Programme Canada-Ontario de logement abordable Guide sur le paiement d abordabilité Initiatives Bâtir pour l avenir et Nouveau programme

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme Canada-Ontario de logement abordable Guide sur le paiement d abordabilité Initiatives Bâtir pour l avenir et Nouveau programme"

Transcription

1 Programme Canada-Ontario de logement abordable Guide sur le paiement d abordabilité Initiatives Bâtir pour l avenir et Nouveau programme Préparé par le ministère des Affaires municipales et du Logement octobre 2006

2 Préface Objet du guide Le présent guide décrit la structure et les conditions du paiement d abordabilité que le gouvernement de l Ontario verse aux promoteurs d ensembles de logements abordables conformément au volet Logement locatif et logement avec service de soutien du Programme de logement abordable. Le ministère peut actualiser le présent manuel de temps à autre. Documents régissant le Programme Le présent guide complète les règles et directives du Programme énoncées dans les documents suivants : Programme de logement abordable Entente Canada-Ontario sur le logement abordable 2005 Initiative Bâtir pour l avenir Lignes directrices de l initiative Bâtir pour l avenir Financement des ensembles en Entente d administration provinciale initiative Bâtir pour l avenir Entente de contribution provinciale initiative Bâtir pour l avenir Nouveau programme Lignes directrices du Nouveau programme Financement des ensembles en Entente d administration provinciale Nouveau programme Entente de contribution conclue avec les gestionnaires de services Nouveau programme Préparé par le ministère des Affaires municipales et du Logement octobre

3 Contexte Le gouvernement de l Ontario est résolu à faire en sorte que l ensemble de la population ontarienne ait accès à un logement sûr et abordable. Il vise un double objectif : d une part, aider les ménages dans le besoin à trouver un logement approprié et, d autre part, réduire les listes d attente relativement à l obtention d un logement social dans toutes les régions de la province. Le Programme Canada-Ontario de logement abordable aide le gouvernement à atteindre ces objectifs. En 2005, le gouvernement provincial a signé une nouvelle Entente Canada- Ontario sur le logement abordable avec le gouvernement fédéral. Cette entente faisait suite au besoin reconnu d un plus grand nombre de logements abordables en Ontario. Le Programme de logement abordable (PLA) est conçu de manière à permettre aux gouvernement fédéral et provincial de contribuer ensemble à la construction de quatre catégories distinctes de logements avec services de soutien dans la province, y compris logements locatifs et logements avec services de soutien (volet Logement locatif et logement avec services de soutien). Dans le cadre du volet Logement locatif et logement avec services de soutien du Programme de logement abordable, logements locatifs seront construits dans la province. Le volet Logement avec service de soutien prévoit la construction de logements locatifs abordables destinés tout particulièrement aux personnes vulnérables, dont les victimes de violence familiale, les personnes ayant une maladie mentale et les personnes faisant l objet d un diagnostic mixte. Mise en œuvre du Programme de logement abordable : initiatives Bâtir pour l avenir et Nouveau programme Le Programme de logement abordable a été mis en œuvre en deux temps pendant l exercice Même si les initiatives Bâtir pour l avenir et Nouveau programme du Programme de logement abordable relèvent toutes les deux du Programme de logement abordable, elles se distinguent par des structures administratives légèrement différentes. Initiative Bâtir pour l avenir L initiative Bâtir pour l avenir a été lancée peu de temps après la signature de la nouvelle entente relative au Programme de logement abordable en avril L initiative visait à accélérer le traitement des dossiers d ensembles de logements abordables dont la planification était avancée et qui pouvaient aller de l avant avant l instauration de la totalité des paramètres du PLA. Dans le cadre 3

4 de cette initiative, environ logements locatifs et logements avec services de soutien ont été approuvés à des fins de construction. Conformément aux règles applicables à l initiative Bâtir pour l avenir, le gouvernement provincial détient les contrats (ententes de contribution) conclus avec chacun des fournisseurs de services. Il est responsable de l affectation des fonds à la totalité des ensembles visés par cette initiative dans la province. Nouveau programme Programme de logement abordable Le Nouveau programme constitue la deuxième phase du Programme du logement abordable. Il vise la mise en place d une structure administrative simplifiée et l offre d options novatrices en matière de financement aux fournisseurs de services. Le Nouveau programme inclut le nouveau centre de ressources et de renseignements financiers qu est l Initiative ontarienne d hypothèques et de logement (IOHL). L IOHL est un mécanisme qui facilite le financement du logement abordable en Ontario en mettant à la disposition des promoteurs une Liste de prêteurs qualifiés, un processus simplifié d obtention d une assurance prêt hypothécaire et un centre de ressources en ligne sur le financement des ensembles. Dans le cadre du Nouveau programme, les gestionnaires de services détiennent le contrat applicable à un ensemble (ententes de contribution), sauf si d autres dispositions sont prises. Les gestionnaires de services exercent les responsabilités suivantes à l égard de chaque ensemble approuvé dans le cadre du PLA dans leur secteur respectif de compétence : production de rapports sur les ensembles, affectation des fonds et gestion de la conformité. Chaque année, les gestionnaires de services fournissent des rapports sur les ensembles au gouvernement provincial. À l exception des liens hiérarchiques et du mécanisme de financement des ensembles (l IOHL), la plupart des aspects des initiatives Bâtir pour l avenir et Nouveau programme sont identiques et les exigences applicables au paiement d abordabilité sont parallèles. En conséquence, les deux initiatives sont décrites ensemble dans le présent guide, sauf indication contraire. 4

5 Introduction au paiement d abordabilité du gouvernement provincial Le gouvernement de l Ontario participe au financement du volet Logement locatif et logement avec services de soutien du Programme de logement abordable au cours des 20 années de la période d abordabilité. Il commence à acheminer les aides financières prévues dès que les promoteurs d ensembles de logements ont pris des dispositions relativement à un prêt hypothécaire postconstruction avec un prêteur. L apport financier du gouvernement sur 20 ans au titre du volet Logement locatif et logement avec services de soutien du Programme de logement abordable s appelle paiement d abordabilité. Le paiement d abordabilité est acheminé aux promoteurs d ensembles de logements abordables chaque mois, compte tenu de l observation des critères prévus du programme. Ainsi, les aides financières du gouvernement sont affectées directement et uniquement aux logements conformes chaque année, sur une période de 20 ans, aux objectifs en matière de politiques du gouvernement. Le graphique ci-dessous illustre l acheminement des aides financières du gouvernement provincial aux ensembles de logements locatifs et de logements avec services de soutien dans le cadre de l initiative Bâtir pour l avenir du Programme de logement abordable. 5

6 Diagramme A Paiement d abordabilité Bâtir pour l avenir : Acheminement des fonds du gouvernement de l Ontario au promoteur Ontario Rapports annuels de conformité Paiement d abordabilité Principal et intérêts mensuels Institution financière Paiement d abordabilité Paiement hypothécaire Promoteur Loyers + autres Locataire 6

7 Le diagramme suivant illustre l acheminement des aides financières du gouvernement provincial aux ensembles de logements abordables par l intermédiaire des gestionnaires de services dans le cadre de l initiative Nouveau programme du Programme de logement abordable. Diagramme B Paiement d abordabilité Nouveau programme : Acheminement des fonds du gestionnaire de services au promoteur Ontario Rapports annuels de conformité Paiement d abordabilité Principal et intérêts mensuels Gestionnaire de services Rapports annuels de conformité Paiement d abordabilité Principal et intérêts mensuels Prêteur qualifié IOHL Paiement d abordabilité Paiement hypothécaire Promoteur Loyers + autres Locataire 7

8 But du paiement d abordabilité Le paiement d abordabilité permet au gouvernement provincial d atteindre les grands objectifs suivants en matière de politiques gouvernementales et de responsabilité du programme : Harmonisation avec la méthode retenue par le gouvernement provincial pour financer ses investissements dans ses propres biens. Cette approche permet de financer chaque élément d actif pendant la durée de vie utile du programme, d où la prise de décisions plus uniformes en matière d immobilisations. Offre d avantages aux contribuables ontariens en accroissant le parc de logements abordables disponibles aujourd hui tout en payant ces logements pendant la durée de vie utile de l ensemble. Création d un cadre de responsabilisation les promoteurs ne recevront des aides financières que s ils observent les critères d abordabilité prévus. Appui d une structure de financement qui favorise une planification plus exacte tout en garantissant une offre stable de logements abordables et viables sur le plan financier à long terme. Création d un autre mécanisme hiérarchique et de production de rapports entre les gestionnaires de services et chacun des promoteurs afin d assurer la prestation à long terme du programme. Structure du paiement d abordabilité Le paiement d abordabilité est une aide au financement des immobilisations. Il sera versé pendant les 20 années au cours desquelles les logements locatifs et les logements avec services de soutien construits dans le cadre du Programme de logement abordable seront utilisés comme logements abordables. Dans le cadre de l initiative Bâtir pour l avenir, le gouvernement provincial verse directement cette aide financière aux promoteurs d ensembles de logements abordables. Conformément à la demande d autonomie accrue des gestionnaires de services en ce qui concerne la prestation du Programme de logement abordable, le ministère a intégré au Nouveau programme un modèle de prestation axé sur le transfert d attributions. Grâce à ce modèle, les gestionnaires de services disposent d une plus grande marge de manœuvre et de responsabilités accrues en ce qui concerne la prestation du programme. Dans le cadre de ce nouveau modèle, l Ontario protège les intérêts du 8

9 gouvernement fédéral et ses propres intérêts en concluant des ententes d administration avec les gestionnaires de services. Avant de conclure une telle entente, les gestionnaires de services doivent communiquer au gouvernement provincial un plan de création de logements pour examen. Ce plan est une déclaration d intention aux fins de la communication des priorités du gestionnaire de services à la collectivité et aux promoteurs. Les gestionnaires de services choisissent les ensembles grâce à un processus ouvert conformément à l entente d administration. Le gouvernement provincial se fonde sur les recommandations des gestionnaires de services qu a avalisées le conseil pour approuver de façon définitive les aides financières devant être versées. Les gestionnaires de services concluent, dans le cadre de leurs nouvelles fonctions, des ententes de contribution avec les promoteurs et leur acheminent les aides financières prévues conformément au Programme de logement abordable. Dans le cadre du Nouveau programme, les aides financières du gouvernement fédéral sont acheminée aux promoteurs pendant la phase de construction de l ensemble, chaque fois que des étapes clés sont franchies. Modalités financières 1. Investissement du gouvernement provincial par logement : La contribution totale du gouvernement provincial sur la période prévue de 20 ans totalisera en moyenne $ plus les intérêts par logement. Dans le cadre de l initiative Bâtir pour l avenir, le paiement d abordabilité est acheminé au promoteur sous forme de versements mensuels. Il est prévu que le calendrier des versements correspondra au calendrier des paiements hypothécaires mensuels du promoteur. Celui-ci peut céder directement le paiement d abordabilité à son institution financière. Le gestionnaire de services doit s assurer que le promoteur respecte les exigences financières applicables au paiement d abordabilité. 2. Investissement du gouvernement fédéral par logement : La contribution totale du gouvernement fédéral totalisera en moyenne $ par logement sous forme de mise de fonds initiale. Les contributions des deux paliers de gouvernement sont égales en tout à $ en moyenne par logement. 3. Calcul du versement mensuel du paiement d abordabilité : Le mode de calcul du paiement mensuel versé au promoteur est semblable au mode de calcul du remboursement d un prêt hypothécaire sur 20 ans au titre du financement d immobilisations par le gouvernement provincial aux coûts d emprunt du promoteur (l annexe A comprend un exemple). 9

10 4. Taux d intérêt (initiative Bâtir pour l avenir) : Le taux d intérêt qui sert au calcul du paiement d abordabilité est fixe pour la durée du terme du prêt. Le taux d intérêt qu utilise le gouvernement provincial aux fins de ses calculs est rajusté à la date de renouvellement du terme du prêt hypothécaire. Le taux d intérêt maximal applicable aux prêts hypothécaires postconstruction à long terme dans le cadre de l initiative Bâtir pour l avenir est fixé à 5,5 pour 100. Le paiement d abordabilité réel est calculé en fonction du taux réel du prêt hypothécaire postconstruction à long terme jusqu à concurrence de 5,5 pour 100, ce qui est approprié compte tenu de la conjoncture actuelle du marché. Le promoteur qui ne peut obtenir un prêt à un taux égal ou inférieur à 5,5 pour 100 doit consulter le ministère. Au renouvellement du prêt hypothécaire, le promoteur peut obtenir un refinancement dans le cadre de l Initiative ontarienne d hypothèques et de logement. Le reste de la contribution du gouvernement provincial sera assujetti au taux en vigueur dans l IOHL. 5. Taux d intérêt (Nouveau programme) : Une fois que l IOHL sera mise en œuvre dans la province, le gouvernement provincial assujettira son aide au taux applicable dans le cadre de l IOHL. Ce taux sera rajusté à la date d entrée en vigueur du nouveau terme du prêt hypothécaire qu obtient le promoteur. 6. Premier versement : Le premier versement du paiement d abordabilité sera acheminé au promoteur de façon à coïncider avec le premier paiement du prêt hypothécaire postconstruction. 7. Assurance prêt hypothécaire : Tous les ensembles visés par le Programme de logement abordable volet Logement locatif et logement avec services de soutien doivent obtenir une assurance de la SCHL à l égard du premier prêt hypothécaire (il s agit là d une condition de financement aux termes de l Initiative ontarienne d hypothèques et de logement). Certaines exceptions sont prévues, par exemple si la municipalité fournit elle-même les fonds au titre du prêt à la construction et du prêt hypothécaire postconstruction. Les accords juridiques conclus dans le cadre du programme renferment des précisions sur les clauses d indemnisation. La SCHL peut accorder une assurance prêt hypothécaire à l égard des ensembles visés par le Programme de logement abordable en fonction des dépenses d immobilisation de ces ensembles. La SCHL supprimera les primes d assurance à l égard de tous les logements répondant aux critères de niveau 3 de l Initiative en matière de logement abordable. 10

11 Rôle de l Initiative ontarienne d hypothèques et de logement Raison d être Le gouvernement s est engagé à mettre sur pied l Initiative ontarienne d hypothèques et de logement (IOHL) afin que les promoteurs sans but lucratif, coopératifs et commerciaux puissent profiter de taux de financement concurrentiels pour la construction de logements locatifs en Ontario. L IOHL est le mécanisme qui permet de financer les ensembles de logements abordables en Ontario en fournissant aux promoteurs une liste de prêteurs éventuels, un processus simplifié d obtention d une assurance prêt hypothécaire et un centre de ressources en ligne offrant un complément d information sur le financement des ensembles. Lors des consultations qu il a tenues avec des municipalités, des fournisseurs de logements abordables commerciaux et sans but lucratif et d autres parties intéressées, le gouvernement a appris que l accès au financement constituait un obstacle majeur à la construction de logements abordables. Les personnes consultées ont mentionné, entre autres problèmes, des taux d intérêt élevés qui ne tiennent pas compte de l avantage que représente l assurance prêt hypothécaire de la SCHL, des frais excessifs, des délais dans l étude des dossiers et une pénurie de renseignements sur la marche à suivre et les documents nécessaires pour obtenir du financement. IOHL L IOHL facilite l accès des promoteurs approuvés d ensembles de logements abordables dans le cadre du Programme de logement abordable à du financement. Elle vise les projets financés dans le cadre de l initiative Nouveau programme du Programme de logement abordable. Rôles et exigences en matière de production de rapports Les versements du paiement d abordabilité sont fonction de l observation par le promoteur des critères du gouvernement provincial applicables au financement dans le cadre du volet Logement locatif et logement avec services de soutien du Programme de logement abordable. Les versements du paiement d abordabilité pendant la première année de la période d abordabilité sont fonction de la réalisation par le promoteur de la phase construction de l ensemble. Le promoteur doit aussi communiquer au ministère un rapport sur l occupation des logements. Les versements du paiement d abordabilité pendant la deuxième année (et les années subséquentes) de la période d abordabilité sont fonction de l observation par le promoteur des critères du programme pendant l année antérieure. 11

12 Pendant chacune des 20 années d existence du programme, le promoteur devra prouver que l ensemble respecte les critères suivants : maintien de taux de loyer abordables location des logements abordables aux clients cibles. D autres exigences de conformité sont prévues : présentation de rapports dans les délais convenus respect du calendrier de présentation de rapports fixé dans l entente de contribution pertinente. Il incombe au gestionnaire de services de surveiller de façon appropriée l observation par le promoteur de l ensemble des critères du gouvernement provincial. Le gestionnaire doit aussi maintenir des liens hiérarchiques avec les promoteurs en ce qui concerne la production de rapports pendant les 20 années de la période d abordabilité. Chaque année, le gestionnaire doit communiquer au ministère un rapport sur le statut de chaque ensemble. Le promoteur peut aussi être obligé de satisfaire d autres critères selon ce qu exige le gestionnaire de services. Finalement, le gestionnaire doit informer le ministère de tout risque pertinent, y compris toute modification importante de la structure de gestion du promoteur ou tout risque éventuel de faillite. Le promoteur, pour sa part, doit indiquer au gestionnaire de services si des considérations économiques, sociales, financières ou autres entravent sa capacité d observer les critères du gouvernement provincial en matière de financement. Le gestionnaire de services qui est informé de l existence de problèmes de ce genre doit alors élaborer avec le promoteur un plan visant à assurer à nouveau l observation des critères ou demander au ministère d élaborer un plan de conformité. Inobservation des critères prévus Si le ministère constate qu un promoteur n observe pas les critères de financement applicables au paiement d abordabilité, il suit les principes énoncés dans le protocole en cas d inobservation des critères prévus applicable à l initiative Bâtir pour l avenir (voir annexe B). Ce protocole vise aussi les ensembles construits dans le cadre du Nouveau programme. À cette étape, le ministère met sur pied une équipe d enquête et collabore avec le gestionnaire de services et le promoteur pour faire enquête et découvrir les motifs sous-tendant l inobservation des critères prévus. Avec le concours du gestionnaire de services et du promoteur, l équipe ministérielle élabore un plan détaillé de conformité, y compris des options en matière d observation et un calendrier. Elle suit les progrès de la mise en œuvre 12

13 de ce plan. Si le promoteur réussit à observer les critères de financement prévus, aucune autre mesure n est prise. Même si le ministère peut suspendre le versement du paiement d abordabilité au promoteur qui n observe pas les critères prévus, il ne prend pas cette mesure tant qu un plan de conformité n a pas été élaboré et mis en œuvre. Le ministère fait tous les efforts raisonnables nécessaires pour ne pas suspendre le paiement d abordabilité. Si le promoteur n observe pas les critères prévus dans les délais fixés dans le plan ou dans un délai raisonnable, le ministère délivre un avis de suspension du paiement d abordabilité et informe le promoteur que les versements futurs du paiement d abordabilité sont compromis. La lettre du ministère énonce une fois de plus les options prévues pour permettre au promoteur d observer l entente de financement. Une copie de la lettre est aussi envoyée à la Société canadienne d hypothèques et de logement (SCHL) et à l établissement de prêt qui a fourni le financement permanent. En cas d inobservation des critères prévus à l expiration du délai fixé dans la lettre d avertissement, le ministère donne un avis de suspension du versement du paiement d abordabilité de 20 jours ouvrables. Dernières observations Le paiement d abordabilité permet au gouvernement provincial de financer le Programme de logement abordable d une manière compatible avec ses autres dépenses d immobilisations. Il favorise aussi une meilleure reddition de comptes. Le paiement d abordabilité s applique à la fois aux ensembles visés par l initiative Bâtir pour l avenir et à ceux qui sont visés par le Nouveau programme. Ce mode de paiement est avantageux pour les gestionnaires de services et les promoteurs, car il assure la continuité du financement et des liens hiérarchiques et la production de rapports pendant la période d abordabilité. Si vous avez des questions, communiquez avec le ministère. 13

14 Pour un complément d information, communiquer avec les personnes et organismes suivants : Direction du logement à but lucratif 777, rue Bay, 14 e étage Toronto (Ontario) M5G 2E5 Renseignements généraux : Téléc. : Direction de la prestation des services 777, rue Bay, 2 e étage Renseignements généraux : Téléc. : Direction de la facilitation 777, rue Bay, 2 e étage Renseignements généraux : Téléc. : Bureau des services aux municipalités Région de l Est 8 Estate Lane Rockwood House Kingston (Ontario) K7M 9A8 Renseignements généraux : (613) Appel sans frais : Téléc. : (613) Personne-ressource : Donna Simmonds Régions servies : Northumberland, Peterborough, Kawartha Lakes, Ottawa, Kingston, Hastings, Lanark, Leeds & Grenville, Lennox & Addington, Prescott & Russell, Renfrew, Cornwall Bureau des services aux municipalités Région du Nord-Est 159, rue Cedar, bureau 401 Sudbury (Ontario) P3E 6A5 Renseignements généraux : (705) Appel sans frais : Téléc. : (705) Personne-ressource : Cindy Couillard Régions servies : Parry Sound, Sault Ste Marie, Algoma, Cochrane, Manitoulin, Nipissing, Sudbury, Timiskaming Bureau des services aux municipalités Région du Centre 777, rue Bay, 2 e étage Toronto (Ontario) M5G 2E5 Renseignements généraux : Appel sans frais : Téléc. : Personne-ressource : Ian Russell Régions servies : Toronto, Peel, Durham, Halton, York, Simcoe, Dufferin, Hamilton, Muskoka, Niagara Bureau des services aux municipalités Région du Sud-Ouest 659 Exeter Road 2 e étage London (Ontario) N6E 1L3 Renseignements généraux : (519) Appel sans frais : Téléc. : (519) Personne-ressource : Tony Brutto Régions servies : Waterloo, Wellington, Bruce, St. Thomas, Windsor, Grey, Huron, Chatham-Kent, Lambton, London, Oxford, Stratford, Norfolk, Brantford Bureau des services aux municipalités Région du Nord-Ouest 435, rue James, bureau 223 Thunder Bay (Ontario) P7E 6S7 Renseignements généraux : (807) Appel sans frais : Téléc. : (807) Personne-ressource : David Forester Régions servies : Kenora, Rainy River, Thunder Bay 14

15 Annexe A Prélèvements hypothécaires Voici un exemple d un tableau d amortissement qui illustre la contribution du gouvernement provincial au titre du paiement d abordabilité sur les 20 années de la période d abordabilité. Les données de cet exemple sont approximatives et ne servent qu à des fins d illustration. Scénario 1 : Coût d emprunt du promoteur : 5 pour 100 Période d amortissement : 20 ans Principal : $ Scénario 1 Période d abordabilité 20 ans Paiement (mois) Solde du principal (début de la période) Intérêts cumulatifs sur cinq ans Paiements cumulatifs sur cinq ans Solde dû (fin de la période) Années $ $ $ $ Années $ $ $ $ Années $ $ $ $ Années $ $ $ 0 $ Scénario 2 : Coût d emprunt du promoteur : 5 pour 100 Coût d emprunt du promoteur terme de 10 ans : 7 pour 100 Période d amortissement : 20 ans Principal : $ Scénario 2 Période d abordabilité 20 ans Paiement (mois) Solde du principal (début de la période) Intérêts cumulatifs sur cinq ans Paiements cumulatifs sur cinq ans Solde dû (fin de la période) Années $ $ $ $ Années $ $ $ $ Années $ $ $ $ Années $ $ $ 0 $ 15

16 Annexe B Protocole en cas d inobservation des critères prévus PROTOCOLE EN CAS D INOBSERVATION DES CONDITIONS PRÉVUES DANS LE CADRE DE L INITIATIVE BÂTIR POUR L AVENIR Protocole applicable à la suspension du versement du paiement d abordabilité conformément à l Annexe C, Protocole applicable aux logements locatifs, Entente de contribution provinciale, initiative Bâtir pour l avenir Contexte Dans le cadre de l initiative Bâtir pour l avenir, l Entente de contribution provinciale est conclue entre, d une part, le promoteur et, d autre part, Sa Majesté la reine du chef de l Ontario, représentée par le ministre des Affaires municipales et du logement (le «Ministre»). Le ministère des Affaires municipales et du Logement (le «Ministère»), qui agit pour le compte du Ministre, administre l initiative Bâtir pour l avenir et veille à l observation des conditions dont est assortie l Entente de contribution provinciale (l «Entente»). Le Ministère doit notamment veiller à ce que les promoteurs observent les conditions prévues à l Annexe C de l Entente. Le présent protocole comprend deux parties. La Partie I décrit les directives opérationnelles du Ministère, qui ne font pas l objet d un accord entre le Ministère et la SCHL. La Partie II constitue l entente entre la SCHL et le Ministère et concerne l assurance par la SCHL des prêts au titre du financement permanent des immobilisations consentis par des prêteurs approuvés aux termes de la Loi nationale sur l habitation à l égard d ensembles construits dans le cadre de l initiative Bâtir pour l avenir. Partie I INOBSERVATION Principes fondamentaux Le présent protocole ne remplace pas l Entente de contribution provinciale ou l entente d administration conclue avec le gestionnaire de services. Il doit être considéré comme une annexe descriptive à ces deux ententes. En cas d inobservation des conditions de l Entente de contribution provinciale, le Ministère ne suspend pas arbitrairement les versements du paiement d abordabilité sans avoir pris au préalable des mesures raisonnables pour assurer l observation de ces conditions. Le Ministère tient compte de l intérêt des locataires. 16

17 On entend ce qui suit par observation des conditions de l Entente de contribution provinciale : Le promoteur communique tous les rapports prévus sur les niveaux de loyers et les groupes de clients, par l intermédiaire du gestionnaire de services, dans les délais impartis à cette fin. Les rapports établissent l observation des conditions du programme. Les municipalités qui sont parties au nantissement du titre ne signalent aucun problème en ce qui concerne les conditions du nantissement. Le plan d action qui peut être mis en œuvre avant la suspension des versements du paiement d abordabilité englobe notamment les activités décrites ci-dessous. Étape 1 : Détermination du problème Si le Ministère se rend compte de l inobservation des conditions prévues après examen notamment d un rapport du gestionnaire de services, il met sur pied une équipe chargée de procéder à un examen préliminaire de la situation. S il appert que le promoteur n observe pas les conditions prévues, le gestionnaire de services au niveau local et la SCHL sont informés de la situation et invités à nommer des représentants au sein de l équipe d examen (qui peut comprendre le prêteur approuvé). La SCHL fixe ellemême son niveau de participation. La mission de l équipe est la suivante : examiner les mesures qu a prises le gestionnaire de services pour assurer l observation des conditions prévues collaborer avec le promoteur pour assurer l observation des conditions prévues faire d autres suggestions au promoteur pour assurer l observation continue des conditions prévues surveiller la situation faire des recommandations au Ministère en ce qui concerne toute autre mesure qui peut être prise, y compris la suspension des versements du paiement d abordabilité et les autres recours prévus à l article 10 de l Entente de contribution provinciale. Étape 2 : Enquête L équipe fait enquête sur la situation et demande au promoteur d attester par écrit qu il est en règle avec l Entente ou de préciser toute inobservation, conformément à l article de l Entente. 17

18 Étape 3 : Communication avec le promoteur Le Ministère envoie au promoteur, avec copie à la SCHL, un avis énumérant les inobservations constatées et demandant au promoteur d énoncer les mesures qu il entend prendre à cet égard et de fournir un calendrier applicable à l observation des conditions prévues. L équipe surveille ensuite les activités du promoteur. Une fois que celui-ci a observé toutes les conditions prévues dans l Entente de contribution provinciale, aucune autre mesure n est prévue. Si le promoteur refuse de prendre des mesures pour observer une condition essentielle, y compris notamment s il refuse de répondre au Ministère, ou si le Ministère a des motifs raisonnables de croire que le promoteur a délibérément enfreint les conditions de l Entente (indications de fraude, etc.), le Ministère, après avoir consulté la SCHL, peut sauter l Étape 4 et passer directement à l Étape 5. Étape 4 : Élaboration d options en vue de l observation des conditions prévues Si le promoteur a du mal à observer les conditions de l Entente, l équipe peut le rencontrer pour évaluer et examiner la situation. Elle peut aussi : faire des recommandations ou approuver des options dont la mise en œuvre permettra au promoteur d observer les conditions prévues; élaborer, avec le concours du promoteur, un plan pour l aider à observer les conditions prévues; surveiller les mesures que le promoteur prend pour mettre ce plan en œuvre. Si la gestion d un ensemble est cédée à un nouveau promoteur et que celui-ci entreprend d observer les conditions prévues, le Ministère ne retient pas déraisonnablement ni l approbation du nouveau promoteur, ni les versements du paiement d abordabilité à ce promoteur. Étape 5 : Avis de suspension des versements du paiement d abordabilité Si le promoteur ne prend pas les mesures fixées dans un délai raisonnable pour assurer l observation des conditions prévues, il reçoit une lettre l informant que les versements du paiement d abordabilité à venir sont compromis. Cette lettre énumère une fois de plus les options définies pour assurer l observation des conditions prévues. Elle stipule que le promoteur doit préciser dans sa réponse les mesures qu il envisage de prendre en vue de l observation de ces conditions. Une copie de cette lettre est envoyée à la SCHL et à l établissement de prêt qui a fourni le financement permanent. 18

19 En cas d inobservation continue des conditions prévues, le Ministère donne un préavis de suspension des versements du paiement d abordabilité de 20 jours ouvrables. Le Ministère informe la SCHL et l établissement de prêt de la suspension imminente de ces paiements. Le Ministère se prévaut de tous les recours énumérés à l article 10 de l Entente de contribution provinciale. Étape 6 : Suspension des versements du paiement d abordabilité Si les efforts raisonnables faits pour assurer l observation des conditions prévues ont été vains et que les mesures énoncées dans la Partie II du protocole ont été mises en œuvre, le Ministère suspend les versements du paiement d abordabilité. Si le promoteur observe les conditions prévues, les paiements d abordabilité sont rétablis. Le Ministère peut déposer les versements suspendus dans un compte de passif aux fins de leur remise à une date ultérieure. Les normes comptables ordinaires du gouvernement provincial s appliquent à la durée de conservation de ces fonds dans un tel compte et au pouvoir de faire des paiements rétroactifs. MANQUEMENT AUX OBLIGATIONS FINANCIÈRES Position du Ministère sur le manquement aux obligations financières L Entente de contribution provinciale est intrinsèquement souple afin de prévoir les augmentations de loyer permises durant la période d abordabilité. Le loyer initial des logements locatifs et des logements avec services de soutien doit être inférieur de 20 pour 100 au loyer moyen du marché selon la SCHL. Il peut aussi être égal au niveau fixé par le ministère à l égard des régions de la province qui ne sont pas visées par les données de la SCHL sur le loyer moyen du marché. Les augmentations de loyer permises dans le cadre du Programme de logement abordable (en vue d assurer l observation du Programme) sont les suivantes : loyer initial plus taux légal d augmentation annuelle prévu dans la Loi de 1997 sur la protection des locataires; loyer initial plus supplément de loyer (taux égal ou inférieur au loyer moyen du marché selon la SCHL) plus taux légal d augmentation annuelle prévu dans la Loi de 1997 sur la protection des locataires; loyer initial plus taux légal d augmentation annuelle prévu dans la Loi de 1997 sur la protection des locataires plus augmentation supérieure au 19

20 taux légal prévu à partir du début de la 11 e année de la période d abordabilité; loyer initial plus supplément de loyer (taux égal ou inférieur au loyer moyen du marché selon la SCHL) plus taux légal d augmentation annuelle prévue dans la Loi de 1997 sur la protection des locataires plus taux légal d augmentation à partir du début de la 11 e année de la période d abordabilité; possibilité de prévoir une augmentation de loyer à l égard des loyers vacants jusqu à hauteur du loyer moyen du marché entre la 1 re et la 15 e année de la période d abordabilité. Les promoteurs peuvent demander une augmentation de loyer supérieure au taux légal à partir de la 11 e année du programme. Ils doivent fournir une analyse de rentabilité au gestionnaire de services et la faire approuver par le Ministère. Cette analyse doit établir que la demande d augmentation de loyer est nécessaire soit en raison de réparations imprévisibles à des biens d équipement qui ne peuvent être payées à partir de la réserve établie dans le budget de l ensemble, soit en raison d augmentations excessives des dépenses énergétiques. PARTIE II Entente entre le Ministère et la SCHL L initiative Bâtir pour l avenir prévoit que l apport financier du gouvernement de l Ontario (le «paiement d abordabilité») dans le cadre de la contribution de la part d autres parties prévue dans l Entente sur le Programme de logement abordable SCHL Ontario, en date du 29 avril 2005 (appelée la «nouvelle entente PLA»), sera remis aux proposants sous forme de versements mensuels échelonnés sur une période de 20 ans. Cet apport financier est destiné au remboursement du principal et des intérêts du prêt au titre du financement permanent d un ensemble que le proposant a souscrit. Il ne s agit pas d une contribution initiale. Le Ministère a demandé que la SCHL fournisse une assurance aux prêteurs approuvés qui consentent des prêts au titre du financement permanent d ensembles construits dans le cadre de l initiative Bâtir pour l avenir. En considération de l acceptation par la SCHL d assurer les prêts au titre du financement permanent d ensembles consentis par les prêteurs approuvés aux termes de la Loi nationale sur l habitation à l égard d ensembles construits dans le cadre de l initiative Bâtir pour l avenir, le Ministère et la SCHL conviennent de ce qui suit à l égard de chaque ensemble de ce genre : 20

21 1. Le Ministère accepte que le promoteur cède au prêteur ou à la SCHL (selon le cas), à titre de nantissement supplémentaire à l égard du prêt, l Entente de contribution provinciale. Il accepte aussi que le promoteur lui demande de faire les versements du paiement d abordabilité directement au prêteur ou à la SCHL en cas d inobservation par le promoteur des conditions du prêt hypothécaire assuré. Le Ministère agit raisonnablement en ce qui concerne l approbation de la forme de tout document relatif à la cession que présente le prêteur titulaire d une assurance pourvu qu en cas d incompatibilité entre la forme de la cession au prêteur et la Partie II du présent protocole, établi entre la SCHL et le Ministère, les conditions de la Partie II du protocole l emportent. La SCHL reconnaît que le gestionnaire de services peut obtenir la cession de l Entente de contribution provinciale en sa qualité de deuxième créancier hypothécaire. Cette cession est subordonnée au premier prêt hypothécaire, au nantissement et à la cession ayant fait l objet d un accord. 2. Le Ministère communique à la SCHL, dans un délai de 20 jours ouvrables, un avis écrit relatif à tout projet de réduction, de suspension ou d annulation des versements du paiement d abordabilité, ainsi qu une déclaration d inobservation et les motifs justifiant la mesure proposée. Le Ministère convient que même s il peut prendre d autres mesures à l encontre du promoteur en cas d inobservation par celui-ci des conditions prévues à l Entente de contribution provinciale, il n envisagera pas de réduire, de suspendre ou d annuler les versements du paiement d abordabilité pour inobservation de conditions non essentielles prévues dans l Entente. Le Ministère reconnaît que ces obligations non essentielles peuvent comprendre le défaut de fournir des rapports en temps utile et l inobservation des conditions applicables au nantissement ou des ententes conclues avec d autres parties, y compris les municipalités. 3. Le Ministère convient que durant la période d exécution, il ne réduira pas, ne suspendra pas ou n annulera pas les versements du paiement d abordabilité, sous réserve de l observation et de l exécution, par le gestionnaire de services, le prêteur approuvé ou la SCHL, dans toute la mesure du possible, des obligations du promoteur conformément à l Entente de contribution provinciale. La «période d exécution» désigne la période de temps raisonnable pendant laquelle on fait des efforts considérables pour remédier à toute inobservation, faire exécuter les droits du prêteur ou de la SCHL à l égard du prêt, élaborer et mettre en vigueur un arrangement à l égard de l ensemble, ou trouver et nommer un cessionnaire à l égard de l ensemble qui accepte de prendre en charge l Entente de contribution provinciale. Le prêteur, la SCHL et le cessionnaire ne sont pas : a) subordonnés à toute 21

22 demande de compensation ou aux moyens de défense que le Ministère peut faire valoir contre le promoteur; b) tenus de remédier à toute inobservation par le promoteur. 4. Le Ministère ne refuse pas déraisonnablement d approuver la cession de l Entente de contribution provinciale à tout cessionnaire de l ensemble qui découle de tout arrangement, de toute mesure d exécution ou de toute instance pourvu que le cessionnaire accepte de prendre en charge l Entente de contribution provinciale. 5. Le Ministère accepte la demande d augmentation du loyer des logements de l ensemble dans la mesure raisonnablement nécessaire que présente le prêteur ou la SCHL pour maintenir ou rétablir la viabilité financière de l ensemble pourvu que les conditions et modalités de l Entente de contribution provinciale soient respectées. 6. La SCHL respecte les normes suivantes applicables aux niveaux de services en ce qui concerne la souscription de l assurance prêt hypothécaire : a) La SCHL fournit sa réponse préliminaire à la demande d assurance prêt hypothécaire en ce qui concerne un ensemble visé par l initiative Bâtir pour l avenir dans les cinq jours ouvrables qui suivent la réception de la demande. b) La SCHL communique sa réponse complète à l auteur de la demande dans un délai de 25 jours ouvrables de la réception des documents de fond, dans 80 pour 100 des cas. c) La SCHL communique sa réponse complète à l auteur de la demande dans un délai de 35 jours ouvrables. 7. La présente entente s applique à la SCHL et au Ministre malgré tout droit que le Ministre peut faire valoir contre le promoteur. Les dirigeants dûment autorisés ont approuvé et signé la Partie II du présent protocole pour le compte de la SCHL et du Ministre le 4 mai

23 Société canadienne d hypothèques et de logement par Peter Friedmann directeur général (signataire autorisé) Sa majesté la reine du chef de la province de l Ontario représentée par le ministre des Affaires municipales et du logement par Doug Barnes sous-ministre adjoint Division du logement (conformément à la délégation de pouvoir) 23

Statistiques sur les hôtels de l'ontario, 2008

Statistiques sur les hôtels de l'ontario, 2008 mars 2009 Statistiques sur les hôtels de l'ontario, 2008 **Point de 2008 2007 pourcentage 2008 2007 Variation* 2008 2007 Variation* ONTARIO 61,4% 62,5% -1,0 $127,15 $126,39 0,6% $78,12 $78,96-1,1% Région

Plus en détail

Comment trouver un dossier de divorce en Ontario 210

Comment trouver un dossier de divorce en Ontario 210 Archives publiques de l Ontario Comment trouver un dossier de divorce en Ontario 210 Guide de recherche Dernière mise à jour : Juillet 2015 Les dossiers de divorce sont d ordinaire conservés au du comté

Plus en détail

Recherche de documents relatifs à l'enregistrement immobilier 231

Recherche de documents relatifs à l'enregistrement immobilier 231 Archives publiques de l'ontario Recherche de documents relatifs à l'enregistrement immobilier 231 Guide de recherche Dernière mise à jour : Novembre 2013 Dès 1793, les transactions immobilières privées

Plus en détail

CONFÉRENCE ANNUELLE chef de la direction/ dirigeant principal des affaires

CONFÉRENCE ANNUELLE chef de la direction/ dirigeant principal des affaires CONFÉRENCE ANNUELLE chef de la direction/ dirigeant principal des affaires 2002 «AFFRONTER LES ENJEUX» Du 23 au 25 janvier 2002 HOTEL INTER-CONTINENTAL 220, rue Bloor Ouest Toronto (Ontario) Financement

Plus en détail

Sous-ministre adjoint. Demande de financement pour des projets d'immobilisations pour le regroupement scolaire

Sous-ministre adjoint. Demande de financement pour des projets d'immobilisations pour le regroupement scolaire Ministry of Education Office of the ADM Financial Policy and Business Division 20 th Floor, Mowat Block 900 Bay Street Toronto ON M7A 1L2 Ministère de l Éducation Bureau du sous-ministre adjoint Division

Plus en détail

NOTE DE SERVICE Directrices et directeurs de l éducation Secrétaires-trésorières et secrétaires-trésoriers des administrations scolaires

NOTE DE SERVICE Directrices et directeurs de l éducation Secrétaires-trésorières et secrétaires-trésoriers des administrations scolaires Ministry of Education Ministère de l Éducation Office of the ADM Bureau du sous-ministre adjoint Business & Finance Division Division des opérations et des finances 20th Floor, Mowat Block 20 e étage,

Plus en détail

Organismes du secteur parapublic

Organismes du secteur parapublic Organismes du secteur parapublic Organismes du secteur parapublic dont les comptes sont audités par un auditeur autre que le vérificateur général, mais dont les rapports d audit, dossiers de travail et

Plus en détail

Soutien Local. Atikokan Community Counselling Services 123, rue Marks, C.P. 1956 Atikokan ON P0T 1C0 Téléphone : 807-597-2724

Soutien Local. Atikokan Community Counselling Services 123, rue Marks, C.P. 1956 Atikokan ON P0T 1C0 Téléphone : 807-597-2724 Soutien Local Atikokan Atikokan Community Counselling Services 123, rue Marks, C.P. 1956 Atikokan ON P0T 1C0 Téléphone : 807-597-2724 Aurora Addiction Services for York Region (ASYR) 14785, rue Yonge,

Plus en détail

Lignes directrices financières pour l obtention d un permis d exploitation d un foyer de soins de longue durée

Lignes directrices financières pour l obtention d un permis d exploitation d un foyer de soins de longue durée Lignes directrices financières pour l obtention d un permis d exploitation d un foyer de soins de longue durée Direction de l amélioration de la performance et de la conformité Ministère de la Santé et

Plus en détail

indice des prix à la consommation

indice des prix à la consommation Ontario Ministère des Richesses naturelles Objet I nstallation de tours de communication sur des terres d e la Couronne Directive TP 4.10.02 Rédigé par - Direction Section Date de publication Terres et

Plus en détail

Protocole d entente avec la SGFPNO PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA SOCIÉTÉ DE GESTION DU FONDS DU PATRIMOINE DU NORD DE L ONTARIO

Protocole d entente avec la SGFPNO PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA SOCIÉTÉ DE GESTION DU FONDS DU PATRIMOINE DU NORD DE L ONTARIO PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA SOCIÉTÉ DE GESTION DU FONDS DU PATRIMOINE DU NORD DE L ONTARIO ET SA MAJESTÉ LA REINE DU CHEF DE L ONTARIO représentée par le ministre du Développement du Nord et des Mines

Plus en détail

FONDS POUR L AMÉLIORATION DES INSTALLATIONS D APPRENTISSAGE (FAIA)

FONDS POUR L AMÉLIORATION DES INSTALLATIONS D APPRENTISSAGE (FAIA) FONDS POUR L AMÉLIORATION DES INSTALLATIONS D APPRENTISSAGE (FAIA) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES 2015-2016 Remarque : L état des revenus et des dépenses

Plus en détail

L entrepreneuriat privé

L entrepreneuriat privé APPRENDRE L entrepreneuriat privé COMPRENDRE ENTREPRENDRE L entrepreneuriat 1 privé sous toutes ses formes Les PME 2 Questions 3 Continuum : 4 modèles d entreprises Les structures et 5 les règlements M

Plus en détail

L ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR FACILITER LA PRODUCTION D ENSEMBLES DE LOGEMENTS LOCATIFS À COÛT ABORDABLE

L ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR FACILITER LA PRODUCTION D ENSEMBLES DE LOGEMENTS LOCATIFS À COÛT ABORDABLE L ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR FACILITER LA PRODUCTION D ENSEMBLES DE LOGEMENTS LOCATIFS À COÛT ABORDABLE Ligne de conduite de la SCHL en matière d assurance prêt hypothécaire pour les ensembles de

Plus en détail

Présentation de l information financière à l attention des conseils scolaires. Présentation à la conférence annuelle des CODE/AAS 22 janvier 2004

Présentation de l information financière à l attention des conseils scolaires. Présentation à la conférence annuelle des CODE/AAS 22 janvier 2004 Présentation de l information financière à l attention des conseils scolaires Présentation à la conférence annuelle des CODE/AAS 22 janvier 2004 Spécialistes Marion Jarrell Chef de projet - Responsabilisation

Plus en détail

location à usage d habitation

location à usage d habitation Guide d information sur la Loi sur la location à usage d habitation Contenu de ce guide Ce guide fait une présentation sommaire de la nouvelle Loi sur la location à usage d habitation (la Loi) entrée en

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE À L INSTALLATION DES VÉTÉRINAIRES

PROGRAMME D AIDE À L INSTALLATION DES VÉTÉRINAIRES PROGRAMME D AIDE À L INSTALLATION DES VÉTÉRINAIRES LIGNES DIRECTRICES Ministère du Développement du Nord et des Mines - 1 - LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AU PROGRAMME D AIDE À L INSTALLATION DES A. BUT

Plus en détail

Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire

Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire 1. Définitions Chercheur principal le candidat principal d une demande de subvention ou de bourse qui a été approuvée

Plus en détail

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES par Marion Steele Département d économie, Université de Guelph et Centre pour les études

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE POUR LES PAIEMENTS STPGV MAL ACHEMINÉS

LIGNE DIRECTRICE POUR LES PAIEMENTS STPGV MAL ACHEMINÉS Canadian Payments Association Association canadienne des paiements 1212-50 O Connor Ottawa, Ontario K1P 6L2 (613) 238-4173 Fax: (613) 233-3385 LIGNE DIRECTRICE POUR LES PAIEMENTS STPGV le 5 octobre 2000

Plus en détail

Règles concernant les avantages accessoires du secteur parapublic

Règles concernant les avantages accessoires du secteur parapublic Règles concernant les avantages accessoires du secteur parapublic Apprenez-en davantage au sujet de la Directive applicable aux avantages accessoires du secteur parapublic. Au sujet de la Directive applicable

Plus en détail

PROJET DE MODIFICATION MODIFIANT LA NORME CANADIENNE 21-101 SUR LE FONCTIONNEMENT DU MARCHÉ

PROJET DE MODIFICATION MODIFIANT LA NORME CANADIENNE 21-101 SUR LE FONCTIONNEMENT DU MARCHÉ PROJET DE MODIFICATION MODIFIANT LA NORME CANADIENNE 21-101 SUR LE FONCTIONNEMENT DU MARCHÉ L article 1 de la Norme canadienne 21-101 sur le fonctionnement du marché est modifié : 1 par le remplacement

Plus en détail

ouvrir De ...grâce à l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

ouvrir De ...grâce à l assurance prêt hypothécaire de la SCHL ouvrir De nouvelles portes aux logements abordables...grâce à l assurance prêt hypothécaire de la SCHL 65404 À titre d organisme national responsable de l habitation, la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Guide des. procédures. à la Cour de. la famille. 1 Renseignements utiles avant d introduire une cause de droit de la famille

Guide des. procédures. à la Cour de. la famille. 1 Renseignements utiles avant d introduire une cause de droit de la famille Dans ce guide 1 Renseignements utiles avant d introduire une cause de droit de la famille 2 Introduire une cause de droit de la famille Requête générale Requête individuelle pour divorce seulement Requête

Plus en détail

l examen de programmes RAPPORT DE LA VÉRIFICATION DE L INITIATIVE DES PROJETS PILOTES DU PARTENARIAT RURAL CANADIEN

l examen de programmes RAPPORT DE LA VÉRIFICATION DE L INITIATIVE DES PROJETS PILOTES DU PARTENARIAT RURAL CANADIEN Direction générale de l examen de programmes Review Branch RAPPORT DE LA VÉRIFICATION DE L INITIATIVE DES PROJETS PILOTES DU PARTENARIAT RURAL CANADIEN FÉVRIER 2002 TABLE DES MATIÈRES PAGE 1.0 CONCLUSIONS

Plus en détail

Modèles d'autorité du logement MODÈLE UN - COMITÉ SUR LE LOGEMENT MIS EN PLACE PAR LE CHEF EN CONSEIL. Assemblée des Premières Nations

Modèles d'autorité du logement MODÈLE UN - COMITÉ SUR LE LOGEMENT MIS EN PLACE PAR LE CHEF EN CONSEIL. Assemblée des Premières Nations Modèles d'autorité du logement MODÈLE UN - COMITÉ SUR LE LOGEMENT MIS EN PLACE PAR LE CHEF EN CONSEIL Assemblée des Premières Nations Mai 2012 TABLE DES MATIÈRES MODÈLE UN COMITÉ SUR LE LOGEMENT MIS EN

Plus en détail

DAS Canada Legal Protection Insurance Company Limited. («DAS Canada») CONVENTION DE COURTAGE

DAS Canada Legal Protection Insurance Company Limited. («DAS Canada») CONVENTION DE COURTAGE DAS Canada Legal Protection Insurance Company Limited («DAS Canada») CONVENTION DE COURTAGE En soumettant les informations relatives à vos activités de courtage sur le formulaire d enregistrement en ligne

Plus en détail

GUIDE DES PROGRAMMES INSCRITS CANADIENS D OBLIGATIONS SÉCURISÉES. Le 17 décembre 2012

GUIDE DES PROGRAMMES INSCRITS CANADIENS D OBLIGATIONS SÉCURISÉES. Le 17 décembre 2012 GUIDE DES PROGRAMMES INSCRITS CANADIENS D OBLIGATIONS SÉCURISÉES Le 17 décembre 2012 Table des matières Contenu CHAPITRE 1 INTRODUCTION... 1 1.1 Cadre juridique des programmes inscrits canadiens d obligations

Plus en détail

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ)

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ APPLICABLES POUR LA PÉRIODE DU 1ER AVRIL 2015 AU 30 SEPTEMBRE 2015 Avril 2015 FONDS D AIDE À L EMPLOI

Plus en détail

ENTRE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DE L ÉNERGIE ATOMIQUE, un organisme incorporé constitué par la Loi sur le contrôle de l énergie atomique,

ENTRE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DE L ÉNERGIE ATOMIQUE, un organisme incorporé constitué par la Loi sur le contrôle de l énergie atomique, Page 1 de 3 ENTENTE FAITE EN DUPLICATA LE 4 E JOUR DE FÉVRIER 1985 ENTRE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DE L ÉNERGIE ATOMIQUE, un organisme incorporé constitué par la Loi sur le contrôle de l énergie atomique,

Plus en détail

Le 29 juin 2015 ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS/ MUTUAL FUND DEALERS ASSOCIATION OF CANADA RÈGLES

Le 29 juin 2015 ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS/ MUTUAL FUND DEALERS ASSOCIATION OF CANADA RÈGLES Le 29 juin 2015 ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS/ MUTUAL FUND DEALERS ASSOCIATION OF CANADA RÈGLES TABLE DES MATIÈRES ARTICLE N DE PAGE 1 RÈGLE N O 1 STRUCTURE DE L ENTREPRISE ET QUALITÉS

Plus en détail

Contrat de courtier. Entre : (ci-après nommée «Empire Vie») (ci-après nommé «courtier») Adresse civique : Ville ou municipalité :

Contrat de courtier. Entre : (ci-après nommée «Empire Vie») (ci-après nommé «courtier») Adresse civique : Ville ou municipalité : Contrat de courtier Entre : L EMPIRE, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE (ci-après nommée «Empire Vie») et (ci-après nommé «courtier») Adresse civique : Ville ou municipalité : Province : Code postal : Date d effet

Plus en détail

ATTESTATION D ASSURANCE

ATTESTATION D ASSURANCE ATTESTATION D ASSURANCE Voici une attestation d assurance émise à l égard d un ensemble dont le coût s élève à 8 000 000 $, ainsi que les dispositions spéciales relatives à l assurance consentie à l égard

Plus en détail

SERVICE DES LETTRES ET DE L ÉDITION Aide à l édition de livres : subventions à la traduction

SERVICE DES LETTRES ET DE L ÉDITION Aide à l édition de livres : subventions à la traduction LIGNES DIRECTRICES ET FORMULAIRE DE DEMANDE SERVICE DES LETTRES ET DE L ÉDITION Aide à l édition de livres : subventions à la traduction Veuillez suivre les trois étapes ci-dessous pour présenter cette

Plus en détail

CONTRAT DE GESTION CENTRE DE VILLÉGIATURE TABLE DES MATIÈRES

CONTRAT DE GESTION CENTRE DE VILLÉGIATURE TABLE DES MATIÈRES CONTRAT DE GESTION CENTRE DE VILLÉGIATURE TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 4 0.00 INTERPRÉTATION... 5 0.01 Terminologie... 5 0.01.01 Autres propriétaires... 5 0.01.02 Clients... 5 0.01.03 Contrat... 5 0.01.04

Plus en détail

MODALITÉS ET CONDITIONS DU PROGRAMME DE RÉCOMPENSES MASTERCARD DE LA BANQUE WALMART DU CANADA

MODALITÉS ET CONDITIONS DU PROGRAMME DE RÉCOMPENSES MASTERCARD DE LA BANQUE WALMART DU CANADA MODALITÉS ET CONDITIONS DU PROGRAMME DE RÉCOMPENSES MASTERCARD DE LA BANQUE WALMART DU CANADA Les présentes conditions s appliquent au programme de Récompenses MasterCard de La Banque Wal-Mart du Canada

Plus en détail

Frais de déplacement et dépenses connexes

Frais de déplacement et dépenses connexes Chapitre 4 Section 4.12 Ministère des Services gouvernementaux Frais de déplacement et dépenses connexes Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.12 du Rapport annuel 2004 Contexte

Plus en détail

Changements dans la façon dont sont payés certains crédits d impôt en Ontario

Changements dans la façon dont sont payés certains crédits d impôt en Ontario Changements dans la façon dont sont payés certains crédits d impôt en Ontario Centre d action pour la sécurité du revenu L Ontario change la façon dont sont payés trois crédits d impôt remboursables. Cela

Plus en détail

Établissement d un paiement excédentaire

Établissement d un paiement excédentaire Directives du programme Ontario au travail 9.3 Recouvrement des paiements excédentaires Autorisation législative Articles 19-23, paragraphe 28(6) et article 32 de la Loi Article 62 du Règlement 134/98

Plus en détail

ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR PROPRIÉTAIRES-OCCUPANTS VISANT À FAVORISER LA PRODUCTION DE LOGEMENTS INDIVIDUELS ABORDABLES

ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR PROPRIÉTAIRES-OCCUPANTS VISANT À FAVORISER LA PRODUCTION DE LOGEMENTS INDIVIDUELS ABORDABLES ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR PROPRIÉTAIRES-OCCUPANTS VISANT À FAVORISER LA PRODUCTION DE LOGEMENTS INDIVIDUELS ABORDABLES Assurance SCHL pour propriétaires-occupants s appliquant aux logements individuels

Plus en détail

Agences de placement temporaire

Agences de placement temporaire Agences de placement temporaire Heures de travail et heures supplémentaires Remarque : Le présent document ne vous est fourni qu à titre indicatif. Il ne constitue pas un avis juridique. Pour obtenir des

Plus en détail

juin 2003 Programmes d accréditation des Systèmes de management de la qualité (PASMQ)

juin 2003 Programmes d accréditation des Systèmes de management de la qualité (PASMQ) Guide du SCECIM Politique et méthode relatives à la qualification sectorielle dans le cadre du système canadien d évaluation de la conformité des instruments médicaux (SCECIM) juin 2003 Programmes d accréditation

Plus en détail

Guide de demande de subvention pour la création d une équipe de santé familiale

Guide de demande de subvention pour la création d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Guide de demande de subvention pour la création d une équipe de santé familiale Mise à jour : mai 2010 Version 3.1 Table des matières À

Plus en détail

PROJET DE LOI N 39 LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE

PROJET DE LOI N 39 LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE Le 21 mai 2013 PROJET DE LOI N 39 LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE Le gouvernement du Québec a déposé le projet de loi n 39 Loi sur les régimes volontaires d épargne-retraite (le «projet

Plus en détail

VÉRIFICATION DES CONTRATS DE SERVICES CONCLUS AVEC LES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ

VÉRIFICATION DES CONTRATS DE SERVICES CONCLUS AVEC LES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ Décembre 2013 VÉRIFICATION DES CONTRATS DE SERVICES CONCLUS AVEC LES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ Direction générale de la vérification et de l évaluation Page i Remerciements L équipe de vérification tient

Plus en détail

Convention de partage de la prime Modèle

Convention de partage de la prime Modèle Convention de partage de la prime Modèle Les parties détiennent conjointement le contrat d assurance vie. Le titulaire du capital-décès (CD) (normalement, le capital assuré) paie «un montant raisonnable»

Plus en détail

OFFICE CANADIEN DE COMMERCIALISATION DES ŒUFS EXPLOITÉ SOUS LA RAISON SOCIALE DE LES PRODUCTEURS D ŒUFS DU CANADA

OFFICE CANADIEN DE COMMERCIALISATION DES ŒUFS EXPLOITÉ SOUS LA RAISON SOCIALE DE LES PRODUCTEURS D ŒUFS DU CANADA OFFICE CANADIEN DE COMMERCIALISATION DES ŒUFS EXPLOITÉ SOUS LA RAISON SOCIALE DE LES PRODUCTEURS D ŒUFS DU CANADA États financiers Le 20 février 2015 Rapport de l auditeur indépendant Aux membres de l

Plus en détail

DEUX MILLE DOUZE STATISTIQUES SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE. Table des matières. Demandes du public 1

DEUX MILLE DOUZE STATISTIQUES SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE. Table des matières. Demandes du public 1 DEUX MILLE DOUZE STATISTIQUES SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE Table des matières LA VIE PRIVÉE du public 1 Respect du délai de réponse Provincial 3 Respect du délai de réponse Municipal

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME

PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES 1 er avril 2015 au 31 mars 2018 Date : mars 2015 1 PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME EXIGENCES

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente charte

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

Bulletin Fonds d investissement

Bulletin Fonds d investissement Bulletin Fonds d investissement Mars 2008 Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. LES AUTORITÉS CANADIENNES EN VALEURS MOBILIÈRES PROPOSENT UN NOUVEAU RÉGIME D INSCRIPTION POUR LES COURTIERS, LES

Plus en détail

LE COMPTE À REBOURS A COMMENCÉ. Si vous avez suivi votre formation à l extérieur de l Ontario, consultez la section Déménager en Ontario.

LE COMPTE À REBOURS A COMMENCÉ. Si vous avez suivi votre formation à l extérieur de l Ontario, consultez la section Déménager en Ontario. LE COMPTE À REBOURS a COMMENCÉ LE COMPTE À REBOURS A COMMENCÉ Après de nombreuses années de formation, le moment est enfin venu de planifier votre avenir. Mais avant de commencer à exercer, vous aurez

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Lignes directrices du OBJECTIF Inciter les infirmières et infirmiers des régions rurales et éloignées à pratiquer dans des collectivités admissibles de

Plus en détail

LUNETTERIE NEW LOOK INC. Régime de réinvestissement des dividendes

LUNETTERIE NEW LOOK INC. Régime de réinvestissement des dividendes LUNETTERIE NEW LOOK INC. Régime de réinvestissement des dividendes 19 mars 2014 RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES Table des matières Introduction... 2 Vue d ensemble... 3 Définitions... 3 Questions

Plus en détail

Liste des actifs acceptés en garantie dans le cadre du mécanisme permanent d octroi de liquidités de la Banque du Canada

Liste des actifs acceptés en garantie dans le cadre du mécanisme permanent d octroi de liquidités de la Banque du Canada Liste des actifs acceptés en garantie dans le cadre du mécanisme permanent d octroi de liquidités de la Banque du Canada Dans le cadre de son mécanisme permanent d octroi de liquidités, la Banque du Canada

Plus en détail

Instruction générale canadienne 46-201 Modalités d entiercement applicables aux premiers appels publics à l épargne

Instruction générale canadienne 46-201 Modalités d entiercement applicables aux premiers appels publics à l épargne Instruction générale canadienne 46-201 Modalités d entiercement applicables aux premiers appels publics à l épargne PARTIE I OBJET ET INTERPRÉTATION 1.1 Objet de l entiercement 1.2 Interprétation 1.3 Les

Plus en détail

PROJET DE LOI 27 DU NOUVEAU BRUNSWICK LOI SUR L ASSURANCE MÉDICAMENTS SUR ORDONNANCE ET MÉDICAMENTS ONÉREUX

PROJET DE LOI 27 DU NOUVEAU BRUNSWICK LOI SUR L ASSURANCE MÉDICAMENTS SUR ORDONNANCE ET MÉDICAMENTS ONÉREUX Le 16 décembre 2013 PROJET DE LOI 27 DU NOUVEAU BRUNSWICK LOI SUR L ASSURANCE MÉDICAMENTS SUR ORDONNANCE ET MÉDICAMENTS ONÉREUX Le 10 décembre 2013, le projet de loi 27, la Loi sur l assurance médicaments

Plus en détail

AVIS DE REQUÊTE DE MODIFICATION DU TARIF DE TRANSPORT D ÉLECTRICITÉ DE HYDRO ONE NETWORKS INC.

AVIS DE REQUÊTE DE MODIFICATION DU TARIF DE TRANSPORT D ÉLECTRICITÉ DE HYDRO ONE NETWORKS INC. Ontario Energy Board Commission de l énergie de l Ontario EB-2006-0501 AVIS DE REQUÊTE DE MODIFICATION DU TARIF DE TRANSPORT D ÉLECTRICITÉ DE HYDRO ONE NETWORKS INC. Le 25 octobre 2005, la a introduit

Plus en détail

RÉMUNÉRATION et INCITATIFS Rémunération. Modèles d exercice de la médecine familiale

RÉMUNÉRATION et INCITATIFS Rémunération. Modèles d exercice de la médecine familiale RÉMUNÉRATION et INCITATIFS 1. RÉMUNÉRATION et INCITATIFS Rémunération Modèles d exercice de la médecine familiale Vous envisagez d exercer la médecine familiale en Ontario? Le ministère de la Santé et

Plus en détail

FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS

FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS Financement d entreprise et fusions et acquisitions 27 FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS Le Canada est doté de marchés financiers bien développés et très évolués. Les principales sources

Plus en détail

Liste des actifs acceptés en garantie dans le cadre du mécanisme permanent d octroi de liquidités de la Banque du Canada

Liste des actifs acceptés en garantie dans le cadre du mécanisme permanent d octroi de liquidités de la Banque du Canada Liste des actifs acceptés en garantie dans le cadre du mécanisme permanent d octroi de liquidités de la Banque du Canada Dans le cadre de son mécanisme permanent d octroi de liquidités, la Banque du Canada

Plus en détail

Lignes directrices à l intention des praticiens

Lignes directrices à l intention des praticiens Janvier 2005 Lignes directrices à l intention des praticiens Visiter notre site Web : www.cga-pdnet.org/fr-ca Le praticien exerçant seul ou au sein d un petit cabinet et l indépendance Le Code des principes

Plus en détail

Services de travail temporaire

Services de travail temporaire Chapitre 4 Section 4.14 Ministère des Services gouvernementaux Services de travail temporaire Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.14 du Rapport annuel 2005 Chapitre 4 Section

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

1 À noter... 3. 2 Demande de prêt REER... 3. 3 But du produit... 4. 4 Le produit en bref... 5. 5 Les principaux avantages... 6

1 À noter... 3. 2 Demande de prêt REER... 3. 3 But du produit... 4. 4 Le produit en bref... 5. 5 Les principaux avantages... 6 Table des matières 1 À noter... 3 2 Demande de prêt REER... 3 3 But du produit... 4 4 Le produit en bref... 5 5 Les principaux avantages... 6 6 Utilisation du prêt REER... 6 6.1 Taux d intérêt... 6 7 Modalités

Plus en détail

DROITS DES LOCATAIRES

DROITS DES LOCATAIRES 6-1 LA LOI DE LA RUE No.6 DROITS DES LOCATAIRES La plupart des logements locatifs sont régis par la Loi de 2006 sur la location à usage d habitation (la «LLUH»), et la Commission de la location immobilière

Plus en détail

Publication : 19 novembre 2008 BANQUE DU CANADA RÈGLES RÉGISSANT LES AVANCES AUX INSTITUTIONS FINANCIÈRES

Publication : 19 novembre 2008 BANQUE DU CANADA RÈGLES RÉGISSANT LES AVANCES AUX INSTITUTIONS FINANCIÈRES Publication : 19 novembre 2008 BANQUE DU CANADA RÈGLES RÉGISSANT LES AVANCES AUX INSTITUTIONS FINANCIÈRES 1. GÉNÉRALITÉS Les présentes Règles constituent les lignes directrices générales et la procédure

Plus en détail

Canadian Institute of Actuaries Institut Canadien des Actuaires

Canadian Institute of Actuaries Institut Canadien des Actuaires Canadian Institute of Actuaries Institut Canadien des Actuaires Le 14 septembre 2001 Traduction Madame Carla Adams a/s Commission des services financiers de l Ontario 5160, rue Yonge 17 e étage, C.P. 85

Plus en détail

Protection Prêt commercial

Protection Prêt commercial Protection Prêt commercial Guide du conseiller en assurance À l intention des conseillers uniquement. CODE DE RÉGIME : 958 Indemnisation périodique ; 958L Indemnisation forfaitaire GENRE DE PRODUIT Protection

Plus en détail

L INSTITUT NATIONAL CANADIEN POUR LES AVEUGLES

L INSTITUT NATIONAL CANADIEN POUR LES AVEUGLES États financiers de L INSTITUT NATIONAL CANADIEN POUR LES AVEUGLES RAPPORT DES AUDITEURS INDÉPENDANTS Au conseil national et aux membres de l Institut national canadien pour les aveugles Nous avons effectué

Plus en détail

Plan Protection Plus Certificat d assurance - Assurance vie et invalidité

Plan Protection Plus Certificat d assurance - Assurance vie et invalidité Page 1 de 5 Le présent certificat d assurance (le «certificat») renferme des détails importants sur votre couverture d assurance ; veuillez le garder en lieu sûr. La correspondance ultérieure pourrait

Plus en détail

Directives du programme Ontario au travail

Directives du programme Ontario au travail Directives du programme Ontario au travail 3.11 Immigrants parrainés Compétence législative Paragraphes 13 (1) et 71 (1), et article 72 de la Loi. Articles 6, 13, 15, 17 et 51 du Règlement 134/98. Exigences

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Rapport de vérification interne Vérification du cadre de contrôle de gestion pour les subventions et contributions de 2012-2013 (Modes de financement)

Plus en détail

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Le Conseil canadien des consultants États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Contenu Rapport d un vérificateur indépendant 2 États financiers Bilan 3 État

Plus en détail

VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... I APERÇU... 1 DÉFINITIONS... 1 ADMISSIBILITÉ... 2 ADHÉSION... 2 RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES... 3 ACTIONS... 4 FRAIS...

Plus en détail

POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT

POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT Page 1 de 7 POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT 1.0 CONTEXTE La présente politique est établie conformément au principe 16 b) de la Charte du conseil d administration.

Plus en détail

SOCIÉTÉ SANTÉ EN FRANÇAIS INC. ÉTATS FINANCIERS 31 MARS 2015

SOCIÉTÉ SANTÉ EN FRANÇAIS INC. ÉTATS FINANCIERS 31 MARS 2015 ÉTATS FINANCIERS 31 MARS 2015 TABLE DES MATIÈRES PAGE Rapport de l'auditeur indépendant 1 États financiers État des résultats et de l'évolution de l'actif net 3 État de la situation financière 4 État des

Plus en détail

ATTENDU qu il y a lieu de déterminer les personnes autorisées à effectuer et à approuver ce type d opérations ;

ATTENDU qu il y a lieu de déterminer les personnes autorisées à effectuer et à approuver ce type d opérations ; CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT R-139 (tel que modifié par le R-139-2) RÈGLEMENT DÉLÉGUANT À CERTAINS EMPLOYÉS LE POUVOIR D EFFECTUER DES OPÉRATIONS DE TRÉSORERIE ET DE SIGNER TOUT DOCUMENT REQUIS

Plus en détail

Surintendantes et surintendants du secteur des affaires et des finances. Ententes de financement à long terme pour les projets d'immobilisations

Surintendantes et surintendants du secteur des affaires et des finances. Ententes de financement à long terme pour les projets d'immobilisations Ministry of Education Ministère de l Éducation Capital Programs Branch Direction des programmes d immobilisations 21 st Floor, Mowat Block 21 e étage, Édifice Mowat 900 Bay Street 900, rue Bay Toronto

Plus en détail

Politique de gestion de la trésorerie

Politique de gestion de la trésorerie Politique de gestion de la trésorerie Mise à jour : Le 13 février 2009 HEC Montréal Politique de gestion de la trésorerie Table des matières 1. Portée... 1 2. Principes... 1 3. Placements.... 1 4. Financement.......

Plus en détail

Procédure 060 - Page 1 de 23

Procédure 060 - Page 1 de 23 Procédure 060 - Page 1 de 23 PROCÉDURE D APPLICATION DE LA LOI SUR L ADMINISTRATION FINANCIÈRE DESTINÉE AUX CÉGEPS À LA SUITE DE L ADOPTION DE LA LOI MODIFIANT LA LOI SUR L ADMINISTRATION FINANCIÈRE ET

Plus en détail

STRUCTURE DU PLAN D AFFAIRES

STRUCTURE DU PLAN D AFFAIRES LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AUX PLANS D'ENTREPRISE FONDS POUR LES PROJETS PILOTES D'INNOVATION (FPPI) Le Fonds pour les projets pilotes d innovation (FPPI) est un programme régi par le Ministère du Développement

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS

ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS Le 12 septembre 2013 Introduction ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS PRINCIPE DIRECTEUR N O 2 DE L ACFM NORMES MINIMALES DE SURVEILLANCE DES COMPTES Le présent Principe directeur fixe

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants

ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants À titre d organisme national responsable de l

Plus en détail

FONDS DE REVENU VIAGER POUR L ONTARIO (FRV de l Ontario)

FONDS DE REVENU VIAGER POUR L ONTARIO (FRV de l Ontario) FONDS DE REVENU VIAGER POUR L ONTARIO (FRV de l Ontario) CONTRAT COMPLÉMENTAIRE À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE ÉTABLISSANT UN FONDS DE REVENU VIAGER AUX TERMES D UN FONDS DE REVENU DE RETRAITE (ANNEXE 1.1

Plus en détail

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Ministère de l Énergie Printemps 2015 Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Fiche d information Déclaration de principes provinciale, 2014 La Déclaration de principes provinciale de 2014

Plus en détail

Directrice, Politiques et affaires réglementaires Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca. Bulletin de l ACFM. Politique

Directrice, Politiques et affaires réglementaires Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca. Bulletin de l ACFM. Politique Personne-ressource : Paige Ward Directrice, Politiques et affaires réglementaires Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca Bulletin de l ACFM BULLETIN N o 0494 P Le 3 octobre 2011 Politique Aux

Plus en détail

Rapport à l Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest sur les indemnités de cessation d emploi accordées à deux hauts fonctionnaires

Rapport à l Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest sur les indemnités de cessation d emploi accordées à deux hauts fonctionnaires Rapport à l Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest sur les indemnités de cessation d emploi accordées à deux hauts fonctionnaires Les travaux de vérification dont les résultats sont présentés

Plus en détail

Règles de l ACEI en matière de règlement des différends relatifs aux noms de domaine Version 1.5 (le 28 juillet 2014)

Règles de l ACEI en matière de règlement des différends relatifs aux noms de domaine Version 1.5 (le 28 juillet 2014) Règles de l ACEI en matière de règlement des différends relatifs aux noms de domaine Version 1.5 (le 28 juillet 2014) La procédure de règlement des différends aux termes de la politique de l ACEI en matière

Plus en détail

Contacts et ressources

Contacts et ressources Contacts et ressources Services d extension régionaux à l intention des membres de l OMA Personnes-ressources, soins primaires, ministère de la Santé et des Soins de longue durée Provincial Association

Plus en détail

ENTENTE CANADA NOUVELLE-ÉCOSSE SUR LE DÉVELOPPEMENT DU MARCHÉ DU TRAVAIL

ENTENTE CANADA NOUVELLE-ÉCOSSE SUR LE DÉVELOPPEMENT DU MARCHÉ DU TRAVAIL ENTENTE CANADA NOUVELLE-ÉCOSSE SUR LE DÉVELOPPEMENT DU MARCHÉ DU TRAVAIL TABLE DES MATIÈRES ARTICLE PAGE Préambule...2 1 Interprétation... 3 2 But et portée... 6 3 Prestations et mesures de la Nouvelle-Écosse...

Plus en détail

SCHL IMMEUBLES COLLECTIFS ACHAT

SCHL IMMEUBLES COLLECTIFS ACHAT SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT SCHL ACHAT MISE DE FONDS RÉDUITE ET TAUX D INTÉRÊT PLUS COMPÉTITIFS Grâce à l'assurance prêt hypothécaire de la SCHL, le prêteur agréé peut aider l emprunteur

Plus en détail

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES Le 12 septembre 2005 TABLE DES MATIÈRES LA SOCIÉTÉ...1 RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES...2 1.1 Prix...4 1.2 Avantages pour les participants

Plus en détail

Obtenir le titre de prêteur. agréé. La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION

Obtenir le titre de prêteur. agréé. La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION Obtenir le titre de prêteur agréé La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION La SCHL aide les Canadiens à répondre à leurs besoins en matière de logement. En tant qu autorité en matière

Plus en détail

ENTREPRISE D ETE Lignes directrices 2015

ENTREPRISE D ETE Lignes directrices 2015 ENTREPRISE D ETE Lignes directrices 2015 Rejoignez la communauté d entrepreneurs sur nos réseaux sociaux et recevez de l information, des idées d affaires et astuces pour gérer votre entreprise www.ontario.ca/entreprisedete

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS Au 31 mars 2014 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

Fonds de revenu de retraite autogéré Fonds de revenu viager (FRV) Ontario

Fonds de revenu de retraite autogéré Fonds de revenu viager (FRV) Ontario Fonds de revenu de retraite autogéré Fonds de revenu viager (FRV) Ontario Offert à compter du 1 er janvier 2008 AVENANT À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE AUTOGÉRÉ DE PLACEMENTS

Plus en détail