires Reconnaissance du travail Programmes d apprentissage en milieu de travail

Baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. Résultats du Volet "salariés-parents" 26 avril 2013

Baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. Résultats du Volet salariés-parents 26 avril 2013 Baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale Résultats du Volet "salariés-parents" 26 avril 2013 Sommaire Note technique 3 Synthèse des enseignements 4 Tableau de bord 6

Plus en détail

Transférabilité des compétences et réinsertion professionnelle des travailleurs qui rentrent au pays: l étude comparative de l ETF

Transférabilité des compétences et réinsertion professionnelle des travailleurs qui rentrent au pays: l étude comparative de l ETF Transférabilité des compétences et réinsertion professionnelle des travailleurs qui rentrent au pays: l étude comparative de l ETF EUROMED Migration III: Réinsertion sociale et professionnelle des migrants

Plus en détail

Transformation alimentaire

Transformation alimentaire Le secteur de la transformation alimentaire Selon les données du ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation (MAPAQ), le secteur de la transformation alimentaire compte quelque 2 100

Plus en détail

Dévoilement des prévisions et des enjeux de l emploi dans le commerce de détail 2012-2015 Patricia Lapierre, MBA Directrice générale Détail Québec

Dévoilement des prévisions et des enjeux de l emploi dans le commerce de détail 2012-2015 Patricia Lapierre, MBA Directrice générale Détail Québec Dévoilement des prévisions et des enjeux de l emploi dans le commerce de détail 2012-2015 Patricia Lapierre, MBA Directrice générale Détail Québec Pour vous éclairer dans le commerce de détail Manuel Champagne,

Plus en détail

Attirer et retenir sa main-d'œuvre et ses talents:

Attirer et retenir sa main-d'œuvre et ses talents: Attirer et retenir sa main-d'œuvre et ses talents: UNDÉFI! Chantal Teasdale, CRHA Directrice des ressources humaines 16 avril 2013 Mission Être le chef de file reconnu en matière d innovation dans la production

Plus en détail

Résultats : «Quelles sont vos perspectives professionnelles 2015?»

Résultats : «Quelles sont vos perspectives professionnelles 2015?» Résultats : «Quelles sont vos perspectives professionnelles 2015?» Fin décembre 2014/Début janvier 2015 1 Contexte Objectifs visés: Relever le moral des cadres en début d année Prendre connaissance des

Plus en détail

Regards croisés sur le travail des plus de 50 ans dans le BTP

Regards croisés sur le travail des plus de 50 ans dans le BTP Regards croisés sur le travail des plus de 50 ans dans le BTP Etude épidémiologique menée auprès des salariés, employeurs et médecins Octobre 2006 Février 2007 Drs G. Araszkiewirz, L. Le Yoncourt M. Cros,

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction de la Mairie du 2 e. Enquête de satisfaction Mairie du 2e arrondissement Septembre 2012 1

Analyse de l enquête de satisfaction de la Mairie du 2 e. Enquête de satisfaction Mairie du 2e arrondissement Septembre 2012 1 Analyse de l enquête de satisfaction de la Mairie du 2 e Enquête de satisfaction Mairie du 2e arrondissement Septembre 202 Contexte Présentation de l étude Avec le projet de labellisation QualiParis, la

Plus en détail

PROMOTION DE SAINES HABITUDES DE VIE AU TRAVAIL: STRATÉGIES CONCRÈTES!

PROMOTION DE SAINES HABITUDES DE VIE AU TRAVAIL: STRATÉGIES CONCRÈTES! PROMOTION DE SAINES HABITUDES DE VIE AU TRAVAIL: STRATÉGIES CONCRÈTES! Par: Patrick Ménard B. Sc. Kinésiologie M. Sc. Kinanthropologie (Biomécanique ergonomique) PLAN 1) ISO-SANTÉ, c est quoi? 2) Quelques

Plus en détail

INDICATIONS DE CORRECTION ELECTROFEU SUD OUEST. Proposition de barème sur 120 points

INDICATIONS DE CORRECTION ELECTROFEU SUD OUEST. Proposition de barème sur 120 points INDICATIONS DE CORRECTION ELECTROFEU SUD OUEST Proposition de barème sur 120 points Questions à traiter travaux demandés PARTIE 1 Dossier 1 LES CONDITIONS DE TRAVAIL 1.1 Identifier les risques auxquels

Plus en détail

BAROMÈTRE IMMOBILIER & CONSTRUCTION

BAROMÈTRE IMMOBILIER & CONSTRUCTION BAROMÈTRE IMMOBILIER & CONSTRUCTION ÉDITO SOMMAIRE Dans le contexte et les difficultés que nous connaissons depuis ces 4/5 dernières années, inquiétude et prudence restent une ligne de conduite fréquemment

Plus en détail

Le PEICA au Canada. Présentation à l Institut d été 2013 : Apprendre du passé, préparer l avenir

Le PEICA au Canada. Présentation à l Institut d été 2013 : Apprendre du passé, préparer l avenir Le PEICA au Canada Présentation à l Institut d été 2013 : Apprendre du passé, préparer l avenir Par Patrick Bussière Division de la recherche sur le développement des compétences Direction de la recherche

Plus en détail

Guide santé sécurité sur. l orientation. nouveaux travailleurs. des. Première édition

Guide santé sécurité sur. l orientation. nouveaux travailleurs. des. Première édition Guide santé sécurité sur l orientation des nouveaux travailleurs Première édition Orientation des nouveaux travailleurs Objectif Portée Ce guide présente aux nouveaux travailleurs un survol des sujets

Plus en détail

SOUTIEN AU PLACEMENT DES ÉLÈVES 31 OCTOBRE 2000

SOUTIEN AU PLACEMENT DES ÉLÈVES 31 OCTOBRE 2000 CHANTIER 14 SOUTIEN AU PLACEMENT DES ÉLÈVES 31 OCTOBRE 2000 Étaient présents : Mme Denise Bernard, coordonnatrice M. Jacques Breton, conseiller pédagogique M. Benoit Dubé, directeur de centre M. Fernand

Plus en détail

Davantage de risques d accidents chez les intérimaires

Davantage de risques d accidents chez les intérimaires Davantage de risques d accidents chez les intérimaires Une meilleure prévention s impose grâce à une analyse des risques Bruxelles, le - Securex, acteur international dans le domaine des services RH, attire

Plus en détail

Banalisation des risques = danger!

Banalisation des risques = danger! Banalisation des risques = danger! Claude Millette Conseiller en prévention Forum Santé et sécurité du travail Centre des congrès de Québec 24 avril 2013 Prévention des blessures - Association sectorielle

Plus en détail

Pierre Poulin conseiller, ASSTSAS Grand Rendez-Vous CSST 2011

Pierre Poulin conseiller, ASSTSAS Grand Rendez-Vous CSST 2011 Rôle du Comité Paritaire de Santé et de Sécurité du Travail (CPSST) selon le modèle de la norme CSA Z1000-06 Pierre Poulin conseiller, ASSTSAS Grand Rendez-Vous CSST 2011 Bienvenue Présentation De l Association

Plus en détail

Construction du projet professionnel

Construction du projet professionnel Construction du projet professionnel Groupe Altedia, conseil en management, Ressources humaines et communication Consultant : Tel :. E-mail : NOM Prénom :. Mission :. Date :. INTRODUCTION Ce document d

Plus en détail

PSYCHOÉDUCATION Personnes rejoignables 64 Hommes Femmes Nombre de répondants 30 46,9 % 3 ( 10 %) 27 ( 90 %)

PSYCHOÉDUCATION Personnes rejoignables 64 Hommes Femmes Nombre de répondants 30 46,9 % 3 ( 10 %) 27 ( 90 %) Ensemble du 1 er cycle - Emplois PSYCHOÉDUCATION Personnes rejoignables 64 Hommes Femmes Nombre de répondants 30 46,9 % 3 ( 10 %) 27 ( 90 %) Note : les pourcentages ne sont pas affichés pour les questions

Plus en détail

Évaluation de la formation professionnelle. en Languedoc-Roussillon auprès des stagiaires de la formation continue

Évaluation de la formation professionnelle. en Languedoc-Roussillon auprès des stagiaires de la formation continue FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE Évaluation de la formation professionnelle en Languedoc-Roussillon auprès des stagiaires de la formation continue Selon l enquête de satisfaction et de devenir

Plus en détail

Outil de diagnostic PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL. cnesst.gouv.qc.ca/priseencharge

Outil de diagnostic PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL. cnesst.gouv.qc.ca/priseencharge Outil de diagnostic PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL Commission des normes, de l équité, de la santé et de la sécurité du travail cnesst.gouv.qc.ca/priseencharge Ce document est

Plus en détail

OBJECTIFS DE LA RENCONTRE

OBJECTIFS DE LA RENCONTRE OBJECTIFS DE LA RENCONTRE Reconnaître les variables de l environnement psychosocial de travail Connaître les risques pour la santé reliés aux contraintes psychosociales de l organisation du travail Connaître

Plus en détail

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE CODE D IDENTIFICATION POL93-101 TITRE : POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR AUTORISATION REQUISE 21 décembre 1993 Administrateur RESPONSABLE DU SUIVI Service des ressources

Plus en détail

Should I stay or should I go?

Should I stay or should I go? WAVE Women And Vehicles in Europe 7ème édition du baromètre TNS Sofres Should I stay or should I go? 1 Rappel de la méthodologie Échantillon Un questionnaire adressé aux professionnels de l automobile

Plus en détail

Résultats de l enquête. satisfaction 2009

Résultats de l enquête. satisfaction 2009 Résultats de l enquête satisfaction 2009 80 % de participation, merci de votre collaboration! Votre participation Vous avez été 2 038 à être sollicités et 1 638 à répondre à l enquête Quille Satisf Action.

Plus en détail

Formations et Services spécialisées en Ressources Humaines et Santé et Sécurité au Travail.

Formations et Services spécialisées en Ressources Humaines et Santé et Sécurité au Travail. Formations et Services spécialisées en Ressources Humaines et Santé et Sécurité au Travail. (incluant les nouvelles réformes) * Formations - 2016 * Formations et services spécialisés en gestion des ressources

Plus en détail

Tunisie TUNISIE. (article 13). 3 Cette restructuration est venue concrétiser une série de recommandations adoptées

Tunisie TUNISIE. (article 13). 3 Cette restructuration est venue concrétiser une série de recommandations adoptées TUNISIE La promotion de l emploi est annoncée, depuis plusieurs années, comme étant une priorité absolue de la stratégie de développement de la Tunisie, notamment dans un contexte qui demeure marqué par

Plus en détail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail de 1 2 3 Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Objectifs Guide santé sécurité de l entretien d immeubles Ce guide aidera le personnel d entretien, les membres et les représentants des comités

Plus en détail

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche PRÉSENTATION Cette recherche 1 avait pour but de mieux connaître la situation de la population avec incapacité sur le marché

Plus en détail

L Association des aides familiales du Québec (AAFQ)

L Association des aides familiales du Québec (AAFQ) L Association des aides familiales du Québec (AAFQ) Sa mission depuis 1975 : faire reconnaître, faire respecter et valoriser le travail en maison privée 4 volets: Service-conseils auprès des aides familiales

Plus en détail

Sylvie Gravel, Ph. D Gabrielle, Legendre, MBA, Jacques Rhéaume, Ph. D.,

Sylvie Gravel, Ph. D Gabrielle, Legendre, MBA, Jacques Rhéaume, Ph. D., Faible participation des travailleurs immigrants aux mesures de santé et sécurité au travail dans les petites entreprises montréalaises Projet financé par l IRSST Sylvie Gravel, Ph. D., ORH, ÉSG-UQAM gravel.s@uqam.ca

Plus en détail

Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité

Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité Workplace Health, Safety and Compensation Commission of New Brunswick WHSCC CSSIAT Commission de la santé, de la sécurité et de l indemnisation

Plus en détail

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) Délégation Midi-Pyrénées Handicap et vie professionnelle La loi du 11 février 2005 1 a renforcé les exigences vis-à-vis de l emploi des personnes en situation de handicap. Ainsi, les personnes reconnues

Plus en détail

Entreprises de travail à façon de la viande. Document unique d évaluation des risques (DUER)

Entreprises de travail à façon de la viande. Document unique d évaluation des risques (DUER) Entreprises de travail à façon de la viande Document unique d évaluation des risques (DUER) La sécurité du personnel passe par une démarche d identification et d analyse des risques, puis de recherche

Plus en détail

Améliorer les services : Sonder les groupes cibles

Améliorer les services : Sonder les groupes cibles Améliorer les services : Sonder les groupes cibles Madeline Sheridan Coordonnatrice des études de marché Commission des accidents du travail de la Saskatchewan (WCB) La présentation d aujourd hui Discuter

Plus en détail

ENQUÊTE NATIONALE SUR LES PROFESSIONS RELIÉES AUX TECHNOLOGIES DE L INFORMATION 2002 DÉFINITIONS DES CONCEPTS

ENQUÊTE NATIONALE SUR LES PROFESSIONS RELIÉES AUX TECHNOLOGIES DE L INFORMATION 2002 DÉFINITIONS DES CONCEPTS ENQUÊTE NATIONALE SUR LES PROFESSIONS RELIÉES AUX TECHNOLOGIES DE L INFORMATION 2002 DÉFINITIONS DES CONCEPTS A Activités ou fonctions Ensemble d actions ou de tâches assignées accomplies par un employé

Plus en détail

SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL La santé et la sécurité des travailleurs et travailleuses constituent un enjeu majeur sur les lieux de travail. À titre de dirigeants et dirigeantes de sections locales, il

Plus en détail

LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN MILIEU PLURIETHNIQUE ÉTUDE EXPLORATOIRE À LA COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS

LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN MILIEU PLURIETHNIQUE ÉTUDE EXPLORATOIRE À LA COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN MILIEU PLURIETHNIQUE ÉTUDE EXPLORATOIRE À LA COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS Sébastien Arcand Professeur, HEC- Montréal Sylvie Chartrand Directrice, Service de

Plus en détail

handicap au travail : quels sont Vos droits? comment se déclarer? 34 /

handicap au travail : quels sont Vos droits? comment se déclarer? 34 / 34 / HANDICAP AU TRAVAIL : QUELS SONT VOS DROITS? COMMENT SE DÉCLARER? Grâce à la loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées,

Plus en détail

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de:

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: ! Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: Trouver des moyens de sensibiliser la popula3on à la situa3on de la pauvreté locale. Offrir un répertoire de ressources. Par3ciper

Plus en détail

Carrosserie. Réduire les coûts SST, une approche gagnante

Carrosserie. Réduire les coûts SST, une approche gagnante Carrosserie. Réduire les coûts SST, une approche gagnante Pourquoi prioriser la santé et la sécurité? Des facteurs humains Maintenir et garantir la sécurité et la santé des travailleurs Améliorer les relations

Plus en détail

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Au Forum provincial des réseaux de soutien à l immigration francophone

Plus en détail

Prise en charge coordonnée pour le retour et le maintien en emploi des travailleurs souffrant de TMS des membres et du rachis

Prise en charge coordonnée pour le retour et le maintien en emploi des travailleurs souffrant de TMS des membres et du rachis Journées Santé au Travail dans le BTP -Limoges 27, 28 et 29 mai 2015 Prise en charge coordonnée pour le retour et le maintien en emploi des travailleurs souffrant de TMS des membres et du rachis Dr Audrey

Plus en détail

Programme des formations

Programme des formations Les participants devront être volontaires et motivés. L enseignement étant centré sur la pratique gestuelle et la participation active, le jour de la formation, les travailleurs inscrits devront être capables

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec -Sondage CROP réalisé pour l AQESSS -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec -Sondage CROP réalisé pour l AQESSS - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec -Sondage CROP réalisé pour l AQESSS - Présentation des résultats Par Alain Giguère Président, CROP inc. 21 Mai 2009 1

Plus en détail

DESS GMP. Enfin, l origine géographique est très régionale pour 76,5 % de Bretagne et 17,5 % des Pays de Loire (Loire Atlantique et Maine et Loire).

DESS GMP. Enfin, l origine géographique est très régionale pour 76,5 % de Bretagne et 17,5 % des Pays de Loire (Loire Atlantique et Maine et Loire). DESS GMP La population de diplômés du DESS GMP est de 18 pour l année 003. Dans le cadre de l enquête 005, 94 % de cette population a répondu au questionnaire téléphonique. Une population encore très masculine

Plus en détail

Groupe d échanges du 12 novembre 2013. Point n 2 : expérimentation du télétravail. Prorogation et modalités d évaluation

Groupe d échanges du 12 novembre 2013. Point n 2 : expérimentation du télétravail. Prorogation et modalités d évaluation Groupe d échanges du 12 novembre 2013 Point n 2 : expérimentation du télétravail Prorogation et modalités d évaluation L expérimentation du télétravail dans les services des MEDDE-METL est désormais active.

Plus en détail

Romaine Malenfant, PhD sociologie Département de Relations industrielles Université du Québec en Outaouais

Romaine Malenfant, PhD sociologie Département de Relations industrielles Université du Québec en Outaouais Romaine Malenfant, PhD sociologie Département de Relations industrielles Université du Québec en Outaouais Femmes et travail Conciliation travail-famille Conciliation travail-grossesse Santé au travail

Plus en détail

ETUDE SECTORIELLE SUR LES MICROCREDITS - 2011. Étude réalisée par le bureau d étude :

ETUDE SECTORIELLE SUR LES MICROCREDITS - 2011. Étude réalisée par le bureau d étude : ETUDE SECTORIELLE SUR LES MICROCREDITS - 2011 Étude réalisée par le bureau d étude : 1 SOMMAIRE Introduction A. CARACTERISTIQUES ET ATTENTES DE LA POPULATION DU MICROCREDIT B. COMMERCIALISATION DES PRETS

Plus en détail

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Carrefour des assistantes -13 septembre 2012 Elisabeth Durand-Mirtain Christine Harache

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Carrefour des assistantes -13 septembre 2012 Elisabeth Durand-Mirtain Christine Harache Quel climat social chez les assistantes en 2012? Carrefour des assistantes -13 septembre 2012 Elisabeth Durand-Mirtain Christine Harache Comment vous sentez-vous ce matin? En pleine forme! Pas encore réveillé(e)

Plus en détail

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP 69 Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme La situation professionnelle des ingénieurs Polytech 5 ans après l obtention de leur diplôme est très bonne : non seulement % des diplômés sont en

Plus en détail

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE N 12 - AVRIL 2011 Le devenir des diplômés 2007 de licence professionnelle des Universités d Alsace Cheikh Tidiane Diallo, Annie Cheminat Les étudiants ayant obtenu une licence

Plus en détail

A Portrait of Canadian Fundraising Professionals Results of the AFP/CPRN Survey of Fundraisers 2002

A Portrait of Canadian Fundraising Professionals Results of the AFP/CPRN Survey of Fundraisers 2002 A Portrait of Canadian Fundraising Professionals Results of the AFP/CPRN Survey of Fundraisers 2002 Kathryn McMullen Résumé Juillet 2003 Document de recherche W 20 Réseau de la main-d oeuvre Disponible

Plus en détail

Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille»

Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille» Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille» La famille évolue et les rapports dans le couple et parents enfants changent aussi. Pour penser et mieux vivre ensemble ces changements,

Plus en détail

En 2010/2011, sur les 19 inscrits, 17 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 89,5 %.

En 2010/2011, sur les 19 inscrits, 17 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 89,5 %. M2P AFFAIRES ET COMMERCE INTERNATIONAL Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme En 2010/2011, sur les 19 inscrits, 17 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de

Plus en détail

RAPPORT SYNTHÈSE ÉTUDE DES CONDITIONS DE TRAVAIL DES CONDUCTEURS ET DE LA SITUATION DES PROPRIÉTAIRES DE PETITES ENTREPRISES DE CAMIONNAGE AU QUÉBEC

RAPPORT SYNTHÈSE ÉTUDE DES CONDITIONS DE TRAVAIL DES CONDUCTEURS ET DE LA SITUATION DES PROPRIÉTAIRES DE PETITES ENTREPRISES DE CAMIONNAGE AU QUÉBEC RAPPORT SYNTHÈSE ÉTUDE DES CONDITIONS DE TRAVAIL DES CONDUCTEURS ET DE LA SITUATION DES PROPRIÉTAIRES DE PETITES ENTREPRISES DE CAMIONNAGE AU QUÉBEC Jacques Roy, Ph.D. et Pierre Filiatrault, Ph.D. 1/8

Plus en détail

Fiche entreprise : E4

Fiche entreprise : E4 Fiche entreprise : E4 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE La personne interviewée est la seule qui soit rattachée aux ressources humaines dans l entreprise et, à ce titre, elle s occupe

Plus en détail

Le livret des compétences relationnelles

Le livret des compétences relationnelles Le livret des compétences relationnelles Version janvier 2011 Un travail collectif, en croisant les regards Ce livret est le fruit d un travail collectif, réalisé par un groupe d employeurs, de demandeurs

Plus en détail

Goastellec Gaële, Leresche Jean-Philippe, Ramuz Raphaël, Pekari Nicolas, Adangnikou Noël

Goastellec Gaële, Leresche Jean-Philippe, Ramuz Raphaël, Pekari Nicolas, Adangnikou Noël www.snf.ch Wildhainweg 3, case postale 8232, CH-3001 Berne Division Carrières Bourses Evaluation du Programme des bourses du Fonds national suisse (FNS) Résumé du rapport Goastellec Gaële, Leresche Jean-Philippe,

Plus en détail

Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé par Kathryn Wilkins

Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé par Kathryn Wilkins Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé 35 Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé par Kathryn Wilkins Mots-clés : santé au travail, charge de travail, professions

Plus en détail

Projet subventionné par la Commission Européenne.

Projet subventionné par la Commission Européenne. Projet du Ministère de la Promotion Féminine «L égalité de salaire, défi du développement démocratique et économique» réalisé dans le cadre de la stratégie communautaire en matière d égalité entre les

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Date d envoi : Date de réception : QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Demande d admission - Niveau secondaire Ce document doit être complété par le titulaire de classe ou par l orthopédagogue Nom de l élève :

Plus en détail

MultiManagement Sàrl. Création en 2010. Un conseil personnalisé

MultiManagement Sàrl. Création en 2010. Un conseil personnalisé MultiManagement Sàrl Création en 2010 Un conseil personnalisé Prestations MultiManagement Mise en place des normes Accompagnement directorial, pilotage des changements, coaching Aide à la décision Plans

Plus en détail

Perception des enjeux de santé et de bien-être Maroc Bien-être et santé des DRH marocains 19 décembre 2012

Perception des enjeux de santé et de bien-être Maroc Bien-être et santé des DRH marocains 19 décembre 2012 Perception des enjeux de santé et de bien-être Bien-être et santé des DRH marocains 19 décembre 2012 Un taux de participation record 97% Une excellente représentativité de la fonction RH au Une enquête

Plus en détail

Le contrat de travail temporaire

Le contrat de travail temporaire Le contrat de travail temporaire Synthèse La conclusion d un contrat de travail temporaire n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire, dénommée mission, et seulement dans les

Plus en détail

POLITIQUE DE SUIVI DE L ÉLÈVE 2013 2014 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE ROLLET. Modifié le 3 septembre 2013

POLITIQUE DE SUIVI DE L ÉLÈVE 2013 2014 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE ROLLET. Modifié le 3 septembre 2013 POLITIQUE DE SUIVI DE L ÉLÈVE 2013 2014 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE ROLLET Modifié le 3 septembre 2013 Objectifs de la politique Accompagner dans son cheminement pédagogique et social. Assurer

Plus en détail

organisation de la prévention

organisation de la prévention [ outil et formulaire ] organisation de la prévention du comité de santé et de sécurité (exemples) Objectif Cet outil permet à votre comité de santé et de sécurité de mieux structurer ses actions annuelles.

Plus en détail

Cité des Jeunes A.-M.-Sormany C.P. 130 300, rue Martin Edmundston, N.-B. E3V 3K8 Tél.: (506) 735-2008 Téléc.: (506) 735-8820

Cité des Jeunes A.-M.-Sormany C.P. 130 300, rue Martin Edmundston, N.-B. E3V 3K8 Tél.: (506) 735-2008 Téléc.: (506) 735-8820 Cité des Jeunes A.-M.-Sormany C.P. 130 300, rue Martin Edmundston, N.-B. E3V 3K8 Tél.: (506) 735-2008 Téléc.: (506) 735-8820 PROFESSION / MÉTIER D UN JOUR OBJECTIFS Permettre à l élève d observer une personne

Plus en détail

L usage exclusif du masculin dans certaines sections du présent document ne vise qu à en faciliter la lecture.

L usage exclusif du masculin dans certaines sections du présent document ne vise qu à en faciliter la lecture. 2015 L usage exclusif du masculin dans certaines sections du présent document ne vise qu à en faciliter la lecture. MÉTHODOLOGIE Sondage en ligne 1 978 Canadiens,18-70 ans Dates Du 10 au 21 avril 2015

Plus en détail

Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles

Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles Préparé par l Association canadienne pour l intégration communautaire

Plus en détail

Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec

Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec Forum de l association des Comptables généraux associés Montréal L allocution prononcée

Plus en détail

Titre de la présentation

Titre de la présentation Enquête sur les situations professionnelles et les aspirations de postulants sur le marché du travail Algérien Titre de la présentation Portrait d une génération Alger 2010 Objectifs de l enquête : Confronter

Plus en détail

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC Note préalable : Ce rapport a été réalisé à partir du questionnaire élaboré par le Ministère de l Education Nationale. 1 1. La population

Plus en détail

Lutter contre la discrimination au travail : une attitude payante!

Lutter contre la discrimination au travail : une attitude payante! Lutter contre la discrimination au travail : une attitude payante! La discrimination au travail On parle de discrimination lorsqu une personne est marginalisée ou traitée moins bien que les autres en raison

Plus en détail

Fondation Roi Baudouin

Fondation Roi Baudouin RAPPORT D EVALUATION SUR LES SERVICES DE PROXIMITE ATTEINDRE CEUX QUI PARAISSENT INACCESSIBLES SYNTHESE Fondation Roi Baudouin Le présent rapport consiste en une analyse des projets qui ont été soutenus

Plus en détail

Genre et reconnaissance des maladies professionnelles en Suisse: le cas des TMS (troubles musculo-squelettiques)

Genre et reconnaissance des maladies professionnelles en Suisse: le cas des TMS (troubles musculo-squelettiques) Genre et reconnaissance des maladies professionnelles en Suisse: le cas des TMS (troubles musculo-squelettiques) Isabelle Probst doctorante, université de Lausanne chargée de recherches, Haute école du

Plus en détail

Le travail après la retraite

Le travail après la retraite Grant Schellenberg, Martin Turcotte et Bali Ram L es travailleurs prennent leur retraite de diverses façons. Certains quittent un emploi de longue date, faisant une transition nette du travail aux loisirs.

Plus en détail

Ministère de la Formation Professionnelle et de l Emploi

Ministère de la Formation Professionnelle et de l Emploi REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de la Formation Professionnelle et de l Emploi Observatoire National de l'emploi et des Qualifications Effet du stage en entreprise au cours des études sur l insertion des

Plus en détail

Etude régionale sur le métier de monteur régleur dans l injection des matières plastiques. 17 décembre 2013

Etude régionale sur le métier de monteur régleur dans l injection des matières plastiques. 17 décembre 2013 1 Etude régionale sur le métier de monteur régleur dans l injection des matières plastiques 17 décembre 2013 Sommaire 2 Contexte, objectifs et périmètre de l étude Le métier de monteur régleur et ses spécificités

Plus en détail

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management?

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management? de management? Voici quatre situations professionnelles : à chaque fois vous avez le choix entre quatre types de comportements. Cochez la case qui, selon vous, correspond le plus au comportement que vous

Plus en détail

DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S. Travail de fin d études en didactique universitaire

DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S. Travail de fin d études en didactique universitaire DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S Travail de fin d études en didactique universitaire Magali Muller Bastien Walliser Septembre 2009 CHOIX D UNE PROBLEMATIQUE L étape choix d une problématique comprend les documents

Plus en détail

1 en ce qui concerne l ergonomie, la formation multidisciplinaire de base complétée par le module de spécialisation en ergonomie;

1 en ce qui concerne l ergonomie, la formation multidisciplinaire de base complétée par le module de spécialisation en ergonomie; Arrêté royal du 5 décembre 2003 relatif aux spécialisations des conseillers en prévention des services externes pour la prévention et la protection au travail (M.B. 22.12.2003) Modifié par: (1) arrêté

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Les risques psychosociaux: des outils pour l action

Les risques psychosociaux: des outils pour l action Les risques psychosociaux: des outils pour l action Mélanie Straetmans, psychologue du travail SPF Emploi, Travail et Concertation sociale, Direction générale Humanisation du travail 1 Les RPS c est quoi?

Plus en détail

M2P INFORMATIQUE DES ORGANISATIONS (ICE) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme

M2P INFORMATIQUE DES ORGANISATIONS (ICE) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme M2P INFORMATIQUE DES ORGANISATIONS (ICE) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme En 2010/2011, les 26 inscrits ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 100,0

Plus en détail

Devenir des diplômés de Licence Pro 2005 de l Université de Provence Développement et protection du patrimoine

Devenir des diplômés de Licence Pro 2005 de l Université de Provence Développement et protection du patrimoine Devenir des diplômés de Licence Pro 005 de l Université de Provence Développement et protection du patrimoine. Effectif de l enquête Licence Pro Diplômés Taux de Développement NPAI* Répondants Taux de

Plus en détail

PILOTE PROFESSIONNEL, AVION (CPL-ME-IR)

PILOTE PROFESSIONNEL, AVION (CPL-ME-IR) Cahier de programme PILOTE PROFESSIONNEL, AVION (CPL-ME-IR) PROGRAMME MENANT À UNE AEC PRÉAMBULE Le programme Pilote professionnel, avion (CPL-ME-IR) menant à une attestation d études collégiales (AEC)

Plus en détail

Marche à suivre en cas d accident

Marche à suivre en cas d accident Ce document permet de rencontrer les obligations légales relatives aux premiers secours ainsi qu à l enquête d accident. En combinant ces deux registres, on facilite le suivi des accidents de travail et

Plus en détail

LES AUDITS EN OBSTETRIQUE PRESENTATION DES OUTILS D AUDIT DES DECES MATERNELS

LES AUDITS EN OBSTETRIQUE PRESENTATION DES OUTILS D AUDIT DES DECES MATERNELS Diplôme Inter Universitaire de Soins Obstétricaux et Néonatals d Urgence SONU LES AUDITS EN OBSTETRIQUE PRESENTATION DES OUTILS D AUDIT DES DECES MATERNELS Pr. R. X. PERRIN COTONOU Objectifs d Apprentissage

Plus en détail

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88 Psychologie Un an après la fin des études, 30 % des psychologues travaillent dans le domaine de la santé, notamment dans les hôpitaux et les cliniques. Par ailleurs, ils se répartissent sur un vaste spectre

Plus en détail

En emploi et poursuivant des études 2/27 4/30. Total 30 Type de travail Total 30

En emploi et poursuivant des études 2/27 4/30. Total 30 Type de travail Total 30 Ensemble du 1 er cycle - Emplois GÉNIE INFORMATIQUE GÉNIE LOGICIEL (COOP) (4), INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET ROBOTIQUE (COOP.) (10), RÉGIME COOPÉRATIF (13), RÉSEAUX ET TÉLÉCOMMUNICATIONS (COOP.) (7) Personnes

Plus en détail

LA POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES

LA POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES LA POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE...3 2. CADRE LÉGAL ET JURIDIQUE...3 3. CHAMP D APPLICATION...3 4. RESPONSABILITÉS...4 4.1... Administrateur

Plus en détail

Lycée professionnel Louis Garnier 20, rue des Cantons 25404 Audincourt

Lycée professionnel Louis Garnier 20, rue des Cantons 25404 Audincourt Lycée professionnel Louis Garnier 20, rue des Cantons 25404 Audincourt Charte Qualité des Périodes de Formation en Entreprise Avant la formation Demander tout renseignement concernant l'entreprise. Se

Plus en détail

Plan. Les troubles musculo- physiques et psychosociales du travail : données d'enquêtes et modèles explicatifs

Plan. Les troubles musculo- physiques et psychosociales du travail : données d'enquêtes et modèles explicatifs Les troubles musculo- squelettiques et les contraintes physiques et psychosociales du travail : données d'enquêtes et modèles explicatifs Susan Stock MD MSc FRCPC Responsable, Groupe scientifique sur les

Plus en détail

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes 1 Sommaire GUIDE DE REALISATION DU RAPPORT DE SITUATION COMPAREE... 3 Contenu du rapport... 3 La notion

Plus en détail

Conseiller, Ressources humaines

Conseiller, Ressources humaines Conseiller, Ressources humaines Supérieur hiérarchique : Directeur, Ressources humaines Type d emploi : Permanent, temps plein Lieu de travail : Ottawa, Ontario Nombre heures par semaine : 37.5 Clôture

Plus en détail

Articulation entre mesures sociales du casino et lieux d aide spécialisés lors des mesures de limitation et d exclusion Lisiane SCHÜRMANN

Articulation entre mesures sociales du casino et lieux d aide spécialisés lors des mesures de limitation et d exclusion Lisiane SCHÜRMANN Articulation entre mesures sociales du casino et lieux d aide spécialisés lors des mesures de limitation et d exclusion Lisiane SCHÜRMANN Neuchâtel, 17.01.2014 Introduction Vote populaire de 1993 sur les

Plus en détail

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ Mémoire présenté au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Kaaren Neufeld, présidente de l Association des infirmières et infirmiers du Canada Ottawa

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 24 inscrits, 12 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 50,0%.

En 2011/2012, sur les 24 inscrits, 12 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 50,0%. Mention Innovation par l'économie sociale et les TIC Domaine SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, sur les 24 inscrits, 12 ont validé le diplôme soit un taux

Plus en détail

Programme stratégique de prévention en santé psychologique au travail pour un développement durable des employés

Programme stratégique de prévention en santé psychologique au travail pour un développement durable des employés Programme stratégique de prévention en santé psychologique au travail pour un développement durable des employés JEAN-PIERRE BRUN PROFESSEUR TITULAIRE DE LA CHAIRE EN GESTION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ

Plus en détail