Epargne retraite et salariale Opportunités de croissance Paysage concurrentiel et forces en présence

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Epargne retraite et salariale Opportunités de croissance Paysage concurrentiel et forces en présence"

Transcription

1 Epargne retraite et salariale Opportunités de croissance Paysage concurrentiel et forces en présence Les Français sont conscients qu ils doivent impérativement épargner pour se constituer un complément retraite. Cette prise de conscience, qui touche de plus en plus les jeunes, est sans cesse alimentée par les débats autour du vieillissement de la population et des difficultés du système par répartition. D ailleurs, les pouvoirs publics ont relancé les discussions sur le report de l âge légal du départ à la retraite en juin 2009 après la publication du déficit (qui a atteint un niveau record) de la branche vieillesse de la Sécurité sociale. Autant d éléments qui assurent un socle de croissance solide à l épargne retraite et salariale à moyen et long terme. A court terme, les évolutions sont plus contrastées. Après une période difficile, l assurance vie, placement de long terme préféré des Français pour se constituer une épargne retraite, devrait revenir en force dès Certes le retour de l aversion pour le risque depuis la crise financière pousse les épargnants à privilégier les placements sûrs. Mais les arbitrages joueront en faveur des contrats en euros (supports sans risque en capital) au détriment des placements liquides, dont les taux de rendement se situent désormais à un bas niveau. D ailleurs, le taux théorique du Livret A tombera à 0,25% en août 2009, mais les pouvoirs publics interviendront probablement pour le fixer à 1%. Dans ce contexte, quel est le scénario prévisionnel de Xerfi pour l année 2010? La situation de crise a donné l occasion aux opérateurs de mettre en place des rendez-vous personnalisés. D autres mènent des campagnes de communication et visent un plus grand public. Deux objectifs sont visés : promouvoir les placements sécuritaires, mais surtout redorer l image des acteurs de la finance, ébranlée par les multiples scandales financiers, fraudes, dissimulation d information ou encore pertes financières parfois considérables des épargnants dans la période récente. XERFI SAS , rue de Calais Paris tél : fax : Société par actions simplifiée au capital de euros - RCS Paris B APE 5811Z TVA intracommunautaire : FR

2 Plus que jamais, les banques et les assureurs mobilisent leurs réseaux d agences, garants d une certaine proximité recherchée par les clients en cette période de turbulence financière. Mais les efforts sont également orientés vers l élaboration de nouvelles offres, avec pour seul mot d ordre la sécurité de l épargne. Une nouvelle génération de contrats ont ainsi fait leur apparition en épargne retraite : les produits d épargne à annuités variables, avec une garantie du capital. Axa a été le pionnier sur ce segment mais AGF-Allianz lui a rapidement emboîté le pas. Une offre est également à l étude chez BNP Paribas. Résolument volontaristes, les banques entendent renforcer leur leadership. Il faut rappeler qu elles figurent déjà aux premiers rangs de l assurance vie avec 60% de parts de marché. Leur domination est encore plus flagrante en épargne salariale, avec une concentration de 80% des actifs. A l opposé, elles restent relativement en retrait sur la retraite collective même si les offensives se renforcent. Il faut dire que certains assureurs tels que CNP Assurances, Axa ou encore AGF-Allianz ont une certaine longueur d avance. Les groupes de prévoyance avancent également progressivement leurs pions, en misant sur leur proximité avec les entreprises, mais surtout en s appuyant sur des partenaires assureurs. Après avoir assisté en 2008 au rapprochement d AG2R et de La Mondiale, une autre opération d envergure a été annoncée en avril 2009, celle de la création d une société commune d épargne retraite par CNP Assurances et Malakoff-Médéric. Grâce à cette analyse complète et opérationnelle, vous disposerez d un véritable outil pour organiser et hiérarchiser l information, stimuler votre réflexion et préparer vos décisions. Nous sommes à votre disposition pour vous apporter des compléments d information concernant cette étude de référence dont vous trouverez ci-joint la présentation. Pour la recevoir, il vous suffit de nous retourner le bon de commande au verso de la plaquette après l avoir complété. Valérie Cohen Directrice de la diffusion

3 Epargne retraite et salariale Opportunités de croissance Paysage concurrentiel et forces en présence Edition : Juillet 2009 Les perspectives du marché à l horizon 2010 Les logiques de croissance et de développement en cours L identification des enjeux stratégiques et des facteurs de mutations Le rôle de la distribution multi-canal La structure de la concurrence et les forces en présence UNE ETUDE INDISPENSABLE L étude la plus complète pour comprendre le marché de l'épargne retraite et salariale, ses enjeux, ses perspectives et son contexte concurrentiel. Les travaux de recueils d informations, d enquête et d analyse ont été coordonnés par Samshad Rasulam. Les études s inscrivent dans une méthodologie rigoureuse et éprouvée «intelligence concurrentielle». Elles offrent aux décideurs un traitement rigoureux des données et des informations, des synthèses opérationnelles pour favoriser la réflexion et préparer les décisions. Des milliers d entreprises, comme tous les réseaux bancaires, les investisseurs et financiers, les leaders du conseil et de l audit ont fait des études du groupe Xerfi l outil indispensable pour appuyer leur réflexion. XERFI : LA PASSION DE LA CONNAISSANCE ECONOMIQUE Le groupe Xerfi, leader français des études sur les secteurs et les entreprises, apporte aux décideurs les analyses indispensables pour surveiller l évolution des marchés et de la concurrence, décrypter les stratégies et les performances des entreprises. Au sein du premier bureau d études spécialisé en France, les experts sectoriels du groupe Xerfi sont animés d une passion commune : - traiter l information avec une très grande rigueur intellectuelle, - réaliser des analyses professionnelles au plus près des réalités de la vie économique, - offrir une représentation vivante des évolutions décisives d un marché et de la concurrence sectorielle, - s engager sur des conclusions rédigées avec l ambition de la probité et de la qualité. Pour atteindre ces objectifs, le groupe Xerfi, s est donné tous les moyens de l indépendance : son capital est détenu par ses dirigeants, son développement repose pour l essentiel sur l édition des études réalisées à sa propre initiative, des méthodes de travail éprouvées, des règles déontologiques strictes. Le site xerfi.com vous permet de disposer du plus vaste catalogue d études sur les secteurs et les entreprises.

4 Edition : Juillet pages Epargne retraite et salariale Opportunités de croissance - Paysage concurrentiel et forces en présence 0. SYNTHESE & CONCLUSIONS STRATEGIQUES Cette synthèse attire l attention du lecteur sur les conséquences de la modification de l environnement économique, les tendances majeures de la vie du secteur, les évolutions prévisibles, en tirant parti de l ensemble des analyses sur les perspectives du marché et des stratégies des opérateurs. 1. ANALYSE & PERSPECTIVES DU MARCHÉ A L HORIZON Dresser un état des lieux de la demande Le vieillissement de la population Poids des personnes de 60 ans et plus dans la population en 1980 et en 2008 Evolution de la structure de la population depuis Les déficits du régime général de retraite Un déficit qui se creuse d année en année L inquiétude des Français en matière de retraite Des Français majoritairement inquiets quant à l avenir de leur retraite Le contexte financier Une chute sans précédent de la Bourse en Les taux d intérêt Evolution du taux directeur dans la zone euro et aux Etats-Unis Evolution du taux d intérêt à long terme Le taux d épargne des ménages Hausse du taux d épargne globale et financière 1.2. Analyser le marché de l épargne retraite et salariale L assurance vie Une forte chute pour le placement de long terme préféré des Français en Les produits dédiés à la retraite La croissance se poursuit, mais à un rythme plus lent Les produits collectifs dédiés à la retraite Les cotisations progressent, grâce aux transferts émanant des institutions de retraite supplémentaire Les produits individuels dédiés à la retraite La collecte reste plutôt bien orientée sur les contrats Madelin Pour la 1 ère fois depuis son lancement, le PERP enregistre une baisse de ses cotisations L épargne salariale Les encours des PERCO sont en forte progression Alors que ceux des FCPE reculent très fortement Les autres produits d épargne : les placements liquides Des produits certes peu adaptés pour l épargne retraite mais privilégiés par les ménages modestes Des placements très demandés en 2008, en lien avec le niveau élevé du taux de rendement 1.3. Prévoir les évolutions du secteur à l horizon Le scénario prévisionnel L assurance vie L épargne retraite L épargne salariale 2. LES FORCES EN PRÉSENCE 2.1. Dresser un panorama de la profession Les principaux intervenants Le positionnement selon les segments Le Top 25 en assurance vie Le Top 10 en retraite collective Le Top 25 en épargne salariale Les parts de marché En assurance vie, les bancassureurs dominent largement Les assureurs au 1 er rang de la retraite collective Le segment de l épargne salariale fortement concentré aux mains des banques 2.2. Les monographies des banques BNP Paribas Crédit Agricole-LCL Société Générale Crédit Mutuel-CIC Caisse d Epargne Banque Populaire 2.3. Les monographies des assureurs AXA CNP Assurances AGF-Allianz 3. LES PRINCIPAUX AXES STRATÉGIQUES 3.1. Les stratégies de distribution Une distribution multicanale Les contraintes à prendre en compte en matière de stratégie multicanale Les réseaux physiques L agence, le pivot central de la distribution Les plates-formes téléphoniques Des missions de plus en plus élargies Internet D une simple vitrine à un véritable canal de distribution Les avantages concurrentiels pour la vente en ligne de produits de placement 3.2. Les stratégies de communication Sensibiliser les Français Des Français désormais mieux informés sur l avenir de leur retraite Une amélioration de l information plus importante pour les personnes à revenus modestes Promouvoir les offres Des actions marketing plus ciblées vers la vente Les principaux objectifs des campagnes d information et de communication 3.3. Les stratégies de développement du portefeuille Proposer de nouvelles offres Renforcement des placements sécuritaires Développement des innovations Un tableau récapitulatif des principales offres lancées en en épargne retraite et salariale Elargir la clientèle En assurance vie et retraite, les efforts se multiplient auprès des jeunes Les TPE/PME, désormais la nouvelle cible en retraite collective et épargne salariale

5 Principaux tableaux, graphiques et matrices T1 Les trois niveaux de la retraite en France T2 Cotisations et prestations au titre de la retraite en 2007 T3 T4 T5 T6 T7 Intérêt des salariés pour l épargne salariale Cheminement de l épargne salariale Le PERP : principe et caractéristiques Le poids des différents dispositifs d épargne retraite en 2007 Le patrimoine des ménages T8 Les taux de détention des PERP ( ) T9 La segmentation des produits retraite : trois grandes catégories de placement T10 Les placements dédiés constituent le segment le plus étroit du marché T11 Les produits destinés à financer la retraite ( ) T12 T13 Le taux de détention de l épargne salariale Les produits d épargne salariale les plus répandus T14 La répartition de la population par âge en 1980 T15 La répartition de la population par âge en 2008 T16 T17 T18 L'évolution de la structure de la population métropolitaine ( ) Le solde de la branche vieillesse du régime général Du fait de la crise, l inquiétude des Français pour leur retraite ne progresse pas ( ) T19 Les catégories sociales modestes sont les plus inquiètes T20 CAC 40 T21 Le taux directeurs ( ) T22 Le taux d intérêt à long terme ( ) T23 Le taux d épargne globale des ménages ( ) T24 Le taux d épargne financière des ménages ( ) T25 Les cotisations d assurance vie T26 Les cotisations retraite collectées par les assureurs T27 Les cotisations de la retraite collective des salariés T28 Les cotisations des contrats de retraite «Madelin» ( ) T29 Le nombre de contrats de retraite «Madelin» ( ) T30 Les cotisations du PERP T31 Le nombre de PERP T32 Les encours des PERCO T33 Ventilation des versements du PERCO en 2008 T34 Les actifs nets des FCPE T35 T36 Les encours des livrets d épargne non soumis à l impôt Les encours des livrets d épargne soumis à l impôt T37 Les cotisations d assurance vie ( ) T38 Les cotisations retraite collectées par les assureurs ( ) T39 Les actifs nets des FCPE ( ) T40 T41 T42 T43 T44 T45 T46 Le poids des réseaux bancaires en assurance vie en 1990 et en 2008 Les cotisations de retraite collective par catégories d opérateurs en 2008 Les actifs nets des FCPE par catégories d opérateurs en 2008 Les principaux intervenants sur le segment de l assurance vie Les principaux intervenants sur le segment de la retraite collective Les principaux intervenants sur le segment des FCPE L'évolution des positions sur le marché de l assurance vie T47 L'évolution des positions sur le segment de la retraite collective T48 Les parts de marché sur le segment des FCPE en 2008 T49 Le PNB consolidé du groupe BNP Paribas T50 Le résultat net de BNP Paribas T51 Le chiffre d'affaires d assurance vie de BNP Paribas Assurance T52 Epargne salariale : encours de BNP PAM T53 T54 T55 T56 Le PNB consolidé du groupe Crédit Agricole-LCL Le résultat net du Crédit Agricole-LCL Le chiffre d'affaires d assurance vie de Crédit Agricole Assurance ( ) Les encours de FCPE du groupe Crédit Agricole-LCL T57 Le PNB consolidé du groupe Société Générale T58 Le résultat net de la Société Générale T59 Le chiffre d'affaires d assurance vie de Sogécap T60 FCPE : encours de SG AM T61 Le PNB consolidé du groupe Crédit Mutuel-CIC ( ) T62 Le résultat net du Crédit Mutuel-CIC T63 Le chiffre d'affaires d assurance vie du Crédit Mutuel- CIC T64 FCPE : encours de CM-CIC AM T65 Le PNB consolidé du groupe Caisse d Epargne ( ) T66 Le résultat net de la Caisse d Epargne T67 Le chiffre d'affaires d assurance vie d Ecureuil Vie T68 FCPE : encours de Palatine AM ( ) T69 Le PNB consolidé du groupe Banque Populaire T70 Le résultat net de Banque Populaire T71 Le chiffre d'affaires d assurance vie de Natixis Assurances T72 Les encours de FCPE de Natixis T73 Chiffre d affaires consolidé d Axa T74 Ventilation du chiffre d affaires d Axa en 2008 T75 Le chiffre d'affaires d assurance vie d Axa France ( ) T76 Les encours de FCPE d Axa T77 CA consolidé de CNP Assurances T78 Ventilation du chiffre d affaires de CNP Assurances en 2008 T79 Assurance épargne de CNP Assurances T80 Les encours de FCPE de Fongepar T81 Revenus totaux consolidés d Allianz T82 Chiffre d affaires d AGF-Allianz T83 Le chiffre d'affaires d assurance vie d AGF Allianz T84 Les encours de FCPE d AGF-Allianz ( ) T85 T86 T87 T88 T89 T90 T91 T92 T93 T94 T95 T96 T97 T98 T99 T100 T101 Les principaux groupes bancaires Les principaux groupes d assurances Les principaux groupes de prévoyance Les principaux groupements mutualistes Les stratégies d optimisation des réseaux en fonction des opérateurs L'évolution des missions des centres de relation client téléphonique Les ventes sur Internet : les avantages l emportent de plus en plus Les stratégies menées sur Internet Une amélioration de la visibilité des Français sur leurs revenus futurs à la retraite ( ) Une amélioration de la visibilité plus remarquable pour les personnes à revenus modestes ( ) Les principales offres couplant assurance vie et livret d épargne Les principales offres d épargne retraite à annuités variables L inquiétude des Français pour leur retraite en fonction de l âge Les jeunes actifs insistent le plus sur la nécessité de se constituer une épargne retraite individuelle Les PME attisent les convoitises des opérateurs Le développement des systèmes d épargne retraite collectif reste une priorité pour les Français Réticences des entreprises au lancement d un plan dans le contexte actuel Principaux opérateurs analysés ou cités dans l étude Principaux groupes et sociétés étudiés dans l étude AGF-ALLIANZ AXA BANQUE POPULAIRE BNP PARIBAS CAISSE D EPARGNE CNP ASSURANCES CREDIT AGRICOLE- LCL CREDIT MUTUEL-CIC SOCIETE GENERALE Principaux groupes et sociétés cités dans l étude ABP IARD ABP PREVOYANCE ABP VIE ACM IARD ACM NORD IARD ACM VIE SA ACM VIE SAM ACMN VIE ADREA AG2R-ISICA AG2R-LA MONDIALE AGF COURTAGE AGF IART AGF VIE AGICAM AGMUT AGRICA ALLIANZ GLOBAL INVESTORS FRANCE AM LE CONSERVATEUR APICIL APRI ARIAL ASSURANCE ASSURANCES DU SUD AVIVA ASSURANCES AVIVA DIRECT AVIVA INVESTORS FRANCE AVIVA VIE AXA ASSURANCES MUTUELLES AXA COLLECTIVES AXA CORPORATE AXA FRANCE AXA FRANCE IARD AXA FRANCE VIE AXA INVESTMENT MANAGERS PARIS BARCLAYS WEALTH MANAGEMENT FRANCE BDF GESTION BNP PAM BNP PARIBAS ASSURANCE BNP PARIBAS EPARGNE ET RETRAITE ENTREPRISE CAMCA CARDIF ASSURANCES RISQUES DIVERS CARDIF VIE CM CIC ASSET MANAGEMENT COFACE COVEA FINANCE COVEA FLEET COVEA RISKS CREDIT DU NORD ECUREUIL ASSURANCES IARD MURACEF EOVI MUTUELLES ERES ETOILE GESTION EULER HERMES EUROFIL FEDERAL FINANCE BANQUE FEDERIS GESTION D ACTIFS FINAREF RISQUES DIVERS FONGEPAR GESTION FINANCIERE GAN ASSURANCES GAN EUROCOURTAGE GAN PATRIMOINE GAN PREVOYANCE GENERALI ASSURANCES GENERALI INVESTMENTS FRANCE GENERALI PATRIMOINE GENERALI VIE GESTION BTP GMF GMF ASSURANCES GMF VIE GPA GROUPAMA AM GROUPAMA VIE GROUPAMA-GAN GROUPE PASTEUR MUTUALITE HARMONIE MUTUELLES HSBC ASSURANCE VIE HSBC GLOBAL (FRANCE) INTER EXPANSION IONIS L EQUITE LA BANQUE POSTALE AM LA BANQUE POSTALE PREVOYANCE LA MONDIALE ENTREPRISES LA MONDIALE PARTENAIRE MAAF ASSURANCES MAAF SANTE MAAF VIE MACIF MACIF MUTUALITE MACIFILIA MACSF EPARGNE RETRAITE MALAKOFF-MEDERIC MMA IARD MMA VIE MORNAY MRACA MUTAVIE MUTUELLE SAINT CHRISTOPHE NATIXIS NATIXIS ASSET MANAGEMENT NATIXIS INTEREPARGNE NATIXIS ASSURANCES NEUFLIZE VIE NOVALIS NOVEA PACIFICA PALATINE AM PARNASSE MAIF PRADO EPARGNE GESTION PREDICA PREPAR IARD PRISME D&O PROBTP RADIANCE SACCEF SANTEVIE SERENIS SERVALYS SG ASSET MANAGEMENT SOGECAP SOGESSUR SOPASSURE SURAVENIR SURAVENIR ASSURANCES SWISS LIFE DE BIENS ET PATRIMOINE ET RETRAITE SWISS LIFE PREVOYANCE ET SANTE UGIM UMIGA UNOFI ASSURANCES

Les mutations de l offre Epargne Retraite

Les mutations de l offre Epargne Retraite Les mutations de l offre Epargne Retraite Forum International de Paris sur la Gestion de l Epargne Retraite Monique TEZENAS du MONTCEL 10 Avril 2012 BANQUE - FINANCE - ASSURANCE PROTECTION SOCIALE 10,

Plus en détail

Les performances des fonds en euros des contrats d'assurance vie

Les performances des fonds en euros des contrats d'assurance vie Les performances des fonds en euros des contrats d'assurance vie Distributeur (assureur s'il est différent) Nom du contrat Multisupport (oui-non) Rendement 2006 (*) Rendement 2007 (*) Afer (Aviva Vie et

Plus en détail

BNP Paribas Multiplacements Privilège 3,90 %

BNP Paribas Multiplacements Privilège 3,90 % Le Classement par Compagnie Etablissement / Contrat Taux 2009 (3) Taux 2010 (3) Adif (MMA Vie) Adif Epargne 4,00% 3,75% Adif (MMA Vie) Adif Optimum (2) 4,00% 3,75% Afer (Aviva Vie) Compte monosupport Afer

Plus en détail

La gestion de patrimoine Du retail banking à la gestion de fortune : quelles stratégies face au durcissement du jeu concurrentiel?

La gestion de patrimoine Du retail banking à la gestion de fortune : quelles stratégies face au durcissement du jeu concurrentiel? La gestion de patrimoine Du retail banking à la gestion de fortune : quelles stratégies face au durcissement du jeu concurrentiel? Le marché de la gestion privée est en effervescence. L optimisation ou

Plus en détail

9 ème Congrès annuel des Actuaires

9 ème Congrès annuel des Actuaires . 9 ème Congrès annuel des Actuaires Comment enrichir les modèles avec des indicateurs fondamentaux de création de valeur dans l assurance? Paris V1.01 au 23 juin 2010 Facts & Figures 69 avenue André Morizet

Plus en détail

Assurances de personnes. Enquête Mai 2008

Assurances de personnes. Enquête Mai 2008 Assurances de personnes Enquête Mai 2008 Les Perp en 2007 Cette étude peut être consultée et téléchargée à partir de l espace adhérents e-ffsa. Pour tout renseignement : effsa@ffsa.fr Ce document est la

Plus en détail

TAUX DE RENDEMENTS DES SUPPORTS EN EUROS 2012/ L'AGEFI ACTIFS

TAUX DE RENDEMENTS DES SUPPORTS EN EUROS 2012/ L'AGEFI ACTIFS TAUX DE RENDEMENTS DES SUPPORTS EN EUROS 2012/ L'AGEFI ACTIFS Assureur / promoteur Nom du Contrat Taux de rendement net en % (avant ps) Montant total de l épargne en euros gérée (provisions mathématiques)

Plus en détail

Marché de l épargne-retraite en France : état des lieux, perspectives et enjeux

Marché de l épargne-retraite en France : état des lieux, perspectives et enjeux Marché de l épargne-retraite en France : état des lieux, perspectives et enjeux Décembre 2003 Etude disponible le 15 décembre 2003 Les objectifs Traiter les questions de fond -réglementation, fiscalité,

Plus en détail

Décision n 11-DCC-11 du 27 janvier 2011 relative au rapprochement du Groupe Aprionis et du Groupe Vauban Humanis

Décision n 11-DCC-11 du 27 janvier 2011 relative au rapprochement du Groupe Aprionis et du Groupe Vauban Humanis RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-11 du 27 janvier 2011 relative au rapprochement du Groupe Aprionis et du Groupe Vauban Humanis L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification adressé

Plus en détail

L image des Assureurs auprès des Français

L image des Assureurs auprès des Français Contacts : Alain RENAUDIN / Frédéric ALBERT 2006-6 édition L image des Assureurs auprès des Français Introduction 1 Les objectifs et la méthodologie Cette 6ème édition du baromètre vise à apporter aux

Plus en détail

Expertises Marketing et Communication en Assurance

Expertises Marketing et Communication en Assurance Expertises Marketing et Communication en Assurance http://www.molitorconsult-assurance.com http://blog.molitorconsult-assurance.com contacts@molitorconsult.com Document totalement confidentiel Droits de

Plus en détail

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Une analyse de fond des forces en présence et des impacts en matière de développement pour les compagnies d assurances Un écosystème

Plus en détail

L image des Assureurs auprès des Français

L image des Assureurs auprès des Français Contact : Frédéric ALBERT 8 2008 édition L image des Assureurs auprès des Français Introduction 1 Les objectifs et la méthodologie Les objectifs : Cette 8ème édition du baromètre vise à apporter aux professionnels

Plus en détail

Communiqué de presse. Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français

Communiqué de presse. Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français Communiqué de presse Paris le 1 er juin 2015 Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français Le Fonds Stratégique de Participations

Plus en détail

Good Value for Money Tableau comparatif de Conditions Générales de contrats d'épargne standard Monosupport Euro

Good Value for Money Tableau comparatif de Conditions Générales de contrats d'épargne standard Monosupport Euro Tableau comparatif de Conditions Générales de contrats d'épargne standard Monosupport Euro Mutavie GMF Vie Mutuelle d'ivry La Fraternelle (MIF) Actiplus Altinéo Compte Epargne Libre Avenir Bureaux MACIF

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Baromètre des secteurs assurances et mutuelles

EXPÉRIENCE CLIENT. Baromètre des secteurs assurances et mutuelles EXPÉRIENCE CLIENT Saison 2 # Baromètre des secteurs assurances et mutuelles Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en mai 2014 sur un échantillon représentatif de la population française

Plus en détail

Les internautes face aux services financiers

Les internautes face aux services financiers Les internautes face aux services financiers Banque, Finance, Assurance & Crédit en ligne 4 4ème baromètre des comportements multicanaux des internautes pour la gestion, la recherche d information et la

Plus en détail

LE MARCHE FRANÇAIS DE L ISR EN 2005 : encours et modalités de la gestion collective et dédiée

LE MARCHE FRANÇAIS DE L ISR EN 2005 : encours et modalités de la gestion collective et dédiée LE MARCHE FRANÇAIS DE L ISR EN 2005 : encours et modalités de la gestion collective et dédiée Mai 2006 S o m m a i r e SYNTHESE 3 Marché des résidents français 3 Gestion collective (FCP et Sicav) 6 Epargne

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2012

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2012 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 212 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 211 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

En tant qu élu au comité d entreprise d une société d assurance, comment appréhender la stratégie de son entreprise sur son marché?

En tant qu élu au comité d entreprise d une société d assurance, comment appréhender la stratégie de son entreprise sur son marché? Quel avenir pour le marché de l assurance Vie? En tant qu élu au comité d entreprise d une société d assurance, comment appréhender la stratégie de son entreprise sur son marché? Quelques éléments de réponse

Plus en détail

Les Français jugent leurs assureurs

Les Français jugent leurs assureurs Les Français jugent leurs assureurs Présentation du 15 Mars 2002 Marie-Laurence GUÉNA Directeur Département Banques / Assurances TAYLOR NELSON SOFRES S.A 16, rue Barbès - 92129 Montrouge cedex - FRANCE

Plus en détail

Décision n 11-DCC-97 du 29 juin 2011 relative à l affiliation de l institution de prévoyance Apgis à la société de groupe d assurance mutuelle Covéa

Décision n 11-DCC-97 du 29 juin 2011 relative à l affiliation de l institution de prévoyance Apgis à la société de groupe d assurance mutuelle Covéa RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-97 du 29 juin 2011 relative à l affiliation de l institution de prévoyance Apgis à la société de groupe d assurance mutuelle Covéa L Autorité de la concurrence, Vu

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 12-DCC-111 du 3 août 2012 relative à la fusion par absorption des mutuelles Harmonie Mutualité, Mutuelle Existence, Prévadiès, Santévie, Santévie MP et Spheria Valde-France

Plus en détail

MUTUELLES PARTENAIRES - TELETRANSMISSION

MUTUELLES PARTENAIRES - TELETRANSMISSION ALLIANZ ALPTIS ASSURANCES AMALINE ASSURANCE AMPLI MUTUELLE AON France APGIS APICIL ASSURANCES APICIL via le délégataire de gestion CETIM APICIL PREVOYANCE via le délégataire de gestion DIOT APRIONIS PREVOYANCE

Plus en détail

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES Les assurances de personnes Données clés 28 Fédération Française des sociétés d Assurances Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour

Plus en détail

MONDIAL PARE-BRISE EST AGRÉEE PAR LES COMPAGNIES D'ASSURANCES RÉPERTORIÉES CI-DESSOUS

MONDIAL PARE-BRISE EST AGRÉEE PAR LES COMPAGNIES D'ASSURANCES RÉPERTORIÉES CI-DESSOUS ACEF ILE DE FRANCE ACTE LIARD ALLIANZ (ex AGF) AGPM ASSURANCES AIRALPHA ALTIMA AMAGUIZ AMALINE AMF ASSURANCES AMF ASS. MUT.DES FONCTIONNAIRES APROLIS AREAS ARVAL ECL ARVAL PHH ARVAL SERVICE LEASE ASF (Autoroutes

Plus en détail

MUTUELLES PARTENAIRES

MUTUELLES PARTENAIRES ACIERIE DES ANCIZES ADREA MUTUELLE BOURGOGNE ADREA MUTUELLE PAYS DE L AIN ADREA MUTUELLE PAYS DE SAVOIE AG2R PREVOYANCE AG2R PREVOYANCE AGEO PREVOYANCE AGMUT ALPTIS ASSURANCES AMPLI MUTUELLE AON France

Plus en détail

Baromètre 2012 Croissance x Rentabilité des groupes d assurance en France

Baromètre 2012 Croissance x Rentabilité des groupes d assurance en France COMMUNIQUE DE PRESSE (V1.10 au 24 août 2012) Baromètre 2012 Croissance x Rentabilité des groupes d assurance en France (réalisé sur les comptes arrêtés fin 2010) Analyse stratégique du marché et Mise en

Plus en détail

Les enjeux de l Epargne Salariale. Par Arnaud de la Tour, Associates Consulting Group & Jean-Christel Trabarel, Périclès Consulting

Les enjeux de l Epargne Salariale. Par Arnaud de la Tour, Associates Consulting Group & Jean-Christel Trabarel, Périclès Consulting Les enjeux de l Epargne Salariale Par Arnaud de la Tour, Associates Consulting Group & Jean-Christel Trabarel, Périclès Consulting L épargne salariale bénéficie d une formidable publicité depuis deux ans.

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-156 du 24 octobre 2011 relative à la fusion par absorption des mutuelles Adrea Mutuelle (mutuelle absorbante), Adrea Mutuelle Bourgogne, Adrea Mutuelle Pays de Savoie,

Plus en détail

SUCCURSALES D'ENTREPRISES FRANÇAISES ÉTABLIES DANS L'EEE (ACTIVITÉ VIE ET NON-VIE) AU 01/03/2012

SUCCURSALES D'ENTREPRISES FRANÇAISES ÉTABLIES DANS L'EEE (ACTIVITÉ VIE ET NON-VIE) AU 01/03/2012 E AFI ESCA IARD 4 square Dutilleul 59000 LILLE ITALIE 1,2,16 AGA INTERNATIONAL 37, rue Taitbout 75009 PARIS ALLEMAGNE 1,2,7,,9,10,13,15,16,1 AUTRICHE 1,2,,9,13,15,16,1 BELGIQUE 1,2,7,16,1 ESPAGNE 1,2,7,,9,13,16,17,1

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 6 du 21 juin 2006 C2005-107 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l industrie du 15 décembre 2005

Plus en détail

Perp. vous? est-il fait pour. Le très attendu. plan d épargne-retraite populaire,

Perp. vous? est-il fait pour. Le très attendu. plan d épargne-retraite populaire, Le très attendu plan d épargneretraite populaire est désormais disponible. Faut-il pour autant se jeter dessus? Réponse dans ce premier vrai banc d essai, avec des simulations exclusives selon votre âge

Plus en détail

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Jean-Louis DELPÉRIÉ Directeur ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Antoine FOURNIER Directeur LES DEUX DERNIÈRES DÉCENNIES ONT VU L ÉMERGENCE EN FRANCE DES

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2013

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2013 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 213 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques FFSA-GEMA et concernent les sociétés d assurances relevant

Plus en détail

La gestion d actifs pour compte de tiers : Nouveaux avantages concurrentiels et modèles gagnants

La gestion d actifs pour compte de tiers : Nouveaux avantages concurrentiels et modèles gagnants Vient de paraître une étude de référence sur : La gestion d actifs pour compte de tiers : Madame, Monsieur, Pause ou fin de l euphorie? La crise financière a provoqué un brusque retour à la raison sur

Plus en détail

Réunion Actionnaires. Nantes 14 septembre 2009. Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris

Réunion Actionnaires. Nantes 14 septembre 2009. Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris Réunion Actionnaires Nantes 14 septembre 2009 1 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

Allianz en France, nous connaître de A à Z

Allianz en France, nous connaître de A à Z Allianz en France, nous connaître de A à Z 100 % Allianz, 100 % Clients, 100 % Simple. La nouvelle donne qui prévaut dans l assurance est celle d un consommateur en recherche de proximité et de confiance,

Plus en détail

Éthique et banques coopératives : les occasions manquées de la sphère financière mutualiste française!

Éthique et banques coopératives : les occasions manquées de la sphère financière mutualiste française! Éthique et banques coopératives : les occasions manquées de la sphère financière mutualiste française! «Éthique et responsabilité sociale des banques : aux confins de leur responsabilité juridique» (Colloque

Plus en détail

Le marché ISR français en 2012

Le marché ISR français en 2012 Le marché ISR français en 2012 Avril 2013 Novethic 2013 Toute reproduction intégrale ou partielle doit faire l objet d une autorisation de Novethic. Toute citation ou utilisation dedonnées doit s effectuer

Plus en détail

PATRIMOINE ENQUÊTE 2009-2010. Cahier des cartes

PATRIMOINE ENQUÊTE 2009-2010. Cahier des cartes PATRIMOINE ENQUÊTE 2009-2010 Cahier des cartes A Les établissements Détention - Établissements bancaires et assurances 1. La Banque Postale (CCP) La Banque Postale Prévoyance (ex-assurposte), CNP Assurances,

Plus en détail

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007 Présentation des résultats 2006 15 mars 2007 Préambule Le intègre dans son périmètre la création de Natixis intervenue le 17 novembre. Les données financières présentées sont issues des comptes pro forma

Plus en détail

17/10/06 à la main dans le Masque. Groupe Banque Populaire. Résultats 2007. Conférence de presse 6 mars 2008

17/10/06 à la main dans le Masque. Groupe Banque Populaire. Résultats 2007. Conférence de presse 6 mars 2008 17/10/06 à la main dans le Masque Groupe Banque Populaire Résultats 2007 Conférence de presse 6 mars 2008 Avertissement L évolution des périmètres résultant de la création de Natixis conduit à une présentation

Plus en détail

FRANCE ACTIVE ET L EPARGNE SOLIDAIRE

FRANCE ACTIVE ET L EPARGNE SOLIDAIRE FRANCE ACTIVE ET L EPARGNE SOLIDAIRE 1 PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE FRANCE ACTIVE 2 FRANCE ACTIVE Association créée en 1988 Fondateurs Fondation de France Caisse des dépôts et consignations Crédit Coopératif

Plus en détail

Baromètre Image des Assureurs

Baromètre Image des Assureurs Contacts : Alain RENAUDIN / Frédéric ALBERT Shanghai Paris Toronto Buenos Aires 2005-5 édition www.ifop.com Baromètre Image des Assureurs Introduction 1 Les objectifs et la méthodologie Cette 5ème édition

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-84 du 4 juillet 2013 relative à l affiliation de la mutuelle interprofessionnelle SMI à la société de groupe d assurance mutuelle Covéa L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Marseille 7 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

PRESENTATION du GROUPE de PROTECTION SOCIALE

PRESENTATION du GROUPE de PROTECTION SOCIALE Prémalliance/ La mondiale Ag2r AGICAM (épargne salariale / ex Prado Epargne) Prémalliance RETRAITE COMPLEMENTAIRE Prado Mutuelle Mutualis IRSEA Prémalliance Prévoyance CAPICAF 1 A l étude dans les sphères

Plus en détail

VOUS VOTRE ENTREPRISE

VOUS VOTRE ENTREPRISE Enquête sur le rôle et la place de la santé dans l octroi de crédit aux TPE Ce questionnaire s inscrit dans une recherche doctoral et s adresse aux dirigeants de TPE ayant demandé ou qui sont entrain de

Plus en détail

Carte d'identité Septembre 2011 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Carte d'identité Septembre 2011 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Carte d'identité Septembre 2011 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS NATIXIS Rapport d'acivites 2010.indd 1 08/11/11 12:21 2 NATIXIS RAPPORT D ACTIVITÉ 2010

Plus en détail

Un résultat semestriel 2007 en forte progression : résultat net de 1,45 Md, en hausse de près de 50 %

Un résultat semestriel 2007 en forte progression : résultat net de 1,45 Md, en hausse de près de 50 % COMMUNIQUE DE PRESSE Un résultat semestriel 2007 en forte progression : résultat net de 1,45 Md, en hausse de près de 50 % (Paris, le 12 septembre 2007) --- Les résultats semestriels 2007 du Groupe Caisse

Plus en détail

En 2003, la Fédération française des sociétés d assurance et la

En 2003, la Fédération française des sociétés d assurance et la L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE : LE POINT DE VUE D UNE MUTUELLE SPÉCIALISTE EN ASSURANCE VIE L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE : LE POINT DE VUE D UNE MUTUELLE SPÉCIALISTE EN ASSURANCE

Plus en détail

Enquête sur la notation sociale des banques et des assureurs UNSA-2012

Enquête sur la notation sociale des banques et des assureurs UNSA-2012 Enquête sur la notation sociale des banques et des assureurs UNSA-2012 Conseil, Recherche et Formation en Relations Sociales 3 rue Bayard 59 000 LILLE Tél : +33 3 20 47 15 24 Fax : +33 3 20 www.orseu.com

Plus en détail

Services Financiers Spécialisés Au cœur du développement des réseaux bancaires

Services Financiers Spécialisés Au cœur du développement des réseaux bancaires Services Financiers Spécialisés Au cœur du développement des réseaux bancaires Mars 2012 banque de financement & d investissement / épargne / services financiers spécialisés Trois métiers cœurs natixis

Plus en détail

REUNION REGIONALE. Amiens le 22 novembre 2011

REUNION REGIONALE. Amiens le 22 novembre 2011 REUNION REGIONALE Amiens le 22 novembre 2011 ORDRE DU JOUR Le Réseau Le Marché Color Services Animation Commerciale Nouvelle signalétique Avantages Action Commerciale hiver Accords Cadres Film Car Protect

Plus en détail

Présentation du nouveau dispositif d épargne salariale de la société APLIX

Présentation du nouveau dispositif d épargne salariale de la société APLIX Présentation du nouveau dispositif d épargne salariale de la société APLIX Réunion d information salariés Le 18 février 2011 1 Présentation et mise en place des nouveaux dispositifs 2 5 avril 2012 Schéma

Plus en détail

Partie 2-Etude de cas-la bancassurance

Partie 2-Etude de cas-la bancassurance Licence Professionnelle d Assurances 2012-2013 EXAMEN MODULE «UE2 STRATEGIES DES ACTEURS» Lundi 4 février 2013 14 H 00 17 H 00 Durée 3 heures (ni document ni calculette autorisés) Partie 1-Questions 1.

Plus en détail

GROUPAMA SUD OUEST N MU03470002 devient GROUPAM D OC AU 01/04/2007 nouveau N MU04450003 MUTUELLE MNCE N MU51907996

GROUPAMA SUD OUEST N MU03470002 devient GROUPAM D OC AU 01/04/2007 nouveau N MU04450003 MUTUELLE MNCE N MU51907996 AG2R N MU75809426 UMIF N MU75944421 (uniquement pour la CMU) AGMUT N MU75951236 MUTUELLE DE L AISNE N MU02003440 MUTALPES N MU04001376 LA ROUSSILLONNAISE N MU66004128 GROUPAMA SUD OUEST N MU03470002 devient

Plus en détail

GOUVERNEMENT DE LA POLYNESIE FRANCAISE Mise à jour du 26 juin 2015

GOUVERNEMENT DE LA POLYNESIE FRANCAISE Mise à jour du 26 juin 2015 P O L Y N E S I E F R A N Ç A I S E GOUVERNEMENT DE LA POLYNESIE FRANCAISE LISTE DES AGENTS SPECIAUX D ASSURANCE HABILITÉS PAR LE GOUVERNEMENT A EXERCER EN POLYNESIE FRANCAISE (Liste établie depuis l entrée

Plus en détail

BNP Paribas Money Prime Euro SRI

BNP Paribas Money Prime Euro SRI BNP Paribas Money Prime Euro SRI 1 RAPPORT EXTRA-FINANCIER BNP Paribas Money Prime Euro SRI I 29 juin 2012 I Politique d investissement ISR BNP Paribas Money Prime Euro SRI est un fonds monétaire investit

Plus en détail

Club Asset Management N 4

Club Asset Management N 4 Club Asset Management N 4 Mardi 20 juin 2006 José DEGLI ESPOSTI Directeur Commercial Cardif Assurance-Vie Animation Epargne Financière du Réseau BDDF Pour le compte d AMS BNP PAM 1 Club Asset Management

Plus en détail

Des résultats excellents au 1 er trimestre 2006

Des résultats excellents au 1 er trimestre 2006 Paris, le 17 mai 2006 Des résultats excellents au 1 er trimestre 2006 Résultat brut d exploitation : 1 502 millions d euros (+ 46,7 %) Résultat net part du groupe : 1 385 millions d euros (+ 53,0 %) Coefficient

Plus en détail

L audit de performance à Gan Assurances Contexte et réalisations. André BRUN Directeur de l audit interne

L audit de performance à Gan Assurances Contexte et réalisations. André BRUN Directeur de l audit interne L audit de performance à Gan Assurances Contexte et réalisations André BRUN Directeur de l audit interne 1 Présentation du Groupe Groupama Un groupe d assurances et de banque Un acteur de dimension européenne

Plus en détail

La Bible des jeunes diplômés Les fonctions Commerciales en Banque & Assurances

La Bible des jeunes diplômés Les fonctions Commerciales en Banque & Assurances 1 2 Rappel Sectoriel et Conjoncturel Dans un premier temps, il nous semble pertinent de faire un point sur l organisation des secteurs de la Banque et de l Assurances, ainsi que de revenir sur le contexte

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Toulouse 8 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

Carte d'identité Juillet 2012 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Carte d'identité Juillet 2012 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Carte d'identité Juillet 2012 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS 2 PROFIL NATIXIS, AU CŒUR DU GROUPE BPCE Natixis est la banque de financement, de gestion

Plus en détail

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale Banque de détail Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale L évolution de l environnement et les enjeux dans la Banque de détail CENTRES D'APPELS Intensification du

Plus en détail

La stratégie des groupes de biens et services dans les produits financiers Soutenir les volumes ou renforcer les marges?

La stratégie des groupes de biens et services dans les produits financiers Soutenir les volumes ou renforcer les marges? L étude de référence sur : La stratégie des groupes de biens et services dans les produits financiers La contraction de la demande de crédits impose des choix stratégiques drastiques pour les distributeurs

Plus en détail

Liste des organismes complémentaires en télétransmission avec l'enim mise à jour en mars 2013

Liste des organismes complémentaires en télétransmission avec l'enim mise à jour en mars 2013 Raison Sociale de l'organisme ADREA MUTUELLE ADREA MUTUELLE MUTI AG2R PREVOYANCE AGMUT ALMERYS ALPTIS ASSURANCES APCI APREVA APRI PREVOYANCE APRIA R.S.A - Complémentaire Santé APRIA R.S.A. APRIONIS PREVOYANCE

Plus en détail

Conférence «The Premium Review» 2 décembre 2004

Conférence «The Premium Review» 2 décembre 2004 Conférence «The Premium Review» 2 décembre 2004 Crédit Agricole S.A. 3 ans après son introduction en bourse Jean Laurent Directeur Général 1 Sommaire Le groupe Crédit Agricole La stratégie mise en œuvre

Plus en détail

Cabinet CAPTEO PRESENTATION GENERALE. Octobre 2012 CAPTEO 2012 1

Cabinet CAPTEO PRESENTATION GENERALE. Octobre 2012 CAPTEO 2012 1 Cabinet CAPTEO PRESENTATION GENERALE Octobre 2012 1 Identité du Cabinet CAPTEO Cabinet de Conseil en Stratégie, en Organisation et en Management exclusivement dédié à la Finance Notre expertise La Banque

Plus en détail

ESPACE ESPACE FINANCE ASSURANCE & EPARGNE CONSEIL EN INVESTISSMENTS FINANCIERS EPARGNE SALARIALE ET RETRAITE

ESPACE ESPACE FINANCE ASSURANCE & EPARGNE CONSEIL EN INVESTISSMENTS FINANCIERS EPARGNE SALARIALE ET RETRAITE ESPACE ESPACE FINANCE ASSURANCE CONSEIL EN INVESTISSMENTS FINANCIERS 18 Bd Montmartre 75009 Paris & EPARGNE EPARGNE SALARIALE ET RETRAITE 01 42 68 86 00 www.sinfoni.net A PROPOS Créée en 2006, Sinfoni

Plus en détail

NOTE CONJONCTURELLE BANQUE

NOTE CONJONCTURELLE BANQUE NOTE CONJONCTURELLE BANQUE Les acteurs bancaires français face aux multiples mutations du secteur : des réponses porteuses de nombreux enjeux sociaux. Avril 2014 Sextant Expertise 27, Boulevard des Italiens

Plus en détail

Étude sur la présence des sociétés d assurance sur les réseaux sociaux en 2014 DECEMBRE 2014

Étude sur la présence des sociétés d assurance sur les réseaux sociaux en 2014 DECEMBRE 2014 Étude sur la présence des sociétés d assurance sur les réseaux sociaux en 2014 DECEMBRE 2014 ETUDE SUR LA PRESENCE DES SOCIETES D ASSURANCE SUR LES RESEAUX SOCIAUX EN 2014... 1 INTRODUCTION... 10 LE CHAMP

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-73 du 26 juin 2013 relative à la constitution par les mutuelles Harmonie Mutuelle, Mutuelle Nationale de l Aviation Marine, Mutuelle SMAR, Mutuelle de Mare Gaillard

Plus en détail

Décision n 10-DCC-128 du 30 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de Sodelem par le CIC

Décision n 10-DCC-128 du 30 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de Sodelem par le CIC RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-128 du 30 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de Sodelem par le CIC L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification adressé complet

Plus en détail

Décision n 14-DCC-109 du 28 juillet 2014 relative à la prise de contrôle exclusif de la Mutuelle Myriade par Eovi-MCD Mutuelle

Décision n 14-DCC-109 du 28 juillet 2014 relative à la prise de contrôle exclusif de la Mutuelle Myriade par Eovi-MCD Mutuelle RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 14-DCC-109 du 28 juillet 2014 relative à la prise de contrôle exclusif de la Mutuelle Myriade par Eovi-MCD Mutuelle L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification

Plus en détail

PREDIVIE TRANSMISSION

PREDIVIE TRANSMISSION ASSURANCE VIE PREDIVIE TRANSMISSION L ASSURANCE VIE DÉDIÉE À LA TRANSMISSION DU CAPITAL À la Banque Privée du Crédit Agricole, nous conseillons nos clients pour leur apporter une réponse adaptée à chacun

Plus en détail

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs LA FRANCAISE GLOBAL INVESTMENT SOLUTIONS La Française GIS est une des 3 entités du Groupe La Française et

Plus en détail

Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2013

Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2013 Paris, le 6 novembre 2013 Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2013 Solidité des résultats au T3-13 et sur 9M-13. Résultat net part du groupe 1, hors réévaluation de la dette propre, en

Plus en détail

REPERES ECONOMIQUES LE SECTEUR BANCAIRE EN FRANCE INC I. LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT

REPERES ECONOMIQUES LE SECTEUR BANCAIRE EN FRANCE INC I. LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT REPERES ECONOMIQUES LE SECTEUR BANCAIRE EN FRANCE Le système bancaire français actuel est défini par la loi bancaire du 24 janvier 1984 et par la loi du 2 juillet 1996. La loi du 25 juin 1999 a modifié

Plus en détail

Conférence de presse 26 février 2009. Groupe Banque Populaire. Résultats 2008

Conférence de presse 26 février 2009. Groupe Banque Populaire. Résultats 2008 Conférence de presse 26 février 2009 Groupe Banque Populaire Résultats 2008 Avertissement Cette présentation peut inclure des prévisions basées sur des opinions et des hypothèses actuelles relatives à

Plus en détail

Décision n 10-DCC-165 du 22 novembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de Axéria Vie et de ses filiales par Crédit Agricole Assurances

Décision n 10-DCC-165 du 22 novembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de Axéria Vie et de ses filiales par Crédit Agricole Assurances RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-165 du 22 novembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de Axéria Vie et de ses filiales par Crédit Agricole Assurances L Autorité de la concurrence, Vu

Plus en détail

Pour relier création de valeur et développement durable

Pour relier création de valeur et développement durable Investissement Socialement Responsable Pour relier création de valeur et développement durable banque de grande clientèle / épargne / services financiers spécialisés La performance financière d une entreprise

Plus en détail

Solides performances du Groupe BPCE, avec un profil de risque restant modéré et une forte amélioration de la solvabilité

Solides performances du Groupe BPCE, avec un profil de risque restant modéré et une forte amélioration de la solvabilité Paris, le 19 février 2014 Groupe BPCE : résultats de l année 2013 et du 4 e trimestre 2013 Solides performances du Groupe BPCE, avec un profil de risque restant modéré et une forte amélioration de la solvabilité

Plus en détail

MARLIAC J PRENOM NOM ADRESSE

MARLIAC J PRENOM NOM ADRESSE MARLIAC J PRENOM NOM ADRESSE Paris, le 13 août 2013 Objet : Regroupement de votre épargne salariale au sein du Plan d Epargne Entreprise (PEE) de Laboratoires MSD Chibret (LMSDC) Madame, Monsieur, Suite

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 2 bis du 2 avril 2009 C2008-77 / Lettre du ministre de l économie, de l industrie et de l emploi du 28 octobre

Plus en détail

Concordances PERP Advance. Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence

Concordances PERP Advance. Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Concordances PERP Advance Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le PERP, pour préparer sa retraite en bénéficiant d une déduction fiscale immédiate...p3-4 Concordance PERP Advance,

Plus en détail

Solution pour les Banques

Solution pour les Banques Solution pour les Banques DÉFINITION La solution Bdoc Suite pour les banques de Business Document vous permet de traiter efficacement vos courriers clients : Offres de prêts personnalisées, Propositions

Plus en détail

EPARGNE RETRAITE COLLECTIVE ENJEUX FACE AUX DEFIS DE LA RETRAITE

EPARGNE RETRAITE COLLECTIVE ENJEUX FACE AUX DEFIS DE LA RETRAITE EPARGNE RETRAITE COLLECTIVE ENJEUX FACE AUX DEFIS DE LA RETRAITE RETRAITE COLLECTIVE, UN DEFI LEGISLATIF ET ORGANISATIONNEL Le paysage démographique comme économique de la France rend de plus en plus inéluctable

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 12-DCC-93 du 29 juin 2012 relative à la fusion du Groupe Mornay, du Groupe D&O et de la Fédération Mutualiste Interdépartementale de la Région Parisienne L Autorité de la

Plus en détail

Décision n 13-DCC-111 du 8 août 2013 relative à la fusion par absorption de Mutuelle Nationale MCD par Eovi Mutuelle

Décision n 13-DCC-111 du 8 août 2013 relative à la fusion par absorption de Mutuelle Nationale MCD par Eovi Mutuelle RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-111 du 8 août 2013 relative à la fusion par absorption de Mutuelle Nationale MCD par Eovi Mutuelle L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification adressé

Plus en détail

LA MESURE DES PERFORMANCES DES COMPAGNIES D ASSURANCES

LA MESURE DES PERFORMANCES DES COMPAGNIES D ASSURANCES LA MESURE DES PERFORMANCES DES COMPAGNIES D ASSURANCES Séminaire - Atelier La mesure des performances des compagnies d assurances 1 ère communication Généralités sur les processus d évaluation des activités

Plus en détail

OBSERVATOIRE PUBLICITAIRE BANQUE ASSURANCE. Céline Gardeur Directrice du Planning Stratégique

OBSERVATOIRE PUBLICITAIRE BANQUE ASSURANCE. Céline Gardeur Directrice du Planning Stratégique OBSERVATOIRE PUBLICITAIRE BANQUE ASSURANCE Céline Gardeur Directrice du Planning Stratégique PLANNING STRATÉGIQUE / AD INTELLIGENCE AVRIL 2013 MÉTHODOLOGIE DU PLANNING STRATÉGIQUE DES ÉTUDES FONDÉES SUR

Plus en détail

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012 Réunion SFAF Présentation des résultats annuels 2011/12 clos le 31 mars 2012 Agenda 1. Fiche d'identité de Solucom 2. Marché et activité de l'exercice 2011/12 3. Résultats financiers 2011/12 4. Alturia

Plus en détail

Cardif Retraite. Professionnels Plus. Donnez plus de vie à votre future retraite CONTRAT LOI MADELIN

Cardif Retraite. Professionnels Plus. Donnez plus de vie à votre future retraite CONTRAT LOI MADELIN Cardif Retraite Professionnels Plus CONTRAT LOI MADELIN Donnez plus de vie à votre future retraite BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 4 bis du 7 mai 2008 C2008-8 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l emploi du 12 mars 2008, aux

Plus en détail

NATIXIS EN BREF 2e semestre 2012 BANQUE DE grande clientèle / ÉPArgNE / SErVicES FiNANciErS SPÉciAliSÉS

NATIXIS EN BREF 2e semestre 2012 BANQUE DE grande clientèle / ÉPArgNE / SErVicES FiNANciErS SPÉciAliSÉS NATIXIS EN BREF 2 e semestre 2012 BANQUE DE grande clientèle / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS l expertise financière au service des clients l expertise financière au service des clients Une

Plus en détail