Réussir la mise en place d un APS : l expérience de BTICINO

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réussir la mise en place d un APS : l expérience de BTICINO"

Transcription

1 Réussir la mise en place d un APS : l expérience de BTICINO Francesca COMPAGNONI BTICINO SpA, Responsable Amélioration Méthodes de Planification, Milan, Italie Roberto CRIPPA BTICINO SpA, Responsable Planification Opérationnelle et Contrôle, Milan, Italie Patrick GENIN PROCONSEIL - Paris, École des Mines de Paris, CAOR Samir LAMOURI LISMMA ISMCM CESTI et École des Mines de Paris, CAOR L évolution de la logistique vers plus d informations, plus de partage, plus d intégration et plus de flexibilité est un des facteurs essentiels qui justifie la mise en place de progiciels de type APS (Advanced Planning Systems). Aujourd hui, ces APS ne répondent pas encore de façon satisfaisante aux demandes des entreprises. Néanmoins, les APS représentent une voie prometteuse facilitant l intégration de la logistique. Cet article présente la mise en place réussie d un APS dans une filiale du groupe LEGRAND. La clé du succès réside dans une gestion de projet rigoureuse basée sur les meilleures pratiques. qui concerne les produits de marque Legrand à travers le réseau de distribution du groupe LEGRAND. Figure 1 - Implantation géographique BTICINO, filiale du groupe LEGRAND La société BTICINO société du groupe LEGRAND, leader européen de l appareillage basse tension, produit des appareillages électro-mécaniques basse tension pour la commande, la protection, le contrôle et la distribution d énergie électrique. Elle est répartie sur 6 sites organisés en ligne de fabrication et dédiés par technologies (Figure 1). Avec environ collaborateurs dont à l étranger, BTICINO commercialise ses produits en Italie mais aussi au Moyen Orient, en Amérique Latine, en Afrique et en Europe à travers son propre réseau de sociétés et en ce Sa chaîne logistique en chiffres BTICINO reçoit annuellement 2 millions de lignes de commandes générées par les systèmes DRP BTICINO et LEGRAND, et les commerciaux de BTICINO pour des chaînes Vol. 11 N 1,

2 Figure 2 - Le réseau de distribution 1 - Supply Chain Planner : module de l offre I2 qui réalise la planification tactique (équivalent du module SNP de APO). 2 - Factory Planner : module de l offre I2 qui réalise l ordonnancement de production (équivalent du module PPDS de APO). de demande et canaux de distribution divers (Figure 2) : 75% du CA est obtenu par des ventes à des grossistes sur chaîne longue (plusieurs intermédiaires). La demande est filtrée par la politique commerciale des grossistes et des commerciaux BTICINO. Les Grandes et Moyennes Surfaces (150 clients) constituent un marché marginal difficile à planifier en raison des petits volumes commandés. Par ailleurs la sous-traitance du packaging implique la gestion par lots et un allongement du délai d obtention des produits. Cela rend difficile le suivi du niveau de couverture en stocks. ENEL, l EDF italien, commande de gros volumes sur des contrats annuels. La demande est alors consolidée sur le centre de distribution matières premières sont approvisionnées auprès de 500 fournisseurs directs. Les produits finis sont vendus principalement à 750 clients sur chaînes longues gammes de fabrication sont gérées pour les produits finis et les composants. Pour piloter sa chaîne logistique, BTICINO a choisi une approche «Best of bread» en choisissant le système d informations qui lui convenait le mieux dans chaque domaine (Figure 3). Figure 3 - Couverture informatique des fonctions de l entreprise Pourquoi mettre en œuvre un APS? De 1997 à 1999, BTICINO a mis en œuvre un programme d amélioration du service client : création d un centre de distribution de produits finis, révision du cycle commercial (depuis la commande jusqu à la livraison), gestion à la commande. Le délai de livraison est passé de 11j à 5,5j sur le marché Italien. Mais dans la même période, la complexité interne a augmenté : augmentation du nombre de références, couverture en stock croissante (30 jours de produits finis), taux d obsolescence croissant, changement dans la demande des grossistes : baisse du nombre de références gérées en stocks par les grossistes eux-même, augmentation imposée du service sur les produits de classe B et C, exigence croissante de commandes livrées complètes. Les actions d améliorations stratégiques long-terme (simplification des flux, redéfinition des politiques «Faire» ou «Faire faire», standardisation et développement de la modularité, réduction de la variété interne, ) ne peuvent être mises en œuvre sur du court-terme. L amélioration du service client ne pouvant être différée, un projet Supply Chain Management est initialisé. Il est décliné en 3 phases : 1. en interne : implémentation d un APS I2 (module SCP 1 et FP 2 ), 2. en amont : développement de la gestion collaborative avec les fournisseurs, C-logistics (mise en œuvre d un portail Na- Men), 3. en aval : initiation d une démarche CPFR (Manugistics). 78 Vol. 11 N 1, 2003

3 Figure 4 - la structure hiérarchique La seconde phase du projet a débuté récemment. Les premiers retours d expérience sur le projet n ont pas été brillants. Sa durée a été multipliée par 3, le budget par 2. Ces écarts ont été principalement provoqués par des erreurs de jeunesse du module de planification moyen-terme, SCP. Au contraire, le module court-terme FP était pour sa part, mature. Des bases solides pour une gestion efficace de la chaîne logistique Le projet MRP II Classe A mené avant la mise en place de l APS avait réorganisé la structure hiérarchique et mis en place les processus clés du pilotage (Figure 4) : La fonction achats est structurée en deux niveaux : la direction des achats est responsable du choix et de l établissement des contrats annuels avec les fournisseurs. Il s agit essentiellement de la partie stratégique de l activité. Les approvisionnements sont rattachés à la Direction Logistique des Opérations. La fonction commerciale est aussi structurée en deux niveaux : Le service commercial est responsable de la relation client. Il est pour cela organisé de la manière la plus appropriée à ce type de relations (zones géographiques, canaux de distribution). Il s occupe de la gestion des prévisions long terme en partenariat avec le Marketing (développement nouveaux produits). Le service Gestion de la demande rattaché à la direction Logistique assure la gestion de la demande court terme. Il constitue l interface entre la Direction Logistique des Opérations et le commercial (établissement des prévisions court-terme) et les clients (remise de délais). Le service Planification des Opérations et Contrôle est organisé par pôle technologique permettant une structuration homogène des ressources. Cette organisation a été dessinée pour fournir au client une interface unique avec BTICINO en conservant en interne de l entreprise la complexité inhérente à son organisation. Le processus Plan Industriel et Commercial (PIC), animé par la direction Logistique des Opérations est revu mensuellement. Il a un horizon de 18 mois, planifié par familles de produits (Figure 5). 3 - GDS : Gestion de la Demande et Services ; POC : Planification des Opérations et Contrôles ; DLO : Directeur Logistique des Opérations. APV : Approvisionnements Figure 5 - Processus PIC chaque flèche représente une semaine 3 Vol. 11 N 1,

4 4 - Interface développée par BTICINO afin de visualiser de manière synthétique les résultats de la planification. 5 - Ticino Planning Workplace, interface graphique et complément de fonctionnalités de planification absentes dans SCP développé en interne. Il se décompose en sous-processus successifs : Pré-PIC Commercial : il s agit de faire une révision du volume de demande. Cette réunion est animée la première semaine du mois par le responsable du service Gestion de la Demande et du Service. Le responsable de la planification ainsi que les commerciaux et les approvisionneurs participent à la réunion. Pré-PIC Industriel : il s agit de valider les hypothèses de nombre de personnes, de capacités pour les mois qui viennent. Cette réunion est animée par le responsable de la planification et les différents responsables de sites. Elle est préparée par les DAS qui sont les responsables de la planification de segments technologiques en s appuyant sur I2/TPW 4. Elle permet de préparer la réunion PIC. Pré-PIC Approvisionements : il s agit de valider et planifier les volumes d approvisionnements auprès des fournisseurs de matières premières et d achats-reventes. Il s intègre au pré-pic Industriel et permet de préparer la réunion PIC. PIC : il s agit de résoudre les problèmes qui n ont pu être résolus lors de la réunion pré-pic. Cette réunion est animée par la Direction Logistique en présence des différents directeurs. BTICINO recherche la stabilité de son PIC sur 3 mois avec un horizon ferme sur un mois. Ce sont des paramètres qui sont renseignés dans l outil de planification (I2/TPW). Le Programme Directeur de Production (PDP) est revu hebdomadairement. Il inclus des groupes de produits (homogènes par rapport au niveau de regard et de décisions), mais aussi des références, composants et matières premières jugées critiques pour la bonne exécution du programme. La maille est hebdomadaire pour un horizon de planification de 12 mois. Le module SCP de I2 est utilisé pour supporter l élaboration du Programme Directeur de Production. Figure 6 - Les facteurs clés de succès Le responsable de la planification SCP établit les volumes pour les groupes d articles au travers de TPW 5 et fixe les priorités par type de demande. Ces regroupements de produits sont au nombre de 400. Cette planification est réalisée à capacité finie ce qui impose d avoir des gammes de fabrication précises. Or, pour les nouveaux produits, elles sont rarement fiables. Ce qui contribue à introduire une «non-qualité» dans la planification. Le D.R.P. est mis à jour quotidiennement. Les nouveaux besoins sont pris en compte par SCP Synchro qui réactualise les besoins inter-sites sur un horizon plus court (6 mois) que SCP/TPW. La volumétrie des données, mais aussi la complexité des flux qui font qu un site peut être à la fois fournisseur et client d un autre, rendent difficile la réalisation de la planification quotidienne sur un horizon de 12 mois. Un second modèle de planification sur un horizon plus court a été créé pour permettre cette prise en compte pour des calculs quotidiens. La planification court-terme est réalisée sur les articles pour un horizon de 5 mois avec une maille journalière. Elle est revue quotidiennement La planification court-terme est décentralisée au niveau de chaque site industriel et est gérée au travers du module Factory Planner de I2 (FP). FP récupère les besoins nets issus de SCP Synchro et a pour objectif de créer/lancer les ordres de production. Le responsable de la planification FP réalise d abord une analyse de la disponibilité des matières à l aide d un MRP à capacité infinie. Les informations stockées dans la base de données donnent la visibilité sur le stock disponible et projeté. Cela permet au responsable de production de faire des requêtes auprès du responsable des approvisionnements. Ensuite le plan à capacité finie sur les ressources de production est réalisé. Un projet APS mené dans les règles de l art Ce type de projet est complexe et onéreux. Il suppose une gestion de projet rigoureuse. 80 Vol. 11 N 1, 2003

5 Les Facteurs clés de succès BTICINO décline les facteurs nécessaires à la réussite de son projet en 5 axes (Figure 6) : la vision : le projet ne doit pas être un effet de mode. Il doit être en cohérence avec la stratégie et les facteurs clés de succès de l entreprise. la technologie : il s agit du Hardware (à ne pas sous-estimer!), du software (compliqué, sophistiqué et jeune ) et l intégration de technologies «MainFrame» et Client-serveur. l organisation : il s agit de penser l introduction du changement de structure organisationnelle et de processus qui doit accompagner la mise en place de l APS. la communication du projet : il doit être vendu en interne «comme un nouveau produit auprès de clients». l état d esprit et l accompagnement : l outil amène de nouvelles manières de travailler. Il faut donc former, entraîner pour assimiler le changement d interface, mais aussi agir sur les modèles de comportements. Figure 7 - les trois piliers de la gestion du changement Le succès du projet a résidé dans : l engagement de la direction dans le projet MRP II puis APS, une gestion de projet rigoureuse, or ce n est pas le métier traditionnel de l entreprise, des groupes de travail constitués par des personnes dédiées mais proches du terrain, une gestion des disponibilités des ressources efficace : 10 à 15 projets étaient menés en parallèle du projet APS. Le suivi des disponibilités des ressources rares sur le projet APS (en particulier l informatique) est indispensable, un schéma conceptuel clair qui a permis d avoir une idée du résultat final attendu, un dessin architectural précis sur les communications entre applications, un projet pilote (réalisé sur une partie maîtrisable de l entreprise), qui a appuyé le marketing interne du projet, l établissement de plans détaillés de roll-out (mise en fonctionnement) et de cut-over (arrêt de l ancien système de planification). Un APS est une application liée à de nombreux systèmes et fonctions de l entreprise. La mise en fonctionnement doit être planifiée correctement. la définition de responsable sur les processus touchés : le projet APS a été en cela aidé par le chantier Qualité ISO version 2000, une gestion du changement contrôlée : «on a tendance à se concentrer sur les problèmes techniques et on oublie le Marketing interne» (Figure 7) : un plan de formation adapté à chacun des acteurs, la communication interne forte sur le projet («Marketing interne»). Une plaquette interne identique à une plaquette client a été conçue par l équipe projet. Elle reprend la métaphore de l orchestre, la musique et de la synchronisation des instruments, une qualité des données et leur récupération préparée : les gammes et postes de charge deviennent des informations critiques dans une planification à capacité finie. Si ces informations sont imprécises, l outil calculera de mauvaises charges et délais par exemple, un support humain présent lors des mises en fonctionnement de l outil mais aussi le maintien d une «Hot-line» après la mise en oeuvre. L organisation projet L organisation projet choisie a été classique mais efficace (Figure 8) : Le gestionnaire de programme gère la cohérence avec les autres projets de l entreprise. Le chef de projet est responsable des jalons, du budget et de la cohérence fonctionnelle. Figure 8 - Architecture du projet Vol. 11 N 1,

6 Figure 9 - les phases du projet L ingénieur projet est le correspondant informatique. Le contrôleur projet réalise le suivi des opérations du projet. L équipe projet est constituée des personnes de la logistique (amélioration des processus), de consultants extérieurs, et de consultants logiciels. La gestion documentaire L intégralité des documents concernant le projet est référencée et classée sous une arborescence rigoureuse sous informatique avec un archivage papier. L architecture générale est la suivante : 00 Base documentaire 01 Répertoire Projet 02 En cours 03 Transfert Dans chaque répertoire se trouve les sous-répertoires suivants : 010 Besoin initial 020 Préparation projet 030 Indicateurs Clés de Performance 040 Modélisation 050 Gestion du changement 060 Solution Technique et Infrastructure informatique 070 Validation décisions 080 Prototype 090 Post-implémentation 100 Assurance Qualité projet 110 Gestion de documents 120 Documents administratifs 130 Présentations internes/externes 140 Structure/Méthodologie 150 Assurance Qualité Le suivi du projet Un suivi budgétaire du projet a été mis en place. La valorisation des coûts des phases du projet a été faite en imputant les frais dans les trois catégories suivantes : Investissements, Achats, Ressources internes. La catégorie ressources internes permet de comptabiliser les heures effectuées par le personnel pour obtenir la meilleure estimation possible du coût total du projet. La mise en place du module SCP a été planifiée selon des phases progressives (Figure 9). Figure 10 - Découpage du projet de déploiement du module Factory Planner sur chacun des sites La première mise en fonctionnement de SCP a été faite de manière à retrouver exactement les fonctionnalités couvertes par l ancien système. Après le passage à capacité finie, la fréquence de planification a été augmentée. Le déploiement du module court-terme FP sur les sites, mené en parallèle, a été conduit de manière standardisée (Figure 10). Il est à noter qu une réflexion a été menée en parallèle au projet sur l analyse de l existant pour comprendre si les particularités du site par rapport à la référence pré-établie («kernel») étaient historiques et/ou réellement nécessaires. Seuls les ajustements indispensables ont été réalisés. La gestion du changement Elle a consisté en : l édition d une brochure sur le système APS reprenant la métaphore de la musique pour l appliquer à l APS, 82 Vol. 11 N 1, 2003

7 une activité de formation, des entraînements spécifiques sur les outils, l implication des fournisseurs de matières, la révision des procédures du système Qualité (projet ISO en parallèle), la révision des indicateurs de performance. La formation est organisée en 3 blocs logiques. Les participants ont un parcours qui dépend de leur implication dans le projet. S1 : les modèles de planification intégrés de l entreprise et de la chaîne logistique, S2 : la planification long et moyen termes et la gestion de la chaîne logistique (Supply/Demand side), S3 : la programmation court terme et le contrôle des opérations de la chaîne logistique. L équipe APS a suivi le parcours complet. Des formations complémentaires ont été dispensées aux formateurs dans les usines. Au total, se sont plus heures de formations qui ont été exécutées. Les changements apportés par l APS La synchronisation des plans Avec MRP II, il existe un dé-synchronisme entre le PDP/MRP et l ordonnancement/suivi d atelier. Les fréquences de mise à jour étant différentes entre ces 2 niveaux, des écarts existent inévitablement. Avec l APS, cette fréquence est passée à la journée (SCP synchro est exécuté quotidiennement pour mettre à jour les besoins inter-sites). Ceci assure la synchronisation des plans. Il n y a plus d écarts entre l ordonnancement et le P.D.P. La planification à capacité finie L intégration des fournisseurs Une étude a été menée sur un panel de fournisseurs pour déterminer leur capacité et motivation à améliorer leur performance. Cette étude a été réalisée sur la base d un questionnaire. Les points suivants ont été évalués : Les processus internes : planification moyen/long terme, planification de la production, planification de la distribution, programmation de l exécution, La gestion du stockage et du transport, La gestion de la relation avec leurs fournisseurs, La gestion commerciale : suivi des commandes clients, gestion de la relation client, Le CPFR : la planification et programmation, échanges de données, Les indicateurs de performances, Le système d information. Cette étude a permis de positionner les fournisseurs sur les 2 axes : Niveau d organisation et maîtrise de la complexité, Aptitude à la collaboration. Avec les 2 fournisseurs les plus performants, BTICINO est en phase de tests : ils échangent hebdomadairement les prévisions, la liste des retards, les livraisons prévues, les changements de priorités. Si l expérience est concluante, elle sera étendue à d autres fournisseurs. Pour les autres, BTICINO organisera des plans de progrès. La révision des paramètres de gestion A la suite de la mise en place de l outil, la capacité des postes de charge, les groupes de produits, les temps ont été revus. Figure 11 - L architecture des modules de planification Avec MRP II, existent 2 niveaux de planification distincts : Le P.D.P. et le Calcul des Charges Globales, Le M.R.P. et le Calcul des Charges Détaillées. Avec l APS, il n existe plus qu un seul P.D.P. contraint et un plan d approvisionnements contraint. Cela implique l intégration au processus de planification des fournisseurs qui doivent confirmer/infirmer les approvisionnements qui sont proposés par l outil. Vol. 11 N 1,

8 La modification des processus de planification L architecture de planification est organisée autour du module SCP MPS pour la planification tactique et des modules FP pour la planification court terme des sites (Figure 11). La planification tactique, réalisée par SCP MPS a un horizon d un an et des mailles hebdomadaires. Sont gérés à ce niveau les produits finis, composants et matières premières critiques (en terme de fabricabilité). La synchronisation des besoins et des plans est réalisée par le module SCP Synchro à un horizon de 6 mois avec une maille hebdomadaire. Les éléments planifiés sont les mêmes que pour SCP MPS mais les composants et besoins inter-sites sont pris en compte. Ils ne peuvent pas l être avec le module SCP MPS en raison de la volumétrie et des temps de calculs. Les fréquences de mises à jour étant maintenant quotidiennes, la révision de la planification se fait par ajustements et gestion d exceptions générées par l outil. Les processus de planification ont évolué pour être en accord avec les nouveaux systèmes (Figures 12&13). En raison de la volumétrie, les calculs d approvisionnements sont toujours impossibles dans I2 SCP (la puissance de calcul Figure 12 - le processus hebdomadaire de planification Figure 13 - le processus quotidien de planification nécessaire est trop importante) et se font par le MRP de l ancien système. FP a permis de fournir aux ateliers des plans fiables à 95% (valeur initiale à 67%) : le contrôle des matériaux auparavant hebdomadaire, est aujourd hui quotidien. L outil ne planifie que ce qui peut être exécuté. La réactivité de BTICINO a été améliorée et l encours réduit. L interface utilisateur de I APS retenue n étant pas satisfaisante, BTicino a développé en interne un outil TPW. Cet outil réalise essentiellement une activité de transformation/visualisation des données depuis ou vers l APS. Les données sont agrégées par groupe de planification pour permettre une visualisation des volumes de production et ainsi déterminer les quotas hebdomadaires (taux de production). BTicino étant organisé en lignes de production, les groupes de planification sont homogènes au regard des contraintes de production. L outil fournit aussi un système d interrogations des plans générés par requêtes et des états de reporting. Il devra assurer aussi la connectivité avec les autres applications, en particulier la répartition des plans d approvisionnements aux fournisseurs. Il centralisera la base de données qui ne l est pas aujourd hui. Les réunions de planification ont été réorganisées pour tenir compte des nouvelles caractéristiques des processus de planification. La réunion mensuelle du processus PIC entérine les volumes de production par famille, les besoins en capacité et le niveau de main-d œuvre directe. La réunion hebdomadaire permet de suivre le planning par rapport à l exécution sur les produits finis. Sont revus à cette occasion le taux de service, les changements dans la planification, les capacités allouées ainsi que la disponibilité des matières premières. La réunion quotidienne permet de faire le point sur les évènements particuliers. Conclusion La mise en place de l APS a conduit à : raccourcir les horizons de programmation, accroître la «vitesse opérationnelle» du système de gestion, réduire le temps d analyses et de décisions, 84 Vol. 11 N 1, 2003

9 augmenter les exigences en terme de qualité des données, synchroniser plus étroitement toutes les fonctions de la chaîne logistique et les instrumenter en conséquence. Les changements de mentalité les plus marquants ont été : l assimilation de délais de fabrication maintenant variables alors que les responsables d atelier étaient habitués à des délais fixes, le passage d un travail auparavant hebdomadaire à un rythme quotidien (ce qui signifie qu il y a autant de travail mais à plus forte valeur ajoutée). L outil a des faiblesses. C est essentiellement un moteur de calculs. Il ne peut être utile que s il est supporté par une organisation. Une gestion pro-active du changement opérationnel et organisationnel «L important dans la gestion d un tel projet est de ne pas revenir à l ancien système» Il est nécessaire d avoir confiance dans l outil. Comme il n est plus possible de planifier référence par référence, «vous passez du pilotage d un deltaplane à celui d un Boeing piloté aux instruments. Les activités sans valeur ajoutée sont prises en charge par l outil!» Cela nécessite un contrôle permanent de la qualité du plan et de la cohérence du modèle avec la réalité, entre la planification et l atelier. L outil utilise une modélisation de la réalité. Comme celle-ci évolue quotidiennement, le modèle doit évoluer en conséquence. Un engagement dans la maintenance des données de base La révision des paramètres de production doit être constante. L APS est un instrument commun à la Logistique et à la Production. Il nécessite : «de vivre au plus près du terrain», que la production renseigne l outil pour obtenir un plan meilleur (le suivi de production passe de la semaine à la journée, les stocks doivent être mis à jour quotidiennement. Auparavant la mise à jour se faisait seulement avant le calcul MRP). Cela pose aussi le problème de la qualité des données lors du lancement de nouveaux produits. Les données qui ne sont pas toujours fiables et précises perturbent la planification. Flexibilité disponible vs flexibilité nécessaire BTICINO dispose de peu de ressources critiques : toute l attention de la planification est portée sur ces ressources. La Production est engagée, depuis plusieurs années, dans des démarches Kaizen, SMED, Les ateliers sont évalués sur leur efficacité et leur réactivité. La flexibilité obtenue permet un certain niveau de performance pour les clients. L obtenir en permanence n est pas forcément nécessaire vu le coût. L APS permet d obtenir suffisamment d anticipation pour éviter de trop coûteuses modifications de planification.

Planifier la production avec un système GPAO Mythes et réalités. progiciels 2 0

Planifier la production avec un système GPAO Mythes et réalités. progiciels 2 0 Planifier la production avec un système GPAO Mythes et réalités La planification Pour être un succès, un acte de production doit être préparé A long terme A moyen terme A court terme octobre, Les systèmes

Plus en détail

1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1. 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4

1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1. 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4 Sommaire Chapitre 1 Introduction 1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4 3. La gestion de production et les flux... 5 4. Gestion

Plus en détail

Gestion de production

Gestion de production Maurice Pillet Chantal Martin-Bonnefous Pascal Bonnefous Alain Courtois Les fondamentaux et les bonnes pratiques Cinquième édition, 1989, 1994, 1995, 2003, 2011 ISBN : 978-2-212-54977-5 Sommaire Remerciements...

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

Propriété de VISEO SA reproduction interdite

Propriété de VISEO SA reproduction interdite Propriété de VISEO SA reproduction interdite 1 Gilles PEREZ Directeur Activité SCO Gilles.perez@viseo.com Speakers Mehdi KHARAB Responsable Colibri France mkharab@colibri-aps.com Comment répondre aux nouveaux

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE COURRIER DU GROUPE LA POSTE? Alix LEGRAND ESG MANAGEMENT

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS La gestion et la maîtrise des flux entrants et sortants du magasin nécessite la mise en œuvre d un dispositif à trois composantes : la classification

Plus en détail

PROST PROST. L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage

PROST PROST. L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage intègre la gestion commerciale de Sage (ligne 30 et 100) et s appuie sur les données commerciales (ventes et achats) pour organiser la gestion de production.

Plus en détail

SCM-IT Consulting. Supply Chain Management & Information Technology. Avril 2015. Hubert POULIQUEN. 32A, Avenue Pasteur 17200 SAINT SULPICE DE ROYAN

SCM-IT Consulting. Supply Chain Management & Information Technology. Avril 2015. Hubert POULIQUEN. 32A, Avenue Pasteur 17200 SAINT SULPICE DE ROYAN SCM-IT Consulting Hubert POULIQUEN SCM-IT Consulting 32A, Avenue Pasteur 17200 SAINT SULPICE DE ROYAN Senior Consultant SCM / SCP & SAP-APO Quel Cabinet de Conseil sommes-nous? Un Spécialiste métiers SCM

Plus en détail

Pour vos appels d offre OPTIMISATION DES STOCKS. Mars 2009. 2 e ÉDITION AZAP. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

Pour vos appels d offre OPTIMISATION DES STOCKS. Mars 2009. 2 e ÉDITION AZAP. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Mars 2009 Pour vos appels d offre OPTIMISATION DES STOCKS 2 e ÉDITION AZAP SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort QUESTIONNAIRE EDITEURS DE LOGICIELS D OPTIMISATION DES STOCKS

Plus en détail

Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean?

Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Philippe COURTY, CFPIM Dirigeant de CJP-Conseils www.cjp-conseils.com 1 Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Les

Plus en détail

Outil de gestion de production mis au point aux Etats-Unis dans les années 1965, par Joseph Orlicky Limites des méthodes de gestion des stocks

Outil de gestion de production mis au point aux Etats-Unis dans les années 1965, par Joseph Orlicky Limites des méthodes de gestion des stocks MRP Outil de gestion de production mis au point aux Etats-Unis dans les années 1965, par Joseph Orlicky Limites des méthodes de gestion des stocks Articles gérés indépendamment les uns des autres On suppose

Plus en détail

GESTION D HISTORIQUES GESTION DE PREVISIONS PLANIFICATION AVANCEE

GESTION D HISTORIQUES GESTION DE PREVISIONS PLANIFICATION AVANCEE ADVANCED PLANNING SCHEDULE GESTION D HISTORIQUES GESTION DE PREVISIONS PLANIFICATION AVANCEE Votre contact : Pierre Larchères 06 30 35 96 46 18, rue de la Semm - 68000 COLMAR p.larcheres@agelis.fr PRESENTATION

Plus en détail

GESTION DE PROJETS Coûts délais. 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1

GESTION DE PROJETS Coûts délais. 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Coûts délais 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Plan du cours: - Définitions, - Maîtrise des coûts et délais, - Gestion de l équipe projet, - Comité

Plus en détail

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité Gestion commerciale La rentabilité d une entreprise passe par l augmentation du chiffre d affaires et la maîtrise des coûts de gestion. Avec Sage 100 Gestion Commerciale, vous contrôlez votre activité

Plus en détail

Technicien Logistique CQPM 0121 -

Technicien Logistique CQPM 0121 - Technicien Logistique CQPM 0121 - Public concerné Agent logistique confirmé Méthode et moyens Théorie en salle, Travaux pratiques Exposé, exercices, conduite de projet Validation du CQPM Technicien Logistique

Plus en détail

Présentation de l épreuve

Présentation de l épreuve MÉTHODO Présentation de l épreuve 1. Programme de l arrêté du 22 décembre 2006 DURÉE DE L ENSEIGNEMENT ÉPREUVE N 11 CONTRÔLE DE GESTION (à titre indicatif) : 210 heures 18 crédits européens 1. Positionnement

Plus en détail

Le CPFR, mythe ou réalité? Première partie : Le concept CPFR

Le CPFR, mythe ou réalité? Première partie : Le concept CPFR Groupement Achats et Logistique / Association des Centraliens Le CPFR, mythe ou réalité? Première partie : Le concept CPFR Thierry JOUENNE, CPIM Lundi 14 octobre 2002 Plan La supply chain, axe de valeur

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

SILPROD. silprod. La solution adaptée à votre métier

SILPROD. silprod. La solution adaptée à votre métier SILPROD silprod La solution adaptée à votre métier SILPROD L ERP SILPROD est le logiciel utilisé par les TPE et PME modernes confrontées à la mondialisation et aux contraintes multiples (sécurité, multi-sites,

Plus en détail

Processus et Outils S&OP

Processus et Outils S&OP Technical paper Processus et Outils S&OP 1. Processus et Outils S&OP 1.1 Vocabulaire S&OP désigne «Sales and Operations Planning» en anglais. L équivalent Français est le PIC «Plan Industriel et Commercial».

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Le pilotage de la performance... 17 I. Du contrôle au pilotage de la performance... 17 A. Le contrôle de gestion traditionnel... 17 B. Le pilotage de la performance... 19

Plus en détail

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation Démarche diagnostic Planification et organisation Processus de planification et de gestion de la demande Approvisionnement Niveau d inventaire Visite Organisation du travail Analyse de la chaîne de valeur

Plus en détail

INTRODUCTION A LA LOGISTIQUE CONCEPTS FONDAMENTAUX

INTRODUCTION A LA LOGISTIQUE CONCEPTS FONDAMENTAUX INTRODUCTION A LA LOGISTIQUE CONCEPTS FONDAMENTAUX MINES ParisTech SEMAINE ATHENS Simon TAMAYO 1 17/11/14 Plan de la présentation : 30 minutes de cadre théorique Logistique Flux Stocks et en-cours Réseaux

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Amélioration des performances de l entreprise : Piloter les systèmes de production (de biens et de services), Optimiser les flux (stock, délai, matière

Plus en détail

Club Supply Chain et distribution

Club Supply Chain et distribution Club Supply Chain et distribution Fabrice Lajugie de la Renaudie Association des diplômés de Reims Management School 91 rue de Miromesnil 75008 Paris http://www.rms-network.com Sommaire Constats 3 composantes

Plus en détail

Solution PLM pour la vente au détail de PTC

Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM de PTC pour la vente au détail Dans les délais. À la mode. Dans le budget. La solution PLM de PTC pour la vente au détail transforme la manière

Plus en détail

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks CANEGE Leçon 12 Le tableau de bord de la gestion des stocks Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : s initier au suivi et au contrôle de la réalisation des objectifs fixés au

Plus en détail

Chapitre IV : La gestion des flux de production Section I : La méthode MRP (Material Requirements Plannig)

Chapitre IV : La gestion des flux de production Section I : La méthode MRP (Material Requirements Plannig) Chapitre IV : La gestion des flux de production Section I : La méthode MRP (Material Requirements Plannig) I.1. DEFINITION : Le MRP est un système de gestion prévisionnelle de la production permettant

Plus en détail

Le CPFR. (Collaborative Planning Forecasting and Replenishment)

Le CPFR. (Collaborative Planning Forecasting and Replenishment) Le CPFR (Collaborative Planning Forecasting and Replenishment) «Redéfinir les rôles et compétences pour réussir la collaboration Supply Chain entre Industriels et Distributeurs» Viviane MARC Directrice

Plus en détail

Catalogue des Formations A Vision. Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision

Catalogue des Formations A Vision. Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision Catalogue des Formations A Vision Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision Formations Supply Chain Initiation à la Supply Chain par le jeu (1 jour) Les fondamentaux de la Supply

Plus en détail

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau Etude de cas Porter l optimisation au plus haut niveau Après la mise en oeuvre du Quintiq Company Planner, Vlisco a réduit ses délais de production de 50%. L étape suivante, le déploiement du Scheduler,

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION TROISIEME PARTIE LES PROGICIELS DE GESTION INTEGREE TABLE DES MATIERES Chapitre 1 : LA PLACE DES PGI... 3 Chapitre 2 : LE CYCLE DE VIE DES PGI... 6 Questions de cours...

Plus en détail

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP // Introduction Introduction

Plus en détail

Guide de sélection d une solution de planification

Guide de sélection d une solution de planification Guide de sélection d une solution de planification Liste des points essentiels que votre prochaine solution de planification doit couvrir Une publication de PlanningForce Table des matières 1. Ressources

Plus en détail

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains!

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains! Sage CRM Précision et efficacité à portée de mains! La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME Alliant l innovation pragmatique, la souplesse d utilisation et l efficacité Living Your

Plus en détail

La planification tactique

La planification tactique La planification tactique État de l art 20/03/2014 David Lemoine David.lemoine@mines-nantes.fr Plan de la présentation Contexte et problématique Détermination de plans tactiques Capacité, délai d obtention

Plus en détail

Gestion de Production

Gestion de Production Gestion de Production Gestion de Production Microsoft Dynamics TM NAV Planification MRPII Planification à capacité finie ou infinie Ordonnancement et séquençage des tâches Gestion des ressources Gestion

Plus en détail

INTRODUCTION. Le succès de la phase d initialisation passe par la réalisation de deux étapes successives : Lancement projet Organisation projet

INTRODUCTION. Le succès de la phase d initialisation passe par la réalisation de deux étapes successives : Lancement projet Organisation projet INTRODUCTION Le succès de la phase d initialisation passe par la réalisation de deux étapes successives : Le lancement du projet; L organisation du projet. Dossier de fin d'étude Lancement projet Organisation

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus les éléments structurants Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise en

Plus en détail

Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale

Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale Présenté par : Demb Cheickysoul 1 INTRODUCTION Parfaitement adapté à l organisation de l entreprise par sa puissance de paramétrage, Sage 100 Gestion Commerciale

Plus en détail

Le Concept Dynamics Nav. B.I.Conseil

Le Concept Dynamics Nav. B.I.Conseil Développement Croissance Développement Productivité Investissement Environnement Ouverture B.I.Conseil Nous sommes Microsoft Business Solutions Partner, ce qui nous permet de travailler en étroite collaboration

Plus en détail

Approche DRP / Flowcasting Synthèse des travaux Casino-Sarbec

Approche DRP / Flowcasting Synthèse des travaux Casino-Sarbec Approche DRP / Flowcasting Synthèse des travaux Casino-Sarbec Thierry JOUENNE, Professeur associé, CNAM Paris Paris, 6 mai 1 1 Plan 1. Rappel historique. Le projet Casino-Sarbec Point de départ Processus

Plus en détail

TECHNIQUES DE PLANIFICATION DE LA PRODUCTION

TECHNIQUES DE PLANIFICATION DE LA PRODUCTION TECHNIQUES DE PLANIFICATION DE LA PRODUCTION I LES PRINCIPES DE BASE DE FONCTIONNEMENT DE TOUTE MRP Planification de la production: décision tactique dans systèmes productifs produisant pour stock ou assemblant

Plus en détail

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus Les facteurs clés de succès Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise

Plus en détail

RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014. http://www.universite-lean6sigma.com

RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014. http://www.universite-lean6sigma.com RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014 http://www.universite-lean6sigma.com 1 L OBJET DE L UNIVERSITÉ : Promouvoir les démarches d amélioration des performances Lean et Six Sigma, Valider

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

Contrôlez et Maîtrisez votre environnement de messagerie Lotus Notes Domino

Contrôlez et Maîtrisez votre environnement de messagerie Lotus Notes Domino Contrôlez et Maîtrisez votre environnement de messagerie Lotus Notes Domino avec MailFlow Analyzer TM un produit de l Infrastructure Management Suite TM Copyright COOPERTEAM SOFTWARE 2013 La gestion de

Plus en détail

Offre Education Sage. Gilles Soaleh - Responsable Education. Thierry Ruggieri - Consultant Formateur. Académie de Montpellier 08 décembre 2011

Offre Education Sage. Gilles Soaleh - Responsable Education. Thierry Ruggieri - Consultant Formateur. Académie de Montpellier 08 décembre 2011 Offre Education Sage Gilles Soaleh - Responsable Education Thierry Ruggieri - Consultant Formateur Académie de Montpellier 08 décembre 2011 Sommaire Sage La nouvelle offre Education : Sage 100 Entreprise

Plus en détail

Conférence XBRL France. Projet Reporting S2 Groupe CNP Assurances 3 Avril 2014. Olivier BOYER et Aurélia MULLER

Conférence XBRL France. Projet Reporting S2 Groupe CNP Assurances 3 Avril 2014. Olivier BOYER et Aurélia MULLER Conférence XBRL France Projet Reporting S2 Groupe CNP Assurances 3 Avril 2014 Olivier BOYER et Aurélia MULLER 1 2 1- Présentation du Groupe CNP Assurances Un métier, la protection des personnes Assureur

Plus en détail

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE La gestion axée sur la Performance et les Résultats appliquée à la gestion des Finances Publiques: Préparation et Mise en place du Budget axée sur la performance et les résultats Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Plus en détail

Retour d expèrience. Dématérialisation et automatisation du traitement des factures fournisseurs

Retour d expèrience. Dématérialisation et automatisation du traitement des factures fournisseurs Retour d expèrience Dématérialisation et automatisation du traitement des factures fournisseurs Agenda Introduction : Présentation de la société JACQUET Contexte et enjeux du projet de dématérialisation

Plus en détail

pour réussir Conseils vos projets de de dématérialisation de documents et processus Démarrez

pour réussir Conseils vos projets de de dématérialisation de documents et processus Démarrez pour réussir vos projets de de dématérialisation de documents et processus Conseils Démarrez 10 conseils pour réussir son projet 2 1. Faire une étude d opportunité 2. Définir le cadre de son projet 3.

Plus en détail

Salon Progiciel Annecy ERP & manufacturing

Salon Progiciel Annecy ERP & manufacturing et Salon Progiciel Annecy ERP & manufacturing P. Reboud - 06.71.18.19.82 / D. Michallet 06 84 95 80 07 September 30 th, 2010 et Insert "IFS Offer, P. Reboud, 19/01/2010" 2 2010 Capgemini. All rights reserved

Plus en détail

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS.

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS. Programme MOUSSANADA Axe : Système d information Action d assistance à la maîtrise d ouvrage pour l intégration d une solution informatique intégrée métier TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS...

Plus en détail

MAPA SPONTEX. DynaSys offre une solution métier, éprouvée sur le marché et dans différents secteurs. Elle est conforme à nos attentes.

MAPA SPONTEX. DynaSys offre une solution métier, éprouvée sur le marché et dans différents secteurs. Elle est conforme à nos attentes. DynaSys offre une solution métier, éprouvée sur le marché et dans différents secteurs. Elle est conforme à nos attentes. Richard Crnjanski, Directeur Supply Chain Europe, MAPA SPONTEX CUSTOMER CASE STUDY

Plus en détail

Développement itératif, évolutif et agile

Développement itératif, évolutif et agile Document Développement itératif, évolutif et agile Auteur Nicoleta SERGI Version 1.0 Date de sortie 23/11/2007 1. Processus Unifié Développement itératif, évolutif et agile Contrairement au cycle de vie

Plus en détail

Les PGI. A l origine, un progiciel était un logiciel adapté aux besoins d un client.

Les PGI. A l origine, un progiciel était un logiciel adapté aux besoins d un client. Les PGI Les Progiciels de Gestion Intégrés sont devenus en quelques années une des pierres angulaire du SI de l organisation. Le Système d Information (SI) est composé de 3 domaines : - Organisationnel

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

Cours de Gestion de projet

Cours de Gestion de projet Cours de Gestion de projet Plan des cours Cours 1 : Vision Générale Cours 2 : Les différents types de projets Informatiques/Urbanisation d un SI Cours 2 : Les cycles de vie Cours 3 : Focus sur «Le suivi

Plus en détail

WinFlex. Logiciel de gestion industrielle. Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org

WinFlex. Logiciel de gestion industrielle. Alliance des consultants industriels francophones - http://www.acifr.org WinFlex Logiciel de gestion industrielle Pour qui? Toutes entreprises industrielles ou artisanales, travaillant sur des productions à l unité ou répétitives en petites, moyennes et grandes séries dans

Plus en détail

Étude de Cas Client LINPAC Packaging poursuit sa stratégie de gains de performance avec Shopfloor- Online, le MES de Lighthouse Systems

Étude de Cas Client LINPAC Packaging poursuit sa stratégie de gains de performance avec Shopfloor- Online, le MES de Lighthouse Systems Étude de Cas Client LINPAC Packaging poursuit sa stratégie de gains de performance avec Shopfloor- Online, le MES de Lighthouse Systems Gains de productivité et réduction des coûts assurent le retour sur

Plus en détail

Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production

Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production Page 1 / Gagner en performances grâce au pilotage des flux / 2010 Détecter une problématique «flux» Si ces constats sont courants dans votre

Plus en détail

solution technologique globale qui couvre en

solution technologique globale qui couvre en Dealer Management System solution technologique globale qui couvre en amont tous les besoins fonctionnels et techniques de l activité d un distributeur de véhicules : magasin, atelier, VN/VO. Adaptable

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 4: l approche processus et le management du système d informations

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Brochure BX MRO. Solutions pour SAP Business One

Brochure BX MRO. Solutions pour SAP Business One Brochure BX MRO Solutions pour SAP Business One La Maintenance, Réparation & Révision pour SAP Business One L association de SAP Business One et de Variatec BX MRO (Maintenance, Repair & Overhaul) transforme

Plus en détail

AGIPROD. La gestion opérationnelle de votre entreprise

AGIPROD. La gestion opérationnelle de votre entreprise AGIPROD La gestion opérationnelle de votre entreprise L ERP d inspiration bureautique AgiProd est le Progiciel de Gestion Intégré adapté aux TPE industrielles et de négoce. Il est proposé par le Groupe

Plus en détail

1 Présentation générale

1 Présentation générale Parcours «Management des processus de production de biens et services» du Master de Sciences de Gestion (M2) - mention «Management Global» de l Université Paris Dauphine 1 Présentation générale 1.1 Objectifs

Plus en détail

Préface à l édition française

Préface à l édition française Table des matières Préface à l édition française III Chapitre 1 La compétitivité des opérations 1 1. Qu est-ce qu un processus? 3 1.1. Les processus imbriqués 4 2. Qu est-ce que le management des opérations?

Plus en détail

Catalogue de formations thématiques. Sage Formation. Sage ERP X3 Premium Edition Gestion de la production. Abel Biens Web

Catalogue de formations thématiques. Sage Formation. Sage ERP X3 Premium Edition Gestion de la production. Abel Biens Web Abel Biens Web Catalogue s thématiques Pour les Moyennes XRT Universe Edtion Sage Formation s engage auprès de vous Vous cherchez des solutions de gestion simples à utiliser, rapides d appropriation et

Plus en détail

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique IBM Global Services Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique Supply Chain Management Services Supply Chain Mananagement Services Votre entreprise peut-elle s adapter au

Plus en détail

JDA SOFTWARE OPTIMISATION DES STOCKS. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

JDA SOFTWARE OPTIMISATION DES STOCKS. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Mars 2009 Pour vos appels d offre OPTIMISATION DES STOCKS 2 e ÉDITION JDA SOFTWARE SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort QUESTIONNAIRE EDITEURS DE LOGICIELS D OPTIMISATION

Plus en détail

Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH

Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH I.Vous accompagner au pilotage métier de projet Le pilotage métier est le levier de sécurisation du projet de refonte SIRH. Avec Magn Ulteam, conjuguez

Plus en détail

Actuate Customer Day

Actuate Customer Day Le conseil opérationnel par les processus Observatoire 2007/2008 Actuate Customer Day Romain Louzier Associé & Philippe Crabos Senior Manager louzier@audisoft-consultants.com 06 86 68 84 57 www.audisoft-consultants.com

Plus en détail

Ce diagnostic interne consiste à passer en revue les fonctions principales d une entreprise

Ce diagnostic interne consiste à passer en revue les fonctions principales d une entreprise Les fonctions et leur évolution 2. Le diagnostic par les fonctions jscilien@u-paris10.fr Ce diagnostic interne consiste à passer en revue les fonctions principales d une entreprise L analyse se fonde sur

Plus en détail

Le déploiement international d un système de gestion des approvisionnements. Alain REY alain.rey@somfy.com

Le déploiement international d un système de gestion des approvisionnements. Alain REY alain.rey@somfy.com Le déploiement international d un système de gestion des approvisionnements. Alain REY alain.rey@somfy.com Le groupe SOMFY. Spécialiste de la domotique: Moteurs, Télécommandes, Alarmes et Automatismes

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN Certification CQPM réf : 2008 07 69 0272 Animateur de la démarche LEAN pour l amélioration de la performance et des processus. BUTS DE LA FORMATION : Etre

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service

Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service OPTIMISATION DES STOCKS, DES PRÉVISIONS ET DE LA QUALITÉ DE SERVICE Objectifs : Augmenter les performances

Plus en détail

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC La gestion de projet ne présente pas de difficultés particulières mais une méthodologie qui va demander énormément de précisions tout au long de

Plus en détail

L'étape de planification de votre projet technologique

L'étape de planification de votre projet technologique L'étape de planification de votre projet technologique Résumé : Pour gérer l ensemble des contraintes de votre projet - humaines, matérielles, temporelles et surtout financières et accroître ses chances

Plus en détail

Questions. Jean DAMIENS / Florent LEBAUPAIN

Questions. Jean DAMIENS / Florent LEBAUPAIN Introduction : L ASLOG et activités Les secteurs d activité de la Communauté Supply Chain Les différents Métiers de l encadrement du Transport et de la Logistique Une proposition d approche Des réflexions

Plus en détail

professionnel et convivial

professionnel et convivial professionnel et convivial ARCO ADRESSES ARCO Adresses est une gestion de contacts performante particulièrement adaptée à des activités de marketing. Il est facile de reprendre automatiquement des adresses

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

La planification financière

La planification financière La planification financière La planification financière est une phase fondamentale dans le processus de gestion de l entreprise qui lui permet de limiter l incertitude et d anticiper l évolution de l environnement.

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Information Presse. Paris, le 19 octobre 2005

Information Presse. Paris, le 19 octobre 2005 Information Presse Paris, le 19 octobre 2005 Tokheim se concentre sur la gestion des interventions afin d optimiser son Service Après-Vente au niveau européen : pour atteindre son objectif, il choisit

Plus en détail

LeaderSHIP BPM TIBCO iprocess Suite The Forrester Wave : Human-Centric Business Process Management Suites, Q1 2006 www.tibco.com TIBCO Software Inc

LeaderSHIP BPM TIBCO iprocess Suite The Forrester Wave : Human-Centric Business Process Management Suites, Q1 2006 www.tibco.com TIBCO Software Inc TIBCO PM iprocess Suite «TIBCO est le seul fournisseur capable de prendre en charge l éventail complet des processus orientés systèmes et humains.» The Forrester Wave : Human-Centric Business Process Management

Plus en détail

WORK SWEET WORK* * ÉDITION DE PROGICIELS * TRAVAILLEZ DÉTENDU

WORK SWEET WORK* * ÉDITION DE PROGICIELS * TRAVAILLEZ DÉTENDU WORK SWEET WORK* * * TRAVAILLEZ DÉTENDU ÉDITION DE PROGICIELS GPAO - PILOTAGE DE LA PRODUCTION - CONTRÔLE QUALITÉ MODÉLISATION ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS ÉDITO Innovation et réalités Au-delà de la

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Livre Blanc Oracle Mars 2009 Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Introduction Pour relancer l économie, le gouvernement des États-Unis, l Union Européenne et la Chine ont développé

Plus en détail

Pratique de logiciels de planification

Pratique de logiciels de planification Pratique de logiciels de planification MASTER TECHNOLOGIE & HANDICAP Université Paris 8 Sommaire Introduction Organisation d un projet Les principaux axes de la planification Gestion des tâches Gestion

Plus en détail

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049)

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront pour missions de participer

Plus en détail

L ecoute, Le service, l echange,

L ecoute, Le service, l echange, L ecoute, Le service, l accompagnement, L assistance, l echange, la formation, le partenariat Acquérir nos solutions, ce n est pas seulement obtenir un outil informatique, c est également accéder à de

Plus en détail

Eléments de Gestion Industrielle

Eléments de Gestion Industrielle Eléments de Gestion Industrielle L objet de ce document est de rappeler quelques définitions élémentaires de gestion industrielle à l intention de lecteurs n ayant pas reçu une formation technique. Sommaire

Plus en détail