Comité AcHILE présentation du diagnostic 360 du sans abrisme au mal logement. 20 juin 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comité AcHILE présentation du diagnostic 360 du sans abrisme au mal logement. 20 juin 2014"

Transcription

1 Comité AcHILE présentation du diagnostic 360 du sans abrisme au mal logement 20 juin

2 Le diagnostic territorial 360 Est une des mesures du plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l inclusion sociale Le document soumis à la consultation n est pas le document définitif 2

3 Les thématiques abordées Partie 1: Analyse du territoire Partie 2: Panorama des documents et des systèmes d information disponibles Partie 3: Analyse de l adéquation entre l offre et les besoins existants et à venir Partie 4: Analyse des parcours individuels Partie 5: Besoins d accompagnement social, médico social et sanitaire Partie 6: Analyse de la coordination des acteurs et des dispositifs Partie 7: Priorisation des difficultés et recommandations 3

4 4 Partie 1 : Analyse du territoire

5 Analyse des dynamiques démographiques du département Pas de pression démographique forte mais trois points de vigilance Augmentation des demandes d asile pouvant devenir un facteur de pression sur les demandes de logements spécifiques (grands logements) Augmentation de ménages d ici 2015 pouvant être en besoin de logement Une pression démographique inégale en fonction des différences territoriales 5

6 Analyse des données socio-économiques Un niveau de ressources plus favorable que la moyenne nationale avec des points de vigilance sur Cholet et Saumur Cholet: une précarité contenue en comparaison des autres agglomérations Un taux de chômage de 8,5% nettement inférieur Un taux de ménages très défavorisés de 8% contre 10,5% à Saumur et Angers Saumur: une très forte concentration des ménages pauvres Une précarité de 17% des ménages vivant en dessous du seuil de pauvreté Un taux de chômage supérieur de deux points à celui de la moyenne départementale 6

7 La situation du département au regard de l habitat Un marché du logement privé dans la moyenne avec un parc plutôt disponible mais qui se dégrade avec quatre points de vigilance Une baisse récente du nombre de logement commencés alors que la croissance démographique continue d augmenter Une accessibilité financière limitée sur les grandes agglomérations (Angers 9,8 /m² contre 6,5 sur Saumur) Une présence de propriétaires pauvres voire surendettés Une augmentation de la précarité énergétique Un taux de vacance variable selon le terrtoire 7

8 La situation du département au regard de l habitat Une pression importante de la demande locative sociale sur les logements de «type 2» et «type 6 et +» sur l agglomération d Angers Des ménages logement social très défavorisés accédant moins bien au Trois points de vigilances: Un enjeu prioritaire de réhabilitation thermique du parc sur le département Un temps d attente bas mais qui s est rallongé récemment (15 mois en 2012) Un parc ancien énergivore modeste en nombre logements vacants ont été construits avant 1949) (54% des Des ménages très défavorisés accédant moins bien au logement social que les ménages défavorisés sur l ensemble du territoire. 8

9 9 Partie 2 : Panorama des documents et des systèmes d information

10 Les documents disponibles Plan départemental d Action pour le Logement des Personnes défavorisées (PDALPD) du 1 er juillet 2013 au 31 décembre 2018 Plan Départemental d Accueil Hébergement Insertion (PDAHI) fin en 2012 Plan départemental de l Habitat (PDH) et un avenant signé en 2013 Schéma Départemental des Gens Du Voyage (SDGDV) Programme Régional d Intégration des Populations Immigrées (PRIPI) fin en 2012 SDE PALJ 10

11 Analyse de la couverture des thématiques clés du diagnostic 360 par les dispositifs existants Analyse de l adéquation entre l offre et les besoins existants et à venir Analyse des parcours individuels Besoins d accompagnement social et médico social 11

12 Capacité des systèmes d information et base de données locales Le niveau actuel des systèmes et bases de données locales est imparfait en raison d un manque de fiabilité dans le remplissage des informations Le passage au SI-SIETAT pour le SIAO insertion Les données du fichier départemental de la demande locative sociale ou du Recensement Patrimoine Locatif Sociale (RPLS) sont correctes. Les données dépendent de la véracité des informations saisies par les demandeurs. Construction d un observatoire départemental de l habitat en 2008 visant à mettre en place un dispositif partenarial de partage de la connaissance, d animation et de suivi des politiques départementales et locale en matière d habitat. Mise en place en 2014 d une mission d observation sociale au SIAO 12

13 13 Partie 3 : Analyse de l adéquation entre l offre et les besoins existants et à venir

14 Les situations de vie nécessitant une analyse de l adéquation de l offre par rapport aux besoins Une augmentation des jeunes sortants de l ASE ainsi que de ceux qui sortent des structures hospitalières psychiatriques Une forte augmentation des personnes en situation d impayés et se retrouvant face à des difficultés de maintien dans le logement Une augmentation des personnes en souffrance psychique sans soin ou en rupture de soin Un parc privé potentiellement indigne d une certaine ampleur Une forte augmentation des violences conjugales ) gérer avec des problématiques de traumatismes 14

15 Le parc de logement ordinaire est il adapté aux caractéristiques de la population Un taux de vacance sur le parc locatif social peu élevé sur le département mais plus prononcé sur le territoire de Saumur. Des facteurs de tensions: Un tassement du nombre d assignations mais augmentation du nombre de commandements de quitter les lieux depuis 2 ans La précarité énergétique fragilisant le maintien dans le logement Un poids toujours significatif des situations d habitat indigne dans le parc privé Un parc social vieillissant principalement sur Segré et Cholet Des délais relativement longs pour une accession aux logements du parc social pouvant parfois inciter le public en demande de s installer dans le parc privé 15

16 L offre globale de logement et d hébergement permet-elle d absorber les besoins nouveaux? Des signes de détente sur le logement et l hébergement: Un taux de relogement DALO élevé (93,7%) avec un nombre de demandes stable (110 à 120 par an) Un nombre de demandes de passage de l hébergement d urgence à l insertion en augmentation (9,6% en 2012 à 11 % en 2013) Le volet hébergement d insertion présente des signes de fluidité Des signes de tensions sur l hébergement: Une forte augmentation des demandes d hébergement en urgence (demandes journalières) Un engorgement des structures provoqué par les flux migratoires d hébergement d urgence Une augmentation du nombre de demandes pour les dispositifs d insertion notamment sur le territoire d Angers Les demandes des familles augmentent fortement en

17 17 Partie 4 : Analyse des parcours individuels

18 Identification des publics invisibles Les personnes passées par des structures et perdus de vue par les services Les personnes jamais prises en charge par les services et dont les besoins sont méconnus Les grands marginaux Les personnes vivants chez des tiers Les personnes surendettées Les personnes logées dans le parc privé potentiellement indigne Les travailleurs ou retraités dits «pauvres» Les personnes handicapés avec un revenu minimum sans emploi Les jeunes de moins de 25 ans n ouvrant pas droit au RSA ou avec de faibles ressources Certains publics migrants hébergés chez des tiers et/ou occupant de squat Les personnes n habitant pas dans les centres villes urbains et qui sont dans des situations d isolement profond Les personnes en manque d éducation voire situation d illettrisme 18

19 Identification des publics pour lesquels les parcours sont les plus complexes et les moins fluides Les jeunes notamment ceux sortants de l aide sociale à l enfance Les personnes migrantes au regard de leur méconnaissance de l administration et de la faible maitrise de la langue française Les personnes sortants des structures pénitentiaires Les femmes victimes de violence Les personnes avec des troubles psychiques Les gens du voyage en voie de sédentarisation Les migrants avec des titres de séjour court ne permettant pas d ouverture de droits Certaines personnes peuvent cumuler plusieurs difficultés 19

20 Les facteurs générateurs de difficultés La sortie des dispositifs spécifiques (IME, ASE, PJJ ) Les fragilités personnelles et sociales: addiction, isolement, protection des majeurs, handicap, souffrance psychique Le manque ou l irrégularité des ressources Un accident de la vie (rupture familiale, décès, perte d emploi, divorce/séparation, pathologies lourdes ) Une difficulté de ma maîtrise de la langue française Un manque d autonomie dans les démarches administratives et dans la gestion budgétaire La faiblesse de la disponibilité des transports en commun en milieu rural malgrè les initiatives locales mises en place 20

21 Une orientation des publics difficiles Refus de la part des ménages de la structure proposée Absence des conditions administrative d accès au logement (ressources ou justificatifs) Difficultés dans la capacité à habiter Insuffisance de produit logement adapté à la composition du ménage Manque de place 21

22 Les raisons des ruptures de parcours constatées La faiblesse des disponibilités des transports en commun Les accidents de la vie propres à la perte d emploi, divorce ou autres conflits familiaux La baisse subite de ressources ou une mauvaise gestion financière Les conduites addictives Les problématiques de santé mentale Le faible niveau de formation ou l absence de formation Le renoncement à la gestion administrative ou méconnaissance des droits Les fins de prises en charge 22

23 23 Partie 5 : Besoin d accompagnement social, médico social, sanitaire

24 Identification des besoins d accompagnement Manque important d articulation des dispositifs d accompagnement social et médico social Difficultés rencontrées quant à l adhésion des personnes voire le refus d être accompagné Sur le champ social: Les publics ayant des troubles psychiques et les jeunes sortants de l ASE De nombreuses aides FSL allouées pour le maintien dans le logement notamment pour les dépenses énergétiques Les dispositifs d aides couvrent un large périmètre mais demeurent insuffisants en nombre 24

25 Identification des besoins d accompagnement Sur le champ médico social et sanitaire: Le vieillissement de la population est synonyme de nouvelles pathologies et de nouveaux enjeux dans l offre de santé Le traitement des personnes présentant des troubles psychiques et/ou handicaps liés au psychique Augmentation des publics ayant des conduites addictives ou des maladies chroniques Les marges de manœuvre en termes d offre de santé seront portés sur l accompagnement à domicile L offre de santé est large mais demeure insuffisante quantitativement (MAS, FAM, SAMSAH) Des difficultés de coordination depuis la mise en place de la RGPP L offre en cours d amélioration notamment sur l addictologie et l hospitalisation des personnes présentant des troubles mentaux en situation de crise Un manque d offre sur le territoire de Segré 25

26 26 Partie 6 : Analyse de la coordination des acteurs et des dispositifs

27 Cartographie des instances 27 CCAPEX dans chaque arrondissement Service logement de communes Les commissions sociales locales Le groupe logement sur Cholet et Saumur Le groupe départemental violences faites aux femmes et violence infra familiales Permanence d accueil et d information et d orientation (PAIO) Convention avec le secteur psychiatrique du CH de Saumur Les points écoute jeune Une commission en amont de la CCAPEX sur Saumur La FNARS Le SIAO Le service logement jeunes sur Angers Le collège de la veille sociale sur Angers Des réunions de bassin sur les accueils ruraux et périurbains DALO La commission inter bailleurs La coordination santé sur les quartiers de la ville d Angers La commission locale d admission pour demandeurs d asile Les Accueils, information et Orientation (AIO) La coordination SDF Le DIASM Les centres locaux de santé mentale

28 28 Partie 7 : Les préconisations

29 Les préconisations Mettre un quota de places dans les maisons relais pour les jeunes sortants de l ASE Mise en place d une veille post accompagnement pour les personnes en fins de prise en charge Mise à disposition du SIAO en 2014 des mesures d accompagnement AVDL sur Angers pour soutenir l accès au logement de public isolé Projet conjoint DDCS / Conseil Général d ouverture d un dispositif d hébergement pour des publics bénéficiant de titre de séjour temporaire court sans ressource et ne relevant d une prise en charge CHRS Développement des modes d accueil à haut seuil de tolérance pour les publics fortement marginalisés Le développement de liens entre le secteur hébergement et emploi Le développement de liens avec les structures de santé mentale 29

30 Les préconisations Mise en œuvre de la structuration d un SIAO unique urgence / insertion dans une perspective d améliorer la connaissance des besoins, la prise en charge des grands exclus et la fluidité des parcours Amélioration du positionnement du «115» en réaffirmant et en clarifiant ses missions ainsi que sa dimension départementale Développement via le SIAO d une analyse partagée des situations bloquées en hébergement Conduite d une réflexion d accompagnement sur les ruptures d hébergement et Mise en œuvre de la mission du SIAO dans le champ logement: contribuer à l identification des ménages prêts à accéder au logement en lien avec les modalités de priorisation d accès dans le logement notamment via le contingent préfectoral Mise en œuvre des différents axes du PDALPD 30

31 31 Merci de votre attention

PRÉFECTURE DE LA REUNION. Direction Régionale de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale de la Réunion

PRÉFECTURE DE LA REUNION. Direction Régionale de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale de la Réunion PRÉFECTURE DE LA REUNION Direction Régionale de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale de la Réunion Le 10 juillet 2014 DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE À LA RÉUNION APPEL À PROJETS GESTION

Plus en détail

Le schéma départemental est un outil essentiel de prospective des politiques locales sociales et médicosociales.

Le schéma départemental est un outil essentiel de prospective des politiques locales sociales et médicosociales. Le schéma départemental est un outil essentiel de prospective des politiques locales sociales et médicosociales. Le Conseil Général du Cher a souhaité associer l ensemble des acteurs aux différentes étapes,

Plus en détail

Comité technique. Plan départemental d action pour le logement des personnes défavorisées de la Sarthe. réunion du 25 février 2016

Comité technique. Plan départemental d action pour le logement des personnes défavorisées de la Sarthe. réunion du 25 février 2016 Comité technique Plan départemental d action pour le logement des personnes défavorisées de la Sarthe réunion du 25 février 2016 1 Observatoire départemental de l Habitat Les indicateurs de suivi de la

Plus en détail

L évolution des dispositifs d aide à l accès et au maintien dans le logement

L évolution des dispositifs d aide à l accès et au maintien dans le logement L évolution des dispositifs d aide à l accès et au maintien dans le logement Réseau des acteurs de l habitat 1 er décembre 2011 Dispositifs relatifs à la mise en œuvre du droit au logement -1990 FSL Mesures

Plus en détail

1. PRESENTATION DU POLE LOGEMENT HEBERGEMENT ET DU DISPOSITIF ALT DESCRIPTIFS DES MENAGES OU PERSONNES ENTRES AU COURS DE L ANNEE

1. PRESENTATION DU POLE LOGEMENT HEBERGEMENT ET DU DISPOSITIF ALT DESCRIPTIFS DES MENAGES OU PERSONNES ENTRES AU COURS DE L ANNEE BILAN D ACTIVITE 2014 AIDE AU LOGEMENT TEMPORAIRE - ALT - SAINT-BRIEUC Janvier 2015 SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU POLE LOGEMENT HEBERGEMENT ET DU DISPOSITIF ALT... 3 2. DESCRIPTIFS DES MENAGES OU PERSONNES

Plus en détail

1) Eléments démographiques :

1) Eléments démographiques : Accompagnement pour la mise en œuvre d un diagnostic territorial partage 360 du sans-abrisme au mal-logement Département de la Sarthe DIRECTION HABITAT, URBANISME, PAYSAGES ACTUALISATION 2015 DU DIAGNOSTIC

Plus en détail

Le Conseil Consultatif Régional des Personnes Accueillies/ Accompagnées Des pays de la Loire

Le Conseil Consultatif Régional des Personnes Accueillies/ Accompagnées Des pays de la Loire Le Conseil Consultatif Régional des Personnes Accueillies/ Accompagnées Des pays de la Loire Compte-rendu de la réunion du 30 septembre 2015 Thème : Accès au logement et à l hébergement : contribution

Plus en détail

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8 1 Sommaire 1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour réduire les inégalités d accès aux soins... 3 2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc...

Plus en détail

Préfecture de Maine-et-Loire - Lundi 20 janvier h SIGNATURE DE LA CONVENTION DE RÉSERVATION DE LOGEMENTS SOCIAUX PAR L ÉTAT

Préfecture de Maine-et-Loire - Lundi 20 janvier h SIGNATURE DE LA CONVENTION DE RÉSERVATION DE LOGEMENTS SOCIAUX PAR L ÉTAT LE CONTINGENT PRÉFECTORAL 2014 Préfecture de Maine-et-Loire - Lundi 20 janvier 2014-15h SIGNATURE DE LA CONVENTION DE RÉSERVATION DE LOGEMENTS SOCIAUX PAR L ÉTAT AU PROFIT DES PERSONNES PRIORITAIRES Contant

Plus en détail

LE DISPOSITIF FAMILLE GOUVERNANTE

LE DISPOSITIF FAMILLE GOUVERNANTE FAMILLE Mars 2016 Définition et de «Famille-Gouvernante» Définition et Définition de «Famille Gouvernante» Née d une initiative associative, une réponse souple et concrète qui s est développée en s adaptant

Plus en détail

13 septembre Dijon

13 septembre Dijon PLAN PLURIANNUEL DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ET POUR L INCLUSION SOCIALE Journée régionale Bourgogne Franche Comté 13 septembre 2016 - Dijon ATELIERS Atelier 1 : coordonner les actions en faveur des jeunes

Plus en détail

Les conditions d accès au logement social

Les conditions d accès au logement social Les conditions d accès au logement social Quelles sont les particularités de la législation HLM? Par définition les logements sociaux sont destinés à des personnes à revenus modestes qui auraient des difficultés

Plus en détail

La demande de logements des ménages modestes et défavorisés : quelles réponses?

La demande de logements des ménages modestes et défavorisés : quelles réponses? Note trimestrielle de l Observatoire de l Habitat de l Hérault La demande de logements des ménages modestes et défavorisés : quelles réponses? La demande sociale dans l Hérault s accroit de 5% en 2013

Plus en détail

Cadre d application du supplément de loyer de solidarité 2009-2015

Cadre d application du supplément de loyer de solidarité 2009-2015 Cadre d application du supplément de loyer de solidarité - Adopté par le conseil de communauté le décembre Préambule I- Rappel de l esprit de la loi Engagement National pour le Logement et de La loi de

Plus en détail

COMED CCAPEX CESI Obligatoire. Obligatoire Outil du PDALPD.

COMED CCAPEX CESI Obligatoire. Obligatoire Outil du PDALPD. Mise en place de la Autorité créatrice COMED CCAPEX CESI Obligatoire. Obligatoire Outil du PDALPD. Préfet par arrêté. Comité responsable du Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées

Plus en détail

Plan de lutte contre la pauvreté, domaine

Plan de lutte contre la pauvreté, domaine Plan de lutte contre la pauvreté, domaine 15 min 01 Contexte, objectifs principes et outils méthodologiques des diagnostics territoriaux Contexte et philosophie des diagnostics territoriaux : une perspective

Plus en détail

THEME : SANTE MENTALE (incluant la souffrance psychique, la question des addictions et la santé des jeunes).

THEME : SANTE MENTALE (incluant la souffrance psychique, la question des addictions et la santé des jeunes). THEME : SANTE MENTALE (incluant la souffrance psychique, la question des addictions et la santé des jeunes). PRIORITE PRS : réduire les inégalités de santé XX/XX/XX SANTE MENTALE La santé mentale est un

Plus en détail

LOGEMENT ET INÉGALITÉS EN ÎLE-DE-FRANCE FRACTURES SOCIALES, FRACTURES SPATIALES

LOGEMENT ET INÉGALITÉS EN ÎLE-DE-FRANCE FRACTURES SOCIALES, FRACTURES SPATIALES LOGEMENT ET INÉGALITÉS EN ÎLE-DE-FRANCE FRACTURES SOCIALES, FRACTURES SPATIALES Séminaire d analyses urbaines et sociales Ecole Normale Supérieure/IAU ÎdF 25/03/2016 Le logement, condensateur d inégalités

Plus en détail

La lettre de l habitat et du logement

La lettre de l habitat et du logement LE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA LOIRE présente La lettre de l habitat et du logement interactive N 3 Avril 2013 Sommaire Questions pratiques DAAP 42 : le Dispositif d Accompagnement pour les Accédants à la Propriété

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2012

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2012 Centre Communal d Action Sociale Rapport d activités 2012 Le contexte Liffréen et le public reçu Contexte Liffréen et public reçu La population légale de la commune au 1 er janvier 2013 s établit à 6 829

Plus en détail

CLH 24 novembre Bilan janvier à novembre 2016 Activités DALO, contingent préfectoral CCAPEX / expulsions locatives arrondissement de Nice

CLH 24 novembre Bilan janvier à novembre 2016 Activités DALO, contingent préfectoral CCAPEX / expulsions locatives arrondissement de Nice CLH 24 novembre 2016 Bilan janvier à novembre 2016 Activités DALO, contingent préfectoral CCAPEX / expulsions locatives arrondissement de Nice 1. Bilan de l activité de janvier à novembre 2016 Commission

Plus en détail

SIAO 49 règlement de fonctionnement

SIAO 49 règlement de fonctionnement 1 Introduction... 3 1 Les rôles dans le SIAO 49... 6 1.1 Missions du SIAO au regard de la loi ALUR... 7 1.1.1 Missions du SIAO... 7 1.1.2 Conventionnements... 7 1.1.3 Engagements des structures... 8 1.2

Plus en détail

1. PRESENTATION du POLE LOGEMENT HEBERGEMENT et du dispositif ALT DESCRIPTIFS DES MENAGES OU PERSONNES ENTREES AU COURS DE L ANNEE

1. PRESENTATION du POLE LOGEMENT HEBERGEMENT et du dispositif ALT DESCRIPTIFS DES MENAGES OU PERSONNES ENTREES AU COURS DE L ANNEE BILAN D ACTIVITE 2011 AIDE AU LOGEMENT TEMPORAIRE - ALT - SAINT-BRIEUC Janvier 2012 SOMMAIRE 1. PRESENTATION du POLE LOGEMENT HEBERGEMENT et du dispositif ALT... 3 2. DESCRIPTIFS DES MENAGES OU PERSONNES

Plus en détail

ORIGINE DE L ORIENTATION SITUATION FAMILIALE

ORIGINE DE L ORIENTATION SITUATION FAMILIALE Solidarité Accueil - Service Intégré de l Accueil et de l Orientation (SIAO) 20 avenue Charles de Gaulle 36000 Châteauroux Tél : 02 54 01 10 10 fax : 02 54 07 57 08 mail : siao36@solidarite-accueil.fr

Plus en détail

CONSEIL CANTONAL VIGNEUX-SUR-SEINE. Politique de l habitat

CONSEIL CANTONAL VIGNEUX-SUR-SEINE. Politique de l habitat CONSEIL CANTONAL VIGNEUX-SUR-SEINE Politique de l habitat CONSTAT Le logement est l un des principaux risques d exclusion en Île de France et en Essonne, notamment pour : Les jeunes qui subissent une cohabitation

Plus en détail

SCHEMA ACCUEIL HEBERGEMENT INSERTION

SCHEMA ACCUEIL HEBERGEMENT INSERTION SCHEMA ACCUEIL HEBERGEMENT INSERTION DU PAS-DE-CALAIS 2007-2012 2012 0 SCHEMA DEPARTEMENTAL ACCUEIL HEBERGEMENT INSERTION DU PAS-DE-CALAIS Préambule 4 Préambule Le présent document constitue le troisième

Plus en détail

FICHE D EVALUATION SOCIALE/SIAO DE L ARRONDISSEMENT DE LILLE

FICHE D EVALUATION SOCIALE/SIAO DE L ARRONDISSEMENT DE LILLE FICHE D EVALUATION SOCIALE/SIAO DE L ARRONDISSEMENT DE LILLE HEBERGEMENT LOGEMENT ACCOMPAGNE FICHE MENAGE LE DEMANDEUR Nom Nom de jeune fille : Prénom Sexe F M Date de naissance Lieu : Nationalité F U.E

Plus en détail

CLH 26 février Bilan 2015 Activités DALO, contingent préfectoral CCAPEX / expulsions locatives arrondissement de Nice

CLH 26 février Bilan 2015 Activités DALO, contingent préfectoral CCAPEX / expulsions locatives arrondissement de Nice CLH 26 février 2016 Bilan 2015 Activités DALO, contingent préfectoral CCAPEX / expulsions locatives arrondissement de Nice 1. Bilan de l activité 2015 de la commission de médiation départementale Le secrétariat

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015

APPEL A PROJETS 2015 PREFET DE LA CORSE-DU-SUD DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE ET DE LA PROTECTION DES POPULATIONS DIRECTION GENERALE ADJOINTE DES SOLIDARITES ET DE LA SANTE APPEL A PROJETS 015 CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

4 Recensement de la population. Voir 4.1. 4 Logement. Au sens du recensement de la population,

4 Recensement de la population. Voir 4.1. 4 Logement. Au sens du recensement de la population, 62 Au recensement de la population de 2009, on comptait 81 700 logements essentiellement localisés en province Sud (76%, dont 88% dans le Grand Nouméa). 17% se situaient en province Nord et 7% dans les

Plus en détail

1. PRESENTATION DU POLE LOGEMENT HEBERGEMENT ET DU DISPOSITIF ALT DESCRIPTIFS DES MENAGES OU PERSONNES ENTRES AU COURS DE L ANNEE

1. PRESENTATION DU POLE LOGEMENT HEBERGEMENT ET DU DISPOSITIF ALT DESCRIPTIFS DES MENAGES OU PERSONNES ENTRES AU COURS DE L ANNEE BILAN D ACTIVITE 2013 AIDE AU LOGEMENT TEMPORAIRE - ALT - SAINT-BRIEUC Janvier 2014 SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU POLE LOGEMENT HEBERGEMENT ET DU DISPOSITIF ALT... 3 2. DESCRIPTIFS DES MENAGES OU PERSONNES

Plus en détail

Diagnostic territorial Mardi 29 octobre 2013

Diagnostic territorial Mardi 29 octobre 2013 1 Diagnostic territorial Mardi 29 octobre 2013 LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL - UN DIAGNOSTIC COLLECTIF REALISE A PARTIR DES ETUDES ET DONNEES EXISTANTES - UNE ORGANISATION DU DOCUMENT EN DEUX PARTIES 1. L

Plus en détail

Rencontre départementale d Ille et Vilaine l Evaluation des structures sociales et médico-sociales LE CADRE NATIONAL

Rencontre départementale d Ille et Vilaine l Evaluation des structures sociales et médico-sociales LE CADRE NATIONAL Rencontre départementale d Ille et Vilaine l Evaluation des structures sociales et médico-sociales LE CADRE NATIONAL 1 EVALUATIONS : LE CADRE LEGISLATIF et REGLEMENTAIRE La loi du 2 janvier 2002 dispose

Plus en détail

Programme local de l habitat de la Communauté d agglomération Castres-Mazamet

Programme local de l habitat de la Communauté d agglomération Castres-Mazamet Programme local de l habitat de la Communauté d agglomération Castres-Mazamet Bilan intermédiaire du PLH 2011-2013 Jeudi 5 novembre 2015 PLH adopté en juin 2011 Principes de l évaluation à mi-parcours

Plus en détail

Dossier de presse. Dispositif Famille Gouvernante. UDAF de Loire-Atlantique. Contact presse : Quentin ROBION Tél

Dossier de presse. Dispositif Famille Gouvernante. UDAF de Loire-Atlantique. Contact presse : Quentin ROBION Tél Dossier de presse Dispositif Famille Gouvernante UDAF de Loire-Atlantique Contact presse : Quentin ROBION Tél. 02.51.80.30.05 info@udaf44.asso.fr www.udaf44.fr L UDAF 44, en général L Union Départementale

Plus en détail

Présentation de l article 97 de la Loi ALUR - impacts pour les organismes Hlm et les EPCI

Présentation de l article 97 de la Loi ALUR - impacts pour les organismes Hlm et les EPCI Nicolas FORISSIER HTC - Pôle Stratégies urbaines et sociales Présentation de l article 97 de la Loi ALUR - impacts pour les organismes Hlm et les EPCI Séminaire régional du jeudi 9 juin 2016 Siège social

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 6 septembre 2013 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 6 septembre 2013 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 6 septembre 2013 ACCÈS AU LOGEMENT ET URBANISME RÉNOVÉ - (N 1329) Commission Gouvernement Rejeté AMENDEMENT N o 824 (Rect) présenté par M. Chassaigne, M. Asensi, M. Bocquet, Mme Buffet,

Plus en détail

Analyse transversale / Thème 5 : Logement et logement social (Extrait du tome 2 du rapport final)

Analyse transversale / Thème 5 : Logement et logement social (Extrait du tome 2 du rapport final) Analyse transversale / Thème 5 : Logement et logement social (Extrait du tome 2 du rapport final) METROPOLE LILLOISE Equipe de recherche laboratoires LACTH (ENSAP Lille) et TVES (USTL) Septembre 2008 Avec

Plus en détail

Veille saisonnière DEPARTEMENT DU NORD Arrondissement de Dunkerque BILAN PERSPECTIVES DDCS / CAO Flandres

Veille saisonnière DEPARTEMENT DU NORD Arrondissement de Dunkerque BILAN PERSPECTIVES DDCS / CAO Flandres Veille saisonnière 2014-2015 DEPARTEMENT DU NORD Arrondissement de Dunkerque BILAN 2014-2015 PERSPECTIVES 2015-2016 DDCS / CAO Flandres Direction Départementale de la Cohésion Sociale du Nord 1 Cadrage

Plus en détail

Présentation du RSA et de la mise en œuvre du Pacte Territorial pour l Insertion. COTEF Montluçon Le 11 Décembre 2009

Présentation du RSA et de la mise en œuvre du Pacte Territorial pour l Insertion. COTEF Montluçon Le 11 Décembre 2009 Présentation du RSA et de la mise en œuvre du Pacte Territorial pour l Insertion COTEF Montluçon Le 11 Décembre 2009 1 Sommaire A Le RSA 1. L allocation RSA 2. RSA mode d emploi B Le Pacte Territorial

Plus en détail

L action sociale et la santé dans le département

L action sociale et la santé dans le département L action sociale et la santé dans le département L organisation de l Uriopss dans la région et dans le département (représentativité) Un comité départemental (ses missions) Des instances de concertation

Plus en détail

DELIBERATION N CP

DELIBERATION N CP CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 15-538 DELIBERATION N CP 15-538 DU 9 JUILLET 2015 Convention de mise à disposition de l Etat d une partie des droits de réservation de logements sociaux de la Région

Plus en détail

notre responsabilité sociale & environnementale

notre responsabilité sociale & environnementale notre responsabilité sociale & environnementale 2015 Une conscience et une responsabilité sociétale La RSE est désormais au cœur de nombreuses communications. La RSE n est plus un simple phénomène de mode

Plus en détail

Projet de Programme Local de l Habitat (P.L.H.) de CAP Nord

Projet de Programme Local de l Habitat (P.L.H.) de CAP Nord Agence D Urbanisme et d Aménagement de Martinique Projet de Programme Local de l Habitat (P.L.H.) de CAP Nord 2016-2022 Présentation du PLH arrêté en CDH-H Du 7 Juillet 2016 Pourquoi élaborer un PLH? Objectifs

Plus en détail

Politique de l habitat du Conseil départemental de la Haute Garonne

Politique de l habitat du Conseil départemental de la Haute Garonne du Conseil départemental de la Haute Garonne Bilan àmi parcours de la mise en oeuvre de la 2 ème convention de délégation des aides àla pierre 2012 2017 Bureau du Comité Régional de l Habitat et de l Hébergement

Plus en détail

SIAO : REPÈRES ET PRATIQUES. Plan d accompagnement de la refondation piloté par la DGCS et la DIHAL

SIAO : REPÈRES ET PRATIQUES. Plan d accompagnement de la refondation piloté par la DGCS et la DIHAL SIAO : REPÈRES ET PRATIQUES Plan d accompagnement de la refondation piloté par la DGCS et la DIHAL SOMMAIRE 4 INTRODUCTION 5 Qu est ce que le SIAO? 6 Contexte d élaboration du recueil de pratiques SIAO

Plus en détail

Pratiques de planification en aménagement du territoire en Nouvelle-Calédonie. Répondre aux besoins en habitat

Pratiques de planification en aménagement du territoire en Nouvelle-Calédonie. Répondre aux besoins en habitat Pratiques de planification en aménagement du territoire en Nouvelle-Calédonie Répondre aux besoins en habitat REPONDRE AUX BESOINS EN HABITAT 1. Connaître ce besoin, en particulier quantitativement 2.

Plus en détail

Etude «jeunes et adolescents en difficulté nécessitant des prises en charges multiples et coordonnées. 24 mars 2015

Etude «jeunes et adolescents en difficulté nécessitant des prises en charges multiples et coordonnées. 24 mars 2015 Etude «jeunes et adolescents en difficulté nécessitant des prises en charges multiples et coordonnées. 24 mars 2015 Salima TAYMI (ARS) Pascal THEBAULT (CREAI de Bretagne) XX/XX/XX 2 LE CONTEXTE DE RÉALISATION

Plus en détail

Projet du Programme Local de l Habitat l (P.L.H) Présentation au Comité Régional de l Habitat de Midi Pyrénées le 30 novembre 2009

Projet du Programme Local de l Habitat l (P.L.H) Présentation au Comité Régional de l Habitat de Midi Pyrénées le 30 novembre 2009 Projet du Programme Local de l Habitat l (P.L.H) 2009-2015 2015 Présentation au Comité Régional de l Habitat de Midi Pyrénées le 30 novembre 2009 COMMUNAUTE DE COMMUNES MILLAU GRANDS CAUSSES 14 14 COMMUNES

Plus en détail

Présentation du guide partenarial «Addictions & lutte contre les exclusions : travailler ensemble»

Présentation du guide partenarial «Addictions & lutte contre les exclusions : travailler ensemble» Présentation du guide partenarial «Addictions & lutte contre les exclusions : travailler ensemble» Marion MELEARD, chargée de mission, FNARS Bretagne Marine GAUBERT, chargée de projet, Fédération Addiction

Plus en détail

pref-accueil-refugies@herault.gouv.fr 30 000 migrants seront accueillis sur le territoire français d ici deux ans 6 700 réfugiés au titre de l accord de juin 2015 sur la réorientation de réfugiés présents

Plus en détail

Convention relative à la prévention du surendettement dans le cadre du Fonds de Solidarité pour le Logement

Convention relative à la prévention du surendettement dans le cadre du Fonds de Solidarité pour le Logement Convention pour la prévention du surendettement (dépenses) Convention relative à la prévention du surendettement dans le cadre du Fonds de Solidarité pour le Logement Entre d une part, le Département des

Plus en détail

CHRS des Capucins RAPPORT D ACTIVITE 2014

CHRS des Capucins   RAPPORT D ACTIVITE 2014 CHRS des Capucins RAPPORT D ACTIVITE 214 LE CHRS DES CAPUCINS Le Centre d Hébergement et de Réinsertion Sociale des Capucins est agréé pour l accueil de tout public : personnes seules ou en couple, familles

Plus en détail

Hébergement. Accès au logement, observatoire,demande, attributions, FICHE 10

Hébergement. Accès au logement, observatoire,demande, attributions, FICHE 10 Hébergement Accès au logement, observatoire,demande, attributions, FICHE 10 Fiche 10 page 1 Hébergement guide du PLH Octobre 2013 Une offre d'hébergement concentrée sur Avignon En 2012, la capacité d accueil

Plus en détail

Étude «Hébergement et logement des personnes sortant de détention ou placées sous main de justice»

Étude «Hébergement et logement des personnes sortant de détention ou placées sous main de justice» Étude «Hébergement et logement des personnes sortant de détention ou placées sous main de justice» Sous la coordination de la DIHAL Atelier DIHAL "Organiser la sortie de détention : De la prison vers le

Plus en détail

L OPAC de la Haute-Loire et la Société Anonyme Le Foyer Vellave, d autre part,

L OPAC de la Haute-Loire et la Société Anonyme Le Foyer Vellave, d autre part, Préambule En application de m article R 441-5 du Code de la Construction et de l Habitation, l Etat, par l intermédiaire du Préfet, dispose d un quota de logements réservés et d un droit de proposition

Plus en détail

RAPPORT N 2012-3 3. 1. 19. au CONSEIL GÉNÉRAL. Séance du 25/06/2012

RAPPORT N 2012-3 3. 1. 19. au CONSEIL GÉNÉRAL. Séance du 25/06/2012 Direction de l'action sociale Service insertion RAPPORT N 2012-3 3. 1. 19 au CONSEIL GÉNÉRAL Séance du 25/06/2012 Plan stratégique départemental d'insertion 2012-2014. Vingt ans après l instauration du

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Table ronde. sur l insertion professionnelle des femmes en difficulté. et visite de l association ADAGE

DOSSIER DE PRESSE. Table ronde. sur l insertion professionnelle des femmes en difficulté. et visite de l association ADAGE DOSSIER DE PRESSE Table ronde sur l insertion professionnelle des femmes en difficulté et visite de l association ADAGE Lundi 07 mars 2016 SOMMAIRE L ASSOCIATION ADAGE 4 ADAGE, une association au service

Plus en détail

PISTES DE TRAVAIL issues des ATELIERS DU PLH des 6 et 27 mars pppppp

PISTES DE TRAVAIL issues des ATELIERS DU PLH des 6 et 27 mars pppppp PISTES DE TRAVAIL issues des ATELIERS DU PLH des 6 et 27 mars 2009 AMELIORER L ACCES AU LOGEMENT ET LES PARCOURS RESIDENTIELS DES MENAGES MODESTES et S IMPLIQUER DANS L HEBERGEMENT 1 SYNTHESE des PISTES

Plus en détail

Eric FINE. Intervention à la Journée régionale CREAI Languedoc Roussillon Handicap Psychique et Logement Décembre 2011

Eric FINE. Intervention à la Journée régionale CREAI Languedoc Roussillon Handicap Psychique et Logement Décembre 2011 Eric FINE Intervention à la Journée régionale CREAI Languedoc Roussillon Handicap Psychique et Logement Décembre 2011 Le logement : outil contraint L utilisation du logement de droit commun comme lieu

Plus en détail

Présentation de l As A sociation on l AB A R B I

Présentation de l As A sociation on l AB A R B I Présentation de l Association l ABRI 1 Présentation 1. L association l Abri en quelques mots 2. Le Centre d Hébergement d Urgence 3. Le Centre d Hébergement et de Réinsertion Sociale 4. Les Maisons Relais

Plus en détail

Rencontre bailleurs. Le 30 avril Direction départementale de la Cohésion sociale

Rencontre bailleurs. Le 30 avril Direction départementale de la Cohésion sociale Rencontre bailleurs Le 30 avril 2014 Direction départementale de la Cohésion sociale Dispositions de la loi ALUR concernant les bailleurs sociaux et la DDCS une présentation rapide l attente de 100 décrets

Plus en détail

Commission DALO du CRHH 29 septembre 2015

Commission DALO du CRHH 29 septembre 2015 PREFET DE LA REGION ILE DE FRANCE Direction Régionale et Interdépartementale de l'hébergement et du Logement Commission DALO du CRHH 29 septembre 2015 Ordre du jour Mesures prévues par l instruction du

Plus en détail

Quartiers d Angers et publics en difficulté : Indicateurs et actions menées

Quartiers d Angers et publics en difficulté : Indicateurs et actions menées Quartiers d Angers et publics en difficulté : Indicateurs et actions menées Conseil Municipal du 24 septembre 2012 PRIO-Pôle Prospective Les politiques municipales par thème Concertation - Marché de Monplaisir

Plus en détail

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT Comité Régional de l Habitat du 4/12/2012 Ville de Sannois

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT Comité Régional de l Habitat du 4/12/2012 Ville de Sannois PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT 2011-2016 SOMMAIRE Présentation du territoire de Sannois Les enjeux pour une politique de l habitat Les enjeux locaux Les axes du PLH 2011-2016 de l Habitat Programme Local

Plus en détail

Dispositif «logement d abord»: questionnement et positionnement de l ADF

Dispositif «logement d abord»: questionnement et positionnement de l ADF Dispositif «logement d abord»: questionnement et positionnement de l ADF Jean-Pierre HARDY Chef de service «politiques sociales et familiales» Assemblée des Départements de France Mettre fin au «jeu de

Plus en détail

1ÈRE CONFÉRENCE INTERCOMMUNALE DU LOGEMENT

1ÈRE CONFÉRENCE INTERCOMMUNALE DU LOGEMENT PRÉFET DU NORD Sous-Préfecture de Douai 1ÈRE CONFÉRENCE INTERCOMMUNALE DU LOGEMENT Mardi 2 février 2016 Eléments de contexte et méthode de travail proposée Introduction 1. Présentation du cadre règlementaire

Plus en détail

Le logement des habitants de Saint-Pierre-et-Miquelon. L introduction de l allocation logement

Le logement des habitants de Saint-Pierre-et-Miquelon. L introduction de l allocation logement Le logement des habitants de Saint-Pierre-et-Miquelon. L introduction de l allocation logement La présidente de la Caisse de prévoyance sociale s est tournée vers l ANIL / agence nationale pour l information

Plus en détail

Projet Départemental Essonne

Projet Départemental Essonne 91 Projet Départemental Essonne 2016-2020 La Fondation des Amis de l Atelier en France Depuis plus de 50 ans, la Fondation des Amis de l Atelier, reconnue d utilité publique, accueille et accompagne 2

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT DU PROJET SOCIAL DE TERRITOIRE DE LA COURNEUVE PORTRAIT DE VILLE

CONVENTION DE PARTENARIAT DU PROJET SOCIAL DE TERRITOIRE DE LA COURNEUVE PORTRAIT DE VILLE CONVENTION DE PARTENARIAT DU PROJET SOCIAL DE TERRITOIRE DE LA COURNEUVE PORTRAIT DE VILLE 15 septembre 2016 Présentation de La Courneuve A 5 km de Paris, La Courneuve est une ville bien desservie par

Plus en détail

Mention Sciences de l Éducation Parcours Travail Social et Insertion Sociale Promotion 2010

Mention Sciences de l Éducation Parcours Travail Social et Insertion Sociale Promotion 2010 Parmi les 192 diplômés 2010 de la licence Sciences de l Éducation parcours Travail Social et Insertion Sociale, 146 ont quitté Lille 3 en 2010/2011 et 46 se sont réinscrits. Les 146 sortants ont été interrogés

Plus en détail

Le conseil local de santé mentale. Qu est-ce que c est? Pour quoi faire? Avec qui? Comment?

Le conseil local de santé mentale. Qu est-ce que c est? Pour quoi faire? Avec qui? Comment? Le conseil local de santé mentale Qu est-ce que c est? Pour quoi faire? Avec qui? Comment? Définition Conseil local de santé mentale (CLSM) : plateforme de concertation et de coordination qui rassemble,

Plus en détail

Agglomération Côte Basque-Adour. Programme Local de l Habitat modifié 2010-2015

Agglomération Côte Basque-Adour. Programme Local de l Habitat modifié 2010-2015 Agglomération Côte Basque-Adour modifié 2010-2015 2 Sommaire Préambule... 5 Le diagnostic... 9 1. Les ménages de l Agglomération Côte Basque Adour et leurs besoins en logement... 15 1.1 Près de 122 500

Plus en détail

les résidences principales en côtes d armor

les résidences principales en côtes d armor 266.353 résidences principales en : + 92.450 par rapport à (+ 53 ) 579.277 personnes habitant dans les résidences principales : + 69.774 par rapport à (+ 14 ) Progressions les plus fortes dans l espace

Plus en détail

REGION HAUTE-NORMANDIE

REGION HAUTE-NORMANDIE REGION HAUTE-NORMANDIE Région : HAUTE-NORMANDIE Étude n : 1 DEFINITION D INDICATEURS D EVALUATION DU PRSP DE HAUTE-NORMANDIE Dr Claire BAUDE et Claudine COULAUD Unité santé publique DRASS Bruno BLAZEVIC,

Plus en détail

Principes de mise en place du Service Intégré de l Accueil et de l Orientation (SIAO) en Mayenne Angers, juin 2010

Principes de mise en place du Service Intégré de l Accueil et de l Orientation (SIAO) en Mayenne Angers, juin 2010 Principes de mise en place du Service Intégré de l Accueil et de l Orientation (SIAO) en Mayenne Angers, juin 2010 3, bis rue de la Préfecture 49100 ANGERS 02 41 20 45 16 paysdelaloire@fnars.org SOMMAIRE

Plus en détail

SIAO créé par la Circulaire du 08/04/2010 Mettre en réseau le dispositif AHI :

SIAO créé par la Circulaire du 08/04/2010 Mettre en réseau le dispositif AHI : 1 2 SIAO créé par la Circulaire du 08/04/2010 Mettre en réseau le dispositif AHI : Rendre plus simples, transparentes et équitables les modalités d accueil Favoriser un travail coordonné des acteurs de

Plus en détail

LES AGENCES IMMOBILIÈRES À VOCATION SOCIALE. Panorama DÉCEMBRE 2015

LES AGENCES IMMOBILIÈRES À VOCATION SOCIALE. Panorama DÉCEMBRE 2015 LES AGENCES IMMOBILIÈRES À VOCATION SOCIALE Panorama DÉCEMBRE 2015 Sommaire Développer un réseau professionnel 4 Les AIVS, un outil d insertion par le logement 4 Des compétences immobilières au service

Plus en détail

PLH Les e le ments cle s du diagnostic

PLH Les e le ments cle s du diagnostic PLH 2016-2021 Les e le ments cle s du diagnostic Un territoire re sidentiel encore autonome... Un territoire dans l aire d influence de Nancy... d abord résidentiel La CC Moselle et Madon est un territoire

Plus en détail

La Communauté d agglomération aide ses habitants à améliorer ou rénover leur habitat

La Communauté d agglomération aide ses habitants à améliorer ou rénover leur habitat Vendredi 22 janvier 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE La Communauté d agglomération aide ses habitants à améliorer ou rénover leur habitat La Communauté d agglomération Saint-Dizier, Der & Blaise, engage un Programme

Plus en détail

DEMANDE D HEBERGEMENT 1 OU DE LOGEMENT ADAPTE 2

DEMANDE D HEBERGEMENT 1 OU DE LOGEMENT ADAPTE 2 Nom et Prénom du travailleur social qui instruit la demande : Structure : Tél : E-mail (obligatoire) : NOM DU MENAGE DEMANDEUR : DEMANDE D HEBERGEMENT 1 OU DE LOGEMENT ADAPTE 2 GRILLE D ENTRETIEN S.I.A.O.

Plus en détail

DEMANDE D HEBERGEMENT 1 OU DE LOGEMENT ADAPTE 2

DEMANDE D HEBERGEMENT 1 OU DE LOGEMENT ADAPTE 2 Nom et Prénom du travailleur social qui instruit la demande : Structure : Tél : E-mail (obligatoire) : NOM DU MENAGE DEMANDEUR : DEMANDE D HEBERGEMENT 1 OU DE LOGEMENT ADAPTE 2 GRILLE D ENTRETIEN S.I.A.O.

Plus en détail

Fiche de candidature au relogement PDALPD

Fiche de candidature au relogement PDALPD Fiche de candidature au relogement PDALPD ORGANISME D ACCUEIL Nom de l organisme :.. Cachet Nom du professionnel : Fonction :. Adresse :.. Code postal :.. Ville :. Téléphone :. /. /. /. /. Mail :. LE DEMANDEUR

Plus en détail

COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés

COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés Chef de file en matière d habitat depuis plus de 30 ans, la Communauté urbaine du Grand Nancy

Plus en détail

Dignité Solidarité Citoyenneté. Agir contre l exclusion sociale dans les grandes villes du monde

Dignité Solidarité Citoyenneté. Agir contre l exclusion sociale dans les grandes villes du monde Dignité Solidarité Citoyenneté Agir contre l exclusion sociale dans les grandes villes du monde Le 22 Novembre 1993, le Docteur Xavier Emmanuelli, fondateur du Samusocial de Paris, lance la première équipe

Plus en détail

Le référentiel de bonnes pratiques professionnelles des services de soins infirmiers à domicile

Le référentiel de bonnes pratiques professionnelles des services de soins infirmiers à domicile Le référentiel de bonnes pratiques professionnelles des services de soins infirmiers à domicile Renouveler l organisation des SSIAD et faire évoluer leurs pratiques : un des enjeux du maintien à domicile

Plus en détail

SCHÉMA RÉGIONAL DE L HABITAT ET DE L HÉBERGEMENT

SCHÉMA RÉGIONAL DE L HABITAT ET DE L HÉBERGEMENT SCHÉMA RÉGIONAL DE L HABITAT ET DE L HÉBERGEMENT RENCONTRE DU CRIES DE LA RÉGION ÎLE-DE-FRANCE -7 JUIN 2016 Anne-Claire Davy IAU/ Cédric Loret - DRIHL LE SRHH Un exercice cadré par la loi MAPTAM LE Schéma

Plus en détail

Orientation des élèves de troisième intéressés par des études conduisant à des métiers du sanitaire et du social

Orientation des élèves de troisième intéressés par des études conduisant à des métiers du sanitaire et du social Orientation des élèves de troisième intéressés par des études conduisant à des métiers du sanitaire et du social Éléments d information à l intention des professeurs de Troisième À la rentrée 2011, le

Plus en détail

Les aides financières. équipement

Les aides financières. équipement Les aides financières équipement Modification à venir Le début d année 2011 augure des modifications dans les aides financières. Parution prochaine de la loi de finance. Les aides dans le neuf Nouveau

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Forum d information. Préparer l avenir : assurer un avenir financier aux personnes handicapées

DOSSIER DE PRESSE. Forum d information. Préparer l avenir : assurer un avenir financier aux personnes handicapées DOSSIER DE PRESSE Forum d information Préparer l avenir : assurer un avenir financier aux personnes handicapées Samedi 11 Octobre 2014 L équipe d administrateurs de l Adapei-Aria de Vendée du secteur de

Plus en détail

Sixième table De concertation tactique

Sixième table De concertation tactique Sixième table De concertation tactique Janvier 2014 Territoire du Clic de Sully sur Loire, Gien et Montargis Porté par le Clic du Val d Or, Hôpital de Sully sur Loire, Agé-Clic et Orpadam Clic Rappel de

Plus en détail

Présentation de la loi ALUR au Comité Local de l Habitat des Alpes Maritimes

Présentation de la loi ALUR au Comité Local de l Habitat des Alpes Maritimes 5 juin 2014 Présentation de la loi ALUR au Comité Local de l Habitat des Alpes Maritimes La prévention des expulsions locatives Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Une meilleure

Plus en détail

Diagnostic de l occupation sociale et du fonctionnement des immeubles Hlm Analyse des enjeux de mixité

Diagnostic de l occupation sociale et du fonctionnement des immeubles Hlm Analyse des enjeux de mixité 31 mars 2016 Diagnostic de l occupation sociale et du fonctionnement des immeubles Hlm Analyse des enjeux de mixité La contribution des organismes Hlm Région Centre/Poitou Charentes Des enjeux et des dispositifs

Plus en détail

Mise en œuvre des politiques d intégration au niveau local. L exemple de l Île-de-France

Mise en œuvre des politiques d intégration au niveau local. L exemple de l Île-de-France L intégration des Roms: le rôle des collectivité locales Mise en œuvre des politiques d intégration au niveau local L exemple de l Île-de-France 24.10.13 Laure ANTONIOTTI Portrait de l Ile-de-France 8

Plus en détail

La Région intervient en faveur du logement social

La Région intervient en faveur du logement social PLAN RÉGIONAL DE RELANCE ÉCONOMIQUE www.regionreunion.com La Région intervient en faveur du logement social DOSSIER DE PRESSE 24 NOVEMBRE 2011 LOGEMENT SOCIAL Préambule Dans le cadre de sa compétence «aménagement

Plus en détail

INSERTION PAR LE LOGEMENT. Colloque «habitat des gens du voyage» du Pas de Calais. 5 et 12 octobre 2016.

INSERTION PAR LE LOGEMENT. Colloque «habitat des gens du voyage» du Pas de Calais. 5 et 12 octobre 2016. INSERTION PAR LE LOGEMENT Colloque «habitat des gens du voyage» du Pas de Calais. 5 et 12 octobre 2016. Principales caractéristiques du parc social dans le Pas de Calais 413 000 logements sociaux dans

Plus en détail

F / Questionnaire service d accueil et d orientation

F / Questionnaire service d accueil et d orientation F / Questionnaire service d accueil et d orientation Mise à jour mars 2009 Etablissement conventionné à l aide sociale à l hébergement Etablissement non conventionné à l aide sociale à l hébergement I.

Plus en détail

Notice pour remplir le questionnaire relatif aux attributions des logements locatifs sociaux en Île-de-France

Notice pour remplir le questionnaire relatif aux attributions des logements locatifs sociaux en Île-de-France Notice pour remplir le questionnaire relatif aux attributions des logements locatifs sociaux en Île-de-France 1 Cadre général de l enquête 3 2 Échelle de traitement et spécificités du questionnaire Île-de-France

Plus en détail

ACCORD COLLECTIF DEPARTEMENTAL DIAGNOSTIC SOCIAL

ACCORD COLLECTIF DEPARTEMENTAL DIAGNOSTIC SOCIAL Page 1 sur 7 Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) Pôle Hébergement - Logement Bureau Accès au Logement 5-7 rue François Truffaut- Immeuble Europe 1 Case 8002-Courcouronnes 91 008- Evry

Plus en détail

Le financement de l amélioration énergétique du parc privé et les actions du Programme local de l habitat de l agglomération chambérienne

Le financement de l amélioration énergétique du parc privé et les actions du Programme local de l habitat de l agglomération chambérienne Le financement de l amélioration énergétique du parc privé et les actions du Programme local de l habitat de l agglomération chambérienne Atelier réhabilitation : «financement et montage d opération» 20

Plus en détail