Commune de PISIEU. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Département de l ISERE. Gilles Nicot Ingénieur Conseil Eau, Assainissement, Environnement.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Commune de PISIEU. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Département de l ISERE. Gilles Nicot Ingénieur Conseil Eau, Assainissement, Environnement."

Transcription

1 Département de l ISERE SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE Commune de PISIEU Etude des possibilités d assainissement collectif / non collectif Octobre 2005 Gilles Nicot Ingénieur Conseil Eau, Assainissement, Environnement. Parc Altaïs 57 rue Cassiopée ANNECY / CHAVANOD Tel.: Fax:

2 SOMMAIRE : 1. Contraintes et Aptitudes des Milieux 2 1. Ressources en eau 3 2. Sols 3 3. Milieux récepteurs 4 4. Z.N.I.E.F.F Contraintes liées à l habitat 5 2. Bilan de l existant 6 1. L habitat 7 2. Station d épuration 8 3. Redevance Assainissement Non Collectif 8 4. L industrie et l artisanat 8 5. L agriculture 8 6. Activités diverses 8 3. Définition du cadre Technique, Economique et Réglementaire 9 1. Fichier de paramètres L assainissement collectif Le cadre technique Schéma de financement de l assainissement collectif Proposition pour la réglementation de l assainissement collectif L assainissement non collectif Le cadre technique Schéma de financement de l assainissement non collectif Proposition pour la réglementation de l assainissement non collectif Etudes des possibilités d assainissement collectif et non collectif 18 Commune de Pisieu Gilles Nicot Ingénieur Conseil - Chavanod - page n 1

3 1. Contraintes et Aptitudes des Milieux : Commune de Pisieu Gilles Nicot Ingénieur Conseil - Chavanod - page n 2

4 1 Ressources en eau : Sources, puits, captages : La commune de Pisieu ne possède pas de ressource propre en eau potable sur son territoire. Elle est alimentée par le captage du Ronjay situé sur la commune de Faramans. Les périmètres de protection de ce forage existe. Sa protection est établie. Sensibilité et risques liés aux pollutions domestiques : Il n y a pas de périmètre de protection sur ce territoire donc pas de risque lié aux pollutions domestiques. 2 Sols : Perméabilité : Le «substratum» de la Commune de PISIEU est principalement composé par des molasses sableuses gréseuses, parfois marneuses. La perméabilité de ce substratum est très faible. Localement cette série molassique se termine par des niveaux conglomératiques formés de galets polygéniques. Ce «substratum» est masqué par une couverture composée d une formation de cailloutis englobés dans une matrice argilo-limoneuse ou argilo-sableuse. Cette formation peut-être surmontée de loess limono-argileux. La couverture est de manière générale peu perméable. La présence de nombreux étangs montre le caractère peu perméable de ces terrains. Sur une bonne partie de la commune, les sols étant moyennement à faiblement perméables, l infiltration à la parcelle n est pas conseillée. L infiltration est envisageable ponctuellement en aval de certains terrains. Le recours à la filtration sur sable et donc au rejet dans le milieu hydraulique superficiel est important. La plupart des ruisseaux de la commune offre des possibilités de rejet très limitées. Commune de Pisieu Gilles Nicot Ingénieur Conseil - Chavanod - page n 3

5 Stabilité : La topographie de la commune ne révèle que des pentes de terrain moyennes sur l ensemble, les risques de glissements de terrain sont donc faibles. 3 Milieux récepteurs : Possibilités de rejet dans les cours d eau : Dans tous les secteurs où les possibilités d infiltration des eaux usées sont limitées, les possibilités de rejet après filtration sur sable (après un assainissement individuel) ont été évaluées. Les mesures des débits sont issues du dossier de la carte d aptitude des sols à l assainissement autonome, et ont été effectuées durant le mois d août Les possibilités de rejet sont très limitées pour l ensemble des cours d eau de la commune. Zones humides : Il n y a pas de zone humide répertoriée sur la commune. Lacs et étangs : Le réseau hydrographique alimente de nombreuses marres et étangs. 4 Z.N.I.E.F.F. : Il existe une ZNIEFF répertoriée sur la commune : ZNIEFF de type 1 : : Etang Barbarin. Commune de Pisieu Gilles Nicot Ingénieur Conseil - Chavanod - page n 4

6 5 Contraintes liées à l habitat : Zones Denses : La zone dense de la commune est le Village. Dans cette zone, les habitations sont déjà raccordées au réseau collectif d assainissement. Assainissement collectif indispensable Assainissement non collectif possible à la marge (cas très difficile à raccorder) Poursuite de la densification impossible sans assainissement collectif Zones intermédiaires : Dans les zones qui, pour l instant, ont un habitat assez épars (Le Mollard, La Diéta, Rouclavard ), la densification de l urbanisation pourrait engendrer des difficultés pour la réhabilitation des habitations. Assainissement collectif nécessaire si densification Zones peu denses : Le reste de la commune présente actuellement un habitat épars avec d assez grandes parcelles attenantes aux habitations. Assainissement collectif nécessaire si densification Maintien en assainissement non collectif possible s il n y a pas de projet de densification Commune de Pisieu Gilles Nicot Ingénieur Conseil - Chavanod - page n 5

7 2. Bilan de l existant : Commune de Pisieu Gilles Nicot Ingénieur Conseil - Chavanod - page n 6

8 1. L habitat : PISIEU : + /- 500 Habitants permanents en Abonnés réseau AEP en Abonnés assainissement collectif (36 %) 131 Abonnés assainissement non collectif (64 %) Assainissement collectif : Actuellement, 75 abonnés sont raccordés ou raccordables à un réseau EU existant. Sur la carte Alternative, la zone d assainissement collectif existante est représentée en grisée. Toute habitation figurant dans cette zone est raccordée ou raccordable au réseau EU. Assainissement non collectif : Les zones en assainissement non collectif sont représentées, sur la carte alternative, par une couleur correspondante à la CASAA. Selon le diagnostic réalisé en janvier 2005, 78 % des installations d assainissement autonome seraient fonctionnelles. 10 % seulement des installations d assainissement autonome seraient conformes (et 13 % tolérables). Estimation des pollutions diffusées dans la nature : Sachant que toutes les installations sont non conformes et qu en moyenne 1 habitation consomme 120 m 3 eau / an et rejette 900 mg / L DBO 5, on peut aisément évaluer la quantité de pollution diffusée dans la nature : Nombre d'abonnés Assainissement non collectif 131 abonnés Pourcentage d'installations non conformes 77 % Consommation A.E.P. / habitation / An 120 m 3 / An Rejet journalier par habitation 900 mg/l de DBO 5 Volume E.U. non traitées 33,16 m 3 /jour Rejet de pollutions 29,85 Kg de DBO 5 /jour Commune de Pisieu Gilles Nicot Ingénieur Conseil - Chavanod - page n 7

9 2 Station d épuration Les effluents de la commune de Pisieu sont traités sur la lagune de PISIEU. 3 Redevance Assainissement Collectif La redevance Assainissement Collectif se décompose comme suit sur l ensemble du SIE Dolon Varèze : Part Fixe : 84,00 HT / an / foyer Part variable : 0,9046 HT / m 3 Coût branchement habitations existantes : 300 / HT Participation pour raccordement habitations futures : / HT. 4 Redevance Assainissement Non Collectif Actuellement le SPANC est en cours de mise en place par le SIE Dolon Varèze. 5 L industrie et l artisanat (étude limitée aux Zones Non Raccordées) Il n y a pas de Zone Industrielle ni Artisanale en assainissement non collectif sur la commune. 6 L agriculture Recensement des exploitations : Une trentaine d exploitations agricoles sont en activité sur la commune. 7 Activités diverses (étude limitée aux Zones Non Raccordées) Sans Objet. Commune de Pisieu Gilles Nicot Ingénieur Conseil - Chavanod - page n 8

10 3. Définition du cadre Technique Economique et Réglementaire : Commune de Pisieu Gilles Nicot Ingénieur Conseil - Chavanod - page n 9

11 1. Fichier de paramètres : Les paramètres suivants ont été utilisés pour réaliser les simulations de financement des solutions d assainissement proposées dans les différentes alternatives. Tous les prix proposés ci-dessous sont indicatifs. Ils ont été utilisés pour chiffrer sur une même base les alternatives. Le chiffrage ne tient pas compte des ouvrages particuliers à mettre en oeuvre tels que passages de ponts ni des relevages individuels (à la charge des particuliers). Assainissement collectif : Réseau sous chaussée : Réseau hors chaussée : Réseau de type PVC CR8 200 mm Coût des branchements par foyer : 224,00 /ml 143,00 /ml 1 500,00 /u Agence de l Eau Subvention du transit : 29 % Subvention des stations : 37 % Conseil Général Subvention de la collecte : 40 % Subvention du transit : 35 % Subvention des stations : 40 % Emprunt : 5,00 % sur 20 ans Redevance d assainissement : - en termes fixes : 84,00 /An - en redevance : 0,9046 /m 3 Forfait branchement : - habitations existantes : 300,00 /u - habitations futures : 1 600,00 /u Assainissement non collectif : Réseaux E.P. à créer : Réseau sous chaussée : Réseau hors chaussée : Réhabilitation : Dispositif d assainissement autonome complet : Dispositif d assainissement autonome partiel : 153,00 /ml 122,00 /ml 4 575,00 HT 2 290,00 HT Subventions : Agence de l Eau : 50 % Conseil Général : 0 % Zone Naturelle de Dissipation : ZND : 40,00 /m² Commune de Pisieu Gilles Nicot Ingénieur Conseil - Chavanod - page n 10

12 Tableaux de chiffrage : Dans chaque alternative, les tableaux de chiffrage se décomposent de la manière suivante : - Une partie «Travaux» propose une évaluation des coûts des travaux nécessaires à la réalisation du projet, - Une partie «Subventions» propose une évaluation des subventions escomptées, - Une partie «Plan de financement» propose une solution de financement global, - Une partie «Solde de l opération» qui exprime le déficit (dans ce cas, le solde de l opération est positif) ou le bénéfice (dans ce cas, le solde de l opération est négatif) engendré par l opération par an pendant 20 ans. Commune de Pisieu Gilles Nicot Ingénieur Conseil - Chavanod - page n 11

13 2 L assainissement collectif : 2.1. Le cadre technique : Dans les Zones d Assainissement Collectif existantes et futures : Les particuliers doivent : Prendre à leur charge les travaux à réaliser sur leur parcelle. Séparer correctement les Eaux Usées et les Eaux Pluviales. Se raccorder au réseau si il existe ou dès sa création (deux ans de délai maximum). Le Syndicat doit : Entretenir les réseaux Eaux Usées existants. - Les faire évoluer vers une meilleure séparativité. - Réparer les réseaux en cas de casse. - Procéder à des opérations d hydrocurage si besoin pour assurer un correct écoulement des effluents. Créer les nouveaux réseaux prévus au Schéma Directeur d Assainissement et disposer une boîte de branchement par habitation en limite de propriété. Créer ou mettre aux normes les stations d assainissement collectif. Possibilité de tolérance : En cas de difficulté technique majeure empêchant le raccordement d une habitation, le président du Syndicat peut délivrer une «Tolérance de non raccordement». Dans ce cas, cette habitation devra disposer d un dispositif d assainissement autonome conforme à la réglementation. Commune de Pisieu Gilles Nicot Ingénieur Conseil - Chavanod - page n 12

14 2.2. Schéma de financement de l assainissement collectif : Pour le financement de l assainissement collectif, le schéma suivant est proposé : Calculez le montant de l investissement communal : Travaux - Subventions (A.E, C.G.,Région) = Montant de l investissement communal Prévoyez un financement et calculez l annuité à rembourser : Montant de l investissement communal Financement (emprunt à 5 % sur 20 ans) Annuité à rembourser Calculez la redevance induite et la somme à financer annuellement par le budget général de la commune : Annuité Consommation d eau = Redevances Annuité - Produits des redevances - Produits des frais de branchement (habitations neuves et existantes) = Somme à financer par an par le Budget Général Remarque : la compétence de l assainissement collectif étant confiée au SIE Dolon-Varèze, tous les investissements dits communaux incombent au syndicat. Commune de Pisieu Gilles Nicot Ingénieur Conseil - Chavanod - page n 13

15 2.3. Proposition pour la réglementation de l assainissement collectif : Dans les zones d assainissement collectif existantes : Toute habitation doit être raccordée au réseau collectif existant. Dans les zones d assainissement collectif futures : En attente de l assainissement collectif : Toute habitation doit disposer d un assainissement autonome. Toute construction nouvelle doit mettre en place un dispositif d assainissement et également une canalisation Eaux Usées en attente, en prévision de son raccordement au réseau collectif. La Carte d Aptitude des Sols à l Assainissement Autonome indique pour chaque secteur la filière d assainissement autonome à mettre en œuvre en attente de l assainissement collectif. Les notices techniques de la C.A.S.A.A. fixent le cahier des charges à respecter pour leur réalisation. Quand le réseau collectif sera mis en service : Toutes les habitations existantes disposeront de deux ans (à compter de la date de mise en service du réseau collectif) pour se raccorder. Toutes les habitations futures auront l obligation de se raccorder. Commune de Pisieu Gilles Nicot Ingénieur Conseil - Chavanod - page n 14

16 3 L assainissement non collectif : 3.1. Le cadre technique : Dans les Zones d Assainissement Non Collectif : Les particuliers doivent : Disposer d un dispositif d assainissement non collectif réglementaire. Prendre à leur charge la mise aux normes du dispositif en cas de non conformité. Se raccorder au réseau Eaux Pluviales si nécessaire (en cas de rejet). Le Syndicat (ou la commune) doit : Contrôler les dispositifs d assainissement non collectif. Créer les réseaux Eaux Usées sous fossé ou Eaux Pluviales pour canaliser les rejets des filtres à sable et ce jusqu à un ruisseau à débit permanent. Créer des Zones Naturelles de Dissipation si nécessaire pour atteindre les objectifs de qualité. Commune de Pisieu Gilles Nicot Ingénieur Conseil - Chavanod - page n 15

17 3.2. Schéma de financement de l assainissement non collectif : Pour le financement de l assainissement non collectif, le schéma suivant est proposé : Les particuliers financent directement les frais de mise aux normes : Coût des réhabilitations - Subventions (A.E : 50%) = Coût pour les particuliers La commune doit financer les éventuels réseaux et frais communs : Travaux d amélioration du réseau E.P. Création de + Zones Naturelles de Dissipation = Coût pour la commune Prévoyez un plan de financement et calculez la somme à financer par an par le budget général de la commune : Coût pour la commune Financement (emprunt à 5% sur 20 ans) Annuité à rembourser = Somme à financer par an par le Budget Général Calculez la redevance induite pour financer le contrôle : Frais de contrôle Consommation d eau = Redevance assainissement non collectif Commune de Pisieu Gilles Nicot Ingénieur Conseil - Chavanod - page n 16

18 3.3. Proposition pour la réglementation de l assainissement non collectif : Toutes les habitations existantes doivent disposer d un assainissement autonome fonctionnel. Toute construction nouvelle doit mettre en place un assainissement autonome aux normes actuelles. La Carte d Aptitude des Sols à l Assainissement Autonome indique pour chaque secteur la filière d assainissement autonome à mettre en œuvre. Les notices techniques de la C.A.S.A.A. fixent le cahier des charges à respecter pour leur réalisation. Le contrôle de la réalisation des ouvrages d assainissement autonome se fera sur les bases des notices techniques. Commune de Pisieu Gilles Nicot Ingénieur Conseil - Chavanod - page n 17

19 4. Etudes des possibilités d assainissement collectif et non collectif: Commune de Pisieu Gilles Nicot Ingénieur Conseil - Chavanod - page n 18

20 Assainissement non collectif : Réhabilitation des installations d assainissement autonome Voir Plan Alternative Assainissement non collectif : L assainissement non collectif serait maintenu dans tous les secteurs étudiés. Toutes les habitations existantes sont supposées disposer d un assainissement non collectif fonctionnel et conforme aux préconisations de la carte d aptitude des sols à l assainissement autonome. Une Zone Naturelle de Dissipation serait créée pour les secteurs où les possibilités de rejet sont limitées. Les réseaux d eaux pluviales (EP) seraient étendus par endroits pour atteindre les points de rejet. Coût total des travaux à la charge des particuliers : Coût total des travaux à la charge de la commune : H.T. 0.H.T. Les plus : Cette alternative n est pas onéreuse pour le syndicat. Remarque importante : La STEP est saturée (elle reçoit aujourd hui 260 EH alors que sa capacité nominale est de 200 EH). Il sera nécessaire d étudier son devenir : réfection, gestion des boues,... Les moins : La réhabilitation des dispositifs d assainissement non collectif est onéreuse pour les particuliers ne disposant pas de système conforme à la réglementation en vigueur. Cette alternative peut entraîner un développement limité voir un gel de l urbanisation sur les secteurs concernés. Commune de Pisieu Gilles Nicot Ingénieur Conseil - Chavanod - page n 19

21 Simulations de financement Alternative SIE DOLON VAREZE Commune de PISIEU Alternative : Réhabilitation des installations d'assainissement autonome existantes Hameaux de : SECTEUR 1 Assainissement Non Collectif TRAVAUX: (A la charge du particulier) Nbre d'installations Installation à réhabiliter Totalement 4575,00 /Ins ,00 Partiellement 2290,00 /Ins ,00 Total réhabilitation H.T ,00 TRAVAUX: (A la charge de la commune) Réseau E.P. à créer Sous chaussée (ml) 153,00 /ml 0 0,00 Hors chaussée / Sous fossé (ml) 122,00 /ml 0 0,00 Sous total Réseau E.P. 0,00 Z.N.D. à créer 40,00 /m 2 Capacité (m 2 ) 0 0,00 Sous total Z.N.D. 0,00 Total H.T pour la collectivité 0,00 PLAN DE FINANCEMENT Somme à investir 0,00 Emprunt à 5,00 % sur 20 ans 0,00 Annuité 0,00 Solde à financer par an, par le budget général ( H.T/an) 0,00 20

22 Simulations de financement Alternative SIE DOLON VAREZE Commune de PISIEU Alternative : Réhabilitation des installations d'assainissement autonome existantes Hameaux de : SECTEUR 2 Assainissement Non Collectif TRAVAUX: (A la charge du particulier) Nbre d'installations Installation à réhabiliter Totalement 4575,00 /Ins ,00 Partiellement 2290,00 /Ins ,00 Total réhabilitation H.T ,00 TRAVAUX: (A la charge de la commune) Réseau E.P. à créer Sous chaussée (ml) 153,00 /ml 0 0,00 Hors chaussée / Sous fossé (ml) 122,00 /ml 0 0,00 Sous total Réseau E.P. 0,00 Z.N.D. à créer 40,00 /m 2 Capacité (m 2 ) 0 0,00 Sous total Z.N.D. 0,00 Total H.T pour la collectivité 0,00 PLAN DE FINANCEMENT Somme à investir 0,00 Emprunt à 5,00 % sur 20 ans 0,00 Annuité 0,00 Solde à financer par an, par le budget général ( H.T/an) 0,00 21

23 Simulations de financement Alternative SIE DOLON VAREZE Commune de PISIEU Alternative : Réhabilitation des installations d'assainissement autonome existantes Hameaux de : SECTEUR 3 Assainissement Non Collectif TRAVAUX: (A la charge du particulier) Nbre d'installations Installation à réhabiliter Totalement 4575,00 /Ins ,00 Partiellement 2290,00 /Ins ,00 Total réhabilitation H.T ,00 TRAVAUX: (A la charge de la commune) Réseau E.P. à créer Sous chaussée (ml) 153,00 /ml 0 0,00 Hors chaussée / Sous fossé (ml) 122,00 /ml 0 0,00 Sous total Réseau E.P. 0,00 Z.N.D. à créer 40,00 /m 2 Capacité (m 2 ) 0 0,00 Sous total Z.N.D. 0,00 Total H.T pour la collectivité 0,00 PLAN DE FINANCEMENT Somme à investir 0,00 Emprunt à 5,00 % sur 20 ans 0,00 Annuité 0,00 Solde à financer par an, par le budget général ( H.T/an) 0,00 22

24 Simulations de financement Alternative SIE DOLON VAREZE Commune de PISIEU Alternative : Réhabilitation des installations d'assainissement autonome existantes TOTAL COMMUNE Assainissement Non Collectif TRAVAUX: (A la charge du particulier) Nbre d'installations Installation à réhabiliter Totalement 4575,00 /Ins ,00 Partiellement 2290,00 /Ins ,00 Total réhabilitation H.T ,00 TRAVAUX: (A la charge de la commune) Réseau E.P. à créer Sous chaussée (ml) 153,00 /ml 0 0,00 Hors chaussée / Sous fossé (ml) 122,00 /ml 0 0,00 Sous total Réseau E.P. 0,00 Z.N.D. à créer 40,00 /m 2 Capacité (m 2 ) 0 0,00 Sous total Z.N.D. 0,00 Total H.T pour la collectivité 0,00 PLAN DE FINANCEMENT Somme à investir 0,00 Emprunt à 5,00 % sur 20 ans 0,00 Annuité 0,00 Solde à financer par an, par le budget général ( H.T/an) 0,00 23

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration... 1 Sommaire INTRODUCTION... 2 1/ Le contexte général de la commune...3 2/ L état des réseaux...3 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...3 4/ Les solutions retenues par la commune...5 CONCLUSION Carte

Plus en détail

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC Accroître les soutiens aux projets de territoire Budget total du 10 e programme : 3 653 M dont 3561 M pour le bassin Rhône Méditerranée,

Plus en détail

Commune d Aillevillers et Lyaumont CC du Val de Semouse

Commune d Aillevillers et Lyaumont CC du Val de Semouse Commune d Aillevillers et Lyaumont CC du Val de Semouse Département de la Haute Saône Zonage d assainissement Renaud LADAME Chargé d Affaires Géoprotech Agence Franche Comté Hôtel dentreprises ZA les Charrières

Plus en détail

Mon installation d assainissement non collectif PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU ET RESPECTER LES MILIEUX AQUATIQUES. Guide.

Mon installation d assainissement non collectif PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU ET RESPECTER LES MILIEUX AQUATIQUES. Guide. Mon installation d assainissement non collectif PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU ET RESPECTER LES MILIEUX AQUATIQUES Guide d entretien Aillevans - Athesans Etroitefontaine - Autrey Le Vay - Beveuge - Bonnal

Plus en détail

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004 Service de l Eau Potable Année 2004 1 Ville de VENELLES Comptes rendus d activités Techniques et financières du Service de l Eau Potable Destinataire : Monsieur le Maire de la commune de VENELLES (13770)

Plus en détail

Commune de la Tène Viabilisation de la zone du casino

Commune de la Tène Viabilisation de la zone du casino Commune de la Tène Viabilisation de la zone du casino RAPPORT TECHNIQUE Evacuation des eaux et alimentation en eau potable Dossier 10N026 Version 001 26 novembre 2010 RWB Holding SA Aménagement du territoire

Plus en détail

DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR

DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR COMMUNE DE LA VALLA EN GIER Le Bourg 42131 La Valla-en-Gier DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR Rapport de Phase III Juin 2012 ICA ENVIRONNEMENT 6 Rue Emile Noirot - 42300

Plus en détail

VILLE DE SAINT-MAUR-DES-FOSSÉS MISE EN CONFORMITÉ DE L ASSAINISSEMENT INTÉRIEUR D UNE PROPRIÉTÉ

VILLE DE SAINT-MAUR-DES-FOSSÉS MISE EN CONFORMITÉ DE L ASSAINISSEMENT INTÉRIEUR D UNE PROPRIÉTÉ VILLE DE SAINT-MAUR-DES-FOSSÉS MISE EN CONFORMITÉ DE L ASSAINISSEMENT INTÉRIEUR D UNE PROPRIÉTÉ Ce document regroupe, sous forme de fiches, les informations nécessaires à la réalisation des travaux de

Plus en détail

Glossaire : définitions des termes utilisés dans les fiches sur les indicateurs de performance

Glossaire : définitions des termes utilisés dans les fiches sur les indicateurs de performance Glossaire : définitions des termes utilisés dans les fiches sur les indicateurs de performance Au sens des fiches de définition des indicateurs de performance : 1. Parties prenantes Autorité organisatrice

Plus en détail

Assainissement des campings. - 11 janvier 2011

Assainissement des campings. - 11 janvier 2011 Assainissement des campings - 11 janvier 2011 Etat des lieux de l assainissement non collectif (ANC) en Finistère Caractéristiques des eaux usées des campings Contexte et cadre réglementaire Les chiffres

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL Rue Félix CHABAUD 13770 VENELLES N SIRET : 493 587 471 00019 Code APE : 410 Z

ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL Rue Félix CHABAUD 13770 VENELLES N SIRET : 493 587 471 00019 Code APE : 410 Z REGIE DES EAUX DE VENELLES ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL Rue Félix CHABAUD 13770 VENELLES N SIRET : 493 587 471 00019 Code APE : 410 Z Service de l Eau Potable Année 2007 RAPPORT

Plus en détail

Règlement du Service Public d assainissement non collectif (SPANC)

Règlement du Service Public d assainissement non collectif (SPANC) Règlement du Service Public d assainissement non collectif (SPANC) Adopté par le Conseil de Communauté le 11 juillet 2005 et révisé le 12 septembre 2011 TABLES DES MATIÈRES Chapitre I Dispositions générales

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. ❶ Dispositions générales

REGLEMENT DU SERVICE DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. ❶ Dispositions générales REGLEMENT DU SERVICE DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Le règlement du service définit les obligations mutuelles entre le service public de l'assainissement non collectif (SPANC) et ses usagers qui sont

Plus en détail

Quantification et Gestion des Effluents Non Domestiques (END) sur la commune de POLIGNY.

Quantification et Gestion des Effluents Non Domestiques (END) sur la commune de POLIGNY. Quantification et Gestion des Effluents Non Domestiques (END) sur la commune de POLIGNY. Présentation M. BEAU Pierre-Alexis, 20 ans, En 2 ème année de BTSA GEMEAU, Gestion Et Maitrise de l Eau à l ENIL

Plus en détail

Exemple du SATESE MAGE 42

Exemple du SATESE MAGE 42 LE LAGUNAGE Exemple du SATESE MAGE 42 Rapide état des lieux Perspectives d association avec le procédé Filtre Planté de roseaux LAGUNAGES DU DEPARTEMENT DE LA LOIRE Conception et dimensionnement Principaux

Plus en détail

10 ème PROGRAMME (2013 2018)

10 ème PROGRAMME (2013 2018) 10 ème PROGRAMME (2013 2018) Version adoptée par le comité de bassin du 18 octobre 2012 (délibération n CB 12-15) et par le conseil d administration des 18 octobre 2012 (délibération n CA 12-12) 14 novembre

Plus en détail

ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Bases juridiques et dernières évolutions règlementaires Séminaire des animateurs territoriaux, le 26 juin 2012 Ludiana KORTH, chargée d étude juridique

Plus en détail

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC.

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. L évacuation des eaux usées Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. Les eaux ménagères (EM) : eaux provenant de la cuisine (évier, lave-vaisselle) et de la salle de bains (lavabo, baignoire,

Plus en détail

GESTION ET ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES Q-BIC PLUS CONNECT TO BETTER Q-BIC PLUS 1. #LesRèglesOntChangé CONNECT TO BETTER CONNECT TO BETTER

GESTION ET ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES Q-BIC PLUS CONNECT TO BETTER Q-BIC PLUS 1. #LesRèglesOntChangé CONNECT TO BETTER CONNECT TO BETTER GESTION ET ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES Q-BIC PLUS #LesRèglesOntChangé Q-BIC PLUS 1 LES NOUVELLES RÈGLES DE LA GESTION DES EAUX PLUVIALES COMMENCENT ICI Wavin Q-Bic Plus, nouveau système de rétention/infiltration

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Obligations des propriétaires. Dispositions générales

REGLEMENT DU SERVICE DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Obligations des propriétaires. Dispositions générales REGLEMENT DU SERVICE DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Les cases grisées de commentaires sont à supprimer avant toute diffusion Le règlement du service, délibéré et voté par l'assemblée délibérante dans

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL Rue Félix CHABAUD 13770 VENELLES N SIRET : 493 587 471 00019 Code APE : 3600 Z

ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL Rue Félix CHABAUD 13770 VENELLES N SIRET : 493 587 471 00019 Code APE : 3600 Z REGIE DES EAUX DE VENELLES ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL Rue Félix CHABAUD 13770 VENELLES N SIRET : 493 587 471 00019 Code APE : 3600 Z Service de l Eau Potable Année 2013 Elaboré

Plus en détail

LE SERVICE PUBLIC DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ( SPANC )

LE SERVICE PUBLIC DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ( SPANC ) DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES du HAUT-RHIN Cité administrative Bât Tour Rue Fleischhauer 68026 COLMAR - Cedex Service Eau, Environnement et Espaces Naturels Tél. : 03.89.24.81.37 - Fax : 03.89.24.85.00

Plus en détail

p. 4-5 p. 6-7 p. 8-9 p. 10-11

p. 4-5 p. 6-7 p. 8-9 p. 10-11 L eau est une ressource essentielle partagée par tous. Elle est indispensable à l équilibre des écosystèmes, au développement durable et à notre survie même. L eau fait partie des préoccupations prioritaires

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme - AEU

Plan Local d Urbanisme - AEU Plan Local d Urbanisme - AEU Maître d ouvrage Ville de Dieppe Parc Jehan Ango - BP 226 76203 DIEPPE Cedex 7.1 - Les annexes sanitaires Arrêté le : 23 mai 2013 Approuvé le : Elaboration du PLU de la ville

Plus en détail

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif juillet 2009 Guide d entretien de votre assainissement non collectif Votre système d assainissement n est pas raccordé au «tout à l égout». Il est dit «non-collectif», «autonome» ou encore «individuel».

Plus en détail

Opérations collectives vers les entreprises, PME/PMI et artisans :

Opérations collectives vers les entreprises, PME/PMI et artisans : Opérations collectives vers les entreprises, PME/PMI et artisans : Quels intérêts? Stéphanie BOULAY Direction des Rivières Ile-de-France Service Investissements Industries Ile-de-France SIARH - 3 décembre

Plus en détail

Le Plan Départemental de l Eau

Le Plan Départemental de l Eau de l Eau CG1/PIADDT/DAE/MD-LS-9/05/009 de l Eau Son organisation schématique va s appuyer sur : 1. Les infrastructures existantes d intérêt départemental,. Les schémas directeurs territoriaux, 3. Des maillages

Plus en détail

L'assainissement individuel : est-ce une solution archaïque et chère?

L'assainissement individuel : est-ce une solution archaïque et chère? février 2015 L'assainissement individuel : est-ce une solution archaïque et chère? L essentiel Document rédigé par Elodie Sanchez-Collet (Graie) Relecteurs : le réseau des acteurs de l ANC du Graie et

Plus en détail

BILAN ANNUEL D ACTIVITES ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET SPANC - ANNEE 2011 -

BILAN ANNUEL D ACTIVITES ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET SPANC - ANNEE 2011 - C O M M U N A U T E D E C O M M U N E S BILAN ANNUEL D ACTIVITES ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET SPANC - ANNEE 2011 - Compte rendu annuel sur le prix et la qualité du service assainissement - 2011 Page 1 SOMMAIRE

Plus en détail

SELLE Masse d'eau AR51

SELLE Masse d'eau AR51 SELLE Masse d'eau AR51 Présentation Générale : Superficie : 720 m² exutoire : Somme canalisée à Amiens longueur des cours d'eaux principaux : 63,27 km Population du bassin Versant 2006 : 28 211 hab Évolution

Plus en détail

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN REPUBLIQUE FRANCAISE - PREFECTURE DE LA DROME A retourner à : DDT/Service Eau Forêt Espaces Naturels 4 place Laënnec BP 1013 26015 VALENCE CEDEX 04.81.66.81.90 CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE

Plus en détail

RÈGLEM ENT DU S.P.A.N.C. SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEM ENT NON COLLECTIF COMMUNAUTÉ DE COMMUNES JURA SUD

RÈGLEM ENT DU S.P.A.N.C. SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEM ENT NON COLLECTIF COMMUNAUTÉ DE COMMUNES JURA SUD RÈGLEM ENT DU S.P.A.N.C. SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEM ENT NON COLLECTIF COMMUNAUTÉ DE COMMUNES JURA SUD 87 Avenue de Saint Claude - 39260 Moirans-en-Montagne - Tél. : 03.84.42.61.20 Fax : 03.84.42.38.03

Plus en détail

Assainissement non collectif et SPANC : Questions d'ordre réglementaire

Assainissement non collectif et SPANC : Questions d'ordre réglementaire Assainissement non collectif et SPANC : Questions d'ordre réglementaire Document établi par le Graie, avec la collaboration de André Oustric, Juriste au CERTU (Ministère de l'equipement) Quelle est la

Plus en détail

22/06/2015 IMP50PO5-2

22/06/2015 IMP50PO5-2 22/06/2015 REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC-SATESE 37) SATESE 37 Z.A du Papillon 3 Rue de l Aviation 37210 PARÇAY-MESLAY Tél : 02 47 29 47 37 / Fax : 02 47 29 47 38 Internet

Plus en détail

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC Volet eau potable

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC Volet eau potable LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC Volet eau potable Accroître les soutiens aux projets de territoire Budget total du 10 e programme : 3 653 M dont 3561 M pour

Plus en détail

Réseau régional des exploitants de stations d'épuration

Réseau régional des exploitants de stations d'épuration Réseau régional des exploitants de stations d'épuration Réunion d'échanges N 41 23 avril 2015 Station d épuration de Chambéry Métropole (73) La Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur (GMAO)

Plus en détail

Schéma général d assainissement du Grand Lyon

Schéma général d assainissement du Grand Lyon Schéma général d assainissement du Grand Lyon 2015-2027 ORIENTATIONS ET ENJEUX Introduction générale Le Code général des collectivités territoriales oblige les collectivités de plus de 2 000 habitants

Plus en détail

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau ROYAUME DU MAROC Secrétariat d État chargé de l Eau et de l Environnement Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau Mohamed HACHIMI Du 08 au 09/07/2009 à Tunis Gouvernance au niveau des Agences

Plus en détail

ÉTUDES SUR L EAU N 86 MODALITÉS TECHNIQUES DU CONTRÔLE DES INSTALLATIONS D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DES HABITATIONS INDIVIDUELLES

ÉTUDES SUR L EAU N 86 MODALITÉS TECHNIQUES DU CONTRÔLE DES INSTALLATIONS D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DES HABITATIONS INDIVIDUELLES É D I T O R I A L assainissement non collectif concerne les immeubles, et notamment les L maisons d habitation individuelles, non raccordés à un réseau public de collecte des eaux usées. La directive européenne

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION...4 L eau potable...5 UNE COMPETENCE COMMUNALE... 5 Etat du droit antérieur à la loi n 2006-1772 du 30 décembre 2006...

Sommaire INTRODUCTION...4 L eau potable...5 UNE COMPETENCE COMMUNALE... 5 Etat du droit antérieur à la loi n 2006-1772 du 30 décembre 2006... Les services publics d eau et d assainissement Sommaire INTRODUCTION...4 L eau potable...5 UNE COMPETENCE COMMUNALE... 5 Etat du droit antérieur à la loi n 2006-1772 du 30 décembre 2006... 5 Modifications

Plus en détail

Protection de la ressource et Métiers de l Automobile. Intervention du 12 octobre 2009

Protection de la ressource et Métiers de l Automobile. Intervention du 12 octobre 2009 Protection de la ressource et Métiers de l Automobile Intervention du 12 octobre 2009 Intervention 1. Le CNPA et le Défi de l Environnement 2. Environnement et Métiers de l Automobile 3. Le parcours du

Plus en détail

Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales. Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel

Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales. Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel Plan de présentation Présentation Saint Dizier environnement Les techniques alternatives La maîtrise

Plus en détail

Avis bureau Création d une zone commerciale Sainte Anne sur Brivet

Avis bureau Création d une zone commerciale Sainte Anne sur Brivet Déplacement et agrandissement de la zone commerciale de Pont Château. 30ha Le projet et le SAGE Qualité des milieux Article 1 protection des zones humides Article 2 niveau de compensation Article 5 création

Plus en détail

Sommaire Page 3 : Chapitre 1er - Dispositions générales

Sommaire Page 3 : Chapitre 1er - Dispositions générales Règlement du service d assainissement non collectif (SPANC) Règlement Document issu de l Agence de l Eau Adour Garonne Sommaire Page 3 : Chapitre 1er - Dispositions générales... 5 Article 1 - Objet du

Plus en détail

CONVENTION POUR LE RACCORDEMENT DES INDUSTRIELS DE SAINT-BRIEUC AU RESEAU D'ASSAINISSEMENT. Mesdames, Messieurs,

CONVENTION POUR LE RACCORDEMENT DES INDUSTRIELS DE SAINT-BRIEUC AU RESEAU D'ASSAINISSEMENT. Mesdames, Messieurs, Ville de SAINT-BRIEUC ------------------------------- Conseil Municipal ---------------------- Séance du 8 décembre 2000 ----------------- Rapporteur : M. MANGOLD ----------------- N 10 CONVENTION POUR

Plus en détail

Les Services d'assainissement Collectif (AC)

Les Services d'assainissement Collectif (AC) Les Services d'assainissement Collectif () 41 La Compétence La compétence assainissement collectif est une compétence communale. La loi sur l eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006 a introduit

Plus en détail

DISTRIBUTION D EAU POTABLE

DISTRIBUTION D EAU POTABLE Département du LOT SYNDICAT D ADDUCTION D EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT DE SARRAZAC CRESSENSAC S/Préfecture de GOURDON Mairie de SARRAZAC 466OO DISTRIBUTION D EAU POTABLE RAPPORT ANNUEL PRIX QUALITE TRANSPARENCE

Plus en détail

Diagnostic de la Tranche 1 du programme. de restauration de la Sienne

Diagnostic de la Tranche 1 du programme. de restauration de la Sienne Diagnostic de la Tranche 1 du programme de restauration de la Sienne Méthodologie : - Choix du secteur géographique Le chiffrage a été fait à partir d un diagnostic global de la Tranche 1 du programme

Plus en détail

STOCKAGE DES BOUES DE STATIONS D EPURATION URBAINES Bassin Artois Picardie

STOCKAGE DES BOUES DE STATIONS D EPURATION URBAINES Bassin Artois Picardie PREFECTURE REGION NORD PAS DE CALAIS Direction Régionale de l Environnement Nord - Pas de Calais Service Eau, Milieux Aquatiques et Risques Naturels Cellule Réglementation et Gestion Territoriale de l'eau

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CARACTERE DE LA ZONE Zone faisant l objet d une protection en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt notamment du

Plus en détail

Assainissement non collectif

Assainissement non collectif Assainissement non collectif Un écoprêt ue q ifi c é p s o r é z x u a t à Votre maison n est pas reliée au tout-à-l égout? Votre installation individuelle, type fosse septique, n est pas aux normes? Un

Plus en détail

Commune de Saint-Etienne-de-Crossey (Isère) CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES

Commune de Saint-Etienne-de-Crossey (Isère) CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES Réalisation Assistance Maître d Ouvrage Commune de Saint-Etienne-de-Crossey (Isère) CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES Cahier des prescriptions spéciales accompagnant le zonage des risques Date Avancement

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

Guide d installation Agrément n 2010-018

Guide d installation Agrément n 2010-018 Filtres EPURFIX COMPACT COCO PEHD 5 et 7E.H. C.P. (Série «Compact») Guide d installation Agrément n 2010-018 Ce GUIDE D INSTALLATION contient l information nécessaire à la préparation et à la réalisation

Plus en détail

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose Le bac à graisses Schéma de principe Lorsqu on a une longueur de canalisation importante entre la sortie des eaux de cuisine et la fosse septique toutes eaux, il est fortement conseillé d intercaler un

Plus en détail

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER ANNEXE COMPETENCES A LA CARTE DE LA BRANCHE EAU PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER 2010 Page 1 /14 26/02/2010 OPTION MAINTENANCE

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DE REALISATION DES BRANCHEMENTS PARTICULIERS AUX RESEAUX D ASSAINISSEMENT ET D EAU POTABLE

GUIDE TECHNIQUE DE REALISATION DES BRANCHEMENTS PARTICULIERS AUX RESEAUX D ASSAINISSEMENT ET D EAU POTABLE Communauté d Agglomération Carcassonne Agglo DIRECTION EAU POTABLE & ASSAINISSEMENT 1, rue Pierre GERMAIN 11890 CARCASSONNE CEDEX 9 GUIDE TECHNIQUE DE REALISATION DES BRANCHEMENTS PARTICULIERS AUX RESEAUX

Plus en détail

L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se

L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se PHYTOREM S.A. L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se Le BAMBOU-ASSAINISSEMENT Le Procédé Sol EFFLUENTS EXPORTATION VERS LA TIGE Chaume ou tige Pollution organique et minérale

Plus en détail

CHAPITRE VII REGLEMENT DE LA ZONE UF*

CHAPITRE VII REGLEMENT DE LA ZONE UF* CHAPITRE VII REGLEMENT DE LA ZONE UF* Zone à dominante d activités économiques (PME, services, activités artisanales, activités tertiaires) et d équipements collectifs PLU Champigny-sur-Marne Approuvé

Plus en détail

SIVOM DE LA VALLEE DU CADY PRESENTATION DU BUDGET PRIMITIF 2015

SIVOM DE LA VALLEE DU CADY PRESENTATION DU BUDGET PRIMITIF 2015 SIVOM DE LA VALLEE DU CADY PRESENTATION DU BUDGET PRIMITIF 2015 PREAMBULE 1) POUR LA PREMIÈRE FOIS EN 2015, LE BUDGET M49 DES SERVICES EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT EST VOTÉ EN HORS TAXES. PAR CONSÉQUENT,

Plus en détail

BUDGET ANNEXE DE L ASSAINISSEMENT

BUDGET ANNEXE DE L ASSAINISSEMENT BUDGET ANNEXE DE L ASSAINISSEMENT Le service de l assainissement est un service public à caractère industriel et commercial, soumis à la comptabilité M4 différente de la comptabilité M14 applicable au

Plus en détail

Autorisation et Convention

Autorisation et Convention Autorisation et Convention Déversement d eaux usées non domestiques dans les réseaux publics de collecte Entreprises et Collectivités : procédures pour être en conformité avec la loi Crédit photo CA Évry

Plus en détail

Règlement du Service Public Communal de l Assainissement Commune de Vitry sur Seine 1

Règlement du Service Public Communal de l Assainissement Commune de Vitry sur Seine 1 Commune de Vitry sur Seine 1 SOMMAIRE Préambule 5 Chapitre 1- Dispositions générales 6 Article 1 : Objet du règlement 6 Article 2 : Autres prescriptions 6 Article 3 : Catégories d eaux admises au déversement

Plus en détail

La gestion des écoulements dans les Wateringues du Nord - Pas de Calais Incidence prévisible des changements climatiques

La gestion des écoulements dans les Wateringues du Nord - Pas de Calais Incidence prévisible des changements climatiques La gestion des écoulements dans les Wateringues du Nord - Pas de Calais Incidence prévisible des changements climatiques Par Philippe PARENT Institution des Wateringues Par Philippe PARENT Institution

Plus en détail

DISTRIBUTION D EAU POTABLE RAPPORT ANNUEL Prix Qualité Transparence 2010 1 Le présent rapport a pour objet de Présenter les différents éléments techniques et financiers relatif au prix et à la qualité

Plus en détail

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE Des règles différentes peuvent s appliquer dans le cas d un commerce. Informez-vous

Plus en détail

Règlement numéro LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT. Avril 2011

Règlement numéro LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT. Avril 2011 Règlement numéro 346 LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT Avril 2011 VOS RESPONSABILITÉS LIÉES AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT DE VOTRE IMMEUBLE Protection

Plus en détail

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10 Rapport d avancement des travaux de lla Commiissiion Localle de ll Eau du bassiin du Loiiret ANNÉE 2004 INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES...

Plus en détail

Comment concevoir son lit biologique

Comment concevoir son lit biologique santé - sécurité au travail > RISQUE PHYTOSANITAIRE Gestion des effluents phytosanitaires Comment concevoir son lit biologique > Choix du procédé > Méthode de conception > Construction du lit biologique

Plus en détail

LE CONSEIL GENERAL Chaque jour à vos côtés

LE CONSEIL GENERAL Chaque jour à vos côtés LE CONSEIL GENERAL Chaque jour à vos côtés Illustration Label EAU DIRECTION GENERALE AJOINTE INFRASTRUCTURES ET DEVELOPPEMENT DURABLE DIRECTION DE L AMENAGEMENT, DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU RHONE EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON ARRETE N 2013-07-15-R-0287 commune(s) : Villeurbanne objet : Autorisation de déversement

Plus en détail

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique Commune de Peseux Conseil communal R A P P O R T du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 1'910'000.- pour la rénovation des conduites d'eau, de gaz, d'électricité,

Plus en détail

Synthèse des réponses au questionnaire

Synthèse des réponses au questionnaire Etat des lieux sur les réseaux et programmes de Monitoring dans les pays partenaires méditerranéens Synthèse des réponses au questionnaire X. Detienne Aquapôle, Université de Liège Réalisé pour le compte

Plus en détail

APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS. Gilles Rivard, ing. M. Sc.

APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS. Gilles Rivard, ing. M. Sc. APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS Gilles Rivard, ing. M. Sc. Québec 15 mars 2012 PRÉSENTATION Particularités des petits bassins

Plus en détail

Session d accompagnement de la rénovation du BTSA GEMEAU Bordeaux, mai 2011. Atelier n 4. Formation en milieu professionnel EPREUVE E7- SPV/SPS

Session d accompagnement de la rénovation du BTSA GEMEAU Bordeaux, mai 2011. Atelier n 4. Formation en milieu professionnel EPREUVE E7- SPV/SPS Session d accompagnement de la rénovation du BTSA GEMEAU Bordeaux, mai 2011 Atelier n 4 Formation en milieu professionnel EPREUVE E7- SPV/SPS L épreuve 7 permet d évaluer la capacité intégrative 10 du

Plus en détail

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 2. RECHERCHE DE SITES 2.1 Les objectifs 2.2 Les contraintes environnementales liés à l aménagement du territoire liées au transport liés aux documents d urbanisme 3.

Plus en détail

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain Séminaire Bâtiment Durable : Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain 27/03/2015 Bruxelles Environnement Comment valoriser les eaux pluviales grâce à sa toiture? Maggy Hovertin MATRIciel Objectifs

Plus en détail

Délégation du Service Public de l Eau Potable

Délégation du Service Public de l Eau Potable DEPARTEMENT DU RHONE Délégation du Service Public de l Eau Potable Dossier de Consultation des Entreprises Pièce n 2 Mémoire Explicatif 1 PRESENTATION DU SERVICE 1.1 Les ressources 1.1.1 Origine de l eau

Plus en détail

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel N 38 Développement durable n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 19/02/2013 ISSN 1769-4000 CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L

Plus en détail

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8 Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable S e p t e m b r e 2 0 0 8 Le PADD : un Projet Politique Le PADD : un Projet Politique L e S C O T, u n o u t i l a

Plus en détail

Les principaux sols de la plaine et des collines du Bas-Rhin

Les principaux sols de la plaine et des collines du Bas-Rhin FICHE AGRI - MIEUX août 2011 Les principaux sols de la plaine et des collines du Bas-Rhin Pourquoi est-il important de connaître les sols? ARAA Objectifs de ce document Ce document présente une synthèse

Plus en détail

REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du VENDREDI 16 DECEMBRE 2011

REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du VENDREDI 16 DECEMBRE 2011 REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du VENDREDI 16 DECEMBRE 2011 Etaient présents ou représentés : JAN. DESREAC. REHEL. SAMSON. LUCAS. LHERMITTE. MENARD MA. BOURSEUL. ROUVRAIS (proc. à MENARD MA). BOURGET. BERTON

Plus en détail

RETOURS D'EXPERIENCES sur les filières d'assainissement non collectif

RETOURS D'EXPERIENCES sur les filières d'assainissement non collectif RETOURS D'EXPERIENCES sur les filières d'assainissement non collectif DOCUMENT DE TRAVAIL EVOLUTIF mai 2011 - VERSION1 Res'eau ASNC "Réseau Rhône Alpes des acteurs de l'anc" GRAIE Version 1 - février 2011

Plus en détail

Règlement du service public d assainissement collectif des communes de l ÉTOILE

Règlement du service public d assainissement collectif des communes de l ÉTOILE Novembre 2014 Règlement du service public d assainissement collectif des communes de l ÉTOILE Service Assainissement Partie 1 : Règlement commun aux eaux usées domestiques, assimilées domestiques et autres

Plus en détail

Cahier des Clauses techniquesparticulières

Cahier des Clauses techniquesparticulières ARCHES PUBLICS MAIRIE DE BASTIA Avenue Pierre Guidicelli 20410 BASTIA CEDEX MARCHE D ETUDES A MAITRISE D OUVRAGE EN VUE DE L ORIENTATION ET DU DEVELOPPEMENT DU SYTEME D INFORMATION GEOGRAPHIQUE SERVICE

Plus en détail

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes La loi n 2000-1028 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbain, dite «loi SRU», avait instauré une participation

Plus en détail

Enjeux. Maîtrise quantitative de la ressource en eau. Maîtrise de la qualité des ressources. Maintenir ou restaurer la fonctionnalité des cours d eau

Enjeux. Maîtrise quantitative de la ressource en eau. Maîtrise de la qualité des ressources. Maintenir ou restaurer la fonctionnalité des cours d eau Enjeux Maîtrise quantitative de la ressource en eau Maîtrise de la qualité des ressources Maintenir ou restaurer la fonctionnalité des cours d eau Les priorités «1» Réduction des pollutions domestiques

Plus en détail

USAGERS. Assainissement non collectif. Guide d information sur les installations. Outil d aide au choix

USAGERS. Assainissement non collectif. Guide d information sur les installations. Outil d aide au choix USAGERS Assainissement non collectif Guide d information sur les installations Outil d aide au choix Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Réglementation et dimensionnement des séparateurs à hydrocarbures

Réglementation et dimensionnement des séparateurs à hydrocarbures Réglementation et dimensionnement des séparateurs à hydrocarbures 2012 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire et normative a été établie à partir : de la norme NF EN 858-1 COMPIL sur les

Plus en détail

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Julien St-Laurent, M.Sc.Env. Spécialiste environnement Direction de l Aménagement, gestion et développement durable

Plus en détail

Votre installation septique l essentiel à savoir!

Votre installation septique l essentiel à savoir! Votre installation septique l essentiel à savoir! Saviez-vous que... les eaux usées des résidences non raccordées à un réseau d égout doivent être évacuées et traitées par une instal lation septique aussi

Plus en détail

Le financement du projet

Le financement du projet Le financement du projet Comment financer mon projet? 14 Votre budget doit faire l objet d une étude approfondie. Pour vous aider à établir votre plan de financement, faites appel à l Association Départementale

Plus en détail

Les Stations Compactes EPARCO à massif de zéolithe. Stations Compactes EPARCO de 5 à 20 Equivalents Habitants

Les Stations Compactes EPARCO à massif de zéolithe. Stations Compactes EPARCO de 5 à 20 Equivalents Habitants Les Stations Compactes EPARCO à massif de zéolithe Stations Compactes EPARCO de 5 à 20 Equivalents Habitants Version du 5 Juillet 2010 révisée le 15 Janvier 2014 INTRODUCTION AUX STATIONS COMPACTES EPARCO

Plus en détail

Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime. Construire sa maison : les clefs du projet

Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime. Construire sa maison : les clefs du projet Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime Construire sa maison : les clefs du projet Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime Construire

Plus en détail

Le 10 ème programme (2013-2018) de l Agence de l eau Seine-Normandie

Le 10 ème programme (2013-2018) de l Agence de l eau Seine-Normandie Le 10 ème programme (2013-2018) de l Agence de l eau Seine-Normandie Les aides aux activités économiques Franck LEROY Responsable du Service Investissements Collectivités et Industrie Direction Seine Aval

Plus en détail

COMMUNE DE CALVISSON

COMMUNE DE CALVISSON 3. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) ET ANNEXES COMMUNE DE CALVISSON SCHEMA DIRECTEUR ET ZONAGE D ASSAINISSEMENT INFRAMED INGENIEURS CONSEILS L orée des mas Bâtiment les Lauriers Avenue

Plus en détail

EAU ET MILIEUX AQUATIQUES. Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012

EAU ET MILIEUX AQUATIQUES. Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012 EAU ET MILIEUX AQUATIQUES Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012 Janvier 2007 9 es 2007-2012 programmes des agences de l eau «L Europe s est dotée d un cadre communautaire pour

Plus en détail

Mesures Agro-Environnementales

Mesures Agro-Environnementales 02 Mesures Agro-Environnementales LES DISPOSITIFS MAE Dispositif A C est le dispositif national de la Prime Herbagère Agro-Environnementale (PHAE 2). Dispositif B : C est le dispositif de la Mesure Agro

Plus en détail

Evaluation du Contrat de rivières en Arve et Rhône

Evaluation du Contrat de rivières en Arve et Rhône Evaluation du Contrat de rivières en Arve et Rhône Synthèse finale Synthèse des phases 1, 2, 3, 4 et 5 de l étude Avril 2012 Sommaire Déroulement de l étude Rappel du cadre de l évaluation Rendu des phases

Plus en détail

EDUCATION A L ENVIRONNEMENT QUALITE DE L EAU

EDUCATION A L ENVIRONNEMENT QUALITE DE L EAU DOCUMENT D AIDE A LA PREPARATION DE LA CLASSE Plan de Rénovation de l Enseignement des Sciences et de la Technologie A l école au cycle 3. EDUCATION A L ENVIRONNEMENT QUALITE DE L EAU Groupe sciences Isère

Plus en détail