LTR 112 LOGISTIQUE INDUSTRIELLE ANNEE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LTR 112 LOGISTIQUE INDUSTRIELLE ANNEE"

Transcription

1 LTR 112 LOGISTIQUE INDUSTRIELLE ANNEE Maintenance CHAIRE LOGISTIQUE- TRANSPORT-TOURISME Julien GRANGE

2 Plan 1. Introduction «TPM» 2. Le 5S 3. Le SMED 4. Le TRS

3 Plan 1. Introduction

4 Kaizen : 5S : Méthode encourageant à chaque niveau les petites améliorations quotidiennes, sans gros investissement et basées surtout sur le bon sens. règles de base du comportement de l opérateur vis-à-vis de sa machine (trier, ranger, nettoyer, standardiser, suivre) visant à éliminer les pertes d efficacité et à redonner de nouvelles sources de motivation. TPM (Total Productive Maintenance): Méthode basée sur 8 piliers et fondée sur le respect des facultés humaines et la volonté participative de l ensemble du personnel pour rentabiliser au maximum les installations. TRS : (Taux de rendement synthétique) : Méthode permettant aux opérateurs d identifier et de traiter les causes de pertes de production. Mesuré généralement heure par heure, le TRS permet également à la maîtrise et à l encadrement d orienter au quotidien les décisions de management. SMED (Single Minute Exchange of Die) : Méthode systématique d analyse et de diminution des temps de changement de série dont le but est d améliorer le TRS de l équipement mais surtout de diminuer la taille des lots.

5 Méthode visant à améliorer le rendement des machines Maintenance : maintenir en bon état, c'est-à-dire réparer, nettoyer, graisser et accepter d'y consacrer le temps nécessaire. Productive : assurer la maintenance tout en produisant, ou en pénalisant le moins possible la production. Totale : considérer tous les aspects et y associer tout le monde.

6 TPM : Principes de base TOTAL PRODUCTIVE MAINTENANCE «Le maintien des conditions de productivité totales» Avoir le contrôle total par rapport aux critères de bases suivants : EQUIPEMENT : OPERATIONS : ENVIRONNEMENT MACHINE : Fonctionnement et état technique Gammes de production Organisation et état du lieu de travail La maîtrise de ces critères est cruciale pour atteindre et maintenir le niveau de rendement et de performance défini Objectif de l auto-maintenance : «Tendre vers le 0 panne»

7 TPM : Principes de base TOTAL PRODUCTIVE MAINTENANCE «Le maintien des conditions de productivité totales» PRODUCTIVE : PRODUCTIVITE : PRODUCTION : Action préventive et amélioration de l existant Privilégier le préventif au curatif («Il vaut mieux prévenir que guérir») Maintenir et Améliorer Maintenir et Améliorer continuellement le TRS à l objectif Maximiser le rendement des machines Réduire les coûts La TPM n est pas une méthode de la maintenance C est un partenariat entre la production et la maintenance

8 TPM : Principes de base TOTAL PRODUCTIVE MAINTENANCE «Le maintien des conditions de productivité totales» TOTAL est une référence à : - Vision globale de la TPM - Elimination des arrêts machines comptabilisés dans le TRS - Implication de l ensemble du personnel de la société : Opérateurs, Services Supports, Encadrement et les membres de la Direction

9 ÉLIMINATION SYSTÉMATIQUE DES CAUSES DES PERTES MAINTENANCE AUTONOME MAINTENANCE PLANIFIEE AMELIORATION DE LA COMPETENCE OPERATIONNELLE MAITRISE DE LA CONCEPTION DES NOUVEAUX PRODUITS ET EQUIPEMENTS MAITRISE DE LA QUALITE DES PRODUITS TPM DANS LES BUREAUX MAITRISE DES CONDITIONS DE TRAVAIL ET D ENVIRONNEMENT PRODUCTIVITÉ QUALIFICATION DU PERSONNEL QUALITÉ DÉLAIS COÛT VALEUR AJOUTÉE ELIMINATION PERTES SÉCURITÉ ENVIRONNEMENT PÉRENNISATION ET AMÉLIORATION MISE EN PLACE D UN SYSTÈME POUR HAUTE PERFORMANCE EN PRODUCTION MAÎTRISE 5S DECISION DIRECTION COMMUNICATION ET FORMATION ORGANISATION DU PILOTAGE DEFINITION OBJECTIFS PLANIFICATION

10 5 principes, 8 piliers 1er Principe : atteindre l efficacité maximale des équipements Respecter les conditions de base d utilisation des équipements Supprimer les causes de pertes chroniques et de dégradations forcées Prévenir les défaillances naturelles Supprimer les causes de pertes de rendement dues à l organisation Améliorer les connaissances et savoir-faire des opérateurs et techniciens de maintenance Objectif de la TPM est de rendre responsables les opérateurs, de la qualité et de leur équipement. Ces actions pourront être réalisées en s appuyant sur : 1er pilier : ÉLIMINATION SYSTÉMATIQUE DES CAUSES DES PERTES 2ème pilier : MAINTENANCE AUTONOME 3ème pilier : MAINTENANCE PLANIFIEE 4ème pilier : AMELIORATION DE LA COMPETENCE OPERATIONNELLE

11 5 principes, 8 piliers 2ème Principe : Démarrer le + rapidement possible les nouveaux équipements et les nouveaux produits Gain d efficacité par la maîtrise rapide des organes de production utilisation du 5ème pilier : Maitrise de la conception 3ème Principe : Obtenir l efficacité maximale des services fonctionnels Diminuer et simplifier les tâches administratives et les procédures 7ème pilier : Appliquer la TPM dans les bureaux 4ème Principe : Stabiliser les 5M à un haut niveau Tendre vers le zéro panne, zéro défaut, TRS maximum Résumé dans le 6ème pilier : La maîtrise de la Qualité 5ème Principe : Maîtriser la sécurité, les conditions de travail et le respect de l environnement Utilisation des certifications et organismes objet du 8ème pilier : Sécurité Conditions de travail et environnement

12 Plan 2. Le 5S

13 L'application des 5S sert plusieurs buts. Chaque S a un objectif propre : Alléger l'espace de travail de ce qui y est inutile ; Organiser l'espace de travail de façon efficace ; Améliorer l'état de propreté des lieux ; Prévenir l'apparition de la saleté et du désordre ; Encourager les efforts allant dans ce sens. L'ensemble du système permet par ailleurs : D'améliorer les conditions de travail et le moral du personnel (il est plus agréable de travailler dans un lieu propre et bien rangé) ; De réduire les dépenses en temps et en énergie ; De réduire les risques d'accidents et/ou sanitaires ; D'améliorer la qualité de la production.

14 La mise en œuvre des 5S 5 - Respecter Shitsuke pour maintenir la rigueur 4 - Organiser Seiketsu pour rendre évident 3 - Nettoyer Seiso pour détecter les anomalies 2 - Ranger Seiton pour trouver facilement 1 - Oter l inutile Seiri trier suivant la fréquence du besoin

15 Plan 3. Le SMED

16 Définition S M E D INGLE INUTE XCHANGE OF IE CHANGEMENT DE SERIE EN MOINS DE 10 MINUTES Le SMED est une méthode d organisation qui cherche à réduire de façon systématique le temps de changement de pièce, avec un objectif quantifié. (norme AFNOR NF X50-310) 16

17 Objectifs du SMED S adapter plus rapidement à la variation de la demande client Rendre l organisation plus flexible Augmenter les capacités des équipements Diminuer les tailles de lots et les quantités de stocks Faciliter les opérations de changement 17

18 Historique Le SMED a été développé dans le groupe Toyota par Mr Shigeo Shingo dans les années 50. Le but du SMED était de permettre de passer d un type de pièce à un autre dans un temps réduit La méthode visait donc à réduire le temps de changement. ASSOCIONS NOS TALENTS 18

19 Bénéfices de l outil SMED Réduire les stocks SMED Réduire le temps improductif Rendre économique la fabrication en petite série ( flexibilité) Augmenter la capacité des machines Améliorer le service client ( réactivité ) Réduire le coût d investissement et de production 19

20 Bénéfices d une action SMED Réduction du temps de changement de pièce Réduction des arrêts machines Amélioration de l efficacité machine Amélioration de la productivité Amélioration des conditions de travail pour l opérateur Augmentation de la flexibilité de l équipement Réduction des en-cours Diminution de l espace nécessaire Amélioration du nivellement de la production ASSOCIONS NOS TALENTS 20

21 Objectif du SMED Réduire le temps total des pertes d efficacité dues au changement de pièce ASSOCIONS NOS TALENTS 21

22 Définition du Temps de changement de série Dernière pièce bonne Première pièce bonne Type A Type B Vitesse Nominale Préparation Changement d outil Réglages Vitesse Nominale 22

23 Détails du Temps de changement de pièce Quelles sont les activités dans lesquelles composants, produits, machines et main d œuvre se trouvent engagées? Dernière pièce bonne "VA" "VA" "VA" Première pièce bonne Type A MUDA MUDA MUDA Type B Vitesse Nominale Préparation Changement d outil Réglages Vitesse Nominale 23

24 En changement de série, on se concentre sur 4 MUDA : Exemple : 50 m entre le magasin et la machine Exemple : 10 pièces de réglage Exemple : attente disponibilité du palan Exemple : 12 tours de clefs pour visser Muda de surproduction Muda de stock Muda de transport : Muda de défauts Muda d attente Muda de mouvement Muda de processus 24

25 Opération interne ou externe? En changement de série, il y a deux types d opérations : Opération interne : Machine en réglage. Opération externe : Machine en production. Marche EXTERNE INTERNE 1 er pièce bonne EXTERNE Arrêt Machine en Production Machine en réglage Machine en Production 25

26 Opération interne ou externe? Les réglages internes (ou "temps propres") sont les opérations qui nécessitent obligatoirement un arrêt de production par exemple un changement d'outil Les réglages externes (ou "temps externes") regroupent les opérations qui peuvent avoir lieu pendant la production telles par exemple la préparation des outils et outillages, des préréglages, ou le préchauffage, le rangement des outillages 26

27 Les 5 étapes du SMED AMELIORER Les opérations EXTERNES 5 REDUIRE le temps des opérations INTERNES 4 CONVERTIR les opérations INTERNES EN EXTERNES 3 SEPARER les opérations INTERNES et EXTERNES 2 ETUDIER les opérations 1 Situation initiale 27

28 Etude des opérations Observer les opérations sur le lieu, les objets et le fait Relever les opérations pour analyse et discussion Filmer / Chronométrer après accord des équipes Relever et noter les anomalies Identifier les opérations internes et externes Classifier les opérations en préparation, changement et ajustage Identifier les Muda Calculer le temps total et sous-total 28

29 Relevé de l observation Observation du changement de pièce 1. Nettoyage machine 2. Poste alimentation à reculer 3. Changement des pinces (6) 4. Mise à zéro des pinces 5. Réglage des forets (calibre) 6. Perçage des trous (hauteur) 7. Réglage des 3 têtes de fraisage 8. Changement des renvois 9. Changement d équipes : consignes

30 Le Graphique Spaghetti Avant 668 mètres Après 350 mètres 30

31 SEPARER les opérations INTERNES et EXTERNES 2 1 Situation initiale 31

32 Séparer les opérations internes et externes Etape 0 Etape 1 Etape 2 Etape 3 Etape 4 Arrêt de production???? I E I I E I I I E I E E I E E I I I I I I I I E E E E E E E I I I I I I E E E E E E E I I I I I E E E Etape 5 E E E I I I I I E E Préparation Opérations externes Avant changement Arrêts Changement de série Rangement Opérations externes Après changement I E Opérations internes : actions pendant la machine arrêtée Opérations externes: actions pendant la machine en marche 32

33 CONVERTIR les opérations INTERNES EN EXTERNES Situation initiale 33

34 Séparer les opérations internes et externes Etape 0 Etape 1 Etape 2 Etape 3 Etape 4 Arrêt de production???? I E I I E I I I E I E E I E E I I I I I I I I E E E E E E E I I I I I I E E E E E E E I I I I I E E E Etape 5 E E E I I I I I E E Préparation Opérations externes Avant changement Arrêts Changement de série Rangement Opérations externes Après changement I E Opérations internes : actions pendant la machine arrêtée Opérations externes: actions pendant la machine en marche 34

35 Convertir les opérations internes en externes Est-ce réellement à faire pendant l arrêt? Comment faire les choses différemment? Exemples de conversion : Préchauffage sur machine / préchauffage à l avance et extérieur Montage sur machine de différents ensemble / une partie du montage réalisé à l avance Choix de pièces pendant arrêt machine/ Mise à disposition d un kit de pièces Vidange et nettoyage d un bac/ échange bac sale par bac propre et nettoyage bac après redémarrage 35

36 REDUIRE le temps des opérations INTERNES Situation initiale 36

37 Réduire les temps des opérations internes Etape 0 Etape 1 Etape 2 Etape 3 Etape 4 Arrêt de production???? I E I I E I I I E I E E I E E I I I I I I I I E E E E E E E I I I I I I E E E E E E E I I I I I E E E Etape 5 E E E I I I I I E E Préparation Opérations externes Avant changement Arrêts Changement de série Rangement Opérations externes Après changement I E Opérations internes : actions pendant la machine arrêtée Opérations externes: actions pendant la machine en marche FOR.C2.(A) 37

38 Réduire le temps des opérations internes Serrage rapide Standardiser Moule Utiliser des codes de couleur Branchement Roulement Pousser Eliminer les réglages 38

39 Réduire le temps des opérations internes Roulante avec panneau d'outillage 39

40 AMELIORER Les opérations EXTERNES Situation initiale 40

41 Réduire les temps des opérations externes Etape 0 Etape 1 Etape 2 Etape 3 Etape 4 Arrêt de production???? I E I I E I I I E I E E I E E I I I I I I I I E E E E E E E I I I I I I E E E E E E E I I I I I E E E Etape 5 E E E I I I I I E E Préparation Opérations externes Avant changement Arrêts Changement de série Rangement Opérations externes Après changement I E Opérations internes : actions pendant la machine arrêtée Opérations externes: actions pendant la machine en marche 41

42 Plan 4. Le TRS

43 Les Buts du TRS La mesure du rendement des équipements est le TRS. TRS : Taux de Rendement Synthétique Le TRS, et surtout sa décomposition, est un moyen puissant de mettre en évidence les progrès possibles en quantité en nature La décomposition du TRS permet de guider le choix des outils d amélioration à utiliser. Agir sur 1 des 5M : la MACHINE

44 Mesure de l efficacité d un équipement Le TRS est un critère pour la mesure de l efficacité des machines et des équipements. Types de Pertes TRS = Taux de Rendement Synthétique Pertes de Disponibilité Pertes de Performance Pertes de Non Qualité Panne Machine Réglage usinage Changement d outil Pertes de démarrage Logistique Pause Réunion Panne générale usine Baisse de cadences Micro Arrêts Mouvement inutile Défauts d organisation Défauts / Retouches Rebuts Objectifs: Amélioration et Contrôle du Process à travers le Principe du zéro défaut

45 Obstacles de production Les pertes principales PANNES

46 Structure des pertes TEMPS D'OUVERTURE PERTES PRINCIPALES PANNES CHANGEMENT DE SÉRIE TEMPS DISPONIBLE PERTES ARRÊTS CHANGEMENT D'OUTILS USÉS TAUX DE DISPONIBILITÉ PERTES DÉMARRAGE AUTRES BAISSE DE CADENCE TAUX DE RENDEMENT SYNTHETIQUE TEMPS DE PERTES NON FONCTIONNEMENT PERFORMANCE MICRO-ARRÊTS TAUX DE PERFORMANCE AUTRES TEMPS UTILE PERTES NON- QUALITE DÉFAUTS TAUX DE QUALITÉ

47 Types de Pertes : Arrêts planifiés Maintenance / Nettoyage planifiés Formation Panne / Réparations Réglage Changement outils Perte de Disponibilité Arrêts Non planifiés Perte au Démarrage Micro arrêts <10 min Baisse de cadence Perte de Performance Défauts/ Retouches Rebuts Pertes de Qualité Utilisation Effective

48 TRS: Règles Incontournables Le calcul du TRS s applique bien à un équipement. Il est plus difficile à mettre en œuvre pour les systèmes (exemple: Ligne de production). Le calcul du TRS est également pertinent pour les machines de service (ordinateurs, ) avec certaines précautions. Avant de calculer le TRS d un équipement il faut IMPERATIVEMENT définir sa mission, le périmètre considéré, préciser les unités de mesures sous peine de se tromper gravement.

49 TRS : les Difficultés Trouver ou établir des mesures dignes de foi. Pour ce faire, on doit piocher un peu partout : ERP Cahier de poste Fil de l eau Dans le cas ou des mesures jugées importantes ne sont pas disponibles, il faut faire des relevés sur le terrain Garder le sens critique, recouper les informations, vérifier les ordres de grandeur. L exploitation aveugle des bases de données réserve des surprises. Bien identifier la cause vraie des arrêts.

50 Méthode de calcul du TRS

51 Calcul du TRS Temps d Ouverture Ex : 480 min Le TRS est diminué par les opérations, n ajoutant pas de valeur, suivantes, Temps Disponible Ex : 400 min - 80 min Perte de disponibilité Planifiés Arrêts, Maintenance, Nettoyage Changement de production/d outils, réglages Non planifiés Panne, Réparation Pertes de démarrage Temps de fonctionnement Ex : 330 min - 70 min Pertes de Performance - Baisse de cadence - Micro arrêts (< 10 min) Temps utile Ex : 310 min - 20 min Pertes de Qualité - Rebuts - Défauts / Retouches

52 Application au calcul du TRS Taux de disponibilité, de performance, de qualité : TRS (%) = Temps Disponible Taux de disponibilité = Temps d Ouverture = = Total Ouvert. - Pertes Disponibilités Temps d ouverture 480 min 80 min 480 min Td = 0,833 X Temps Fonction. Temps Disponible Pertes de Performance Taux de Performance = = Temps Disponible Temps Disponible Taux de Qualité= Temps Utile = Temps de Fonction. = 400 min - 70 min 400 min Temps de Fonction. Pertes Qualité Temps de Fonction. = 330 min - 20 min 330 min Tp = 0,825 X Tq = 0,939 = 0,646 = 64,6%

Préparé par: Soumaya ZINAH

Préparé par: Soumaya ZINAH Préparé par: Soumaya ZINAH P L A N PRINCIPE DEFINITION OBJECTIFS DEROULEMENT GAINS & AVANTAGES Principe Un travail efficace et de qualité nécessite un environnement propre, de la sécurité et de la rigueur.

Plus en détail

Les 5S Première pratique de la qualité totale

Les 5S Première pratique de la qualité totale Takashi OSADA Le préalable indispensable au TPM, au JAT et à l assurance qualité Les 5S Première pratique de la qualité totale Marie-Pierre Hirsch DU Qualitologie Sanitaire 2010 2011 Introduction Comment

Plus en détail

Guide pratique des 5S

Guide pratique des 5S Guide pratique des 5S Christian Hohmann Résumé du livre 15/05/2010 Ce guide écrit par Christian Hohmann, expert en performance opérationnelle, présente la mise en œuvre des 5S d une façon très concrète.

Plus en détail

A-Le Lean manufacturing B-Le SMED Conclusion et Principale idées à retenir

A-Le Lean manufacturing B-Le SMED Conclusion et Principale idées à retenir Le Lean management -Intoductionet défnition * principes du Lean * Méthodologie du Lean management I -approche LEAN A -Stratégie B -Système de production C -Changement de comportement II -conditions de

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNALISANT PERFORMANCE INDUSTRIELLE

PARCOURS PROFESSIONNALISANT PERFORMANCE INDUSTRIELLE PARCOURS PROFESSIONNALISANT PERFORMANCE INDUSTRIELLE Financement dans le cadre de la «Charte Agroalimentaire» et du programme «AGIR pour l AGROALIMENTAIRE» Le parcours proposé se découpe en 10 grands domaines

Plus en détail

Maintenance Productive Totale (TPM)

Maintenance Productive Totale (TPM) Cours de Productique Maintenance Productive Totale (TPM) Par BENSASSI NOUR Younès Glossaire: Historique...2 Contexte...2 Définition plus formelle...2 La démarche TPM...2 1-La phase d'analyse...2 1.1-Les

Plus en détail

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel Séance 3 Juste-à-Temps et Lean Manufacturing Magement industriel et Gestion de projet C. BARDEL@2007 1 Juste-à-temps & Lean Manufacturing Juste-à-temps et le Lean Manufacturing sont le cœur du système

Plus en détail

Gestion des opérations. et de la production. Séance 12 4-530-03. Le juste-à-temps et la production Lean

Gestion des opérations. et de la production. Séance 12 4-530-03. Le juste-à-temps et la production Lean Gestion des opérations et de la production Séance 12 4-530-03 Le juste-à-temps et la production Lean 1 2005, 2005, Service Service d enseignement d enseignement de la de Gestion la Gestion des Opérations

Plus en détail

Catalogue des formations

Catalogue des formations Catalogue des formations 23 mars 2013 Démarche qualité ISO 9001: 2008 Page 2 EN 9100 : 2009 (aéronautique) Page 3 ISO TS 16949 (automobile) Page 4 Audit interne Page 5 Audit fournisseur Page 6 Développement

Plus en détail

Une conférence de la communauté Performance industrielle de Grenoble Ecobiz

Une conférence de la communauté Performance industrielle de Grenoble Ecobiz Une conférence de la communauté Performance industrielle de Grenoble Ecobiz Un partage d expérience avec Fabrice Surel Le 9 juin 2008, Fabrice Surel (1) poursuivait le cycle des rencontres consacrées aux

Plus en détail

Jean Bufferne. Le guide de la TPM. Total Productive Maintenance. Groupe Eyrolles, 2006, 2011 ISBN : 978-2-212-55188-4

Jean Bufferne. Le guide de la TPM. Total Productive Maintenance. Groupe Eyrolles, 2006, 2011 ISBN : 978-2-212-55188-4 Jean Bufferne Le guide de la TPM Total Productive Maintenance, 2006, 2011 ISBN : 978-2-212-55188-4 Sommaire Avant-propos... XI Partie 1 LA TPM : QUELS OBJECTIFS? QUELS ENJEUX? QUELS RÉSULTATS? CHAPITRE

Plus en détail

Une contribution proposée par IMMERGENCE PRODUCTIVE, expert de la communauté.

Une contribution proposée par IMMERGENCE PRODUCTIVE, expert de la communauté. Une contribution proposée par IMMERGENCE PRODUCTIVE, expert de la communauté. L auteur Cette contribution est proposée par Christian KERMOAL : expert de la communauté Performance Industrielle, auditeur

Plus en détail

Les quatre chantiers :

Les quatre chantiers : Tweet Voir aussi : Les programmes de performance, La méthode Kaizen, Le Lean en 10 points. Le Lean est une démarche systématique dont l'objectif est d'éliminer toutes les sources de gaspillages dans les

Plus en détail

Kaïzen. Présentation pour le MFQ Midi- Pyrénées 06/04/2009 SR 1

Kaïzen. Présentation pour le MFQ Midi- Pyrénées 06/04/2009 SR 1 Kaïzen Présentation pour le MFQ Midi- Pyrénées 06/04/2009 SR 1 Sommaire A. Définition et philosophie B. Méthodes et applications C. Quelques Résultats 06/04/2009 SR 2 A Définition et philosophie 1. Qu

Plus en détail

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution Professeur Mohamed Reghioui Version 1 P2010 M.Reghioui - 2011 1 Informations générales sur le module Intervenant: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com)

Plus en détail

LE LEAN ET SES GRANDS PRINCIPES

LE LEAN ET SES GRANDS PRINCIPES LE LEAN ET SES GRANDS PRINCIPES Notions d'amélioration Continue : Les "5S" 1 2 Sommaire 4 ème partie 1. Introduction 2. Définition 3. Présentation d un chantier 4. Présentation des «5S» 5. Les 5 étapes

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN Certification CQPM réf : 2008 07 69 0272 Animateur de la démarche LEAN pour l amélioration de la performance et des processus. BUTS DE LA FORMATION : Etre

Plus en détail

Chapitre 6 Optimiser la production, l approche Toyota (Taiichi Ohno)

Chapitre 6 Optimiser la production, l approche Toyota (Taiichi Ohno) Conception et simulation des systèmes de production Chapitre 6 Optimiser la production, l approche Toyota (Taiichi Ohno) Quelques méthodes en provenance du Japon : 1. Les 5 S 2. La chasse aux gaspillages

Plus en détail

Le travail standardisé mérite votre attention

Le travail standardisé mérite votre attention Le travail standardisé mérite votre attention Pourquoi et comment mettre en place le travail standardisé dans votre entreprise. Les explications d'emmanuel JALLAS (Lysippe). Nous rencontrons souvent des

Plus en détail

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ SOMMAIRE Chapitre - Introduction 4. A qui s adresse cet ouvrage? 4.2 Dans quelle situation utiliser cet ouvrage? 4.3 Comment utiliser cet ouvrage? 4 Chapitre 2 - Kaizen et Démarche qualité 5 2. Dans quel

Plus en détail

TPM. M pour Maintenance (maintien en bon état des installations) P pour Productive (efficience des actions de maintenance, amélioration permanente)

TPM. M pour Maintenance (maintien en bon état des installations) P pour Productive (efficience des actions de maintenance, amélioration permanente) DEFINITION TPM TOTALE PRODUCTIVE MAINTENANCE M pour Maintenance (maintien en bon état des installations) P pour Productive (efficience des actions de maintenance, amélioration permanente) T pour Totale

Plus en détail

Samuel Bassetto 04/2010

Samuel Bassetto 04/2010 Industrialisation Lean manufacturing 4.3 Réalisé avec V. FIGENWALD - SIEMENS Samuel Bassetto 04/2010 La raison d être d une entreprise HA Créer de la valeur ajoutée VA Les Salaires Les batiments et leur

Plus en détail

AMELIORER L'ENVIRONNEMENT DU TRAVAIL

AMELIORER L'ENVIRONNEMENT DU TRAVAIL A l'époque de la production de masse, l'encombrement d'une usine était considéré comme un signe d'activité. A l'heure de la qualité totale c'est l'inverse Désordre Manque de de propreté Signes d'une organisation

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR QUALITÉ

DEVENIR ANIMATEUR QUALITÉ Objectif général : A l issue de la formation, le participant sera capable de : Comprendre le rôle et les missions de l animateur qualité Acquérir les méthodes nécessaires pour mener les missions de l animateur

Plus en détail

THEME : la méthode des 5 S

THEME : la méthode des 5 S La compétitivité par l amélioration continue THEME : la méthode des 5 S Entreprise Marie, 2 février 2010 Au programme: - Le 5 S, qu est ce que c est? - Pourquoi le pratiquer? - Qui est concerné? - Où le

Plus en détail

INTERVENTION LEAN JUIN 2015

INTERVENTION LEAN JUIN 2015 INTERVENTION LEAN JUIN 2015 163, Rue de Kiem L 8030 Strassen Tél : +352 26 00 87 01 Fax : +352 26 00 87 02 21 Avenue le Corbusier CS 30028 F 59042 Lille Cedex Tél. : +33 (0) 3 20 12 52 50 Fax : +33 (0)

Plus en détail

TPM Totale Productive Maintenance

TPM Totale Productive Maintenance T.P.M ou Topo Maintenance Méthodes de maintenance TPM Totale Productive Maintenance 1 T.P.M ou Topo Maintenance 1. CONTEXTE GENERAL La TPM (de l anglais Total Productive Maintenance) est un système global

Plus en détail

Développement durable Démarche QSE Page 8 Réduction des gaz à effet de serre Page 9

Développement durable Démarche QSE Page 8 Réduction des gaz à effet de serre Page 9 Catalogue des formations 21 septembre 2012 Démarche qualité ISO 9001: 2008 Page 2 EN 9100 : 2009 (aéronautique) Page 3 ISO TS 16949 (automobile) Page 4 EFQM Page 5 Audit interne Page 6 Audit fournisseur

Plus en détail

Aujourd hui, maîtriser la disponibilité des biens, des matériels et des équipements industriels, permettrait à l industrie d agir sur la régularité

Aujourd hui, maîtriser la disponibilité des biens, des matériels et des équipements industriels, permettrait à l industrie d agir sur la régularité 2 2 Avant-propos La maintenance est l une des contraintes que rencontre tout exploitant d une installation industrielle. Construire une usine ne sert à rien en l absence de production significative, ou

Plus en détail

Techniques industrielles Organisation industrielle

Techniques industrielles Organisation industrielle Techniques industrielles Organisation industrielle Technicien en industrialisation et en Amélioration des processus L amélioration continue avec le KAIZEN La maîtrise des stocks et des délais avec le KANBAN

Plus en détail

LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009. François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines

LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009. François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009 François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines QUALITE ET LEAN MANUFACTURING SOMMAIRE INTRODUCTION SUR LE LEAN

Plus en détail

CIPE 40 bd. Edgar Quinet 75014 Paris 01 40 64 59 18 www.cipe.fr

CIPE 40 bd. Edgar Quinet 75014 Paris 01 40 64 59 18 www.cipe.fr CIPE 40 bd. Edgar Quinet 75014 Paris 01 40 64 59 18 www.cipe.fr Sommaire Une collection cohérente Objectifs de la simulation Public Horaires Vue d ensemble du scénario Les principaux concepts abordés Aide

Plus en détail

Lean Management. 9 juin 2005 1

Lean Management. 9 juin 2005 1 9 juin 2005 1 Q est-ce que c est que le??? 9 juin 2005 2 Le Lean Management c est: Un moyen de gestion de la production clair et visuel améliorant les performances au travers de processus stables et éprouvés

Plus en détail

Pascal POUDEROUX Le carnet de bord du manager de proximité

Pascal POUDEROUX Le carnet de bord du manager de proximité Pascal POUDEROUX Le carnet de bord du manager de proximité, 2007 ISBN : 978-2-212-53887-8 Chapitre 7 Fondamentaux, cibles, principes et règles d actions Au sein d un système, il y a toujours un ensemble

Plus en détail

SPS Système de production Schneider

SPS Système de production Schneider Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Schneider Electric Master Tech 70 Rue de la Grange Batie Centr alp 38430 MOIRANS Tel. 33 (0)4 76 57 72 72 SPS Système de production Schneider www.schneider-electric.com

Plus en détail

Améliorer sa compétitivité DOSSIER TECHNIQUE par l amélioration TPE continue DOSSIER TECHNIQUE TPE

Améliorer sa compétitivité DOSSIER TECHNIQUE par l amélioration TPE continue DOSSIER TECHNIQUE TPE DOSSIER TECHNIQUE TPE Améliorer sa compétitivité DOSSIER TECHNIQUE par l amélioration TPE continue DOSSIER TECHNIQUE TPE 1. CONTEXTE Une marge industrielle trop faible est un frein à l investissement et

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE PRE-AUDIT. Rubrique n 1 : Présentation de l entreprise

QUESTIONNAIRE DE PRE-AUDIT. Rubrique n 1 : Présentation de l entreprise QUESTIONNAIRE DE PRE-AUDIT MISE A NIVEAU DE L ENTREPRISE PAR LE GENIE INDUSTRIEL Pré-audit réalisé le... Rédacteur(s). Rubrique n 1 : Présentation de l entreprise Renseignements généraux - Identité de

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien-régleur sur machines-outils à commande numérique de décolletage

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien-régleur sur machines-outils à commande numérique de décolletage COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 06/11/2014 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien-régleur sur machines-outils à

Plus en détail

RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014. http://www.universite-lean6sigma.com

RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014. http://www.universite-lean6sigma.com RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014 http://www.universite-lean6sigma.com 1 L OBJET DE L UNIVERSITÉ : Promouvoir les démarches d amélioration des performances Lean et Six Sigma, Valider

Plus en détail

TESA SA. 20.02.2014 TESA Group SA

TESA SA. 20.02.2014 TESA Group SA TESA SA 20.02.2014 TESA Group SA Plan de présentation 01 02 TESA, qui sommes nous Introduction de la philosophie LEAN de TESA 03 Exemple 1: Lean petite machine 04 Exemple 2: Lean cellule de décolletage

Plus en détail

Les Standards. Animé par Caroline Fréchet www.frechetconseil.com

Les Standards. Animé par Caroline Fréchet www.frechetconseil.com Les Standards Animé par Caroline Fréchet www.frechetconseil.com Les principes du Lean Le SMED Le Kanban L organisation en cellule Le Poka Yoke Le 5S Définition : Un standard est un mode opératoire défini

Plus en détail

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance Les référentiels et les formations de la fonction Assurer le bon fonctionnement grâce à une préventive et curative performante en : - organisant les services techniques en conséquence, - encadrant l'entretien

Plus en détail

10 Novembre 2009 Présentation aux entreprises

10 Novembre 2009 Présentation aux entreprises 10 Novembre 2009 Présentation aux entreprises Contenu de la présentation INEXO Usine Modèle Les origines du Lean Management Les principes du Lean Formation INEXO Questions 1 La genèse du projet Un constat

Plus en détail

Performance de l'entreprise ISO 9000 et T P M

Performance de l'entreprise ISO 9000 et T P M Performance de l'entreprise ISO 9000 et T P M Jean BUFFERNE Instructeur T P M certifié par le Japan Institute of Plant Maintenance ( JIPM ) Philbert CORBREJAUD Ingénieur certifié en Qualité et Productivité

Plus en détail

LE TAUX DE RENDEMENT SYNTHETIQUE (TRS)

LE TAUX DE RENDEMENT SYNTHETIQUE (TRS) LE TAUX DE RENDEMENT SYNTHETIQUE (TRS) Préambule Dans l IAA, suivis de production souvent basés sur le suivi matière (en kg/h, litres/h). Or il existe de grandes dispersions de cadences machine et délais

Plus en détail

MIEUX CONNAITRE LA GESTION DE PRODUCTION INITIATION A LA GESTION DE PRODUCTION LES ENJEUX

MIEUX CONNAITRE LA GESTION DE PRODUCTION INITIATION A LA GESTION DE PRODUCTION LES ENJEUX MIEUX CONNAITRE LA GESTION DE PRODUCTION INITIATION A LA GESTION DE PRODUCTION LES ENJEUX 1 En Économie de Production, le prix de vente est fixé par l entreprise : PRIX DE VENTE = ( COUT DE REVIENT ) +

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien(ne) d usinage sur machines outils à commande numérique

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien(ne) d usinage sur machines outils à commande numérique COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 06/11/2014 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien(ne) d usinage sur machines outils

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

DEMARCHE GLOBALE MAINTENANCE

DEMARCHE GLOBALE MAINTENANCE IDCF Ingénierie nierie Développement Conseil Formation La Maintenance : «Source de Profit» idcf 35, 37 rue Grande 38500 VOIRON Tél : 04 76 67 32 87 Fax : 04 76 05 63 20 des résultats r inscrits dans la

Plus en détail

Le Lean : levier de performance pour les chargeurs et prestataires de transport

Le Lean : levier de performance pour les chargeurs et prestataires de transport Restons pragmatiques! Le Lean : levier de performance pour les chargeurs et prestataires de transport Conférence TOP TRANSPORT 2015 Marseille le 14 octobre 2015 Intervenants : Helmut Hintzer, président

Plus en détail

Psynapses - 16 mai 2006

Psynapses - 16 mai 2006 B E L I E R A S S O C I E S Psynapses - 16 mai 2006 Le «kanban étendu» déclencheur et vecteur de l amélioration continue Denis de Boissieu Sommaire Contexte : Lean et Flux tirés Les principes du Kanban

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de production des Industries Chimiques : niveau III* Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification * le niveau auquel il est fait référence est celui

Plus en détail

FORMATION INTERENTREPRISES METHODES 2015

FORMATION INTERENTREPRISES METHODES 2015 FORMATION INTERENTREPRISES METHODES 2015 Département de la Marne performance durable ressources humaines santé - sécurité qualité management sécurité alimentaire Proposition validée et rédigée par Christelle

Plus en détail

LEAN MANUFACTURING. 18h10 18h40 : Le Lean Manufacturing : les origines, les objectifs. Description du système et des outils Lean.

LEAN MANUFACTURING. 18h10 18h40 : Le Lean Manufacturing : les origines, les objectifs. Description du système et des outils Lean. LEAN MANUFACTURING 18h00-18h10 : Ouverture de M.THOS 18h10 18h40 : Le Lean Manufacturing : les origines, les objectifs. Description du système et des outils Lean. 18h40-19h20 : Godefroy Beauvallet «Le

Plus en détail

LA MÉTHODE LEAN ET VOTRE ORGANISME AUDIT CONSEIL FORMATION. 05 55 64 23 15 06 82 68 00 21 www.lqc-mt.org PLAQUETTE TÉLÉCHARGEABLE SUR LE SITE

LA MÉTHODE LEAN ET VOTRE ORGANISME AUDIT CONSEIL FORMATION. 05 55 64 23 15 06 82 68 00 21 www.lqc-mt.org PLAQUETTE TÉLÉCHARGEABLE SUR LE SITE LA MÉTHODE LEAN ET VOTRE ORGANISME PLAQUETTE TÉLÉCHARGEABLE SUR LE SITE AUDIT CONSEIL FORMATION 05 55 64 23 15 06 82 68 00 21 www.lqc-mt.org MICHEL TOURTE CONSULTANT Auditeur AFNOR Certification DIAGNOSTIC

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités susceptibles de lui être confiées peuvent être, à titre d exemples non exhaustifs :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités susceptibles de lui être confiées peuvent être, à titre d exemples non exhaustifs : COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2006 07 74 0251 Catégorie : B Dernière modification : 10/05/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Animateur (trice) d équipe

Plus en détail

LES OUTILS DU LEAN MANUFACTURING : UNE

LES OUTILS DU LEAN MANUFACTURING : UNE LES OUTILS DU LEAN MANUFACTURING : UNE RÉPONSE ADAPTÉE POUR AMÉLIORER LA COMPÉTITIVITÉ Animée par Bd CHAMPILOU Expert PCAM UTICA, le 20 Novembre 2013 Programme financé par l Union Européenne LEAN MANUFACTURING

Plus en détail

Société de Gestion et d Analyse du Travail SOGESAL scrl, Bld. Ourthe, 76 B-4032 Chênée Tel : 04 340.35.07 - secretariat TVA : BE 0.420.544.

Société de Gestion et d Analyse du Travail SOGESAL scrl, Bld. Ourthe, 76 B-4032 Chênée Tel : 04 340.35.07 - secretariat TVA : BE 0.420.544. www.sogesal.be Société de Gestion et d Analyse du Travail SOGESAL scrl, Bld. Ourthe, 76 B-4032 Chênée Tel : 04 340.35.07 - secretariat TVA : BE 0.420.544.785 FORMATION A.P.A. Amélioration des Performances

Plus en détail

Dossier technique du CRTA. Dossier n 1 Les performances de vos machines

Dossier technique du CRTA. Dossier n 1 Les performances de vos machines Dossier technique du CRTA Dossier n 1 Les performances de vos machines CRTA Avignon 2003 Table des matières Mesurer le rendement des machines...3 1. Taux de rendement...3 2. Méthode de calcul...3 3. Taux

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 1997 01 68 0148 Catégorie A Dernière modification : 12/03/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Equipier(ère) autonome de

Plus en détail

B.2 La TPM : Qu est ce qu on peut prendre et appliquer

B.2 La TPM : Qu est ce qu on peut prendre et appliquer SOMMAIRE A. Première partie A.1 Ingénierie système : du besoin au système (produit/service) A.2 SDF, Maintenance et concepts sous-jacents A.3 Les méthodes : L applicabilité A.4 GMAO = GM + AO B. Deuxième

Plus en détail

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049)

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront pour missions de participer

Plus en détail

LA MISE A NIVEAU PAR LE TRS INDICATEUR DE LA PERFORMANCE INDUSTRIELLE

LA MISE A NIVEAU PAR LE TRS INDICATEUR DE LA PERFORMANCE INDUSTRIELLE LA MISE A NIVEAU PAR LE TRS INDICATEUR DE LA PERFORMANCE INDUSTRIELLE KHERCHI MEDJDEN hanya 1,2, SADI Khadidja 1,2, BAKALEM Mohamed 2 LOUNICI Nora 1,2, 1 Ecole Nationale Supérieure de Statistique et d

Plus en détail

Guide Ordre & Propreté

Guide Ordre & Propreté Conception graphique et rédaction : Agence Apostrophe & Cie - 1400 Lisieux. Imprimé sur papier recyclé. Ordre et propreté Respecter et montrer la sécurité Ordonner l espace de travail de façon efficace

Plus en détail

Amélioration de la qualité. Le CYcle de la Qualité (CYQ)

Amélioration de la qualité. Le CYcle de la Qualité (CYQ) 71 Amélioration de la qualité Le CYcle de la Qualité (CYQ) 72 Outils de la qualité La bête à cornes (analyse fonctionnelle) Souvent, les acteurs projet privilégient des solutions déjà connues sans analyser

Plus en détail

FORMATION INTERENTREPRISES MAINTENANCE 2014 Département de la Marne

FORMATION INTERENTREPRISES MAINTENANCE 2014 Département de la Marne FORMATION INTERENTREPRISES MAINTENANCE 2014 Département de la Marne Avec le soutien des CCI de Reims et d Epernay & Châlons-en-Champagne, Vitry-le-François, Sainte-Ménehould performance durable ressources

Plus en détail

Samuel Bassetto 04/2010

Samuel Bassetto 04/2010 Industrialisation Lean manufacturing 4.2 Réalisé avec V. FIGENWALD - SIEMENS Samuel Bassetto 04/2010 Plan de la partie 2 : Vers une production Lean 1. Valeur Ajoutée et Gaspillages Muda walk 2. Temps de

Plus en détail

sur le site de l IUT de Haguenau

sur le site de l IUT de Haguenau Descriptif du projet «École Des Bonnes Pratiques Industrielles LEAN» I. Contexte : le Projet sur le site de l IUT de Haguenau Le contexte économique actuel exige des entreprises qu elles se positionnent

Plus en détail

CQP Opérateur(trice) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Opérateur(trice) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Opérateur(trice) de maintenance industrielle des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

OFFRE DE SERVICES. Conseils & services aux entreprises

OFFRE DE SERVICES. Conseils & services aux entreprises OFFRE DE SERVICES Conseils & services aux entreprises strategie operationnelle transformation des organisations management des systèmes d information pilotage de projets SYNERIA CONSULTING PRESENTATION

Plus en détail

Epreuve de synthèse - Durée 4 heures Organisation et Gestion de la Production

Epreuve de synthèse - Durée 4 heures Organisation et Gestion de la Production HEI5 Le 26 Mars 2004 Epreuve de synthèse - Durée 4 heures Organisation et Gestion de la Production Sans document Calculatrice autorisée Nom : Prénom : Enseignant responsable : Thierry Lenclud Cette épreuve

Plus en détail

Le Lean en tant qu approche pour améliorer les soins de santé

Le Lean en tant qu approche pour améliorer les soins de santé Le Lean en tant qu approche pour améliorer les soins de santé Christiane Mayer, pharmacienne Certifiée Lean Master 2012 Présidente de Crescendo Pharma Pierre Madore, pharmacien CHUS - Fleurimont Plan de

Plus en détail

les pé- Brochure Produit

les pé- Brochure Produit Brochure Produit Résumé Wonderware MES fournit aux industriels une solution complète et évolutive de Manufacturing Execution System permettant de gérer avec efficacité l ensemble des opérations de production,

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Réalisation d interventions de maintenance préventive en Mécanique, Électrotechnique, Automatismes

REFERENTIEL DU CQPM. Réalisation d interventions de maintenance préventive en Mécanique, Électrotechnique, Automatismes COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 08/11/2006 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en maintenance industrielle

Plus en détail

COMPETENCES GENERIQUES MASTER

COMPETENCES GENERIQUES MASTER COMPETENCES GENERIQUES MASTER Aspects réglementaires de l entreprise Concevoir et décliner le plan, les démarches et les actions hygiène, qualité, sécurité, et environnement Communiquer un diagnostic sur

Plus en détail

Le Management Lean. Michael Ballé. Excellence Systems Group Consultants 1

Le Management Lean. Michael Ballé. Excellence Systems Group Consultants 1 Le Management Lean Michael Ballé 1 Le «Gold Mine» Freddy a découvert Toyota en 1975 J étudie les programmes d amélioration depuis 15 ans Beaucoup essayent, peu réussissent, ceux qui réussissent le font

Plus en détail

M E S. Organiser et suivre la performance de ses ateliers

M E S. Organiser et suivre la performance de ses ateliers M E S. Organiser et suivre la performance de ses ateliers Lorraine La nécessité de «piloter au plus juste» les équipements et les ateliers est à l origine de la naissance des logiciel de Manufacturing

Plus en détail

Bystronic: Best choice.

Bystronic: Best choice. LOGICIEL + SERVICES BySoft 7 4 LOGICIEL BySoft 7 Concevoir et calculer des pièces, créer des plans de découpe et des programmes de pliage, planifier et superviser des process de fabrication: un processus

Plus en détail

Lean. Historique et Principes La réalité terrain La complémentarité Lean-MES. Francis MOUREY SPC consultants

Lean. Historique et Principes La réalité terrain La complémentarité Lean-MES. Francis MOUREY SPC consultants Lean Historique et Principes Francis MOUREY SPC consultants C. R. Allen, 1919 TWI, 1940 Jidoka Jidoka T. Ohno JIT Kaizen S. Shingo TPS House,, Cho, 70 s Méthodes japonaises J. Womack & D. Jones K. Ishikawa,

Plus en détail

Editeur du logiciel AquiWEB, suivi de la production industrielle en temps réel

Editeur du logiciel AquiWEB, suivi de la production industrielle en temps réel Une innovation est belle lorsqu elle est simple Editeur du logiciel AquiWEB, suivi de la production industrielle en temps réel www.astree-software.com Astrée Software a une vision différente des projets

Plus en détail

DÉMYSTIFIER L APPROCHE LEAN UNE MÉTHODE DE GESTION À SURVEILLER

DÉMYSTIFIER L APPROCHE LEAN UNE MÉTHODE DE GESTION À SURVEILLER UNE MÉTHODE DE GESTION À SURVEILLER En novembre 2011, le ministre de la Santé et des Services sociaux Yves Bolduc a annoncé que le Centre hospitalier universitaire de Québec Hôpital Saint-François d Assise,

Plus en détail

Formation Lean Six Sigma

Formation Lean Six Sigma Athéna Conseil Luxembourg - http://athenaconseillux.com Édition, Numéro 1 Formation Lean Six Sigma Contenu NOTRE AMBITION Contribuer à l efficience et à l efficacité de votre organisation en accompagnant

Plus en détail

Organisation Lean-Sigma

Organisation Lean-Sigma Organisation Lean-Sigma Lean 6-Sigma : Contexte et Historique 6-Sigma Approche Américaine Qualité Produit (origine : Motorola puis General Electric) Dispersion en 1980 Production Caractéristique Clé DMAIC

Plus en détail

Séance 4. Gestion de la capacité. Gestion des opérations et de la logistique 4-530-03

Séance 4. Gestion de la capacité. Gestion des opérations et de la logistique 4-530-03 Gestion des opérations et de la logistique Séance 4 4-530-03 Gestion de la capacité Points importants présentés au dernier cours Les principaux types d aménagement Étude du travail et l amélioration des

Plus en détail

Catalogue des actions de formation continue Votre partenaire par excellence

Catalogue des actions de formation continue Votre partenaire par excellence Catalogue des actions de formation continue Votre partenaire par excellence Pôle d activités, 1, Acharaf 2, GH22, N6 CASABLANCA Fax : 05 22 89 60 69- GSM : 06.69.00.64.75 2015 Web: www.chalimontconseil.com

Plus en détail

BBC Conseil Votre solution de coaching LEAN

BBC Conseil Votre solution de coaching LEAN BBC Conseil Votre solution de coaching LEAN Version 1 BBC Conseil 1 / 18 Plan de la présentation Présentation rapide du Lean Management 1. Le Lean est une démarche à long terme avec des résultats rapides.

Plus en détail

Les Outils de la Qualité

Les Outils de la Qualité Les Outils de la Qualité Travaux SCBH2 2011/2012 (il manque la roue de Deming - je mets le fichier à jour dès que je le reçois) Fautes d'orthographes Il est possible qu'il y en ait plus METHODE OU DEMARCHE

Plus en détail

Préparation au CQPM Préparateur Assembleur Aéronautique 0299

Préparation au CQPM Préparateur Assembleur Aéronautique 0299 Préparation au CQPM Préparateur Assembleur Aéronautique 0299 Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront en charge sous la responsabilité d un responsable hiérarchique

Plus en détail

PHARMACIM. www.courbon.fr

PHARMACIM. www.courbon.fr PHARMACIM www.courbon.fr PHARMACIM Une conformité 21 CFR Part 11 21 CFR part 11 Développé selon les GAMP, PHARMA- CIM est aussi conforme aux exigences réglementaires de la FDA, concernant le traitement

Plus en détail

DES OUTILS POUR LA QUALITÉ

DES OUTILS POUR LA QUALITÉ DES OUTILS POUR LA QUALITÉ, Consultante européenne en déploiement et en management de la qualité 1 SOMMAIRE Introduction 3 1. Les coûts de la qualité 4 1.1 Les coûts de correction 4 1.1.1 Les coûts des

Plus en détail

ÉPREUVE'COMMUNE'DE'TIPE'2014''3'Partie'D. Changements et réglages des outils de coupe GUIDE POUR LE CANDIDAT :

ÉPREUVE'COMMUNE'DE'TIPE'2014''3'Partie'D. Changements et réglages des outils de coupe GUIDE POUR LE CANDIDAT : S317' ÉPREUVE'COMMUNE'DE'TIPE'2014''3'Partie'D TITRE : Changements et réglages des outils de coupe Temps de préparation : Temps de présentation devant le jury : Entretien avec le jury : 2 h 15 minutes

Plus en détail

20/07/2010 MISE EN CONTEXTE D UN SUCCÈS 5S RECONNAISSANCE DU SUCCÈS MISE EN CONTEXTE D UN SUCCÈS 5S TRAVAUX PUBLICS DE TROIS-RIVIÈRES

20/07/2010 MISE EN CONTEXTE D UN SUCCÈS 5S RECONNAISSANCE DU SUCCÈS MISE EN CONTEXTE D UN SUCCÈS 5S TRAVAUX PUBLICS DE TROIS-RIVIÈRES L équipe de cols bleus des travaux publics de Trois-Rivières MISE EN CONTEXTE D UN SUCCÈS 5S La ville de Trois-Rivières est actuellement le résultat d une fusion forcée de 6 villes en 2002 Nous avions

Plus en détail

Comment déployer le «Lean Healthcare»?

Comment déployer le «Lean Healthcare»? ISO 9001:2000 Colloque L'urgence et le réseau : une synergie...ou deux solitudes? 20 février 2009 Chantal Friset, inf., MBA Line Provencher, MBA Engagement Excellence Loyauté Complicité Respect et confiance

Plus en détail

Salon Progiciel Annecy ERP & manufacturing

Salon Progiciel Annecy ERP & manufacturing et Salon Progiciel Annecy ERP & manufacturing P. Reboud - 06.71.18.19.82 / D. Michallet 06 84 95 80 07 September 30 th, 2010 et Insert "IFS Offer, P. Reboud, 19/01/2010" 2 2010 Capgemini. All rights reserved

Plus en détail

Conception pièces et outillages en injection

Conception pièces et outillages en injection Formations Techniques ( ) Conception pièces et outillages en injection Durée :... 2 x 5 jours - 70 heures Personnel concerné :... dessinateur industriel, agent de méthodes, concepteur de pièces devant

Plus en détail

Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production

Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production Page 1 / Gagner en performances grâce au pilotage des flux / 2010 Détecter une problématique «flux» Si ces constats sont courants dans votre

Plus en détail

Les Enjeux de la Lean Production

Les Enjeux de la Lean Production Les Enjeux de la Lean Production Jean Louis Holveck, Président JMA Consultants Paris Jean Louis Holveck Président JMA Consultants Paris JMA, Japan Management Association, la plus ancienne et la plus prestigieuse

Plus en détail

www.toyota-forklifts.fr Solutions de navigation Pour allées très étroites

www.toyota-forklifts.fr Solutions de navigation Pour allées très étroites www.toyota-forklifts.fr Solutions de navigation Pour allées très étroites Technologie d'identification par radiofréquence Précision et sécurité optimales Les solutions de navigation de Toyota Material

Plus en détail

Macro-Processus de l entreprise TAURUS 08

Macro-Processus de l entreprise TAURUS 08 Macro-Processus de l entreprise Demandes de prix TAURUS 08 Devis Pcs techniques Matières premières Fabriquer et commercialiser des pièces techniques en ZAMAK L interaction entre les trois types de processus

Plus en détail

Qualification minimale après obtention : Niveau IV, échelon 1

Qualification minimale après obtention : Niveau IV, échelon 1 CP Certificat de ualification Professionnelle Octobre 2005 Technicien Technicien de de maintenance ualification minimale après obtention Niveau IV, échelon 1 Des CP pour les salariés Ce que peut m apporter

Plus en détail