Un système au service des technologies: la MRCT. Michel Cathelinaud MRCT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un système au service des technologies: la MRCT. Michel Cathelinaud MRCT"

Transcription

1 Un système au service des technologies: la MRCT Michel Cathelinaud MRCT 1

2 Objectifs MRCT Promouvoir des actions transverses aux Instituts Projets : Technologiques Mutualisation d équipements Formation Ouvrages => Bénéficiaires sont les laboratoires

3

4 Fonctionnement du système Décision Exécution Bénéficiaires

5 24 réseaux technologiques nationaux avec relais en région 8000 agents 500 laboratoires Réseaux sont interdisciplinaires, inter-catégoriels et inter-établissements

6 Missions d un réseau MRCT Recenser les outils, méthodes et savoir-faire, Organiser la communication entre les participants, Favoriser les relations interdisciplinaires et partager les expertises et les expériences acquises, Connaître l'état de l'art et effectuer une veille technologique, Evaluer ce qui est faisable ou non au C.N.R.S., compte tenu des avancées extérieures, Initier des projets techno, R et D, pour lever des verrous technologiques, Proposer des «mutualisations» (matériels ou logiciels), Préparer un Plan de Formation du réseau et anticiper les évolutions de la discipline, Organiser des forums, écoles, séminaires, ateliers, formations, tutorats Concevoir, rédiger et publier des documents technologiques,

7 24 réseaux nationaux et 37 régionaux 58 opérations de mutualisation d équipements ( ) 210 actions nationales de formation ( ) En résumé la MRCT: 110 tutorats 7000 stagiaires 8000 agents 500 dans les Comités de Pilotage 61% CNRS en moyenne 5 Campagnes d appels à idées 500 laboratoires 100 projets technologiques d amorçage 2.5 M financés pour 7 M d investissements ( ) 140 publications 12 brevets 44 ouvrages collectifs 2000 misions/an 2500 commandes/an

8 Exemples de projets retenus lors de l appel à idées

9 Deux types de projet campagne Des projets technologiques interdisciplinaires (PTI) : dans le but de favoriser l innovation, la diffusion technologique et de stimuler le transfert des savoirs associés: - le développement de projets technologiques ; - des projets de faisabilité de concepts nouveaux ; - les transferts de savoir-faire ; -Des actions d intérêt collectif interdisciplinaires (AICI) qui consistent à mettre en service une ressource technologique, matérielle ou non, équipée de moyens nouveaux et performants pour le bénéfice d une communauté nationale, régionale ou locale comme : -de mettre à disposition d autres laboratoires et disciplines, des équipements de type «instruments prototypes» -de permettre à l ensemble de la communauté d avoir accès à des plates formes de caractérisation, à des équipements de conception ou de production optimisés. 9

10 -Après expertises des projets: -Réseaux et MRCT : objectifs, cdc, mise en opération, réalisation du projet, interdisciplinarité, inter-réseaux, innovations technologiques, -Recommandations des Instituts impliqués ou associés : Projet laboratoire, Institut, financement de RH, ANR, PEPS, Enveloppe financière totale 500k 17 projets retenus/50 soumis 9 PTI 8 ACI 10

11 J. Fick«Microscope interféromètre fibré pour la caractérisation de cellules vivantes»

12 Presse Paris-Edimburgh J-P Perillat «Nouvelle génération de presse gros-volume pour la recherche sous conditions extrêmes»

13 Photographie de verres 80GeSe 2-20Ga 2 Se 3 réalisés par mécanosynthèse et frittage SPS Image infrarouge obtenue par caméra thermique 8-12µm de ces trois verres L Calvez: «Préparation de vitrocéramiques infrarouges pour l optique non linéaire par pressage à chaud»

14 S. Monneret: Système autofocus enregistreur pour la caractérisation de dérives thermo-mécaniques de microscopes

15 UPSECO P. Rannou: «UltraPurification de SEmi-Conducteur Organique»

16 X H. Zhang: Plateforme de mesure d indice de matériaux optiques

17 Bilan de l évaluation de la campagne : -48 laboratoires impliqués avec collaboration: CEA, Soleil, ESRF, Thales, Sanofi Pasteur -8 poursuites de projet en ANR -4 brevets déposés -14 thèses impliqués -3 collaborations internationales -35 communications écrites ou orales recensées au 15/01/2012 -Financement complémentaire de 1.1M

18 Résultats de l appel à idées

19 Grades des porteurs de projets 16% 23% En 2010 En % 2% DR, PR 16% CR, MC IR 39% IE 37.9% T post doc 20.7% 31% 3.45% 3.45% 3.45% DR, PR CR, MC IR IE AI T 49 projets soumis: - 20 AICI - 29 PTI 29 projets soumis : - 8 AICI - 21 PTI En 2012: 11 PTI et 5 AICI 19

20 Porteur du projet Type de projet Titre Instituts Réseau Attribution 2012 Attribution 2013 Coquerel Gérard AICI Prototype n 3 d appareil de Fusion de Zone appliqué aux matériaux organiques INP,INC,INS IS,INSU Cristech 12 K Bernède Jean- Christian PTI Nouvelles électrodes conductrices Transparentes exemptes d indium NC,INSIS, INP Nanorgasol 10 K 11 K Mangeat Thomas PTI Microscopie intégrative pour l étude des fonctions cellulaires, INSB,INSIS, INP ROP, RTMFM 20 K 5 K BERGERET Emmanuel PTI MISTRAL (Matériaux organiques Innovants pour la réalisation sur substrats Souples de Transistors et de Récupérateurs d énergie par de s procédés d ablation laser INP,INC, INSIS RDE,FEMTO ROP 15 K 15 K SAUTER Claude PTI Validation de dispositifs microfluidiques pour la cristallisation et l analyse cristallographique de complexes biomacromoléculaires. INSB Cristech 20 K 10 K LE CAM Jean-Benoît PTI Imagerie quantitative en mécanique des matériaux verres. INC, INSIS RDM, ROP, Metro 30 K 3 K

21 Porteur du projet Type de projet Titre Instituts Réseau Attribution 2012 Attribution 2013 Guignot Nicolas AICI Acquisition d un module DIA- 100 pour mesures in situ dans la presse multienclumes de SOLEIL. INSU,INP, INSIS HP 20 K 20 K LE FLOCH Sylvie PTI Développement d un dispositif de frittage flash à 2 GPa adapté à la diffraction X in situ. INP, INC, INSIS HP 15 K 10 K NAZABAL Virginie AICI BanC A injection optique dans le Moyen Infra-Rouge (CAP-MIR). INSIS, INP, INC, INEE ROP,METRO 12 K 25 K BOUBERT Pascal AICI Source plasma à fins métrologiques. INSIS,INP Plasmas Froids 15 K 15 K Girard Eric PTI Biocristallographie sous hautes pressions et à température basse (0 à 20 C). INSB,INSU INEE HP 8 K 5 K DESCAMPS Dominique PTI Pompage HAute BRillance d amplificateurs CaF2 :Yb en régime femtoseconde, acronyme : HABRY. INP, INSIS, INC CMDO+, FEMTO,ROP 15 K 13 K Santarelli Giorgio PTI Source laser à très bas bruit de fréquence par stabilisation sur interféromètre de Michelson fibré. INSU,INP,I NSIS FEMTO, ROP, Metro 20 K 10 K

22 Porteur du projet Type de projet Titre Instituts Réseau Attribution 2012 Attribution 2013 VLANDAS Alexis PTI Développement d un mode de mesure électrochimique ultralocale et fabrication des pointes AFM. INSB, INSIS,INP REMISOL 8K Sauleau Ronan AICI Cellule de prototypage de précision pour systèmes et échantillons de dimensions réduites, à géométrie complexe. INP, INC, INSIS RDM 40 K Place Christophe PTI Mise en place d un dispositif de microscopie de fluorescence en superrésolution pour la création d un montage original couplant AFM et superrésolution. INSB,INC,I NP,INSIS RCCM,RE MISOL, RTMFM, ROP 20 K Evaluation des projets en janvier 2014

23 Très bonnes journées!

Plan de Formation 2015 Du réseau :

Plan de Formation 2015 Du réseau : Plan de Formation 2015 Du réseau : 1 Identification du réseau national Nom du réseau Objet (thématiques/technologies) Nom et coordonnées du responsable Nom et coordonnées du référent formation Adresse

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC Janvier 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Décembre 2015 LA CRÉATION DU CTIPC Le PEP se réjouit de la ratification par Emmanuel Macron, Ministre de l Economie et des Finances,

Plus en détail

Projets à connotation Hyperfréquence

Projets à connotation Hyperfréquence Projets à connotation Hyperfréquence H1 - Mise au point d un programme de pilotage d'un banc de caractérisation d'antennes. (1 ou 2 étudiants) Un banc de caractérisation d'antennes est disponible au sein

Plus en détail

Projet. Dept. Microélectronique et Microcapteurs. T. Mohammed-Brahim

Projet. Dept. Microélectronique et Microcapteurs. T. Mohammed-Brahim Projet Dept. Microélectronique et Microcapteurs T. Mohammed-Brahim 1 Organisation du Département Etude et mise au point de systèmes de détection intégrés Forte spécificité française : fabrication directe

Plus en détail

Chef de projet ou Expert en conception du contrôle/commande en instrumentation C1C25

Chef de projet ou Expert en conception du contrôle/commande en instrumentation C1C25 BAP C Sciences de l ingénieur et instrumentation scientifique Chef de projet ou Expert en conception du contrôle/commande en instrumentation C1C25 Contrôle - Commande en instrumentation - IR Mission Le

Plus en détail

Le Répertoire des Compétences

Le Répertoire des Compétences LES RENCONTRES CNRS DE L INNOVATION Collaboration public-privé pour la valorisation des logiciels Mercredi 15 juin 2011 La Direction de l' La Direction de l' Une Interface entre laboratoires et entreprises

Plus en détail

Le budget 2014 du CNRS

Le budget 2014 du CNRS Rencontre avec les Directeurs d unité de l INSIS P. 1 10 février 2014 Le budget 2014 du CNRS CNRS/ DGD-R Sommaire Le cadrage général du budget de l Etat et de la recherche Le cadrage général du budget

Plus en détail

Le point sur RESINFO JoSy 14/10/08

Le point sur RESINFO JoSy 14/10/08 Le point sur RESINFO JoSy 14/10/08 RESINFO : la fédération de réseaux d ASR La MRCT : tutelle administrative Les réseaux régionaux et thématiques Fonctionnement de RESINFO Les activités Les partenaires

Plus en détail

Formation. Bilan 2010 Orientations projets 2011. Direction des ressources humaines Service formation et itinéraires professionnels

Formation. Bilan 2010 Orientations projets 2011. Direction des ressources humaines Service formation et itinéraires professionnels Formation Bilan 2010 Orientations projets 2011 dépasser les frontières Direction des ressources humaines Service formation et itinéraires professionnels SOMMAIRE I. LES FAITS MARQUANTS DE L ANNEE 2010...

Plus en détail

Entités de recherche. Maison des Sciences de l Homme et de la Société de Toulouse MSHS-T

Entités de recherche. Maison des Sciences de l Homme et de la Société de Toulouse MSHS-T Entités de recherche Rapport du HCERES sur la structure fédérative : Maison des Sciences de l Homme et de la Société de Toulouse MSHS-T sous tutelle des établissements et organismes : Université de Toulouse

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

Kit Management Qualité

Kit Management Qualité Kit Management Qualité Outil d organisation de laboratoire A. Rivet Strasbourg, 5 mai 2011 Kit Management Qualité Introduction La norme ISO 9001 La maitrise documentaire L outil CERMAV Le Kit Management

Plus en détail

Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde

Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde par Denis Morris Département de physique, Université de Sherbrooke Septembre 2014 Activités de recherche en cours Étude des

Plus en détail

Concepts Systèmes et Outils pour la Sécurité Globale ANNEXE 2

Concepts Systèmes et Outils pour la Sécurité Globale ANNEXE 2 OUVERTURE MUTUELLE DU PROGRAMME «CONCEPTS SYSTEMES ET OUTILS POUR LA SECURITE GLOBALE» DE L ANR ET DU PROGRAMME «SECURING THE SUPPLY CHAIN» DU BMBF A DES PARTENARIATS FRANCO-ALLEMANDS 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS

Plus en détail

> Entreprise responsable

> Entreprise responsable > BATIMENT DURABLE Atelier 4C - Pour une ville attractive Luc JACQUET luc.jacquet@boostheat.com I + 33 6 79 13 46 31 Proje t Générateur de chaleur haute efficacité auto-fiancé pour la maison individuelle

Plus en détail

Colloque SNR Avril 2014. Défis de la Société de l information et de la communication

Colloque SNR Avril 2014. Défis de la Société de l information et de la communication Colloque SNR Avril 2014 Défis de la Société de l information et de la communication Défis du numérique Une profonde rupture de civilisation Enjeux humains, sociaux et économiques majeurs Espoirs et inquiétudes

Plus en détail

Microtechnologies et Electronique (mte)

Microtechnologies et Electronique (mte) RS430.100.15. 1/8 La description de module définit les conditions cadres du déroulement de l enseignement des matières du module. Filière(s) Orientation Public Microtechniques (MIC) Microtechnologies et

Plus en détail

Synthèse d évaluation de projet rédigée par le rapporteur - Appel à projets ARPEGE 2009

Synthèse d évaluation de projet rédigée par le rapporteur - Appel à projets ARPEGE 2009 ARPEGE 2009 Synthèse d évaluation de projet rédigée par le rapporteur - Appel à projets ARPEGE 2009 Acronyme et nom du projet Nom et Prénom du rapporteur Date Rappel des notes des experts (ne pas mentionner

Plus en détail

Projets à connotation Hyperfréquence

Projets à connotation Hyperfréquence Projets à connotation Hyperfréquence H2 - Etude et réalisation d'une antenne double accord pour un tag RFID Sujet clos N. Seck. Le but du projet est de poursuivre une étude sur la réalisation d une antenne

Plus en détail

Évaluation du HCERES sur l unité :

Évaluation du HCERES sur l unité : Entités de recherche Évaluation du HCERES sur l unité : Laboratoire de Photonique et de Nanostructures LPN sous tutelle des établissements et organismes : Centre National de Recherche Scientifique CNRS

Plus en détail

Évaluation et formations techniques : e.profil

Évaluation et formations techniques : e.profil Évaluation et formations techniques : e.profil Claude Lepineux Christian Plantadis GNFA Office professionnel de qualification des organismes de formation Prestations d évaluation des compétences et de

Plus en détail

Responsable de la formation continue

Responsable de la formation continue Responsable de la formation continue J1E26 Formation continue orientation et insertion professionnelle - IR Le responsable de la formation continue propose, définit, met en oeuvre et évalue la politique

Plus en détail

Rencontre nationale trans-réseaux Réseau des mécaniciens Réseau Haute- Pression. Laser et procédés. Présenté par Emmanuelle MIQUET.

Rencontre nationale trans-réseaux Réseau des mécaniciens Réseau Haute- Pression. Laser et procédés. Présenté par Emmanuelle MIQUET. Rencontre nationale trans-réseaux Réseau des mécaniciens Réseau Haute- Pression Laser et procédés Présenté par Emmanuelle MIQUET À Mittelwihr Le 18 novembre 2011 Centre de Ressources Technologiques spécialisé

Plus en détail

Vers de bonnes pratiques en tutorat à distance:

Vers de bonnes pratiques en tutorat à distance: Vers de bonnes pratiques en tutorat à distance: un outil en ligne pour le personnel scolaire Un partenariat SOFAD - CS Mélanie Bergeron, chargée de projet Nicole Daigneault, chargée de projet Marcelle

Plus en détail

COMPOSITES À MATRICE THERMOPLASTIQUES:

COMPOSITES À MATRICE THERMOPLASTIQUES: COMPOSITADOUR - Parc Technocité, Avenue du 8 mai 1945FR-64100 Bayonne contact: Tél: + 33 5 59 43 84 77 Mail: f.sedeilhan@estia.fr www.compositadour.estia.fr Confidentiel 04/07/2011 1 SOMMAIRE II. PLACEMENT

Plus en détail

LE ROLE DE L UNIVERSITE DANS L INNOVATION ET LE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL Forum Franco mexicain Alain Storck Président de l UTC

LE ROLE DE L UNIVERSITE DANS L INNOVATION ET LE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL Forum Franco mexicain Alain Storck Président de l UTC UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE DE COMPIÈGNE UTC Présidence LE ROLE DE L UNIVERSITE DANS L INNOVATION ET LE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL Forum Franco mexicain Alain Storck Président de l UTC Présidence Alain STORCK

Plus en détail

Institut de chimie (INC) Journées des entrants

Institut de chimie (INC) Journées des entrants Institut de chimie (INC) Journées des entrants La formation au sein de l INC Démarche qualité Marie-Pierre FONTAINE-AUPART Chargée de mission formation - colloques La politique formation au CNRS mai 2008:

Plus en détail

La valorisation in2p3

La valorisation in2p3 Catherine Clerc Celine Tanguy DAT in2p3 Chargée de valorisation in2p3 La valorisation in2p3 JNE 2015 La valorisation : pourquoi La valorisation des recherches entreprises au CNRS trouve son fondement dans

Plus en détail

Applications mobiles, sécurité et acceptabilité. Jean-Pierre Lisse Vice-président du Comité d évaluation PAN-H

Applications mobiles, sécurité et acceptabilité. Jean-Pierre Lisse Vice-président du Comité d évaluation PAN-H Applications mobiles, sécurité et acceptabilité Jean-Pierre Lisse Vice-président du Comité d évaluation PAN-H ACTIVITES TRANSVERSES - Acceptabilité - Sécurité PEMFC: APPLICATIONS MOBILES - Sous-Marin -

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

Expert ou chef de projet en contrôle-commande

Expert ou chef de projet en contrôle-commande Expert ou chef de projet en contrôle-commande C1C25 Electronique, électrotechnique ou contrôle-commande - IR Spécialités L expert ou chef de projet en contrôle-commande peut être amené à se spécialiser

Plus en détail

La norme ISO 9001. Outil d organisation d une unité de recherche. A. Rivet

La norme ISO 9001. Outil d organisation d une unité de recherche. A. Rivet La norme ISO 9001 Outil d organisation d une unité de recherche A. Rivet 2013 ISO 9001 outil d organisation Le CERMAV Mise en place de la démarche au laboratoire La norme ISO 9001 Le Système d Organisation

Plus en détail

Tél. 03 29 62 40 70 Fax 03 29 23 10 38. e-mail : ctb-choffel@wanadoo.fr site internet : www.ctb-choffel.fr

Tél. 03 29 62 40 70 Fax 03 29 23 10 38. e-mail : ctb-choffel@wanadoo.fr site internet : www.ctb-choffel.fr ph-mètres Conductimètres / Résistivimètres Chaînes de titrages automatiques Passeurs d échantillons Potentiostats / Galvanostats Analyseurs de traces Solutions étalons certifiées ph-mètres / rh-mètres

Plus en détail

PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION. AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES

PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION. AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES sous la responsabilité du vice-rectorat aux études Février 2010 INTRODUCTION Le Programme d innovation en formation aux 1 er, 2 e et 3 e

Plus en détail

Master 2 Mention : Communication, stratégie internationale et interculturalité (CSII) SPECIALITE : Communication et Solidarité

Master 2 Mention : Communication, stratégie internationale et interculturalité (CSII) SPECIALITE : Communication et Solidarité Master 2 Mention : Communication, stratégie internationale et interculturalité (CSII) SPECIALITE : Communication et Solidarité Depuis 990, le nombre des formations à l ESS s est développé. Mais la majorité

Plus en détail

Com on! Présentation du réseau. Résultats de l enquête 2013 sur les métiers de la communication. 21 novembre 2014

Com on! Présentation du réseau. Résultats de l enquête 2013 sur les métiers de la communication. 21 novembre 2014 Com on! Présentation du réseau Résultats de l enquête 2013 sur les métiers de la communication 21 novembre 2014 1 I Le réseau Com on! Pourquoi un réseau métier «Communication»? Objectifs Fonctionnement

Plus en détail

Journées scientifiques. "Autour du contrôle des ondes pour des applications en biologie"

Journées scientifiques. Autour du contrôle des ondes pour des applications en biologie Journées scientifiques "Autour du contrôle des ondes pour des applications en biologie" Marseille, 15-16 octobre 2013 Cet évènement est proposé dans le cadre d une collaboration entre deux groupes de travail

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2010 CENTRE PIERRE POTIER/ITAV

APPEL A PROJETS 2010 CENTRE PIERRE POTIER/ITAV APPEL A PROJETS 2010 CENTRE PIERRE POTIER/ITAV!""#!$%&' # (#( PREAMBULE Le Conseil Régional Midi-Pyrénées Depuis les assises régionales de la recherche, le Conseil Régional Midi-Pyrénées a financé pour

Plus en détail

LABEX 2010 Appel à projets «Laboratoires d excellence» RAPPORT

LABEX 2010 Appel à projets «Laboratoires d excellence» RAPPORT LABEX 2010 Appel à projets «Laboratoires d excellence» RAPPORT Informations importantes à destination des rapporteurs (à lire attentivement) Les avis des experts, ainsi que les notes attribuées par ceux-ci,

Plus en détail

Technologies, applications et développement en France : quelles perspectives pour le solaire photovoltaïque?

Technologies, applications et développement en France : quelles perspectives pour le solaire photovoltaïque? Technologies, applications et développement en France : quelles perspectives pour le solaire photovoltaïque? Philippe Malbranche CEA-INES Tél : 33 4 79 44 45 46 Mél : philippe.malbranche @ cea.fr www.ines-solaire.com

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERÊT REALISATION DE «PLATEAUX TECHNIQUES ET PEDAGOGIQUES PRAXIBAT» EN VUE DE LA FORMATION DES PROFESSIONNELS DU BATIMENT

APPEL A MANIFESTATION D INTERÊT REALISATION DE «PLATEAUX TECHNIQUES ET PEDAGOGIQUES PRAXIBAT» EN VUE DE LA FORMATION DES PROFESSIONNELS DU BATIMENT APPEL A MANIFESTATION D INTERÊT REALISATION DE «PLATEAUX TECHNIQUES ET PEDAGOGIQUES PRAXIBAT» EN VUE DE LA FORMATION DES PROFESSIONNELS DU BATIMENT La date limite de réception des candidatures est fixée

Plus en détail

«L éclairage LED : statut et caractérisation» «La RT 2012 et sa mise en œuvre»

«L éclairage LED : statut et caractérisation» «La RT 2012 et sa mise en œuvre» COMMUNIQUE DE PRESSE Deux conférences du au salon Lumiville, à Lyon les 25 et 26 mai 2011 : «L éclairage LED : statut et caractérisation» Avec la présentation des projets du «La RT 2012 et sa mise en œuvre»

Plus en détail

CELLULE DE VALORISATION DE LA RECHERCHE Université de Toulouse

CELLULE DE VALORISATION DE LA RECHERCHE Université de Toulouse CELLULE DE VALORISATION DE LA RECHERCHE Université de Toulouse Présentation Commission Valorisation La valorisation de la recherche, c est quoi? Cadre juridique Les textes juridiques : Une mission de service

Plus en détail

CALCUL. Violaine Louvet 1, Marc Massot 2. 26 Février 09 - Réunion des DU

CALCUL. Violaine Louvet 1, Marc Massot 2. 26 Février 09 - Réunion des DU CALCUL Violaine Louvet 1, Marc Massot 2 1 Institut Camille Jordan - CNRS, 2 Chargé de mission "Calcul Scientifique" à l INSMI 26 Février 09 - Réunion des DU Historique Emergence de Calcul au sein du réseau

Plus en détail

Corse. Programme Opérationnel FEDER 2007 20132013 Contrat de Projets Etat CTC 2007 2013

Corse. Programme Opérationnel FEDER 2007 20132013 Contrat de Projets Etat CTC 2007 2013 Emmanuel PIERRE Maryline ANTONETTI La stratégie de l innovation en Corse Cadre stratégique : Programme Opérationnel FEDER 2007 20132013 Contrat de Projets Etat CTC 2007 2013 Objectif (sortie de l'objectif

Plus en détail

Procédure générale d utilisation du service microscopie confocale et vidéomicroscopie

Procédure générale d utilisation du service microscopie confocale et vidéomicroscopie Procédure générale d utilisation du service microscopie confocale et vidéomicroscopie 19.10.2007 PCVUS Indice : 01 Page 1 sur 5 de Recherche de Haute-Normandie 1. Le personnel Personnel Téléphone E. Mail

Plus en détail

Projet TEAP. Présentateurs : Stéphane Lacrampe (Obeo) Hugo Brunelière (AtlanMod)

Projet TEAP. Présentateurs : Stéphane Lacrampe (Obeo) Hugo Brunelière (AtlanMod) Projet TEAP Présentateurs : Stéphane Lacrampe (Obeo) Hugo Brunelière (AtlanMod) 1 Introduction Obeo : PME de 45 salariés crée en 2005 Implantée à Nantes, Paris, Toulouse Fournisseur de technologies ouvertes

Plus en détail

Brevet de Technicien Supérieur. Management des Unités Commerciales

Brevet de Technicien Supérieur. Management des Unités Commerciales Brevet de Technicien Supérieur Management des Unités Commerciales LE PROJET DE DÉVELOPPEMENT DE L UNITÉ COMMERCIALE 2 ème année Lycée Marie Curie - Versailles http://www.lyc-curie-versailles.ac-versailles.fr/

Plus en détail

ISCAE-CASABLANCA LISTE DES FORMATIONS DISPENSEES

ISCAE-CASABLANCA LISTE DES FORMATIONS DISPENSEES ISCAE-CASABLANCA LISTE DES FORMATIONS DISPENSEES ANNEE UNIVERSITAIRE 2014-2015 A. La Grande Ecole Les conditions d accès Le concours est ouvert aux : 1. Elèves des classes préparatoires, âgés de 22 ans

Plus en détail

GROUPE LASERMECA SPÉCIALISTE DES TECHNOLOGIES LASER : SOUDAGE MARQUAGE et GRAVURE DÉCOUPE DE PRÉCISION

GROUPE LASERMECA SPÉCIALISTE DES TECHNOLOGIES LASER : SOUDAGE MARQUAGE et GRAVURE DÉCOUPE DE PRÉCISION GROUPE LASERMECA SPÉCIALISTE DES TECHNOLOGIES LASER : SOUDAGE MARQUAGE et GRAVURE DÉCOUPE DE PRÉCISION PRÉSENTATION La Société XENIA est spécialisée dans l application des TECHNOLOGIES LASER de puissance

Plus en détail

Le chaud/froid et la réplication des microstructures Projet Impress Innov Day du 4 octobre 2012, PEP Stéphane DESSORS Chef de Projet - PEP

Le chaud/froid et la réplication des microstructures Projet Impress Innov Day du 4 octobre 2012, PEP Stéphane DESSORS Chef de Projet - PEP Le chaud/froid et la réplication des microstructures Projet Impress Innov Day du 4 octobre 2012, PEP Stéphane DESSORS Chef de Projet - PEP Le projet IMPRESS La plateforme IMPRESS Chauffage par induction:

Plus en détail

Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde

Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde par Denis Morris Département de physique, Université de Sherbrooke Septembre 2013 Activités de recherche en cours Étude des

Plus en détail

MISSION DU CRP HENRI TUDOR

MISSION DU CRP HENRI TUDOR March 17, 2009 1 MISSION DU CRP HENRI TUDOR Depuis 1987, CRP Henri Tudor contribue à l amélioration et au renforcement de la capacité d innovation des entreprises et des organisations publiques. Le Centre

Plus en détail

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 131

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 131 Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de l'école doctorale n 131 Langue, littérature, image : civilisation et sciences humaines (domaines francophone, anglophone et d Asie orientale)

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Jean-Pierre Brocart. Incubateur National Multimédia Belle de Mai. brocart@belledemai.org

Jean-Pierre Brocart. Incubateur National Multimédia Belle de Mai. brocart@belledemai.org La valorisation de la recherche par la création d entreprises innovantes Le rôle des incubateurs Jean-Pierre Brocart Incubateur National Multimédia Belle de Mai brocart@belledemai.org Les mesures prises

Plus en détail

Mars 2014 CS-MA-2014

Mars 2014 CS-MA-2014 Mars 2014 Responsable Scientifique : Pascal SCHLICH Responsable Technique : Olivier BERDEAUX Responsables Qualité : Nicolas DEPRETRE / Anne-Laure LOISEAU Plate-Forme ChemoSens Centre des Sciences du Goût

Plus en détail

Coopérations technologiques industrielles ou de services :

Coopérations technologiques industrielles ou de services : Entreprise OFFRE Coopérations technologiques industrielles ou de services : - Réalisations d objets ou de services, - Besoins ponctuels et de sous-traitance technique, - Besoins d innovation, - Essais,

Plus en détail

Réseau. Rencontre Nationale

Réseau. Rencontre Nationale Réseau Rencontre Nationale Pôles d innovation pour l artisanat et les petites entreprises, un réseau en mouvement Nicolas Padberg Chef de projet Institut Supérieur des Métiers Innover pour s adapter et

Plus en détail

INFORMATION STRATEGIQUE INTELLIGENCE ECONOMIQUE. Levier de compétitivité pour les entreprises

INFORMATION STRATEGIQUE INTELLIGENCE ECONOMIQUE. Levier de compétitivité pour les entreprises INFORMATION STRATEGIQUE INTELLIGENCE ECONOMIQUE Levier de compétitivité pour les entreprises Direccte - 15/04/2013 Les missions d un CRIE en région Sensibiliser le tissu économique régional, public et

Plus en détail

Créer son organisme de formation en entreprise

Créer son organisme de formation en entreprise Créer son organisme de formation en entreprise Une offre du groupe DYADEO 1 La création d un organisme de formation STRATÉGIE Créer une adhésion à l entreprise Mettre en adéquation les RH et l évolution

Plus en détail

STAGE LASERS INTENSES Du 15 au 19 mai 2006 COURS

STAGE LASERS INTENSES Du 15 au 19 mai 2006 COURS STAGE LASERS INTENSES Du 15 au 19 mai 2006 COURS Production d impulsions d laser nanosecondes en régime déclenché Directeur de Recherche au CNRS Responsable de l Équipe Lasers Solides et Applications (ELSA)

Plus en détail

Après-midi «Voir le cancer» Samedi 13 octobre 2012 à Paris

Après-midi «Voir le cancer» Samedi 13 octobre 2012 à Paris Dossier de presse 2012 Après-midi «Voir le cancer» Samedi 13 octobre 2012 à Paris Contact presse Tél : 01 48 03 72 47 Charlotte RICHARD Courriel : communication@canceropole-idf.fr VOIR LE CANCER : une

Plus en détail

Référentiel national d équivalences horaires application à l UPEC en 2012-2013

Référentiel national d équivalences horaires application à l UPEC en 2012-2013 I II I : Innovation pédagogique I.1 I.2 I.3 Élaboration et mise en ligne de module d enseignement ou de formation, sans tâches directes liées à l assistance et l évaluation des étudiants Responsabilité

Plus en détail

Technologies créatives

Technologies créatives Innovation Textile Créativité Charlotte Winter Impression Numérique Technologies créatives La plateforme EMODE, un dispositif unique pour permettre aux acteurs de la filière Mode de relever les défis de

Plus en détail

Compte-rendu journée de la 4 ieme réunion du comité de pilotage, à l Observatoire de Paris (29 Avril 2002)

Compte-rendu journée de la 4 ieme réunion du comité de pilotage, à l Observatoire de Paris (29 Avril 2002) Compte-rendu journée de la 4 ieme réunion du comité de pilotage, à l Observatoire de Paris (29 Avril 2002) Ce compte rendu a été rédigé en informel style oral «brut»par S. Mottin Présents : Le Blanc, de

Plus en détail

service clientèle LYON centre de formation PARIS OYONNAX

service clientèle LYON centre de formation PARIS OYONNAX service clientèle Tél. : +33 (0)4 72 68 28 28 Fax : +33 (0)4 26 68 28 58 contact@cfp-france.com 39 rue de la Cité 69441 Lyon Cedex 03 centre de formation Tél. : +33 (0)4 78 77 05 35 Fax : +33 (0)4 78 77

Plus en détail

Voir l ensemble optimiser le détail : Des compétences en plasturgie pour des exigences élevées.

Voir l ensemble optimiser le détail : Des compétences en plasturgie pour des exigences élevées. Voir l ensemble optimiser le détail : Des compétences en plasturgie pour des exigences élevées. Maîtrise générale des techniques de plasturgie De l idée à la production en série Les idées prennent forme

Plus en détail

Le modèle ADDIE pour la conception d'une ingénierie pédagogique hybride

Le modèle ADDIE pour la conception d'une ingénierie pédagogique hybride Le modèle ADDIE pour la conception d'une ingénierie pédagogique hybride http://commons.wikimedia.org/wiki/file:model-addie-blue.png ANALYSE (=> clarifier les problématiques de la formation, les contraintes

Plus en détail

QRRAL / JOURNEE THEMATIQUE : PISTES POUR AMORCER UNE DEMARCHE QUALITE THEORIE ET REALITE AUTOEVALUATION - AUTODIAGNOSTIC

QRRAL / JOURNEE THEMATIQUE : PISTES POUR AMORCER UNE DEMARCHE QUALITE THEORIE ET REALITE AUTOEVALUATION - AUTODIAGNOSTIC QRRAL / JOURNEE THEMATIQUE : PISTES POUR AMORCER UNE DEMARCHE QUALITE THEORIE ET REALITE DELEGATION A LA QUALITE L INRA : EPST de recherche finalisée pour l agriculture, l alimentation et l environnement

Plus en détail

... Catalogue des offres de Technologies en SHS

... Catalogue des offres de Technologies en SHS ... Catalogue des offres de Technologies en SHS Version du 11avril 2013 est la Société d Accélération du Transfert de Technologies de la région Aquitaine (SATT Aquitaine). Créée en juillet 2012 à l initiative

Plus en détail

«Amiante META» Projet pour la prévention des maladies liées aux expositions à l amiante

«Amiante META» Projet pour la prévention des maladies liées aux expositions à l amiante 28 novembre 2014 Anita Romero-Hariot - INRS «Amiante META» Projet pour la prévention des maladies liées aux expositions à l amiante Plan Bilan des cancers professionnels liés à l amiante au titre des AT-MP

Plus en détail

Dispositifs et Incitations pour la Création et le Développement d Entreprises Innovantes en Tunisie

Dispositifs et Incitations pour la Création et le Développement d Entreprises Innovantes en Tunisie Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Dispositifs et Incitations pour la Création et le Développement d Entreprises Innovantes en Tunisie Marseille 06 décembre 2012 Introduction

Plus en détail

Projet Web Intelligence

Projet Web Intelligence Projet Web Intelligence Cluster 2 : Informatique, Signal, Logiciel Embarqué http://www.grenoble-universites.fr/isle/ Olivier Boissier G2I/ENSM-Saint-Etienne Olivier.Boissier@emse.fr Coordinateurs : http://eric.univ-lyon2.fr/wi/

Plus en détail

Contrôle dynamique de la surface d onde du «LULI2000»

Contrôle dynamique de la surface d onde du «LULI2000» Contrôle dynamique de la surface d onde du «LULI2000» Ji-Ping Zou, Anne-Marie Sautivet, Luc Martin, Christian Sauteret Laboratoire pour l Utilisation des Lasers Intenses (LULI), Unité Mixte Ecole Polytechnique-

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation Politique TICE UBP L université ne peut pas rester à l écart des mutations profondes qui traversent nos sociétés ; la question n est plus de savoir s il faut ou non prendre en compte l usage du numérique

Plus en détail

TRAVAILLER SUR ALISE :

TRAVAILLER SUR ALISE : ALISE : UN LASER DE PUISSANCE Alisé (Activité Laser ImpulSionnel pour les Etudes) est un laser de puissance d énergie 100 à 200 Joules. Véritable outil de laboratoire évolutif, Alisé conserve ses caractéristiques

Plus en détail

BILAN 2012-2015 PERSPECTIVES 2016-2019 ou 2020

BILAN 2012-2015 PERSPECTIVES 2016-2019 ou 2020 4èmes Journées Scientifiques GDR3544 Sciences du bois Clermont-Ferrand, 4-6 Novembre 2015 BILAN 2012-2015 PERSPECTIVES 2016-2019 ou 2020 Sabine Caré Laboratoire Navier, Champs sur Marne Historique GDR3544

Plus en détail

Le MancheLab : un fab lab pour la Manche

Le MancheLab : un fab lab pour la Manche Saint-Lô, le 03 février 2013 Le MancheLab : un fab lab pour la Manche Le 25 juin 2013, l État, via la DGCIS (Direction Générale de la Compétitivité de l Industrie et des Services), a lancé un appel à projets

Plus en détail

MASTER EUROPEEN DE MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE (MSE)

MASTER EUROPEEN DE MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE (MSE) MASTER EUROPEEN DE MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE (MSE) Présentation : Ce programme de formation interdisciplinaire s adresse à de futurs managers et prépare à des missions d encadrement dans des

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

www.universite-lyon.fr/lst De l invention au marché

www.universite-lyon.fr/lst De l invention au marché www.universite-lyon.fr/lst De l invention au marché Lyon Science Transfert, Service de valorisation de l Université de Lyon L Université de Lyon en quelques chiffres 20 Etablissements et Grandes Ecoles

Plus en détail

FICHE DE POSTE : Directeur adjoint Ecole d IADE

FICHE DE POSTE : Directeur adjoint Ecole d IADE C.H.I.P.S. FICHE DE POSTE DIRECTEUR ADJOINT ERIADE /FIC POS/ N 1 Créé en septembre 2014 Ecole Régionale d Infirmiers Anesthésistes Modifié le : Version n 1 4 pages + 1 page annexe Lieux de diffusion :

Plus en détail

dans le cadre des infrastructures nationales

dans le cadre des infrastructures nationales La politique du TGE pour les centres de ressources dans le cadre des infrastructures nationales Stéphane Pouyllau & Richard Walter Le TGE Adonis Trois axes majeurs : Structuration d un réseau de centres

Plus en détail

Groupe Atlantic. Relations Ecoles

Groupe Atlantic. Relations Ecoles Groupe Atlantic Relations Ecoles GROUPE ATLANTIC - Qui sommes-nous? Historique : création en 1968 1968 1973 1986 1989 1993 2000 2002 2006 2008 2011 Effectifs : multipliés par 3 en moins de 20 ans (JV 51%)

Plus en détail

LabVIEW pilote une machine à compression rapide pour des essais de combustion en conditions extrêmes

LabVIEW pilote une machine à compression rapide pour des essais de combustion en conditions extrêmes LabVIEW pilote une machine à compression rapide pour des essais de combustion en conditions extrêmes "Une partie mécanique basée sur le principe de la catapulte et une partie mesure et contrôle/commande

Plus en détail

Votre réponse vaudra acceptation totale et entière des conditions d appel d offres décrites dans le présent document.

Votre réponse vaudra acceptation totale et entière des conditions d appel d offres décrites dans le présent document. Paris, le 17 juillet 2012 Madame, Monsieur, Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint l appel d offres privé pour la fourniture éventuelle d un système de détection des protéines qui serait à fournir,

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Référentiels métiers de l'éclairage

Référentiels métiers de l'éclairage Référentiels métiers de l'éclairage S M A Avec le soutien du Fond Social Européen 1. Définition du métier Chargé d assurer la qualité artistique et technique de l éclairage d un spectacle ou d un événement,

Plus en détail

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Communiqué de presse 16 juin 2005 Fusion de Stock at Stake (membre du groupe Ethibel) et Vigeo : naissance du Groupe Vigeo, première agence européenne de mesure de

Plus en détail

Pôle d innovation technologique de la construction durable : ROI. Règlement d'ordre Intérieur. Introduction :

Pôle d innovation technologique de la construction durable : ROI. Règlement d'ordre Intérieur. Introduction : Règlement d'ordre Intérieur Introduction : Le pôle d innovation NEOBUILD a vu le jour le 4 mai 2011 à l initiative du Conseil de Développement Economique de la Construction (CDEC). Le Ministère de l Economie

Plus en détail

Journée de réflexion autour du Flagship Graphène 18 Avril 2013. Activités et projets. Spectroscopies optiques Propriétés opto-électroniques

Journée de réflexion autour du Flagship Graphène 18 Avril 2013. Activités et projets. Spectroscopies optiques Propriétés opto-électroniques Journée de réflexion autour du Flagship Graphène 18 Avril 213 Activités et projets Spectroscopies optiques Propriétés opto-électroniques Les groupes identifiés Bordeaux, Réseau Aquitain sur les Matériaux

Plus en détail

Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation

Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation TROUVEZ LE BON ÉQUILIBRE AVEC DES SOLUTIONS LOGICIELLES ET DES PRESTATIONS DE CONSEIL POUR LA GOUVERNANCE OPÉRATIONNELLE PRENEZ UNE LONGUEUR

Plus en détail

Actions de communication, sources et réseaux d information des Correspondants Information/Communication

Actions de communication, sources et réseaux d information des Correspondants Information/Communication Actions de communication, sources et réseaux d information des Correspondants Information/Communication Analyse du questionnaire adressé par la DIST en octobre 2004 1 Données quantitatives - 61 correspondants

Plus en détail

La Biophotonique en Ile-de-France

La Biophotonique en Ile-de-France La Biophotonique en Ile-de-France Une filière en développement Note de synthèse, octobre 2004 Page 1 sur 8 LE COLLOQUE PARIS-BIOPHOTONIQUE 2004 Une journée, trois temps forts Dans le cadre des travaux

Plus en détail

Contraintes et déformations d une poutre en aluminium soumise à une sollicitation de flexion

Contraintes et déformations d une poutre en aluminium soumise à une sollicitation de flexion Contraintes et déformations d une poutre en aluminium soumise à une sollicitation de flexion 1. Introduction Ce document présente les principales informations nécessaires pour la réalisation des laboratoires

Plus en détail

DIGITAL PUB UNE AGENCE DE COMMUNICATION GLOBALE

DIGITAL PUB UNE AGENCE DE COMMUNICATION GLOBALE DIGITAL PUB UNE AGENCE DE COMMUNICATION GLOBALE Présentation Digital pub est situé à souidania, à Alger. Grâce à son dynamisme et sa réactivité Notre équipe se compose de graphistes imprimeurs, designeurs.

Plus en détail

Nos Noscompétences, notre notresouplesse et et notre notreréactivité nous nouspermettent de de répondre au au mieux à leurs leursbesoins.

Nos Noscompétences, notre notresouplesse et et notre notreréactivité nous nouspermettent de de répondre au au mieux à leurs leursbesoins. Notre avenir Les Les grands groupes ont ont de de plus plus en en plus plus tendance à recourir à la la sous soustraitance pour pour optimiser les les contrôles dans dans leurs leurschaines de de production.

Plus en détail

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels La présente Charte a été adoptée par le Conseil d Administration du Réseau CTI le 29 janvier 2009 1 Préambule L innovation et la recherche

Plus en détail

MASTER 2 Parcours Instrumentation Instrumentation Nucléaire Nucléaire

MASTER 2 Parcours Instrumentation Instrumentation Nucléaire Nucléaire MASTER PHYSIQUE FONDAMENTALE ET APPLICATIONS - PARCOURS PROFESSIONNEL INSTRUMENTATION CURSUS EN ALTERNANCE Parcours CUCIPhy Conception, Utilisation, Commercialisation de l Instrumentation en Physique Parcours

Plus en détail