Généralités Cardiologie du sport. Dr Richard AMORETTI

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Généralités Cardiologie du sport. Dr Richard AMORETTI"

Transcription

1 Généralités Cardiologie du sport Dr Richard AMORETTI

2 Historique 1930 : PAUL CHAILLEY BERT CREE LA PHYSIOLOGIE DU SPORT 1950 : FERNAND PLAS CREE LA CARDIOLOGIE DU SPORT (premiers enregistrements ECG sur le Tour de France) 1968/1977 : PLAS CREE ET ANIME LE C.E.S. DE BIOLOGIE ET MEDECINE DU SPORT 1977/1994: MONOD DIRIGE et PERES ANIME LE C.E.S. DE BIOLOGIE ET MEDECINE DU SPORT 1985 : LE C.E.S. DEVIENT CAPACITE (C.U.) 1977 : RODINEAU : D.U. DE TRAUMATOLOGIE DU SPORT 1993 : AMORETTI et PERES : CREATION DU D.U. DE CARDIOLOGIE DU SPORT F. PLAS DIRECTION : AMORETTI et THOMAS 1994/2011: SAILLANT PUIS CATONNE DIRIGE ET PERES ANIME LA C.U : AMORETTI et PERES : CREATION D.U. APTITUDE MEDICALE AU SPORT 2008 : la C.U. DEVIENT INTERUNIVERSITAIRE

3 Livres CARDIOLOGIE DU SPORT R. Amoretti & R. Brion / Masson MEDECINE DU SPORT P. Rochcongar, H. Monod, R. Amoretti & J. Rodineau Masson Guide pratique de Cardiologie du sport F. Carré / Ménarini Site INTERNET : clubcardiosport.com Site CHU :

4 Revues J SPORTS MED PHYS FITNESS MEDICINE & SCIENCE IN SPORTS & EXERCISE INT J SPORTS MEDICINE THE AMERICAN J OF SPORTS MED SPORTS MED CINESIOLOGIE CARDIO & SPORT (Ménarini) ABSTRACT MEDECINE DU SPORT

5 Généralités CARDIOLOGIE DU SPORT

6 La pratique du sport PARADOXE MORTALITE PLUS ELEVEE PENDANT LE SPORT DUREE DE VIE PLUS LONGUE CHEZ LES SPORTIFS

7 Risques du sport MORT SUBITE ACCIDENT CORONARIEN HTA «SURMENAGE CARDIAQUE»

8 Avantages du sport DIMINUTION DE LA T.A. DIMINUTION DE LA F.C. DIMINUTION DES TROUBLES DU RYTHME AUGM. INOTROPISME CARDIAQUE VASODILATATION PERIPHERIQUE SECRETION ENDORPHINES

9 Incidence sur la mortalité JAMA 95 / BLAIR SUIVI HOMMES BLANCS PENDANT 5 ANS SPORTIFS T0&T1 : mort. 14/ SEDENT. T0 & SPORT. T1 : mort. 31/ SEDENTAIRES T0 & T1 : mort. 65/ SPORT. T0 & SEDENT. T1 : mort. 28/100000

10 Incidence sur la mortalité LANCET 98 / WANNAMETHEE. SHAPER. WALKER SUIVI 15 ANS / 7735 HOMMES DE 40 A 59 ANS 6 Groupes / aucune activité physique à activité intense Mortalité / 27/1000 par an dans groupe sans activité / 17/1000 dans groupe activité faible / 8/1000 dans groupe activité moyenne et intense Risque diminué de 50% dans groupe à activité modérée GROUPE PASSANT ACTIVITE NULLE A ACTIVITE SOUTENUE / RISQUE MORTALITE 2 FOIS PLUS FAIBLE QUE GROUPE RESTANT INACTIF

11 E.S.C KOKKINOS Analyse de la capacité d effort de 3041 sujets (70 à 92 ans) avec TE sur TR 4 groupes Puissance < ou = 4 mets Puissance 4,1 à 6 mets Puissance 6,1 à 9 mets Puissance > 9 mets Taux annuel de mortalité : 6,4% Mortalité diminue de 10% pour chaque augmentation d 1 met

12 Epidémiologie Etude PET (Hambrecht) Hommes de < 70 ans / angor / au moins 1 sténose > 75% Angioplastie + stent vs sport 10 min/j 6 fois/sem sur vélo à 70% FC max Résultats : le taux de survie sans événement à 1 an a été plus élevé dans le groupe sport (88 vs 70%)

13 Activité physique Lancet 2011 / Wen CP Cohorte de hommes et femmes âgés de > 20 ans, suivis 8 ans annuellement Activité modérée (< 7,5 mets/sem) : réduction mortalité de 14% Activité intense (>16 mets/sem) : réduction de 26%, (35% si > 25 mets) Relation continue en fonction de la quantité d exercice physique Au-delà de 15 min/j, chaque augmentation de 15 min diminue la mortalité de % supplémentaire

14 Facteurs de risques CHOLESTEROL DIABETE TABAC HTA AGE SEXE

15 Effets du sport sur les facteurs de risques CHOLESTEROL TOTAL & LDL : < 30 % HDL CHOLESTEROL : > 30 % TRIGLYCERIDES : < 40 % GLYCEMIE : baisse T.A. : baisse 3 à 10 mm HG TABAC : arrêt POIDS : 700 Cal / 60 min footing AGREGABILITE : baisse C.R.P. : baisse

16 Lipides ATHLETES D ENDURANCE : HDL plus élevé que sédentaires de 0.10 à 0.24 G/L SEDENTAIRES MIS A ENDURANCE : augmentation HDL et diminution TG MECANISME : diminution catabolisme HDL sans augmentation synthèse

17 Athérome Circulation 94/Chen Augmentation aggrégation de la plaque après effort violent Davantage chez le coronarien Diminution de la plaque après effort modéré

18 Natation et H.T.A. JIM 2012 / Nualnim N 24 sujets avec HTA légère / groupe témoin 3 à 4 séances/sem de natation à 60% de FC max. puis 75% de FC max de 15 à 45 min Réducation de PAS de 131 à 122 mm Hg Equivalent à une monothérapie

19 Bénéfices pour la santé de l activité physique régulière Cardio & Sport Swynghedauw Mortalité totale toutes causes : 2000 kcal/sem +++ Mortalité cardio-vasculaire : +++ Prévention secondaire (méta-analyse) : +++ Diabète de type 2 (prévention I et II) : +++ Cancer (prévention I sur colon et sein) : +++ Ostéoporose après la ménopause (prév. I) : +++ Condition physique générale (sensation de bien-être, qualité de vie, état psychologique) : +++ Le minimum : 30 minutes de marche par jour

20 Examen médical de non contre indication à la pratique du sport en compétition

21 Interrogatoire ANTECEDENTS PERSONNELS ANTECEDENTS SPORTIFS ANTECEDENTS FAMILIAUX MORT SUBITE FAMILIALE

22 Signes fonctionnels LIES A L EFFORT : pendant ou après DOULEURS THORACIQUES : angor et autres (CMH, PVM) DYSPNEE : inspiratoire, expiratoire CEPHALEES : HTA, migraine, malform. PALPITATIONS : tr. rythme (FA, TPSV) MALAISES : tr. rythme, malaise vagal, hypoglycémie, déshydratation CLAUDICATION

23 Signes fonctionnels chez l enfant HIERARCHIE : Troubles appétit, puis du sommeil, puis de l humeur, puis scolaires PROBLEME DES MALADIES INFECTIEUSES PROBLEME DES VACCINS

24 Examen clinique Auscultation cardiaque (couchée et debout) : Bruits du cœur Souffle cardiaque Palpation des fémorales Recherche de signes cliniques de Marfan Mesure de la T.A. aux deux bras Mesure de la F.C. au repos

25 E.C.G. de repos L ECG de dépistage recherche des anomalies cliniquement silencieuses Sa sensibilité pour détecter des aspects anormaux est entre 97 et 99% Sa valeur prédictive négative est de 96% La pratique systématique de l ECG de dépistage doit permettre de diminuer de 89% l incidence des morts subites chez les jeunes sportifs

26 E.C.G. de repos Normal et variantes liées au sport Troubles de conduction vagaux Troubles du rythme Troubles de la repolarisation VARIANTES DE LA NORMALE DE TYPE SPORTIF PATHOLOGIQUES

27 Test de Ruffier 30 FLEXIONS COMPLETES SUR LES JAMBES, BUSTE DROIT, EN 45 SECONDES, SUIVIES DU RETOUR A LA POSITION DEBOUT SI POSSIBLE ENREGISTREMENT E.C.G. PENDANT LE TEST (dérivations standard)

28 Test de Ruffier F.C. / P0 AVANT EXERCICE F.C. / P1 JUSTE A FIN EFFORT F.C. / P2 APRES 1 MINUTE DE RECUPERATION IDEM T.A. MESURE DE INDICE DE RUFFIER (P1 70) + 2(P2 P0) / 10 T.A. max. tolérée : 200/100 Surveillance troubles du rythme éventuel et modification d un souffle systolique

29 Test de Ruffier INDICE DE RUFFIER 0 < IR < 3 très bon 3 < IR < 6 bon 6 < IR < 8 moyen IR > 10 faible

30 Test de Martinet 20 FLEXIONS COMPLETES SUR LES JAMBES EN 40 SECONDES, SUIVIES DU RETOUR A LA POSITION DEBOUT MESURES F.C. et T.A. au repos, après effort et après 1 minute de récupération JEUNES ENFANTS ET PERSONNES AGEES OU HANDICAPEES

31 Examen médical de non contre indication à la pratique du sport en compétition chez les sportifs de haut niveau

32 Règlementation Arrêté ministériel du 11 février 2004 Examen clinique semestriel réalisé par un médecin du sport ECG de repos annuel avec compte rendu Echocardiogramme de repos avec compte rendu 1 fois (sauf si réalisé avant 15 ans) Une épreuve d effort maximale répétée tous les 4 ans

33 Examens complémentaires Echocardiogramme EN CAS ANOMALIE AUSCULTATOIRE EN CAS ANOMALIE ECG REPOS POUR FAIRE DISTINCTION ENTRE GROS CŒUR DE SPORTIF ET CMH A LA RECHERCHE DE SIGNES DE SUR-ENTRAINEMENT

34 Examens complémentaires Test d effort POUSSE A EPUISEMENT MUSCULAIRE ET NON A LA FMT MESURES DES SEUILS AEROBIQUE / ANAEROBIQUE RECHERCHE ISCHEMIE TROUBLES DU RYTHME PROFIL TENSIONNEL

35 Examens complémentaires Holter E.C.G. AVEC UN ENTRAINEMENT SPORTIF RECHERCHE TROUBLES DU RYTHME ET DE CONDUCTION ISCHEMIE RELATIONS EFFORT / REPOS / RECUPERATION / STRESS CARDIOFREQUENCE METRE

36 Examens complémentaires ECHOCARDIOGRAMME DE STRESS OU D EFFORT : maladie coronaire SCINTIGRAPHIE CARDIAQUE D EFFORT : maladie coronaire ECHODOPPLER VASCULAIRE M.A.P.A. CORONAROGRAPHIE / IRM / SCANNER MULTI BARRETTES / VENTRICULOGRAPHIE ISOTOPIQUE

D.U. Cardiologie du sport PLAN CO-DIRECTEURS. Pr Daniel THOMAS Dr Richard AMORETTI

D.U. Cardiologie du sport PLAN CO-DIRECTEURS. Pr Daniel THOMAS Dr Richard AMORETTI D.U. Cardiologie du sport PLAN CO-DIRECTEURS Pr Daniel THOMAS Dr Richard AMORETTI Historique 1930 : PAUL CHAILLEY BERT CREE LA PHYSIOLOGIE DU SPORT 1950 : FERNAND PLAS CREE LA CARDIOLOGIE DU SPORT (premiers

Plus en détail

132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS

132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS 132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS JM Fauvel 2009 Après un infarctus, diverses informations vont être nécessaires à la prise en charge du patient. C est l objet du bilan post infarctus. Il faut

Plus en détail

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé Qu est ce qu un accident cardio-vasculaire? Et quelle en est la cause? L athérosclérose

Plus en détail

Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie:

Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie: Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie: - L Épreuve d effort d - L Échographie d effortd - L Échographie sous dobutamine - La Scintigraphie myocardique d effortd Sandrine

Plus en détail

Cyclotourisme et santé

Cyclotourisme et santé Cyclotourisme et santé Cyclotourisme et santé Pratiquer le cyclotourisme En dehors de tout esprit de compétition est bénéfique pour la santé Les études de l INSERM confirment ce qui était seulement pressenti

Plus en détail

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète.

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. A propos d un cas clinique, sont rappelés: - les caractères cliniques et pronostiques de l IMS chez le diabétique, - la démarche de l identification de

Plus en détail

Dossier Médical de Base

Dossier Médical de Base Dossier Médical de Base (Tous Ages Tous Niveaux) Joueur : Nom :....Prénom :. Date de naissance : (Jour-Mois-Année). Club :... Poste : Caractéristiques : - Gardien de but - Défenseur - Milieu - Attaquant

Plus en détail

Dyspnée «cardiaque» chez le sportif

Dyspnée «cardiaque» chez le sportif Dyspnée «cardiaque» chez le sportif François Carré INSERM U 642- CIC-IT 804-LTSI CHU Pontchaillou - Université Rennes 1 Annecy 18 10 2008 Causes de dyspnée d effort Anémie Modifié d après Mc Ardle WD,

Plus en détail

VMA VISITE MEDICALE D APTITUDE. Docteur H. BELHAKEM 2011

VMA VISITE MEDICALE D APTITUDE. Docteur H. BELHAKEM 2011 VMA VISITE MEDICALE D APTITUDE Docteur H. BELHAKEM 2011 En sport, savourons Le plaisir de ne pas forcer quitte à rester derrière! VMA = JO 2012 QUE DANS L ESPRIT LA VMA POURQUOI FAIRE? 1/ PARCE QUE C EST

Plus en détail

PASS BIEN-ETRE EN CHAMPAGNE-ARDENNE PASSEPORT PARCOURS ANIMATION SPORT SANTE. Document expérimental

PASS BIEN-ETRE EN CHAMPAGNE-ARDENNE PASSEPORT PARCOURS ANIMATION SPORT SANTE. Document expérimental PASS BIEN-ETRE PASSEPORT PARCOURS ANIMATION SPORT SANTE EN CHAMPAGNE-ARDENNE Document expérimental Le PASS Bien-Etre Aidez-nous a prendre soin Tête et cou Bras gauche Bras droit Buste et dos Main Droite

Plus en détail

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RAPPEL DEFINITIONS Hyperlipidémie g/l mmol/l Triglycérides < 2 < 2.2 Cholestérol Total

Plus en détail

Paris Mise à jour 10-04-09

Paris Mise à jour 10-04-09 Rééducation du Coronarien et Sports en Montagne Dr. J.C. VERDIER Institut Cœur effort Santé Paris Mise à jour 10-04-09 Les réactions de l organisme àl altitude Définition biologique de l altitude 8000

Plus en détail

Les maladies cardiovasculaires chez la femme. Marie-Hélène LeBlanc, MD, FRCP(C), FACC

Les maladies cardiovasculaires chez la femme. Marie-Hélène LeBlanc, MD, FRCP(C), FACC Les maladies cardiovasculaires chez la femme Marie-Hélène LeBlanc, MD, FRCP(C), FACC Aucun conflit d intérêt à déclarer Objectifs 1. Particularité des différents facteurs de risque CV 2. Présentations

Plus en détail

LA MORT SUBITE DU SPORTIF

LA MORT SUBITE DU SPORTIF LA MORT SUBITE DU SPORTIF Dr Antoine SELLAL Consultation de Cardiologie du Sport Institut Lorrain du Coeur et des Vaisseaux Louis Mathieu CHU Nancy PARADOXE Les sportifs vivent plus longtemps MAIS Risque

Plus en détail

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose Professeur François SCHIELE Université de FRANCHE COMTE Service de Cardiologie 25000 BESANCON Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose L athérosclérose, les facteurs de risque, la prévention primaire

Plus en détail

Cœur et sport. R. Amoretti, J.-F. Toussaint. 2013 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Cœur et sport. R. Amoretti, J.-F. Toussaint. 2013 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés. 11-052-C-10 Cœur et sport R. Amoretti, J.-F. Toussaint La cardiologie du sport évalue le risque de décompensation d une cardiopathie, connue ou non, lors d un effort physique. Tout souhait d activité sportive

Plus en détail

Palpitations et baisse de la performance sportive. Dr Guy

Palpitations et baisse de la performance sportive. Dr Guy Palpitations et baisse de la performance sportive Dr Guy Histoire clinique Homme 52 ans,ancien sportif (endurance longue) Actuellement vélo et course à pied, 6 heures par semaine, marathon 3H30 récent,nombreuses

Plus en détail

المجلةالصحية لشرق المتوسط منظمة الصحة العالمية المجلد الثالث عشر العدد ٢٠٠٧ ٣ Les maladies cardio-vasculaires sont la cause principale de morbidité et de mortalité dans les pays industrialisés. Elles sont

Plus en détail

AMDTS AMDTS ECG. du sportif. Recommandations Françaises. Richard AMORETTI

AMDTS AMDTS ECG. du sportif. Recommandations Françaises. Richard AMORETTI Recommandations Françaises ECG 2012 du sportif Richard AMORETTI D i r e c t e u r d E n s e i g n e m e n t d e C a r d i o l o g i e d u S p o r t ADMTS CHYPRE 2012 ECG Intérêt de l ECG de repos de repos

Plus en détail

Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention

Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention Présenté par Simon Bérubé, M.D. 8 avril 2008 Plan Les facteurs de risque Les habitudes de vie Signes et symptômes Prise en charge médicale, quand

Plus en détail

Stratégie diagnostique devant une douleur thoracique aiguë suspecte : quels examens complémentaires?

Stratégie diagnostique devant une douleur thoracique aiguë suspecte : quels examens complémentaires? Stratégie diagnostique devant une douleur thoracique aiguë suspecte : quels examens complémentaires? Pr Christian Spaulding duction 2ics ite. Département de cardiologie Hôpital Européen Georges Pompidou,

Plus en détail

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Mr A.A. âgé de 55ans. Facteurs de risque: Diabétique depuis 5ans. Antécédents: aucun. Fumeur 15paquets/année.

Plus en détail

Dr Laurence FAYARD- JACQUIN Cœurs du Forez 2008. Mise à jour 24-06-08

Dr Laurence FAYARD- JACQUIN Cœurs du Forez 2008. Mise à jour 24-06-08 Diabète de type 2 et Sport Dr Laurence FAYARD- JACQUIN Cœurs du Forez 2008 Mise à jour 24-06-08 L activité physique est recommandée depuis longtemps aux patients diabétiques Dès la fin du 19 ème siècle,

Plus en détail

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL 15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS Dr Albane CHAILLOT Service de santé au travail 27/03/2015 Introduction Evaluation Prise en charge Traitement Conclusion

Plus en détail

Pertes de connaissance inexpliquées

Pertes de connaissance inexpliquées De quoi parle-t-on? Pertes de connaissance inexpliquées es DC1, 2007 / 2008 Module cardio-vasculaire Terminologie populaire Malaise vagal Malaise vaso-vagal Syncope (vaso-vagale) Hypotension orthostatique

Plus en détail

Actualités en cardiologie du sport 2014

Actualités en cardiologie du sport 2014 Actualités en cardiologie du sport 2014 Congrès GERS Compiègne 11 13 09 2014 François Carré Université Rennes 1- Hôpital Pontchaillou -Inserm UMR 1099 Déclarations de conflit d intérêt Aucun conflit d

Plus en détail

Dossier destiné aux médecins des patients candidats à l étude d évaluation scientifique du programme «As du Cœur»

Dossier destiné aux médecins des patients candidats à l étude d évaluation scientifique du programme «As du Cœur» Dossier destiné aux médecins des patients candidats à l étude d évaluation scientifique du programme «As du Cœur» 1) Examens médicaux à effectuer ou coordonner pour l inclusion et le suivi des patients

Plus en détail

Conduite d un examen médical de non contre-indication à la pratique du sport (111a) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Docteur Michel GUINOT Décembre 2002

Conduite d un examen médical de non contre-indication à la pratique du sport (111a) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Docteur Michel GUINOT Décembre 2002 Conduite d un examen médical de non contre-indication à la pratique du sport (111a) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Docteur Michel GUINOT Décembre 2002 Pré-Requis : sémiologie clinique cardio-respiratoire et

Plus en détail

Formation INITIATEURS

Formation INITIATEURS Formation INITIATEURS PLAN Avant la sortie Pendant la sortie- Gestion de l effort (Théorie-Pratique) Hypoglycémie (Animateurs) Après la sortie Récupération (Animateurs) Cas particuliers: Enfant, adolescent,

Plus en détail

Réunion Scientifique du 14 décembre 2013. HTA et Plongée

Réunion Scientifique du 14 décembre 2013. HTA et Plongée Réunion Scientifique du 14 décembre 2013 HTA et Plongée HTA = Maladie de la vasomotricité avec dysfonction endothéliale - atteintes viscérales spécifiques - facteur de risque maladie athéromateuse Hypertendu

Plus en détail

V.M.A. VISITE MEDICALE D APTITUDE

V.M.A. VISITE MEDICALE D APTITUDE V.M.A. VISITE MEDICALE D APTITUDE OU E.M.A. EXAMEN MEDICAL D APTITUDE DOCTEUR P. LEFEVRE (PARIS) LA V.M.A. POURQUOI FAIRE? 1 ) PARCEQUE C EST LA LOI ( DU 29/10/1975 ) 2 ) PARCE QUE LA MORT SUBITE EXISTE

Plus en détail

La compétition sportive chez le coronarien?

La compétition sportive chez le coronarien? La compétition sportive chez le coronarien? François Carré Hôpital Pontchaillou - Université Rennes 1 Coeurs du Forez 17 mai 2008 2008 Mise à jour 20-06-08 Coronariens et activité physique Les patients

Plus en détail

EPREUVES D EFFORT INDICATIONS - PROTOCOLES J.C VERDIER INSTITUT CŒUR EFFORT SANTE PARIS

EPREUVES D EFFORT INDICATIONS - PROTOCOLES J.C VERDIER INSTITUT CŒUR EFFORT SANTE PARIS EPREUVES D EFFORT INDICATIONS - PROTOCOLES J.C VERDIER INSTITUT CŒUR EFFORT SANTE PARIS SUPPORTS PHYSIOLOGIQUES: Les adaptations CARDIAQUE: Qc = V.E.S. x F.C. VASCULAIRE: Qc = T.A.moyenne / Résistances

Plus en détail

Pathologies cardiaques et aptitude à la conduite

Pathologies cardiaques et aptitude à la conduite Pathologies cardiaques et aptitude à la conduite Accidents liés à une pathologie cardiaque aigue (mortels et corporels) Pathologie cardiaque ischémique: 15% des accidents liés à une cause médicale Qui

Plus en détail

La douleur thoracique. Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique

La douleur thoracique. Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique La douleur thoracique Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique Vendredi 28 Octobre 2011 Cause fréquente de consultation et de recours aux services de soins

Plus en détail

J.MERCIER. Pourquoi cet examen? EXAMEN MEDICAL D APTITUDE DAPTITUDE AU SPORT. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes. (Mise ligne 01/10/12 LIPCOM-RM)

J.MERCIER. Pourquoi cet examen? EXAMEN MEDICAL D APTITUDE DAPTITUDE AU SPORT. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes. (Mise ligne 01/10/12 LIPCOM-RM) 2 ème cycle DCEM MT4.7/2 (Nîmes) Examen médical d aptitude au sport Année Universitaire 2012-2013 EXAMEN MEDICAL D APTITUDE DAPTITUDE AU SPORT Département de Physiologie Service Central de Physiologie

Plus en détail

Cas cliniques HTA. CBH 7 mars 2015. JM Krzesinski Néphrologie-Hypertension ULg-CHU Liège

Cas cliniques HTA. CBH 7 mars 2015. JM Krzesinski Néphrologie-Hypertension ULg-CHU Liège Cas cliniques HTA CBH 7 mars 2015 JM Krzesinski Néphrologie-Hypertension ULg-CHU Liège Cas clinique (1) Infirmière de 30 ans consulte pour découverte d une élévation de PA suite à des lipothymies PA 156/96

Plus en détail

Conférence Sport Santé. 27 Mai 2016

Conférence Sport Santé. 27 Mai 2016 Conférence Sport Santé 27 Mai 2016 Conférencier : Bernard BAUDET 1 / SOMMAIRE 1. Introduction 2. Le Cœur : description anatomique et fonctionnement du système CV ( Cardio Vasculaire ) 3. Les effets de

Plus en détail

VISITE MEDICALE D APTITUDE AU SPORT AMIFORM 2016

VISITE MEDICALE D APTITUDE AU SPORT AMIFORM 2016 VISITE MEDICALE D APTITUDE AU SPORT AMIFORM 2016 CE QUE DIT LA NOUVELLE LOI Loi du 26 janvier 2016 sur la modernisation du système de santé A appliquer à partir de cette rentrée 2016, 1. les activités

Plus en détail

Guillaume LEVAVASSEUR médecin du sport en charge de la commission médicale tennis Christian NEAU kinésithérapeute membre de l IRMSHN Xavier BAGUELIN

Guillaume LEVAVASSEUR médecin du sport en charge de la commission médicale tennis Christian NEAU kinésithérapeute membre de l IRMSHN Xavier BAGUELIN Le tennis pour les «Seniors +» Analyse des caractéristiques du public +45 ans +55 ans +65 ans Propositions de Préparation Physique spécifique Guillaume LEVAVASSEUR médecin du sport en charge de la commission

Plus en détail

Prise en charge du risque Cardio-Vasculaire (CV) par le médecin généraliste

Prise en charge du risque Cardio-Vasculaire (CV) par le médecin généraliste Prise en charge du risque Cardio-Vasculaire (CV) par le médecin généraliste SAVEZ-VOUS QUE Les maladies CV restent un fléau? Elles sont la première cause de décès chez les adultes 25% des hommes sont à

Plus en détail

FÉDERATION FRANCAISE DE BASKET BALL DOSSIER MÉDICAL ARBITRE SECRET MÉDICAL

FÉDERATION FRANCAISE DE BASKET BALL DOSSIER MÉDICAL ARBITRE SECRET MÉDICAL FÉDERATION FRANCAISE DE BASKET BALL DOSSIER MÉDICAL ARBITRE SECRET MÉDICAL SAISON : Nom :... Prénom :... Date de naissance :... Profession :... Adresse : N...rue.......... Ville.. CP Téléphone (s) :...

Plus en détail

HTA : que faire? Vincent LAFAY Sce Cardiologie / Hôpital Nord Sce Médecine du Sport / Hôpital Salvator MARSEILLE

HTA : que faire? Vincent LAFAY Sce Cardiologie / Hôpital Nord Sce Médecine du Sport / Hôpital Salvator MARSEILLE HTA : que faire? Vincent LAFAY Sce Cardiologie / Hôpital Nord Sce Médecine du Sport / Hôpital Salvator MARSEILLE Prise en charge HTA 5 objectifs Faire le diagnostic Identifier les HTA secondaires Evaluer

Plus en détail

Cas cliniques Cardiologie du Sport. Stéphane Doutreleau Evelyne Lonsdorfer Service de Physiologie et d Explorations Fonctionnelles CHU de Strasbourg

Cas cliniques Cardiologie du Sport. Stéphane Doutreleau Evelyne Lonsdorfer Service de Physiologie et d Explorations Fonctionnelles CHU de Strasbourg Cas cliniques Cardiologie du Sport Stéphane Doutreleau Evelyne Lonsdorfer Service de Physiologie et d Explorations Fonctionnelles CHU de Strasbourg Pas de conflits d intérêt concernant cette présentation

Plus en détail

Pathologies et médicaments cardiovasculaires

Pathologies et médicaments cardiovasculaires Pathologies et médicaments cardiovasculaires 2 12 2015 F. Carré Hôpital Pontchaillou - Université Rennes 1-INSERM U 1099 Activité physique et espérance de vie chez le cardiaque Cohorte de Framingham 5209

Plus en détail

Cœur et sports de raquette. Dr Rémy DALL ANESE CARDIOLOGUE 68 rue du palais Gallien 33000 BORDEAUX

Cœur et sports de raquette. Dr Rémy DALL ANESE CARDIOLOGUE 68 rue du palais Gallien 33000 BORDEAUX Cœur et sports de raquette Dr Rémy DALL ANESE CARDIOLOGUE 68 rue du palais Gallien 33000 BORDEAUX Physiologie de l effort Débit cardiaque x 5 Augmentation volume éjection (VES) Augmentation fréquence cardiaque

Plus en détail

FICHE ADMINISTRATIVE

FICHE ADMINISTRATIVE FICHE ADMINISTRATIVE SAISON : 2012-13 Nom : Prénom : Date de naissance : ADRESSE : Fille / Garçon Code postal : ville : : SPORT PRATIQUE : Catégorie : Surclassement : OUI NON Nombre d années d ancienneté

Plus en détail

CHAPITRE 8 Insuffisance cardiaque, par Y. Juillière o DÉFINITIONS ET CLASSIFICATIONS

CHAPITRE 8 Insuffisance cardiaque, par Y. Juillière o DÉFINITIONS ET CLASSIFICATIONS Smmaire CHAPITRE 1 Bilgie et physilgie cardivasculaire et de l hémstase, par J.-J. Mercadier BASES DE LA CARDIOLOGIE MOLÉCULAIRE APPROCHES GÉNÉTIQUES DES MALADIES CARDIOVASCULAIRES DÉVELOPPEMENT DU SYSTÈME

Plus en détail

Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation

Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation GIT octobre 2011 Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation Dr Thomas Loeb SAMU des Hauts de Seine 92 380 Garches Douleurs thoraciques Rappel Région richement innervée Douleurs thoraciques Rappel Région

Plus en détail

RELATION ENTRE LE NON HDL CAROTIDIENNE CHEZ LE DIABETIQUE DE

RELATION ENTRE LE NON HDL CAROTIDIENNE CHEZ LE DIABETIQUE DE CONGRES FRANCO-MAGHREBIN DE MEDECINE INTERNE 17 Mars Gammarth 2011 RELATION ENTRE LE NON HDL CHOLESTEROL ET ATHEROSCLEROSE CAROTIDIENNE CHEZ LE DIABETIQUE DE TYPE 2 Ben Ahmed I, Ben Dahmen F, Bouzaidi

Plus en détail

Dyspnée d effort chez l enfant Démarche diagnostique

Dyspnée d effort chez l enfant Démarche diagnostique Dyspnée d effort chez l enfant Démarche diagnostique Chantal Karila Hôpital Necker Enfants malades, Paris CP 2 A - 2009 Dyspnée d effort Symptôme fréquent, qui peut prendre différentes expressions Une

Plus en détail

ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SANTÉ. Docteur Francis LEPAGE DDJS

ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SANTÉ. Docteur Francis LEPAGE DDJS ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SANTÉ Docteur Francis LEPAGE DDJS MORTALITÉ LIÉE A L ENVIRONNEMENT ET AU COMPORTEMENT AUX USA EN 2000 CAUSES NOMBRES DE MORTS TABAC 400.000 38 INACTIVITÉ PHYSIQUE+ALIMENT ATION INAPROPRIÉE

Plus en détail

CARDIOLOGIE ET SPORT APRES 50 ANS

CARDIOLOGIE ET SPORT APRES 50 ANS CARDIOLOGIE ET SPORT APRES 50 ANS Richard Amoretti C. H. U. P I T I E - S A L P E T R I E R E No sport. 1874-1965 LA PRATIQUE DU SPORT Mortalité plus élevée pendant le sport Paradoxe Durée de vie plus

Plus en détail

Le cœur de l athlète master est il armé pour la compétition?

Le cœur de l athlète master est il armé pour la compétition? Le cœur de l athlète master est il armé pour la compétition? Réunion du CCSMB Chamonix 25 novembre 2013 F. Carré Hôpital Pontchaillou - Université Rennes 1 - INSERM U 1099 Définitions Compétition : Participation

Plus en détail

HyperTension Artérielle et Obésité

HyperTension Artérielle et Obésité HyperTension Artérielle et Obésité Vincent LAFAY Sce Cardiologie / Hôpital Nord Sce Médecine du Sport / Hôpital Salvator MARSEILLE Vous avez dit obésité? Définie par Indice de Masse Corporelle IMC = BMI

Plus en détail

MORT SUBITE DU SPORTIF. Richard AMORETTI Pitié-Salpétrière

MORT SUBITE DU SPORTIF. Richard AMORETTI Pitié-Salpétrière MORT SUBITE DU SPORTIF Richard AMORETTI Pitié-Salpétrière DEFINITION NATURELLE : non traumatique, non iatrogène INATTENDUE : cœur supposé normal DANS L HEURE SUIVANT LE SYMPTOME INITIAL AU COURS ET JUSQU

Plus en détail

Hypertension arterielle. Eric DRAI Septembre 2008

Hypertension arterielle. Eric DRAI Septembre 2008 Hypertension arterielle Eric DRAI Septembre 2008 Qu est-ce que la pression artérielle? Pression du sang dans les artères. On parle aussi de tension artérielle,, car cette pression est aussi la force exercée

Plus en détail

Comité du Loiret : - Suivi des jeunes espoirs départementaux

Comité du Loiret : - Suivi des jeunes espoirs départementaux AG2013 CD45 - Intervention du Dr Xavier Halna du Fretay Responsable de la Commission Médical et Santé Recommandations concernant le contenu du bilan cardiovasculaire de la visite de non contre indication

Plus en détail

AUTRES AFFECTIONS FRÉQUENTES HTA ET MALADIES CARDIOVASCULAIRES

AUTRES AFFECTIONS FRÉQUENTES HTA ET MALADIES CARDIOVASCULAIRES L hypertension artérielle (HTA) est une élévation anormale de la pression artérielle au repos. Son origine est multifactorielle, faisant intervenir des facteurs individuels et des facteurs d environnement.

Plus en détail

Cas cliniques Diabète

Cas cliniques Diabète Cas cliniques Diabète 2012 Cas clinique diabète N 1 Un homme de 57 ans, 1,70m pour 87 kg, consulte après la découverte d une glycosurie positive lors d une visite à la médecine du travail. Il ne présente

Plus en détail

R i c h a r d A M O R E T T I. D.U. de Cardiologie du Sport C. H. U. P I T I E S A L P E T R I E R E

R i c h a r d A M O R E T T I. D.U. de Cardiologie du Sport C. H. U. P I T I E S A L P E T R I E R E Mort subite du sportif R i c h a r d A M O R E T T I Directeur d enseignement D.U. de Cardiologie du Sport C. H. U. P I T I E S A L P E T R I E R E D é f i n i t i o n d e l a m o r t s u b i t e Naturelle

Plus en détail

M.JULIA. Quelques chiffres PLAN. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes BÉNÉFICES ET DE LA PRATIQUE SPORTIVE CHEZ L ADULTE

M.JULIA. Quelques chiffres PLAN. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes BÉNÉFICES ET DE LA PRATIQUE SPORTIVE CHEZ L ADULTE BÉNÉFICES ET INCONVENIENTS DE LA PRATIQUE SPORTIVE CHEZ L ADULTE Dr M. JULIA Service Rééducation Fonctionnelle Pr Hérisson Quelques chiffres En France en 2003 : 56 % des femmes } sont touchés par 75 %

Plus en détail

SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012. Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq

SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012. Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012 Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq SANTÉ "La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une

Plus en détail

Dr Stéphane Doutreleau. 12 et 13 mai 2007

Dr Stéphane Doutreleau. 12 et 13 mai 2007 Bilan cardiologique avant un trekking? Dr Stéphane Doutreleau Service de Physiologie et d Explorations Fonctionnelles - Strasbourg Club des Cardiologues du Sport Les cœurs du Forez 12 et 13 mai 2007 Mise

Plus en détail

Extrait gratuit : testez-vous!

Extrait gratuit : testez-vous! Extrait gratuit : testez-vous! Préparez vos partiels en toute sénérité! Enoncé Masse abdominale découverte lors du bilan d une hypertension artérielle M. A, 53 ans, vous est adressé par son médecin traitant

Plus en détail

Motif de consultation «Je viens vous voir parce que cela fait déjà deux fois que j ai eu une douleur dans la poitrine.»

Motif de consultation «Je viens vous voir parce que cela fait déjà deux fois que j ai eu une douleur dans la poitrine.» ECC CARDIOLOGIE OBJECTIFS D APPRENTISSAGE : Savoir faire l anamnèse d un patient avec une affection cardio-vasculaire : o Caractériser une douleur rétrosternale o Rechercher les symptômes d une insuffisance

Plus en détail

Les antipsychotiques en médecine générale diagnostic, surveillance et prise en charge du syndrome métabolique. Dr GIGNOUX-FROMENT F.

Les antipsychotiques en médecine générale diagnostic, surveillance et prise en charge du syndrome métabolique. Dr GIGNOUX-FROMENT F. Les antipsychotiques en médecine générale diagnostic, surveillance et prise en charge du syndrome métabolique Dr GIGNOUX-FROMENT F. 10 juin 2010 1 Sommaire Introduction Méthodes Résultats Discussion Conclusion

Plus en détail

Recommandations pour la. artérielle

Recommandations pour la. artérielle Recommandations pour la artérielle Marion Gilbert Shazima Vally (HAS 2005) Prise en charge diagnostique Pourquoi mesurer la TA? Augmentation du risque de morbimortalité cardiovasculaire lié à l'élévation

Plus en détail

Mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble

Mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble Mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble Variabilité de la PA Variations non cycliques - Stress physiques ou psychosensoriels

Plus en détail

Dyspnée «cardiaque» chez le sportif

Dyspnée «cardiaque» chez le sportif Dyspnée «cardiaque» chez le sportif François Carré INSERM U 642- CIC-IT 804-LTSI CHU Pontchaillou - Université Rennes 1 Annecy 2008 Mise à jour 18-12-2008 Causes de dyspnée d effort Anémie Modifié d après

Plus en détail

Risque cardiovasculaire sous contrôle

Risque cardiovasculaire sous contrôle beawolf Risque cardiovasculaire sous contrôle Tous concernés! De quoi s'agit-il? Les accidents cardiovasculaires sont dus, le plus souvent, à la formation d un caillot venant boucher une artère du cœur

Plus en détail

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge 1. Données épidémiologiques du syndrome de loge chronique d effort de jambe - a. La prédominance masculine est très nette, allant

Plus en détail

Rôle du médecin du travail dans la prévention cardiovasculaire

Rôle du médecin du travail dans la prévention cardiovasculaire Journées nationales du GERS 4 octobre 2012 Strasbourg Rôle du médecin du travail dans la prévention cardiovasculaire Dr B. PAVY, Machecoul - FR Conflits d intérêts Pas de conflits d intérêt concernant

Plus en détail

Analyse des échanges gazeux respiratoires à l exercice : un élément indispensable pour explorer la dyspnée de l athlète?

Analyse des échanges gazeux respiratoires à l exercice : un élément indispensable pour explorer la dyspnée de l athlète? Analyse des échanges gazeux respiratoires à l exercice : un élément indispensable pour explorer la dyspnée de l athlète? Le point de vue du cardiologue Dr JF AUPETIT C H St Joseph. St Luc Mise à jour avril

Plus en détail

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques DIABETE ET SPORT Plan I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques I- Physiopathologie Principes généraux de l exercice physique Pour améliorer

Plus en détail

Circulation Métabolismes. Item N 08.223-1 : Artériopathie oblitérante des membres inférieurs

Circulation Métabolismes. Item N 08.223-1 : Artériopathie oblitérante des membres inférieurs Circulation Métabolismes. Item N 08.223-1 : Artériopathie oblitérante des membres inférieurs Référentiel : A. Définition L artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) est définie comme l obstruction

Plus en détail

Electrocardiogramme et l épreuve d effort dans la visite de non contre-indication à la pratique sportive

Electrocardiogramme et l épreuve d effort dans la visite de non contre-indication à la pratique sportive Electrocardiogramme et l épreuve d effort dans la visite de non contre-indication à la pratique sportive F Schnell Médecine du Sport CHU Pontchaillou Rennes Certificat de non contre indication à la pratique

Plus en détail

Déterminants de la fréquence cardiaque Dany-Michel Marcadet Paris Mise Mise à j our jour juillet 2009

Déterminants de la fréquence cardiaque Dany-Michel Marcadet Paris Mise Mise à j our jour juillet 2009 Déterminants de la fréquence cardiaque Dany-Michel Marcadet Paris Mise à jour juillet 2009 Le nœud sinusal Structure t hétérogène (Cellules l P, Cellules l T) Pacemaker de la totalité du cœur il détermine

Plus en détail

Profil lipidique et facteurs de risque cardiovasculaires chez le diabétique type 2

Profil lipidique et facteurs de risque cardiovasculaires chez le diabétique type 2 Profil lipidique et facteurs de risque cardiovasculaires chez le diabétique type 2 M.Sakouhi (1), L.Bendaoud (2), A.Nadji (3), F.Z.Bengoreine (3). B.Boumesjed (4) (1) Service endocrinologie-diabétologie,

Plus en détail

LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE. Commission nationale sport santé

LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE. Commission nationale sport santé LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé LE RISQUE CARDIO VASCULAIRE La survenue brutale d un accident ischémique est une éventualité possible même chez les personnes pratiquant une

Plus en détail

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Définition Une arythmie est définie comme une anomalie de fréquence, une irrégularité de rythme ou

Plus en détail

LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LA FEMME Pourquoi sont-elles plus à risque?

LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LA FEMME Pourquoi sont-elles plus à risque? LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LA FEMME Pourquoi sont-elles plus à risque? Jean-Philippe BRETTES Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Mourad DERGUINI Hôpital de Kouba - Alger SAERM, Alger 2015 Le risque

Plus en détail

Un cardiologue vous parle

Un cardiologue vous parle Un cardiologue vous parle Martine Montigny, MD, M.Sc. Toutes les images de cette présentation ont été extraites sur Google et appartiennent à leur auteur Histoire vécue Monsieur Denis Faillant a 69 ans.

Plus en détail

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015 La préparation physique du plongeur Jean-François COGNEZ Janvier 2015 Objectifs Bases physiologiques Principes généraux de la préparation physique du plongeur L entraînement dans les différentes filières

Plus en détail

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone -

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone - L'épreuve d'effort Date de création du document : 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Modalités de réalisation... 1 2 Indications...2 3 Contre-indications...3 4 Interprétation... 4 PRÉ-REQUIS

Plus en détail

Sommaire. Prologue. Préfaces

Sommaire. Prologue. Préfaces Sommaire Prologue Préfaces I. Prendre en charge les urgences cardiovasculaires 1. Principes de gestion de l'urgence cardiologique par le professionnel de santé au travail Rôle du professionnel de santé

Plus en détail

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA)

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? La fibrillation auriculaire (FA) est le trouble du rythme le plus répandu. Certains signaux du cœur deviennent

Plus en détail

Vivre avec un DAI : surveillance, interférences, conduite auto

Vivre avec un DAI : surveillance, interférences, conduite auto : surveillance, interférences, conduite auto Journées Nationales du GERS - 5 octobre 2012 E. QUIRING - Clinique de l Orangerie Conflits d intérêts Pas de conflits d intérêt concernant cette présentation

Plus en détail

Note d Information. Certificat Médical. de non contre-indication à la pratique de l Aïkido. Etablie par la Commission Médicale Nationale de la FFAAA

Note d Information. Certificat Médical. de non contre-indication à la pratique de l Aïkido. Etablie par la Commission Médicale Nationale de la FFAAA Note d Information Certificat Médical de non contre-indication à la pratique de l Aïkido Etablie par la Commission Médicale Nationale de la FFAAA Chère pratiquante, Cher pratiquant, Pour obtenir votre

Plus en détail

Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance?

Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance? Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance? Ajaccio 12 mai 2012 F. Carré Université Rennes 1 Hopital Pontchaillou Inserm UMR 1099 Les «tests» chez le sportif Exploration performance

Plus en détail

Suivi médico-physiologique et Football. Dr Franck Le Gall - CTNFS Clairefontaine La Pitié-Salpétrière 23 juin 2005

Suivi médico-physiologique et Football. Dr Franck Le Gall - CTNFS Clairefontaine La Pitié-Salpétrière 23 juin 2005 Suivi médico-physiologique et Football Dr Franck Le Gall - CTNFS Clairefontaine La Pitié-Salpétrière 23 juin 2005 Centre Technique National Ouverture en 1988 3 promotions de juniors initialement : INF

Plus en détail

S entraîner efficacement. Fred Grappe

S entraîner efficacement. Fred Grappe S entraîner efficacement Fred Grappe Programme d entraînement Gestion optimale des charges d entraînement Entraînement Compétitions Performance Caractéristiques de la charge d entraînement Elle est constituée

Plus en détail

Hyperuricémie : un facteur de risque souvent négligé

Hyperuricémie : un facteur de risque souvent négligé Hyperuricémie : un facteur de risque souvent négligé MEH CHERIFI,M ARAB ; A RAMDANI, F ALIBDESSAMED, Z GUECHI 21ème Congrès National de Médecine Interne. Tlemcen 15, 16 et 17 mai Introduction I PM : 168

Plus en détail

CLINIQUE SAINT- GATIEN TOURS HÔPITAL EUROPÉEN GEORGES POMPIDOU PARIS

CLINIQUE SAINT- GATIEN TOURS HÔPITAL EUROPÉEN GEORGES POMPIDOU PARIS CLINIQUE SAINT- GATIEN TOURS HÔPITAL EUROPÉEN GEORGES POMPIDOU PARIS Défini&on angor stable Douleur angineuse de brève durée, déclenchée par l effort ou ses équivalents, calmée par l arrêt de l effort

Plus en détail

Dyslipidémies et accidents ischémiques cérébraux. Epidémiologie

Dyslipidémies et accidents ischémiques cérébraux. Epidémiologie Dyslipidémies et accidents ischémiques cérébraux Epidémiologie Cholestérol et accidents ischémiques cérébraux: plan I Lipides et atteintes des grosses artères cérébrales: 4 Epidémiologie lipides et risque

Plus en détail

Examen médical d aptitude pour sapeurs-pompiers Formulaire pour le médecin

Examen médical d aptitude pour sapeurs-pompiers Formulaire pour le médecin Examen médical d aptitude pour sapeurs-pompiers Formulaire pour le médecin! Pour le service du feu en général Commandement du corps de sapeurs-pompiers compétent:! Pour le service de la protection respiratoire!

Plus en détail

Stratégies d intervention face à une dyslipidéme

Stratégies d intervention face à une dyslipidéme Stratégies d intervention face à une dyslipidéme Module Optionnel MG Module Optionnel MG Pr P. HOFLIGER La prévention Cardio-vasculaire Elle se conçoit à deux niveaux : Prévention primaire : patients sans

Plus en détail

Le Rugby: un Sport Santé?

Le Rugby: un Sport Santé? 1 Le Rugby: un Sport Santé? La pratique Sport Santé proposée par la Fédération Française de Rugby Saison 2015/2016 Phase Expérimentale 2 Le Rugby à 5? Délégation ministérielle (2008 ) - anciennement «Rugby

Plus en détail

Évaluation des objectifs lipidiques chez les patients atteints de diabète de type 2. Dr R Bouzid, Dr A Khiat, Dr M Kherroubi HMRU Oran

Évaluation des objectifs lipidiques chez les patients atteints de diabète de type 2. Dr R Bouzid, Dr A Khiat, Dr M Kherroubi HMRU Oran Évaluation des objectifs lipidiques chez les patients atteints de diabète de type 2 Dr R Bouzid, Dr A Khiat, Dr M Kherroubi HMRU Oran Introduction - La dyslipidémie est un prédicteur important du risque

Plus en détail

METHODES DE MESURE DE LA PRESSION ARTERIELLE

METHODES DE MESURE DE LA PRESSION ARTERIELLE METHODES DE MESURE DE LA PRESSION ARTERIELLE Définitions Généralités Diagnostiquer une hypertension artérielle (HTA), décider de la traiter et évaluer l efficacité de son traitement nécessitent une détermination

Plus en détail