Le CTN C «Transports, Eau-Gaz-Electricité, Livre, Communication» en chiffres

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le CTN C «Transports, Eau-Gaz-Electricité, Livre, Communication» en chiffres"

Transcription

1 CARSAT NORD-EST Le CTN C «Transports, Eau-Gaz-Electricité, Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015

2 Sommaire 1. Caractéristiques générales... 3 A. Nouvelle codification des accidents du travail au 1er janvier B. Provenance des données... 4 C. Définition... 4 a) Les entreprises... 4 b) Effectif des salariés... 4 c) Les accidents du travail... 5 d) Les accidents de trajet... 5 e) Les maladies professionnelles... 5 D. Les indicateurs Les entreprises et salariés... 7 A. Evolution sur 5 ans... 7 B. Résultats de l année a) Sections d établissements et salariés par Département... 7 b) Sections d établissements et salariés par tranche d effectif Les accidents du travail... 9 A. Evolution des accidents du travail sur 5 ans... 9 B. Résultats de l année a) Les accidents du travail par département...10 b) Les accidents du travail par tranche d effectif...11 c) Les accidents du travail selon la cause principale...12 d) Les accidents du travail selon la nature des lésions...14 e) Les accidents du travail selon le siège des lésions Les maladies professionnelles...17 A. Evolution sur 5 ans...17 B. Résultats de l année a) Les maladies professionnelles par département...17 b) Les maladies professionnelles par tranche d effectif...18 c) Les maladies professionnelles indemnisées par pathologie Les accidents de trajet...18 A. Evolution sur 5 ans...18 B. Résultats de l année a) Accidents de trajet par département...19 b) Accidents de trajet par tranche d effectif Les indices et taux régionaux...20 A. Evolution sur 5 ans...20 B. Résultats de l année a) Indices et taux par département...20 b) Indices et taux par tranche d effectif...21 Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Page 2

3 1. Caractéristiques générales Le CTN C «Transports, Eau-Gaz-Electricité, A. Nouvelle codification des accidents du travail au 1er janvier 2013 Pour répondre aux attentes de la communauté européenne en matière de statistiques des ATMP, une nouvelle codification des sinistres est mise en place à compter du 1 er janvier Désormais, seuls seront codifiés les accidents supérieur à 3 jours d arrêt et les accidents faisant l objet d une IPP. Cette nouvelle codification technologique introduit de nouvelles données en lieu et place des éléments matériels. Les variables sur les causes et les circonstances des accidents fournissent des informations complémentaires permettant de déterminer à quel endroit et de quelle manière des accidents se produisent. Ces informations sont utiles pour la définition des politiques de prévention. Il est tout aussi important, sinon plus, de connaître le moment auquel s est passé quelque chose d anormal que de savoir ce que la victime était en train de faire au moment de l accident. Les causes et circonstances d un accident comprennent trois niveaux ou séquences : les circonstances juste avant l accident avec quatre variables : poste de travail, type de lieu, type de travail et activité physique spécifique, la déviation qui décrit de quelle façon les circonstances de l accident se sont écartées de la pratique normale, le contact - modalité de la blessure, c est-à-dire la manière précise dont l écart par rapport à la pratique normale a abouti à un accident. De plus, le système lie, à chacun des 3 niveaux, un agent matériel associé à chaque action correspondante : l agent matériel de l activité physique spécifique, l agent matériel de la déviation, l agent matériel du contact modalité de la blessure». Cette évolution induit une rupture dans l historique de description des AT qui interdit toute comparaison dans le temps. Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Page 3

4 B. Provenance des données Le CTN C «Transports, Eau-Gaz-Electricité, Les données sont issues d un traitement informatique intégré à la base de données SGE TAPR : Système de Gestion des Employeurs pour la Tarification et la Prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles, et pour la gestion des déclarants de données sociales. Ce système est utilisé dans toutes les Caisses Régionales d'assurance Maladie (CRAM) et Caisses Générales de Sécurité Sociale (CGSS). Ce programme a pour objet de constituer les fichiers concernant les employeurs : les résultats des employeurs les sinistres professionnels (AT/MP). Les fichiers constitués comportent les données relatives à la dernière période triennale connue, soit les 3 dernières années connues. Il édite les résultats de la dernière année connue et remet à jour les éléments des 2 années précédentes. Ainsi, un écart peut apparaître entre le recueil statistique de l année et ceux des exercices précédents. C. Définition a) Les entreprises Trois notions définissent l entité «entreprise» : les entreprises, identifiées par leur numéro SIREN, les déclarants de données sociales, identifiés par leur numéro SIRET, les sections d'établissements distinguées par leur activité professionnelle, identifiées par un numéro de SE. b) Effectif des salariés L effectif salarié est déterminé en conformité avec l arrêté du 17 octobre 1995 du Code de la Sécurité Sociale, dans le but de statuer sur le mode de tarification des entreprises. Cet effectif est égal à la moyenne du nombre de salariés présents à la date du dernier jour de chaque trimestre de l année considérée. Les salariés à temps complet présents à la fin de chaque trimestre sont comptés pour 1. Ceux travaillant à temps partiel sont comptés au prorata du rapport entre la durée inscrite dans leur contrat de travail et la durée légale de travail au cours du trimestre civil considéré ou, si elle est inférieure à la durée légale, la durée normale de travail accomplie dans l établissement au cours dudit trimestre. Pour les salariés en intérim, le mode de calcul diffère par le fait que l effectif est égal à la moyenne du nombre de salariés présents à la date du dernier jour de chaque mois de l année considérée, et non plus du trimestre. Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Page 4

5 c) Les accidents du travail Le CTN C «Transports, Eau-Gaz-Electricité, Accident du travail. Article L du Code de la Sécurité Sociale "Est considéré comme accident du travail quelle qu'en soit la cause, l'accident survenu par le fait, ou à l'occasion du travail, à toute personne salariée ou travaillant, à quelque titre que ce soit, pour un ou plusieurs employeurs, ou chefs d'entreprise". Indemnisation de l'incapacité temporaire. Article L du Code de la Sécurité Sociale "La journée de travail au cours de laquelle l'accident s'est produit, quel que soit le mode de paiement du salaire, est intégralement à la charge de l'employeur. Une indemnité journalière est payée à la victime par la Caisse Primaire, à partir du premier jour qui suit l'arrêt de travail, consécutif à l'accident pendant toute la période d'incapacité de travail qui précède soit la guérison complète, soit la consolidation de la blessure ou le décès ainsi que dans le cas de rechute ou d'aggravation". Indemnisation de l'incapacité permanente. Article L du Code de la Sécurité Sociale "Une indemnité en capital est attribuée à la victime d'un accident de travail atteinte d'une incapacité permanente inférieure à un pourcentage déterminé. Son montant est fonction du taux d'incapacité de la victime et est déterminé par un barème forfaitaire fixé par décret. Il est révisé lorsque le taux d'incapacité de la victime augmente tout en restant inférieur à un pourcentage déterminé. " d) Les accidents de trajet Article L du Code de la Sécurité Sociale «Est également considéré comme accident du travail, lorsque la victime ou ses ayants droit apportent la preuve que l'ensemble des conditions ci-après sont remplies ou lorsque l'enquête permet à la caisse de disposer sur ce point de présomptions suffisantes, l'accident survenu à un travailleur mentionné par le présent livre, pendant le trajet d'aller et de retour, entre : 1. la résidence principale, une résidence secondaire présentant un caractère de stabilité ou tout autre lieu où le travailleur se rend de façon habituelle pour des motifs d'ordre familial et le lieu du travail. Ce trajet peut ne pas être le plus direct lorsque le détour effectué est rendu nécessaire dans le cadre d'un covoiturage régulier ; 2. le lieu du travail et le restaurant, la cantine ou, d'une manière plus générale, le lieu où le travailleur prend habituellement ses repas, et dans la mesure où le parcours n'a pas été interrompu ou détourné pour un motif dicté par l'intérêt personnel et étranger aux nécessités essentielles de la vie courante ou indépendant de l'emploi.» e) Les maladies professionnelles Article L (Extrait du Code de la Sécurité Sociale) «Est présumée d origine professionnelle toute maladie désignée dans un tableau de maladies professionnelles et contractée dans les conditions mentionnées à ce tableau Peut être également reconnue d origine professionnelle, une maladie caractérisée non désignée dans un tableau de maladies professionnelles lorsqu il est établi qu elle est essentiellement et directement causée par le travail habituel de la victime et qu elle entraîne le décès de celle-ci ou une incapacité permanente» Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Page 5

6 Article L (Extrait du Code de la Sécurité Sociale) «Des tableaux annexés par Décret en Conseil d Etat énumèrent les manifestations morbides d intoxication aiguës ou chroniques présentées par les travailleurs exposés d une façon habituelle à l action des agents nocifs mentionnés par lesdits tableaux qui donnent, à titre indicatif, la liste des principaux travaux comportant la manipulation ou l emploi de ces agents. Ces manifestations sont présumées d origine professionnelle». Compte spécial Sont inscrites au compte spécial, en application de l arrêté du 16/10/1995 pris pour l application de l article D , les dépenses afférentes à des maladies professionnelles constatées ou contractées dans l une des conditions suivantes : la maladie professionnelle a fait l objet d une première constatation médicale avant la date d entrée en vigueur du tableau la concernant ; la victime n a été exposée au risque de la maladie professionnelle qu antérieurement à la date d entrée en vigueur du tableau D. Les indicateurs Indicateurs Abréviations Définitions Incapacité temporaire AT avec arrêt Arrêt de travail d'au moins 24 heures consécutif à un accident du travail, de trajet ou à une maladie professionnelle Une indemnité journalière est payée à la victime par la Caisse Indemnité Primaire, à partir du premier jour qui suit l arrêt de travail, IJ journalière consécutif au sinistre, et pendant toute la période d incapacité de travail Incapacité permanente Taux IP Indice de fréquence Taux de fréquence Indice de gravité Taux de gravité IJ Moyen IP Moyen Maladies professionnelles indemnisées Maladies professionnelles avec IP AT avec IP Taux IP IF TF IG TG IJ Moyen IP Moyen MP indemnisées MP avec IP Incapacité permanente consécutive à un accident du travail, de trajet ou à une maladie professionnelle et entraînant l'attribution d'une indemnité en capital (si Taux IP < 10 %) ou d'une rente (si taux IP >= 10 %) Nombre d'accidents avec arrêt supérieur à 24 h nombre de salariés Nombre d'accidents avec arrêt supérieur à 24 h nombre d'heures travaillées Total des taux d'incapacité permanente nombre d'heures travaillées Nombre de journées de travail perdues nombre d'heures travaillées Nombre de journées de travail perdues Nbre d accidents avec incapacité temporaire Somme des taux IP Nbre d accidents avec IP x x x x Maladies professionnelles (MP) ayant donné lieu à un premier versement d indemnisation dans l année, qu il soit en indemnités journalières (IJ) ou en incapacité permanente. Maladies professionnelles ayant donné lieu à l attribution d un taux d incapacité permanente (taux IP) dans l année. Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Page 6

7 2. Les entreprises et salariés A. Evolution sur 5 ans Le CTN C «Transports, Eau-Gaz-Electricité, Année Evolution Nbre sections d'établissement ,5% Nb de salariés ,8% Evolution des Sections d'établissement Evolution des Salariés B. Résultats de l année 2014 a) Sections d établissements et salariés par Département Sections d établissements par département Département Nbre de SE 1 Ardennes 811 Aube 967 Marne Haute Marne 575 Total Champagne-Ardenne Département Nbre de SE 1 Meurthe et Moselle Meuse 503 Vosges Total Lorraine SE : Sections d établissements Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Page 7

8 Salariés par département Le CTN C «Transports, Eau-Gaz-Electricité, Département Nbre de Salariés Ardennes Aube Marne Haute Marne Total Champagne-Ardenne Département Nbre de Salariés Meurthe et Moselle Meuse Vosges Total Lorraine b) Sections d établissements et salariés par tranche d effectif Les sections d établissements par tranche d effectif Tranche d'effectif Nbre de SE 1 1 à 9 salariés à 19 salariés à 9 salariés 10 à 19 salariés 8,3% 73,4% 20 à 49 salariés à 49 salariés 5,8% 50 à 99 salariés à 99 salariés 1,9% 100 à 299 salariés salariés et plus 7 Effectif non identifié (1) à 299 salariés 300 salariés et plus Effectif non identifié 0,8% 0,1% 9,8% Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Page 8

9 Les salariés par tranche d effectif Tranche d'effectif Nbre de salariés 1 à 9 salariés à 9 salariés 23,7% 10 à 19 salariés à 19 salariés 14,6% 20 à 49 salariés à 49 salariés 23,2% 50 à 99 salariés à 99 salariés 16,7% 100 à 299 salariés à 299 salariés 16,2% 300 salariés et plus salariés et plus 5,5% 3. Les accidents du travail A. Evolution des accidents du travail sur 5 ans Année Evolution Accidents du travail avec arrêt ,6% Nb de jours IJ ,9% IJ Moyen ,4% Accidents du travail avec IP ,5% Accidents du travail mortels ,6% Total taux IP ,4% IP moyen ,0% Indice de Fréquence 53,9 55,9 50,7 51,0 45,6-10,6% Accidents du travail avec arrêt Accidents du travail avec IP Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Page 9

10 B. Résultats de l année 2014 a) Les accidents du travail par département Département Accidents du travail avec arrêt Accidents du travail avec IP Accidents du travail mortels Ardennes Aube Marne Haute Marne Champagne-Ardenne Meurthe et Moselle Meuse Vosges Lorraine Répartition en % des accidents avec arrêt Lorraine Champagne-Ardenne Répartition en % des accidents avec IP Lorraine Champagne-Ardenne Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Page 10

11 Répartition en % des accidents mortels Lorraine Champagne-Ardenne b) Les accidents du travail par tranche d effectif Tranche d effectif Accidents du travail avec arrêt Accidents du travail avec IP Accidents du travail mortels 1 à 9 salariés à 19 salariés à 49 salariés à 99 salariés à 299 salariés salariés et plus Effectif non identifié (1) Répartition en % des accidents avec arrêt par tranche d effectif 1 à 9 salariés 10 à 19 salariés 13,6% 14,3% 20 à 49 salariés 27,9% 50 à 99 salariés 100 à 299 salariés 17,8% 20,0% 300 salariés et plus 5,7% Effectif non identifié 0,7% Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Page 11

12 c) Les accidents du travail selon la cause principale Cause principale Accidents du travail avec arrêt Accidents du travail avec IP Accidents du travail mortels Blessure en portant, soulevant, se levant, déposant, se baissant Blessure en torsion, en rotation, ou en se tournant Chute de hauteur Glissade, trébuchement, chute de personne de plain-pied Perte de contrôle de moyen de transport ou de manutention Autres Perte de contrôle d'autres objets ou d'animal Mouvement non coordonné, gestes intempestifs ou inopportun Glissade, chute, effondrement d'objet ou de matériel 81 2 Pas d'information 59 6 Perte de contrôle d'outil 54 5 Violence, agression, menace 45 2 Blessure en étant happé, entrainé par un objet ou un matériel 29 Perte de contrôle de machine, de matière travaillée 21 1 Agression, bousculade par un animal 16 1 Présence de la victime ou d'un tiers créant une menace pour elle, lui-même 12 Blessure en marchant sur un objet coupant 11 Rupture de matériel ou d'équipement 11 2 Blessure en s'agenouillant, s'asseyant ou en s'appuyant contre 9 1 Fuite, écoulement, éclaboussure, aspersion de liquide 6 1 Emission de poussières ou de particules 4 Rupture, éclatement causant des éclats (bois, verre, métal...) 2 Surprise, frayeur 1 Vaporisation, formation de gaz 1 Problème électrique, explosion, feu 1 Non codifié Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Page 12

13 Répartition des accidents avec arrêt codifiés en % Blessure en portant, soulevant, se levant, déposant, se baissant Blessure en torsion, en rotation, ou en se tournant 15,7% 18,8% Chute de hauteur Glissade, trébuchement, chute de personne de plainpied Perte de controle de moyen de transport ou de manutention Autres Perte de controle d'autres objets ou d'animal Mouvement non coordonné, gestes intempestifs ou inopportun Glissade, chute, effondrement d'objet ou de matériel Pas d'information Perte de controle d'outil Violence, agression, menace Blessure en étant happé, entrainé par un objet ou un matériel Perte de controle de machine, de matière travaillée Agression, bousculade par un animal Présence de la victime ou d'un tiers créant une menace pour elle, lui-même Blessure en marchant sur un objet coupant Rupture de matériel ou d'équipement Blessure en s'agenouillant, s'asseyant ou en s'appuyant contre Fuite, écoulement, éclaboussure, aspersion de liquide Emission de poussières ou de particules Rupture, éclatement causant des éclats (bois, verre, métal...) Surprise, frayeur Vaporisation, formation de gaz Problème électrique, explosion, feu 4,8% 3,3% 2,4% 2,2% 1,8% 1,2% 0,9% 0,7% 0,5% 0,4% 0,4% 0,4% 0,2% 0,2% 0,1% 0,0% 0,0% 0,0% 10,3% 9,8% 9,6% 8,6% 7,6% Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Page 13

14 d) Les accidents du travail selon la nature des lésions Nature des lésions Accidents du travail avec arrêt Accidents du travail avec IP Accidents du travail mortels Traumatismes internes Entorses et foulures Chocs traumatiques Commotions et traumatismes internes Nature de la blessure inconnue ou non précisée Blessures superficielles Autres blessures déterminées non classées sous d'autres rubriques Fractures fermées Plaies ouvertes Luxations et sub-luxations 63 Blessures multiples Autres types de plaies et de blessures superficielles 62 2 Autres types de chocs 47 3 Autres types de commotions et de traumatismes internes 30 3 Autres types de luxations, d'entorses et de foulures 25 2 Fractures ouvertes 11 4 Autres types de fractures osseuses 9 8 Chocs consécutifs à des agressions et menaces 5 Brulures et brulures par liquide bouillant (thermiques) 4 Autres types de brulures, de brulures par liquide bouillant et gelures 3 Brulures chimiques (corrosions) 3 1 Amputations traumatiques (perte de parties du corps) 2 Infections aigues 1 Autres effets du bruit, des vibrations et de la pression 1 Répartition des accidents avec arrêt selon la nature des lésions en % Traumatismes internes Entorses et foulures 18,48% 17,37% Chocs traumatiques Commotions et traumatismes internes Nature de la blessure inconnue ou non précisée Blessures superficielles Autres blessures déterminées non classées autres rubriques Fractures fermées Autres 12,93% 10,42% 8,60% 6,48% 5,41% 4,73% 15,60% Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Page 14

15 e) Les accidents du travail selon le siège des lésions Siège des lésions Accidents du travail avec IT Accidents du travail avec IP Dos, y compris colonne vertébrale et vertèbres du dos Jambe, y compris genou Cheville Doigt(s) Accidents du travail mortels Multiples endroits du corps affectés Epaule et articulations de l'épaule Pied Bras, y compris coude Main 88 7 Cage thoracique, cotes y compris omoplates et articulations 82 6 Poignet 81 6 Localisation de la blessure non déterminée Cou, y compris colonne vertébrale et vertèbres du cou 76 2 Autres parties du dos 58 2 Tête (caput), cerveau, nerfs crâniens et vaisseaux cérébraux 37 Zone faciale 28 5 OEil / yeux 28 1 Orteil(s) 20 2 Membres supérieurs, multiples endroits affectés 20 1 Abdomen et pelvis, y compris organes 16 Autres parties des membres inférieurs 16 2 Autres parties du corps blessées 11 Hanche et articulation de la hanche 10 2 Ensemble du corps (effets systémiques) 9 Membres inférieurs, multiples endroits affectés 8 Autres parties du torse 7 1 Tête, multiples endroits affectés 7 Autres parties du cou 6 Torse, multiples endroits affectés 5 1 Autres parties de la tête 5 Autres parties des membres supérieurs 5 Poitrine, y compris organes Dentition 1 1 Oreille(s) 1 1 Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Page 15

16 Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Page 16

17 4. Les maladies professionnelles A. Evolution sur 5 ans Le CTN C «Transports, Eau-Gaz-Electricité, Année Evolution MP Indemnisées ,0% Nb de jours IJ ,5% IJ Moyen ,4% MP avec IP ,3% MP Mortelles ,0% Total taux IP ,2% IP Moyen ,1% MP Indemnisées MP avec IP B. Résultats de l année 2014 a) Les maladies professionnelles par département Département MP indemnisées MP avec IP MP mortelles Ardennes Aube Marne Haute Marne Champagne-Ardenne Meurthe et Moselle Meuse Vosges Lorraine Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Page 17

18 b) Les maladies professionnelles par tranche d effectif Tranche d effectif MP indemnisées MP avec IP MP mortelles 1 à 9 salariés à 19 salariés à 49 salariés à 99 salariés à 299 salariés salariés et plus Effectif non identifié (1) c) Les maladies professionnelles indemnisées par pathologie 57 Affections périarticulaires 84,3% 98 Affections chroniques du rachis lombaire (Manutention) Autres 5,8% 4,1% 42 Bruit 97 Affections chroniques du rachis lombaire (Vibration) 3,3% 2,5% 5. Les accidents de trajet A. Evolution sur 5 ans Année Evolution Accidents de trajet avec arrêt ,2% Nb jours IJ ,1% IJ Moyen ,8% Accidents de trajet avec IP ,6% Accidents de trajet mortels ,0% Total taux IP ,8% IP moyen ,4% Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Page 18

19 Accidents de trajet avec arrêt Accidents de trajet avec IP B. Résultats de l année 2014 a) Accidents de trajet par département Département Accidents de trajet avec arrêt Accidents de trajet avec IP Accidents de trajet mortels Ardennes Aube Marne Haute Marne Champagne-Ardenne Meurthe et Moselle Meuse Vosges Lorraine b) Accidents de trajet par tranche d effectif Tranche d effectif Accidents de trajet avec arrêt Accidents de trajet avec IP Accidents de trajet mortels 1 à 9 salariés à 19 salariés à 49 salariés à 99 salariés à 299 salariés salariés et plus Effectif non identifié (1) Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Page 19

20 6. Les indices et taux régionaux A. Evolution sur 5 ans Le CTN C «Transports, Eau-Gaz-Electricité, Année Evolution Indice de Fréquence 53,91 55,33 50,67 50,98 45,60-10,6% Taux de Fréquence 32,56 33,76 30,99 31,47 28,29-10,1% Indice de Gravité 29,31 24,62 26,41 24,76 19,12-22,8% Taux de Gravité 1,82 1,83 1,89 1,93 1,84-4,4% 70,00 60,00 50,00 40,00 30,00 20,00 10,00 Evolution des indices et taux 53,91 55,33 50,67 50,98 45,60 1,89 1,93 1,82 1,83 32,56 33,76 1,84 30,99 31,47 28,29 29,31 26,41 24,62 24,76 19, Indice de Fréquence Taux de Fréquence Indice de Gravité Taux de Gravité 2,60 2,40 2,20 2,00 1,80 1,60 1,40 1,20 1,00 B. Résultats de l année 2014 a) Indices et taux par département Département Indice de fréquence Taux de fréquence Indice de gravité Taux de gravité Ardennes 40,78 23,90 14,22 2,14 Aube 45,17 27,52 26,93 1,56 Marne 44,49 28,02 20,60 1,65 Haute Marne 38,75 23,55 13,68 2,09 Meurthe et Moselle 48,04 30,94 19,32 2,02 Meuse 45,61 28,38 11,51 1,63 Vosges 48,52 28,57 17,33 1,86 Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Page 20

21 b) Indices et taux par tranche d effectif Tranche d effectif Indice de fréquence Taux de fréquence Indice de gravité Taux de gravité 1 à 9 salariés 26,15 18,61 23,12 1,30 10 à 19 salariés 44,38 26,07 9,43 1,71 20 à 49 salariés 54,88 31,40 18,16 1,79 50 à 99 salariés 48,52 29,59 20,34 1, à 299 salariés 56,18 35,02 19,46 2, salariés et plus 47,56 29,19 25,36 2,33 Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Page 21

Le CTN G «Commerce non alimentaire» en chiffres

Le CTN G «Commerce non alimentaire» en chiffres CARSAT NORD-EST Le CTN G «Commerce non alimentaire» Source : Statistiques financières et technologiques 2013 issues de SGE TAPR Créé par SISORP le 15 décembre 2014 Sommaiire 1. Caractéristiques générales...

Plus en détail

Le CTN F «Bois, Ameublement, Papier- Carton, Textiles, Vêtement, Cuirs et Peaux» en chiffres

Le CTN F «Bois, Ameublement, Papier- Carton, Textiles, Vêtement, Cuirs et Peaux» en chiffres CARSAT NORD-EST Le CTN F «Bois, Ameublement, Papier- Carton, Textiles, Vêtement, Cuirs et Peaux» en chiffres Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP

Plus en détail

«Le Transport de Marchandises» en chiffres

«Le Transport de Marchandises» en chiffres CARSAT NORD-EST «Le Transport de Marchandises» Les dénombrements ci-après prennent en compte les données des sections d'établissements relevant du N de risque 602MD du CTN C, hors catégories "Bureaux"

Plus en détail

Le CTN B «Bâtiment et Travaux Publics» en chiffres

Le CTN B «Bâtiment et Travaux Publics» en chiffres CARSAT NORD-EST Le CTN B «Bâtiment et Travaux Publics» Source : Statistiques financières et technologiques 2013 issues de SGE TAPR Créé par SISORP le 15 décembre 2014 Sommaiire 1. Caractéristiques générales...

Plus en détail

Le CTN C «Transports, Eau-Gaz-Electricité, Livre, Communication» en chiffres

Le CTN C «Transports, Eau-Gaz-Electricité, Livre, Communication» en chiffres CARSAT NORD-EST Le CTN C «Transports, Eau-Gaz-Electricité, Source : Statistiques financières et technologiques 2013 issues de SGE TAPR Créé par SISORP le 15 décembre 2014 Sommaiire 1. Caractéristiques

Plus en détail

1. Introduction... 3. 2. Résultat de l année 2014... 4

1. Introduction... 3. 2. Résultat de l année 2014... 4 Carsat Nord--Est Diirectiion des Riisques Proffessiionnells Les accidents de trajet Sommaire 1. Introduction... 3 2. Résultat de l année 2014... 4 3. Les accidents du trajet de l année 2014 par activité...

Plus en détail

1. Introduction... 3. 2. Résultat de l année 2013... 4

1. Introduction... 3. 2. Résultat de l année 2013... 4 Carsat Nord--Est Diirectiion des Riisques Proffessiionnells Les accidents de trajet Sommaiire 1. Introduction... 3 2. Résultat de l année 2013... 4 3. Les accidents du trajet de l année 2013 par activité...

Plus en détail

Le CTN E «Chimie Caoutchouc Plasturgie» en chiffres

Le CTN E «Chimie Caoutchouc Plasturgie» en chiffres CARSAT NORD-EST Le CTN E «Chimie Caoutchouc Plasturgie» Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Sommaire 1. Caractéristiques générales... 3

Plus en détail

1. Introduction... 3 A. Nouvelle codification des accidents du travail au 1er janvier B. Définition... 3 C. Indicateurs...

1. Introduction... 3 A. Nouvelle codification des accidents du travail au 1er janvier B. Définition... 3 C. Indicateurs... Carsat Nord--Est Diirectiion des Riisques Proffessiionnells Les accidents du travail Sommaire 1. Introduction... 3 A. Nouvelle codification des accidents du travail au 1er janvier 2013... 3 B. Définition...

Plus en détail

Le CTN B «Bâtiment et Travaux Publics» en chiffres

Le CTN B «Bâtiment et Travaux Publics» en chiffres CARSAT NORD-EST Le CTN B «Bâtiment et Travaux Publics» Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR Créé par SISORP Juin 2015 Sommaire 1. Caractéristiques générales... 3

Plus en détail

Items 108 et 109 : Accidents du travail et maladies professionnelles

Items 108 et 109 : Accidents du travail et maladies professionnelles Items 108 et 109 : Accidents du travail et maladies professionnelles Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Accidents du travail et maladies professionnelles : définitions...1 1. 1

Plus en détail

Le CTN A «Métallurgie» en chiffres

Le CTN A «Métallurgie» en chiffres CARSAT NORD-EST Le CTN A «Métallurgie» en chiffres Source : Statistiques financières et technologiques 2014 issues de SGE TAPR - Créé par SISORP Juin 2015 Sommaire 1. Caractéristiques générales... 3 A.

Plus en détail

Les risques au travail et le Document unique d évaluation des risques professionnels

Les risques au travail et le Document unique d évaluation des risques professionnels Les risques au travail et le Document unique d évaluation des risques professionnels Dr Hervé LECLET Publié dans : Labelix, lettre d information trimestrielle n 8 juillet 2009 Le critère 2.2.10 de la référence

Plus en détail

Les risques professionnels. Nord - Pas de Calais et Picardie. Accidents du travail Maladies professionnelles. Statistiques 2013

Les risques professionnels. Nord - Pas de Calais et Picardie. Accidents du travail Maladies professionnelles. Statistiques 2013 Les risques professionnels Nord - Pas de Calais et Picardie Accidents du travail Maladies professionnelles Statistiques 2013 sommaire Introduction page 4 Contexte économique : les effectifs salariés du

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA HAUTE-GARONNE CONTRAT GROUPE COLLECTIVITES ADHERENTES D'UN EFFECTIF INFERIEUR OU EGAL A 30 AGENTS CNRACL

CENTRE DE GESTION DE LA HAUTE-GARONNE CONTRAT GROUPE COLLECTIVITES ADHERENTES D'UN EFFECTIF INFERIEUR OU EGAL A 30 AGENTS CNRACL CENTRE DE GESTION DE LA HAUTE-GARONNE CONTRAT GROUPE COLLECTIVITES ADHERENTES D'UN EFFECTIF INFERIEUR OU EGAL A 3 AGENTS CNRACL BILAN 212 (selon les éléments transmis par les collectivités) BILAN D'ABSENTEISME

Plus en détail

Les Risques Professionnels

Les Risques Professionnels Les Risques Professionnels Sommaire Définition d un accident du travail et d une maladie professionnelle Les Formalités à accomplir: employeurs et salariés La Reconnaissance AT La Reconnaissance MP L indemnisation

Plus en détail

Le risque 853AB «Services d aide sociale à domicile» en chiffres

Le risque 853AB «Services d aide sociale à domicile» en chiffres CARSAT NORD-EST Le risque 853AB «Services d aide sociale à domicile» Les dénombrements ci-après prennent en compte les données des sections d'établissements relevant du N de risque 853AB du CTN I, hors

Plus en détail

2013 >> STATISTIQUES ACCIDENTS DU TRAVAIL ET MALADIES PROFESSIONNELLES EN LIMOUSIN ET POITOU-CHARENTES

2013 >> STATISTIQUES ACCIDENTS DU TRAVAIL ET MALADIES PROFESSIONNELLES EN LIMOUSIN ET POITOU-CHARENTES STATISTIQUES >> ACCIDENTS DU TRAVAIL ET MALADIES PROFESSIONNELLES EN LIMOUSIN ET POITOUCHARENTES Carsat Centre Ouest Assurance des Risques Professionnels, avenue du Président René Coty LIMOGES CEDEX Sommaire

Plus en détail

Statistiques des risques professionnels des salariés agricoles

Statistiques des risques professionnels des salariés agricoles Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques ETUDE Avril 2014 Statistiques des risques professionnels des salariés agricoles Données nationales 2012 www.msa.fr Avril 2014 Statistiques des risques

Plus en détail

Statistiques PACA Corse

Statistiques PACA Corse MP Maladies Professionnelles Santé & Sécurité au travail Accidents du Travail AT Accidents du Trajet TJ Risques professionnels PACA-Corse Edition août 2013 Santé & Sécurité au travail MP AT TJ Risques

Plus en détail

et bien naviguer sur votre compte!

et bien naviguer sur votre compte! Comprendre votre tarification AT/MP et bien naviguer sur votre compte! année 2011 comment est calculé votre taux de cotisation? Votre taux de cotisation AT/MP «Accidents du Travail et Maladies Professionnelles»

Plus en détail

PREVENTICA NANTES 2014. Comprendre la tarification et le coût des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles

PREVENTICA NANTES 2014. Comprendre la tarification et le coût des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles PREVENTICA NANTES 2014 Comprendre la tarification et le coût des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles 13/10/2014 1 La branche AT/MP au sein de la sécurité sociale SECURITE SOCIALE Gestion

Plus en détail

Bilan des statistiques - Année 2012 Accidents du Travail - Maladies Professionnelles

Bilan des statistiques - Année 2012 Accidents du Travail - Maladies Professionnelles Bilan des statistiques - Année 2012 Accidents du Travail - Maladies Professionnelles C.P.S. - avenue du Commandant Chéssée Papeete - Tahiti BP 1-98 713 Papeete - Polynésie française- Tel : (689) 41 68

Plus en détail

Journée d information «aide à domicile» Prévenir les risques. pour les salariés de l activité aide à la personne

Journée d information «aide à domicile» Prévenir les risques. pour les salariés de l activité aide à la personne Prévenir les risques professionnels pour les salariés de l activité aide à la personne OBJECTIFS Connaître la situation Accidents du Travail et Maladies Professionnelles de l activité dans le département

Plus en détail

LES ACCIDENTS DU TRAVAIL

LES ACCIDENTS DU TRAVAIL Définition Conformément à l article L. 411-1 du code de la sécurité sociale, "est considéré comme un AT, l accident survenu par le fait ou à l occasion du travail à toute personne salariée ou travaillant,

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL. ANALYSE DES ACCIDENTS DU TRAVAIL SURVENUS DANS LE SECTEUR DE L INDUSTRIE ALIMENTAIRE (NACE 15) - 2005.

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL. ANALYSE DES ACCIDENTS DU TRAVAIL SURVENUS DANS LE SECTEUR DE L INDUSTRIE ALIMENTAIRE (NACE 15) - 2005. FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL ANALYSE DES ACCIDENTS DU TRAVAIL SURVENUS DANS LE SECTEUR DE L INDUSTRIE ALIMENTAIRE (NACE 15) - 2005. Janvier 2008 1. Introduction Ce rapport a été établi sur la base des

Plus en détail

SECTEUR DE LA CONSTRUCTION 2014: ACCIDENTS DU TRAVAIL DES STAGIAIRES

SECTEUR DE LA CONSTRUCTION 2014: ACCIDENTS DU TRAVAIL DES STAGIAIRES 22 februari 2016 - Commission permanente Construction Service de Prévention et Banque de données - Alexandra De Backer SECTEUR DE LA CONSTRUCTION 2014: ACCIDENTS DU TRAVAIL DES STAGIAIRES Fonds des Accidents

Plus en détail

Les risques professionnels

Les risques professionnels Les risques professionnels LES RISQUES PROFESSIONNELS Quelques définitions : Accident du travail, accident de trajet et maladie professionnelle Accident du travail : est considéré comme accident du travail,

Plus en détail

Chiffres clé de l année 2015

Chiffres clé de l année 2015 Chiffres clé de l année 2015 Source : SGE - Statistiques technologiques et financières 2013-2015 Source : SGE - Statistiques technologiques et financières 2013-2015 0 Sommaire 1. Définitions et caractéristiques

Plus en détail

La nouvelle tarification

La nouvelle tarification 1 La nouvelle tarification Le thème de notre matinée : la nouvelle tarification A partir de 2012, une nouvelle tarification s appliquera. Depuis le 1er janvier 2010, les sinistres qui surviennent dans

Plus en détail

Risque AT 2012 : Statistiques de sinistralité par regroupements de codes risque du CTN D. Services, commerces et industries de l alimentation

Risque AT 2012 : Statistiques de sinistralité par regroupements de codes risque du CTN D. Services, commerces et industries de l alimentation DIRECTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Risque AT 2012 : Statistiques de sinistralité par regroupements de codes risque du CTN D Services, commerces et industries de l alimentation [En cours de rédaction]

Plus en détail

Nouvelle tarification des entreprises

Nouvelle tarification des entreprises Nouvelle tarification des entreprises 1- Qu est-ce que la «tarification»? En France, 2 millions d établissements des secteurs de l industrie, du service et du commerce cotisent en fonction de leur taille,

Plus en détail

RISQUE ROUTIER ET DÉPLACEMENTS PROFESSIONNELS. 13 Octobre 2015 ebilliard@carsat-ra.fr sylvain.quipourt@carsat-bfc.fr

RISQUE ROUTIER ET DÉPLACEMENTS PROFESSIONNELS. 13 Octobre 2015 ebilliard@carsat-ra.fr sylvain.quipourt@carsat-bfc.fr RISQUE ROUTIER ET DÉPLACEMENTS PROFESSIONNELS 13 Octobre 2015 ebilliard@carsat-ra.fr sylvain.quipourt@carsat-bfc.fr DÉROULÉ Présentation et missions de la Carsat Obligations réglementaires Définitions

Plus en détail

Etude sectorielle de l'heure de survenance des accidents du travail et de trajet en 2008

Etude sectorielle de l'heure de survenance des accidents du travail et de trajet en 2008 DIRECTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Etude sectorielle de l'heure de survenance des accidents du travail et de trajet en 2008 Etude décembre 2009 Caisse Nationale de l Assurance Maladie des Travailleurs

Plus en détail

Statistiques des risques professionnels des non-salariés et des chefs d exploitation agricole

Statistiques des risques professionnels des non-salariés et des chefs d exploitation agricole Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques ETUDE décembre 2012 Statistiques des risques professionnels des non-salariés et des chefs d exploitation agricole Données nationales 2011 www.msa.fr

Plus en détail

INTÉGRER LES FACTEURS DE RISQUES LIÉS À LA PÉNIBILITÉ DANS UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION

INTÉGRER LES FACTEURS DE RISQUES LIÉS À LA PÉNIBILITÉ DANS UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION INTÉGRER LES FACTEURS DE RISQUES LIÉS À LA PÉNIBILITÉ DANS UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION Diagnostiquer «et prévenir les risques : les agents chimiques dangereux» Préventica 2013 INTERVENANTS : Claude Routard

Plus en détail

ACCIDENTS DU TRAVAIL ET MESURES DE PREVENTION ANNEE 2006

ACCIDENTS DU TRAVAIL ET MESURES DE PREVENTION ANNEE 2006 O R G A N I S A T I O N E U R O P E E N N E P O U R L A R E C H E R C H E N U C L E A I R E E U R O P E A N O R G A N I Z A T I O N F O R N U C L E A R R E S E A R C H L a b o r a t o i r e E u r o p é

Plus en détail

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er, 2è et 3è trimestres 2013

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er, 2è et 3è trimestres 2013 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD juillet 2014 Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er, 2è et 3è trimestres 2013 www.msa.fr

Plus en détail

Base Questions Réponses

Base Questions Réponses Base Questions Réponses Cette BQR a été réalisée à partir des questions les plus fréquemment posées Doutes de l employeur sur un AT 1. Mon salarié est en arrêt de travail depuis 6 mois. Nous sommes persuadés

Plus en détail

Salariés agricoles Suivi des principaux indicateurs d accidentologie par les Comités Techniques Nationaux de prévention

Salariés agricoles Suivi des principaux indicateurs d accidentologie par les Comités Techniques Nationaux de prévention Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques DONNEES CHIFFREES janvier 2015 Salariés agricoles Suivi des principaux indicateurs d accidentologie par les Comités Techniques Nationaux de prévention

Plus en détail

Statistiquesaccidents dutravailetmaladies professionnelesdu BTP

Statistiquesaccidents dutravailetmaladies professionnelesdu BTP Extraitdusitewww.inrs.fr Miseàjour:21/10/2011 Statistiquesaccidents dutravailetmaladies professionnelesdu BTP Présentationdesstatistiquesdesaccidentsdu travailetdesmaladiesprofessionnelespourle secteurdelaconstructionen2010.

Plus en détail

L ACCIDENT DE SERVICE

L ACCIDENT DE SERVICE L ACCIDENT DE SERVICE Le coût moyen d un accident de service pour un agent CNRACL en 2010 était de 2434 1 sans considérer les coûts induits en termes de désorganisation des services, de démobilisation

Plus en détail

1. Principe et portée. Circulaire n 2015/01 du 09/01/2015 La décote

1. Principe et portée. Circulaire n 2015/01 du 09/01/2015 La décote Circulaire n 2015/01 du 09/01/2015 La décote 1. Principe et portée 2. Cas de non-application de la décote 3. Tableaux des durées d assurance requises, des coefficients de décote et des âges d annulation

Plus en détail

1. PREAMBULE 2. OBJECTIFS 3. DUREE

1. PREAMBULE 2. OBJECTIFS 3. DUREE Salle de formation : nouveau concept. Cadre agréable hors entreprise. Première session des 16 et 17 octobre2014 «Un sauveteur secouriste du travail (ou SST) peut sauver des vies sur le lieu de travail,

Plus en détail

Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3.

Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3. Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3.1998) Modifié par: (1) arrêté royal du 3 mai 1999 relatif aux missions et

Plus en détail

> Assurance des Risques statutaires Formulaires

> Assurance des Risques statutaires Formulaires > Assurance des Risques statutaires Formulaires > Table de référence > Déclaration de sinistres des agents affiliés à la CNRACL - Déclaration de décès - Déclaration d'accident du travail - Demande de prestations

Plus en détail

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er trimestre 2013

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er trimestre 2013 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD juin 2014 Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er trimestre 2013 www.msa.fr Tableau

Plus en détail

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er et 2è trimestres 2013

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er et 2è trimestres 2013 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD juillet 2014 Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er et 2è trimestres 2013 www.msa.fr

Plus en détail

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er trimestre 2014

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er trimestre 2014 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD octobre 2014 Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er trimestre 2014 www.msa.fr Tableau

Plus en détail

La pénibilité au travail : une nouvelle mission pour les CHSCT et DP

La pénibilité au travail : une nouvelle mission pour les CHSCT et DP La pénibilité au travail : une nouvelle mission pour les CHSCT et DP Loi n 2010-1330 du 9/11/2010 DIRECCTE Rhone Alpes Prévention de la pénibilité - La pénibilité au sens réglementaire - Les 3 dispositifs

Plus en détail

Maladies Professionnelles en lien avec les TMS

Maladies Professionnelles en lien avec les TMS DATE Émetteur rappel du titre général de la présentation Maladies Professionnelles en lien avec les TMS Statistiques Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Les statistiques nationales

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A.

BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A. BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A. 2011 SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p 9 14 DÉPARTS p 10 15 PROMOTIONS ET AUGMENTATIONS p 11

Plus en détail

La prévention des Accidents Domestiques de la Vie Courante liés au printemps.

La prévention des Accidents Domestiques de la Vie Courante liés au printemps. La prévention des Accidents Domestiques de la Vie Courante liés au printemps. Les beaux jours sont de retour et, avec eux, les moments de bricolage et de jardinage en extérieur. L'occasion de prendre en

Plus en détail

La Nouvelle tarification des risques professionnels Accidents du travail et maladies professionnelles

La Nouvelle tarification des risques professionnels Accidents du travail et maladies professionnelles La Nouvelle tarification des risques professionnels Accidents du travail et maladies professionnelles 1 La nouvelle tarification ne change pas dans son principe mais elle est plus simple à comprendre et

Plus en détail

3. Analyse exploratoire

3. Analyse exploratoire Bilan de l étude de faisabilité «prévention des traumatismes d origine accidentelle» Mouloud Haddak, INRETS-UMRESTTE 1 / Handicap International 1. Préambule Il faut d abord souligner que cette étude de

Plus en détail

Manuel Sunetplus Statistiques et chiffres-clés Statistiken und Kennzahlen

Manuel Sunetplus Statistiques et chiffres-clés Statistiken und Kennzahlen Manuel Sunetplus Statistiques et chiffres-clés Statistiken und Kennzahlen Page 1 Sunetplus Statistiques et chiffres-clés Statistiques Sommaire Evaluations au niveau de l'entreprise Généralités... 7 1 EVENEMENTS...

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES GROUPE

RESSOURCES HUMAINES GROUPE BILAN SOCIAL 2014 BNP PARIBAS SA RESSOURCES HUMAINES GROUPE La banque d un monde qui change SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p

Plus en détail

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL FICHE 4 LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL Age légal : âge à partir duquel un assuré est en droit de demander sa mise à la retraite. L âge légal de départ en retraite est actuellement de 60

Plus en détail

LOT UNIQUE - ASSURANCES RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL TITULAIRE (CNRACL) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

LOT UNIQUE - ASSURANCES RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL TITULAIRE (CNRACL) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) LOT UNIQUE - ASSURANCES RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL TITULAIRE (CNRACL) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) CES EVENEMENTS SERONT ASSURES SELON LES CONDITIONS GENERALES, ET CONVENTIONS

Plus en détail

1 LES DEFINITIONS 10/04/2016 ACCIDENT DE TRAVAIL ACCIDENT DE TRAJET

1 LES DEFINITIONS 10/04/2016 ACCIDENT DE TRAVAIL ACCIDENT DE TRAJET 1 LES DEFINITIONS Dr. Philippe HAVETTE Médecin coordonnateur Groupe La Poste DIUST 2016 ACCIDENTS DE TRAVAIL 1 DIUST 2016 ACCIDENTS DE TRAVAIL 2 ACCIDENT DE TRAVAIL Article L411-1 code sécurité sociale:

Plus en détail

LES STATISTIQUES RELATIVES AU SECTEUR DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

LES STATISTIQUES RELATIVES AU SECTEUR DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS CHAPITRE 21 LES STATISTIQUES RELATIVES AU SECTEUR DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS L économie de la branche 433 Poursuite de la croissance 433 Les risques professionnels 435 Les accidents du travail

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA SANTÉ ET À LA SÉCURITÉ. Politique relative à la santé et à la sécurité Page 1

POLITIQUE RELATIVE À LA SANTÉ ET À LA SÉCURITÉ. Politique relative à la santé et à la sécurité Page 1 POLITIQUE RELATIVE À LA SANTÉ ET À LA SÉCURITÉ ADOPTÉE LE : 22 mai 1999 RÉSOLUTION NUMÉRO : CC202-99 Politique relative à la santé et à la sécurité Page 1 Dans ce texte, le masculin est utilisé à titre

Plus en détail

Introduction. 1 Enjeux en santé et sécurité au travail

Introduction. 1 Enjeux en santé et sécurité au travail Introduction La santé et la sécurité au travail sont, aujourd hui, l objet d enjeux très importants en termes d accidents du travail et de maladies professionnelles dont nous rappellerons les définitions.

Plus en détail

1. FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL :

1. FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL : De : Société Projets & Formations 293 rue de jonquilles 84100 Orange yveslozano@projets-formations.com +33 (0)6 18 72 39 98 1. FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL : Projets et Formations est en mesure

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 9101. EXPLOITATIONS DE POLYCULTURE ET D ÉLEVAGE ET COOPÉRATIVES D UTILISATION DE MATÉRIEL

Plus en détail

AIDE AU REPÉRAGE DE SITUATIONS À RISQUE DE TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES (TMS) POUR LES TPE/PME DU SECTEUR DE LA MÉTALLURGIE

AIDE AU REPÉRAGE DE SITUATIONS À RISQUE DE TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES (TMS) POUR LES TPE/PME DU SECTEUR DE LA MÉTALLURGIE AIDE AU REPÉRAGE DE SITUATIONS À RISQUE DE TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES (TMS) POUR LES TPE/PME DU SECTEUR DE LA MÉTALLURGIE >> TOUT VA BIEN DANS MON ENTREPRISE... EN êtes-vous vraiment SûR? les tms, ça

Plus en détail

DÉCLARATION D ACCIDENT DU TRAVAIL

DÉCLARATION D ACCIDENT DU TRAVAIL S DES SALARIÉS AGRICOLES DÉCLARATION D DU TRAVAIL DE TRAJET 50388#04 Notice d utilisation à détacher adame, onsieur, Un salarié de votre exploitation entreprise agricole vient d être victime d un accident

Plus en détail

Absence pour maladie sans justification

Absence pour maladie sans justification Absence pour maladie sans justification Un salarié engagé comme aide-cuisinier est en arrêt de maladie depuis le 13/11/2003. La reprise du travail est fixée au 14/05/2004. Mais il ne se présente pas au

Plus en détail

Troubles musculo-squelettiques

Troubles musculo-squelettiques Carsat Nord--Est Département des Riisques Proffessiionnells Troubles musculo-squelettiques Les dénombrements ci-après prennent en compte les données des maladies professionnelles relevant des tableaux

Plus en détail

Accidents du travail ou de trajet Les obligations déclaratives

Accidents du travail ou de trajet Les obligations déclaratives 1 Accidents du travail ou de trajet Les obligations déclaratives Lorsqu un salarié est victime d un accident du travail ou de trajet*, le cabinet d avocats employeur et le salarié sont astreints à certaines

Plus en détail

Vue d ensemble des dispositifs (régime général) Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Vue d ensemble des dispositifs (régime général) Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 mars 2011 à 9 h 30 «Inaptitude, incapacité, invalidité, pénibilité et retraite» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil Vue d

Plus en détail

FICHE MP N 5 PARTICULARITES DES TABLEAUX N 97 ET N 98

FICHE MP N 5 PARTICULARITES DES TABLEAUX N 97 ET N 98 FICHE MP N 5 PARTICULARITES DES TABLEAUX N 97 ET N 98 Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par des vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier (n 97) ou provoquées

Plus en détail

PREVENTION DE LA PENIBILITE A PARTIR DU 1 er JANVIER 2015

PREVENTION DE LA PENIBILITE A PARTIR DU 1 er JANVIER 2015 La Lettre du Cabinet BREST LE 05 MARS 2015 PREVENTION DE LA PENIBILITE A PARTIR DU 1 er JANVIER 2015 Mesdames, Messieurs, Nous revenons vers vous au sujet de la pénibilité au travail. Nous tenons à vous

Plus en détail

Prorisq V7 Manuel utilisateur SDIS

Prorisq V7 Manuel utilisateur SDIS Prorisq V7 Manuel utilisateur SDIS SOMMAIRE 1. GENERALITES 3 1.1. Terminologie 3 1.2. Jours d'arrêt de travail 3 2. MISE EN OEUVRE 4 3. SAISIE DES DONNEES 5 3.1. Identification de la structure 5 3.2. Le

Plus en détail

Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance. Saison 2014/2015

Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance. Saison 2014/2015 Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance Saison 2014/2015 La présente annexe a pour objet de définir, en application de l article 6.4 du chapitre 1 du Titre

Plus en détail

Travailleurs handicapés

Travailleurs handicapés Travailleurs handicapés Date de création du document : Direction du Travail et de l Emploi de Nouvelle-Calédonie Immeuble Gallieni - 12 Rue de Verdun BP - 141-98 845 Nouméa CEDEX Tél. Nouméa : 27.55.72

Plus en détail

Stages : Nouvelles dispositions

Stages : Nouvelles dispositions cipe P. 1/5 - Mise à jour janvier 2015 Stages : Nouvelles dispositions Pour éviter les abus, les employeurs du secteur privé, public ou associatif sont soumis à une réglementation stricte concernant l'accueil

Plus en détail

COTATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

COTATION DES RISQUES PROFESSIONNELS COTATION DES RISQUES PROFESSIONNELS L analyse des risques et leur évaluation seront menés sur la base de deux critères : fréquence gravité Cette description est un exemple de méthode de cotation : d'autres

Plus en détail

Welcome SOMMAIRE. STAGE CONVENTIONNé... 12

Welcome SOMMAIRE. STAGE CONVENTIONNé... 12 SOMMAIRE 1 Qui peut effectuer un stage?... 4 2 Les démarches préalables... 4 3 différents types de stage... 5 4 La durée du stage... 8 5 Les droits du stagiaire... 8 6 Rupture de la Convention de stage...

Plus en détail

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 janvier 2011-9 h 30 «Prolongation d'activité, liberté de choix et neutralité actuarielle : décote, surcote et cumul emploi retraite» Document N

Plus en détail

Qu'est-ce que l'assurance Individuelle Accident Groupe?

Qu'est-ce que l'assurance Individuelle Accident Groupe? Qu'est-ce que l'assurance Individuelle Accident Groupe? L'assurance Individuelle Accident Groupe est un contrat groupe ouvert au personnel d'une entreprise. En cas d'accident (toutes atteintes corporelles,

Plus en détail

LES FRAIS DE CURES THERMALES

LES FRAIS DE CURES THERMALES LES FRAIS DE CURES THERMALES Modalités de prise en charge DISPOSITIONS GENERALES Il n existe pas de congé statutaire pour les cures thermales. Un fonctionnaire ne peut cesser son travail pour effectuer

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre criminelle Audience publique du 18 février 2014 N de pourvoi: 12-87629 ECLI:FR:CCASS:2014:CR00011 Publié au bulletin Cassation partielle M. Louvel (président), président Me Le

Plus en détail

N 120 SENAT PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. sur le travail temporaire.

N 120 SENAT PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. sur le travail temporaire. PROJET DE LOI adopté le 10 juin 1971. N 120 SENAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1970-1971 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT sur le travail temporaire. Le Sénat a adopté, en première lecture, le projet de

Plus en détail

CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON

CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON N 86 - FISCAL n 16 - SOCIAL n 31 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 2 septembre 2015 ISSN 1769-4000 CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON L essentiel Le crédit d'impôt

Plus en détail

L ALLOCATION TEMPORAIRE D INVALIDITÉ (ATI)

L ALLOCATION TEMPORAIRE D INVALIDITÉ (ATI) indisponibilité texte en tête physique taille 16 n 10 CNRACL : Stagiaires et titulaires à TNC > ou = 28h et à TC L ALLOCATION TEMPORAIRE D INVALIDITÉ (ATI) 1. Références, définition et conditions d octroi

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS

DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS Décret no 2001-1016 du 5 novembre 2001 Article L. 230-2 du code du travail et modifiant le code du travail (deuxième

Plus en détail

CHARGES SOCIALES 2015

CHARGES SOCIALES 2015 CHARGES SOCIALES 2015 Plafond sécurité sociale Plafond de sécurité sociale Périodicité 2015 Année 38 040 Trimestre 9 510 Mois 3 170 Quinzaine 1 585 Semaine 732 Jour 174 Heure 24 (1) 1 24 pour une durée

Plus en détail

DÉCLARATION D ACCIDENT DU TRAVAIL Notice d utilisation à détacher

DÉCLARATION D ACCIDENT DU TRAVAIL Notice d utilisation à détacher S DU TRAVAIL ET MALADIES PROFESSIONNELLES N 51084*04 DÉCLARATION D DU TRAVAIL Notice d utilisation à détacher Madame, Monsieur, - Vous êtes chef d exploitation ou d entreprise agricole, vous ou votre collaborateur

Plus en détail

Sur le rapport du ministre de la protection sociale; Vu la Constitution, notamment ses articles 111-10 et 152;

Sur le rapport du ministre de la protection sociale; Vu la Constitution, notamment ses articles 111-10 et 152; Décret n 84-28 du 11 février 1984 fixant les modalités d'application du titre III, IV et VIII de la loi n 83-13 du 2 juillet 1983 relative aux accidents de travail et aux maladies professionnelles, p.

Plus en détail

Le Document Unique d'évaluation des risques professionnels

Le Document Unique d'évaluation des risques professionnels Le Document Unique d'évaluation des risques professionnels Premier degré Version 05/009 Académie de Lille Inspection hygiène et sécurité http://www.ac-lille.fr/hygiene-securite/ Documents de transcription

Plus en détail

Sources et méthodes. Déclaration annuelle de données sociales (DADS)

Sources et méthodes. Déclaration annuelle de données sociales (DADS) Sources et méthodes Déclaration annuelle de données sociales (DADS) Les déclarations annuelles de données sociales (DADS), formalité administrative obligatoire pour toute entreprise employant des salariés,

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Rappel réglementaire Le Code du travail impose à l employeur de : - Assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs (Art. L. 4121-1 C.

Plus en détail

DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES. Sommaire

DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES. Sommaire DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES Sommaire I. Régime des congés payés dans les professions du bâtiment et des travaux publics a. Règles d'affiliation b. Organisation et fonctionnement des caisses

Plus en détail

Statistiques Régionales des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles. Prév. 71. Département des Risques Professionnels.

Statistiques Régionales des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles. Prév. 71. Département des Risques Professionnels. Prév. 71 février 2015 Département des Risques Professionnels 80 avenue de la Jallère 33053 Bordeaux cedex Tél. : 05 56 11 64 36 05 56 11 68 98 Fax. : 05 57 57 70 04 documentation.prevention @carsat-aquitaine.fr

Plus en détail

Évaluation des risques

Évaluation des risques Évaluation des risques Alimentec 21/06/2012 Organisation de la prévention risques professionnels et santé au travail 79 ingénieurs et techniciens, 40 administratifs Organisation de la prévention Un organisme

Plus en détail

Etude régionale sur le métier de monteur régleur dans l injection des matières plastiques. 17 décembre 2013

Etude régionale sur le métier de monteur régleur dans l injection des matières plastiques. 17 décembre 2013 1 Etude régionale sur le métier de monteur régleur dans l injection des matières plastiques 17 décembre 2013 Sommaire 2 Contexte, objectifs et périmètre de l étude Le métier de monteur régleur et ses spécificités

Plus en détail

Comprendre. votre tarification. et bien naviguer sur votre compte! année 2014

Comprendre. votre tarification. et bien naviguer sur votre compte! année 2014 année 2014 Comprendre votre tarification AT/MP et bien naviguer sur votre compte! >> 1 comment est calculé votre taux de cotisation? Votre taux de cotisation AT/MP «Accidents du Travail et Maladies Professionnelles»

Plus en détail

DÉCLARATION D ACCIDENT DU TRAVAIL DES NON-SALARIÉS AGRICOLES

DÉCLARATION D ACCIDENT DU TRAVAIL DES NON-SALARIÉS AGRICOLES DÉCLARATION D DU TRAVAIL (1) (1) de (exploitant, conjoint, aide familial, enfant, cotisant solidaire...) Un rapport de police ou de gendarmerie a-t-il été établi? (2) SI OUI, par quelle brigade ou quel

Plus en détail

garanties incapacité invalidité Référence : 0003082 Vos NOVALIS PREVOYANCE

garanties incapacité invalidité Référence : 0003082 Vos NOVALIS PREVOYANCE NOVALIS PREVOYANCE Institution de prévoyance Régie par le Code de la Sécurité sociale Vos garanties incapacité invalidité Référence : 0003082 NOVALIS Prévoyance verse des indemnités journalières et des

Plus en détail