Le Bulletin MIREFLEURS. N 25 - juillet Bulletin d'information municipal de la commune de Mirefleurs Dépôt ISSN LE DOSSIER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Bulletin MIREFLEURS. N 25 - juillet 2015. Bulletin d'information municipal de la commune de Mirefleurs Dépôt ISSN 1166-9861 LE DOSSIER"

Transcription

1 MIREFLEURS Bulletin d'information municipal de la commune de Mirefleurs Dépôt ISSN Le Bulletin N 25 - juillet 2015 LE DOSSIER Budget 2015

2 2 Sommaire État civil... 2 Édito... 3 SBA... 4 à 6 Informations municipales...7 à 9 Travaux...10 Environnement...11 Sécurité 12 à 13 Visite de la caserne des pompiers Jeunesse 22 à 23 Exposition TAP GVAC 14 à 15 Travaux Maison de Gergovie Dossier à 17 Urbanisme...18 Scolaire à 21 Sport 24 à 25 Le sport féminin à l'honneur Associations à 27 Social...28 Culturel Informations pratiques à 31 Agenda État civil NAISSANCES 9 fév Noam ARGILLET 14 fév Jean CHANTELAUZE 27 fév Léa GRAVIÈRE 4 mars 2015 Maé LEITE 19 mars 2015 Éva BOGUET 31 mars 2015 Adriel NOUHAUD 23 avril 2015 Abigaëlle BUARD 28 avril 2015 Ezio LABENDA 8 juin 2015 Charline MASTERNAK MARIAGES 15 mai 2015 Bruno ROMAIN et Gaëlle RUSSO 23 mai 2015 Étienne GRANIER et Alexandra DE LA TORRE CAPITAN 13 juin 2015 Laurent BONHOMME et Jocelyne SAUVINET DÉCÈS 3 mars 2015 Maria PODAIRO, ép. CORDEIRO 24 mars 2015 Philippe RODIER 5 juin 2015 Marie-Hélène BALLET 7 juin 2015 Hubert BERTRAND Rappel des horaires de la mairie Le matin : de 9h à 12h du lundi au samedi. L'après-midi : de 15h à 18h du lundi au vendredi, sauf le jeudi. Attention, cet été la mairie change ses horaires. Elle sera ouverte aux mêmes heures que l'agence postale, soit : Le matin : de 9h à 12h du lundi au samedi, sauf le mercredi L'après-midi : de 15h à 18h seulement le mercredi Le Bulletin Directeur de publication : Jean BARIDON Rédaction, harmonisation, prise de vue, et mise en page : Pauline PIGOT, Brigitte FOUCAULT-CULPO Crédit photo : la municipalité, freepik.com Dépôt légal : juillet 2015 Reprographie : Imprimerie DROUIN Tirage : 1300 exemplaires Distribution : les élus

3 Édito Manu Sagaz retraité Voyager sur un canal Incivilité Madame, Monsieur, cher jeune, Après une année budgétaire difficile en raison des investissements précédents nécessaires, année sur laquelle seuls de petits aménagements ont pu être réalisés (parkings, sécurisation, ) mais pratiquement pas de voirie, nous voici sur un budget qui va permettre un début de désendettement. Malgré tout, en matière de voirie, un programme va être lancé. Le projet de restructuration de la rue de la Roseraie (réseaux secs et humides, éclairage public, trottoirs et chaussée) en partenariat avec le Conseil départemental sera lancé en septembre. Un contact sera pris prochainement avec chacun des riverains. A propos d enlèvement et de traitement des déchets, le Syndicat du Bois de l Aumône a fait le choix pour les 132 communes adhérentes, via leur Communauté de communes respective, de passer de la Taxe d Enlèvement des Ordures Ménagères (taxe liée à l habitation) à la Redevance Incitative (facturation liée à l utilisation du service). En outre, la mise en place des Points d Apports Volontaires va aussi modifier nos habitudes. Ces deux changements font couler beaucoup d encre et de salive! Vous trouverez en page 4 un courrier adressé à Monsieur le Président du SBA. Rien ne nous semble définitif. Depuis peu, le comité syndical du SBA vient de prendre une sage décision : se donner du temps pour la mise en place de la Redevance Incitative (voir page 5, le courrier du SBA à l'issue de son dernier comité syndical). On peut penser que les avis des usagers, les courriers de bon nombre de maires y sont pour quelque chose! En matière de sécurité, le Plan Communal de Sauvegarde est quasi terminé et sera prochainement transmis pour validation en Préfecture. Un autre gros dossier mobilise les élus : le Plan d Aménagement et de Développement Durable, préalable obligatoire à la révision du Plan Local d Urbanisme. Nous tenons à remercier l ensemble des animateurs qui ont assuré les séances de Temps d Activités Périscolaires. Cette année expérimentale s est terminée par une exposition, fort visitée et appréciée, des travaux et de photos, complétée par un diaporama. Nous allons fêter la vingtième édition des Multisports en phase avec les festivités du 14 juillet. Que les associations impliquées dans la réussite de ces journées soient vivement remerciées. Que vous restiez à Mirefleurs ou que vous vous en éloigniez, l équipe municipale vous souhaite une agréable période estivale et une bonne lecture de ce bulletin. 3 Jean Baridon Pour l'équipe municipale, Charlie Mirefleurs en fleurs... Charlie

4 REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE DE MIREFLEURS Objet : Redevance incitative Monsieur le Président, Le 1 er juin 2015 Monsieur le Président du SBA Zone de Layat II RIOM Lettre de l'équipe municipale au Président du SBA au sujet de la Redevance Incitative Il ne se passe pas un jour sans qu un de nos administrés au moins ne nous interpelle au sujet de la mise en place des services PAV-PAP et au sujet de la détermination de la redevance incitative. Ils se disent souvent envoyés par vos services d information qui, pourtant, seraient les mieux placés pour les renseigner de façon précise. 4 Les remarques sont du même type : - réduction du service en particulier en raison du nombre de levées comprises dans le contrat. - augmentation de la dépense pour une majorité d entre eux, même avec un nombre de levées supplémentaires réduit. Pour ce qui concerne la diminution du service, elle serait mieux acceptée avec un nombre de levées forfaitaire égal à 26, soit une fois par quinzaine et ceci tant pour les déchets ménagers que pour les déchets recyclables. Pour ce qui concerne l augmentation de la dépense, dans de très nombreux cas, elle va atteindre des niveaux intolérables. Le caractère asocial de la redevance va engendrer des situations ingérables dans de nombreux foyers, donc sur nos communes. Merci Monsieur le Président, de bien vouloir prendre en considération les nombreuses alertes de nos collègues élus afin d éviter de «foncer dans le mur». Si nos concitoyens ont facilement adhéré au «plus je trie et plus je réduis mes déchets, moins je paie», aujourd hui ils sont davantage dans le «j ai beau trier et diminuer mes déchets, je paierai plus pour un service moindre». Vous nous proposez : Ordures Ménagères (bacs verts) 16 levées 52 passages Collecte Sélective (bacs jaunes) 21 levées 52 passages Nous vous suggérons : Ordures Ménagères (bacs verts) 26 levées 26 passages Collecte Sélective (bacs jaunes) 26 levées 26 passages La réduction du nombre de passages (-26 x 2) ne financerait-elle pas les (10 + 5) levées supplémentaires? A mon tour, Monsieur le Président, je tire la «sonnette d alarme SBA». Certain que notre requête sera étudiée avec attention, je vous prie d agréer, Monsieur le Président, l expression de mes respectueuses salutations. Pour l équipe municipale, Le Maire, Jean BARIDON Esplanade George Onslow MIREFLEURS Tél : Fax :

5 Le SBA décide de se donner du temps pour la mise en place de la Redevance Incitative... Syndicat du Bois de l'aumône Collecte des déchets ménagers : le point sur la mise en place de la Redevance Incitative Le Syndicat du Bois de l Aumône fait évoluer le mode de tarification de son service en faveur de la Redevance incitative. Cette nouvelle tarification, plus juste, poursuit des objectifs environnementaux de réduction des déchets. Elle remplacera l actuelle Taxe d'enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) comprise dans la taxe foncière et calculée sur le bâti. Les usagers seront facturés en fonction de leur production réelle de déchets, c est-à-dire en fonction du nombre de fois où leurs bacs seront présentés à la collecte. Le point sur le projet D avril à juin, le SBA est allé à la rencontre des usagers de son territoire à l occasion de réunions publiques, pour expliquer le nouveau mode de tarification de la collecte des déchets expérimenté cette année 2015 : la Redevance Incitative. Ces 12 réunions ont témoigné d une très forte mobilisation, puisque près de 2000 personnes se sont déplacées, ont fait part de leurs opinions, de leurs suggestions également. Le principe de la Redevance Incitative et ses enjeux fondamentaux, que sont la réduction des déchets et la maîtrise des coûts, remportent l adhésion du plus grand nombre, même si certaines modalités de mise en oeuvre méritent d être ajustées. Fort de ces échanges riches et fructueux entre élus et avec les usagers, et compte-tenu de la complexité des questions techniques du projet de Redevance Incitative, le Comité Syndical du 20 juin, réunissant les délégués élus des 132 communes du terriroire, a pris la décision de fixer, pour tous les foyers du SBA, l année de tarification à blanc à 2016 et l année de mise en œuvre de la Redevance Incitative à Dès le mois de septembre 2015, des réunions de travail seront alors proposées aux élus du territoire, Maires et Présidents de Communauté de Communes, pour réexaminer certaines modalités comme : le forfait de levées, les tarifs des levées supplémentaires, le plafonnement de factures pour les familles nombreuses, les assistantes maternelles ou les personnes handicapées La production de déchets sera mesurée sur toute l année Le SBA adressera, en 2016 toujours,à chaque foyer une facture à blanc, à titre informatif. En 2017, les usagers recevront une facture réelle, remplaçant alors la TEOM, qui sera supprimée de la taxe foncière. La mise en place des outils techniques, de son côté, se poursuit : - Pour les usagers collectés en bacs, une puce électronique comptabilisera le nombre de levées (et non la pesée) pour établir la facturation. Si vos bacs ne sont pas équipés d une puce électronique, merci de contacter le SBA au (sauf si votre bac doit être changé ; celui-ci le sera avant la fin de la période estivale). - Pour les usagers collectés en Points d Apport Volontaires (colonnes enterrées, armoires à bacs) : une carte d accès, la même que pour les déchèteries, est nécessaire pour ouvrir les colonnes et déposer vos déchets. Cette carte permet de comptabiliser le nombre d apports pour établir la facturation. Contactez le SBA si vous ne disposez pas de carte, ou pour toute autre information (emplacement des colonnes, consignes de tri ). Pour rappel, les colonnes grises accueillent les ordures ménagères grâce à des sacs de 30 litres uniquement ; les emballages recyclables doivent, en revanche, être déposés en vrac dans la colonne jaune. Contact : Syndicat du Bois de l Aumône ou

6 Calendrier des collectes du SBA pour le deuxième semestre 2015 Syndicat du Bois de l'aumône 6 Un point sur la Redevance Incitative D'avril à juin, le SBA est allé à la rencontre des usagers de son territoire à l'occasion de réunions publiques, pour expliquer le nouveau mode de tarification de la collecte des déchets. Fort de ces échanges riches et fructueux entre élus et avec les usagers, et comptetenu de la complexité du projet, le Comité Syndical du 20 juin, réunissant les délégués élus des 132 communes du territoire, a pris la décision de fixer, pour tous les foyers du SBA, l'année de tarification à blanc à 2016 et l'année de mise en oeuvre de la Redevance Incitative à Vous trouverez ci-dessous, les données tarifaires prévues pour la facturation à blanc pour l'année Formules PAV (Point d'apport Volontaire) Bacs : 120 l. (vert) l. (jaune) Deux bacs : 120 l. (vert) l. (jaune) Deux bacs : 240 l. (vert) l. (jaune) Accès au service 106,33 106,33 106,33 106,33 Dotations (location bac / an) Forfait levées/apports 18,96 (vert) + 18,96 (jaune) = 37,92 64 sacs / an pour les ordures ménagères (vert) et 84 apports / an pour le recyclable (jaune) 95,90 (vert) + 5,59 (jaune) = 101,49 45,34 (vert) + 45,34 (jaune) = 90,68 16 levées/an pour les bacs verts et 21 levées / an pour les bacs jaunes 95,90 (vert) + 5,59 (jaune) = 101,49 45,34 (vert) + 60,34 (jaune) = 105,68 16 levées/an pour les bacs verts et 21 levées / an pour les bacs jaunes 95,90 (vert) + 11,19 (jaune) = 107,09 60,34 (vert) + 60,34 (jaune) = 120,68 16 levées/an pour les bacs verts et 21 levées / an pour les bacs jaunes 191,80 (vert) + 11,19 (jaune) = 202,99 PART FIXE Total forfait de base 245,74 298,50 319, PRIX POUR UNE LEVÉE OU APPORT SUPPLÉMENTAIRE Types de déchets PAV (Point d'apport Volontaire) Bac 120 litres Bac 240 litres Ordures ménagères (vert) Recyclables (jaune) 1,80 /sac de 30 litres 7,19 / levée 14,39 / levée 0,08 / apport de 30 litres 0,32 / levée 0,64 / levée PART VARIABLE

7 Hommages à deux personnalités mirefleuriennes Informations Municipales Marie-Hélène BALLET ( ) Née le 12 avril 1959 à Clermont Ferrand, Marie-Hélène Ballet est la quatrième des cinq enfants d Odette Planeix et de Marcel Ballet. Elle grandit dans les cités Michelin à Aubière et suit un cursus scolaire classique. Elle entre dans la vie active après son baccalauréat dans plusieurs entreprises privées. Elle se dirige ensuite vers la fonction publique territoriale après avoir obtenu l examen professionnel de secrétaire de mairie. Ses premiers postes dans la Fonction Publique Territoriale étaient : Aydat, Saulzet le Froid, Vernet la Varenne. En 1990, elle est recrutée par M Francis Field, Maire de Mirefleurs, à la fonction de Secrétaire Générale. Ce poste à responsabilité dans une commune en pleine évolution démographique est alors une promotion décisive de carrière. Pendant 25 ans, elle a fait preuve de compétence dans la gestion des finances, du personnel, de l organisation des services, de la formation, des conseils aux élus et à ses collègues. Tous ceux qui l ont côtoyée reconnaissent la qualité de son travail et de son engagement. Elle aimait sa mission et s investissait avec disponibilité et une grande conscience professionnelle. Dans sa relation au personnel elle faisait preuve de bienveillance et avait le souci de la formation pour chacun. Par promotion interne, elle accède au grade d Attaché Territorial en Sa vie privée a été illuminée par la naissance de sa fille Julie et celle de son petit fils Sinaly. Les dernières années de sa vie professionnelle ont été marquées par l épreuve de la maladie. Pendant cette période, elle a fait preuve de courage, de lucidité et d une dignité absolue. Ses qualités de «battante» et son humanité resteront à jamais gravées dans nos mémoires. Texte à partir des notes d'alain Hébrard, son compagnon 7 Hubert nait le 5 mai 1935 à Mirefleurs dans une famille de boulangers : son grand-père, son père, puis sa grand-mère pendant la guerre, ont partagé cette même activité à Mirefleurs. Sa mère les ayant quittés très tôt, Hubert et sa sœur sont élevés par leur père, leur tante et leur grand-mère. Il suit sa scolarité à Mirefleurs et aide son père. À seize ans il achète un mulet, fait des coupes de bois sur les pentes du St Romain et travaille les vignes. Il effectue son service militaire au Maroc pendant 18 mois et revient aider son père à la boulangerie. Il intègre la manufacture Michelin au montage des pneus puis comme cariste. A ces journées d ouvrier s ajoute des travaux agricoles, dans les bois, la vigne, les foins Parallèlement, il s occupe avec dévouement de sa famille, notamment de sa grand-mère dont on a fêté le centenaire en Hubert prend sa retraite au début des années 90 et reste seul dans la maison familiale où se trouvait la boulangerie. Depuis quelques années il a du s éloigner du village pour des raisons de Hubert BERTRAND ( ) santé. Il s éteint le 07 juin 2015 à l EHPAD de St Amant Tallende, laissant de bons souvenirs auprès des autres résidents. Les Mirefleuriens se souviendront d un homme attachant promenant son chat dans les rues des Rocs, aimant aller à la rencontre des gens et discuter assis sur le banc devant sa maison. Texte à partir des notes de Raymond Quastana, son ami

8 La cérémonie du 8 mai sous la pluie 8 En raison des conditions météorologiques, la commémoration marquant le 70 ème anniversaire de la Victoire du 8 Mai 1945 a été quelque peu modifiée, tout en respectant le protocole. Après avoir assisté au dépôt de gerbes de fleurs au Monument aux morts, place de la Molle, le cortège s est rendu dans l Espace Culturel où le Maire, Jean Baridon, a prononcé son discours. La bonne acoustique de la salle a été fortement appréciée par les participants, notamment lors de la Marseillaise, jouée par l Harmonie des Martres de Veyre. Cette cérémonie plus intime s est terminée par le traditonnel verre de l amitié. Jean GUYARD, un maquisard et un combattant honoré Jean Guyard est un ancien mirefleurien installé depuis 1981 dans la commune. Il est plus connu sous le pseudonyme de «l horloge» en raison de sa profession d horloger. Très habile de ses mains, il maîtrisait parfaitement son métier, appris auprès de son père. Il avait pris sa retraite en Accompagné de ses enfants et de sa famille, il s est rendu lors des cérémonies du 8 mai place de Jaude afin de recevoir la légion d honneur remise par Monsieur Michel Fuzeau, Préfet de région et du Puy de Dôme. Cette décoration militaire honore son engagement après l invasion allemande de la zone libre. Jean Guyard était employé au laboratoire radio électrique de Clermont Ferrand. Sous le pseudonyme de Denise, il a mis ses connaissances à la disposition du MUR (mouvements unifiés de la résistance) dès juin 1943 en rendant possible les liaisons radio avec la résistance extérieure. Il a également joué le rôle d estafette entre les différents maquis d Auvergne. Il a été engagé activement dans les combats du Mont-Mouchet dans la Margeride et a participé en juin 1944 aux combats de Chaudes Aigues dans le Cantal. Sa citation à l ordre de la division précise «qu il a tenu une position extrêmement difficile pour enrayer une puissante attaque allemande». Fort de plusieurs actions d éclats, il a joué un rôle essentiel lors du repli sur Neuveglise près de St Flour. Après avoir participé à la libération de Clermont Ferrand, Jean Guyard a été démobilisé du corps franc en janvier 1945 puis s est engagé au 6ème régiment des spahis marocains. Il a ainsi participé à l occupation de l Allemagne avec son régiment et a été démobilisé le 7 août Outre sa citation à l ordre de la division Jean Guyard est titulaire de la croix de guerre étoile d argent. Jean Guyard, entouré de ses proches

9 Informations Municipales Manu Sagaz a pris sa retraite Un agent précieux «Manu» laisse un bon souvenir à tous, tant pour son caractère (affable, généreux et riche d humour) que pour ses compétences professionnelles (consciencieux, disponible, polyvalent). Il pouvait intervenir dans tous les corps de métier grâce à ses connaissances et son expérience, il avait la capacité de répondre à de multiples sollicitudes pour résoudre un problème sur le terrain. Pendant 20 ans, il a été l un des piliers de l action municipale, bénéficiant de la confiance du maire, des élus, de ses collègues et de la population.» Une intégration particulièrement réussie Manuel Sagaz venant du Portugal (Vila-Boa), arrive à Mirefleurs à l âge de 12 ans. Il apprend le français rapidement sur les bancs de l école de Mirefleurs. Il porte vaillamment les couleurs du football club de Mirefleurs pendant de nombreuses années et épouse une enfant du village avec qui il a eu deux enfants. Une carrière sans faille Il commence son activité professionnelle dans le secteur privé dans l entreprise de Marc Bonnet. Il est recruté par le SIVOM de l Albaret en 1986 qui l a immédiatement détaché sur la commune de Mirefleurs jusqu en Puis M. Alain Hébrard, Maire de Mirefleurs obtient sa mutation dans la commune et il devient Agent Communal. Il est ensuite désigné responsable des services techniques jusqu en 2015, où il fait valoir ses droits à la retraite. Au cours de sa carrière, il a occupé les fonctions d ACMO (agent chargé de la mise en œuvre) et de chargé de la prévention (veille à la sécurité des secteurs et des agents) sous le contrôle du centre de gestion de la fonction publique territoriale. Un temps pour les siens et pour les amis Le moment est venu pour Manu de se consacrer à d'autres choses et de profiter de tout son temps libre, pour lui et pour sa famille. En toute amitié, nous lui souhaitons une très belle retraite, bien méritée. 9 Avis de capture de chats errants La prolifération de chats sauvages provoque de nombreuses nuisances et des problèmes de salubrité publique dans le centre-bourg. Pour y remédier, la municipalité lance cet été, une campagne de capture sans danger pour les chats errants. Des cages seront installées prochainement dans divers endroits du centrebourg, afin de piéger les chats qui rôdent dans les rues. Les félins attrapés seront conduits en fourrière animale, puis examinés par un vétérinaire. S ils sont identifiés, ils seront remis à leur propriétaire. Des frais de dossier ou de garde pourront leur être demandés. Nous vous invitons donc à faire le nécessaire pour que votre animal soit reconnu (tatouage, puce, collier avec coordonnées). La fête des associations en préparation Maximômes ELAN Foyer Rural La plupart des associations mirefleuriennes ont répondu favorablement à l invitation lancée par la municipalité pour préparer l organisation de la première fête des associations sur la commune à la rentrée. À l'issue de ce premier rendez-vous et après de nombreux échanges constructifs, la date de la manifestation est fixée au vendredi 4 septembre 2015, de 16h à 21h, sur l Esplanade George Onslow. L objectif de cette soirée est de mettre en valeur la qualité et la diversité du tissu associatif communal en proposant des animations et des moments ludiques. Les associations prendront les inscriptions pour l'année Elle sera couplée avec la réception d accueil des nouveaux arrivants. Tous se retrouveront autour du verre de l amitié. La municipalité espère que cette manifestation sera le fer de lance d une année associative riche en festivités.

10 Chemin des Coupières, coût : 700. Travaux De nouveaux aménagements sur la commune Stade du Daillard, coût : Chemin des Coupières : création d'un merlon de terre sécurisant l'accès à la route D 117. Deux poteaux en bois ont été implantés pour matérialiser le passage piéton. Stade du Daillard : création d'un merlon de terre de 200 mètres environ, avec pose de barrière en bois pour délimiter une zone strictement piétone aux abords des terrains et des vestiaires. 10 rue Roche Farnioux : création d'un trottoir. Coût : Pendant les travaux Après les travaux Les rues de la Roseraie et du Petit Pont bientôt en travaux Après validation de la participation du Conseil départemental, le programme de travaux Roseraie - Petit-Pont est lancé : > reprise des réseaux d'assainissement > enfouissement des réseaux secs (basse tension, éclairage public et téléphone) Début des travaux : septembre Réunion de chantier à la mairie de Mirefleurs avec la participation des représentants du Conseil départemental, Geoval, SMVVA, SIEG, Lyonnaise des eaux, Orange, ERDF)

11 Environnement Mirefleurs en fleurs Les services techniques municipaux ont profité du mois de mai pour lancer une campagne de fleurissement de la commune. Ils ont œuvré pendant plusieurs jours pour répartir les différentes plantations sur Mirefleurs. A présent, les parterres de la mairie, les jardinières dans le centre-bourg et le parc resplendissent de couleurs et rendent plus agréable notre cadre de vie. 11 Opération Cocon 63 : l isolation des bâtiments prévue cet été Moins de pesticides dans notre village Après un diagnostic pris en charge par le Conseil départemental, plusieurs bâtiments de la commune ont fait l objet de travaux, en vue de la pose d isolant. > Travaux de préparation : Foyer Rural : pose d une trappe isolante et remise en état des câbles électriques Vestiaires du stade : pose d une trappe isolante Maison des Associations : dépose d un plancher en bois Coût de l opération : > Travaux d'isolation : Le Conseil départemental procédera à l isolation de ces bâtiments dès l'été dans le cadre d'une commande groupée.

12 Exercice d'évacuation : la prévention avant tout Les élèves des écoles de Mirefleurs ont bénéficié durant l année, de plusieurs exercices d évacuation. En présence de Jean-Louis Foucault, Adjoint référent sécurité, de Jacqueline Ferreyrolles, Adjointe aux écoles, et du garde-champêtre, David Pegeaud. Ces entraînements se sont déroulés dans le calme et avec sérieux. Tout le monde a respecté le protocole prévu lors de ces manoeuvres. Dans un premier temps, toutes les classes sont sorties des bâtiments puis se sont dirigées sous les panneaux de rassemblement. Une fois l exercice terminé, les enfants ont pu réintégrer leurs classes respectives et poursuivre les cours. À noter : les établissements scolaires sont tenus d organiser régulièrement des exercices d évacuation dans le but de vérifier le temps d évacuation, le respect des différentes consignes et d acquérir des bons réflexes. 12 Les CE2 ont passé le permis piéton Le «Permis Piéton pour tous les enfants» est une grande initiative nationale de prévention du risque piéton chez les enfants de 8/9 ans lancée en 2006 dans les écoles. Dans le cadre de cette opération, le garde-champêtre de la commune, David Pegeaud, intervient auprès des élèves de CE2 de l école. Par des mises en situation sur le terrain et un jeu de questions-réponses, les enfants font l apprentissage du règlement de sécurité routière et des panneaux routiers et prennent conscience des dangers de la route. «Tranquillité Vacances» : rassurer et sécuriser La Gendarmerie de Vic-le-Comte propose de surveiller votre habitation durant votre absence. Il suffit juste de signaler vos dates d'absence à la brigade. Des patrouilles seront organisées pour surveiller votre domicile, votre commerce ou votre entreprise. Pour ne pas tenter les cambrioleurs, voici quelques conseils à suivre : Ne pas laisser le courrier trop longtemps dans votre boîte aux lettres. Une personne de confiance doit pouvoir, pendant votre absence, relever le courrier à votre place afin de ne pas éveiller les soupçons par une boîte débordant de lettres, colis et autres publicités. Fermer correctement vos fenêtres et volets et vérifier le bon état de vos serrures. Si c est possible, demandez à un proche de «faire vivre» votre logement en ouvrant et fermant régulièrement les volets. Ne pas laisser de grosses sommes d argent chez vous. Mettez vos objets de valeurs en lieu sûr. Si vous remarquez des comportements suspects autour de votre habitation ou de celle de vos voisins, prévenez immédiatement la Gendarmerie de Vic-le- Comte : 17 ou

13 Sécurité Les écoliers chez les pompiers Après avoir reçu les pompiers mirefleuriens dans leur école, pour une initiation aux premiers secours, plusieurs classes de l école élémentaire se sont rendues à la caserne de Mirefleurs. Le nouveau chef de centre les a accueillis vendredi 12 juin. À la suite d'une démonstration grandeur nature, ils se sont divisés en petits groupes et ont découvert avec émerveillement l univers des sapeurs pompiers. Plusieurs ateliers étaient mis en place par les pompiers bénévoles : Séance vidéo-projecteur pour expliquer le rôle du sapeur-pompier Visite du vestiaire avec description des uniformes Découverte du bureau où les pompiers reçoivent les alertes. Description des camions et des matériels utilisés par les pompiers Pour finir, les enfants ont participé à un petit exercice de découverte du maniement des lances incendie. Très attentifs et curieux, les écoliers ont posé de nombreuses questions. Nul doute qu ils garderont un excellent souvenir de cette visite. 13 Mirefleurs prépare son plan de sauvegarde L actualité montre qu aucune commune n est à l abri d'un événement nécessitant la mise en place d'un plan de sauvegarde et le soutien des populations : fortes chutes de neige, tempête, inondation, coulée de boue Pour faire face à ces éventualités, la commune possède des outils : > le DICRIM (Document d Information Communal sur les Risques Majeurs), diffusé en 2012, est un document d information sur les risques majeurs, > le PCS (Plan Communal de Sauvegarde) élaboré par la municipalité et déposé en préfecture est : Un outil opérationnel utilisé en cas d évènement grave de sécurité civile. Une réponse de proximité, proportionnelle à la taille de la commune, en organisant l accompagnement, le soutien aux populations et l appui aux services de secours. Le maillon local de l organisation de la sécurité civile. Le dispositif mis en place par la commune assure la prise en charge matérielle, morale, voire psychologique des populations sinistrées (hébergement, réconfort, ravitaillement, information, assistance matérielle... ).

14 Accessibilité : le diagnostic est lancé Pour répondre aux obligations réglementaires en matière d accessibilité, Gergovie Val d Allier communauté lance un diagnostic sur son territoire. L objectif de cette étude de terrain, menée par un cabinet de consultants, est de recenser les besoins et d émettre des propositions pour une mise en conformité de tous les sites publics à l échelle des 11 communes. Mutualisant les moyens sur son territoire, la Communauté de communes a pris l initiative de conduire, pour le compte des 11 communes, l expertise technique de la question de l accessibilité. Cette étude sera menée de juin à septembre. A terme, il appartiendra à chaque commune de réaliser les travaux préconisés de leurs bâtiments et sites publics. L accessibilité, une obligation réglementaire La généralisation de l accessibilité dans tous les lieux Maison de gergovie publics, pour toutes les formes de handicap, est une obligation réglementaire datant de En effet, la loi impose aux structures publiques la mise en accessibilité des différents sites publics du territoire. Cela concerne notamment les établissements recevant du public tels que mairies, multi-accueil, écoles, etc., les installations ouvertes au public comme les terrains de sport, les cimetières etc., ainsi que la voirie. Les communes ont un délai de 3, 6 ou 9 ans, à l issue du diagnostic, pour appliquer les préconisations. Pour la voirie et les espaces publics, les travaux de mise en accessibilité ne sont soumis à aucun délai réglementaire. Ils devront être mis en oeuvre selon le plan pluriannuel communal de travaux, pour plus de cohérence et une meilleure répartition des aménagements. Le chantier se poursuit! 14 Depuis maintenant trois mois, tout s accélère sur le plateau! Finies les études préalables, désormais on débute le gros oeuvre. Cette étape concourt à la solidité et à la stabilité de l'édifice (gros murs, poteaux, planchers, charpentes, etc ). À l intérieur du bâtiment existant, les démolitions sont pratiquement terminées. Quant aux abords du chantier, des dispositions ont ORGANICITE Gergovie Val d Allier Communauté fait partie des trois collectivités retenues par le Valtom (Syndicat pour la valorisation et le traitement des déchets ménagers et assimilés) suite à l appel à projet «Organicité». Ce programme, initié en 2013, vise à réduire la quantité de biodéchets produits sur le territoire, en s articulant autour de trois axes : stop au gaspillage alimentaire, oui au compostage, oui au jardinage naturel. L objectif est d abord environnemental : un tiers de été prises pour réguler la circulation et assurer la sécurité des ouvriers et des promeneurs sur le site. Le futur équipement devrait ouvrir ses portes au public en janvier L Office de Tourisme sur le plateau pour l été Pour la période estivale, l Office de tourisme ouvre sur le plateau un point d information temporaire. Installée à proximité du chantier, l équipe sera présente en juillet et août pour assurer l accueil des visiteurs. De plus, GVAC a signé une convention de partenariat culturel avec l'inrap (Institut nationel de recherches archéologiques préventives). Une collaboration qui permettra d'offrir au public de la Maison de Gergovie, une retranscription fidèle et actualisée des connaissances scientifiques sur les principaux sites de la fin de l'age du Fer dans le bassin clermontois. nos poubelles est constitué de matière organique, qui pourrait utilement être valorisée au jardin. L enjeu est également réglementaire : depuis 2012, le compostage est obligatoire pour les gros producteurs de biodéchets. Dans un premier temps, un diagnostic de la production de déchets organiques sera effectué sur le territoire, avant la mise en œuvre de premières actions à l automne.

15 GVAC Les Arverniales, 14 ème édition Les 25 et 26 juillet prochains, le temps d un weekend, l oppidum de Gergovie réconcilie Gaulois et Romains pour deux jours d animations, de rencontres et d expérimentations sur le site même de la célèbre bataille! Au carrefour du spectacle et de la science, Les ARVERNIALES offrent un véritable spectacle d histoire vivante tout en conciliant les aspects ludiques, pédagogiques et festifs. Combats, manœuvres militaires, scènes de vie quotidienne, artisanat, initiation à l archéologie, expérimentations la multiplicité des activités font des ARVERNIALES un évènement s adressant à tous les âges et tous les publics! L édition 2015 est placée sous le signe des JEUX ANTIQUES avec combats de gladiateurs romains et démonstrations des épreuves olympiques disputées par les athlètes grecs. Accès parking et archéofête : 4 par véhicule. Teuta Arverni L association Teuta Arverni, qui anime des reconstitutions de la vie civile et militaire du peuple Arverne durant la guerre des Gaules, participera une nouvelle fois aux Arverniales. Équipés de vêtements et attributs d époque, les Arvernes vous accueilleront avec plaisir sur leur camp et vous feront découvrir la cuisine, l artisanat, le matériel agricole, les équipements militaires et les outils de la vie quotidienne de nos ancêtres les gaulois. Scènes d'une nuit d'été, 7 ème édition 15 Visites des villages de Veyre-Monton et de La Sauvetat Sous la conduite d un guide-conférencier de l Office de Tourisme, (re)découvrez le patrimoine! Visites établies avec la complicité avec les municipalités de La Sauvetat et Veyre-Monton et les associations Les Amis de la Commanderie et Sites et Patrimoines. > Visites du quartier fortifié de La Sauvetat, les mercredis à 10 h > Visites des habitations troglodytiques et du bourg de Monton, les vendredis à 10 h Tarifs : 4 et 3, gratuit pour les moins de 6 ans. > Les sources thermo-minérales du Val d Allier Visite animée par un géologue de l association «Sites et Patrimoines». Les 10 et 11 juillet et 7 et 8 août. 4 (à partir de 12 ans). Rendez-vous 8 h 30 Plage de Longues en rive droite de l'allier (sous le pont SNCF de Longues, Vic-le-Comte). Durée : 3 h 30 (retour 2km non compris) Au cours de 5 soirées, les «Scènes d'une nuit d'été» sont une occasion d aller à la rencontre du spectacle vivant grâce à 5 compagnies qui installent leurs tréteaux au cœur des bourgs ou des sites champêtres. Les spectacles sont gratuits et se déroulent en plein air. Retrouvez toute la programmation des «Scènes d'une nuit d'été» sur le petit dépliant distribué avec le bulletin municipal. Info + : En période estivale, l Office de tourisme Gergovie Val d Allier renforce son programme de visites et d animations pour faire vivre le territoire. Avec les Arverniales et la saison culturelle Scènes d une nuit d été, d autres activités sont aussi proposées sur le territoire intercommunal : visites archéologiques, yoga en plein air, spectacle pour enfants, marche nordique... Pour tout renseignement sur ces animations, contactez l'office de Tourisme de Gergovie Val d'allier au ou par mail à Vous pouvez aussi vous rendre sur leur site internet

16 16 Budget 2015 Budget communal 2015 Le budget communal 2015 a été construit en tenant compte de plusieurs éléments. Tout d'abord, l'évolution de la situation sur le fonctionnement : des dotations de l'état qui stagnent, des charges nouvelles (mise en place des TAP), une contribution de plus en plus conséquente aux organismes de regroupement (centre aéré, SIVOM, mutuelles...), des transferts de compétences de l'état vers les communes (étude des droits des sols), une augmentation de la masse salariale (hausse mécanique des salaires due à l'ancienneté), le coût Réunions de la dette, d'informations en effet les investissements récents et nécessaires parents sur les deux d'élèves établissements scolaires ont été réalisés en partie par la levée d'emprunt. Puis sur budget d'investissement : un capital de la dette non négligeable, la taxe d'aménagement perçue sur les constructions diminue du fait d'un ralentissement de l'urbanisme, Section de fonctionnement un subventionnement des investissements plus restreint compte tenu des efforts à réaliser par les collectivités locales. C'est dans ce contexte que la commune, qui ne souhaite pas voir sa fiscalité augmenter, a décidé d'engager dans un premier temps une politique de désendettement indispensable à la maîtrise de son avenir. C'est un premier effort conséquent de près de que fait la commune sur cette année budgétaire. Toutefois, elle doit continuer sa politique d'investissement nécessaire à son développement et à son attractivité tout en s'efforçant de continuer à remettre à niveau ses voiries et équipements. C'est pourquoi, la commune engage sur cette année, les travaux d'assainissement et de voierie sur la rue de la Roseraie permettant un premier bouclage des réseaux. L'équipe municipale a la volonté d'avancer sur des projets structurants et s'engage une réflexion sur la gestion de ses actifs afin d'éviter l'appel à l'emprunt et sur la mise en place de nouveaux partenariats compte tenu du désengagement inéluctable des pouvoirs publics. Charges de fonctionnement Budget 2014 Budget prévisionnel 2015 Charges à caractère général Charges de personnel Autres charges de gestion courante Charges financières Charges exceptionnelles Dotation aux amortissements Dépenses imprévues fonctionnement Virement à la section d'investissement Total de dépenses Recettes de fonctionnement Budget 2014 Budget prévisionnel 2015 Atténuation de charges Produits de services Travaux en régie Impôts et Taxes Dotations et participations Autres produits de gestion courante Produits exceptionnels Résultat reporté Total de dépenses La section de fonctionnement s'équilibre en recettes et en dépenses à

17 Dossier Budget Charges à carartère général 25% CHARGES DE FONCTIONNEMENT Charges de personnel 46% Impôts et Taxes 43% RECETTES DE FONCTIONNEMENT Dotations et participations 33% Autres produits de gestion courante 1% Autres charges de gestion courante 10% Produits financiers Dépenses imprévues fonctionnement Charges exceptionnelles Virement à la section d'investissement 12% Section d'investissement Dotation aux amortissements 2% Charges financières 5% Travaux en régie 5% Produits de services 1% Atténuation de charges 7% Résultat reporté 10% Produits exceptionnels Dépenses d'investissement BP 2015 Voirie urbaine et rurale Remboursement capital emprunts dont SMAF Réseaux eaux pluviales Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles Immobilisations en cours Eclairage public Total des dépenses s produits de on courante 1% Recettes d'investissement BP 2015 Soldes d'exécution 2014 reporté Virement de la section de fonctionnement Opération d'ordre Excédent de fonctionnement capitalisé FCTVA Taxe d'aménagement Subvention Produit de cession 500 Emprunts Total des recettes La section d'investissement s'équilibre en recettes et en dépenses à Remboursement capital emprunts dont SMAF 40% Dépenses d'investissement Réseaux eaux pluviales Réseaux eaux pluviales Solde d'exécution 2014 Solde d'exécution % 26% reporté reporté 28% 28% Recettes d'investissement Virement de la section de fonctionnement 37% ts financiers eptionnels Voirie urbaine et rurale 16% Eclairage public Immobilisations en cours 0% Immobilisations Emprunts 2015 Immobilisations Emprunts 2015 incorporelles 14% incorporelles 14% 3% 3% Immobilisations Immobilisations corporelles Produit de cession Produit de cession Subvention 1% Taxe d'aménagement 3% FCTVA 3% Ecédent de fonctionnement capitalisé 8% Opération d'ordre 6%

18 Urbanisme Révision du Plan Local d'urbanisme (PLU) : Où en est-on? Le PLU remplace le Plan d'occupation des Sols (POS) depuis le 30 septembre Plus concrètement, il précise le droit des sols, délimite les zones urbaines, agricoles et naturelles et définit ce que chaque propriétaire peut ou ne peut pas construire. Il se décompose en 3 parties : rapport de présentation, Plan d'aménagement et de Développement Durable et traduction réglementaire. Le PLU doit être cohérent avec les grandes orientations définies au niveau supra communal, dans le Plan Local de l'habitat (PLH) au niveau de GVA communauté et dans le Schéma de Cohérence Territorial (SCoT) au niveau du Grand Clermont. Pour cette raison, la prescription de la révision du PLU, pour sa mise en compatibilité, a fait l'objet d'une délibération du conseil municipal le 21 mai 2012 Etape 1 : Rapport de présentation Diagnostic Etude Environnement Justification du projet PLU Etape 2 : PADD Projet d'aménagement et de Développement Durable Etape 3 : Traduction réglementaire Zonage Réglement 18 Première partie du PLU : le rapport de présentation Le rapport de présentation remis en décembre 2013 est en cours de correction par le bureau d'étude et sera prochainement consultable sur le site de la mairie. Bilan quasi exhaustif de la commune (environnement, organisation du territoire, patrimoine, contexte socioéconomique), il est à lire absolument pour mieux connaître sa commune! Deuxième partie du PLU : le Plan d'aménagement et de Développement Durable (PADD) Le PADD constitue la clé de voûte du PLU : il expose les orientations générales d'aménagement et d'urbanisme retenues par la municipalité sur la base des enjeux établis par le diagnostic (première partie du PLU). Il est l'expression d'un projet politique global s'inspirant de préoccupations d'ordre social, économique et environnemental et respectant des objectifs et principes d'équilibre et de durabilité. Le débat du Conseil Municipal du 31 mars 2015 a permis de valider : g Trois principes indissociables, d'égale importance, fondement du PADD de Mirefleurs une commune durable : respect environnement, protection, gestion économe du patrimoine et des ressources une commune ouverte, prête à accueillir de nouveaux habitants et activités dans un souci de mixité sociale et urbaine Une commune solidaire soucieuse d'offrir des équipements de qualité répondant aux besoins des habitants g Les grandes orientations du PADD : celles-ci concernent à la fois : les vocations économiques de la commune (activités économiques, tourisme, agriculture) : il convient de renforcer le positionnement de la commune et rompre avec l'image d'une commune uniquement résidentielle la politique urbaine à savoir : organiser un développement équilibré pour un territoire d'accueil durable (viser la mixité des offres de logement, résorber l'habitat vacant, maîtriser les extensions urbaines...) le cadre de vie des habitants : il s'agit de consolider un territoire convivial et harmonieux les espaces naturels et corridors écologiques : à renforcer et valoriser (trames vertes, trames bleues) Pour en savoir davantage sur le PADD... dès sa finalisation par le bureau d'étude, il sera présenté en Conseil Municipal puis en réunion publique avant d'être mis en ligne sur le site de la commune. Troisième partie du PLU : le zonage et le règlement Ces éléments sont actuellement en phase de révision. À suivre!

19 Voyage en péniche Scolaire Prêts pour le départ! Du 30 mars au 3 avril, les élèves de la classe CM2 de Mme Née sont partis en classe découverte sur le canal du Midi. Après s être rendus en bus à Béziers, ils ont embarqué sur la «péniche Carabosse», un grand bateau de 30 mètres de long pour un voyage de cinq jours jusqu à Carcassonne, dans un cadre exceptionnel. Grâce aux visites, les enfants ont pu découvrir l histoire de ce célèbre canal conçu par Pierre-Paul Riquet, avec ses fameuses écluses, ainsi que la faune et la flore qui l entourent. Tous ces souvenirs ont été mis sur papier avec l élaboration d un journal de bord, que les élèves ont ensuite présenté avec d autres productions, aux parents et élus lors d une soirée conviviale à l Espace Culturel. 19 Les CM1 voyagent en Europe Cette année, la classe de CM1 a mené un voyage à travers toute l Europe. Des milliers de kilomètres ont été parcourus en avion, en ballon, à pied, en bateau, en train et en limousine. Six pays ont été visités... et tout cela sans sortir de l école! «Pour réaliser un tel exploit, il nous a fallu faire appel à la magie du cinéma d animation. Nous avons réalisé un film avec des décors, des véhicules et des personnages que nous avons fabriqués et qui se sont animés au fil des milliers de photos que nous avons prises. Les ambiances sonores dans les pays et les transports ont elles aussi été élaborées en séances de musique en faisant tinter, vibrer, frapper et raisonner différents objets et instruments et en chantant des chansons en anglais, en italien, en bulgare et bien sûr en français.»

20 À la claire fontaine... (photo de couverture) 20 Les élèves de la classe de CP/CE2 de Mme Lozano ont réalisé une sculpture en céramique afin de «redonner de la joie» à la fontaine de la mairie. Aidés par la céramiste Annie Bernard, les enfants ont fait preuve de minutie pour la réalisation des différentes pièces de l oeuvre. Une fois terminée, les écoliers et leur maîtresse, ainsi que le Maire et quelques agents communaux se sont réunis devant l entrée de la mairie, vendredi 5 juin, pour inaugurer la sculpture, qui embellit depuis la fontaine. Les enfants ont profité de ce moment pour lire les poèmes (ci-dessous) qu ils avaient écrits pour l occasion. Après s être désaltérés, les écoliers sont repartis tout fièrement dans leur classe. Le projet a été financé par la Direction Académique de l Education Nationale et la municipalité de Mirefleurs. Poèmes des écoliers Fontaine sous les lumières de la ville, tu brilles Fontaine sous les regards des gens, tu scintilles Fontaine tes gouttes sont des étoiles Fontaine ton eau est féerique Fontaine ta beauté étincelante me fait rêver Fontaine ton eau est si belle que je t aime Maxime Lecture de poème dans le jardin de la mairie L eau est fine comme de la dentelle L eau est belle comme une robe de mariée L eau est douce comme de la soie L eau résonne comme la guitare aux fines cordes L eau a une musicalité comme le triangle magique L eau a le goût des cerises aux printemps L eau a le goût du sel comme la mer Méditerranée L eau a le goût du bonheur comme le rêve de princesse. Lola Projet Green Sing Les classes de CE2, CM2 et CE1-CM2 ont participé au projet européen Green Sing, portant cette année sur le thème de la nature. Il s'agit pour chaque classe, de faire une production en arts plastiques et d'apprendre des chants en français et en anglais. Vendredi 19 juin, à 15h, toutes les classes participantes au projet ont chanté au même moment. L'école de Mirefleurs a invité l'école de Corent à venir chanter avec elle ce jour-là. Nouveau projet artistique et culturel Les élèves de CE2 de l'école élémentaire ont été accompagnés du plasticien Laurent Delaire pour la réalisation d'un projet artisitique. Cette oeuvre a été mise en exposition lors du festival Art d'école et du rassemblement Danse en Dôme en fin d'année scolaire.

Compte rendu de la séance du conseil municipal

Compte rendu de la séance du conseil municipal Commune d Ecury sur Coole Page 1 sur 5 Compte rendu de la séance du conseil municipal Le conseil municipal s est réuni à la mairie le lundi 30 mars 2009 de 20h00 à 23h00 Etaient présents : Catherine DETHUNE,

Plus en détail

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU GUICHET Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1- Présentation du budget de la ville 2015 : serré et responsable. 2- Révision du Plan Local d Urbanisme : objectifs, cadre

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 Etaient présents : Mrs BLEVIN Pierre ; BONNET Claude ; GODERE Yannick ; MOUE Philippe ; MORICEAU Bertrand ; QUELVEN Jacques ; SEITZ Alfred ; SUISSE Michel

Plus en détail

Marin. 1ère Réunion publique. 18 juin 2014- Salle Polyvalente

Marin. 1ère Réunion publique. 18 juin 2014- Salle Polyvalente Marin 1ère Réunion publique 18 juin 2014- Salle Polyvalente action municipale consultative et icipative les commissions thématiques les comités consultatifs les réunions publiques les comités de hameaux

Plus en détail

VENDREDI 13 JUIN 2014

VENDREDI 13 JUIN 2014 ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DE LA BOITE A MALICE VENDREDI 13 JUIN 2014 SALLE BARBARA ST MARTIN DU FOUILLOUX RAPPORT MORAL Difficile de résumer l année 2013 en quelques mots Du côté des administrateurs

Plus en détail

Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives. S e r v i c e péri-scolaire

Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives. S e r v i c e péri-scolaire Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives S e r v i c e péri-scolaire Bonjour, Je m appelle O.S.C.A.R. et je suis ton nouveau compagnon. Je fais un chouette métier. Je suis

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

STAGES ET SORTIES ÉTÉ

STAGES ET SORTIES ÉTÉ STAGES ET SORTIES ÉTÉ 2015 Madame, Monsieur, EDITO Toute l année, les centres d animation proposent une gamme large et diversifiée d activités sportives, culturelles ou de loisirs, fréquentées par plusieurs

Plus en détail

Mardi 19 mai 2015 20h30-22h30

Mardi 19 mai 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU CENTRE Mardi 19 mai 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1- Présentation du budget de la ville 2015 : serré et responsable. 2- Révision du Plan Local d Urbanisme : objectifs, cadre réglementaire

Plus en détail

Collège Gustave Courbet. Collège Youri Gagarine. Collège le Village

Collège Gustave Courbet. Collège Youri Gagarine. Collège le Village 20 15 Collège Gustave Courbet Collège Youri Gagarine Collège le Village Découvrez bientôt les modalités pour les séjours familles, parents, enfants, ados... La Rochelle Du 27 avril au 2 mai Pierrefontaines-les-Varans

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 Le Code Général des Collectivités Territoriales prévoit dans les communes de plus de 3 500 habitants, les départements, les régions et les EPCI la tenue d un débat

Plus en détail

MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du Puits 27950 SAINT PIERRE D AUTILS

MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du Puits 27950 SAINT PIERRE D AUTILS DÉPARTEMENT DE L'EURE - ARRONDISSEMENT D ÉVREUX - CANTON DE VERNON-NORD Tel : 02 32 52 22 17 Fax : 02 32 52 94 97 Email : mairie.saint-pierre.autils wanadoo.fr MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du

Plus en détail

Pour qu à la Grande Halle chacun puisse se sentir «comme chez lui» et réaliser ses projets en toute sérénité! COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour qu à la Grande Halle chacun puisse se sentir «comme chez lui» et réaliser ses projets en toute sérénité! COMMUNIQUÉ DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Du 13 au 16 mars, la Grande Halle d Auvergne accueillera sur plus de 17 000 m 2 son désormais traditionnel Salon de l Habitat. Solidement implanté dans une région

Plus en détail

LE LIEN VOUVANTAIS. LOTISSEMENT LES JARDINS : NEGOCIATION D UN PRET Autorisation de signature

LE LIEN VOUVANTAIS. LOTISSEMENT LES JARDINS : NEGOCIATION D UN PRET Autorisation de signature LE LIEN VOUVANTAIS FIXATION DES TAUX D IMPOSITION 2015 Afin d aider la Collectivité à fixer le produit attendu au titre de la fiscalité directe locale et à voter les taux d imposition pour le budget primitifs

Plus en détail

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire.

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire. Le lundi 28 octobre 2013 à 20h00, réunion du Conseil Municipal suivant convocation du 18 octobre 2013 remise ou envoyée aux conseillers municipaux et affichée ce même jour en mairie. Ordre du jour : -

Plus en détail

COMMUNE DE PORT-SAINTE-FOY-et-PONCHAPT DELIBERATIONS

COMMUNE DE PORT-SAINTE-FOY-et-PONCHAPT DELIBERATIONS DELIBERATIONS L'an deux mil quatorze, le cinq août à dix huit heures trente, le Conseil municipal de la Commune de PORT- SAINTE-FOY-et-PONCHAPT, dûment convoqué, s'est réuni en session ordinaire, à la

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

COMMUNE DE ROQUES-SUR-GARONNE PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL

COMMUNE DE ROQUES-SUR-GARONNE PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL Haute-Garonne Arrondissement de MURET REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE COMMUNE DE ROQUES-SUR-GARONNE PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 22 MAI 2014 A 19 HEURES

Plus en détail

LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX (E.P.L.) SITUES HORS DU CHAMP DE L INTERCOMMUNALITE

LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX (E.P.L.) SITUES HORS DU CHAMP DE L INTERCOMMUNALITE LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX (E.P.L.) SITUES HORS DU CHAMP DE L INTERCOMMUNALITE Les centres communaux d action sociale 2 (CCAS) Ils ont vocation à fournir des prestations d action sociale en nature

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire 2014 Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire Enquête organisée par l AMF 49 et la ville d Avrillé auprès des du département de Maine et Loire Décembre 2014 1 Résultats de l enquête sur les

Plus en détail

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription A compter de la rentrée 2015, la commune a décidé de se doter d un nouveau système de réservation par Internet. Conformément au règlement, chaque famille qui

Plus en détail

Deux collectivités à l heure de la redevance incitative

Deux collectivités à l heure de la redevance incitative Deux collectivités à l heure de la redevance incitative Zero Waste France a organisé à la fin du mois dernier un voyage d étude en Alsace et Franche- Comté. Ce fut l occasion de visiter des collectivités

Plus en détail

ESPACE INFO JEUNES 6, rue de la Résistance 42000 Saint-Étienne Téléphone 04 77 48 77 00 Télécopie 04 77 48 77 12

ESPACE INFO JEUNES 6, rue de la Résistance 42000 Saint-Étienne Téléphone 04 77 48 77 00 Télécopie 04 77 48 77 12 ESPACE INFO JEUNES 6, rue de la Résistance 42000 Saint-Étienne Téléphone 04 77 48 77 00 Télécopie 04 77 48 77 12 Conception et réalisation : direction de la Communication de la Ville de Saint-Étienne pour

Plus en détail

Règlement intérieur de la Cité

Règlement intérieur de la Cité Règlement intérieur de la Cité 19 mai 2015 p.1 PREAMBULE Objectifs La Cité est un équipement municipal de soutien à la vie associative. C est un lieu d accueil, de promotion, d information, de formation

Plus en détail

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015 NOM DE L ENFANT :. PRENOM DE L ENFANT : Date de Naissance :.. Sexe de l enfant: Masculin Féminin 1 Dossier à compléter par enfant. Maternelle : Elémentaire : - petite section - moyenne section.. Classe

Plus en détail

2 Quelles vacances! Pourquoi pas! 3. A. À deux, lisez ces textes et complétez le tableau.

2 Quelles vacances! Pourquoi pas! 3. A. À deux, lisez ces textes et complétez le tableau. fiche de travail FT 3.39-3A U1P10 2 Quelles vacances! A. À deux, lisez ces textes et complétez le tableau. 1 2 Salut, Un petit mot pour te dire que tout se passe super bien On passe d excellentes vacances.

Plus en détail

Offrez un avenir international à vos enfants

Offrez un avenir international à vos enfants E I B : UNE ECOLE INTERNATIONALE BILINGUE MATERNELLE PRIMAIRE u COLLÈGE Dans la lignée de l Ecole Internationale Bilingue d Angers, le Collège accueille vos enfants dès la 6ème dans un environnement sain

Plus en détail

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire.

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire. Chaque famille demandant l inscription de son ou de ses enfants en restauration scolaire s engage à respecter tous les points du présent règlement, notamment les modalités d inscription, de facturation

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 Réforme des rythmes scolaires Projet Educatif de territoire d Evecquemont Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 A Du PEDT au comité de suivi et d évaluation de la réforme

Plus en détail

La gazette des temps d accueil périscolaires de Kerhoas

La gazette des temps d accueil périscolaires de Kerhoas La gazette des temps d accueil périscolaires de Kerhoas Numéro 4 mai juin 2014 Au menu de votre gazette : 1. Les animations mises en place sur les temps de midi/2 et de pré et post-scolaire. 2. Les animations

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2014

PROJET PEDAGOGIQUE 2014 PROJET PEDAGOGIQUE 2014 Animation Jeunesse 12-16 ans Ahuillé GENERALITES Ce projet a été élaboré par les animateurs jeunesse et a été rédigé à partir des intentions éducatives des municipalités. L environnement

Plus en détail

Aucune observation n est formulée et le procès-verbal de la séance du 10 février 2015 est approuvé à l unanimité.

Aucune observation n est formulée et le procès-verbal de la séance du 10 février 2015 est approuvé à l unanimité. Jean Hugues PEYRE à Présents :, Maire, Delphine GREGORI, Véronique SCHUBNEL,,Jonathan Madame le Maire souhaite la bienvenue, remercie tous les membres de leur présence ainsi que les personnes de l assistance,

Plus en détail

Commune de SENAN Séance du 8 septembre 2014. Séance du lundi 8 septembre 2014. A 20 h 30, Monsieur Gérard CHAT, Maire, déclare la séance ouverte.

Commune de SENAN Séance du 8 septembre 2014. Séance du lundi 8 septembre 2014. A 20 h 30, Monsieur Gérard CHAT, Maire, déclare la séance ouverte. Séance du lundi 8 septembre 2014 Convocation du Conseil Municipal le 2 septembre 2014 (affichage ce même jour), à effet de délibérer sur l'ordre du jour suivant : - Redevances d occupation du domaine public

Plus en détail

Compte-rendu du conseil d école n 3. Année scolaire 2014-2015

Compte-rendu du conseil d école n 3. Année scolaire 2014-2015 Ecole Françoise Dolto Kervignac, le 22-06-2015 Rue du stade 56700 Kervignac 02 97 65 72 77 ec.0560297u@ac-rennes.fr Compte-rendu du conseil d école n 3. Année scolaire 2014-2015 Présents : - M. Plunian,

Plus en détail

REUNION du 23 JUILLET 2012

REUNION du 23 JUILLET 2012 REUNION du 23 JUILLET 2012 Le Conseil Municipal s'est réuni le 23 juillet 2012 à 20 h sous la présidence de M. DUCOUT, Maire, en présence de tous les élus. Le procès-verbal de la précédente réunion est

Plus en détail

Du lundi 5 janvier au vendredi 6 fevrier 2015 Résumés des activités sportives ACHILLE ROCHE CE

Du lundi 5 janvier au vendredi 6 fevrier 2015 Résumés des activités sportives ACHILLE ROCHE CE 3 ÈME PÉRIODE 2014/2015 Du lundi 5 janvier au vendredi 6 fevrier 2015 Résumés des activités sportives ACHILLE ROCHE CE À LA DÉCOUVERTE DU FITNESS Favoriser le bien être de l enfant. Découvrir des techniques

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 FEVRIER 2015

COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 FEVRIER 2015 COMMUNE DE VAL-DE-FIER COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 FEVRIER 2015 Présents : DERRIEN Patrice, BAU ROUPIOZ Valérie, BEAUD CATHELIN Gaëlle, BERAUD François, BLOUET Christine, BURGOD

Plus en détail

Propreté. dans la ville. Maîtres et chiens Le bon geste Canisachets et canisites

Propreté. dans la ville. Maîtres et chiens Le bon geste Canisachets et canisites Propreté Le chienaction dans la ville Maîtres et chiens Le bon geste Canisachets et canisites Le ramassage Le meilleur geste Les nuisances occasionnées par les déjections canines sont nombreuses et parfois

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Kit d accueil Bénévoles Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept. 2015, place de la République à Paris alternatiba.eu/paris La dynamique Alternatiba Le 6 octobre

Plus en détail

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS UN ÉVÉNEMENT Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS CP02 - PARIS - SOUS EMBARGO JUSQU AU 2 AVRIL 2015 Culture Air Sports Tour Paris 2015 : Faire du 1 er Arrondissement de Paris le plus

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT MAXIRE REUNION DU 14 AVRIL 2015

COMMUNE DE SAINT MAXIRE REUNION DU 14 AVRIL 2015 COMMUNE DE SAINT MAXIRE REUNION DU 14 AVRIL 2015 L an deux mil quinze, le 14 avril les membres du conseil municipal se sont réunis à la Mairie, sous la présidence de Christian BREMAUD, Maire. Nombre de

Plus en détail

Calendrier des fêtes et cérémonies 2015

Calendrier des fêtes et cérémonies 2015 JANVIER Samedi 3 : Aubade devant l hôtel de Ville (Réveil de La Chaussée/Municipalité) FEVRIER Dimanche 1 er : Bal et Loto -Salle des Fêtes (UAICF) Samedi 7: Nouvel an chinois Salle des Fêtes (Amitiés

Plus en détail

REUNION du CONSEIL MUNICIPAL

REUNION du CONSEIL MUNICIPAL Commune de J U V I G N Y REUNION du CONSEIL MUNICIPAL de la MM. les Membres du Conseil Municipal sont convoqués dans la salle de la Mairie, pour la réunion qui aura lieu le Lundi 22 novembre à 20h30 ORDRE

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

Présentation de l établissement

Présentation de l établissement Présentation de l établissement Le collège Saint-Michel est une unité pédagogique autonome faisant partie du groupe scolaire Saint-Michel qui comprend l école, le collège, les lycées et le Centre de Formation

Plus en détail

MESIGNINFOS N 91 ECOLE

MESIGNINFOS N 91 ECOLE : 04.50.77.80.02 Fax : 04.50.77.87.24 mairie.mesigny@wanadoo.fr MARS 2012 MESIGNINFOS N 91 ECOLE Les pré-inscriptions pour la prochaine année scolaire sont à effectuer à la mairie. Les documents à fournir

Plus en détail

Les associations De ceyras 2015-2016. Bien-être Culture Enfants Loisirs Sports

Les associations De ceyras 2015-2016. Bien-être Culture Enfants Loisirs Sports Les associations De ceyras 2015-2016 Bien-être Culture Enfants Loisirs Sports Notes La semaine Des associations Lundi Accueil du clermontais Yoga 16h- 17h Accueil du clermontais Yoga 17h15-18h15 Bibliothèque

Plus en détail

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux»

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» Nantes, 19 juin 2014 1 Elaborer le budget de sa commune : Les fondamentaux

Plus en détail

TEMPS D'ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR COMMUNE DE NOAILLAN

TEMPS D'ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR COMMUNE DE NOAILLAN TEMPS D'ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR COMMUNE DE NOAILLAN ANNÉE 2014 2015 A. DISPOSITION GÉNÉRALES Article 1 objet du règlement A compter de la rentrée 2014, les TAP (temps d activités

Plus en détail

Apprenti-Sage Info Numéro 1 4 septembre 2015. Lire, ça fait grandir! Merci à la famille Vézeau. Dates à retenir

Apprenti-Sage Info Numéro 1 4 septembre 2015. Lire, ça fait grandir! Merci à la famille Vézeau. Dates à retenir Apprenti-Sage Info Numéro 1 4 septembre 2015 Dates à retenir Lundi 7 septembre Mercredi 9 septembre à 19 h Jeudi 10 septembre à 19 h Lundi 14 septembre 2015 à 19 h 15 Lundi 21 septembre Congé de la fête

Plus en détail

Suzanne Buisson. Centre de loisirs éducatifs maternel PROGRAMME D ACTIVITÉ. Du mercredi 6 novembre au mercredi 18 décembre 2013. L équipe d animation

Suzanne Buisson. Centre de loisirs éducatifs maternel PROGRAMME D ACTIVITÉ. Du mercredi 6 novembre au mercredi 18 décembre 2013. L équipe d animation Centre de loisirs éducatifs maternel Suzanne Buisson L équipe d animation Nicolas FOUBERT, directeur Cindy LEROY, directrice adjointe Groupe des Petits Éliana OSSARD Gwanaël RAMANANTSOA Karima ZAZOUN Groupe

Plus en détail

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Contact presse Isabelle Vergeat-Achaintre Responsable de la communication Tél. 33 (0)2 41 05 21 74 ou 33 (0)6 07 70 13

Plus en détail

Ensemble, soutenons le Bleuet de France!

Ensemble, soutenons le Bleuet de France! DOSSIER DE PRESSE Il ne peut y avoir de Solidarité sans Mémoire Depuis 1991, les fonds récoltés par l Œuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF) permettent d accompagner la politique mémorielle de l ONACVG.

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE MONTGERON FISCALITÉ, ENDETTEMENT, FONCTIONNEMENT, INVESTISSEMENT, ÉQUIPEMENTS PUBLICS, ÉPARGNE, CRÉDIT, SERVICES PUBLICS CHIFFRES

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 FEVRIER 2014

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 FEVRIER 2014 Commune de CHENAS COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 FEVRIER 2014 Nombre de conseillers : En exercice : 9 Présents : 7 Votants : 7 L an deux mil quatorze, le mardi 11 février, à 20 H

Plus en détail

EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015

EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015 EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015 Le compte-rendu de la réunion précédente est lu et approuvé. Désignation des délégués à Evolis 23 Le Maire rappelle au Conseil Municipal que

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 5 FEVRIER 2015

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 5 FEVRIER 2015 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 5 FEVRIER 2015 L an deux mil quinze, le cinq février, à vingt heures, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni à la mairie sous la présidence de M. Jean DUFRESNE,

Plus en détail

La mise en place de la redevance incitative

La mise en place de la redevance incitative SICTOM DE LA ZONE SOUS VOSGIENNE novembre 2010-n 4 La mise en place de la redevance incitative Dans ce numéro : La redevance incitative: qu est-ce que c est? La redevance incitative Astuces pour réduire

Plus en détail

Le mini journal d'information de la Municipalité de Lucens. Mars 2012 N 1

Le mini journal d'information de la Municipalité de Lucens. Mars 2012 N 1 Lucens-Info Le mini journal d'information de la Municipalité de Lucens Mars 2012 N 1 Billet du Syndic - Intention de fusion Lors du prochain Conseil communal du 26 mars 2012, la Municipalité présentera

Plus en détail

Compte-rendu du Conseil d école du 13 novembre 2008

Compte-rendu du Conseil d école du 13 novembre 2008 Compte-rendu du Conseil d école du 13 novembre 2008 Participants : - Directeur d école : M Santoni - Enseignants : Mmes Batifoulier, Bralet, Genoux, Convert, Teppe et Mlle Mely (Professeur des Ecoles 2,

Plus en détail

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Vous le savez, le président Sarkozy et le gouvernement font tout pour faire des économies à l État. On pourrait s en féliciter, sauf que les

Plus en détail

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire Rentrée 2015 Charte du restaurant scolaire Délibération du conseil municipal du 22 mai 2014 Mairie de Marcy L étoile Préambule Merci de bien vouloir prendre connaissance en famille, avec vos enfants, du

Plus en détail

Voici la première édition. Georges-Gauvin, des Parchemins et. des Moussaillons

Voici la première édition. Georges-Gauvin, des Parchemins et. des Moussaillons Vol. 1 Novembre 2014 Chers élèves et parents des écoles Georges-Gauvin, des Parchemins et des Moussaillons Voici la première édition du bulletin d information des écoles : Georges-Gauvin, des Parchemins

Plus en détail

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ L explosion de l activité professionnelle des femmes et la situation géographique de la commune d Aumetz et de notre

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 AVRIL 2011

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 AVRIL 2011 COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 AVRIL 2011 L an deux mil onze le 26 avril à 20 H 30 de la Ville de POMMEUSE, légalement convoqué en date du 19 avril 2011, s est réuni au lieu ordinaire de ses séances

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 27 SEPTEMBRE 2012

RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 27 SEPTEMBRE 2012 RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 27 SEPTEMBRE 2012 L an deux mil douze, le vingt-sept septembre à vingt heures, Le Conseil Municipal de la Commune de Saint-Rémy dûment convoqué, s est réuni en session

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B Les déchetteries intercommunales de la CCVD s inscrivent dans le rôle des collectivités

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Département de la Loire-Atlantique (44) Commune de La Plaine sur Mer PLAN LOCAL D URBANISME Réunion publique de concertation 14 janvier 2013 Les étapes de l élaboration du PLU Prescription (DCM) 11/06/2009

Plus en détail

A l entrée du quartier, les militaires venaient boire un verre de bière blonde «un canon». L école a été construite par Monsieur Pottier, avocat.

A l entrée du quartier, les militaires venaient boire un verre de bière blonde «un canon». L école a été construite par Monsieur Pottier, avocat. LES RESTOS DU CŒUR Lundi 17 octobre, deux dames qui sont bénévoles, sont venues répondre à nos questions. Les restos du cœur ont été créés en 1985 par Coluche pour donner un coup de pouce pendant la période

Plus en détail

Diplôme d études EN langue française DELF A2. Option professionnelle. Document du candidat Épreuves collectives

Diplôme d études EN langue française DELF A2. Option professionnelle. Document du candidat Épreuves collectives Diplôme d études EN langue française DELF A2 Option professionnelle Document du candidat Épreuves collectives Compréhension de l'oral Compréhension des écrits Production écrite Code candidat :... 13/04/2010

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

quartier.lamartinette@fonsorbes.fr

quartier.lamartinette@fonsorbes.fr Composition du bureau : Présidente : Samira Didi Vice-Présidente : Sandrine Lemaistre Secrétaire : Laurence Frassetto Composition du bureau : Président : Philippe Serre Vice-Président : Gregory Montalban

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS Droits de l enfant LES JOURS MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS ENFANT / JEUNE N d ordre Consultation des 6/18 ans 2014 MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS B onjour, Sais-tu que tu as des

Plus en détail

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 054-215402744-20140619-N6-19-06-2014-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 26/06/2014 Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE ORDINAIRE DU 7 SEPTEMBRE 2012. *************

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE ORDINAIRE DU 7 SEPTEMBRE 2012. ************* REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE ORDINAIRE DU 7 SEPTEMBRE 2012. ************* ETAIENT PRESENTS : Mrs VIAULT G., Maire ; Mrs OLLAR Ph., ROUSSEAU Ch., DUFOUR T., Adjoints BOURBONNAIS O., Mmes NOBLET Ch.,

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE D ITANCOURT.

ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE D ITANCOURT. ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE D ITANCOURT. -=-=-=- L étude porte sur la situation à la clôture de l exercice 2 (se reporter au compte administratif de 2). Il n est pas tenu compte du budget annexe du

Plus en détail

SERVICE DES AFFAIRES SOCIALES, EDUCATION ET JEUNESSE. Centre aéré des Allévays

SERVICE DES AFFAIRES SOCIALES, EDUCATION ET JEUNESSE. Centre aéré des Allévays SERVICE DES AFFAIRES SOCIALES, EDUCATION ET JEUNESSE Centre aéré des Allévays Automne 2010 Les Allévays, c est Un merveilleux endroit à l orée de la forêt et à l extérieur de la Ville Une maison avec des

Plus en détail

NOTRE COMMUNE. 1. La place de la commune dans le réseau urbain de la Hongrie. Nom de la commune : Géderlak

NOTRE COMMUNE. 1. La place de la commune dans le réseau urbain de la Hongrie. Nom de la commune : Géderlak NOTRE COMMUNE 1. La place de la commune dans le réseau urbain de la Hongrie Nom de la commune : Géderlak Siège, adresse: 6334 Géderlak, Kossuth u. 95 Téléphone/télécopie : +36 78/417058 Emplacement : a)

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 NOVEMBRE 2013 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 NOVEMBRE 2013 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction Travaux des assemblées/affaires juridiques Service Travaux des assemblées/courrier MDT/SV ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 NOVEMBRE 2013 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni

Plus en détail

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10 Rapport d avancement des travaux de lla Commiissiion Localle de ll Eau du bassiin du Loiiret ANNÉE 2004 INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES...

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU ENTRE : Monsieur le Maire, agissant es-qualité en vertu des délibérations du 25 septembre 2014 et du 24 octobre 2013, Désigné ci-après

Plus en détail

APPROUVE APPROUVE AUTORISE

APPROUVE APPROUVE AUTORISE L an deux mille treize, le 3 décembre, à vingt heures trente, le conseil municipal de la commune de LABASTIDE-MURAT, dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire à la mairie, sous la présidence de

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 octobre 2013 Compte-rendu

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 octobre 2013 Compte-rendu CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 octobre 2013 Compte-rendu L'an deux mil treize, le onze du mois d octobre, à vingt heures et trente minutes, le Conseil Municipal de la commune de VIELVERGE s'est réuni au

Plus en détail

SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR. 11-17 ans

SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR. 11-17 ans SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR «POINT ACCUEIL JEUNES DE LA VILLE DE BEAUGENCY» 11-17 ans Le Point Accueil Jeunes est géré par le Service Enfance-Jeunesse de la ville de Beaugency représenté

Plus en détail

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES L ensemble des règles définies ci-après constitue le Règlement Intérieur du Centre nécessaire à sa bonne marche et à la satisfaction

Plus en détail