Livre blanc. Technologies de l Information et des Communications (T.I.C.)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Livre blanc. Technologies de l Information et des Communications (T.I.C.)"

Transcription

1 Livre blanc Technologies de l Information et des Communications (T.I.C.) & Bonnes habitudes et mauvaises pratiques

2 SOMMAIRE I. INTRODUCTION...3 II. OBJECTIFS...4 III. SITUATION...6 a. Equipements...6 b. Impacts négatifs...6 c. Impacts positifs...7 d. Le marché...7 e. Mobilité...8 f. Fracture numérique...8 IV. HABITUDES ET PRATIQUES...9 V. LES CONTRAINTES VI. LES FREINS VII. AVANTAGES ET GAINS VIII. STRATEGIES IX. FACTEURS FAVORables X. ACTIONS ENVISAGEABLES XI. LE FUTUR XII. CONCLUSION XIII. L AUTEUR XIV. DEFINITIONS... 21

3 I. INTRODUCTION L avènement de la micro-informatique, au début des années 70, a sonné le début de la miniaturisation des produits électroniques. Cela a permis aux individus, mais également aux petites et moyennes entreprises, de s équiper en systèmes d informations. A l instar des grands groupes, qui jusque là, étaient les seuls à pouvoir profiter de solutions informatiques. Aujourd hui, la démocratisation des produits et services liés aux technologies de l information font qu ils deviennent indispensables à tous, sachant qu ils sont facteur de gains de productivité et donc de performance. La mondialisation a également accroit ces phénomènes. On peut prendre ainsi pour exemple le secteur de la téléphonie mobile qui a amené des solutions technologiques grâce à la miniaturisation des composants, entre autre. Cependant les entreprises ne sont pas toute à la même enseigne, car il est de notoriété publique que celles qui investissent dans des solutions innovantes résisteront mieux à la crise que nous subissons actuellement, que celles qui ne le font pas.

4 II. REMERCIEMENTS Je tiens à remercier mes proches qui m ont aidé à rédiger ce document et qui l ont relu avec a l œil du candide. Ainsi, que mes confrères de la Chambre de l Ingénierie et du Conseil de France (C.I.C.F.) qui m ont apporté leurs conseils et remarques avisées.

5 III. OBJECTIFS Le présent livre blanc a pour objectif d attirer l attention de tous, sur l apport et donc l intérêt des technologies de l information et des communications. Mais également des bonnes et mauvaises habitudes ou pratiques, quant à leurs mises en place ou leurs utilisations. Et ce plus particulièrement dans les petites structures, car elles ne sont pas aujourd hui exemptes de devoir prendre en compte les technologies de l information. Une mauvaise ou sous utilisation des solutions liées aux technologies de l information peut avoir des effets désastreux et peut même engager la pérennité de ces entreprises. Il est dorénavant admis que les technologies de l information et des communications ont un impact extrêmement positif dans notre quotidien individuel et professionnel. Elles pénètrent profondément l ensemble du tissu socio-économique.

6 IV. SITUATION Les collectivités et entreprises sont toutes plus ou moins équipées en matériel informatique, logiciels, équipement réseau et connexion à Internet. Bien souvent, celles-ci disposent déjà des outils (équipements, logiciels, etc.) de base leur permettant d avoir un bon fonctionnement, hors elles les sous-utilisent, ce qui représente des pertes de productivité flagrantes. a. Equipement On peut toutefois noter et regretter des disparités sur les points suivants, malgré des améliorations sensibles depuis quelques années : Matériels et logiciels anciens, voir obsolètes, dans certaines structures ; Pas de réelles politiques et stratégies liées à leurs utilisations ; Pas de renouvellement régulier des équipements et logiciels ; Mauvaises pratiques ou utilisations des outils par les collaborateurs et les dirigeants de ces entreprises ; Pas de politiques de formations des collaborateurs ; Peu ou pas d utilisation des outils de gestion, de collaboration et de communication ; Etc. b. Impacts négatifs Certaines études économiques montraient déjà un fort accroissement des achats et investissement en T.I.C. dans les P.M.E. et T.P.E. dès Les investissements dans les T.I.C. ont donc fortement progressés ces dernières années, accrus par l attrait d Internet, des nouveaux outils de communication et de mobilité. Toutefois, dans certains cas, cela s avère insuffisant. D autres analyses commandées par de grands constructeurs ou éditeurs, nous éclairent sur les pratiques et usages actuels.

7 Ainsi, une étude indépendante sur la sécurité des systèmes nomades (Source : commanditée par Intel, analyse le coût potentiel pour les structures de la perte ou du vol d ordinateurs portables, volés ou perdus. Cette étude établit que le coût moyen, de ces pertes ou vols, est estimé à pratiquement $. Elle tient compte de la valeur du matériel, mais également de la valeur liée à la perte des informations, qu il faudra éventuellement reconstituée. Elle met également en exergue, les pratiques, quant à la conservation et à la protection des informations. Il a également été démontré que jusqu'à 17,5 heures par semaine et par collaborateur peuvent être perdues, du fait d une mauvaise ou sous utilisation des outils. Et ce tout simplement par leur méconnaissance et manque de formation (source Zen Entreprise). Les pertes liées à une mauvaise utilisation des T.I.C. peuvent donc atteindre plusieurs milliers d euros par collaborateur et par an. c. Impacts positifs Il faut cependant se réjouir de celles qui mettent en avant et qui démontrent les gains économiques importants que les T.I.C. peuvent apporter à nos entreprises. La crise économique actuelle ne facilite pas l adoption des T.I.C. du fait de la diminution ou de l arrêt des investissements, lié à la baisse de l activité économique. d. Le marché Le marché des T.I.C. peut être décomposé en trois groupes différents couvrant : les grandes entreprises et collectivités ; les moyennes et petites structures (P.M.E. et T.P.E.) et petites collectivités ; les micro-entreprises. Ce marché est vaste et les offres en équipements, produits et services sont la plupart du temps matures. Cependant le marché lié aux microstructures, communément nommé «Soho» dans les pays Anglo-saxon, représente un potentiel économique extrêmement important mais qui est sousexploité pour les acteurs. Il faut en effet que constructeurs, éditeurs et prestataires tiennent compte des besoins de ces structures qui ne sont pas forcément ceux de leurs grands clients. Leurs produits ou services doivent, par conséquent, être différenciés, en tenant compte de la problématique financière.

8 e. Mobilité La mobilité dans les activités individuelles et professionnelles est une réalité. Dorénavant, Internet et les outils de communication modernes liés aux T.I.C. sont accessibles n importe où et n importe quand, bien que, en ce domaine, les entreprises ne soient pas toutes dans une situation identique. f. Fracture numérique Il est communément courant de parler de fracture numérique en France. Hors celle-ci est également présente dans le monde professionnel, car le nombre de structures peu ou mal équipées s avère problématique.

9 V. HABITUDES ET PRATIQUES Les technologies de l information et des communications peuvent apporter énormément aux P.M.E. et T.P.E. encore faut-il que leurs responsables en prennent conscience. Cela passe également par la pratique de ces outils et la formation de tous. Il est cependant malheureux de faire les constats suivants : Prenons l exemple d un dirigeant d une T.P.E. qui règle lui-même l ensemble des problèmes techniques lié aux T.I.C., et bien, cette pratique l empêche de se consacrer aux priorités de l entreprise, et à ses clients, sans parler de la perte de temps et du coût économique, parfois astronomique, que cela peut représenter. Ce phénomène va s accentuer avec le recrutement de collaborateurs pas forcément autonomes, car peu formés ; Le fait de ne pas faire appel à un prestataire professionnel, pour lui confier la gestion au quotidien, l exploitation de ces équipements informatique, afin d assurer un entretien préventif et d éviter un certain nombre d incidents pourra s avérer pénalisant ; L achat d équipements et logiciels non homogènes, chez le premier distributeur, non professionnel, venu ; Le non renouvellement du parc, de façon régulière ; Le fait de ne pas suivre les évolutions et mises à jour des logiciels utilisés ; Peu d utilisation des budgets disponibles, pour des formations sur les outils ; Certains responsables délèguent totalement l usage de ces outils à leurs collaborateurs. Ils en perdent donc la maîtrise. Ce qui peut les handicaper dans une situation de crise, de départ du collaborateur, etc. ; Des échecs répétés de certains investissements, pour certaines entreprises ; Certains créateurs s installent ou préparent leur création, sans prendre en compte des investissements nécessaires de ces outils. D ailleurs, ils sont généralement peu aidés et tout du moins, conseillés pour cela ; Etc.

10 Le constat des mauvaises pratiques, des contraintes et des freins à l adoption des technologies de l information et des communications n est pas exhaustif du fait de la complexité et de la multiplicité des situations!

11 VI. LES CONTRAINTES D autre part, un certain nombre de contraintes plus ou moins fortes sont également à prendre en compte pour leur adoption : Les problématiques de sécurité des informations et des systèmes ; Le choix dans des offres multiples, qui doit être adapté aux besoins ; La formation des utilisateurs ; La difficulté du choix parmi les solutions ; L obligation pour une entreprise utilisatrice de faire des appels à des prestataires dont elle ne peut mesurer la qualité ; Etc.

12 VII. LES FREINS L adhésion des T.I.C. dans les entreprises est soumise aux freins suivants : La position des dirigeants de l entreprise face aux T.I.C. En effet, la méconnaissance et le manque de pratique des outils technologiques, par les dirigeants et cadres d entreprises, peuvent être un frein à leur adoption. Il est en effet difficile de reconnaitre ce que l ont peut prendre pour une faiblesse, vis-à-vis d une collaboratrice ou d un collaborateur ; Les coûts ou surcoûts supposés, face aux investissements envisageables ; La supposé complexité des solutions, tant dans leur mise en place, leur exploitation et surtout leur utilisation ; La peur d utiliser des outils supposés techniques, par des utilisateurs n ayant pas la connaissance et la pratique. L exemple le plus flagrant, étant l utilisation des réseaux sans-fil et d Internet. Les «box» des fournisseurs d accès et les équipements Wifi n étant pas forcément simples à configurer et à utiliser, pour un simple consommateur ; La mauvaise image que les dirigeants d entreprises et les utilisateurs, peuvent avoir parfois des produits, fournisseurs et prestataires du marché ; Des professionnels qui ne s adaptent pas toujours à leurs interlocuteurs. Car, les utilisateurs et les dirigeants dans les entreprises, n ont pas ou très peu de compétences en la matière. Et seules les grandes structures peuvent disposer de collaborateurs compétents. Les acteurs n ont pas toujours d offres vraiment adaptées aux besoins réels de ces entreprises et plus particulièrement les T.P.E. ou les micro-entreprises ; Des offres techniquement très performantes, mais que les utilisateurs ne maîtrisent pas, par méconnaissance et manque de formation ; Etc.

13 VIII. AVANTAGES ET GAINS Toutefois, les avantages et gains à une bonne utilisation des T.I.C. contrebalancent les contraintes et freins cités précédemment. Ceux-ci peuvent être de l ordre suivant : La dématérialisation et donc l amélioration, la simplification des processus de l entreprise, mais également une économie de consommables ; Raccourcissement des délais de prise de décision ; Fluidification des échanges entre collaborateurs et avec les clients, fournisseurs ou partenaires de l entreprise ; Diminution des frais de structure par la mise en place du télétravail, par exemple ; Meilleur environnement pour les collaborateurs et assouplissement de leurs conditions de travail ; Simplification pour une synchronisation des tâches entre les personnes ; Amélioration de la flexibilité et les gains de productivité de chacun ; Renforcement de la qualification et mobilité facilitée ; La prise en compte des besoins (outils d encaissement, de gestion, de pilotage, etc.) dès le début du projet, par les créateurs d entreprises, peut les pérenniser ; Etc. Dans le cas ou l adoption des outils T.I.C. amène les collaborateurs à suivre des formations, ceux-ci verront leurs qualifications évoluer positivement, améliorant leur satisfaction et les possibilités de reclassement si cela s avérait nécessaire.

14 IX. STRATEGIES Les stratégies d adoption des T.I.C. dans les P.M.E., les T.P.E. ou bien les micro-entreprises peuvent être les suivantes : Recherche d amélioration dans l utilisation des outils existants, par la mise en place de formations professionnelles ; Mise en place de solutions innovantes (C.R.M., E.R.P., ) afin d améliorer la productivité ; Coaching des dirigeants, mais aussi des collaborateurs ; Mise en place de correspondants informatique, assurant un soutien de premier niveau à leurs collègues ; Mise en place d une politique d investissement cyclique ou par rotation, peu importe. Cela permet au parc de suivre les évolutions technologiques et ainsi, d éviter le passage de gap trop important ; Etc. Ces stratégies peuvent être regroupées dans le cadre d un projet global, permettent d atteindre les objectifs fixés. De manière générale, la recherche d économies et de gains de productivité est le principal objectif à définir.

15 X. FACTEURS FAVORABLES L adoption des T.I.C. dans les entreprises a été, peut, et va être favorisée par différents facteurs : Prise en compte par les pouvoirs publics de l incidence des T.I.C. dans l ensemble de l économie. La création d un secrétariat d Etat et le rapport Besson sur l économie Numérique en sont une preuve flagrante ; Baisse du coût des investissements ; Elargissement des offres de produits et services, avènement de nouveaux acteurs concurrentiels ; Le développement des aides publics aux T.P.E. et P.M.E. tel que le passeport pour l économie numérique, le programme YEN (Yvelines Entreprises Numérique) ; Amélioration de l enseignement scolaire sur les T.I.C. ; L amélioration des offres de formations continues ; Evolution du cadre règlementaire, obligeant un renouvellement des outils ; Législation donnant un cadre légal au télétravail ; L amélioration de la qualité des produits et services, de leur accessibilité et leur simplification ; Le développement des acteurs intervenant dans les très petites structures. Celui-ci étant lié aux développements services à la personne ; La professionnalisation des acteurs du marché et de leurs collaborateurs, qui passe également par un savoir faire, mais aussi un savoir être, afin de répondre aux attentes de leurs clients P.M.E., T.P.E. ou micro-entreprises ; L avènement de solutions dites «Open Source» dans les domaines de l infrastructure, mais également des outils de gestion horizontaux ou verticaux, ainsi des C.R.M., E.R.P. des P.G.I. ou bien dans le domaine collaboratif ;

16 L avènement de solutions dites «SAS» (software as service) rendant accessibles des solutions logiciels, qui peuvent être complexes, à des P.M.E. ou bien des T.P.E. sous forme locative ; Le développement du «Cloud Computing» offrant aux entreprises utilisatrices des solutions clés en main à coût fixe ; L imbrication des usages, tant au niveau professionnel que personnel ; Le renouvellement des dirigeants et la création d entreprises par de jeunes entrepreneurs favorisent le développement des usages des outils T.I.C. ; Etc.

17 XI. ACTIONS ENVISAGEABLES Les actions envisageables afin de favoriser l adoption des technologies de l information concernent naturellement l ensemble des acteurs économiques. Elles peuvent être les suivantes : Développement des solutions locatives dite «S.A.S.» et «Cloud Computing» ; Implication plus forte des réseaux de distribution ; Amélioration du niveau de formation et de qualification des collaborateurs ; Amélioration du niveau de formation à l utilisation dans l enseignement général et professionnel. Cela passe par une mise en utilisation de plus en plus poussé des outils, dès le plus jeune âge ; Etc. La formation des collaborateurs peut-être une solution pour améliorer l utilisation des outils T.I.C. Ceci, d autant plus que les systèmes de financement existent, ce qui peut réduire fortement les coûts. Les cycles de formation proposés par les prestataires agréés sont généralement de bon niveau, rendant immédiatement opérationnels les collaborateurs ayant suivis ces formations. La formation sur ces outils améliore également la qualification des collaborateurs. Les structures de conseils doivent être également plus impliquées et adapter leurs offres.

18 XII. LE FUTUR Les technologies de l information et des communications ont transformé nos sociétés en quelques décennies. Le rythme des évolutions ne faisant que s accélérer, nous pouvons supposer que ce rythme va continuer de s accroitre. Si elles savent les saisir au vol, les entreprises ciblées par le présent livre blanc disposeront de réelles opportunités de développement. Des secteurs d avenir tel que la domotique sont en voie de devenir matures et offrent des solutions technologiques intéressantes pour leurs usagers. L environnement est également fortement impacté par les évolutions dans les T.I.C., où elles ont un rôle majeur à jouer.

19 XIII. CONCLUSION Nous aurons donc compris, que nous avons, dans nos entreprises et plus particulièrement celles ayant un faible effectif, un certain retard dans l utilisation des T.I.C. et non pas sur les équipements, même si dans certains cas, ceux-ci peuvent s avérer obsolètes. Cependant, toutes les actions tendant à améliorer ces usages seront donc les bienvenues, encore faut-il que nous en prenions tous conscience. Sans cela, le retard pris n en sera que plus grand à rattraper, au vue des évolutions sociauxéconomiques mondiale à venir!

20 XIV. L AUTEUR Frédéric Libaud est depuis juin 2007 prestataire indépendant dans le domaine des nouvelles technologies de l information et des communications. Après avoir passé plus de dix ans sur des projets plus ou moins importants, il met à la disposition de ses clients et de leurs collaborateurs, toute son expertise dans l utilisation, l exploitation, les usages et la pratique des équipements et outils T.I.C. Il propose ainsi de l assistance, des prestations de dépannages, de conseils et de formations autour des technologies de l information et des communications, tels que la mise en service, la réparation, le nettoyage et l optimisation de systèmes.

21 XV. DEFINITIONS Ce document comporte un certain nombre de termes et abréviations, vous en trouverez cidessous les définitions : Cloud Computing : C.R.M. : E.R.P. : P.G.I. : P.M.E. : T.P.E. : Le lecteur trouvera une description complète du Cloud Computing sur Wikipédia. Les solutions C.R.M. pour «Customer relation management» sont des logiciels dédiés à la gestion de la relation des clients, pour les entreprises ; Les solutions E.R.P. pour «entreprise ressource planning» sont des logiciels dédiés à la gestion au sens large de l entreprise. Ces solutions sont souvent modulables pour couvrir les différents domaines d activité d une entreprise ; Les solutions P.G.I. pour «progiciel de gestion intégré» sont des logiciels de gestion intégrant l ensemble des fonctionnalités nécessaires à l entreprise ; Les petites et moyennes entreprises emploient moins de 250 salariés. Leur chiffre d'affaire doit être inférieur à 40 millions d'euros ou leur bilan annuel inférieur à 27 millions d'euros ; Les petites entreprises emploient entre 10 et 49 salariés. Elles doivent avoir un chiffre d'affaire annuel inférieur à 7 millions d'euros ou un bilan ne dépassant pas les 5 millions d'euros.

22 S.A.S. : T.I.C. : Les solutions dite SAS (software as service) sont des offres de service de location basées sur des logiciels standard Open Source ou propriétaire hébergé, en principe directement accessible depuis Internet ; Les technologies de l'information et de la communication définissent l ensemble des moyens pour le traitement et la transmission d informations. Elles regroupent l informatique, Internet et les systèmes de télécommunication moderne (source : Wikipédia) ; Et ce, afin d assurer la compréhension du lecteur de ce document. Dans le cas ou certaines terminologies, entre autre, du domaine des T.I.C. ne seraient pas définies, le lecteur peut consulter le portail Wikipédia et plus particulièrement le portail informatique de cette encyclopédie en ligne.

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@tic Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Le principe du «Cloud» Qu on les appelle Application Service Provider (ASP),

Plus en détail

6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte. Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07

6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte. Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07 6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07 Emmanuel Layot Définitions AGENDA Caractéristiques / avantages du mode ASP Marché Fonctionnalités

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Associer la puissance des nouvelles technologies tout en préservant l environnement

Associer la puissance des nouvelles technologies tout en préservant l environnement gestco Associer la puissance des nouvelles technologies tout en préservant l environnement A ERP SaaS A propos... GESTCO : Progiciel de gestion d activités en ligne Avantages : - Faciliter la gestion et

Plus en détail

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs :

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs : AVANT-PROPOS Dans un marché des Télécoms en constante évolution, il est important pour les petites et moyennes entreprises de bénéficier de solutions télécoms qui répondent parfaitement à leurs besoins

Plus en détail

ITSM - Gestion des Services informatiques

ITSM - Gestion des Services informatiques Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ ITSM - Gestion des Services informatiques Copyright 2011 CXP. 1 ITSM - Gestion des Services informatiques L'étude a été réalisée par : Dalila Souiah OBJECTIF DU DOCUMENT.

Plus en détail

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le numérique transforme en profondeur les modes de vie, bouleverse l organisation et les marchés des entreprises traditionnelles,

Plus en détail

Secteur Recherche Santé

Secteur Recherche Santé Secteur Recherche Santé isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur de la santé Selon l INSEE, le secteur de la

Plus en détail

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE ETUDE RHÔNE Septembre 2015 CCI LYON - DIRECTION DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET TERRITORIAL Page 1 I CCI DDIT Page 2 I CCI DDIT ommaire Avant-propos page

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

LIVRE BLANC ENJEUX DES APPLICATIONS DE GESTION EN MODE SAAS

LIVRE BLANC ENJEUX DES APPLICATIONS DE GESTION EN MODE SAAS LIVRE BLANC ENJEUX DES APPLICATIONS DE GESTION EN MODE SAAS SOMMAIRE I. Pourquoi héberger ses applications de gestion?... 3 a. La disponibilité b. Actualisations du logiciel c. Simplicité d. Coût II. SaaS

Plus en détail

5 avril 2011. Le Cloud-Computing. Conférence Digitech Lausanne. Un nouveau paradigme, aussi pour les PMEs

5 avril 2011. Le Cloud-Computing. Conférence Digitech Lausanne. Un nouveau paradigme, aussi pour les PMEs Le Cloud-Computing Un nouveau paradigme, aussi pour les PMEs 1 Définition Le Cloud Computing, littéralement l informatique en nuage, est un concept qui consiste à déporter sur des ordinateurs distants

Plus en détail

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Crédit photo : Hlp - DISSAUX La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Mars 2014 (à partir de l étude validée en juin 2013) CONTEXTE Dans un marché mondial

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Est-ce un énorme investissement? Quels sont les avantages concrets de la VoIP?

AVANT-PROPOS. Est-ce un énorme investissement? Quels sont les avantages concrets de la VoIP? AVANT-PROPOS Ces dernières années, le fort développement d un Internet à Très Haut Débit dans les entreprises s est traduit par la migration d une téléphonie dite traditionnelle à une téléphonie utilisant

Plus en détail

Cas d application client

Cas d application client Cas d application client Synolia, partenaire Gold de SugarCRM, implémente et personnalise la solution Sugar, en adéquation avec les spécificités métiers du GESEC. GESEC développe une vision à 360 de ses

Plus en détail

La mobilité & la relation client

La mobilité & la relation client Les guides Sage sur le CRM La mobilité & la relation client En partenariat avec Introduction Concurrence accrue, marchés de plus en plus étendus, clients volatiles Si vous souhaitez rester compétitif,

Plus en détail

Réussir le choix de son SIRH

Réussir le choix de son SIRH Réussir le choix de son SIRH Pascale Perez - 17/09/2013 1 L évolution du SI RH 1960 à 1970 : le progiciel de paie. Le système d information RH apparaît dans les années soixante avec la construction des

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

4 500 entreprises. 3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. clientes. de bulletins produits par mois. partenaires. en france.

4 500 entreprises. 3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. clientes. de bulletins produits par mois. partenaires. en france. Yourcegid RH Y2 1 Yourcegid Ressources Humaines Spécialiste des logiciels de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, Cegid répond aux exigences de l entreprise d aujourd hui, quel que soit le secteur

Plus en détail

Tout sur le processus CPQ Configure Price Quote

Tout sur le processus CPQ Configure Price Quote Configure Price Quote Comment vendre plus et mieux vos produits et services complexes SOMMAIRE CPQ? Kézaco?. 2 Quand doit-on avoir recours à une solution CPQ? 4 Quelles sont les offres CPQ disponibles?

Plus en détail

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE ETUDE RHÔNE Septembre 2015 CCI LYON - DIRECTION DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET TERRITORIAL Page 1 I CCI DDIT Page 2 I CCI DDIT ommaire Avant-propos page

Plus en détail

Panorama de l offre Sage CRM Solutions

Panorama de l offre Sage CRM Solutions Panorama de l offre Sage CRM Solutions CRM Soyez plus proches de vos clients Pour vous garantir une relation privilégiée avec vos clients et prospects, Sage a développé une gamme de solutions de CRM (Customer

Plus en détail

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU PRÉSENTATION DU GROUPE Présent depuis plus de 17 ans en région Rhône Alpes où il a acquis une position de leader sur son marché, le Groupe CFI a élaboré, développé et modélisé avec

Plus en détail

ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION

ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION SURVEY ERP : LES OBJECTIFS Mesurer la satisfaction des utilisateurs d ERP / de progiciels

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11734-5

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11734-5 Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11734-5 Introduction.................................................. 1 Mesurer l efficacité des services informatiques................. 1 La réduction des coûts......................................

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

INDICATIONS DE CORRECTION

INDICATIONS DE CORRECTION SUJET NATIONAL POUR L'ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE ET TROISIÈME VOIE DE TECHNICIEN TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2 ème CLASSE SESSION 2014 SPÉCIALITÉ : INGENIERIE, INFORMATIQUE

Plus en détail

Partie I Le Management des Systèmes d Information : un défi pour les PME

Partie I Le Management des Systèmes d Information : un défi pour les PME Partie I Le Management des Systèmes d Information : un défi pour les PME Les PME n ont généralement pas de Direction SI ou de service informatique. Chaque fonction est donc responsable de ses propres matériels

Plus en détail

PRESENTATION DE OpenERP/Odoo. Progiciel de Gestion Intégré Open Source

PRESENTATION DE OpenERP/Odoo. Progiciel de Gestion Intégré Open Source PRESENTATION DE OpenERP/Odoo Progiciel de Gestion Intégré Open Source Qui-sommes nous? - Conseil en management - Conseil et intégration de technologies associées au Management (Business Apps & Décisionnel)

Plus en détail

Notre métier : Vous aider à mieux faire le vôtre

Notre métier : Vous aider à mieux faire le vôtre Notre métier : Vous aider à mieux faire le vôtre VII. CMB : Les métiers de CMB 7.1 Business développement Stratégique Objectifs du business développement stratégique Analyser et diagnostiquer le marché

Plus en détail

Déroulé explicatif Matinales du 16 juin

Déroulé explicatif Matinales du 16 juin Déroulé explicatif Matinales du 16 juin Thème : Saas et Cloud computing : menace ou opportunité? Date : mercredi 16 juin Lieu : Le Cube, centre de création numérique / www.lecube.com Elles s appellent

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Contexte... 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4

Plus en détail

Groupe de travail n 3. «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014

Groupe de travail n 3. «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014 Groupe de travail n 3 «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014 Groupe Visio-Accueil 07/02/2014 Ordre du jour Présentation de l étude pour le déploiement d un réseau

Plus en détail

Livre Blanc. L hébergement à l heure du Cloud. Comment faire son choix?

Livre Blanc. L hébergement à l heure du Cloud. Comment faire son choix? Comment faire son choix? Document conçu et rédigé par le cabinet de conseil et d études Pierre Audoin Consultants Mars 2014 www.pac-online.com blog.pac-online.com Sommaire Un nouveau paradigme... 3 L'hébergement

Plus en détail

«Les enjeux du SIRH pour les trois années à venir» Le mercredi 14 mars 2012 19h Musée de la poste

«Les enjeux du SIRH pour les trois années à venir» Le mercredi 14 mars 2012 19h Musée de la poste «Les enjeux du SIRH pour les trois années à venir» Le mercredi 14 mars 2012 19h Musée de la poste Programme Conférence animée par Carole Blancot - Directrice Conseil - SpotPink 19h15 19h30 : Présentation

Plus en détail

Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Seminar on latest trends and opportunities in IT

Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Seminar on latest trends and opportunities in IT Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Seminar on latest trends and opportunities in IT Date : Jeudi 29 Mars 2012 Time:

Plus en détail

Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing

Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing % entreprise Communiqué de presse Montrouge, le 28/10/2013 Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing L essor des services informatiques hébergés constitue une évolution majeure

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux référentiels dont le plus connu et le

Plus en détail

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de 1 2 «Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de Copie, seules les références bibliographiques peuvent

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Lorraine Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux

Plus en détail

LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples. Philippe-Pierre Dornier Michel Fender. Deuxième édition 2007

LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples. Philippe-Pierre Dornier Michel Fender. Deuxième édition 2007 Philippe-Pierre Dornier Michel Fender LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples Deuxième édition 2007, 2007 ISBN : 978-2-7081-3384-6 Sommaire Remerciements... V Préface...

Plus en détail

Les usages en matière de Technologies de l Information et de la Communication en Bourgogne 17 Avril 2015

Les usages en matière de Technologies de l Information et de la Communication en Bourgogne 17 Avril 2015 Les usages en matière de Technologies de l Information et de la Communication en Bourgogne 17 Avril 2015 Contacts Anne CAUSSE IDATE a.causse@idate.org 04 67 14 44 63 Nicolas MORENO IDATE n.moreno@idate.org

Plus en détail

d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer

d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer Siège mondial : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis P.508.620.5533 F.508.988.6761 www.idc-fi.com Créer de la valeur dans le secteur d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer Analytics» L

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise.

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. IBM Global Services Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. Les services d infrastructure et d intégration IBM Pour une infrastructure informatique qui participe

Plus en détail

Gestion commerciale & marketing avec

Gestion commerciale & marketing avec Fabien Pinckaers Els Van Vossel Gestion commerciale & marketing avec Suivez vos prospects, dynamisez vos ventes, lancez des campagnes marketing! Adapté par Blandine Proust Groupe Eyrolles, 2012, pour la

Plus en détail

Meilleurs SQL PGI BI PMI PME RD RH MGE vœux

Meilleurs SQL PGI BI PMI PME RD RH MGE vœux Meilleurs vœux Place à 014 Plus que jamais, dans ce monde en perpétuel mouvement, voire en ébullition, les entreprises de demain sont les entreprises mobiles, agiles, collaboratives, plaçant la satisfaction

Plus en détail

DEPLOIEMENT DES INFRASTRUCTURES A FIBRES UNE REPONSE DE L INDUSTRIE AUX ENJEUX OPTIQUES ET DES SERVICES TRES HAUT DEBIT

DEPLOIEMENT DES INFRASTRUCTURES A FIBRES UNE REPONSE DE L INDUSTRIE AUX ENJEUX OPTIQUES ET DES SERVICES TRES HAUT DEBIT Développement du numérique DEPLOIEMENT DES INFRASTRUCTURES A FIBRES OPTIQUES ET DES SERVICES TRES HAUT DEBIT UNE REPONSE DE L INDUSTRIE AUX ENJEUX SOCIETAUX, DE CROISSANCE ET D EMPLOI SUR LE TERRITOIRE

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité AIDE AU CHOIX Opération Chèque 1 er degré Ressources Etat des lieux Numériques : Analyser l existant Avant d arrêter un choix définitif et afin d influencer de manière critique l intégration des ressources

Plus en détail

erp : quelle réponse pour les pme?

erp : quelle réponse pour les pme? erp : quelle réponse pour les pme? Sommaire Les fonctions couvertes Les bénéfices pour les PME L implantation Les problématiques à considérer La maintenance Les problèmes rencontrés Exemple de société

Plus en détail

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales?

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Panorama de l offre Sage CRM Solutions CRM Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Soyez plus proches de vos clients Pour vous garantir une relation

Plus en détail

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING?

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING? En France, on parle plus volontiers d «informatique en nuage» 1 pour décrire ce concept. Apparu au début des années 2000, le cloud computing constitue une évolution majeure de l informatique d entreprise,

Plus en détail

Intégrateur de solutions de gestion. Arium Consulting

Intégrateur de solutions de gestion. Arium Consulting Intégrateur de solutions de gestion PRÉSENTATION Qui sommes-nous? UN SOMMAIRE PARTENARIAT : 1 PRÉSENTATION Qui sommes nous? UN PARTENAIRE DE Une Offre Globale dédiée Au CONFIANCE PME-PMI 3 LES OFFRES SAGE

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion Préambule Présentation Les technologies de l information

Plus en détail

Panorama. des Solutions CRM de Sage. Placez vos clients au cœur de votre entreprise

Panorama. des Solutions CRM de Sage. Placez vos clients au cœur de votre entreprise Panorama des Solutions CRM de Sage Placez vos clients au cœur de votre entreprise Le CRM, accélérateur de performance pour votre entreprise Placez vos clients au cœur de votre entreprise! Vos clients constituent

Plus en détail

Cloud Computing : forces et faiblesses

Cloud Computing : forces et faiblesses Chapitre 7 Cloud Computing : forces et faiblesses 1. Présentation Cloud Computing : forces et faiblesses Le monde informatique a connu une véritable révolution ces dernières années avec l'apparition d'un

Plus en détail

GÉREZ VOTRE RELATION CLIENT SANS QUITTER MICRO SOFT OUTLOOK

GÉREZ VOTRE RELATION CLIENT SANS QUITTER MICRO SOFT OUTLOOK Face à l évolution rapide des marchés, les entreprises doivent continuellement reconsidérer leurs axes de développement et leurs stratégies commerciales. Les sollicitations permanentes des concurrents

Plus en détail

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France Sommaire Cloud Computing Retours sur quelques notions Quelques chiffres Offre e need e need Services e need Store

Plus en détail

La force du partenariat

La force du partenariat La force du partenariat Bienvenue Solutions en informatique de virtualisation et de Cloud Computing leader sur le marché, programmes primés, rentabilité maximale En rejoignant le réseau de partenaires

Plus en détail

Nouveautés produits i7

Nouveautés produits i7 Nouveautés produits i7 1 - Nouveautés transverses A-Ergonomie B - La dimension Etendue C- Les éditions pilotées XL 2 - Gestion des Clients A - Sage 30 et Sage 100 Gestion Commerciale i7 1-1 La Gestion

Plus en détail

MAÎTRISEZ VOTRE PARC EN TOUTE LIBERTÉ!

MAÎTRISEZ VOTRE PARC EN TOUTE LIBERTÉ! MAÎTRISEZ VOTRE PARC EN TOUTE LIBERTÉ! UN EXPERT EN LOCATION ET GESTION D ÉQUIPEMENTS TECHNOLOGIQUES BNP Paribas Rental Solutions répond à vos besoins pour maîtriser votre parc d équipements technologiques

Plus en détail

Présentation des nouveautés Sage i7

Présentation des nouveautés Sage i7 Présentation des nouveautés Sage i7 1 - Nouveautés transverses A. Ergonomie B. La dimension Etendue C. Les éditions pilotées XL 2 - Gestion des Clients A - Sage 30 et Sage 100 Gestion Commerciale i7 1-1

Plus en détail

Petit guide pour choisir une solution CRM

Petit guide pour choisir une solution CRM Petit guide pour choisir une solution CRM Trouvez la solution qui vous convient» Nos clients sont plus performants. www.update.com Avant-propos Le CRM est en passe de devenir le principal logiciel de l

Plus en détail

Chapitre 9 : Informatique décisionnelle

Chapitre 9 : Informatique décisionnelle Chapitre 9 : Informatique décisionnelle Sommaire Introduction... 3 Définition... 3 Les domaines d application de l informatique décisionnelle... 4 Architecture d un système décisionnel... 5 L outil Oracle

Plus en détail

> livre blanc. Mettez-vous vos données et celles de vos clients en danger?

> livre blanc. Mettez-vous vos données et celles de vos clients en danger? > livre blanc Mettez-vous vos données et celles de vos clients en danger? QU EST-CE QUE CELA SIGNIFIE? VOTRE ENTREPRISE N EST PAS TROP GRANDE NI TROP PETITE POUR ÊTRE PIRATÉE Revenons dix ans en arrière,

Plus en détail

Ministère de l intérieur --------

Ministère de l intérieur -------- Ministère de l intérieur -------- Examen professionnel d ingénieur principal des systèmes d information et de communication du ministère de l intérieur Session 2013 Meilleure copie Sujet n 1 - Réseaux

Plus en détail

Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance

Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance Risk Advisory Février 2014 Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance Des points de vue sur vos sujets de préoccupation dans les domaines de la gestion des risques,

Plus en détail

Performances de Sage ERP X3. étude réalisée par Ernst & Young Advisory auprès de moyennes et grandes entreprises

Performances de Sage ERP X3. étude réalisée par Ernst & Young Advisory auprès de moyennes et grandes entreprises Performances de Sage ERP X3 étude réalisée par Ernst & Young Advisory auprès de moyennes et grandes entreprises Edito En tant qu acteur majeur du marché du conseil, nous nous devons de tenir informés nos

Plus en détail

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Atelier sur les systèmes d information et de communication dans le secteur public: Etat des lieux, défis et orientations

Plus en détail

LE SAVIEZ-VOUS? 58 % des français partis en vacances les ont préparés en ligne soit 17,2 millions. (Source : Raffour Interactive 2012)

LE SAVIEZ-VOUS? 58 % des français partis en vacances les ont préparés en ligne soit 17,2 millions. (Source : Raffour Interactive 2012) LE SAVIEZ-VOUS? 58 % des français partis en vacances les ont préparés en ligne soit 17,2 millions. (Source : Raffour Interactive 2012) 12,2 millions ont réservé en ligne, soit 73 % de transformation. (Source

Plus en détail

Dossier de Presse 2013

Dossier de Presse 2013 Dossier de Presse 03 Dossier de Presse... 3 La SSII qui monte sur le marché du Retail 03.. De l intégration aux services managés 03.. La croissance externe 04..3 Investissement et expertise dans le secteur

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise LA MOBILITÉ NÉCESSITE UN CHANGEMENT DES SI EN PROFONDEUR

Transformation IT de l entreprise LA MOBILITÉ NÉCESSITE UN CHANGEMENT DES SI EN PROFONDEUR Transformation IT de l entreprise LA MOBILITÉ NÉCESSITE UN CHANGEMENT DES SI EN PROFONDEUR L es technologies mobiles impactent en profondeur le fonctionnement des organisations. Elles sont également à

Plus en détail

Enjeux du déploiement d'un Progiciel de Gestion Intégré (PGI) en PME / PMI

Enjeux du déploiement d'un Progiciel de Gestion Intégré (PGI) en PME / PMI Enjeux du déploiement d'un Progiciel de Gestion Intégré (PGI) en PME / PMI Conférence par Format et O.S.I. Présentation de la société Notre métier Nos partenaires Le positionnement de nos solutions 1 Conférence

Plus en détail

Sommaire. Page 3 Editorial «Le monde bouge vite, l informatique aussi, Divalto anticipe»

Sommaire. Page 3 Editorial «Le monde bouge vite, l informatique aussi, Divalto anticipe» Dossier de Presse 2014 Sommaire Page 3 Editorial «Le monde bouge vite, l informatique aussi, Divalto anticipe» Page 4 Plus de 30 ans d innovation, de performance et de compétitivité Page 5 Trois ERP pour

Plus en détail

Architecte. Informatique. Numérique. et Bureautique des Entreprises. www.allinclouded.fr www.flexsi.fr

Architecte. Informatique. Numérique. et Bureautique des Entreprises. www.allinclouded.fr www.flexsi.fr Numérique Architecte Informatique et Bureautique des Entreprises www.allinclouded.fr www.flexsi.fr NOS DOMAINES D EXPERTISE Informatique - Bureautique - Audiovisuel - Consommables et accessoires Financement

Plus en détail

Architecte. Informatique. Numérique. et Bureautique des Entreprises. www.allinclouded.fr www.flexsi.fr

Architecte. Informatique. Numérique. et Bureautique des Entreprises. www.allinclouded.fr www.flexsi.fr Numérique Architecte Informatique et Bureautique des Entreprises www.allinclouded.fr www.flexsi.fr ID NOS DOMAINES D EXPERTISE Informatique - Bureautique - Audiovisuel - Consommables et accessoires Financement

Plus en détail

ATELIERS OCOVA ALPMEDNET

ATELIERS OCOVA ALPMEDNET ATELIERS OCOVA ALPMEDNET OCOVA AlpMedNet un projet ALCOTRA pour le développement des entreprises & la valorisation des territoires porté par la Régie Micropolis, financé par l Europe, l Etat français &

Plus en détail

FRH RESSOURCES HUMAINES

FRH RESSOURCES HUMAINES FRH RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines FRH : Paie et administration du personnel Congés et absences Gestion des talents/gpec : formation, compétences et entretiens Planification, optimisation

Plus en détail

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club Réunion des membres du 7 juin 2011 «Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Comment faciliter la gestion journalière d un commerce ou d une TPE par l utilisation d outils TIC? L adoption d outils TIC mais

Plus en détail

La valeur ajoutée de votre information. Catalogue Solutions

La valeur ajoutée de votre information. Catalogue Solutions La valeur ajoutée de votre information Catalogue Solutions Open Bee : la valeur ajoutée de votre information Situé au coeur du bassin annécien, Open Bee est un éditeur français disposant d une expérience

Plus en détail

Informatique, traitement de données et activités de grille

Informatique, traitement de données et activités de grille Colloque de prospective ingénieurs et techniciens de l IN2P3 Informatique, traitement de données et activités de grille Solveig ALBRAND LPSC, Christian ARNAULT LAL, Jean-Michel BARBET SUBATECH, Bernard

Plus en détail

Dossier de Presse 2010

Dossier de Presse 2010 Créateur de progiciel pour les loueurs de véhicules, de matériels et les gestionnaires de flottes. Dossier de Presse 2010 LOC PRO, le progiciel expert des loueurs, devient aussi l outil privilégié des

Plus en détail

Evolution des pratiques achats

Evolution des pratiques achats Evolution des pratiques achats Enquête clients Juin 2012 2 Sommaire 3 4 4 4 5 6 6 7 7 8 9 9 10 11 Introduction I - Utilisation générale de b-pack Modes d acquisition Volume d achats Modules et catégories

Plus en détail

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.)

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011 Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) Les ateliers ENP L Espace Numérique Professionnel vous propose 11 ateliers pour répondre

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010 assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients est un portefeuille de solutions de gestion matures et intégrées, qui contribue

Plus en détail

L ENTREPRISE GÉNÉRALE DANS LE BÂTIMENT : UN CHEF D ORCHESTRE AUX MULTIPLES FACETTES

L ENTREPRISE GÉNÉRALE DANS LE BÂTIMENT : UN CHEF D ORCHESTRE AUX MULTIPLES FACETTES L Entreprise générale dans le bâtiment : un chef d orchestre aux multiples facettes L Entreprise générale n a pas de définition légale ou réglementaire ; elle est seulement identifiée dans un certain nombre

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

Offre Education Sage. Gilles Soaleh - Responsable Education. Thierry Ruggieri - Consultant Formateur. Académie de Montpellier 08 décembre 2011

Offre Education Sage. Gilles Soaleh - Responsable Education. Thierry Ruggieri - Consultant Formateur. Académie de Montpellier 08 décembre 2011 Offre Education Sage Gilles Soaleh - Responsable Education Thierry Ruggieri - Consultant Formateur Académie de Montpellier 08 décembre 2011 Sommaire Sage La nouvelle offre Education : Sage 100 Entreprise

Plus en détail

TENDANCE BYOD ET SECURITE

TENDANCE BYOD ET SECURITE TENDANCE BYOD ET SECURITE VOTRE MÉTIER, VOS DÉFIS Virtualisation Réseaux sociaux et Cloud Computing Consumérisation et mobilité (BYOD) Complexité croissante L IMPACT SUR L IT Informatique interne complexe

Plus en détail

Sylvie Guessab Professeur à Supélec et responsable pédagogique du Mastère Spécialisé en Soutien Logistique Intégré des Systèmes Complexes

Sylvie Guessab Professeur à Supélec et responsable pédagogique du Mastère Spécialisé en Soutien Logistique Intégré des Systèmes Complexes Préface Toute personne est un jour confrontée à devoir prendre une décision, qu il s agisse de l étudiant qui réfléchit à son orientation académique, du chercheur qui doit privilégier une option scientifique

Plus en détail

La publication, au second

La publication, au second Les entreprises industrielles françaises de plus en plus impliquées dans les NTIC Malgré l adoption accélérée des différents outils des nouvelles technologies de l information et de la communication (NTIC)

Plus en détail

Secteur Finance - Assurance

Secteur Finance - Assurance Secteur Finance - Assurance isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur financier Selon l INSEE, en 2011, le secteur

Plus en détail

En 2011, l investissement corporel brut

En 2011, l investissement corporel brut 4.1 Investissement En 211, l investissement corporel brut hors apport des entreprises des secteurs principalement marchands non financiers et non agricoles s élève à 196 milliards d euros. Il s est redressé

Plus en détail

L entreprise collaborative

L entreprise collaborative L entreprise collaborative Spécialiste des solutions Cloud Microsoft pour votre PME Gestion des appareils Logiciels Office Messagerie Collaborative Mobilité Partage de documents Calendriers partagés Intranets

Plus en détail

UNIFIED D TA. architecture nouvelle génération pour une restauration garantie (assured recovery ) que les données soient sur site ou dans le cloud

UNIFIED D TA. architecture nouvelle génération pour une restauration garantie (assured recovery ) que les données soient sur site ou dans le cloud UNIFIED architecture nouvelle génération pour une restauration garantie (assured recovery ) D TA que les données soient sur site ou dans le cloud PROTECTION FOURNISSEURS DE SERVICES GÉRÉS DOSSIER SOLUTION

Plus en détail

On site CRM ou SaaS : quel est le bon choix pour votre entreprise?

On site CRM ou SaaS : quel est le bon choix pour votre entreprise? LIVRE BLANC On site CRM ou SaaS : quel est le bon choix pour votre entreprise? Une comparaison détaillée pour vous guiderau travers le processus de sélection d uneplateforme CRM. INTRODUCTION Un survol

Plus en détail

Une solution éprouvée pour votre entreprise

Une solution éprouvée pour votre entreprise Voyez loin Concevoir un avenir pour votre entreprise est pour vous un investissement de tous les jours. Voyez loin grâce à Microsoft Dynamics NAV. Parce qu'elle offre un meilleur contrôle et une visibilité

Plus en détail

PNUD. I. Information sur le poste

PNUD. I. Information sur le poste PNUD Ministère du Développement, de l Investissement et de la Coopération Internationale Direction Générale du Développement Régional Direction Générale des Ressources Humaines Termes de référence pour

Plus en détail