Réutilisation des eaux usées traitées en Tunisie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réutilisation des eaux usées traitées en Tunisie"

Transcription

1 REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Environnement et du Développement Durable Direction Générale de l Environnement et de la Qualité de la Vie Réutilisation des eaux usées traitées en Tunisie Par Awatef MESSAI Workshop de la FEMIP Caire Juin 2009

2 Réutilisation actuelle des EUT Réutilisation de 30% de la Quantité produite des STEP pour l irrigation l de 9400 ha: Périmètre irrigué: 8100 ha, Terrains de Golf: 900 ha, Parcs urbains: 400 ha.

3 REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Environnement et du Développement Durable Direction Générale de l Environnement et de la Qualité de la Vie Etude réalisr alisée e dans le cadre du PISEAU Réutilisation des eaux usées traitées dans les secteurs autres que les périmp rimètres irrigués Tunis, le 18 Mars 2008

4 STEP sélectionnées Fernana Jendouba Menzel Bourguiba Bizerte Boussalem Béja Medjez El Bab STEP du Grand Tunis Kélibia Korba Hammamet Sud Au total 28 STEP réparties sur l ensemble du territoire en 2004, sont retenues et représentent 78 % de la production nationale en EUT en 2004 Tozeur Kasserine Msaken Sousse Nord Sousse Sud Monastir Frina Jemmel Boumerdes El Jem Sfax Mahdia Jerba Aghir Mednine Légende : Grand Tunis STEP sélectionnées STEP avec demande potentielle STEP avec Projet pilote

5 Bilan des potentialités de réutilisation par usage après enquête Bilan par usage identifié en Phase 1 pour les 28 STEP 250,0 200,0 193,6 Volume en Mm3 150,0 100,0 93,0 138,4 50,0 0,0 8,8 4,6 1,5 5,3 Production PI + stockage Golf Urbain Touristique Industriel Environnement Total réutilisable Les différents usages des EUT 25,1

6 Bilan des potentialités de réutilisation après enquête Les 28 STEP produisent 193 Mm 3 (2004) Suite aux enquêtes, il apparaît que 138 Mm 3 sont potentiellement réutilisables dans la proximité immédiate des STEP : 55 Mm 3 sont rejetés dans le milieu naturel (peuvent être transférés) 93 Mm 3 pour un usage agricole (y compris stockage) 45 Mm 3 pour un usage autre que PI: Urbain et touristique Ecologique Recharge des nappes

7 Bilan des potentialités de réutilisation à l échelle nationale Les 71 STEP (2004) produisent 249 Mm 3 La réutilisation identifiée concerne 148 Mm Mm 3 sont rejetés dans le milieu naturel (peuvent être transférés) 99 Mm 3 pour un usage agricole (y compris stockage) Soit 40% de réutilisation 49 Mm 3 pour un usage autre que PI Soit 20% de réutilisation potentielle

8 RESULTATS Aux termes de cette analyse, deux constatations importantes se dégagent : 1- La demande pour des secteurs autres que PI existe, mais reste faible avec des contraintes importantes : - Garantir la qualité des EUT produites - Garantir la fiabilité de leur disponibilité 2- Sur la base des résultats de l enquête des projets prioritaires sont identifiés par secteur en tenant compte du critère de rentabilité

9 Hiérarchisation des projets La hiérarchisation des projets a été établi en fonction de la ressource disponible en terme de quantité et de qualité, en terme de rentabilité et en terme d insistance de la demande : Usage touristique et urbain :(espaces verts et Terrains de Golf) Usage écologique : (Préservation des zones humides et recharge artificielle des nappes).

10 Urbain; golf; touristique; 448 Réutilisation globale par région et secteur en millier de m 3 par an par Rapport à la production des STEP retenues Capacité de production ; Grand Tunis Urbain; 470 golf; écologique; Capacité de production ; Cap Bon touristique; 471

11 Capacité de production ; Nord Urbain; 609 touristique; 69 écologique; Urbain; Réutilisation à globale par région en millier de m 3 par an par rapport à la production des STEP retenues golf; écologique; 231 touristique; 921 industriel; 1148 Sahel Capacité de production ;

12 Conclusion Aux termes de cette analyse les conclusions suivantes se dégagent : 1. Le principal utilisateur reste de très loin le secteur agricole, 2. La demande en EUT est fluctuante au cours de l année. 3. La garantie de la disponibilité de l alimentation en EUT est nécessaire, Les usages urbains et touristiques bien que demandeurs demeurent relativement limités, Le secteur industriel est peu motivé et pour les gros consommateurs l étude de rentabilité montre qu il est préférable de s équiper en unité de traitement et de maîtriser ses eaux de process que de recourir au réseau public.

13 Recommandations à long terme L usage agricole (agriculture irriguée, cultures industrielles, développement de parcours, extension des oliveraies etc.) demeure le principal repreneur des EUT pour l ensemble des STEP répertoriées, or la demande diffère suivant les régions. Il est recommandé, pour faire face au manque de réutilisation dans le nord et dans la région du grand Tunis, de recourir au transfert des EUT vers des régions où le manque d eau est important et la demande est très forte.

14 REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Environnement et du Développement Durable Direction Générale de l Environnement et de la Qualité de la Vie TRANSFERT DES EUT DU GRAND TUNIS VERS LES ZONES DE REUTILISATION A L INTERIEUR L DU PAYS Tunis, le 18 Mars 2008

15 Le constat : Le Grand Tunis produit 45 % des EUT du pays, d où dégradation des eaux du golfe de Tunis constaté ; L état instruit et engage la mise à niveau des pôles d épuration du grand Tunis et la création de nouveaux pôles de traitement L état a réalisé cette étude de transfert dans l objectif de : 1) Préserver l environnement du golfe de Tunis, 2) Valoriser une ressource (eau) qui se raréfie, 3) Transférer les EUT vers les zones de réutilisation afin de créer de nouveaux périmètres agricoles et pour la recharge des nappes phréatiques surexploitées, 4) Identifier les zones pour le transfert et étudier la faisabilité technique, économique et environnementale de ce transfert.

16 LES RESSOURCES EN EAU USEE TRAITEE DANS LE GRAND TUNIS Les potentialités en 2006 Volume des EUT : 92,76 millions de m 3 Volume des EUT réutilisées : 16 millions de m 3 Reliquat transférable : 76,76 millions de m 3

17 LES PROJETS EXISTANTS DE REUTILISATION DANS LA REGION DU GRAND TUNIS PI Borj Touil : S irrigable = 3140 ha PI Mornag : S irrigable = 847 ha Golf la Soukra : S = 30 ha PI de la Soukra : S = 350 ha (500 ha) Golf Gammarth (the résidence) : S = 127 ha Espaces verts : Bd Y.Arrafat, RN9, Z4, Lac Nord et échangeur RN9/RN10 : S = 30 ha Montazeh Ennahli

18 LES PROJETS DE REUTILISATION IDENTIFIES DANS LE GRAND TUNIS 1. Réhabilitation et extension du PI de Borj Touil : S = 3580 ha 2. Réhabilitation et extension du PI de Mornag : S = 1106 ha 3. Création du PI de Tunis Ouest : S = 6000 ha dont 2000 ha en première tranche (1000 ha dans le gouvernorat de Manouba et 1000 ha à Ben Arous) 4. Projet Tunis Sport City y compris un terrain de golf de 87 ha 5. Projet Lac Nord avec terrain de golf de 90 ha 6. Projet Lac Sud avec espaces verts et terrain de golf 7. Espaces verts zone touristique de Gammarth 8. Projet Sekhat Ariana avec superficie d espaces verts et terrain de golf de 878 ha 9. Projet Tunisbay (centre financier international) sur 450 ha

19 QUANTITE TRANSFERABLES en 2021 Volume des EUT du GT en 2021 : 200,8 millions de m 3 Besoins des différents projets identifiés : 68,54 millions de m 3 Reliquat transférable : 132,3 millions de m 3

20 Les zones de réutilisation prospectées : Insuffisance de la ressource en eau conventionnelle Aptitude de la zone à la réutilisation : pédologie, topographie, Eloignement /Tunis Etat foncier (dominance terres domaniales) La recharge n est envisagée que : o Nappe n est pas utilisée pour AEP o Qualité chimique des EUT soit meilleure ou égale à la qualité de l eau de la nappe o Présence de zone non saturée relativement épaisse

21 Désignations Superficie en h Volume en millions de m 3 /an Zone Tunis Ouest Zone boucha Ain Askar Zone de Saouaf Zone NE de Kairouan Total Désignations Volume de recharge en millions de m 3 /an Nappe de Grombalia 16 Nappe de Mornag 10,8 Nappe de Fahs 0,8 Nappe de Sisseb El Allem 2,8 Total 30,4

22 Zone de Tunis Ouest Zone de Boucha Zone de Saouaf Zone NE Kairouan

23 1. Zone de Tunis Ouest ( 2000 ha) : céréales (orge grains et culture fourragère (orge/colza et Sorgho) 2. Zone de Boucha - Ain Askar (6 500 ha) : céréales et culture fourragère 3. Zone de Saouaf (6 500 ha) : culture fourragère et céréalière 1. Zone NE Kairouan ( ha) : cultures fourragères et céréalière

24 Nappe de Mornag Nappe de Fahs Nappe de Grombalia Nappe de Sisseb El Allem 30

25 STEP El Attar 27,5 millions m3 STEP Choutrana V = 63 millions m3 STEP EL Allef 23,5 millions m3 STEP Sud Méliane 18,4 millions m3 Zone 1 Tunis Ouest 8,0 millions m3 Nappe Mornag Vr =10,8 millions m3 Zone 2 (Boucha) 26 millions m3 Zone 3 (Saouaf) 26 millions m3 Reliquat vers Sys 1 V = 20,6 millions m3 Nappe Grombalia Vr =16 millions m3 Nappe El Fahs Vr = 0,8 millions m3 Nappe Sisseb Vr =2,8 millions m3 Zone 4 (NE Kairouan) 42 millions m3

26 Désignations Investissement total Coûts annuels d exploitation En millions de DT En DT/m3 à transférer En DT/ha En millions de DT En DT/m3 à transférer Système ,98 3, ,309 0,120 Système ,55 2, ,541 0,151 Système 2 264,61 4, ,239 0,197 Système 3 16,66 0,906 1,538 0,084 Adduction nappe de Mornag 25,63 2,373 0,907 0,084 32

27 Réalisation d un système de monitoring pour chaque projet de réutilisation et de recharge et la mise en place d une unité de gestion environnementale; L équipement de chaque adduction vers le PPI par une unité de filtration (filtre à tamis); La filtration sur sable pour chaque projet de recharge; L installation de piézomètres de suivi des eaux des nappes rechargées et sous périmètres irrigués. Le montant des investissements : DT Frais d exploitation : DT 33

28 CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS Préalables ou actions immédiates : Engager la recherche sur les nouvelles cultures à introduire Développer les méthodes et l efficacité pour les projets de recharge Maîtriser la gestion des stations d épuration Des besoins sont dégagés dans les zones proches de Tunis (30 à 40 km) puis transferts au fur et a mesure de l accroissement de la ressource pourront être continués plus au Sud.

29 La Tunisie a fait de la mobilisation de toutes ses ressources hydrauliques sa grande priorité pour son développement économique et social. La Tunisie s est engagée très tôt pour protéger l environnement et particulièrement le golfe de Tunis L engagement dans les choix de développement durable implique l économie d eau et le recyclage de l eau chaque fois que c est possible. La réutilisation des eaux usées traitées est un objectif : Accroître la ressource en eau par recyclage Préserver l environnement marin (tout en évitant de détériorer l environnement sol, eau, ) 35

30 Merci pour votre attention

Séminaire d information sur les Systèmes Nationaux d Information sur l Eau en Méditerranée. 18 /03/2010 Cité des Sciences de Tunis TABLE RONDE

Séminaire d information sur les Systèmes Nationaux d Information sur l Eau en Méditerranée. 18 /03/2010 Cité des Sciences de Tunis TABLE RONDE Séminaire d information sur les Systèmes Nationaux d Information sur l Eau en Méditerranée 18 /03/2010 Cité des Sciences de Tunis TABLE RONDE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DES RESSOURCES HYDRAULIQUES ET

Plus en détail

Panel 2 : La phase de création - entreprendre

Panel 2 : La phase de création - entreprendre Groupe de travail sur les politiques en faveur des PME, de l entreprenariat et du Capital Humain Panel 2 : La phase de création - entreprendre Mr Khalil AMMAR Président Directeur Général BFPME 30 Mars

Plus en détail

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture est des ressources hydrauliques Direction générale de l aménagement et de la conservation des terres EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION

Plus en détail

SITUATION PLUVIOMETRIQUE DE LA PERIODE DU 01/09/2014 JUSQU AU 28/02/2015

SITUATION PLUVIOMETRIQUE DE LA PERIODE DU 01/09/2014 JUSQU AU 28/02/2015 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L AGRICULTURE DES RESSOURCES HYDRAULIQUE ET DE LA PÊCHE DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES EN EAU DIRECTION DES EAUX DE SURFACE SITUATION PLUVIOMETRIQUE DE LA PERIODE

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL

COMMISSARIAT GÉNÉRAL RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL ET DU PLAN Bel Haj Najoua, Directrice Générale MILAN, 12-13/11/2012 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL Méga-Projets en Tunisie : Industries

Plus en détail

PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE A LA SONEDE

PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE A LA SONEDE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DES RESSOURCES HYDRAULIQUES SOCIETE NATIONALE D'EXPLOITATION ET DE DISTRIBUTION DES EAUX S O N E D E GOUVERNANCE DE L EAU ECHANGE D EXPERIENCE ENTRE L OCDE ET LES PAYS ARABES

Plus en détail

LES GRANDS PROJETS. ENERGIE 6 projets Coût: 2063.1 millions de dollars

LES GRANDS PROJETS. ENERGIE 6 projets Coût: 2063.1 millions de dollars LES GRANDS PROJETS INFRASTRUCTURES 9 projets Coût: 3775.5 millions de dollars Secteurs: Modernisation des autoroutes / Aménagement des zones industrielles / Intégration des quartiers populaires ENVIRONNEMENT

Plus en détail

La contribution du dessalement dans la mobilisation des ressources en eau en Tunisie

La contribution du dessalement dans la mobilisation des ressources en eau en Tunisie La contribution du dessalement dans la mobilisation des ressources en eau en Tunisie Journée de l Ingénieur 2012 RESSOURCES EN EAU EN TUNISIE: REALITES ET PERSPECTIVES 10 novembre 2012, Sfax, Tunisie Préparée

Plus en détail

SOMMAIRE EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS EXPLOITATION DES STATIONS D EPURATION REUTILISATION DES EAUX USEES TRAITEES

SOMMAIRE EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS EXPLOITATION DES STATIONS D EPURATION REUTILISATION DES EAUX USEES TRAITEES SOMMAIRE 3 4 6 8 9 10 14 18 20 26 27 28 30 32 34 36 37 PREAMBULE PRESENTATION DE l ONAS EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS RESSOURCES HUMAINES RESSOURCES FINANCIERES EXPLOITATION DES STATIONS D EPURATION

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITE GAZIÈRE EN TUNISIE

DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITE GAZIÈRE EN TUNISIE DIRECTION DE LA PRODUCTION ET DU TRANSPORT DU GAZ DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITE GAZIÈRE EN TUNISIE Abdelmajid SAHBANI Directeur Exploitation Gaz Mohamed GHORBEL Chef Département Planification Gaz CONTEXTE

Plus en détail

Caractéristiques de la région :

Caractéristiques de la région : Caractéristiques de la région : L emplacement géographique privilégié de la région du Centre Est a énormément contribué de faire de cette région un pont d interconnexion avec son environnement national

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE DESSALEMENT D EAU PAR LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN TUNISIE.

CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE DESSALEMENT D EAU PAR LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN TUNISIE. REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L AGRICULTURE CRDA DE KEBILI CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE DESSALEMENT D EAU PAR LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN TUNISIE. LE PROJET DE DESSALEMENT DE L EAU PAR L ÉNERGIE

Plus en détail

MINISTERE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI. N 34 Journal Officiel de la République Tunisienne 29 avril 2014 Page 1023

MINISTERE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI. N 34 Journal Officiel de la République Tunisienne 29 avril 2014 Page 1023 MINISTERE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI Arrêté du ministre de la formation professionnelle et de l'emploi du 18 avril 2014, portant homologation et renouvellement d'homologation de certificats

Plus en détail

LISTE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS A CARACTERE NON ADMINISTRATIF CONSIDERES COMME ENTREPRISES PUBLIQUES. (Décret n 2006-2579 du 2 octobre 2006)

LISTE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS A CARACTERE NON ADMINISTRATIF CONSIDERES COMME ENTREPRISES PUBLIQUES. (Décret n 2006-2579 du 2 octobre 2006) LISTE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS A CARACTERE NON ADMINISTRATIF CONSIDERES COMME ENTREPRISES PUBLIQUES (Décret n 2006-2579 du 2 octobre 2006) Présidence de la République - Société des Services Nationaux

Plus en détail

La formation professionnelle en chiffres

La formation professionnelle en chiffres MINISTERE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI Observatoire National de l Emploi et des Qualifications La formation professionnelle en chiffres Décembre 2011 Chiffres clés p. 2 Inscrits en formation

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OFFICE

PRÉSENTATION DE L OFFICE PRÉSENTATION DE L OFFICE Les membres du Conseil d administration de l Office L ONAS est un établissement public, à caractère industriel et commercial, placé sous la tutelle du ministère de l Environnement

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 2. Introduction... 4. Présentation de Mahdia... 5. Analyse descriptive... 5. 1. Infrastructure... 5

Sommaire. Sommaire... 2. Introduction... 4. Présentation de Mahdia... 5. Analyse descriptive... 5. 1. Infrastructure... 5 Sommaire Sommaire... 2 Introduction... 4 Présentation de Mahdia... 5 Analyse descriptive... 5 1. Infrastructure... 5 1.1. Part des routes classées... 5 1.2. Taux de raccordement au réseau d assainissement...

Plus en détail

Observatoire des Services Bancaires - www.osb.tn

Observatoire des Services Bancaires - www.osb.tn Circulaire aux Banques Intermédiaires Agréés du 3 mars 2008 Objet : Exercice de l activité de change manuel Article 1 er : Les banques intermédiaires agréés peuvent, conformément à la législation en vigueur,

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 2. Introduction... 4. Présentation de Jendouba... 5. Analyse descriptive... 5. 1. Infrastructure... 5

Sommaire. Sommaire... 2. Introduction... 4. Présentation de Jendouba... 5. Analyse descriptive... 5. 1. Infrastructure... 5 Sommaire Sommaire... 2 Introduction... 4 Présentation de Jendouba... 5 Analyse descriptive... 5 1. Infrastructure... 5 1.1. Part des routes classées... 5 1.2. Taux de raccordement au réseau d assainissement...

Plus en détail

Dialogue OCDE-GWP : Perspective de la Banque Européenne d Investissement

Dialogue OCDE-GWP : Perspective de la Banque Européenne d Investissement Dialogue OCDE-GWP : Perspective de la Dr. Edouard Perard Economiste Division Eau et Gestion des Dechets 29/10/2014 1 Le dialogue en perspective I. Le contexte du dialogue pour la BEI : exemple de la relation

Plus en détail

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau Communication en Conseil des Ministres Plan de gestion de la rareté de l eau Bilan de l année 2005 De septembre 2004 à septembre 2005, la France a connu une sécheresse s étendant sur un large croissant

Plus en détail

L accès au financement des PME en Tunisie

L accès au financement des PME en Tunisie L accès au financement des PME en Tunisie SIGMA Angle 43, Rue Alain Savary 1002 Tunis Belvédère Tunisie. Tél: + 216 71 286 927 - + 216 71 785 164 Fax: + 216 71 286 534 Email: direction@sigma.tn Site Web:

Plus en détail

Sommaire. des déchets ménagers et assimilés Programme de création et d exploitation des décharges

Sommaire. des déchets ménagers et assimilés Programme de création et d exploitation des décharges Sommaire 1 - Préface 2 - Présentation de l Agence Nationale de Gestion des Déchets La création de l ANGed Les missions Les objectifs 3 - Gestion des déchets ménagers et assimilés Programme de création

Plus en détail

STATISTIQUES ISSUES DU RÉPERTOIRE NATIONAL DES ENTREPRISES

STATISTIQUES ISSUES DU RÉPERTOIRE NATIONAL DES ENTREPRISES STATISTIQUES ISSUES DU RÉPERTOIRE NATIONAL DES ENTREPRISES Edition 2013 3 2 Statistiques issues du répertoire national des entreprises SOMMAIRE Introduction... 7 Partie 1 : Présentation du Répertoire National

Plus en détail

Annuaire Des Etablissements de la Recherche et de L Enseignement Supérieur Agricoles

Annuaire Des Etablissements de la Recherche et de L Enseignement Supérieur Agricoles REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche Institution de la Recherche et de l Enseignement Supérieur Agricoles Annuaire Des Etablissements de la Recherche

Plus en détail

Programme de Protection du Littoral contre l Erosion Côtière

Programme de Protection du Littoral contre l Erosion Côtière Programme de Protection du Littoral contre l Erosion Côtière Etudes & Travaux linéaire et état de la côte Répartition en linéaire du littoral total (2290 Km) Linéaire du littoral 457 Km 20% Linéaire total

Plus en détail

L AUTORITE DE TUTELLE SUR LES ENTREPRISES PUBLIQUES ET LES ETABLISSEMENTS PUBLICS A CARACTERE NON ADMINISTRATIF.

L AUTORITE DE TUTELLE SUR LES ENTREPRISES PUBLIQUES ET LES ETABLISSEMENTS PUBLICS A CARACTERE NON ADMINISTRATIF. L AUTORITE DE TUTELLE SUR LES ENTREPRISES PUBLIQUES ET LES ETABLISSEMENTS PUBLICS A CARACTERE NON ADMINISTRATIF. Autorité de Présidence de la République Premier Ministère l Intérieur et de développement

Plus en détail

SOMMAIRE. www.onas.nat.tn 2

SOMMAIRE. www.onas.nat.tn 2 SOMMAIRE PREAMBULE PRESENTATION DE L ONAS CONSEIL D ADMINISTRATION RESSOURCES HUMAINES RESSOURCES FINANCIERES FORMATION ET RECYCLAGE PRINCIPALES REALISATIONS NOUVELLES STATIONS D EPURATION EVOLUTION DES

Plus en détail

Session de Septembre 2010 Brevet de Technicien Professionnel (BTP)

Session de Septembre 2010 Brevet de Technicien Professionnel (BTP) République Tunisienne --- Ministère de la Formation Professionnnellle et de l Emploi --- Agnece Tunisienne de la Formation Professionnelle Session de Septembre 2010 Brevet de Technicien Professionnel (BTP)

Plus en détail

Opportunités et défis de l utilisation des énergies renouvelables en Agriculture : Cas de la Tunisie

Opportunités et défis de l utilisation des énergies renouvelables en Agriculture : Cas de la Tunisie République Tunisienne Ministère de l Agriculture Opportunités et défis de l utilisation des énergies renouvelables en Agriculture : Cas de la Tunisie Dr. Ali RHOUMA Maitre de Recherche Directeur de la

Plus en détail

Annuaire Des Etablissements de la Recherche et de

Annuaire Des Etablissements de la Recherche et de REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de L Agriculture Institution de la Recherche et de l Enseignement Supérieur Agricoles Annuaire Des Etablissements de la Recherche et de l Enseignement Supérieur Agricoles

Plus en détail

AGROCARBURANT POUR REPONDRE A QUEL BESOIN ENERGETIQUE? Bougouna SOGOBA bougouna.sogoba@ameddmali.org Website : www.ameddmali.org

AGROCARBURANT POUR REPONDRE A QUEL BESOIN ENERGETIQUE? Bougouna SOGOBA bougouna.sogoba@ameddmali.org Website : www.ameddmali.org AGROCARBURANT POUR REPONDRE A QUEL BESOIN ENERGETIQUE? Bougouna SOGOBA bougouna.sogoba@ameddmali.org Website : www.ameddmali.org PLAN DE LA PRESENTATION Le contexte national Les besoins et solutions locales

Plus en détail

Commune de PISIEU. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Département de l ISERE. Gilles Nicot Ingénieur Conseil Eau, Assainissement, Environnement.

Commune de PISIEU. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Département de l ISERE. Gilles Nicot Ingénieur Conseil Eau, Assainissement, Environnement. Département de l ISERE SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE Commune de PISIEU Etude des possibilités d assainissement collectif / non collectif Octobre 2005 Gilles Nicot Ingénieur Conseil Eau, Assainissement,

Plus en détail

Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural

Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural ETAT MEMBRE : FRANCE REGION : Provence-Alpes-Côte d Azur Département des Bouches-du-Rhône INTITULE DU REGIME D AIDE : Fonds Départemental de Gestion de

Plus en détail

L Agence Française de Développement L EAU EN TUNISIE. Rendre l eau accessible à tous, durablement. Château d eau en Tunisie : nouveau modèle

L Agence Française de Développement L EAU EN TUNISIE. Rendre l eau accessible à tous, durablement. Château d eau en Tunisie : nouveau modèle L Agence Française de Développement ET L EAU EN TUNISIE Rendre l eau accessible à tous, durablement Château d eau en Tunisie : nouveau modèle L'eau est vitale pour tous : rendons-la accessible, durablement!

Plus en détail

Le secteur de l'énergie en Haïti et ses nouvelles expériences dans le développement du programme SREP

Le secteur de l'énergie en Haïti et ses nouvelles expériences dans le développement du programme SREP Le secteur de l'énergie en Haïti et ses nouvelles expériences dans le développement du programme SREP Marc-André CHRYSOSTOME Généralités Présentation État des lieux Mission de SREP et Approche Expérience

Plus en détail

L intégration sociale dans le contexte tunisien de

L intégration sociale dans le contexte tunisien de L intégration sociale dans le contexte tunisien de transition démocratique Hafedh Zaafrane Septembre 2011 Objectif et contenu de la présentation Objectif : Appréhender le phénomène de l exclusion/intégration

Plus en détail

SECTEUR DE L EAU AU MAROC ET STRATEGIE DE L ONEE

SECTEUR DE L EAU AU MAROC ET STRATEGIE DE L ONEE 1 SECTEUR DE L EAU AU MAROC ET STRATEGIE DE L ONEE Mohammed Serraj Directeur de la Planification Branche Eau Lisbonne, le 06/06/2013 PLAN 1. CONTEXTE DU SECTEUR DE L EAU 2. MISSIONS ET PRINCIPAUX INDICATEURS

Plus en détail

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa et Draa. Ressources en Eau SOUSS MASSA DRAA. Octobre 2011

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa et Draa. Ressources en Eau SOUSS MASSA DRAA. Octobre 2011 Ressources en Eau SOUSS MASSA DRAA Octobre 2011 AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DE SOUSS MASSA ET DRAA AVENUE PRINCE MOULAY ABDELLAH - VILLE NOUVELLE - BP 432 - AGADIR Secrétariat/ 05-28-84-25-51*Standard/

Plus en détail

SITUATION DU RESEAU GAZ EN TUNISIE

SITUATION DU RESEAU GAZ EN TUNISIE DIRECTION DE LA PRODUCTION ET DU TRANSPORT DU GAZ Poste de livraison gaz Oued Zar Mediterranean Energy Highways: an urgent need Italie 2011 Usine GPL de Gabes SITUATION DU RESEAU GAZ EN TUNISIE Historique

Plus en détail

(Tunisie) Chapitre tiré du guide. L e p l a i s i r d e m i e u x v o y a g e r. Extrait de la publication

(Tunisie) Chapitre tiré du guide. L e p l a i s i r d e m i e u x v o y a g e r. Extrait de la publication La Péninsule du Cap Bon (Tunisie) Chapitre tiré du guide 9782896655755 L e p l a i s i r d e m i e u x v o y a g e r N PÉNINSULE DU CAP BON Île Zembra 0 5 10km El Haouaria Carrières antiques Sidi Daoud

Plus en détail

Journées nationales sur le transport urbain durable. Le transport urbain en Tunisie

Journées nationales sur le transport urbain durable. Le transport urbain en Tunisie Journées nationales sur le transport urbain durable Tunis, le 11-13 décembre 2012 Le transport urbain en Tunisie Présenté par Fraj ALI Directeur Général des Transports Terrestres Ministère du Transport

Plus en détail

Afef CHALLOUF - STEG

Afef CHALLOUF - STEG Afef CHALLOUF - STEG L histoire des ENR a commencé durant les années 50 avec la construction des 1ères centrales hydrauliques Le développement de cette filière est resté limité tenant compte de la faiblesse

Plus en détail

Projet de Gestion des Ressources Naturelles phase II (PGRN2)

Projet de Gestion des Ressources Naturelles phase II (PGRN2) Projet de Gestion des Ressources Naturelles phase II (PGRN2) Unité de Coordination Centrale (UCC) Direction Générale du Financement, des Investissements et des Organismes Professionnels Ministère de l

Plus en détail

Evenement de lancement a Manouba 24 Septembre 2012. Barbara Sarnari

Evenement de lancement a Manouba 24 Septembre 2012. Barbara Sarnari Evenement de lancement a Manouba 24 Septembre 2012 Barbara Sarnari Les problèmes Serres traditionnelles caractérisée par des techniques agricoles actuelles pas très respectueuses de l'environnement (l

Plus en détail

DOMAINES DE COOPÉRATION PROPOSÉS PAR L AGENCE NATIONALE DE GESTION INTÉGRÉE DES RESSOURCES EN EAU «AGIRE»

DOMAINES DE COOPÉRATION PROPOSÉS PAR L AGENCE NATIONALE DE GESTION INTÉGRÉE DES RESSOURCES EN EAU «AGIRE» DOMAINES DE COOPÉRATION PROPOSÉS PAR L AGENCE NATIONALE DE GESTION INTÉGRÉE DES RESSOURCES EN EAU «AGIRE» DERAMCHI Mohamed Directeur général de l AGIRE. International Integrated Basin Management Workshop

Plus en détail

Maîtrise de l énergie à la SONEDE : État des lieux et perspectives d actions

Maîtrise de l énergie à la SONEDE : État des lieux et perspectives d actions REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L AGRICULTURE SOCIETE NATIONALE D EXPLOITATION ET DE DISTRIBUTION DES EAUX WASSER BERLIN INTERNATIONAL 2013 Arab Day Allemagne, Berlin, 25 Avril 2013 Maîtrise de l énergie

Plus en détail

Rapport : Le développement des capacités pour soutenir les politiques nationales de gestion de la sécheresse

Rapport : Le développement des capacités pour soutenir les politiques nationales de gestion de la sécheresse Rapport : Le développement des capacités pour soutenir les politiques nationales de gestion de la sécheresse Les conditions de la sècheresse et les stratégies de l aménagement au Cabo Verde 1. Les domaines

Plus en détail

Eau, agriculture et sécurité alimentaire: faire face aux changements globaux

Eau, agriculture et sécurité alimentaire: faire face aux changements globaux Eau, agriculture et sécurité alimentaire: faire face aux changements globaux Billy Troy, Fondation FARM Partage du savoir en Méditerranée (7) Tunis, 19 mai 2012 Sécurité hydrique et sécurité alimentaire

Plus en détail

LE GRAND PROJET DE TRAITEMENT ET DE REUTILISATION DES EAUX USEES DE MARRAKECH

LE GRAND PROJET DE TRAITEMENT ET DE REUTILISATION DES EAUX USEES DE MARRAKECH Régie Autinome de Distribution d Eau et d Electricité de Marrakech LE GRAND PROJET DE TRAITEMENT ET DE REUTILISATION DES EAUX USEES DE MARRAKECH PRESENTATION DE LA RADEEMA Historique Le 26 Décembre 1970

Plus en détail

Les Grands Projets. En Tunisie

Les Grands Projets. En Tunisie République Tunisienne Ministère du Développement Régional et de la Planification Les Grands Projets En Tunisie Mr Youssef Bouhlel Directeur Général 2012 1 Principaux Atouts de la Tunisie Intégration progressive

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie du Centre

Chambre de Commerce et d Industrie du Centre Chambre de Commerce et d Industrie du Centre La région du Centre regroupe quatre gouvernorats : Sousse Monastir Mahdia Kairouan Ces gouvernorats font partie de la circonscription de la Chambre de Commerce

Plus en détail

Vers une nouvelle carte des zones de. développement RAPPORT. 1er octobre

Vers une nouvelle carte des zones de. développement RAPPORT. 1er octobre Vers une nouvelle carte des zones de 1er octobre 2012 développement RAPPORT Vers une nouvelle carte des zones de développement Réalisé Pour le compte du : Ministère de Développement Régional et de la Planification

Plus en détail

Textes relatifs aux indemnités et avantages fonctionnels

Textes relatifs aux indemnités et avantages fonctionnels Textes relatifs aux indemnités et avantages fonctionnels Décret n 2000-241 du 31 janvier 2000, portant institution d une indemnité spécifique au profit du corps des enseignants chercheurs des universités

Plus en détail

Société Tunisienne de l Electricitl. Electricité et du Gaz L EOLIEN EN TUNISIE

Société Tunisienne de l Electricitl. Electricité et du Gaz L EOLIEN EN TUNISIE Société Tunisienne de l Electricitl Electricité et du Gaz L EOLIEN EN TUNISIE Le vent est une énergie primaire renouvelable qui permet des économies de combustible participant à la protection de l environnementl

Plus en détail

Conférence Tunisie : Une nouvelle dynamique industrielle

Conférence Tunisie : Une nouvelle dynamique industrielle CHAMBRE TUNISO-FRANCAISE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE Conférence Tunisie : Une nouvelle dynamique industrielle CCI de Paris 8 Octobre2009 SOMMAIRE Secteurs porteurs & grands projets Approche du marché tunisien

Plus en détail

Etude des besoins à moyen et long termes en plates-formes intermodales en Alsace

Etude des besoins à moyen et long termes en plates-formes intermodales en Alsace Problématique de l Intermodalité de Marchandises Etude des besoins à moyen et long termes en plates-formes intermodales en Alsace Diaporama de synthèse Présentation au Séminaire de l ORTAL Direction des

Plus en détail

ETUDE DE LA CARTE DU TOURISME CULTUREL ET NATUREL. Sami GHARBI Architecte Général Directeur du Patrimoine et de l Environnement

ETUDE DE LA CARTE DU TOURISME CULTUREL ET NATUREL. Sami GHARBI Architecte Général Directeur du Patrimoine et de l Environnement ETUDE DE LA CARTE DU TOURISME CULTUREL ET NATUREL Sami GHARBI Architecte Général Directeur du Patrimoine et de l Environnement SOMMAIRE 1. CONTEXTE DE L ETUDE 2. OBJECTIFS DE L ETUDE 3. CONSISTANCE DE

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS N 2 : LA QUESTION DE L ACCÈS À L EAU AU MAROC.

ÉTUDE DE CAS N 2 : LA QUESTION DE L ACCÈS À L EAU AU MAROC. ÉTUDE DE CAS N 2 : LA QUESTION DE L ACCÈS À L EAU AU MAROC. MISE AU POINT SCIENTIFIQUE L EAU AU MAROC : ATOUTS ET CONTRAINTES. Le Maroc se trouve dans une situation singulière : c est { la fois le pays

Plus en détail

Eau et Sécurité alimentaire en Méditerranée

Eau et Sécurité alimentaire en Méditerranée Eau et Sécurité alimentaire en Méditerranée Quel partenariat? SESAME Montpellier 21 et 22 février 2013 Menu 1. Quelques rappels sur ce qu est l AFD, son activité ité et ses mandats 2. Les engagements pour

Plus en détail

La caractérisation des milieux humides : vers un outil de planification à Shawinigan! 2e Colloque Eau et municipalités 26 février 2015

La caractérisation des milieux humides : vers un outil de planification à Shawinigan! 2e Colloque Eau et municipalités 26 février 2015 La caractérisation des milieux humides : vers un outil de planification à Shawinigan! 2e Colloque Eau et municipalités 26 février 2015 Jescika Lavergne, biologiste Responsable de l environnement Ville

Plus en détail

Rapport de suivi de la situation sanitaire de la fièvre aphteuse en Tunisie

Rapport de suivi de la situation sanitaire de la fièvre aphteuse en Tunisie Rapport de suivi de la situation sanitaire de la fièvre aphteuse en Tunisie République Tunisienne Ministère de l Agriculture Direction Générale des Services Vétérinaires Document élaboré par Dr. Heni HAJ

Plus en détail

Présenté par ELMENSI Saleh Point focal du projet FFEM

Présenté par ELMENSI Saleh Point focal du projet FFEM Présenté par ELMENSI Saleh Point focal du projet FFEM IV ème semaine forestière, Barcelone du 17 au 20/03/2015 Carte d occupation des sols INFORMATIONS GENERALES Superficie totale de la zone : 191517

Plus en détail

Gestion des risques dans un SIG: Exemple Lausannois

Gestion des risques dans un SIG: Exemple Lausannois Gestion des risques dans un SIG: Exemple Lausannois Journée technique des distributeurs romands 26 janvier 2011 Linda Viguet Responsable des sources 1 Introduction de la L eau potable doit répondre à des

Plus en détail

La région du grand Tunis est actuellement desservie par quatre stations d épuration importantes :

La région du grand Tunis est actuellement desservie par quatre stations d épuration importantes : ! "# $ %& ' ( Suite à l évolution urbaine qu a connue la région du Grand Tunis, les infrastructures actuelles d assainissement ne couvrent désormais plus les besoins, d où la nécessité de poser de nouvelles

Plus en détail

CALENDRIER DES EVENEMENTS PREVUS

CALENDRIER DES EVENEMENTS PREVUS CALENDRIER DES EVENEMENTS PREVUS PROGRAMME DE COOPERATION ENTRE LA TUNISIE ET LE FONDS MONDIAL DE LUTTE CONTRE LE SIDA, LA TUBERCULOSE ET LE PALUDISME Avril 2011 Unité de gestion du programme fonds mondial

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie du Centre

Chambre de Commerce et d Industrie du Centre Chambre de Commerce et d Industrie du Centre Région du Centre Année 2015 La région du Centre regroupe quatre gouvernorats : Sousse Monastir Mahdia Kairouan Sousse Kairouan Monastir Mahdia la circonscription

Plus en détail

LA GEOGRAPHIE NATIONALE. Chapitre 1 : La géographie physique et administrative de la Tunisie

LA GEOGRAPHIE NATIONALE. Chapitre 1 : La géographie physique et administrative de la Tunisie LA GEOGRAPHIE NATIONALE Chapitre 1 : La géographie physique et administrative de la Tunisie I) La géographie physique de la Tunisie : A) La carte d identité de la Tunisie : La Tunisie est un pays de dimensions

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme Intercommunal

Plan Local d Urbanisme Intercommunal ARCHITOUR Architectes et associés GAMA Environnement Plan Local d Urbanisme Intercommunal Réunions publiques de lancement Fay : 16 juin 2014 Pruillé le Chétif : 20 juin 2014 Trangé : 23 juin 2014 Chaufour

Plus en détail

sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées en bref

sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées en bref LE RÈGLEMENT sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées en bref consultants en environnement et génie civil Le Groupe POLY-TECH - janvier 2006 Table des matières Note au lecteur...

Plus en détail

BURKINA FASO Unité Progrès - Justice. 03 BP 7037 Ouagadougou 03, Burkina Faso Tel. +226 50 32 40 28 Fax. +226 50 31 22 09 Email: mob@cenatrin.

BURKINA FASO Unité Progrès - Justice. 03 BP 7037 Ouagadougou 03, Burkina Faso Tel. +226 50 32 40 28 Fax. +226 50 31 22 09 Email: mob@cenatrin. BURKINA FASO Unité Progrès - Justice 03 BP 7037 Ouagadougou 03, Burkina Faso Tel. +226 50 32 40 28 Fax. +226 50 31 22 09 Email: mob@cenatrin.bf SOMMAIRE Introduction I. Caractéristiques physiques et potentialités

Plus en détail

Atelier 4 Gestion des ressources naturelles biodiversité agriculture - Contribution citoyenne

Atelier 4 Gestion des ressources naturelles biodiversité agriculture - Contribution citoyenne Atelier 4 Gestion des ressources naturelles biodiversité agriculture - Contribution citoyenne Ressources naturelles : l eau Impact des boues de STEP (épandue) sur la qualité de l eau : des mesures au préalable

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE ETUDE DE PROJET «CLUB FOOTBALL» Mohamed Ala Eddine HOUSSIN

PLAN D AFFAIRE ETUDE DE PROJET «CLUB FOOTBALL» Mohamed Ala Eddine HOUSSIN PLAN D AFFAIRE ETUDE DE PROJET «CLUB FOOTBALL» Réalisé par : Mohamed Ala Eddine HOUSSIN Année : 2014 Plan Introduction Etude de marché & Rentabilité de projet Planning de réalisation Analyse Financière

Plus en détail

Présentation du projet «Cartes et bases de données régionales agricoles de Tunisie»

Présentation du projet «Cartes et bases de données régionales agricoles de Tunisie» D:\Sem\AFIGEO040506_CRA_Tunisie.ppt CONTRIBUTION DE L INGENIERIE GEOGRAPHIQUE A LA RE-ORIENTATION DE LA POLITIQUE AGRICOLE ET ENVIRONNEMENTALE DE LA TUNISIE Christian Crépeau, SCOT/CS-SI, www.scot.fr Tél

Plus en détail

4 mars 2014. Club Mines Energie. Smart Grids : premiers retours d expérience

4 mars 2014. Club Mines Energie. Smart Grids : premiers retours d expérience Club Mines Energie Smart Grids : premiers retours d expérience 4 mars 2014 Guillaume PARISOT Directeur Innovation 06 64 49 38 41 GPR@bouygues-immobilier.com Un territoire urbain mixte Territoire d innovation

Plus en détail

Objet : Aide mémoire des textes législatifs et réglementaires en matière fiscale parus au JORT durant l année 2008.

Objet : Aide mémoire des textes législatifs et réglementaires en matière fiscale parus au JORT durant l année 2008. BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS 2009/04/18 DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2009/33 NOTE COMMUNE N 14/2009 Objet : Aide mémoire des textes législatifs

Plus en détail

Fonds pour les cours d eau de la MRC de Coaticook

Fonds pour les cours d eau de la MRC de Coaticook Fonds pour les cours d eau de la MRC de Coaticook Présentation au CREE 4 mai 2012 Par : Dominick Faucher, urbaniste Directeur intérim du service d aménagement La MRC en quelques mots 12 municipalités 19

Plus en détail

Situation Politique 2012

Situation Politique 2012 Situation Politique 2012 Circonscription Ariana 42 4% Béja 30 3% Ben Arous 48 5% Bizerte 49 5% Gabès 35 3% Gafsa 32 3% Jendouba 41 4% Kairouan 47 5% Kasserine 42 4% Kebili 30 3% La Mannouba 35 3% Le Kef

Plus en détail

finance en MéditerranM diterranée e Quel impact? Tunis 5 mai 2008 Vers une adaptation du cadre juridique et réglementaire

finance en MéditerranM diterranée e Quel impact? Tunis 5 mai 2008 Vers une adaptation du cadre juridique et réglementaire 4ème Conférence FEMIP : Micro finance en MéditerranM diterranée e Quel impact? Tunis 5 mai 2008 Vers une adaptation du cadre juridique et réglementaire 1 Le cadre juridique De la micro finance en TUNISIE

Plus en détail

Production de l électricité en Tunisie

Production de l électricité en Tunisie Production de l électricité en Tunisie Une transition énergétique s impose pour un futur meilleur STEG Contenu 1. Moyens de production 2. Situation de l électricité 3. Critères d évaluation 4 Les energies

Plus en détail

Centre. Formation. Acteurs. Locaux. Ouagadougou. Ouagadougou du 21 au 25 Février 2010

Centre. Formation. Acteurs. Locaux. Ouagadougou. Ouagadougou du 21 au 25 Février 2010 Centre Formation Acteurs Locaux Modèles de coopération publique - privée pour la gestion des déchets urbains --- Martin Yelkouni Université Senghor d Alexandrie Louis-Edouard Pouget Grand Lyon Ouagadougou

Plus en détail

60 actions pour lutter contre le changement climatique

60 actions pour lutter contre le changement climatique E N V I R O N N E M E N T 60 actions pour lutter contre le changement climatique Plan Climat 1 p. 3 Lutter contre le changement climatique et anticiper ses effets sur notre territoire p. 4 Agir pour limiter

Plus en détail

Techniques culturales de captage des eaux pluviales

Techniques culturales de captage des eaux pluviales KHARMOUCH Mohamed: Ingénieur en Génie Rural Direction de l Irrigation et de l Aménagement de l Espace Agricole Techniques culturales de captage des eaux pluviales PLAN 1- L EAU RESSOURCE RARE 2- PESPECTIVES/LA

Plus en détail

Composante : Architecture et design d intérieur

Composante : Architecture et design d intérieur TERMES DE REFERENCE DU PROJET DE MISE EN PLACE DES BUREAUX DE PROXIMITE AVEC LES CITOYENS DANS NEUF MUNICIPALITES TUNISIENNES Composante : Architecture et design d intérieur 1- CONTEXTE GENERAL A travers

Plus en détail

LA CARTE DES ZONES TOURISTIQUES

LA CARTE DES ZONES TOURISTIQUES LA CARTE DES ZONES TOURISTIQUES BIZERTE Sidi Salem M É D Zouaraa I T Tabarka Aïn Draham JENDOUBA BÉJA Sidi Bou Said Carthage Gammarth Korbous TUNIS Kelibia E R A L G E EL KEF NABEUL ZAGHOUAN SELIANA Hammamet

Plus en détail

stockage souterrain de gaz naturel

stockage souterrain de gaz naturel Projet de stockage souterrain de gaz naturel Salins des Landes Synthèse du dossier du maître d ouvrage pour le débat public Octobre 2011 Le projet Salins des Landes Le projet Salins des Landes porte sur

Plus en détail

Passage en régie de la distribution de l eau potable

Passage en régie de la distribution de l eau potable La régie est un mode d organisation permettant aux collectivités de prendre en charge une activité dans le cadre de leurs propres services. Passage en régie le choix historique de l agglomération Évry

Plus en détail

MINISTERE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI

MINISTERE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI MINISTERE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI Arrêté du ministre de la formation professionnelle et de l'emploi du 28 avril 2010, portant homologation et renouvellement d'homologation de certificats

Plus en détail

- des projets en cours d initiation ou de montage, dont certains ont déjà entamé au moins une étape du cycle de projet MDP.

- des projets en cours d initiation ou de montage, dont certains ont déjà entamé au moins une étape du cycle de projet MDP. Le Portefeuille des projets en Tunisie ds les secteurs de la gestion des déchets solides, le traitement des eaux usées, la forêt, l agriculture, et les trsports Introduction : La connaissce du gisement

Plus en détail

CONFÉRENCE «Ménagez votre territoire : de l observation à l action foncière» 20 novembre 2013

CONFÉRENCE «Ménagez votre territoire : de l observation à l action foncière» 20 novembre 2013 CONFÉRENCE «Ménagez votre territoire : de l observation à l action foncière» 20 novembre 2013 Sommaire - Introduction - Témoignages : - Conseil général de Lozère - La Roche-sur-Yon Agglomération -Sicoval

Plus en détail

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 Révision du SCoT du Pays Segréen Réunion publique lundi 30 novembre 2015 Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 SOMMAIRE Point d étape / avancement du SCoT Présentation du projet

Plus en détail

EDITEE LE 11 NOVEMBRE 2014 EQUIPE DE REDACTION

EDITEE LE 11 NOVEMBRE 2014 EQUIPE DE REDACTION MINISTERE DE LA SANTE DIRECTION DES ETUDES ET DE LA PLANIFICATION CARTE SANITAIRE DE LA PREMIERE LIGNE 2013 EDITEE LE 11 NOVEMBRE 2014 EQUIPE DE REDACTION Mme IMEN EL FAHEM, Ingénieur principal des statistiques

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER

ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER Smaf PROGRAMME FONCIER 13 2009-20 -2013 QUINQUENN UENNAL SOMMAIRE 1. L Etablissement 2. Documents de planification 3. Outils fonciers 4. Bilan du programme 2004-2008 5. Programmation

Plus en détail

L irrigation de la betterave à sucre au Maroc : comparaison des systèmes à économies d eau. Mme Naima BOUCH, COSUMAR

L irrigation de la betterave à sucre au Maroc : comparaison des systèmes à économies d eau. Mme Naima BOUCH, COSUMAR L irrigation de la betterave à sucre au Maroc : comparaison des systèmes à économies d eau Mme Naima BOUCH, COSUMAR 05 Juin 2013 Plan 1. Problématique des ressources en eau au Maroc 2. Programme National

Plus en détail

3 e Conférence Départementale Loue & Rivières Comtoises. Chambres d Agriculture Doubs-Territoire de Belfort & Jura FDCL du Doubs & du Jura

3 e Conférence Départementale Loue & Rivières Comtoises. Chambres d Agriculture Doubs-Territoire de Belfort & Jura FDCL du Doubs & du Jura 3 e Conférence Départementale Loue & Rivières Comtoises Chambres d Agriculture Doubs-Territoire de Belfort & Jura FDCL du Doubs & du Jura Opérations pilotes Contribution des Chambres d Agriculture - Gestion

Plus en détail

Débat du PADD Conseil Municipal du 23 octobre 2015

Débat du PADD Conseil Municipal du 23 octobre 2015 Débat du PADD Conseil Municipal du 23 octobre 2015 SOMMAIRE LES AMBITIONS COMMUNALES LES GRANDES ORIENTATIONS ENVIRONNEMENTALES LES GRANDES ORIENTATIONS D URBANISME LES GRANDES ORIENTATIONS EN MATIÈRE

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable *******************

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* STRATEGIE NATIONALE EN MATIERE D EDUCATION POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE **************************

Plus en détail

ANALYSES RETROSPECTIVES

ANALYSES RETROSPECTIVES PROJET DE DESSERTE AUTOROUTIERE DE LA VILLE DE NADOR Marrakech 22 Octobre 2013 2 ANALYSES RETROSPECTIVES Présentation du Réseau Routier Réseau Routier (57.334 km dont 41.431 km revêtus et 1.416 km d autoroutes)

Plus en détail

REGLEMENT DU CONCOURS NATIONAL DE L'INNOVATION

REGLEMENT DU CONCOURS NATIONAL DE L'INNOVATION REGLEMENT DU CONCOURS NATIONAL DE L'INNOVATION ARTICLE1 : Organisateur L Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation (APII) organise, sous l égide du Ministère de l Industrie et en partenariat

Plus en détail

Vos déchets ont de la valeur! #forumdd15

Vos déchets ont de la valeur! #forumdd15 LA REVOLUTION DES RESSOURCES Vos déchets ont de la valeur! LA REVOLUTION DES RESSOURCES : VOS DÉCHETS ONT DE LA VALEUR! Comment transformer vos déchets en ressources pour faire face à la raréfaction des

Plus en détail