Soirée Médicale : 19/11/205

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Soirée Médicale : 19/11/205"

Transcription

1 Nouveautés dans la prise en charge des patients Diabétiques au CH de Montélimar Soirée Médicale : 19/11/205 Dr Sawsan Olivieri Service de Diabétologie Endocrinologie Tél : 04/75/53/47/08 Fax : 04/75/53/40/86

2 Epidémie silencieuse La prévalence de toutes les formes du Diabète est en augmentation : 1980 : diabétiques. La prévalence est passée de 2% à 5% 3.5 Millions aujourd hui sont traités Le nombre des enfants diabétiques <4 ans est en augmentation

3

4 Morbimortalité liée à la maladie : Les complications microvasculaires Rétinopathie : touche 35 à 50% des diabétiquesde type 2 après 20 ans d évolutionde l affection. Néphropathie: augmentation régulièredes misesen dialyseen France métropolitaine. En 2003, les diabétiquesreprésentaient 23,6% des dialysés ( contre6,9% En 1989 ). Neuropathie: La polyneuropathiepériphériqueaffecterait45% des patients après 25 ans d évolution. La neuropathievégétativetoucherait15% des maladesaprès 10 ans d évolution. Le tauxannueld amputationdu membreinférieur chez les diabétiques( après ajustementsurl âge) est14 FOIS SUPERIEUR à celuides non diabétiques(donnéesde 2003). Diabète : première cause d amputation traumatique dans les pays développés

5 Morbimortalité liée à la maladie : Les complications cardiovasculaires Principale cause de décès des patients diabétiques de type 2 Environ 20% des AVC surviennent chez des diabétiques. La morbidité et la mortalité cardiovasculaire sont multipliées par : 2 à 3 chez l homme 4 à 5 chez la femme

6 Prise en charge thérapeutique Précoce Globale Objectifs : Normaliser la glycémie et améliorer l HbA1C<7% Corriger les Facteurs de Risque Cardio-Vasculaires Adaptée à chaque patient Participation active du patient Complémentarité des professionnels de santé

7 Prise en charge non médicamenteuse 1)-Education thérapeutique 2)-Diététique et activité physique

8 La pierre angulaire du Traitement du DT2 *Les mesures hygiéno-diététiques (équilibre alimentaire), ET l activité physique régulière) sont mises en œuvre en première intention, * le traitement médicamenteux étant institué en seconde intention

9 HYGIÈNE DE VIE

10 Aide à l arrêt du tabac doit être systématiquement proposée

11 Education thérapeutique (ETP) Loi 22/07/2009 HPST : «L ETP s inscrit dans le parcours de soin du patient. Elle a pour objectif de rendre le patient plus autonome en facilitant son adhésion aux traitements prescrits et en améliorant sa qualité de vie».elle n est pas opposable aux malades. Dès la découverte du diabète par professionnels médecins ou paramédicaux formés En groupe de préférence ou individuelle

12 Historique L ETP en diabétologie est réalisée depuis plusieurs années au CH de Montélimar Autorisation du programme d ETP par l ARS : 20/01/2011 Eévaluation Quadriennale 27/03/2015, Renouvèlement du Programme en 04/2015 Adhésion au Réseau Collectif SUD en 06/2015

13 Déroulement Les infirmières de service de consultations externes pratiquent l ETP de façon transversale : -en consultations externes -dans le service de Diabétologie -En hôpital de jour -Maternité pour le diabète gestationnel -Dans les autres services Les 3 infirmières + cadre + médecin ont une formation de 40h.

14 MODALITES 1-Diagnostic éducatif informatisé et accessible -Un entretien dans un climat de confiance : -pour mieux connaître le patient, son environnement familiale, sa vie professionnelle -Ses connaissances de la maladie et ses capacités d apprentissage -ses projets ELABORER avec le patient les objectifs Pédagogiques: -L aider à devenir autonome -Faciliter son adhésion au traitement -Améliorer sa qualité de vie

15 Projets d AVENIR 1)-Renforcer et développer les échanges avec le secteur libéral : Médecin traitant, IDE, pharmacien, et podologue, APA Dans le cadre du Réseau Collectif SUD 2)-Poursuivre la formation des IDE du service de diabétologie. 3)-Prise en compte plus formalisée de l activité semaine 4)-De l activité d éducation du Diabète gestationnel 5)-Pérenniser le programme d ETP

16 II-Mise sous pompe à Insuline en ambulatoire : Projet du service Les différentes étapes : Etape théorique : connaître les recommandation de la SFD -Etape pratique : formation de l équipe médicale et paramédicale 25/11/

17 Les recommandations la SFD Indication dans le DT1 Indication chez l enfant et l adolescent -indication pour le diabète type 2 -les contre indications : Absolues Relatives Critères d interruption du traitement par pompe sur décision du médecin

18 Avantages théoriques des pompes à Insuline -une infusion continue qui permet d améliorer l équilibre glycémique -un débit de base qui peut varier -faire autant de bolus Sans injection supplémentaire

19 Indication du traitement par pompe à Insuline 1)-HbA1C >7.7% malgré un traitement intensifié à multiples injections pour le DT1, après intensification de la prise en charge et optimisation de L ETP. 2)-Hypoglycémies répétées (sévères ou modérées mais fréquentes) 3)-variabilité glycémique importante

20 Autres indication chez le DT1 4)-Variabilité des besoins d Insuline : La pompe permet de délivrer l insuline pendant le nycthémère : phénomène de l aube. 5)-Grossesse ou projet de grossesse 6)-quand le schéma à multi-injections compromet la vie socioprofessionnelle 7)-Allergie à l insuline

21 Les Contre indications Absolues -Maladie psychiatrique grave -Rétinopathie ischémique sévère ou proliférative

22 Cadre réglementaire Pour un centre initiateur Publication du JO du 25/08/2006 : -Une équipe multi professionnelle pour prise en charge intensive du diabète, notamment à l éducation thérapeutique -2 médecins spécialistes en Endocrinologie et Métabolisme -une infirmière et une diététicienne

23 1 ère étape : la Consultation médicale Phase de Pré inclusion : après discussion et accord de principe du patient le rôle du Diabétologue prescripteur doit évaluer -l absence de contre indication -la bonne pratique de l ACG -la capacité d apprentissage manipulation de la pompe, gestion des situations d urgence -participation active de l entourage

24 2 ème étape : Prévoir l hospitalisation de Semaine -Semaine d Education thérapeutique de mise sous pompe à Insuline: -Prise en charge par l équipe médicale -Infirmière d éducation thérapeutique : pour établir le Diagnostic éducatif - Infirmière du prestataire pour mise en place de la formation technique avant l hospitalisation. -patient hospitalisé pour la semaine, et arrive avec le matériel nécessaire et sa pompe à Insuline.

25 JOUR1 : les fonctionnalités de la pompe à insuline mené par l'ide JOUR 2 : Atelier sur l'hypoglycémie mené par l'ide et le médecin JOUR 3 : Atelier sur l'hyperglycémie mené par l'ide et le médecin JOUR 4 : Atelier thérapeutique sur l'équilibre alimentaire mené par la diététicienne, et Repas en groupe au SELF JOUR 5 : Evaluation avant la sortie

26 Suivi de la mise sous pompe Médecin à J7 Lecture du carnet de surveillance Adaptation des débits de base et des bolus Capacité de corriger l hypo et l hyperglycémie IDE Prestataire à J3 Changement du cathéter à domicile Vérification de la manipulation de la pompe Programme : débits et bolus

27 Différentes pompes disponibles

28

29 Qu est ce qu une pompe à insuline externe :1-un boîtier contenant un réservoir rempli avec uniquement de l insuline ultra rapide. 2-des composants électroniques qui permettent de contrôler de façon exacte la quantité d insuline administrée par la pompe. 3- une fine tubulure (de 60 cm à 1m10 suivant les modèles) reliée au réservoir par une connexion et se terminant par une aiguille ou une canule souple pénétrant légèrement dans la peau

30 25/11/2015 Presentation Title (Edit on Slide Master) June 1, 2015 Confidential, for Internal Use Only 30

31 25/11/2015 Presentation Title (Edit on Slide Master) June 1, 2015 Confidential, for Internal Use Only 31

32 SYSTÈME COMPLET POUR UN MEILLEUR CONTRÔLE GLYCÉMIQUE

33 GLYCÉMIES LECTEUR GLUCIDES PLAGE D OBJECTIFS INSULINE BASALE & BOLUS

34 LE LOGICIEL CARELINK Presentation Title (Edit on Slide Master) June 1, 2015 Confidential, for Internal Use Only 34

35 Smartguard LA PROTECTION EXCLUSIVE CONTRE LES HYPOGLYCÉMIES Exemple de fonctionnement de l arrêt avant hypo (SmartGuard ) Prévient les épisodes hypoglycémiques Evite les rebonds hyperglycémiques Une mise en œuvre très rapide : un seuil bas à programmer

36 LA FUTURE PRISE EN CHARGE DU DIABETE Medtronic, essaye un pancréas artificiel ou système en "boucle fermée qui mesure la glycémie 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et qui administre automatiquement la quantité exacte d'insuline nécessaire

37 III-Organisation du service : Hospitalisation de semaine et Hospitalisation Traditionnelle Les médecins Endocrinologues Diabétologues Dr Sawsan Olivieri Dr Véronique Viviani Dr Béatrice Getti -Dr Alix Poussier-Robinet Cadre du service de l HS: Mme Langlet Cadre du service de l HT : Mr Brély

38 Nouvelle Organisation du service -Nombre totale des lits : 14 lits -Hospitalisation de semaine : 8 lits -Hospitalisation traditionnelle : 6 lits -Hospitalisation de jour Médecine : -6 8 lits/ semaine -Consultations Pied diabétique : jeudi

39 Hospitalisation de semaine Hospitalisations programmées : Pour prise en charge des patients DT2, DIR ou DT1ou découverte du Diabète, Mise à l Insuline.. Ateliers d ETP : diététique, Activité physique, connaître la maladie. Bilans Endocriniens : Hypophyse, Surrénales 25/11/

40 Hospitalisation Traditionnelle Acidocétose Décompensation Aigue du Diabétique Complications aigues suite à une infection : pulmonaire, rénale. Pied diabétique : Mal perforant plantaire 25/11/

41 Consultations Diabétologie Endocrinologie Suivi de programme d ETP par IDE de diabétologie Cs Pieds Diabétiques Echographie et cyto-ponction thyroïdienne : Dr Béatrice Getti et Dr Alix Poussier 25/11/

42 Conclusion Face à cette épidémie Structurée les soins de Proximité avec Parcours de Soin : Généraliste, spécialiste, pharmacien, infirmière hospitalière et libérale, laboratoires d analyses médicales 25/11/

43 Les groupes de Travail Pour le programme d ETP : L équipe de consultation externe : Catherine Amoros, K. Laoufi, F.Merle, C. Perrera et F. Reynes Dr Sawsan Olivieri Le programme mise sous pompe à InsulineL équipe d hospitalisation : V. Moriggi, L. Cortial, K. Laoufi,D. Mondon et M. Roux, Bernadette Beméa Et Dr Sawsan Olivieri 25/11/

44 Informations complémentaires concernant le diabète et sa prévention -ALFEDIAM : SFD : = Association de langue française de Diabétologie des maladies métaboliques : -ENTRED : -PNNS : HAS : Haute Autorité de Santé Collectif Sud = UTEP transversal de l ETP sur Drôme-Ardèche

Continuité de la prise en charge médicamenteuse du patient diabétique sortant : expérience du service de diabétologie.

Continuité de la prise en charge médicamenteuse du patient diabétique sortant : expérience du service de diabétologie. Mme Nathalie GROUAS, IDE service de Diabétologie Dr SANGUIN, Médecin Diabétologue Dr Anne-Marie CAMINONDO, Pharmacien Dr Annie ATHOUEL, Pharmacien Continuité de la prise en charge médicamenteuse du patient

Plus en détail

QUELS OBJECTIFS GLYCÉMIQUES POUR QUELS PATIENTS DIABÉTIQUES? Dr Lobinet Emilie Service de diabétologie et Maladie Métabolique CHU Toulouse Rangueil

QUELS OBJECTIFS GLYCÉMIQUES POUR QUELS PATIENTS DIABÉTIQUES? Dr Lobinet Emilie Service de diabétologie et Maladie Métabolique CHU Toulouse Rangueil QUELS OBJECTIFS GLYCÉMIQUES POUR QUELS PATIENTS DIABÉTIQUES? Dr Lobinet Emilie Service de diabétologie et Maladie Métabolique CHU Toulouse Rangueil GLYCÉMIE / HBA1C - Défini chez 507 patients DT1, DT2

Plus en détail

Le suivi à domicile des patients porteurs de pompe à insuline externe. Isabelle PAPON - Cadre de Santé ARAIR

Le suivi à domicile des patients porteurs de pompe à insuline externe. Isabelle PAPON - Cadre de Santé ARAIR Le suivi à domicile des patients porteurs de pompe à insuline externe Isabelle PAPON - Cadre de Santé ARAIR Pompes à insuline 35.000 patients sont munis d une pompe en France 43% des enfants insulinotraités

Plus en détail

La prise en charge du pied diabétique ses traitements T. CREA

La prise en charge du pied diabétique ses traitements T. CREA La prise en charge du pied diabétique ses traitements T. CREA DEFINITION La notion de «pied diabétique» regroupe l ensemble des affections atteignant le pied, directement liées aux conséquences de la maladie

Plus en détail

Centre Hospitalier D Etampes

Centre Hospitalier D Etampes Centre Hospitalier D Etampes Offre des soins pour vos patients diabétiques En collaboration avec le réseau REVEDIAB SOMMAIRE AVEC LIENS CONSULTATION MEDICALE CONSULTATION DE DIETETIQUE CONSULTATION INFIRMIERE

Plus en détail

Diabète et grossesse

Diabète et grossesse Diabète et grossesse I. Définition du diabète gestationnel Le diabète gestationnel (DG) est un trouble de la tolérance glucidique de gravité variable, survenant ou diagnostiqué pour la première fois pendant

Plus en détail

1. IDENTIFICATION DU PATIENT

1. IDENTIFICATION DU PATIENT Partie du rapport d éducation à conserver par l éducateur 1. IDENTIFICATION DU PATIENT Nom Prénom Adresse N téléphone Date de naissance Situation familiale Isolé / vit en famille Personne de référence

Plus en détail

Education Thérapeutique du Patient en Lorraine. Dr A. Dieterling Directrice de la Santé Publique 3 décembre 2015

Education Thérapeutique du Patient en Lorraine. Dr A. Dieterling Directrice de la Santé Publique 3 décembre 2015 Education Thérapeutique du Patient en Lorraine Dr A. Dieterling Directrice de la Santé Publique 3 décembre 2015 L ETP : une nécessité 15 M de malades chroniques Maladie chronique Evolution sur le long

Plus en détail

LIVRET : «Accueil et Ressources» des terrains de stages de l Hôpital Nord-Ouest Villefranche

LIVRET : «Accueil et Ressources» des terrains de stages de l Hôpital Nord-Ouest Villefranche FICHE IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE INTITULE Intitulé du service, de l unité : MEDECINE INTERNE Pôle : 4 - Médecine Etablissement : L Hôpital Nord-Ouest Villefranche (HNO) Localisation

Plus en détail

C O R E P. L ETP : cadre national et déploiement en Champagne Ardenne. Journée régionale ANFH - 25 juin 2015

C O R E P. L ETP : cadre national et déploiement en Champagne Ardenne. Journée régionale ANFH - 25 juin 2015 C O R E P L ETP : cadre national et déploiement en Champagne Ardenne Journée régionale ANFH - 25 juin 2015 Dr Annie Claude MARCHAND ARS Champagne Ardenne Christiane MAUVEZIN COREP Champagne Ardenne XX/XX/XX

Plus en détail

Travail en collaboration avec le service de diabétologie du Professeur Agnès HARTEMANN

Travail en collaboration avec le service de diabétologie du Professeur Agnès HARTEMANN GROUPE HOSPITALIER PITIE SALPETRIERE Service de gynécologie Obstétrique Professeur M DOMMERGUES Auteurs : D. VAUTHIER BROUZES J. NIZARD (GO) S. JACQUEMINET C. CIANGURA A. HARTEMANN (Diabétologues) Date

Plus en détail

L éducation thérapeutique du patient (ETP): pourquoi? Comment l organiser? L exemple du diabète. Dr Bénédicte Frémy Jeudi 7 novembre 2013 Agen

L éducation thérapeutique du patient (ETP): pourquoi? Comment l organiser? L exemple du diabète. Dr Bénédicte Frémy Jeudi 7 novembre 2013 Agen L éducation thérapeutique du patient (ETP): pourquoi? Comment l organiser? L exemple du diabète. Dr Bénédicte Frémy Jeudi 7 novembre 2013 Agen Définition de l OMS (1998) L ETP est un processus continu,

Plus en détail

RSI-Diabète. Dr Bruno LESCARRET RSI d Aquitaine

RSI-Diabète. Dr Bruno LESCARRET RSI d Aquitaine RSI-Diabète Dr Bruno LESCARRET RSI d Aquitaine SOMMAIRE I Contexte II Objectifs III Cible populationnelle IV Modalités pratiques 2/13 2 I Contexte (1/2) Contexte politique et juridique COG Etat-RSI 2007-2011

Plus en détail

Incidents liés aux pompes à insuline externes survenus entre 2002 et 2006

Incidents liés aux pompes à insuline externes survenus entre 2002 et 2006 Incidents liés aux pompes à insuline externes survenus entre 2002 et 2006 1. Présentation : le traitement par pompe à insuline externe 2. Bilan des incidents liés aux pompes à insuline externes 2.1.1.

Plus en détail

Le diabète [Infographie] - 23/10/2015 - CEDUS

Le diabète [Infographie] - 23/10/2015 - CEDUS Le diabète [Infographie] - 23/10/2015 - CEDUS Voici une infographie pour tout savoir sur le diabète! Retrouvez toutes nos infographies dans la médiathèque de Sucre-Info. Définition Le diabète se caractérise

Plus en détail

TRAITEMENT DU DIABETE PAR POMPE A INSULINE EXTERNE Dr M.S. Bouquegneau

TRAITEMENT DU DIABETE PAR POMPE A INSULINE EXTERNE Dr M.S. Bouquegneau TRAITEMENT DU DIABETE PAR POMPE A INSULINE EXTERNE Dr M.S. Bouquegneau INTRODUCTION INTRODUCTION (1) Traitement par pompe à perfusion continue d insuline introduit en 1978 -> expansion dans les pays européens

Plus en détail

À quelle fréquence surveiller sa glycémie? Les autres examens de suivi du diabète. L autosurveillance glycémique est prescrite par votre médecin.

À quelle fréquence surveiller sa glycémie? Les autres examens de suivi du diabète. L autosurveillance glycémique est prescrite par votre médecin. À quelle fréquence surveiller sa glycémie? L autosurveillance glycémique est prescrite par votre médecin. Résumez les règles dont vous avez convenues avec votre médecin, dans ce tableau : Date Nom du médecin

Plus en détail

Évaluation de la prise en charge des patients diabétiques de type 2 en ambulatoire (à propos de 318 patients)

Évaluation de la prise en charge des patients diabétiques de type 2 en ambulatoire (à propos de 318 patients) Évaluation de la prise en charge des patients diabétiques de type 2 en ambulatoire (à propos de 318 patients) S. DEGHIMA, S. AOUICHE, N. ZENATI, H. DJORANE, H. F. GHERMOUL, N. ALOUI, K. MEZEGHRANI, R.

Plus en détail

Le diabète. Qu est- ce que le

Le diabète. Qu est- ce que le Le diabète Le diabète est une maladie insidieuse et sournoise. La plupart des personnes qui entendent le mot diabète pensent tout de suite aux conséquences négatives que le diabète non contrôlé apporte.

Plus en détail

L Education Thérapeutique du Patient en région Centre au 1 er octobre 2013

L Education Thérapeutique du Patient en région Centre au 1 er octobre 2013 L Education Thérapeutique du Patient en région Centre au 1 er octobre 2013 «Législation, bilan et perspectives» Dr Yves MORRIET 1 L ETP et la loi - Code de la santé publique Article L.1161-1 : L éducation

Plus en détail

3.3. Pompes à insuline : gestion de la pompe et des complications. Des informations partagées pour gérer le diabète

3.3. Pompes à insuline : gestion de la pompe et des complications. Des informations partagées pour gérer le diabète Pompes à insuline : gestion de la et des complications Conseils pour prendre en charge votre diabète 3.3 FICHE patients Définition Une à insuline permet l administration d une insuline analogue rapide

Plus en détail

Pompe a insuline expérience du service de médecine interne CHU de Sétif

Pompe a insuline expérience du service de médecine interne CHU de Sétif Pompe a insuline expérience du service de médecine interne CHU de Sétif H. Khellaf, D. Torkia, A. Nechadi, K. Choukir, D. Laouarem, R.Chermat, R.Malek. 21 ème Congrès de la Société Algérienne de Médecine

Plus en détail

Le traitement du cancer. dans les établissements de santé en France en 2010

Le traitement du cancer. dans les établissements de santé en France en 2010 2009 2013 Mesure 19 SOINS ET vie des malades Le traitement du cancer mars 2010 dans les établissements de santé en France en 2010 868 établissements de santé sont désormais autorisés à traiter les malades

Plus en détail

Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi

Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi Accompagnement : Ed Innov Santé Dr. GENET Dominique, Médecin

Plus en détail

L éducation du patient diabétique au CHRSO. Paulette LION Marie-Hélène OLIVE

L éducation du patient diabétique au CHRSO. Paulette LION Marie-Hélène OLIVE L éducation du patient diabétique au CHRSO Paulette LION Marie-Hélène OLIVE En hospitalisation L infirmière d éducation intervient: Dans le service de médecine interne et d HPDD Dans le service de gynéco-obstétrique

Plus en détail

12,2 millions de patients hospitalisés en France : Soit 187 pour habitants : 2 millions d enfants de 18 ans :

12,2 millions de patients hospitalisés en France : Soit 187 pour habitants : 2 millions d enfants de 18 ans : 12,2 millions de patients hospitalisés en France : nombre de patients distincts ayant été hospitalisés dans au moins un des 4 champs du PMSI (hors activité externe publique et privée) Soit 187 pour 1 000

Plus en détail

Votre annuaire. diabète dans le Cher

Votre annuaire. diabète dans le Cher Votre annuaire diabète dans le Cher Edito Cet annuaire a pour vocation de faire connaître aux professionnels de santé et aux patients diabétiques les partenaires diabète du Cher. Il présente l ensemble

Plus en détail

ATELIER EDUCATION THERAPEUTIQUE

ATELIER EDUCATION THERAPEUTIQUE ATELIER EDUCATION THERAPEUTIQUE Groupe de réflexion Co-piloté par :. Sandrine BONNEHON (Ide Clinique BDC). Armelle RUFFIN (IDE D Education au CEDD) Synthèse présentée par : Sandrine BONNEHON et Armelle

Plus en détail

Actualités thérapeutiques. Diabète de type 2 : la mise sous insuline : Quand? Comment? Éviter les pièges? Pascale Mahot Moreau, décembre 2015

Actualités thérapeutiques. Diabète de type 2 : la mise sous insuline : Quand? Comment? Éviter les pièges? Pascale Mahot Moreau, décembre 2015 Actualités thérapeutiques Diabète de type 2 : la mise sous insuline : Quand? Comment? Éviter les pièges? Pascale Mahot Moreau, décembre 2015 Quand débuter l insuline? Recommandations HAS 2013 1- Lorsque

Plus en détail

Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants

Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants Dr Audinet cardiologue, Dr Quélennec pharmacien Centre Hospitalier

Plus en détail

HOLTER GLYCEMIQUE : MESURE AMBULATOIRE DE LA GLYCÉMIE EN CONTINU (CGMS)

HOLTER GLYCEMIQUE : MESURE AMBULATOIRE DE LA GLYCÉMIE EN CONTINU (CGMS) HOLTER GLYCEMIQUE : MESURE AMBULATOIRE DE LA GLYCÉMIE EN CONTINU (CGMS) Classement CCAM : non classé code provisoire : nut024 OCTOBRE 2006 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade

Plus en détail

Diabète gestationnel Informations pour un déroulement optimal de la grossesse.

Diabète gestationnel Informations pour un déroulement optimal de la grossesse. Diabète gestationnel Informations pour un déroulement optimal de la grossesse. Plus de liberté. Plus de confiance. Avec mylife. Diabète gestationnel Le diabète lié à la grossesse Fait pour la vie. Le diabète

Plus en détail

Projet d'éducation du patient diabétique

Projet d'éducation du patient diabétique Projet d'éducation du patient diabétique ANNEXES : Annexe 1 : programme Annexe 2 : évaluation du programme Annexe 3 : l équipe pédagogique 1 Annexe 1 : Programme Données épidémiologiques sur le diabète

Plus en détail

Prise en charge du patient diabétique en péri-opératoire. Validation par le COMEDIMS en novembre 2016 Application au 01/01/2017

Prise en charge du patient diabétique en péri-opératoire. Validation par le COMEDIMS en novembre 2016 Application au 01/01/2017 Prise en charge du patient diabétique en péri-opératoire Validation par le COMEDIMS en novembre 2016 Application au 01/01/2017 Généralités (DT1 et DT2) - 2 types de patients diabétiques Type de diabète

Plus en détail

PEC ambulatoire en cancérologie : L éducation thérapeutique

PEC ambulatoire en cancérologie : L éducation thérapeutique PEC ambulatoire en cancérologie : L éducation thérapeutique Dr Anne Stoebner Mme Laurence Bonnabel Mme Valérie Demoulin Mme Marie Eve Huteau le 24 Juin 2011 Epidaure Département de recherche en prévention

Plus en détail

: un nouveau site internet thébergeant des serious games support d éducation thérapeutique pour technologie du glucose en continu.

: un nouveau site internet thébergeant des serious games support d éducation thérapeutique pour technologie du glucose en continu. www.gluciweb.com : un nouveau site internet thébergeant des serious games support d éducation thérapeutique pour l insulinothérapiefonctionnelle, la pompeà insulineetet la technologie du glucose en continu.

Plus en détail

Quels sont les traitements du diabète de type 2?

Quels sont les traitements du diabète de type 2? Quels sont les traitements du diabète de type 2? Le diabète est une maladie dont la prise en charge est globale. Elle ne consiste pas seulement à normaliser la glycémie, mais aussi à diminuer les facteurs

Plus en détail

Suivi des prescriptions d antibiotiques en EHPAD : propositions d actions d d amélioration suite à une enquête de prévalence

Suivi des prescriptions d antibiotiques en EHPAD : propositions d actions d d amélioration suite à une enquête de prévalence Suivi des prescriptions d antibiotiques en EHPAD : propositions d actions d d amélioration suite à une enquête de prévalence Véronique GARCIA Praticien hygiéniste CH Gériatrique du Mont d Or, Albigny sur

Plus en détail

Réunion REIMS 4 Octobre 2014

Réunion REIMS 4 Octobre 2014 DIABETE INSULINO-DEPENDANT ET PLONGEE SUB-AQUATIQUE Réunion REIMS 4 Octobre 2014 Qu est ce qu un diabète? INSULINE Cellule Type I : plus d Insuline Type II: Insuline inactive Risques du Diabète Hyperglycémie

Plus en détail

CONGRES MAGHREBIN D ENDOCRINOLOGIE FMED 2013 ETUDE MULTICENTRIQUE MAGHREBINE

CONGRES MAGHREBIN D ENDOCRINOLOGIE FMED 2013 ETUDE MULTICENTRIQUE MAGHREBINE CONGRES MAGHREBIN D ENDOCRINOLOGIE FMED 2013 Critères d inclusion : ETUDE MULTICENTRIQUE MAGHREBINE - Diabète de type 1 apparu avant l âge de 15 ans - Age au moment de l étude supérieur à 20 ans A. IDENTIFICATION

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Nathalie PASQUIER en Saône et Loire Le PRS et les parcours : enjeux

Plus en détail

Le suivi des patients implantés à long terme

Le suivi des patients implantés à long terme Le suivi des patients implantés à long terme GEORRIC Bruxelles 2016 De 1985 à 2015 : 726 oreilles implantées (toutes marques) 50% adultes et 50% enfants depuis plus de 10 ans. 1 er enfant implanté 1992.

Plus en détail

Entred : Amélioration de la prise en charge des personnes diabétiques traitées en France entre 2001 et 2007

Entred : Amélioration de la prise en charge des personnes diabétiques traitées en France entre 2001 et 2007 Entred : Amélioration de la prise en charge des personnes diabétiques traitées en France entre 2001 et 2007 C. Roudier, N. Thammavong, A. Weill, GR. Auleley, M. Chantry, J. Deligne, I. Romon, L. Lasbeur,

Plus en détail

Prévention. Le diabète. Conseils. Mutuelle des agents des services publics

Prévention. Le diabète. Conseils. Mutuelle des agents des services publics Prévention Le diabète Conseils Mutuelle des agents des services publics Le diabète 3,5 millions de personnes touchées par le diabète en France, dont 500 000 ignorent qu elles sont diabétiques. Ces chiffres

Plus en détail

Depuis 1938, l AFD, accompagne, informe, et défend les personnes atteintes de diabète. Novembre 2009

Depuis 1938, l AFD, accompagne, informe, et défend les personnes atteintes de diabète. Novembre 2009 Depuis 1938, l AFD, accompagne, informe, et défend les personnes atteintes de diabète Novembre 2009 Les informations de ce tableau ont été fournies par les fabricants, elles seront mises à jour régulièrement.

Plus en détail

DÉPISTAGE ET TRAITEMENT DE LA DÉNUTRITION CHEZ L ADULTE EN CANCÉROLOGIE

DÉPISTAGE ET TRAITEMENT DE LA DÉNUTRITION CHEZ L ADULTE EN CANCÉROLOGIE DÉPISTAGE ET TRAITEMENT DE LA DÉNUTRITION CHEZ L ADULTE EN CANCÉROLOGIE Marie-Noëlle Lombarte. Diététicienne CHU Besançon Service de Radiothérapie-Oncologie médicale/gastroentérologie-nutrition Référent

Plus en détail

Sommaire CHAPITRE 1 : PRISE EN CHARGE INDIVIDUELLE, SOINS ET EDUCATION THERAPEUTIQUE PAR UN MEDECIN DIABETOLOGUE P 2

Sommaire CHAPITRE 1 : PRISE EN CHARGE INDIVIDUELLE, SOINS ET EDUCATION THERAPEUTIQUE PAR UN MEDECIN DIABETOLOGUE P 2 DOCUMENT1/ PRESTATIONS DE SOINS en HAUTES PYRENEES -65 ACTIONS du RESEAU DIAMIP et OFFRE DE SOINS Ce récapitulatif concerne des offres de soins mises à disposition par des professionnels de santé adhérents

Plus en détail

ABSENCE DE CONFLIT D INTERET

ABSENCE DE CONFLIT D INTERET C.CAILLOT- TRELAZE 14 Janvier 2016 ABSENCE DE CONFLIT D INTERET «L éducation thérapeutique s inscrit dans le parcours de soins du patient. Elle a pour objectif de rendre le patient plus autonome, en facilitant

Plus en détail

Poids économique de la thrombose au cours du cancer

Poids économique de la thrombose au cours du cancer Poids économique de la thrombose au cours du cancer Isabelle Borget Etudes et Recherches en Economie de la Santé, Service de Biostatistique et d Epidémiologie Institut Gustave Roussy PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Prise en charge nutritionnelle d un patient atteint de maladie d Alzheimer. Emmanuelle Combe Pôle de gérontologieg CHU Toulouse

Prise en charge nutritionnelle d un patient atteint de maladie d Alzheimer. Emmanuelle Combe Pôle de gérontologieg CHU Toulouse Prise en charge nutritionnelle d un patient atteint de maladie d Alzheimer Anne Ghisolfi-Marque Emmanuelle Combe Pôle de gérontologieg CHU Toulouse Première rencontre Mme A. 75 ans bénéficie b pour la

Plus en détail

LE DIABETE DU SUJET AGE. Congrès Maghrébin d Endocrinologie Diabétologie Alger 2012 Résultats de l étude tunisienne

LE DIABETE DU SUJET AGE. Congrès Maghrébin d Endocrinologie Diabétologie Alger 2012 Résultats de l étude tunisienne LE DIABETE DU SUJET AGE Congrès Maghrébin d Endocrinologie Diabétologie Alger 2012 Résultats de l étude tunisienne Introduction Étude multicentrique nationale portant sur 330 patients diabétique âgés de

Plus en détail

Vous pouvez contacter le secrétariat du réseau ou nous écrire :

Vous pouvez contacter le secrétariat du réseau ou nous écrire : Madame, Monsieur, Vous venez d'adhérer au Réseau Diabète 35 et voici le dossier qui permettra de bien renseigner tous vos soignants sur votre diabète. Nous vous demandons de le présenter à chaque fois

Plus en détail

Ateliers forum Diabète 26 juin 2014

Ateliers forum Diabète 26 juin 2014 Ateliers forum Diabète 26 juin 2014 Drs Pierre de Vevey, Jean-Marc Ferrara, Abram Morel, Delphine Stoll, Mmes Marianne Turin, Florie Baumgartner, Catherine Rousset et Vanessa Brancato Vignette A Monsieur

Plus en détail

Passage à l insulinothérapie. Professeur Lyse BORDIER Hôpital d instruction des Armées Bégin

Passage à l insulinothérapie. Professeur Lyse BORDIER Hôpital d instruction des Armées Bégin Passage à l insulinothérapie Professeur Lyse BORDIER Hôpital d instruction des Armées Bégin Epidémiologie 3,4 millions de personnes sont diabétiques1 400 nouveaux cas par jour en France 3 2,8 millions

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS COLLECTION INFIRMIERS 2014

CATALOGUE DE FORMATIONS COLLECTION INFIRMIERS 2014 CATALOGUE DE FORMATIONS COLLECTION INFIRMIERS 2014 Formation Infirmier PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR PUBLIC : Infirmier TYPE : E- learning PRIX :!"#$ DURÉE : #h OBJECTIFS MÉTHODES PÉDAGOGIQUES Connaître

Plus en détail

La scolarisation de l enfant patient :

La scolarisation de l enfant patient : La scolarisation de l enfant patient : place du PAI dans le parcours éducatif Dr Anne SPITERI (pédiatre endocrinologue - CHU de Grenoble) Le Projet d Accueil Individualisé (Mise à jour le 09.04.2013 Service

Plus en détail

L Education Thérapeutique du Patient en région Centre

L Education Thérapeutique du Patient en région Centre L Education Thérapeutique du Patient en région Centre Législation, bilan et perspectives Tours, 17 juin 2015 XX/XX/2015 2 La loi Hôpital, patients, santé et territoires Article L.1161-1 du CSP : L éducation

Plus en détail

Regroupement des URGENCES sur la Timone 2 et restructuration des filières de soins du secteur Centre

Regroupement des URGENCES sur la Timone 2 et restructuration des filières de soins du secteur Centre De l excellence des soins à notre ambition de demain : un grand pas pour l AP-HM et nos patients Regroupement des URGENCES sur la Timone 2 et restructuration des filières de soins du secteur Centre Dossier

Plus en détail

Guide de démarrage LOGICIEL D AIDE À LA PRISE EN CHARGE DU DIABÈTE. UC201203068FR_A4890med_dib_carelink_getting_started_guide.

Guide de démarrage LOGICIEL D AIDE À LA PRISE EN CHARGE DU DIABÈTE. UC201203068FR_A4890med_dib_carelink_getting_started_guide. Guide CareLink Perso 2012 HDcorrec couv.pdf 1 14/01/13 09:31 Guide de démarrage LOGICIEL D AIDE À LA PRISE EN CHARGE DU DIABÈTE UC201203068FR_A4890med_dib_carelink_getting_started_guide.indd 1 31/01/2012

Plus en détail

SOINS INFIRMIERS AUX PERSONNES ATTEINTES DE PATHOLOGIES ENDOCRINIENNES

SOINS INFIRMIERS AUX PERSONNES ATTEINTES DE PATHOLOGIES ENDOCRINIENNES SOINS INFIRMIERS AUX PERSONNES ATTEINTES DE PATHOLOGIES ENDOCRINIENNES UNE PATHOLOGIE CHRONIQUE DU DIABÈTE : LE PIED DIABÉTIQUE 1 2 DIAGNOSTICS IDE PREVALENTS > Altération de la perception sensorielle

Plus en détail

La mise d un patient sous insuline en ambulatoire. Pr François Bécret - MG : quoi de neuf en MG?

La mise d un patient sous insuline en ambulatoire. Pr François Bécret - MG : quoi de neuf en MG? La mise d un patient sous insuline en ambulatoire 1 Vous suivez monsieur Alain Suline depuis 12 ans pour son diabète de type 2 62 ans Cadre retraité actif (garde ses petits enfants, jardine, fait un grand

Plus en détail

CIRCUIT DU MALADE DANS LE PSORIASIS. Marie Beylot-Barry Michel Le Maître

CIRCUIT DU MALADE DANS LE PSORIASIS. Marie Beylot-Barry Michel Le Maître CIRCUIT DU MALADE DANS LE PSORIASIS Marie Beylot-Barry Michel Le Maître Patrick R 45 ans Psoriasis depuis l âge de 25 ans A eu des traitements locaux multiples > 250 séances de PUVA et UVB Essai de Soriatane

Plus en détail

DIABETE, NUTRITION ET POMPE A INSULINE. Docteur Sophie FOURCADE Médecine Interne B (Hôpital du Cluzeau) Réseau Diablim

DIABETE, NUTRITION ET POMPE A INSULINE. Docteur Sophie FOURCADE Médecine Interne B (Hôpital du Cluzeau) Réseau Diablim DIABETE, NUTRITION ET POMPE A INSULINE Docteur Sophie FOURCADE Médecine Interne B (Hôpital du Cluzeau) Réseau Diablim Le diabète de type 2 en France : une véritable épidémie 400 000 2 millions de patients

Plus en détail

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 L HAD Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 Définition Les structures d HAD permettent d assurer au domicile du malade, pour une période

Plus en détail

HOPITAL DE JOUR ET RESEAU DE PRISE EN CHARGE DU DIABETE

HOPITAL DE JOUR ET RESEAU DE PRISE EN CHARGE DU DIABETE HOPITAL DE JOUR ET RESEAU DE PRISE EN CHARGE DU DIABETE EXPERIENCE DU SECTEUR SANITAIRE DE ANNABA Dr. ABDELAZIZ.S Dr. BOUABDALLAH.L INTRODUCTION 1 Le diabète est un problème de santé publique,la fréquence

Plus en détail

L éducation thérapeutique dans les réseaux. L exemple du réseau Santé Nutrition diabète 41

L éducation thérapeutique dans les réseaux. L exemple du réseau Santé Nutrition diabète 41 L éducation thérapeutique dans les réseaux L exemple du réseau Santé Nutrition diabète 41 Louisette MONIER Coordonnatrice Vincent LESIRE Directeur Qualité santenutritiondiabete41@wanadoo.fr Contexte local

Plus en détail

VOUS AVEZ DIT «AUDIT DE PROCESSUS»! AUDIPOG SFMP MONACO 15 NOVEMBRE 2013 VERONIQUE TESSIER

VOUS AVEZ DIT «AUDIT DE PROCESSUS»! AUDIPOG SFMP MONACO 15 NOVEMBRE 2013 VERONIQUE TESSIER VOUS AVEZ DIT «AUDIT DE PROCESSUS»! AUDIPOG SFMP MONACO 15 NOVEMBRE 2013 VERONIQUE TESSIER OUI! ET C EST À CAUSE DE LA CERTIFICATION Je déclare avoir un lien d intérêt avec le sujet traité : Je suis expert-visiteur

Plus en détail

PRESENTATION PEPS UTEP EPERNAY. UTEP support à l accompagnement formation et élaboration de projet en ETP

PRESENTATION PEPS UTEP EPERNAY. UTEP support à l accompagnement formation et élaboration de projet en ETP PRESENTATION PEPS UTEP EPERNAY UTEP support à l accompagnement formation et élaboration de projet en ETP Equipe de l UTEP 0.5 ETP IDE 0.4 ETP Diététicienne 0.2 ETP Psychologue 0.1 ETP Coordination 0.2

Plus en détail

Évaluation d un programme d éducation à la santé VIH: Apport de l expertise de l Unité Transversale d Éducation du Patient.

Évaluation d un programme d éducation à la santé VIH: Apport de l expertise de l Unité Transversale d Éducation du Patient. Évaluation d un programme d éducation à la santé VIH: Apport de l expertise de l Unité Transversale d Éducation du Patient. AFDET 3 février 2012 HUSTACHE-MATHIEU L 1, ESSERT M 2 1 Service de maladies infectieuses

Plus en détail

POMPES À INSULINE PETIT GUIDE PRATIQUE

POMPES À INSULINE PETIT GUIDE PRATIQUE POMPES À INSULINE PETIT GUIDE PRATIQUE??? Vous avez envie de découvrir ou redécouvrir la pompe à insuline externe? En savoir plus sur certaines fonctions ou consignes de sécurité? Ce petit guide a pour

Plus en détail

Evaluation des coûts directs médicaux dans les infections du pied diabétique. Kabore JL, Desbiez F, Balayssac D, Fiquet S, Audibert M, Lesens O

Evaluation des coûts directs médicaux dans les infections du pied diabétique. Kabore JL, Desbiez F, Balayssac D, Fiquet S, Audibert M, Lesens O Evaluation des coûts directs médicaux dans les infections du pied diabétique Kabore JL, Desbiez F, Balayssac D, Fiquet S, Audibert M, Lesens O 1 Déclaration d intérêts de 2012 à 2014 Intérêts financiers:

Plus en détail

établissement de santé En bref.

établissement de santé En bref. Principale organisation professionnelle des diététiciens ticiens Le Soin diététique tique réalisé par le diététicien ticien en établissement de santé AFDN année e 2009 35, Allée Vivaldi 75012 Paris Tél.

Plus en détail

Mots clés : insulinothérapie fonctionnelle, diabète, insuline, diététique INTRODUCTION

Mots clés : insulinothérapie fonctionnelle, diabète, insuline, diététique INTRODUCTION Article de synthèse L insulinothérapie fonctionnelle (I.F.) ou Une approche différente du traitement du diabète de type I Nathalie Manderlier, diététicienne. Nancy Chique, infirmière d éducation du diabète.

Plus en détail

7 mmol/l 6,5-7 mmol/l * 7-9 mmol/l * 5,3 mmol/l. (Eviter les hypoglycémies)

7 mmol/l 6,5-7 mmol/l * 7-9 mmol/l * 5,3 mmol/l. (Eviter les hypoglycémies) Contrôles biologiques en pratique Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques 1.2 FICHE soignants Objectifs de contrôle glycémique selon le profil du patient Pour la plupart des patients

Plus en détail

CONCOURS GENERAL SESSION 2009

CONCOURS GENERAL SESSION 2009 CONCOURS GENERAL SESSION 2009 Epreuve d admission Partie écrite : Durée : 2 heures Le Centre hospitalier du Val d Ariège (CHVA) est inscrit dans un réseau local de lutte contre les infections nosocomiales

Plus en détail

tique et Diabète de type 2

tique et Diabète de type 2 Diététique tique et Diabète de type 2 Démarche éducative au RSND41 DU Education pour la santé / Education thérapeutique SALHI Latifa Diététicienne Réseau Santé Nutrition Diabète 41 Réseau Santé Nutrition

Plus en détail

Le patient diabétique et ses dispositifs

Le patient diabétique et ses dispositifs Le patient diabétique et ses dispositifs Euro-Pharmat le 9 octobre 2012 Pierre Fontaine Service de diabétologie CHRU Université Lille 2 EA 4489 Le quotidien du diabétique Il y a tout juste 40 ans Les dispositifs

Plus en détail

L insulinothérapie utilisée en pratique ambulatoire

L insulinothérapie utilisée en pratique ambulatoire L insulinothérapie utilisée en pratique ambulatoire (enquête schéma) A propos de 631 malades S.AOUICHE, A.BOUDIBA Service de Diabétologie, CHU MUSTAPHA INTRODUCTION o Ce n est plus nouveau de dire que

Plus en détail

Conflits d intérêts J ai été sollicité en temps qu orateur et invité à des congrès par : Sanofi-Aventis, Novo Nordisk, Lilly, Servier, Merck Shape et

Conflits d intérêts J ai été sollicité en temps qu orateur et invité à des congrès par : Sanofi-Aventis, Novo Nordisk, Lilly, Servier, Merck Shape et L insulinothérapie instituée par le médecin généraliste Dr Jean-Philippe Le Berre Hôpital Desgenettes, Lyon Rencontre des Jeudis de l Europe, le 24 mai 2012 Conflits d intérêts J ai été sollicité en temps

Plus en détail

Direction Générale des Soins de Santé Primaires et Gestion de Crise Professions de Santé CARNET n. Médecine Aiguë et Médecine d Urgence

Direction Générale des Soins de Santé Primaires et Gestion de Crise Professions de Santé CARNET n. Médecine Aiguë et Médecine d Urgence Direction Générale des Soins de Santé Primaires et Gestion de Crise Professions de Santé CARNET n Médecine Aiguë et Médecine d Urgence Carnet de Stage Nom : Prénom : Année de promotion en médecine : Université

Plus en détail

Programme d éducation thérapeutique du patient : Rapport synthétique d évaluation quadriennale

Programme d éducation thérapeutique du patient : Rapport synthétique d évaluation quadriennale Programme d éducation thérapeutique du patient : Rapport synthétique d évaluation quadriennale L équipe a la possibilité d adapter le format proposé A. Le programme et l identification du coordonnateur

Plus en détail

Choisir sa pompe à insuline Panorama

Choisir sa pompe à insuline Panorama Octobre 2013 Choisir sa pompe à insuline Panorama Association Française des Diabétiques - 88 rue de la Roquette 75544 PARIS Cédex 11 - www.afd.asso.fr Fédération Française des Diabétiques - 88 rue de la

Plus en détail

Le tableau PMSA diagnostics et ses modalités de remplissage Pour les médecins en ville. D. Bonnet-Zamponi - S. Legrain

Le tableau PMSA diagnostics et ses modalités de remplissage Pour les médecins en ville. D. Bonnet-Zamponi - S. Legrain Le tableau PMSA diagnostics et ses modalités de remplissage Pour les médecins en ville D. Bonnet-Zamponi - S. Legrain PMSA diagnostics: Un tableau qui formalise le raisonnement clinique chez le sujet âgé

Plus en détail

Echanges et Réflexion. L accompagnement du patient diabétique

Echanges et Réflexion. L accompagnement du patient diabétique Echanges et Réflexion L accompagnement du patient diabétique FLASH BACK A l'issu des précédentes rencontres, les pharmaciens nous ont apporté leur expertise et leur vision, ce qui nous a conduit : - à

Plus en détail

PIED DIABETIQUE : QUOI DE NEUF? EN 2010. Docteur Rolande POTIER

PIED DIABETIQUE : QUOI DE NEUF? EN 2010. Docteur Rolande POTIER PIED DIABETIQUE : QUOI DE NEUF? EN 2010 Docteur Rolande POTIER PIED DIABETIQUE : chiffres clés En France : - 1,85 M Diabétiques en 1999 et 2,79 M en 2016 3 M en 2025 - Entre 1997 et 2003 le taux d hospitalisation

Plus en détail

Arthroplastie totale d épaule. en ambulatoire. Dr Guy KUHLMAN Dr Christophe MENIGAUX Hôpital Ambroise Paré

Arthroplastie totale d épaule. en ambulatoire. Dr Guy KUHLMAN Dr Christophe MENIGAUX Hôpital Ambroise Paré Arthroplastie totale d épaule en ambulatoire. Dr Guy KUHLMAN Dr Christophe MENIGAUX Hôpital Ambroise Paré Etat des lieux : la littérature : deux études pilotes. Total Shoulder Arthroplasty as an Outpatient

Plus en détail

Quality of diabetes follow-up care and hospital admissions. Discussion CNAMTS JESF 4 décembre 2015

Quality of diabetes follow-up care and hospital admissions. Discussion CNAMTS JESF 4 décembre 2015 Quality of diabetes follow-up care and hospital admissions Discussion CNAMTS JESF 4 décembre 2015 Points forts Traite d un sujet important vu la progression de la prévalence du diabète Sujet innovant Analyse

Plus en détail

Cas concret N 1 / éducation thérapeutique en diabétologie

Cas concret N 1 / éducation thérapeutique en diabétologie Cas concret N 1 / éducation thérapeutique en diabétologie Vous êtes IDE en service de diabétologie et vous devez mettre en place une éducation thérapeutique pour Mr X : Ce patient est hospitalisé depuis

Plus en détail

Nouveaux traitements du diabète Dr Hélène Bihan Endocrinologie, Diabétologie, Maladies Métaboliques, Hôpital Avicenne, Bobigny

Nouveaux traitements du diabète Dr Hélène Bihan Endocrinologie, Diabétologie, Maladies Métaboliques, Hôpital Avicenne, Bobigny Nouveaux traitements du diabète Dr Hélène Bihan Endocrinologie, Diabétologie, Maladies Métaboliques, Hôpital Avicenne, Bobigny Pour l Association des Diabétiques Dynamiques Noisy Le Grand Dec. 2011 Les

Plus en détail

LE BON USAGE DU MEDICAMENT

LE BON USAGE DU MEDICAMENT LE BON USAGE DU MEDICAMENT L optimisation du rapport bénéfice risque des médicaments La minimisation du risque thérapeutique pour le patient. Une meilleure allocation des ressources disponibles Reposent

Plus en détail

Protocole AVK Mode opératoire «Prise en charge des patients traités par AVK»

Protocole AVK Mode opératoire «Prise en charge des patients traités par AVK» Contexte : La prescription d AVK est fréquente : environ 600 000 patients sont traités par une anti vitamine K (AVK) en France chaque année (soit environ 1 % de la population). Les accidents hémorragiques

Plus en détail

Education Thérapeutique en établissement SSR : un exemple en Midi-Pyrénées

Education Thérapeutique en établissement SSR : un exemple en Midi-Pyrénées Education Thérapeutique en établissement SSR : un exemple en Midi-Pyrénées Mercredi 29 Juin 2011 Dr Frédéric SANGUIGNOL Clinique du Château de Vernhes 31340 BONDIGOUX Mail : fr.sanguignol@cliniquebondigoux.com

Plus en détail

ATELIER PIED DIABÉTIQUE : ASPECT DIABETOLOGIQUE

ATELIER PIED DIABÉTIQUE : ASPECT DIABETOLOGIQUE 1 ère journée régionale d infectiologie de Picardie 11 Décembre 2014 ATELIER PIED DIABÉTIQUE : ASPECT DIABETOLOGIQUE DR ETIENNE JUSTINIEN SERVICE DIABÉTOLOGIE CH COMPIÈGNE PIED DIABÉTIQUE PEC complexe

Plus en détail

L INFIRMIÈRE DE COORDINATION EN HÉMATOLOGIE CLINIQUE ADULTE

L INFIRMIÈRE DE COORDINATION EN HÉMATOLOGIE CLINIQUE ADULTE L INFIRMIÈRE DE COORDINATION EN HÉMATOLOGIE CLINIQUE ADULTE Valérie MORVAN Tiphaine RICARD Laurianne JAMES PLAN Présentation du service d hématologie et des Idecs Ide de programmation en hospitalisation:

Plus en détail

Diabète et Grossesse

Diabète et Grossesse Diabète et Grossesse Dr Jacques LOUIS Diabétologue Rose GOCEL Diététicienne HPM Site Hôpital Belle Isle AMMPPU 13 juin 2017 «Les orateurs n ont aucun conflit d intérêt en lien avec cette présentation»

Plus en détail

reco communes société francophone du diabète et société francophone de néphrologie dialyse et transplantation*

reco communes société francophone du diabète et société francophone de néphrologie dialyse et transplantation* reco communes société francophone du diabète et société francophone de néphrologie dialyse et transplantation* Dr Maryse Pholséna, pour Réucare le 30/04/16 *Diabetes and Metabolism 37 (2011) S1-S25 Paulette

Plus en détail

1 ers retours d expériences à 6 mois. RIR 10 avril 2014

1 ers retours d expériences à 6 mois. RIR 10 avril 2014 1 ers retours d expériences à 6 mois RIR Rappel contexte / interrégionalité Les régions de Basse-Normandie et du Languedoc-Roussillon portent un projet commun de téléexpertise, téléconsultation et téléassistance

Plus en détail

PRESTATIONS RESEAU DIABETE 35

PRESTATIONS RESEAU DIABETE 35 PRESTATIONS RESEAU DIABETE 35 2 rue du Bignon bât.3 35000 RENNES Tél. : 02.23.35.49.81 Email : reseaudiabete35@orange.fr www.reseaudiabete35.com ADHESIONS POUR LES PATIENTS QUI? Toute personne diabétique,

Plus en détail