III - L'ETUDE D'IMPACT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "III - L'ETUDE D'IMPACT"

Transcription

1 III - L'ETUDE D'IMPACT Elle est accompagnée d'un résumé non technique. Elle a été réalisée par le Cabinet Evolutis, 434 rue Etienne Lenoir, NIMES. Ce document comprend les parties suivantes: 11Analyse de l'état initial du site et de son environnement Ce paragraphe s'intéresse à la localisation géographique du site, à l'environnement immédiat de l'installation, au règlement d'urbanisme, à l'environnement humain, à la topographie, la géologie, l'hydrogéologie et l'hydrologie du terrain, à la climatologie et la météorologie, à l'environnement naturel. 2/ Analyse des effets directs et indirects de l'installation sur l'environnement et mesures prises pour en limiter l'impact Ce paragraphe traite de l'impact des rejets aqueux, des rejets atmosphériques, de l'impact sur le sol et le sous-sol, des nuisances dues au bruit. On y trouve, en outre, une étude déchets et une étude du trafic routier. Ce paragraphe aborde aussi les sujets suivants: impact de l'installation sur l'environnement naturel et culturel, intégration dans le paysage, impacts de l'activité sur la santé du voisinage, conditions de l'utilisation rationnelle de l'énergie, conditions de remise en état de l'établissement après exploitation, analyse des performances des moyens de prévention et de réduction des pollutions par rapport aux meilleures techniques disponibles. La société H. Reynaud et Fils a donc dû réaliser un dossier visant à répondre aux objectifs suivants: présenter une liste actualisée des installations classées pour la protection de l'environnement, réaliser une régularisation du site et répondre aux exigences administratives et réglementaires (article L du Code de l'environnement) s'agissant en particulier du volet «odeurs» de l'étude d'impact. La nouvelle demande prend en compte ces éléments et présente un plan d'actions au nombre de 20 pour la prévention de l'environnement et la sécurité (mesures compensatoires), d'un montant de euros. 7

2 IV - L'ETUDE DE DANGERS Elle est accompagnée suivantes: IV - 1/ Identification d'un résumé non technique. Le document comprend les parties des dangers Les éléments potentiellement dangereux pour le site sont de deux types: ceux liés à l'activité du site (origine interne) et ceux liés à l'environnement du site (origine externe). Les éléments dangereux et les risques environnementaux sont inventoriés dans un tableau. encourus par l'établissement IV - 2/ Caractérisation des risques encourus Sont successivement cités: les risque liés aux installations (risque incendie, risque explosion, risques liés aux produits chimiques, risque toxique, risque de déversement accidentel, risque de légionellose), les risques liés à l'environnement humain (risques liés aux transports, risque technologique, risque de chute d'avions, actes de malveillance), les risques liés à l'environnement naturel (inondations, feux de forêt, températures extrêmes, vent, foudre, risque sismique). IV - 3/ Evaluation de l'intensité des phénomènes potentiellement dangereux (situation actuelle) Dans ce paragraphe, sont successivement présentés: les outils de modélisation utilisés, les valeurs de référence pour l'évaluation la pré-cotation de la gravité, l'évaluation des conséquences. de la gravité, 8

3 IV - 4/ Mesures de prévention et de protection Ce paragraphe présente : la politique de sécurité (identification des risques majeurs, formation du personnel, organisation des moyens mis en œuvre face à l'urgence, la formation et la sécurité, les mesures de prévention générales (procédures et consignes, permis de travail/permis de feu, plan de prévention, protocole de sécurité transporteur, conseils à la sécurité, sécurité des procédés/aux postes de travail, sécurité des équipements), les mesures visant à limiter les risques et les effets d'incendie ou d'explosion (le Plan d'opération Interne, les dispositions constructives et aménagement des locaux, les dispositions pour éviter le risque d'explosion au niveau du bâtiment, les moyens mobilisables internes, les moyens mobilisables externes), les mesures visant à limiter les risques et les effets d'un déversement accidentel (mesures générales, capacité de rétention existante et mesures compensatoires, réservoirs enterrés de liquides inflammables), les mesures visant à limiter les effets des risques naturels et humains (feux de forêt, foudre, séisme, actes de malveillance), les mesures visant à limiter le risque d'émission de légionelles. IV - 5/ Accidentologie Ce paragraphe présente : l'analyse des accidents et incidents survenus sur le site, l'analyse des accidents et incidents passés (BARPI), les enseignements tirés de l'accidentologie. IV - 6/ Analyse préliminaire des risques (APR) Ce paragraphe présente : la description de la méthodologie les tableaux APR. utilisée, IV - 7/ Analyse détaillée des risques (ADR) Ce paragraphe contient: la description de la méthodologie, la prise en compte des barrières de sécurité, l'incendie du bâtiment A, l'incendie des zones de stockage DIou D2, 9

4 l'analyse de la réduction de la criticité. IV - 8/ Eléments importants pour la sécurité Ce paragraphe contient: la définition, la méthodologie pour l'identification l'identification des EIPS. des EIPS, 10

5 v - LA NOTICE D'HYGIENE ET DE SECURITE Le document présente les paragraphes suivants: v- 11Les locaux pour le personnel locaux sanitaires et vestiaire, restauration. v - 2/ La protection du personnel protections collectives, protections individuelles. v - 3/ Les consignes de sécurité consignes de sécurité, formation à la sécurité et formations v - 4/ Organisation v - 5/ Surveillance v - 6/ Organisation v - 7/ Entreprises des secours médicale du CH SCT extérieures v - 8/ Contrôles v - 9/ Ambiance de sécurité de travail 11

6 VI - LE PLAN D'ACTIONS ENVIRONNEMENT/SECURITE Il s'agit d'un document important, retraçant les principaux investissements prévus par la société H. Reynaud et Fils, pour la prévention de l'environnement et la sécurité. Le coût global des mesures compensatoires sur lesquelles H. Reynaud et Fils s'est engagée s'élève à euros. Elles portent sur les domaines suivants: l'eau, les rejets atmosphériques et les odeurs, les mesures de prévention générales, le risque explosion, le risque incendie, le risque de déversement accidentel, la foudre, l'amiante. Les dates de mise en place de toutes ces mesures prévues sont affichées dans un tableau récapitulatif. 12

7 VII - PARTICIPATION DU PUBLIC ET CLIMAT DE L'ENQUETE Sur un dossier relativement sensible, faisant suite à l'annulation par le Tribunal Administratif de l'arrêté préfectoral d'autorisation no 134 du 24 juin 1999, la population s'est bien mobilisée au cours de cette enquête. L'association «Bien vivre aux Garrigues», qui avait saisi en 2003 le Tribunal Administratif de Marseille pour contester l'arrêté du Préfet de Vaucluse, a été à nouveau à l'origine de la mobilisation du public. D'autres associations de défense de l'environnement sont venues porter des observations sur les registres mis à leur disposition (Le Comité Ecologique, l'udvn 84, Soleil Vert). La plupart des intervenants se sont opposés au projet. S'agissant du climat de l'enquête, on peut affirmer que les opposants à la nouvelle demande d'autorisation d'exploiter présentée par les Etablissements Reynaud ont présenté leurs arguments avec détermination, mais avec pondération. Dans bien des cas, un dialogue fructueux a pu s'instaurer entre le public et le commissaire enquêteur. 13

8 VIII - OBSERVATIONS DU PUBLIC ET THEMES ABORDES AU COURS DE L'ENQUETE Le commissaire enquêteur a établi un listing des observations contenues dans les deux registres mis à la disposition du public. Ce listing est joint en annexe no2. L'étude de ce listing fait apparaître que 27 observations ont été portées sur ces registres, ce qui ne signifie pas que 27 personnes seulement se sont exprimées au cours de cette enquête, puisque certains intervenants sont venus déposer un certain nombre de lettres types, élaborées à l'initiative de l'association Bien vivre aux Garrigues et «récoltées» dans le quartier. On dénombre 49 personnes ayant déposé ce type de document. A contrario, certaines personnes se sont exprimées plusieurs fois (c'est le cas du Président de l'association: huit interventions.) La plupart des avis sont défavorables au projet. Un certain nombre d'observations assez lapidaires et peu argumentées. sont On s'attendait de la part de l'association Bien vivre aux Garrigues à la production d'un mémoire bien construit, bien étayé, développant avec méthode les arguments et les thèmes démontrant leur opposition au projet. En vérité, les sujets ont été abordés au coup par coup, avec dépôt de nombreux documents, souvent inexploitables, dont certains avaient été utilisés au cours de la précédente enquête. C'est ainsi que l'on trouve des articles de presse émaillés de commentaires, des questionnaires dont certains ne peuvent être prise en compte par le commissaire enquêteur, des documents divers datant de la précédente enquête (pétitions recueillies lors de l'assemblée Générale 2003 de l'association, des courriers de riverains datant de 2001, un communiqué de presse datant de 2001, etc... ). A partir des observations et des documents déposés par le public, le commissaire enquêteur a pu établir la liste des thèmes abordés par le public. On peut les résumer de la façon suivante: Insuffisance du dossier s'agissant du volet météorologie, Risques d'incendie, Risques d'explosion, Risques de légionellose, Risques pour l'environnement naturel et humain, Risques divers, Nuisances dues aux odeurs, Toxicité des odeurs, Sécurité au sein de l'entreprise, 14

9 Existence d'un rayon de protection de 100 mètres à l'ouest des établissements Reynaud, Incompatibilité du projet avec l'article L du Code de l'environnement. On ajoutera à ces thèmes un certain nombre de questions posées par l'association Bien vivre aux Garrigues au Directeur de l'entreprise Reynaud et au commissaire enquêteur. Le 22 juin 2009, le commissaire enquêteur a fait parvenir au pétitionnaire les photocopies des registres d'enquête et des documents annexés, la synthèse des observations classées par thèmes et le résumé de ces observations. L'avis du directeur des Ets Reynaud sur ces observations a été sollicité, son mémoire en réponse devant être envoyé au commissaire enquêteur dans un délai de 12 jours à partir de la date de réception de ces documents. Le courrier et le listing des observations résumées sont joints en annexe n 2. Le directeur des Ets Reynaud a fait parvenir son mémoire en réponse le 3 juillet 2009, reçu par le commissaire enquêteur le 6 juillet Ce document est joint en annexe no2, ainsi qu'un complément d'information par le commissaire enquêteur sur le stockage de produits inflammables. sollicité Enquête publique: Autorisation d'exploiter une lcpe 15

10 IX - VISITES ET REUNIONS DE TRAVAIL Au cours de cette enquête, le commissaire enquêteur a effectué, outre les quatre permanences prévues dans l'arrêté préfectoral, les démarches suivantes: Le 10 avril 2009 : Déplacement à la Sous-Préfecture du dossier et des arrêtés (1/2 h). de Carpentras pour récupération Le 16 avril 2009 : Déplacement à Saint Didier (Usine Reynaud) pour visiter les lieux et présentation du projet par le directeur de l'établissement (2 h). Le 12 mai 2009 : Déplacement à Saint Didier (Mairie). Signature du registre et du dossier. Mise en place des conditions de travail pour l'enquête (1 h). Le 5 juin 2009 : Déplacement à Saint Didier (Ets Reynaud). Nouvelle visite des lieux afin d'examiner précisément les conditions de stockage des produits inflammables. Réunion de travail pour examen des premières observations portées sur les registres (2 h). Le 10 juin 2009 : Déplacement à Saint Didier (Mairie). Ouverture d'un deuxième registre. Inscription sur le 1eT registre d'observations arrivées par courrier en Mairie. Photocopie des observations (1 h). Déplacement à Avignon (DRIRE). Réunion de travail à partir de certaines observations portées sur les registres, en particulier le «rayon de protection» (1 h 30). Le 16 juin 2009 : Déplacement à Saint Didier (Mairie et Ets Reynaud. Clôture des registres. Récupération du dossier et des deux registres + pièces annexées (1/2 h). Examen avec le directeur des dernières observations. Photocopie des registres et documents annexés. Consignes pour le mémoire en réponse (1 h). Le 22 juin 2009 : Déplacement à Carpentras (DDE). Réunion de travail sur le POS de la commune de Saint Didier, en particulier la modification no 7 en date du 21 janvier 2007 pour étudier le problème du rayon de protection (1 h). Le 8 juillet 2009 : Déplacement à Carpentras. Réunion de travail, à la demande du commissaire enquêteur, avec Madame le Sous-Préfet, pour évoquer le problème du «polygone d'isolement» inscrit au POS de la commune de Saint-Didier, lors de la modification n 7 (21 janvier 2007). 16

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS a RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS Synthèse de l'inventaire des accidents pour le secteur d'activité de la société TOUPRET Il ressort de l inventaire des accidents technologiques et industriels

Plus en détail

Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement. Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement ( I.C.P.

Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement. Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement ( I.C.P. Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement ( I.C.P.E) Historique Réglementation générale Contenu dudossier Le commissaire enquêteur Suite et fin de l enquête publique Historique

Plus en détail

Autorisation d exploiter un silo de stockage de grains sur le site du Nouveau Port METZ. CONCLUSIONS et AVIS MOTIVÉ

Autorisation d exploiter un silo de stockage de grains sur le site du Nouveau Port METZ. CONCLUSIONS et AVIS MOTIVÉ Impact sur la commodité du voisinage Le nouveau silo n étant pas un site de production, il ne rejettera pas de rejets atmosphériques odorants, et la gestion des déchets sur le site a été étudiée pour ne

Plus en détail

RAPPORT DE L INSPECTEUR DES INSTALLATIONS CLASSEES

RAPPORT DE L INSPECTEUR DES INSTALLATIONS CLASSEES PREFET DES ALPES MARITIMES Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement de Provence-Alpes-Côte d'azur Nice, le 17/07/2015 Unité territoriale Alpes-Maritimes Nice Leader Tour

Plus en détail

Planification opérationnelle. Objectifs. Introduction

Planification opérationnelle. Objectifs. Introduction Planification opérationnelle Introduction Objectifs A la fin de la séquence, le stagiaire sera capable de se positionner dans l ensemble de la planification opérationnelle. 1. Introduction : Feyzin FEYZIN

Plus en détail

Document unique d'évaluation des risques professionnels et plan de prévention

Document unique d'évaluation des risques professionnels et plan de prévention Académie Aix-Marseille Document unique d'évaluation des risques professionnels et plan de prévention Code RNE de l'établissement : 0130049H Nom de l'établissement : LYCEE TECHNOLOGIQUE REMPART (R Type

Plus en détail

Partie réglementaire. Livre V : Prévention des pollutions, des risques et des nuisances

Partie réglementaire. Livre V : Prévention des pollutions, des risques et des nuisances Partie réglementaire Livre V : Prévention des pollutions, des risques et des nuisances Titre V : Dispositions particulières à certains ouvrages ou certaines installations Chapitre Ier : Etude de dangers

Plus en détail

Pièce jointe n 1 Relevé des observations orales et écrites

Pièce jointe n 1 Relevé des observations orales et écrites Département de l Isère Commune de Reventin-Vaugris ENQUÊTE PUBLIQUE du 8 juillet 2013 au 9 août 2013 DEMANDE d AUTORISATION en vue de procéder à l EXTENSION et à la RÉHABILITATION de la STATION d ÉPURATION

Plus en détail

PROCÉDURE D AUTORISATION D UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DECHETS INERTES (ISDI)

PROCÉDURE D AUTORISATION D UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DECHETS INERTES (ISDI) PROCÉDURE D AUTORISATION D UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DECHETS INERTES (ISDI) Le stockage de déchets inertes est régi par une procédure d autorisation spécifique prévue par différents textes législatifs

Plus en détail

SETEO Saint-Apollinaire (21) Dossier de Demande d Autorisation d exploiter Résumé non technique de l étude dangers

SETEO Saint-Apollinaire (21) Dossier de Demande d Autorisation d exploiter Résumé non technique de l étude dangers SETEO Saint-Apollinaire (21) Dossier de Demande d Autorisation d exploiter Résumé non technique de l étude dangers 23 décembre 2013 SETEO / Ecozone Saint Apollinaire / Dossier de Demande d'autorisation

Plus en détail

CONCLUSIONS MOTIVEES ET AVIS

CONCLUSIONS MOTIVEES ET AVIS Préfecture de MACON Tribunal Administratif de DIJON ENQUETE PUBLIQUE Relative à la demande d autorisation d exploiter, au titre des installations classées pour la protection de l environnement, une installation

Plus en détail

Le Registre de Santé et Sécurité au Travail

Le Registre de Santé et Sécurité au Travail Le Registre de Santé et Sécurité au Travail Le registre santé et sécurité au travail est un document obligatoire (article 3-2 décret 82-453 modifié relatif à l hygiène, à la sécurité et à la prévention

Plus en détail

COMMUNE de LACQ-AUDEJOS. CONCLUSIONS ET AVIS du COMMISSAIRE ENQUETEUR (Le rapport fait l objet d un document réparé)

COMMUNE de LACQ-AUDEJOS. CONCLUSIONS ET AVIS du COMMISSAIRE ENQUETEUR (Le rapport fait l objet d un document réparé) Enquêtes publiques conjointes :I.C.P.E Autorisation de créer et exploiter une unité de production de PolyAcryloNitrile COMMUNE de LACQ-AUDEJOS CONCLUSIONS ET AVIS du COMMISSAIRE ENQUETEUR (Le rapport fait

Plus en détail

ENQUETE PUBLIQUE. Du jeudi 24 octobre au lundi 25 novembre 2013 inclus sur le territoire de la commune de WEYERSHEIM

ENQUETE PUBLIQUE. Du jeudi 24 octobre au lundi 25 novembre 2013 inclus sur le territoire de la commune de WEYERSHEIM ENQUETE PUBLIQUE Du jeudi 24 octobre au lundi 25 novembre 2013 inclus sur le territoire de la commune de WEYERSHEIM Demande présentée par la Société Gravières d'alsace Lorraine à WEYERSHEIM en vue d'obtenir

Plus en détail

Parc d Activités Industrielles Avenue de l Europe 60530 NEUILLY EN THELLE

Parc d Activités Industrielles Avenue de l Europe 60530 NEUILLY EN THELLE Parc d Activités Industrielles Avenue de l Europe 60530 NEUILLY EN THELLE DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER Regranuleuse et sources scellées RESUMES NON TECHNIQUES Date : février 2011 CETE

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. E-book de la Sécurité - AGENCE CULTURELLE D'ALSACE ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE EXTERIEURE EE

PLAN DE PREVENTION. E-book de la Sécurité - AGENCE CULTURELLE D'ALSACE ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE EXTERIEURE EE NOM DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER LIEU DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER DATES DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER PLAN DE PREVENTION PONCTUEL ANNUEL ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE

Plus en détail

Conclusions motivées

Conclusions motivées Enquête publique n E1 3000574/38 «Projet d entrepôt logistique» Présenté par la société REDIM SAS sur la commune de Saint-Quentin Fallavier Enquête publique 2 avril 2014-5 mai 2014 Conclusions motivées

Plus en détail

AVIS AU LECTEUR. DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER Janvier 2014. AVIS AU LECTEUR Version 2

AVIS AU LECTEUR. DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER Janvier 2014. AVIS AU LECTEUR Version 2 AVIS AU LECTEUR 2013.39677.EV.DDAE MONSANTO Peyrehorade Page : 1 Pourquoi un résumé non technique? Afin de faciliter la prise de connaissance par le public des informations contenues dans le dossier, la

Plus en détail

MODALITES DE L'ENQUETE PUBLIQUE

MODALITES DE L'ENQUETE PUBLIQUE MODALITES DE L'ENQUETE PUBLIQUE Composition du dossier d enquête : projet de PLU tel quel arrêté (aucune modification possible sauf nouvel arrêt) Pièces et avis exigés par les textes applicables au projet

Plus en détail

PREFET DES COTES-D ARMOR

PREFET DES COTES-D ARMOR PREFET DES COTES-D ARMOR direction départementale des territoires et de la mer service eau, environnement, forêt Arrêté portant prescriptions spécifiques à déclaration, en application de l'article L. 214-3

Plus en détail

PREFECTURE DE LA REUNION

PREFECTURE DE LA REUNION PREFECTURE DE LA REUNION SECRETARIAT GENERAL SAINT-DENIS, le 07 avril 2009 Direction des Relations avec les Collectivités Territoriales et du Cadre de Vie Bureau de l Environnement et de l Urbanisme A

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :...

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :... PLAN DE PRÉVENTION Objectif : Le plan de prévention permet de limiter les risques liés à la coactivité des personnes présentes sur le lieu d une intervention. Il est réalisé à l issue d une visite préalable

Plus en détail

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique POWEO TOUL PRODUCTION Partie 1 Demande d autorisation d exploiter Résumé non technique DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER UNE NOUVELLE INSTALLATION DE PRODUCTION D ELECTRICITE 48-AO0102-APS/G.06/0001

Plus en détail

Signé par : Montrouge, le 6 décembre 2013. Division Réacteur 6 rue Jules Horowitz B.P. 156 38042 GRENOBLE CEDEX 9

Signé par : Montrouge, le 6 décembre 2013. Division Réacteur 6 rue Jules Horowitz B.P. 156 38042 GRENOBLE CEDEX 9 REPUBLIQUE FRANCAISE Direction des déchets, des installations de recherche et du cycle Montrouge, le 6 décembre 2013 Réf. : CODEP-DRC-2013-064951 Institut Laue Langevin Division Réacteur 6 rue Jules Horowitz

Plus en détail

PREFET DE LA REGION AUVERGNE PREFET DU PUY-DE-DOME. Clermont-Ferrand, le AVIS DE L'AUTORITE ENVIRONNEMENTALE. Unité d'impression de films plastiques

PREFET DE LA REGION AUVERGNE PREFET DU PUY-DE-DOME. Clermont-Ferrand, le AVIS DE L'AUTORITE ENVIRONNEMENTALE. Unité d'impression de films plastiques PREFET DE LA REGION AUVERGNE PREFET DU PUY-DE-DOME Clermont-Ferrand, le 2 1 OCT. Z013 AVIS DE L'AUTORITE ENVIRONNEMENTALE Unité d'impression de films plastiques SIGOPLAST SN ZI de COURTANNE SAINT PAL DE

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2016-020183 TOTAL RAFFINAGE France Etablissement pétrolier de Gargenville 40 avenue Jean Jaurès 78440 GARGENVILLE

N/Réf. : CODEP-PRS-2016-020183 TOTAL RAFFINAGE France Etablissement pétrolier de Gargenville 40 avenue Jean Jaurès 78440 GARGENVILLE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 27 mai 2016 N/Réf. : CODEP-PRS-2016-020183 TOTAL RAFFINAGE France Etablissement pétrolier de Gargenville 40 avenue Jean Jaurès 78440 GARGENVILLE Objet :

Plus en détail

Démonstration de sûreté nucléaire

Démonstration de sûreté nucléaire Démonstration de sûreté nucléaire Titre 3 - Extraits commentés de l'arrêté du 7 février 2012 fixant les règles générales relatives aux INB et dispositions associées (titres 1, 8 et 9) 21 mars 2014 Séminaire

Plus en détail

Piscines. (Le présent document comporte 5 pages)

Piscines. (Le présent document comporte 5 pages) GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 11 juillet 1997 ITM-AM 194.1 Piscines (Le présent document comporte 5 pages) Aide-mémoire rassemblant les éléments nécessaires pour la présentation d'une demande

Plus en détail

LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION

LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION Une entreprise présente différents type de risque. Les conséquences peuvent être plus ou moins graves. De simples précautions peuvent éviter ou limiter

Plus en détail

I. SENSIBILITE DES PETITES ENTREPRISES AUX RISQUES PROFESSIONNELS

I. SENSIBILITE DES PETITES ENTREPRISES AUX RISQUES PROFESSIONNELS Les PME et les risques professionnels Gilles THUILLOT Directeur de Département 01 55 33 21 06 Gilles.thuillot@lh2.fr Vanessa GALISSI Directrice d études au département Opinion Institutionnel 01 55 33 21

Plus en détail

Département de la GIRONDE. Ville de Bègles RAPPORT DU COMMISSAIRE ENQUETEUR

Département de la GIRONDE. Ville de Bègles RAPPORT DU COMMISSAIRE ENQUETEUR Département de la GIRONDE Ville de Bègles Projet présenté par la SCI J3A pour une plate-forme logistique RAPPORT DU COMMISSAIRE ENQUETEUR Par arrêté en date du 29 août 2013, Monsieur le Préfet de la Gironde

Plus en détail

Décision du Tribunal Administratif n E15000138/86 du 03/08/15 Arrêté préfectoral du 14 septembre 2015

Décision du Tribunal Administratif n E15000138/86 du 03/08/15 Arrêté préfectoral du 14 septembre 2015 DEUX-SÈVRES COMMUNE DE COMBRAND Décision du Tribunal Administratif n E15000138/86 du 03/08/15 Arrêté préfectoral du 14 septembre 2015 DESTINATAIRES : - Monsieur le Préfet des Deux-Sèvres - Madame le Président

Plus en détail

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Sommaire de la présentation A. Rappel de la réglementation 1) Le document unique (DU) 2) Le programme annuel de prévention (PAP) B. Méthodologie de suivi

Plus en détail

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice D - De la signature du contrat à l intervention Extrait n 3 Référence Internet ST.82.D Saisissez la «Référence Internet» ST.82.D dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE iche de données de sécurité Page : 1/6 1 Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Identification de la substance ou de la préparation Nom du produit: Emploi de la substance

Plus en détail

MODELE DE DEMANDE DE PERMIS EXCLUSIF DE RECHERCHES D HYDROCARBURES

MODELE DE DEMANDE DE PERMIS EXCLUSIF DE RECHERCHES D HYDROCARBURES MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat Direction générale de l énergie et du climat Direction de

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

REGION DE BRUXELLES-CAPITALE FORMULAIRE DE DECLARATION INSTALLATIONS DE CLASSE 1C

REGION DE BRUXELLES-CAPITALE FORMULAIRE DE DECLARATION INSTALLATIONS DE CLASSE 1C REGION DE BRUXELLES-CAPITALE FORMULAIRE DE DECLARATION INSTALLATIONS DE CLASSE 1C COMMUNE CONCERNÉE : CADRE I : RÉSERVÉ À L INSTITUT BRUXELLOIS POUR LA GESTION DE L ENVIRONNEMENT RÉFÉRENCE DU DOSSIER :

Plus en détail

Enquête publique ICPE Relative à la réorganisation et à l extension De la déchetterie Nord de l AgglO Située sur le territoire de la commune de Saran

Enquête publique ICPE Relative à la réorganisation et à l extension De la déchetterie Nord de l AgglO Située sur le territoire de la commune de Saran Sébastien BOUILLON Commissaire enquêteur : sebastien.bouillon@gmail.com ENQUETE PUBLIQUE Enquête publique ICPE Relative à la réorganisation et à l extension De la déchetterie Nord de l AgglO Située sur

Plus en détail

DEMANDE D'AUTORISATION D'EXPLOITATION D'UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DÉCHETS INERTES. Au titre de l'article L.541-30-1 du Code de l'environnement

DEMANDE D'AUTORISATION D'EXPLOITATION D'UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DÉCHETS INERTES. Au titre de l'article L.541-30-1 du Code de l'environnement DEMANDE D'AUTORISATION D'EXPLOITATION D'UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DÉCHETS INERTES Au titre de l'article L.541-30-1 du Code de l'environnement Liieu--diitt «lle Cognett» Commune de VAUX--SUR--SEULLES

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation d exploiter une installation classée pour la protection de l environnement

Dossier de demande d autorisation d exploiter une installation classée pour la protection de l environnement Lannion Trégor Communauté Dossier de demande d autorisation d exploiter une installation classée pour la protection de l environnement Construction d une Objèterie et d une plateforme de stockage de boisénergie

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITE

GESTION DE LA CO-ACTIVITE GESTION DE LA CO-ACTIVITE Plan de prévention Protocole Chargement/Déchargement Permis de Feu Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES TRAVAUX DANGEREUX

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE selon 91/155/CEE Tirage du 02.08.04 Revue le 29.07.04

FICHE DE DONNEES DE SECURITE selon 91/155/CEE Tirage du 02.08.04 Revue le 29.07.04 FICHE DE DONNEES DE SECURITE selon 91/155/CEE Tirage du 02.08.04 Revue le 29.07.04 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Identification de la substance ou de la préparation

Plus en détail

DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE DE BANNEVILLE SUR AJON ENQUETE PUBLIQUE N E13000217/14

DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE DE BANNEVILLE SUR AJON ENQUETE PUBLIQUE N E13000217/14 DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE DE BANNEVILLE SUR AJON ENQUETE PUBLIQUE N E13000217/14 Enquête publique conjointe préalable à la déclaration d utilité publique et à l enquête parcellaire Projet de création

Plus en détail

Installation Classée pour la Protection de l Environnement I - RESUME NON TECHNIQUE AVANT PROPOS

Installation Classée pour la Protection de l Environnement I - RESUME NON TECHNIQUE AVANT PROPOS AVANT PROPOS La société FUCHS exploite une usine de fabrication et de conditionnement de vinaigre sur la commune de LA TREMBLADE (17). L entreprise dispose d un arrêté préfectoral d autorisation d exploiter

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ PLAN DE PRÉVENTION B 7 PROTOCOLE CHARGEMENT / DÉCHARGEMENT B 8 PERMIS DE FEU B 9 B 7 Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES

Plus en détail

Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) : Le plan de prévention

Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) : Le plan de prévention Fonction Publique Territoriale Centre de Gestion de Maine et Loire Service Hygiène & Sécurité Fiche n 82 Création : Mai 2013 Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) :

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS D'INONDATION ET LITTORAUX (SUBMERSION MARINE ET ÉROSION) COMMUNE DE VIAS

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS D'INONDATION ET LITTORAUX (SUBMERSION MARINE ET ÉROSION) COMMUNE DE VIAS Direction Départementale des Territoires et de la Mer Service Eau et Risques PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS D'INONDATION ET LITTORAUX (SUBMERSION MARINE ET ÉROSION) COMMUNE DE VIAS Recueil des

Plus en détail

Projet. Arrêté relatif aux modalités de l exécution de la mission de contrôle des installations d assainissement non collectif.

Projet. Arrêté relatif aux modalités de l exécution de la mission de contrôle des installations d assainissement non collectif. arrete controle MIE 6 sept 07 page 1 Projet Arrêté relatif aux modalités de l exécution de la mission de contrôle des installations d assainissement non collectif. Le ministre d Etat, ministre de l écologie,

Plus en détail

Directive 78/319/CEE du Conseil, du 20 mars 1978, relative aux déchets toxiques et dangereux

Directive 78/319/CEE du Conseil, du 20 mars 1978, relative aux déchets toxiques et dangereux Directive 78/319/CEE du Conseil, du 20 mars 1978, relative aux déchets toxiques et dangereux Journal officiel n L 084 du 31/03/1978 p. 0043-0048 édition spéciale finnoise: chapitre 15 tome 2 p. 0085 édition

Plus en détail

LIVRE V : Prévention des pollutions, des risques et des nuisances. Section 3 : Aménagements et infrastructures de transports terrestres

LIVRE V : Prévention des pollutions, des risques et des nuisances. Section 3 : Aménagements et infrastructures de transports terrestres CODE DE L ENVIRONNEMENT PARTIE REGLEMENTAIRE LIVRE V : Prévention des pollutions, des risques et des nuisances TITRE VII : Prévention des nuisances sonores Chapitre Ier : Lutte contre le bruit Section

Plus en détail

Le plan de prévention des risques technologiques (PPRT) autour de l'établissement EURENCO à Sorgues

Le plan de prévention des risques technologiques (PPRT) autour de l'établissement EURENCO à Sorgues Le plan de prévention des risques technologiques (PPRT) autour de l'établissement EURENCO à Sorgues du 1 PPRT D'EURENCO à Sorgues Périmètre d'étude Le PPRT d'eurenco a été prescrit par arrêté interdépartemental

Plus en détail

DÉCLARATION DE DÉTENTION/UTILISATION D APPAREILS ÉLECTRIQUES GÉNÉRANT DES RAYONS X

DÉCLARATION DE DÉTENTION/UTILISATION D APPAREILS ÉLECTRIQUES GÉNÉRANT DES RAYONS X DEC/GX DÉCLARATION DE DÉTENTION/UTILISATION D APPAREILS ÉLECTRIQUES GÉNÉRANT DES RAYONS X Ce formulaire de demande concerne les déclarations prévues aux 1 et 3 de l article R.1333-19 du code de la santé

Plus en détail

Informations complémentaires à la photo. Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire

Informations complémentaires à la photo. Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire Vous allez considérer que vous entrez dans une école que vous n avez pas l habitude de fréquenter. Vous entrez

Plus en détail

Signé par : L Autorité de sûreté nucléaire, Vu le code de la défense, notamment son article R. 1333-2 ;

Signé par : L Autorité de sûreté nucléaire, Vu le code de la défense, notamment son article R. 1333-2 ; REPUBLIQUE FRANÇAISE Avis n 2011-AV-0116 de l Autorité de sûreté nucléaire du 10 mai 2011 sur le projet d arrêté relatif aux modalités de la demande et à la forme de l autorisation L Autorité de sûreté

Plus en détail

Conclusions DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES SCI DU MOULIN GESTION DES EAUX PLUVIALES D UN FUTUR LOTISSEMENT ENQUETE PUBLIQUE

Conclusions DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES SCI DU MOULIN GESTION DES EAUX PLUVIALES D UN FUTUR LOTISSEMENT ENQUETE PUBLIQUE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES SCI DU MOULIN GESTION DES EAUX PLUVIALES D UN FUTUR LOTISSEMENT ENQUETE PUBLIQUE DEMANDE D AUTORISATION AU TITRE DE LA LOI SUR L EAU SUR LA COMMUNE DE ST SYMPHORIEN CONCLUSIONS

Plus en détail

NOTICE D'ÉVALUATION PRÉALABLE DES INCIDENCES SUR L'ENVIRONNEMENT

NOTICE D'ÉVALUATION PRÉALABLE DES INCIDENCES SUR L'ENVIRONNEMENT NOTICE D'ÉVALUATION PRÉALABLE DES INCIDENCES SUR L'ENVIRONNEMENT Arrêté du Gouvernement Wallon du 4 juillet 2002 organisant l'évaluation des incidences sur l'environnement dans la Région Wallonne 1. Demandeur

Plus en détail

ARRÊTÉ PRÉFECTORAL DE MISE EN DEMEURE

ARRÊTÉ PRÉFECTORAL DE MISE EN DEMEURE PREFET DE VAUCLUSE Direction départementale de la protection des populations Service prévention des risques techniques Avignon, le 30 avril 2015 ARRÊTÉ PRÉFECTORAL DE MISE EN DEMEURE de la société «AUTO

Plus en détail

Pièce A Objet de l enquête, informations réglementaires et administratives

Pièce A Objet de l enquête, informations réglementaires et administratives Pièce A Objet de l enquête, informations réglementaires et administratives DREAL Alsace Page 1 / 13 DREAL Alsace Page 2 / 13 Table des matières Pièce A Objet de l enquête, informations réglementaires et

Plus en détail

Avis de l'autorité environnementale

Avis de l'autorité environnementale Demande d autorisation au titre de la loi sur l'eau travaux de dragage de la passe de Missiessy, du quai de l'artillerie et du quai Noël Avis de l'autorité environnementale sur le dossier de demande d

Plus en détail

CONCLUSIONS ET AVIS DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR

CONCLUSIONS ET AVIS DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR Conc._SDV Logist. Int._1905_2016 PRÉFECTURE DE LA SEINE MARITIME COMMUNES d OUDALLE et SANDOUVILLE INSTALLATIONS CLASSÉES POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ENQUÊTE PUBLIQUE CONCERNANT LA CRÉATION D

Plus en détail

PROCEDURE PLAN DE PREVENTION

PROCEDURE PLAN DE PREVENTION Page 1 1 Objet Cette procédure définit l organisation, la rédaction et le suivi d un plan de prévention (PdP) dans le cadre d une opération commanditée par un tiers (unité ou service) au sein de l UFR

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

COMMUNICATION AUX MEMBRES

COMMUNICATION AUX MEMBRES PARLEMENT EUROPÉEN 2009-2014 Commission des pétitions 20.11.2009 COMMUNICATION AUX MEMBRES Objet: Pétition n 1077/2008, présentée par M me Véronique Robert, de nationalité française, sur le projet de terminal

Plus en détail

4- Le Registre de Signalement de Dangers Graves et Imminents. 6- Le Document Unique d Évaluation des Risques - DUER -

4- Le Registre de Signalement de Dangers Graves et Imminents. 6- Le Document Unique d Évaluation des Risques - DUER - Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail dans l Éducation Nationale RECTORAT de la GUYANE 1- Références des textes 2- La responsabilité du Chef de Service 3- Le Registre de Sécurité Incendie 4- Le Registre

Plus en détail

Organiser une Manifestation Exceptionnelle dans un Etablissement Universitaire (ERP) Didier HUSSON (HS UHP)

Organiser une Manifestation Exceptionnelle dans un Etablissement Universitaire (ERP) Didier HUSSON (HS UHP) Organiser une Manifestation Exceptionnelle dans un Etablissement Universitaire (ERP) Didier HUSSON (HS UHP) SOMMAIRE Objectifs de la procédure Activités concernées par la procédure Personnes et services

Plus en détail

P.L.U. d ERSTEIN Rapport de Présentation

P.L.U. d ERSTEIN Rapport de Présentation accompagnée de la construction et du renforcement du réseau de digues, ainsi que de la réalisation ou de l adaptation d ouvrages de communication. Le polder a été mis en eau pour la première fois en janvier

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié)

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) La présente notice descriptive (article R.123-22 du

Plus en détail

LES PRINCIPAUX TEXTES REGLEMENTAIRES EN ENVIRONNEMENT INDUSTRIEL (Source CFDE)

LES PRINCIPAUX TEXTES REGLEMENTAIRES EN ENVIRONNEMENT INDUSTRIEL (Source CFDE) LES PRINCIPAUX TEXTES REGLEMENTAIRES EN ENVIRONNEMENT INDUSTRIEL (Source CFDE) Afin de faciliter la lecture, les références aux textes législatifs mentionnent simultanément l article concerné dans le Code

Plus en détail

SA COLOR CANTELEU (76) RESUME NON TECHNIQUE

SA COLOR CANTELEU (76) RESUME NON TECHNIQUE SA COLOR CANTELEU (76) RESUME NON TECHNIQUE SOMMAIRE 1 EXPLOITANT ET ACTIVITES... 3 1.1 IDENTITE DU DEMANDEUR... 3 1.2 ORGANISATION DU SITE... 4 2 RESUME DE L ETUDE D IMPACTS... 5 2.1 IMPACTS SUR LE PAYSAGE...

Plus en détail

Management intégré dans l enseignement supérieur

Management intégré dans l enseignement supérieur Management intégré dans l enseignement supérieur Septembre 2010 SOMMAIRE 1. Présentation de l intervenant 2. Le management intégré : définitions et principes 3. Mise en place d un système de management

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

GUIDE POUR LES DEMANDES PRÉSENTÉES AU COMITÉ CONSULTATIF SUR L URBANISME VISANT LES

GUIDE POUR LES DEMANDES PRÉSENTÉES AU COMITÉ CONSULTATIF SUR L URBANISME VISANT LES GUIDE POUR LES DEMANDES PRÉSENTÉES AU COMITÉ CONSULTATIF SUR L URBANISME VISANT LES DÉROGATIONS MODALITÉS ET CONDITIONS DÉCISIONS SUR LA COMPATIBILITÉ DES USAGES USAGES TEMPORAIRES Demandes présentées

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. Personne chargée du suivi du Plan de Prévention (nom, qualification, coordonnées) :

PLAN DE PREVENTION. Personne chargée du suivi du Plan de Prévention (nom, qualification, coordonnées) : PLAN DE PREVENTION ETABLISSEMENT SCOLAIRE Nom de l'établissement scolaire : Adresse : Téléphone : Nom du chef d'établissement : Personne chargée du suivi du Plan de Prévention (nom, qualification, coordonnées)

Plus en détail

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION 1. OBJET Le décret n 92-158 du 20 février 1992 s'applique dès lors qu'une entreprise extérieure intervient dans un établissement d'une collectivité ou dans ses dépendances ou chantiers. 2. REGLEMENTATION

Plus en détail

LES FERMES EOLIENNES 12 MARS 2012

LES FERMES EOLIENNES 12 MARS 2012 LES FERMES EOLIENNES 12 MARS 2012 Sommaire Les ICPE : - Déclaration - Autorisation - les enjeux de l'icpe - la réforme de l étude d'impact - la réforme de l enquête publique Articulation ICPE et Permis

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-049274 Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie - Site de la Pitié Salpêtrière 91, boulevard de l'hôpital 75013 PARIS

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-049274 Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie - Site de la Pitié Salpêtrière 91, boulevard de l'hôpital 75013 PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 10 décembre 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-049274 Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie - Site de la Pitié Salpêtrière 91, boulevard de l'hôpital 75013

Plus en détail

Extrait du dossier de demande d autorisation de ONDULYS RESUME NON TECHNIQUE

Extrait du dossier de demande d autorisation de ONDULYS RESUME NON TECHNIQUE Extrait du dossier de demande d autorisation de ONDULYS RESUME NON TECHNIQUE Ce résumé non technique a pour objet de faciliter la prise de connaissance des informations contenues dans le dossier. Conformément

Plus en détail

PREFET DE L'AIN. Le préfet de l'ain, VU la notification au demandeur du projet d arrêté préfectoral ; - A R R E T E -

PREFET DE L'AIN. Le préfet de l'ain, VU la notification au demandeur du projet d arrêté préfectoral ; - A R R E T E - PREFET DE L'AIN Préfecture de l'ain Direction de la réglementation et des libertés publiques Bureau des réglementations Références : ACM Arrêté préfectoral fixant des prescriptions complémentaires à l

Plus en détail

Seul l arrêté fait foi pour fixer le contenu des prescriptions à justifier. Justifications à apporter dans le dossier de demande d enregistrement.

Seul l arrêté fait foi pour fixer le contenu des prescriptions à justifier. Justifications à apporter dans le dossier de demande d enregistrement. Guide de justification rubrique 2515 (broyage, concassage, criblage ) Arrêté ministériel de prescriptions générales pour les installations soumises à enregistrement Comme indiqué à l article 3 de l arrêté

Plus en détail

SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2

SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2 Page 1/15 SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2 2 - MOYENS DE SECURITE... 4 2.1 - CHARGE DE SECURITE... 4 2.2

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS Recueil des actes administratifs 2013_Aout _Edit_Sp_1_Intégral.odt 1 PREFECTURE DE L AISNE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS Édition Spéciale partie 1 du mois d'août 2015 210 ème année 2015 Mensuel - Abonnement

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 1907/2006/CE, Article 31

Fiche de données de sécurité selon 1907/2006/CE, Article 31 Page : 1 SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise 1.1 Identificateur de produit 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et utilisations

Plus en détail

STB MATERIAUX Crèvecoeur-sur-l Escaut Dossier de Demande d Autorisation d extension de la carrière de Malincourt

STB MATERIAUX Crèvecoeur-sur-l Escaut Dossier de Demande d Autorisation d extension de la carrière de Malincourt STB MATERIAUX Crèvecoeur-sur-l Escaut Dossier de Demande d Autorisation d extension de la carrière de Malincourt Résumé non technique de l étude de dangers R/ 6044231-V03 Installations Classées pour la

Plus en détail

PRÉFET DE LA LOZERE. Le préfet de la Lozère,

PRÉFET DE LA LOZERE. Le préfet de la Lozère, Direction départementale des territoires Service biodiversité eau forêt Unité eau PRÉFET DE LA LOZERE ARRÊTÉ PRÉFECTORAL n 2015127-0009 du 7 mai 2015 portant prescriptions spécifiques à déclaration en

Plus en détail

Le 21 septembre 2015. Le recteur. Mesdames et Messieurs les chefs d'établissement. Madame et Monsieur les directeurs d'erea

Le 21 septembre 2015. Le recteur. Mesdames et Messieurs les chefs d'établissement. Madame et Monsieur les directeurs d'erea Le 21 septembre 2015 Le recteur À Mesdames et Messieurs les chefs d'établissement Madame et Monsieur les directeurs d'erea Mesdames et Messieurs les agents comptables et gestionnaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

CONCLUSIONS MOTIVEES ET AVIS

CONCLUSIONS MOTIVEES ET AVIS Préfecture de Côte d Or Tribunal Administratif de DIJON REPUBLIQUE FRANCAISE ENQUETE PUBLIQUE Relative à la demande d extension et de renouvellement de l autorisation d exploiter une carrière sur le territoire

Plus en détail

Le ministre de l intérieur de la sécurité intérieure et des libertés locales,

Le ministre de l intérieur de la sécurité intérieure et des libertés locales, DIRECTION DE LA DEFENSE ET DE LA SECURITE CIVILES SOUS DIRECTION DE LA DEFENSE CIVILE ET DE LA PREVENTION DES RISQUES BUREAU DE LA REGLEMENTATION INCENDIE ET DES RISQUES POUR LE PUBLIC bv DDSC/SDDCPR/DDSC6/CG/PB/N

Plus en détail

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX Les produits présents dans l entreprise peuvent être une source de dangers pour les salariés et l environnement que ce soient des produits entrants, des produits fabriqués

Plus en détail

SYBARVAL. ENQUÊTE PUBLIQUE relative au DAC. Document d Aménagement Commercial

SYBARVAL. ENQUÊTE PUBLIQUE relative au DAC. Document d Aménagement Commercial Département de la Gironde Préfecture de la Gironde Syndicat Intercommunal du Bassin d Arcachon et du Val de l Eyre SYBARVAL ENQUÊTE PUBLIQUE relative au DAC Document d Aménagement Commercial du 17 décembre

Plus en détail

Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision

Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision relativement à Promoteur AREVA Resources Canada Incorporated Objet Examen environnemental préalable du projet de production de sulfate de

Plus en détail

ENQUETE PUBLIQUE RELATIF A LA DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITATION

ENQUETE PUBLIQUE RELATIF A LA DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITATION Désignation TA : E13000021/97 ENQUETE PUBLIQUE RELATIF A LA DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITATION CENTRALE BIOMASSE MONTSINERY Début d enquête : 28 Octobre 2013 Fin d enquête : 28 novembre 2013 Commissaire

Plus en détail

Modification du Plan de Prévention des Risques d'inondation de la vallée de la Seine sur la commune de Saint-Fargeau- Ponthierry

Modification du Plan de Prévention des Risques d'inondation de la vallée de la Seine sur la commune de Saint-Fargeau- Ponthierry Modification du Plan de Prévention des Risques d'inondation de la vallée de la Seine sur la commune de Saint-Fargeau- Ponthierry NOTICE DE PRESENTATION Complément au dossier de PPRI de la vallée de la

Plus en détail

TITRE IER : DISPOSITIONS GENERALES

TITRE IER : DISPOSITIONS GENERALES 1 sur 9 05/09/2012 11:05 ARRETE Arrêté du 28 octobre 2010 relatif aux installations de stockage de déchets inertes NOR: DEVP1022585A Le ministre d'etat, ministre de l'écologie, de l'énergie, du développement

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE Page : 1/6 * 1 Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Identification de la substance ou de la préparation Code du produit: 4340.50 Usage: Colle Colle de contact Emploi de

Plus en détail

PROCEDURE D UTILISATION ET DE GESTION DU REGISTRE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

PROCEDURE D UTILISATION ET DE GESTION DU REGISTRE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL PRÉVENTION ET SÉCURITÉ PROCÉDURE : PS 02 PROCEDURE D UTILISATION ET DE GESTION DU REGISTRE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Version Modification Rédacteurs Date 1 Création Guillaume François 31/01/2014 Véronique

Plus en détail

1. IDENTIFICATION DE LA PREPARATION ET DE LA SOCIETE / ENTREPRISE.

1. IDENTIFICATION DE LA PREPARATION ET DE LA SOCIETE / ENTREPRISE. 1. IDENTIFICATION DE LA PREPARATION ET DE LA SOCIETE / ENTREPRISE. 1.1. Identification de la préparation : Répulsif insectes prêt à l'emploi 1.2. Application (s) et / ou usage (s) : vaporiser sur les tissus

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A CONCURRENCE CONCESSION DE TRAVAUX PUBLICS. Adresse auprès de laquelle des informations complémentaires peuvent être obtenues:

AVIS D APPEL PUBLIC A CONCURRENCE CONCESSION DE TRAVAUX PUBLICS. Adresse auprès de laquelle des informations complémentaires peuvent être obtenues: AVIS D APPEL PUBLIC A CONCURRENCE CONCESSION DE TRAVAUX PUBLICS SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR I.1) Nom, adresses et point(s) de contact : Téléphone +33 534319390 Courrier électronique (e-mail): bernadette.lacoste@cr-mip.fr

Plus en détail

Le Préfet du Loiret Officier de la Légion d Honneur Officier de l Ordre National du Mérite

Le Préfet du Loiret Officier de la Légion d Honneur Officier de l Ordre National du Mérite Direction départementale de la protection des populations Service de la sécurité de l environnement industriel Affaire suivie par Nadège ROLAIN Téléphone : 02.38.42.42.77 Courriel : nadege.rolain@loiret.gouv.fr

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 1907/2006/CE, Article 31

Fiche de données de sécurité selon 1907/2006/CE, Article 31 Page : 1/5 1 Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Identification de la substance ou de la préparation Emploi de la substance / de la préparation Détergent Producteur/fournisseur:

Plus en détail