LTR 112 LOGISTIQUE INDUSTRIELLE ANNEE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LTR 112 LOGISTIQUE INDUSTRIELLE ANNEE"

Transcription

1 LTR 112 LOGISTIQUE INDUSTRIELLE ANNEE Maintenance CHAIRE LOGISTIQUE- TRANSPORT-TOURISME Julien GRANGE

2 Plan 1. Introduction «TPM» 2. Le 5S 3. Le SMED 4. Le TRS

3 Plan 1. Introduction

4 Kaizen : 5S : Méthode encourageant à chaque niveau les petites améliorations quotidiennes, sans gros investissement et basées surtout sur le bon sens. règles de base du comportement de l opérateur vis-à-vis de sa machine (trier, ranger, nettoyer, standardiser, suivre) visant à éliminer les pertes d efficacité et à redonner de nouvelles sources de motivation. TPM (Total Productive Maintenance): Méthode basée sur 8 piliers et fondée sur le respect des facultés humaines et la volonté participative de l ensemble du personnel pour rentabiliser au maximum les installations. TRS : (Taux de rendement synthétique) : Méthode permettant aux opérateurs d identifier et de traiter les causes de pertes de production. Mesuré généralement heure par heure, le TRS permet également à la maîtrise et à l encadrement d orienter au quotidien les décisions de management. SMED (Single Minute Exchange of Die) : Méthode systématique d analyse et de diminution des temps de changement de série dont le but est d améliorer le TRS de l équipement mais surtout de diminuer la taille des lots.

5 Méthode visant à améliorer le rendement des machines Maintenance : maintenir en bon état, c'est-à-dire réparer, nettoyer, graisser et accepter d'y consacrer le temps nécessaire. Productive : assurer la maintenance tout en produisant, ou en pénalisant le moins possible la production. Totale : considérer tous les aspects et y associer tout le monde.

6 TPM : Principes de base TOTAL PRODUCTIVE MAINTENANCE «Le maintien des conditions de productivité totales» Avoir le contrôle total par rapport aux critères de bases suivants : EQUIPEMENT : OPERATIONS : ENVIRONNEMENT MACHINE : Fonctionnement et état technique Gammes de production Organisation et état du lieu de travail La maîtrise de ces critères est cruciale pour atteindre et maintenir le niveau de rendement et de performance défini Objectif de l auto-maintenance : «Tendre vers le 0 panne»

7 TPM : Principes de base TOTAL PRODUCTIVE MAINTENANCE «Le maintien des conditions de productivité totales» PRODUCTIVE : PRODUCTIVITE : PRODUCTION : Action préventive et amélioration de l existant Privilégier le préventif au curatif («Il vaut mieux prévenir que guérir») Maintenir et Améliorer Maintenir et Améliorer continuellement le TRS à l objectif Maximiser le rendement des machines Réduire les coûts La TPM n est pas une méthode de la maintenance C est un partenariat entre la production et la maintenance

8 TPM : Principes de base TOTAL PRODUCTIVE MAINTENANCE «Le maintien des conditions de productivité totales» TOTAL est une référence à : - Vision globale de la TPM - Elimination des arrêts machines comptabilisés dans le TRS - Implication de l ensemble du personnel de la société : Opérateurs, Services Supports, Encadrement et les membres de la Direction

9 ÉLIMINATION SYSTÉMATIQUE DES CAUSES DES PERTES MAINTENANCE AUTONOME MAINTENANCE PLANIFIEE AMELIORATION DE LA COMPETENCE OPERATIONNELLE MAITRISE DE LA CONCEPTION DES NOUVEAUX PRODUITS ET EQUIPEMENTS MAITRISE DE LA QUALITE DES PRODUITS TPM DANS LES BUREAUX MAITRISE DES CONDITIONS DE TRAVAIL ET D ENVIRONNEMENT PRODUCTIVITÉ QUALIFICATION DU PERSONNEL QUALITÉ DÉLAIS COÛT VALEUR AJOUTÉE ELIMINATION PERTES SÉCURITÉ ENVIRONNEMENT PÉRENNISATION ET AMÉLIORATION MISE EN PLACE D UN SYSTÈME POUR HAUTE PERFORMANCE EN PRODUCTION MAÎTRISE 5S DECISION DIRECTION COMMUNICATION ET FORMATION ORGANISATION DU PILOTAGE DEFINITION OBJECTIFS PLANIFICATION

10 5 principes, 8 piliers 1er Principe : atteindre l efficacité maximale des équipements Respecter les conditions de base d utilisation des équipements Supprimer les causes de pertes chroniques et de dégradations forcées Prévenir les défaillances naturelles Supprimer les causes de pertes de rendement dues à l organisation Améliorer les connaissances et savoir-faire des opérateurs et techniciens de maintenance Objectif de la TPM est de rendre responsables les opérateurs, de la qualité et de leur équipement. Ces actions pourront être réalisées en s appuyant sur : 1er pilier : ÉLIMINATION SYSTÉMATIQUE DES CAUSES DES PERTES 2ème pilier : MAINTENANCE AUTONOME 3ème pilier : MAINTENANCE PLANIFIEE 4ème pilier : AMELIORATION DE LA COMPETENCE OPERATIONNELLE

11 5 principes, 8 piliers 2ème Principe : Démarrer le + rapidement possible les nouveaux équipements et les nouveaux produits Gain d efficacité par la maîtrise rapide des organes de production utilisation du 5ème pilier : Maitrise de la conception 3ème Principe : Obtenir l efficacité maximale des services fonctionnels Diminuer et simplifier les tâches administratives et les procédures 7ème pilier : Appliquer la TPM dans les bureaux 4ème Principe : Stabiliser les 5M à un haut niveau Tendre vers le zéro panne, zéro défaut, TRS maximum Résumé dans le 6ème pilier : La maîtrise de la Qualité 5ème Principe : Maîtriser la sécurité, les conditions de travail et le respect de l environnement Utilisation des certifications et organismes objet du 8ème pilier : Sécurité Conditions de travail et environnement

12 Plan 2. Le 5S

13 L'application des 5S sert plusieurs buts. Chaque S a un objectif propre : Alléger l'espace de travail de ce qui y est inutile ; Organiser l'espace de travail de façon efficace ; Améliorer l'état de propreté des lieux ; Prévenir l'apparition de la saleté et du désordre ; Encourager les efforts allant dans ce sens. L'ensemble du système permet par ailleurs : D'améliorer les conditions de travail et le moral du personnel (il est plus agréable de travailler dans un lieu propre et bien rangé) ; De réduire les dépenses en temps et en énergie ; De réduire les risques d'accidents et/ou sanitaires ; D'améliorer la qualité de la production.

14 La mise en œuvre des 5S 5 - Respecter Shitsuke pour maintenir la rigueur 4 - Organiser Seiketsu pour rendre évident 3 - Nettoyer Seiso pour détecter les anomalies 2 - Ranger Seiton pour trouver facilement 1 - Oter l inutile Seiri trier suivant la fréquence du besoin

15 Plan 3. Le SMED

16 Définition S M E D INGLE INUTE XCHANGE OF IE CHANGEMENT DE SERIE EN MOINS DE 10 MINUTES Le SMED est une méthode d organisation qui cherche à réduire de façon systématique le temps de changement de pièce, avec un objectif quantifié. (norme AFNOR NF X50-310) 16

17 Objectifs du SMED S adapter plus rapidement à la variation de la demande client Rendre l organisation plus flexible Augmenter les capacités des équipements Diminuer les tailles de lots et les quantités de stocks Faciliter les opérations de changement 17

18 Historique Le SMED a été développé dans le groupe Toyota par Mr Shigeo Shingo dans les années 50. Le but du SMED était de permettre de passer d un type de pièce à un autre dans un temps réduit La méthode visait donc à réduire le temps de changement. ASSOCIONS NOS TALENTS 18

19 Bénéfices de l outil SMED Réduire les stocks SMED Réduire le temps improductif Rendre économique la fabrication en petite série ( flexibilité) Augmenter la capacité des machines Améliorer le service client ( réactivité ) Réduire le coût d investissement et de production 19

20 Bénéfices d une action SMED Réduction du temps de changement de pièce Réduction des arrêts machines Amélioration de l efficacité machine Amélioration de la productivité Amélioration des conditions de travail pour l opérateur Augmentation de la flexibilité de l équipement Réduction des en-cours Diminution de l espace nécessaire Amélioration du nivellement de la production ASSOCIONS NOS TALENTS 20

21 Objectif du SMED Réduire le temps total des pertes d efficacité dues au changement de pièce ASSOCIONS NOS TALENTS 21

22 Définition du Temps de changement de série Dernière pièce bonne Première pièce bonne Type A Type B Vitesse Nominale Préparation Changement d outil Réglages Vitesse Nominale 22

23 Détails du Temps de changement de pièce Quelles sont les activités dans lesquelles composants, produits, machines et main d œuvre se trouvent engagées? Dernière pièce bonne "VA" "VA" "VA" Première pièce bonne Type A MUDA MUDA MUDA Type B Vitesse Nominale Préparation Changement d outil Réglages Vitesse Nominale 23

24 En changement de série, on se concentre sur 4 MUDA : Exemple : 50 m entre le magasin et la machine Exemple : 10 pièces de réglage Exemple : attente disponibilité du palan Exemple : 12 tours de clefs pour visser Muda de surproduction Muda de stock Muda de transport : Muda de défauts Muda d attente Muda de mouvement Muda de processus 24

25 Opération interne ou externe? En changement de série, il y a deux types d opérations : Opération interne : Machine en réglage. Opération externe : Machine en production. Marche EXTERNE INTERNE 1 er pièce bonne EXTERNE Arrêt Machine en Production Machine en réglage Machine en Production 25

26 Opération interne ou externe? Les réglages internes (ou "temps propres") sont les opérations qui nécessitent obligatoirement un arrêt de production par exemple un changement d'outil Les réglages externes (ou "temps externes") regroupent les opérations qui peuvent avoir lieu pendant la production telles par exemple la préparation des outils et outillages, des préréglages, ou le préchauffage, le rangement des outillages 26

27 Les 5 étapes du SMED AMELIORER Les opérations EXTERNES 5 REDUIRE le temps des opérations INTERNES 4 CONVERTIR les opérations INTERNES EN EXTERNES 3 SEPARER les opérations INTERNES et EXTERNES 2 ETUDIER les opérations 1 Situation initiale 27

28 Etude des opérations Observer les opérations sur le lieu, les objets et le fait Relever les opérations pour analyse et discussion Filmer / Chronométrer après accord des équipes Relever et noter les anomalies Identifier les opérations internes et externes Classifier les opérations en préparation, changement et ajustage Identifier les Muda Calculer le temps total et sous-total 28

29 Relevé de l observation Observation du changement de pièce 1. Nettoyage machine 2. Poste alimentation à reculer 3. Changement des pinces (6) 4. Mise à zéro des pinces 5. Réglage des forets (calibre) 6. Perçage des trous (hauteur) 7. Réglage des 3 têtes de fraisage 8. Changement des renvois 9. Changement d équipes : consignes

30 Le Graphique Spaghetti Avant 668 mètres Après 350 mètres 30

31 SEPARER les opérations INTERNES et EXTERNES 2 1 Situation initiale 31

32 Séparer les opérations internes et externes Etape 0 Etape 1 Etape 2 Etape 3 Etape 4 Arrêt de production???? I E I I E I I I E I E E I E E I I I I I I I I E E E E E E E I I I I I I E E E E E E E I I I I I E E E Etape 5 E E E I I I I I E E Préparation Opérations externes Avant changement Arrêts Changement de série Rangement Opérations externes Après changement I E Opérations internes : actions pendant la machine arrêtée Opérations externes: actions pendant la machine en marche 32

33 CONVERTIR les opérations INTERNES EN EXTERNES Situation initiale 33

34 Séparer les opérations internes et externes Etape 0 Etape 1 Etape 2 Etape 3 Etape 4 Arrêt de production???? I E I I E I I I E I E E I E E I I I I I I I I E E E E E E E I I I I I I E E E E E E E I I I I I E E E Etape 5 E E E I I I I I E E Préparation Opérations externes Avant changement Arrêts Changement de série Rangement Opérations externes Après changement I E Opérations internes : actions pendant la machine arrêtée Opérations externes: actions pendant la machine en marche 34

35 Convertir les opérations internes en externes Est-ce réellement à faire pendant l arrêt? Comment faire les choses différemment? Exemples de conversion : Préchauffage sur machine / préchauffage à l avance et extérieur Montage sur machine de différents ensemble / une partie du montage réalisé à l avance Choix de pièces pendant arrêt machine/ Mise à disposition d un kit de pièces Vidange et nettoyage d un bac/ échange bac sale par bac propre et nettoyage bac après redémarrage 35

36 REDUIRE le temps des opérations INTERNES Situation initiale 36

37 Réduire les temps des opérations internes Etape 0 Etape 1 Etape 2 Etape 3 Etape 4 Arrêt de production???? I E I I E I I I E I E E I E E I I I I I I I I E E E E E E E I I I I I I E E E E E E E I I I I I E E E Etape 5 E E E I I I I I E E Préparation Opérations externes Avant changement Arrêts Changement de série Rangement Opérations externes Après changement I E Opérations internes : actions pendant la machine arrêtée Opérations externes: actions pendant la machine en marche FOR.C2.(A) 37

38 Réduire le temps des opérations internes Serrage rapide Standardiser Moule Utiliser des codes de couleur Branchement Roulement Pousser Eliminer les réglages 38

39 Réduire le temps des opérations internes Roulante avec panneau d'outillage 39

40 AMELIORER Les opérations EXTERNES Situation initiale 40

41 Réduire les temps des opérations externes Etape 0 Etape 1 Etape 2 Etape 3 Etape 4 Arrêt de production???? I E I I E I I I E I E E I E E I I I I I I I I E E E E E E E I I I I I I E E E E E E E I I I I I E E E Etape 5 E E E I I I I I E E Préparation Opérations externes Avant changement Arrêts Changement de série Rangement Opérations externes Après changement I E Opérations internes : actions pendant la machine arrêtée Opérations externes: actions pendant la machine en marche 41

42 Plan 4. Le TRS

43 Les Buts du TRS La mesure du rendement des équipements est le TRS. TRS : Taux de Rendement Synthétique Le TRS, et surtout sa décomposition, est un moyen puissant de mettre en évidence les progrès possibles en quantité en nature La décomposition du TRS permet de guider le choix des outils d amélioration à utiliser. Agir sur 1 des 5M : la MACHINE

44 Mesure de l efficacité d un équipement Le TRS est un critère pour la mesure de l efficacité des machines et des équipements. Types de Pertes TRS = Taux de Rendement Synthétique Pertes de Disponibilité Pertes de Performance Pertes de Non Qualité Panne Machine Réglage usinage Changement d outil Pertes de démarrage Logistique Pause Réunion Panne générale usine Baisse de cadences Micro Arrêts Mouvement inutile Défauts d organisation Défauts / Retouches Rebuts Objectifs: Amélioration et Contrôle du Process à travers le Principe du zéro défaut

45 Obstacles de production Les pertes principales PANNES

46 Structure des pertes TEMPS D'OUVERTURE PERTES PRINCIPALES PANNES CHANGEMENT DE SÉRIE TEMPS DISPONIBLE PERTES ARRÊTS CHANGEMENT D'OUTILS USÉS TAUX DE DISPONIBILITÉ PERTES DÉMARRAGE AUTRES BAISSE DE CADENCE TAUX DE RENDEMENT SYNTHETIQUE TEMPS DE PERTES NON FONCTIONNEMENT PERFORMANCE MICRO-ARRÊTS TAUX DE PERFORMANCE AUTRES TEMPS UTILE PERTES NON- QUALITE DÉFAUTS TAUX DE QUALITÉ

47 Types de Pertes : Arrêts planifiés Maintenance / Nettoyage planifiés Formation Panne / Réparations Réglage Changement outils Perte de Disponibilité Arrêts Non planifiés Perte au Démarrage Micro arrêts <10 min Baisse de cadence Perte de Performance Défauts/ Retouches Rebuts Pertes de Qualité Utilisation Effective

48 TRS: Règles Incontournables Le calcul du TRS s applique bien à un équipement. Il est plus difficile à mettre en œuvre pour les systèmes (exemple: Ligne de production). Le calcul du TRS est également pertinent pour les machines de service (ordinateurs, ) avec certaines précautions. Avant de calculer le TRS d un équipement il faut IMPERATIVEMENT définir sa mission, le périmètre considéré, préciser les unités de mesures sous peine de se tromper gravement.

49 TRS : les Difficultés Trouver ou établir des mesures dignes de foi. Pour ce faire, on doit piocher un peu partout : ERP Cahier de poste Fil de l eau Dans le cas ou des mesures jugées importantes ne sont pas disponibles, il faut faire des relevés sur le terrain Garder le sens critique, recouper les informations, vérifier les ordres de grandeur. L exploitation aveugle des bases de données réserve des surprises. Bien identifier la cause vraie des arrêts.

50 Méthode de calcul du TRS

51 Calcul du TRS Temps d Ouverture Ex : 480 min Le TRS est diminué par les opérations, n ajoutant pas de valeur, suivantes, Temps Disponible Ex : 400 min - 80 min Perte de disponibilité Planifiés Arrêts, Maintenance, Nettoyage Changement de production/d outils, réglages Non planifiés Panne, Réparation Pertes de démarrage Temps de fonctionnement Ex : 330 min - 70 min Pertes de Performance - Baisse de cadence - Micro arrêts (< 10 min) Temps utile Ex : 310 min - 20 min Pertes de Qualité - Rebuts - Défauts / Retouches

52 Application au calcul du TRS Taux de disponibilité, de performance, de qualité : TRS (%) = Temps Disponible Taux de disponibilité = Temps d Ouverture = = Total Ouvert. - Pertes Disponibilités Temps d ouverture 480 min 80 min 480 min Td = 0,833 X Temps Fonction. Temps Disponible Pertes de Performance Taux de Performance = = Temps Disponible Temps Disponible Taux de Qualité= Temps Utile = Temps de Fonction. = 400 min - 70 min 400 min Temps de Fonction. Pertes Qualité Temps de Fonction. = 330 min - 20 min 330 min Tp = 0,825 X Tq = 0,939 = 0,646 = 64,6%

Maintenance Productive Totale (TPM)

Maintenance Productive Totale (TPM) Cours de Productique Maintenance Productive Totale (TPM) Par BENSASSI NOUR Younès Glossaire: Historique...2 Contexte...2 Définition plus formelle...2 La démarche TPM...2 1-La phase d'analyse...2 1.1-Les

Plus en détail

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel Séance 3 Juste-à-Temps et Lean Manufacturing Magement industriel et Gestion de projet C. BARDEL@2007 1 Juste-à-temps & Lean Manufacturing Juste-à-temps et le Lean Manufacturing sont le cœur du système

Plus en détail

Préparé par: Soumaya ZINAH

Préparé par: Soumaya ZINAH Préparé par: Soumaya ZINAH P L A N PRINCIPE DEFINITION OBJECTIFS DEROULEMENT GAINS & AVANTAGES Principe Un travail efficace et de qualité nécessite un environnement propre, de la sécurité et de la rigueur.

Plus en détail

Kaïzen. Présentation pour le MFQ Midi- Pyrénées 06/04/2009 SR 1

Kaïzen. Présentation pour le MFQ Midi- Pyrénées 06/04/2009 SR 1 Kaïzen Présentation pour le MFQ Midi- Pyrénées 06/04/2009 SR 1 Sommaire A. Définition et philosophie B. Méthodes et applications C. Quelques Résultats 06/04/2009 SR 2 A Définition et philosophie 1. Qu

Plus en détail

Améliorer sa compétitivité DOSSIER TECHNIQUE par l amélioration TPE continue DOSSIER TECHNIQUE TPE

Améliorer sa compétitivité DOSSIER TECHNIQUE par l amélioration TPE continue DOSSIER TECHNIQUE TPE DOSSIER TECHNIQUE TPE Améliorer sa compétitivité DOSSIER TECHNIQUE par l amélioration TPE continue DOSSIER TECHNIQUE TPE 1. CONTEXTE Une marge industrielle trop faible est un frein à l investissement et

Plus en détail

Une contribution proposée par IMMERGENCE PRODUCTIVE, expert de la communauté.

Une contribution proposée par IMMERGENCE PRODUCTIVE, expert de la communauté. Une contribution proposée par IMMERGENCE PRODUCTIVE, expert de la communauté. L auteur Cette contribution est proposée par Christian KERMOAL : expert de la communauté Performance Industrielle, auditeur

Plus en détail

AMELIORER L'ENVIRONNEMENT DU TRAVAIL

AMELIORER L'ENVIRONNEMENT DU TRAVAIL A l'époque de la production de masse, l'encombrement d'une usine était considéré comme un signe d'activité. A l'heure de la qualité totale c'est l'inverse Désordre Manque de de propreté Signes d'une organisation

Plus en détail

TPM. M pour Maintenance (maintien en bon état des installations) P pour Productive (efficience des actions de maintenance, amélioration permanente)

TPM. M pour Maintenance (maintien en bon état des installations) P pour Productive (efficience des actions de maintenance, amélioration permanente) DEFINITION TPM TOTALE PRODUCTIVE MAINTENANCE M pour Maintenance (maintien en bon état des installations) P pour Productive (efficience des actions de maintenance, amélioration permanente) T pour Totale

Plus en détail

Chapitre 6 Optimiser la production, l approche Toyota (Taiichi Ohno)

Chapitre 6 Optimiser la production, l approche Toyota (Taiichi Ohno) Conception et simulation des systèmes de production Chapitre 6 Optimiser la production, l approche Toyota (Taiichi Ohno) Quelques méthodes en provenance du Japon : 1. Les 5 S 2. La chasse aux gaspillages

Plus en détail

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ SOMMAIRE Chapitre - Introduction 4. A qui s adresse cet ouvrage? 4.2 Dans quelle situation utiliser cet ouvrage? 4.3 Comment utiliser cet ouvrage? 4 Chapitre 2 - Kaizen et Démarche qualité 5 2. Dans quel

Plus en détail

TPM Totale Productive Maintenance

TPM Totale Productive Maintenance T.P.M ou Topo Maintenance Méthodes de maintenance TPM Totale Productive Maintenance 1 T.P.M ou Topo Maintenance 1. CONTEXTE GENERAL La TPM (de l anglais Total Productive Maintenance) est un système global

Plus en détail

TESA SA. 20.02.2014 TESA Group SA

TESA SA. 20.02.2014 TESA Group SA TESA SA 20.02.2014 TESA Group SA Plan de présentation 01 02 TESA, qui sommes nous Introduction de la philosophie LEAN de TESA 03 Exemple 1: Lean petite machine 04 Exemple 2: Lean cellule de décolletage

Plus en détail

Le Lean : levier de performance pour les chargeurs et prestataires de transport

Le Lean : levier de performance pour les chargeurs et prestataires de transport Restons pragmatiques! Le Lean : levier de performance pour les chargeurs et prestataires de transport Conférence TOP TRANSPORT 2015 Marseille le 14 octobre 2015 Intervenants : Helmut Hintzer, président

Plus en détail

THEME : la méthode des 5 S

THEME : la méthode des 5 S La compétitivité par l amélioration continue THEME : la méthode des 5 S Entreprise Marie, 2 février 2010 Au programme: - Le 5 S, qu est ce que c est? - Pourquoi le pratiquer? - Qui est concerné? - Où le

Plus en détail

Lean. Historique et Principes La réalité terrain La complémentarité Lean-MES. Francis MOUREY SPC consultants

Lean. Historique et Principes La réalité terrain La complémentarité Lean-MES. Francis MOUREY SPC consultants Lean Historique et Principes Francis MOUREY SPC consultants C. R. Allen, 1919 TWI, 1940 Jidoka Jidoka T. Ohno JIT Kaizen S. Shingo TPS House,, Cho, 70 s Méthodes japonaises J. Womack & D. Jones K. Ishikawa,

Plus en détail

B.2 La TPM : Qu est ce qu on peut prendre et appliquer

B.2 La TPM : Qu est ce qu on peut prendre et appliquer SOMMAIRE A. Première partie A.1 Ingénierie système : du besoin au système (produit/service) A.2 SDF, Maintenance et concepts sous-jacents A.3 Les méthodes : L applicabilité A.4 GMAO = GM + AO B. Deuxième

Plus en détail

Dossier technique du CRTA. Dossier n 1 Les performances de vos machines

Dossier technique du CRTA. Dossier n 1 Les performances de vos machines Dossier technique du CRTA Dossier n 1 Les performances de vos machines CRTA Avignon 2003 Table des matières Mesurer le rendement des machines...3 1. Taux de rendement...3 2. Méthode de calcul...3 3. Taux

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR QUALITÉ

DEVENIR ANIMATEUR QUALITÉ Objectif général : A l issue de la formation, le participant sera capable de : Comprendre le rôle et les missions de l animateur qualité Acquérir les méthodes nécessaires pour mener les missions de l animateur

Plus en détail

Les Standards. Animé par Caroline Fréchet www.frechetconseil.com

Les Standards. Animé par Caroline Fréchet www.frechetconseil.com Les Standards Animé par Caroline Fréchet www.frechetconseil.com Les principes du Lean Le SMED Le Kanban L organisation en cellule Le Poka Yoke Le 5S Définition : Un standard est un mode opératoire défini

Plus en détail

SPS Système de production Schneider

SPS Système de production Schneider Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Schneider Electric Master Tech 70 Rue de la Grange Batie Centr alp 38430 MOIRANS Tel. 33 (0)4 76 57 72 72 SPS Système de production Schneider www.schneider-electric.com

Plus en détail

LEAN MANUFACTURING. 18h10 18h40 : Le Lean Manufacturing : les origines, les objectifs. Description du système et des outils Lean.

LEAN MANUFACTURING. 18h10 18h40 : Le Lean Manufacturing : les origines, les objectifs. Description du système et des outils Lean. LEAN MANUFACTURING 18h00-18h10 : Ouverture de M.THOS 18h10 18h40 : Le Lean Manufacturing : les origines, les objectifs. Description du système et des outils Lean. 18h40-19h20 : Godefroy Beauvallet «Le

Plus en détail

LE LEAN MANUFACTURING

LE LEAN MANUFACTURING LE LEAN MANUFACTURING LEAN signifie littéralement : «maigre», «sans gras». On le traduit parfois par «gestion sans gaspillage» ou par «au plus juste». LEAN est un qualificatif donné par une équipe de chercheurs

Plus en détail

LA MÉTHODE LEAN ET VOTRE ORGANISME AUDIT CONSEIL FORMATION. 05 55 64 23 15 06 82 68 00 21 www.lqc-mt.org PLAQUETTE TÉLÉCHARGEABLE SUR LE SITE

LA MÉTHODE LEAN ET VOTRE ORGANISME AUDIT CONSEIL FORMATION. 05 55 64 23 15 06 82 68 00 21 www.lqc-mt.org PLAQUETTE TÉLÉCHARGEABLE SUR LE SITE LA MÉTHODE LEAN ET VOTRE ORGANISME PLAQUETTE TÉLÉCHARGEABLE SUR LE SITE AUDIT CONSEIL FORMATION 05 55 64 23 15 06 82 68 00 21 www.lqc-mt.org MICHEL TOURTE CONSULTANT Auditeur AFNOR Certification DIAGNOSTIC

Plus en détail

Introduction au LEAN. 17/02/2010 Page: 1

Introduction au LEAN. 17/02/2010 Page: 1 Introduction au LEAN 17/02/2010 Page: 1 Évolution du contexte industriel Les trentes glorieuses (1945-1975) Demande supérieure à l offre Prix de revient, productivité Contrôle de gestion L équilibre (1975-1990)

Plus en détail

Les quatre chantiers :

Les quatre chantiers : Tweet Voir aussi : Les programmes de performance, La méthode Kaizen, Le Lean en 10 points. Le Lean est une démarche systématique dont l'objectif est d'éliminer toutes les sources de gaspillages dans les

Plus en détail

LE TAUX DE RENDEMENT SYNTHETIQUE (TRS)

LE TAUX DE RENDEMENT SYNTHETIQUE (TRS) LE TAUX DE RENDEMENT SYNTHETIQUE (TRS) Préambule Dans l IAA, suivis de production souvent basés sur le suivi matière (en kg/h, litres/h). Or il existe de grandes dispersions de cadences machine et délais

Plus en détail

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN Certification CQPM réf : 2008 07 69 0272 Animateur de la démarche LEAN pour l amélioration de la performance et des processus. BUTS DE LA FORMATION : Etre

Plus en détail

Le Lean en tant qu approche pour améliorer les soins de santé

Le Lean en tant qu approche pour améliorer les soins de santé Le Lean en tant qu approche pour améliorer les soins de santé Christiane Mayer, pharmacienne Certifiée Lean Master 2012 Présidente de Crescendo Pharma Pierre Madore, pharmacien CHUS - Fleurimont Plan de

Plus en détail

De la production de masse à l entreprise Lean LA DEMARCHE LEAN

De la production de masse à l entreprise Lean LA DEMARCHE LEAN De la production de masse à l entreprise Lean LA DEMARCHE LEAN Programme Qu est ce que le Lean? Historique Les caractéristiques du modèle Comment réduire les gaspillages? L organisation humaine Les méthodes

Plus en détail

LE LEAN ET SES GRANDS PRINCIPES

LE LEAN ET SES GRANDS PRINCIPES LE LEAN ET SES GRANDS PRINCIPES Notions d'amélioration Continue : Les "5S" 1 2 Sommaire 4 ème partie 1. Introduction 2. Définition 3. Présentation d un chantier 4. Présentation des «5S» 5. Les 5 étapes

Plus en détail

La qualité, un atout majeur de Plasti Meca

La qualité, un atout majeur de Plasti Meca KERVAZO Bérénice EI2 PLASTI MECA 27 Avenue de la fontaine BP 90059 49072 Beaucouzé Cedex 0241809200 / 0241809219 http://www.plastimeca.fr/ La qualité, un atout majeur de Plasti Meca Soutenu par Bérénice

Plus en détail

Les normes ISO 900X et 1400X

Les normes ISO 900X et 1400X Sciences de l ingénieur Page 201 Série des normes ISO 9000 ISO 9000 désigne un ensemble de normes relatives à la qualité. Les normes ISO 9000 sont publiées par L'Organisation internationale de normalisation

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2015

OFFRE DE FORMATIONS 2015 Matia Consulting Consultance en Formation Conseils & Formations sur mesure TPE - PME Développement des compétences Management de la Performance OFFRE DE FORMATIONS 2015 Contact Anne QUINTART +32 (0)472

Plus en détail

RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014. http://www.universite-lean6sigma.com

RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014. http://www.universite-lean6sigma.com RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014 http://www.universite-lean6sigma.com 1 L OBJET DE L UNIVERSITÉ : Promouvoir les démarches d amélioration des performances Lean et Six Sigma, Valider

Plus en détail

Les 5S, Guide de mise en oeuvre

Les 5S, Guide de mise en oeuvre Les 5S, Guide de mise en oeuvre Guide rédigé par Anne Laure DELPECH Anne Laure Delpech Conseil 16 mai 2014 V1 al.delpech@parcours performance.com Aucune reproduction, même partielle, autres que celles

Plus en détail

Newsletter SOMMAIRE. Le Vrai 5S. Le Juste A Temps dans la Supply Chain (JAT) Leçon de japonais de Koshi IIYAMA 日 本 語 レッスン

Newsletter SOMMAIRE. Le Vrai 5S. Le Juste A Temps dans la Supply Chain (JAT) Leçon de japonais de Koshi IIYAMA 日 本 語 レッスン Newsletter Septembre 2015 - Numéro 41 SOMMAIRE Le Vrai 5S. Entre ceux qui s engagent dans le 5S par «mode» et ceux qui s y engagent par philosophie et culture, il y aura un écart important de situation

Plus en détail

PI Consultants associés

PI Consultants associés PI consultants associés PI Consultants associés partenaire en organisation industrielle 1 PI Consultants associés Votre partenaire en organisation industrielle P.I Consultants Associés est un cabinet de

Plus en détail

BBC Conseil Votre solution de coaching LEAN

BBC Conseil Votre solution de coaching LEAN BBC Conseil Votre solution de coaching LEAN Version 1 BBC Conseil 1 / 18 Plan de la présentation Présentation rapide du Lean Management 1. Le Lean est une démarche à long terme avec des résultats rapides.

Plus en détail

Séance 4. Gestion de la capacité. Gestion des opérations et de la logistique 4-530-03

Séance 4. Gestion de la capacité. Gestion des opérations et de la logistique 4-530-03 Gestion des opérations et de la logistique Séance 4 4-530-03 Gestion de la capacité Points importants présentés au dernier cours Les principaux types d aménagement Étude du travail et l amélioration des

Plus en détail

LE GUIDE P C. Amélioration des Performances Opérationnelles et Economiques des Entreprises. La démarche LEAN Responsable en 10 questions

LE GUIDE P C. Amélioration des Performances Opérationnelles et Economiques des Entreprises. La démarche LEAN Responsable en 10 questions LE GUIDE P O P C Amélioration des Performances Opérationnelles et Economiques des Entreprises La démarche LEAN Responsable en 10 questions Guide APOPECO 2012 Témoignage d un chef d entreprise Pierre PHILIPPE

Plus en détail

M E S. Organiser et suivre la performance de ses ateliers

M E S. Organiser et suivre la performance de ses ateliers M E S. Organiser et suivre la performance de ses ateliers Lorraine La nécessité de «piloter au plus juste» les équipements et les ateliers est à l origine de la naissance des logiciel de Manufacturing

Plus en détail

Un préalable à toute démarche d amélioration continue. CRITT Chimie - Marseille le 22 février 2005

Un préalable à toute démarche d amélioration continue. CRITT Chimie - Marseille le 22 février 2005 Un préalable à toute démarche d amélioration continue CRITT Chimie - Marseille le 22 février 2005 APAVE sudeurope 8 rue Jean-Jacques Vernazza ZAC Saumaty Séon - BP193 13322 MARSEILLE cedex 16 www.apave.com

Plus en détail

CIPE 40 bd. Edgar Quinet 75014 Paris 01 40 64 59 18 www.cipe.fr

CIPE 40 bd. Edgar Quinet 75014 Paris 01 40 64 59 18 www.cipe.fr CIPE 40 bd. Edgar Quinet 75014 Paris 01 40 64 59 18 www.cipe.fr Sommaire 1. Le Lean Management 2. Objectifs de la simulation 3. Public 4. Horaires 5. Vue d ensemble du scénario 5.a. Contenu de la phase

Plus en détail

LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009. François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines

LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009. François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009 François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines QUALITE ET LEAN MANUFACTURING SOMMAIRE INTRODUCTION SUR LE LEAN

Plus en détail

Introduction à la PVA et à la méthodologie SIX-SIGMA. 5e rencontre A3P Canada 14 novembre 2007

Introduction à la PVA et à la méthodologie SIX-SIGMA. 5e rencontre A3P Canada 14 novembre 2007 Introduction à la PVA et à la méthodologie SIX-SIGMA 5e rencontre A3P Canada 14 novembre 2007 Objectifs de la présentation 1. Faire connaître la Production à Valeur Ajoutée (PVA) 2. Faire connaître le

Plus en détail

LE JUSTE-À-TEMPS POUR UN FABRICANT AUX GRANDES CHAÎNES

LE JUSTE-À-TEMPS POUR UN FABRICANT AUX GRANDES CHAÎNES LE JUSTE-À-TEMPS POUR UN FABRICANT AUX GRANDES CHAÎNES Direction du développement des entreprises Cet outil de gestion est une initiative conjointe de la Direction du commerce, des services et de la construction

Plus en détail

Samuel Bassetto 04/2010

Samuel Bassetto 04/2010 Industrialisation Lean manufacturing 4.2 Réalisé avec V. FIGENWALD - SIEMENS Samuel Bassetto 04/2010 Plan de la partie 2 : Vers une production Lean 1. Valeur Ajoutée et Gaspillages Muda walk 2. Temps de

Plus en détail

LA MANAGEMENT PAR LES CONTRAINTES SERVICE DE LA COMPÉTITIVIT TITIVITÉ

LA MANAGEMENT PAR LES CONTRAINTES SERVICE DE LA COMPÉTITIVIT TITIVITÉ LA MANAGEMENT PAR LES CONTRAINTES UNE DÉMARCHE D AU SERVICE DE LA COMPÉTITIVIT TITIVITÉ Pierre-Marie GALLOIS 40, boulevard Edgar Quinet - 75014 Paris - France - Tel +33(0)1 40 64 59 00 - proconseil.net

Plus en détail

L approche 5S/KAIZEN/TQM, un outil pratique de gestion de la qualité à Madagascar

L approche 5S/KAIZEN/TQM, un outil pratique de gestion de la qualité à Madagascar AAKCP (Asia-Africa Knowledge Co-Creation Programme) Japan International Cooperation Agency L approche 5S/KAIZEN/TQM, un outil pratique de gestion de la qualité à Madagascar (http://www.jica.go.jp/madagascar/french)

Plus en détail

SPT Lean m anufacturing

SPT Lean m anufacturing 1 SPT = Système de Production de Toyota Le SPT est un composant du Lean manufacturing. Lean manufacturing = fabrication au plus juste 2 Les pièces détachées sont approvisionnées : au bon endroit, au bon

Plus en détail

Devenir un expert du Lean durable

Devenir un expert du Lean durable Devenir un expert du Lean durable 21 jours (7 x 3 jours) 9650 HT Piloter une démarche Lean durable en maîtrisant les outils du Lean et en intégrant les aspects culturels et de conditions de travail. Maîtrisez

Plus en détail

LES FORCES DE L APPROCHE LEAN SIX SIGMA MTE MELIOR

LES FORCES DE L APPROCHE LEAN SIX SIGMA MTE MELIOR LES FORCES DE L APPROCHE LEAN SIX SIGMA MTE MELIOR P 1 FACTEURS QUI FONT LA FORCE DE LEAN SIX SIGMA 1. L intégration de Lean et de Six sigma 2. Des rôles et responsabilités bien définis 3. Un géré MTE

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE PRE-AUDIT. Rubrique n 1 : Présentation de l entreprise

QUESTIONNAIRE DE PRE-AUDIT. Rubrique n 1 : Présentation de l entreprise QUESTIONNAIRE DE PRE-AUDIT MISE A NIVEAU DE L ENTREPRISE PAR LE GENIE INDUSTRIEL Pré-audit réalisé le... Rédacteur(s). Rubrique n 1 : Présentation de l entreprise Renseignements généraux - Identité de

Plus en détail

INTRODUCTION AU LEAN SIGMA

INTRODUCTION AU LEAN SIGMA INTRODUCTION AU LEAN SIGMA Présentation générale Gilles Panczer OBJECTIFS Sigma? Quelle approche pour ma société? Lean-Sigma, 15 ans déjà et après? Gilles Panczer 2 LEAN SIGMA: HISTORIQUE Six Sigma L approche

Plus en détail

Secteur Techn que LEAN MANAGER

Secteur Techn que LEAN MANAGER Secteur Techn que LEAN MANAGER 1 Situation de la formation Domaines Bilans de compétences Coaching Commerce Culture générale (ECG) Finances Formation de formateurs Français Horlogerie Informatique / TIC

Plus en détail

Lean Manufacturing. «La maîtrise globale des flux au service des clients» Showcase ESSILOR International

Lean Manufacturing. «La maîtrise globale des flux au service des clients» Showcase ESSILOR International Lean Manufacturing «La maîtrise globale des flux au service des clients» Showcase ESSILOR International Une stratégie industrielle mondiale claire qui se traduit en plan de progrès pour l European Molds

Plus en détail

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance Les référentiels et les formations de la fonction Assurer le bon fonctionnement grâce à une préventive et curative performante en : - organisant les services techniques en conséquence, - encadrant l'entretien

Plus en détail

Le Juste à temps AVANT PROPOS

Le Juste à temps AVANT PROPOS AVANT PROPOS Les produits standards fabriqués en très grande quantité sont de moins en moins convoités par les consommateurs. En effet, ces derniers préfèrent acheter un produit d excellente qualité, correspondant

Plus en détail

La qualité en «Lean» de mire 5 à 7 MFQ CRCI de Blagnac 14 Octobre 2009 Denis VILLEVALOIS Consultant Lean & Qualité Partenaire AFNOR

La qualité en «Lean» de mire 5 à 7 MFQ CRCI de Blagnac 14 Octobre 2009 Denis VILLEVALOIS Consultant Lean & Qualité Partenaire AFNOR LEAN & ISO 9001 La qualité en «Lean» de mire 5 à 7 MFQ CRCI de Blagnac Denis VILLEVALOIS Consultant Lean & Qualité Partenaire AFNOR 14 Octobre 2009 SOMMAIRE Contexte L esprit ISO 9001 ISO 9001 Rappel L

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : A Dernière modification : 12/03/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Equipier(ère) autonome de production industrielle

Plus en détail

jeudi 19 septembre 2013, Bournezeau Services et Solutions en Carrière

jeudi 19 septembre 2013, Bournezeau Services et Solutions en Carrière jeudi 19 septembre 2013, Bournezeau Services et Solutions en Carrière 1 Schneider Electric - le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Des géographies équilibrées CA 2012 Milliards d euros de CA

Plus en détail

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien de maintenance maintenance www.cpnef.

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien de maintenance maintenance www.cpnef. production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien de maintenance maintenance www.cpnef.info 2 CQP validé par la CPNE de la branche «Production d eaux embouteillées,

Plus en détail

Votre coach en gestion des opérations avec l'approche Lean

Votre coach en gestion des opérations avec l'approche Lean Votre coach en gestion des opérations avec l'approche Lean Complice de votre succès! Serge Bouchard, ASC, C.Dir. serge@bouchard.com 819-473-4248 Coach de gestion & Formateur agréé Emploi-Québec 052793

Plus en détail

Améliorer la performance des ressources de la production par la TPM

Améliorer la performance des ressources de la production par la TPM Dossier paru dans la tribune de l'industrie des Editions WEKA N 29 Mars 2006 Améliorer la performance des ressources de la production par la TPM La mise en place d'une démarche TPM nécessite plusieurs

Plus en détail

Piloter sa production en temps réel, Comment bénéficier des avantages du MES quelles que soient la taille et l activité de l entreprise?

Piloter sa production en temps réel, Comment bénéficier des avantages du MES quelles que soient la taille et l activité de l entreprise? Piloter sa production en temps réel, Des retours immédiats et mesurables. Comment bénéficier des avantages du MES quelles que soient la taille et l activité de l entreprise? Le Consortium MES Initiative

Plus en détail

Page 1 Quelques méthodes et outils de la qualité

Page 1 Quelques méthodes et outils de la qualité Page 1 Quelques méthodes et outils de la qualité Page 2 Classement des méthodes de la qualité (d après E. Le Coz, 2001) Quelques outils d amélioration de la qualité (d après Y. Mougin, 2004) http://www.eyrolles.com/chapitres/9782708130227/outils_methodes_mougin.pdf

Plus en détail

une-entreprise-et-des-hommes.fr présente LA MÉTHODE 5S

une-entreprise-et-des-hommes.fr présente LA MÉTHODE 5S une-entreprise-et-des-hommes.fr présente LA MÉTHODE 5S 1 Objectifs de la présentation Connaître la démarche 5S Maîtriser l'application des 5S 2 Sommaire Les définitions Les objectifs de la démarche Les

Plus en détail

La TPM Selon le JIPM

La TPM Selon le JIPM v1 14 Avril 2005 La TPM Selon le JIPM AVERTISSEMENT L'auteur n'est lié d'aucune manière au JIPM. Les informations contenues dans cet article sont une synthèse de diverses sources et sont proposées pour

Plus en détail

PHARMACIM. www.courbon.fr

PHARMACIM. www.courbon.fr PHARMACIM www.courbon.fr PHARMACIM Une conformité 21 CFR Part 11 21 CFR part 11 Développé selon les GAMP, PHARMA- CIM est aussi conforme aux exigences réglementaires de la FDA, concernant le traitement

Plus en détail

Christophe Rousseau Auteur, Blogueur et Expert en Lean. www.leleanmanufacturing.com

Christophe Rousseau Auteur, Blogueur et Expert en Lean. www.leleanmanufacturing.com Christophe Rousseau Auteur, Blogueur et Expert en Lean 5S www.leleanmanufacturing.com Sommaire 1.Introduction 2.Contexte et Historique 3.Composants et mise en oeuvre 4.Ma méthode pour déployer efficacement

Plus en détail

Who Collège are we? André-Laurendeau

Who Collège are we? André-Laurendeau Who Collège are we? André-Laurendeau Programme: SST - P'TIT RV SST du 30 avril, 2015 L utilisation de la méthode des 5S comme base de travail d équipe pour une tenue des lieux optimale Présentateur: André

Plus en détail

ENVIRODEBATS. Journées Techniques. Le LEAN dans la Construction Démarches entreprises chez Vinci Construction France. L Entreprise Générale

ENVIRODEBATS. Journées Techniques. Le LEAN dans la Construction Démarches entreprises chez Vinci Construction France. L Entreprise Générale 31 16-17 Janvier Octobre 2013 Nanterre Aix en Provence Journées Techniques ENVIRODEBATS L Entreprise Générale Le LEAN dans la Construction Démarches entreprises chez Vinci Construction France Pierre BORTOLI

Plus en détail

Le Lean Management appliqué aux services administratifs

Le Lean Management appliqué aux services administratifs www.avlconsulting.fr Le Lean Management appliqué aux services administratifs Michel BALDELLON 1er avril 2015 Un petit exercice de contrôle de gestion préparatoire (1/2) Une comptabilité fournisseur d un

Plus en détail

Le lean et la santé au travail Un regard critique sur les principes et la mise en œuvre. Orléans 10 octobre 2014 Evelyne Morvan Bertrand Delecroix

Le lean et la santé au travail Un regard critique sur les principes et la mise en œuvre. Orléans 10 octobre 2014 Evelyne Morvan Bertrand Delecroix Le lean et la santé au travail Un regard critique sur les principes et la mise en œuvre Orléans 10 octobre 2014 Evelyne Morvan Bertrand Delecroix Sommaire Le lean de quoi parle t-on? L âge des outils Le

Plus en détail

Les référentiels et les formations de la fonction Logistique

Les référentiels et les formations de la fonction Logistique Les référentiels et les formations de la fonction Gérer la politique d approvisionnement et de distribution des produits en : - organisant l activité (prévoir, coordonner, et ajuster les moyens disponibles)

Plus en détail

Gestion de production

Gestion de production Maurice Pillet Chantal Martin-Bonnefous Pascal Bonnefous Alain Courtois Les fondamentaux et les bonnes pratiques Cinquième édition, 1989, 1994, 1995, 2003, 2011 ISBN : 978-2-212-54977-5 Sommaire Remerciements...

Plus en détail

Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production

Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production Page 1 / Gagner en performances grâce au pilotage des flux / 2010 Détecter une problématique «flux» Si ces constats sont courants dans votre

Plus en détail

La 1ère plateforme d'auto-formation. d'autoen ligne au Lean Manufacturing en français.

La 1ère plateforme d'auto-formation. d'autoen ligne au Lean Manufacturing en français. La 1ère plateforme d'auto-formation d'autoen ligne au Lean Manufacturing en français. "Lean Immersion vous propose une formation en ligne au Lean Manufacturing simple, illustrée et 100% francophone qui

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes

Plus en détail

Région Basse-Normandie, partenaire de l ARIA Basse-Normandie

Région Basse-Normandie, partenaire de l ARIA Basse-Normandie Catalogue d accompagnement et de formation 2015 Région Basse-Normandie, partenaire de l ARIA Basse-Normandie 2 Table des matières Programme 2015 7 Lean Manufacturing 8 Méthode 5S 9 Changement de Série

Plus en détail

Performance industrielle Manufacturing Execution System

Performance industrielle Manufacturing Execution System Performance industrielle Manufacturing Execution System Mai 2013 Capgemini, leader de l intégration MES DEPUIS PLUS DE 25 ANS, CAPGEMINI ACCOMPAGNE SES CLIENTS DANS LA MISE EN ŒUVRE DE PROJETS MES. Une

Plus en détail

Préparation au CQPM Préparateur Assembleur Aéronautique 0299

Préparation au CQPM Préparateur Assembleur Aéronautique 0299 Préparation au CQPM Préparateur Assembleur Aéronautique 0299 Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront en charge sous la responsabilité d un responsable hiérarchique

Plus en détail

pour une performance globale et durable

pour une performance globale et durable www.astree-software.fr Une innovation est belle lorsqu elle est simple Editeur du logiciel MES AquiWEB pour une performance globale et durable Astrée Software a une vision différente des projets informatiques

Plus en détail

MAINELEC 2. Système pédagogique autonome. 3318 fr - 2008.10 / d

MAINELEC 2. Système pédagogique autonome. 3318 fr - 2008.10 / d MAINELEC 2 Système pédagogique autonome 3318 fr - 2008.10 / d Avant propos A partir d une application industrielle réelle, il a été développé un équipement baptisé MAINELEC 2 répondant essentiellement

Plus en détail

ENSIB. «EXPOSE» du 10/01/2011. Quelques réflexions sur l évolution de la société industrielle depuis 60 ans.

ENSIB. «EXPOSE» du 10/01/2011. Quelques réflexions sur l évolution de la société industrielle depuis 60 ans. ENSIB megana M N «EXPOSE» du 10/01/2011 Quelques réflexions sur l évolution de la société industrielle depuis 60 ans. L un des composants majeurs du LEAN Management : la TPM BEAUNE Jean-François BC Audits

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement LA PRODUCTION PROGRAMME NATIONAL DE MISE A NIVEAU DES PME Édition 2013 LA PRODUCTION

Plus en détail

synthèse [ le projet [ les rencontres Novorga : nouvelles formes d'organisation du travail et prévention des risques professionnels

synthèse [ le projet [ les rencontres Novorga : nouvelles formes d'organisation du travail et prévention des risques professionnels : nouvelles formes d'organisation du travail et prévention des risques professionnels synthèse Synthèse des rencontres des représentants du personnel [ le projet le constat de départ Les entreprises sont

Plus en détail

easyoee et vous aurez votre machine en main.

easyoee et vous aurez votre machine en main. easyoee et vous aurez votre machine en main. Génialement simple. yy Génialement économique. Appareil de mesure du TRS pour l analyse de la productivité de machines Mesure de la productivité de machines

Plus en détail

LES OUTILS DE LA QUALITE

LES OUTILS DE LA QUALITE Modelos e Instrumentos de Calidad y Buenas Prácticas para la Mejora de Empresas e Instituciones Verano Curso 2012 Tetuán. 9 al 13 de julio LES OUTILS DE LA QUALITE Mohammed RAJAA Curs o Modelos e Instrumentos

Plus en détail

Catalogue des actions de formation continue Votre partenaire par excellence

Catalogue des actions de formation continue Votre partenaire par excellence Catalogue des actions de formation continue Votre partenaire par excellence Pôle d activités, 1, Acharaf 2, GH22, N6 CASABLANCA Fax : 05 22 89 60 69- GSM : 06.69.00.64.75 2015 Web: www.chalimontconseil.com

Plus en détail

Formation de niveau II en alternance inscrite au RNCP Responsable en gestion d unité de production et innovation industrielle (JO du 27 août 2008)

Formation de niveau II en alternance inscrite au RNCP Responsable en gestion d unité de production et innovation industrielle (JO du 27 août 2008) Formation de niveau II en alternance inscrite au RNCP Responsable en gestion d unité de production et innovation industrielle (JO du 27 août 2008) Ouverte aux titulaires d un BTS, DUT ou Licence professionnelle

Plus en détail

Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean?

Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Philippe COURTY, CFPIM Dirigeant de CJP-Conseils www.cjp-conseils.com 1 Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Les

Plus en détail

Introduction à la maintenance

Introduction à la maintenance 1/- Introduction : Le maintien des équipements de production est un enjeu clé pour la productivité des usines aussi bien que pour la qualité des produits. C est un défi industriel impliquant la remise

Plus en détail

Guide Ordre & Propreté

Guide Ordre & Propreté Conception graphique et rédaction : Agence Apostrophe & Cie - 1400 Lisieux. Imprimé sur papier recyclé. Ordre et propreté Respecter et montrer la sécurité Ordonner l espace de travail de façon efficace

Plus en détail

METHODES DE MAINTENANCE TD TPM-TRS

METHODES DE MAINTENANCE TD TPM-TRS I EXERCICE 1 : 11 Application N 1 : On a relevé sur une ligne de production les informations suivantes : Temps ouvrable par jour : 8h Arrêts pour pause : 20 min Arrêts pour préparation : 20 min Arrêts

Plus en détail

Excellence industrielle. Professeur Mohamed Reghioui

Excellence industrielle. Professeur Mohamed Reghioui Excellence industrielle Professeur Mohamed Reghioui Version 1 P2011 M.Reghioui-EI -P2011 1 Partie I : Six Sigma 5M AMDEC Plans d expériences Maîtrise statistique des procédés M.Reghioui -EI -P2011 2 Partie

Plus en détail

CAP de Charpentier Bois RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES FABRICATION

CAP de Charpentier Bois RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES FABRICATION Fonction 1 Activités CAP de Charpentier Bois RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Tâches FABRICATION Contrôle et réception de l existant - Contrôler l état de l existant x - Effectuer les croquis

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Guide de repérage des compétences du candidat Candidat Nom :... Prénom :........ Entreprise :... Le document original est conservé par l entreprise

Plus en détail

INTRODUCTION AU LEAN MANUFACTURING

INTRODUCTION AU LEAN MANUFACTURING INTRODUCTION AU LEAN MANUFACTURING p.1 Les principes de l entreprise lean 1) Spécifier la valeur pour le client 2) Ne transférer que des produits bons 3) Eliminer le gaspillage, par une remise en cause

Plus en détail